Eclairage artificiel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eclairage artificiel"

Transcription

1 Eclairage artificiel Directions de lumière Effets de la source Mise en Scène Mise en Valeur Eléments de Projet

2 Directions de lumière La composition lumineuse d une scène suppose la maîtrise des directions de lumière. Cette maîtrise doit tenir compte des positions respectives de la source, de l objet et de l observateur.

3 Effets Vers le bas Effet de «Contention»

4 Effets Vers le haut Effet d élancement»

5 Effets Latéral Effet de «barrière»

6 Effets Dirigé Effet de «désignation»

7 Effets Omnidirectionnel Effet de «surveillance»

8 Mise en Scène Les ombres propres permettent de modeler le personnage ou l objet éclairé. En révélant ou masquant tel ou tel détail, elles accentuent ou au contraire atténue sa «matérialité» Les ombres portées servent à situer le sujet ou l action dans l espace et le temps.

9 Mise en Scène Au théâtre, l utilisation d une source ponctuelle saisissant le personnage de face avec un angle de 45, est souvent synonyme de mise en cause, d accusation.

10 Mise en Scène Le fait d utiliser des sources opposées permet d effacer les ombres portées au sol et de créer ainsi un «flottement» du personnage dans l espace.

11 Mise en Scène L éclairage en contre plongée (du bas vers le haut) permet de projeter sur le fond de la scène des ombres dont la taille démesurée induit une effet dramatique, voire menaçant.

12 Mise en Scène L éclairage en douche, qui privilégie la mise en valeur de la tête et des épaules, crée un effet de sacralisation. Le personnage, pris dans un pinceau étroit, est comme «élu» par la lumière

13 Mise en Scène L éclairage à contre-jour, qui maintient la face visible du personnage dans l ombre, crée une barrière entre acteur et spectateurs, est souvent utilisé pour évoquer un décalage dans le temps

14 Mise en Valeur Face

15 Mise en Valeur Latéral

16 Mise en Valeur Latéral

17 Mise en Valeur Contrejour

18 Mise en Valeur Contreplongée

19 Mise en Valeur Horizontal

20 Mise en Valeur Plongée 30

21 Mise en Valeur Plongée 60

22 Mise en Valeur Douche

23 Eléments de projet Eclairage général Eclairage d ambiance Eclairage d accentuation Eclairage à la tâche Eclairage signalétique Eclairage décoratif

24 Eléments de projet Eclairage Général Se diriger / Accomplir des tâches courantes Eclairage d Ambiance Donner du «caractère» à un espace Eclairage d Accentuation Créer un effet «dramatique» Eclairage à la Tâche Eclairage «Signalétique» Eclairage «Décoratif» Fournir un appoint fonctionnel localisé Jalonner un parcours Attirer le regard Type de Lumière? Type de Source?

25 Eléments de projet Type de Lumière? Homogénéité, Directionnalité, Niveau, Durée Couleur, etc.

26 Eléments de projet Type de source? Incandescence, Fluorescence, Décharge, Leds etc.

27 Eclairage Général Eléments de projet Se diriger / Accomplir des tâches courantes Type de Lumière Lumière homogène diffuse Eclairement moyen Durée importante Système d éclairage Sources de grande dimension Répartition uniforme Détecteurs de présence Régulation Type de source Tubes fluorescents

28 Eclairage d Ambiance Eléments de projet Donner du «caractère» à un espace Type de Lumière Lumière douce, chaude Eclairement localisé Durée limitée Système d éclairage Sources ponctuelles localisées Faisceaux larges Commande On/Off Type de source Incancescence / halogène

29 Eléments de projet Eclairage d Accentuation Créer un effet «dramatique» Type de Lumière Lumière vive Eclairement localisé fixe Durée importante (commerces) Système d éclairage Sources ponctuelles localisées Faisceaux concentrés Commande On/Off Type de source Lampes à décharge

30 Eclairage à la Tâche Eléments de projet Fournir un appoint fonctionnel localisé Type de Lumière Lumière directionnelle réglable Sur-éclairement localisé Eclairage à la demande Système d éclairage Source ponctuelle mobile Faisceau ± large Commande On/Off Type de source Halogène (TBT) / Fluo compacts

31 Eclairage «Signalétique» Eléments de projet Type de Lumière Lumière ponctuelle Rythme régulier Durée importante Système d éclairage Jalonner un parcours Sources ponctuelles en ligne Faisceau large Commande On/Off Type de source Fluo compact / Leds

32 Eclairage «Décoratif» Eléments de projet Attirer le regard Type de Lumière Lumière rayonnante / scintillante Couleur / matière Durée importante Système d éclairage Sources ponctuelles ou linéaires Commande On/Off Variations Type de source Tubes HT, Leds, Halogènes TBT

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour.

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. valable à partir du 1.2.2014 La lumière sert bien plus qu au simple éclairage. Alors qu à l origine, la lumière artificielle était destinée avant tout à

Plus en détail

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 GU5.3 GU10 GU4 E27 B22 Aujourd hui, MASTER LEDlamps c est: La gamme la plus large du marché. Le plus large choix de culots et de formes disponibles sur le

Plus en détail

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Ce document, réalisé par un GT intersyndical Ignes / Syndicat de l éclairage, regroupe les éléments permettant aux

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Les bons luminaires pour votre salle de bain La lumière nous accompagne du matin au soir. L éclairage de nos pièces peut avoir une influence sur notre humeur et sur

Plus en détail

Doux éclairage de la pièce par spots à lumière diffuse. Lumière romantique des chandelles

Doux éclairage de la pièce par spots à lumière diffuse. Lumière romantique des chandelles Doux éclairage de la pièce par spots à lumière diffuse Lumière romantique des chandelles Eclairage intégré dans la hotte Zone de travail exempte d ombres Eclairage ponctuel par spots Température des couleurs

Plus en détail

Lighting. Lampes LED. au service de la performance

Lighting. Lampes LED. au service de la performance Lighting Lampes LED L innovation LED au service de la performance Prix HT - Septembre 2015 Savoir-faire Philips Depuis le lancement de la gamme MASTER LEDlamps en 2009, nos lampes LED ont été régulièrement

Plus en détail

Grille de Maturité LED & OLED juil. 2014 validité 6 mois

Grille de Maturité LED & OLED juil. 2014 validité 6 mois Grille de Maturité LED & OLED juil. 2014 validité 6 mois Maturité Objectif : Apporter une vue dynamique cohérente équilibrée et partagée des adhérents du Syndicat de l éclairage à l utilisation des LED

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base de la photométrie Valeurs

Plus en détail

Lighting. Lampes LED. au service de la performance

Lighting. Lampes LED. au service de la performance Lighting Lampes LED L innovation LED au service de la performance Prix HT au 1 er Juin 2015 Savoir-faire Philips Depuis le lancement de la gamme MASTER LEDlamps en 2009, nos lampes LED ont été régulièrement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» Sources : syndicat de l éclairage et CNIDEP A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales L éclairage a pour vocation : - D assurer de bonnes conditions de travail,

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91 2010-2011 Guide de l éclairage Document élaboré par le GTD 91 Page 1 : Sommaire Page 2 : Historique Page : Lampe à incandescence Page 4 : Lampe halogène Page 5 : Lampe fluocompacte Page 6 : Lampe à LEDs

Plus en détail

Les plus belles idées sont celles qui arrivent à temps

Les plus belles idées sont celles qui arrivent à temps Altuglas LED System Les plus belles idées sont celles qui arrivent à temps Diffuseur de solutions La musique des couleurs, la magie Pour tirer le meilleur parti de la révolution LED, voici Altuglas LED

Plus en détail

Relighting : exemples de cas et méthode simplifiée d évaluation. Exemple : bureau «classique» Exemple : bureau «classique» Situation.

Relighting : exemples de cas et méthode simplifiée d évaluation. Exemple : bureau «classique» Exemple : bureau «classique» Situation. Relighting : exemples de cas et méthode simplifiée d évaluation. Présenté par Fiorenzo Namèche Tel. 0478/504798 Email: f.nameche@light-to-light.com 8 mai 2008 Exemple : bureau «classique» ancien éclairage

Plus en détail

Apporter la lumière indispensable au bien-être des enfants

Apporter la lumière indispensable au bien-être des enfants Apporter la lumière indispensable au bien-être des enfants Escaffre Laurent Ingénieur-Architecte, Directeur associé, ingélux Opération QELE Mobiliser la chaîne des acteurs Tester et mesurer de multiples

Plus en détail

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED K9 Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED La LED : une source lumineuse idéale pour l éclairage de sécurité. Compact La conception extrêmement compacte a été rendue possible grâce à l utilisation de

Plus en détail

Sans branchement électrique

Sans branchement électrique SEPTEMBRE 2010 Sans branchement électrique Pour mettre de la lumière, là où il n y en a pas! L éclairage par LEDs LEDs : Diodes électro-luminescentes L utilisation des LEDs pour l éclairage à divers avantages

Plus en détail

Le faisceau de lumière. Un faisceau de lumière est la partie de l espace éclairée par une source de. lumière.

Le faisceau de lumière. Un faisceau de lumière est la partie de l espace éclairée par une source de. lumière. LE FAISCEAU DE LUMIERE Le faisceau de lumière n existe pas dans un milieu complètement vide car il n est pas possible de le matérialiser. La lumière ne se voit pas, elle permet de voir les objets. Un faisceau

Plus en détail

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED pour l éclairage des postes de travail Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED - postes de travail 1. Poste de travail 2. Eclairage idéal pour poste

Plus en détail

Analyse paysagère VISUEL et PAYSAGE

Analyse paysagère VISUEL et PAYSAGE SAS ECS HF01 - Introduction INTRODUCTION VISUEL et PAYSAGE Le visuel et le paysage On peut appliquer à l analyse d un paysage la technique inverse de celle utilisée pour le camouflage du militaire sur

Plus en détail

Collection de photos échantillons

Collection de photos échantillons Collection de photos échantillons SB-800/600 Entrez dans le monde passionnant du Système d Eclairage Créatif de Nikon avec le SB-800/600. Les numéros de page se rapportent aux explications dans le manuel

Plus en détail

Lumière : efficience et architecture des plantes ; impact des édifices / des éclairages sur le développement des plantes (ex des pelouses)

Lumière : efficience et architecture des plantes ; impact des édifices / des éclairages sur le développement des plantes (ex des pelouses) Lumière : efficience et architecture des plantes ; impact des édifices / des éclairages sur le développement des plantes (ex des pelouses) Combes Didier, Robert Pauline, Hurlus Jean-Michel 1 INRA-URP3F

Plus en détail

LA LUMIÈRE. La lumière Dossier BAC PRO SEN EIE LP du Giennois page : 1

LA LUMIÈRE. La lumière Dossier BAC PRO SEN EIE LP du Giennois page : 1 LA LUMIÈRE La lumière Dossier BAC PRO SEN EIE LP du Giennois page : 1 1 QU'EST-CE QUE LA LUMIÈRE? Deux théories physiques contraires (mais semble-t-il complémentaires) s'affrontent. La première, dite corpusculaire,

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base

Plus en détail

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Michel Nicosia Verkoopleider Zuid - Chef de vente Sud IBE-BIV Séminaire

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES Roger Cadiergues MémoCad nd43.a LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES SOMMAIRE nd43.1. Les diodes électroluminescentes (LED) nd43.2. Les très basses tension de sécurité (TBTS) nd43.3. Le montage des appareils

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur l éclairage de votre demeure. Ampoules et luminaires : lorsque la technologie s en mêle

Ce qu il faut savoir sur l éclairage de votre demeure. Ampoules et luminaires : lorsque la technologie s en mêle Ce qu il faut savoir sur l éclairage de votre demeure Ampoules et luminaires : lorsque la technologie s en mêle Où qualité rime avec efficacité La qualité et l efficacité énergétique dans l éclairage sont

Plus en détail

La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels. Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering

La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels. Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Audit relighting Diagnostic d éclairage public Conception de

Plus en détail

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance énergétique Hervé PLACKOWSKI 25 mars 2015 Molsheim La gestion de l éclairage c est la au là ou au lumière adaptée bon niveau il faut bon moment

Plus en détail

Special Lightletter Tuningen. Tuningen s impose avec des luminaires intelligents à LED. Hess. Une société de Nordeon-Group

Special Lightletter Tuningen. Tuningen s impose avec des luminaires intelligents à LED. Hess. Une société de Nordeon-Group Tuningen s impose avec des luminaires intelligents à LED Hess. Une société de Nordeon-Group 82 % d économie énergétique En passant à la technique LED et en utilisant une commande d éclairage intelligente,

Plus en détail

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Une chance immense pour les villes et les communes : des investissements très rentables pour économiser énergie et frais fixes. U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Chances et possibilités

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

Grille de Maturité LED & OLED oct. 2015 validité 6 mois

Grille de Maturité LED & OLED oct. 2015 validité 6 mois Grille de Maturité LED & OLED oct. 2015 validité 6 mois Maturité Objectif : Apporter une vue dynamique cohérente équilibrée et partagée des adhérents du Syndicat de l éclairage à l utilisation des LED

Plus en détail

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere Kardó Une combinaison infinie de lumiere CONCEPT Design: eer architectural design, Belgique 2 - Kardó Kardó est un système d éclairage spécial qui permet de s adapter à l architecture à travers tout le

Plus en détail

Laurent MASSOL Led Engineering Development

Laurent MASSOL Led Engineering Development RESUME Technologies des LED Performances des LEDs actuelles de l intégration de cette technologie de la technologie LED du marché des LEDs - applications en éclairage public Retour sur le Rapport de l

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

Causes Risque de TMS Prévention

Causes Risque de TMS Prévention Synthèse sur les réglages des postes de travail Causes Risque de TMS Prévention Le siège Assise à trop basse : Appui trop important sur les ischions. Flexion de hanche donc enroulement lombaire : Risques

Plus en détail

Partie C. Ce dossier. - 10 pages. à DT C10

Partie C. Ce dossier. - 10 pages. à DT C10 Partie C ÉCLAIRAGE DE L AUDITORIUM Étude d un projecteur de scène Association Projecteur / gradateur Pilotage d un gradateur par signal numérique DMX 512 Ce dossier est constitué de : - 9 pages numérotées

Plus en détail

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches. 1 square La Bruyère 75009 Paris T: +33 (0)1 45 26 03 39 Courriel : info@absel.fr Skype : abselparis www.absel.fr Septembre 2008 EN STOCK! Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON MAITRE D'OUVRAGE SMINA 135 avenue Pierre SEMARD 84000 AVIGNON Lot n 14 ELECTRICITE DPGF MAITRE D'OEUVRE : Monsieur J. F. QUELDERIE 5 rue Nicolas Lescuyer 84000

Plus en détail

UNIVERSITE DE LA ROCHELLE MASTER IMA 1 ère année - Vision par ordinateur 1 1.1 TP N 3 : LECTURE CODES BARRES 1 OBJECTIF 2 CONTEXTE DE L ETUDE

UNIVERSITE DE LA ROCHELLE MASTER IMA 1 ère année - Vision par ordinateur 1 1.1 TP N 3 : LECTURE CODES BARRES 1 OBJECTIF 2 CONTEXTE DE L ETUDE UNIVERSITE DE LA ROCHELLE MASTER IMA 1 ère année - Vision par ordinateur 1 1.1 TP N 3 : LECTURE CODES BARRES 1 OBJECTIF Cette séance de TP a pour but de mettre en place un processus de reconnaissance de

Plus en détail

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Guide de l éclairage to energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Sommaire Pour y voir plus clair 3 L essentiel en bref 4 Comparatif anciennes/nouvelles ampoules 6 Ampoules basse consommation

Plus en détail

Handicap visuel. Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes. Fiche pratique

Handicap visuel. Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes. Fiche pratique Fiche pratique Handicap visuel Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes Accéder aux parties communes - sécuriser le cheminement - choisir les équipements - bien

Plus en détail

LA LUMIÈRE AU CINÉMA. LA MISE EN SCÈNE En théorie. Auteur Thomas Faverjon Date 2009 Descriptif

LA LUMIÈRE AU CINÉMA. LA MISE EN SCÈNE En théorie. Auteur Thomas Faverjon Date 2009 Descriptif LA MISE EN SCÈNE En théorie Auteur Thomas Faverjon Date 2009 Descriptif LA LUMIÈRE AU CINÉMA Éléments de synthèse de la formation organisée dans le cadre de "Lycéens et apprentis au cinéma" consacrée à

Plus en détail

Mixez les pixels et formes vectorielles

Mixez les pixels et formes vectorielles Partenaire du numéro N 01/2011 (43) Mensuel Janvier ISSN 1733-2745 Choisissez bien L ÉCLAIRAGE pour les photos de beauté Photos de nuit jouez avec les obmbres et lumières Illusion de la 3D créez un photomontage

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE LUMIÈRE FROIDE

TECHNOLOGIE DE LUMIÈRE FROIDE TECHNOLOGIE DE LUMIÈRE FROIDE LE SYSTÈME D ÉCLAIRAGE IN UN ÉCLAIRAGE CORRECT est la condition de base pour un travail précis. En microscopie, les sources de lumière froide sont un élément indispensable

Plus en détail

ÉCLAIRAGE. Que la lumière soit! Et la lumière fut...

ÉCLAIRAGE. Que la lumière soit! Et la lumière fut... ÉCLAIRAGE À chaque mise en scene son éclairage! Directe, diffuse, secondaire... Loca images vous proposera un éclairage adapté a vos besoins. Que la lumière soit! Et la lumière fut... ÉCLAIRAGE LED LITEPANELS

Plus en détail

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 PHOTO PLAISIRS La Lumière Température de couleur & Balance des blancs Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 Blanc Infrarouge Flash Température Lumière RVB Couleur chaude Couleur Couleur Couleur Incandescente

Plus en détail

"Blonde", 2kW Softlight Minibrute colonnes orientables

Blonde, 2kW Softlight Minibrute colonnes orientables LES OUTILS 1) Les projecteurs a) A incandescence (tungstène 3 200 K) "Blonde", 2kW Softlight Minibrute colonnes orientables Autre softlight "mandarines", "blondes", PAR 64, Dedolights, etc. lumière chaude,

Plus en détail

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. S-UV 419 Rev : 1 du 08/13 Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION

Plus en détail

Cyril Blazy Emmanuel Roux

Cyril Blazy Emmanuel Roux Cyril Blazy Emmanuel Roux Avec la contribution de Olivier Salvatori Groupe Eyrolles, 2006 ISBN 2-212-11607-1 Créez les matières de l androïde A t e l i e r 7 >>> >>> Au cours de cet atelier, vous allez

Plus en détail

1 222 rue de l Université 75343 PARIS 07 téléphone 01 56 61 71 01

1 222 rue de l Université 75343 PARIS 07 téléphone 01 56 61 71 01 Questionnaire sur les conditions générales d accueil et de conservation d œuvres dans le cadre d un prêt Institution : Adresse : Téléphone /Fax : Email : Date : Questionnaire rempli par (nom et qualité)

Plus en détail

CHECKPOINT 72 À NOTER POURQUOI COMMENT QUELQUES CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES. Favoriser le travail à la lumière naturelle.

CHECKPOINT 72 À NOTER POURQUOI COMMENT QUELQUES CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES. Favoriser le travail à la lumière naturelle. Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 72 Favoriser le travail à la lumière naturelle. POURQUOI La lumière naturelle est la meilleure forme d éclairage. Économique, elle permet de réduire les coûts

Plus en détail

Softlight. Lumière confortable, espaces lumineux

Softlight. Lumière confortable, espaces lumineux Softlight Lumière confortable, espaces lumineux Softlight Lumière confortable, espaces lumineux Lumière confortable Les luminaires softlight d ETAP masquent la source lumineuse et projettent la lumière

Plus en détail

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS Lumière dynamique LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS L apport de dynamique dans l intensité, la couleur et la répartition de la lumière (artificielle) a de nombreuses applications. Vous

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

DEVELOPPER UN URBANISME MEDITERRANEEN LE CONFORT DES ESPACES EXTERIEURS ET L APPROCHE BIOCLIMATIQUE A L ECHELLE URBAINE

DEVELOPPER UN URBANISME MEDITERRANEEN LE CONFORT DES ESPACES EXTERIEURS ET L APPROCHE BIOCLIMATIQUE A L ECHELLE URBAINE ECLAIRAGE PUBLIC ET ECONOMIES D'ENERGIE DEVELOPPER UN URBANISME MEDITERRANEEN L'éclairage public est un service au cœur de la politique de la ville. Il est en effet garant de la sécurité publique, de l'amélioration

Plus en détail

27 rue Lt-Col Prevost 69006 Lyon Téléphone : +33 (0) 3 / 83 22 94 67 Télécopie : +33 (0) 3 / 83 22 82 38 e-mail : info@schmitz-france.

27 rue Lt-Col Prevost 69006 Lyon Téléphone : +33 (0) 3 / 83 22 94 67 Télécopie : +33 (0) 3 / 83 22 82 38 e-mail : info@schmitz-france. PA_01 Dessins 2700 3000 Fixation au plafond, plafonds normaux 480 Fixation au plafond, plafond bas 230 2260 2320 min 950 max 2130 min 1260 max 2380 850 300 Fixation murale 90 2300 1 2280 Pied à quatre

Plus en détail

Fiche N 5-2B : La couleur : application aux filtres

Fiche N 5-2B : La couleur : application aux filtres Les filtres 3 questions (-exemples) auxquelles cette fiche va essayer de répondre : Question 1 Que va-t-il se passer si j utilise un filtre bleu dans une zone qui est d autre part éclairée par un autre

Plus en détail

Galerie de photos échantillons. Ce guide présente les techniques, des exemples et les possibilités offertes par la prise de vue au flash SB-900.

Galerie de photos échantillons. Ce guide présente les techniques, des exemples et les possibilités offertes par la prise de vue au flash SB-900. Galerie de photos échantillons SB-900 Ce guide présente les techniques, des exemples et les possibilités offertes par la prise de vue au flash SB-900. Fr Sélection de la zone d illumination adaptée Le

Plus en détail

sommaire Eclairage des cuisines et des salles de bains

sommaire Eclairage des cuisines et des salles de bains Eclairage des cuisines et des salles de bains sommaire Dans une maison, la diversité des activités mérite une attention particulière en matière d éclairage ; la "demande visuelle" est en effet sans cesse

Plus en détail

ELEMENTS D UN PARCOURS LUMINEUX

ELEMENTS D UN PARCOURS LUMINEUX ELEMENTS D UN PARCOURS LUMINEUX «De la ville au train» : recensement des séquences visuelles 1) VISION EXTERIEURE LOINTAINE Cadre urbain, tissus d'activité Identité, souhait de communication visuelle Environnement

Plus en détail

Vision Industrielle Dispositif d éclairage

Vision Industrielle Dispositif d éclairage Vision Industrielle Dispositif La lumière halogènes fluorescentes électroluminescentes Lumière et sources lumineuses laser La lumière halogènes fluorescentes électroluminescentes laser Cours de Vision

Plus en détail

Initiation à la photographie sous marine

Initiation à la photographie sous marine Initiation à la photographie sous marine 1. Présentation de l appareil photo 2. La photo sous marine (1/2) 3. La photo sous marine (2/2) 4. Traitement numérique Présentation de l appareil photo 1. Les

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème COFFRET D OPTIQUE OEB Contenu Toutes les expériences présentées dans les pages suivantes ont été faites avec ce matériel. CLASSE DE 8 ème CH 6-1 Propagation de la lumière I Propagation de la lumière p

Plus en détail

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois...

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois... Eco consommation La mairie ou la société de remontée mécanique veillent à limiter et à réduire leur consommation d énergie pour l éclairage des locaux et de la station. Grâce à des gestes simples et les

Plus en détail

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE Boulevard Haussmann 75009 Paris France Tél : +33 1 80 88 80 30 - Fax : +33 1 80 88 80 31 Site web : - Email : contact@openclassrooms.coau capital social de 70 727,80

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Les projecteurs. 1 Introduction 2. 2 Principes 2

Les projecteurs. 1 Introduction 2. 2 Principes 2 Les projecteurs Table des matières 1 Introduction 2 2 Principes 2 3 Types de projecteurs 4 3.1 Projecteurs à face ouverte...................................... 4 3.1.1 Les PAR (projecteurs à réflecteur

Plus en détail

Samedi 27 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE. Station Jean Jaurès. Visite de fin de chantier station Jean Jaurès

Samedi 27 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE. Station Jean Jaurès. Visite de fin de chantier station Jean Jaurès Samedi 27 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Station Jean Jaurès Visite de fin de chantier station Jean Jaurès Samedi 27 septembre 2014 La station Jean Jaurès La station Jean Jaurès est située au croisement

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE DES ÉTABLES LAITIÈRES 20912

L ÉCLAIRAGE DES ÉTABLES LAITIÈRES 20912 L ÉCLAIRAGE DES ÉTABLES LAITIÈRES 20912 M. FORTIER 1, M. DUSSAULT 2, D. NAUD 3 2005-01 INSTRUCTIONS COMPLÈTES Photo : Marcel Dussault (MAPAQ) 1. MICHEL FORTIER, ingénieur, Direction régionale Chaudière-Appalaches

Plus en détail

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP K1 ELEGANT ET COMPACT 2 K1 ETAP K1 possède une forme élégante et compacte qui s intègre aux environnements les plus variés. La gamme très complète utilise différentes sources lumineuses et des possibilités

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Panel technologique des systèmes d éclairage Jean-Michel DESWERT, Technology Manager - Lighting Laboratoire

Plus en détail

Fiche n 6-1 : La Scène, plan et repères

Fiche n 6-1 : La Scène, plan et repères La Scène Les membres d une troupe de théâtre amateur sont souvent plusieurs pour préparer un spectacle, aménager la scène, implanter les projecteurs. Il est de ce fait intéressant d avoir un langage en

Plus en détail

L énergie dans les industries agro-alimentaires. Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations

L énergie dans les industries agro-alimentaires. Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations L énergie dans les industries agro-alimentaires Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations Tableau de bord énergétique - Systèmes de comptage La mise en place

Plus en détail

Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable

Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable Table des matières Pour y voir plus clair Applications classiques 3 Comparatif anciennes/nouvelles lampes 4 Lampes économiques

Plus en détail

Imagerie Médicale : Fondements. Radiographie et scanner CT

Imagerie Médicale : Fondements. Radiographie et scanner CT Imagerie Médicale : Fondements Radiographie et scanner CT Master 2 MultiMedia : Image et Son Numériques Pascal Desbarats (desbarats@labri.fr) IMF : Radiographie et scanner CT p.1 Questions Comment produit-on

Plus en détail

Éclairage artificiel. Suzel Balez MOBAT. La lumière blanches - définitions. Sources de lumière artificielle (Photométrie et critères de choix)

Éclairage artificiel. Suzel Balez MOBAT. La lumière blanches - définitions. Sources de lumière artificielle (Photométrie et critères de choix) Éclairage artificiel Suzel Balez MOBAT La lumière blanches - définitions vision des couleurs Sources de lumière artificielle (Photométrie et critères de choix) Température de couleur IRC Flux lumineux

Plus en détail

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES.

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. 02 03 Introduction 04 05 Éclairage optimal des bureaux Présentation 06 07 Plafonniers Neogrid 08 09 Plafonniers E-CORE LED Panel 2 10 11 E-CORE

Plus en détail

Performances et évolution des technologies LED

Performances et évolution des technologies LED Performances et évolution des technologies LED Du composant à l application futur et perspectives Laurent MASSOL Expert AFE, président du centre régional Midi-Pyrénées de l AFE (Led Engineering Development)

Plus en détail

L éclairage au cours du temps

L éclairage au cours du temps L éclairage au cours du temps Créer une lumière de manière artificielle jojo Les fonctions Créer lumière fiabilité luminosité Couleur blanche économie pollution Objet éclairant encombrement autonomie sécurité

Plus en détail

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL Economisons notre énergie et sauvons la planète Présentation générale 2013 PRESENTATION I. Principes de fonctionnement d une ampoule basse

Plus en détail

ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT

ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT ECLAIRAGE SOLAIRE DE RUE & JARDIN LUMINAIRE SOLAIRE LED COMPACT INTELLIGENT Eclairage tout intégré: panneau + batterie + LED + contrôleur Avantages

Plus en détail

énergie en éclairage public

énergie en éclairage public Les économies d éd énergie en éclairage SMEPE Toulouse 6 Décembre 2012 Intervenant: Yacin LALA Ingénieur nieur Responsable Technique Chef de Secteur Syndicat Départemental d Electricité de Haute-Garonne

Plus en détail

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires Chapitre 12 2012-2013 Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaire Economisez de l énergie Allumer, éteindre et régler l éclairage de manière automatique. Les détecteurs offrent plus de confort

Plus en détail

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché?

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Patrick Martineau, ing. Colloque des gestionnaires techniques du logement social et communautaire 12 mars 2014 CONTENU DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

2011 la salle de bains - special. L éclairage de la salle de bains

2011 la salle de bains - special. L éclairage de la salle de bains 2011 la salle de bains - special L éclairage de la salle de bains 2011 L éclairage dans la salle de bains... Une maison devient un véritable foyer grâce à un bon éclairage et cela est d autant plus vrai

Plus en détail

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Séminaire à Namur - le 24 octobre 2014 Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Ingrid Van Steenbergen Consultante en

Plus en détail

Palais des Arts Rez de chaussée et 1 er étage

Palais des Arts Rez de chaussée et 1 er étage Palais des Arts Rez de chaussée et 1 er étage 5 6 Grand Palais 7 3 Palais Phocéen 8 Palais de l Europe 2 Palais de la Méditerranée 1 Palais des Evénements Palais des Congrès Palais des Arts A. PrésentationPalaisdesArts

Plus en détail

Installation électrique provisoire pour l éclairage des chantiers

Installation électrique provisoire pour l éclairage des chantiers Fiche Prévention G1 F 02 12 Installation électrique provisoire pour l éclairage des chantiers Cette fiche aborde les principes généraux d éclairage des chantiers de bâtiment et de travaux publics à l exclusion

Plus en détail

Dispositifs d éclairage naturel

Dispositifs d éclairage naturel Dispositifs d éclairage naturel "L'expérience plastique que devait représenter l'accès au Panthéon mérite qu'on s'y arrête.(...) L'entrée plongeait le visiteur - comme elle le fait encore de nos jours

Plus en détail

Certificats d économie d énergie (CEE) Les opérations standardisées

Certificats d économie d énergie (CEE) Les opérations standardisées Certificats d économie d énergie (CEE) Les opérations standardisées >> LES ACTIONS STANDARDISÉES Les actions standardisées sont regroupées par secteurs concernés : bâtiment résidentiel, bâtiment tertiaire,

Plus en détail

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1)

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) 1 TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) Le but de ce TP est de savoir réaliser une image de bonne qualité et de taille voulue sur un écran, mais aussi de savoir utiliser un viseur pour

Plus en détail