Ventilation : Mesure et réglage des débits

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ventilation : Mesure et réglage des débits"

Transcription

1 Ventilation : Mesure et réglage des débits Samuel Caillou Division Climat, Equipements et Performance Energétique CSTC - Pourquoi régler les débits? Pour avoir le bon débit au bon endroit Qualité d air Confort Pour avoir un bon équilibre entre débits d alimentation et d extraction (système D) Energie Récupération de chaleur 2 1

2 Exemple de mauvais réglage Débits d alimentation Local Exigence PEB (m³/h) Débit mesuré (m³/h) Mesuré/PEB (%) Living % Chambre % Chambre % Chambre % Grenier Cave Pourquoi mesurer les débits? Pour effectuer le réglage Pour vérifier le fonctionnement réel Pour repérer une grosse erreur Raccord non connecté Grosse fuite (silencieux) Cuisine 9 m³/h! SDB 13 m³/h! WC 7 m³/h! 12 m³/h dans la Chambre!! Toujours mesurer A LA FIN (après toutes les modifications!) 2

3 Réglage et mesure dans la PEB D abord il faut des débits conformes Débit mesuré > ou = débit minimum exigé Possibilité de réduction du niveau Ew via le facteur m (et équilibre pour D) Système B C D Niveau Ew Jusque ~5 points Jusque ~5 points Jusque ~10 points Rem: mesure aussi exigée dans certains cas Primes CALE (Construire avec l énergie) 5 Comment mesurer les débits? Quelle méthode pour quel résultat? Bien plus difficile que des mesures avec un mètre ou une balance Attention, avec certaines méthodes et dans certaines conditions Plus de 50% d erreur!! 6 3

4 Etude en cours au CSTC Comparaison de différentes méthodes But Identifier les méthodes acceptables Recommandations pour la mesure en pratique Mais ce n est pas une question de marque Seulement types/principes de mesures 7 Méthodes de mesure testées Anémomètre à hélice Grand diamètre, 100 mm Petit ou grand cône 4

5 Méthodes de mesure testées Petite sonde dans un cône spécifique Soit petite hélice de 16 mm Soit fil chaud Cône spécifique: forme, orifice pour la sonde Méthodes de mesure testées Compensation de pression, type FlowFinder Stabilisation du flux grâce à une grille Compensation de la perte de charge avec un ventilateur intégré à l appareil 5

6 Méthodes de mesure testées Compensation de pression, type DIFF Stabilisation du flux avec un long cône et des diffuseurs Idem, compensation de la perte de charge avec un ventilateur intégré à l appareil Méthodes de mesure testées Petite sonde dans le réseau de conduits Soit fil chaud Soit petite hélice de 16 mm 6

7 Méthodes de mesure testées Petite sonde + conduit supplémentaire Tronçon de conduit supplémentaire entre Le réseau de conduit Et la bouche Petite sonde (ex fil chaud) dans ce tronçon supplémentaire Méthodes de mesure testées Mesure de différence de pression au niveau de la bouche Données du fabricant pour la bouche Mesure avec un (micro)manomètre 7

8 Justesse moyenne (%) Ex de résultat en conditions idéales 35% 30% 25% 20% Extraction Pulsion 15% 10% 5% 0% -5% -10% 15 Conditions idéales En labo Bouche ventouse classique Pour pulsion/extraction Symétrique Débits de 25, 50 et 75 m³/h Ouverture de la bouche raisonnable Instrument de mesure centré 16 8

9 Justesse moyenne (%) Ex de résultat en conditions idéales 35% 30% 25% 20% Extraction Pulsion 15% 10% 5% 0% -5% -10% 17 Autres conditions = souvent problèmes! Surtout en pulsion Avec des flux asymétriques Bouche avec un secteur propre Bouche en position presque fermée Appareil de mesure décentré Etc. 9

10 Vue d ensemble des solutions Bouche symétrique et ouverte Bouche presque fermée Flux asymétrique (secteur propre) Appareil NON centré Flux asymétrique + appareil NON centré Grande hélice avec PETIT cône v! x - - Grande hélice avec GRAND cône v!! x x Petite sonde avec cône spécifique x x x x x FlowFinder v v v v v supplémentaire avec petite sonde DIFF v!! - - Conduit v - - Petite sonde dans le conduit v v v - - Recommandations générales Bouches asymétriques (secteur propre ) A éviter si possible? Autre solution: pas trop près des parois? Bouche en position très fermée A éviter si possible? Autre solution: dimensionnement correct du réseau? Attention aussi au bruit 10

11 Recommandations générales Appareil de mesure centré par rapport à la bouche Mesure moyenne sur un certain temps Par ex 5 à 10 secondes Attention seulement sur certains appareils Répéter la mesure plusieurs fois Si il y a un doute sur le résultat Installer des bouches MESURABLES! 11

12 Solution FlowFinder Bon dans toutes les conditions! Mais Trop cher (~3000EUR)? Fragile? Pas pratique, lourd N est plus up-to-date (mais il existe une toute nouvelle version, pas encore testée) 12

13 Solution DIFF OK seulement si Pas de bouches asymétriques Pas de bouches trop fermées Mais Aussi cher (~3000EUR) Pratique? Recommandations Attendre la stabilisation (parfois longtemps!) Appareil bien centré Bon contact entre l appareil et la paroi Solution grande hélice avec un GRAND cône +/- OK seulement si Pas de bouches asymétriques Pas de bouches presque fermées Recommandations Appareil bien centré!!!! Placement des bouches 13

14 Solution avec un conduit supplémentaire + Petite sonde OK mais Attention à la justesse de certaines sondes Calcul supplémentaire nécessaire (vit débit) Longue liste de recommandations Conduit supplémentaire de min 1 m Avec réductions et petit diamètre, ex. 80 mm Mesure à environ 80 cm Sonde au milieu et bien orientée Eviter les fuites au niveau de l orifice Autres possibilités? Petite sonde dans le réseau de conduits, mais Réseau accessible? Tronçon droit de min 10x diamètre Sonde au milieu, bien orientée; attention fuites Mesure de pression au niveau de la bouche Dépend des données du fabricant!! Solution intéressante à long terme? NEW FlowFinder mk2 Testé prochainement 14

15 Méthode de réglage des débits Objectifs du réglage des débits Atteindre le bon débit dans chaque local Le plus près possible du débit de conception Mais toujours au moins le débit min exigé Assurer l équilibre pulsion/extraction (D) Tout ça en limitant les pertes de charge (et production de bruit) Bouches le plus ouvertes que possible Limiter la vitesse du ventilateur 15

16 Durée Méthodes disponibles Méthode classique Méthode «intuitive» Précision 31 Méthode «intuitive» Réglage du débit de conception sur chaque bouche Plusieurs passages sont nécessaires sur chaque bouche car le réglage d une bouche modifie le débit dans toutes les autres! Méthode non-systématique. Aucun feedback par rapport aux mesures. Aucune garantie de convergence et de précision. A déconseiller 32 16

17 Méthode classique: précise mais longue Méthode «proportionnelle» basée sur la variation proportionnelle des débits dans les différentes branches Étape préliminaire : Mesure de tous les débits bouches ouvertes Calcul des rapports mesuré/conception Classement des bouches en fonction de l ordre des rapports 33 Méthode classique: précise mais longue Étape de réglage de chaque bouche : Par itération Afin d atteindre le même rapport que la bouche de référence (B ici) Réglage du ventilateur Pour atteindre au moins le débit de conception partout Les rapports entre bouches restent constants grâce à l hypothèse de proportionnalité Vérification des débits Beaucoup d étapes et d aller-retour entre bouches Très bonne précision (5-10%) 34 17

18 Illustration Situation initiales: mesure des débits bouches ouvertes Calcul des rapports mesuré/conception Classement des bouches en fonction de ces rapports Illustration Réglage de la bouche n 2 Pour que le rapport mesuré/conception soit identique pour 2 ET pour

19 Illustration Réglage de la bouche n 3 Pour que le rapport mesuré/conception soit identique pour 3 ET pour Illustration Réglage de la bouche n 4 Pour que le rapport mesuré/conception soit identique pour 4 ET pour

20 Durée Illustration Réglage de la bouche n 5 Pour que le rapport mesuré/conception soit identique pour 5 ET pour Proposition d une nouvelle méthode Nouvelle méthode: Réduire la durée du réglage Sans trop perdre en précision Méthode classique Méthode «intuitive» Nouvelle méthode Précision 40 20

21 Principe de la nouvelle méthode Principe identique à la méthode classique Ajustement des rapports mesuré/conception dans chaque bouche Réglage du ventilateur Particularité: on court-circuite les itérations en prédisant le comportement du réseau sur base d hypothèses simples gain de temps! 41 Prédire le comportement du réseau? But : Calculer le débit à atteindre lors du réglage de chaque bouche individuellement (pas d itérations) Hypothèses de base : Pendant le réglage, le débit total reste constant Lors du réglage d une bouche, le changement de débit est réparti proportionnellement dans les autres bouches Sur base des rapports mesuré/conception initiaux (bouches ouvertes), on peut calculer le débit à atteindre dans chaque bouche 42 21

22 Exemple d application Identification des locaux Débits de conception Débits mesurés bouches ouvertes Ordre de réglage et débits à atteindre Vérification des débits et réglage du ventilateur 43 Limitations et champs d application Limitations des hypothèses L hypothèse de proportionnalité n est plus valable lorsque les bouches sont fortement fermées Le débit total n est pas constant car la perte de charge augmente Une petite erreur se propage d étape en étape Champs d application Petites installations (ex. résidentiel): max 10 bouches par branche? Ecarts limités entre rapports mesuré/conception extrêmes Max -50% / + 50%? Le réseau doit être correctement dimensionné Débit au ventilateur le plus proche possible du débit de conception 44 22

23 Ventilation : Résultats de mesures sur site Samuel Caillou Division Climat, Equipements et Performance Energétique CSTC - Le projet OPTIVENT Mesure des performances sur site pour identifier les conseils pour une conception et installation optimales des systèmes de ventilation! Les résultats présentés sont préliminaires!! Le projet et les mesures sont toujours en cours! 23

24 Débits Echantillon des installations mesurées Jusqu à présent 26 logements testés (mais pas pour tous les aspects) 22 systèmes D 4 systèmes C 2 appartements 24 maisons unifamiliales 23 installations récentes 1 de de 2007 Conformité avec les exigences PEB Débits débits minimum exigés? Ex. espaces humides: Non conforme dans la majorité des cas! Mais 24

25 Débits dans les espaces humides Max 0.75 Moy 0.25 Min En moyenne, presque OK Dans quelques cas: débits beaucoup trop faibles! Débits dans les espaces secs Dans quelques cas: débits beaucoup trop faibles! Parfois, mauvais réglage: trop de débit dans certains locaux, pas assez dans d autres 25

26 Débits totaux Systèmes D Systèmes C Débits totaux Systèmes D Systèmes C Dans la plupart des cas, débit total OK Mais souvent le réglage entre locaux n est pas bon! 26

27 Débits: le rôle de l utilisateur Principalement pos 1! Position 3 (0) Position 2 (4) Système OFF (1) Position 1 (17) Pourquoi? Trop de bruit Economies d énergie: électrcité, chauffage Mais aussi plus subjectif: impression que ce n est pas nécessaire Débits en position 1 Le débit en position 1 est Probablement ok pour périodes d absence Mais probablement trop faible pour utilisation normale dans la plupart des cas 27

28 Débits: conclusions et recommendations En général, débit total OK Capacité du ventilateur est suffisante Pertes de charge semblent ok Mais attention au réglage des débits dans les différents locaux! Role de l utilisateur Information par l installateur sur le système Documentation: manuel, etc. Débits beaucoup trop faibles: Ex typiques Grosse fuite Caisson silencieux mal fermé Raccord non connecté Toutes les bouches presque fermées Groupe à un débit trop faible (<<100%) Locaux sans exigence avec débit élevé Ex réel: 50 m³/h grenier et 20 m³/h living! 56 28

29 Conso électrique Mesure de consommation électrique Power meter Mesure de la puissance active Directement sur secteur Mais pas toujours possible Conso électrique: specific power SP Definition: SP system PAHU P max( V supply, V recycling extract ) W/(m³/h) Position 3 Position 2 Position 1 Résultats seulement pour D 29

30 Conso électrique: améliorations possibles 2 appartements avec unités déntralisées, mais long conduit de/vers extérieur! Conso électrique: recommendations Vitesse de l air dans les conduits Limiter la vitesse Utiliser des conduits de diamètre suffisant Type de conduit Eviter les flexibles! Eviter les systèmes avec diamètre trop faible (dans la chape) Utiliser des conduits rigides cylindriques Ou des semi-flexibles si diamètre suffisant 30

31 Microbio: AIR Microbio Analyses microbiologiques Analyse de l air Analyses de surface Analyse des filtres Evaluation de la qualité de l air Analyse de l air: moisissures et bactéries Dans l air (RCS): Extérieur (= référence!) Air fourni (conduit ou ouverture naturelle) Intérieur (dans la pièce) 31

32 Analyse de l air: moisissures et bactéries Dans l air sur milieu de culture: Après 4-6 jours d incubation Comptage colonies + identification microscope Dans l air sur microfiltre Identification des particules par microscopie (spores, fragments, pollen, etc.) Moisissures Qu est-ce qu une moisissure? Cycle développement spécifique Spore + bonnes conditions développment mycelium production de spores 1 spore = 1 à 10 µm Où vivent-elles? Besoin de nutriments et humidité Extérieur: sol, matière organique, etc. Normamellement pas dans les bâtiments! Quand sont-elles dangereuses? Principalement des effets allergènes, etc. 32

33 Molds (CFU) Confluence Molds (CFU) Confluence Moisissures dans l air: air extérieur Outdoor air Supply air Indoor air Samples Grande variabilité à cause de L environment (boisé, agricole, etc) Aussi de la saison (plus en été/automne) Mais TOUJOURS comparaison intérieur/extérieur 65 Moisissures dans l air: systèmes D Outdoor air Supply air Indoor air Samples Air fourni << air extérieur Air intérieur < air extérieur Les spores sont partiellement retenues par les filtres 33

34 Molds (CFU) Molds (CFU) Confluence Confluence Moisissures dans l air: systèmes C Outdoor Series1 air Supply Series2 air Indoor Series3 air Samples Pas de filtres effet moindre Mais quand même Air fourni < ou = air extérieur Influence de la saison Système C Maison 1 Eté (40 l) Système D Maison 2 Eté (40 l) Hiver (80 l) Hiver (80 l) Plus en été qu en hiver, mais comparaison extérieur/intérieur Mêmes conclusions: Air fourni < ou = air extérieur 34

35 Bacteria (CFU) Bactéries Qu est-ce qu une bactérie? Développement très rapide Par dédoublement 1 bactérie = ~1 µm Où vivent-elles? Besoin de nutriments + humidité éleveée Extérieur: sol, matière organique eau, plantes, animaux, etc. Aussi partout ET à l intérieur: mains, gsm, clavier, nourriture, personnes, etc. Quand sont-elles dangereuses? Certaines sont pathogènes (maladies) Bactéries dans l air: systèmes D Filtres de plus de 3 ans! Filtre chaussette (fuites) Outdoor air Supply air Indoor air Samples Air intérieur: sources intérieures (personnes, animaux, ) Air fourni < air extérieur (en général) Les bactéries sont aussi en partie retenues par les filtres 35

36 Microbio: FILTRES Analyse des filtres: moisissures et bactéries A la surface des filtres En amont (= côté sale, air extérieur) En aval (= côté propre, air fourni) Contact d un milieu de culture avec le filtre Après 4-6 jours d incubation Moisissures dans les filtres (système D) Amont (sale, extérieur) Aval (propre, air fourni) Observations au microscope Pas de développement de mycelium de moisissure Seulement présence de spores Accumulation de spores venant de l extérieur 36

37 Bactéries dans les filtres (système D) Upstream Amont (dirty; (sale, extérieur) outdoor) Aval (propre, air fourni) Différence entre amont et aval Probablement pas de développement dans le filtre Accumulation de bactérie venant de l extérieur Analyse de surface: en cours actuellement Quelles surfaces? Conduit pulsion Ouverture d alimentation naturelle Conduit d extraction Quelles analyses Comptage de bactéries Comptage et identification de moisissures Mesure de l activité biologique (ATP) 37

38 Exemples d encrassement Encrassement au cours du temps Surtout extraction! Chantier!! Aussi encrassement des grilles naturelles!! Exemple d encrassement (installation 2002) Présence de poussière et débris d insectes Présence de spores et bactéries Conduit horizontal Conduit vertical Mais filtre ancienne génération: Filtre chaussette : fuites! 38

39 Quelques recommandations Sur base de ces mesures Débit d air Réglage des débits Voir méthode proposée Réserve suffisante du ventilateur Min 1.2 x le débit de conception théorique Choix des conduits Eviter les diamètres trop petits dans la chape 39

40 Acoustique Limiter la vitesse Si possible à 2 m/s (ex: 90 m³/h mm) Au moins dans les conduits terminaux Au moins 1 silencieux par branche Min ~1 m Min 5 cm d épaisseur du matériau absorbant Rigides plutôt que flexibles Aussi pour l extraction des systèmes C! Choix des filtres Priorité = protection du système G4 est probablement suffisant le plus souvent Améliorer la qualité de l air neuf c est une toute autre histoire Si souhaité F6/7 Et protection avec G3/4 Caisson de filtration étanche! 40

41 Choix des filtres Etanchéité est plus importante que la classe de filtration Eviter les filtres chaussette Choisir une unité bien construite pour éviter les fuites par by-pass Filtre dans le mauvais sens Prise d air extérieure Protection contre les poussières Soit pas de treillis Soit un (fin) treillis, mais doit absolument rester accessible (pas sur le toit, par ex.) Protection contre la pluie Chapeau Limiter la vitesse à 2 m/s (EN 13779), mais souvent difficile 41

42 Emplacement de la prise d air Mauvais exemple Rejet Prise d air! Aération des eaux usées Emplacement de la prise d air Soit calcul selon EN m³/h min ~3.5m 42

43 Emplacement de la prise d air Soit règle simple Prise d air toujours 2 m plus bas que tous les autres rejets (ventilation, hotte, chauffage, etc.) Solution générale Prise d air dans une façade, si possible Accessibilité Rejet en toiture Min 2 m de différence de hauteur Aussi pour emplacement des ouvertures d alimentation naturelle (C)! 43

Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien

Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien Samuel Caillou Division Climat, Equipements et Performance Energétique CSTC - Mesure des débits 1 Kitchen Toilet

Plus en détail

Conception, installation et entretien des systèmes de ventilation mécanique

Conception, installation et entretien des systèmes de ventilation mécanique Conception, installation et entretien des systèmes de ventilation mécanique Une bonne conception pour de bonnes performances 7 octobre 2014 Les Isnes Samuel Caillou Laboratoire Chauffage et Ventilation

Plus en détail

Quelles solutions de ventilation pour la rénovation des bâtiments résidentiels? Pourquoi? Comment? Quels retours d expérience?

Quelles solutions de ventilation pour la rénovation des bâtiments résidentiels? Pourquoi? Comment? Quels retours d expérience? 1 Quelles solutions de ventilation pour la rénovation des bâtiments résidentiels? Pourquoi? Comment? Quels retours d expérience? Bruxelles Environnement Conception et entretien des systèmes de ventilation

Plus en détail

CONSTRUIRE avec l ÉNERGIE. Engagement Volontaire des Architectes & des Entreprises La ventilation des habitations. Janvier 2009

CONSTRUIRE avec l ÉNERGIE. Engagement Volontaire des Architectes & des Entreprises La ventilation des habitations. Janvier 2009 CONSTRUIRE avec l ÉNERGIE naturellement! Engagement Volontaire des Architectes & des Entreprises La ventilation des habitations Janvier 2009 CSTC-CCW-FPMs-IFAPME-UCL-ULg-UWA Exemple pratique D Calcul des

Plus en détail

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur.

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur. La ventilation en rénovation r : Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur Octobre 2010 Introduction Il s agit de présenter ici le point de vue d un maître

Plus en détail

Renovent Sky 150 et 300

Renovent Sky 150 et 300 Ventilation double flux haut rendement compacte NOUVEAU Centrales de ventilation mécanique double flux haut rendement idéales pour les projets neufs en logements collectifs ou de rénovation en maisons

Plus en détail

Renovent Excellent 300

Renovent Excellent 300 NOUVEAU Ventilation double flux haut rendement «Plug and Play» Centrale de ventilation mécanique double flux haut rendement idéale pour les projets de maisons neuves individuelles. Débit d air de 300 m

Plus en détail

La ventilation des bâtiments

La ventilation des bâtiments La ventilation des bâtiments Janvier 2009 Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Réglementation Réglementation de

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Assurer une bonne étanchéité à l air de l enveloppe dans les bâtiments neufs et en rénovation Aline Branders PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Plus en détail

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr Aide-mémoire Résidentiel Depuis plus de 30 ans, EGIBAT conseille les professionnels du gaz et du bâtiment sur les sujets techniques et réglementaires. Édition 201 1977 é Édition 201 Avec cette nouvelle

Plus en détail

Zehnder ComfoAir 200. Ventilation double flux haute performance. Ed.a. radiofréquences RFZ (3 vitesses + survitesse minutée réglable)

Zehnder ComfoAir 200. Ventilation double flux haute performance. Ed.a. radiofréquences RFZ (3 vitesses + survitesse minutée réglable) Version 07/2014 9 Unité de commande ComfoSense radiofréquences RFZ (3 vitesses + survitesse minutée réglable) électronique ComfoSense, inclus sur les versions Luxe. Fonctionnalités du ComfoSense : 4 vitesses,

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance OCTOBRE 2013 Certification, visites sur site et écarts récurrents sur les installations de VMC 1. Certification, visites sur site et écarts récurrents Fort de 130000 logements neufs visités à ce jour,

Plus en détail

MAISON BBC TP VMC DOUBLE FLUX. Durée : 4heures Travaux Pratiques sur la VMC Double Flux Classe de terminale Page : 1/20

MAISON BBC TP VMC DOUBLE FLUX. Durée : 4heures Travaux Pratiques sur la VMC Double Flux Classe de terminale Page : 1/20 MAISON BBC TP VMC DOUBLE FLUX sur la VMC Double Flux Classe de terminale Page : 1/20 Fonction du métier Tâches mises en œuvre Compétences terminales F2 Réalisation F3 Mise en service T2-1 Câbler et raccorder

Plus en détail

Fédépassif février 2014. 31, rue de la Vedette 67700 Saverne Tél 09 72 34 89 59 www.fedepassif.fr. Jean Claude Tremsal

Fédépassif février 2014. 31, rue de la Vedette 67700 Saverne Tél 09 72 34 89 59 www.fedepassif.fr. Jean Claude Tremsal Fédépassif février 2014 31, rue de la Vedette 67700 Saverne Tél 09 72 34 89 59 www.fedepassif.fr Jean Claude Tremsal Le fonctionnement d un bâtiment La conception Historique du renouvellement de l air

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LA VENTILATION HYGIÉNIQUE François LECLERCQ et Thomas LECLERCQ MATRIciel sa Bilan énergétique

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Ventilation générale des bâtiments : concepts techniques et applications pratiques dans les immeubles de logements Martial Götz Présentation du : 19.11.2015

Plus en détail

Votre spécialiste ventilation

Votre spécialiste ventilation Votre spécialiste ventilation Séance d information Energie & Construction Le 7 octobre 2014 Bonjour Je me présente Serge Hermans, Gérant de SHS Ventilation sprl, petite entreprise spécialisée dans l installation

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

MR Modulo MR Mono. Modules de régulation. Tertiaire

MR Modulo MR Mono. Modules de régulation. Tertiaire C O M P O S A N T S A E R A U L I Q U E S MR Modulo MR Mono Modules de régulation Tertiaire 2 MR Modulo MR Mono MR Modulo, MR Mono le bon équilibrage des réseaux aérauliques Pour répondre aux enjeux de

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Nicolas BLONDET, Prescripteur habitat ALDES représentant UNICLIMA Qualité de l'air : les enjeux 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique

Plus en détail

Ventilation «PAMAflex»

Ventilation «PAMAflex» 1. Description La ventilation dans une maison passive PAMAflex est réalisée par une ventilation mécanique. Ce système de ventilation assure, en permanence, une entrée d air frais dans les locaux de vie

Plus en détail

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : ventilation et eau chaude aéraulix BÉNÉFICES produit conforme rt 0 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple ventilez

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

La ventilation des immeubles tertiaires

La ventilation des immeubles tertiaires La ventilation des immeubles tertiaires Geert Bellens Responsable de projet bâtiment durable Cenergie Formation Responsable Energie - IBGE Un peu d histoire Qualité de l air intérieur : ++ Energie : 0

Plus en détail

Les systèmes de ventilation hygiénique

Les systèmes de ventilation hygiénique Suburban Areas Favoring Energy efficiency Général, bâtiment, rénovation, confort respiratoire SAFE.BAT07 Les systèmes de ventilation hygiénique Points principaux Une ventilation hygiénique dans un logement

Plus en détail

L efficacité énergétique de façon concrète.

L efficacité énergétique de façon concrète. L efficacité énergétique de façon concrète. Centrales de traitement d air avec un label d efficacité énergétique actuel selon la directive RLT 01 de la Herstellerverband Raumlufttechnische Geräte e.v.

Plus en détail

GROUPE DE VENTILATION DOUBLE FLUX UNIQUE ET BREVETÉ

GROUPE DE VENTILATION DOUBLE FLUX UNIQUE ET BREVETÉ GROUPE DE VENTILATION DOUBLE FLUX UNIQUE ET BREVETÉ 2 purify your home... INDEX Qui est la société Elek Trends Productions? Avantages Veneco 4 Logiciel Base de données PEB Données techniques P04 P06 P08

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

La ventilation domestique optimale Respirer en toute confiance

La ventilation domestique optimale Respirer en toute confiance La ventilation domestique optimale Respirer en toute confiance Un système idéal pour le renouvellement de l air. L air pur est notre bien le plus précieux. L air neuf et propre est la base même du bien-être

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

Ce guide vous aidera à en savoir plus et vous donnera peut-être l envie d en installer un chez vous [1] Mise à jour le 06/04/2008

Ce guide vous aidera à en savoir plus et vous donnera peut-être l envie d en installer un chez vous [1] Mise à jour le 06/04/2008 Un système de rafraîchissement hérité des romains est sorti de l'oubli : on l'appelle puits canadien quand il sert à préchauffer l'air extérieur l'hiver, puits provençal quand il sert à rafraîchir l'été,

Plus en détail

www.hdgdev.com 1 2 1

www.hdgdev.com 1 2 1 www.hdgdev.com 1 2 1 Puits canadien - provençal Une solution géothermique naturelle 3 Principe de fonctionnement : Le puit canadien appelé aussi puit provençal est un système de ventilation conçu pour

Plus en détail

LA VENTILATION (source: site internet de l'ademe) www.ademe.fr

LA VENTILATION (source: site internet de l'ademe) www.ademe.fr LA VENTILATION (source: site internet de l'ademe) www.ademe.fr NOUS AVONS TOUS BESOIN D'AIR FRAIS Renouveler l air de la maison est une nécessité vitale : - pour y apporter un air neuf et pourvoir à nos

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

Retours d expérience sur la Zac de Bonne Jeudi de l ALEC le 8 Sept 2011

Retours d expérience sur la Zac de Bonne Jeudi de l ALEC le 8 Sept 2011 Retours d expérience sur la Zac de Bonne Jeudi de l ALEC le 8 Sept 2011 4 rue Voltaire, 38000 Grenoble 04 76 00 19 09 www.alec-grenoble.org Programme Présentation des bâtiments concernés par le suivi Bilan

Plus en détail

De nombreux locaux de bâtiments tertiaires sont utilisés à la fois de manière intermittente et par des nombres de personnes très variables.

De nombreux locaux de bâtiments tertiaires sont utilisés à la fois de manière intermittente et par des nombres de personnes très variables. 1 FICHE OX «GESTION DE L AIR PERFORMANTE DANS LES LOCAUX A USAGE INTERMITTENT (NEUF OU EXISTANT) PAR AUTOMATISATION DES DEBITS EN FONCTION DE LA PRESENCE OU DU TAUX DE CO 2» 1/ Contexte et Enjeux De nombreux

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement VENTILATION : SYSTEMES, RESEAUX, REGULATION Stéphane Barbier Cenergie Objectif(s)

Plus en détail

Climatisation. Mono- et Multisplit vivair

Climatisation. Mono- et Multisplit vivair Climatisation Mono- et Multisplit vivair DC inverter classe follow me ionisation vivair, une solution pour chaque saison GAMME TOP CONFORT DC INVERTER Gamme résidentielle: modèle monosplit Gamme résidentielle:

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement CONCEVOIR EFFICACEMENT UNE INSTALLATION DE VENTILATION ET POINTS D ATTENTION POUR LA GESTION Anne-Laure MAERCKX CENERGIE Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse Fabrice RICHIERI - CETE du Sud-Ouest Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

OTWH 200 EV Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait

OTWH 200 EV Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait OTWH 200 EV Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait, avec appoint électrique, capacité 214 litres. Pompes à chaleur Pompes à chaleur CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

Comfosystems Zehnder PremiVent système de ventilation sur les fenêtres

Comfosystems Zehnder PremiVent système de ventilation sur les fenêtres Comfosystems Zehnder PremiVent système de ventilation sur les fenêtres Chauffage Rafraîchissement Air frais Air pur Vorteile Comment avoir des nouvelles fenêtres avec davantage d air frais. Il est inconcevable

Plus en détail

Cube 300 et 370. VMC double flux, la plus silencieuse du marché

Cube 300 et 370. VMC double flux, la plus silencieuse du marché V E N T I L A T I O N Cube 300 et 370 VMC double flux, la plus silencieuse du marché 2 La ventilation double flux Le principe de la ventilation double flux Ventilation générale et permanente du logement,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION PAR L INTERIEUR : LES TOITS Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Liste des produits Terminaux à air pour un climat intérieur confortable. lindab we simplify construction

Liste des produits Terminaux à air pour un climat intérieur confortable. lindab we simplify construction Liste des produits Terminaux à air pour un climat intérieur confortable lindab we simplify construction Terminaux à air pour un climat intérieur confortable Nous simplifions la construction Nous simplifions

Plus en détail

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur 1. GENERALITES L'ensemble doit satisfaire aux normes suivantes: NBN D 50.001 NBN EN 308 Exigences PEB NBN S 01-400-1 (confort acoustique) Réglementation

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Rafraîchissement par ventilation

Rafraîchissement par ventilation NOUVEAU Rafraîchissement par ventilation Un rafraîchissement efficace d'une manière naturelle et peu énergivore De grands débits d'air extérieur permettent le rafraîchissement. Commande intelligente Pas

Plus en détail

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1 6/9/F/1 Silencieux à baffles Type MSA100 et MSA200 Baffles pour silencieux Type MKA100 et MKA200 Baffles à faible consommation d énergie avec cadre aérodynamique DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO TESTED Sommaire

Plus en détail

VENTILATION. Maison individuelle OBJET REGLEMENTATIONS. (toutes époques de construction)

VENTILATION. Maison individuelle OBJET REGLEMENTATIONS. (toutes époques de construction) VENTILATION Maison individuelle (toutes époques de construction) OBJET Lors de travaux de rénovation énergétique ambitieux, visant le niveau Bâtiment Basse Consommation, une attention particulière doit

Plus en détail

T.Flow Hygro + Solution combinée ventilation + chauffe-eau

T.Flow Hygro + Solution combinée ventilation + chauffe-eau E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Hygro + Solution combinée ventilation + chauffe-eau T.Flow Hygro + T. Flow Hygro + est un chauffe-eau thermodynamique combiné à une ventilation hygroréglable.

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans la maison classique 1. Pertes par les murs et les fenêtres

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix les P r o d u i t s 75 % D ÉconoMies sur la consommation liée À l eau chaude chauffage De l eau JusQu À 62 c avec la PoMPe À chaleur 10 %

Plus en détail

quand il s agit de ventilation...

quand il s agit de ventilation... quand il s agit de ventilation... Made in Belgium by Sanutal Echangeur de chaleur à haut rendement Système D Ventilation intelligente grâce à la récupération d énergie air Tallinn capitale de l Estonie,

Plus en détail

PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles

PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles Partenariat Coordinatrice = Magali Bontron Experts = Guillaume Chanut Anthony Auvergnon Partenaires = Jean Michel Legros

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable SANTE ET CONFORT Bruxelles Environnement ASSURER LE CONFORT RESPIRATOIRE: LA VENTILATION Christophe DELMOTTE CSTC WTCB 7 mars 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

Ventilation de type C et D - trucs et astuce dans la conception d'une bonne installation et nouveautés

Ventilation de type C et D - trucs et astuce dans la conception d'une bonne installation et nouveautés Ventilation de type C et D - trucs et astuce dans la conception d'une bonne installation et nouveautés 1 Qui fait quoi? Le responsable PEB Déclaration PEB initiale. Le système de ventilation choisi est

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

100 & 150 LITRES LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE

100 & 150 LITRES LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE 100 & 150 LITRES SILENCIEUX JUSQU À 70 % D ÉCONOMIE D ÉNERGIE LA SOLUTION EAU CHAUDE SANITAIRE RT 2012 À LA PLACE DU CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE

Plus en détail

Le secteur de la construction face aux défis climatiques

Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation thermique: étape préliminaire dans tout projet de production de chaleur Agenda O. Vandooren (CSTC) Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation renforcée des bâtiments:

Plus en détail

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE INDUSTRIE PERSONNALISATION DOSSIER DE PRESSE DU 13 au 16 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE SALON 2014 INDUSTRIE PERSONNALISATION INNOVATIONS CHEMINÉ E S POUJOULAT Cheminées Poujoulat présente au Concours de

Plus en détail

Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? MINERGIE Walter Meier Blue-Expert-Apéro : Ventilation Edition 2014 www.minergie.

Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? MINERGIE Walter Meier Blue-Expert-Apéro : Ventilation Edition 2014 www.minergie. Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? MINERGIE Walter Meier Blue-Expert-Apéro : Ventilation Edition 2014 Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? Sources : - Heinrich Huber, FHNW,

Plus en détail

OZEO. L éco-fl exibilité Nouvelle VMC Hygroréglable -80% Créateur-Par tenaire en Ventilation SYSTÈME BREVETÉ. À partir de 7,9 Watts ThC.

OZEO. L éco-fl exibilité Nouvelle VMC Hygroréglable -80% Créateur-Par tenaire en Ventilation SYSTÈME BREVETÉ. À partir de 7,9 Watts ThC. Créateur-Par tenaire en Ventilation À partir de 7,9 Watts ThC Économie Jusqu à -80% Consommation SYSTÈME BREVETÉ OZEO L éco-fl exibilité Nouvelle VMC Hygroréglable Soler&Palau Ventilation Group Ventilation

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

Centrales double flux dynamiques avec échangeur à plaques à très haute efficacité 92% CDF - HR MINI 350 et 500

Centrales double flux dynamiques avec échangeur à plaques à très haute efficacité 92% CDF - HR MINI 350 et 500 très haute efficacité 92% - HR MINI 350 et 500 232 VERSION HORIZONTALE VERSION VERTICALE Les centrales doubles flux dynamiques à très haute efficacité - HR MINI ont été spécialement conçues pour la ventilation

Plus en détail

Faites des économies avec une ventilation optimale... Tout le monde sait qu il faut limiter les émissions de CO2 et qu il faut réduire sa facture d

Faites des économies avec une ventilation optimale... Tout le monde sait qu il faut limiter les émissions de CO2 et qu il faut réduire sa facture d Faites des économies avec une ventilation optimale... Tout le monde sait qu il faut limiter les émissions de CO2 et qu il faut réduire sa facture d énergie. Une bonne isolation est indispensable, était

Plus en détail

747 Poignées d ouverture du panneau d accès aux filtres : hauteur 20 mm

747 Poignées d ouverture du panneau d accès aux filtres : hauteur 20 mm GENERALITES NOTICE DE MONTAGE VMC FAMILLE N NM DATE 4 4026 Sept 05 INDICE MODIF Centrale double flux compacte pour utilisation dans les logements individuels du T3 au T7 de 2 à 6 sanitaires. Construction

Plus en détail

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier Ventilo-convecteur KL Mural Plafonnier 1 Description Mural carrossé soufflage par le dessus 7 tailles de ventilo-convecteur pour des débits d air allant de 150 à 1077 m³/h, des puissances calorifiques

Plus en détail

ENVIRODEBAT : LA VMC DOUBLE- FLUX ET SES ALTERNATIVES INTRODUCTION: LA VMC DOUBLE FLUX

ENVIRODEBAT : LA VMC DOUBLE- FLUX ET SES ALTERNATIVES INTRODUCTION: LA VMC DOUBLE FLUX ENVIRODEBAT : LA VMC DOUBLE- FLUX ET SES ALTERNATIVES INTRODUCTION: LA VMC DOUBLE FLUX Karine Pellerey BET ADRET 09/04/15 Pourquoi ventiler les bâtiments? Pour évacuer l humidité de l air et éviter les

Plus en détail

Pleine puissance La technologie de pré-séparation cyclonique quand la poussière tombe sans fin

Pleine puissance La technologie de pré-séparation cyclonique quand la poussière tombe sans fin Pleine puissance La technologie de pré-séparation cyclonique quand la poussière tombe sans fin La pleine puissance pour vos applications La plus haute qualité Les conditions d exploitation difficiles requièrent

Plus en détail

Quelques conseils. Pour optimiser votre installation

Quelques conseils. Pour optimiser votre installation Quelques conseils pour une ventilation double flux silencieuse et agréable Pour optimiser votre installation Un tracé étudié Du gainage adapté Des pertes de charges réduites Une vitesse d air faible Une

Plus en détail

Zehnder ComfoSystems

Zehnder ComfoSystems Zehnder ComfoSystems Un choix inégalé en solutions de ventilation à double flux Christophe De Vleeschouwer accountmanager ventilation 23.10.2012 0 Portrait Firme Groupe International, fondé par la famille

Plus en détail

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat.

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Aides financières pour la rénovation sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Les aides financières accordés aux mesures individuelles réalisées sur l enveloppe du bâtiment dépendent du standard

Plus en détail

Ventilation double flux

Ventilation double flux L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation Soirée d information 22 Avril 2014 Guides Énergie Neupré Normes? Types de ventilations? Comment ventiler?? Echangeurs? Matériel?

Plus en détail

Comfosystems pour une ventilation ambiante confortable Simplement de l air frais

Comfosystems pour une ventilation ambiante confortable Simplement de l air frais Comfosystems pour une ventilation ambiante confortable Simplement de l air frais always around you Chauffage Rafraîchissement Air frais Air pur 1 Zehnder Tout pour un climat ambiant de bien-être, sain

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE

Plus en détail

Climatiser et chauffer plusieurs pièces avec un seul appareil,

Climatiser et chauffer plusieurs pièces avec un seul appareil, Climatiser et chauffer plusieurs pièces avec un seul appareil, caché dans les combles ou faux plafonds, invisible de l intérieur et sans compresseur extérieur. ECONOMIES D ÉNERGIE LES AVANTAGES Villa Clim

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 PUISSANCES DES AUXILIAIRES DE VENTILATION I/ PRINCIPE GENERAL 1. Systèmes de ventilation et de traitement d air Dans

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES TOITS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE

DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE Déshumidificateurs de piscine Un climat intérieur économique en zone de piscine et de détente 1-2015 Des systèmes de qualité DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE Série SLE Le déshumidificateur

Plus en détail

Home Passive Home Séminaire Bâtiment Durable. Bruxelles Environnement. Quelle étanchéité à l air en rénovation? Daniel De Vroey. De VROEY s.p.r.l.

Home Passive Home Séminaire Bâtiment Durable. Bruxelles Environnement. Quelle étanchéité à l air en rénovation? Daniel De Vroey. De VROEY s.p.r.l. 1 Home Passive Home Séminaire Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Quelle étanchéité à l air en rénovation? Daniel De Vroey De VROEY s.p.r.l. 1 Objectif(s) de la présentation Donner un sens à l étanchéité

Plus en détail

VMC double flux, puits canadien et qualité de l air

VMC double flux, puits canadien et qualité de l air VMC double flux, puits canadien et qualité de l air Retours d expériences Alexandre PAUL Enquêteur REX bâtiments performants Lorraine Qualité Environnement pour la construction contact@lqe.fr 09/10/2015

Plus en détail

www.hdgdev.com Franck SIMONNET

www.hdgdev.com Franck SIMONNET www.hdgdev.com Franck SIMONNET Chargé de prescription 1 VMC double flux Dee Fly Maison individuelle Juin 2009 Principe du double flux Le renouvellement de l air est assuré mécaniquement par insufflation

Plus en détail

La ventilation dans les bâtiments résidentiels

La ventilation dans les bâtiments résidentiels La ventilation dans les bâtiments résidentiels Jean-Marie HAUGLUSTAINE Université de Liège Faculté des Sciences Département des Sciences et Gestion de l Environnement EnergySuD - Energy and Sustainable

Plus en détail

Energie et bâtiments (10) L étanchéité à l air

Energie et bâtiments (10) L étanchéité à l air Energie et bâtiments (10) L étanchéité à l air Depuis de nombreux mois, nous avons parcouru ensemble pas à pas les différents aspects qui permettent d isoler au mieux un bâtiment. Nous avons ainsi analysé

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

PLANS DU BÂTIMENT CALCULS Performances Energétiques du Bâtiment Niveau d étanchéité à l air du bâtiment à faire imposer dans le cahier des charges et à faire contrôler par un test Blower Door. Exemples

Plus en détail