Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007"

Transcription

1 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois prolong. Déc à Juin 2012 Montant total : Aide Allouée :

2 Objectifs et finalités Le projet GEOCARBONE Monitoring ( ) a mis en avant l importance d un suivi des gaz dans le temps et l espace en relation avec le traçage des sources multiples du CO 2. Le projet SENTINELLE a trois finalités essentielles : i) établir un état initial en terme de flux/teneurs de gaz d un site avant injection en y intégrant les variabilités propres au système naturel et celles d origine anthropique au niveau de: GEOSPHERE BIOSPHERE - ATMOSPHERE ii) iii) suivre ces évolutions durant les phases d'injection, proposer une méthodologie de surveillance géochimique en continu de surface et subsurface d un site en activité.

3 Axes d innovations/verrous METROLOGIE : Poursuivre le développement de capteurs géochimiques, propres à chaque compartiment, de surveillance en continu d'un site. Un axe de progrès majeur concernera les outils de type télédétection terrestre (laser LIDAR DIAL et imagerie infrarouge 3D). Les gaz pris en compte seront : le CO 2, les gaz organiques et soufrés, l hélium, le radon, l azote et l oxygène MONITORING : Combiner ces outils pour décrire l ensemble des différents compartiments en terme d origine des sources et de bilan des flux et teneurs de CO 2, avec un monitoring axé sur : Pilote CO2 de TOTAL : Le site de Rousse (Lacq, TOTAL) avant (état initial) et durant les premières phases d injection MODELISATION: Mettre en place un modèle permettant de décrire et de prévoir la dynamique de transfert du CO 2 intra et inter-compartiments au sein du système Géosphère (-80 à 0m) - Biosphère (0 à 5m) - Atmosphère (5 à 5000m)

4 Synoptique métrologique globale de SENTINELLE Proche Atmosphère (5 à 5000m) ATMOSPHERE 2 3 Couvert Végétal (0 à 5m) Sol (0 à - 3m) Roche couverture (Partie superficielle -150 à -5m) BIOSPHERE 1 Roche couverture (Partie profonde) GEOSPHERE réservoir Réservoir (Rousse: -4500m) Développements métrologiques spécifiques à chaque compartiment Campagnes de terrains Base de données «gaz» Compilation-Inter Comparaison Modélisation de la dynamique de transfert

5 Coupe du puits SENTINELLE et niveau piézométrique Métrologie GEOSPHERE superficielle «Puits SENTINELLE (0,-80m)» (2) Mesures continues et par campagnes Dispositif de monitoring Sonde Idronaut ~ 46,80 m niveau d eau Sonde piézo permanente

6 Métrologie GEOSPHERE superficielle «Mini Puits (0,-3m)» (3) Mesures déportées continues Infrarouge et Raman Mini puits : Mesures déportées in-situ et continues (-3,4 m) 7 paramètres en continu 1) Conc. CO 2 forage 2) Conc. CO 2 atm. 3) Temp. forage 4) Temp. atm. 5) P forage 6) P atm. 7) Débit de gaz Membrane semi perméable: étanche à l eau perméable aux gaz (Coll. )

7 Métrologie GEOSPHERE superficielle Analyse des gaz du sol de 1m à +1m Mesures par campagne multicapteurs Les flux de CO 2 varient de 0 à 10 cm 3 min -1 m -2 (hiver) et entre 2 et 21 cm 3 min -1 m -2 (été). Grille : 35 points sur 42 km 2 CO 2 CH 4 H 2 O O 2 N 2 H 2 H 2 S Rn Chambre à flux Injection Capteurs spécifiques Sonde barasol MicroGC GCMS...

8 Métrologie BIOSPHERE (0, 5m) Mesures continues NO Temp. Sonde SE Humidité Pression atm 10 m Sonde Sonde Sept 2009 à Juin 2010 Vit du Anémomètre vent 3D sonique CO 2 Capteur (flux, conc) spécifique Type Licor

9 Métrologie ATMOSPHERE Site de Rousse 1 - pilote CO2 (0, Total, 5000m) Lacq-Rousse Télédétection d émission infrarouge type OPAG Mesures continues par campagnes Vol total analysé: 2900m 3 Scanner IR en 3 dimensions Mesures simultanées des concentrations des constituants gazeux atmosphériques Résolution temporelle (<1min) et résolution spatiale très élevée (10m) Site de Rousse 1 pilote CO2 Total, Lacq-Rousse Reconstruction spatio-temporelle des panaches gazeux ( GOCAD)

10 Métrologie ATMOSPHERE (0, 5000m) Télédétection laser type Lidar COWI (CO 2 and Wind Lidar) Mesures continues par campagnes Émission laser pulsée à 2µm mesures résolues en distance sur ligne de visée Milieu sondé diffusant (particules et molécules) support et signature de la mesure Station in-situ CO2-Megaparis Instruments in-situ co2, h2o, T, u,v, w Signal optique: Somme des ondelettes diffusées par chacun des diffuseurs (particules et molécules de CO 2 ) Mesures en 3 dimensions Scanner Mesures simultanées de la vitesse de vent et du rapport de mélange du CO2 atmosphérique COWI Rénovation scanner Rénovation container + installation mât + montures scanner Résolution temporelle (1min) et résolution spatiale élevée (100m) Haute précision (4 ppm) Container

11 Trois Groupes de Travail GAZ DES SOLS (Resp.: BRGM & IFP) BIOSPHERE - ATMOSPHERE (Resp.:INRA &LMD) Mini Puits PUITS SENTINELLE (Resp.: INERIS) Puits SENTINELLE Troposph re libre 1. Couche Limite Atmosph ˇ rique (CLA) (max 2 km) CO 2 de fond CO 2 anthropique 2. Couche de surface (100 m) surface LMD-INRA-INPL CO 2 enfouis BRGM-INERIS-IFP-INPL INERIS-KAISER-BRGM-INPL-IFP

12 SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 PARTENAIRES

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Philippe de DONATO Université de Lorraine/CNRS Co-auteurs: C. PRINET, B. GARCIA, H. LUCAS, Z. POKRYSZKA, S. LAFORTUNE, P. FLAMANT, F. GIBERT, D. EDOUART,

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables La surveillance de sites de stockage géologique de CO 2 : une approche géochimique combinant

Plus en détail

Cartographie de l'humidité du sol en Afrique de l'ouest par télédétection spatiale

Cartographie de l'humidité du sol en Afrique de l'ouest par télédétection spatiale UMR 5564-INPG-UJF/CNRS/IRD Cartographie de l'humidité du sol en Afrique de l'ouest par télédétection spatiale Présenté par TRAN Xuan Truong Sous la direction de Thierry PELLARIN et Jean-Paul LAURENT 1

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Le pilote de captage stockage de CO2 de Lacq

Le pilote de captage stockage de CO2 de Lacq Le pilote de captage stockage de CO2 de Lacq L action du CO2, gaz à effet de serre, dans l atmosphère Les 4 engagements de Total pour réduire les émissions de gaz à effet de serre Réduire le brulage des

Plus en détail

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PIÈCE 4.2 : ÉTUDE D IMPACT SOUS-SOL RÉSUMÉ NON TECHNIQUE NOVEMBRE 2014 2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 3 I. LE CONTEXTE DE LA NOTICE D IMPACT SOUS-SOL...

Plus en détail

3 Etat des travaux sites suisses

3 Etat des travaux sites suisses Effet du sol forestier sur la qualité de l'eau aux exutoires Méthode Radon & 1 - Les gaz présents dans l'atmosphère ou produits dans le sol sont dissous dans l'eau de pluie et transportés par percolation

Plus en détail

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques à l'incinérateur Mars 2010 Travaux publics Gestion des matières résiduelles CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. L incinérateur 2. Obligations

Plus en détail

Expertise de la demande d autorisation de travaux miniers sur le site de Rousse

Expertise de la demande d autorisation de travaux miniers sur le site de Rousse Expertise de la demande d autorisation de travaux miniers sur le site de Rousse Hubert FABRIOL, Olivier BOUC h.fabriol@brgm.fr, o.bouc@brgm.fr ARN/RSC Sommaire > Cadre de l expertise > Rappel du cahier

Plus en détail

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain BILAN 212 «SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain Mars 213 Unité Innovation et développement durable EVOLUTION DES PARAMETRES ENTRE 24 ET 212 1. Le dioxyde d azote (NO

Plus en détail

RAPPORT DE TEST DE CONFINEMENT SELON BS 7989-4

RAPPORT DE TEST DE CONFINEMENT SELON BS 7989-4 E R L A B D. F. S RAPPORT DE TEST DE CONFINEMENT SELON BS 7989-4 CAPTAIR FLEX M391 L A B O R A T O I R E R & D E R L A B D. F. S P A R C D A F F A I R E S D E S P O R T E S V O I E D U F U T U R 2 7 1

Plus en détail

" Gestion des données issues du réseau de mesures limnimétriques des cours d eau non navigables "

 Gestion des données issues du réseau de mesures limnimétriques des cours d eau non navigables " Gestion des données issues du réseau de mesures par ir Sébastien Gailliez Plan de l exposé 1. Introduction 2. Réseau de mesures 3. Base de données AQUALIM 4. Gestion du réseau de mesures 5. Logiciels

Plus en détail

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach La thermographie infrarouge de la poutre du VIPP de Merlebach Page 2/19 Principes TIR et caméra Tout matériau émet des ondes électromagnétiques : il rayonne. Les ondes se caractérisent par leur énergie

Plus en détail

DILUTION DES MILIEUX HAUTEMENT CONCENTRÉS EN PARTICULES SYSTÈME DE DILUTION VKL

DILUTION DES MILIEUX HAUTEMENT CONCENTRÉS EN PARTICULES SYSTÈME DE DILUTION VKL FICHE PRODUIT - Les concepts de base relatant de la production et des caractéristiques d un aérosol ou de poudres de test sont définis et décrits par des normes. Les caractéristiques de base d un aérosol

Plus en détail

Réactivité de OH mesurée par FAGE : potentiel et applications. Exemple : étude de la qualité de l air sur le campus de Lille 1

Réactivité de OH mesurée par FAGE : potentiel et applications. Exemple : étude de la qualité de l air sur le campus de Lille 1 Réactivité de OH mesurée par FAGE : potentiel et applications. Exemple : étude de la qualité de l air sur le campus de Lille 1 M. BLOCQUET, C. FITTSCHEN, S. DUSANTER, R. F. HANSEN, T. LEONARDIS, B. HANOUNE,

Plus en détail

Evaluation des niveaux de pollution en proximité trafic dans la vallée de la Thur ASPA10040602-ID Avril 2010

Evaluation des niveaux de pollution en proximité trafic dans la vallée de la Thur ASPA10040602-ID Avril 2010 Evaluation des niveaux de pollution en proximité trafic dans la vallée de la Thur ASPA1462-ID Avril 21 Contrat 6-8 : Evaluation de la qualité de l air en proximité trafic sur Thann 1 Conditions de diffusion

Plus en détail

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Projet Akasaba Ouest Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Pascal Rhéaume, ing., M.Sc.A., directeur de projets 2 Directeur de la modélisation de la dispersion atmosphérique chez WSP Projets miniers modélisés:

Plus en détail

État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse)

État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse) État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse) Deux sites de mesures : 1. Mesures réalisées à Aucamville à l aide d une station fixe à proximité

Plus en détail

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact 2009 2012 Paolo Caccamo Université de Grenoble Encadrants : Florence Naaim-Bouvet, Thierry Faug,

Plus en détail

Appareils de traitement et de mesure de gaz SF 6

Appareils de traitement et de mesure de gaz SF 6 Appareils de traitement et de mesure de gaz SF 6 Concept DILO pour la réutilisation de gaz SF 6 Maniement du gaz SF 6 selon la technologie la plus moderne 1 2 5 3 1. Mesure de la qualité de gaz avec un

Plus en détail

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement Barrage de Serre-Ponçon Conception, surveillance et comportement Sommaire 1- Rappels sur la conception du barrage et son auscultation 2- Comportement récent : 2001-2013 3.1. Comportement mécanique (réversible

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON

Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON sommaire 1. Contexte Le stockage géologique et le cycle du CO 2 CO 2 et démographie : l impact anthropique 2. Le stockage géologique du CO 2

Plus en détail

Perspectives d applications de la télédétection en grandes culture à court et moyen terme dans le Sud-Ouest

Perspectives d applications de la télédétection en grandes culture à court et moyen terme dans le Sud-Ouest Perspectives d applications de la télédétection en grandes culture à court et moyen terme dans le Sud-Ouest Jean-François DEJOUX CESBIO & Luc CHAMPOLIVIER CETIOM Télédétection en agriculture : nouveau

Plus en détail

Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites

Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites Journées Physique de l'atmosphère et télédétection - 8 et 9 Octobre 2009 Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites Laurent Menut (LMD) [menut@lmd.polytechnique.fr] IPSL/LMD/SIRTA:

Plus en détail

Éléments de coût de la filière capture, transport et stockage géologique de CO2.

Éléments de coût de la filière capture, transport et stockage géologique de CO2. Éléments de coût de la filière capture, transport et stockage géologique de CO2. Paula Coussy 27 avril 2007 Atelier Acceptabilité Sociale de la capture et stockage de CO2 SoceCO2 Schémas possibles de CSG.CO2

Plus en détail

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage La prévention des intoxications dans les silos à fourrage Ali Bahloul, Brigitte Roberge et Nicole Goyer / IRSST Mauricio Chavez et Marcelo Reggio / École polytechnique de Montréal Avec la collaboration

Plus en détail

1. Formaldéhyde et benzène 2. Confinement 3. Deux exemples de résultats d enquêtes 4. Comparaison au niveau national

1. Formaldéhyde et benzène 2. Confinement 3. Deux exemples de résultats d enquêtes 4. Comparaison au niveau national Bilan en Limousin I. La campagne pilote 1. Contexte et objectifs 2. Organisation en région 3. Méthodologie 4. Choix des sites 5. Gestion des résultats II. Résultats en Limousin 1. Formaldéhyde et benzène

Plus en détail

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Ecocomparateur Coliposte Juillet 2012 INTRODUCTION LE E-COMMERCE PRÉSENTE UN AVANTAGE ENVIRONNEMENTAL PAR RAPPORT AU

Plus en détail

Etude énergétique de la nappe. Ville de Grenoble

Etude énergétique de la nappe. Ville de Grenoble Etude énergétique de la nappe Ville de Grenoble 1 Etude énergétique de la nappe phréatique de Grenoble Réunion ALE 4 mars 2010 Politique de développement durable de la Ville de Grenoble Guide pour la Qualité

Plus en détail

Solution dédiée aux canalisations de distribution

Solution dédiée aux canalisations de distribution Détection de fuites de gaz avec SELMA Méthane Méthane Solution dédiée aux canalisations de distribution À propos de Pergam-Suisse AG Spécialiste de la détection des fuites de gaz naturel et des solutions

Plus en détail

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM.

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM. Projet de recherche franco-marocain : Fonctionnement et ressources hydro-écologiques en région semi-aride (Tensift, Maroc) : Caractérisation, modélisation et prévision Application de la télédétection à

Plus en détail

Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales

Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales Quelle méthodologie? Quelles sont les erreurs à éviter, les choses à savoir? Pour quels résultats? Claude Chardonnet - C&S Conseils

Plus en détail

Instrumentation du bassin versant de la rivière au Saumon

Instrumentation du bassin versant de la rivière au Saumon Faculté de génie Département de génie civil Instrumentation du bassin versant de la rivière au Saumon Rédigé par Sophie Bérard et Mélanie Trudel Supervisé par Robert Leconte, ing., Ph.D. Ce rapport a été

Plus en détail

Injection de Biométhane dans les réseaux de gaz naturel, L expérience de Lille Métropole

Injection de Biométhane dans les réseaux de gaz naturel, L expérience de Lille Métropole Injection de Biométhane dans les réseaux de gaz naturel, L expérience de Lille Métropole Pierre HIRTZBERGER Directeur-adjoint direction des résidus urbains Lille Métropole Communauté Urbaine Le projet

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 2011

ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 2011 ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 211 ATMO Champagne-Ardenne dispose en 211, sur la région de stations fixes de fond mesurant en continu les

Plus en détail

Surveillance du site d injection et du réservoir de stockage Synthèse du programme et de l état de référence

Surveillance du site d injection et du réservoir de stockage Synthèse du programme et de l état de référence Pau, le 23 décembre 2009 DGEP/SCR/RD/ MGR 09-239 TEPF/DT/EXP/10-344 Site d injection de CO de Rousse 2 Surveillance du site d injection et du réservoir de stockage Synthèse du programme et de l état de

Plus en détail

Ventilation pulmonaire (1) Air inspiré

Ventilation pulmonaire (1) Air inspiré UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 2 : Ventilation pulmonaire (1) Air inspiré Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

ANNEXE H. Modélisation de la conversion du NO en NO 2

ANNEXE H. Modélisation de la conversion du NO en NO 2 ANNEXE H Modélisation de la conversion du NO en NO 2 Annexe H Modélisation de la conversion du NO en NO 2 Les oxydes d azote (NOx=NO+NO 2 ) émis par les vaporisateurs de GNL et les méthaniers subissent

Plus en détail

N 2. Missions : Mars 2013

N 2. Missions : Mars 2013 N 2 La problématique air-énergie énergie-climat liée au transport routier en Aquitaine Mars 2013 Les résultats présentés dans ce document sont le fruit d une collaboration entre le CETE Sud-Ouest, la DREAL

Plus en détail

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1 CHANTIER DE REFERENCE Traitement des sols par bioventing associé à une biostimulation et traitement des eaux de la nappe après pompage et écrémage avec réinjection sur site Site de : Balaruc-les-Bains

Plus en détail

Originalité du projet

Originalité du projet GLOBCOAST Estimation et analyse de la variabilité biogéochimique aux échelles saisonnière, inter-annuelle et décennale des eaux côtières globales par télédétection spatiale et impact vers les niveaux trophiques

Plus en détail

MiniTools PRO. Détecteurs de fuite, manomètre, anémomètre, thermomètre, thermohygromètre

MiniTools PRO. Détecteurs de fuite, manomètre, anémomètre, thermomètre, thermohygromètre Détecteurs de fuite, manomètre, anémomètre, thermomètre, thermohygromètre infrarouge Pour le contrôle des installations de chauffage, de ventilation et de climatisation, les MiniTools PRO sont les instruments

Plus en détail

évaluation Commune du Robert 2014 à janvier 2015 mesures du dioxyde d azote novembre

évaluation Commune du Robert 2014 à janvier 2015 mesures du dioxyde d azote novembre ASSOCIATION RÉGIONALE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L AIR évaluation de la qualité de l air mesures du dioxyde d azote par tubes passifs Commune du Robert novembre 2014 à janvier 2015 Parution : Avril

Plus en détail

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX 99 100 1. Assistance aux réseaux pour l obtention de l accréditation 1.1. Programme ACQEN Le programme ACQEN a pour but de fournir des outils d assistance à l accréditation

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

Installation de La Glacière

Installation de La Glacière Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2012 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

L observation spatiale pour l étude du climat

L observation spatiale pour l étude du climat L observation spatiale pour l étude du climat François-Marie Bréon Laboratoire des Sciences du Climat et de l'environnement CEA/DSM/LSCE Institut Pierre Simon Laplace Merci au CEA à la NASA et CNES, CNRS,

Plus en détail

Traçage des émissions en gaz à effet de serre dans les grandes zones urbaines

Traçage des émissions en gaz à effet de serre dans les grandes zones urbaines Carbones atmosphériques naturels et anthropiques Traçage des émissions en gaz à effet de serre dans les grandes zones urbaines Felix Vogel www.chasing-greenhouse-gases.org Aperçu de la presentation Introduction

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

Etude Technique. L injection directe essence

Etude Technique. L injection directe essence Etude Technique Injection directe essence 1/7 L injection directe essence I Le circuit basse pression carburant Le circuit basse pression de ce système peut être conçu de manière très différente selon

Plus en détail

Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants. Arnaud ALBOUY Total Additifs & Carburants Spéciaux

Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants. Arnaud ALBOUY Total Additifs & Carburants Spéciaux Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants Arnaud ALBOUY Total Additifs & Carburants Spéciaux Compétition Automobile : Tout un Monde de Carburants Qu est ce qu un carburant compétition? Paramètres

Plus en détail

CAMPAGNE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR COMPARAISON INTER-LABORATOIRES

CAMPAGNE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR COMPARAISON INTER-LABORATOIRES 96 CAMPAGNE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR COMPARAISON INTER-LABORATOIRES ASPA 14022702-ID, version du 10 octobre 2014 1 Association pour la Surveillance et l étude de la Pollution Atmosphérique

Plus en détail

Nom du service émetteur. mardi 27 mars 2012. Géothermie. Nom du service émetteur

Nom du service émetteur. mardi 27 mars 2012. Géothermie. Nom du service émetteur Nom du service émetteur Géothermie Nom du service émetteur Modèle conceptuel d un «réservoir» de type EGS : application au site géothermal de Soultz-Sous-Forêts Mathilde Loubaud - 1 ère année > Master

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

TEST «HQE PERFORMANCE» QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR Élaboration d un protocole de mesure des polluants dans l air des bâtiments neufs à réception

TEST «HQE PERFORMANCE» QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR Élaboration d un protocole de mesure des polluants dans l air des bâtiments neufs à réception TEST «HQE PERFORMANCE» QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR Élaboration d un protocole de mesure des polluants dans l air des bâtiments neufs à réception Groupe de travail Indicateurs santé confort Docteur Fabien

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage (OIMEC) du 22 avril 2011 Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu l art. 9, al. 2, de la

Plus en détail

Thermomètre à infrarouges

Thermomètre à infrarouges Thermomètre à infrarouges testo 835 Thermomètre infrarouge rapide et précis pour les artisans et l industrie Mesures sûres et précises jusqu à des températures élevées Laser à 4 points pour un affichage

Plus en détail

Devis de l installateur. Eléments à fournir

Devis de l installateur. Eléments à fournir Devis de l installateur Eléments à fournir ELEMENTS TECHNIQUES 1. Scénarios de développement d un projet En fonction des différents substrats organiques mobilisables pour l installation, l installateur

Plus en détail

La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement

La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement Qu est-ce que la géothermie? Définition La géothermie est l exploitation de l énergie thermique du sous-sol. Le gradient de la Terre est de 3

Plus en détail

Nadine LOCOGE, Nathalie REDON

Nadine LOCOGE, Nathalie REDON Surveillance environnementale de la qualité de l air : quels besoins en nouveaux capteurs et stratégies d échantillonnage? Nadine LOCOGE, Nathalie REDON Mines de Douai Département Sciences de l Atmosphère

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

Programme Formation WUFI - AMOES AMOES. Programme Formation WUFI. Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Lieu de Formation

Programme Formation WUFI - AMOES AMOES. Programme Formation WUFI. Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Lieu de Formation AMOES Programme Formation WUFI Titre document Programme Formation WUFI Date 2014 Rédigé/Validé par Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Lieu de Formation Tél : 01 41 32 22 11 Fax : 01

Plus en détail

QUALITE ET ANALYSE DU BIOGAZ

QUALITE ET ANALYSE DU BIOGAZ QUALITE ET ANALYSE DU BIOGAZ Bonnes pratiques et conséquences technico-économiques sur la valorisation Chambéry 04-11-2014 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 2 LA MATRICE BIOGAZ 3 POINTS SUR L ANALYSE DU BIOGAZ &

Plus en détail

Le projet «Planet Solar Deepwater»

Le projet «Planet Solar Deepwater» Le projet «Planet Solar Deepwater» Martin Beniston Institut des Sciences de l Environnement Université de Genève Martin.Beniston@unige.ch Caractéristiques du bateau Le bateau solaire suisse, Tûranor Planet

Plus en détail

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Rochat Guy* *Laboratoires Biologie du sol et Sol & végétation, Institut de Biologie, Université de Neuchâtel

Plus en détail

Stockage d'énergie en souterrain Thermodynamique des cavités

Stockage d'énergie en souterrain Thermodynamique des cavités Stockage d'énergie en souterrain Thermodynamique des cavités Faouzi Hadj-Hassen Centre de Géosciences MINES ParisTech 27/11/2014 Institut Mines-Télécom Sommaire Contexte général du stockage de l'énergie

Plus en détail

PROGRAMME D ETUDES EXERA 2014 SECTEUR ANALYSE

PROGRAMME D ETUDES EXERA 2014 SECTEUR ANALYSE PROGRAMME D ETUDES EXERA 2014 SECTEUR ANALYSE Programme d études Exera 2014 P /1 SOMMAIRE Commissions techniques : SECTEUR ANALYSE Analyse Industrielle Détection Sécurité Analyseurs Electrochimiques Industriels

Plus en détail

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Table des matières Introduction 1 Les stocks d'eau de surface 1 Les stocks d'eau souterraine 2 L'eau du sol 2 L'eau du sous-sol ou souterraine 3 Les stocks

Plus en détail

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales Simulation numérique Conception de bancs d études Mesure Impression Gabel 02 32 82 39 39 - Conception : Nord-Ouest création 02 32 82 39 37 Technopôle du Madrillet 76801 Saint-Etienne-du-Rouvray Tél. 33

Plus en détail

Gestion moteur véhicules légers

Gestion moteur véhicules légers Module 8 Gestion moteur véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA,

Plus en détail

Un vaste projet d étude du polluant atmosphérique Ozone sur la bordure littorale Atlantique.

Un vaste projet d étude du polluant atmosphérique Ozone sur la bordure littorale Atlantique. Un vaste projet d étude du polluant atmosphérique Ozone sur la bordure littorale Atlantique. La bordure littorale atlantique évoque instinctivement l air pur. Toutefois, comme les autres régions plus continentales,

Plus en détail

LIGNO LIGNO DEDUST PRO UNIVERSEL ET ÉCONOME EN ÉNERGIE

LIGNO LIGNO DEDUST PRO UNIVERSEL ET ÉCONOME EN ÉNERGIE LIGNO LIGNO DEDUST PRO UNIVERSEL ET ÉCONOME EN ÉNERGIE 2 5 6 1 3 LIGNO DEDUST PRO 4 PUISSANT, EFFICACE ET FIABLE 1 Entrée de gaz brut Le développement de l entrée de gaz brut a été guidé par des simulations

Plus en détail

Bilan d exploitation 2012 ISDND de Bénac. 02 octobre 2013

Bilan d exploitation 2012 ISDND de Bénac. 02 octobre 2013 Bilan d exploitation 2012 ISDND de Bénac 02 octobre 2013 ) Sommaire 1. Travaux réalisés 2. Bilan des apports 3. Gestion de la qualitédes eaux 4. Gestion du biogaz 5. Traitement des lixiviats 6. Bilan des

Plus en détail

Utilisation des 7 cartes d intensité jointes en annexe du règlement. A- Protection d une construction vis-à-vis des effets toxiques :

Utilisation des 7 cartes d intensité jointes en annexe du règlement. A- Protection d une construction vis-à-vis des effets toxiques : ANNEXE 7 Utilisation des 7 cartes d intensité jointes en annexe du règlement A- Protection d une construction vis-à-vis des effets toxiques : 1 carte est fournie pour l effet toxique : Carte N 1 «Taux

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Institut National de la Recherche Agronomique Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique Centre INRA de LILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Réalisation, Fourniture

Plus en détail

LES GEOCUBES RÉSEAU DE CAPTEURS GÉOLOCALISÉS

LES GEOCUBES RÉSEAU DE CAPTEURS GÉOLOCALISÉS LES GEOCUBES RÉSEAU DE CAPTEURS GÉOLOCALISÉS ign.fr 01. DESCRIPTION DESCRIPTION MODULE GPS Module GPS mono-fréquence, faible coût TRÈS FAIBLE CONSOMMATION PORTÉE

Plus en détail

CONCEVOIR UNE INSTALLATION D ANC SUR UN TERRAIN SATURE EN EAU

CONCEVOIR UNE INSTALLATION D ANC SUR UN TERRAIN SATURE EN EAU CONCEVOIR UNE INSTALLATION D ANC SUR UN TERRAIN SATURE EN EAU Franck WANERT Expert Judicaire docteur en géologie Un sol se sature en passant d un état tri-phasique à un état bi-phasique C est-à-dire qu

Plus en détail

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives L IRSN et la surveillance de l environnement Etat des lieux et perspectives Didier CHAMPION et Jean-Marc PERES Journées SFRP Paris 23-24 septembre 2009 Objectifs de la surveillance de l environnement 2

Plus en détail

La chaîne gazière au service de la transition énergétique

La chaîne gazière au service de la transition énergétique La chaîne gazière au service de la transition énergétique Jean-Michel Figoli Convention AFG «Gaz et climat» 3 novembre 2015 LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE Le développement accéléré des énergies nouvelles L EUROPE

Plus en détail

Contrôle d un système d assistance de freinage

Contrôle d un système d assistance de freinage Pré requis : Savoirs Maîtriser la frontière du système de freinage et de ses composants Maîtriser les fonctions du système et des composants Maîtriser le fonctionnement des organes de frein Connaître les

Plus en détail

Cours de physique du sol

Cours de physique du sol Logo optimisé par J.-D.Bonjour, SI-DGR 13.4.93 ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Cours de physique du sol G E N E R A L I T E S Copie des transparents Version provisoire Prof. A. Mermoud Janvier

Plus en détail

Exercices sur les écoulements compressibles

Exercices sur les écoulements compressibles Exercices sur les écoulements compressibles IUT - GTE - Marseille 2012-13 1 Exercice 1 Calculer la température et la pression d arrêt sur le bord d attaque de l aile d un avion volant à Mach Ma = 0.98

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 7

Rapport action tuffeau. CAHIER n 7 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 7 Maison troglodyte Montsoreau Visite : 20 mars 2011, Figure 1 1 : Prise de vue

Plus en détail

Surveillance de falaise par méthode laserscan

Surveillance de falaise par méthode laserscan Sion, 6 mai 2004 Interreg 3 A Projet RISKYDROGEO Surveillance de falaise par méthode laserscan Leandro Bornaz Politecnico di Torino Dipartimento di Georisorse e Territorio La méthode laserscan Généralités

Plus en détail

Pompes à chaleur géothermiques sur aquifère : quels enjeux environnementaux?

Pompes à chaleur géothermiques sur aquifère : quels enjeux environnementaux? Pompes à chaleur géothermiques sur aquifère : quels enjeux environnementaux? Atelier technique ALE, 7 juillet 2009 R. Chartier BRGM - Service Géologique Régional Rhône-Alpes Géothermie > Principes Atelier

Plus en détail

Le puits du RD10. 1 - Le projet de l A86 à l ouest. 2 - Le puits du RD10, fonctions et caractéristiques

Le puits du RD10. 1 - Le projet de l A86 à l ouest. 2 - Le puits du RD10, fonctions et caractéristiques Le puits du RD10 1 - Le projet de l A86 à l ouest Le puits du RD10 2 - Le puits du RD10, fonctions et caractéristiques 3 - La géologie rencontrée, et la solution structurelle associée 4 - Les travaux et

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

SURVEILLANCE de la QUALITE de l AIR INTERIEUR : Exigences techniques et retours sur des cas d études WORKSHOP AiR novembre 2013

SURVEILLANCE de la QUALITE de l AIR INTERIEUR : Exigences techniques et retours sur des cas d études WORKSHOP AiR novembre 2013 SURVEILLANCE de la QUALITE de l AIR INTERIEUR : Exigences techniques et retours sur des cas d études WORKSHOP AiR novembre 2013 caroline.marchand@ineris.fr Documents à connaître TEXTES REGLEMENTAIRES Présentation

Plus en détail

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES LISTE DES RÉFÉRENCES (Dernière mise à jour : 12/02/2013) SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES IDEES-EAUX - AGENCE DE LA DRÔME - Depuis 2010 CHATUZANGE LE GOUBET (26) ONYX SANET : Réalisation

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

GÉNÉRATEUR DE POUDRES RBG

GÉNÉRATEUR DE POUDRES RBG Le générateur de poudre standard ( 1000) disperse une quantité de poudre définie, de façon constante, continue et reproductible. Cette version est équipée d un couvercle de dispersion et d un réservoir

Plus en détail

Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement

Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement Travaux réalisés dans le cadre de la mission d accompagnement de la CLI CLI des Monts d Arrée, réunion

Plus en détail

LA SEQUESTRATION DU CO 2

LA SEQUESTRATION DU CO 2 LA SEQUESTRATION DU CO 2 La séquestration géologique du CO 2 est l une des solutions pour réduire les émissions de CO 2 énergétiques et industrielles. C est un enjeu significatif notamment face au développement

Plus en détail

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique PLAN A propos de Kloe Solutions innovantes de détection et de mesures : o Technologie K-FBG : Capteurs tout-optique

Plus en détail

Le petit monde carboné de LMDZ & Co au LSCE

Le petit monde carboné de LMDZ & Co au LSCE Le petit monde carboné de LMDZ & Co au LSCE Equipe INVSAT + invités dont : C. Aulagnier, P. Bousquet, C. Carouge, F. Chevallier, P. Ciais, F. Delage, A. Fortems, T. Lauvaux, P. Peylin, I. Pison, Z. Poussi,

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments .Un préalable indispensable : Caractérisation des sédiments / Connaissance de l impact environnemental Projet CaPMoS : Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments Claire Alary (Mines Douai)

Plus en détail

CHOIX ET IMPLANTATION DU MATERIEL INCENDIE

CHOIX ET IMPLANTATION DU MATERIEL INCENDIE CHOIX ET IMPLANTATION DU MATERIEL INCENDIE 1. Détecteurs automatiques ponctuels 1.1 Choix L objectif principal du choix judicieux d un type de détecteur est d obtenir une détection précoce et sûre d un

Plus en détail