Bien comprendre votre décompte de charges

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bien comprendre votre décompte de charges"

Transcription

1 Bien comprendre votre décompte de charges

2 Les charges locatives L utilisation de votre logement nécessite un certain nombre de dépenses pour la fourniture de services (eau, électricité, chauffage, ) et la maintenance des équipements (entretien des espaces communs, ). Ces dépenses appelées charges locatives sont engagées directement par Moselis, votre propriétaire. Elles comprennent : - les charges communes correspondant aux fournitures de services et à l entretien sur l ensemble de votre groupe immobilier - les charges individuelles correspondant à l ensemble des dépenses liées à vos consommations personnelles d eau et de chauffage La liste de ces charges dites «récupérables» par le propriétaire est fixée par décret du 26 août 1987 pris en application de l article 18 de la loi n du 23 décembre Les provisions mensuelles Chaque mois, en plus de votre loyer, vous versez des provisions pour charges. Le montant de cet acompte est calculé chaque année en fonction de vos charges de l année précédente et des évolutions économiques prévisibles (augmentation du coût de l énergie,...). Il apparaît sur votre avis d échéance. Il peut faire l objet d un réajustement par Moselis ou à votre demande expresse afin de couvrir au mieux l ensemble des dépenses. Le décompte de charges annuel Une fois par an, comme le prévoit la loi du 6 juillet 1989 (article 23), les charges locatives donnant lieu au versement d une provision font l objet d une régularisation. Un décompte de régularisation vous est adressé. Il établit le bilan entre les dépenses réalisées et ce que vous avez déjà versé au titre des provisions mensuelles. Si les acomptes versés ont été plus importants que les dépenses réalisées, Moselis vous reverse le trop-perçu. Si les acomptes versés sont insuffisants et que les dépenses réalisées sont plus importantes, il vous appartient de régler le complément. A réception du décompte, vous disposez de 6 mois pour consulter, si vous le souhaitez, l ensemble des justificatifs (factures, contrats,...) disponibles au siège social de Moselis : 3 rue de Courcelles à Metz La Grange aux Bois.

3 Exemple Décompte général de charges Période du 01/ / CHARGES COMMUNES DEPENSES A REPARTIR BASE LOGEMENT ou SURFACE BASE TOTALE A REPARTIR PRORATA Nb J Total VOTRE DEPENSE ABONN.CPTEUR PRINC. COMPTEUR EF/EC ELEC PARTIES COMMUNES A ELEC PARTIES COMMUNES B ESPACES VERTS FORFAIT GAZ CUISINE FOURNITURES DIVERSES NETTOYAGE-MAINTENANCE VM ORDURES MENAGERES PRESTATIONS ENTREPRISE PRESTATIONS INTERNES PROV.CHARGES DIVERSES CHARGES INDIVIDUELLES INDEX PRECEDENT DERNIER INDEX VOTRE CONSOMMATION PRIX UNITAIRE VOTRE DEPENSE EAU CHAUDE PROV. EAU CHAUDE EAU FROIDE PROV. EAU FROIDE CHAUFFAGE PART IND. CHAUFFAGE PART COM. PROV.CHAUFFAGE COLLECTIF Vos Dépenses Vos provisions Solde NOUS VOUS DEVONS * 1 nature des charges : communes ou individuelles 2 dépenses à répartir sur votre ensemble immobilier 3 précise la clé de répartition relative à la dépense : soit au logement (1,00), soit à la surface de votre logement (sur l exemple : 107 m²) 4 reprend la clé de répartition à l échelle de l ensemble immobilier, d un bâtiment ou d une entrée, concerné(e) par la dépense 5 nombre de jours d occupation de votre logement pendant l exercice concerné. Les charges sont facturées proportionnellement à ce nombre de jours. Exemple : pour un locataire entré dans l appartement le 1 er mars, le nombre de jours d occupation correspond à 306 sur jours 6 votre dépense : calcul de votre quote-part 7 calcul de votre consommation = dernier index - index précédent 8 somme de toutes vos dépenses 9 total de vos provisions = prov. charges communes + prov. charges individuelles 10 nous vous devons ou vous nous devez * aucune régularisation n est effectuée pour tout décompte inférieur à 3

4 Bien comprendre le décompte des charges communes... Toutes les rubriques ne vous concernent pas, elles sont fonction des caractéristiques de Abonnement compteur principal Location du compteur d eau général de l immeuble. Ascenseur Contrat d entretien et de maintenance. Seuls les frais d entretien de l appareil sont récupérables auprès du locataire. Le remplacement des pièces est à la charge de Moselis. Chauffage électrique Abonnement et consommation en électricité pour le chauffage de votre appartement. La consommation est répartie à la surface habitable. Compteur eau froide - eau chaude (EF/EC) Contrat de location, d entretien et de télérelève des compteurs individuels. Désinfection et désinsectisation A titre préventif ou curatif, désinfection des locaux ordures ménagères et/ou destruction d insectes et parasites dans les parties communes, gaines techniques et logements infestés. Eau froide Si votre logement n est pas équipé de compteur individuel, les m 3 relevés sur le compteur général sont répartis à la surface du logement. Electricité - abonnement et consommation Des parties communes - A Eclairage des halls d entrée, cages d escaliers et sous-sols de votre immeuble. Des parties communes - B Ventilation, éclairage des parkings, cours, abords de votre immeuble et du local affecté au personnel. Entretien chaudières individuelles gaz et chauffe-eau Entretien annuel obligatoire et dépannage. Entretien chauffage électrique Entretien annuel obligatoire et maintenance. Entretien parties communes Prestation de nettoyage des halls et/ou cages d escaliers lorsque ce service est assuré par du personnel Moselis. Entretien robinetterie Visite préventive annuelle d entretien. Espaces verts Prestation d entretien des espaces verts par une entreprise ou achat des consommables nécessaires quand la prestation est assurée par le gérant d immeuble. Forfait gaz cuisine Abonnement et consommation en gaz de ville. Fournitures diverses Sacs-poubelle, ampoules, sel de déneigement, produits d entretien, désinfectants, Maintenance parties communes Consommation d eau pour l entretien des parties communes. Nettoyage et maintenance ventilation et VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) Contrat d entretien obligatoire. Ordures ménagères Taxe ou redevance fixée par les collectivités locales pour le traitement des ordures ménagères. Prestations entreprise Nettoyage des parties communes et/ou élimination des déchets ménagers par une entreprise. Prestations internes Part récupérable sur les salaires et les charges du personnel Moselis affecté à l élimination des déchets ménagers et/ou à l entretien des parties communes. Ramonage et curage de la ventilation Vérification des conduits de cheminées et nettoyage selon le type de chauffage.

5 Et le décompte des charges individuelles votre groupe immobilier et du logement occupé. Eau froide Consommation d eau froide relevée sur votre compteur individuel. Eau chaude Pour les immeubles dotés d un chauffage collectif. Trois cas de figure (voir ci-dessous) 1 L eau chaude est produite par le ballon électrique de votre appartement. La consommation relevée sur votre compteur d eau comprend la totalité de votre consommation d eau (eau froide + eau chaude). Cette consommation est facturée au prix du m 3 d eau froide en vigueur dans votre commune. La part de réchauffage de l eau est directement acquittée au titre de votre facture individuelle d électricité. 3 2 L eau chaude est produite à partir de la chaufferie collective et vous disposez d un compteur d eau chaude. Coût de votre consommation = nombre de m 3 consommés x (prix du m 3 d eau froide + prix du m 3 réchauffé). L eau chaude est produite à partir de la chaufferie collective et vous ne disposez pas d un compteur individuel d eau chaude. La part de réchauffage de l eau est intégrée au chauffage et les m 3 d eau chaude sont facturés au prix de l eau froide. Chauffage collectif - PART FRAIS INDIVIDUELS : 70 % de la facture totale est calculée sur la base des index relevés sur les répartiteurs. - PART FRAIS COMMUNS : Les 30 % restants correspondant à une part de chauffage fixe sont répartis, conformément à la loi, à la surface habitable de votre logement.

6 Repères Notre consommation moyenne d eau par an 60 m m3 90 m 30 3 m 3 Au-delà par personne supplémentaire La température de chauffe idéale est de 19 C la journée et de 16 C la nuit Consignes de paramétrage du thermostat Période de sommeil (de 22h à 6h) 16 C Lever (de 6h à 8h30) 19 C Temps d absence de + de 2 heures 16 C Soirée (de 16h à 22h) 19 C Absence prolongée de + d une journée C Siège social 3 rue de Courcelles BP METZ CEDEX 3 moselis.fr

COMPRENDRE. les charges. locatives

COMPRENDRE. les charges. locatives COMPRENDRE les charges locatives sommaire INTRODUCTION... 4 LA MAITRISE DES CHARGES GENERALES... 5 Le calcul de la régularisation des charges électricité... 7 EAU... 8 CHAUFFAGE... 10 Entretien des parties

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

COPROPRIETE RESIDENCE DU BOIS D'AUROUZE - SUPERDEVOLUY - ANNEXE N 3

COPROPRIETE RESIDENCE DU BOIS D'AUROUZE - SUPERDEVOLUY - ANNEXE N 3 DEPENSES EXERCICE 2013/2014 BUDGET PREVISIONNEL EXERCICE 2014/2015 SAUVEGARDE DE L'IMMEUBLE Contentieux et expertises 15 573,77 11 000,00 13 741,71 14 000,00 Achats: ventilation du stock 7 932,78 7 000,00

Plus en détail

COPROPRIETE RESIDENCE DU BOIS D'AUROUZE - SUPERDEVOLUY - ANNEXE N 3

COPROPRIETE RESIDENCE DU BOIS D'AUROUZE - SUPERDEVOLUY - ANNEXE N 3 DEPENSES EXERCICE 2012/2013 BUDGET PREVISIONNEL EXERCICE 2013/2014 SAUVEGARDE DE L'IMMEUBLE Contentieux et expertises 6 211,88 5 000,00 15 573,77 11 000,00 Achats: ventilation du stock 6 153,24 4 000,00

Plus en détail

CHARGES RECUPERABLES

CHARGES RECUPERABLES CHARGES RECUPERABLES I. - ASCENSEURS ET MONTE-CHARGE 1. Dépenses d électricité 2. Dépenses d exploitation, d entretien courant, de menues réparations a) Exploitation - visite périodique, nettoyage et graissage

Plus en détail

Note sur les charges locatives

Note sur les charges locatives Note sur les charges locatives Base légale La gestion des charges locatives et des redevances est régie par la section 6 de l'arrêté locatif du 26 septembre 1996 Section 6. - Redevances et charges locatives

Plus en détail

Les et les. charges réparations locatives 2009. 6, rue de Chantilly - 75009 Paris

Les et les. charges réparations locatives 2009. 6, rue de Chantilly - 75009 Paris Les et les charges réparations locatives 2009 6, rue de Chantilly - 75009 Paris Sommaire Introduction... 3 1 ère partie Les charges locatives... 5 I- Les principaux postes de dépenses... 6 1 les antennes

Plus en détail

09 2011 R EPÈRES «LES CHARGES. de copropriété» SE LOGER AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI, XUAN NGUYEN OBSERVATOIRE DES LOYERS DE LA RÉGION PARISIENNE

09 2011 R EPÈRES «LES CHARGES. de copropriété» SE LOGER AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI, XUAN NGUYEN OBSERVATOIRE DES LOYERS DE LA RÉGION PARISIENNE 09 2011 R EPÈRES SE LOGER «LES CHARGES de copropriété» AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI, XUAN NGUYEN OBSERVATOIRE DES LOYERS DE LA RÉGION PARISIENNE INTRODUCTION La connaissance du niveau des charges de copropriété

Plus en détail

MEMO A L USAGE DES LOCATAIRES ET DES PROPRIETAIRES

MEMO A L USAGE DES LOCATAIRES ET DES PROPRIETAIRES MEMO A L USAGE DES LOCATAIRES ET DES PROPRIETAIRES Association Villeurbannaise pour le Droit au Logement 277, rue du 4 août 69 100 Villeurbanne Téléphone : 04 72 65 35 90 Télécopie : 04 78 85 40 53 avdl.asso@wanadoo.fr

Plus en détail

guide du locataire en copropriété

guide du locataire en copropriété guide du locataire en copropriété 2 sommaire édito 3 3 Edito 6 Comment fonctionne juridiquement la copropriété? 10 Qui fait quoi dans la copropriété? 12 Foire aux questions 14 Lexique 4 Qu est-ce qu une

Plus en détail

LES CHARGES LOCATIVES

LES CHARGES LOCATIVES INC document FICHE PRATIQUE J. 193 Actualisation le 8 juin 2011 LES CHARGES LOCATIVES En plus de son loyer, le locataire doit payer des charges locatives : c est sa contribution aux dépenses engagées par

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

FideloConso. à votre écoute! 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita

FideloConso. à votre écoute! 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller FideloConso 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 Vous avez des questions? Adressez-nous

Plus en détail

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes)

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) Table des matières (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) SOMMAIRE... 1390 INTRODUCTION... 1392 TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) SECTION 1 : LES CHARGES LOCATIVES

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire ou au

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Extérieur Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire

Plus en détail

FideloConso. Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller. FideloConso. www.gdfsuez-dolcevita.

FideloConso. Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller. FideloConso. www.gdfsuez-dolcevita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller FideloConso 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fi xe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 Vous avez des questions? Adressez-nous

Plus en détail

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ Notre métier, c est votre garantie La crise économique a conduit les

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - Investissement

Catalogue de répartition frais entretien - Investissement Catalogue de répartition frais entretien - investissements 1. Parois extérieures 1.1. Rénovation de façades (sans isolation) Nouvelle couche de peinture, remplacement d un revêtement (y compris bardeaux)

Plus en détail

Bienvenue chez vous. LIVRET D ACCUEIL du locataire. Vous imaginez, nous orchestrons

Bienvenue chez vous. LIVRET D ACCUEIL du locataire. Vous imaginez, nous orchestrons Vous imaginez, nous orchestrons LIVRET D ACCUEIL du locataire Bienvenue chez vous exe_livret-accueil-locataire_12p_ff148x210_qrv.indd 1 04/10/12 10:03 DEMARCHES LORS DE l entrée dans les lieux Abonnements

Plus en détail

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive.

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. Moderne et pratique, nous remplaçons définitivement l'envoi traditionnel

Plus en détail

LES CHARGES LOCATIVES : JURISPRUDENCE ET RÉPONSES MINISTÉRIELLES

LES CHARGES LOCATIVES : JURISPRUDENCE ET RÉPONSES MINISTÉRIELLES INC document FICHE PRATIQUE J. 252 Juillet 2011 LES CHARGES LOCATIVES : JURISPRUDENCE ET RÉPONSES MINISTÉRIELLES Le bailleur engage des dépenses au titre du logement qu il loue. Certaines resteront à sa

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD CONCLU ENTRE VENDÉE HABITAT - OFFICE PUBLIC DE L HABITAT LES ADMINISTRATEURS ÉLUS DES LOCATAIRES DE VENDÉE HABITAT O.P.H.

PROTOCOLE D ACCORD CONCLU ENTRE VENDÉE HABITAT - OFFICE PUBLIC DE L HABITAT LES ADMINISTRATEURS ÉLUS DES LOCATAIRES DE VENDÉE HABITAT O.P.H. PROTOCOLE D ACCORD CONCLU ENTRE VENDÉE HABITAT - OFFICE PUBLIC DE L HABITAT LES ADMINISTRATEURS ÉLUS DES LOCATAIRES DE VENDÉE HABITAT O.P.H. LES ASSOCIATIONS REPRÉSENTATIVES DES LOCATAIRES ET DES CONSOMMATEURS

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire ou au

Plus en détail

Les charges de copropriété

Les charges de copropriété UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 5 TOUT SAVOIR SUR Les charges de copropriété La crise économique a conduit les professionnels et les copropriétaires à se pencher depuis

Plus en détail

Réduire rapidement ses consommations d'énergie sans gros travaux

Réduire rapidement ses consommations d'énergie sans gros travaux Réduire rapidement ses consommations d'énergie sans gros travaux Saint-Mandé Cycle de formations mai-juin : Comment réaliser des économies d'énergie dans votre copropriété? VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS

Plus en détail

En copropriété l économie d énergie c est possible!

En copropriété l économie d énergie c est possible! En copropriété l économie d énergie c est possible! Nos partenaires : Avec le soutien de : 1 C est à vous d agir! Dans votre copropriété vous avez trois solutions : Ne rien faire : A.G., calme assuré Faire

Plus en détail

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B L a crise économique a conduit les professionnels et les copropriétaires à se pencher

Plus en détail

Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires

Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2002-17 du 22 octobre 2002 Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires Le Conseil national de la comptabilité a été

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

L individualisation des frais de chauffage

L individualisation des frais de chauffage L habitat collectif Comprendre L individualisation des frais de chauffage Répartir les frais en fonction des consommations des logements Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Répartir

Plus en détail

Le déroulement de l'enquête

Le déroulement de l'enquête Le déroulement de l'enquête Nous vous remercions de participer à notre enquête sur les charges de copropriété, dont nous publierons les résultats, dans notre mensuel et sur notre site, fin 2010, dès que

Plus en détail

Amicale des locataires du 1 à 7 rue du Conventionnel Chiappe (75013)

Amicale des locataires du 1 à 7 rue du Conventionnel Chiappe (75013) Amicale des locataires du 1 à 7 rue du Conventionnel Chiappe (75013) Compte-rendu de la réunion du vendredi 17 février 2012 consacrée au contrôle des charges 2010 Présents : MM. Alain Gaulon, CNL-94 et

Plus en détail

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT CONVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY ET LA SELA POUR LA GESTION DE LA COPROPRIETE DU BATIMENT SITUE TERRASSES DE LA CHESNAIE 44170 NOZAY 1 /7 ENTRE LES SOUSSIGNEES : La Communauté

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

CHARGES RECUPERABLES ET NON RECUPERABLES date de mise à jour: juin-11

CHARGES RECUPERABLES ET NON RECUPERABLES date de mise à jour: juin-11 CHARGES RECUPERABLES ET NON RECUPERABLES date de mise à jour: juin-11 CLASSEMENT PAR ORDRE ALPHABETIQUE En matière de charges la règle est la suivante: ne sont récupérables que les charges énumérées dans

Plus en détail

Qu est-ce que la copropriété?

Qu est-ce que la copropriété? Qu est-ce que la copropriété? 2 On parle de copropriété dès qu il y a au moins 2 propriétaires dans le même immeuble. Le copropriétaire est propriétaire d un ou de plusieurs lots privatifs (par exemple

Plus en détail

Les Compteurs d Eau Chaude : Décision, Calcul du coût d un m3. et Economies.

Les Compteurs d Eau Chaude : Décision, Calcul du coût d un m3. et Economies. Les Compteurs d Eau Chaude : Décision, Calcul du coût d un m3 et Economies. Le coût de l Eau Chaude Sanitaire (ECS) est de plus en plus élevé, ceci pour trois raisons : la consommation d eau chaude augmente

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010)

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010) Département des finances, des institutions et de la sécurité Service cantonal des contributions Section des personnes physiques Departement für Finanzen, Institutionen und Sicherheit Kantonale Steuerverwaltung

Plus en détail

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux L Association des Responsables de Copropriété 14 000 copropriétés adhérentes Une association indépendante Une association représentative

Plus en détail

L individualisation des frais de chauffage

L individualisation des frais de chauffage L habitat collectif COMPRENDRE L individualisation des frais de chauffage Répartir les frais en fonction des consommations des logements Édition : février 2014 sommaire glossaire introduction Répartir

Plus en détail

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE. Les charges de copropriété sont réparties en deux catégories bien distinctes.

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE. Les charges de copropriété sont réparties en deux catégories bien distinctes. CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE Les charges de copropriété sont réparties en deux catégories bien distinctes. Ainsi, on distingue : Les charges liées à la gestion des parties

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

Séminaire du 23 mars 2011

Séminaire du 23 mars 2011 3 e appel à projet de recherche de la FBE Séminaire du 23 mars 2011 Projet IPPI Intégration et Planification pour la réduction des GES d un Patrimoine Immobilier DETRY & LEVY SARL D ARCHITECTURE 1 Outil

Plus en détail

GESTION. Barème indicatif : Dossier 1 : 45 points Dossier 2 : 10 points 2 ème partie : Gestion de copropriété : 45 points

GESTION. Barème indicatif : Dossier 1 : 45 points Dossier 2 : 10 points 2 ème partie : Gestion de copropriété : 45 points GESTION Barème indicatif : 1 ère partie : Gestion locative : 55 points Dossier 1 : 45 points Dossier 2 : 10 points 2 ème partie : Gestion de copropriété : 45 points Dossier 1 : 17 points Dossier 2 : 20

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

Liste des charges récupérables incombant au locataire :

Liste des charges récupérables incombant au locataire : Liste des charges récupérables incombant au locataire : (Décret n 87.713 du 26/08/1987) I ascenseurs et monte-charge 1. Dépenses d électricité. 2. Dépenses d exploitation, d entretien courant, de menues

Plus en détail

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Le contrat d exploitation de chauffage en copropriété La lecture d un contrat d exploitation de chauffage reste un exercice

Plus en détail

GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT

GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT Juin 2015 Guide du logement étudiant Acteurs majeurs et incontournables pour trouver et louer votre logement en France Sommaire Préambule 1 Les résidences étudiantes 2 Choisir

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :...10958_PONTHUS_14 Valable jusqu au :...15/12/2024 Type de bâtiment :...Habitation (parties privatives d immeuble collectif) Année de construction :..1948-1974 Surface habitable :...76,62 m² Adresse

Plus en détail

II - Eau froide, eau chaude et chauffage collectif des locaux privatifs et des parties communes.

II - Eau froide, eau chaude et chauffage collectif des locaux privatifs et des parties communes. Liste de charges récupérables I - Ascenseurs et monte-charge. 1 - Dépenses d'électricité. 2 - Dépenses d'exploitation, d'entretien courant, de menues réparations : a) Exploitation : - visite périodique,

Plus en détail

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS : annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ CAS DE FIGURE Le propriétaire des locaux frappés d un arrêté de police tenu à l obligation

Plus en détail

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC GIPSIL-AMEET (Aide au Maintien des Energies de l Eau et du Téléphone) Service Maîtrise de l Energie COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC A la demande : Motif de la demande : Date de la visite : Diagnostic réalisé

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

DOVADIS. Objet Compteurs d'index Logiciel(s) Dovadis Métier Gestion locative. Nos marques

DOVADIS. Objet Compteurs d'index Logiciel(s) Dovadis Métier Gestion locative. Nos marques 1 DOVADIS Objet Compteurs d'index Logiciel(s) Dovadis Métier Gestion locative 2 Sommaire I. Préambule... 3 A. Objet de la fonctionnalité... 3 II. Paramètres... 4 A. Les types de compteurs... 4 B. Les prestations...

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

LE LOYER ET LES CHARGES LOCATIVES

LE LOYER ET LES CHARGES LOCATIVES LE LOYER ET LES CHARGES LOCATIVES De manière générale, le locataire et le propriétaire peuvent fixer librement le montant du loyer. Dans la plupart des cas, le loyer peut être indexé. Le loyer peut aussi,

Plus en détail

Cycle de formations Nouveau Programme. Gestion locative utilisateurs ICS

Cycle de formations Nouveau Programme. Gestion locative utilisateurs ICS Cycle de formations Nouveau Programme Gestion locative utilisateurs ICS Septembre 2014 Juin 2015 Cycle de formations «Gestion locative utilisateurs ICS» La Fapil lance le cycle de formations 2014-2015

Plus en détail

Guide. Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement

Guide. Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement Guide Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement L entretien de votre logement Qui fait quoi? Un évier bouché, une chaudière en panne... Que dois je faire? A qui m adresser? Pièce par

Plus en détail

guide de la copropriété Syndic de Copropriété de Nièvre Habitat 1 rue Emile Zola - BP 56 58020 Nevers Cedex Tél. 03 86 21 67 19 - Fax 03 86 21 67 67

guide de la copropriété Syndic de Copropriété de Nièvre Habitat 1 rue Emile Zola - BP 56 58020 Nevers Cedex Tél. 03 86 21 67 19 - Fax 03 86 21 67 67 guide de la copropriété Syndic de Copropriété de Nièvre Habitat 1 rue Emile Zola - BP 56 58020 Nevers Cedex Tél. 03 86 21 67 19 - Fax 03 86 21 67 67 novembre 2012 Qu est-ce que la copropriété? avant-propos

Plus en détail

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant CONVENTION DE LOCATION AUX FINS D UN HEBERGEMENT TEMPORAIRE (convention tripartite entre un bailleur privé 1 fournissant le logement, le logeur 2 tenu de l obligation d hébergement, et l occupant hébergé)

Plus en détail

P O R T E F E U I L L E E P O N T E CANSSM N O T E D E P R E S E N T A T I O N. Immeuble situé au n 4 rue Chambiges 75 008 Paris

P O R T E F E U I L L E E P O N T E CANSSM N O T E D E P R E S E N T A T I O N. Immeuble situé au n 4 rue Chambiges 75 008 Paris P O R T E F E U I L L E E P O N T E CANSSM N O T E D E P R E S E N T A T I O N Immeuble situé au n 4 rue Chambiges 75 008 Paris Avril 2012 POINTS CLES DE L INVESTISSEMENT POINTS CLES DE L INVESTISSEMENT

Plus en détail

à votre écoute! 09 77 40 10 62 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 GDF Suez DolceVita

à votre écoute! 09 77 40 10 62 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 GDF Suez DolceVita Logements neufs en Copropriété GDF Suez DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller 09 77 40 10 62 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 Tout savoir

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES DE LA RESIDENCE DU BOIS D AUROUZE - SUPERDEVOLUY RAPPORT DE GESTION DU SYNDIC A L'ASSEMBLEE GENERALE DU 27 DECEMBRE 2014

SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES DE LA RESIDENCE DU BOIS D AUROUZE - SUPERDEVOLUY RAPPORT DE GESTION DU SYNDIC A L'ASSEMBLEE GENERALE DU 27 DECEMBRE 2014 Madame, Monsieur, SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES DE LA RESIDENCE DU BOIS D AUROUZE - SUPERDEVOLUY RAPPORT DE GESTION DU SYNDIC A L'ASSEMBLEE GENERALE DU 27 DECEMBRE 2014 Comme chaque année, à pareille époque,

Plus en détail

EXEMPLE D ETAT DES LIEUX. Adresse des lieux loués :. / / / / Dressé contradictoirement entre les soussignés. Nom et adresse du bailleur :...

EXEMPLE D ETAT DES LIEUX. Adresse des lieux loués :. / / / / Dressé contradictoirement entre les soussignés. Nom et adresse du bailleur :... EXEMPLE D ETAT DES LIEUX Adresse des lieux loués :. Date d entrée Date de sortie / / / / Dressé contradictoirement entre les soussignés Nom et adresse du bailleur :... Nom et adresse du locataire :. eau

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011 Sensibilisation comportementale Réunion d information Le 30 avril 2011 Espace Info Energie Informer et conseiller Les semaines paires à Pontivy, - 1 rue Henri Dunant de 13h30 à 17h30 du lundi au vendredi

Plus en détail

TVA - CIDD* (*Crédit d Impôt Développement Durable) en 2014

TVA - CIDD* (*Crédit d Impôt Développement Durable) en 2014 TVA - CIDD* (*Crédit d Impôt Développement Durable) en 2014 Février 2014 TVA 2014 Mode d emploi 2 Au 1er Janvier 2014 3 nouveaux Taux : Taux normal : 20 % Taux intermédiaire : 10 % Taux réduit : 5.5 %

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé

DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Numéro de l interviewé : - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé 1. Etat apparent du logement 11. Logement

Plus en détail

Conseil Régional de Concertation Locative. 19 novembre 2012. Georges Mavroyannis. Paul Pinchon Claude Fainzang. Christophe Lheureux

Conseil Régional de Concertation Locative. 19 novembre 2012. Georges Mavroyannis. Paul Pinchon Claude Fainzang. Christophe Lheureux Compte rendu Conseil Régional de Concertation Locative 19 novembre 2012 Participants : Pour l AFOC Pour la CGL Pour la CLCV Pour la CNL Indépendant Pour I3F Bertrand Blanc Georges Mavroyannis Serge Lenesley

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi, du travail et de la cohésion sociale

Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi, du travail et de la cohésion sociale J.O n 65 du 18 mars 2005 page 4575 texte n 7 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Décret n 2005-240 du 14 mars 2005 relatif aux comptes

Plus en détail

L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement.

L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement. L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement. 1 Présentation de la société. La SEM Habitat du Pays Châtelleraudais. Bailleur social -1747 logements

Plus en détail

Ceci est un exemple de contrat de bail, qui comprend tous les éléments importants devant être inclus. Contrat de bail. Mr. et/ou Mme :...

Ceci est un exemple de contrat de bail, qui comprend tous les éléments importants devant être inclus. Contrat de bail. Mr. et/ou Mme :... Exemple de contrat de bail Ceci est un exemple de contrat de bail, qui comprend tous les éléments importants devant être inclus. pour résidence principale Contrat de bail Entre Mr. et/ou Mme :... Domicilié(s)

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 3112 Valable jusqu au : 15/02/2025 Type de bâtiment : Immeuble collectif Année de construction : Avant 1975 Surface habitable : 92,04 m² Adresse : 6, Rue Francisque Sarcey 75116 PARIS 16 Date : 16/02/2015

Plus en détail

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Qui peut en bénéficier? Les primes énergie sont ouvertes au bénéfice de toute personne physique ou morale possédant un droit réel ou de location ou de gestion

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

BAIL D APPARTEMENT M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

BAIL D APPARTEMENT M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : BAIL D APPARTEMENT Entre les soussignés : M.. domicilié à Tél... dénommé le «Bailleur», ET M...... domicilié à Tél.. dénommé le «Preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 Objet Par la présente,

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments publics en France métropolitaine.

ARRÊTÉ du. relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments publics en France métropolitaine. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement et de l aménagement durables NOR : DEVU0771404A ARRÊTÉ du relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments

Plus en détail

La maison des Économies La maison des Économies

La maison des Économies La maison des Économies SPECIAL La maison des Économies La maison des Économies Guide des solutions Gaz de Bordeaux p o u r é c o n o m i s e r l é n e r g i e FAITES ENCORE PLUS D ÉCONOMIES ET ADOPTEZ LES BONS RÉFLEXES AVEC

Plus en détail

Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire Edition décembre 2007

Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire Edition décembre 2007 Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la

Plus en détail

Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers

Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers E X P E R T D U D. P. E L O C A T I F Diagnostic de Performance Energétique Pour la location Appartement N 1 T2 DOCUMENT LOCATAIRE Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers Rapport N 5215022008 réalisée

Plus en détail

I COPROPRIETAIRES / PROFILS SOCIAUX II GESTION, FONCTIONNEMENT ET ANALYSE FINANCIERE

I COPROPRIETAIRES / PROFILS SOCIAUX II GESTION, FONCTIONNEMENT ET ANALYSE FINANCIERE Conseil syndical Syndic Typologie FICHE D IDENTITE COPROPRIETE N 8 LES MARQUISES N 3 A 5 SQUARE DE LA VALSE A MILLE TEMPS Monsieur JASION (Président), Mr GRENECHE, Mr MEZOUANI, Mr PRIOULT, Mr PONGE, Mme

Plus en détail

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 1 Le règlement de copropriété Le règlement de copropriété est avant tout un contrat interne, dont les copropriétaires sont les parties contractantes.

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie FICHE INFORMATION Le Comptage comptage individuel de du l eau chauffage Votre partenaire en économie d énergie Le répartiteur de frais de chauffage Le répartiteur est un appareil de mesure du chauffage

Plus en détail

Chauffage : où en est-on?

Chauffage : où en est-on? Domaine des Hocquettes commission chauffage Chauffage : où en est-on? Restitution de l étude thermique Saunier & Associés (+ compléments de l étude infrarouge) 1 Rappel 2008 : sondage copropriétaires Février

Plus en détail

1.1 La comptabilité pour un syndicat de copropriétaires : qu est-ce que c est?

1.1 La comptabilité pour un syndicat de copropriétaires : qu est-ce que c est? On a souvent tendance à voir la comptabilité comme quelque chose d inaccessible ou d inutile «parce que çà marche bien dans sa copropriété jusqu à présent». Il est cependant nécessaire de plus de rigueur

Plus en détail

La performance thermique des écoles dans le Luberon

La performance thermique des écoles dans le Luberon La performance thermique des écoles dans le Luberon Retour d expérience du Programme SEDEL (Services Energétiques Durables en Luberon) Matthieu Simonneau Nicolas Trembloy Conseillers en Energie Partagés

Plus en détail

www.copropriete-ejuris.be

www.copropriete-ejuris.be www.copropriete-ejuris.be Contrat de bail de résidence principale Entre Monsieur et/ou Madame... domicilié(e)(s) à (code postal, localité, adresse, n ).. Ci-après dénommé(s) le Bailleur ET Monsieur et/ou

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du

Plus en détail