«Lumière sur les pigments»

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Lumière sur les pigments»"

Transcription

1 «Lumière sur les pigments» Pourquoi les feuilles des plantes sont-elles vertes en été et rouges en automne? Comment un caméléon fait-il pour changer de couleur? Que voit un daltonien? Pourquoi les cheveux blanchissent-ils avec l âge? D où vient l oxygène qu on respire? Pourquoi les flamants sont-ils roses? Qu est-ce qu une lumière monochromatique? S il y a une lumière «visible», qu est-ce que la lumière invisible? Autant de questions simples et complexes à la fois qui trouveront des explications scientifiques démontrées en direct lors de notre activité «Lumière sur les pigments». L atelier consiste en une série d expériences simples et amusantes qui permettront de mieux comprendre l importance de ces mystérieuses molécules colorées qui existent dans le monde vivant depuis que la vie a fait son apparition sur la terre. Les aspects chimique, physique et biologique seront intégrés pour une compréhension globale de la question. 4 ateliers thématiques sont proposés : 1. La lumière / lumière polychromatique 2. La vision des couleurs / source d information pour l homme 3. Les pigments végétaux, source d énergie / la photosynthèse chlorophyllienne 4. Les pigments animaux, source de protection Les informations reprisent ci-dessous viennent compléter et expliquer le dossier à remplir par l élève au fil des expérimentations I. Introduction Question 1 : Pourquoi les feuilles des végétaux sont-elles vertes en été et rouges en automne? Les végétaux produisent différents pigments. Le pigment le plus abondant est la chlorophylle qui donne la couleur verte des végétaux. Elle permet aux végétaux de capter l énergie lumineuse afin de réaliser la photosynthèse. La plante produit également d autres pigments de couleurs rouge-orangé : les caroténoïdes. Ceux-ci ont un rôle de protection de la cellule contre les rayonnements solaires mais également un rôle d aide à la chlorophylle pour la photosynthèse. En automne, la synthèse de chlorophylle s arrête et la chlorophylle disparait progressivement pour laisser apparaitre les caroténoïdes habituellement masqués. 1

2 Question 2 : Comment un caméléon fait-il pour changer de couleur? Certaines espèces de caméléons ont la capacité de changer de couleur assez rapidement. Ces caméléons possèdent des cellules particulières : les chromatophores. Il s agit de cellules produisant des pigments. Sous contrôle hormonal, les pigments produits par ces cellules peuvent changer de couleur et d intensité. Le caméléon possède quatre types de pigments : noir, bleu, rouge et jaune. Ce caractère avait au départ un rôle dans la communication (signaux de danger, d agressivité ) mais sert également au caméléon à se camoufler. Question 3 : Que voit un daltonien? L œil humain permet de détecter la lumière grâce à des cellules particulières : les cônes et les bâtonnets. Les cônes servent principalement à la détection des couleurs alors que les bâtonnets servent à détecter les contrastes et les niveaux de gris. Chez les daltoniens, certains cônes sont déficients et ne permettent pas de distinguer efficacement les couleurs. Les images présentées à droite, laissent apparaitre des chiffres en vert sur un fond rouge pour une personne ayant une vision normale, alors qu aucun chiffre n est visible pour un daltonien. Question 4 ; Pourquoi les cheveux blanchissent-ils avec l âge? Le blanchiment des cheveux ou canitie, est un processus naturel, héréditaire apparaissant à des âges variables selon les personnes. La couleur des cheveux est due à l action de cellules particulières : les mélanocytes qui produisent un pigment : la mélanine. Les cheveux humains ont une durée de vie de 3 à 7 ans et possèdent à leur base des mélanocytes leur donnant leur couleur. Une fois le cheveu mort, de nouveaux mélanocytes doivent être produits pour permettre la coloration des futurs cheveux. Au bout d un certain temps, le stock de cellules souches, donnant les futurs mélanocytes, fini par s épuiser et les nouveaux cheveux sont produits sans coloration. 2

3 II. La lumière Les objets se dévoilent une fois qu ils sont éclairés par de la lumière visible. Mais qu est-ce que la lumière? Celle-ci est une onde qui peut se propager dans le vide, mais qui peut aussi se propager dans la matière à l image des ondelettes à la surface de l eau qui vient d être perturbée par le lancer d un caillou ou encore par l agitation du pied. La lumière blanche qui nous vient du soleil ou encore celle émise par une lampe, est constituée de plusieurs ondes (voire une infinité d ondes) qui peuvent être mises en évidence au moyen d un prisme, par réfraction (déviation) ; chacune de ces ondes étant réfractée différemment.. A chacune de ces ondes, correspondent une couleur et une longueur d onde. La longueur d onde est la distance qui sépare 2 maxima successifs, soit 2 crêtes successives ou 2 creux successifs. 3

4 Les lumières rouges sont celles qui présentent les longueurs d onde les plus grandes, et les lumières bleues présentent des longueurs d ondes plus petites. Ce sont ces ondes bleues qui transportent également les quantités d énergie plus élevées pour le visible. L énergie transportée peut être absorbée par la matière en tout ou en partie. Si la totalité de l énergie transportée est absorbée, l objet paraitra noir. Au contraire, si l énergie n est pas du tout absorbée, l objet paraitra blanc dans le cas d une lumière blanche. Il arrive plus souvent que seule une partie de ces lumières visibles soient absorbées, et l autre partie des lumières visibles est alors réfléchie et donne ainsi sa couleur à la matière, aux objets. 4

5 La lumière visible n est qu une partie du spectre des ondes électromagnétiques, les autres ondes d énergie plus faible ou plus élevée ne sont pas visibles, mais interviennent dans d autres phénomènes. III. Les pigments Les pigments sont définis comme des molécules absorbant une partie de la lumière et qui renvoie la lumière non absorbée. Sur l image ci-dessous, les pigments verts (chlorophylle) de la feuille absorbent toutes les longueurs d ondes de la lumière visible sauf le vert qu ils renvoient. La feuille nous apparait ainsi verte. Lumière visible Les pigments sont de natures diverses et peuvent avoir plusieurs fonctions. Il est possible de classer ces fonctions en trois catégories : Information, énergie et protection. 5

6 III. a. Les pigments et l information : Les pigments peuvent jouer un rôle dans le partage d une information. Chez les animaux, ils peuvent aider au camouflage de certaines espèces ou à l inverse les parer de couleurs vives pour indiquer leur dangerosité. Ils peuvent également intervenir dans les parades nuptiales dont l exemple le plus spectaculaire est le paon mâle. Chez les végétaux, les pigments peuvent servir à attirer les insectes pollinisateurs sur les fleurs, à donner une information sur le murissement des fruits (comme chez la framboise) mais ils peuvent également indiquer une dangerosité comme sur les baies de l if. Le but de ces pigments sera de faire apparaitre un contraste important avec l environnement via des couleurs soutenues et vives. III. b Les pigments et l énergie Principalement chez les végétaux, les pigments peuvent jouer un rôle dans l apport d énergie. La chlorophylle sert à capter l énergie lumineuse et à l utiliser pour réaliser la photosynthèse. A l aide d énergie lumineuse, la plante sera capable d accumuler de l énergie afin de synthétiser du sucre à partir de dioxyde de carbone et de molécules d eau. Cette étape est appelée photosynthèse, et entraine le rejet de molécules d oxygène. Ces pigments absorbent la lumière et accumulent cette énergie pour l utiliser pour d autres fonctions. 6

7 III. c. Les pigments et la protection : Chez l être humain, mais également chez d autres animaux ainsi que chez les végétaux, les pigments peuvent avoir un rôle de protection. Les rayons du soleil contiennent, entre-autre, des rayons U.V. nocifs pour nos cellules. Afin de protéger le corps contre une trop forte exposition aux rayonnements U.V., celui-ci produit, via les mélanocytes, un pigment : la mélanine. La densité, le type et la disposition de ces pigments dans la peau est adaptée à l exposition au soleil et justifie les différences de couleur de peau. Ce pigment va absorber les rayons du soleil au lieu de les laisser pénétrer les cellules. Chez les végétaux, certains pigments sont spécifiquement adaptés à la protection de la plante durant la photosynthèse. Le but pour la plante sera de prélever un maximum d énergie sans pour autant endommager ses cellules. 7

8 ATELIER 1 : Lumière/Lumière polychromatique Quelques petites expériences pour appréhender la composition de la lumière visible et la l observation des couleurs. Matériel Lampe blanche (style lampe de poche) Vieux CD Un vieux CD transformé en toupie, en y collant une bille dans le trou central, sur lequel on aura collé un disque de Newton de ce type : Filtres de couleur (jaune, rouge, bleu, vert, ) Vieil écran de télévision, d ordi ou vieux téléphone avec écran couleur (objectif : une mauvaise résolution donc de gros pixels!) Loupe puissante Une tomate rouge et une boite en carton avec deux petites ouvertures, une au dessus, une latérale Un spectroscope et une lampe à mercure. Remplaçable par un tube néon et un CD ou un prisme Manipulation 1 : nature de la lumière visible But : observer que la lumière blanche visible = somme d ondes lumineuses de couleurs différentes 1) Eclaire le cd avec une lampe blanche. Qu observe-t-on? Des arcs-en-ciel. Le CD agit comme un réseau de diffraction, il décompose la lumière selon les différentes longueurs d ondes (donc couleurs) qui la composent. 2) Fais tourner la toupie colorée. Qu observe-t-on? Quand on superpose les différentes couleurs de l arc-en-ciel, on retrouve du blanc (ou parfois impression de jaune, selon la couleur de la lumière qui éclaire la pièce et la qualité de l impression du disque de Newton). En tous cas on ne distingue plus les couleurs, notre œil les superpose! 3) Eclaire à nouveau le cd mais avec un filtre jaune devant la lampe. Qu observe-t-on? L arc-en-ciel a disparu, il ne reste que le jaune. Conclusion? (à compléter avec les enfants, les mots en gras manquent) Il y a une infinité de lumières visibles. A chacune d elles correspond une couleur entre le rouge et le violet en passant par les oranges, les jaunes, les verts et les bleus. La lumière blanche est la superposition de ces différentes lumières visibles aux couleurs de l arc-en-ciel. On peut isoler l une de ses lumières, sur base de sa couleur au moyen d un filtre par exemple. 8

9 Manipulation 2 : Lumière = énergie But : La lumière transporte de l énergie qui peut être échangée, fournie aux milieux, aux objets qu elle traverse ; par exemple sous forme de chaleur. Trois pots de verres peints (un blanche, un rouge et un noir) remplis d eau sont éclairées par un spot. Relève la température dans chaque pot à l aide du thermomètre : Blanc : le plus froid rouge : intermédiaire noire : le plus chaud (la température dépend de la température de l air, de la durée d éclairage et de l intensité lumineuse!) D où vient la chaleur? C est la lumière qui la transporte. Conclusion (à compléter par les enfants) La lumière transporte de l énergie. Un objet blanc n absorbe aucune couleur de la lumière qui l éclaire, et n absorbe donc pas d énergie. Un objet noir par contre absorbe toutes les couleurs de la lumière qui l éclaire, et par conséquent absorbe toute l énergie qu elle transporte. Un objet coloré absorbe une partie seulement des couleurs de la lumière qui l éclaire. Commentaire sur la manipulation : s il y a du soleil c est l idéal, on peut laisser les pots sur un appui de fenêtre éclairé une partie de la journée avant de faire la mesure. Sinon un spot puissant peut faire l affaire. On peut procéder de manière équivalente avec trois feuilles colorées laissées à la lumière, mais la détection des différences de chaleur se fait au toucher, donc est moins évidente à détecter si l éclairage n a pas été assez long ou puissant. Manipulation 3 : sources de lumière et couleurs par émission 1) Regarde au travers du spectroscope de quoi est faite la lumière blanche de cette lampe particulière. Qu observes-tu? des lignes séparées de couleurs (les raies) Quelles sont les différentes couleurs présentes? mauve bleu vert jaune La lumière que tu viens d observer est-elle mono- ou polychromatique? Elle est donc polychromatique vu que faite de la superposition de différentes couleurs bien précises. 2) Observe avec la loupe l écran de ce vieux téléphone et essaie d y repérer les pixels (découpage de l image en tout petits carrés). Les pixels sont-ils identiques? Chaque pixel est coupé en trois (rouge vert bleu ) et les différentes couleurs sont reproduites en ajustant les proportions de ces trois couleurs primaires. Quelle est la différence entre les pixels des zones bleues et des zones oranges? 9

10 Pour la zone bleue que du bleu et du vert, pour la zone orange que du rouge et du vert. Si les enfants ne parviennent pas à observer les pixels on peut leur montrer les schémas suivants : 3) Sur base du modèle à disposition (schéma ci-dessus), comment recréer : Du jaune? rouge et vert Du magenta (mauve)? bleu et rouge Du bleu clair (cyan)? Vert et bleu Du blanc? vert bleu et rouge Conclusion (à compléter par les enfants) On peut recréer toutes les couleurs en superposant des lumières de couleurs particulières, comme par exemple les trois couleurs primaires que sont le bleu, le rouge et le vert. La plupart des lumières visibles sont polychromatiques. Manipulation 4 : couleur des objets, couleurs par absorption pigments But : La couleur des objets est donnée par la superposition des couleurs qui ne sont pas absorbées par l objet. 1) Relie chaque objet au spectre de la lumière qu il absorbe. Lumière absorbée par l objet Couleur observée

11 A2 B3 C1, on ne voit que ce qui n est pas absorbé, donc les couleurs manquantes du spectre Conclusion (à compléter par les enfants) Pour que les systèmes vivants puissent utiliser l énergie fournie par la lumière, ils doivent absorber cette énergie lumineuse. Les pigments sont les substances présentes au sein de ces systèmes qui permettent l absorption de l énergie transmise par la lumière, et ce uniquement pour certaines couleurs. C est ce phénomène qui donne leurs couleurs caractéristiques aux corps : la couleur de l objet est celle donnée par les lumières qui ne sont pas absorbées par l objet. Le schéma ci-dessous illustre le lien entre la lumière absorbée et la couleur observée, si on éclaire l objet avec de la lumière blanche. On parle de couleurs complémentaires (la somme de lumières de ces deux couleurs donnera du blanc!) On peut approfondir l aspect «pigments absorbants» via les peintures auxquelles les enfants sont habitués. Si on mélange du bleu (qui absorbe tout sauf une partie de la lumière autour de la couleur bleue) et du jaune (qui absorbe tout sauf une partie de la lumière autour du jaune), on obtiendra une couleur qui absorbe tout sauf ce qui est commun aux deux couleurs séparées, à savoir le vert qui se situe entre le bleu et le jaune! En mélangeant des couleurs on augmente les couleurs absorbées par la peinture puisqu on additionne les pigments. C est pourquoi d ailleurs les mélanges de peintures colorées sont toujours plus foncés, vu que moins de lumière en est réfléchie! Manipulation 5 : Couleur observée, lumière et pigments Tu disposes d une tomate, d une boite avec deux ouvertures, d une lampe et de filtres colorés. Quelle est la couleur de la tomate à la lumière du jour? rouge Place la tomate dans la boîte et observe-la via l ouverture latérale, en l éclairant par l ouverture du dessus. Dans un premier temps, observe la tomate à travers l ouverture latérale en obstruant l ouverture supérieure, soit sans lumière. Note ce que tu vois. Ensuite éclaire la tomate via l ouverture supérieure à l aide d une lumière blanche, puis à l aide de 11

12 cette même source lumineuse mais filtrée successivement au moyen des filtres jaune, rouge, vert et bleu. Note la couleur observée pour la tomate dans ces différentes situations : Sans lumière : on ne voit pas la tomate dans la boîte. Avec de la lumière blanche : la tomate apparaît rouge. Filtre jaune (jaune=rouge + vert!): la couleur de la tomate est rouge Filtre rouge : la couleur de la tomate est rouge Filtre vert : la tomate est visible, mais apparaît sombre sur fond vert. Filtre bleu : la tomate apparaît presque totalement noire sur fond bleu. Conclusion (à compléter par les enfants) La couleur observée d un objet dépend de la couleur de la lumière qui l éclaire. On ne verra la tomate rouge que si la lumière qui l éclaire contient du rouge. En effet, la couleur rouge de la tomate est due à ses pigments rouges, appelés lycopènes, qui absorbent l énergie des lumières bleues et vertes. Alors que la lumière rouge, elle est réfléchie par la tomate. Lycopènes vus au microscope Lien utile (illustrations / expériences) : Quizz / activités : Mots à caser dans le jeu final et leurs définitions. Polychromatique : se dit d une lumière composée de la superposition de plusieurs couleurs Rouge : avec le bleu et le vert, elles forment les couleurs primaires Energie : la lumière en transporte et les pigments l absorbent 12

13 ATELIER 2: Vision des couleurs / source d information pour l homme Réponds par Vrai ou Faux en cochant la bonne case. VRAI X X X X X X FAUX X X X X La nuit, tous les chats sont gris est une expression qui veut dire que la nuit, les humains distinguent mal les couleurs. Le daltonisme est une anomalie de la vision qui entraine le plus souvent la confusion entre le blanc et le noir. La rétine de l oeil comprend un grand nombre de cellules sensibles à la lumière, appelées cônes et bâtons. Les cônes sont responsables de la vision des couleurs rouge, jaune et vert. La vision des couleurs est une sensation qui se manifeste au niveau du cerveau. Un bébé de 1 mois ne voit pas les couleurs. La rétine est la partie de l oeil sensible à la vision. Passer une nuit blanche veut dire qu on passe la nuit avec une lumière allumée. Les cônes sont entre 5 et 7 millions par oeil chez l homme. Les cônes sont des photorécepteurs qui contiennent un pigment appelé iodopsine. Es-tu daltonien? Pour le vérifier, fais le test d ishihara Attention! Ce test ne donne qu une indication. D autres examens chez un ophtalmologue sont nécessaires. Explications But : - Au travers du test, faire découvrir le mécanisme général de la vision des couleurs après visionnage de la vidéo «L œil et la vision : les pigments rétiniens» Matériel : - fiche test - vidéo téléchargée sur you tube «L œil et la vision : les pigments rétiniens» Le ProfDuWeb.com durée : 4min différentes figures permettant l explication du test 13

14 Réponses : 1. La nuit, la lumière est trop faible pour permettre aux cônes de fonctionner. Les bâtonnets, par contre, sont beaucoup plus sensibles (x100) aux faibles lumières que les cônes. Cette vision n'est qu'en noir, blanc et nuances de gris, car les cellules photoréceptrices en bâtonnets ne perçoivent pas les couleurs. 2. Le daltonisme est une anomalie de la vision qui entraine le plus souvent la confusion entre le rouge et le vert. D origine génétique, elle touche plus les hommes que les femmes (8% de la population masculine contre 0,5% de la population féminine). Chez ces personnes, l un des pigments photorécepteurs (rouge ou vert le plus souvent) est absent : ainsi les sensations colorées, reproduites à partir des informations de deux populations de cônes seulement, sont donc différentes de celles des sujets ayant une vision trichromatique. 3. La rétine de l oeil comprend un grand nombre de cellules sensibles à la lumière, appelées cônes et bâtonnets. Bâtonnets (120 millions par œil chez l homme) : Les bâtonnets qui se répartissent surtout à la périphérie de la fovéa - dépression de la tâche jaune, au centre de la rétine, où la vision est la plus nette - sont sensibles aux très faibles éclairements. Ils jouent par conséquent un rôle important dans la vision en faible luminosité et dans la discrimination des contrastes. Ce sont les bâtonnets qui sont stimulés lors de la vision nocturne ou scotopique et qui, sensibles à une grande partie du spectre visible, nous permettent de distinguer les objets en niveaux de gris. Les bâtonnets tirent leur nom de leur forme approximativement cylindrique. Cônes ( 5 à 7 millions par œil chez l homme). Les cônes eux se situent dans la fovéa. Ils sont beaucoup moins sensibles que les bâtonnets à la lumière et interviennent donc essentiellement en vision diurne ou photopique. Il existe trois types de cônes qui présentent chacun une sensibilité spectrale à une région du spectre des couleurs : des cônes plus sensibles à la lumière bleue (cônes S), d'autres à la lumière verte (cônes M) et le troisième type de cônes à la lumière rouge (cônes L). Les cônes sont donc les photorécepteurs qui permettent la vision des couleurs pendant la journée. 4. Les cônes sont responsables de la vision des couleurs rouge, bleu et vert. Il existe trois types de cônes qui présentent chacun une sensibilité spectrale à une région du spectre des couleurs : des cônes plus sensibles à la lumière bleue (cônes S), d'autres à la lumière verte (cônes M) et le troisième type de cônes à la lumière rouge (cônes L). Les cônes sont donc les photorécepteurs qui permettent la vision des couleurs pendant la journée. Bien que ces régions soient centrées sur les trois couleurs primaires, elles se chevauchent de manière importante. Les trois types de cônes seront donc stimulés à des degrés divers par une couleur donnée. Par exemple, une couleur bleue ciel va surtout exciter les cônes bleus, mais également les verts à un degré moindre et très légèrement les rouges. Une lumière jaune ne stimulera que les cônes rouges et les cônes verts. Notre perception des couleurs dépendra donc de la combinaison de ces stimuli. On parle de trichromatie ou de modèle trichromatique de la vision humaine, dans lequel toutes les sensations de couleur sont obtenues par des excitations variées des trois types de cônes et peuvent donc être produites par 14

15 des mélanges de lumière correspondant aux longueurs d'onde du rouge, du vert et du bleu. 5. Quand ils sont excités par de la lumière, les cônes émettent un signal électrique. Ce signal transite par deux types de cellules nerveuses : les cellules bipolaires et les cellules ganglionnaires dont les axones forment le nerf optique. Par le nerf optique, l information remonte de l œil à la région du cerveau spécialisée dans le traitement de la couleur : le cortex. Le signal peut aussi transiter entre les cônes et les cellules bipolaires par les cellules horizontales. Elles sont indispensables pour la vision des contrastes et des changements de couleurs. Le message reçu par le cerveau est analysé et interprété. La tâche est complexe, car à partir de l ensemble des messages reçus, le cerveau doit pouvoir retrouver les trois caractéristiques fondamentales de la couleur : la clarté, la saturation et la teinte (ou tonalité). La clarté correspond à la luminosité relative de l objet observé. La saturation mesure la part de coloration de l objet, c est ce qui nous permet de différencier un pastel d une couleur vive. La tonalité nous renseigne sur la teinte de la couleur. 6. Les cellules de l oeil chargées de détecter les couleurs sont actives, mais elles ne sont pas encore complètement matures. C est que jusqu alors, bébé était plongé dans l obscurité. Il distingue cependant les nuances de brillance et de tonalité (pâle ou foncé). Vers 3 mois, l enfant perçoit plusieurs couleurs de base, les premières acquises sont le rouge et le vert. Vers 4 mois, il peut distinguer autant de couleurs qu un adulte. 7. La rétine est la partie de l oeil sensible à la vision. Elle est une mince membrane pluristratifiée d'environ 0,5 mm d'épaisseur couvrant environ 75 % de la face interne du globe oculaire.sa partie sensible à la lumière se compose de photorécepteurs: environ 5 millions de cônes (vision diurne et colorée) et ~120 millions de bâtonnets (vision crépusculaire et nocturne en noir et blanc), qui captent les signaux lumineux (photons) et les transforment en signaux électro-chimiques. Elle se compose aussi de neurones qui à leur tour intègrent ces signaux chimiques (neurotransmetteurs) en signaux électriques à l'origine de potentiels d'action, mais aussi de cellules gliales. Ces potentiels d'action générés par les cellules ganglionnaires seront acheminés par les nerfs optiques vers l'encéphale. 8. Passer une nuit blanche veut dire qu on passe la nuit sans dormir, simple opposition avec la nuit noire, celle où, en temps normal, on dort d'un sommeil généralement bien mérité. 9. Vrai, aucun commentaire. 10. La fonction des cônes est de convertir l'énergie lumineuse en variation du potentiel électrique de membrane. Cette transduction du signal se fait dans les disques du segment externe grâce à un pigment nommé, opsine, molécule composée d'une protéine de la classe des opsines et de rétinène (ou rétinal), un dérivé de vitamine A. 15

16 Figures : Schéma de l œil (anatomieludique.unblog.fr) bâtonnets et cônes (lecerveau.mcgill.ca) Sensibilité aux couleurs des trois types de cônes (svtmonde.org) 16

17 schéma de transmission de l info (perception99couleurs.e...) Conclusion : test classique de daltonisme ( tecfa.unige.ch) Vision des couleurs ( e-cours.univ-paris1.fr/.../2...couleurs/3-3-vision-couleurs.html ) 17

18 Synthèse : Lorsque les rayons lumineux parviennent à nos yeux, ils sont captés par nos photorécepteurs au niveau de la rétine, puis transformés en influx nerveux qui sont alors transmis vers le cerveau par l'intermédiaire des nerfs optiques. La rétine comporte deux types de cellules sensorielles : des cellules nerveuses en forme de bâtonnets qui permettent de voir dans les faibles conditions d'éclairage (vision nocturne ou vision scotopique), et d'autres en forme de cônes adaptées à l'éclairage de la lumière du jour (vision diurne ou photopique). Il existe trois types de cônes qui présentent chacun une sensibilité spectrale à une région du spectre des couleurs : des cônes plus sensibles à la lumière bleue (cônes S), d'autres à la lumière verte (cônes M) et le troisième type de cônes à la lumière rouge (cônes L). Les cônes sont donc les photorécepteurs qui permettent la vision des couleurs pendant la journée. Bien que ces régions soient centrées sur les trois couleurs primaires, elles se chevauchent de manière importante. Les trois types de cônes seront donc stimulés à des degrés divers par une couleur donnée. On parle de trichromatie ou de modèle trichromatique de la vision humaine, dans lequel toutes les sensations de couleur sont obtenues par des excitations variées des trois types de cônes et peuvent donc être produites par des mélanges de lumière correspondant aux longueurs d'onde du rouge, du vert et du bleu. Source d information pour l homme (quelques exemples parmi tant d autres ) 1) C'est un fait, parmi les trois couleurs primaires lumineuses que sont le rouge, le vert et le bleu, notre œil ne les perçoit pas toutes avec une égale acuité. Ainsi l'œil humain distingue préférentiellement d'abord le vert, puis le rouge et enfin le bleu. La combinaison linéaire de ces trois composantes de base permet de percevoir toutes les autres couleurs : c'est la synthèse additive des couleurs. Les premières formes de vie apparues sur Terre furent des végétaux : les algues océaniques qui tirent l'énergie nécessaire à leur métabolisme de la lumière du Soleil. Cette énergie lumineuse est captée par la chlorophylle qui est un pigment de couleur verte (spectre d'émission) qui absorbe la lumière rouge (spectre d'absorption) du soleil pour la transformer en molécule de stockage de l'énergie (Adénosine Tri-Phosphate). Les organismes chlorophylliens sont très majoritaires sur notre planète et représentent une importante source de nourriture car ils sont à la base de la chaîne alimentaire. Cette omniprésence de la composante verte imposa à l'organe visuel d'être capable de distinguer plus particulièrement les différentes nuances du vert afin d'avoir les meilleures chances de survie (prédation, cueillette, dissimulation ). 2) Notons l importance des couleurs comme source d information qui permet à l observateur de distinguer deux objets qui seraient de forme et de taille identiques. 3) Distinction feu de la circulation 4) Reconnaître un fruit mûr donc bon à manger 18

19 ATELIER 3 : Les pigments végétaux : Les pigments et l énergie - rôles et fonctions des couleurs chez les végétaux. - la Photosynthèse, la chlorophylle, les chloroplastes, origine de l oxygène - feuilles d élodée éclairée, dégagement d O 2 - couleurs de fruits et des fleurs But : faire découvrir le rôle énergétique des pigments chez les végétaux par l observation des chloroplastes au microscope et la mise en évidence du dégagement d O 2 par une plante lorsqu elle est éclairée par de la lumière blanche Matériel Elodée correctement hydratée un microscope une loupe binoculaire une boîte de pétri lames & lamelles (propres) 1 pince fine 1 pipette 1 morceau de papier filtre 1 spot puissant (100 W), filtres vert, rouge, bleu Manipulation 1 : Protocole Prélever à l'aide de la pince fine une petite feuille (5mm x 5mm environ) dans le bourgeon terminal. Elle doit être la moins épaisse possible afin qu'il n'y ait qu'une seule couche de cellules. Déposer à l'aide de la pipette une goutte d eau au centre de la lame Déposer à l'aide de la pince fine la feuille d élodée dans cette goutte Recouvrir doucement la feuille d une lamelle, en veillant à ne pas laisser de bulles d air. Pour cela, tenir la lamelle par les tranchants afin de ne pas la salir puis la faire descendre délicatement. Absorber l excès de liquide à l'aide du papier filtre Mettre la préparation sous le microscope, effectuer la mise au point puis choisir un endroit pertinent. Observation et interprétation 19

20 - dessiner une cellule végétale au microscope. On peut y repérer les chloroplastes, cellules vertes qui fournissent la chlorophylle, pigment absorbant la lumière et permettant la photosynthèse Manipulation 2 : Protocole Disposer une tige d élodée fraîche dans une cuve en verre transparente remplie d eau fraîche Eclairer le montage par un spot directionnel puissant (100 W) sous une loupe binoculaire -> que voit-on? des bulles d oxygène se forment sur les feuilles Si on a le temps, placer un filtre vert devant le spot et observer qu il n y a pas de dégagement gazeux 1. Observation au microscope de cellules d élodée : Observées au microscope au grossissement minimum 40x, les cellules de feuilles d élodées apparaissent alignées régulièrement à la manière d un mur en brique. Chaque «brique» est une cellule végétale. Si la plante apparait verte à notre échelle, sous le microscope, les cellules apparaissent majoritairement translucides et parsemées de «points verts». Les points verts sont les chloroplastes de la cellule, à savoir le siège de la photosynthèse. Ces chloroplastes sont en mouvement régulier dans la cellule et leur déplacement peut être visualisé. Vu de loin, la présence de ces points verts donne une impression de couleur verte uniforme à la manière d une peinture pointilliste. Cette organisation peut être visualisée sur tous les tissus végétaux de couleur verte. 20

Activité Couleur des objets

Activité Couleur des objets Activité Couleur des objets Répondre sur une feuille annexe aux 6 activités en vous aidant des documents. Faites ensuite les exercices correspondants. I. Décomposition de la lumière 1. Décomposition de

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail

TP1 : Ombres et couleurs - Correction

TP1 : Ombres et couleurs - Correction TP1 : Ombres et couleurs - Correction I II II.1 Obtention de lumières colorées à partir de la lumière blanche Mélangeons les lumières colorées Expériences II.1.1 II.1.2 II.2 Utilisation de lumières rouge,

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés)

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Exercice 6 page 40 1. Au niveau de la rétine de l œil humain, on trouve des cellules nerveuses en cônes et en bâtonnets. Ce sont les cellules en cônes

Plus en détail

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points)

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) L œil présente toutes les caractéristiques d un système optique complexe permettant la réception des rayons lumineux : des muscles assurant sa mobilité,

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Rappel : Un prisme ou un réseau permettent de décomposer la lumière. On obtient alors un spectre. Dans le cas de la lumière blanche, ce spectre est continu et constitué par

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Compétence(s) requise(s) : Les sources de lumières, primaires et secondaires. La propagation rectiligne de la lumière et les faisceaux de lumière. Objectif(s)

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 Les couleurs : dans les objets ou dans nos têtes? A gauche : le dessin originel. Au milieu : ce dessin reproduit par un «daltonien»

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Chapitre 1 Lumières et couleurs.

Chapitre 1 Lumières et couleurs. Chapitre 1 Lumières et couleurs. Items Connaissances Acquis Composition de la lumière blanche. Action d un filtre sur la lumière blanche. Synthèse additive. Couleur perçue lorsqu on observe un objet. Lumière

Plus en détail

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert Séance n 2 Couleur des objets Une couleur spectrale correspond à une lumière dont le spectre ne présente qu une seule couleur. Il existe 6 couleurs spectrales : rouge, orangé, jaune, vert, bleu, violet.

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou PARCOURS Ombre et lumière Sébastien Giroux Saïd Baouch,, Didier MérouM rou 0. Introduction Mes coordonnées : - sebastien.giroux@univ-lorraine.fr Parcours : - Google : «lamap grand nancy» - http://espe.univ-lorraine.fr/lamap/index.php

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée La couleur à l œuvre Correction du Parcours élèves Lycée Département éducation formation Avenue Franklin Roosevelt, 75008 Paris www.palais-decouverte.fr 1 LA COULEUR, FILLE DE LA LUMIERE Quelle est la

Plus en détail

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle.

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle. Hyp : la chlorophylle absorbe les photons de la lumière et convertit l énergie lumineuse pour permettre la photolyse de l eau et les oxydoréductions mises en évidence précédemment. 2. La lumière, source

Plus en détail

Œil réduit - Défauts et corrections

Œil réduit - Défauts et corrections Première L Œil réduit - Défauts et corrections I) La vision : Formation de l'image : Comment est l image sur la rétine? Existe-t-il plusieurs positions possibles de l objet permettant d obtenir une image

Plus en détail

4 ème COURS Optique Chapitre 2 COULEURS DES OBJETS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

4 ème COURS Optique Chapitre 2 COULEURS DES OBJETS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 4 ème COURS Optique Chapitre 2 COULEURS DES OBJETS CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Test p 1 86 1 b : Un objet éclairé en lumière blanche apparaît noir

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs 17 POLYNÉSIE FRANÇAISE JUIN 2006 PARTIE I 13 POINTS Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs Document 1 Les tribulations d un sirop Trois phénomènes se combinent pour expliquer la couleur

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

EXERCICES. 5 1. Chez le tritanope, les cônes sensibles au bleu sont déficients.

EXERCICES. 5 1. Chez le tritanope, les cônes sensibles au bleu sont déficients. 3. Les filtres utilisés permettent de soustraire «une couleur à une autre», c est-à-dire certaines radiations lumineuses à la colorée incidente. Leur rôle est de ne transmettre, à un œil, que les informations

Plus en détail

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Notre organisme est en relation avec le milieu extérieur par l intermédiaire des organes sensoriels. Ce sont des organes qui contiennent des cellules spécialisées

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

Organisation fonctionnelle de la rétine

Organisation fonctionnelle de la rétine Organisation fonctionnelle de la rétine D après http://acces.ens-lyon.fr/acces/ressources/neurosciences/vision/enseigner/organisation-fontionnelle-de-laretine/copy_of_accueil-organisation-fonctionnelle-de-la-retine-1ere-s/

Plus en détail

I] Les différents types de lentilles

I] Les différents types de lentilles Chapitre II Les lentilles et l œil I] Les différents types de lentilles 1) Quelles catégories de lentilles, les différents bords permettent-ils de distinguer? Comment est la matière constituant une lentille?

Plus en détail

La couleur dans vos créations Chapitre 1 La couleur

La couleur dans vos créations Chapitre 1 La couleur La couleur dans vos créations Chapitre 1 La couleur Théorie Introduction Ce cours est le premier d une série de trois visant à guider le novice dans l utilisation de la couleur dans ses créations. Pour

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

OPTIQUE 2 La couleur des objets

OPTIQUE 2 La couleur des objets OPTIQUE 2 La couleur des objets ACTIVITES Activité 1 : Comprendre l origine de la couleur des objets Expérience A : Éclairer des écrans en lumière blanche Réponses aux questions 1. Le seul écran qui diffuse

Plus en détail

L œil ; un système optique

L œil ; un système optique Première L/ES - AP SPC 1 L œil ; un système optique 1/ Des notions à avoir bien comprises Propagation de la lumière : dans un milieu homogène (même propriété en tous points), la lumière se propage en ligne

Plus en détail

09 LES LENTILLES ET L ŒIL

09 LES LENTILLES ET L ŒIL CH I- 09 LES LENTILLES ET L ŒIL PRESENTATION DES LENTILLES 11- Qu est ce qu une lentille?. Une lentille est formée d une matière transparente (verre ou plastique) délimitée par deux surfaces lisses dont

Plus en détail

II. LA LUMIERE BLANCHE

II. LA LUMIERE BLANCHE CHAPITRE 3 COULEURS ET ARTS I. LA, COULEUR. DE. LA.. MATIERE La couleur d'un matériau ou d'un objet dépend de : - sa matière, par les colorants et pigments qu'elle contient; - la lumière qui l'éclaire.

Plus en détail

La lumière est émise par des sources lumineuses. Les sources de lumière blanche émettent toutes les lumières colorées de l arc-en-ciel.

La lumière est émise par des sources lumineuses. Les sources de lumière blanche émettent toutes les lumières colorées de l arc-en-ciel. LES SOURCES DE LUMIÈRE La lumière est émise par des sources lumineuses. Les sources de lumière blanche émettent toutes les lumières colorées de l arc-en-ciel. Une source de lumière peut être primaire ou

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé 3. Obtention de Lumières colorées xpliquons comment agissent les filtres 1. Je manipule Le matériel Spectroscope, écran blanc, lampes colorées. (6 lumières colorées rouge, verte, bleue jaune, cyan et magenta).

Plus en détail

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion. LA VISION DES COULEURS La couleur d un objet dépend de la lumière qu il renvoie. 1) La décomposition de la lumière blanche : Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.jpg

Plus en détail

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE.

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE. CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION Problématique : Comment la rétine nous permet elle de percevoir les signaux

Plus en détail

O3 COULEUR DES OBJETS

O3 COULEUR DES OBJETS O3 COULEUR DES OBJETS Prévoir le résultat de la superposition de lumières colorées et l effet d un ou plusieurs filtres colorés sur une lumière incidente. Utiliser les notions de couleur blanche et de

Plus en détail

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S2 Écran plat Type d'activité Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo Notions et contenus Synthèse additive. Vision des couleurs

Plus en détail

TS 32 Caractéristiques d une image numérique

TS 32 Caractéristiques d une image numérique FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Caractéristiques d une image numérique Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de Terminale S Caractéristiques d une image

Plus en détail

TP 2 Organisation structurale de la rétine

TP 2 Organisation structurale de la rétine TP 2 Organisation structurale de la rétine Problème : Quelles sont les caractéristiques des différentes régions de la rétine? Activité 1 : Observation microscopique d une coupe de rétine 1- A partir du

Plus en détail

DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30. Nom / Prénom : Classe :

DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30. Nom / Prénom : Classe : Nom / Prénom : Classe : DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30 TELEPHONE INTERDIT CALCULATRICE AUTORISEE I- Les étoiles : Compétences : Lire un graphique - Effectuer un calcul - Raisonner - Argumenter

Plus en détail

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. OEIL et VISION Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char Le Système Visuel Confort Performance Agrément Le système visuel Muscle ciliaire Cornée Rétine Nerf optique

Plus en détail

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs I) SYNTHESE ADDITIVE Couleurs I.1 Couleur spectrale et couleur perçue Lumière blanche et couleur spectrale Exp prof : décomposition de la lumière par un prisme (ou un réseau) Couleurs spectrales (exemples)

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

Séquence 8 : lentilles et œil

Séquence 8 : lentilles et œil Séquence 8 : lentilles et œil Classe de quatrième Objectifs de la séquence 8 : Savoir que : - une lentille convergente permet d obtenir l image d un objet sur un écran - il existe deux types de lentilles

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections I. Construction d'un œil réduit : 1- Maquette de l œil : Après avoir observé la maquette de l œil, rechercher les éléments optiques la constituant. 2- A retenir

Plus en détail

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier Fonctionnement d une Photocopieuse 1. Introduction En son cœur, un copieur fonctionne en raison d'un principe physique de base: les charges opposés s attirent. Un photocopieur

Plus en détail

Gestion de couleurs. Ou comment arriver à imprimer ce que j ai photographié

Gestion de couleurs. Ou comment arriver à imprimer ce que j ai photographié Gestion de couleurs Ou comment arriver à imprimer ce que j ai photographié Sommaire La gestion des couleurs? Pour quoi faire? La problématique Les questions qui se posent Les couleurs additives RVB et

Plus en détail

La couleur des étoiles (La loi de Wien)

La couleur des étoiles (La loi de Wien) FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 6 La couleur des étoiles (La loi de Wien) Type d'activité Activité documentaire et utilisation de TIC Notions et contenus du programme de 1 ère S Largeur

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

On peut obtenir de nouvelles couleurs en enlevant des couleurs à la lumière blanche.

On peut obtenir de nouvelles couleurs en enlevant des couleurs à la lumière blanche. LA SYNTHÈSE SOUSTRACTIVE DES COULEURS RÔLE D UN FILTRE On peut obtenir de nouvelles couleurs en enlevant des couleurs à la lumière blanche. La synthèse soustractive est obtenue en enlevant des couleurs

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

Le cercle chromatique

Le cercle chromatique Bases Le cercle chromatique Le cercle chromatique est l outil idéal pour apprendre à associer les couleurs. Qui dit lumière, dit couleur. Même si nous considérons les couleurs comme indépendantes le bleu,

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

Les secrets des couleurs 1

Les secrets des couleurs 1 Les secrets des couleurs 1 Les secrets des couleurs L autre jour, mon artiste m a fait une farce. Elle m a demandé de fabriquer du rouge en mélangeant d autres couleurs. J ai pris mes crayons de couleurs

Plus en détail

PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014)

PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014) PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014) Nous allons passer en revue les traitements accessibles par le menu déroulant «Réglage». Nous retrouvons des traitements accessibles par les boutons de la

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

TP4 : Etude de solutions colorées

TP4 : Etude de solutions colorées TP4 : Etude de solutions colorées Objectifs Comprendre le principe de la spectrophotométrie Comprendre le problème posé par les peintures photodégradables On dispose d une solution magenta de permanganate

Plus en détail

Conclusion : Les couleurs en informatique sont formées à l aide de trois couleurs primaires, deux synthèses, et des modèles pour les coder.

Conclusion : Les couleurs en informatique sont formées à l aide de trois couleurs primaires, deux synthèses, et des modèles pour les coder. Constat : les ordinateurs sont en couleur. Problème : comment forme-t-on les couleurs en informatique? Pixels : Hypothèse : on suppose que l on utilise un petit nombre de couleurs qui sont mélangées. Synthèse

Plus en détail

Etablis un constat de l expérience et essaie d expliquer le phénomène :

Etablis un constat de l expérience et essaie d expliquer le phénomène : Défi : La lumière est-elle blanche? un disque compact, une lampe de poche 1. Eclaire le CD. Ton hypothèse s est-elle vérifiée? 1 Défi : La lumière est-elle blanche? un miroir, une cuvette, de l eau, une

Plus en détail

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 Codage Couleurs E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 La lumière La lumière est une onde. Cette lumière peut se décomposer en plusieurs composantes (son spectre)

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Ce que vous savez déjà - Dans un milieu transparent et homogène (air de la salle de classe), la lumière se propage en

Plus en détail

IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE

IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE Réalisation : Pierre Bischoff, sous la direction de François Mangenot CNDP d Alsace, 1997 Durée : 04 min 07 s À l aide d expériences filmées et d animations

Plus en détail

Information Technique

Information Technique Information Technique ATS-137-4 Fr Nouvelle amélioration de l apparence du verre Pilkington Energy Advantage Low-E Glass Pilkington Energy Advantage consiste d une couche très mince d un materiel polycristallin

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

METHODOLOGIE DE CONSTRUCTION D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE EN ARTS VISUELS

METHODOLOGIE DE CONSTRUCTION D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE EN ARTS VISUELS METHODOLOGIE DE CONSTRUCTION D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE EN ARTS VISUELS Tout enseignant est confronté à la question de l apprentissage de ses élèves. Qu est-il opportun qu ils apprennent? Une partie

Plus en détail

Nom : Prénom :. Date :..Classe : 2 TECHNIQUES DE MODIFICATION DE LA COULEUR DES CHEVEUX

Nom : Prénom :. Date :..Classe : 2 TECHNIQUES DE MODIFICATION DE LA COULEUR DES CHEVEUX 2 TECHNIQUES DE MODIFICATION DE LA COULEUR DES CHEVEUX Objectif : Indiquer les règles de base de colorimétrie en coiffure (échelle de tons, reflets) LA COLORIMETRIE Du soleil nous parvient la lumière du

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

TP oeil et lunette astronomique

TP oeil et lunette astronomique TP oeil et lunette astronomique 1 Description de l oeil L oeil est l organe de la vision ; il peut observer directement des objets ou bien examiner les images données par des systèmes optiques ; son rôle

Plus en détail

Révision sur l œil: CORRIGÉ

Révision sur l œil: CORRIGÉ Révision sur l œil: CORRIGÉ 1. Explique le chemin que doit suivre un rayon lumineux à travers l œil jusqu au cerveau. Cornée, humeur aqueuse, pupille, cristallin, humeur vitrée, rétine, nerf optique, cerveau.

Plus en détail

Partie sciences physiques

Partie sciences physiques I) L'ŒIL Partie sciences physiques Coupe de l'œil Muscle (corps ciliaire) Ligament (zonule) Cornée Sclérotique Rétine Humeur aqueuse Iris Cristallin Humeur vitrée Nerf optique Description Sclérotique :

Plus en détail

L alimentation au cycle 1

L alimentation au cycle 1 L alimentation au cycle 1 Objectifs généraux Sensibiliser les enfants à la nécessité d une bonne hygiène de vie à travers un exemple : Savoir équilibrer son alimentation - Connaître les différentes familles

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES PREMIÈRE S THÈME : OBSERVER VISION IMAGE COULEUR DS 0 A 0 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... On prendra soin tout au long du devoir de justifier et de rédiger

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

OMBRES ET LUMIERE OMBRES ET LUMIERE. Sommaire des séances. Auteur : Marie Ramos

OMBRES ET LUMIERE OMBRES ET LUMIERE. Sommaire des séances. Auteur : Marie Ramos OMBRES ET LUMIERE (CYCLE 3) OMBRES ET LUMIERE Auteur : Marie Ramos RESUMÉ : Ce module permet aux élèves de découvrir quelques propriétés physiques de la lumière. Ce module est une version raccourcie d

Plus en détail

Traitement d une image en RVB

Traitement d une image en RVB INSTRUMENTS ET TECHNIQUES ASTRONOMIE ET CCD Traitement d une image en RVB 4 par Nicolas Outters nico.outters@libertysurf.fr http://astrosurf.com/nico.outters/astro Comment interpréter les couleurs alors

Plus en détail