Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière"

Transcription

1 Conception et construction des ouvrages gaz Club de la Performance Immobilière Novembre 2014

2 RT2012 et arrêté 2 Aout 77 Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments Arrêté du 2 août 1977 relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux installations combustibles et d hydrocarbures liquéfiés situés à l intérieur des bâtiments d habitation ou de leurs dépendances (V consolidée au 21 juin 2009)

3 Arrêté du 26 octobre 2010 Arrêté du 2 août 1977 Immeuble collectif Maison individuelle Maison individuelle Maison individuelle Maison individuelle Maison individuelle

4 Immeuble collectif + individuel Immeuble collectif Immeuble collectif Immeuble collectif + individuel

5 Etude de différentes configurations En neuf : C0 : Immeuble classique accès par cage d escalier C1 : Immeubles individuels groupés en bande sur terrain clôturé C2 : 3 ensembles de 3 immeubles individuels accolés sur terrain non clôturé C3 : Immeuble collectif sur terrain ouvert Absence de parties communes et accès indépendant par logement C4 : Petits immeubles collectifs (2 logements; R+1), accolés (en bande), avec entrée indépendante C5 : 3 Bâtiments R+2 entrées indépendantes (21 logements) C6 : Petits collectifs sans communs (4 logements ) illustration nécessité de s y prendre à l avance C7 : Petits ensemble de 4 logements C8 : Lotissement mixte Collectifs + Individuels sur Parking C9 : Maisons individuelles sur Parking C10 : Ensemble de bâtiments collectifs de 2 ou 3 appartements (R+1,R+2) C11 : ensemble de bâtiments collectifs et individuels desservis par une cours intérieure C12 : Ensemble de bâtiments collectifs et individuels En existant E1 : Immeuble collectif sur terrain clôturé Absence de parties communes (ou partielles) et accès indépendant par logement E2 : Immeuble existant 8 logements R+3 passant au gaz vidéo E3 : Transformation d une ancienne usine en loft : 15 logements accolés et 2 appartements

6 C0 : Immeuble classique R+5 Une cage d escalier Accès : sur domaine public

7 C0 : Solutions possible : Configuration : immeubles collectif R+5 Desserte par une CI + CM Branchement collectif et OCG puis CI (éventuellement en parking), CM en gaine

8 C1 : 3 Immeubles individuels groupés sur terrain fermé Création d une SCI sur un terrain pour construction 3 immeubles individuels accolés Accès : cour intérieure fermée par un portail

9 C1 : Solutions possibles : Configuration : immeubles individuels groupés en bande classe : 2eme famille Construction de 3 branchements individuels en façade: Extension PE 63mm MPB dans la cour et construction 3 branchements individuels avec pose S2400 en façade de chaque logement. Solution conforme et préconisée, difficulté sur l accessibilité des 13.1 (boite à clé..) Construction de 3 branchements individuels en limite de domaine public: Construction 3 branchements individuels accolés avec pose de 3 coffrets S2400 en limite de domaine public. Solution acceptable (pb des conventions pour les liaisons intérieures) Construction d une CI et 3 branchements particuliers extérieurs : Coffrets individuels S2400 équipés BP et alimentés par une CI enterrée (PE) avec coffret coupure/détente (S22) en limite de domaine public. Solution non conforme, ce n est pas un collectif Pose d un PTGE en limite de propriété : Construction d un branchement collectif alimentant un PTGE placé en limite de copropriété Solution non conforme : ce n est pas un collectif

10 C2 : 3 ensembles de 3 immeubles individuels accolés Pas de terrains privatifs

11 C2 : Solutions possibles Configuration : immeubles individuels groupés en bande classé 1 ère famille (si uniquement RDC) ou 2 ème famille Construction de branchements individuels face à chaque logement: Extension PE 63mm MPB et pour chaque ilot : construction 3 branchements individuels avec pose de coffrets S2400 encastrés ou accolés à la façade de chaque logement Solution conforme (risque de clôture dans l avenir..) Construction de 3 branchements individuels regroupés pour chaque ilot: Construction 3 branchements individuels accolés avec pose de 3 coffrets S2400 sur socle, ou encastrés dans un muret technique, devant chaque ilot Solution possible pour des configurations de petite taille (repérage OCI obligatoire) Pose d un PTGE à proximité de chaque ilot : Construction d un branchement collectif alimentant un PTGE pour chaque ilot Solution non conforme : ce n est pas un collectif

12 C3 : Immeuble collectif sur terrain ouvert et accès indépendant par logement Alimentation de 3 petits immeubles collectifs accolés R+2 avec façades nord et sud sur deux rues différentes Absence de parties communes et accès indépendant pour chaque logement 5 logements/immeuble: (3 duplex au RDC et R+1) + (2 logements au R+2)

13 C3 : Solutions possibles Configuration : Habitation collective comportant au plus 3 étages sur RDC classée en 2 ème famille Construction d un branchement alimentant un PTGE contre le bâtiment PTGE BP accolé au bâtiment et alimenté par une CI enterrée avec coffret coupure/détente (S22) en limite propriété. Solution conforme Construction d un branchement alimentant un coffret coupure détente encastré ou accolé à un Placard technique maçonné contre le bâtiment : Placard technique maçonné ouvrant sur l extérieur du bâtiment et alimenté par une CI enterrée avec coffret coupure/détente (S22) en limite propriété Solution conforme Pose d un PTGE en limite de propriété : Construction d un branchement collectif alimentant un PTGE en limite de propriété Solution non autorisée Construction de 3 branchements individuels en façade avant et 2 en façade arrière: Solution non conforme, Dans un collectif il faut un branchement collectif pour l immeuble ou par cage d escalier

14 C4 Petits immeubles collectifs (2 logements; R+1), accolés (en bande), avec entrée indépendante/logement sans parties communes intérieures

15 C4 : Solutions possibles Configuration : Habitation collective comportant au plus 3 étages sur RDC classée en 2 ème famille Construction de plusieurs branchements alimentant des S300 double comptage contre chaque bâtiment Solution conforme préconisée : On considère chaque bloc comme un immeuble indépendant (suivant configuration,dans l exemple chaque bloc est décalé et le BRC est bien identifié à chaque immeuble) Construction d un branchement alimentant un PTGE contre le bâtiment Construction d un branchement collectif alimentant un PTGE en limite de propriété Solution possible Pose d un PTGE en limite de propriété : Construction d un branchement collectif alimentant un PTGE en limite de propriété Solution non autorisée

16 C4 : Exemple coffret double comptage

17 C5 : 3 Bâtiments R+2 entrées indépendantes

18 C5 : 3 Bâtiments R+2 entrées indépendantes Alimentation de 21 logements avec la répartition suivante : Bâtiment A = 8 logements RDC : 4 entrées indépendantes niveau 1 : 4 entrées sur passerelle Bâtiment C = 2 logements au RDC : caves niveau 1 : 1 entrée sur l escalier C niveau 2 : 1 entrée sur l escalier C Bâtiment B = 11 logements RDC : 4 entrées indépendantes niveau 1 : 1 entrée sur l escalier C + 3 entrées sur l escalier B niveau 2 : 1 entrée sur l escalier C + 2 entrées sur l escalier B

19 C5 : Solutions possibles Configuration : 2 ou 3 Habitations collectives comportant au plus 3 étages sur RDC classée en 2 ème famille 2 bâtiments (C et B) partagent un même accès et peuvent être assimilés à un bâtiment avec 2 cages d escalier Construction de 3 branchements collectifs et 3 PTGE ou placard technique maçonné Solution possible : On place un PCTG à proximité de caque escalier extérieur. Ce qui permet de respecter les 10 compteurs max par PCTG et la logique d un 13.1 par cage d escalier

20

21 C6 : Petits collectifs (4 logements )

22 C6 Plan de Masse

23 C6 : Solutions possibles Configuration : Habitation collective comportant au plus 3 étages sur RDC classée en 2 ème famille Construction d un Placard technique maçonné à l intérieur dans le bâtiment (ouvrant sur hall d entré): Placard technique maçonné ouvrant sur l extérieur du bâtiment et alimenté par une CI enterrée avec coffret coupure/détente (S22) en limite propriété Solution conforme et optimisée Construction d un branchement alimentant un PTGE contre le bâtiment PTGE BP ou MPB accolé au bâtiment Solution conforme Construction d un branchement et Placard technique maçonné contre le bâtiment : Placard technique maçonné ouvrant sur l extérieur du bâtiment Solution conforme mais non optimisée Le travail en amont assure la réussite du chantier

24 C7 : Petits ensemble de 4 logements

25 C7 : Solutions possibles Configuration : 4 maisons individuelles au sens de l arrêté du 2 Août 77. Particularité un espace commun Construction d un Placard technique maçonné à l intérieur dans le bâtiment (ouvrant sur hall d entré): Placard technique maçonné ouvrant sur l extérieur du bâtiment et alimenté par une CI enterrée avec coffret coupure/détente (S22) en limite propriété Solution possible (avantage esthétique et un seul OCG ) Construction d un branchement alimentant un PTGE contre le bâtiment PTGE BP ou MPB accolé au bâtiment Solution possible (avantage un seul OCG) Construction de 4 branchements individuels regroupés : Construction 4 branchements individuels accolés avec pose de coffrets S2400 sur socle, Solution possible (repérage OCI obligatoire) Construction de 2 branchements alimentant des S300 double comptage contre chaque bâtiment Solution possible

26 C7 : Exemple Placard Technique

27 C7 : Exemple Placard Technique

28 C7 : Exemple Placard Technique

29 C8 : Lotissement 10 Maisons individuelles + collectifs (45 logements) sur Parking

30 C8 : Solutions possibles Configuration : Habitations individuelles classée en 1 ème famille + Habitation collective comportant au plus 3 étages sur RDC classée en 2 ème famille Desserte comme un lotissement avec des Branchements individuels et Une CM par cage d escalier: Réseau intérieur en caniveau, BC + CI + CM par immeuble, et BI pour les individuels Solution conforme à préconiser Desserte par une CI Branchement collectif et OCG puis CI en parking, CM en immeuble et CI avec OCI devant chaque immeuble individuel Solution conforme

31 C8 : Exemple Caniveau pour canalisation gaz

32 C9 : 47 Maisons individuelles sur Parking

33 C9 : 47 Maisons individuelles sur Parking, solutions possibles Extension de réseau par ilot de pavillons en caniveau technique (profondeur minimum requise 30cm) solution conforme Création de brt collectifs avec CI en sous sol : solution non possible car il n y a pas de collectif Armoire de regroupement comptage par ilot de pavillons = solution acceptable si impossibilité de poser un réseau limitation à un placard technique par ilot, pose des tiges après compteur dans des caniveaux

34 C10 : ensemble de bâtiments collectifs de 2 ou 3 appartements (R+1,R+2)

35 C10 : ensemble de bâtiments collectifs de 2 ou 3 appartements (R+1,R+2)

36 C10 : Solutions possibles Construction de plusieurs branchements alimentant des S300 double comptage contre chaque bâtiment de 2 logements Solution conforme : respect des distances par rapport au ouvrants à bien intégrer Construction d un branchement alimentant un PTGE contre le bâtiment pour les immeubles de 3 logements Construction d un branchement collectif alimentant un PTGE en limite de propriété Solution conforme : respect des distances par rapport aux ouvrants à bien intégrer Rmq si l on souhaite utiliser l espace sous les escaliers pour placer les compteurs (coffret PTGE, placard maçonné ), il convient de réaliser la détente en amont alimentation par une CI enterrée avec coffret coupure/détente (S22) en limite propriété Solution conforme

37 C11 : ensemble de bâtiments collectifs et individuels desservis par une cours intérieure Branchement sur réseau Bp Ac168 Réalisation CI en Acier dans parking et en Pe dans partie végétalisée+8 branchements bp

38 C11 : Plan de masse

39 Réalisation d un réseau Point particulier à vérifier C11 : Solutions possibles 1. Sur la traversée du porche il faut vérifier que la longueur est < 40 m (RSDG 5) 2. Sur le branchement, le point le plus contraignant est la présence d un régulateur qu il n est pas possible de placer sous une partie couverte : 1. Si les coffrets sont placés dans des parties «non couverte», il est possible de placer un coffret détente comptage et de faire le branchement en PE (jusqu à 1m de la façade) 2. Si les coffrets sont placés sous une partie «couverte» il est possible de placer un compteur (espace commun aéré) mais pas le régulateur, une solution est alors de séparer détente et comptage (la détente sous coffret enterré par ex dans un espace non couvert et compteur en coffret classique sur le mur) 3. Une autre possibilité est de réaliser un îlot BP

40 C12 : ensemble de bâtiments collectifs et individuels CFAFG L exploitation et la reproduction de ce document est strictement interdite

41 C12 : ensemble de bâtiments collectifs et individuels Ensemble composé de logements individuels (accès directs sur l extérieur) De logements intermédiaires (accès direct sur l extérieur où à partir d une coursive) Des logements collectifs (accès par un espace intérieur commun) Desserte gaz à partir d un réseau dans l ilot central puis par des branchements individuels et collectifs

42 E1 : Immeuble collectif sur terrain clôturé et accès indépendant par logement Réaménagement d un ancien petit hôtel en immeuble collectif avec des entrées indépendantes pour les logements : absence de parties communes intérieures

43 E1 : Solutions possibles Configuration : Habitation collective comportant au plus 3 étages sur RDC classée en 2 ème famille Construction d une CI extérieure et PTGE contre le bâtiment : PTGE BP accolé au bâtiment et alimenté par une CI enterrée avec coffret coupure/détente (S22) en limite propriété. Solution conforme Construction d une CI extérieure et Placard technique maçonné contre le bâtiment : Placard technique maçonné ouvrant sur l extérieur du bâtiment et alimenté par une CI enterrée avec coffret coupure/détente (S22) en limite propriété Solution conforme Pose d un PTGE en limite de propriété : Construction d un branchement collectif alimentant un PTGE en limite de propriété Solution non autorisée

44 E2 : Collectif existant R+3 8 logements Ventilation Haute 8 Cuisines Ventilation basse

45 E2 : Solutions possibles Configuration : Habitation collective comportant au plus 3 étages sur RDC classée en 2 ème famille Construction d une CI extérieure et PTGE contre le bâtiment : PTGE MPB/BP accolé au bâtiment. Solution conforme Construction d une CI extérieure et Placard technique maçonné contre le bâtiment : Placard technique maçonné ouvrant sur l extérieur du bâtiment Solution conforme (s assurer de l accessibilité de l OCG) Idée innovante : Conduit ventilé pour le PTGE qui sert également au passage des tiges après compteurs

46 E2 : détail solution 46 Cuisine Cuisine Pénétrations étanches des branchements particuliers depuis le PTGE. Dans le conduit ventilé

47 E3 : Transformation d une ancienne usine en loft : 15 logements accolés et 2 appartements

48 Merci de votre attention 4 8

49 Annexe : le prescrit GrDF REAL décembre

Région Sud Ouest Délégation Marché d Affaires

Région Sud Ouest Délégation Marché d Affaires Région Sud Ouest Délégation Marché d Affaires Juin 2015 Sommaire GrDF 4 missions GrDF : un conseiller privilégié et un partenaire impliqué Au préalable La suppression des ouvrages existants Client Contacter

Plus en détail

Le passage des canalisations gaz dans un parc de stationnement couvert dans les immeubles d habitation et les ERP est-il autorisé?

Le passage des canalisations gaz dans un parc de stationnement couvert dans les immeubles d habitation et les ERP est-il autorisé? Le passage des canalisations gaz dans un parc de stationnement couvert dans les immeubles d habitation et les ERP est-il autorisé? Oui, il est autorisé sous conditions. Néanmoins, un cheminement en dehors

Plus en détail

Guide pratique du Branchement Basse Tension collectif

Guide pratique du Branchement Basse Tension collectif Guide pratique du Branchement Basse Tension collectif Branchement collectif Page 1 / 10 Sommaire 1- Normes...3 2- Politiques et règles techniques...3 2.1 Branchement aérien ou souterrain...3 2.2 Branchement

Plus en détail

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative A n n e x e 1 Annexe 1 1.2.1 hauteur d un bâtiment La hauteur h d'un

Plus en détail

Cahier des charges pour encastrement de coffrets de branchement et pose de fourreaux en domaine privé des utilisateurs

Cahier des charges pour encastrement de coffrets de branchement et pose de fourreaux en domaine privé des utilisateurs Mise à jour le 28 janvier 2015 Cahier des charges pour encastrement de coffrets de branchement et pose de fourreaux en domaine privé des utilisateurs Résumé : Ces fiches doivent permettre à nos clients

Plus en détail

RELEVE TECHNIQUE PARTIE COMMUNE

RELEVE TECHNIQUE PARTIE COMMUNE Rue de la Mouillère - 25 000 Besançon MAITRE D OUVRAGE Reynaud Immobilier Services 22 Bis Rue de Dole 25 000 BESANCON Tél. :03.81.61.94.84 Fax : 03.81.61.95.80 E-Mail : contact@reynaud-immobilier.com RELEVE

Plus en détail

DOMAINE DE LA CROSERENCHE

DOMAINE DE LA CROSERENCHE DOMAINE DE LA CROSERENCHE LUTRY PBBG Gérance et Gestions Immobilières S.A. www.pbbg.ch 021 345 36 38 TABLE DES MATIERES Vue aérienne...1 Présentation du projet...3 Plan masse...4 Le Rural _ élévations,

Plus en détail

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr Aide-mémoire Résidentiel Depuis plus de 30 ans, EGIBAT conseille les professionnels du gaz et du bâtiment sur les sujets techniques et réglementaires. Édition 201 1977 é Édition 201 Avec cette nouvelle

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

Fiche Préconisation Création d ascenseur

Fiche Préconisation Création d ascenseur Page : 1 1- Constat Impossibilité d accéder à un ou plusieurs niveaux du bâtiment par un moyen de transport vertical Rappel réglementaire : Un ascenseur est obligatoire 1- Si l effectif admis aux étages

Plus en détail

Guide pratique du Branchement Basse Tension individuel à 36 kva

Guide pratique du Branchement Basse Tension individuel à 36 kva Guide pratique du Branchement Basse Tension individuel à 36 kva Branchement Basse tension individuel Page 1 / 14 Sommaire 1- Normes :... 3 2- Politiques et règles techniques... 3 2.1 Branchement aérien

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION EXISTANTS

LA SECURITE INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION EXISTANTS LA SECURITE INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION EXISTANTS LE CADRE JURIDIQUE DES REGLES JURIDIQUES DIFFERENTES 1- Des RECOMMANDATIONS pour les logements existants: Circulaire du 13 décembre 1982 2-

Plus en détail

Maison individuelle ou bâtiment collectif?

Maison individuelle ou bâtiment collectif? Fiche d application RT2012 : Maison individuelle ou bâtiment? Date Modification Version 21 Juin 2013 V 1.0 21 Novembre 2013 Précisions fiche applicable uniquement aux bâtiments neufs V 1.1 Préambule Cette

Plus en détail

Travaux préparatifs à effectuer par vos soins dans le cadre de votre raccordement électrique particulier

Travaux préparatifs à effectuer par vos soins dans le cadre de votre raccordement électrique particulier Travaux préparatifs à effectuer par vos soins dans le cadre de votre électrique particulier Tranchées pour passage des câbles Les travaux d excavation peuvent être exécutés par votre entreprise de construction.

Plus en détail

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012.

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Dans le but de diviser par deux la consommation énergétique des bâtiments à l horizon 2020, la France a

Plus en détail

Descriptif Commercial

Descriptif Commercial Descriptif Commercial Date // 02 Juillet 2013 1. GENERALITES Le projet consiste en la construction à Redange-Sur-Attert, am Fraesbich, d un bâtiment comprenant des surfaces de hall et de bureaux pour une

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION MAITRE D OUVRAGE BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION DESENFUMAGE DES CIRCULATIONS HORIZONTALES MISE A L AIR LIBRE DE LA CAGE D ESCALIER

Plus en détail

Côté 7ème. Côté 7ème

Côté 7ème. Côté 7ème Côté 7ème Marseille 7ème - 9/11/13 rue Joël Recher Notice descriptive - Bureaux 1 / 5 28/08/2013 Sommaire : 1. Le Bâtiment 1.1. Gros œuvre 1.2. Façades 1.3. Couverture 2. Les aménagements extérieurs 2.1.

Plus en détail

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A.

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. CHAUFFAGE URBAIN SOCIETE CHAMBERIENNE DE DISTRIBUTION DE CHALEUR SCDC CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. SIEBENBOUR SOMMAIRE

Plus en détail

En copropriété l économie d énergie c est possible!

En copropriété l économie d énergie c est possible! En copropriété l économie d énergie c est possible! Nos partenaires : Avec le soutien de : 1 C est à vous d agir! Dans votre copropriété vous avez trois solutions : Ne rien faire : A.G., calme assuré Faire

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

ATELIER DES HOTELIERS. Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011

ATELIER DES HOTELIERS. Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011 ATELIER DES HOTELIERS Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011 EXPOSE DES TEXTES APPLICABLES E.R.P OBLIGATION REGLEMENTAIRE E.R.P - CADRE REGLEMENTAIRE ASCENSEUR ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

Puissances minimales de dimensionnement à prévoir par local et courant assigné de l AGCP en kva. Extrait NF C 14-100

Puissances minimales de dimensionnement à prévoir par local et courant assigné de l AGCP en kva. Extrait NF C 14-100 CCPI à fouet mono réf. 0812 CPF mono réf. 0962 Puissances minimales de dimensionnement à prévoir par local et courant assigné de l AGCP en kva. Extrait Local ou logement Local annexe non habitable Logement

Plus en détail

LOCATION MURS BATIMENT IDEAL ACTIVITE LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 5 390 M 2 SUR TERRAIN 2,39 Ha (Construction extension possible)

LOCATION MURS BATIMENT IDEAL ACTIVITE LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 5 390 M 2 SUR TERRAIN 2,39 Ha (Construction extension possible) LOCATION MURS BATIMENT IDEAL ACTIVITE LOGISTIQUE ET TRANSPORT 5 390 M 2 SUR TERRAIN 2,39 Ha (Construction extension possible) Route de Marolles FOSSE 41330 Situation géographique et environnement p.4 Description

Plus en détail

Nos solutions RT 2012

Nos solutions RT 2012 Nos solutions RT 2012 RT 2012 : un enjeu majeur pour les professionnels de la construction Issue du Grenelle de l environnement, la RT2012 est applicable depuis le 1er janvier 2013 pour les bâtiments neufs

Plus en détail

CERTIFICATION PATRIMOINE COPROPRIETE LA MARQUE DES RÉNOVATIONS DE QUALITÉ

CERTIFICATION PATRIMOINE COPROPRIETE LA MARQUE DES RÉNOVATIONS DE QUALITÉ CERTIFICATION PATRIMOINE COPROPRIETE LA MARQUE DES RÉNOVATIONS DE QUALITÉ Qu est-ce que la certification? La certification de produit est l'activité par laquelle un organisme, distinct du prestataire,

Plus en détail

E.R.: Philippe Philippet, rue des Glaces Nationales,88 5060 Auvelais CWA3FR051250394. Gaz Naturel. Comment raccorder votre nouvelle habitation

E.R.: Philippe Philippet, rue des Glaces Nationales,88 5060 Auvelais CWA3FR051250394. Gaz Naturel. Comment raccorder votre nouvelle habitation E.R.: Philippe Philippet, rue des Glaces Nationales,88 5060 Auvelais CWA3FR051250394 Gaz Naturel Comment raccorder votre nouvelle habitation Avez-vous d autres questions concernant le gaz naturel et nos

Plus en détail

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E : N O M B R E & T Y P O L O G I E D E S L O G E M E N T S TYPOLOGIE & SURFACES La typologie

Plus en détail

Hotel de Maître proche des Etangs d Ixelles

Hotel de Maître proche des Etangs d Ixelles Hotel de Maître proche des Etangs d Ixelles ARCHYBALD - Chaussée de Malines 14 Mechelsesteenweg - 1970 WEZEMBEEK-OPPEM NATURE Il s agit d un immeuble dit «Maison de Maître» développant 13m de façade

Plus en détail

THEATRE DE LA COUPE D OR

THEATRE DE LA COUPE D OR THEATRE DE LA COUPE D OR DOSSIER TECHNIQUE CONTACTS TECHNIQUES - Adresse postale/entrée publique : 101, rue de la République 17300 ROCHEFORT Entrée des artistes/accès technique : 118, rue Pierre LOTI 17300

Plus en détail

Fiche d application RT2012 : Date Modification Version

Fiche d application RT2012 : Date Modification Version Fiche d application RT202 : S RT habitation Date Modification Version 27 Février 205 Première publication 5 Juin 205 Insertion de schémas explicatifs. Préambule Cette fiche d application précise les modalités

Plus en détail

N 12 T4 de 80 m² à louer au centre d Arzacq (au dessus de la Caisse d épargne) N 20 T3 de 90 m² à proximité des écoles et collège à ARZACQ /VIGNES

N 12 T4 de 80 m² à louer au centre d Arzacq (au dessus de la Caisse d épargne) N 20 T3 de 90 m² à proximité des écoles et collège à ARZACQ /VIGNES N 12 T4 de 80 m² à louer au centre d Arzacq (au dessus de la Caisse d épargne) Appartement non meublé avec 3 chambres et un jardin en commun avec un autre appartement. Cuisine aménagée avec placards, meuble,

Plus en détail

Coffret haut S 22 Coupure & Détente jusqu à 25 m 3 /h. Encombrement réduit Idéal pour zone urbaine

Coffret haut S 22 Coupure & Détente jusqu à 25 m 3 /h. Encombrement réduit Idéal pour zone urbaine ENVELOPPES - COFFRETS Réalisées en compound thermoplastique classement au feu M1 ou polyester SMC. Branchement individuel / Branchement collectif - Détente 6 à 30 m 3 /h. Encastré En saillie Gamme HN 62-S-22

Plus en détail

Maison individuelle ou bâtiment collectif?

Maison individuelle ou bâtiment collectif? Fiche d application RT2012 : Maison individuelle ou bâtiment collectif? Date Modification Version 21/06/2013 V 1.0 Préambule Cette fiche d application apporte des précisions sur la prise en compte des

Plus en détail

>I En savoir plus I Le feu

>I En savoir plus I Le feu n L incendie d un bâtiment est la résultante de nombreux facteurs. Il entre dans son premier état, dit de démarrage, si trois conditions sont remplies : défaillance des installations d alarme, proximité

Plus en détail

Guide de la Distribution du Gaz

Guide de la Distribution du Gaz Guide de la Distribution du Gaz CONSTRUCTION ET ASSEMBLAGE DES OUVRAGES Spécifications de construction de l'alimentation en gaz de l'habitat individuel ou collectif (REAL 1010) Organes de coupures, Coffrets,

Plus en détail

Descriptif quantitatif second œuvre

Descriptif quantitatif second œuvre GENERAUX ARTISTIQUES Descriptif quantitatif second œuvre La mise en œuvre de menuiserie intérieure Maintien des blocs portes en attente de la pose de la cloison (mise en place, réglage et calage) ES S

Plus en détail

Construction de 2 classes en remplacement de 2 bâtiments modulaires à l'école primaire

Construction de 2 classes en remplacement de 2 bâtiments modulaires à l'école primaire PROJET 76 rue de l'eglise PROJET Section AT Parcelle n 4 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTRRISES PLAN DE SITUATION/CADASTRE Tél : 03 35 38 08 Tél : 03 88 45 03 DCE0 Date : Echelle : 5/0/04 : 5 000 Cour N

Plus en détail

BIS Pacifyre EFC Collier coupe-feu

BIS Pacifyre EFC Collier coupe-feu BIS Pacifyre EFC Collier coupe-feu Flexible Efficace Approuvé walraven.com BIS Pacifyre EFC Collier coupe-feu La solution pour des situations multiples! Le collier coupe-feu BIS Pacifyre EFC est adaptable

Plus en détail

Coffrets équipés gaz COFFR EXPRESS BRIFFAULT À VOS CÔTÉS POUR LA SATISFACTION DE VOS CLIENTS

Coffrets équipés gaz COFFR EXPRESS BRIFFAULT À VOS CÔTÉS POUR LA SATISFACTION DE VOS CLIENTS Coffrets équipés gaz COFFR EXPRESS BRIFFAULT À VOS CÔTÉS POUR LA SATISFACTION DE VOS CLIENTS Groupe Fiorentini BRIFFAULT, spécialiste reconnu de la Régulation depuis de nombreuses années et fournisseur

Plus en détail

«Check-list» visite. Par Empruntis

«Check-list» visite. Par Empruntis «Check-list» visite Par Empruntis 1 A l arrivée INTITULE Observation de la rue (bruyant, calme, résidentiel, ) Stationnement facile dans la rue Présence d une place de parking (couvert ou non) Proximité

Plus en détail

INSTALLATIONS GAZ NATUREL SERVICE DU GAZ RAPPEL PAGE DE GARDE TABLE DES MATIERES

INSTALLATIONS GAZ NATUREL SERVICE DU GAZ RAPPEL PAGE DE GARDE TABLE DES MATIERES FICHES TECHNIQUES INSTALLATIONS GAZ NATUREL SERVICE DU GAZ RAPPEL PAGE DE GARDE "Ces Fiches Techniques constituent des indications pour le travail des installateurs agrées par le service du gaz des Services

Plus en détail

Electricité et câblage de l immeuble

Electricité et câblage de l immeuble FICHE TECHNIQUE Electricité et câblage de l immeuble 2 4 5 CONNAÎTRE > Le réseau électrique > Les réseaux téléphoniques et de télévision REGARDER > La prise de terre > Les gaines techniques > Les installations

Plus en détail

CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS

CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS PARTIE 1 : Le résidentiel dans les Bas Partie 8 Jean-Louis IZARD Enseignant-chercheur à l ENSA-Marseille Laboratoire ABC izard@marseille.archi.fr 1-8.3. Le projet

Plus en détail

CHAPEAU LA VUE! Les Canotiers à Mulhouse / Nouveau Bassin

CHAPEAU LA VUE! Les Canotiers à Mulhouse / Nouveau Bassin CHAPEAU LA VUE! Appartements du 2 au 4 pièces Une vue privilégiée sur des espaces verts et les rives du Nouveau Bassin. * Offre soumise à conditions. Architecte : AEA Architectes / Illustration non contractuelle.

Plus en détail

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés Nouveau règlement Accessibilité Handicapés 1 Les principaux points à retenir en synthèse Prise en compte de tous les handicaps notamment physique, cognitif, mental ou psychique Exigences de performance

Plus en détail

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT Local technique électrique : Le local technique devra respecter les dimensions prescrites ci-dessous, être équipé d un point lumineux et d une porte

Plus en détail

Guide pratique du branchement Pour une production photovoltaïque à 36 kva

Guide pratique du branchement Pour une production photovoltaïque à 36 kva Guide pratique du branchement Pour une production photovoltaïque à 36 kva Page 1 / 18 Sommaire 1. Normes 2. Politique et règles techniques 2.1. Branchement monophasé ou triphasé 2.2. Accessibilité relève

Plus en détail

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Présentation basé sur le Guide d intégration du gaz naturel à un bâtiment Par Serge Rivard, Formateur, École des Technologies Gazières 11 novembre

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

L Héméra, 1 ère Résidence privée à énergie passive livrée en France

L Héméra, 1 ère Résidence privée à énergie passive livrée en France L Héméra, 1 ère Résidence privée à énergie passive livrée en France Prix GrDF au concours national des Pyramides de vermeil en 2012. Prix de l innovation au service de l environnement au concours des Pyramides

Plus en détail

2ème partie: Les démolitions

2ème partie: Les démolitions 2ème partie: Les démolitions 211 démolitions sont prévues entre 2009 et 2011 Le bâtiment J situé au 11, 13, 15 rue D.Papin Le bâtiment K situé au 2,4,6,8,10 rue C. Ader Le bâtiment H situé au 7,9,11 rue

Plus en détail

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT LOCALISATION SITUATION En tant que technicien en architecture, nous avons analysé le site du Première

Plus en détail

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES Ecole de MIRANGO I Vincent DAVID Le 21 décembre 2010 Table des matières 1- Les outils d accessibilité principalement utilisés 1-1 Les rampes d accès

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

Tél. : 02.31.72.41.52 CAHIER DES CHARGES OPERATION DE CONSTRUCTION EN CONCEPTION / REALISATION RUE DE CAEN 14123 IFS

Tél. : 02.31.72.41.52 CAHIER DES CHARGES OPERATION DE CONSTRUCTION EN CONCEPTION / REALISATION RUE DE CAEN 14123 IFS Tél. : 02.31.72.41.52 CAHIER DES CHARGES OPERATION DE CONSTRUCTION EN CONCEPTION / REALISATION RUE DE CAEN 14123 IFS IMMEUBLE DE 20 LOGEMENTS Résidence sociale de 14 places, 6 logements familiaux et local

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble 1.1 Infrastructures 1.1.1 Fouilles Excavation selon rapport géotechnique 1.1.2 Fondations Semelles et massifs béton,

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin Vendredi 30 août 2013 Jean Claude Mathis, Président d Aube Immobilier et de la SIABA, inaugure ce vendredi 30 aout 2013, en présence d Eric Vuillemin, maire de Romilly sur Seine, les dernières opérations

Plus en détail

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH)

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH) FICHES TECHNIQUES N QUESTION (1) DATE DE VALIDATION COMMISSION OBJET 07-03-001 23 novembre 2007 Classement des bâtiments d habitation Bâtiments d habitation de la 3e famille A 07-03-002 23 novembre 2007

Plus en détail

Rénovation de l école élémentaire Jardry à Blanzac-Porcheresse

Rénovation de l école élémentaire Jardry à Blanzac-Porcheresse Rénovation de l école élémentaire Jardry à Blanzac-Porcheresse B - Spécifications techniques de la réalisation : Qualité d usage : Le projet de rénovation de l école J.Jardry comprenait plusieurs types

Plus en détail

Les solutions de. Protection Incendie. pour l habitat collectif. Pilotage & Détection. Désenfumage mécanique. Désenfumage naturel.

Les solutions de. Protection Incendie. pour l habitat collectif. Pilotage & Détection. Désenfumage mécanique. Désenfumage naturel. Les solutions de Protection Incendie pour l habitat collectif Pilotage & Détection Désenfumage naturel Désenfumage mécanique Compartimentage L offre protection incendie dédiée à l habitat collectif Volet

Plus en détail

c/o Arnaud DESTEXHE Curateur

c/o Arnaud DESTEXHE Curateur N/Réf. ROVABAT 4 à la requête de : La Société ROVABAT SPRL en faillite c/o Arnaud DESTEXHE Curateur Désignation des biens immeubles Nature : Adresse : Cadastre : Complexe immobilier comprenant sur un ensemble

Plus en détail

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire Installation ECS existante Production d eau chaude: Trois cumulus de 1500 l dans chaque sous-station: Deux cumulus HS dans

Plus en détail

Performance Energétique du Bâtiment et RT2012

Performance Energétique du Bâtiment et RT2012 Performance Energétique du Bâtiment et RT2012 5 juin 2012 ORLEANS Opération réalisée avec le soutien financier de l Union Européenne, de l Etat et de la Région Centre : Programme La Règlementation Thermique

Plus en détail

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il droit? Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Sommaire Contexte général Contexte réglementaire Méthodologie

Plus en détail

Solutions de gestion des points de recharge des véhicules électriques

Solutions de gestion des points de recharge des véhicules électriques Solutions de gestion des points de recharge des véhicules électriques Décret du 25 juillet 2011 > Bâtiments concernés : - Logements collectifs - Bâtiments à usage tertiaire et immeubles de bureaux.dans

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012

Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012 24330 Saint Laurent-sur-Manoire, Dordogne web : www.odetec.fr Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012 Sources des illustrations : Réglementation thermique «Grenelle

Plus en détail

Se chauffer aux granulés de bois

Se chauffer aux granulés de bois Se chauffer aux granulés de bois Réglementation et règles de l art pour la mise en œuvre des poêles & chaudières à granulés www.propellet.fr CADRE GENERAL Se chauffer aux granulés de bois DEBOUCHE DU CONDUIT

Plus en détail

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2 Mr et Mme Xxxxxxx Xxxxx 63 Rue xxxxx 01210 XXXXXX France Tel. : xxxx xxxx xx Document : Cahier des charges pour la construction d une maison d habitation (Principale) Index : 1. Presentation:... 2 1.1.

Plus en détail

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 Vers le programme Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 - Ordre du jour Programmation (19h) Notions et définitions (19h15) Echanges avec la salle (19h45) Présentation des

Plus en détail

Maison unifamiliale : Définition

Maison unifamiliale : Définition Maison unifamiliale : Définition Une maison unifamiliale est considérée comme étant un bâtiment indépendant essentiellement affecté au logement d une seule famille. La portée des différents aspects tirés

Plus en détail

Les étapes à respecter pour récupérer un immeuble ancien

Les étapes à respecter pour récupérer un immeuble ancien détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 L immeuble neuf pour un syndic La préparation à la mise en route d un immeuble neuf La réception d un ouvrage neuf...22310.0369 7 La livraison de l ouvrage neuf....22310.0370

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE INFRASTRUCTURE ET FONDATIONS - Les fondations seront renforcées si nécessaire suivant l étude de l ingénieur structure

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie FICHE INFORMATION Le Comptage comptage individuel de du l eau chauffage Votre partenaire en économie d énergie Le répartiteur de frais de chauffage Le répartiteur est un appareil de mesure du chauffage

Plus en détail

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration?

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface totale de votre local est à indiquer dans

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT CONVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY ET LA SELA POUR LA GESTION DE LA COPROPRIETE DU BATIMENT SITUE TERRASSES DE LA CHESNAIE 44170 NOZAY 1 /7 ENTRE LES SOUSSIGNEES : La Communauté

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

ECOCASA Le système mixte

ECOCASA Le système mixte ECOCASA Le système mixte Malek Farhat Managing Director Qui sommes-nous? Ecocasa est une entreprise générale de construction depuis 2006. En 2010, ayant conscience de l impact de la construction traditionnelle

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Alignements et Accès les trottoirs

Alignements et Accès les trottoirs . Les trottoirs, les usoirs et les chemins pédestres.1. La largeur des trottoirs, usoirs et chemins pédestres.1.1..1.2..1.3..1.4..1.5..1.6..1.7..1.8. La largeur minimale d un nouveau trottoir à créer dans

Plus en détail

Diagnostic des installations de gaz

Diagnostic des installations de gaz ECOLE CHEZ SOI - GAZ02 - Le diagnostic des installations de gaz 11 DROIT COU GENER Généralités 3. la combustion du gaz chapitre 1 - généralités Pour récupérer son pouvoir calorifique, il faut faire brûler

Plus en détail

Smart and simple cabling solutions*

Smart and simple cabling solutions* Smart and simple cabling solutions* BAIES ET ACCESSOIRES 19 Un design exclusif pour plus de fonctionnalités * Solutions de câblage simples et innovantes INNOVATION ET QUALITÉ Fabricant de solutions de

Plus en détail

La Gaine Technique Logement

La Gaine Technique Logement Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans les guides SéQuélec, faite sans l'autorisation du comité est illicite et constitue

Plus en détail

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux 1 - Contexte et objectifs La règlementation thermique 2012 (RT 2012) [1] se met progressivement

Plus en détail

Promotions Ventes Développements de projets. Appartements. Villas de prestige. Immeubles commerciaux

Promotions Ventes Développements de projets. Appartements. Villas de prestige. Immeubles commerciaux Promotions Ventes Développements de projets Maisons Appartements Terrains Maisons Appartements Terrains Villas de prestige Immeubles commerciaux Projets en cours Analyse de terrains pour permis Lotissements

Plus en détail

Prescriptions techniques

Prescriptions techniques Prescriptions techniques Application du décret n 2004-555 du 15 juin 2004 relatif aux prescriptions techniques applicables aux canalisations et raccordements des installations de transport, de distribution

Plus en détail

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE,

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE, DECRET N 2-64-445 DU 21 CHAABANE 1384 (26 DECEMBRE 1964) DEFINISSANT LES ZONES D HABITAT ECONOMIQUE ET APPROUVANT LE REGLEMENT GENERAL DE CONSTRUCTION APPLIABLE A CES ZONES (B.O. n 2739 du 28-4-1965, page

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB. Les Oléandres. Bâtiments 11 et 13. PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014

Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB. Les Oléandres. Bâtiments 11 et 13. PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014 Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB Les Oléandres Bâtiments 11 et 13 PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014 Réhabilitation thermique : Le site (60 logements) 2 Réhabilitation thermique

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail