Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010"

Transcription

1 Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010 PROGRAMME DE FORMATION Dans le cadre du PROJET PAThB2010 Practical Approach for Thermal Bridges 2010 AVEC LE SOUTIEN DE Région de Bruxelles-Capitale Région flamande Région wallonne PARTENAIRES CSTC K.U.Leuven Sint-Lucas Architectuur Brussel- Gent UCL UGent ULg Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB PAThB2010 1

2 PROGRAMME DE FORMATION Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 2 Qu est-ce constructif OPTION B: règles de PAThB2010 2

3 Qu est-ce : 2 FORMES DE NŒUDS CONSTRUCTIFS NŒUD CONSTRUCTIF LINEAIRE Endroit où 2 parois de la surface se rejoignent Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est interrompue ment NŒUD CONSTRUCTIF PONCTUEL Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est percée lement Que sont les parois de la surface de déperdition 4 MODULE Qu est-ce : 5 MODULE PAROI DE LA SURFACE DE DEPERDITION = Elément du bâtiment qui sépare le volume protégé et l extérieur le sol/une cave/un vide sanitaire un EANC Bâtiment voisin (ou autre volume K ou autre volume E d un même bâtiment) VOLUME PORTÉGÉ (ou volume K ou volume E d un même bâtiment) EAN C 3

4 Qu est-ce PAROI DE LA SURFACE DE DEPERDITION = Elément du bâtiment qui sépare le volume protégé et l extérieur le sol/une cave/un vide sanitaire un EANC : 6 MODULE Qu est-ce PAROI DE LA SURFACE DE DEPERDITION = Elément du bâtiment qui sépare le volume protégé et l extérieur le sol/une cave/un vide sanitaire un EANC : 7 MODULE 4

5 Qu est-ce PAROI DE LA SURFACE DE DEPERDITION = Elément du bâtiment qui sépare le volume protégé et l extérieur le sol/une cave/un vide sanitaire un EANC : 8 MODULE Qu est-ce PAROI DE LA SURFACE DE DEPERDITION = Elément du bâtiment qui sépare le volume protégé et l extérieur le sol/une cave/un vide sanitaire un EANC : 9 MODULE 5

6 Qu est-ce PAROI DE LA SURFACE DE DEPERDITION = Elément du bâtiment qui sépare le volume protégé et l extérieur le sol/une cave/un vide sanitaire un EANC : 10 MODULE Qu est-ce PAROI DE LA SURFACE DE DEPERDITION = Elément du bâtiment qui sépare le volume protégé et l extérieur le sol/une cave/un vide sanitaire un EANC : 11 MODULE 6

7 Qu est-ce PAROI DE LA SURFACE DE DEPERDITION = Elément du bâtiment qui sépare le volume protégé et l extérieur le sol/une cave/un vide sanitaire un EANC! Un mur MITOYEN ne fait pas partie de la surface! Idem pour les parois entre parties de volumes K ou E : 12 MODULE Qu est-ce : 13 MODULE PAROI DE LA SURFACE DE DEPERDITION = Elément du bâtiment qui sépare le volume protégé et l extérieur le sol/une cave/un vide sanitaire un EANC 2 parois de la surface sont distinctes lorsqu elles différent par l épaisseur des couches de matériaux, l ordre des couches de matériaux, les matériaux utilisés, l orientation, la pente, l environnement, ET/OU ne sont pas continues e U 1, U 1, A 1 A 2 i 7

8 Qu est-ce : 2 FORMES DE NOEUDS CONSTRUCTIFS NŒUD CONSTRUCTIF LINEAIRE Endroit où 2 parois de la surface se rejoignent Endroit où une surface rejoint une limite de la propriété voisine Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est interrompue ment NŒUD CONSTRUCTIF PONCTUEL Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est percée lement 14 MODULE Qu est-ce NOEUD CONSTRUCTIF LINEAIRE Endroit où 2 parois de la surface se rejoignent : 15 MODULE 8

9 Qu est-ce NOEUD CONSTRUCTIF LINEAIRE 9 Endroit où 2 parois de la surface se rejoignent APPUI DE FONDATION RACCORD DE FENÊTRE Option B: CHANGEMENT DE FAÇADE 16 ACROTÈRE Le raccord d un toit avec un pignon, aussi! MODULE Qu est-ce NOEUD CONSTRUCTIF LINEAIRE 9 Endroit où une séparation de la surface rejoint une séparation avec la limite de la propriété voisine Le raccord avec une paroi mitoyenne à une parcelle voisine, aussi! Idem pour le raccord entre deux volumes K ou unités PEB ou entre secteurs énergétiques Option B: pignon en Règles de attente 17 MODULE 9

10 Qu est-ce NOEUD CONSTRUCTIF LINEAIRE 9 Endroit où une séparation de la surface rejoint une séparation avec la limite de la propriété voisine Option B: 18 MODULE Qu est-ce NOEUD CONSTRUCTIF LINEAIRE Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est interrompue ment par un matériau avec une conductivité thermique PLUS ÉLEVÉE Option B: 19 MODULE 10

11 Qu est-ce NOEUD CONSTRUCTIF LINEAIRE Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est interrompue ment par un matériau avec une conductivité thermique PLUS ÉLEVÉE! Condition importante Si cette condition n est pas remplie Parois distinctes : a 0.40 m 20 MODULE 2 noeuds constructifs s! Qu est-ce de déperdition : 2 FORMES DE NŒUDS CONSTRUCTIFS NŒUD CONSTRUCTIF LINEAIRE Endroit où 2 parois de la surface se rejoignent Endroit où une séparation de la surface rejoint une séparation avec la limite de la propriété voisine Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est interrompue ment NŒUD CONSTRUCTIF PONCTUEL Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est percée lement 21 MODULE 11

12 Qu est-ce de déperdition : NOEUD CONSTRUCTIF PONCTUEL Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est percée lement par un matériau avec une conductivité thermique PLUS ELEVÉE + un grand nombre d exceptions (voir plus loin) 22 MODULE Qu est-ce de déperdition : 2 FORMES DE NŒUDS CONSTRUCTIFS NŒUD CONSTRUCTIF LINEAIRE Endroit où 2 parois de la surface se rejoignent Endroit où une séparation de la surface rejoint une séparation avec la limite de la propriété voisine (ou la limite d un autre secteur, d un autre volume K ou d un autre volume E) Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est interrompue ment NŒUD CONSTRUCTIF PONCTUEL Endroit d une paroi de la surface où la couche isolante est percée lement Tout aussi important: 23 MODULE qu est-ce qui n est pas un nœud 12

13 Qu est-ce de déperdition : Qu est-ce qui n est pas un nœud constructif Les interruptions propres à la paroi Les percements pour les canalisations L intersection de 2 ou 3 noeuds constructifs s Ce qui est en contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue! Les situations qui ne tombent pas sous la dénomination noeud constructif restent toutefois sous la responsabilité des concepteurs et constructeurs pour ce qui concerne la formation de condensation et de moisissures, etc. 24 MODULE Qu est-ce Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue INTERRUPTIONS PROPRES À LA TECHNIQUE CONSTRUCTIVE DE LA PAROI Leur influence DOIT être prise en compte dans la résistance thermique totale R ou le coefficient de transmission thermique U de la paroi! Les couches non-homogènes de matériaux : 25 MODULE 13

14 Qu est-ce Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue INTERRUPTIONS PROPRES À LA TECHNIQUE CONSTRUCTIVE DE LA PAROI Raccord entre vitrage (panneau), intercalaire et châssis de fenêtre Grilles de ventilation dans les fenêtres : 26 MODULE Qu est-ce INTERRUPTIONS PROPRES À LA TECHNIQUE CONSTRUCTIVE DE LA PAROI Crochets de maçonnerie Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue : 27 MODULE 14

15 Qu est-ce INTERRUPTIONS PROPRES À LA TECHNIQUE CONSTRUCTIVE DE LA PAROI Profil Z de fixation pour habillage de façade. Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue : 28 MODULE Qu est-ce Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue : 29 MODULE INTERRUPTIONS PROPRES À LA TECHNIQUE CONSTRUCTIVE DE LA PAROI RÉSUMÉ: Pertes par transmission 2D et 3 D Propres à une paroi et réparties sur sa surface Prises en compte dans la valeur U de la paroi elle-même Montants et traverses en bois Crochets de maçonnerie Intercalaires de vitrage Nœuds constructifs Concernés par l Annexe NC et pris en compte séparément par un supplément au niveau K Acrotères Appuis de fondation Raccords aux fenêtres 15

16 Qu est-ce Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue PERCEMENTS POUR LES CONDUITES! Uniquement les percements qui NE sont PAS dans le plan de la paroi Conduits de ventilation Gaines pour conduites (coude de passage pour raccordements ) : 30 MODULE Qu est-ce PERCEMENTS POUR LES CONDUITES Conduits de fumée Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue : 31 MODULE Evacuations d eau pluviale (pas dans le plan de façade) 16

17 Qu est-ce Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue : 32 MODULE INTERSECTION DE 2 OU 3 NŒUDS CONSTRUCTIFS LINÉAIRES N est pas considéré comme un Nœud constructif 1 Nœud constructif 3 Nœud constructif 2 Qu est-ce Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue : 33 MODULE INTERRUPTION dans une paroi EN CONTACT DIRECT AVEC LE SOL Interruption de la couche isolante par un mur intérieur posé sur un plancher sur sol Pieux de fondation qui soutiennent un plancher sur sol!! LE RACCORDEMENT entre 2 parois de la surface RESTE un noeud constructif, même s il est dans le sol, p.ex. un appui de fondation 17

18 Qu est-ce Ce qui n est pas un nœud constructif Interruption propre à la technique constructive Percement pour conduite Intersection de nœuds constructifs s Contact direct avec le sol Lorsque la couche isolante est continue LORSQUE LA COUCHE ISOLANTE EST CONTINUE N EST PAS un nœud constructif EST un nœud constructif : 34 MODULE Qu est-ce constructif OPTION B: règles de 18

19 Comment prendre en compte l influence des nœuds constructifs sur les pertes par transmission H T Qu est-ce qu un OPTION A Méthode o PEB- détaillée OPTION B Méthode des nœuds PEBconformes OPTION C Supplément forfaitaire Nœuds PEBconformes Nœuds PEB-non conformes (+ nœuds plus performants que les nœuds PEBconformes) Supplément variable aux niveaux K et E Supplément aux niveaux K et E correspondant à 3 points K + Supplément variable Supplément aux niveaux K et E correspondant à 10 points K 36 MODULE Qu est-ce qu un o PEB- Qu est-ce PEB-conforme Nœud PEB-conforme Il satisfait à une des RÈGLES DE ou Il satisfait à Ψ e Ψ e,lim 37 MODULE 1 Épaisseur de contact minimale des couches isolantes 2 Interposition d éléments isolants 3 Chemin de moindre résistance IMPORTANT: Le ne doit pas satisfaire aux deux conditions en même temps! 19

20 Qu est-ce qu un o PEB- Nœud PEB-conforme Il satisfait à une des RÈGLES DE ou Il satisfait à Ψ e Ψ e,lim 1 Épaisseur de contact minimale des couches isolantes 2 Interposition d éléments isolants 3 Chemin de moindre résistance 38 MODULE Qu est-ce qu un o PEB- RÈGLES DE pour qu un DÉTAIL soit à PONT THERMIQUE NÉGLIGEABLE BUT Simple et clair (pas trop de règles) Pas besoin de grands calculs Basé sur la raison Souple (application plus large que les ponts thermiques catalogués ) COUPURE THERMIQUE garantie = l essentiel La couche isolante doit être continue tout autour de l enveloppe du bâtiment 39 MODULE 20

21 Qu est-ce qu un o PEB- Nœud PEB-conforme Il satisfait à une des RÈGLES DE ou Il satisfait à Ψ e Ψ e,lim 1 Épaisseur de contact minimale des couches isolantes 2 Interposition d éléments isolants 3 Chemin de moindre résistance 40 MODULE Qu est-ce qu un Épaisseur de contact minimale des couches isolantes Les COUCHES ISOLANTES peuvent être en contact DIRECT o PEB- 41 MODULE ÉPAISSEUR DE CONTACT d contact 21

22 Qu est-ce qu un Épaisseur de contact minimale des couches isolantes Les COUCHES ISOLANTES peuvent être en contact DIRECT d contact Epaisseur de contact de la couche isolante, mesurée entre les faces froide et chaude o PEB- d 1 et d 2 Epaisseurs respectives de la couche isolante des deux parois qui se rejoignent 42 MODULE EXIGENCE d contact ½* min(d 1, d 2 ) Qu est-ce qu un 1 Épaisseur de contact minimale des couches isolantes - RÈGLES d 1 = 9 cmde d 1 = 12 cm o PEB- d contact 9/2 = 4,5 cm d 1 = 12 cm d contact 9/2 = 4,5 cm d 1 = 9 cm 43Brussel, MODULE 6 juli 2009 EXIGENCE d contact ½* min(d 1, d 2 ) 22

23 Qu est-ce qu un - RÈGLES Châssis DE sans coupure thermique o PEB- 1 Épaisseur de contact minimale des couches isolantes Dans le cas de CHÂSSIS de fenêtre et de porte: règle de 1 adaptée Châssis avec coupure thermique d contact ½* min(d 1, d 2 )! d 1 = ép. du cadre fixe du 44 MODULE châssis La couche isolante doit être en contact avec toute l épaisseur de la coupure thermique Qu est-ce qu un o PEB- Nœud PEB-conforme Il satisfait à une des RÈGLES DE ou Il satisfait à Ψ e Ψ e,lim 1 Épaisseur de contact minimale des couches isolantes 2 Interposition d éléments isolants 3 Chemin de moindre résistance 45 MODULE 23

24 2 Qu est-ce qu un Option B Interposition d éléments isolants Les couches isolantes ne peuvent pas être en contact DIRECT, mais des ÉLÉMENTS ISOLANTS sont intercalés de telle sorte que la coupure thermique est conservée o PEB- 46 MODULE Æ Les éléments isolants doivent répondre à 3 exigences pour que le détail soit un nœud PEBconforme 2 Qu est-ce qu un Option B Interposition d éléments isolants Æ Les éléments isolants doivent répondre à 3 exigences pour que le détail soit un nœud PEBconforme 1. λinsulating part est-il plus petit que λlimit La valeur R répond-elle à l exigence relative à la valeur R R 3. Les raccordements répondent-ils à l exigence relative à l épaisseur de contact o PEB- R1 R2 47 MODULE 24

25 2 Qu est-ce qu un Interposition d éléments isolants Option B Exigence relative à la valeur - RÈGLES DE λ ET λ 0,2W/mK Exigence relative à la valeur R ET Exigence relative à l épaisseur de contact dcontact,i ½ * min(dinsulating part, dx) R min (R1/2, R2/2, 2) λ doit 0,2 W/mK o PEB- Plusieurs matériaux avec λ 0,2 W/mK peuvent être considérés comme 1 élément isolant homogène! 48 MODULE 2 Qu est-ce qu un Interposition d éléments isolants Option B Exigence relative à la valeur - RÈGLES DE λ λ 0,2W/mK Satisfait à ψrlim 1 ET Exigence relative à la valeur R R min (R1/2, R2/2, 2) R R2 MODULE Exigence relative à l épaisseur de contact dcontact,i ½ * min(dinsulating part, dx) La résistance thermique R de chaque élément isolant ne peut pas être plus petite que la moitié de la plus petite des valeurs R1 et R2 o PEB- 49 ET R doit être mesuré PERPENDICULAIREMENT à la LIGNE DE COUPURE THERMIQUE LIGNE qui - relie 2 couches isolantes en passant à travers les éléments isolants - autant que possible // passe par la limite entre les couches isolantes et les éléments isolants 25

26 Qu est-ce qu un 2 Interposition d éléments isolants o = LIGNE PEB- DE COUPURE THERMIQUE i o PEB- e i 50 MODULE PASSE OBLIGATOIREMENT PAR LA COUPURE THERMIQUE DU CHÂSSIS! Qu est-ce qu un 2 Interposition d éléments isolants LIGNE DE COUPURE 1 THERMIQU 2 E 3 e o PEB- i 51 MODULE 26

27 2 Qu est-ce qu un Interposition d éléments isolants Option B Exigence relative à la valeur - RÈGLES DE λ ET λ 0,2W/mK Exigence relative à la valeur R ET Exigence relative à l épaisseur de contact dcontact,i ½ * min(dinsulating part, dx) R min (R1/2, R2/2, 2) EXEMPLE R - Satisfait à ψrlim 1 o PEB- R1 = 0,20 m / 0,027 W/mK = 7,41 m2k/w R2 = 0,15m / 0,027 W/mK = 5,56 m2k/w R plus grand ou égal à la moitié du plus petit R2 R 5,56/2 = 2,78 m2k/w Peut être limité à 2 m2k/w 52 MODULE 2 Qu est-ce qu un Interposition d éléments isolants Option B Exigence relative à la valeur - RÈGLES DE λ λ 0,2W/mK o PEB- 53 ET Exigence relative à la valeur R R min (R1/2, R2/2, 2) ET Exigence relative à l épaisseur de contact dcontact,i ½ * min(dinsulating part, dx) Analogue à la 1 raccordement i entre un CHAQUE élément isolant et une couche isolante, ou entre deux éléments isolants doit y satisfaire! MODULE 27

28 2 Qu est-ce qu un Interposition d éléments isolants Option B Exigence relative à la valeur - RÈGLES DE λ ET λ 0,2W/mK Exigence relative à la valeur R ET Exigence relative à l épaisseur de contact dcontact,i ½ * min(dinsulating part, dx) R min (R1/2, R2/2, 2) dinsulating part dcontact,1 o PEB- dx = d1 54 MODULE 2 Qu est-ce qu un Interposition d éléments isolants Option B Exigence relative à la valeur - RÈGLES DE λ λ 0,2W/mK d 3 ET Exigence relative à la valeur R ET Exigence relative à l épaisseur de contact dcontact,i ½ * min(dinsulating part, dx) R min (R1/2, R2/2, 2) insulating part dcontact,2 o PEB- dx = d2 55 MODULE 28

29 Qu est-ce qu un 2 Interposition d éléments isolants Exigence relative à la valeur λ o PEB- Exigence relative à l épaisseur de contact Exigence relative à la ET valeur R ET λ 0,2W/mK R min (R 1 /2, R 2 /2, 2) 1 2 Pour 3les châssis de FENÊTRE et de PORTE : la règle de 2 est adaptée d contact,i ½* min(d insulating part, d x ) 56 MODULE IDEM R min (R 1 /2 ; 1,5) U frame n intervient plus La limite supérieure est plus basse : 1.5 Analogue à la 1 Dans le cas d un châssis avec coupure thermique, la couche isolante doit être complètement en contact avec celle-ci Qu est-ce qu un o PEB- Nœud PEB-conforme Il satisfait à une des RÈGLES DE ou Il satisfait à Ψ e Ψ e,lim 1 Épaisseur de contact minimale des couches isolantes 2 Interposition d éléments isolants 3 Chemin de moindre résistance 57 MODULE 29

30 Qu est-ce qu un o PEB- 3 Chemin de moindre résistance Les couches isolantes ne peuvent pas être raccordées directement et la coupure thermique ne peut pas être continue. Un nombre très fréquent de détails constructifs ne pourraient alors pas être résolus à l aide des premières règles de, p.ex. un appui de fondation La règle de 3 fournit la possibilité de considérer un nœud PEB-conforme comme un nœud sans coupure thermique. 58 MODULE Qu est-ce qu un R 1 3 Chemin de moindre résistance Chemin de moindre résistance = le plus court trajet entre l environnement intérieur, et l environnement extérieur ou un EANC, et qui ne coupe jamais une couche d isolant ou un élément isolant dont R min (R 1,R 2 ) p.ex. débordement plancher + façade Interior p.ex. Appui de fondation R 1 Interior R 2 o PEB- Exterior R 2 Exterior Heat Idée de : la chaleur cherche le chemin le plus facile = PAS à travers 59l isolant MODULE = CHEMIN DE MOINDRE 30

31 Qu est-ce qu un p.ex. débordement plancher + façade R 1 Interior 3 Chemin de moindre résistance Chemin de moindre résistance = le plus court trajet entre l environnement intérieur, et l environnement extérieur ou un EANC, et qui ne coupe jamais une couche d isolant ou un élément isolant dont R min (R 1,R 2 ) p.ex. Appui de fondation R 1 Interior R 2 o PEB- Exterior R 2 Exterior Heat On mesure la longueur l 60 MODULE i du chemin de moindre résistance EXIGENCE La longueur l i 1 mètre Qu est-ce qu un R 1 Interieur 3 Chemin de moindre résistance Chemin de moindre résistance = le plus court trajet entre l environnement intérieur et l environnement extérieur ou un EANC qui ne coupe jamais une couche d isolant ou un élément isolant dont R min (R 1,R 2 ) p.ex. débordement plancher + façade p.ex. Appui de fondation R 1 Interieur R 2 o PEB- Exterieur Si l exigence n est pas satisfaite, une isolation avec R min 61 (R 1,R 2 MODULE ) doit être ajoutée pour augmenter la longueur! R 2 Exterieur Heat EXIGENCE La longueur l i 1 mètre 31

32 Qu est-ce qu un o PEB- Nœud PEB-conforme Il satisfait à une des RÈGLES DE ou Il satisfait à Ψ e Ψ e,lim 1 Épaisseur de contact minimale des couches isolantes 2 Interposition d éléments isolants 3 Chemin de moindre résistance 62 MODULE Qu est-ce qu un o PEB- Nœud PEB-conforme Il satisfait à une des RÈGLES DE ou Il satisfait à Ψ e Ψ e,lim 1 Épaisseur de contact minimale des couches isolantes 2 Interposition d éléments isolants 3 Chemin de moindre résistance 63 MODULE 32

33 Qu est-ce qu un o PEB- VALEURS LIMITES Ψ e 1. ANGLE SORTANT (1)(2) 2 murs Autres angles sortants Ψ e,lim W / m K 0.00 W / m K 2. ANGLE RENTRANT (3) 0.15 W / m K 3. RACCORDS aux FENÊTRES et aux PORTES 0.10 W / m K 4. APPUI DE FONDATION 0.05 W / m K 5. BALCONS - AUVENTS 0.10 W / m K 6. RACCORDS DE PAROIS d un même volume protégé 0.05 W / m K ou 2 VOLUMES PROTÉGÉS DIFFÉRENTS avec une PAROI DE LA SURFACE DE DÉPERDITION 7. TOUS LES NŒUDS QUI N'ENTRENT PAS dans les 0.00 W / m K catégories 1 à 6 (1)A l exception d appui de fondation (2) Pour un "angle sortant", 180 < α < 360. (3) Pour un "angle rentrant", 0 < α < MODULE Qu est-ce qu un Comment démontrer que Ψ e Ψ e,lim Toujours suivant un CALCUL NUMÉRIQUE VALIDÉ (EN ISO 10211) Repris dans un arrêté ministériel Calcul personnel Fourni par le fabricant Détail extrait d une banque de données Attention, uniquement faire référence à un Ψ e extrait d une de données ou o PEB-une autre source n est généralement pas suffisant - si le détail est COMPLÈTEMENT identique dimensions et λ au détail précalculé, alors aucun calcul complémentaire n est nécessaire - s il n est pas complètement identique, alors une adaptation et un nouveau calcul est indispensable! 65 MODULE 33

34 Qu est-ce qu un Comment démontrer que Ψ e Ψ e,lim Quels programmes de calcul peuvent être utilisés dans le cadre de la PEB Tout programme de calcul qui répond aux exigences de l Annexe A de la norme NBN EN ISO 10211:2008 peut être considéré comme une high precision method. Exemple de programme de calcul : KOBRA o PEB- 66 MODULE Qu est-ce qu un Gratuit : peut être téléchargé depuis www. cstc.be/go/kobra Facile à utiliser (période courte d apprentissage) o PEB- KOBRA Consulter le mode d emploi (qui est également installé) Limitation : tout noeud orthogonal peut être modélisé, selon des typologies prédéfinies par exemple : il n est pas possible de modéliser le noeud d une toiture incliné avec une façade les épaisseurs de couches, les valeurs λ et les hypothèses préalables peuvent être adaptées On peut utiliser KOBRA lorsque la typologie de construction du projet se retouve dans la banque de données 67 MODULE 34

35 Qu est-ce qu un o PEB- KOBRA : s de données 2 s de données sont disponibles : EUROKOBRA : ~3000 typologies Koudebrug-IDEE : 125 détails génériques de ponts thermiques À noter : la plupart des (variations de) détails satisfont généralement une des 3 règles de s, de sorte qu ils peuvent être considérés comme des noeuds PEB-conformes : la simulation numérique n est désormais plus nécessaire pour le prouver Toutes les suggestions de solutions (également pour les noeuds non orthogonaux) peuvent être consultées sur les pages web du projet Koudebrug-IDEE : ==> Koudebrug-IDEE details 68 MODULE Qu est-ce qu un Copie d écran 1 de KOBRA o PEB- 69 MODULE PAThB

36 Qu est-ce qu un Copie d écran 2 de KOBRA o PEB- 70 MODULE PAThB2010 Qu est-ce qu un Exemple de page web de Koudebrug-IDEE o PEB- 71 MODULE ==> Koudebrug-IDEE details ==>... 36

37 Comment prendre en compte l influence des nœuds constructifs sur les pertes par transmission H T Qu est-ce qu un Méthode détaillée o PEB- OPTION A Supplément variable aux niveaux K et E 72 MODULE OPTION B Méthode des nœuds PEBconformes Nœuds PEBconformes Supplément aux niveaux K et E correspondant à 3 points K + Nœuds PEB-non conformes (+ nœuds plus performants que les nœuds PEBconformes) Supplément variable OPTION C Supplément forfaitaire Supplément aux niveaux K et E correspondant à 10 points K Qu est-ce qu un Nœuds qui ne sont pas PEB-conformes Déterminer les valeurs ψ ou χ valeur par défaut valeur calculée Calculer les longueurs et nombres! o PEB- 73 MODULE 37

38 Comment prendre en compte l influence des nœuds constructifs sur les pertes par transmission H T Qu est-ce qu un o PEB- OPTION A Méthode détaillée Supplément variable aux niveaux K et E 74 MODULE OPTION B Méthode des nœuds PEBconformes Nœuds PEBconformes Supplément aux niveaux K et E correspondant à 3 points K + Nœuds PEB-non conformes (+ nœuds plus performants que les nœuds PEBconformes) Supplément variable OPTION C Supplément forfaitaire Supplément aux niveaux K et E correspondant à 10 points K 38

Murs en maçonnerie. de terre cuite. détermination de l'isolation thermique

Murs en maçonnerie. de terre cuite. détermination de l'isolation thermique Murs en maçonnerie de terre cuite détermination de l'isolation thermique SOMMAIRE 1 Introduction 5 2 Obligations légales 6 2.1 Réglementation 6 2.2 Région flamande 6 2.2.1 Domaine d application 6 2.2.2

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Pourquoi isoler? Réduire l'usage d'énergie Economiser les frais de chauffage Protéger l'environnement Augmenter la valeur des bâtiments

Pourquoi isoler? Réduire l'usage d'énergie Economiser les frais de chauffage Protéger l'environnement Augmenter la valeur des bâtiments Thème Pourquoi isoler? Pourquoi isoler? Réduire l'usage d'énergie Economiser les frais de chauffage Protéger l'environnement Augmenter la valeur des bâtiments Les indications, illustrations, informations

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Thierry Gallauziaux - David Fedullo Isoler les combles Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Isoler les combles Sommaire... 6 Les échanges gazeux... 6 L étanchéité à l air... 10 L inertie thermique...

Plus en détail

LES PONTS THERMIQUES DANS LES BÂTIMENTS PERFORMANTS

LES PONTS THERMIQUES DANS LES BÂTIMENTS PERFORMANTS INFORMATIONS TECHNIQUES T 17 Mutuelle des Architectes Français assurances OCTOBRE 2012 LES PONTS THERMIQUES DANS LES BÂTIMENTS PERFORMANTS Fiche élaborée par Thierry Rieser, ingénieur chez Enertech. PRÉAMBULE

Plus en détail

1. Données administratives. 1.1 Contexte du formulaire. 1.2 Localisation des travaux. Cadre réservé à l'administration

1. Données administratives. 1.1 Contexte du formulaire. 1.2 Localisation des travaux. Cadre réservé à l'administration Travaux de rénovation simple (selon l'art. 548) Changement d'affectation (visé à l'art. 549) (Formulaire relatif aux renforcements d'exigences du 1er juin 2012) 1. Données administratives Cadre réservé

Plus en détail

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Prof. dr. Ir. Ar. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Energy & Sustainable Development Réno2020 Projet de la rue du Molinay Étude de la nouvelle façade 09 03 2012 Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Sommaire

Plus en détail

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS DÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LES MURS PAR

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

StoTherm Détails. Sto

StoTherm Détails. Sto StoTherm Détails Sto N.B. Ce livret de détails contient des solutions pour toutes sortes de raccordements d un système d isolation de façade par l extérieur aussi bien pour une rénovation que pour une

Plus en détail

La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! -10% Multifit 035 -10% (épaisseurs : de 160 à 260 mm) Primes

La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! -10% Multifit 035 -10% (épaisseurs : de 160 à 260 mm) Primes La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! 09/2013 Multifit 032-15% Déduction fiscale de 30% (épaisseurs : 120, 140 et 160 mm) Pare-vapeur LDS et accessoires -10% Multifit 035-10%

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ISOLATION : INTRODUCTION THEORIQUE Marny DI PIETRANTONIO Plate-forme Maison Passive asbl Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

FOAMGLAS PERINSUL S (standard) PERINSUL HL (high load)

FOAMGLAS PERINSUL S (standard) PERINSUL HL (high load) La solution durable aux ponts thermiques FOAMGLAS PERINSUL S (standard) PERINSUL HL (high load) www.foamglas.be www.foamglas.lu CONTENU Introduction 4 Eviter les ponts thermiques 6 - Le concept de pont

Plus en détail

et la consommation E spec

et la consommation E spec PEB... et faire mieux que les exigences réglementaires dans le cadre de l'action "Construire avec l'énergie" Répondre à la réglementation wallonne La nouvelle réglementation sur la performance énergétique

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr Comment choisir un isolant pour les murs Avec16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs l isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l isolation de la toiture. Les caractéristiques

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

Compétences Bois. inclinées en rénovation

Compétences Bois. inclinées en rénovation 4 Compétences Isolation des toitures inclinées en rénovation Bois Sommaire 1. Les risques d humidité 2. Notions générales pour isoler une toiture 3. Cas de figures proposés dans le cadre de Compétences

Plus en détail

Quelles fenêtres pour ma maison passive?

Quelles fenêtres pour ma maison passive? 1 1 Quelles fenêtres pour ma maison passive? 2 Préambule Fenêtres et bilan global ------------------------ 2 Le PHPP ---------------------------------------- 3 Des valeurs prouvées ---------------------------

Plus en détail

L isolation thermique des bâtiments en Région de Bruxelles-Capitale

L isolation thermique des bâtiments en Région de Bruxelles-Capitale L isolation thermique des bâtiments en Région de Bruxelles-Capitale L isolation thermique des bâtiments en Région de Bruxelles-Capitale Editeurs responsables: E. Schamp et J.-P. Hannequart Institut bruxellois

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un nouvel ouvrage est paru en 2013, destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d œuvre et maîtres d ouvrage,

Plus en détail

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades.

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Nouveau système Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Convient à une large gamme de finitions de façades. Studiebureau Omgeving-Mortsel Nouveau système Il est

Plus en détail

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi fautil faire attention? Eléments de diagnostic Le contexte économique et écologique actuel rend l isolation des bâtiments en rénovation incontournable.

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail

La rénovation par l isolation : un des choix les plus porteurs en terme d économies d énergie

La rénovation par l isolation : un des choix les plus porteurs en terme d économies d énergie Suburban Areas Favoring Energy efficiency SAFE.BAT05 La rénovation par l isolation : un des choix les plus porteurs en terme d économies d énergie Les points principaux Trois différentes techniques d isolation

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Après Avant Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Plus en détail

BATIBOUW 2011 25 février 2011

BATIBOUW 2011 25 février 2011 Centre Scientifique et Technique de la Construction www.cstc.be BATIBOUW 2011 25 février 2011 Antoine Tilmans, ir Division Climat, Equipement et Performance Energétique CSTC - Centre Scientifique et Technique

Plus en détail

Passive House Institute

Passive House Institute Passive House Institute Dr. Wolfgang Feist Rheinstr. 44/46 D-64283 Darmstadt www.passiv.de Certification en tant que «Maison Passive certifiée» Critères pour les maisons passives en tant que bâtiment d

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT?

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT? Le crédit d impôt est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique réalisés dans

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Guide du formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment

Guide du formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment Canton de Neuchâtel Guide du formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment Ce guide vous aidera à remplir correctement le formulaire de demande. 1 Procédure 2 Propriétaire

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet Dossier Travaux d efficacité énergétique Projet d Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Ravalement Isolant maison individuelle (Le retour d expérience de Mr et Mme Parenti) 11 Date d emménagement au

Plus en détail

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions ULC Artikel März 2015 A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions 1. Modification règlementaires À partir du 1 janvier 2015 les nouvelles constructions se rapprocheront

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Feuille de route : L'isolation de la toiture

Feuille de route : L'isolation de la toiture Feuille de route : L'isolation de la toiture Les feuilles de route sont des outils créés à partir de l expérience des RenoTeams. Elles ont pour objectif de servir de guide sur la méthodologie à suivre

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES TOITS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Principe : de tous côtés, la meilleure isolation thermique.

Principe : de tous côtés, la meilleure isolation thermique. Principe : de tous côtés, la meilleure isolation thermique. Chaque élément de construction a un effet déterminant Qu il s agisse du toit, d un mur extérieur ou de la cave, une bonne qualité thermique des

Plus en détail

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau No d agrément : Z-23.11-1595 INSTITUT ALLEMAND DES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement de droit public 10 février 2006 10829 Berlin Kolonenstr. 30 L Tel. (49) 030 78730-332 Fax. (49) 030 78730-320

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

Rénovation. Simple et Performance (PEB) Confédération de la Construction Bruxelles Capitale - le 17 juin 2009. Architects in Brussels

Rénovation. Simple et Performance (PEB) Confédération de la Construction Bruxelles Capitale - le 17 juin 2009. Architects in Brussels Confédération de la Construction Bruxelles Capitale - le 17 juin 2009 Rénovation Simple et Performance Énergétique des Bâtiments (PEB) avec la collaboration de: Architects in Brussels Contexte et Motivations

Plus en détail

Toitures plates Partie 2

Toitures plates Partie 2 Toitures plates Partie 2 Les ouvrages de raccord des toitures plates (NIT 244) : éléments importants pour l étancheur Vincent Jadinon Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et développement

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Isolation Thermique par l Extérieur

Isolation Thermique par l Extérieur Isolation Thermique par l Extérieur Protéger le présent, préserver l avenir Pourquoi isoler? Les origines des fuites s d un immeuble ou d une maison sont connues. Provenant d une isolation absente ou faible,

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

La protection contre l incendie Des détails à ne pas sous-estimer

La protection contre l incendie Des détails à ne pas sous-estimer Journée d étude Les Nœuds Constructifs La protection contre l incendie Des détails à ne pas sous-estimer Y. Martin CSTC Division Enveloppe du Bâtiment et Menuiserie Bruxelles, Confédération Construction

Plus en détail

Demande de prime URE 2014 Nouvelle maison, nouvel appartement ou nouvel immeuble d appartements. Traitement de la prime. Votre dossier est-il complet?

Demande de prime URE 2014 Nouvelle maison, nouvel appartement ou nouvel immeuble d appartements. Traitement de la prime. Votre dossier est-il complet? Demande de prime URE 2014 Nouvelle maison, nouvel appartement ou nouvel immeuble d appartements Votre dossier est-il complet? Vérifiez si vous pouvez cocher toutes les cases ci-dessous. Les dossiers incomplets

Plus en détail

Logiciel PEB Version 6.5.0

Logiciel PEB Version 6.5.0 (mai 2015) DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DU LOGEMENT, DU PATRIMOINE ET DE L ÉNERGIE Département de l'énergie et du Bâtiment durable Direction du Bâtiment durable Chaussée

Plus en détail

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Rue Knapen 11 100 SCHAERBEEK Superficie brute: 242 m² 1 Performance énergétique du bâtiment Très économe

Plus en détail

fermacell Assainissement avec un gain énergétique

fermacell Assainissement avec un gain énergétique fermacell Assainissement avec un gain énergétique Version: mars 2014 Édition Suisse Subventions possibles Vérifiez les subventions possibles pour vos travaux 2 Sommaire 1. Produits utilisés dans l assainissement

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LE SOL AU-DESSUS

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

L isolation extérieure dès le gros œuvre

L isolation extérieure dès le gros œuvre L isolation extérieure dès le gros œuvre L ISOLATION PAR L EXTERIEUR : SA SUPERIORITE SUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR RTh est un nouveau procédé de maçonnerie spécialement conçu pour l isolation par l

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

UN REGARD ÉCLAIRÉ SUR DES LOGEMENTS DE QUALITÉ À CONSOMMATION D ÉNERGIE QUASI NULLE

UN REGARD ÉCLAIRÉ SUR DES LOGEMENTS DE QUALITÉ À CONSOMMATION D ÉNERGIE QUASI NULLE BAIES VITRÉES CHOISIR UN VITRAGE GAINS SOLAIRES ÉCLAIRAGE NATUREL CONFORT ISOLATION UN REGARD ÉCLAIRÉ SUR DES LOGEMENTS DE QUALITÉ À CONSOMMATION D ÉNERGIE QUASI NULLE FÉDÉRATION DE L INDUSTRIE DU VERRE

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?»

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Bruxelles Environnement VENTILATION: DIAGNOSTICS ET DISPOSITIFS POUR GARANTIR LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉCOLES Catherine MASSART

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION Avant de commencer le calcul du bilan thermique, le technicien devra connaître tous les facteurs qui pourront

Plus en détail

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Atelier Outils de mesure et de diagnostic Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Sommaire Comment mesurer et diagnostiquer : 1) La qualité de l air intérieur

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette easyrock Rouleau revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène utilisé en rénovation. Echelle de densité + le + produit : la performance et la simplicité, avec un R = 5,10 m 2.K/W en 200 mm mono couche. le

Plus en détail

en rénovation Compétences Bois www.competencesbois.eu Fiche technique N 1 Novembre 2014

en rénovation Compétences Bois www.competencesbois.eu Fiche technique N 1 Novembre 2014 1 Compétences Isolation des murs en rénovation Bois Sommaire 1. L humidité dans les bâtiments 2. Points essentiels pour la mise en œuvre en isolation 3. Cas de figures proposés dans le cadre de Compétences

Plus en détail

RUPTEURS DE PONTS THERMIQUES

RUPTEURS DE PONTS THERMIQUES Groupe Coopératif Matériaux Envirobat Méditerranée Chapitre Fiche Procédé Constructif Repère Ponts thermiques V2 juillet 2013 Titre fiche RUPTEURS DE PONTS THERMIQUES PRESENTATION DU PRODUIT ET CONTEXTE

Plus en détail

sarking Écran d isolation thermique pour toitures inclinées ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu

sarking Écran d isolation thermique pour toitures inclinées ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu sarking Écran d isolation thermique pour toitures inclinées ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu (Post)isolation de toitures inclinées Une toiture mal isolée peut représenter jusqu à 30% de la déperdition

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 LA VENTILATION DES COUVERTURES 01-01-1998 TABLE DES MATIÈRES Page 1- Historique... 1 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 3- Recommandations et investigations avant réfection... 3 4-

Plus en détail

Isolation grâce à l air immobile

Isolation grâce à l air immobile Principes / La structure idéale 44 La structure idéale Schutz im Winter Rücktrocknung im Sommer L efficacité de toutes les isolations thermiques repose sur les inclusions d air dans le matériau isolant

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

LE RÉSULTAT DU CERTIFICAT PEB Pour le résidentiel

LE RÉSULTAT DU CERTIFICAT PEB Pour le résidentiel LE RÉSULTAT DU CERTIFICAT PEB Pour le résidentiel 1. A QUOI CORRESPOND LA LETTRE (A,B G) SUR MON CERTIFICAT PEB? La lettre correspond à une consommation théorique qui se base sur les caractéristiques propres

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Tilleur n : 116 CP : 4420 Localité : Saint-Nicolas Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Avant ou en 1918 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Isolation Etanchéité à l air et au vent

Isolation Etanchéité à l air et au vent Triangle inséparable Isolation Etanchéité à l air et au vent Pourquoi? Comment? Isolation Etanchéité à l air Ventilation André BAIVIER 20 septembre 2012 Mons Pourquoi isoler? Pourquoi isoler? 1) raisons

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

Rénovation énergétique d'une petite maison mitoyenne

Rénovation énergétique d'une petite maison mitoyenne Rénovation énergétique d'une petite maison mitoyenne Avant rénovation La maison comporte un rez de chaussée et un étage sous combles (mansardé). Elle se compose d'une partie ancienne et d'une partie nouvelle

Plus en détail

LEXIQUE BATIMENT. Air neuf : Air extérieur introduit à l intérieur des logements par des dispositifs adaptés (fenêtres, entrées d air, ).

LEXIQUE BATIMENT. Air neuf : Air extérieur introduit à l intérieur des logements par des dispositifs adaptés (fenêtres, entrées d air, ). LEXIQUE BATIMENT ACERMI : Association pour la certification des matériaux isolants. La certification ACERMI garantit pour l isolant un niveau de qualité et permet de connaître ses caractéristiques, indispensables

Plus en détail

Guide d utilisation. Partie VIII - Module DPE

Guide d utilisation. Partie VIII - Module DPE Guide d utilisation Partie VIII - Module DPE Sommaire 1 OBJET DU DIAGNOSTIC... 4 1.1 Préambule... 4 1.2 Définitions... 5 1.3 Applications... 6 1.3.1 Définition... 6 1.3.2 Index des types de DPE... 6 1.3.3

Plus en détail

ENERPHIT. Quality approved Energy Retrofit with Passive House Components

ENERPHIT. Quality approved Energy Retrofit with Passive House Components Passive House Institute Dr. Wolfgang Feist Rheinstr. 44/46 D-64283 Darmstadt www.passiv.de ENERPHIT Quality approved Energy Retrofit with Passive House Components Certification en tant que rénovation à

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail