RAPPORT DE TEST DE CONFINEMENT SELON BS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DE TEST DE CONFINEMENT SELON BS 7989-4"

Transcription

1 E R L A B D. F. S RAPPORT DE TEST DE CONFINEMENT SELON BS CAPTAIR FLEX M391 L A B O R A T O I R E R & D E R L A B D. F. S P A R C D A F F A I R E S D E S P O R T E S V O I E D U F U T U R V A L D E R E U I L C E D E X - F R A N C E

2 S O M M A I R E Conclusion... 3 Principe de la méthode de test... 4 MATERIEL UTILISE... 7 Résultats... 8 ANNEXE 1 : PLAN DE LA HOTTE... 9 ANNEXE 2 : Plan de l ouverture en façade modifiée ANNEXE 3 : CERTIFICAT D ETALONNAGE SF 6 à 10% ANNEXE 4 : CERTIFICAT D ETALONNAGE SF 6 à 0,2 PPM ANNEXE 5 : CERTIFICAT D ETALONNAGE ANEMOMèTRE ANNEXE 6 : PROCEDURE D ETALONNAGE DE LA POMPE DE PRELEVEMENT ANNEXE 7 : Spectres etalons SF 6 0,2 ppm ANNEXE 8 : Spectres injecteur a gauche ANNEXE 9 : SPECTRES INJECTEUR AU MILIEU ANNEXE 10 : SPECTRES INJECTEUR A DROITE

3 CONCLUSION Cette étude permet de garantir la conformité d'une hotte à filtration modèle Captair Flex M391 selon les exigences du test décrit dans la norme BS dont la méthode de test est décrite dans la norme BS Dans les conditions imposées par la norme, il est noté que l enceinte sujette aux tests assure les performances spécifiées dans la norme BS qui indique un contrôle de fuite en façade de la hotte sur plusieurs points avec un débit de rejet de gaz traceur à 2,0 L/min. Considérant ces résultats et les conditions imposées, la hotte à filtration Captair Flex M391 est conforme aux exigences de la norme BS à propos du confinement de gaz traceur SF 6. 3

4 PRINCIPE DE L A MET HODE D E TEST Un gaz traceur SF 6 à 10% est éjecté à l intérieur de la hotte à filtration par un diffuseur. Le confinement est vérifié en mesurant la concentration de gaz traceur SF 6 dans le plan d ouverture de la hotte selon les critères de la norme BS7989. Les sondes de prélèvement sont, ainsi reliées à un collecteur puis à un analyseur qui transmet le signal à un système informatique. Un ventilateur extracteur est installé afin que le flux d air sortant de la hotte soit directement rejeté tout en maintenant une pression statique normale dans la salle de test. Dans le cas du Captair Flex M391, les ouvertures en oblongs on été remplacé par une ouverture de même surface 480 x 250 mm (voir en annexe 1 et 2). a) Mesures de vitesse d air en façade Ouverture en façade La mesure de vitesse d air est effectuée avec un anémomètre calibré (voir annexe 5) positionné à chaque intersection de ligne face à l ouverture et perpendiculaire au flux d air. La durée de mesure par point est de 180s. b) Test de Confinement Se référer à la procédure de test «Containment value according to specification of Standard BS Ce test est réalisé avec un analyseur Spectromètre FTIR 4100, calibré avec un étalon de SF6 à 0,2 ppm dans l azote (voir annexe 4). Le gaz traceur est un mélange de SF6 à 10% (voir annexe 3) dans l azote. Le débit d éjection est de 2,0 L/min durant la totalité de la procédure de test. Le débit de prélèvement est d environ 2L/min grâce à une pompe de prélèvement calibré avec un Gilibrator (voir annexe 5). 1.Installer la hotte à filtration Captair Flex M Placer le système d injection dans un axe parallèle à l ouverture en façade comme indiqué dans le schéma de la norme BS ci-dessous : 4

5 Les différentes positions de l injecteur sont les suivantes : ATTENTION A PLACER L INJECTEUR A 150mm EN RETRAIT DE L OUVERTURE. 3. Toutes les sondes de prélèvements sont dans le même plan d ouverture comme sur le schéma de la norme BS ci-dessous : 5

6 Dans le cas du Captair Flex M391, les positions des sondes sont les suivantes : 4.Connecter la bouteille de SF6 à 10% au débitmètre relié à l injecteur. 5.Connecter les sondes au collecteur relié à la pompe de prélèvement. 6.Régler le débit de la pompe de prélèvement à 2L/min (préalablement étalonnée) 7.Ouvrir la bouteille de gaz SF6, régler le débit à 2L/min pendant 180s ± 20 s pour la stabilisation du système puis enregistrer la concentration de SF6 pendant les 600s ±20s suivantes. 8.Déplacer le système d injection de SF6 aux autres points, suivant la procédure de la norme et répéter l opération en 7. 6

7 MATERIEL UTILISE - une bouteille de gaz traceur SF6 à 10% dans l azote AIR LIQUIDE (voir certificat en annexe 3). - une bouteille de gaz étalon SF6 à 0,2 ppm dans l azote AIR LIQUIDE (voir certificat en annexe). - un système d injection de gaz. - un détecteur de gaz SF6 Spectromètre IR équipée d une cellule gaz. - un anémomètre à fil chaud (voir certificat d étalonnage en annexe 5) Modèle VELOCICALC 8386-AMF n / TSI Incorporated - un débitmètre à gaz pour une mesure de 2L/min. - une pompe de prélèvement GILAIR 5 pour un débit de 2L/min calibré avec un Gilibrator (voir certificat en annexe). 7

8 RESULTATS Test de vitesse d air en façade Point 1 Point 2 Point 3 Moyenne Vitesse 0,49 (m/s) 0,51 0,49 0,47 Débit de la hotte Captair Flex M391 D (m 3 /h) = V (m/s) x S (m 2) x 3600 = 0,49 x 0,120 x 3600 = 212 m 3 /h Calibration de la pompe de prélèvement Point 1 Point 2 Point 3 Point 4 Point 5 Moyenne Débit (ccm) Test de confinement Mesure du signal en absorbance avec un gaz étalon de 0,2 ppm (voir données brutes) Concentration SF6 0,2ppm Aire du pic en absorbance 0,2 0,704 0,2 0,696 0,2 0,701 0,2 0, écart type (%) 0,47 Positions Gauche Milieu Droite Concentration maximum en SF6 (ppm) 0,05 0,03 0,04 Limite de détection = 0,05 unité d air en mesure d absorbance soit 0,01ppm 8

9 A N N E X E 1 P L A N D E L A H O T T E 9

10 A N N E X E 2 P L A N D E L O U V E R T U R E E N FA Ç A D E M O D I F I E E 10

11 A N N E X E 3 C E R T I F I C AT D E TA L O N N AG E S F 6 A 1 0 % 11

12 A N N E X E 4 C E R T I F I C AT D E TA L O N N AG E S F 6 A 0, 2 P P M 12

13 A N N E X E 5 C E R T I F I C AT D E TA L O N N AG E A N E M O M E T R E 13

14 A N N E X E 6 P RO C E D U R E D E TA L O N N AG E D E L A P O M P E D E P R E L E V E M E N T 14

15 A N N E X E 7 : S P E C T R E S E TA L O N S S F 6 0, 2 P P M 15

16 16

17 17

18 18

19 A N N E X E 8 : S P E C T R E S I N J E C T E U R A G AU C H E 19

20 20

21 21

22 22

23 23

24 A N N E X E 9 : S P E C T R E S I N J E C T E U R AU M I L I E U 24

25 25

26 26

27 27

28 A N N E X E 1 0 : S P E C T R E S I N J E C T E U R A D RO I T E 28

29 29

30 30

31 31

PERFORMANCES D UNE POMPE TURBOMOLECULAIRE

PERFORMANCES D UNE POMPE TURBOMOLECULAIRE EUROPEAN LABORATORY FOR NUCLEAR RESEARCH CERN - LHC DIVISION LHC-VAC/KW Vacuum Technical Note 00-09 May 2000 PERFORMANCES D UNE POMPE TURBOMOLECULAIRE K. Weiss Performances d une pompe turbomoléculaire

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

Détection de fuite hélium Aspect Mesure

Détection de fuite hélium Aspect Mesure Détection de fuite hélium Aspect Mesure Préparé par : F.Rouveyre Date : 24 Octobre 2012 La détection de fuite La détection de fuite par spectrométrie de masse à gaz traceur a plus de 50 ans. Même si cette

Plus en détail

Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien

Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien Samuel Caillou Division Climat, Equipements et Performance Energétique CSTC - Mesure des débits 1 Kitchen Toilet

Plus en détail

Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22

Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22 Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22 1. Schéma de l installation 2. Critéres du bon fontionnement CONDENSEUR Valeurs de référence Valeurs mesurées Evaporateur à air/condenseur à air θ

Plus en détail

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage La prévention des intoxications dans les silos à fourrage Ali Bahloul, Brigitte Roberge et Nicole Goyer / IRSST Mauricio Chavez et Marcelo Reggio / École polytechnique de Montréal Avec la collaboration

Plus en détail

ECOM DUO DIAG. Multi-contrôleur pour le DIAGNOSTIC GAZ

ECOM DUO DIAG. Multi-contrôleur pour le DIAGNOSTIC GAZ ECOM DUO DIAG Multi-contrôleur pour le DIAGNOSTIC GAZ Notice d utilisation AVANT- PROPOS Vous venez de prendre possession d un ECOM DUO DIAG et nous vous en félicitons. L ECOM DUO DIAG vous suivra lors

Plus en détail

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 2 Le soudage Assemblage de plusieurs éléments suite à la fusion obtenue

Plus en détail

Choisir et utiliser un détecteur de gaz pour le travail en espace clos.

Choisir et utiliser un détecteur de gaz pour le travail en espace clos. entreposage Choisir et utiliser un détecteur de gaz pour le travail en espace clos. Un détecteur de gaz contribue à déterminer les mesures de prévention et l équipement de protection nécessaires dans le

Plus en détail

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques à l'incinérateur Mars 2010 Travaux publics Gestion des matières résiduelles CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. L incinérateur 2. Obligations

Plus en détail

INJECTION L JETRONIC

INJECTION L JETRONIC FICHE TECHNIQUE DU CLUB 924-944-968 Modele Moteur Rubrique Auteurs 944 2.5 L INJECTION Jean MULET INJECTION L JETRONIC LE SYSTEME D'INJECTION BOSCH L JETRONIC DME Le système de carburation consiste, en

Plus en détail

Equiper son atelier pour la nouvelle reglementation AIR CONDITIONNE VEHICULES. Outillage d atelier. Consommables

Equiper son atelier pour la nouvelle reglementation AIR CONDITIONNE VEHICULES. Outillage d atelier. Consommables AIR CONDITIONNE VEHICULES Outillage d atelier Consommables Equiper son atelier pour la nouvelle reglementation SNDC ECOCLIM 274 Chemin des Agriès 31860 Labarthe sur Lèze Tél : 05 34 480 480 Fax : 05 34

Plus en détail

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé :

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : partie II : Les exigences du contrôle de qualité Prof. P.ODOU Institut de Pharmacie du CHRU

Plus en détail

PROTOCOLE TECHNIQUE AIGEP ÉTUDE RÉACTEURS AGITÉS PISTONS. Novembre 2014 Manip n 17

PROTOCOLE TECHNIQUE AIGEP ÉTUDE RÉACTEURS AGITÉS PISTONS. Novembre 2014 Manip n 17 PROTOCOLE TECHNIQUE ÉTUDE RÉACTEURS AGITÉS PISTONS Novembre 2014 Manip n 17 1 SOMMAIRE 1 Photo de l installation 2 Schéma de principe et caractéristiques du pilote 3 Descriptif du pilote 4 Mode opératoire

Plus en détail

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs Département Energie Santé Environnement Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs DESE/Santé N 0-086R Mai 0 GUIDE D APPLICATION POUR LA SURVEILLANCE DU CONFINEMENT DE L AIR DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse DOSSIER D APPELS D OFFRES Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse Laboratoire Biomolécules et Biotechnologies Végétales Faculté

Plus en détail

2.1.1.2. Site du densitomètre au poteau kilométrique (PK) 2989 (poteau milliaire [PM] 1857)

2.1.1.2. Site du densitomètre au poteau kilométrique (PK) 2989 (poteau milliaire [PM] 1857) Page 1 of 5 2. DESCRIPTION DU PROJET 2.1. Composantes du projet et des activités Ce qui suit décrit la portée physique du Projet. Un résumé de la portée est également présenté dans les documents d entente

Plus en détail

QUALITE ET ANALYSE DU BIOGAZ

QUALITE ET ANALYSE DU BIOGAZ QUALITE ET ANALYSE DU BIOGAZ Bonnes pratiques et conséquences technico-économiques sur la valorisation Chambéry 04-11-2014 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 2 LA MATRICE BIOGAZ 3 POINTS SUR L ANALYSE DU BIOGAZ &

Plus en détail

DeltaCal BGI. Débitmètre étalon

DeltaCal BGI. Débitmètre étalon Débitmètre étalon DeltaCal BGI Mesure simultanée du débit volumique, débit normalisé, température et pression Fonctionnement manuel ou automatique, optimisé pour une utilisation sur le terrain Large gamme

Plus en détail

NOTE N : Evaluation des rejets radioactifs gazeux des installations de production de radio-traceurs au moyen d un cyclotron. Note 10-004-F rév.

NOTE N : Evaluation des rejets radioactifs gazeux des installations de production de radio-traceurs au moyen d un cyclotron. Note 10-004-F rév. Note 10-004-F rév. 0 1/6 NOTE N : date: 10-004-F 18/12/2009 Traducteur: / Nombre de pages: 6 Nombre d annexes: / Evaluation des rejets radioactifs gazeux des installations de production de radio-traceurs

Plus en détail

Contrôle de l'intégrité des ultrafiltres par injection d'un aérosol en amont des ultrafiltres

Contrôle de l'intégrité des ultrafiltres par injection d'un aérosol en amont des ultrafiltres Contrôle de l'intégrité des ultrafiltres par injection d'un aérosol en amont des ultrafiltres Identification de ce document : Protocole_DOP_005 Date de ce document : 28.11.2008 Nombre de pages de ce document

Plus en détail

Capteur à CO2 en solution

Capteur à CO2 en solution Capteur à CO2 en solution Référence PS-2147CI Boîtier adaptateur Sonde ph Sonde température Sonde CO2 Page 1 sur 9 Introduction Cette sonde est conçue pour mesurer la concentration de CO 2 dans les solutions

Plus en détail

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 D F P - S 0 6 Plus de 30 ans à votre service Version 07/2007 Le DFP-S06 a été spécialement développé pour la détection et la localisation de fuites en utilisant

Plus en détail

DILUTION DES MILIEUX HAUTEMENT CONCENTRÉS EN PARTICULES SYSTÈME DE DILUTION VKL

DILUTION DES MILIEUX HAUTEMENT CONCENTRÉS EN PARTICULES SYSTÈME DE DILUTION VKL FICHE PRODUIT - Les concepts de base relatant de la production et des caractéristiques d un aérosol ou de poudres de test sont définis et décrits par des normes. Les caractéristiques de base d un aérosol

Plus en détail

Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150

Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150 Epreuve de substitution Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150 RBFR / 9 989 161 923 / 06-10-2000 1. Matériel nécessaire 1.1. Contrôle des dimensions de la sonde: - Un pied à coulisse, échelon

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

MATERIEL NECESSAIRE : Kit GPI-C 4 cylindres Emulateur : LR 25 Fichier : : 166_20_98_033_G_005 S19

MATERIEL NECESSAIRE : Kit GPI-C 4 cylindres Emulateur : LR 25 Fichier : : 166_20_98_033_G_005 S19 MATERIEL NECESSAIRE : Kit GPI-C 4 cylindres Emulateur : LR 25 Fichier : : 166_20_98_033_G_005 S19 AVERTISSEMENT. En plus de la notice d installation, consulter le Manuel d Installation Général de Réglage

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

Attention! : Lorsque vous verrez ce symbole avant une question, la présence du professeur est obligatoire.

Attention! : Lorsque vous verrez ce symbole avant une question, la présence du professeur est obligatoire. Page!1!sur!6! Contexte : Dans le cadre d un nouveau contrat de maintenance chez un particulier situé à Metz, vous intervenez sur une chaudière au sol gaz de marque Atlantic. Afin de prendre le nouveau

Plus en détail

OCEANE Machine de brasage double vague

OCEANE Machine de brasage double vague Information générale Un concept de machine qui offre une performance remarquable, machine spécialement conçue pour les petites et moyennes séries, idéal pour toutes les exigences de production. Tout le

Plus en détail

L utilisation des gaz inertes pour la conservation de l huile d olive

L utilisation des gaz inertes pour la conservation de l huile d olive L utilisation des gaz inertes pour la conservation de l huile d olive Techno Huile, 31 Mai 2013 Julie RICCIO Responsable Développement Agroalimentaire Sommaire L oxygène: source d alteration des huiles

Plus en détail

Méthode de dosage de phtalates dans les vins par couplage en chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse (Résolution Oeno 477/2013)

Méthode de dosage de phtalates dans les vins par couplage en chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse (Résolution Oeno 477/2013) Méthode OIV-MA-AS323-10 Méthode Type IV (Résolution Oeno 477/2013) 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette méthode s applique à la recherche et au dosage de phtalates dans les vins. 2. PRINCIPE L échantillon est

Plus en détail

Mode d emploi. Brûleurs à gaz

Mode d emploi. Brûleurs à gaz Brûleurs à gaz Les produits 057.130.7 Brûleur à gaz 20cm, butane/propane, 5 kw, sans contrôle de flamme 057.131.5 Brûleur à gaz 30cm, butane/propane, 7 kw + contrôle de flamme 057.132.3 Brûleur à gaz 40cm,

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

NORME RELATIVE AUX ALARMES À 5 PPM POUR EAUX DE CALE (EAUX INTERNES DU CANADA)

NORME RELATIVE AUX ALARMES À 5 PPM POUR EAUX DE CALE (EAUX INTERNES DU CANADA) (04/2008) NORME RELATIVE AUX ALARMES À 5 PPM POUR EAUX DE CALE (EAUX INTERNES DU CANADA) ÉDITION 2 AVRIL 2008 TC-1002813 *TC-1002813* Autorité responsable Le directeur de l Exploitation et des programmes

Plus en détail

Laveur et désinfecteur de laboratoire > Steelco LAB 600

Laveur et désinfecteur de laboratoire > Steelco LAB 600 Laveur et désinfecteur de laboratoire > Steelco LAB 00 > Le Steelco LAB 00 est une machine à laver ergonomique conçue pour un chargement frontal ainsi qu un lavage et un séchage à hauteur variable. Sa

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

APEX Services de Gaz Industriel Une réponse rapide, 24 h sur 24

APEX Services de Gaz Industriel Une réponse rapide, 24 h sur 24 APEX Services de Gaz Industriel Une réponse rapide, 24 h sur 24 Une gamme complète de services, 24 h sur 24 APEX est une division spécialisée de la société Air Products. En collaboration avec notre partenaire

Plus en détail

ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C ECOMESURE

ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C ECOMESURE ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C CPC en temps réel pour la mesure de particules entre 0,004 et 3 µm Système portable, fonctionnement sur batterie Mesure de

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Nicolas BLONDET, Prescripteur habitat ALDES représentant UNICLIMA Qualité de l'air : les enjeux 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique

Plus en détail

THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D.

THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D. THÈME : MOTORISATION TITRE : Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs 1.1.1. Cours 1.1.2. T.P. / T.D. Date mise à jour 6 mai 2004 Auteur référent Nom :

Plus en détail

Ventilation : Mesure et réglage des débits

Ventilation : Mesure et réglage des débits Ventilation : Mesure et réglage des débits Samuel Caillou Division Climat, Equipements et Performance Energétique CSTC - Pourquoi régler les débits? Pour avoir le bon débit au bon endroit Qualité d air

Plus en détail

Liste des codes défauts génériques EOBD

Liste des codes défauts génériques EOBD Fournis par le Groupe ETAI Liste des codes défauts génériques EOBD www.groupe-etai.com Cliquer sur les liens ci-dessous afin d atteindre les groupes désirés : ¾ P00xx Dosage du carburant et de l air ¾

Plus en détail

Rappel des technologies utilisées // Nouvelles technologies. (Synthèse par J.Ph GOURRAUD d une conférence des Dr B.BEUMER et Dr I.

Rappel des technologies utilisées // Nouvelles technologies. (Synthèse par J.Ph GOURRAUD d une conférence des Dr B.BEUMER et Dr I. ANALYSEUR DE SOUFRE TOTAL DANS LES PROCEDES DE CARBURANTS PETROLIERS Caractéristiques Principales Détermination du soufre total par le procédé MWD XRF Etendue de mesure dynamique de 0.6ppm à 3000ppm Temps

Plus en détail

DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997. --------------- Opacimètre TECNOTEST modèle FLEX ---------------

DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997. --------------- Opacimètre TECNOTEST modèle FLEX --------------- Ministère de l Industrie, de la Poste et des Télécommunications SOUS-DIRECTION DE LA MÉTROLOGIE DA 13-1317 DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997 --------------- Opacimètre

Plus en détail

Fascicule de Travaux Pratiques

Fascicule de Travaux Pratiques Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université de Sousse Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de Technologie de Sousse Fascicule de Travaux

Plus en détail

De nombreux locaux de bâtiments tertiaires sont utilisés à la fois de manière intermittente et par des nombres de personnes très variables.

De nombreux locaux de bâtiments tertiaires sont utilisés à la fois de manière intermittente et par des nombres de personnes très variables. 1 FICHE OX «GESTION DE L AIR PERFORMANTE DANS LES LOCAUX A USAGE INTERMITTENT (NEUF OU EXISTANT) PAR AUTOMATISATION DES DEBITS EN FONCTION DE LA PRESENCE OU DU TAUX DE CO 2» 1/ Contexte et Enjeux De nombreux

Plus en détail

Anémomètre/Débimètre Massique Thermique TA Vitesse / Débit Air - Gaz

Anémomètre/Débimètre Massique Thermique TA Vitesse / Débit Air - Gaz Anémomètre/Débimètre Massique Thermique TA Vitesse / Débit Air - Gaz Le capteur Massique est idéal pour la mesure de vitesse et de débit d air ou de gaz. Caractéristiques techniques - Mesure de vitesse

Plus en détail

Contrôle Périodique 2014 Juin 2014

Contrôle Périodique 2014 Juin 2014 MESURES AERAULIQUES SORBONNES DE LABORATOIRE NORME NF EN 14175-4 Contrôle Périodique 2014 Juin 2014 UNIVERSITE DE CAEN Campus 1 Post Génomique Établissement visité Université de Caen Esplanade de la Paix

Plus en détail

Fascicule de Travaux Pratiques

Fascicule de Travaux Pratiques Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université de Sousse Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de Technologie de Sousse Fascicule de Travaux

Plus en détail

Analyseurs de DCO LAR série QuickCOD ultra

Analyseurs de DCO LAR série QuickCOD ultra Analyseurs de DCO LAR série QuickCOD ultra Tableau d applications COT XY Purity UV DCO DBO / Toxicité QuickTOC QuickTONb QuickTOC effluent QuickTOC condensate QuickTOC purity QuickTOC pharma QuickTOCNPO

Plus en détail

RAPPORT D ESSAI. Contrôle des émissions atmosphériques Système Econokit. Pour UBIQUITY Ecoparc 361, avenue des Romarins 34130 ST AUNES

RAPPORT D ESSAI. Contrôle des émissions atmosphériques Système Econokit. Pour UBIQUITY Ecoparc 361, avenue des Romarins 34130 ST AUNES RAPPORT D ESSAI Contrôle des émissions atmosphériques Système Econokit Réalisé par BUREAU VERITAS 685 rue Georges Claude CS 60401 13591 AIX EN PROVENCE cedex 03 Pour UBIQUITY Ecoparc 361, avenue des Romarins

Plus en détail

L efficacité énergétique est mesurable. Le quality-check avec les solutions de mesure Testo. PROMO

L efficacité énergétique est mesurable. Le quality-check avec les solutions de mesure Testo. PROMO L efficacité énergétique est mesurable. Le quality-check avec les solutions de mesure Testo. PROMO 1 L efficacité énergétique Chauffage Testo propose plusieurs solutions pour augmenter l'efficacité énergétique

Plus en détail

Fascicule de Travaux Pratiques

Fascicule de Travaux Pratiques Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université de Sousse Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de Technologie de Sousse Fascicule de Travaux

Plus en détail

Instrument de mesure de la qualité de l air intérieur

Instrument de mesure de la qualité de l air intérieur Qualité de l air intérieur Instrument de mesure de la qualité de l air intérieur AIRFLOW Modèle IAQ910 Manuel d utilisation et de fonctionnement Copyright TSI Incorporated / 2007-2008 / Tous droits réservés.

Plus en détail

Série SILENT-100. Sur demande Grilles de couleur: SILVER (argent) CHAMPAGNE GOLD (or)

Série SILENT-100. Sur demande Grilles de couleur: SILVER (argent) CHAMPAGNE GOLD (or) Série SILENT-1 Ventilateurs hélicoïdes ultra silenceux. Débit d environ 95 m 3 /h. Clapet anti-retour incorporé. Façade ABS, corps et hélice en polypropylène. Moteur 23V-5Hz variable avec roulements à

Plus en détail

Questions & Réponses. Version v2 (Juin 2007) Questions & Réponses EcoSalt Version v2 (Juin 2007) Page 1

Questions & Réponses. Version v2 (Juin 2007) Questions & Réponses EcoSalt Version v2 (Juin 2007) Page 1 Questions & Réponses Version v2 (Juin 2007) Questions & Réponses EcoSalt Version v2 (Juin 2007) Page 1 SOMMAIRE Dimensions Appareils.......Page 3 Questions et Réponses.....Page 4 Schéma d Installation.....Page

Plus en détail

Mesurage isolements acoustiques. cabine insonorisée. Paris 16 ème. Rapport de mesure. 05 mai 2010

Mesurage isolements acoustiques. cabine insonorisée. Paris 16 ème. Rapport de mesure. 05 mai 2010 Mesurage isolements acoustiques cabine insonorisée Paris 16 ème Rapport de mesure 05 mai 2010 Rapport établi par: AVEL ACOUSTIQUE 43 rue du moulin des prés 75013 PARIS Rapport établi pour: MAKSON A l attention

Plus en détail

AERATEURS DE SALLE DE BAINS Série SILENT-100

AERATEURS DE SALLE DE BAINS Série SILENT-100 Série SILENT-1 Ventilateurs hélicoïdes ultra silenceux. Débit d environ 95 m 3 /h. Clapet anti-retour incorporé. Façade ABS, corps et hélice en polypropylène. Moteur 23V-5Hz variable avec roulements à

Plus en détail

Etude thermographique

Etude thermographique Etude thermographique DONNEUR D'ORDRE CONSTRUCTEUR adresse code postal - ville Téléphone ADRESSE DU BIEN Maison individuelle de Monsieur et Madame MODELE 2 rue Rabelais 86240 SMARVES Opérateur : Franck

Plus en détail

Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane

Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane Principe Le principe de la séparation par C.P.G. consiste à partager l'échantillon à analyser

Plus en détail

Déroulement d une surveillance

Déroulement d une surveillance Les étapes de la pré-visite au rapport final : - Pré-visite sur site (questionnaire préliminaire) - Stratégie d échantillonnage - Représentativité temporelle - Détermination du nombre de mesures à effectuer

Plus en détail

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE TP ANA3 INSA DE ROUEN Laboratoire de chimie analytique ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE Les huiles lubrifiantes sont cruciales pour

Plus en détail

Chaleur bienveillante

Chaleur bienveillante C 256-01 made in Italy Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur et solaire Chaleur bienveillante FR Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur PERFORMANCES

Plus en détail

RAPPORT D INTERVENTION

RAPPORT D INTERVENTION TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES ET ENERGIES THERMIQUES RAPPORT D INTERVENTION 1. Recherche des puissances de la chaudière : Relevés sur plaques signalétiques : Puissance chaudière nominale Marque

Plus en détail

Assurance qualité. Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques. Energie am grénge Beräich

Assurance qualité. Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques. Energie am grénge Beräich Assurance qualité Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS C Analyse thermographique 3 Analyse thermographique

Plus en détail

Zehnder ComfoFond-L Echangeur géothermique avec circuit fermé à eau glycolée

Zehnder ComfoFond-L Echangeur géothermique avec circuit fermé à eau glycolée Avantages Echangeur géothermique à utiliser en combinaison avec une unité de ventilation à récupération de chaleur (type ComfoD 350, 450 et 550 Luxe) Extrait l'énergie du sol au moyen d'un circuit enfoui

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

Aération et assainissement des lieux de travail

Aération et assainissement des lieux de travail Aération et assainissement des lieux de travail Rappels réglementaires Catégories de locaux Locaux à pollution non spécifique : Locaux dans lesquels la pollution est liée à la seule présence humaine :

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

Chaîne d analyse de la pression partielle de CO 2. MN Colibri - Mars 2006

Chaîne d analyse de la pression partielle de CO 2. MN Colibri - Mars 2006 Chaîne d analyse de la pression partielle de CO 2 MN Colibri - Mars 2006 Denis Diverrès Centre IRD de Bretagne BP 70 29280 Plouzané Tél. (33) 02 98 22 46 55 Fax. (33) 02 98 22 45 14 Denis.Diverres@ird.fr

Plus en détail

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX 99 100 1. Assistance aux réseaux pour l obtention de l accréditation 1.1. Programme ACQEN Le programme ACQEN a pour but de fournir des outils d assistance à l accréditation

Plus en détail

Données de validation

Données de validation Données de validation Données de validation principales Généralités Substance Existe-t-il une VLEP? VLEP 8h Méthyldiglycol oui 50 mg/m3 Choix du domaine de validation : Le domaine de validation a été choisi

Plus en détail

www.experts-insitu.com

www.experts-insitu.com In Situ experts hydrauliciens Newsletter N 50, - Mars 2015 - Tous droits réservés IN SITU «Lecture de schémas hydrauliques» épisode 2 La lecture de schéma a pour but de connaître les pressions et débits

Plus en détail

Colonne de Douche Thermostatique

Colonne de Douche Thermostatique Colonne de Douche Thermostatique Guide général d installation Les poignées et accessoires sont différents selon les modèles INTRODUCTION Ce guide général d installation vous montre comment installer, assurer

Plus en détail

Ecoconception : Bannir du marché les produits les moins performants

Ecoconception : Bannir du marché les produits les moins performants En 2015, en aout et septembre, les mesures des règlements européens pour l écoconception et l étiquetage énergétique d appareils de chauffage, de production d eau chaude et de stockage de l eau entrent

Plus en détail

Le contrôle d étanchéité

Le contrôle d étanchéité Le contrôle d étanchéité Bernard SEEMANN Groupe Eyrolles, 2008, isbn 978-2-212-12374-6 TABLE DES MATIÈRES 1 Le fait de contrôler... 1 1.1 Historique... 1 1.2 Les contrôles destructifs versus non destructifs...

Plus en détail

Notice de dimensionnement d une installation Power-Pipe TM

Notice de dimensionnement d une installation Power-Pipe TM Notice de dimensionnement d une installation Power-Pipe TM SARL Solénove Énergie 220 rue de Chemeau 45560 Saint Denis en Val, France Tél : 02 38 49 14 90 Email : info@solenove-energie.fr Sommaire 1. Dimensionnement

Plus en détail

L enjeu de la ventilation

L enjeu de la ventilation L enjeu de la ventilation Laurent Cabau France Air L enjeu de la ventilation Sous deux aspects: Réglementaire et Sanitaire Besoins, débits Techniquement et réglementaire Simple flux autoréglable Simple

Plus en détail

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression 10 juin 2011 Réexamens de sûreté et visites décennales (VD) Sur le plan réglementaire, il n y a pas en France de limitation

Plus en détail

Solutions d étalonnage d humidité

Solutions d étalonnage d humidité Solutions d étalonnage d humidité www.michell.com Solutions d étalonnage d humidité L importance d un étalonnage régulier La fiabilité du fonctionnement d un hygromètre, et, d ailleurs, detout instrument

Plus en détail

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Diffusion de NO 2 : FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Quatre ballon de petite taille reliés à deux supports (noix + pinces) dont deux munis de bouchons ; tournure de cuivre ; acide nitrique concentré ;

Plus en détail

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement.

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX Retour d expérience Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. PLAN 1. Introduction. 2. Instrumentation d un point de mesure. 3. Conversion

Plus en détail

DAS CC 150 / 200 / 250 / 400 / 500 / 1000

DAS CC 150 / 200 / 250 / 400 / 500 / 1000 DS / / / / / Les dépoussiéreurs DS vont de 1 à 1 m 3 /h en basse pression (jusqu'à 18 décapascal) et de à m 3 /h en moyenne pression (de 14 à 42 décapascal) Il existe toute une gamme de déclinaison pour

Plus en détail

Unité de ventilation HRU3BVN Double flux avec échangeur de chaleur

Unité de ventilation HRU3BVN Double flux avec échangeur de chaleur Double flux avec échangeur de chaleur Applications Le système «combiflow» de Codumé avec groupes de ventilation et de récupération de chaleur type HRU3BVN s adapte à de nombreux types de logements, aussi

Plus en détail

Transformer L énergie

Transformer L énergie Chapitre IV : Les récepteurs hydrauliques. IV.1 Introduction : Les récepteurs hydrauliques transforment l énergie hydraulique en énergie mécanique. On distingue : - Les récepteurs pour mouvement de translation

Plus en détail

Guide d utilisation. Détecte un mélange de gaz traceur composé de 5 % d hydrogène (H 2 ) dans 95 % d azote

Guide d utilisation. Détecte un mélange de gaz traceur composé de 5 % d hydrogène (H 2 ) dans 95 % d azote Détecteur de fuite H 2 grâce à des gaz traceur Modèle 69341 Détecte un mélange de gaz traceur composé de 5 % d hydrogène (H 2 ) dans 95 % d azote Guide d utilisation PRÉSENTATION Le détecteur de fuite

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

FTE n 109 104 A 02/08/04 Page 1 sur 12

FTE n 109 104 A 02/08/04 Page 1 sur 12 france AIR ventilation> contrôleur sorbonne industrie Contrôleur Sorbonne FTE 109 104 A 02/08/04 france AIR FTE n 109 104 A 02/08/04 Page 1 sur 12 bien de la dernière version à l adresse www.france-air.com

Plus en détail

Système écologique Antipollution

Système écologique Antipollution SOLUTONS Le système écologique de HE a été conçu pour répondre à tous les différents types d installation de cuisines commerciales. Le système écologique est une excellente solution pour le respect de

Plus en détail

Pleine puissance La technologie de pré-séparation cyclonique quand la poussière tombe sans fin

Pleine puissance La technologie de pré-séparation cyclonique quand la poussière tombe sans fin Pleine puissance La technologie de pré-séparation cyclonique quand la poussière tombe sans fin La pleine puissance pour vos applications La plus haute qualité Les conditions d exploitation difficiles requièrent

Plus en détail

Questions & Réponses. Version 2007 v2 (Juin 2007) Questions & Réponses PROMATIC Version 2007 v2 (Juin 2007) Page 1

Questions & Réponses. Version 2007 v2 (Juin 2007) Questions & Réponses PROMATIC Version 2007 v2 (Juin 2007) Page 1 Questions & Réponses Version 2007 v2 (Juin 2007) Questions & Réponses PROMATIC Version 2007 v2 (Juin 2007) Page 1 SOMMAIRE Dimensions Appareils.....Page 3 Questions et Réponses.....Page 4 Schéma d Installation.....Page

Plus en détail

Devoir maison SSI Support d étude : BORNE ESCAMOTABLE

Devoir maison SSI Support d étude : BORNE ESCAMOTABLE Devoir maison SSI Support d étude : BORNE ESCAMOTABLE PRESENTATION DEFINITION DU BESOIN A SATISFAIRE Déplacer une masse de m = 36 Kg à une vitesse V = 0,33 m/s, hauteur déployée 1m. SOLUTION MECANIQUE

Plus en détail

L AIR ET L AÉRAULIQUE

L AIR ET L AÉRAULIQUE Roger Cadiergues MémoCad ne03.a L AIR ET L AÉRAULIQUE SOMMAIRE ne03.1. Les applications de l aéraulique ne03.2. L utilisation des débits ne03.3. Ecoulements : débits et vitesses ne03.4. Vitesses et pressions

Plus en détail

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser :

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser : Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de bactériologie par le guide Déparis Coordinateur : Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participant : - Médecin

Plus en détail

Chaudières murales gaz à condensation. CGB : Chauffage seul CGB-K : Mixte instantanée CGS, CGW : Mixte avec ballon intégré

Chaudières murales gaz à condensation. CGB : Chauffage seul CGB-K : Mixte instantanée CGS, CGW : Mixte avec ballon intégré Chaudières murales gaz à condensation CGB : Chauffage seul CGB-K : Mixte instantanée CGS, CGW : Mixte avec ballon intégré Les avantages de la gamme WOLF Crédit d Impôt 13 % Une gamme étendue : 14 modèles

Plus en détail

EXTRACTION LIQUIDE - LIQUIDE

EXTRACTION LIQUIDE - LIQUIDE EXTRACTION LIQUIDE - LIQUIDE MANUEL TECHNIQUE Mars 2004 D. Rouzineau ATELIER INTER UNIVERSITAIRE DE GENIE DES PROCEDES 18, chemin de la Loge - 31078 TOULOUSE Cedex 4 - Tel : 05.62.25.23.90 - Fax : 05.62.25.23.98

Plus en détail

Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D

Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D 24 1. Dosage de la vitamine D par RP-HPLC 1.1. Principe de la méthode Pour réaliser une séparation d'un mélange on le fait diluer dans un solvant approprié,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Institut National de la Recherche Agronomique Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique Centre INRA de LILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Réalisation, Fourniture

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail