Directives techniques Coût de construction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Directives techniques Coût de construction"

Transcription

1 CANTON DE VAUD DEPARTEMENT DE L ECONOMIE SERVICE DE L ECONOMIE DU LOGEMENT ET DU TOURISME RUE SAINT MARTIN 2 CAROLINE 7 BIS 1014 LAUSANNE & 021/ FAX 021/ AIDE CANTONALE A LA CONSTRUCTION ET A LA RENOVATION DE LOGEMENT LOI DU 9 SEPTEMBRE 75 SUR LE LOGEMENT Septembre 2005 NOTICE : 3.2 Directives techniques Coût de construction 1.0 PREAMBULE La loi du 9 septembre 1975 sur le logement a pour but de promouvoir une politique du logement qui mette à disposition de la population des habitations adaptées à ses besoins. Au titre de logement subventionné, l'action consiste a proposer une action complémentaire à la politique familiale; l'objectif à atteindre est la construction de 300 nouveaux logements subventionnés de qualité par an. 2.0 ASPECTS GENERAUX La politique en matière d'aide au logement s'inscrit dans l'objectif stratégique principal de faciliter la construction de logements dans des lieux facilement accessible par transports publics. Les réalisations doivent être coordonnées avec les politiques publiques, s'inscrire dans les principes du plan directeur cantonal et aux principes cantonaux de la mobilité. Les mesures en matière de développement durable et d'économie d'énergie sont également applicables. Sur un plan général, les projets faisant l'objet d'une demande d'aide au logement doivent respecter les lois et règlements, tant sur le plan communal que cantonal, ainsi que les normes en matière de construction (SIA et autres). 3.0 CONDITIONS TECHNIQUES Pour bénéficier des prestations accordées dans le cadre de la loi du 9 septembre 1975, les constructions doivent être conformes aux directives cantonales en ce qui concerne la surface nette habitable, le volume et la dimension des pièces. Les exigences figurants dans la norme SN édition 1989, relatives à la construction adaptée aux personnes handicapées doivent être prises en compte. Les immeubles et installations doivent être accessibles sans difficultés, notamment pour les personnes âgées, les personnes en fauteuil roulant ou à mobilité réduite. Pour tous les logements, les mesures désignées comme indispensables dans la norme SN doivent être appliquées, notamment : - Vide de passage des portes de communication = 80 cm (y compris pour les locaux sanitaires) - Largeur des corridors = 120 cm - Surface de manœuvre devant le bloc de cuisine = 140 x Configuration et dimensionnement des locaux sanitaires selon l'illustration de la norme. Les compléments d'équipements spécifiques au handicap doivent pouvoir être possibles à moindres frais sans devoir modifier la structure des logements. Les salles d'eau des logements de deux pièces doivent impérativement être équipés d'une douche selon l'illustration B de la norme.

2 Dans des cas exceptionnels, des dérogations sont possibles notamment pour la rénovation de logements existants ou si les mesures à prendre engendrent une augmentation démesurée des coûts. La brochure "Construction adaptée aux personnes handicapées : Norme SN 521'500" peut être obtenue auprès de l'avacah. rte de la Bruyère 1 à 1315 La Sarraz (Tel Fax ) Définition de la grandeur d un logement La classification du logement est déterminée par le nombre de personnes pouvant raisonnablement y vivre ; d où la désignation de grandeur «PPM» représentant le nombre de Personnes Par Ménage. La surface nette habitable (mesurée intérieurement de mur à mur) ne doit pas être inférieure à : - 14 m2 pour la chambre à coucher principale = 2 PPM - 12 m2 pour une chambre de deux personnes = 2 PPM - 10 m2 pour une chambre de une personne = 1 PPM Le tableau ci après fait état des autres prescriptions à respecter par type de logement. TYPE A B C D E F G H Nombre de pièces sans cuisines et WC Nombre de personnes par ménage 1PPM 2PPM 3PPM 4PPM 5PPM 6PPM 7PPM 8PPM Espaces individuels : chambres à coucher et travail = m Espaces communautaires : séjour et coin à manger = m Cuisines : en m2 (nombres d éléments) 5.0 (4.5) 5.0 (4.5) 5.0 (5.5) 6.0 (5.5) 6.0 (6.5) 7.0 (6.5) 7.0 (7.5) 7.0 (7.5) Bain-WC : en m2 (dès 5 PPM prévoir un WC séparé) Réduit à l intérieur du logement : en m Surface nette totale minimale : en m Surface nette totale maximale : en m Mode de calcul des surfaces : La surface totale d un logement représente l addition de la surface de chaque pièce ou local qui le compose ; mesurée intérieurement de mur à mur. Ne sont pas pris en compte : - La section horizontale des murs et galandages ainsi que des différents conduits techniques (gaines, cheminées, etc ) - La surface des embrasures de portes et fenêtres. - Les terrasses et les balcons. Dans les pièces mansardées la surface est comptée à partir d une hauteur de 120 cm. Concept du projet : En ce qui concerne la conception du projet, voir la position 5.0 Page 2 sur 8

3 4.0 COÛT DE REALISATION En préambule il y lieu de préciser que l'aide à l'abaissement des loyers n'est accordée que pour la part de construction liée au logement; dans ce contexte l'analyse des coûts se limite à cette part de construction. 4.1 Coût de construction (sans terrain) Les limites de coûts sont définies en relation avec la valeur d utilisation du logement et de sa capacité d'accueil (nombre de pièce). Le coût de base est fixé en relation avec un standard de construction et une volumétrie d'immeubles préalablement déterminés. Lors de l'analyse du projet cette limite peut être modifiée en fonction du type et de la volumétrie de l'immeuble dont les limites sont cernées dans une directive interne. Le tableau ci-dessous fait état de la limite des coûts et des surfaces maximums autorisées par logement. Pces PPM Surface maximum Coût par m2 sans terrain Coût maximum par logement sans terrain * Minergie ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' '500 *Basé sur 'indice Zurichois des coûts de la construction et du logement. (Indice: au ) Les valeurs liées à l'aspect écologique et énergétique du projet ne sont pas prises en considération, dès lors il convient de modifier, si nécessaire, les coûts de base en relation avec la mise en application de normes ou dispositions écologiques et énergétiques (Minergie). Dans les montants indiqués ci-dessus, sont inclus : Les coûts liés aux espaces suivants :(pour autant qu ils se rapportent aux logements) - Les galetas et autres espaces communautaires des combles. - Les cages d escaliers - Les halls et corridors communs - Les balcons et autres saillies - Les caves - Les buanderies - Les locaux techniques tels que chaufferie, local citerne, sous-station etc - Les places d abri P.C. nécessaires aux logements (ou leur rachat). - Tous autres locaux destinés au fonctionnement des logements 4.2 Coût du terrain Le coût du terrain (CFC 0 selon le CRB) sera apprécié en fonction de la grandeur de la parcelle de sa situation et de son degré d équipement. Un rapport équilibré doit exister entre le coût du terrain et le coût de construction. Seuls les projets pour lesquels le terrain représente un prix compatible avec le but de la loi sont pris en considération. Le coût du terrain fait l'objet d'une analyse séparée. ( notice 3.10 ) Page 3 sur 8

4 5.0 CONCEPTION DES PROJETS 5.1 Parties communes Généralité concernant les parties communes - Les couloirs desservant des locaux, doivent avoir une largeur de 120 cm. - Un local concierge doit être prévu dès que l immeuble atteint 5 logements. - Les ascenseurs seront dimensionnés afin qu il soient accessibles aux personnes en chaises roulantes. - Idéalement les parties communes telles que : caves, buanderies, locaux poussettes et vélos, doivent être accessibles depuis chaque entrée. Caves - Chaque logement doit bénéficier d une cave. - Dans la mesure du possible, les caves doivent avoir une surface minimum de 4 m2 pour les logements de 1 et 2 pièces et 5 m2 pour les logements de 3 et 4 pièces, puis 1 m2 supplémentaire par pièces pièce supplémentaire de logement. La largeur du local ne sera pas inférieure à 150 cm.. - Les portes d une largeur de 80 cm au minimum, doivent s ouvrirent coté couloir. - Dans leur ensemble, les caves doivent bénéficier d une ventilation naturelle suffisante. Local poussettes - Idéalement ces locaux doivent avoir une dimension permettant de contenir une poussette par logement. (Environ 1.2 m2 par appartement) - L accès à ce local doit, de préférence, pouvoir se faire depuis le hall principal de l immeuble. Local vélos - Idéalement ces locaux doivent avoir une dimension permettant de contenir deux vélos par logement. (Environ1.5 m2 par appartement) - L accès à ce local doit, de préférence, pouvoir se faire depuis l extérieur et avoir une liaison avec le hall principal de l immeuble et doit bénéficier d un apport d air naturel. Local buanderie et séchage - Chaque tranche de 10 logements doit disposer d un appareil de lavage. - Le mode de séchage, choisi en fonction de la capacité de l immeuble, doit être efficace et rationnel en matière de consommation d énergie et doit permettre une rotation constante entre le lavage et le séchage. L aménagement d un espace intérieur pour étendre le linge est souhaité. - Le renouvellement de l air doit être assuré soit par une fenêtre ou par une ventilation mécanique contrôlée. 5.2 Logements Généralités Dans la mesure du possible les logements de trois pièces et plus, seront traversants plutôt que mono orientés. Les parties «jour» seront autant que possible distinctes des parties «nuits». Les concepts de logements en duplex sont à éviter pour des raisons liées aux difficultés d accès par des personnes handicapées. Afin de permettre un ameublement optimal, une attention particulière doit être portée sur la dimension des pièces (longueur / largeur), ainsi que sur les positions des portes et fenêtres. Page 4 sur 8

5 Hall d entrée - L entrée doit comprendre une penderie ou une armoire, voir un emplacement prévu à cet effet, dont la dimension est en relation avec l importance du logement. Séjour / salle à manger - Dans la mesure du possible le séjour ou la salle à manger doit donner accès à un espace extérieur. Les fenêtres, dans leur ensemble, doivent permettre une vue dans le plus grand nombre de direction possible et garantir un bon ensoleillement. Chambres - En principe, chaque chambre doit avoir une largeur minimum de 300 cm. - Une armoire de dimension convenable et en relation avec le nombre d occupant, doit pouvoir être placée. Cuisine - Par «cuisine» on désigne le local dans lequel il est prévu un équipement lié à la fonction de l espace et offrant dans certains cas la possibilité d y inclure un «coin repas». - Comme précisé à l article 31 RATC ce local doit obligatoirement avoir sa propre ouverture sur l extérieur, même dans l hypothèse ou il est en liaison avec une zone commune. (séjour, hall, etc) - L agencement ne doit pas être éloignés de plus de trois mètres de la fenêtre et être équipé d une ventilation mécanique. - L espace devant les agencements doit être suffisant pour permettre une bonne liberté de mouvement. - Une liaison directe depuis le hall d entrée est souhaitée. - Le nombre d éléments requis pour l agencement y compris les appareils est précisé dans le tableau dimensionnel. Schéma théorique Ouverture éventuelle sur une zone commune eventuelle porte agencement de cuisine agencement de cuisine zone de repas 300 cm maximum fenêtre Salles d eau - Les logements de une et deux pièces seront équipés d un local sanitaire conçus avec un WC, un lavabo, une douche. (Selon les normes pour accès aux personnes handicapées) - Les logements de 3 pièces seront conçus avec un local comprenant : WC, lavabo et baignoire. Pour ce type de logement la création d un WC séparé n est pas souhaitée. - Les logements de 4 pièces et plus, doivent disposer de deux locaux sanitaire. Dans le second local d un local, l adjonction d une douche est un atout supplémentaire. Page 5 sur 8

6 - De préférence, les salles d eau seront ventilées naturellement ; Le cas échéant, de façon mécanique. - Dans chaque logement, au moins une salle d eau doit être accessible par des personnes handicapées au sens de la norme SN 521'500. Balcons et terrasses - Ces éléments sont considérés comme des prolongements extérieurs et doivent être dimensionnés de façon à permettre un usage convenable en fonction de la capacité du logement. 5.3 Aménagements extérieurs Plantations - L éventuelle réglementation communale en la matière devra être respectée en premier lieu. Cheminements et accès - Les cheminements donnant accès à l immeuble seront correctement éclairés et offriront les meilleures facilitées pour une utilisation en chaise roulante. - Les circulations piétonnes et des véhicules motorisés doivent être distinctes et conçues de manière à offrir un maximum de sécurité aux piétons. Place de containers - En priorité le système de ramassage des ordures ménagères prévu par les instances communales où se trouve le projet doit être respecté. - Si des containers réservés à l immeuble sont préconisés, un emplacement adéquat au ramassage périodique doit être prévu. L accès aux containers aisé. Place de jeux - L emplacement de l aire de jeux doit être conçue afin d offrir toute la sécurité aux utilisateurs. - Les normes édictées par le BPA (Bureau de prévention des accidents) doivent être respectées Parking et places de parc Cette partie de construction ne fait pas l'objet d'une analyse spécifique; toutefois il y a lieu de se conformer à ce qui suit: Garages collectifs et places de parc extérieures - Le nombre de places à prévoir est en principe dicté par le règlement de la commune dans laquelle se situe le projet. - La conception des places de parc doit respecter les normes de l Union suisse des professionnels de la route. - Les places de parc pour «handicapé» doivent avoir une largeur de 350 cm. Leur nombre doit être égal au 1/10 des logements de l immeuble. - Il y a lieu de prévoir des emplacements pour véhicules à deux roues. (Vélos, scooters, motos) SYSTME D'EVALUATION DES LOGEMENTS ( SEL ) - Le fascicule du système d évaluation de logements : SEL «concevoir, évaluer et comparer des logements», édité par l Office Fédéral du Logement donne des indications conceptuelles et qualitatives complémentaires. Page 6 sur 8

7 7.0 ANALYSE D'UN PROJET MIXTE. Lors de la présentation d'un projet de réalisation mixte,comprenant des logements, des commerces, des parkings ou autres locaux non rattachés au logement, le coût de réalisation présenté ne fait pas toujours distinction des coûts liés au logement de ceux des autres affectations; pour définir la part de réalisation rattachée au logement, le principe suivant à été établi : Le coût de réalisation des commerces, à défaut de précisions du maître de l'ouvrage, est admis avec un coût du m2 net habitable identique à celui du logement. Les parkings, à défaut de précisions du maître de l'ouvrage, sont soustraits du coût global selon des montants standards, à savoir : - Place de parc extérieure Frs. 4' l'unité. - Place de parc couvertes Frs. 8' l'unité. - Place de parc intérieure Frs. 25' l'unité. La valeur du terrain liée aux commerces est calculée au prorata des surfaces nettes habitables des commerces et des logements. La valeur des autres parties d'immeuble non rattachées au logement ( dépôts, etc. ) sont estimées en relation avec leur capacité de location En ce qui concerne la répartition de ces coûts : voir exemple ( annexe A) *************** Page 7 sur 8

8 Analyse des coûts annexe A Date de la requête préalable par le M.O. : DOSSIER OBJET Immeuble de 20 logements avec 25 places de parc int. et 4 places de parc ext m2 de commerces ARCHITECTE PROPRIETAIRE 1.0 Coût total réalisation cfc 0 terrain 883' Total intermédiaire 883' % cfc 1 trav. préparatoires liés au terrain % cfc 1 trav. préparatoires ordinaires 97' % cfc 2 bâtiment 4'844' % cfc 4 aménagements ext. 112' % cfc 5 frais secondaires 547' % Coût total réalisation 6'483' % Coût locaux divers sans terrain commerces / m ' ' dépots / m2 0 1' parking int./ pl ' ' parking ext / pl. 0 4' parking ext. couverts / pl. 4 10'000 40' Répartiton des coûts Coût partie log. sans terrain (cfc ) 4'804' Coût terrain partie logement 860' Coût partie log. yc trav. prép. et terrain (cfc ) 5'664' % Coût terrain autres parties. 23' Coût autres parties yc trav. prép. et terrain (cfc ) 154' % Coût parking 665' % Total réalisation 6'483' % 3.0 Données générales surface total nette habit % 1' m2 surface nette commerces 3% m2 surface nette hab. logements 97% 1' m2 nbre de logements 20 nbre de pces 72 nbre de niveaux habit. 5 combles habitables non cube SIA total 10' m3 cube SIA autres cube SIA parkings 2' m3 cube SIA logements 7' m3 cube sia(sans parkings)par m2 net hab m3 4.0 Analyse des coûts a) coût par m2 net log.,yc terr. 3' fr b) coût par m2 net log.,s.terrain 2' fr c) coût par pce (yc terrain) 78' fr d) prix au m3 opération (cfc 2) fr 5.0 Conclusions Coût partie logement sans terrain selon répartition ci-dessus (base : devis architecte) (CFC 1,2,4,5) 4'804'001 2' Coût admissible partie logement sans terrain selon le SELT (CFC 1,2,4,5) 4'796'800 2' Différence 7' % Page 8 sur 8

Loi du 9 septembre 1975 sur le logement (LL) Aide à la pierre linéaire Conditions techniques

Loi du 9 septembre 1975 sur le logement (LL) Aide à la pierre linéaire Conditions techniques Z Service de l économie, du logement et du tourisme (SELT) Logement Rue Caroline 11 1014 Lausanne Tél. 021 316 64 00 www.vd.ch/logement DIRECTIVE 1.3 Loi du 9 septembre 1975 sur le logement (LL) Aide à

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Première partie

TABLE DES MATIÈRES. Première partie Service de la santé publique Service des assurances sociales et de l hébergement Le logement protégé Service de l économie, du logement et du tourisme Pour vivre chez soi malgré l âge et le handicap Première

Plus en détail

b. Agrandissements : l'augmentation des surfaces de logements existants doit être justifiée.

b. Agrandissements : l'augmentation des surfaces de logements existants doit être justifiée. sur modification s Unité logement (UL) Rue Caroline bis 0 Lausanne Tél. 0 6 6 00 www.vd.ch/logement DIRECTIVE. Loi du 9 septembre 975 sur le logement (LL) Règlement du 7 janvier 007 sur les prêts au logement

Plus en détail

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration?

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface totale de votre local est à indiquer dans

Plus en détail

Annexe 2: Critères techniques

Annexe 2: Critères techniques Annexe 2: Critères techniques Un prérequis commun En prérequis, l obtention d une attestation «Construire adaptable» est toujours conditionnée au respect de la législation wallonne en matière de logement

Plus en détail

Critères du Logement adaptable

Critères du Logement adaptable s du logement s adaptable du Logement adaptable Paul Wagelmans Architecte- chargé de recherche CIFFUL 1 Guide d aide à la conception d un logement adaptable Un guide à l attention des décideurs locaux

Plus en détail

Conception de bâtiments d habitation adaptés aux personnes âgées Aide-mémoire

Conception de bâtiments d habitation adaptés aux personnes âgées Aide-mémoire Octobre 2009 Conception de bâtiments d habitation adaptés aux personnes âgées Aide-mémoire L intégration de personnes âgées ou souffrant d un handicap est une tâche importante de notre société. Les personnes

Plus en détail

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite Bâtiments collectifs d habitation neufs REGLEMENTATION : - Loi n 91.663 du 13.07.91 - Décret n 80.637 du 04.08.1980 - Décret n 94.86 du

Plus en détail

Pièces de l unité de vie

Pièces de l unité de vie H.47 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux cheminements accessibles, des articles R.111-18-4 à R.111-18-7 du code de la construction et de l habitation. Ce document

Plus en détail

Toilettes publiques. Problématiques traitées : FICHE9

Toilettes publiques. Problématiques traitées : FICHE9 Toilettes publiques Les toilettes publiques constituent un maillon essentiel d un réseau piéton, en particulier pour les personnes âgées qui souffrent souvent d incontinence. L absence des WC peut représenter

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

Constructions sans obstacles Correctif C2 à la norme SIA 500:2009

Constructions sans obstacles Correctif C2 à la norme SIA 500:2009 SIA 500-C2:2013 Bâtiment, génie civil 521 500-C2 Constructions sans obstacles Correctif C2 à la norme SIA 500:2009 Numéro de référence: SN 521500-C2:2013 fr Valable dès: 2013-10-01 Éditeur Société Suisse

Plus en détail

Norme SIA 500 : 2009 Constructions sans obstacles (SN 521 500) - L'essentiel des modifications apportées à la version 1988

Norme SIA 500 : 2009 Constructions sans obstacles (SN 521 500) - L'essentiel des modifications apportées à la version 1988 Norme SIA 500 : 2009 Constructions sans obstacles (SN 521 500) - L'essentiel des modifications apportées à la version 1988 En résumé > De nombreuses exigences ont été précisées, des lacunes comblées et

Plus en détail

Rappel des principaux éléments de la réglementation valable pour tous les commerces. Accessibilité des établissements recevant du public

Rappel des principaux éléments de la réglementation valable pour tous les commerces. Accessibilité des établissements recevant du public Rappel des principaux éléments de la réglementation valable pour tous les commerces Les handicapés doivent circuler, accéder et utiliser les établissements recevant du public au même titre que chaque citoyen.

Plus en détail

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Immeubles mixtes

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Immeubles mixtes Luxembourg, mars 2009 Le présent document a été établi par le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg et la Commission de Sécurité, de Prévention et de Prévision Incendie de la «Fédération

Plus en détail

EXPERTISE IMMOBILIERE. Objet : Habitation 2 appartements -1 studio (duplex) Rue du Vieux Moulin 16 2854 Bassecourt. Documents de base : Dates :

EXPERTISE IMMOBILIERE. Objet : Habitation 2 appartements -1 studio (duplex) Rue du Vieux Moulin 16 2854 Bassecourt. Documents de base : Dates : E STIMATIONS X KOLLER A. arch. P Case postale 607 E 2800 Delémont R : (0041) 079.234.67.93 T + : (0041) 032.422.27.40 I S Delémont, le 8 septembre 2015 E S EXPERTISE IMMOBILIERE Objet : Habitation 2 appartements

Plus en détail

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés Nouveau règlement Accessibilité Handicapés 1 Les principaux points à retenir en synthèse Prise en compte de tous les handicaps notamment physique, cognitif, mental ou psychique Exigences de performance

Plus en détail

Fiche pratique Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface de votre local est à indiquer dans le cadre 4 de la déclaration.

Fiche pratique Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface de votre local est à indiquer dans le cadre 4 de la déclaration. Fiche pratique Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface de votre local est à indiquer dans le cadre 4 de la déclaration. Ce cadre est à remplir dans tous les cas, quel que soit

Plus en détail

Annexe 1 à l'arrêté du 22 mars 2007

Annexe 1 à l'arrêté du 22 mars 2007 Vérificateur Adresse Téléphone Fax Mail/ site web Date N contrat N rapport Annexe 1 à l'arrêté du 22 mars 2007 ATTESTATION DE VÉRIFICATION DE L ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Construction de Maison(s)

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/6 Art. 6 Secteurs d habitat à

Plus en détail

> Opérations de construction ou d acquisition, suivies ou non de travaux d amélioration, ou d amélioration de logements locatifs ;

> Opérations de construction ou d acquisition, suivies ou non de travaux d amélioration, ou d amélioration de logements locatifs ; Mise à jour au 1 er avril 2011 Aides aux personnes morales - Bailleur Personnes morales Bénéficiaires > Toute personne morale. Opérations finançables > Opérations de construction ou d acquisition, suivies

Plus en détail

Quelle surface indiquer sur la déclaration?

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface totale de votre local est à indiquer dans le cadre 4 de la déclaration, quelque soit la nature de l occupation du local (occupé par son

Plus en détail

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Points examinés R = 1. Généralités L opération de construction entre dans la définition des bâtiments d habitation collectifs ("oui" aux 2 critères

Plus en détail

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel Permis de INFORMATIONS GÉNÉRALES Un permis de est la décision préalable de l'autorité administrative compétente (la Commune) d'autoriser, pour les petits logements individuels et les logements collectifs,

Plus en détail

B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91]

B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91] B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91] Références du document 6M-1-91 Date du document 19/01/91 III - LES NOUVELLES REGLES D'EVALUATION (voir articles 4 à 7 de la loi n 90-669 du 30 juillet 1990)

Plus en détail

Procap Accessibilité et intégration. Adresses web. www.goswim.ch Accès sans obstacles aux piscines

Procap Accessibilité et intégration. Adresses web. www.goswim.ch Accès sans obstacles aux piscines Adresses web Le Guide des piscines pour personnes avec handicap www.goswim.ch Bureau fédéral de l égalité pour les personnes handicapées BFEH www.edi.admin.ch/ebgb Procap Accessibilité et intégration www.procap.ch

Plus en détail

Rénovation et réaménagement d un logement

Rénovation et réaménagement d un logement Rénovation et réaménagement d un logement 8 Dans la majorité des cas, vous devez obtenir un permis avant de rénover ou de réaménager l intérieur d un logement. Si l arrondissement exige ce permis, c est

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014 concernant l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne Au Conseil communal de Lutry Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Plus en détail

ACCESSIBILITE DANS LES ERP

ACCESSIBILITE DANS LES ERP ACCESSIBILITE DANS LES ERP SOMMAIRE 1 La législation SOMMAIRE 2 Règles générales applicables aux ERP existants 3 Les possibilités de dérogation 1ère partie La législation Accessibilité: le principe La

Plus en détail

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL Le pour les I - Les cheminements extérieurs Article 2 «[ ] Lorsqu une dénivellation ne peut être évitée, un plan incliné de pente inférieure ou égale à 5 % doit être aménagé afin de la franchir. Les valeurs

Plus en détail

Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire Edition décembre 2007

Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire Edition décembre 2007 Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES Gérard Dessein Ingénieur en chef Chef du Service Accessibilité et Constructions adaptées

Plus en détail

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements Attention: les informations relatives au Code du logement seront mises à jour très prochainement;

Plus en détail

SUPERBE APPARTEMENT NEUF DE 5 PIÈCES - N 1 Onex - Dossier n 1

SUPERBE APPARTEMENT NEUF DE 5 PIÈCES - N 1 Onex - Dossier n 1 SUPERBE APPARTEMENT NEUF DE 5 PIÈCES - N 1 Onex - Dossier n 1 Descriptif La résidence "Campagne Borgeaud" : Idéalement située au sud de la commune d'onex, entre ville et campagne mais à quelques minutes

Plus en détail

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous Guide Sommaire La réglementation... 3 A savoir...... 4 Le calendrier... 5 Le coût... 6 Les démarches... 6 Les dérogations... 7 Exemples... 8 Les

Plus en détail

LES MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES

LES MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES Quatrième partie LES MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES Chapitre 1 De quoi parle-t-on? Article L 111-7-1 du CCH Article R 111-18-4 du CCH Circulaire Tout bâtiment d habitation qui n est pas collectif (voir page

Plus en détail

ARRÊTÉ du 30 novembre 2007

ARRÊTÉ du 30 novembre 2007 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de la ville NOR : MLVU0766611A ARRÊTÉ du 30 novembre 2007 Modifiant l arrêté du 1 er août 2006 fixant les dispositions prises pour l application des articles

Plus en détail

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2 Mr et Mme Xxxxxxx Xxxxx 63 Rue xxxxx 01210 XXXXXX France Tel. : xxxx xxxx xx Document : Cahier des charges pour la construction d une maison d habitation (Principale) Index : 1. Presentation:... 2 1.1.

Plus en détail

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent Préambule La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a renforcé l obligation d aménagement des bâtiments recevant du

Plus en détail

Accessibilité du cadre bâti neuf. Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques

Accessibilité du cadre bâti neuf. Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques Accessibilité du cadre bâti neuf Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques Accessibilité du cadre bâti Lorient & Vannes 11 et 12 mars 2010 Ce qu il faut retenir

Plus en détail

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html en détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html La règlementation sur l'accessibilité dans les ERP et IOP, quels que soient leur

Plus en détail

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Cahier des charges Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Maître d Ourvage : xxxx Consultation pour

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée PRÉFET DE LA SARTHE Direction Départementale des Territoires de la Sarthe Sous-Commission Départementale d Accessibilité VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11

Plus en détail

Quelle nature de local choisir sur la déclaration?

Quelle nature de local choisir sur la déclaration? Quelle nature de local choisir sur la déclaration? La nature du local est à choisir obligatoirement parmi l une des 4 rubriques présentes au sein du cadre 2 de la déclaration n 6650-H-Rev, à savoir : -

Plus en détail

V E N T E T E R R A I N V I A B I L I S E A V E C P E R M I S D E C O N S T R U I R E

V E N T E T E R R A I N V I A B I L I S E A V E C P E R M I S D E C O N S T R U I R E V E N T E T E R R A I N V I A B I L I S E A V E C P E R M I S D E C O N S T R U I R E V a l b o n n e - D o m a i n e «l e 8. 1 0» - l o t n 2 Vues correspondant au projet du permis de construire Terrain

Plus en détail

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis :

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis : Zone Ri1 Le règlement de la présente zone concerne les secteurs urbanisés soumis à un aléa fort. On distingue 5 catégories de constructions ou (et) d équipements à savoir : 1 les constructions à usage

Plus en détail

La Campagne au Soleil

La Campagne au Soleil Régie du Rhône SA Résidence La Campagne au Soleil Froideville Sommaire Plan de situation page 2 N hésitez pas à nous contacter Environnement page 3 Vue d ensemble du projet page 4 Architecture page 5 Appartements

Plus en détail

AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD

AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 25/2010 Parcelle communale 15, Ch. de la Forêt Octroi d'un droit distinct et permanent 1 immobilière La Maison Ouvrière de superficie à la Société Coopérative AU CONSEIL

Plus en détail

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous CCI NANTES ST-NAZAIRE vers une accessibilité généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent

Plus en détail

Etablissements comportant des locaux d hébergement

Etablissements comportant des locaux d hébergement Etablissements comportant des locaux d hébergement Fiche H.15 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux établissements comportant des locaux d hébergement, des articles

Plus en détail

E STIMATIONS X KOLLER A. arch. P Case postale 607 E 2800 Delémont

E STIMATIONS X KOLLER A. arch. P Case postale 607 E 2800 Delémont E STIMATIONS X KOLLER A. arch. P Case postale 607 E 2800 Delémont R (0041) 079 234 67 93 T I S Delémont, le 19 décembre 2013 E S EXPERTISE IMMOBILIERE Objet Propriétaire Mandant But : Hôtel-café-restaurant,

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Fiche pratique Handicap moteur Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Profiter de son logement - accéder - cheminer - voir - utiliser les équipements Faire sa toilette -

Plus en détail

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou AMENAGEMENT D UN GITE RURAL Rue des Tilleuls 28480 Saint-Denis-d Authou DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE MAÎTRISE

Plus en détail

Deuxième partie - LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS -

Deuxième partie - LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS - Deuxième partie - LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS - En 17 pages Cadastre vertical Recommandations - 2 e partie : La délimitation des lots privatifs - 1 2. LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS 2/17 2.1.

Plus en détail

éléments de programme des équipements projetés

éléments de programme des équipements projetés éléments de programme des équipements projetés 1 ETUDE POUR DETERMINER LA SURFACE ET FRAIS DE MAITRISE D'OEUVRE POUR LA CONSTRUCTION D'UN GYMNASE ET DE SES AMENAGEMENTS EXTERIEURS BASE DE CALCUL Accueil

Plus en détail

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public Guide de l Accessibilité des Etablissements Recevant du Public Direction du Développement Commerce Tourisme Réaliser un projet qui garantit l égalité d accès : S assurer que les entrées principales soient

Plus en détail

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones;

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; CHAPITRE XI : STATIONNEMENT HORS-RUE 101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; 2 o s appliquent à toute nouvelle construction

Plus en détail

Fiche d application RT2012 : Date Modification Version

Fiche d application RT2012 : Date Modification Version Fiche d application RT202 : S RT habitation Date Modification Version 27 Février 205 Première publication 5 Juin 205 Insertion de schémas explicatifs. Préambule Cette fiche d application précise les modalités

Plus en détail

(Mémorial A159/2011, page 2796)

(Mémorial A159/2011, page 2796) ORGANISATION DES COMMUNES - AMENAGEMENT TERRITORIALE 1 Règlement grand-ducal du 28 juillet 2011 concernant le contenu du plan d aménagement particulier «quartier existant» et du plan d aménagement particulier

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Z Service de l économie, du logement et du tourisme (SELT) Logement Rue Caroline 11 1014 Lausanne Tél. 021 316 64 00 www.vd.ch/logement Aide linéaire NOTICE 1.0 Avril 2008 AIDE CANTONALE A LA CONSTRUCTION

Plus en détail

UN BIDONVILLE DE MADRID: EL SALOBRAL Le plus critique en terme de MARGINALITE: 20 hectares le long d une autoroute 224 familles 318 «chabolas» des services publics inexistants: ni eau, ni électricité,

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

A vendre à Morgins, commune de Troistorrents, en Valais, dans les Portes du Soleil

A vendre à Morgins, commune de Troistorrents, en Valais, dans les Portes du Soleil A vendre à Morgins, commune de Troistorrents, en Valais, dans les Portes du Soleil propriété de 1903 m2 de terrain comprenant 3 habitations - grand chalet de 600m2, 4 niveaux (utilisé actuellement en hôtel)

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013. Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude

PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013. Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude 1188 Gimel, le 3 juin 2013 MUNICIPALITE DE GIMEL PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013 présenté au Conseil Communal de Gimel, en sa séance du 24 juin 2013 Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude Monsieur

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

Hotel de Maître proche des Etangs d Ixelles

Hotel de Maître proche des Etangs d Ixelles Hotel de Maître proche des Etangs d Ixelles ARCHYBALD - Chaussée de Malines 14 Mechelsesteenweg - 1970 WEZEMBEEK-OPPEM NATURE Il s agit d un immeuble dit «Maison de Maître» développant 13m de façade

Plus en détail

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ÉCRITE Sommaire : Art. 1 BUT DU REGLEMENT Art. 2 PORTEE DU REGLEMENT Art. 3 AFFECTATIONS Art. 4 SURFACES CONSTRUCTIBLES Art. 5 ALIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent être les mêmes que celles

Plus en détail

Sanitaires Lavabo accessible

Sanitaires Lavabo accessible Fiche H.11 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux sanitaires, des articles R.111-19 à R.111-19- 3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

Normes handicapés : Sanitaires et WC

Normes handicapés : Sanitaires et WC Normes handicapés : Sanitaires et WC Caractéristiques générales des équipements suivant l'arrêté du 1er AOÛT 2006, ART 11 : - Un espace de manoeuvre correspondant à un diamètre de 1 500 mm avec possibilité

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction 1188 Gimel, le 13 juin 2014 MUNICIPALITE DE GIMEL PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014 présenté au Conseil Communal de Gimel, en sa séance du 26 juin 2014 Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

Plus en détail

à l habitation LOCAUX ENTIÈREMENT PRIVATIFS

à l habitation LOCAUX ENTIÈREMENT PRIVATIFS 1Locaux affectés à l habitation La réduction de la TVA à taux réduit est réservée aux locaux affectés à l habitation, pour les travaux concernant l amélioration, la transformation, l aménagement et l entretien

Plus en détail

Ventilation naturelle de confort thermique

Ventilation naturelle de confort thermique d habitation Fiche d application : Ventilation naturelle de confort thermique Date Modification Version 04/02/2010 Document de travail pour la réunion de consultation des professionnels du 05/02/10 à St

Plus en détail

Aide à l'application EN-14 Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) Edition janvier 2010

Aide à l'application EN-14 Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) Edition janvier 2010 Aide à l'application EN-14 Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) Contenu Le présent document traite des exigences relatives au décompte individuel des frais de chauffage et

Plus en détail

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places.

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places. Handicap : Les normes d'accessibilité La loi du 11 février 2005 est l'une des principales lois sur les droits des personnes handicapées, depuis la loi de 1975. Elle réaffirme que les locaux d habitation,

Plus en détail

Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière

Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière Conception et construction des ouvrages gaz Club de la Performance Immobilière Novembre 2014 RT2012 et arrêté 2 Aout 77 Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

SALADIN 7 BIS CHENE-BOUGERIES

SALADIN 7 BIS CHENE-BOUGERIES SALADIN 7 BIS CHENE-BOUGERIES SOM MAI RE SOMMAIRE 2 L ENVIRONNEMENT 4 AMÉNAGEMENT 6 DES VILLAS DE QUALITÉ 12 LISTE DE PRIX DES VILLAS 14 LES PARTENAIRES 16 INFORMATIONS 18 GENÈVE SALADIN 7 BIS 73 L EN

Plus en détail

Revenus mensuels (résidentiel) - 2 unité(s)

Revenus mensuels (résidentiel) - 2 unité(s) Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Accessibilité : L évolution réglementaire depuis un an. Les dérogations : théorie et pratique

Accessibilité : L évolution réglementaire depuis un an. Les dérogations : théorie et pratique Accessibilité : L évolution réglementaire depuis un an. Les dérogations : théorie et pratique Plénière présidée par : Michèle LEPOUTRE, présidente de la commission Juridique, Fiscale et Réglementation

Plus en détail

le logement protégé ou adapté

le logement protégé ou adapté le logement protégé ou adapté { Brochure destinée aux constructeurs et exploitants le logement protégé ou adapté { Brochure destinée aux constructeurs et exploitants } table des matières 1. introduction

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

Fiche d application Aération. Ventilation d hygiène des pièces de service BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS. Réglementations Thermique Acoustique Aération

Fiche d application Aération. Ventilation d hygiène des pièces de service BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS. Réglementations Thermique Acoustique Aération Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Aération Départements d Outre-Mer Version 1.0 Ventilation d hygiène des pièces de service BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère de l'écologie,

Plus en détail

MOUDON "Av. de la Gare 7" Bâtiment industriel et administratif Parcelle n o 472 Propriété de l'etat de Vaud

MOUDON Av. de la Gare 7 Bâtiment industriel et administratif Parcelle n o 472 Propriété de l'etat de Vaud 1 ETAT DE VAUD / DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES SERVICE IMMEUBLES, PATRIMOINE ET LOGISTIQUE Division Architecte cantonal Opérations immobilières JDA/nsu/Lausanne, septembre 2008 Dossier de vente MOUDON

Plus en détail

Appartement de 3.5 au rez-de-chaussée

Appartement de 3.5 au rez-de-chaussée Appartement de 3.5 au rez-de-chaussée Rue des Noisetiers 36 1635 La Tour-de-Trême Réf. : 27202.27202.00.003 APPARTEMENT DE 3.5 AU REZ-DE- CHAUSSÉE CH-1635 La Tour-de-Trême, Rue des Noisetiers 36 CHF 1'420.-

Plus en détail

Prix de vente total Fr. 1 150 000.-

Prix de vente total Fr. 1 150 000.- Belle maison individuelle à Crissier Prix de vente total Fr. 1 150 000.- Situation de l objet Charmante maison individuelle érigé1 en 1912, située dans un charmant quartier calme et hors nuisance. Crissier

Plus en détail

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015 Réunion d information ACCESSIBILITÉ 7 octobre 2015 A ce jour, il n y a pas de délai supplémentaire pour la mise en accessibilité des ERP. Selon la règlementation en vigueur, tous les dossiers devaient

Plus en détail

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Un communiqué de presse de Fribourg, le 26 août 2010 "Open Days Rénover selon MINERGIE " Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Bon nombre de propriétaires se contentent

Plus en détail

Ces travaux ne seront réalisés que si le vote locataire est positif. Voter est très important.

Ces travaux ne seront réalisés que si le vote locataire est positif. Voter est très important. REHABILITATION DU LINEAIRE ANGLETERRE En concertation avec les associations de locataires, Nantes Habitat a prévu la réhabilitation du linéaire ANGLETERRE (13 au 25 rue d Angleterre) à Malakoff. Pour vous

Plus en détail

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Lignes directrices 2. Issue extérieure au niveau du sol Accès et aire de manœuvre Sécurité fonctionnelle 3. Étages desservis par un Bâtiment protégé par des extincteurs automatiques

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

PLAN DE QUARTIER. «Bussigny centre»

PLAN DE QUARTIER. «Bussigny centre» PLAN DE QUARTIER «Bussigny centre» REGLEMENT CHAPITRE I PERIMETRE DU PLAN DE QUARTIER 1. Le plan de quartier régi par le présent règlement s applique aux parcelles nos 391 394, 1641 1784 et 1785 1632 délimitées

Plus en détail

Contexte professionnel n 3 : Éco Clean

Contexte professionnel n 3 : Éco Clean Contexte professionnel n 3 : Éco Clean Table des matières I - Conditions de travail 3 II - Éco Clean : entretien d'immeubles et communs 5 III - Appartement meublé - résidence Calypso 7 IV - Classement

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

POUR TOUTE INFORMATION

POUR TOUTE INFORMATION Installation d Assainissement Non Collectif Fiche de renseignements Mairie de PLOUGOURVEST Bourg 29400 PLOUGOURVEST Téléphone : 02 98 68 53 49 Télécopie : 02 98 68 55 89 mairie.plougourvest@wanadoo.fr

Plus en détail