Le dernier niveau est à moins de 8 m du sol

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le dernier niveau est à moins de 8 m du sol"

Transcription

1 Page 1 Code du travail (articles R ) Les bâtiments doivent être conçus et réalisés de manière à permettre, en cas de sinistre : - l'évacuation rapide de la totalité des occupants dans des conditions de sécurité maximale ; - l'accès de l'extérieur et l'intervention des services de secours et de lutte contre l'incendie ; - la limitation de la propagation de l'incendie à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments. Si le dernier niveau du bâtiment est à plus de 8 m du sol, donc non accessible aux échelles à main, des mesures particulières sont imposées pour favoriser l'évacuation rapide des occupants. Le dernier niveau est à moins de 8 m du sol Code du travail, art. R à R Implantation des bâtiments et évacuation des occupants Les bâtiments ou locaux doivent être isolés des tiers selon la réglementation applicable à ces derniers. Les dégagements (portes, couloirs, circulations, escaliers) doivent être répartis de manière à permettre l'évacuation des occupants en toute sécurité et en évitant les culs-de-sac. La largeur des dégagements est exprimée en unités de passage : - 1 UP = 0,90 m (0,80 m en rénovation) ; - 2 UP = 1,40 m ; - 3 UP = 1,80 m ; - n UP = n 0,60 m. Saillie possible : 0,10 m sur 1,10 m de hauteur. Nombre et largeur des dégagements en fonction de l'effectif Effectif du local Nombre de dégagements desservant le local Nombre total d' unités de passage < 20 personnes à 50 personnes dégagement accessoire 1 51 à 100 personnes 2 ou 1 (*) 2 ou dégagement accessoire à 200 personnes à 300 personnes à 400 personnes à 500 personnes 2 6 > 500 personnes par 500 personnes (ou fraction de 500 personnes) 2 1 par 100 personnes (ou fraction de 100 personnes) Aggravation du nombre et de la largeur des dégagements pour les locaux en sous-sol Effectif supérieur à 100 personnes en sous-sol : les dégagements sont déterminés à partir de l'effectif arrondi à la centaine supérieure, puis majoré de 10 % par mètre (ou fraction de mètre) au-delà de 2 m de profondeur. Pas de local avec poste de travail permanent à plus de 6 m en dessous des seuils d'évacuation, sauf justification technique particulière. Dégagement accessoire Il s'agit de sorties, d'escaliers, de coursives, de passages souterrains rapides et sûrs de largeur supérieure à 0,60 m, ou de balcons filants, de terrasses, d'échelles fixes, de manches d'évacuation. Escaliers

2 Page 2 Dispositions constructives Marches non glissantes et par groupes de 3 au minimum. Palier de même largeur que les volées. Escaliers tournants : pas de palier intermédiaire entre étages (voir aussi relevant du secrétariat d'état aux universités»). «Établissements d'enseignement et de recherche Fig. 1 - Dimensions à respecter pour les éléments constitutifs d'un escalier. Distances maximales S'ajoutent aux prescriptions imposées aux établissements existants (voir «Établissements existants non transformés») les données indiquées sur la figure 2. Fig. 2 - Distances maximales à parcourir pour atteindre l'escalier ou la sortie. Portes Les prescriptions sont identiques à celles des établissements existants (voir transformés»). «Établissements existants non Signalisation Les prescriptions sont identiques à celles des établissements existants (voir transformés»). «Établissements existants non Portes et portails automatiques Arrêté du 21 décembre 1983, art. 1 à 4 et 8 à 10 Ils doivent être équipés de dispositifs à détection de présence ou de contact, pour éviter tout risque d'écrasement, de cisaillement ou de coincement, complétés par un marquage et une signalisation lumineuse. Installations et équipements techniques Désenfumage Code du travail, art. R Il est obligatoire pour les locaux excédant 300 m 2 (100 m 2 pour les locaux aveugles ou en sous-sol) et pour tous les escaliers. Il peut être :

3 Page 3 - soit naturel, par des ventilations hautes et basses de section égale à 1/100 de la surface du local (au minimum 1 m 2 ), pour les évacuations de fumée comme pour les amenées d'air, et aisément manœuvrables à partir du plancher ; - soit mécanique, le débit d'extraction étant de 1 m 3 /s pour 100 m 2 de surface du local. Les règles d'exécution techniques du système de désenfumage sont identiques à celles applicables aux établissements dont le dernier niveau est à plus de 8 m du sol : on se référera à ces règles au paragraphe ci-après, intitulé «Le dernier niveau est à plus de 8 m du sol». Chauffage Code du travail, art. R à R Mesures identiques à celles imposées aux bâtiments existants (voir «Établissements existants non transformés»). Chaufferies et sous-stations dont P u > 70 kw L'arrêté du 23 juin 1978 est applicable, sauf incompatibilité liée à la nature technique des activités. Générateurs d'air chaud à combustion La pression du circuit d'air doit être maintenue supérieure à celle des gaz brûlés. Dispositif de sécurité si la température d'air excède 120 o C. Conduits et gaines Code du travail, art. R Les matériaux combustibles sont interdits à l'intérieur des conduits de distribution et de reprise d'air chaud, des installations de VMC, et des gaines mettant en communication plusieurs niveaux. Locaux contenant des matières inflammables Code du travail, art. R Les dispositions de nature constructive imposées aux établissements existants sont applicables (voir existants non transformés»). «Établissements Moyens de secours Code du travail, art. R Les dispositions relatives à la construction ou à l'aménagement des établissements existants sont applicables (voir «Établissements existants non transformés»). Installations électriques Décret du 14 novembre 1988 Mesures identiques à celles imposées aux bâtiments existants (voir «Établissements existants non transformés»). Le dernier niveau est à plus de 8 m du sol Code du travail, art. R et R ; Arrêté du 5 août 1992, art. 3 à 15 Les dispositions qui suivent viennent en complément de celles visées au paragraphe ci-avant «Le dernier niveau est à moins de 8 m du sol». Ces dispositions complémentaires prennent en compte l'augmentation des risques liés à la hauteur du bâtiment. Implantation Chaque bâtiment doit avoir au moins une façade accessible, comportant une sortie normale au rez-de-chaussée et des baies accessibles (*) aux échelles aériennes à chaque niveau, et desservie par une voie-échelle dans les conditions fixées pour les bâtiments d'habitation (voir «Classement des bâtiments d' habitation»).

4 Fig. 3 - Desserte des façades accessibles par une voie-échelle. Structure La structure doit être SF 1 h et les planchers CF 1 h (CF 1/2 h sur vide sanitaire non aménageable). Elle doit être indépendante de celle d'un bâtiment tiers contigu (l'effondrement de ce dernier ne doit pas entraîner celui de l'établissement). Fig. 4 - Stabilité au feu et indépendance des structures vis-à-vis d'un bâtiment contigu. Cas des atriums Appliquer les règles de construction de l'instruction technique n o 263 (voir libres intérieurs dans les ERP»). «Construction et désenfumage des volumes Isolement (*) Par rapport à un tiers contigu Page 4

5 Page 5 La paroi d'isolement doit être CF 1 h et les portes d'intercommunication CF 1/2 h avec ferme-porte (aggravation possible selon la réglementation applicable au tiers). Lorsque le bâtiment tiers a une façade non aveugle dominant l'établissement, la couverture de ce dernier doit être PF 1/2 h sur une largeur de 4 m. Fig. 5 - Isolement par rapport à un bâtiment tiers dominant. Par rapport à un tiers en vis-à-vis Deux bâtiments distants de 5 m au moins sont considérés comme distincts. Par rapport à un parc de stationnement couvert La paroi d'isolement doit être CF 1 h, avec intercommunication par sas (portes PF 1/2 h à ouverture vers l'intérieur du sas et ferme-portes). Ces dispositions peuvent être aggravées par la réglementation propre au parc considéré : Si la capacité du parc n'excède pas 250 véhicules Parc dépendant d'un bâtiment d'habitation : arrêté du 31 janvier 1986, titre VI (voir «Parcs de stationnement»). Parc à rangement automatisé : instruction technique provisoire du 23 octobre Autres cas : se référer à l'arrêté type n o 2935 (voir moteur»). Si la capacité du parc excède 250 véhicules «Parcs de stationnement couverts et garages-hôtels de véhicules à Il relève alors de la loi du 19 juillet 1976 relative aux installations classées, sous régime : - soit déclaratif, si le parc n'excède pas véhicules (appliquer alors l'arrêté type n o 2935 : voir «Parcs de stationnement couverts et garages-hôtels de véhicules à moteur») ; - soit d'autorisation. Fig. 6 - Isolement par rapport à un parc de stationnement. Distribution intérieure La distribution intérieure doit permettre, par des recoupements ou des compartiments, de limiter la propagation du feu et des fumées. Elle peut être en cloisonnement traditionnel ou, pour faciliter l'exploitation ou l'aménagement des locaux, réalisée par compartiments distincts à l'intérieur desquels aucune résistance au feu n'est exigée pour les parois verticales.

6 Cloisonnement traditionnel Parois verticales : CF 1 h entre locaux et dégagements (PF 1/2 h seulement entre locaux sans risques particuliers), avec bloc-portes et éléments verriers PF 1/2 h. Toutefois, à l'intérieur d'un ensemble de locaux inférieur à 300 m 2, au même niveau et sans local réservé au sommeil, la prescription PF 1/2 h des parois n'est pas exigée. Circulations horizontales : recoupement tous les 30 m par parois et bloc-portes PF 1/2 h en va-et-vient et à ferme-porte. Fig. 7 - Distribution par cloisonnement traditionnel. Compartiments Deux compartiments au moins par niveau (un compartiment peut s'étendre sur deux niveaux), et de capacité équivalente. Toutefois, si le niveau n'excède pas 500 m 2, il est admis un seul compartiment pour le niveau. Surface du compartiment : m 2. Nombre et largeur des dégagements : chaque compartiment doit comporter le nombre et la largeur totale de dégagements adapté à l'effectif maximal qui y est admis (voir le tableau figurant au début de cette fiche). Une issue au moins (de 2 UP si l'effectif dépasse 100) doit déboucher sur l'extérieur ou sur un dégagement protégé par un bloc-porte PF 1/2 h avec fermeporte. Désenfumage obligatoire. Entre compartiments : - parois verticales CF 1 h ; - communications obligatoirement situées sur les circulations principales par bloc-portes PF 1 h en va-et-vient ou par sas avec portes PF 1/2 h. Fig. 8 - Distribution par compartiments. Locaux à risques particuliers Ils doivent être isolés des autres locaux et des dégagements par des murs et planchers CF 1 h, avec d'intercommunication CF 1/2 h à ferme-porte. portes L'article 6-III de l'arrêté du 5 août 1992 donne quelques exemples de locaux à risques particuliers : - les locaux réceptacles des vide-ordures ; - les machineries d'ascenseur ; - les locaux comportant les installations de ventilation mécanique contrôlée inversée et les installations de conditionnement d'air ; - les locaux contenant des groupes électrogènes ; - les postes de livraison et de transformation électrique ; - les cellules à haute tension ; - les cuisines contenant des appareils de cuisson d'une puissance totale nominale supérieure à 20 kw ; - les locaux d'archives et les réserves ; - les dépôts contenant plus de 150 litres de liquides inflammables ; Page 6

7 Page 7 - les locaux de stockage de butane et de propane commerciaux n'ayant pas une face ouverte sur l'extérieur. Combles inaccessibles Ils doivent être recoupés par des matériaux de catégorie M0 ou des parois PF 1/4 h, les vides ne devant pas excéder 300 m 2, et 30 m dans leur plus grande dimension. Aucune exigence n'est imposée si les vides sont protégés par un réseau d'extinction automatique à eau, ou à l'intérieur d'un même compartiment. Fig. 9 - Combles inaccessibles : dispositions pour limiter la propagation du feu. Cloisons amovibles Elles doivent être prévues en matériaux de catégorie M3, sauf si elles jouent le rôle de cloison fixe. Conduits et gaines Dispositions communes à tous les conduits et gaines En traversée de parois d'isolement Entre compartiments ou entre niveaux, les conduits de diamètre > 125 mm doivent être : - soit PF tr 30 min (voir «Compartimentage») avec trappes PF 1/2 h ; - soit sous gaine PF tr 30 min et incombustible, avec trappes PF 1/2 h ; - soit munis d'un dispositif d'obturation automatique CF 1/4 h. En traversée de parois d'isolement Avec un bâtiment tiers ou un parc de stationnement couvert, le degré CF 1 h doit être restitué, excepté pour les conduites de diamètre 75 mm. Entre locaux à risques particuliers Les conduits de diamètre 12 mm doivent respecter les mêmes prescriptions qu'en traversée de parois d'isolement entre compartiments ou entre niveaux, lorsqu'il s'agit des locaux à risques particuliers énumérés ci-avant, à l'exception des locaux à VMC inversée, des locaux de conditionnement d'air, et des cuisines dont les appareils ont une puissance > 20 kw. Dispositions spécifiques à certains conduits et gaines Les gaines verticales Elles doivent être recoupées, tous les deux niveaux, par un matériau incombustible. Les conduits de distribution d'air Ils doivent être en matériau de catégorie M0 ou M1 pour le calorifuge extérieur. Les conduites d'eau en charge Aucune exigence n'est imposée.

8 Page 8 Évacuation des occupants Tous les escaliers, mécaniques ou non, et les ascenseurs doivent être protégés, c'est-à-dire encloisonnés, ou à l'air libre. Escaliers et ascenseurs encloisonnés Continuité jusqu'au niveau d'évacuation vers l'extérieur. Discontinuité entre les escaliers desservant les étages et ceux menant aux sous-sols. Parois cage : CF 1 h ; blocs-portes de la cage d'escalier PF 1/2 h avec ferme-porte. Matériaux revêtements : catégorie M1 pour les parois et plafonds, M3 pour les marches et paliers. Désenfumage ou mise à l'abri des fumées obligatoire de la cage d'escalier. Portes palières ascenseur : CF 1/4 h ou PF 1/2 h. Pas de desserte directe des locaux depuis la cage. Pas de conduit principal à risque d'incendie ou d'enfumage dans la cage. Colonne sèche dans la cage d'escalier si le dernier niveau est à plus de 18 m du sol. Fig Prescriptions relatives aux escaliers encloisonnés. Fig Prescriptions relatives aux ascenseurs. Toutefois, l'encloisonnement n'est pas exigé : - pour un escalier interne à un compartiment établi sur deux niveaux ; - pour un seul escalier monumental situé dans un hall et ne desservant que des niveaux s'ouvrant sur ce hall, à condition que ce dernier soit isolé des autres locaux au sens de l'article 6, I de l'arrêté du 5 août Escaliers et ascenseurs à l'air libre Une face au moins de la cage doit être ouverte sur toute sa hauteur sur l'extérieur et à raison de 50 % au minimum de sa

9 Les matériaux de revêtement des parois des locaux et dégagements doivent être de catégorie minimale : M2 pour les murs ; toutefois, les lambris posés sur tasseaux peuvent être en matériaux M3 si un matériau M0 est interposé entre les tasseaux. M1 pour les plafonds et les éléments de plafonds suspendus ; toutefois : Page 9 surface. Évacuation des handicapés Arrêté du 27 juin 1994, art. 3, II À chaque niveau, l'accès à l'ascenseur doit s'effectuer au travers d'un local d'attente servant de refuge, accessible en moins de 30 mètres (40 m s'il y a le choix entre deux locaux d'attente), protégé par des parois CF 1 h et blocs-portes PF 1/2 h, désenfumé et doté d'un éclairage de sécurité. L'ascenseur, protégé, est équipé d'une alimentation électrique de sécurité. La cabine et le local d'attente doivent pouvoir communiquer avec le gardien du bâtiment. Possibilité de dérogation sur avis de la CCDSA. Désenfumage Le désenfumage permet de rendre praticables les cheminements d'évacuation et d'intervention des secours, et d'évacuer vers l'extérieur chaleur, gaz et produits imbrûlés. Locaux et dégagements concernés - Locaux excédant 300 m 2 (100 m 2 en sous-sol). - Escaliers encloisonnés. - Compartiments. Conception du désenfumage Les systèmes de désenfumage et les écrans de cantonnement doivent prendre en compte les dispositions de l'instruction technique n o 246 relative au désenfumage dans les ERP (voir «Désenfumage» et «Désenfumage») et l'importance prévisible des fumées liées aux matières entreposées ou manipulées. Le désenfumage peut être naturel ou mécanique. Désenfumage naturel Il est réalisé par amenées d'air et évacuations des fumées communiquant avec l'extérieur, directement ou par conduits, et disposées de façon à assurer un balayage satisfaisant du local : - évacuation des fumées : ouvrants en façade, exutoires, bouches raccordées à un conduit ; - amenées d'air : ouvrants en façade, portes donnant sur l'extérieur ou un local largement aéré ou en surpression, bouches raccordées à un conduit. Désenfumage mécanique Il est réalisé par extractions mécaniques des fumées associées à des amenées d'air naturelles ou mécaniques, disposées judicieusement (une mise en surpression des volumes adjacents peut compléter le balayage) : - amenées d'air naturelles : voir ci-dessus «Désenfumage naturel» ; - amenées d'air ou extractions mécaniques : à bouches reliées par des conduits à des ventilateurs. Cas particulier d'un système de ventilation utilisé pour le désenfumage Il est autorisé dans la mesure où il répond aux prescriptions imposées au désenfumage. Cas des atriums Désenfumage selon les règles de l'instruction technique n o 263 (voir intérieurs dans les ERP»). «Construction et désenfumage des volumes libres Vérifications techniques Obligatoires avant mise en service, par un technicien compétent. Notice technique recensant les contrôles périodiques et les opérations de maintenance : à annexer au dossier de maintenance prévu à l'article R du Code du travail. Aménagements intérieurs et faux plafonds Les aménagements intérieurs, notamment les revêtements, tentures, rideaux..., doivent présenter une réaction au feu suffisante pour éviter un développement rapide de l'incendie. Matériaux de revêtement

10 Page 10 - une tolérance de 25 % de la surface est admise en catégorie M3 (M2 dans les dégagements) ; - les plafonds ajourés ou à résilles peuvent être en matériau M2, si les pleins couvrent moins de 50 % de la surface totale ; - les parties translucides ou transparentes en plafond n'excédant pas 25 % de la surface peuvent être en matériau M3, ou M4 si elles ne produisent pas de gouttes enflammées à la combustion. M0 pour les suspentes et fixations des plafonds suspendus ; de plus : - la contrainte dans les suspentes ne doit pas excéder 20 N/mm 2 ; - dans les dégagements, ils doivent rester en place sous l'effet des variations de pression engendrées par le désenfumage mécanique ; - les plenums doivent être recoupés comme les combles inaccessibles. M4 pour les sols. M1 pour les isolants acoustiques ou thermiques, sur parois verticales ou en plafond (atténuation possible si l'isolant est protégé par un écran thermique). Aucune exigence n'est imposée pour les papiers collés et peintures appliqués sur les parois en matériau incombustible. Sur les autres parois, ces revêtements doivent être pris en compte dans l'essai de réaction au feu, sauf si leur potentiel calorifique est inférieur à 2,1 MJ/m 2. Fig Réaction au feu des matériaux de revêtement et de décoration. Éléments de décoration Les éléments de décoration en relief sur les parois verticales doivent être de catégorie minimale : M2 dans les dégagements protégés (sauf petits éléments). M2 dans les locaux et autres dégagements, s'ils couvrent plus de 20 % de la surface. M1 dans les locaux excédant 50 m 2 ou les dégagements, s'il s'agit de guirlandes ou d'objets flottants de plus de 0,5 m 2. Les tentures et les rideaux doivent être de catégorie minimale : - M2 s'ils recouvrent les portes PF ; - M1 dans les escaliers encloisonnés ; - M2 dans les autres dégagements et locaux supérieurs à 50 m 2. Ils sont interdits en travers des dégagements. Aménagements fixes L'agencement principal, le gros mobilier ne doivent pas rétrécir les circulations. L'ossature des planchers légers en superstructures doit être en matériaux M3.

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012 Le 9 novembre 2012 ARRETE Arrêté du 5 août 1992 pris pour l application des articles R. 235-4-8 et R. 235-4-15 du code du travail et fixant des dispositions pour la prévention des incendies et le désenfumage

Plus en détail

Section 1 - Construction, dégagements, gaines

Section 1 - Construction, dégagements, gaines Page 1 sur 7 Règlement de sécurité contre l'incendie relatif aux établissements recevant du public LIVRE III : Dispositions applicables aux établissements de la cinquième catégorie CHAPITRE II Règles techniques

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives Arrêté du 22 juin 1990 modifié (articles PE) ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) SYNTHÈSE F I C H E 1.21 ERP Les établissements dits de 5e catégorie, c est-à-dire dont l effectif du

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 1 er groupe (1 ère à 4 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012

Plus en détail

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie

Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie N O T I C E D E S E C U R I T E Etablissements Recevant du Public ERP de 5 ème catégorie L article R 123-14 du Code de la Construction et de l Habitation stipule que : «les établissements, dans lesquels

Plus en détail

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH)

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH) FICHES TECHNIQUES N QUESTION (1) DATE DE VALIDATION COMMISSION OBJET 07-03-001 23 novembre 2007 Classement des bâtiments d habitation Bâtiments d habitation de la 3e famille A 07-03-002 23 novembre 2007

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5 ème catégorie sans fonction sommeil

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5 ème catégorie sans fonction sommeil NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5 ème catégorie sans fonction sommeil 1/9 A. PROCEDURE L article L.111-8 du code de la construction et de l'habitation pose le principe d une vérification du respect

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3.

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Pour tous les ERP du 1er groupe et les ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) Avec locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente

Plus en détail

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Préambule La notice de sécurité est fournie pour permettre à la commission de sécurité de rendre un avis sur les conditions

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter.

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Cependant si vous désirez un audit sécurité complet, il

Plus en détail

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O.

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. CHAPITRE IV : Établissements du Type O : Hôtels et pensions de famille. Généralités (O 1 à 2) : Etablissements assujettis - Calcul de l'effectif Construction

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre.

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les ERP du 1er groupe ou établissement du 2ème groupe (5ème catégorie) avec locaux à sommeil. Arrêté du 25/06/1980 Rappel: art R123-2 du CCH: constituent des établissements

Plus en détail

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX prevolivier www.ssiap.com Notice descriptive de sécurité ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX Remarques Cette notice descriptive de sécurité, élaborée à l attention des maîtres d ouvrage et maîtres

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP DE 5 E CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

Guide de sécurité incendie

Guide de sécurité incendie Guide de sécurité incendie 1. Préface... p2 2. Petits ERP dont l effectif est 20 personnes a. Classement... p 5 à 6 b. Implantation... p 6 à

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DIVERS

RENSEIGNEMENTS DIVERS NOTICE DE SECURITE Références: A joindre obligatoirement à tout dossier de permis de construire ou déclaration de travaux exemptés de permis de construire relatifs à un établissement recevant du public

Plus en détail

Principes et réglementation désenfumage

Principes et réglementation désenfumage Principes et réglementation désenfumage PRINCIPES 1 Limiter la propagation 2 faciliter l évacuation des personnes REGLEMENTATION (généralités) REGLEMENTATION BATIMENTS D'HABITATION Arrêté du 31 janvier

Plus en détail

PRÉFECTURE DES YVELINES

PRÉFECTURE DES YVELINES PRÉFECTURE DES YVELINES COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE DE LA SÉCURITÉ ET DE L ACCESSIBILITÉ NOTICES DEVANT ÊTRE TRANSMISES À L APPUI D UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5ème catégorie sans fonction sommeil

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5ème catégorie sans fonction sommeil NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP de 5ème catégorie sans fonction sommeil A. PROCEDURE L article L.111-8 du code de la construction et de l'habitation pose le principe d une vérification du respect des

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

Réglementation. Protection incendie - désenfumage. 1 - Limiter la propagation du feu. 2 - Faciliter l évacuation des personnes

Réglementation. Protection incendie - désenfumage. 1 - Limiter la propagation du feu. 2 - Faciliter l évacuation des personnes principe Les objectifs des règlements contre les risques d incendie sont de préserver la sécurité des biens et des personnes : en limitant les risques de naissance et de propagation du feu, en facilitant

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Les établissements recevant du public (ERP) sont définis aux articles R. 123-1 et suivants du Code de la construction

Plus en détail

Dossier 3. Sous-dossier 2. Etablissements du type " J " Structures d'accueil pour personnes âgées et personnes handicapées

Dossier 3. Sous-dossier 2. Etablissements du type  J  Structures d'accueil pour personnes âgées et personnes handicapées Dossier 3. Sous-dossier 2 Etablissements du type " J " Structures d'accueil pour personnes âgées et personnes handicapées Chapitre XIV Etablissements du type " J " Structures d'accueil pour personnes âgées

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l'incendie des bâtiments d'habitation.

Arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l'incendie des bâtiments d'habitation. Arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l'incendie des bâtiments d'habitation. Le ministre de l'intérieur et de la décentralisation et le ministre de l'urbanisme, du logement et des transports,

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «BLEU»

QUESTIONNAIRE «BLEU» QUESTIONNAIRE «BLEU» 1 CLASSEMENT Les restaurants et débits de boissons sont des établissements de type Les salles d'expositions sont des établissements de type. Les chapiteaux itinérants, installations

Plus en détail

REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP. DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes

REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP. DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes REG 4-21 Vous trouverez l'ensemble des textes et réglementation ici : http://www.sitesecurite.com/portail/

Plus en détail

Chapitre III : Etablissements du type N Restaurants et débits de boissons

Chapitre III : Etablissements du type N Restaurants et débits de boissons 1 sur 8 21/04/2010 14:32 ARRETE Arrêté du 21 juin 1982 portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les

Plus en détail

COPROPRIETE. 119 rue FERETRA 31400 TOULOUSE

COPROPRIETE. 119 rue FERETRA 31400 TOULOUSE Bureau Alpes Contrôles Campus II - 3, avenue de l'europe - Bât A 31400 TOULOUSE Tél: 05.61.73.25.56 - Fax: 05.61.52.10.67 toulouse@alpes-controles.fr AFFAIRE : 310-T-33120309P-CVC COMPTE RENDU : n 1 :

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative A n n e x e 1 Annexe 1 1.2.1 hauteur d un bâtiment La hauteur h d'un

Plus en détail

Les établissements recevant du public - ERP

Les établissements recevant du public - ERP Arrêté du 25 juin 1980 (modifié) Les établissements recevant du public - ERP Article EC 7 L éclairage de sécurité doit être à l état de veille pendant l exploitation du bâtiment. L éclairage de sécurité

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention CEP-CICAT 5 Février 2015 Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention EVACUER EN TOUTE SECURITE ESPACES D ATTENTE SECURISES SOLUTIONS EQUIVALENTES CAS D EXONERATION ERP CODE DU TRAVAIL IGH Introduction

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public)

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) Notice de sécurité à l usage des E.R.P. 1 NOTICE DE SECURITE BATIMENT A PROJET : Réhabilitation et extension par construction

Plus en détail

4. Prescriptions relatives à la construction des bâtiments et des espaces d évacuation

4. Prescriptions relatives à la construction des bâtiments et des espaces d évacuation Rappel des grands principes de prévention : 1. Conservation de la capacité portante de la construction 2. Limitation de la naissance et du développement du feu et de la fumée dans la construction 3. Limitation

Plus en détail

L article R 123-2 du Code de

L article R 123-2 du Code de ÉTANCHÉITÉ.INFO #40 décembre 2013 TECHNIQUE 29 Réglementation ERP Désenfumage des ERP : des règles générales complétées par des spécificités liées au type d exploitation Selon la taille et la nature de

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR

SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR Publié le : 2003-05-05 SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR 4 AVRIL 2003. - Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l'incendie et l'explosion,

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN Remarque préliminaire : NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Cette notice descriptive de sécurité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D un projet de construction d un ÉTABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Soumis : Aux dispositions générales des articles R 123-1 à R 123-55 du code de la construction et de l habitation

Plus en détail

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ PC40 - NOTICE DE SECURITÉ Maître d Ouvrage : Architecte : Commune de Wormhout Mr Pierre Coppe Architecte desl Monsieur le Maire 47 place du Général de Gaulle BP 60 393 59 337 Tourcoing Cedex Tél : 03 28

Plus en détail

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Groupement prévention du SDIS 85 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE ETUDE DE L EXISTANT CONSTRUCTION STRUCTURE (Références photos du chantier- 1960) LA GRANDE COURONNE

Plus en détail

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Une notice de sécurité est à joindre obligatoirement à tout dossier concernant la construction d'un établissement recevant du public. BASE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

Rapport d audit Incendie Ville de Leforest

Rapport d audit Incendie Ville de Leforest Rapport d audit Incendie Ville de Leforest Préambule Une mission a été confiée à ACCESMETRIE pour faire un bilan des besoins de mise en conformité dans les domaines de l accessibilité des personnes handicapées

Plus en détail

Dispositions applicables aux établissements de 5ème catégorie. Arrêté du 22 juin 1990. 1) Classement... p 3. 3) Construction...

Dispositions applicables aux établissements de 5ème catégorie. Arrêté du 22 juin 1990. 1) Classement... p 3. 3) Construction... Dispositions applicables aux établissements de 5ème catégorie. Arrêté du 22 juin 1990 1) Classement... p 3 2) Implantation / Isolement a- Implantation... p 3 à 4 b- Isolement... p 4 3) Construction...

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5 Les NORMES de S ÉCURITÉ dans les Etablissements Recevant du Public de Type 5 SOMMAIRE 1 Rappel et définitions...page 1 2 Vérifications techniques...page 1 3 Structures...Page 2 4 Isolement...Page 2 5 Accès

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions

Plus en détail

Prévention des incendies sur les lieux de travail TJ 20 AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUE

Prévention des incendies sur les lieux de travail TJ 20 AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUE Prévention des incendies sur les lieux de travail TJ 20 AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUE L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS

Plus en détail

En l'occurrence, lorsque l'on parle ici de dégagements et d'unité de travail on fait référence notamment aux articles CO36 et CO38.

En l'occurrence, lorsque l'on parle ici de dégagements et d'unité de travail on fait référence notamment aux articles CO36 et CO38. La ( les ) question (s) Une classe comportant 31 élèves ne dispose que d une porte de sortie, la seconde ayant été transformée en fenêtre il y a 2 ans lors du changement des huisseries. Le Maire fait référence

Plus en détail

RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE LIMITER LA PROPAGATION DU FEU LES CONTRAINTES DU DÉSENFUMAGE FACILITER L ÉVACUATION DES PERSONNES

RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE LIMITER LA PROPAGATION DU FEU LES CONTRAINTES DU DÉSENFUMAGE FACILITER L ÉVACUATION DES PERSONNES RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE Les objectifs des règlements contre les risques d incendie sont de préserver la sécurité des biens et des personnes : en limitant les risques de naissance et de

Plus en détail

Sécurité incendie Bâtiments d habitation anciens

Sécurité incendie Bâtiments d habitation anciens direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Sécurité incendie Bâtiments d habitation anciens Page 1 Préambule Le présent document constitue un diagnostic permettant aux gestionnaires

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

Code de la Construction Habitation (extraits) / Sécurité relative aux ERP /

Code de la Construction Habitation (extraits) / Sécurité relative aux ERP / Code de la Construction Habitation (extraits) / Sécurité relative aux ERP / Généralités (R. 123-01) : Partie réglementaire Section I - Définition et application des règles de sécurité (R. 123-02 à R. 123-17)

Plus en détail

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26 JORF n 0252 du 29 octobre 2011 Texte n 26 ARRETE Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlement de sécurité contre les risques d incendie et

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

«Établissements du type R Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement»

«Établissements du type R Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement» «Établissements du type R Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement» (Arr. 4 juin 1982 ; Arr. 13 janv. 2004, art. 2) SECTION I Généralités

Plus en détail

SECURITE ET PROTECTION INCENDIE

SECURITE ET PROTECTION INCENDIE SECURITE ET PROTECTION INCENDIE ETUDE DE CAS : Centre commercial «Le Mesnil» BURGHOLZER Julien GIRARDIN François MOREL Bruno SOULA Julien Page 1 sur 19 Mars 2004 SOMMAIRE 1. DÉTERMINATION DU CLASSEMENT

Plus en détail

TITRE I ER G.H. MESURES GENERALES COMMUNES A TOUTES LES CLASSES D'IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR CHAPITRE I ER. Généralités. Article G.H.

TITRE I ER G.H. MESURES GENERALES COMMUNES A TOUTES LES CLASSES D'IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR CHAPITRE I ER. Généralités. Article G.H. Journal officiel du 25 octobre 1977 Arrêté du 18 octobre 1977 portant règlement de sécurité pour la construction des immeubles de grande hauteur et leur protection contre les risques d'incendie et de panique

Plus en détail

Réglementation ERP et IGH

Réglementation ERP et IGH PENSE Bête : Réglementation ERP et IGH Réalisé par Alexandre MOREAU 01.69.45.73.06 06.99.44.60.36 Mail : securiteincendie.idf@gmail.com Site : securiteincendie-idf.com A) DEFINITION : (R 123.2) 1 ) Définition

Plus en détail

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Fiche technique 2011 / 01 Nouvelles dispositions prévues par le règlement de sécurité pour l évacuation des personnes en situation

Plus en détail

LA PROTECTION INCENDIE

LA PROTECTION INCENDIE Roger Cadiergues MémoCad ma35.a LA PROTECTION INCENDIE SOMMAIRE ma35.1. La protection incendie ma35.2. Les composants de la protection incendie ma35.3. L organisation du compartimentage ma35.4. Les concepts

Plus en détail

La sécurité incendie dans les petits hôtels

La sécurité incendie dans les petits hôtels La sécurité incendie dans les petits hôtels Collection Entreprises Tourisme et CHR, Janvier 2014 Janvier 2014 Sommaire Introduction 3 Mise en sécurité des petits hôtels existants au 4 août 2006 4 Mesures

Plus en détail

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Version 2015-1 Sommaire Préambule Page 3 Renseignements principaux Page 4 Renseignements nécessaires à la bonne compréhension du

Plus en détail

Notice de sécurité incendie pour les Etablissements Recevant du Public (ERP) du 2 e groupe (Petits Etablissements)

Notice de sécurité incendie pour les Etablissements Recevant du Public (ERP) du 2 e groupe (Petits Etablissements) Service Départemental d'incendie et de Secours du Finistère Service Prévention Bureau de Brest 27 avenue Foch 29200 BREST Tél. : 02 98 34 56 30 Fax : 02 98 34 55 79 Bureau de Quimper 58 avenue de Kéradennec

Plus en détail

9.02 ERP RÈGLES TECHNIQUES. Structures, patios et puits de lumière. Isolement Parc de stationnement. Accès des secours

9.02 ERP RÈGLES TECHNIQUES. Structures, patios et puits de lumière. Isolement Parc de stationnement. Accès des secours Arrêté du 22 juin 1990 modifié, complétant l arrêté du 25 juin 1980 A R T I C L E S PE 5 À PE 27 ÉTABLISSEMENTS DE 5 e CATÉGORIE F I C H E 9.02 ERP LIVRE III CHAPITRE II SECTIONS I À VIII SECTION I CONSTRUCTION,

Plus en détail

Conduits-gaines horizontaux Stucal

Conduits-gaines horizontaux Stucal E01 Conduits-gaines de ventilation et de désenfumage Conduits-gaines horizontaux Stucal Généralités et principes de fonctionnement On appelle conduit un volume fermé servant au passage d un fluide déterminé

Plus en détail

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4 ETUDE RELATIVE À LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET DES EXPLOSIONS À JOINDRE À TOUTE DEMANDE DE PERMIS D URBANISME OU UNIQUE RELATIVE AUX BÂTIMENTS VISÉS À L ARTICLE 1 DU RÈGLEMENT COMMUNAL DU 25/05/2010 ENTRÉ

Plus en détail

BÂTIMENTS BAS BÂTIMENTS MOYENS BÂTIMENTS ÉLEVÉS

BÂTIMENTS BAS BÂTIMENTS MOYENS BÂTIMENTS ÉLEVÉS 0 GÉNÉRALITÉS 0.1 Objet. Le présent règlement de base fixe les conditions minimales auxquelles doivent répondre la conception, la construction et l'aménagement des bâtiments bas (BB) afin de : Le présent

Plus en détail

PETITS HOTELS EXISTANTS

PETITS HOTELS EXISTANTS ECOLE DEPARTEMENTALE DES SAPEURS-POMPIERS DES BOUCHES DU RHONE Document réalisé par : Cdt Roland RAOUX PETITS HOTELS EXISTANTS 1 EDSP 13 JUIN 2012 RAPPELS PETITS HOTELS EXISTANTS L article 2 du code civil

Plus en détail

OCF / KAF 01.06.2011

OCF / KAF 01.06.2011 01.06.2011 Détecteurs Lampe témoin Centrale, tableau de rappel Feu flash Signal acoustique Dispositif manuel de déclanchement Arrêt du signal acoustique et activation de la 2ème temporisation Détection

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 1 er groupe et ERP du 2 ème groupe avec fonction sommeil

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 1 er groupe et ERP du 2 ème groupe avec fonction sommeil 1/13 NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 1 er groupe et ERP du 2 ème groupe avec fonction sommeil A. - PROCEDURE L article L.111-8 du code de la construction et de l'habitation pose le principe d une

Plus en détail

PC40. NOTICE SECURITE INCENDIE

PC40. NOTICE SECURITE INCENDIE 89 SAINT SAUVEUR EN PUISAYE MAISON NATALE DE COLETTE RESTAURATION & REUTILISATION PC40. NOTICE SECURITE INCENDIE Maître d ouvrage Association «LA MAISON DE COLETTE» Maître d œuvre ARCHITECTE MANDATAIRE

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage :

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage : Secteur prévention Etablissement cantonal d'assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap.prevention@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail

SECTION I Généralités

SECTION I Généralités CHAPITRE VI Établissements du type «R» Établissements d éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centre de loisirs sans hébergement (Arr. du 4 juin 1982 modifié) SECTION I Généralités

Plus en détail

Instruction permanente prévention Doctrine GN8

Instruction permanente prévention Doctrine GN8 PRÉFET DE L'AIN Application des principes fondamentaux de conception et d'exploitation d'un ERP pour tenir compte des difficultés rencontrées lors de l'évacuation Table des matières 1 - Principes...2 2

Plus en détail