La nouvelle directive G 1. quoi de neuf?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La nouvelle directive G 1. quoi de neuf?"

Transcription

1 La nouvelle directive G 1 quoi de neuf? La Chaux-de-Fonds le S.Reymond 1 Chapitre

2 Chapitre 3 3 Chapitre 3 définitions et rappels légaux et normatifs Le chapitre 3 contient les définitions et concepts qui sont utilisés dans la G1 ainsi que dans l ensemble de la réglementation : 3.1 Définitions relatives au domaine du gaz 3.2 Définitions relatives à la protection contre le feu 3.3 Classification des appareils consommateurs de gaz en fonction du mode d évacuation des produits de combustion 3.4 Abréviations 3.5 Rappels légaux et normatifs 4

3 Chapitre 4 5 Chapitre 4 Dispositions de sécurité générales Mesures à prendre en présence d odeur de gaz ou de fuite de gaz 6

4 4.7 Appareils à gaz Définition Au sens de la présente directive, les appareils consommateurs de gaz et autres appareils techniques à gaz (régulateurs de pression, compteurs, etc.) sont réunis sous le terme générique d appareils à gaz Conditions légales pour la mise sur le marché Seuls les produits qui remplissent les conditions légales pour la mise sur le marché en Suisse peuvent être installés. Ceux-ci sont fixés dans la loi fédérale et l ordonnance sur la sécurité des produits (LSPro, RS et OSPro, RS ). Les produits qui se trouvent dans la «Liste des certifications de la Station d Essais Gaz de la SSIGE» remplissent ces conditions dans tous les cas (voir Point 4.11) Appareils à gaz "Les appareils à gaz auxquels s applique la directive pour appareils à gaz 2009/142 CE doivent satisfaire les exigences sécuritaires et sanitaires fondamentales selon l annexe 1 de cette directive CE. S ils correspondent aux normes produits harmonisées (hen) correspondantes, on peut admettre que les exigences fondamentales de sécurité et de santé fixées dans la directive pour appareils à gaz sont également remplies (effet de présomption)." Voir ITIGS Suisse romande 8

5 4.11 Certification SSIGE Seuls les produits et matériaux certifiés ou jugés adéquats par la SSIGE peuvent être mis en œuvre dans les installations à gaz. En règle générale, les produits certifiés par la SSIGE sont caractérisés par la marque de conformité SSIGE apposée sur la plaque signalétique, ce qui garantit à l utilisateur que les exigences minimales légales valables pour la Suisse (les exigences de protection incendie comprises) sont entièrement satisfaites. Fig Marque de conformité Gaz de la SSIGE 9 Chapitre 5 10

6 Chapitre 5 Installation de conduites 5.1 Définition et objets traités L installation de conduites répondant au sens de cette directive débute après l organe d arrêt principal ou la paroi intérieure du bâtiment et comprend les conduites des installations intérieures, les conduites posées en terre après le compteur gaz ainsi que la robinetterie, les régulateurs de pression, les compteurs, etc. s y rapportant ( Annexe ) Organe d arrêt principal Annexe Tous les branchements comprennent un organe d arrêt principal à l entrée du bâtiment. Celui-ci peut se trouver en amont ou en aval de l entrée du bâtiment et doit être accessible en tout temps. Les robinets à déclencheur thermique sont recommandés. (locaux avec une charge thermique élevée) 12

7 5.2.2 Organe d arrêt principal Annexe Lorsque plusieurs immeubles sont desservis par un branchement commun, des organes d arrêt séparés doivent être installés dans ceux-ci. La position des organes d arrêt principaux doit être marquée avec des plaques signalétiques dans les bâtiments dans lesquels se trouve un grand nombre de personnes (p. ex. écoles, hôpitaux, grands immeubles locatifs, entreprises industrielles) ainsi que dans les laboratoires Ouverture d organes d arrêt principaux L organe d arrêt principal du branchement d immeuble ne peut être ouvert qu avec l accord de l exploitant de réseau. ou 14

8 5.3.2 Assemblages de tuyaux et systèmes intégrés de conduites Les assemblages qui peuvent être démontés de manière non destructive au moyen d un outil (clé à molette, clé de montage, etc.) sont considérés comme «démontables». Il s agit p. ex. de raccords «union» à vis de rappel, de brides et raccords de tuyaux à paroi lisse démontables. Les assemblages établis au moyen de raccords vissés sont par contre considérés comme «non démontables» car en règle générale les installations correspondantes ne peuvent pas être démontées de manière non destructive Assemblages vissés Les assemblages vissés selon SN EN ou ISO 7-1 (combinaison de filetages intérieurs cylindriques et de filetages extérieurs coniques) sont en principe métalliquement étanches et sont considérés comme étant à haute résistance thermique (HTB) à condition que peu de matériel fibreux (chanvre) et de pâte d étanchéité ne soient utilisés. L utilisation d assemblages à filetage long n est plus admise dans les nouvelles installations. (Longue-vis) 16

9 Raccords soudés Les conduites en acier ne peuvent être soudées que par des soudeurs au bénéfice d une attestation de soudage voir série SN EN 287 : «Qualification des soudeurs. Soudage par fusion» Prescriptions générales de montage Les extrémités des conduites terminées (raccordées ou prêtes à être raccordées) seront obturées de manière étanche (bouchons, capes, brides pleines). Les organes d arrêt (robinets, vannes, clapets, raccords enfichables) ne sont pas considérés comme étanches. 18

10 Conduites cachées ou posées dans des cavités inaccessibles, installations en fausses parois Les raccordements démontables placés dans des cavités inaccessibles sont interdits selon: Point «Les assemblages qui peuvent être démontés de manière non destructive au moyen d un outil (clé à molette, clé de montage, etc.) sont considérés comme «démontables». Il s agit p. ex. de raccords «union» à vis de rappel, de brides et raccords de tuyaux à paroi lisse démontables.» Conduites cachées ou posées dans des cavités inaccessibles, installations en fausses parois Si des conduites sont posées dans des faux-plafonds ou dans d autres domaines inaccessibles, la cavité doit pouvoir être contrôlée avec un appareil de recherche de fuites. C est pourquoi des ouvertures de contrôles adéquates (ouvertures fouineuses) d une section de 10 cm2 au minimum doivent être prévues. Les ouvertures de contrôle qui coupent les séparations anti-feu doivent être conçues avec du matériel qui permet de boucher l ouverture par de la mousse en cas d incendie. 20

11 Conduites cachées ou posées dans des cavités inaccessibles, installations en fausses parois Les conduites de gaz avec une pression de service jusqu à 100 mbar peuvent être posées dans des cavités non aérées lorsqu'elles ne présentent aucun raccord ou lorsqu elles sont soudées ou brasées dur. Il faut porter attention à une protection contre la corrosion adaptée à la situation. Pour les pressions de service supérieures à 100 mbar, les conduites de gaz ne peuvent être installées que dans des gaines techniques ou autres suffisamment ventilées Conduites de gaz dans des gaines techniques Les conduites de gaz peuvent être installées dans la même gaine technique que les autres conduites du bâtiment pour autant qu une ouverture libre vers l extérieur soit prévue tout en haut pour l évacuation de la chaleur et de la fumée. 22

12 1. Uniquement une conduite de gaz dans une gaine aérée Pression < 100mbar Pose autorisée Galva : oui Assemblage par sertissage oui Soudé oui Tuyaux onduleux en acier inoxydable sans raccord oui Uniquement une conduite de gaz dans une gaine non aérée Pression < 100mbar Galva : non Assemblage par sertissage non Soudé oui Tuyaux onduleux en acier inoxydable sans raccord oui 24

13 3. Conduite de gaz et d autres conduites dans la même gaine et ou Pression > 100 mbar Voir point Tube dans faux plafond!technique démontable (cavité accessible) Pose autorisée Galva : oui Assemblage par sertissage oui Soudé oui ouvertures fouineuses d une section de 10 cm2 au minimum doivent être prévues. Tuyaux onduleux en acier inoxydable sans raccord oui 26

14 5. Tube dans plafond non démontable ou cavité Pose autorisée Cavité non aérée Galva non Assemblage par sertissage non Soudé oui Tuyaux onduleux en acier inoxydable sans raccord oui Cavité aérée Galva : oui Assemblage par sertissage oui Soudé oui Tuyaux onduleux en acier inoxydable sans raccord oui Prescriptions supplémentaires de montage pour systèmes intégrés de conduites. La pose dans un tuyau de protection (p. ex. tuyau de protection PE) est autorisée et exigée dans des emplacements où existe un danger de dommage mécanique ; il s agit pourtant de limiter la taille des cavités qui, en cas de fuite, pourraient se remplir de gaz. 28

15 Les installations à gaz non placées dans un local fermé dans des halles d entreposage et parkings à étages doivent satisfaire les exigences suivantes : Des organes d arrêt à déclenchement thermique doivent être placés immédiatement après l introduction dans le parking du bâtiment ; ceux-ci doivent interrompre automatiquement l apport de gaz en cas d incendie Les installations à gaz non placées dans un local fermé dans des halles d entreposage et parkings à étages doivent satisfaire les exigences suivantes : Les tubes en acier et les systèmes intégrés de conduites utilisés doivent être en exécution HTB. Les compteurs de gaz et les régulateurs de pression de gaz doivent également satisfaire les conditions HTB ou alors être assurés par un organe d arrêt à déclenchement thermique placé immédiatement en amont et un organe d arrêt placé à l extérieur de la halle d entreposage ou du parking. 30

16 En cas d'utilisation de tronçons de sécurité et de régulation (rampes à gaz), de compteurs de gaz ou de régulateurs de pression de gaz qui ne remplissent pas les exigences HTB dans des armoires. celles-ci doivent présenter une résistance thermique El 30 (icb) et être aérées vers l extérieur Installations (de chauffage) ne fonctionnant pas au gaz Pour les installations à gaz montées dans des locaux d installation ou de chauffage séparés dans lesquels se trouvent des installations (de chauffage) non alimentées par le gaz et qui Fonctionnent individuellement ou avec des installations (de chauffage) à gaz avec une, il faut observer ce qui suit : puissance totale > 70 kw L installation de gaz doit satisfaire les exigences du domaine de haute température (HTB). Les installations de gaz qui ne remplissent pas les conditions du domaine de haute température (HTB) doivent être sécurisées au moyen d un organe d arrêt à déclenchement thermique situé dans le local d installation ou de chauffage. Si des installations de gaz et des installations (de chauffage) non alimentées par le gaz sont installées ensemble et si un organe d arrêt automatique couplé avec le fonctionnement de l installation de chauffage à gaz est placé dans la conduite d amenée de gaz en amont du local d installation ou de chauffage, il peut être renoncé à une exécution HTB. Les conduites de gaz et les installations qui traversent une chaufferie doivent remplir les exigences HTB ou être sécurisées au moyen d un organe d arrêt à déclenchement thermique. 32

17 Chapitre Méthode de calcul Le calcul de l installation des conduites doit être effectué de telle manière que la perte de charge ne dépasse pas 4,0 mbar. Pression (nominale) d écoulement avant l appareil consommateur de gaz 20,0 mbar 1 Pression d écoulement minimale admise avant l appareil consommateur de gaz 17,4 mbar 2 Vitesse d écoulement maximale dans le tuyau 1 Performances de l appareil consommateur de gaz à une pression d écoulement de 20 mbar (pression nominale) 6,0 m/s Pression d écoulement minimale dans le réseau de distribution 20,0 mbar 3 Pression d écoulement maximale à l aval du régulateur 24,0 mbar 3 2 Pression d écoulement minimale avant l appareil consommateur de gaz avec l accord du gestionnaire du réseau de distribution de gaz 3 La pression d écoulement existante et/ou déclarée pour l installation de gaz doit être demandée au gestionnaire du réseau de distribution de gaz. 34

18 8.2 Méthode de calcul Les conditions suivante sont prise en compte pour la détermination des diamètres de conduites: Pour des pression de distribution jusqu à 24 mbar La pression du gaz en écoulement minimale dans le réseau de distribution; 20 mbar La pression du gaz en écoulement avant l appareil ne doit pas tomber en-dessous de; 17.4 mbar Pertes de charge maximale à partir du réseau de distribution ; 2.6 mbar Vitesse d écoulement maximale dans le tuyau ; 6 m/s Méthode de calcul Les conditions suivante sont prise en compte pour la détermination des diamètres de conduites: Pour des pression de distribution supérieures à 24 mbar La pression maximale du gaz en écoulement à l aval du régulateur; 24 mbar La pression du gaz en écoulement avant l appareil ne doit pas tomber endessous de; 20 mbar Pertes de charge maximale à partir du régulateur ; 4 mbar Vitesse d écoulement maximale dans le tuyau ; 6 m/s 36

19 Chapitre Dispositions techniques particulières de protection incendie relatives aux installations thermiques Locaux d installation Charge Type Installée d appareil < 20 kw Coax Pas d exigences d aménagement Dépendant air ambiant Système d évacuation des gaz de combustion/entrée d air frais indépendant de l air ambiant (co-axial). Pour une puissance > 20 jusqu à70 kw Selon Local EI 30 (icb) Porte EI 30 homologuée AEAI Dispositions techniques de protection incendie pour les locaux d installation Pas d exigences d aménagement si le local est surveillé * Local au moins El 30 (icb), porte El 30 si le local n est pas surveillé * kw Tous Local au moins El 30 (icb), porte EI 30 homologué AEAI Utilisation du local d installation à d autres fins autorisée Les distances de protection incendie doivent être respectées R.A.B Selon Les appareils à gaz indépendants > 70 kw Tous de l air ambiant Local au peuvent être installés en général dans des locaux moins sans ouverture d aération, si on peut exclure toute El 60 (icb) Porte El 30 émanation de produits de combustion dangereux Autres exigences selon dans ce local( conduit d évacuation coaxial). Point Voir chapitre 5 cours IAG Utilisation du local d installation à d autres fins non autorisée * Les locaux «surveillés» sont des locaux constamment habités, au contraire des chambres à coucher, des caves, des entrepôts ou des galetas. 38

20 Montage dans des couloirs qui servent également de chemins de fuite : Les compteurs et la robinetterie gaz ou les organes d arrêt automatique peuvent être installés librement dans une cage d escalier séparée du corridor. Ils doivent présenter une protection mécanique et un marquage explicite. La résistance au feu des portes de communication (entre cage d escalier et couloir) doit être au moins EI 30. Les portes doivent se fermer automatiquement. Emplacement dans la cage d'escalier : Les compteurs et organes d arrêt ou les organes automatiques de fermeture doivent présenter un revêtement résistant au feu EI 30 (icb). Ils doivent être clairement marqués Montage dans des couloirs qui servent également de chemins de fuite : 40

21 PACg CCF - Pile à Combustible Les prescriptions de protection incendie pour le montage de pompes à chaleur à gaz, de CCF et de moteurs à gaz se conforment, en fonction de la charge, aux è Point 9.2 ou (à partir d une charge totale installée de 70 kw). La «charge» pour les pompes à chaleur et les installations de couplage chaleur-force correspond à la charge gaz. Lors de l installation de pompes à chaleur avec des fluides frigorigènes combustibles et/ou toxiques, les normes SN EN 378, parties 1, 3 et 4 ainsi que les directives de protection incendie «Installations thermiques» de l AEAI doivent être respectées. 41 Appareils de cuisson fonctionnant au gaz naturel mobiles, selon certification SSIGE Raccordement par un installateur concessionnaire 42

22 Appareils de cuisson fonctionnant au gaz naturel encastrés, selon certification SSIGE Raccordement par un installateur concessionnaire Exigences requises pour les appareils consommateurs de gaz devant être raccordés Le raccordement personnel d appareils consommateurs de gaz, tels que les cuisinières, les grills de terrasses, etc. par l utilisateur n est admis qu à condition que ces appareils soient déjà pourvus d un «élément de raccordement» adéquat selon DVGW VP Cet élément est un raccord de réduction dans lequel est introduit le mamelon enfichable pourvu de deux bagues toriques du tuyau de gaz de sécurité et peut être assuré sans l aide d un outil avec un «écrou moleté» (écrouraccord moleté). 44

23 Exigences requises pour les appareils consommateurs de gaz devant être raccordés Raccordement avec des tuyaux flexibles de gaz Dans le secteur ménager, à l intérieur des bâtiments, on ne peut utiliser que des tuyaux flexibles métalliques d une longueur maximale de 1,5 m. Pour les applications exclusivement extérieures (p. ex. le raccordement de grills), on peut utiliser des tuyaux flexibles métalliques ou synthétiques avec une longueur maximale de 6,0 m. La pose cachée de tuyaux flexibles de gaz n est pas autorisée 46

24 Tuyaux flexibles de gaz avec raccords à brides ou à vis de rappel, raccords enfichables : Les raccords enfichables avec vanne d arrêt intégrée ne sont pas considérés comme des organes d arrêt. Il s agit dans ce cas de placer un robinet d arrêt supplémentaire avant le tuyau flexible de gaz. 47 Questions? 48

25 Chapitre Apport d air comburant Afin de permettre le fonctionnement sûr des appareils consommateurs de gaz, l alimentation en air comburant suffisant et non perturbé pendant que l appareil est en service doit être assurée. Le débit volumique nécessaire d air comburant pour les appareils consommateurs de gaz dépend de la totalité de la charge installée côté gaz dans le local d installation / local de chauffage L alimentation en air comburant est généralement suffisante lorsque 1,6 m3 d air comburant par heure et par kw de charge parvient au local d installation / local de chauffage d appareils dépendants de l air ambiant. 50

26 Apport d air comburant En principe, on table sur les dispositions suivantes sur une aération naturelle du local d installation / local de chauffage (apport mécanique d air comburant et ventilation des locaux voir Point ). Les indications relatives aux dimensions données se basent sur les hypothèses simplifiées suivantes : alimentation directe depuis l extérieur (le local d installation/ local de chauffage se trouve placé contre le mur extérieur) conduites d aération de max. 3 m de longueur et un changement de direction de 180 (p. ex. 2 coudes de 90 ) au maximum et une section au moins identique à celle des ouvertures d aération Si > voir fournisseur appareil! Ouvertures et conduites d aération Les ouvertures d aération ne doivent pas pouvoir être obturées. La surface de la section doit être de 100 cm 2 au moins. Les données relatives aux dimensions des ouvertures d aération évoquées dans ce chapitre s appliquent à la section libre. La dimension des ouvertures des grilles de recouvrement doit être de 1 cm au moins pour empêcher leur colmatage. L installation des conduites d aération doit être conforme aux prescriptions de protection incendie de l AEAI. 52

27 Fenêtres et portes à joints étanches Des fenêtres et des portes à joints étanches sont de plus en plus souvent installées lors de rénovations d appartements. Si des mesures supplémentaires pour l aération des locaux ne sont pas prises simultanément, le renouvellement de l air dans les locaux d installation / locaux de chauffage pour appareils consommateurs de gaz peut, le cas échéant, être fortement réduit. Ceci doit être particulièrement pris en compte lors de l installation d appareils consommateurs de gaz dépendants de l air ambiant et sans conduit de fumée, tels que les appareils de cuisson (voir également Point ) Entrave à l amenée d air 54

28 Coordination entre toutes les parties intervenantes Les entreprises spécialisées sont invitées à prendre contact en temps utile et avant l installation de ventilations mécaniques avec les distributeurs de gaz ou avec les autorités locales de la protection incendie. voir ) Coordination entre toutes les parties intervenantes Exécution et contrôle L exécution de mesures et le contrôle sur site des influences possibles est de la compétence des distributeurs de gaz : pour les nouvelles installations, les modifications ou extensions d installations de gaz existantes; lorsque le distributeur de gaz est tenu localement d effectuer des contrôles de sécurité périodiques ; lorsque le distributeur de gaz reçoit une annonce concernant une nouvelle installation de ventilation. 56

29 Appareils de Cuisson " 10 kw Usage: Domestique RAS Si local > 10 m 3 et que le local présente des fenêtres et des portes donnant vers l extérieur Appareils de Cuisson > 10 kw " 14 kw Usage: Domestique Si local > 10 m 3 et que le local présente des fenêtres et des portes donnant vers l extérieur Fonctionnement sous hotte d évacuation donnant directement vers l extérieur 58

30 Appareils de Cuisson " 14 kw Usage: Professionnel Fonctionnement sous hotte d évacuation donnant directement vers l extérieur Amenée d air 100 cm x Q Depuis l extérieur Appareils de Cuisson > 14 kw Usage: Domestique Ou Professionnel : vanne magnétique asservie à la hotte obligatoires Amenée d air( ) 100 cm x Q Depuis l extérieur 60

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue Bienvenue Directive G1 Directives SIN Le gaz à Nyon Rénovation But de la présentation : La «nouvelle»g1 Les changements principaux, (non exhaustifs) Donner des pistes pour appliquer ces nouvelles prescriptions

Plus en détail

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Bases légales Les normes et directives suivantes sont à respecter: Norme de protection incendie de l AEAI Directive de protection incendie

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

OCF / KAF OCF / KAF OCF / KAF

OCF / KAF OCF / KAF OCF / KAF Champ d'application 1 La présente directive de protection incendie s'applique à la construction et l'exploitation d'installations thermiques de toute nature et, pour autant que cela ne soit pas réglé ailleurs,

Plus en détail

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Berne, Buchs, Zurich, avril 2012 C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Mesdames, Messieurs, 1. Situation initiale Les températures extrêmement froides de l'hiver

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

Pose de compteurs sur installations nouvelles: points à respecter. Marco Ensch Head of Gas Grid Creos Luxembourg S.A.

Pose de compteurs sur installations nouvelles: points à respecter. Marco Ensch Head of Gas Grid Creos Luxembourg S.A. Pose de compteurs sur installations nouvelles: points à respecter Marco Ensch Head of Gas Grid Creos Luxembourg S.A. Réceptions d installations par Creos, 2013 Installations nouvelles: 1 291 installations

Plus en détail

Mode d emploi CUISINIERE. Sommaire

Mode d emploi CUISINIERE. Sommaire Mode d emploi CUISINIERE rançais, 1 C 35 G1 /HA Sommaire Installation, 2-5 Positionnement et nivellement Raccordement électrique Raccordement gaz Adaptation aux différents types de gaz Données techniques

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

INSTALLATIONS GAZ NATUREL SERVICE DU GAZ RAPPEL PAGE DE GARDE TABLE DES MATIERES

INSTALLATIONS GAZ NATUREL SERVICE DU GAZ RAPPEL PAGE DE GARDE TABLE DES MATIERES FICHES TECHNIQUES INSTALLATIONS GAZ NATUREL SERVICE DU GAZ RAPPEL PAGE DE GARDE "Ces Fiches Techniques constituent des indications pour le travail des installateurs agrées par le service du gaz des Services

Plus en détail

Chaudières neuves systèmes de chauffage à l eau

Chaudières neuves systèmes de chauffage à l eau Chaudières neuves systèmes de chauffage à l eau Respecter les conditions d utilisation ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations = pourquoi? informations complémentaires Cliquez sur

Plus en détail

Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs

Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs Cours pour experts cantonaux en protection incendie 2007 / 2008 Module B Renzo Bianchi Bianchi

Plus en détail

FAQ - Prescriptions de protection incendie AEAI

FAQ - Prescriptions de protection incendie AEAI Norme X Directive Répertoire Note explicative Aide de travail Etat de la technique Titre / Article / Chiffre / Alinéa: 25-03 / chiffre 1 / alinéa 2 Thème: Caractère obligatoire des Directives Gaz G1 et

Plus en détail

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz FICHE TECHNIQUE Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz 2 4 5 CONNAÎTRE > Réseau d eau froide > Réseau d eau chaude > Réseau de gaz REGARDER > Réseau d eau ENTRETENIR - AMÉLIORER > Contrat d entretien

Plus en détail

Version consolidée au 6 janvier 2015

Version consolidée au 6 janvier 2015 Le 6 janvier 2015 ARRETE Arrêté du 2 août 1977 relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz combustible et d hydrocarbures liquéfiés situés à l intérieur des bâtiments

Plus en détail

T e c h n i q u e GAZ. Guide d auto-inspection. Code de construction du Québec Chapitre II. CAN/CSA-B149.1-10 (modifié)

T e c h n i q u e GAZ. Guide d auto-inspection. Code de construction du Québec Chapitre II. CAN/CSA-B149.1-10 (modifié) Code de construction du Québec Chapitre II T e c h n i q u e GAZ CAN/CSA-B149.1-10 (modifié) TABLE DES MATIÈRES Alimentation en gaz... 2 Dégagements minimaux et emplacements... 5 Approvisionnement d air...

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D AUTORISATION

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D AUTORISATION Domaine de la prévention Etablissement cantonal d assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes Annexe 7 Dispositions communes Contenu de la présentation 1. Introduction à la problématique 2. Principes généraux

Plus en détail

Instructions d installation

Instructions d installation Instructions d installation Dessus de cuisinière au gaz KM 320 G Lisez ces instructions avant d installer ou d utiliser ces appareils pour prévenir les accidents etéviter de les endommager. l M.-Nr. 05

Plus en détail

HDAa. LIGHTSTRIPS Système de chauffage et de refroidissement au plafond. HDAa. LIGHTSTRIPS LIGHTSTRIPS est le panneau super-léger par excellence.

HDAa. LIGHTSTRIPS Système de chauffage et de refroidissement au plafond. HDAa. LIGHTSTRIPS LIGHTSTRIPS est le panneau super-léger par excellence. LIGHTSTRIPS Système de chauffage et de refroidissement au plafond LIGHTSTRIPS LIGHTSTRIPS est le panneau super-léger par excellence. LIGHTSTRIPS est un système préfabriqué de refroidissement/chauffage,

Plus en détail

Voies d évacuation et de sauvetage

Voies d évacuation et de sauvetage Institut de Sécurité Voies d évacuation et de sauvetage Jean-Paul Bassin Institut de Sécurité Institut de Sécurité INSTITUT SUISSE DE PROMOTION DE LA SÉCURITÉ Evacuation_Lignum_2010 1 Histoire 1995 1945

Plus en détail

Consignes pour l évacuation des fumées

Consignes pour l évacuation des fumées Consignes pour l évacuation des fumées Chaudière gaz à condensation 6 720 619 607-00.1O ogamax plus GB072-14 GB072-24 GB072-24K Pour le professionnel ire attentivement avant le montage et l entretien SVP.

Plus en détail

Régulateurs de Type B, BCH, R, H, BE, BCHE

Régulateurs de Type B, BCH, R, H, BE, BCHE s de Type B, BCH, R, H, BE, BCHE K00 K01 K02 RÉGULATEURS DOMESTIQUES POUR FLUIDES GAZEUX K03 s TYPE B s domestiques pour fluides gazeux UTILISATIONS Immeuble collectif Maison individuelle Branchement Enterrable

Plus en détail

Directive Aération des cages d ascenseur

Directive Aération des cages d ascenseur Directive Aération des cages d ascenseur 1 OBJET DE CETTE DIRECTIVE Les installations d ascenseurs dans des immeubles chauffés provoquent souvent des pertes thermiques supplémentaires du fait de lacunes

Plus en détail

La Réfrigération mécanique. Journée de consultation sur les systèmes de réfrigération dans les arénas et clubs de curling

La Réfrigération mécanique. Journée de consultation sur les systèmes de réfrigération dans les arénas et clubs de curling La Réfrigération mécanique Journée de consultation sur les systèmes de réfrigération dans les arénas et clubs de curling Par : Madiha Kotb, ingénieure, Régie du bâtiment du Québec Date : 9 décembre 2010

Plus en détail

18 juin 2015. Cadre légal et normatif

18 juin 2015. Cadre légal et normatif 18 juin 2015 Cadre légal et normatif Pourquoi DONNER LES CLES Pour le citoyen - Quelles sont ses obligations légales? - Quelle norme lui apportera un plus? Pour le CPI - En pratique, comment la législation

Plus en détail

Réglementation gaz dans les bâtiments d habitation

Réglementation gaz dans les bâtiments d habitation Réglementation gaz dans les bâtiments d habitation par André MEYER Ingénieur de l École Nationale d Ingénieurs de Saint-Étienne Chef de la Division Technique Gaz de France Direction Commerciale-CeGIBAT

Plus en détail

Modifications au Code d installation B-149.1-10

Modifications au Code d installation B-149.1-10 Modifications au Code d installation B-149.1-10 En vigueur le 31 juillet 2010 Charles Côté Ing. Conseiller technique Groupe DATECH Présentation ASPE 5 octobre 2010 Plan de la présentation 1. Formalités

Plus en détail

FRANCE 2006 T2. Catalogue Tarif

FRANCE 2006 T2. Catalogue Tarif FRANCE 2006 T2 Catalogue Tarif Foyer acier vitrifié Foyer acier AquaMini RVC AquaWind RSC AquaPlus BSCV AquaPlus BSCV G CHAUDIÈRES VENTOUSE FIOUL THERMITAL Gamme chaudières fioul ventouse 16 Permet à la

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure de GAZ

Etat de l Installation Intérieure de GAZ 5 Square Pierre Béziat - 33150 CENON Bureau de Controle Girondin Tél. : 0556865656 Fax : 0556860832 Email : bureau-controlegirondin@wanadoo.fr Site web : Code NAF : 7120B N TVA : FR2941836588800027 N RCS

Plus en détail

OCF / KAF 01.06.2011

OCF / KAF 01.06.2011 01.06.2011 Détecteurs Lampe témoin Centrale, tableau de rappel Feu flash Signal acoustique Dispositif manuel de déclanchement Arrêt du signal acoustique et activation de la 2ème temporisation Détection

Plus en détail

TECHNIQUE DE CHEMINEES TRAITEMENT DES FUMEES PROTECTION INCENDIE. Prescriptions suisses de protection AEAI

TECHNIQUE DE CHEMINEES TRAITEMENT DES FUMEES PROTECTION INCENDIE. Prescriptions suisses de protection AEAI 2015 TECHNIQUE DE CHEMINEES TRAITEMENT DES FUMEES PROTECTION INCENDIE Prescriptions suisses de protection AEAI SOMMAIRE PRODUIT N HOMOLOGATION PAGE DP-SPGI N 14380 3-5 DP-SPG N 14382 6-8 DPC N 19791 9-11

Plus en détail

Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale. Allocation de Déménagement-installation et d Intervention dans le Loyer (ADIL)

Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale. Allocation de Déménagement-installation et d Intervention dans le Loyer (ADIL) Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale Administration de l Aménagement du Territoire et du Logement Direction du Logement Allocation de Déménagement-installation et d Intervention dans le Loyer (ADIL)

Plus en détail

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A.

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. CHAUFFAGE URBAIN SOCIETE CHAMBERIENNE DE DISTRIBUTION DE CHALEUR SCDC CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. SIEBENBOUR SOMMAIRE

Plus en détail

Protection contre l incendie

Protection contre l incendie Protection contre l incendie Prévient les risques d incendie Point de fusion > 1000 C Solutions Flumroc pour la protection incendie. La force naturelle de la pierre Protection contre l incendie Introduction

Plus en détail

D INSTALLATION VOTRE INSTALLATION GAZ EN 2 TEMPS 3 MOUVEMENTS MANUEL

D INSTALLATION VOTRE INSTALLATION GAZ EN 2 TEMPS 3 MOUVEMENTS MANUEL FR VOTRE INSTALLATION GAZ EN 2 TEMPS 3 MOUVEMENTS ATG-PLT 006-00 KITS DE TUYAUX ONDULEUX PLIABLES EN ACIER INOXYDABLE POUR LE GAZ DANS LES BÂTIMENTS MANUEL D INSTALLATION CONCEPTION FRANÇAISE Un produit

Plus en détail

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr Aide-mémoire Résidentiel Depuis plus de 30 ans, EGIBAT conseille les professionnels du gaz et du bâtiment sur les sujets techniques et réglementaires. Édition 201 1977 é Édition 201 Avec cette nouvelle

Plus en détail

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Ventilation générale des bâtiments : concepts techniques et applications pratiques dans les immeubles de logements Martial Götz Présentation du : 19.11.2015

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

Chauffages à pellets

Chauffages à pellets Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane 1 1. Définition LPG On entend par LPG (Liquefied Petroleum Gas) du BUTANE, PROPANE et leurs

Plus en détail

Chaufferie au gaz Puissance > 2 mw p. 135. Chaufferie au gaz Puissance < 2mW p. 136

Chaufferie au gaz Puissance > 2 mw p. 135. Chaufferie au gaz Puissance < 2mW p. 136 S O M M A I R E Filtage - Généralité Gaz p. 132 Conduites Montantes p. 134 Chaufferie au gaz Puissance > 2 mw p. 135 Chaufferie au gaz Puissance < 2mW p. 136 Grandes cuisines des ERP p. 137 Comptage p.

Plus en détail

Fiche commerciale. Cuisine Pro. PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré. www.france-air.com

Fiche commerciale. Cuisine Pro. PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré. www.france-air.com Fiche commerciale Cuisine Pro PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré Cuisine Pro Direct @ccess PyroSafe : Système de détection et d extinction incendie pour cuisine La réglementation

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL

NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL MODULONOX NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL Type : B23 Catégorie : I 2Esi Pays destinataire : FR Appareil conforme aux directives

Plus en détail

Commission pour la technique de construction

Commission pour la technique de construction Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Commission pour la technique de Récapitulation des concordances admissibles entre la classification

Plus en détail

LE GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE ;

LE GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE ; Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale déterminant les exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d équipement des logements. LE GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

Plus en détail

CCTBsa - bureau technique sanitaire

CCTBsa - bureau technique sanitaire Suivi Page 1 Descriptif sanitaire CCTBsa - bureau technique sanitaire certifié ISO 9000 depuis 2001 par SGS. technique@cctb.ch - www.cctb.ch - +41 021 965 62 90 Mise aux normes de laboratoires. soumission

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure de GAZ

Etat de l Installation Intérieure de GAZ SCP Olivier CAZAUX Géomètre Expert Inscription au tableau de l'ordre sous le n 2007A10 0001 Lotissement VRD Projets d'urbanisme et d'aménagement de zone Copropriété Diagnostics immobiliers - Expertise

Plus en détail

«Regudis W-HTU» Stations d appartement

«Regudis W-HTU» Stations d appartement Information technique Descriptif du cahier des charges: Les stations d appartement Oventrop «Regudis W-HTU» s utilisent pour l alimentation d appartements individuels en eau de chauffage, eau chaude sanitaire

Plus en détail

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH)

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH) FICHES TECHNIQUES N QUESTION (1) DATE DE VALIDATION COMMISSION OBJET 07-03-001 23 novembre 2007 Classement des bâtiments d habitation Bâtiments d habitation de la 3e famille A 07-03-002 23 novembre 2007

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Systèmes d Aspiration. Centralisée. www.sachvac.com. d nstallation

Systèmes d Aspiration. Centralisée. www.sachvac.com. d nstallation Systèmes d Aspiration Centralisée www.sachvac.com d nstallation INDEX MANUEL D INSTALLATION COMMENT PLANIFIER LE SYSTÈME? 1. COMMENT FONCTIONNE LE SYSTÈME D ASPIRATION? PAG. 1 2. QUELS SONT LES BESOINS

Plus en détail

made in Italy C 310-01 Nias condensing Chaudières murales à condensation avec ballon à accumulation EMEA

made in Italy C 310-01 Nias condensing Chaudières murales à condensation avec ballon à accumulation EMEA C 310-01 made in Italy Nias condensing Chaudières murales à condensation avec ballon à accumulation FR EMEA Chaudières murales à condensation avec ballon à accumulation Nias CONDENSING Haut rendement Faibles

Plus en détail

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 «Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires» Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en

Plus en détail

Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier

Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier Cours pour experts cantonaux en protection incendie Module B Renzo Bianchi Bianchi Conseils S.à.r.l. Berthoud Table des matières

Plus en détail

FTA 10/05-C Page 1 sur 5

FTA 10/05-C Page 1 sur 5 FTA 10/05-C Page 1 sur 5 FICHE TECHNIQUE FTA/10/05-C Robinets à membrane. Date d approbation : 16 mai 2013 Nombre de pages : 5 NOTES PRELIMINAIRES 1) S'il est fait mention de normes, de plans types, de

Plus en détail

Chauffages à pellets

Chauffages à pellets Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

CPI 14 Mesures de protection incendie pour hébergements de requérants d asile

CPI 14 Mesures de protection incendie pour hébergements de requérants d asile CPI 14 Mesures de protection incendie pour hébergements de requérants d asile Commentaire de protection incendie de l Assurance immobilière Berne (AIB) Édition 09/2012 Contenu 1 Champ d application...

Plus en détail

Sferaco 90 rue du Ruisseau 38297 St Quentin Fallavier Tél : 04.74.94.15.90 Fax : 04.74.95.62.08 Internet : www.sferaco.fr

Sferaco 90 rue du Ruisseau 38297 St Quentin Fallavier Tél : 04.74.94.15.90 Fax : 04.74.95.62.08 Internet : www.sferaco.fr Dimensions : Raccordement : Température Mini : Température Maxi : DN 1/2" à 1" Mâle, cannelé + 0 C + 60 C Pression Maxi : 16 Bars Caractéristiques : Avec raccord au nez Brise jet incorporé ( Sauf Ref.682

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1 MULTIWIND Réversible 5,3 kw Notice d installation et d utilisation NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1 Vous venez d acquérir pour votre plus grand confort un climatiseur MULTIWIND

Plus en détail

EQUIPEMENTS CLAPET PARE FLAMME 85-30

EQUIPEMENTS CLAPET PARE FLAMME 85-30 EQUIPEMENTS CLAPET PARE FLAMME 85-30 Arrête les retours de flamme Montage sur canalisation après détente Grand débit Basse pression En laiton Compatibilité avec les gaz Les clapets pare flammes 85-30 sont

Plus en détail

Systèmes d aspiration pour plan de travail

Systèmes d aspiration pour plan de travail Systèmes d aspiration pour plan de travail Les systèmes d aspiration Nederman pour plan de travail peuvent être utilisés dans tout type d environnement en partant des postes d assemblage où des fumées

Plus en détail

Régulateurs automoteurs combinés pour pression différentielle, débit et température

Régulateurs automoteurs combinés pour pression différentielle, débit et température Régulateurs automoteurs combinés pour pression différentielle, débit et température Application Régulateurs pour installations de chauffage à distance, thermogénérateurs, échangeurs thermiques et autres

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR POUJOULAT POUR PLUS DE PERFORMANCE POUR L AVENIR > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB..

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Les ballons d eau chaude électriques à circuit fermé HAJDU sont créés pour fournir de l eau chaude

Plus en détail

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative A n n e x e 1 Annexe 1 1.2.1 hauteur d un bâtiment La hauteur h d'un

Plus en détail

Murs en maçonnerie. de terre cuite. Résistance au feu des maçonneries de briques. Fédération Belge de la Brique

Murs en maçonnerie. de terre cuite. Résistance au feu des maçonneries de briques. Fédération Belge de la Brique Murs en maçonnerie de terre cuite Fédération Belge de la Brique Rue des Chartreux, 19 bte 19-1000 Bruxelles tél. 00 32 (0)2 511 25 81 fax. 00 32 (0)2 513 26 40 www.brique.be Résistance au feu des maçonneries

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION

GUIDE D INSTALLATION Tuyau PLT Raccords manuels GUIDE D INSTALLATION GAMME KIT "PLT" TUYAUX ONDULEUX PLIABLES EN ACIER INOXYDABLE Le système FlexiKIT est composé de couronnes de tuyau pliable en acier inoxydable revêtu d une

Plus en détail

COMMUNE DE MONTANA REGLEMENT DU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT I. DISPOSITIONS GENERALES

COMMUNE DE MONTANA REGLEMENT DU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT I. DISPOSITIONS GENERALES COMMUNE DE MONTANA REGLEMENT DU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT I. DISPOSITIONS GENERALES Article 1 La commune de Montana décide l établissement d un plan du réseau général d assainissement. Article 2 Tous

Plus en détail

Installations aérauliques

Installations aérauliques Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Installations aérauliques 01.01.2015

Plus en détail

DN 3/8" à 4" Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration fine

DN 3/8 à 4 Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration fine Dimensions : Raccordement : Température Mini : Température Maxi : DN 3/8" à 4" Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration

Plus en détail

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION TRAITEMENT D AIRD ET VENTILATION D1 Sommaire Section 7 Traitement d air d et ventilation Articles CH 28 à CH 43 - CH 28 - Définitions - CH 29 à CH 40 Sous-section section 1 : Ventilation de confort - CH

Plus en détail

L article R 123-2 du Code de

L article R 123-2 du Code de ÉTANCHÉITÉ.INFO #40 décembre 2013 TECHNIQUE 29 Réglementation ERP Désenfumage des ERP : des règles générales complétées par des spécificités liées au type d exploitation Selon la taille et la nature de

Plus en détail

PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE

PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE La ventilation haute performance pour le confort de l habitat Votre fournisseur spécialisé en systèmes complets de VMC double flux Principe du puits canadien hydraulique Brink

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet 832.314.12 du 5 avril 1966 (Etat le 1 er mai 1966) Le Conseil

Plus en détail

CHAUDIÈRE TIRAGE NATUREL - CHAUDIÈRE ÉTANCHE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ RACCORDER CRÉER TUBER GUIDE POUJOULAT

CHAUDIÈRE TIRAGE NATUREL - CHAUDIÈRE ÉTANCHE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ RACCORDER CRÉER TUBER GUIDE POUJOULAT CHAUDIÈRE TIRAGE NATUREL - CHAUDIÈRE ÉTANCHE RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds, lisses,

Plus en détail

Installations aérauliques

Installations aérauliques Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Installations aérauliques 26.03.2003

Plus en détail

Nouvelles prescriptions de protection incendie pour bâtiments

Nouvelles prescriptions de protection incendie pour bâtiments Nouvelles prescriptions de protection incendie pour bâtiments Texte Walter Schläpfer* Illustrations Association PSE Suisse Photos Gebr. Accoto GmbH Depuis le 1 e janvier 2015, le secteur du bâtiment connaît

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL EN MATIERE DE SECURITE INCENDIE

REGLEMENT COMMUNAL EN MATIERE DE SECURITE INCENDIE REGLEMENT COMMUNAL EN MATIERE DE SECURITE INCENDIE Adopté par le Conseil communal en séance du 17 février 2014 CHAPITRE I - SECURITE 1. Installations électriques 1.1. Les installations électriques qui

Plus en détail

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE INDUSTRIE PERSONNALISATION DOSSIER DE PRESSE DU 13 au 16 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE SALON 2014 INDUSTRIE PERSONNALISATION INNOVATIONS CHEMINÉ E S POUJOULAT Cheminées Poujoulat présente au Concours de

Plus en détail

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie La nouvelle réglementation concernant la réaction au feu (Annexe 5 AR 12/07/2012). Prescriptions concernant les traversées résistantes

Plus en détail

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Présentation basé sur le Guide d intégration du gaz naturel à un bâtiment Par Serge Rivard, Formateur, École des Technologies Gazières 11 novembre

Plus en détail

Avis technique FEBUPRO relatif aux prescriptions de la deuxième édition de la norme NBN D51-006

Avis technique FEBUPRO relatif aux prescriptions de la deuxième édition de la norme NBN D51-006 1/1 22-12-2011 AVIS TECHNIQUE CERGA: 11-04 Avis technique FEBUPRO relatif aux prescriptions de la deuxième édition de la norme NBN D51-006 1 Objet et champ d'application - Cet avis concerne la norme NBN

Plus en détail

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4 ETUDE RELATIVE À LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET DES EXPLOSIONS À JOINDRE À TOUTE DEMANDE DE PERMIS D URBANISME OU UNIQUE RELATIVE AUX BÂTIMENTS VISÉS À L ARTICLE 1 DU RÈGLEMENT COMMUNAL DU 25/05/2010 ENTRÉ

Plus en détail

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur 1. GENERALITES L'ensemble doit satisfaire aux normes suivantes: NBN D 50.001 NBN EN 308 Exigences PEB NBN S 01-400-1 (confort acoustique) Réglementation

Plus en détail

Schiedel ICS. Liste des Prix 2014. Système multifunctionnel de conduit de fumée double paroi, en acier inox.

Schiedel ICS. Liste des Prix 2014. Système multifunctionnel de conduit de fumée double paroi, en acier inox. Schiedel ICS. Liste des Prix 2014. Système multifunctionnel de conduit de fumée double paroi, en acier inox. Ganztec. Le Nom pour conduit de fumée. Leader en Suisse-pour conduits de fumée en céramique

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU DE GAZ POUR L'INSTALLATION D'UN CHAUFFAGE (ou d'autres appareils)

FORMULAIRE DE DEMANDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU DE GAZ POUR L'INSTALLATION D'UN CHAUFFAGE (ou d'autres appareils) Cette autorisation ne remplace pas l'avis officiel d'installation! FORMULAIRE DE DEMANDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU DE GAZ POUR L'INSTALLATION D'UN CHAUFFAGE (ou d'autres appareils) Propriétaire du bâtiment

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail