Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre"

Transcription

1 D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie, le risque d un effondrement prématuré des principaux éléments porteurs des constructions et permet l évacuation des occupants ainsi que l intervention des équipes de secours. La durée de stabilité au feu requise pour les éléments de structure d un bâtiment est au moins égale à la durée de protection exigée pour les parois des compartiments. Des systèmes de poteaux et de poutres pouvant s effondrer après 20 ou 30 minutes d exposition au feu ne peuvent évidemment pas soutenir des planchers pour lesquels un degré coupe-feu de 2 heures est exigé. Bien que combustibles, les ensembles en bois n absorbent que lentement la chaleur (faible conductivité thermique du matériau). La combustion du bois (à la température d environ 300 C) produit en surface des éléments une couche carbonisée qui isole et protège les parties non brûlées. Ce phénomène réduit considérablement la vitesse de combustion qui reste relativement constante pour les éléments épais (environ 0,7 mm par minute). On considère que si les parties carbonisées n ont aucune résistance mécanique, les sections de bois restantes non carbonisées ne subissent une perte de résistance que de 10 à 15%. Les structures bois constituées d éléments de forte section restent stables au feu tant que les sections restantes non carbonisées sont suffisantes pour supporter les charges appliquées. En France, la technique de l ossature bois est principalement utilisée pour la réalisation de bâtiments à usage d habitation (maisons individuelles et petits collectifs), la surélévation de bâtiments existants et la construction de locaux destinés à recevoir du public. Les plaques Placoplatre sont un complément naturel pour la protection et l habillage des constructions à ossature bois. En retardant la combustion du bois, elles améliorent (pour les fortes sections) ou assurent (pour les faibles sections) la stabilité au feu des structures verticales et horizontales. Les habillages en plaques Placoplatre permettent également de satisfaire aux exigences réglementaires acoustiques. de fortes sections Les poteaux et les poutres bois de fortes sections sont généralement protégés par des encoffrements constitués de plaques : Placoplatre standard BA 13, BA 18 Placomarine BA 13 ou BA 18 Placoflam BA 13, BA 15 Les plaques sont généralement vissées directement sur la structure bois. Epaisseur carbonisée Protection par encoffrement. Elément de structure bois après exposition au feu. 1

2 Nombre et épaisseur des plaques Protection supplémentaire Plaque Placoplatre standard ou Placomarine 1 x 13 1 x 18 ou 2 x 13 Plaque Placoflam 3 x 13 1 x 15 2 x 13 2 x 15 1/4 h 1/2 h 1 h 1/2 h 1 h 1 h 30 Les plaques sont mises en œuvre soit directement sur l ossature bois (ou sur les panneaux de contreventement), soit sur l ossature bois par l intermédiaire du profilé Stil MOB. La pose sur profilés Stil MOB permet de s affranchir des tolérances d implantation de l ossature et améliore les caractéristiques acoustiques des ouvrages. verticaux de faibles sections Les éléments porteurs verticaux des constructions à ossatures bois (façades et refends) sont généralement constitués : d une ossature bois rigide et porteuse (section courante 36 x 100 mm), de panneaux isolants (laine minérale semi-rigide), de panneaux de contreventement (panneaux de particules ou contre-plaqué), de plaques de plâtre (standard ou spéciales), en façade, les revêtements extérieurs sont traités en maçonnerie de doublage, bardages, enduits aux mortiers de liants hydrauliques, revêtements plastiques épais. Pose directe sur l ossature bois. Panneau de contreventement Plaque Placoplatre Pose sur profilé Stil MOB. Mur extérieur à ossature bois. Plaques Placoplatre Dans le cas de pose directe sur l ossature, les largeurs d appui doivent être au minimum de 35 mm en partie courante, de 50 mm au droit des joints entre plaques (mise en œuvre par vissage) et de 60 mm (mise en œuvre par clouage). Mur intérieur à ossature bois. 2

3 Caractéristiques techniques des ouvrages verticaux Vissage direct ou pose sur profilé Stil MOB NOMBRE ET TYPE DE PLAQUES Plaque Placoplatre standard ou Placomarine Plaque Placoflam 1 x 13 1 x 18 ou 2 x 13 3 x 13 1 x 15 2 x 15 3 x 15 Durée de stabilité au feu 1/4 h 1/2 h 1 h 30 1/2 h 1 h 30 2 h TYPE D OUVRAGE MUR DE FAÇADE Ossature simple Ossature simple MUR DE REFEND Ossature double alternée Ossature double indépendante R A en db R A, tr en db 45 à 54 (1) 38 à 44 (1) 42 à 50 (1) - 49 à 56 (1) - 56 à 64 (1) - U c en W/m 2.K 0,33 à 0,35 (1) (1) Les caractéristiques dépendent de la constitution des ouvrages. horizontaux Les mouvements des supports ou les contraintes excessives peuvent être à l origine de désordres gênants tels que microfissurations des joints. La mise en œuvre en sous-face des structures supports (charpente ou plancher) d une ossature intermédiaire constituée de profilés métalliques et de suspentes Stil F 530 limite les risques de fissurations en autorisant un degré de liberté entre les supports bois et le plafond. Dans le cas de mise en œuvre sous charpente industrialisée, il convient de vérifier le bon entretoisement des entraits des fermes (hauteur de l entretoise = 3/4 de la hauteur des entraits), le positionnement au droit des fiches ), le mode de fixation des entraits sur les chaînages (pas de blocage s opposant à la tension des entraits), ainsi que le positionnement des connecteurs disposés sur les entraits (alternés d une ferme à l autre) Plafond Placostil en protection d un solivage bois. 3

4 Dans le cas de montages en plaques standard, les entraxes entre lignes d ossatures sont de 0,60 m. Ils peuvent être ramenés : à 0,50 m dans des conditions de chantier extrêmes (températures très basses pour des hygrométries élevées), à 0,40 m pour les plafonds réalisés en plaques Placomarine dans des locaux classés EB+ collectifs. Dans le cas de montages en plaques Placoflam, les entraxes entre lignes d ossatures sont impérativement de 0,50 m. Le type de suspente dépend de la distance entre le talon des solives (planchers) ou des entraits (fermes) et l ossature métallique : 60 mm : suspente Courte Stil F mm : suspente Longue Stil F mm : suspente Maxi Stil F m : cavaliers Stil F 530 ou F 530 db associés aux tiges filetées Ø 6 mm et aux suspentes SA. Suspente Stil SA Caractéristiques techniques et disposition des ossatures TYPE DE PLAQUE PLAQUE PLACOPLATRE STANDARD OU PLACOMARINE PLAQUE PLACOFLAM TYPE DE SUSPENTE Courte, Longue ou Maxi Stil F 530 Cavalier Stil F 530 Courte, Longue ou Maxi Stil F 530 Cavalier Stil F 530 Capacité de réglage en mm Hauteur de plénum en mm Entraxe de l ossature Stil F 530 en m Distance entre suspentes en m Charge de rupture par suspente en kg Charge admissible par suspente en kg Poids admissible du plafond en kg/m 2 Fixation 20 à à et et ,40 0,50 0,60 0,40 0,50 0,60 0,50 0,50 1,20 1,20 1,20 1, vis TTPC 35 par suspente Suspente SA + tige filetée Ø 6 2 vis TTPC 35 par suspente Suspente SA + tige filetée Ø 6 La hauteur du plénum correspond à la distance entre le dessus de l écran (ossature Stil F 530 ou isolant) et la sous-face du plancher ou de la couverture. Dans le cas de montages feu, la distance entre le dessus de l écran (ossature Stil F 530 ou isolant) et le dessous des solives doit être à 30 mm. Isolation acoustique des planchers bois avec plafond Placostil NOMBRE ET TYPE DE PLAQUES R A en db Isolation avec laine minérale PLAQUE PLACOPLATRE STANDARD, PLACOMARINE OU PLACOFLAM 1 x 13 ou 1 x 15 1 x 18 2 x 13 ou 2 x

5 Résistance au feu Degrés CF (plancher bois) - SF (charpente bois) NOMBRE ET TYPE DE PLAQUES Joints non protégés Joints transversaux protégés Joints transversaux et longitudinaux protégés PLAQUE PLACOPLATRE STANDARD OU PLACOMARINE 1 x 13 1 x 18 2 x 13 PLAQUE PLACOFLAM 1 x 13 1 x 15 2 x 13 2 x 15 Sans isolation 1/4 h 1/2 h 1/2 h Avec isolation (1) 1/4 h 1/2 h 1/2 h Sans isolation /2 h 1 h 1 h Avec isolation (2) /2 h 1 h 1 h Sans isolation /2 h 1 h 1 h 1 h 30 Avec isolation (2) h 1 h 1 h 30 2 h (1) Laine de verre ou de roche. (2) Laine de roche 25 kg/m 3 épaisseur 100 mm (ou laine de verre avec plaques standard ou Placomarine ). Référence : DTU Bois-Feu - PV Mise en œuvre Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement met les ouvrages en plaques à l abri des intempéries et notamment des risques d humidification par apport accidentel d eau sous forme liquide. Les plaques doivent être stockées à l abri des intempéries, des chocs et des salissures. Le stockage se fait obligatoirement à plat sur des cales disposées dans le sens de la largeur et sur un sol plan. Les cales de longueur au moins égale à la largeur des plaques sont espacées de 0,50 m maximum. Les plaques dégradées (cassures ou fissures) ne doivent pas être utilisées. de fortes sections Les plaques sont fixées directement sur les supports. Les vis sont espacées entre elles de 0,30 m maximum. Leur longueur doit être au moins égale à l épaisseur de la protection majorée d environ 30 mm. Dans le cas où la protection est constituée de 2 ou 3 épaisseurs de plaques, les joints sont croisés dans les angles et décalés de 25 mm au moins en partie courante. 0,50 m Poteau bois protégé par plaques. Epaisseur de protection Type et longueur des vis 1 x 13-1 x 15 TTPC 45 1 x 18-2 x 13 TTPC 55 2 x 15 TTPC 70 3 x 15 TTPC 80 1 x 13 = 1 plaque de plâtre de 13 mm d épaisseur. 5

6 Raccordement entre ouvrages La protection des éléments de structure par encoffrement est généralement réalisée avant la mise en œuvre des ouvrages verticaux et horizontaux (plafonds et cloisons). Les vis sont espacées entre elles de 0,30 m maximum. Leur longueur doit être au moins égale à l épaisseur de la protection majorée d environ 30 mm. Dans le cas où la protection est constituée de 2 ou 3 épaisseurs de plaques, les joints sont croisés dans les angles et décalés de 0,60 m (ou 0,40 m) en partie courante. verticaux de faibles sections Pose horizontale des plaques. Fixation directe sur l ossature Les largeurs d appui doivent être de 35 mm minimum en partie courante et de 50 mm au droit des joints entre plaques. Les plaques sont généralement posées verticalement. L entraxe entre poteaux doit impérativement être de 0,60 m ou de 0,40 m. Les écarts ou cumuls de tolérances sur les entraxes des ossatures peuvent nécessiter la pose horizontale des plaques. Dans ce cas, la mise en œuvre commence par la plaque au contact du plafond. Décalage des joints. Fixation sur les panneaux de contreventement Les plaques sont généralement posées verticalement et fixées directement par vissage sur les panneaux de contreventement (panneaux de particules ou contre-plaqué). Les vis sont espacées entre elles de 0,30 m et l entraxe entre les lignes de vissage doit être de 0,60 m maximum. La longueur doit être au moins égale à l épaisseur des plaques majorée d environ 15 mm. Pose verticale des plaques. 6

7 Fixation sur l ossature Stil MOB Les profilés Stil MOB permettent de résoudre les problèmes dus aux tolérances d implantation de l ossature bois, de désolidariser les plaques Placoplatre de la structure et donc d améliorer les caractéristiques acoustiques des parois (façades ou refends). Les profilés sont fixés perpendiculairement par vissage (vis TTPC 25) sur l ossature bois et disposés à 0,60 m d entraxe. Les plaques sont posées verticalement et vissées sur les profilés Stil MOB. 0,60 m horizontaux La mise en œuvre est identique à celle des plafonds Placostil sous planchers bois (montages standard ou feu). Réception des ouvrages Planéité générale Une règle de 2 m, appliquée sur le parement de l ouvrage et promenée en tous sens, ne doit pas faire apparaître, entre le point le plus saillant et le point le plus en retrait, un écart supérieur à 5 mm. Planéité locale Une règle de 200 mm à talon de 1 mm, appliquée perpendiculairement dans l axe du joint, ne doit pas boiter et ne doit pas faire apparaître un écart supérieur à 2 mm avec le point le plus en retrait. 1 mm 200 mm Pose sur profilés Stil MOB. Raccordement entre ouvrages La protection des éléments porteurs verticaux est réalisée avant celle des éléments horizontaux. Aplomb des ouvrages verticaux Le faux aplomb, mesuré sur une hauteur d étage courante (de l ordre de 2,50 m), ne doit pas excéder 5 mm. Horizontalité des ouvrages L écart de niveau avec le plan de référence doit être inférieur à 3 mm par mètre sans dépasser 20 mm. Etat de surface L état de surface du parement doit permettre l application des revêtements de finition sans autres travaux préparatoires que ceux normalement admis pour le type de finition considéré. Jonction façade - plancher. 7

8 Application des finitions Peinture Les règles de l art relatives aux travaux de peinturage (DTU 59-1) définissent trois niveaux possibles de finitions : Finitions C (élémentaires) Finitions B (courantes) Finitions A (soignées) Consistance des travaux de finition Finitions élémentaires (C) 1) Epoussetage 2) Impression isolante 3) Couche de finition. Finitions courantes (B) 1) Epoussetage 2) Impression isolante 3) Révision des joints 4) Enduit non repassé 5) Ponçage et époussetage 6) Couche intermédiaire 7) Couche de finition. Finitions soignées (A) 1) Epoussetage 2) Impression isolante 3) Rebouchage 4) Révision des joints 5) Enduit repassé 6) Ponçage et époussetage 7) Couche intermédiaire 8) Révision 9) Couche de finition. Carrelage Les carrelages dont la surface unitaire est inférieure ou égale à 900 cm 2 sont à mettre en œuvre en respectant les recommandations ci-dessous. ADHÉSIF Masse surfacique maxi des carreaux Plaques Placomarine et Placomix Hydro Plaques Placomarine et Placotanche Plaques non hydrofugées Plaques non hydrofugées et Placotanche Accrochage Ciment colle à base de caséine (C1) Ouvrages horizontaux Adhésif sans ciment (D) Mortier colle (C1) Mortier colle amélioré (C2 - C2S) 15 kg/m 2 30 kg/m 2 30 kg/m 2 30 kg/m 2 OUI OUI OUI OUI NON OUI NON OUI OUI OUI OUI OUI NON OUI NON OUI Fixation légère Jusqu à 3 kg, les fixations directes sur les plaques par chevilles adaptées (chevilles à expansion, segments basculants ) sont admises. Fixation moyenne Jusqu à 15 kg, les chevilles doivent être positionnées au droit des ossatures métalliques. Fixation lourde Au-delà de 15 kg, les charges doivent être reprises sur les structures porteuses du plafond (poutres, entraits ou chevêtres). Papier peint Avant le collage des papiers peints, les plaques de plâtre doivent recevoir une couche d impression durcissante. Cette disposition est destinée à faciliter le décollement du papier lors des réfections ultérieures. Revêtement plastique étanche Il convient de se reporter aux recommandations des fabricants. 8

9 Ouvrages verticaux Fixation légère Jusqu à 5 kg, fixation par crochets X ou similaire. Santé, Environnement Les produits Placo utilisés dans les ouvrages de ce document apportent des garanties à l utilisateur en matière de Santé, Sécurité et Environnement. Quantitatif Quantitatif à déterminer au cas par cas. Fixation moyenne Les charges comprises entre 10 et 30 kg peuvent être fixées : directement dans les plaques à l aide de chevilles à expansion ou à bascule en respectant un espacement minimal de 0,40 m entre points de fixation. Les charges admissibles par fixation doivent être précisées par les fabricants de chevilles. par vissage dans les ossatures. Fixation lourde Les charges supérieures à 30 kg (lavabo, sanitaire suspendu, meuble, chaudière, ballon d eau chaude jusqu à 50 l) doivent être fixées sur des supports ou renforts incorporés à l ossature. Dans le cas de fixations moyennes ou lourdes, il convient de limiter les charges à des valeurs n introduisant pas de moments de renversement supérieurs à 30 dan.m pour des charges localisées (lavabo) ou à 15 dan.m, par mètre linéaire, pour des charges filantes (éléments de cuisine) / Cette documentation technique annule et remplace les précédentes. Assurez-vous qu elle est toujours en vigueur. Toute utilisation ou mise en œuvre des matériaux non conforme aux règles prescrites dans ce document dégage le fabricant de toute responsabilité, notamment de sa responsabilité solidaire (art du code civil). Consulter préalablement nos services techniques pour toute utilisation ou mise en œuvre non préconisée. Les résultats des procès-verbaux d essais figurant dans cette documentation technique ont été obtenus dans les conditions normalisées d essais. Les photos et illustrations utilisées dans cet ouvrage ne sont pas contractuelles. La reproduction, même partielle, des schémas, photos et textes de ce document est interdite sans l autorisation de Placoplatre (Loi du 11 mars 1957). Placoplatre : S.A. au capital de R.C.S. Nanterre B , avenue Franklin Roosevelt Suresnes Cedex - Tél. : Fax :

Plafonds Placostil sur montants Montage standard

Plafonds Placostil sur montants Montage standard A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Plafonds Placostil sur montants Montage standard Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

Habillages des combles

Habillages des combles A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement met les ouvrages

Plus en détail

Créer ou rénover un plafond

Créer ou rénover un plafond Plafonds Novembre 2004 Code : F3820 Photo : Nomades. Créer ou rénover un plafond Plafonds suspendus Placostil, Plafonds enduits au plâtre Perfoplaque Vous voulez : remettre à neuf un plafond abîmé, réduire

Plus en détail

Cloisons de distribution Placostil

Cloisons de distribution Placostil Les plaques à haute résistance au feu (Placoflam, Lisaflam M0, Stucal ) sont destinées à la réalisation de cloisons coupe-feu lorsque la performance des ouvrages en plaques standard est insuffisante. L

Plus en détail

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD Description Les cloisons séparatives de logements Placostil SAA (Séparative d Appartements à ossature Alternée) et

Plus en détail

Fixer et accrocher. Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux. Fixer et accrocher. dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre

Fixer et accrocher. Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux. Fixer et accrocher. dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre Fixer et accrocher Novembre 2004 Code : F3824 Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux Fixer et accrocher dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre Vous voulez : fixer des étagères,

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 06 - Plâtrerie / Isolation EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 06 - Plâtrerie / Isolation EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007 EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION Allée de la Boétie 33400 TALENCE LOT : ARCHITECTE DOSSIER N PHASE DATE : 06-17 AVRIL 2007 A.P.D. C.C.T.P. Lot n 06 - Plâtrerie /

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

PLAQUES. plaques gyptone SP. plaques pour plafond non démontable. 4 bords amincis - Spécial plafond. Bord 1-2 bords amincis Gyptone Line 7.

PLAQUES. plaques gyptone SP. plaques pour plafond non démontable. 4 bords amincis - Spécial plafond. Bord 1-2 bords amincis Gyptone Line 7. PLAQUES plaques pour plafond non démontable plaques gyptone SP plaque gyptone A CINTRER Bord 1-4 bords amincis - Spécial plafond Quattro 46 SP 1200 x 2400 x mm Taux de perforation 10 % Poids 8 kg/m 2 Bord

Plus en détail

Mégaplac 25. Répondre à la sécurité incendie? La nouvelle solution pour bâtiments de stockage

Mégaplac 25. Répondre à la sécurité incendie? La nouvelle solution pour bâtiments de stockage Janv. 2007 code : F 3943 Répondre à la sécurité incendie? RÉPOND AUX EXIGENCES DE L ARRÊTÉ 1510 Mégaplac 25 La nouvelle solution pour bâtiments de stockage Solution Placoplatre pour murs extérieurs et

Plus en détail

Clapet coupe-feu ISONE applique

Clapet coupe-feu ISONE applique ISONE applique circulaire et rectangulaire Isone Applique DOMAINE D'APPLICATION Compartimentage de locaux tertiaires (ERP, IGH, locaux commerciaux ou industriels...) DESCRIPTION Coupe-feu 1h sur paroi

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ Complexe isolant composé d un panneau rigide de laine de roche mono ou double densité, collé à une plaque de plâtre standard ou hydrofugé à bords amincis. double densité DIPLÔMES ACERMI 02/015/035 et 02/015/055

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

FERMACELL Montage en doublage sur ossature

FERMACELL Montage en doublage sur ossature sur ossature Domaines d application Le système de doublage sur ossature FERMACELL consiste en une demi-cloison permettant de doubler un ouvrage maçonné existant de façon à en améliorer les performances

Plus en détail

Lot n 07 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS SUSPENDUS PLAQUES DE PLÂTRE

Lot n 07 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS SUSPENDUS PLAQUES DE PLÂTRE Lot n 07 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS SUSPENDUS PLAQUES DE PLÂTRE RECONSTRUCTION DU COLLÈGE DESCARTES Page 07 - A Sommaire du Lot 07 Page 1 DESCRIPTION DES OUVRAGES 1 07.1.0 GÉNÉRALITÉS 1 07.1.1 CLOISON

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD.

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD. CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD Chemin du stade 39240 ARINTHOD MAITRE D'OUVRAGE Commune d'arinthod Cour de la Mairie 39240 ARINTHOD Tél : 03 84 48 04 78 Fax : 0.3 84 48

Plus en détail

Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement

Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement L acoustique : une attente majeure pour les Français. Le bruit concerne tout le monde, il est omniprésent dans votre vie. Les bruits

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ La gamme ISONE Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ Type de clapets coupe-feu ISONE+/Ap circulaire ISONE+/Ap rectangulaire Type de clapets coupe-feu Cloison

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE TRAVAUX D AMENAGEMENT

Plus en détail

LOT N 6 CLOISONNEMENTS DOUBLAGES FAUX PLAFONDS

LOT N 6 CLOISONNEMENTS DOUBLAGES FAUX PLAFONDS CONSTRUCTION D UNE MAISON D ACCUEIL SPECIALISEE «La Goëlette» La Pouverine 83390 CUERS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 6 CLOISONNEMENTS DOUBLAGES FAUX PLAFONDS MAITRE D OUVRAGE

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable Echelle de pignon Chevêtre Ferme comble habitable (A entrait porteur (AEP)) Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme pignon Ferme comble perdu (W : avec débord entrait long) Pénétration

Plus en détail

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Isolation en façade 2 4 6 7 CONNAÎTRE > Les techniques d isolation > Les différents systèmes REGARDER > L emploi de l isolation > La pose de l isolation > Le traitement des points singuliers

Plus en détail

Les cloisons. Carreau de plâtre. La brique de verre

Les cloisons. Carreau de plâtre. La brique de verre La brique plâtrière Le béton Les cloisons Sous forme de petits éléments à maçonner ou directement en plaques hauteur d étage à monter, les cloisons distributives aujourd hui s adaptent non seulement aux

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

8.5 Les murs coupe-feu en béton

8.5 Les murs coupe-feu en béton 8.5 Les murs coupe-feu en béton bâtiments d activité de commerce et de stockage Entrepôt de stockage de matières plastiques dans l Ain. Un mur séparatif coupe-feu aurait permis d arrêt de la propagation

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette easyrock Rouleau revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène utilisé en rénovation. Echelle de densité + le + produit : la performance et la simplicité, avec un R = 5,10 m 2.K/W en 200 mm mono couche. le

Plus en détail

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers.

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Sommaire Placoplatre : L innovation au cœur des enjeux. Découvrez notre dernière révolution technologique : Duo' Tech System Mur. La révolution de la contre-cloison

Plus en détail

LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAFONDS PLÂTRE

LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAFONDS PLÂTRE LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAF. PLÂTRE page 1/6 LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAFONDS PLÂTRE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes

Plus en détail

ANNEXE n 2 Guide Tome II

ANNEXE n 2 Guide Tome II Mémoire de PFE Guide pratique de la plâtrerie en milieu hospitalier Spécialité Génie Civil ANNEXE n 2 Guide Tome II Auteur : Claire CASENAVE INSA de Strasbourg, Spécialité Génie Civil, Option CO Tuteur

Plus en détail

CLOISON DOUBLAGE. BEYRAND Corinne DOCI Ali

CLOISON DOUBLAGE. BEYRAND Corinne DOCI Ali CLOISON DOUBLAGE BEYRAND Corinne DOCI Ali UE Techniques de construction 2007-2008 SOMMAIRE 1. ANALYSE FONCTIONNELLE... 3 2. NORMES ET DTU... 4 3. CONCEPTION... 8 I. CAROPLATRE :... 8 II. PLACOPAN :...

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

FERMACELL. Principaux systèmes cloisons et sols

FERMACELL. Principaux systèmes cloisons et sols FERMACELL Principaux systèmes cloisons et sols 2 FERMACELL : plaque de gypse armé de fibres de cellulose De par sa composition à base de fibres et sa structure homogène FERMACELL est une plaque rigide

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

LOT n 02 : Cloisons & Faux-plafonds

LOT n 02 : Cloisons & Faux-plafonds MAÎTRE D'OUVRAGE Mairie de HERMERAY 4 Rue de la Mairie 78 125 HERMERAY OPERATION Réaménagement de la Mairie Mairie de HERMERAY 4 Rue de la Mairie 78 125 HERMERAY CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

LOT 08 - PLATRERIE PHASE DCE AMENAGEMENT DE 2 LOGEMENTS LOCATIFS DANS UN BATIMENT COMMUNAL 15300 USSEL

LOT 08 - PLATRERIE PHASE DCE AMENAGEMENT DE 2 LOGEMENTS LOCATIFS DANS UN BATIMENT COMMUNAL 15300 USSEL 5 Chemin du haut 63490 SAUXILLANGES 04 73 96 86 97 06 21 38 06 97 AMENAGEMENT DE 2 LOGEMENTS LOCATIFS DANS UN BATIMENT COMMUNAL CCTP LOT 08 - PLATRERIE PHASE DCE ARCHITECTE : CLEF DE VOUTE 48 avenue du

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

Essais de résistance au feu

Essais de résistance au feu Essais de résistance au feu Cloisons 98-48 avec plaques de plâtre EI60 (coupe feu 1heure) DTU 25-41 Livret technique 4 - Octobre 2009 Le Service Recherche & Développement SOMMAIRE Préambule page 3 Construire

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél

Plus en détail

Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire

Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire Exa Conseil DOUBLAGE - CLOISONS SECHES - PLAFONDS lot n 07 - p.1 / 11 LOT N 07 DOUBLAGE - CLOISONS SECHES - PLAFONDS Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire Exa Conseil DOUBLAGE - CLOISONS

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

LOT N 08 DOUBLAGES CLOISONS SOMMAIRE

LOT N 08 DOUBLAGES CLOISONS SOMMAIRE LOT N 08 DOUBLAGES CLOISONS SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX 1.2 DOCUMENTS DE REFENCES CONTRACTUELS 1.3 PRODUITS CERTIFIES CHAPITRE II SPECIFICATIONS ET DESCRIPTIONS DES TRAVAUX

Plus en détail

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Crayon Mètre Niveau à bulle Règle de maçon Visseuse Cordeau nylon Equerre Grignoteuse

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

REAMENAGEMENT DE LOCAUX DESCRIPTIF QUANTITATIF ESTIMATIF C.C.T.P.- D.Q.E.

REAMENAGEMENT DE LOCAUX DESCRIPTIF QUANTITATIF ESTIMATIF C.C.T.P.- D.Q.E. JANVIER 2013 MAISON DE RETRAITE DEPARTEMENTALE DE LA LOIRE 11 route de Chambles 42170 ST JUST - ST RAMBERT REAMENAGEMENT DE LOCAUX DESCRIPTIF QUANTITATIF ESTIMATIF C.C.T.P.- D.Q.E. Lot n 8 - PLATRERIE,

Plus en détail

SYSTÈME CARROBRIC CLOISON DISTRIBUTION CLOISON DISTRIBUTION CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES AIDE À LA RÉDACTION DES DESCRIPTIFS

SYSTÈME CARROBRIC CLOISON DISTRIBUTION CLOISON DISTRIBUTION CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES AIDE À LA RÉDACTION DES DESCRIPTIFS SYSTÈME CLOISON DISTRIBUTION Points forts Applications AIDE À LA RÉDACTION DES DESCRIPTIFS CLOISON DISTRIBUTION Caractéristiques Indications complémentaires Quantitatif moyen au m de cloison (Prévoir la

Plus en détail

Mono Acoustic TE Guide d installation sommaire

Mono Acoustic TE Guide d installation sommaire Mono Acoustic TE Guide d installation sommaire Mono Acoustic TE Guide d installation Avant-propos Le guide d installation du système Mono Acoustic TE est destiné aux professionnels d entreprises de montage

Plus en détail

CONFORME ERP 2006. Parement couverture en panneau de particules de bois hydrofuge.

CONFORME ERP 2006. Parement couverture en panneau de particules de bois hydrofuge. Les secrets du panneau 9 avantages principaux Parement couverture en panneau de particules de bois hydrofuge. Les chevrons ils servent de raidisseur du panneau et remplacent les chevrons d une charpente

Plus en détail

SAINT-DENIS (93) Université Paris 8 Aménagement de la Salle des Conseils DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

SAINT-DENIS (93) Université Paris 8 Aménagement de la Salle des Conseils DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES SAINT-DENIS (93) Université Paris 8 Aménagement de la Salle des Conseils Maître d Ouvrage UNIVERSITE PARIS 8 2, rue de la Liberté 93526 SAINT-DENIS Cedex Tel : 01.49.40.67.02 Fax : 01.49.40.65.87 DOSSIER

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

LOT N 8 DOUBLAGE - CLOISON - ISOLATION CCTP (JANVIER 2012)

LOT N 8 DOUBLAGE - CLOISON - ISOLATION CCTP (JANVIER 2012) Architecte mandataire: Architecte dplg 23 rue du Docteur Michel Gibert 28000 CHARTRES legendre@joel-legendre-archi.com Tél. : 02.37.84.00.40 Fax. : 02.37.84.00.41 Architecte associé: 3'A ARCHITECTES 3

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

SOMMAIRE PRO. Travaux de construction de la 3 ème tranche de Saint-Jean-d Angély - Nice CCTP lot 06 Doublages - Cloisons sèches

SOMMAIRE PRO. Travaux de construction de la 3 ème tranche de Saint-Jean-d Angély - Nice CCTP lot 06 Doublages - Cloisons sèches SOMMAIRE A. GENERALITES...2 A.1 ÉTENDUE DES PRESTATIONS...2 A.2 DOCUMENTS DE REFERENCE...2 A.3 ISOLATION ACOUSTIQUE...3 A.4 SECURITE INCENDIE...3 A.5 QUALITE DES MATÉRIAUX ET DUITS...3 A.5.1 Plaques de

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu Solution constructive n o 16 Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu par T.R.T. Nightingale et M.A. Sultan Cet article porte sur différentes techniques coupe-feu

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE Le Grand Carré - 13, Bd des Martyrs - 04 301 FORCALQUIER CONSTRUCTION D UN BÂTIMENT D ACCUEIL MONTAGNE DE LURE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques Parois intérieures et gaines techniques Cloisons / Parois Parois intérieures et gaines techniques En matière de protection anti-incendie, on fait la distinction entre parois coupe-feu, cloisons, parois

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Prescription & Mise en Œuvre. Produits et Accessoires, Finitions, Références

AVANT-PROPOS. Prescription & Mise en Œuvre. Produits et Accessoires, Finitions, Références AVANT-PROPOS Depuis 98, le MEMENTO LAFARGE PLATRES réunit l essentiel des informations techniques utiles aux prescripteurs, aux entrepreneurs et aux distributeurs de matériaux pour le choix et la mise

Plus en détail

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION FICHE CONSEIL N 2 REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION (Plaques, carreaux, enduits) Ces préconisations communes des Industriels du plâtre ont pour but d aider l expert mandaté dans son

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs RAPPORT D ETUDE Référence projet: 04-001-B N de document: 04-001-rp02 Diagnostic DOREAN Date: 20-01-2005 Nombre de page: 8 Annexe(s): 0 04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

INSTRUCTIONS POSE ET FINITION DES PANNEAUX DE GYPSE GA-216-2013

INSTRUCTIONS POSE ET FINITION DES PANNEAUX DE GYPSE GA-216-2013 INSTRUCTIONS POSE ET FINITION DES PANNEAUX DE GYPSE GA-216-2013 Ce document est susceptible d être révisé ou retiré de la circulation en tout temps. L état du document devra être vérifié par l utilisateur

Plus en détail

Le système de construction YTONG

Le système de construction YTONG Crédit photo : Maisons 4807 Edi on 2013 Le système de construction YTONG Le système de construction YTONG Xella Thermopierre S.A. - Le Pré Châtelain - Saint-Savin - 38307 BOURGOIN JALLIEU Téléphone :

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE 8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE De nombreux produits en acier (plats, tubes, barres, tiges, câbles, cornières ) sont utilisés pour les aménagements intérieurs et dans les éléments annexes

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP: Prescriptions particulières MURS PORTEURS INTERIEURS Allotissement S 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison F IC H E PRODUIT bardage pvc L utilisation du revêtement avec ou sans isolant proposé par Plein jour vous permet de rajeunir et embellir l aspect

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Acoustique Départements d Outre-Mer Version 1.1 Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry 70 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Laine minérale et laine de verre FEUTRE BARDAGE 72 PANOLENE BARDAGE 72 SYSTEME CLADISOL 74 FEUTRAL 76 PARVACOUSTIC

Plus en détail

CARNET DE POSE 2013. Plâtres et Isolation

CARNET DE POSE 2013. Plâtres et Isolation 10036 Document non contractuel - Reproduction interdite - SNAT S.A. au capital de 140 779 968 E - RCS Avignon 562 620 773 - N TVA intracommunautaire : FR 57 562 620 773 CARNET DE POSE 2013 Plâtres et solation

Plus en détail

3 / Interventions à réaliser, à éviter

3 / Interventions à réaliser, à éviter 3 / Interventions à réaliser, à éviter dans le bâti ancien, hauts et bas Ils ont un rôle très semblable à celui des murs verticaux dans la gestion thermique et hydrique de la maison. Ensemble, ils déterminent

Plus en détail

Le Système de construction coupe-feu parfaitement fiable. Coupe-feu

Le Système de construction coupe-feu parfaitement fiable. Coupe-feu Le Système de construction coupe-feu parfaitement fiable Coupe-feu Le système coupe-feu très apprécié des professionnels. Fabriqués à partir de matières premières minérales naturelles, tous les éléments

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

L isolation extérieure dès le gros œuvre

L isolation extérieure dès le gros œuvre L isolation extérieure dès le gros œuvre L ISOLATION PAR L EXTERIEUR : SA SUPERIORITE SUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR RTh est un nouveau procédé de maçonnerie spécialement conçu pour l isolation par l

Plus en détail

Isolation murs maisons à ossature bois:

Isolation murs maisons à ossature bois: Isolation murs maisons à ossature bois: La mise en œuvre consiste à poser l isolant Magripol entre une ossature bois sur laquelle sera fixé un parement en plaque de plâtre ou en bois. Prescriptions de

Plus en détail

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et Valoriser les combles perdus s Un bâtiment perd de la chaleur par le haut, car la chaleur monte. L isolation de la toiture est donc la priorité. 30

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail