Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus"

Transcription

1 Séminaire à Namur - le 24 octobre 2014 Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Ingrid Van Steenbergen Consultante en éclairage Gérante d ODID Bureau conseil indépendant Pour le service du Facilitateur URE désigné par le Service Public de Wallonie Secteur bâtiments Membre IBE/BIV Auditrice Agréée Région wallonne Lid van Groen Licht Vlaanderen 1

2 Les 3 fondements des économies en éclairage 1) Utilisation de sources lumineuses et de luminaires efficaces (et bien les entretenir!) 2) Eteindre ou dimmer l éclairage quand on n en a pas besoin (de façon intelligente! Favorisez l éclairage du jour!) 3) Dimensionnement et planification adéquat (concept, normes, confort visuel ) Les 3 fondements des économies en éclairage 1) Utilisation de sources lumineuses et de luminaires efficaces (et bien les entretenir!) 2

3 Comparatif des principales sources (lumière blanche) Cool White LED Efficiëntie (lm/w) Vapeur de mercure Fluorescence Iodure métallique Halogène En conditions labo! Warm White LED 840 = IRC K 830 = IRC K A remplacer les lampes industrielles (teinte 33,640) Incandescence Tijd (jaren) Bron : DOE USA 2008/LABORELEC 3

4 Quelques graphiques (source DOE USA 2012) Sans tenir compte de l IRC et de la t de couleur Source DOE L efficacité des systèmes d éclairage (lumen/w) (y compris auxiliaires électriques et optiques) Source Auxiliaires Optique Au moins aussi important que le rendement en lm/w: La photométrie! 4

5 Les luminaires Optique & photométrie Mécanique (IP, Ch ) Electrotechnique Esthetique Rendement du système = Rendement de la source x rendement des auxiliaires x rendement de l optique La photométrie est aussi importante que le rendement! (voir point 3: Dimensionnement) Entretien correcte de l installation d éclairage Entretien groupé sur base de la durée de vie moyenne! Luminaires à nettoyer (facteur d entretien!) Avantages ballast électronique (HF) Durée de vie et fiabilité des LEDS???? -Durée de vie de lampe doublée exemple: h L80B10? -Pas d effet stroboscopique exemple: h L70B50? -Economie d énergie (20%) LM80? -Gestion automatisée possible (existe ballast HF dimmable) 5

6 TRES IMPORTANT en LED Gestion thermique, alimentation et optique passief LEDs et chaleur : Effet sur la durée de vie 100 Luminous output (%) C C 100 C Burning hours 55 CLED 85 CLED 100 C NaLP-TC NaHP-TC HgHP NaLP-TC HgHP NaLP-TC HgIHP HgHPHgIHP HgHP HgLPHgIHP HgLP HgIHP LED 55 C HgLP HgLP LED NaHP-TC NaLP-TC NaHP-TC 55 CLED 85 C NaHP-TC Laborelec - Lumiled Luxeon at 350 ma 6

7 Quelques cas vécus Exemples de lampes et/ou luminaires à faible rendement ou de mauvais entretien Halogènes A remplacer par halogènes ECO (50W => 35W) Ou A remplacer par spots LED (économie d énergie > 70%)! Attention : compatibilité transfo? IRC? T? Ou À revoir concept d éclairage (autre que spots) Quelques cas vécus Exemples de lampes et/ou luminaires à faible rendement ou de mauvais entretien Tubes fluorescentes en fin de vie Teintes différentes (entretien curatif) ENTRETIEN : tubes et starters à remplacer (Teinte ) Trop de lumière avec nouvelles tubes? Surdimensionnement! Eventuellement enlever 1 tube sur 2 si possible: économie d énergie 50%! Tubes LED à placer? Economie d énergie possible MAIS et souvent luminaires en fin de vie => RELIGHTING à prévoir!! 7

8 Tubes LED? Attention! NON à l ancienne génération Luminaire modifié: CE / ENEC plus valable! Tubes LED? Nouvelle génération: Plug and play Rien est modifié au luminaire existant Attestations de conformité aux normes à exiger (e.a. EN Dir. Basse tension) TUBES LED EVENTUELLEMENT à envisager: -Si l installation actuelle d éclairage est surdimensionnée -Si les luminaires actuellement en place sont encore en bon état (poids tube LED!) -Si dans le cas de 2 lampes par luminaire les lampes ne sont pas superposées -Si la température ambiante est basse (pas à recommander dans luminaires fermés) -Si l uniformité de l éclairage n est pas importante -Dans luminaires conçus pour tubes LED - L58W/840 : lm / 72W* = 72 lm/w Tube LED marque connue *: Ballast magnétique Tube LED 22W: lm/ 22W = 127 lm/w * 10% lumenbehoud, vervuilde reflector en armatuur (rendement armatuur 60%) **Systeem wattage incl. blindstroom Economie: > 70% mais risque trop peu de lumière 8

9 Quelques cas vécus: luminaires IP Luminaires semi-étanches IP en fin de vie RELIGHTING à recommander par des luminaires conçus pour LED (attention: à préférer courbe BATWING, à éviter éblouissement, souvent jettable ) + GESTION AUTOMATISEE Economie d énergie > 50% Les photos ne sont que des exemples Quelques cas vécus: Downlights Downlights à fluo-compactes à faible rendement (surtout 2- ou 3-lampes par luminaire) RELIGHTING à recommander par des downlights conçus pour LED attention à l éblouissement!!!!, attention au décolorations, demandez des garanties + GESTION AUTOMATISEE Economie d énergie possible > 50% Les photos ne sont que des exemples 9

10 Les 3 fondements des économies en éclairage 1) Utilisation de sources lumineuses et de luminaires efficaces (et bien les entretenir!) 2) Eteindre ou dimmer l éclairage quand on n en a pas besoin (de façon intelligente! Favorisez l éclairage du jour!) Gestion automatisée (de façon intelligente!) Détecteurs de présence ou d absence (pas sur BM!) Gradation en fonction de la lumière du jour (par lampe, par groupe de lampes, centralisé ) Cellule crépusculaire + horloge 10

11 Quelques cas vécus Pas de gestion automatisée en fonction de la lumière du jour ou de l activité Actions possibles: Sensibilisation des utilisateurs! Gestion automatisée à prévoir! mais pas sur ballasts magnétiques* LED ON/OFF à 100% à l instant (même en conditions froides) LED DIMMABLE avec driver dimmable (p.ex. DALI) *: uniquement sur auxiliaires électroniques et/ou électroniques dimmables Quelques cas vécus Pas de gestion automatisée en fonction de la lumière du jour ou de l activité Situation avant rénovation à Bascoup - Vapeur de mercure + sodium haute pression (remarquez la différence de teinte des lampes) -Pas de gestion automatisée (tout à 100%) => Après rénovation: luminaires dimmables LEDS allumées inutilement = Gaspillage! 11

12 Les 3 fondements des économies en éclairage 3) Dimensionnement et planification adéquat (concept, normes, confort visuel ) Dimensionnement de l éclairage p.ex. Logiciel de calcul de niveau d éclairement DIALUX 12

13 Dimensionnement de l éclairage Facteur de maintenance pour le flux LED/TL gradation de la lumière en installation neuve = économie d énergie immédiat Verlichtingssterkte LED T Gebruiksuren Eclairage fonctionnel Norme EN «Lieux de travail intérieur» Niveau d éclairement recommandé: - Bureau lux - Couloir 100 lux - Salle de réunion lux Surtout éviter les situations d inconfort visuel (Eblouissement, contrastes, ombres ) 13

14 Quelques notions de photométrie Flux [F] Lumen Intensité [I] Candela I=F/dΩ Luminance [L] Candela/m² Eclairement [E] Lux E=F/dS E=I/d² Quelques notions en photométrie: exemple LED module +/- lumière blanche Lampe fluorescente 58W lm lm Fluo T8 58W: cd/m² LED : > cd/m² = éblouissement! 14

15 80% des informations qui nous parviennent sont liées à la vision! Voir = un phénomène très complexe! Comptez les points noirs 15

16 C est quoi la couleur? Toute l information est dans le spectre No Colours! Only spectra & reflection characteristics Colour Source: Kevin Smet A colour rendering index based on memory colours L importance de l indice de rendu des couleurs et de la température de couleur 16

17 Quelques cas vécus Situation actuelle: spots halogènes et lampes économiques < 100 lux (en déduisant la lumière du jour) norme lux Puissance installée: 370W Puissance spécifique: 370/48,64/1 = 7,6 W/m²/100 lux (max. 2,5 W/m²/100 lux) Proposition: luminaires suspendus à fluo T5 HE ou LED mais budget limité, à éviter T5 HO! «courbe batwing» 4 circuits disponibles (option: gradation en fonction de la lumière du jour) Niveau d éclairement x 5: conforme; confort visuel élevé Puissance installée: 220W (- 40%) 1,36 W/m²/100 lux Extrait DIALUX Quelques cas vécus: dalle LED Dans publicités: Economie d énergie > 70% (*??) *?? Par rapport à quoi? Type Puissance/luminaire Economie Dalle LED 45W Vieux 4x20W T12 100W -55% Vieux 4x18W T8 BM 80W -44% 3x13-14W T5 ECO HE 33W pas d économie LED performant 30W pas d économie 17

18 Quelques cas vécus : frais cumulés Hall de stockage: installation en fin de vie Le rélighting s impose: Fluo ou LED? Frais cumulés situation industrie 24h/24h 7j/7j Temps de retour < 2 ans Remarque: Dans ce cas installation LED à remplacer après +/- 5 à 6 ans Conclusions Oui, le LED permet réellement de réaliser des économies d'énergie mais pas n importe comment et pas (encore) partout et pas (encore) toujours Le confort visuel n est pas toujours assuré. (Risque d éblouissement, contrastes, ombres) L éclairage est une matière très complexe qui mérite toute notre attention! 18

19 0473/ Ingrid Van Steenbergen Je vous remercie pour votre attention et je reste à votre disposition pour tout information complémentaire 19

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Ingrid Van Steenbergen ODID Bureau conseil indépendant Economie d énergie en éclairage Bureau

Plus en détail

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Fiorenzo NAMECHE LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Bureau indépendant

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie Le 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Case Study : Relighting Exemples de relighting dans diverses applications Ingrid VAN STEENBERGEN, Gérante

Plus en détail

La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels. Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering

La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels. Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Audit relighting Diagnostic d éclairage public Conception de

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base de la photométrie Valeurs

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Panel technologique des systèmes d éclairage Jean-Michel DESWERT, Technology Manager - Lighting Laboratoire

Plus en détail

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage Session d information pratique électriciens Eclairage Rénovation des installations d éclairage Arnaud Deneyer 21 mai 2014 Laboratoire Lumière & Bâtiment Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED pour l éclairage des postes de travail Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED - postes de travail 1. Poste de travail 2. Eclairage idéal pour poste

Plus en détail

Relighting : exemples de cas et méthode simplifiée d évaluation. Exemple : bureau «classique» Exemple : bureau «classique» Situation.

Relighting : exemples de cas et méthode simplifiée d évaluation. Exemple : bureau «classique» Exemple : bureau «classique» Situation. Relighting : exemples de cas et méthode simplifiée d évaluation. Présenté par Fiorenzo Namèche Tel. 0478/504798 Email: f.nameche@light-to-light.com 8 mai 2008 Exemple : bureau «classique» ancien éclairage

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Un tube fluo de 1.500 mm et de 58 W consomme 68 W avec son ballast. Dans certains cas, il pourrait être

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» Sources : syndicat de l éclairage et CNIDEP A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales L éclairage a pour vocation : - D assurer de bonnes conditions de travail,

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED LAMPES LED ECLAIRAGE FUTUR PLUG & PLAY UN ÉCLAIRAGE TRÈS EFFICACE QUI RÉDUIT L'EMPRUNTE CARBONE DISPONIBLE EN DIFFÉRENTES TEMPÉRATURES DE

Plus en détail

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Performances environnementales Nouveaux enjeux de l éclairage Santé Ergonomie Qualité des ambiances Bernard Duval Délégué Général de l AFE Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Développement durable et

Plus en détail

Cahier technique. Eclairage

Cahier technique. Eclairage Cahier technique Eclairage RT 2012 Marché résidentiel : point d étape Focus sur la technologie led : les bénéfices Eclairage : les solutions de la performance Un éclairage performant Avantages des luminaires

Plus en détail

Description. MASTER HPI-T Plus. Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression.

Description. MASTER HPI-T Plus. Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression. Description MASTER Plus Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression. Avantages Cette lampe remplace les lampes sodium haute pression tubulaires

Plus en détail

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché?

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Patrick Martineau, ing. Colloque des gestionnaires techniques du logement social et communautaire 12 mars 2014 CONTENU DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance énergétique Hervé PLACKOWSKI 25 mars 2015 Molsheim La gestion de l éclairage c est la au là ou au lumière adaptée bon niveau il faut bon moment

Plus en détail

SPOTS ENCASTRÉS LUMIANCE

SPOTS ENCASTRÉS LUMIANCE SPOTS ENCASTRÉS LUMIANCE Un modèle d évolution Stello Comfort LED Spot encastré élégant à LED 12/13W avec collorette blanche LED placées en retrait pour assurer un confort visuel exceptionnel et limiter

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

L'ÉCLAIRAGE : DOSSIER TECHNIQUE

L'ÉCLAIRAGE : DOSSIER TECHNIQUE L'ÉCLAIRAGE : DOSSIER TECHNIQUE Dernière révision du document : juillet 2012 L'éclairage d'un site de production ne fait pas toujours l'objet d'une attention particulière. Or, une installation d'éclairage

Plus en détail

Performances et évolution des technologies LED

Performances et évolution des technologies LED Performances et évolution des technologies LED Du composant à l application futur et perspectives Laurent MASSOL Expert AFE, président du centre régional Midi-Pyrénées de l AFE (Led Engineering Development)

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES.

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. 02 03 Introduction 04 05 Éclairage optimal des bureaux Présentation 06 07 Plafonniers Neogrid 08 09 Plafonniers E-CORE LED Panel 2 10 11 E-CORE

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

Éclairage LED pour grands espaces

Éclairage LED pour grands espaces Éclairage LED pour grands espaces Systèmes d éclairage en ligne à LED Avec E4, E5 et E7, ETAP propose une vaste gamme d éclairages à LED pour les espaces de grandes dimensions et avec une hauteur de plafond

Plus en détail

énergie en éclairage public

énergie en éclairage public Les économies d éd énergie en éclairage SMEPE Toulouse 6 Décembre 2012 Intervenant: Yacin LALA Ingénieur nieur Responsable Technique Chef de Secteur Syndicat Départemental d Electricité de Haute-Garonne

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

Les avancées dans le domaine de l éclairage

Les avancées dans le domaine de l éclairage Les avancées dans le domaine de l éclairage Patrick Martineau, ing. 27 e congrès de l AQME 9 mai 2013 CONTENU DE LA PRÉSENTATION Avancées technologiques Survol des technologies Évolution des normes en

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

Le plaisir de l éclairage LED. Catalogue des produits 10/2013

Le plaisir de l éclairage LED. Catalogue des produits 10/2013 Le plaisir de l éclairage LED Catalogue des produits 10/2013 SOMMAIRE 2 3 Lampes classiques LED - L éclairage pour toutes les ambiances 10 Gamme PACK La perfection de l éclairage 42 Lampes réflecteurs

Plus en détail

Projet d éclairage d une salle de classe

Projet d éclairage d une salle de classe www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Projet d éclairage d une salle de classe Note dossier : / 20 Page : 1 sur 6 1. Problématique L AFE (Association Française

Plus en détail

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 GU5.3 GU10 GU4 E27 B22 Aujourd hui, MASTER LEDlamps c est: La gamme la plus large du marché. Le plus large choix de culots et de formes disponibles sur le

Plus en détail

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage)

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage) > Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE 17, rue Hamelin 75783 Paris Cedex 16 Tél. : 01 45 05 72 72 Télécopie : 01 45 05 72 73 Internet : www.feder-eclairage.fr ADEME (Agence de l environnement et de

Plus en détail

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Avis ADEME sur les LED Actions majeures de l ADEME sur l éclairage à LED PACTE LED CITADEL A.I.E. 4E - annex Les Avis de l ADEME L éclairage à

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie Bruxelles Environnement 5 mars 2015 Case Study : relamping LED: Relamping dans les écoles Mode de financement par tiers investisseur Didier

Plus en détail

Eclairage à Leds et. développement durable

Eclairage à Leds et. développement durable Eclairage à Leds et développement durable Réalités et perspectives Bernard Duval Délégué Général Conférence ASPROM Vendredi 23 octobre 09 UIMM, 56 avenue de Wagram Paris Les LEDs et le développement durable

Plus en détail

Laurent MASSOL Led Engineering Development

Laurent MASSOL Led Engineering Development RESUME Technologies des LED Performances des LEDs actuelles de l intégration de cette technologie de la technologie LED du marché des LEDs - applications en éclairage public Retour sur le Rapport de l

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

Les couleurs au naturel

Les couleurs au naturel Les s au naturel MSTER TL5 HO 90 De Luxe Cette TL5 Flux renforcé (diamètre de tube de 16 mm) offre un excellent rendu des s (CRI > 90). Cela signifie que les s présentent un aspect naturel, qui les fait

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE DES ÉTABLES LAITIÈRES 20912

L ÉCLAIRAGE DES ÉTABLES LAITIÈRES 20912 L ÉCLAIRAGE DES ÉTABLES LAITIÈRES 20912 M. FORTIER 1, M. DUSSAULT 2, D. NAUD 3 2005-01 INSTRUCTIONS COMPLÈTES Photo : Marcel Dussault (MAPAQ) 1. MICHEL FORTIER, ingénieur, Direction régionale Chaudière-Appalaches

Plus en détail

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Ce document, réalisé par un GT intersyndical Ignes / Syndicat de l éclairage, regroupe les éléments permettant aux

Plus en détail

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches. 1 square La Bruyère 75009 Paris T: +33 (0)1 45 26 03 39 Courriel : info@absel.fr Skype : abselparis www.absel.fr Septembre 2008 EN STOCK! Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Plus en détail

RT 2012 et Eclairage Enjeux et Objectifs Lumière naturelle Eclairage éco-efficace Guide AFE-Bâtir un projet durable B Duval A F E

RT 2012 et Eclairage Enjeux et Objectifs Lumière naturelle Eclairage éco-efficace Guide AFE-Bâtir un projet durable B Duval A F E RT 2012 et Eclairage Enjeux et Objectifs Lumière naturelle Eclairage éco-efficace Guide AFE-Bâtir un projet durable B Duval A F E ANCENIS Centre Régional A F E Ouest-Atlantique ENJEUX DE LA RT 2012 LE

Plus en détail

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL Economisons notre énergie et sauvons la planète Présentation générale 2013 PRESENTATION I. Principes de fonctionnement d une ampoule basse

Plus en détail

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Une chance immense pour les villes et les communes : des investissements très rentables pour économiser énergie et frais fixes. U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Chances et possibilités

Plus en détail

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois...

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois... Eco consommation La mairie ou la société de remontée mécanique veillent à limiter et à réduire leur consommation d énergie pour l éclairage des locaux et de la station. Grâce à des gestes simples et les

Plus en détail

ETUDE DE LA TECHNOLOGIE DES LAMPES

ETUDE DE LA TECHNOLOGIE DES LAMPES I) Introduction Depuis l antiquité, l homme s est efforcé de créer des lampes de plus en plus performantes (torche, lampe à huile, bougie de suif, lampe à acétylène, à gaz, électrique). Actuellement, seules

Plus en détail

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Michel Nicosia Verkoopleider Zuid - Chef de vente Sud IBE-BIV Séminaire

Plus en détail

élégance, performance

élégance, performance Combine élégance, performance et brillance éclatante LANTERNE PHILIPS LUMEC, LANTERNE, La série Lanterne Contemporaine de Philips Lumec fait entrer le style lanterne au XXIe siècle. Cette série combine

Plus en détail

L'éclairage des tunnels par LED

L'éclairage des tunnels par LED NOTE D'INFORMATIONn 19 L'éclairage des tunnels par LED Janvier 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Centre d'études des Tunnels www.cetu.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires Chapitre 12 2012-2013 Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaire Economisez de l énergie Allumer, éteindre et régler l éclairage de manière automatique. Les détecteurs offrent plus de confort

Plus en détail

L énergie dans les industries agro-alimentaires. Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations

L énergie dans les industries agro-alimentaires. Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations L énergie dans les industries agro-alimentaires Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations Tableau de bord énergétique - Systèmes de comptage La mise en place

Plus en détail

14.5'' (368mm) Courant typique à 120 V (A) Courant typique à 240 V (A)

14.5'' (368mm) Courant typique à 120 V (A) Courant typique à 240 V (A) EcoSwap Feuille de données techniques Pour luminaire sur fût 7'' (178mm) Pour luminaire suspendu 16.8'' (427mm) 14.5'' (368mm) EcoSwap est un engin DEL conçu spécialement pour les projets de conversion

Plus en détail

"Éclairez plus consommez moins"

Éclairez plus consommez moins GUIDE RELAMPING 2012-2013 Distributeur de solutions de maîtrise de l'énergie "Éclairez plus consommez moins" LA BONNE QUANTITÉ DE LUMIÈRE AU BON MOMENT, AU BON ENDROIT AU MEILLEUR COÛT DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Les luminaires LED pour le tertiaire et l'industrie sur le grill

Les luminaires LED pour le tertiaire et l'industrie sur le grill Les luminaires LED pour le tertiaire et l'industrie sur le grill Jean-Michel Deswert Jean-michel.deswert@laborelec.com 0477/70 24 96 24-10-2014 Laborelec Laboratoire d éclairage Laboratoire accrédité ISO

Plus en détail

A NEW LINE FOR LIGHT AXEON

A NEW LINE FOR LIGHT AXEON A NEW LINE FOR LIGHT AXEON Un éclairage «Lumière du jour» haute performance Riche de son expérience dans le domaine médical, Zenium signe avec la ligne Axéon son entrée dans les espaces professionnels

Plus en détail

FASCICULE TECHNIQUE FASCICULE TECHNIQUE L ÉCLAIRAGE DANS LES ECOLES DGTRE

FASCICULE TECHNIQUE FASCICULE TECHNIQUE L ÉCLAIRAGE DANS LES ECOLES DGTRE L ÉCLAIRAGE FASCICULE TECHNIQUE DANS LES ECOLES FASCICULE TECHNIQUE DGTRE L ÉCLAIRAGE DANS LES ECOLES L éclairage dans les écoles Fascicule technique Un éclairage efficace dans les bâtiments scolaires?

Plus en détail

Formation STI2D Architecture et Construction. Simulations d éclairage

Formation STI2D Architecture et Construction. Simulations d éclairage Formation STI2D Architecture et Construction Simulations d éclairage Académie Nancy-Metz 09 octobre 2012 Etude d éclairage sur une cantine Simulation d éclairage naturel Simulation d éclairage naturel

Plus en détail

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage)

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage) > Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE 17, rue Hamelin 75783 Paris Cedex 16 Tél. : 01 45 05 72 72 Télécopie : 01 45 05 72 73 Internet : www.feder-eclairage.fr ADEME (Agence de l environnement et de

Plus en détail

FICHE PRODUIT. 1 / Matériel : SYSTEME ECLAIRAGE INDUSTRIEL CERM VERSION COMMUNICANTE

FICHE PRODUIT. 1 / Matériel : SYSTEME ECLAIRAGE INDUSTRIEL CERM VERSION COMMUNICANTE 1 / Matériel : SYSTEME ECLAIRAGE INDUSTRIEL CERM VERSION COMMUNICANTE - Section : ELECTROTECHNIQUE 2 / Présentation du produit : Permet de réaliser du câblage de coffret de prises, de l équilibrage de

Plus en détail

La révolution de l éclairage : les DEL c est bien mais ce n est pas tout!

La révolution de l éclairage : les DEL c est bien mais ce n est pas tout! La révolution de l éclairage : les DEL c est bien mais ce n est pas tout! Patrick Martineau, ing. Colloque multi énergies de l AGPI 9 et 11 avril 2013 CONTENU DE LA PRÉSENTATION Avancées technologiques

Plus en détail

Rénovation de. l'éclairage. dans les bâtiments tertiaires. Doc. Philips. En partenariat avec :

Rénovation de. l'éclairage. dans les bâtiments tertiaires. Doc. Philips. En partenariat avec : Rénovation de l'éclairage dans les bâtiments tertiaires Doc. Philips En partenariat avec : Rénovation en éclairage dans le tertiaire : s éclairer mieux en consommant moins Le parc d éclairage français

Plus en détail

Les LEDs : L éclairage du futur? Point de vue de l éclairagiste

Les LEDs : L éclairage du futur? Point de vue de l éclairagiste Consultants Les LEDs : L éclairage du futur? Point de vue de l éclairagiste Christophe MARTY Consultant Associé Ingénieur ITPE / Architecte DPLG : Positionnement et activités Carreau des Halles Paris :

Plus en détail

Ondulo ZE. Ondulo B1 LPO. Radium T5. Encastrés fluorescents. Architecture et technique 4,2 4,2 4,2 4,3 4,3 20 960 F

Ondulo ZE. Ondulo B1 LPO. Radium T5. Encastrés fluorescents. Architecture et technique 4,2 4,2 4,2 4,3 4,3 20 960 F Architecture et technique B3056 Encastrés fluorescents Ondulo ZE Plafonnier encastré avec caisson métallique Réfracteur écran en tôle microperforée Couleur : blanc Eclairage direct/indirect à lumière réfléchie.

Plus en détail

1028 Lampes Tubes Fluorescents

1028 Lampes Tubes Fluorescents 1028 Lampes Tubes Fluorescents legende photo appli 2 Lampes Tubes Fluorescents 1029 Tubes Fluorescents Les tubes fluorescents sont des lampes à décharge tubulaires à vapeur de mercure basse pression dont

Plus en détail

>ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. Pour une approche en coût global d une installation d éclairage industriel

>ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. Pour une approche en coût global d une installation d éclairage industriel >ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL Pour une approche en coût global d une installation d éclairage industriel > Les bénéfices d un bon éclairage Qui, sinon vous-même, a intérêt à ce que votre établissement soit éclairé

Plus en détail

Innovations LED. Comment concilier performance énergétique et bien-être au travail? Philips Professional Lighting Solutions

Innovations LED. Comment concilier performance énergétique et bien-être au travail? Philips Professional Lighting Solutions Innovations LED Comment concilier performance énergétique et bien-être au travail? Le secteur tertiaire est en pleine mutation Réglementation Socioculturel Economie Technologie 3 Réglementation Transformer

Plus en détail

Laser Blade Line to Circle

Laser Blade Line to Circle Laser Blade Line to Circle Nouveautés 2014 7 5 6 1 2 3 4 Laser Blade ( 1 ) High contrast Minimal ( 2 ) Orientable ( 3 ) General Lighting ( 4 ) Wall washer ( 5 ) in30 LED Low Contrast ( 6 ) in30 LED High

Plus en détail

Partie C. Ce dossier. - 10 pages. à DT C10

Partie C. Ce dossier. - 10 pages. à DT C10 Partie C ÉCLAIRAGE DE L AUDITORIUM Étude d un projecteur de scène Association Projecteur / gradateur Pilotage d un gradateur par signal numérique DMX 512 Ce dossier est constitué de : - 9 pages numérotées

Plus en détail

AFFIRMER. votre identité lumière

AFFIRMER. votre identité lumière AFFIRMER votre identité lumière L éclairage public contribue à la qualité du cadre de vie. Il a pour objectifs d améliorer la visibilité, la sécurité des biens et des personnes ainsi que la mise en valeur

Plus en détail

TECHNIQUE. Cahier. Guide d application de la norme européenne Éclairage public EN 13201

TECHNIQUE. Cahier. Guide d application de la norme européenne Éclairage public EN 13201 Cahier TECHNIQUE Guide d application de la norme européenne Éclairage public EN 13201 > Partie 1 : Sélection des classes d éclairage > Partie 2 : Exigences de performance DOSSIER RÉALISÉ PAR CHRISTIAN

Plus en détail

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT :

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT : Comment choisir un éclairage adapté? DEROULEMENT : 1-Faire des études préliminaires en complétant les fiches suivantes pour connaître les données, les unités et les appareils de mesure. 2-Faire les mesures

Plus en détail

Finis les problèmes d éclairage.

Finis les problèmes d éclairage. Il est grand temps. Finis les problèmes d éclairage. Pour toujours. Plus d ampoules à changer. Plus de remplacement des ballasts. Et plus de factures d électricité exorbitantes. Le système d éclairage

Plus en détail

ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. EXCELLENTES PERFORMANCES POUR UNE FAIBLE CONSOMMATION D'ÉNERGIE.

ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. EXCELLENTES PERFORMANCES POUR UNE FAIBLE CONSOMMATION D'ÉNERGIE. ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. EXCELLENTES PERFORMANCES POUR UNE FAIBLE CONSOMMATION D'ÉNERGIE. 03 Introduction 04 05 Améliorer la motivation et la sécurité Présentation 06 07 Éclairage de façade Floodlight 3000

Plus en détail

Culture en lumière artificielle pour nos bonsaïs (Tiré du site Bonsaï Création)

Culture en lumière artificielle pour nos bonsaïs (Tiré du site Bonsaï Création) Culture en lumière artificielle pour nos bonsaïs (Tiré du site Bonsaï Création) Les conditions de nos appartements ne permettent pas toujours aux amateurs de bonsaïs d offrir à leurs protégés l humidité

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Rendement du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 40 min Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité documentaire Contexte d utilisation

Plus en détail

Softlight. Lumière confortable, espaces lumineux

Softlight. Lumière confortable, espaces lumineux Softlight Lumière confortable, espaces lumineux Softlight Lumière confortable, espaces lumineux Lumière confortable Les luminaires softlight d ETAP masquent la source lumineuse et projettent la lumière

Plus en détail

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique U7/R7 U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique 2 ETAP U7/R7 Avec U7 et R7, faites entrer chez vous l éclairage du futur. Les luminaires utilisent la technologie LED+LENS et ont été mis au point

Plus en détail

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Les bons luminaires pour votre salle de bain La lumière nous accompagne du matin au soir. L éclairage de nos pièces peut avoir une influence sur notre humeur et sur

Plus en détail

SPREAD Comment les luminaires communiquent entre eux Alteme iapp Commande aisée par App mobile. ECO LED Luminaire sur pied

SPREAD Comment les luminaires communiquent entre eux Alteme iapp Commande aisée par App mobile. ECO LED Luminaire sur pied SPREAD Comment les luminaires communiquent entre eux Alteme iapp Commande aisée par App mobile ECO LED Luminaire sur pied Table des matières 2 ECO LED Intro La sensation de la concentration 4 6 ECO LED

Plus en détail

PSA PEUGEOT - CITROËN. Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN. Sans restriction d'utilisation

PSA PEUGEOT - CITROËN. Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN. Sans restriction d'utilisation Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN E0.0.0.G ICS : 9..0, 29..0 Sans restriction d'utilisation Page /9 AVANTPROPOS Le calcul des niveaux d éclairement se

Plus en détail

Lighting. Tubes LED. Avec les tubes LED Philips, prenez une LED d avance

Lighting. Tubes LED. Avec les tubes LED Philips, prenez une LED d avance Lighting Tubes LED Avec les tubes LED Philips, prenez une LED d avance 2 gammes de tubes LED pour répondre à tous vos besoins Les tubes LED Philips, MASTER LEDtube et CorePro LEDtube, une solution simple,

Plus en détail

Descriptifs techniques

Descriptifs techniques Magasin de Jouets Styleco Teconex SA/NV 2014 Downlight LED type TLK308xxH12001 avec diffuseur Encastré de plafond type downlight LED dimmable muni: d une plaque de finition épaisseur 2,45mm, peinture époxy

Plus en détail

Projet type. Salle de classe Ville de Pau (64) Lighting Design and Application Centre

Projet type. Salle de classe Ville de Pau (64) Lighting Design and Application Centre Projet type Salle de classe Ville de Pau (64) Lighting Design and Application Centre Principe d'éclairage Paramètres de la salle: Dimensions: 9m x 6m Hauteur: 2.50m Hauteur du plan utile: 0.85m Facteurs

Plus en détail

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014.

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. 1. Présentation du Projet. Objectif du projet: Réduire

Plus en détail

Depuis le 13 juillet 2005 et la loi dite «Pope» sur les orientations énergétiques de la France, l heure est plus que jamais à la chasse au CO 2.

Depuis le 13 juillet 2005 et la loi dite «Pope» sur les orientations énergétiques de la France, l heure est plus que jamais à la chasse au CO 2. L Éclairage Public Depuis le 13 juillet 2005 et la loi dite «Pope» sur les orientations énergétiques de la France, l heure est plus que jamais à la chasse au CO 2. En matière d éclairage public (EP), le

Plus en détail

Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants :

Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants : Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants : Christophe FERRAGNE, responsable du service «Electrification Equipements et Communications Electroniques» SOMMAIRE

Plus en détail

Catalogue tarif 2015

Catalogue tarif 2015 Catalogue tarif 2015 Catalogue Tarif 2015 2 3 s est fixé comme but de vous apporter clarté, fiabilité et réactivité. Ce catalogue est construit autour de ces 3 principes fondamentaux : Clarté vous savez

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE ARTIFICIEL

L ÉCLAIRAGE ARTIFICIEL Roger Cadiergues L ÉCLAIRAGE ARTIFICIEL * (Guide RefCad nr27.a) La loi du 11 mars 1957 n autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l article 41, d une part que les «copies ou reproductions strictement

Plus en détail

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5100

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5100 Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5100 Texte d'info Tout simplement lumineuse! Lampe à détecteur hyper fréquence RS PRO 5100 Sensor idéale pour les parkings couverts, les parkings souterrains, les entrepôts

Plus en détail

Lumen Outpout. System Power Lm/W Tendertext. SKU GTIN Commercial Designation

Lumen Outpout. System Power Lm/W Tendertext. SKU GTIN Commercial Designation 911118160100 4250854103785 BALDUR 3200LM 830 DALI WB L1124 WH 3200 27,0 119 équipée de Mid-Power LED de qualité, DALI de driver LED et de lentilles optiques de haute précision en PMMA. WB faisceau large,efficacité

Plus en détail

Étude de l'éclairage d'une salle de classe

Étude de l'éclairage d'une salle de classe Étude de l'éclairage d'une salle de classe Utilisation de l'énergie version 1 janvier 2012 Lætitia Ferré Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - Les procédés d'éclairage 9 A. Différentes familles

Plus en détail

DESCRIPTIF DES EQUIPEMENTS D ECLAIRAGE PUBLIC ELIGIBLES A UNE AIDE FINANCIERE DU SYNDICAT

DESCRIPTIF DES EQUIPEMENTS D ECLAIRAGE PUBLIC ELIGIBLES A UNE AIDE FINANCIERE DU SYNDICAT octobre 2009 DESCRITIF DES EQUIEMENTS D ECLAIRAGE UBLIC ELIGIBLES A UNE AIDE FINANCIERE DU SYNDICAT Ce document est destiné aux collectivités souhaitant réaliser certains travaux d investissement sur les

Plus en détail

The table below is part of Commission Regulation (EC) No 245/2009 Ecodesign requirements, applicable from 13 April 2010.

The table below is part of Commission Regulation (EC) No 245/2009 Ecodesign requirements, applicable from 13 April 2010. Philips Lighting, GBU Fluorescent Lamps, Global Product Marketing Mathildelaan 1, 5611 BD Eindhoven The Netherlands Date: March 2010 The table below is part of Commission Regulation (EC) No 245/2009 Ecodesign

Plus en détail