F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B"

Transcription

1 F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d énergie Rubrique PS Plomberie- Sanitaire Chauffe-eaux thermodynamiques individuels (Dispositions applicables à toute opération faisant l objet d une certification Qualitel ou Habitat & Environnement) La présente Fiche d Interprétation et de Complément permet l évaluation de chauffe-eaux thermodynamiques, au titre des équipements individuels. Sont concernés les systèmes de chauffe-eaux thermodynamiques assurant seulement l ECS. En cas de PAC double service, il y aura lieu de contacter CERQUAL. 1) Réglementation /Titre V Les installations de ballons individuels d ECS Thermodynamique font l objet de l arrêté du 13 mai Ce Titre V est relatif à la prise en compte des appareils électriques individuels de production d eau chaude sanitaire thermodynamique dans la RT2005. Ces systèmes sont des appareils électriques individuels de production d eau chaude sanitaire thermodynamique équipés d une pompe à chaleur sur une source de chaleur (voir ci-dessous les produits concernés). Une fiche d application précise les conditions d application de ce Titre V. Titre V de la RT2005 Arrêté du 13 mai 2011 Application PC déposé après le 30 mai 2011 Produits concernés Norme utilisée COP Appareils électriques de production d eau chaude sanitaire thermodynamique sur air extrait, sur air extérieur, sur air ambiant d un local non chauffé, sur capteurs géothermiques enterrés horizontaux à eau glycolée, verticaux à eau glycolée, sur eau de nappe aquifère, sur capteurs géothermiques enterrés horizontalement à détente directe, sur retour plancher chauffant et sur l énergie de climatisation Essais conforme à la NF EN avec une température de référence supérieure ou égale à 52.5 C Si la valeur est certifiée par un organisme indépendant accrédité selon la norme NF EN ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est la valeur certifiée. Si la valeur est justifiée par un essai effectué par un laboratoire indépendant accrédité selon la norme NF EN ISO/CEI ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est pénalisée de 10%. 1 / 6

2 Si la valeur est déclarée par le fabricant, les valeurs par défaut sont retenues dans le calcul. Pertes statiques de stockage Qpr (kwh/24h) Si la valeur est certifiée par un organisme indépendant accrédité selon la norme NF EN ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est la valeur certifiée. Si la valeur est justifiée par un essai effectué par un laboratoire indépendant accrédité selon la norme NF EN ISO/CEI ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est majorée de 10%. Si la valeur est déclarée par le fabricant, les valeurs par défaut sont retenues dans le calcul. Pertes de stockage Pes (W) Pertes brutes Si la valeur est certifiée par un organisme indépendant accrédité selon la norme NF EN ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est la valeur certifiée. Si la valeur est justifiée par un essai effectué par un laboratoire indépendant accrédité selon la norme NF EN ISO/CEI ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est majorée de 10%. Si la valeur est déclarée par le fabricant, les valeurs par défaut sont retenues dans le calcul. Pour les appareils électriques assurant uniquement la production d eau chaude sanitaire thermodynamique, testés selon la norme NF EN 16147, la puissance électrique nécessaire pour compenser les pertes de stockage Pes doit être convertie en puissance thermique afin de déterminer si l appareil a la puissance suffisante pour couvrir l ensemble des besoins. Si la puissance de réserve est prise par défaut, les pertes d un ballon au pas horaire s expriment par : Qg,w = Pes/1000 (kwh) Si la puissance de réserve est donnée, les pertes d un ballon au pas horaire s expriment par : Qg,w = Pes*(COP HP_n*Ccorr)/1000 (kwh) avec : COPHP-n, coefficient de performance corrigé des pertes par rapport à COPn, le coefficient de performance aux conditions nominales de fonctionnement du système suivant la norme NF EN ; Ccorr, coefficient à appliquer au COPHP_n pour obtenir le COP de compensation des pertes de stockage : air extrait : 0,38 ; air extérieur : 0,6 ; air ambiant : 0,49 ; géothermie eau de nappe : 0,56 ; géothermie eau glycolée : 0,67 ; géothermie détente directe retour plancher: 0,24; Les valeurs de COP, des pertes de stockage, et des pertes brutes peuvent être retenues si ces valeurs sont certifiées par un organisme indépendant accrédité selon la norme. Extrait de la fiche d application : «Cet arrêté peut être utilisé pour réaliser un calcul réglementaire pour un projet de bâtiment équipé d une solution collective thermodynamique électrique de production d eau chaude sanitaire, dans le cas d un générateur thermodynamique électrique permettant d assurer à la fois la production d eau de chauffage et la production d eau chaude sanitaire, sans limitation de la puissance du générateur ou de volume du ballon. Ceci est vrai notamment dans le cas d un générateur thermodynamique électrique permettant d assurer à la fois la production d eau de chauffage et la production d eau chaude sanitaire, pour lequel seule la fonction production d eau chaude sanitaire est sollicitée. 2 / 6

3 Configurations non prises en compte La méthode de calcul décrite en annexe de l arrêté du 13 mai 2011 ne permet pas de prendre en compte les configurations suivantes : - plusieurs générateurs en parallèle ou en série et/ou plusieurs ballons ; - un générateur raccordé à un stockage de chaleur sur le primaire alimentant un échangeur instantané pour la production d eau chaude sanitaire ; - une production d eau chaude sanitaire thermodynamique en appoint d une autre génération. Ces configurations doivent par conséquent faire l objet d une demande de Titre V». Pour plus d'information, veuillez consulter l arrêté du 13 mai 2011 précédemment cités ainsi que la fiche d application sur le site RT-bâtiment.fr. Le chauffe-eau thermodynamique sera modélisé dans l étude thermique du Bureau d Etudes selon le titre V. 2) Exigences Plomberie Sanitaire Pour obtenir la note 3 dans la sous-rubrique PS1 Production d Eau Chaude Sanitaire, le système doit respecter les 2 conditions ci-dessous : Le chauffe-eau individuel thermodynamique possède la marque NF Electricité Performance de catégorie 2. La valeur du V40 td (le volume d eau chaude équivalent produit quotidiennement à 40 C en mode thermodynamique seul) est respectée (cf. tableau ci-après). Valeur du V40 td (L) en fonction du type de logement Type de logement Sans résistance d appoint intégrée Avec résistance d appoint intégrée Studio pièces principales pièces principales pièces principales pièces principales et plus Le dimensionnement d un chauffe-eau individuel thermodynamique nécessite le calcul du V40td (volume d eau chaude équivalent produit quotidiennement à 40 C en mode thermodynamique seul, pour une température d eau froide conventionnelle de 15 C). Correction du Vmax en fonction de la température de consigne réelle Les valeurs Vmax, la durée de remise en température et la température de soutirage NFA utilisés pour l évaluation du V40 td sont issus des essais de la NF Electricité Performance (LCIE /B) basée sur la NF EN (disponible sur le site internet du LCIE ou dans les documents techniques du constructeur) (http://www.lcie.fr/datacert/pdf/chauffe-eau_thermodynamique.htm) V40 NFAtc = Vmax* (Temp consigne réelle 15)/ (Temp soutirage NFA 15) avec, 3 / 6

4 Temp consigne réelle est donnée dans les notices des fabricants. Par défaut, il est possible de prendre 55 C. V40 NFAtc = Vmax à température d essai corrigée par la consigne réelle ; Temp soutirage NFA = Température de soutirage (θ cm issu du rapport d essai LCIE). Calcul du V40 NFAtc en fonction de l Asservissement temporel et de la durée de remise en température : V40 td pour les chauffe-eau thermodynamiques sur air extrait Fonctionnement 18h hors pointe Fonctionnement permanent avec Pcompresseur < 300 W 1.5 x V40 NFAtc 2 x V40 NFAtc L examinateur en charge de l opération vérifie que l étude thermique du projet est conforme au titre V sur l ECS thermodynamique pour la rubrique TH Niveau de Consommation d énergie et que le V40td est supérieur aux valeurs minimales définies en fonction des typologies de logements pour la rubrique PS Plomberie Sanitaire. Documents à fournir à l examinateur : - Schéma de principe - Type de raccordement ou configuration (compact ou split déporté, type de source, ) - CCTP des lots concernés (VMC, production d ECS, ) - Étude thermique prenant en compte le titre V avec le détail des données d entrées 3) Exigences Acoustique Intérieure Exigences Le tableau suivant présente les valeurs de niveaux de bruit reçu L nat maximal dans les pièces principales et dans la cuisine du logement examiné, nécessaires à l obtention des niveaux d évaluation pour la sousrubrique. Les valeurs de L nat dans le tableau ci-dessous correspondent à des niveaux de pression acoustique normalisés exprimés en db(a), pour une durée de réverbération égale à 0,5 s, dans le local de réception. Exigences vis-à-vis du bruit des chauffe-eaux sanitaires thermodynamiques, intérieurs au logement examiné nature du local de réception dans le logement examiné niveau d évaluation REGL note 3 note 5 pièce principale toute solution L nat 30 L nat 25 cuisine fermée toute solution L nat 35 L nat 30 Nota : selon les cas, des exigences supplémentaires s ajoutent, par exemple : Si le chauffe-eau thermodynamique est raccordé au réseau de ventilation (sur air extrait) les exigences relatives au bruit des équipements individuels et collectifs (bruits de ventilation) devront également être respectées. Si le chauffe-eau thermodynamique est raccordé sur air extérieur, le Maître d Ouvrage devra respecter les exigences relatives aux bruits de voisinage (décret du 31 août 2006). 4 / 6

5 Si le chauffe-eau thermodynamique participe au chauffage du logement, les exigences réglementaires de bruit d équipement s appliquent également, mais elles sont toutefois moins contraignantes que celles définies dans ce document. Examen des chauffe-eaux thermodynamiques individuels On étudie, pour chaque pièce principale et pour la cuisine du logement examiné, la transmission provenant d un chauffe-eau thermodynamique installé dans un local appartenant au logement examiné. L évaluation est déterminée par application du tableau «évaluation du niveau de puissance acoustique des chauffe-eaux thermodynamiques individuels» ci-après, puis du tableau «évaluation complémentaire» présenté à la suite. Évaluation du niveau de puissance acoustique des chauffe-eaux thermodynamiques individuels position du chauffe-eau thermodynamique dans le logement niveau de puissance acoustique du chauffe-eau REGL note 3 note 5 dans une cuisine ouverte ou fermée sans placard dans un placard Lw 38 Lw 33 Lw 43 Lw 38 dans un cellier, débarras ou garage séparé d'une pièce principale par une porte dans un cellier, débarras ou garage séparé d'une cuisine par une porte sans objet Lw 41 Lw 36 Lw 46 Lw 41 dans un cellier, débarras ou garage séparé d'une pièce principale ou d une cuisine par deux portes dans un cellier, débarras ou garage séparé d une pièce principale par une porte présentant un Rw+C 35 db et un séparatif présentant un Rw+C 45 db (1) dans un cellier, débarras ou garage séparé d une cuisine par une porte présentant un Rw+C 30 db et un séparatif présentant un Rw+C 40 db (1) toute solution toute solution toute solution Lw 41 Lw 41 Lw 41 (1) Il est rappelé que lorsque le local où est situé le ballon est considéré comme non chauffé, la porte et la cloison séparative doivent respecter les exigences de la réglementation thermique en vigueur (prestations définies par l étude thermique du BET). Lorsque le niveau de puissance acoustique L w en db(a) du chauffe-eau est exigé pour certains niveau d évaluation dans le tableau précédent, il doit être fourni un rapport d essai acoustique en laboratoire agréé COFRAC ou équivalent européen, tel que défini dans la partie «Généralités» des référentiels 2008, ou dans la partie «Exigences AI 6» du référentiel 2012, pour un fonctionnant identique à celui de l essai. 5 / 6

6 Évaluation complémentaire des chauffe-eaux thermodynamiques individuels notes 3 et 5 Il y a lieu de s assurer de la présence d une isolation vibratoire efficace de l équipement, à savoir, des plots antivibratiles intégrés ou placés sous l appareil, des raccordements de plomberie flexibles d une longueur de l ordre d un mètre, disposés en cor de chasse ou des manchettes antivibratiles, des gaines souples ou flexibles sur le réseau de ventilation (pour ceux qui sont raccordés sur air extrait de la VMC). Le chauffe-eau thermodynamique est non contigu à une chambre ou est contigu à une chambre et séparé par une paroi lourde (ms 200 kg/m²) ou une paroi présentant un Rw+C 45 db Il est placé sur un plancher lourd (ms 200 kg/m²) Millésimes 2008 et ses mises à jour : Engagement du Maître d Ouvrage à réaliser des essais acoustiques de niveau de bruit d équipements en fin de chantier, et à remettre en conformité la réalisation en cas d insuffisance constatée vis-à-vis des exigences acoustiques. Millésime 2012 : Système sous observation soumis à des mesures acoustiques réalisées par CERQUAL lors des contrôles de conformités effectués en fin de chantier. 6 / 6

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

Saisie des chauffe-eau thermodynamiques à compression électrique

Saisie des chauffe-eau thermodynamiques à compression électrique Fiche d application : Saisie des chauffe-eau thermodynamiques à compression électrique Date Modification Version 01 décembre 2013 Précisions sur les CET grand volume et sur les CET sur air extrait 2.0

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 LES CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUES I/ PRINCIPE GENERAL Un chauffe-eau thermodynamique (CET) est un générateur thermodynamique

Plus en détail

thermodynamiques installés?

thermodynamiques installés? Quelle est l efficacité des chauffe-eau thermodynamiques installés? L efficacité énergétique réelle des chauffe-eau thermodynamiques installés est sans aucun doute intéressante, notamment par rapport à

Plus en détail

Chaudière à condensation + CESC

Chaudière à condensation + CESC Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version du 01/07/2015 Chaudière à condensation + CESC Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Programme de formation Quali PAC

Programme de formation Quali PAC Programme de formation Quali PAC Objectif du stage : Acquérir les bases permettant le dimensionnement, la conception et la mise en œuvre d installations de PAC qualitatives, dans une logique de développement

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 2 atlantic Avec ATLANTIC, Fabriqué en France vous trouverez toujours le chauffe-eau

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

Chaudière à condensation collective

Chaudière à condensation collective Chaudière à condensation collective Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.20 du 27/05/2013 Présentation La procédure suivante décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Arrêté

Plus en détail

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. HESPUL ne peut être tenue pour responsable de la qualité

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Activ Chauffer l eau. EXPERT T.Flow Activ Source inépuisable d eau chaude T.Flow Activ est un chauffe-eau thermodynamique qui révolutionne la production d eau

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant te c que hni Règlementation Thermique (RT) Fiche 1 - Définitions et principes Depuis 2007, la Réglementation Thermique touche aussi le parc immobilier existant. Elle concerne 31,5 millions de logements

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Acoustique Départements d Outre-Mer Version 1.1 Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0 MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Diagnostic de Performance Energétique Fiche d application Date Version 7 octobre

Plus en détail

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Partie concernant les bâtiments de logements Thermique et Scénarios de rénovation 10, rue des Bluets 75011 Paris Tél : 01 55 43 97 07 37-39 Avenue

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE 2 1 LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DES DIRECTIVES ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE Protéger l environnement (1), sécuriser l approvisionnement énergétique (2)

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Rapport de vérification

Rapport de vérification Phase conception Provisoire phase chantier Définitif phase chantier Certification NF HQE TM Bâtiments Tertiaires Label HPE Construction neuve Rénovation OPERATION Opération Bâtiment RESTRUCTURATION D'UN

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

Centre Social de REVEL (31) C.C.A.S 500 m2. Journée de sensibilisation à la géothermie en Midi Pyrénées

Centre Social de REVEL (31) C.C.A.S 500 m2. Journée de sensibilisation à la géothermie en Midi Pyrénées Centre Social de REVEL (31) C.C.A.S 500 m2 1 Sommaire Pourquoi le choix de la géothermie? Dimensionnement de l installation Les forages Quelques photos, Bilans des consommations Synthèse 2 Pourquoi le

Plus en détail

Chaudières gaz à condensation individuelles

Chaudières gaz à condensation individuelles Chaudières gaz à condensation individuelles Présentation Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ArchiWIZARD de RayCREATIS Version 2.7.0 du 05/07/2013 Logiciel évalué conforme à la RT 2012 sous le

Plus en détail

>> Une solution pour chaque projet

>> Une solution pour chaque projet Dossier spécial eau chaude sanitaire JUIN 2013 L eau chaude sanitaire par De Dietrich >> Une solution pour chaque projet solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Le Confort Durable L eau chaude

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE

LES TENDANCES CONSTRUCTIVES DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE FÉVRIER 2012 DANS LES OPÉRATIONS BBC EFFINERGIE ANALYSE DES MODES CONSTRUCTIFS PRINCIPAUX POUR LES OPÉRATIONS EN COURS DE CERTIFICATION 2 SOMMAIRE Introduction I. Périmètre de l étude II. Le bâti 2.1.

Plus en détail

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Sommaire 1: géothermie et ENR 2: la sonde géothermique 3: dimensionnement d une sonde simple 4: dimensionnement d un champ de sondes 5: TRT Source: EED

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Fabrice DERNY La géothermie MATRIciel SA Objectif(s) de la présentation Cerner les objectifs et les domaines d application de la géothermie

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE. * Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr. Bâtiment Automobile Industrie

GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE. * Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr. Bâtiment Automobile Industrie GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE LE CHOIX DU BON SYSTÈME LA GEOTHERMIE SUR BOUCLE FERMEE est à ce jour le système utilisant les Énergies renouvelables pour le chauffage

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains 1 Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains Juliette PROMELLE (GDF SUEZ) 2 ème Congrès Français des Pompes à Chaleur 10 installations instrumentées 2 Objectif : mesurer la performance de pompes

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 SYSTÈMES SOLAIRES COMBINÉS (SSC) I/ PRINCIPE GENERAL Cette fiche d intégration décrit les données d entrées, les paramètres

Plus en détail

Installer une pompe à chaleur

Installer une pompe à chaleur L habitat AGIR! Installer une pompe à chaleur Quand le sol, l eau ou l air chauffent la maison ou produisent l eau chaude Édition : avril 2015 sommaire glossaire introduction Il y a de la chaleur dans

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

POMPES À CHALEUR DOUBLE- SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL

POMPES À CHALEUR DOUBLE- SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES POMPES À CHALEUR DOUBLE- SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT, INSTALLATION ET MISE EN SERVICE, ENTRETIEN

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Système à débit variable T.One

Système à débit variable T.One C H A U F F A G E E T R A F R A I C H I S S E M E N T Système à débit variable T.One Pompe à chaleur Air/Air Habitat Système T.One Chauffage thermodynamique individ Une source d énergie renouvelable Une

Plus en détail

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison au gaz naturel! Découvrez la solution de financement avantageuse proposée par notre partenaire, le Crédit Foncier Un prêt à taux privilégié proposé

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

Mars 2011 PERFORMANCE. Cahier des prescriptions techniques

Mars 2011 PERFORMANCE. Cahier des prescriptions techniques Mars 2011 LABEL Promotelec PERFORMANCE Cahier des prescriptions techniques SOMMAIRE PRÉAMBULE...3 Champ d application...4 Processus d attribution...4 Application de la réglementation thermique...5 Les

Plus en détail

NOR: ETLL1237177A Version consolidée au 01 janvier 2013

NOR: ETLL1237177A Version consolidée au 01 janvier 2013 Arrêté du 7 novembre 0 relatif à l'attestation de prise en compte de... sur 08/0/03 0:53 ARRETE Arrêté du 7 novembre 0 relatif à l'attestation de prise en compte de la réglementation acoustique applicable

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées

Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées Fiche d application : Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées Date Elaboration de la fiche Version 18 novembre 2013 1 1/11 Que disent les

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Gamme alféa, Des pompes à chaleur adaptées à chacun de vos projets. Neuf et rénovation Chauffage, ECS et rafraîchissement

Gamme alféa, Des pompes à chaleur adaptées à chacun de vos projets. Neuf et rénovation Chauffage, ECS et rafraîchissement Gamme alféa, Des pompes à chaleur adaptées à chacun de vos projets Neuf et rénovation Chauffage, ECS et rafraîchissement Sommaire Alféa, une solution pour chaque besoin Alféa Evolution p.8 économie et

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY

PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY PAC HT CHAUFFAGE PRODUCTION ECS POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPÉRATURE PRODUCTION EAU CHAUDE SANITAIRE PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY PAC HT/ECS Pompes à Chaleur Haute Température et production d Eau

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Bâtiment & Energie Nouvelles exigences réglementaires

Bâtiment & Energie Nouvelles exigences réglementaires Nouvelles exigences réglementaires 2006 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie, en premier lieu, à partir de la lettre du COSTIC (Comité Scientifique et Technique des Industries

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique.

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. ROTEX Sanicube : combinaison de l accumulateur et du chauffe-eau instantané. ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. Le Chauffage! Autant d eau chaude sanitaire que vous voulez.

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

PATRIMOINE HABITAT Ré

PATRIMOINE HABITAT Ré RÉFÉRENTIEL PATRIMOINE HABITAT PATRIMOINE HABITAT & ENVIRONNEMENT MILLÉSIME 2011 ET SA MISE À JOUR DE MARS 2013 PATRIMOINE HABITAT Ré PROFIL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Certifications Habitat Existant 1 2 3

Plus en détail