LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL"

Transcription

1 LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL Economisons notre énergie et sauvons la planète Présentation générale 2013

2 PRESENTATION I. Principes de fonctionnement d une ampoule basse consommation CCFL Principe de fonctionnement d une CCFL : Lorsque l ampoule est branchée au circuit électrique, des électrons sont émis par la cathode et sont accélérés par le champ électrique. Lorsque les électrons et les atomes de gaz entrent en collision, l'énergie est transmise à ces atomes qui s activent. Pour revenir à leur état initial, les atomes activés libèrent l'énergie en émettant un rayonnement et le tube s allume. Schéma d une CCFL Schéma d une lampe fluorescente classique (HCFL) Fonctionnement d un tube fluorescent classique : Lorsque le filament de l'ampoule est chauffé à 1200 à travers le ballast, la poudre électronique appliquée sur le filament se décharge, en produisant des rayons UV qui activent les molécules de phosphore et génèrent donc de la lumière. La température élevée qu atteint le filament favorise sa sublimation et sa fracture. C est pour cela que la durée de vie de ces ampoules est inférieure à 5000 heures.

3 AVANTAGES II. Avantages des CCFL Meilleur retour sur investissement Longue durée de vie (> heures) Pas de sensibilité à l alternance des cycles marche-arrêt Les CCFL ne possèdent pas de filament et donc pas de dysfonctionnement par usure de ce dernier Allumage instantané Eclairage anti-fatigue et Protection des yeux Pas d émission de rayons bleus et UV, pas de vacillement Moyen écologique de s éclairer Peu de mercure et moins de charbon entrent dans sa composition

4 AVANTAGES Protection de l environnement L utilisation des CCFL est plus écologique car elles vous permettent de consommer moins de watts pour le même éclairage, elles durent plus longtemps qu une lampe à incandescence dont le filament brûle. Enfin, par rapport aux CFL, leur fabrication demande moins de mercure, produit toxique pour l air et l eau. Les études environnementales ont en effet montré que la gestion hasardeuse du mercure peut causer une pollution importante : 1 mg de mercure infiltré dans le sol contamine 360 tonnes d eau.!!! Cette photo montre la pollution marine causée par une fuite de mercure organique à Minamata. Des incidents de ce genre ont eu lieu de 1905 à 1963 et ont eu des conséquences irréversibles sur la santé des habitants de Minamata, selon les scientifiques.

5 AVANTAGES Durée de vie Les éléments qui affectent la durée de vie d une ampoule sont multiples : le flux de courant, la nature du filament, les fréquents on/off La température du filament de tungstène est comprise entre 2300 C et 2800 C, lorsque la lampe est allumée. Les fréquents on/off occasionnent des élévations et des baisses de températures qui créent des fractures dans le filament. En outre, le tungstène est très volatile; ceci limite donc la durée de vie des ampoules à incandescence à environ 1000 heures. Pour les LED ordinaires, l utilisation de ballast inductif ou électronique est l élément qui limite leur durée de vie car il ne peut supporter plus de 5000 cycles marche/arret. Ainsi elles durent heures et même heures pour certaines marques. Les CCFL peuvent fonctionner normalement même avec un petit flux de courant. De plus, n ayant pas de filaments leur durée de vie est beaucoup plus longue : > heures. Les CCFL adoptent un condensateur électrolytique de qualité militaire, une puce intégrée qui allonge la durée de vie systémique de la lampe jusqu à heures. Par conséquent, vous pouvez faire des économies d énergie pendant 18 ans en les utilisant.

6 AVANTAGES Protection des yeux Emission d une lumière uniforme : l intensité maximale de l éclairage est atteinte immédiatement sans vacillement et clignotement. Les yeux sont très sensibles aux vacillements de la lumière. Les lampes CCFL ont été testées et les fluctuations sont 5% plus basses que celles obtenues avec les lampes fluorescentes classiques. Ceci conclut que l éclairage par CCFL est vraiment sain pour la santé. Aucun rayon bleu : les rayons ou lumière bleus libérés par les LED sont nocifs. Ils causent diverses lésions oculaires immédiates ou tardives suite à une longue exposition. Alors que les CCFL présentent un dispositif qui permet de ne pas avoir ces rayons et donc de protéger notre vue avec un éclairage sain. Système STOP-UV : La plupart des dispositifs d éclairage qui circulent sur le marché actuel émettent des rayonnements UV. Les CCFL sont les seules à posséder une fonction STOP-UV. Elles empêchent efficacement votre peau d'être blessée par le rayonnement UV.

7 AVANTAGES Basse consommation La consommation électrique d une ampoule dépend de son efficacité lumineuse qui varie en fonction de la conversion photoélectrique et du type de surface luminescente utilisée. Le taux de conversion photoélectrique d une ampoule à incandescence est de 5% (la majorité de l énergie fournie est perdue en chaleur). Les lampes basse consommation classiques ont un taux de conversion photoélectrique au maximum égal à 70% (une partie de l énergie étant utilisée par le ballast inductif ou électronique); toutefois, 3 couleurs de poudre de phosphore ou halogène sont contenues dans le corps de l ampoule et ne constituent pas une bonne surface luminescente. La CCFL fonctionne avec une haute pression dans le tube, ce qui lui confère un taux de conversion photoélectrique supérieur à 90% ; et, nos produits atteignent le plus haut niveau d efficacité énergétique en ayant intégré à leur conception du phosphore tri-chromatique. --Classification des lampes fluorescentes autoballastées en fonction de leur efficacité lumineuse-- Intervalles de puissance nominale (W) Efficience lumineuse initiale(lm/w) Niveau d efficacité lumineuse (Teinte:RA,RZ) Niveau d efficacité lumineuse (Teinte:RL,RB,RN,RD) ~ ~ ~ ~

8 VOCABULAIRE III. Définitions Efficacité lumineuse : [unité: Lumen/Watt (lm/w)] L'efficacité lumineuse est un facteur de performance des sources lumineuses. C'est le rapport entre le flux lumineux (en lumens) et le flux énergétique (généralement exprimé en watt). Plus la valeur de rendement lumineux est importante, plus les dispositifs d'éclairage sont capable de transformer l'énergie électrique reçue en énergie lumineuse. Flux lumineux:[unité:lumen (lm)] Le flux lumineux considère la sensibilité de l'œil, la puissance de chaque longueur d'onde et la luminosité, qui représente la réponse de l'oeil aux différentes longueurs d'onde. Le flux lumineux est la somme pondérée de la puissance des longueurs d'onde dans la bande visible de la lumière. Température de couleur:[unité:kelvin (K)] La température de couleur est définie à partir d un corps noir absolu. Lorsque le rayonnement de la lumière dans le domaine visible et le rayonnement du corps noir absolu sont complètement identiques, nous définissons la température du corps noir comme la température de couleur de la source lumineuse. Indice de rendu de couleur, ou IRC: [unité: Ra] L'indice de rendu de couleur, ou IRC, est la capacité d'une source de lumière à restituer les différences entre les couleurs du spectre visible. C'est, avec la température de couleur, le second facteur permettant de qualifier une source de lumière et donc d'en mesurer la qualité perçue. Durée de vie:[unité:heure (h)] La durée de vie moyenne d un lot de lampes est le nombre d heures pendant lesquelles ces lampes ont fonctionné jusqu au moment où 50 % d entre elles ne fonctionnent plus. Elle correspond également à la durée de service, c est-à-dire la durée après laquelle les lampes doivent être remplacées.

9 COMPARATIF IV. Comparaison A>. CCFL et les autres sources lumineuses Type d ampoule T8 T5 LED CCFL Durée de vie moyenne hrs hrs hrs hrs IRC > 80 >80 Risque d ébouissement OUI OUI OUI NON Rayonnement bleu NON NON OUI NON Nombre de cycle marche / arrêt Décroissance lumineuse 30%-35% après hrs 20%-25% après hrs 30%-50% après hrs Seulement 10%-15% après hrs

10 COMPARATIF B>. CCFL et HCFL Lampes fluorescentes à cathode froide (CCFL) Lampes fluorescentes à cathode chaude (HCFL) Diamètre de l ampoule 1.8~5.0 mm 15~32 mm Voltage de démarrage Elevé Faible Courant d entrée Faible Elevé Flux lumineux Faible Elevé Efficacité lumineuse Faible Elevée Durée de vie > heures ~ heures Quantité de Mercure 2.5 mg 5~10 mg Comparaison Tube plus fin Longue durée de vie Tube épais Durée de vie limitée

11 COMPARATIF C>. CCFL et les autres produits d éclairage Produit CCFL Ampoule à incandescence CFL classique Lampe de jour traditionnelle Efficacité lumineuse de la lampe (Lm/W) >68 < <50 Efficacité lumineuse de la source lumineuse (Lm/W) 80~90 <11 60~80 <70 Quantité de phosphore (g) Quantité de mercure (mg) Index de rendu de couleur (RA) Durée de vie (h) Temps nécessaire au démarrage (S) < <0.01 Nombre de cycle marche / arrêt (Milliers de fois) >100 >0.5 >0.5 >10 Frais de réparation

12 COMPARATIF D>. PERFORMANCE Température Allumé Eteint Allumé Eteint

13 COMPARATIF V. Economie d énergie et de charbon Prenons l exemple d une ville moyenne de 3 millions d habitants. Nous supposons que chaque habitant possède une lampe à incandescence et que le temps d'éclairage par jour est de 4 heures pendant 365 jours. Voici les chiffres obtenus : Ampoule à incandescence Ampoule CCFL Economies Puissance(w) 50 W 5 W Consommation électrique annuelle(kw) Coût annuel d électricité ( Euros/KW) Economie en charbon (0.4kg nécessaire pour 1 KW) tonnes Quantité de gaz à effet de serre non émis ( 0.997kg de gaz émis pour 1 KW) tonnes

14 PRODUITS VI. Présentation des produits 1>. Tube CCFL LS8 Puissance Culot Dimension ØxH IRC Voltage Flux lumineux Durée de vie Température de couleur (W) (mm) (RA) (V) (Lm) (H) (K) 10 G13/G5 30x > / 4500 / G13/G5 30x > / 4500 / G13/G5 30x > / 4500 / G13/G5 30x > / 4500 / G13/G5 30x > / 4500 / >. Tube CCFL LS8 pleine tension Puissance Culot Dimension ØxH IRC Voltage Flux lumineux Durée de vie Température de couleur (W) (mm) (RA) (V) (Lm) (H) (K) 10 G13/G5 30x > / 4500 / G13/G5 30x > / 4500 / G13/G5 30x > / 4500 / 6500

15 PRODUITS 3) Support de lampes CCFL Puissance (W) Taille source lumineuse (mm) IRC (RA) Voltage (V) Flux lumineux (Lm) Durée de vie (H) Température de couleur (K) > / 4500 / > / 4500 / > / 4500 / 6500 Puissance (W) Taille source lumineuse (mm) IRC (RA) Voltage (V) Flux lumineux (Lm) Durée de vie (H) Température de couleur (K) > /4500 / > /4500 / > /4500 / 6500

16 PRODUITS 4) Ampoule spirale basse consommation CCFL Dimension Flux Durée de Température de Puissance CRI Voltage Culot ØxH lumineux vie couleur (W) (mm) (RA) (V) (Lm) (H) (K) 3 E27/E14 42x > /4500/ E27/E14 42x > /4500/ E27/E14 42x > /4500/ E27/E14 42x > /4500/6500 Puissance (W) Culot CRI (RA) Voltage (V) Flux lumineux (Lm) Durée de vie (H) Température de couleur (K) 11 E > /4500/ E > /4500/ E > /4500/6500

17 PRODUITS 5) Ampoule spirale basse consommation CCFL Puissance (W) Culot IRC(RA) Voltage (V) Flux lumineux (Lm) Durée de vie(h) Température de couleur(k) 20 E > / 4500 / E > / 4500 / ) Lampe Grille avec couverture acrylique CCFL Puissance Puissan Dimension Dimension Flux Durée de Température de IRC(RA Voltage CFL ce Support LxlxH lumineux vie couleur ) équivalente (mm) (mm) (W) (V) (Lm) (H) (K) (W) 2X10 575x x298x > / 4500 / X x x598x > / 4500 / X10 575x x598x > / 4500 / X x x598x > / 4500 /

18 PRODUITS 7) Lampe Grille CCFL Dimension Flux Durée de Température de Puissance Dimension IRC Voltage Source Lumineuse support lumineux vie couleur (W) (mm) (mm) (RA) (V) (Lm) (h) (k) 2* x 300 tube CCFL 575* > /4500/6500 3* x 600 tube CCFL 575* > /4500/6500 4* x 600 tube CCFL 575* > /4500/6500 2* x 300 tube CCFL 1175* > /4500/6500 4* x 600 tube CCFL 575* > /4500/6500 4* x 600 tube CCFL 1175* > /4500/6500

19 CONTACT LEDSUN CSPS GROUP 100 bis rue de Paris, Charenton le Pont FRANCE Telephone : +33 (0) Fax : +33 (0) Site Internet :

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN WATT Le lumen est l unité de mesure du flux lumineux d un éclairage. Son symbole sur les boîtes d ampoules est : lm. Exemple : 400 lm. C est désormais le critère

Plus en détail

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE Tel 33 0 1 44 19 46 05 M 0 N 85 M 95 N 0 CHOISIR SON AMPOULE 1) Les différentes ampoules disponibles sur le marché : - Incandescence : Un filament conducteur en tungstène est

Plus en détail

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014 Toshiba Lampes LED Brochure 11/2014 2 3 Qui d autre à part Toshiba? Lampes classiques Pourquoi les éclairages E-CORE LED sont-ils les favoris? L année dernière, des centaines de milliers de professionnels

Plus en détail

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015 Rapport d Expertise LED Horticoles Agrotek Juillet 2015 Présentation Contexte et problématique: Les LED Horticoles proposent un très bon éclairement rapporté à leur consommation électrique. Elles ont vocation

Plus en détail

vous présente les ampoules

vous présente les ampoules vous présente les ampoules AMPOULES : comment choisir? Une ampoule est caractérisée par plusieurs grandeurs : 1 PUISSANCE en watts (W), indique la consommation d énergie de l ampoule. Plus la puissance

Plus en détail

CORRECTION ACTIVITÉ 1

CORRECTION ACTIVITÉ 1 CORRECTION ACTIVITÉ 1 Éclairage du couloir d'une habitation. Conversion d énergie Activité : Étude des différentes lampes existantes Problème posé : Comment optimiser la du système d éclairage du couloir

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

Notions de base de l éclairagisme

Notions de base de l éclairagisme OSRAM - Technologies de base et produits Emission thermique Décharge basse pression + Lampes à incandescence substance fluorescente Lampes halogènes Lampes fluorescentes en différents diamètres Lampes

Plus en détail

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie La d électricité destinée à l éclairage En 21, la Suisse a consommé entre 8,1 et 8,2 milliards de kilowattheures (kwh) pour l éclairage des

Plus en détail

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91 2010-2011 Guide de l éclairage Document élaboré par le GTD 91 Page 1 : Sommaire Page 2 : Historique Page : Lampe à incandescence Page 4 : Lampe halogène Page 5 : Lampe fluocompacte Page 6 : Lampe à LEDs

Plus en détail

Avec seulement une ampoule LED, vous pouvez économiser 20 / an!

Avec seulement une ampoule LED, vous pouvez économiser 20 / an! Doel 1 La bonne vielle ampoule est de retour! Mais en consommant 90 % de moins! Doel 2 Avec seulement une ampoule LED, vous pouvez économiser 20 / an! Une utilisation à grande échelle de lampes LED rendra

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Mesures d éclairage.

Mesures d éclairage. Mesures d éclairage. Dans le cadre de nos enseignements, nous sommes amenés à comparer des systèmes qui produisent des effets identiques comme par exemple différents systèmes pour éclairer un espace donné.

Plus en détail

Les différentes lampes :

Les différentes lampes : Rapport de TP ECLAIRAGE Étude harmoniques Les différentes lampes : Les lampes à incandescence : Principe : Un filament métallique (le plus souvent en tungstène en double spiralage pour des températures

Plus en détail

JE CHOISIS. Les ampoules

JE CHOISIS. Les ampoules Les ampoules Les ampoules Il existe une multitude d ampoules sur le marché et il n est pas toujours facile de s y retrouver. Différentes technologies, durées de vie variables, consommation ou puissance

Plus en détail

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. S-UV 419 Rev : 1 du 08/13 Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION

Plus en détail

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour.

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. valable à partir du 1.2.2014 La lumière sert bien plus qu au simple éclairage. Alors qu à l origine, la lumière artificielle était destinée avant tout à

Plus en détail

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies!

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Master TL-D Eco Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Améliorez l efficacité énergétique en changeant simplement vos tubes fluorescents. L unique tube fluorescent T8 (26 mm) qui permet de

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Rendement du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 40 min Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité documentaire Contexte d utilisation

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

Améliorez votre confort grâce au film polyvalent.

Améliorez votre confort grâce au film polyvalent. Sentez-vous bien. Améliorez votre confort grâce au film polyvalent. Profitez de températures confortables, faites des économies d énergie, bénéficiez de la lumière naturelle et augmentez jusqu à 41% le

Plus en détail

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT :

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT : Comment choisir un éclairage adapté? DEROULEMENT : 1-Faire des études préliminaires en complétant les fiches suivantes pour connaître les données, les unités et les appareils de mesure. 2-Faire les mesures

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois...

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois... Eco consommation La mairie ou la société de remontée mécanique veillent à limiter et à réduire leur consommation d énergie pour l éclairage des locaux et de la station. Grâce à des gestes simples et les

Plus en détail

C.M.E.2.3 Comment évaluer sa consommation d énergie électrique?

C.M.E.2.3 Comment évaluer sa consommation d énergie électrique? C.M.E.2.3 Comment évaluer sa consommation d énergie électrique? I) Énergie et puissance électrique : Analysons le document suivant : Ampoules basse consommation et ampoules classiques. Les ampoules classiques

Plus en détail

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Avis ADEME sur les LED Actions majeures de l ADEME sur l éclairage à LED PACTE LED CITADEL A.I.E. 4E - annex Les Avis de l ADEME L éclairage à

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

De champs électromagnétiques

De champs électromagnétiques Les Seuls radiateurs électriques à inertie sèche sans rayonnements électromagnétiques De confort De champs électromagnétiques Développé par Notre démarche La plupart des radiateurs électriques émettent

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 200 Faux. L'indication qui s'exprime en watt

Plus en détail

LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires

LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires La solution pour tous les endroits difficiles Les radiateurs électriques à pierres réfractaires LHZ ont été conçus en utilisant une technologie

Plus en détail

JE CHOISIS. Radiateurs électriques

JE CHOISIS. Radiateurs électriques JE CHOISIS Radiateurs électriques JE CHOISIS Un radiateur électrique En matière de radiateurs électriques, trois technologies différentes s offrent à vous : l inertie, le panneau rayonnant et le convecteur.

Plus en détail

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED K9 Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED La LED : une source lumineuse idéale pour l éclairage de sécurité. Compact La conception extrêmement compacte a été rendue possible grâce à l utilisation de

Plus en détail

SHP-S/SHP-TS Super SHP-TS 150W PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques

SHP-S/SHP-TS Super SHP-TS 150W PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques Range Features Nouvelle configuration brevetée garantissant un démarrage sûr pendant toute la durée de vie de la lampe (Sylvania Wound Ignition Antenna) Configuration exclusive sans cadre pour une efficacité

Plus en détail

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC DIR Centre Est Mâcon 22/23 Novembre 2007 L éclairage public Une installation d éclairage s appuie sur 3 grands principes : 1) Les configurations d éclairage 2) La lumière émise

Plus en détail

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier Fonctionnement d une Photocopieuse 1. Introduction En son cœur, un copieur fonctionne en raison d'un principe physique de base: les charges opposés s attirent. Un photocopieur

Plus en détail

Une lumière douce et brillante.

Une lumière douce et brillante. www.osram.fr Une lumière douce et brillante. Les lampes S ECO offrent une qualité de lumière exceptionnelle et constituent une alternative idéale aux lampes à incandescence et halogènes classiques. Les

Plus en détail

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES FABRIQUÉ Lyon EN FRANCE eco 6 Solutions de compensation d énergie réactive Ensemble nous pouvons faire la différence eco 6 TECHNOLOGIES Vous cherchez à réduire votre facture d électricité sans changer

Plus en détail

Projet d éclairage d une salle de classe

Projet d éclairage d une salle de classe www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Projet d éclairage d une salle de classe Note dossier : / 20 Page : 1 sur 6 1. Problématique L AFE (Association Française

Plus en détail

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation de la lumière sans gaspillage Impossible de se passer de la lumière des lampes électriques

Plus en détail

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES Roger Cadiergues MémoCad nd43.a LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES SOMMAIRE nd43.1. Les diodes électroluminescentes (LED) nd43.2. Les très basses tension de sécurité (TBTS) nd43.3. Le montage des appareils

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE CONSOMMATION D ÉNERGIE GUIDE DES GESTES PERMETTANT D ÉCONOMISER L ÉLECTRICITÉ AU SEIN DE SON HABITATION

MAÎTRISEZ VOTRE CONSOMMATION D ÉNERGIE GUIDE DES GESTES PERMETTANT D ÉCONOMISER L ÉLECTRICITÉ AU SEIN DE SON HABITATION MAÎTRISEZ VOTRE CONSOMMATION D ÉNERGIE GUIDE DES GESTES PERMETTANT D ÉCONOMISER L ÉLECTRICITÉ AU SEIN DE SON HABITATION SERVICE DE L ENERGIE ET DES MINES - www.service - energie.pf RÉPARTITION DE LA CONSOMMATION

Plus en détail

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Printemps des sciences 2008 Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Objectifs L objectif de cette petite démonstration est double : 1. Démontrer l importance d une bonne isolation thermique sur les

Plus en détail

Article: 08095828 Version: 01.01

Article: 08095828 Version: 01.01 FR Notice Installation d installation Instructions Devireg 530 Devireg 530, 531 and 532 Article: 08095828 Version: 01.01 1 2 Table des matières 2. Témoin lumineux (LED) Applications et fonctions Témoin

Plus en détail

ETUDE DE LA TECHNOLOGIE DES LAMPES

ETUDE DE LA TECHNOLOGIE DES LAMPES I) Introduction Depuis l antiquité, l homme s est efforcé de créer des lampes de plus en plus performantes (torche, lampe à huile, bougie de suif, lampe à acétylène, à gaz, électrique). Actuellement, seules

Plus en détail

Guide des Tubes Fluorescents

Guide des Tubes Fluorescents GE Lighting Guide des Tubes Fluorescents Le choix de l efficacité énergétique pour toute application Réglementations de l UE À compter du 13 avril 21, de nouvelles réglementations européennes seront applicables

Plus en détail

Critères d évaluation des ampoules à basse consommation d énergie et de longue durée de vie

Critères d évaluation des ampoules à basse consommation d énergie et de longue durée de vie Critères d évaluation des ampoules à basse consommation d énergie et de longue durée de vie Edition : juillet 2013 SuperDrecksKëscht B.P. 43 L-7701 Colmar-Berg Tél. : 00352 488 216 1 Fax : 00352 488 216

Plus en détail

Formule avec les unités Puissance électrique. Unités

Formule avec les unités Puissance électrique. Unités L ENERGIE ELECTRIQUE ET SON COUT classe :3 ème durée : 3h la situation-problème Les économies de Monsieur Artur Plus ou moins dévoreurs d énergie, plus ou moins économes, les appareils électroménagers

Plus en détail

Les couleurs au naturel

Les couleurs au naturel Les s au naturel MSTER TL5 HO 90 De Luxe Cette TL5 Flux renforcé (diamètre de tube de 16 mm) offre un excellent rendu des s (CRI > 90). Cela signifie que les s présentent un aspect naturel, qui les fait

Plus en détail

Thème : Lumière et Tapisserie

Thème : Lumière et Tapisserie Groupe Date.. Thème : Lumière et Tapisserie Indice n 1 : une tapisserie bien abîmée Lors de notre dernière sortie à la Cité de la Tapisserie, nous avons réalisé la manipulation photographiée ci-contre.

Plus en détail

Comparatif LBC incandescence

Comparatif LBC incandescence www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Comparatif LBC incandescence Note dossier : / 20 Page : 1 sur 4 1. Problématique Eclairer les lieux de vie est une nécessité.

Plus en détail

Dossier technologiques

Dossier technologiques 1 STI2D Lycé Vauvenargues Les luminaires, Économies d énergie Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Mini Projet Dossier technologiques Bâtiment à faible consommation d énergie : Etrium

Plus en détail

Chap1 : Intensité et tension.

Chap1 : Intensité et tension. Chap1 : Intensité et tension. Items Connaissances cquis ppareil de mesure de l intensité. Branchement de l appareil de mesure de l intensité. Symbole normalisé de l appareil de mesure de l intensité. Unité

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

Qu est-ce-que l Indice de Rendu des Couleurs?

Qu est-ce-que l Indice de Rendu des Couleurs? Qu est-ce-que l Indice de Rendu des Couleurs? La couleur: concrétisation de la lumière La propriété de la source lumineuse qui influence l aspect/l apparence des objets en terme de couleur est appelé «Le

Plus en détail

Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique

Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique Les objectifs d'apprentissage : Être familiarisés avec les différents types de systèmes de chauffage à l électricité, Comprendre le fonctionnement

Plus en détail

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07)

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07) Documentation produit selon DIN 5035-8, Lampe de bureau MINELA, état : février 2009 Page 1 Les lampes de bureau assurent un éclairage spécifique du poste de travail ; elles sont commandées individuellement

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

SCHOTT Termofrost SDS 2. Système de portes coulissantes pour une réfrigération plus efficace

SCHOTT Termofrost SDS 2. Système de portes coulissantes pour une réfrigération plus efficace SCHOTT Termofrost SDS 2 Système de portes coulissantes pour une réfrigération plus efficace 2 A la pointe de la technologie, SCHOTT est un grand groupe international, riche de 130 années d expérience dans

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

Questionnaire sur l évaluation des ampoules à basse consommation d énergie et de longue durée de vie

Questionnaire sur l évaluation des ampoules à basse consommation d énergie et de longue durée de vie Questionnaire sur l évaluation des ampoules à basse consommation d énergie et de longue durée de vie Edition: juillet 2013 SuperDrecksKësct B.P. 43 L-7701 olmar-berg Tel. : 00352 488 216 1 Fax : 00352

Plus en détail

Effet Joule Livret de l élève

Effet Joule Livret de l élève Dossier de Physique Niveau 4 ème secondaire Effet Joule Livret de l élève Véronique BOUQUELLE Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, Antenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences et

Plus en détail

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut Les Moteurs Pas a Pas Gerard Yvraut Les moteurs Pas à Pas Pourquoi des moteurs Pas à Pas. Types de Moteurs Pas à Pas Moteurs Unipolaires et Bipolaires Electronique typique de commande Alimentation Couple

Plus en détail

gl2 DESCRIPTION OPTIONS AVANTAGES DIMENSIONS

gl2 DESCRIPTION OPTIONS AVANTAGES DIMENSIONS DESCRIPTION CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité: IP 66 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Classe électrique: II Tension nominale: 230 V 50 Hz Poids: 10,5 kg (*) selon la norme IEC - EN 60598

Plus en détail

Lampes d examen Sim.LED Une lumière d une autre dimension

Lampes d examen Sim.LED Une lumière d une autre dimension Lampes d examen Sim.LED Une lumière d une autre dimension Un design révolutionnaire Une construction fermée, d une seule pièce, pour répondre aux critères d hygiène les plus élevés Le design triangulaire

Plus en détail

DERRIERE cette porte DECOUVREZ UN SYSTEME revolutionnaire

DERRIERE cette porte DECOUVREZ UN SYSTEME revolutionnaire DERRIERE cette porte DECOUVREZ UN SYSTEME revolutionnaire Vos avantages en un simple regard 5 ans* DE GARANTIE PAR LE FABRICANT *Sur le fonctionnement de la céramique avancée Réduction considérable de

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Catalogue. www.2fenergie.com direction@2fenergie.com

Catalogue. www.2fenergie.com direction@2fenergie.com Catalogue Néon LED T8 1200mm Ces néons LED ont une plus grande durée de vie que les néons fluorescents traditionnels. Ils vous feront Économiser jusqu'à 60% d'électricité. Avantages : Faible consommation

Plus en détail

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN La dernière invention DUOSUN est un capteur solaire thermique qui fonctionne bien mieux. Il est moins cher et est plus propre que les autres produits actuellement disponibles. Ce capteur est destiné à

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

MODULE 1. Performances-seuils. Résistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne.

MODULE 1. Performances-seuils. Résistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne. MODUL 1 MODUL 1. ésistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne. Performances-seuils. L élève sera capable 1. d expliquer l effet qu occasionne la résistance interne d une source

Plus en détail

NIVEAU D ACQUISITION :

NIVEAU D ACQUISITION : CAPACITES : Fiche d Activité : 1/6 Nous voyons de plus en plus de maison dites «écologiques» ou «à énergie positive». Mais que signifient ces termes? Et pourquoi? I. Energie et consommation C est ce que

Plus en détail

Chauffage au mazout et au gaz

Chauffage au mazout et au gaz Chauffage au mazout et au gaz Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre un générateur d air chaud (fournaise) et une chaudière et savoir comment fonctionnent ces deux types d appareils,

Plus en détail

Examen de maturité Session de juin 2006. Option complémentaire: Physique

Examen de maturité Session de juin 2006. Option complémentaire: Physique Lycée Denis-de-Rougemont Neuchâtel et Fleurier Nom, prénom: Classe: Examen de maturité Session de juin 2006 Option complémentaire: Physique Pour obtenir la note maximale, il faut résoudre complètement

Plus en détail

Document de révision

Document de révision Document de révision 1. La loi des charges électriques se résume en trois points. Énonce-les. 1-Les charges de signes contraires s attirent 2-Les charges de mêmes signes se repoussent 3-Les objets neutres

Plus en détail

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Michel Nicosia Verkoopleider Zuid - Chef de vente Sud IBE-BIV Séminaire

Plus en détail

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LE CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LES PERFORMANCES DE TANÉO C EST L ASSURANCE : > DE 75 % D ÉNERGIE GRATUITE > D UN FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Eclairage à basse consommation d énergie et longue durée de vie

Eclairage à basse consommation d énergie et longue durée de vie Clever akafen Produits recommandés par la SuperDrecksKëscht Clever akafen! Eclairage à basse consommation d énergie et longue durée de vie Guide avec des informations utiles sur l achat des lampes Le choix

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

alura led LA LUMIÈRE VERTE

alura led LA LUMIÈRE VERTE LA LUMIÈRE VERTE Design : Michel Tortel ÉLÉGANCE INTEMPORELLE ET HAUTE PERFORMANCE CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité du bloc optique : IP 66 (*) Résistance aux chocs : IK 04 (**) (PMMA) IK 10 (**)

Plus en détail

La Bretagne romantique

La Bretagne romantique La Bretagne romantique Energie Thermographie et diagnostic thermique en rénovation Tinténiac, le 25 octobre 2015 Gireg Le Bris Yvan Le Tennier Qu est ce que la thermographie? La thermographie est la technique

Plus en détail

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE Un réfrigérateur plein de givre consomme-t-il plus? Vous mettez votre portable à charger. Une fois la batterie pleine, continue-til à utiliser du courant si vous le laissez branché? Si vous laissez le

Plus en détail

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 GU5.3 GU10 GU4 E27 B22 Aujourd hui, MASTER LEDlamps c est: La gamme la plus large du marché. Le plus large choix de culots et de formes disponibles sur le

Plus en détail

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 Les couleurs : dans les objets ou dans nos têtes? A gauche : le dessin originel. Au milieu : ce dessin reproduit par un «daltonien»

Plus en détail

Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie

Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Spécialité Energie et Environnement Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie Objectifs de formation. EE2 : Valider

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO.

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. 02 Les ressources en énergie se réduisent, les couts énergétiques augmentent. Pour ces raisons, l Energie est une valeur importante dans nos sociétés.

Plus en détail

MEMOIRE DESCRIPTIF I - FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE. Première partie LE FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE

MEMOIRE DESCRIPTIF I - FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE. Première partie LE FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE MEMOIRE DESCRIPTIF I - FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE Première partie LE FONCTIONNEMENT DU RESEAU ELECTRIQUE 9 PROJET DE ZONE D ACCUEIL DE PRODUCTION D ELECTRICITE DE LAVERA-FOS 10 MEMOIRE DESCRIPTIF

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

COUVERTURE SOLAIRE THERMIQUE EN ARDOISE NATURELLE

COUVERTURE SOLAIRE THERMIQUE EN ARDOISE NATURELLE COUVERTURE SOLAIRE THERMIQUE EN ARDOISE NATURELLE THERMOSLATE, la puissance de la nature Le système solaire THERMOSLATE crée de l énergie renouvelable, propre et respectueuse de l environnement. 1m 2 évite

Plus en détail

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D UN SYSTÈME D ÉCLAIRAGE SOLAIRE PUBLIC À ADRAR

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D UN SYSTÈME D ÉCLAIRAGE SOLAIRE PUBLIC À ADRAR ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D UN SYSTÈME D ÉCLAIRAGE SOLAIRE PUBLIC À ADRAR A.Benatiallah, A.Moulay ali, D.benatiallah, S.bentouba, S.Makhloufi Labo LEESI, Faculté des sciences et science d ingéniorat, Univ

Plus en détail

www.broncolor.com Système FT

www.broncolor.com Système FT www.broncolor.com Système FT 2 Système FT Le Système FT de broncolor Grande intensité lumineuse, système convertible et très facile à manier. Trouvez la lumière idéale avec le nouveau Système FT de broncolor.

Plus en détail

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus.

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus. les chaudières performantes Depuis 20 ans... hier... ++ Des chiffres révélateurs Le chauffage et la production d eau chaude représentent les deux tiers de la facture d énergie des ménages. Par ailleurs,

Plus en détail