Vade-mecum Règles Pratiques

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vade-mecum Règles Pratiques"

Transcription

1 Vade-mecum Règles Pratiques En matière de sécurité incendie conformément à la réglementation belge Arrêté royal (normes de base ) Et nouvelles annexes, 2, 3, 4 et 6 approuvées (2009) NBN S2-204, NBN S2-205 Arrêtés régionaux En collaboration avec : CSTC

2 PRÉFACE TABLE DE MATIÈRES PROTECTION INCENDIE : LES RÈGLES PRATIQUES ROCKWOOL N.V. est heureuse de pouvoir vous présenter les Règles Pratiques en conformité avec la réglementation belge (Régions Flamande, Wallonne et Bruxelles Capitale et la Communauté Germanophone). Les règles de base de la protection incendie reprennent les exigences de résistance feu pour les catégories de bâtiments les plus courants, comme les maisons, bureaux, hôtels, hôpitaux, maisons de repos, écoles, magasins, bâtiments industriels et halls de stockage. Cette brochure comporte des règles claires et concises et décrit le but de la réglementation belge concernant les déterminations techniques de la construction de bâtiments neufs. Dans un document séparé se trouve un aperçu de la nouvelle réglementation concernant la réaction au feu (annexe 5 AR 2/7/202) et des prescriptions concernant la résistance au feu des traversées (annexe 7 AR 2/7/202). Introduction 4. Définitions 5 2. Tous bâtiments, bureaux et immeubles résidentiels - Belgique 8 3. Hôtels - Belgique 0 4. Hôpitaux - Belgique 2 5. Maisons de repos - Flandre et Bruxelles, maisons de repos - Wallonie et communauté germanophone 4 6. Bâtiments scolaires - Belgique 6 7. Magasins - Belgique 8 8. Bâtiments industriels et entrepôts - Belgique Solutions ROCKWOOL 26 Espérant vous avoir été utiles, nous vous prions d agréer, nos sincères salutations. ROCKWOOL N.V. Ces règles ne peuvent être reproduites, stockées dans un système de fichiers automatisé ou rendues publiques, en tout ou en partie, sans l autorisation écrite préalable de ROCKWOOL N.V. Ce document a été rédigé avec le plus grand soin. Toutefois, nous ne pouvons assumer aucune responsabilité le concernant. 2 3

3 INTRODUCTION Règles pratiques conformément à la réglementation belge. Définitions Concepts généraux : INTRODUCTION ET DÉFINITIONS Arrêté Royal (Normes de base Champ d application Matériau de construction : Plafonds : ) L Arrêté Royal (AR) s applique aux nouvelles Matériau utilisé dans la construction, Élément de construction recouvrant la et nouvelles annexes, 2, 3, 4 et 6 constructions et à l extension de bâtiments le parachèvement ou la décoration face inférieure du plancher ou du toit et approuvées (2009) existants. Dans ce dernier cas, sa portée se permanente d un bâtiment. son ossature porteuse comprenant les NBN S2-204, NBN S2-205 limite toutefois à l extension elle-même. suspentes, fixations et le matériau isolant Arrêtés Régionaux Les petits bâtiments (superficie 00 m 2 Élément de construction : éventuel. Le plafond peut-être fixé et 2 niveaux maximum) et les maisons Élément formé d un ou plusieurs produits directement sur l élément structural du Principe de la réglementation belge en unifamiliales ne sont pas concernés. de construction qui a pour fonction dans bâtiment ou être un faux plafond. matière de sécurité incendie le bâtiment : L Arrêté Royal (AR) fixant les normes de De porter sans fonction de Faux plafond : base en matière de prévention contre compartimentage (murs, planchers, Plafond suspendu ou autoportant. l incendie définit les conditions minimales toitures, poutres, colonnes, escaliers) ; auxquelles doivent répondre la conception, De porter avec fonction de Traversée : la construction et l aménagement des compartimentage (murs, planchers, aménagée dans une paroi pour bâtiments. Contraignantes, ces normes toitures,.) ; permettre le passage d une conduite de s appliquent aux immeubles résidentiels, De protéger les éléments ou parties fluides, de solides, d électricité ou d ondes aux bureaux, aux hôtels et hébergements d ouvrages (plafonds suspendus) ; électromagnétiques, comme la lumière touristiques, aux hôpitaux, aux écoles, aux D être non porteur ou d être une partie (par ex. câbles de transmission de données magasins, aux bâtiments industriels et aux d ouvrage et/ou produit de ces parties et câbles en fibres optiques). entrepôts. Elles sont en outre complétées (cloisons ou parois, plafonds, façades, par d autres règlements ou normes portes, volets, portes s, Duplex : (règlements des Gouvernements Flamand et conduites et gaines techniques) ; Compartiment qui s étend à deux niveaux Wallon, de la Région de Bruxelles-Capitale, D être destiné aux installations superposés avec un escalier de de la Communauté Germanophone, NBN, techniques (conduits, clapets, câbles, ). communication intérieure. RGTP et nouvelles esquisses). Les règles les plus strictes doivent être suivies. Compartiment : Chemin d évacuation : Partie d un bâtiment délimitée par Voie de circulation intérieure d une pente des parois dont la fonction est d empêcher, maximale de 0 % donnant accès aux cages pendant une durée déterminée, d escaliers, coursives ou sorties du bâtiment. la propagation d un incendie au(x) compartiment(s) contigu(s). Superficie S d un compartiment : Surface horizontale brute mesurée entre les faces intérieures des parois délimitant le compartiment sans aucune déduction. 4 5

4 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS Le déroulement d un incendie peut être décomposé en 4 phases : RÉSISTANCE AU FEU La naissance : Période plus ou moins stationnaire : La naissance et la vitesse de propagation E Étanchéité aux flammes : Une source de flamme communique le début L incendie est complètement développé. d un incendie à l intérieur d un local peuvent Une construction qui protège contre la d incendie à une quantité de matériaux La température et la production de chaleur être retardées en utilisant des matériaux qui propagation des flammes et contre le appartenant soit à l équipement, soit au restent plus ou moins constantes. C est dans contribuent peu ou pas au développement de passage de quantités importantes de gaz bâtiment. Ensuite la température s élève cette phase qu intervient la résistance au feu cet incendie. du côté de l incendie. lentement jusqu à un certain niveau. C est des éléments de construction afin de limiter I Isolation thermique : principalement dans cette phase que la la propagation du feu aux locaux ou Résistance au feu : Une construction qui veille à ce que réaction au feu des matériaux joue un rôle. bâtiments voisins. La résistance au feu est l aptitude d un élément l augmentation de la température du côté d un ouvrage à conserver, pendant une durée non exposé au feu ne dépasse pas une Embrasement généralisé : Extinction : déterminée, la capacité portante, l étanchéité au certaine valeur (<40ºC en moyenne, <80ºC Vers 200 C, les vitres du local en feu Le feu s éteint lentement par faute de feu et/ou l isolation thermique requises, spécifiées au maximum) pendant un délai donné. éclatent et provoquent un apport important combustible. dans un essai normalisé de résistance au feu. I Isolation thermique des portes : d oxygène. La température monte Isolation thermique pour les portes rapidement jusque 800 C et c est Classification européenne coupe-feu. La réglementation belge se l embrasement généralisé ou le «flash over». R Capacité portante : réfère à la classe EI. Cette classification Une construction qui conserve sa stabilité correspond plus ou moins à l ancienne pendant un incendie. classe belge relative aux portes (Rf) NAISSANCE FLASH-OVER PÉRIODE STATIONNAIRE EXTINCTION PHASE PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 TEMPÉRATURE Contribution à l incendie : A Aucune contribution A2 Contribution quasiment nulle B Contribution très limitée C Contribution importante D Contribution élevée E Contribution très élevée F Non déterminée Production de fumée : s Faible dégagement de fumée s2 Dégagement de fumée moyen s3 Fort dégagement de fumée Gouttelettes/particules enflammées : d0 Aucune formation de gouttelettes d Les gouttelettes brûlent pendant moins de 0 secondes A A2 B C D E F 6 d2 Les gouttelettes brûlent pendant plus de 0 secondes 7 d0 d d2 S3 S2 S FL R E I

5 2. Tous bâtiments, bureaux et IMMEUBLES résidentiels - Belgique Voir schéma : = résistance au feu EI 30 minutes = résistance au feu 2 = résistance au feu AR normes de base ( ) et projets (2009). Bâtiments bas Plusieurs étages avec une hauteur de 0 mètres maximum par rapport au niveau d évacuation le plus bas. pour les parois de compartiments d une superficie maximale de m 2 et portes à fermeture automatique Parois intérieures EI 30 minutes et portes 30 minutes donnant accès à des voies d évacuation. pour les parois situées en sous-sol et portes d accès Les éléments structurels doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes et R 30 minutes pour la structure de la toiture (sauf si la surface interne du toit est protégée au moyen d un élément de classe EI 30 minutes). 2. Bâtiments moyens porteur porteur Bâtiments avec une hauteur d étage de 0 mètres < h < 25 mètres par rapport au niveau d évacuation le plus bas. Les toitures plates doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes 2.500m² - résistance au feu h < 0m 0m h 25m h > 25m porteur porteur Bâtiments avec une hauteur d étage > 25 mètres par rapport au niveau d évacuation le plus bas. h < 0m 0m h 25m h > 25m pour les parois de compartiments d une superficie maximale de m 2 avec sas doté de parois et portes à fermeture automatique EI Parois situées en sous-sol avec et portes d accès avec Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 60 et R 20 minutes pour les parois situées en sous-sol, plancher compris. (sauf si plancher sous toiture REI 60 et portes d accès 30). 3. Bâtiments élevés * * 2.500m² - résistance au feu * pour les parois de compartiments d une superficie maximale de m 2 avec sas doté de parois et portes à fermeture automatique EI Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 20 minutes. Les toitures plates doivent présenter une résistance au feu R 20 minutes (sauf si le plancher * sous toiture présente REI 20 et les portes d accès 60). porteur * * Remarque. La hauteur d un compartiment est d un étage, sauf dans le cas d un duplex d une superficie totale égale à m 2. porteur * 2. *. 2 porteur 2.500m² - résistance au feu h> m. ** 2 ** ** porteur porteur 2 2 ** * 2.500m² - résistance au feu porteur port ** 2 2 ** 2.500m² - 2 résistance au feu porteur ** 2 2 porteur porteur 2 ** habitat bureaux h> m. étanchéité aux flam 2.500m² - résistance au feu EI 20 minutes 2.500m² - résistance au feu 2.500m² - 2 résistance au feu 0m h 25m h > 25m * Au niveau de l évacuation : parois internes EI 60 et h> m. portes 30. ** Au niveau de l évacuation : parois internes 20 et portes h> m. 8 9

6 3. Hôtels - Belgique AR, Exécutif Flamand (projet de décret, annexe 5 - Notification CE du ), Gouvernement Wallon, Région de Bruxelles-Capitale, Communauté Germanophone et norme NBN S2-205 (cat. B) Voir schéma : = résistance au feu EI 30 minutes = résistance au feu 2 = résistance au feu. Bâtiments bas Un seul niveau avec une hauteur de 0 mètres maximum par rapport au niveau d évacuation le plus bas. Pour les chambres : compartiment de max..250 m 2 doté de parois avec portes à fermeture automatique s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois EI 60 et portes à fermeture automatique pour les parois situées en sous-sol. Le toit doit présenter une résistance au feu R Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes. 2.. porteur *.250m² - résistance au feu porteur HÔTELS.250m² - résistance au feu h < 0m 0m h 25m h > 25m porteur porteur Bâtiments moyens - 2 ou plusieurs étages porteur porteur - Au niveau d évacuation: porteur 2 2 Bâtiments avec une hauteur d étage de 0 mètres < h < 25 mètres par rapport au niveau d évacuation le plus bas. 2 porteur 2 2 Pour les chambres : compartiment de max..250 m 2 doté de parois avec sas équipé de 2 2 portes à fermeture automatique Keuken s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois de classe et portes à fermeture automatique 2 * EI 2 pour les parois situées en sous-sol. Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes. Les toitures plates doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes.250m² - résistance au feu.250m² - résistance au feu pour les parois situées en sous-sol..250m² - résistance au feu.250m² - résistance au feu h> m..250m² - 2 résistance au feu.250m² - 2 résistance au feu (sauf si plancher sous toiture REI 60 et portes d accès EI 2 30 minutes). porteur porteur porteur porteur 2 2 h < 0m porteur 0m h 25m h > 25m Bâtiments élevés 2 Bâtiments avec une hauteur d étage > 25 mètres par rapport au niveau d évacuation le plus bas. Keuken 3. 2 * Pour les chambres : compartiment de max..250 m 2 doté d une classe avec sas équipé de 2 portes à fermeture automatique de classe s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois de classe et portes à fermeture automatique avec 60 minutes. Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 20 minutes. Les toitures plates doivent présenter une résistance au feu R 20 minutes (sauf si plancher sous toiture REI 20 et portes d accès 60 minutes). h> m. porteur 2 h> m. h> m. 0m h 25m h > 25m 0

7 4. Hôpitaux - BELGIQUE AR Hôpitaux ( ) Voir schéma : = résistance au feu EI 30 minutes = résistance au feu 2 = résistance au feu Hôpitaux pour les parois d un compartiment d une superficie maximale de m 2 avec portes à fermeture automatique Chaque unité de soins, bloc opératoire, pharmacie, laboratoire, service de radiothérapie et chaufferie doivent correspondre à un compartiment avec sas doté de parois et de portes à fermeture automatique Il convient de garantir une évacuation horizontale vers un autre compartiment (au moins 2 compartiments par étage, même s ils font moins de m 2 ). EI 30 minutes pour les parois verticales dans les unités de soins et les chambres. s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois et portes à fermeture automatique 60 minutes. Sous-sols : accès aux ascenseurs via un sas délimité par des parois et des portes du restaurant 2 porteur 2 Locaux réservés 2 au personnel Chambre d hôpital Chambre d hôpital porteur 2 Hôpitaux pour parois de la gaine de l ascenseur et portes d accès à fermeture automatique Les toitures plates et les planchers sous des toitures inclinées doivent présenter une résistance au feu et les portes d accès une classe 60 minutes. Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu m² - résistance au feu Pharmacie, 2 laboratoire ou bloc opératoire h> m. R 20 minutes. 2 3

8 5. Maisons de repos en Flandre, à Bruxelles, en Wallonie et en Communauté Germanophone Voir schéma : = résistance au feu EI 30 minutes = résistance au feu 2 = résistance au feu. Locaux pour les résidents situés au maximum un étage au-dessus du niveau de l évacuation AR 974, 985, 989 (Flandre), AR 974 (Bruxelles) Arrêtés de 998 (Wallonie), Arrêtés de 997 et 2008 (Communauté Germanophone) porteur porteur Résistance au feu pour les parois de compartiment d une superficie maximale de.250 m 2 avec portes à fermeture automatique Résistance au feu EI 30 minutes pour les parois d une chambre ou d un appartement et 30 minutes pour les portes à fermeture automatique. jusqu à 20 lits constituent un sous-compartiment doté de parois et de portes avec une résistance de s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois et portes à fermeture automatique pour les parois de la gaine de l ascenseur et portes d accès à fermeture automatique Les planchers et éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes. h < 0m 0m h 25m h > 25m porteur 2. Locaux pour les résidents situés au minimum deux étages au-dessus du niveau de l évacuation porteur porteur 2 AR 974, Arrêtés de 985, 989 (Flandre), AR 974 (Bruxelles) 2 porteur lits.250m² - résistance au feu 6 60 Résistance au feu pour les parois d un compartiment d une superficie maximale de.250 m 2 avec portes EI 20 lits Résistance au feu pour les parois d une chambre ou d un appartement et les portes à fermeture automatique s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois et portes à fermeture automatique pour les parois de la gaine de l ascenseur, avec des portes Niveau d accès le à fermeture automatique Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 20 minutes. h < 0m 0m h 25m h > 25m m² - résistance au feu h> m. porteur 2 2 Maisons de repos 0m h 25m h > 25m.250m² - résistance au feu 3. Locaux pour les résidents situés au minimum deux étages au-dessus du niveau de l évacuation Arrêtés de 998 (Wallonie), Arrêtés de 997 et 2008 (Communauté germanophone) Résistance au feu pour les parois d un compartiment d une superficie maximale de.250 m 2 avec portes Résistance au feu EI 30 minutes pour les parois d une chambre ou d un appartement et portes à fermeture automatique jusqu à 20 lits constituent un sous-compartiment doté de parois et de portes s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois et portes à fermeture automatique pour les parois de la gaine de l ascenseur avec sas avec deux portes d accès à fermeture automatique Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 20 minutes lits m² - résistance au feu 2 2 h> m. 4 5

9 6. Bâtiments scolaires - Belgique AR normes de base - NBN S Voir schéma : = résistance au feu EI 30 minutes = résistance au feu 2 = résistance au feu porteur. Bâtiments bas avec niveau diurne et nocturne EI 30 minutes pour les parois d un compartiment d une superficie maximale de m 2 et portes à fermeture automatique Locaux diurnes et nocturnes séparés par des parois entre compartiments et dortoirs EI 30 minutes avec portes à fermeture automatique s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois EI 30 minutes et portes à fermeture automatique avec Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R Les toitures plates doivent présenter une résistance au feu R 30 minutes (sauf si la face interne du toit est protégée au moyen d un élément de classe REI 30).. porteur Local nocturne porteur Local nocturne Local m² - résistance au feu 2.500m² - résistance au feu 0m h 25m niveau 2. Bâtiments bas avec plus d un niveau diurne et nocturne porteur pour les parois d un compartiment d une superficie maximale de m 2 et portes à fermeture automatique EI Local nocturne 60 minutes. Compartiments séparés par des parois, avec locaux diurnes et nocturnes et dortoirs avec portes à fermeture automatique EI s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois et portes à fermeture automatique pour les parois de la gaine de l ascenseur et porte à fermeture automatique EI Les éléments structurels du bâtiment situés au-dessus du niveau de l évacuation doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes, R 20 minutes sous le niveau de l évacuation. Les toitures plates doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes (sauf si la face interne du toit est protégée au moyen d un élément de classe REI 60). 3. Bâtiments élevés Bâtiments d une hauteur > 25 mètres m² - résistance au feu porteur 2.500m² - résistance au feu porteur Local nocturne porteur porteur porteur h < 0m 0m h 25m h > 25m Local nocturne Local nocturne occupés la nuit portes à fermeture automatique pour les parois d un compartiment d une superficie maximale de m 2 et le sas avec deux portes à fermeture automatique 60 minutes m² - résistance au feu Aux étages supérieurs : résistance au feu des parois verticales intérieures qui délimitent les locaux porteur.250m² m² m² - résistance au feu s collectives (éventuellement avec restaurant) séparées du reste du bâtiment par des parois 20 et sas avec portes à fermeture automatique pour les parois de la gaine de l ascenseur avec sas et avec deux portes à fermeture automatique Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 20 minutes. h > 25m porteur h> m..250m² m² - 2 Les toitures plates doivent présenter une résistance au feu R 20 minutes (sauf si plancher sous toitures REI 20). 2. h> m Local nocturne porteur 2 Local nocturne 2 2 Local poubelles 2 porteur Local poubelles porteur h> m. porteur h> m. Bâtiments scolaires Cuisin 6 7

10 7. Magasins AR normes de base - RGPT titre 2 art. 52 (968, 972) Voir schéma : = résistance au feu EI 30 minutes = résistance au feu 2 = résistance au feu porteur porteur porteur. Bâtiments commerciaux bas Plusieurs étages avec une hauteur de 0 mètres maximum par rapport au niveau d évacuation le plus bas.. * pour les parois de compartiments d une superficie maximale de m 2 et portes à fermeture automatique Parois intérieures EI 30 minutes et portes 30 minutes donnant accès à des voies d évacuation. pour les parois situées en sous-sol et portes d accès Les éléments structurels doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes et R 30 minutes pour la structure de la toiture (sauf si la surface interne du toit est protégée au moyen d un élément de classe EI 30). 2. Bâtiments commerciaux moyens porteur porteur h < 0m 0m h 25m h > 25m Bâtiments avec une hauteur d étage de 0 mètres < h < 25 mètres par rapport au niveau d évacuation le plus bas. pour les parois de compartiments d une superficie maximale de m 2 avec sas et portes à fermeture automatique Parois situées en sous-sol et portes d accès Les éléments structurels du bâtiment doivent présenter une résistance au feu R 60 et R 20 minutes pour les parois situées en sous-sol, plancher compris. Les toitures plates doivent présenter une résistance au feu R 60 minutes (sauf si plancher sous toiture REI 60 et les portes d accès 30). * porteur * * m² - résistance au feu porteur 2.500m² m² - résistance au feu 2.500m² - résistance au feu h < 0m 0m h 25m h > 25m 3. Bâtiments commerciaux élevés Bâtiments élevés avec une hauteur d étage > 25 mètres par rapport au niveau d évacuation le plus bas. Les principes qui s appliquent sont les mêmes que ceux relatifs aux bâtiments commerciaux moyens, si ce n est que : les parois d une résistance sont remplacées par des parois d une résistance ; les parois d une résistance EI 30 minutes sont remplacées par des parois d une résistance ; les portes d une résistance 30 minutes sont remplacées par des portes d une résistance 60 minutes. Compléments relatifs aux magasins Si le compartiment > m 2, les règles suivantes s appliquent : Magasins sans étage Les locaux doivent être équipés de sprinklers. Résistance au feu EI 30 minutes pour les parois internes. Pour les éléments structurels, une résistance au feu R 60 minutes s applique. Magasins à un ou deux étages Les locaux doivent être équipés de sprinklers. Résistance au feu EI 30 minutes pour les parois internes. Pour les éléments structurels, une résistance au feu R 60 minutes s applique. Magasins Magasins de minimum trois étages Les locaux doivent être équipés de sprinklers. Résistance au feu EI 30 minutes pour les parois internes. Résistance au feu 30 minutes pour les portes. Résistance au feu pour les gaines et cages d escalier. 8 Pour les éléments structurels, une résistance au feu R 20 minutes s applique. 9

11 8. Bâtiments industriels et entrepôts - BELGIQUE Voir schéma : = résistance au feu EI 30 minutes = résistance au feu 2 = résistance au feu Annexe 6 Bâtiments industriels (2009). Bâtiments industriels et entrepôts La charge calorifique de calcul pour les biens et les installations du compartiment détermine si le bâtiment industriel appartient à la classe A, B ou C. Les exigences (taille des compartiments, résistance au feu, mesures actives,...) sont tributaires de cette classification. La densité de charge calorifique de calcul Il s agit de la mesure relative à l énergie maximale dégagée par unité de surface (MJ/m 2 ou kg bois/m 2 ) lors d un incendie. Compartiment 2 Élément structurel type l Paroi entre compartiment Éléments structurels plancher intermédiaire/structure porteuse Élément structurel type ll Classes A, B et C Les bâtiments industriels sont classés en fonction de la densité de charge calorifique de calcul. Classe A : densité de charge calorifique de calcul 350 MJ/m 2 Classe B : 350 MJ/m 2 < densité de charge calorifique de calcul 900 MJ/m 2 Classe C : 900 MJ/m 2 < densité de charge calorifique de calcul Élément structurel type l Compartiment 5000 m² (avec sprinklers m²) - résistance au feu Il existe une classe spécifique pour les entrepôts, réservée aux bâtiments qui servent exclusivement au stockage et à la distribution de biens (voir aussi page 9, classe d entreposage C). Lors de la détermination de la charge calorifique, il n est pas nécessaire de tenir compte des éléments combustibles du bâtiment, pour autant que leur utilisation soit limitée en comparaison de la charge calorifique des biens et installations. Poste de contrôle et de commande central Porte accessible de l extérieur La taille du compartiment doit être limitée pour que l incendie reste maîtrisable : la charge calorifique totale par compartiment 5700 GJ (et GJ si le bâtiment est équipé de sprinklers).. Bâtiments industriels et entrepôts de classe A Parois entre compartiments, portes à fermeture automatique 60 et éléments structurels R 60 minutes (type I)* 2. Bâtiments industriels et entrepôts de classe B Parois entre compartiments, portes à fermeture automatique 60 et éléments structurels R 20 minutes (type I)* Bâtiments industriels et entrepôt Classe A Bâtiments industriels et entrepôt Classe B et C Compartiment Élément structurel type l 2 Paroi entre compartiment 2 Éléments structurels plancher intermédiaire/structure porteuse Élément structurel type ll 3. Bâtiments industriels et entrepôts de classe C Parois de compartiments avec une classe, portes à fermeture automatique 60 et éléments structurels R 20 minutes (type I)* Élément structurel type l 2 Compartiment Voir aussi schéma : = résistance au feu EI 30 minutes = résistance au feu 2 = résistance au feu construction porteuse = résistance au feu R 30 minutes construction porteuse = résistance au feu R 60 minutes 2 construction porteuse = résistance au feu R 20 minutes 5000 m² (avec sprinklers m²) - 2 résistance au feu Poste de contrôle et de commande central Porte accessible de l extérieur Bâtiments industriels * voir page

12 8. Bâtiments industriels et entrepôts - BELGIQUE Annexe 6 Bâtiments industriels (2009). Éléments structurels Il s agit d éléments qui assurent la stabilité du bâtiment et qui, en cas d affaissement, donnent lieu à un effondrement progressif. Éléments de Type I Il s agit d éléments qui, en cas d affaissement, donnent lieu à un effondrement pouvant s étendre aux autres compartiments ou provoquer des dommages aux parois du compartiment. Éléments de Type II Il s agit d éléments qui, en cas d affaissement, donnent lieu à un effondrement limité au compartiment. Synthèse Charge calorifique Classes Résistance au feu des parois et portes, éléments structurels de Type I compris Résistance au feu des éléments structurels de Type II Taille max. des compartiments Classe A Densité de charge calorifique de calcul 350 MJ/m 2 ( 20 kg bois/m 2 ) Pour les parois entre compartiments EI 60, portes à fermeture automatique 60 et éléments structurels R 60 minutes. et R 5 minutes R 30 minutes m 2 ( m 2 avec sprinklers) m 2 ( m 2 avec sprinklers) Selon la densité de charge calorifique de calcul Classe B 350 < densité de charge calorifique de calcul 900 MJ/m 2 Classe C 900 MJ/m 2 < densité de charge calorifique de calcul (> 50 kg bois/m 2 ) Pour les parois entre compartiments 20, portes à fermeture automatique 60 et éléments structurels R 20 minutes. Pour les parois entre compartiments 20, portes à fermeture automatique 60 et éléments structurels R 20 minutes. et et R 5 minutes R 30 minutes R 5 minutes R 30 minutes m 2 * ) ( m 2 avec sprinklers) m 2 ( m 2 avec sprinklers) m 2 * ) (7.000 m 2 avec sprinklers) * ) m 2 ( m 2 avec sprinklers) Entrepôts de classe C Pour les parois entre compartiments 20, portes à fermeture automatique 60 et éléments structurels R 20 minutes. et R 5 minutes R 30 minutes m 2 * ) (2.500 m 2 avec sprinklers) * ) m 2 * ) ( m 2 avec sprinklers) Remarque. *) La surface peut être augmentée de 60 % dans le cas d une accessibilité améliorée. La taille du compartiment doit être réduite pour que l incendie reste maîtrisable, la charge calorifique Accessibilité améliorée: totale par compartiment 5700 GJ (et GJ si le bâtiment est équipé de sprinklers). Le terrain sur lequel se situe le bâtiment doit être accessible par le biais de deux entrées Un bâtiment industriel, construit dans l optique d une classe spécifique, ne peut être utilisé que pour des indépendantes, lesquelles doivent être reliées, sur la parcelle, par une voie d accès destinée aux activités relevant de ladite classe. services d incendie. Au moins la moitié des parois du compartiment doivent être des murs extérieurs accessibles aux 22 services d incendie. 23 Bâtiments industriels

13 8. Bâtiments industriels et entrepôts - BELGIQUE Annexe 6 Bâtiments industriels (2009). Exécution des parois de compartiment Soit la paroi du compartiment dépasse de mètre du toit et de 0,5 mètre de la façade ; 2 m 2 m m Ⅰ. Symétrie en miroir Le point de départ est un bâtiment industriel fictif identique à celui envisagé, situé de manière symétrique par rapport à la limite de la parcelle. Si ce bâtiment imaginaire se trouve à une distance suffisante de la limite de la parcelle, la protection contre une propagation de l incendie par rayonnement thermique est suffisante. Compartiment Compartiment 2 Compartiment Compartiment 2 Pour les bâtiments industriels et entrepôts situés près de la limite de la parcelle, vous trouverez ci-dessous quelques exemples indicatifs présentant une résistance suffisante contre une propagation de l incendie par rayonnement ( 5 kw/m 2 ). m m 0,5 m Soit la paroi du compartiment est raccordée au toit ou à la façade, de part et d autre de la paroi et sur une distance horizontale minimale de 2 mètre pour le toit et mètre pour la façade, par un élément E 60 ou E 20 (en fonction de la résistance au feu exigée pour la paroi). La façade et la toiture sont construites en matériaux incombustibles (à l exception de l étanchéité de la toiture). Ⅱ. 2 m 2 m m s : résistance au feu s : pas de résistance au feu Distance : nombre de mètres par rapport à la limite de la parcelle 20 % Limite de la parcelle 8 m 8 m 20 % Compartiment Compartiment 2 Compartiment Compartiment % 6 m 6 m 5-20 % m m 0,5 m Propagation du feu entre bâtiments se faisant face Afin d éviter qu un incendie se propage entre deux bâtiments, le rayonnement thermique sur le bâtiment d en face doit être 5 kw/m % 4 m 4 m 0-5 % Pour ce faire, des solutions de 2 types sont envisageables :. Accroître la distance entre les bâtiments ( 6 mètres) de telle sorte qu aucune résistance au feu ne soit exigée pour les façades. 2. Opter pour une façade présentant une résistance au feu et une distance < 0 % 2 m 2 m < 0 % Bâtiments industriels comprise entre 0 et 6 mètres, selon la taille des ouvertures sans résistance au feu (voir figure de droite). Distance 24 25

14 9. LES SOLUTIONS ROCKWOOL ROCKWOOL : laine de roche sûre au feu La laine de roche ROCKWOOL est incombustible et peut être utilisée dans tous les compartimentages feu et les compartimentages pour la fumée. De plus, le matériau ne dégage quasiment pas de fumée et ne forme aucune gouttes brûlantes. La laine de roche ROCKWOOL tombe dans la meilleure classe feu européenne pour la réaction au feu. ROCKWOOL offre des solutions avec des produits qui donnent d excellents résultats quant à : La non-combustibilité; La résistance feu; Le limitation de la propagation de l incendie; La limitation de la production de fumée. Toitures s extérieurs Plafonds Isolation technique s intérieurs Applications anti-feu ROCKWOOL propose des solutions d isolation pour toute l enveloppe du bâtiment. Pour de plus amples informations sur les produits, veuillez consulter notre site Sols SOLUTIONS ROCKWOOL

15 ALFR44,juin 203 Create and protect Le Groupe ROCKWOOL est un partenaire fiable dans la création de solutions efficaces et esthétiques qui protègent les bâtiments de l environnement et l environnement de l impact des bâtiments. Le Groupe ROCKWOOL livre des produits et des services dans le monde entier qui permettent de créer des bâtiments responsables dans lesquels il fait bon vivre grâce au confort de vie et de travail obtenu. Rockwool N.V. Romboutsstraat Zaventem Téléphone: Les produits sont susceptibles d être modifiés sans préavis. ROCKWOOL décline toute responsabilité en cas d erreurs (typographiques) éventuelles ou de lacunes.

Vade-mecum Règles Pratiques

Vade-mecum Règles Pratiques Vade-mecum Règles Pratiques En matière de sécurité incendie conformément à la réglementation belge Arrêté royal (normes de base 1994-1997 - 2003-2007 - 2009) Et nouvelles annexes 1, 2, 3, 4 et 6 approuvées

Plus en détail

>I En savoir plus I Le feu

>I En savoir plus I Le feu n L incendie d un bâtiment est la résultante de nombreux facteurs. Il entre dans son premier état, dit de démarrage, si trois conditions sont remplies : défaillance des installations d alarme, proximité

Plus en détail

Swissi SA. La norme et les directives AEAI 2015 en point de mire

Swissi SA. La norme et les directives AEAI 2015 en point de mire La norme et les directives AEAI 2015 en point de mire Norme 2015 - généralités Les objectifs de protection définis aujourd hui ont été repris sans modification. Les nouvelles PI favorisent, pour les nouvelles

Plus en détail

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus CSTC Bruxelles, 5 juin 2012 Aanemingen Verelst Yves Martin René Goovaerts Contenu de la présentation 05.06.2012

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Façades Bâtiments bas 3.5.1 Façades simple paroi 3.5.1.1 Séparation entre compartiments Ce qui change est souligné (+ Euroclasses) Fixations des

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes Annexe 7 Dispositions communes Contenu de la présentation 1. Introduction à la problématique 2. Principes généraux

Plus en détail

Contenu de la présentation. 1. Historique et évolution future 2. Structure du projet d Annexe 6 3. Les exigences pour bâtiments industriels

Contenu de la présentation. 1. Historique et évolution future 2. Structure du projet d Annexe 6 3. Les exigences pour bâtiments industriels Contenu de la présentation Projet d Annexe 6 Bâtiments industriels Yves Martin, Chef de Laboratoire, CSTC Antenne Normes Prévention Incendie http://www.normes.be/feu 2. Structure du projet d Annexe 6 3.

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

Réglementation nationale Annexe 6 RFS2-C2-2007-00032 Aperçu de la présentation ti Statut de l annexe 6. Domaine d application et objectifs du texte. Structure t de la nouvelle Annexe 6. o Table des matières.

Plus en détail

Mousse polyuréthanne Rf avec pipette ou pour pistolet doseur

Mousse polyuréthanne Rf avec pipette ou pour pistolet doseur PromaFOAM -C Mousse polyuréthanne Rf avec pipette ou pour pistolet doseur Seul Promat garantit une telle gamme de solutions testées! F1 1 PROMAFOAM -C Obturation des joints et jonctions entre différents

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie La nouvelle réglementation concernant la réaction au feu (Annexe 5 AR 12/07/2012). Prescriptions concernant les traversées résistantes

Plus en détail

Maison unifamiliale : Définition

Maison unifamiliale : Définition Maison unifamiliale : Définition Une maison unifamiliale est considérée comme étant un bâtiment indépendant essentiellement affecté au logement d une seule famille. La portée des différents aspects tirés

Plus en détail

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE FICHE CONSEIL N 11 SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE Cette fiche a pour objet d informer les intervenants concernés sur les nouveaux justificatifs des ouvrages de gaines techniques verticales

Plus en détail

L annexe 6: mode d emploi

L annexe 6: mode d emploi Les Normes de Base constituent une série d arrêtés royaux successifs qui définissent les exigences en matière de sécurité incendie applicables aux bâtiments nouveaux et aux extensions de bâtiments existants.

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal»

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» ANNEE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» Définition des familles d éléments non structuraux du cadre bâti 1 Les éléments constitutifs du bâtiment sont

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis :

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis : Zone Ri1 Le règlement de la présente zone concerne les secteurs urbanisés soumis à un aléa fort. On distingue 5 catégories de constructions ou (et) d équipements à savoir : 1 les constructions à usage

Plus en détail

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Immeubles mixtes

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Immeubles mixtes Luxembourg, mars 2009 Le présent document a été établi par le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg et la Commission de Sécurité, de Prévention et de Prévision Incendie de la «Fédération

Plus en détail

Bâtiments à façades double-peau

Bâtiments à façades double-peau Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

Plate-formes inclinées SUPRA & SUPRA LINEA

Plate-formes inclinées SUPRA & SUPRA LINEA Plate-formes inclinées SUPRA & SUPRA LINEA SUPRA LINEA - pour les escaliers droits Supra Linea économise l espace et est caractérisé par ses couleurs douces, ses bords arrondis et ses barrières pliables.

Plus en détail

Plate-formes inclinées SUPRA & SUPRA LINEA

Plate-formes inclinées SUPRA & SUPRA LINEA Plate-formes inclinées SUPRA & SUPRA LINEA SUPRA LINEA - pour les escaliers droits Supra Linea économise l espace et est caractérisé par ses couleurs douces, ses bords arrondis et ses barrières pliables.

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE A partir du 1er janvier 2015, toute autorisation de construire est assujettie à un degré d assurance qualité concernant

Plus en détail

Murs en maçonnerie. de terre cuite. Résistance au feu des maçonneries de briques. Fédération Belge de la Brique

Murs en maçonnerie. de terre cuite. Résistance au feu des maçonneries de briques. Fédération Belge de la Brique Murs en maçonnerie de terre cuite Fédération Belge de la Brique Rue des Chartreux, 19 bte 19-1000 Bruxelles tél. 00 32 (0)2 511 25 81 fax. 00 32 (0)2 513 26 40 www.brique.be Résistance au feu des maçonneries

Plus en détail

Descriptif quantitatif second œuvre

Descriptif quantitatif second œuvre GENERAUX ARTISTIQUES Descriptif quantitatif second œuvre La mise en œuvre de menuiserie intérieure Maintien des blocs portes en attente de la pose de la cloison (mise en place, réglage et calage) ES S

Plus en détail

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative A n n e x e 1 Annexe 1 1.2.1 hauteur d un bâtiment La hauteur h d'un

Plus en détail

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Lignes directrices 2. Issue extérieure au niveau du sol Accès et aire de manœuvre Sécurité fonctionnelle 3. Étages desservis par un Bâtiment protégé par des extincteurs automatiques

Plus en détail

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION Mandat

Plus en détail

PORTES COUPE-FEU DEROULANTES ET ECRANS DE CANTONNEMENT

PORTES COUPE-FEU DEROULANTES ET ECRANS DE CANTONNEMENT PORTES COUPE-FEU DEROULANTES ET ECRANS DE CANTONNEMENT AVEC CHAMPION DOOR FIRE, PAS BESOIN DE JOUER AVEC LE FEU Les portes Champion Door Fire sont une solution idéale pour répondre aux exigences de la

Plus en détail

Lignum AEAI Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015

Lignum AEAI Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015 Lignum AEAI Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015 Assurance qualité en protection incendie Lignum, Economie suisse du bois Auteur de la présentation: Ivan Brühwiler Josef Kolb AG, Romanshorn

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP DE 5 E CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel Permis de INFORMATIONS GÉNÉRALES Un permis de est la décision préalable de l'autorité administrative compétente (la Commune) d'autoriser, pour les petits logements individuels et les logements collectifs,

Plus en détail

OCF / KAF 01.06.2011

OCF / KAF 01.06.2011 01.06.2011 Détecteurs Lampe témoin Centrale, tableau de rappel Feu flash Signal acoustique Dispositif manuel de déclanchement Arrêt du signal acoustique et activation de la 2ème temporisation Détection

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie FERMACELL Firepanel A1 La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie Firepanel A1 La nouvelle plaque pare-feu de FERMACELL Partout en Europe, le choix exigé pour la finition sèche des bâtiments publics

Plus en détail

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il droit? Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Sommaire Contexte général Contexte réglementaire Méthodologie

Plus en détail

Réponses techniques existantes, généralités

Réponses techniques existantes, généralités Réponses techniques existantes, généralités Les bâtiments existants peuvent être construits de manières très différentes. De ce fait, il n existe pas une unique manière de réhabiliter. Il faut agir en

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la Modèle 2010-V1 PRÉFECTURE DE L'YONNE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

Diagnostic des installations de gaz

Diagnostic des installations de gaz ECOLE CHEZ SOI - GAZ02 - Le diagnostic des installations de gaz 11 DROIT COU GENER Généralités 3. la combustion du gaz chapitre 1 - généralités Pour récupérer son pouvoir calorifique, il faut faire brûler

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT LOCALISATION SITUATION En tant que technicien en architecture, nous avons analysé le site du Première

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Distances entre les bâtiments selon les règles sur la police du feu

Distances entre les bâtiments selon les règles sur la police du feu Etablissement cantonal d assurance des bâtiments, Fribourg Kantonale Gebäudeversicherung, Freiburg Inspection cantonale du feu Kantonales Feuerinspektorat Distances entre les bâtiments selon les règles

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Logements encadrés

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Logements encadrés GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1513.1 Prescriptions

Plus en détail

Madame le Gouverneur, Monsieur le Gouverneur,

Madame le Gouverneur, Monsieur le Gouverneur, Bruxelles, 15-04-2004 A Mesdames et Messieurs les Gouverneurs de Province Sécurité civile Prévention incendie et Bâtiments Vos références: Nos références: Annexe(s): II/TEC/03-001575-02 1 Correspondant:

Plus en détail

4. Prescriptions relatives à la construction des bâtiments et des espaces d évacuation

4. Prescriptions relatives à la construction des bâtiments et des espaces d évacuation Rappel des grands principes de prévention : 1. Conservation de la capacité portante de la construction 2. Limitation de la naissance et du développement du feu et de la fumée dans la construction 3. Limitation

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

II TIPCO, COMPOSITE À MATRICE FIBRE MINÉRALE

II TIPCO, COMPOSITE À MATRICE FIBRE MINÉRALE II TIPCO, COMPOSITE À MATRICE FIBRE MINÉRALE TESTS Présentation TIPCO 1 ESSAIS SUR POLYSTYRÈNE II TIPCO, COMPOSITE À MATRICE FIBRE MINÉRALE Présentation TIPCO 2 MODE OPÉRATOIRE > Objectif Evaluer comment

Plus en détail

Protection contre l incendie

Protection contre l incendie Protection contre l incendie Prévient les risques d incendie Point de fusion > 1000 C Solutions Flumroc pour la protection incendie. La force naturelle de la pierre Protection contre l incendie Introduction

Plus en détail

6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y.

6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y. 6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y. Martin CSTC 1 Comment assurer la résistance au feu? R 60 (éléments structuraux)

Plus en détail

OCF / KAF. Exutoires de Fumée et de Chaleur EFC

OCF / KAF. Exutoires de Fumée et de Chaleur EFC Exutoires de Fumée et de Chaleur EFC Buts: Connaître les exigences Savoir l importance l ainsi que les buts de ces EFC Connaître les différents dispositifs EFC Développement du feu et de la fumée Développement

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4 ETUDE RELATIVE À LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET DES EXPLOSIONS À JOINDRE À TOUTE DEMANDE DE PERMIS D URBANISME OU UNIQUE RELATIVE AUX BÂTIMENTS VISÉS À L ARTICLE 1 DU RÈGLEMENT COMMUNAL DU 25/05/2010 ENTRÉ

Plus en détail

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite Bâtiments collectifs d habitation neufs REGLEMENTATION : - Loi n 91.663 du 13.07.91 - Décret n 80.637 du 04.08.1980 - Décret n 94.86 du

Plus en détail

Un guide pratique sur les règles de la sécurité incendie à l usage du menuisier-agenceur

Un guide pratique sur les règles de la sécurité incendie à l usage du menuisier-agenceur Un guide pratique sur les règles de la sécurité incendie à l usage du menuisier-agenceur S il est un sinistre du bâtiment qui marque particulièrement les esprits, c est l incendie. Au-delà de l impact

Plus en détail

Projet d ARRÊTÉ. relatif à l application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l habitation

Projet d ARRÊTÉ. relatif à l application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l habitation RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement NOR : Projet d ARRÊTÉ relatif à l application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire 74 4.12 Résistance au feu du béton cellulaire Le béton cellulaire offre une résistance au feu excellente. Il ne contribue pas à la propagation du feu et ne développe pas de fumées toxiques pendant l incendie.

Plus en détail

fermacell Conseil de pro

fermacell Conseil de pro Conseil de pro Revêtements coupe-feu de 0 à 0 minutes en plaques fibres-gypse pour piliers et poutres en acier Version avril 0 Si les éléments de construction en acier tels que les piliers ou les poutres

Plus en détail

argenta opening doors

argenta opening doors Grilles pour porte Grilles de porte pour diverses applications Introduction En collaboration avec Renson Ventilation, le spécialiste de la ventilation naturelle, Argent Alu, le spécialiste des solutions

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

SYSTÈME POUR TOIT PLAT Application

SYSTÈME POUR TOIT PLAT Application Application Tous les avantages d une fenêtre de toit VELUX sur toit plat! Lumière naturelle par le haut Sécurité et confort électrique Montage simple Isolation optimale Circulation d air frais grâce au

Plus en détail

LA PROTECTION INCENDIE

LA PROTECTION INCENDIE Roger Cadiergues MémoCad ma35.a LA PROTECTION INCENDIE SOMMAIRE ma35.1. La protection incendie ma35.2. Les composants de la protection incendie ma35.3. L organisation du compartimentage ma35.4. Les concepts

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE

PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE Commune de CONTERN PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE 1. PROJET DE MODIFICATION relative au PAP Quartier existant «HAB-1» 03/03/2015 28A rue Jean-Pierre Brasseur, L-1258 Luxembourg, tel. 25 34

Plus en détail

Protection incendie dans le bâtiment

Protection incendie dans le bâtiment Protection incendie dans le bâtiment Rev. 20021128 Protection incendie passive 2 Quelques notions sur la protection incendie passive dans le bâtiment. Table des matières 2 Concepts de base Inflammabilité,

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons?

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? La déperdition de chaleur se fait à travers les murs non isolés dû a un refroidissement interne des murs La limitation des flux de chaleur se fait grâce

Plus en détail

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP 1 - Les grands principes Les différentes réglementations fixant les règles de sécurité contre l'incendie visent essentiellement à respecter les grands principes suivants : L'évacuation rapide et en bon

Plus en détail

Réglementation incendie en ERP

Réglementation incendie en ERP R. ARTERO, Chef de produits Réglementation incendie en ERP à respecter pour la pose d un bâti-support WC Rappel de vocabulaire et réglementation Résistance au feu La résistance au feu caractérise le comportement

Plus en détail

Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux - plafonds

Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux - plafonds 1392 S F Service public fédéral Intérieur Direction générale Sécurité et Prévention Conseil supérieur de la sécurité contre l'incendie et l'explosion Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux

Plus en détail

La protection contre l incendie Des détails à ne pas sous-estimer

La protection contre l incendie Des détails à ne pas sous-estimer Journée d étude Les Nœuds Constructifs La protection contre l incendie Des détails à ne pas sous-estimer Y. Martin CSTC Division Enveloppe du Bâtiment et Menuiserie Bruxelles, Confédération Construction

Plus en détail

Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière

Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière Conception et construction des ouvrages gaz Club de la Performance Immobilière Novembre 2014 RT2012 et arrêté 2 Aout 77 Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences

Plus en détail

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Bases légales Les normes et directives suivantes sont à respecter: Norme de protection incendie de l AEAI Directive de protection incendie

Plus en détail

L installation électrique

L installation électrique Thierry Gallauziaux David Fedullo L installation électrique Quatrième édition 2012 Groupe Eyrolles, 1996, 2004, 2009, 2012, ISBN 978-2-212-13450-6 Réalisez votre installation La pose apparente La pose

Plus en détail

Laine à insuffler. Remplissage de laine de roche en vrac pour la rétro-isolation de murs creux

Laine à insuffler. Remplissage de laine de roche en vrac pour la rétro-isolation de murs creux Laine à insuffler Remplissage de laine de roche en vrac pour la rétro-isolation de murs creux RETRO-ISOLATION: PLUS DE CONFORT, MOINS DE FRAIS Dans les maisons qui ont été construites avant la crise de

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE ETUDE DE L EXISTANT CONSTRUCTION STRUCTURE (Références photos du chantier- 1960) LA GRANDE COURONNE

Plus en détail

LE DEVOIR DE CONSEIL SYSTEMES D EXTINCTION

LE DEVOIR DE CONSEIL SYSTEMES D EXTINCTION LE DEVOIR DE CONSEIL 1 Nous sommes des PROFESSIONNELS Nous sommes des de l extinction. Notre devoir: Conseiller Orienter Informer Et tout ceci par écrit... 2 Information du client sur ses obligations pour

Plus en détail

Installations désenfumage DPI 21-15f

Installations désenfumage DPI 21-15f Installations désenfumage DPI 21-15f ASTEC Genève - 20 novembre 2015 Organisation : - ASTECH section genevoise Contact : - Schako Givisiez Présentation : - Richard Conseils Givisiez 2 Buts du désenfumage

Plus en détail

Ventilation naturelle de confort thermique

Ventilation naturelle de confort thermique d habitation Fiche d application : Ventilation naturelle de confort thermique Date Modification Version 04/02/2010 Document de travail pour la réunion de consultation des professionnels du 05/02/10 à St

Plus en détail

SYSTÈME POUR TOIT PLAT Application

SYSTÈME POUR TOIT PLAT Application Application Tous les avantages d une fenêtre de toit VELUX sur toit plat! Lumière naturelle par le haut Sécurité et confort électrique Montage simple Isolation optimale Circulation d air frais grâce au

Plus en détail

Phase avant-projet : Liste de vérification pour le calcul du comportement au feu de maisons unifamiliales

Phase avant-projet : Liste de vérification pour le calcul du comportement au feu de maisons unifamiliales Phase avant-projet : Liste de vérification pour le calcul du comportement au feu de Ce document présente une vue d'ensemble des principales questions à envisager en matière de sécurité incendie dans la

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE

LA REGLEMENTATION INCENDIE LA REGLEMENTATION INCENDIE SOMMAIRE 1/ Les objectifs de la règlementation incendie 2/ Les grandes familles de construction soumises à la règlementation incendie 3/ La règlementation incendie en bref 4/

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois Réglementation "Dans les bâtiments d'habitation collectifs, dont la construction fera l'objet d'une demande de permis

Plus en détail

Se chauffer aux granulés de bois

Se chauffer aux granulés de bois Se chauffer aux granulés de bois Réglementation et règles de l art pour la mise en œuvre des poêles & chaudières à granulés www.propellet.fr CADRE GENERAL Se chauffer aux granulés de bois DEBOUCHE DU CONDUIT

Plus en détail

Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs

Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs Cours pour experts cantonaux en protection incendie 2007 / 2008 Module B Renzo Bianchi Bianchi

Plus en détail

Dans une période où les

Dans une période où les ÉTANCHÉITÉ.INFO #39 OCTOBRE 2013 FICHE PRATIQUE TECHNIQUE 47 Réglementation ICPE Désenfumage des ICPE : quelles règles pour les étancheurs? Les ICPE doivent se conformer à des règles spécifiques pour le

Plus en détail

6 juin 11.00 11.20 De la maison unifamiliale au bâtiment collectif: les exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC

6 juin 11.00 11.20 De la maison unifamiliale au bâtiment collectif: les exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 6 juin 11.00 11.20 De la maison unifamiliale au bâtiment collectif: les exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 1 Contenu de la présentation 1. Les principes de base Réaction au feu Résistance

Plus en détail