L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se"

Transcription

1 PHYTOREM S.A. L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se

2 Le BAMBOU-ASSAINISSEMENT

3 Le Procédé Sol EFFLUENTS EXPORTATION VERS LA TIGE Chaume ou tige Pollution organique et minérale Micro-organismes PRELEVEMENTS Turion (nouvelle pousse) Minéralisation de la pollution organique Eléments minéraux Système racinaire Rhizome

4 Pourquoi le bambou? Plante terrestre non gélive (- 25 C.). Nombreuses espèces s adaptant à tout climat, à tous besoins. Plante rustique gérant sans problème les stress (eau, température, polluants) et parfaitement adaptée à des effluents irréguliers et saisonniers. Esthétique : vous créez un Bosquet d assainissement toujours vert (feuillage persistant). Economique car pérenne et auto-renouvelé. Communication dynamique ( Clients ; médias) écologie évidente.

5 Le bambou : une croissance extrêmement rapide 15 m 1 m Année 0: plantation 1 an après la plantation 4 ans après la plantation: taille adulte 5 ans et plus après la plantation

6 Et si mes besoins s accroissent? La station BAMBOU-ASSAINISSEMENT est auto-adaptative. Elle s adapte naturellement à l évolution de la qualité/quantité des effluents. Elle est pérenne : Les éléments de la plante vivent, meurent et sont naturellement renouvelés par de nouveaux chaumes, de nouvelles feuilles et de nouveaux rhizomes, sans aucun coût additionnel. Fonctionne à l énergie solaire

7 Ecologique? Micro-organismes et plante s organisent pour faire tout le travail. Aucun rejet pollué dans le milieu naturel. Aucune boue : production (20 à 40 tonnes/ha/an) d un bois imputrescible (= teck), d une grande résistance mécanique (= 4 x chêne) et producteur d énergie (PCI = 0,75 x charbon). Enorme biomasse (piège à carbone) absorbant le CO 2 (10 à 20 tonnes CO 2 / ha / an.).

8 Principe du BAMBOU-ASSAINISSEMENT ASSAINISSEMENT

9 Principe général BAMBOU-ASSAINISSEMENT Source Amenée et pré-traitement ou traitement Traitement complet ou d affinage Effluent Poste de relevage Dégrilleur Filtre FTE Cuve Lagune Poste de surpression Système de distribution localisé

10 Principe général BAMBOU-ASSAINISSEMENT 1. Connaissance de l effluent (volume & composition) 2. Adaptation de l effluent pour son traitement par BA 3. Distribution homogène de l effluent sur la station 4. Connaissance du système climat / sol / plante

11 3. Distribution Poste de surpression Ł Système distribution localisé Pompe à petit débit et grosse pression Micro Aspersion ou Goutte à goutte Objectifs: -épandre de façon homogène -modularité spatiale -aucune odeur -adaptation à la vitesse d infiltration

12 Aspersion : 3. Distribution

13 Goutte à goutte : 3. Distribution

14 4. Pédoclimat Propriétés du climat Hauteur des précipitations Intensité des précipitations ETP Propriétés du sol Vitesse d infiltration Perméabilité Réserve utile

15 Dimensionnement

16 Objectifs Zéro rejet vers le milieu de surface Pas d infiltration de contaminants Temps de séjour (biodégradation) /RU Capacité d évapotranspiration Bonnes conditions de développement du bambou Pas d accumulation de contaminants dans le sol Pas de production de boues

17 Dimensionnement - principe - Bilan hydrique Surface maximale? Stress bambou Système de répartition Surface minimale? Zéro rejet Limiter écoulement / accumulation Stress bambou Bilan matière Evaluer si le temps de séjour est adéquat

18 Dimensionnement Eau uséesł VinicoleŁ MargineŁ Eau de pluieł Agro-alimentaireŁ ~10 m² par EH ~3 à 5 m² pour 1m 3 d effluent ~3 à 5 m² pour 1m 3 d effluent grande variabilité en volume et composition grande variabilité en volume et composition

19 Entretien et valorisation

20 Entretien Cinq premières années Entretien des inter-rangs Taille des chaumes Bambousaie adulte Taille des chaumes Valorisation Equipement Pompe Dégrilleur Canalisation Système de distribution

21 Nombreuses utilisations

22 Contact 30 Avenue Charles de Gaulle Miramas Tel : Fax : Mail : Site :

PROCEDE MIXTE D EPURATION. Filtre planté de roseau + Lagunes + Bambouseraie Notion de zéro rejet

PROCEDE MIXTE D EPURATION. Filtre planté de roseau + Lagunes + Bambouseraie Notion de zéro rejet PROCEDE MIXTE D EPURATION Filtre planté de roseau + Lagunes + Bambouseraie Notion de zéro rejet L OPERATION Les objectifs augmenter les capacités hydraulique et organique de traitement du système d assainissement

Plus en détail

Votre pelouse, bienfaitrice de la planète Pages 12 et 13. Votre pelouse, le plaisir d un air frais et sain Pages 14 et 15

Votre pelouse, bienfaitrice de la planète Pages 12 et 13. Votre pelouse, le plaisir d un air frais et sain Pages 14 et 15 Votre pelouse, bienfaitrice de la planète Pages 12 et 13 Votre pelouse, le plaisir d un air frais et sain Pages 14 et 15 Marchez pieds nus dans la pelouse. Offrez-vous une pause allongé sur un gazon moelleux.

Plus en détail

Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 Commune de CREYSSEILLES ASSAINISSEMENT COLLECTIF

Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 Commune de CREYSSEILLES ASSAINISSEMENT COLLECTIF Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 PHASE 3 : ASSAINISSEMENT COLLECTIF Version : Date : Etablie par : Vérifiée par : 1 02/2005 Y.B S.M 2 08/2005 Y.B S.M Schéma Général d Assainissement

Plus en détail

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif BIOROCK La solution d Assainissement Non Collectif Programme 1. 2. 3. 4. 5. 6. Introduction BIOROCK Système d épuration de BIOROCK Capacité des unités BIOROCK Avantages des unités BIOROCK Certifications

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES AGADIR DU 28 AVRIL AU 01 MAI 2008 TRAITEMENT DES EAUX USEES ET POSSIBILITES DE

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous allez construire ou améliorer un habitat : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre terrain

Plus en détail

Guide d utilisation et d entretien de mon système d Assainissement Non Collectif

Guide d utilisation et d entretien de mon système d Assainissement Non Collectif Guide d utilisation et d entretien de mon système d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 1, rue d Orfeuil 51000 Châlons-en-Champagne Tél : 03 26 69 38 68 Fax : 03

Plus en détail

Une épuration choisie

Une épuration choisie ETAT DES LIEUX EN LOIR ET CHER Dans l état actuel des choses, le département dispose de 216 unités d épuration qui assurent le traitement total ou partiel de 212 communes sur les 290 que comporte le département.

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE

DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE Michel LEJEUNE Président Comité d experts chargés de l examen des demandes d agrément de SEI Agrément wallon depuis 2001 du système

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif Décider, construire et vivre le Saulnois SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif GUIDE D ENTRETIEN de votre dispositif d Assainissement Non Collectif Sommaire Introduction p 3 Les ouvrages

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE Diagnostic réalisé sur la commune de : SECHILIENNE Contrôle pour transaction N de dossier : 38478 E031501 Date de la visite

Plus en détail

Les différentes filières d assainissement non collectif

Les différentes filières d assainissement non collectif Les différentes filières d assainissement non collectif Tout ce que vous devez savoir sur l Assainissement Non Collectif avant de vous lancer dans des travaux d assainissement Il appartient à l usager

Plus en détail

Microstation AQUAMÉRIS

Microstation AQUAMÉRIS Microstation AQUAMÉRIS à culture fixée gamme de 5 à 21 Équivalents Habitants AGRÉMENT MINISTÉRIEL 2012-030 Modèles 5, 8 et 10 Équivalents Habitants Les microstations sont conformes à la norme CE 12566-3

Plus en détail

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Charles BALTZER Conseil Général du Bas-Rhin Jean-Sébastien CHLOSTA Communauté de Communes de Cattenom et Environs La finalité de l assainissement

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte BIOROCK Documentation technique FOURNISSEUR DE SOLUTIONS POUR A.N.C. DESCRIPTION DE LA FILIERE COMPACTE Une filière compacte est conçue pour traiter les effluents domestiques (les eaux ménagères et les

Plus en détail

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH - Traitement eaux et effluents - Maillol Grand - 81990 CAMBON D ALBI Tél. 05.63.78.92.96 - Fax. 05.63.53.06.25 E-mail. eauclin@hotmail.fr - Spécialisée dans les stations d épuration biologique à culture

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Les différentes filières d assainissement non collectif

Les différentes filières d assainissement non collectif Les différentes filières d assainissement non collectif Tout ce que vous devez savoir sur l Assainissement Non Collectif avant de vous lancer dans des travaux d assainissement Il appartient à l usager

Plus en détail

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels Réunion Information- Formation À l attention des professionnels A.N.C. Assainissement Non Collectif Par >, on désigne: tout système d'assainissement effectuant la collecte,

Plus en détail

CONCEVOIR UNE INSTALLATION D ANC SUR UN TERRAIN SATURE EN EAU

CONCEVOIR UNE INSTALLATION D ANC SUR UN TERRAIN SATURE EN EAU CONCEVOIR UNE INSTALLATION D ANC SUR UN TERRAIN SATURE EN EAU Franck WANERT Expert Judicaire docteur en géologie Un sol se sature en passant d un état tri-phasique à un état bi-phasique C est-à-dire qu

Plus en détail

FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION

FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d

Plus en détail

Assainissement Non Collectif Demande d installation d un dispositif neuf ou réhabilité

Assainissement Non Collectif Demande d installation d un dispositif neuf ou réhabilité I. Informations Générales 1- Habitation Occupant Nom : Téléphone : Prénom :. E-mail :.. Complément d adresse :.. N : Voie : Code postal : Commune :.. Référence cadastrale : N plan :. Section :.. N :..

Plus en détail

SPANC. (Service Public d Assainissement Non Collectif) GRAND GUÉRET. www.agglo-grandgueret.fr

SPANC. (Service Public d Assainissement Non Collectif) GRAND GUÉRET. www.agglo-grandgueret.fr GRAND GUÉRET Communauté d'agglomération SPANC (Service Public d Assainissement Non Collectif) «Contribuer à protéger efficacement l eau, garantir la salubrité de l environnement et la santé des populations»

Plus en détail

Assainissement individuel par roselière à flux horizontal

Assainissement individuel par roselière à flux horizontal Assainissement individuel par roselière à flux horizontal Un assainissement rustique, écologique et performant. Pour le particulier et petites collectivités Bâtiment Basse Consommation Maison passive Isolation

Plus en détail

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie Fiche HYDRAULIQUE Pourquoi un caniveau Pour évacuer rapidement l eau de pluie Lors de la réalisation de grands espaces imperméabilisés, les maîtres d œuvre sont confrontés aux problèmes de l évacuation

Plus en détail

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire!

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! N OUBLIEZ PAS! L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! En entretenant régulièrement votre assainissement, vous participez

Plus en détail

Le groupe de travail EPNAC

Le groupe de travail EPNAC Le groupe de travail EPNAC sur l Evaluation des Procédés Nouveaux d Assainissement des petites et moyennes Collectivités Léa Mercoiret Rencontres de l eau Loire-Bretagne 8 juin 2010 Plan Contexte Fonctionnement

Plus en détail

Aucune contrainte hydrogéologique n'a donc été recensée vis à vis de la mise en place d'un assainissement non collectif sur la parcelle étudiée.

Aucune contrainte hydrogéologique n'a donc été recensée vis à vis de la mise en place d'un assainissement non collectif sur la parcelle étudiée. 1. CONTEXTE GÉNÉRAL Les parcelles sont actuellement vierges de tout bâtiment. Celles ci seront aménagées en 3 constructions neuves comportant des logements de type F5 (3 chambres augmentées forfaitairement

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN DE VOTRE SYSTEME

GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN DE VOTRE SYSTEME SIAEPA des Sources de la Varenne et de la Béthune Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Siège : Mairie 76680 Saint Martin Osmonville Bureau : 11 Chemin de la Varenne 76680 SAINT MARTIN

Plus en détail

ANNEXE 1: Entretien de la filie re

ANNEXE 1: Entretien de la filie re ANNEXE 1: Entretien de la filie re 1 A ) ENTRETIEN DE LA COLLECTE DES EAUX USEES : Objectif : assurer un bon écoulement des eaux usées. Vérifier le bon écoulement par les tés ou regards de visite Nettoyer

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ZAC des Terrasses de la Sarre 3, Terrasse Normandie BP 50157 57403 SARREBOURG CEDEX Téléphone 03 87 03 05 16 Télécopie 03 87 03 83 49 DEMANDE DE CONTROLE

Plus en détail

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement Tranchées d épandage à faible profondeur Principe de fonctionnement Cette filière est généralement utilisée dans un sol perméable et d épaisseur suffisante (environ 1 mètre de terre végétale) pour permettre

Plus en détail

Quantification et Gestion des Effluents Non Domestiques (END) sur la commune de POLIGNY.

Quantification et Gestion des Effluents Non Domestiques (END) sur la commune de POLIGNY. Quantification et Gestion des Effluents Non Domestiques (END) sur la commune de POLIGNY. Présentation M. BEAU Pierre-Alexis, 20 ans, En 2 ème année de BTSA GEMEAU, Gestion Et Maitrise de l Eau à l ENIL

Plus en détail

Schéma d une station d épuration

Schéma d une station d épuration Schéma d une station d épuration 14 2 11 1 9 1 Relevage - dégrillage 2 Dessableur - déshuileur 3 Réacteur biologique 4 Clarificateur 5 Cuve à eau de service 6 Cave à boues 7 Dégazeur 6 7 8 4 Toutes nos

Plus en détail

Guide Pratique Assainissement Non Collectif

Guide Pratique Assainissement Non Collectif Guide Pratique Assainissement Non Collectif 1 L assainissement non collectif Les immeubles, habitations ne pouvant être raccordés au réseau collectif d assainissement existant (tout à l égout) doivent

Plus en détail

Si vous n avez pas la chance que votre

Si vous n avez pas la chance que votre Équipement Le choix d une filière d assainissement individuel (fosse septique) Si vous n avez pas la chance que votre maison soit raccordée au tout-àl égout vous devez disposer d une filière d assainissement

Plus en détail

Fiche technique. Le Service de l aménagement du territoire et de l urbanisme Édité le 29 octobre 2015 Page 1 sur 5

Fiche technique. Le Service de l aménagement du territoire et de l urbanisme Édité le 29 octobre 2015 Page 1 sur 5 Le présent document donne des informations sur les normes applicables à la construction ou la modification d une installation septique pour un usage résidentiel de six chambres à coucher ou moins et qui

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES Service : Contact Courriel: Objet Assainissement Non Collectif Sophie Ramette Vincent Brébant Cahier des charges étude de définition (D3) ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail

1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE

1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE 1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE La station d épuration du SIARE (Syndicat Intercommunal d Assainissement de la Région d Etampes), inaugurée en 003, s intègre parfaitement dans le paysage de la vallée

Plus en détail

Aquameris AQ2. Microstation MONOCUVE 3 EN 1. Robustesse Simplicité Efficacité. à culture fixée. agrément ministériel 2014-020

Aquameris AQ2. Microstation MONOCUVE 3 EN 1. Robustesse Simplicité Efficacité. à culture fixée. agrément ministériel 2014-020 Microstation à culture fixée Aquameris AQ2 MONOCUVE 3 EN 1 agrément ministériel 2014-020 Conforme à l arrêté ANC du 7 septembre 2009 modifié Robustesse Simplicité Efficacité CARACTÉRISTIQUES Performances

Plus en détail

SERVICE DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF COMPTE-RENDU ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE EXERCICE 2014

SERVICE DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF COMPTE-RENDU ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE EXERCICE 2014 SERVICE DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF COMPTE-RENDU ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE EXERCICE 2014 Voici les principales informations et commentaires qui concernent le service de l assainissement

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 PRÉAMBULE La gestion des eaux pluviales vise trois enjeux principaux : Réduire le risque d inondations ; le dimensionnement du

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA VIENNE

DEPARTEMENT DE LA VIENNE DEPARTEMENT DE LA VIENNE Commune de : Eaux de Vienne - siveer 55, rue de Bonneuil-Matours - 86000 POITIERS Tél : 05 49 61 61 38 Fax : 05 49 44 14 23 E-mail : pole-assainissement@eauxdevienne.fr Date de

Plus en détail

Les zones de dissipation végétalisées. Direction de l Eau et de l Environnement S.A.T.E.S.E.

Les zones de dissipation végétalisées. Direction de l Eau et de l Environnement S.A.T.E.S.E. Les zones de dissipation végétalisées Direction de l Eau et de l Environnement S.A.T.E.S.E. Philosophie et Objectifs Direction de l Eau et de l Environnement S.A.T.E.S.E. Les zones de dissipation végétalisées

Plus en détail

TRAITEMENT DES EFFLUENTS PHYTOSANITAIRES

TRAITEMENT DES EFFLUENTS PHYTOSANITAIRES ASSOCIATION TECHNIQUE VITICOLE 49 TRAITEMENT DES EFFLUENTS PHYTOSANITAIRES Qu est-ce qu un effluent phytosanitaire? Selon l arrêté ministériel du 12 septembre 2006 sont considérés comme effluents phytosanitaires

Plus en détail

Traitement des boues et matières de vidange par LSPR

Traitement des boues et matières de vidange par LSPR Le roseau et l avenir de l eau Traitement des boues et matières de vidange par LSPR Stéphane TROESCH Journée Techn Eau 11/04/2012 Avancées et innovations en phytoépuration 2 Principe de fonctionnement

Plus en détail

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales Version du 22/04/2009 SOMMAIRE I OBJET ET DONNEES DE BASE... 3 A. OBJET... 3 B. DONNEES DE BASES... 3 II DESCRIPTIF... 6 Saint Dizier

Plus en détail

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide.

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide. Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES Guide d entretien Aillevans - Athesans Etroitefontaine - Autrey Le Vay - Beveuge - Bonnal

Plus en détail

DELPHIN container. Installations mobiles de traitement des eaux. Fabriqué en Allemagne

DELPHIN container. Installations mobiles de traitement des eaux. Fabriqué en Allemagne DELPHIN container Installations mobiles de traitement des eaux DELPHIN Water Systems GmbH & Co. KG Les experts d épuration sur lit fixe Fabriqué en Allemagne Installations mobiles de traitement des eaux

Plus en détail

de votre installation

de votre installation GUIDE D UTILISATION et d entretien de votre installation d assainissement non collectif Communauté de Communes du Pays de Pont-Château - Saint Gildas des Bois Vous venez de réaliser une installation d

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC. COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BERNAY ET DES ENVIRONS 299,

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif séminaire assainissement des eaux usées domestiques Assainissement Non Collectif Jacques LESAVRE lesavre.jacques@aesn..fr L assainissement non collectif (ANC): pourquoi? Directive européenne (91/271) du

Plus en détail

C est en Côte d Or (21), dans la commune de Nesle-et-Massoult, que SALMSON vient de réaliser son premier réseau ramifié sous pression en France.

C est en Côte d Or (21), dans la commune de Nesle-et-Massoult, que SALMSON vient de réaliser son premier réseau ramifié sous pression en France. SALMSON ÉQUIPE LA COMMUNE DE NESLE ET MASSOULT EN RÉSEAU RAMIFIÉ SOUS PRESSION. Mars 2007. C est en Côte d Or (21), dans la commune de Nesle-et-Massoult, que SALMSON vient de réaliser son premier réseau

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Assainissement Non Collectif : vérification du fonctionnement et de l entretien S P A N C. Service Public d Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif : vérification du fonctionnement et de l entretien S P A N C. Service Public d Assainissement Non Collectif Doc :SP-06 Assainissement Non Collectif : vérification du fonctionnement et de l entretien LOGO mairie/cc/ SIAEPA S P A N C Service Public d Assainissement Non Collectif N de Siret = Référence du dossier

Plus en détail

SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif sommaire 1) Pourquoi assainir? 2) Les lois et les obligations. 3) Technique de l ANC. 4) Déroulement de la visite. 1) Pourquoi assainir? Pour restituer

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

Assainissement et Protection de la ressource dans le Bassin Versant

Assainissement et Protection de la ressource dans le Bassin Versant Julie Blazy Vincent Hornsperger Johanna Lanoue Maëlle Lepoutre Edith Martin Renaud Rincent Jeudi 22 janvier 2009 Assainissement et Protection de la ressource dans le Bassin Versant Le B.V du BV topographique

Plus en détail

DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA THEMATIQUE : EAU & ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE

DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA THEMATIQUE : EAU & ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA THEMATIQUE : EAU & ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE 1 CONTEXTE Face aux effets des changements climatiques qui ont pour corollaires entre autres, l appauvrissement des sols,

Plus en détail

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX Fosse toutes eaux 1F O S S E Une fosse toutes eaux est un appareil destiné à la collecte, à la liquéfaction partielle des m a t i è res polluantes contenues dans les eaux usées et à la rétention des matières

Plus en détail

ISDND DE ST SORLIN EN VALLOIRE - CONCEPTION DE L INSTALLATION DE DRAINAGE, DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES LIXIVIATS

ISDND DE ST SORLIN EN VALLOIRE - CONCEPTION DE L INSTALLATION DE DRAINAGE, DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES LIXIVIATS Page 1 / 6 La présente étude s inscrit dans le cadre de l article 18 de l arrêté du 9 septembre 1997 relatif aux installations de «déchets non dangereux» modifié. La création du casier 4 ayant lieu sur

Plus en détail

Présentation technique de la microstation S 21 EH

Présentation technique de la microstation S 21 EH Microstations de traitement des eaux usées domestiques De 4 à 1350 EH Présentation technique de la microstation S 21 EH «Quand l eau a besoin d une nouvelle vie» 1 Principe de fonctionnement épuratoire

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

ARRETE. Le présent arrêté entre en vigueur le jour de sa publication au Moniteur belge.

ARRETE. Le présent arrêté entre en vigueur le jour de sa publication au Moniteur belge. Arrêté ministériel portant agrément du système d épuration individuelle «Roselière sur lit de graviers» présenté par la Société ECOLOGIE AU QUOTIDIEN sise Rue Saint Antoine, 23 à 5580 Havrenne Le Ministre

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

Installation septique

Installation septique Installation septique Guide de référence Le gouvernement du Québec a adopté en 1981 une réglementation s appliquant à l ensemble du territoire québécois concernant la construction des installations septiques

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE L ENVIRONNEMENT DIRECTIVE CANTONALE AS S AI N I S S E M E N T I N D I V I D U E L D E S E AU X U S E E S M E N AG E R E S

DIRECTION GENERALE DE L ENVIRONNEMENT DIRECTIVE CANTONALE AS S AI N I S S E M E N T I N D I V I D U E L D E S E AU X U S E E S M E N AG E R E S DEPARTEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT DIRECTION GENERALE DE L ENVIRONNEMENT DGE-ASS DCPE 600 JUIN 2015 DIRECTIVE CANTONALE AS S AI N I S S E M E N T I N D I V I D U E L D E S E AU X U S E E S

Plus en détail

SARL SANECO 30630 SAINT GELY DE CORNILLON Tél. :04.66.82.22.07 Fax : 09.70.06.76.16 - mail. : sarl.saneco@live.fr

SARL SANECO 30630 SAINT GELY DE CORNILLON Tél. :04.66.82.22.07 Fax : 09.70.06.76.16 - mail. : sarl.saneco@live.fr SARL SANECO 30630 SAINT GELY DE CORNILLON Tél. :04.66.82.22.07 Fax : 09.70.06.76.16 - mail. : sarl.saneco@live.fr Site. : www.saneco-gard.com LE PACK «MAISON ECOLOGIQUE» La société Saneco est fière de

Plus en détail

Exemple du SATESE MAGE 42

Exemple du SATESE MAGE 42 LE LAGUNAGE Exemple du SATESE MAGE 42 Rapide état des lieux Perspectives d association avec le procédé Filtre Planté de roseaux LAGUNAGES DU DEPARTEMENT DE LA LOIRE Conception et dimensionnement Principaux

Plus en détail

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux)

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Ce document a été établi à l attention des exploitants faisant l objet de

Plus en détail

Mieux connaître la renouée du Japon

Mieux connaître la renouée du Japon Mieux connaître la renouée du Japon Sous le terme «renouée du Japon» se cache en fait deux espèces à l aspect et aux caractéristiques écologiques très similaires : la Renouée du Japon (Fallopia japonica)

Plus en détail

Les techniques de l Assainissement Non Collectif

Les techniques de l Assainissement Non Collectif Les techniques de l Assainissement Non Collectif Jacques LESAVRE Journée d information sur l assainissement non collectif Lycée Agricole La Brosse à Venoy (89) - 17 décembre 2013 Les eaux usées domestiques:

Plus en détail

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine 1 LES ENJEUX L homme aggrave les phénomènes naturels et aléatoires Pourquoi les conditions climatiques urbaines changent-elles?

Plus en détail

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution POLLUTEC Lyon, le 1 er décembre 2010 Plan de la présentation Présentation du syndicat ISGH Pollution des eaux pluviales

Plus en détail

Boues activées : dépenses énergétiques, comment les réduire?

Boues activées : dépenses énergétiques, comment les réduire? Boues activées : dépenses énergétiques, comment les réduire? Jeudi 11 juillet 2013 CIS de Besançon Stéphanie LARDET Chargée de missions Environnement ASCOMADE www.ascomade.org STEP de MONTREUX-CHATEAU

Plus en détail

COORDONNÉES DU PROPRIÉTAIRE Nom et prénom du propriétaire :... Adresse :... Code postal :... Commune :... Tél :... Courriel :... @...

COORDONNÉES DU PROPRIÉTAIRE Nom et prénom du propriétaire :... Adresse :... Code postal :... Commune :... Tél :... Courriel :... @... FICHE D1 : Vérification de fonctionnement et d entretien Fiche déclarative Vérification de fonctionnement et d entretien d une installation d assainissement non collectif dont la charge brute de pollution

Plus en détail

environnement architecture

environnement architecture architecture environnement les fonctions du paillis organique 1 la définition du paillis organique L e paillis organique est une couche de matériaux naturels protecteurs posés sur le sol dans le but d

Plus en détail

DEMANDE DE MISE EN PLACE D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE MISE EN PLACE D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE DE MISE EN PLACE D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF N de dossier SPANC : Numéro de CU : Numéro de PC (le cas échéant) : Dossier transmis au SPANC le : Nature du projet : Installation

Plus en détail

TRAITEMENT BIOLOGIQUE

TRAITEMENT BIOLOGIQUE Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT BIOLOGIQUE Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement biologique sont les composés odorants et les Composés Organiques

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT 1- LA FOSSE TOUTES EAUX Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes et

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

LE PRéTRAITEMENT. Remarques

LE PRéTRAITEMENT. Remarques LE PRéTRAITEMENT Le prétraitement assure au mieux 0 à 0% de la dépollution des eaux usées selon deux principes : la rétention rapide des matières solides et des déchets flottants non désagrégés (pour éviter

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS

LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS Fosse + épandage souterrain dans le sol en place Cette installation nécessite un sol adapté au traitement et à l évacuation des eaux usées

Plus en détail

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle Document réalisé avec le concours financier de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse. Guide technique Assainissement non collectif d une habitation individuelle Schéma d implantation d un assainissement

Plus en détail

Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Demande d installation d un système d assainissement non collectif Tél : 05.61.04.09.40 Bureaux ouverts : 8h à 12h et 13h30 à 18h DIRECTION du DEVELOPPEMENT Service Aménagement / Assainissement Non Collectif Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Plus en détail

Quelques chiffres. Quelques chiffres PLAN D INTERVENTION

Quelques chiffres. Quelques chiffres PLAN D INTERVENTION Mieux gérer l eau dans l habitat PLAN D INTERVENTION Quelques chiffres Réduire ses consommations La récupération d eau de pluie Les toilettes sèches L assainissement autonome Jean Luc DOL 26/05/2011 Quelques

Plus en détail

SOMMAIRE. III.2.2 ) LE FILTRE A SABLE VERTICAL NON DRAINE III.2.2.1 ) Dimensionnement III.2.2.2 ) Installation

SOMMAIRE. III.2.2 ) LE FILTRE A SABLE VERTICAL NON DRAINE III.2.2.1 ) Dimensionnement III.2.2.2 ) Installation SOMMAIRE I ) L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF I.1 ) Généralités I.2 ) Le SPANC II ) PRETRAITEMENT II.1 ) Principe II.2 ) Dimensionnement II.3 ) Installation II.4 ) Entretien III ) TRAITEMENT III.1 ) L'EPANDAGE

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide Technique L Assainissement non collectif Aujourd hui, du fait de l obligation d arriver à un bon état écologique des masses d eau en 2015, il faut impérativement que

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

DEsign de COllectivité Durable Nouveau langage de conservation pour les lotissements

DEsign de COllectivité Durable Nouveau langage de conservation pour les lotissements DEsign de COllectivité Durable Nouveau langage de conservation pour les lotissements Applications au Nouveau-Brunswick (Séminaire Section 2D.4) Présenté par Daniel Savard Ministère de l Environnement Design

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif SIVO - Syndicat Intercommunal de la Vallée de l Ondaine 44, rue de la Tour de Varan - 42700 FIRMINY Le contexte réglementaire La loi sur l eau du 3 janvier

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT?

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? La fosse toutes eaux Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Date d arrivée : N de dossier: Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

Le guide de l assainissement non collectif 2015-2016

Le guide de l assainissement non collectif 2015-2016 Le guide de l assainissement non collectif 2015-2016 Le marché de l ANC Des valeurs pour la profession Notre organisation Nos adhérents Sommaire n Éditorial p. 3 n Le marché de l Assainissement Non Collectif

Plus en détail

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE

Plus en détail

Les Boues: Traitement par lits de séchage plantés de roseaux. Séchage solaire

Les Boues: Traitement par lits de séchage plantés de roseaux. Séchage solaire Les Boues: Traitement par lits de séchage plantés de roseaux Séchage solaire C Boutin avec le soutien de A Liénard, JP Canler Cemagref Lyon Production de boues Eaux usées + Bactéries boues + eau traitée

Plus en détail