Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007"

Transcription

1 Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc Philippe de DONATO Université de Lorraine/CNRS Co-auteurs: C. PRINET, B. GARCIA, H. LUCAS, Z. POKRYSZKA, S. LAFORTUNE, P. FLAMANT, F. GIBERT, D. EDOUART, P. CELLIER, F. GAL, K. MICHEL, N. TAQUET, O. BARRES, J. SAUSSE et J. PIRONON

2 SENTINELLE Titre Monitoring géochimique de surface des sites de stockage de CO 2 : Bilan des flux/teneurs et traçage des sources sur les compartiments Géosphère - Biosphère - Atmosphère Partenaires : Date de début du projet : Décembre 2007 Date de fin du projet : Juin 2012 Budget total : 3387 k Aide accordée : 1284 k Labellisation par un ou des pôle(s) de compétitivité: NON

3 Rappel du contexte et des enjeux Croissance teneur atmosphérique en CO 2 : 2 ppm/an En France: 1 milliard de tonnes de CO 2 entre 2020 et 2050 Actuellement 2% de CO 2 valoriser Quota CO 2 (tonne de CO 2 rejeté): 20,6 * (2005) ---13,1 * (2010) ,7 ** (2020) Valider et Sécuriser la filière Captage Transport Stockage Monitoring géochimique Pilote CO 2 TOTAL Capt.Transp.Stock. (Lacq/Rousse - France) Unité d oxy-combustion à Lacq Puits d injection du CO 2 à Rousse Pilote CO 2 TOTAL: 5 ans, 60 M d investissement,40 M de fonctionnement, 90 kt CO 2 injecté * Conseil Économique pour le Développement Durable,République française, N 12, 2012 ** 2010 : Barclays Capital, Reuters, Deutsche Bank, Société Générale

4 Objectifs et positionnement du projet Les projets GEOCARBONE en particulier GEOCARBONE Monitoring ( ) ont mis en avant l importance d un suivi des gaz dans le temps et l espace en relation avec le traçage des sources multiples du CO 2. Le projet SENTINELLE a trois finalités essentielles: i) établir un état initial en terme de flux/teneurs de gaz d un site avant injection en y intégrant les variabilités propres au système naturel et celles d origine anthropique au niveau de: GEOSPHERE BIOSPHERE - ATMOSPHERE ii) suivre ces évolutions durant les phases d'injection, iii) proposer une méthodologie de surveillance géochimique en continu de surface et sub-surface d un site en activité (seuils de vigilance, seuils d alerte).

5 Défis scientifiques et technologiques METROLOGIE : Poursuivre le développement de capteurs géochimiques, propres à chaque compartiment: -mesures en continu des gaz d'un site. -mesures en forages instrumentés (complétions spécifiques) - outils de télédétection 3D des gaz atmosphériques télédétectection laser type Lidar DIAL COWI télédétection d émission infrarouge type OPAG SIGIS2 (Bruker) Les gaz pris en compte seront : le CO 2, les gaz organiques et soufrés, l hélium, le radon, l azote et l oxygène MONITORING : Combiner ces outils pour décrire l ensemble des différents compartiments en termes d origine des sources et de bilan des flux et teneurs de CO 2, avec un monitoring axé sur : Pilote CO 2 de TOTAL: Le site de Rousse (Lacq, TOTAL) avant (état initial) et durant les premières phases d injection MODELISATION: Mettre en place un modèle permettant de décrire et de prévoir la dynamique de transfert du CO 2 intra et inter-compartiments au sein du système GÉOSPHÈRE - BIOSPHÈRE- ATMOSPHÈRE (5 à 5000m)

6 Résultats (1/9): Synoptique métrologique globale de SENTINELLE Proche Atmosphère (5 à 5000m) ATMOSPHERE Couvert Végétal (0 à 5m) Sol (0 à - 3m) Roche couverture (Partie superficielle -150 à -5m) BIOSPHERE 1 Roche couverture (Partie profonde) GEOSPHERE réservoir Réservoir (Rousse: -4500m) Développements métrologiques spécifiques à chaque compartiment Campagnes de terrains Base de données «gaz» Compilation-Inter Comparaison Modélisation de la dynamique de transfert

7 Résultats (2/9): Structuration en 3 groupes de travail GAZ DES SOLS (Resp.: BRGM & IFP) BIOSPHERE - ATMOSPHERE (Resp.:INRA &LMD) PUITS SENTINELLE (Resp.: INERIS) Puits SENTINELLE Tropospḩ re libre 1. Couche Limite Atmosph ˇ rique (CLA) (max 2 km) CO 2 de fond CO 2 anthropique 2. Couche de surface(100 m) surface LMD-INRA-INPL CO 2 enfouis Mini Puits BRGM-INERIS-IFP-INPL INERIS-KAISER-BRGM-INPL-IFP

8 Résultats (3/9): GEOSPHERE -Mesures gaz des sols (-1m à1m) Grille : 35 points sur 42 km 2 CO 2 CH 4 H 2 O O 2 N 2 H 2 H 2 S Rn222.. Chambre à flux Capteurs spécifiques Sonde barasol MicroGC GCMS..

9 Résultats (4/9): GEOSPHERE - Gaz des sols (0 m- interface sol/air) En périphérie du site d injection-variabilitédes flux de CO 2 Les flux de CO 2 varient de 0 à 10 cm 3 min -1 m -2 (hiver) et entre 2 et 21 cm 3 min - 1 m -2 (été). Enveloppe de variabilité des flux sur plus d un cycle saisonnier Injection

10 Résultats (5/9): GEOSPHERE - Gaz des sols (-3,4m) Sur le site d injection-plateformegéochimique déportée de monitoring en continu des gaz du sol (-3,4m)

11 Résultats (6/9): GEOSPHERE - Gaz des sols (-3,4m) Sur le site d injection Exemple de données (Jul àjuil. 2011) issues de la plateforme géochimique: CO 2 dans le sol, CO 2 atmosphériqueet température atmosphérique,

12 Résultats (7/9): ATMOSPHERE (0, 5000m) Sur le site d injection - Spatialisation du CO2 atmosphérique par télédétection infrarouge (OPAG Bruker GOCADTM)

13 Résultats (8/9): ATMOSPHERE (0, 5000m) Sur le site d injection Simulation expérimentale 3D (GOCAD TM )du CO 2 atmosphérique par télédétection infrarouge (OPAG Bruker) àl aplomb du site d injection (Pilote CO2 TOTAL Lacq-Rousse) courbes d isoconcentration en CO 2 (de 200 à 600 ppm par pas de 50 ppm) Volume total : 2900 m 3

14 Résultats (9/9): ATMOSPHERE - Spatialisation IR Interpolation 3D par le modeleur GOCAD Exemple de critère de surveillance : Localisation et quantification des poches de CO 2 présentant des teneurs supérieures à 500 ppm Volume total modélisé (2900 m 3 ) 790 m 3 32 m m 3 27% 1.1% 0.02% 3 m

15 Conclusions et perspectives Optimisation des systèmes de monitoring des gaz Géosphère-Biosphère- Atmosphère - Plateforme géochimique «gaz» opérationnelle sur site depuis 2 ans -Validation des protocoles de mesures des gaz atmosphériques par télédétection infrarouge - Construction du 1er prototype de télédédection laser type LIDAR DIAL COWI Base de données géochimiques pré injection (baseline) Base de données géochimiques en phase d injection Cycle pluri-saisonnier du CO 2 sur le site de Rousse Signature isotopique mixte: atmosphérique et biologique -CO 2 <0,2%: -18,5% et CO 2 >0,2%: -24,1% Variabilité«naturelle»des flux de CO 2 > 4σ : marqueur de fuite? Variabilitésaisonnière des teneurs en CO 2 dans le sol (-1 m) -0,04 à7%hiver et 12 à16 %période estivale Pas de signature de CH 4 observable Une hydrodynamique compliquée dans un environnement karstique (IPGP) Première simulation expérimentale 3D des teneurs atmosphériques en CO 2 à l aplomb d un site d injection

16 Conclusions et perspectives Poursuite de l interprétation croisée des données - 16 janvier: Transfert des gaz couvert végétal/gaz des sols Dynamique atmosphérique: campagne croisée en Mars Télédétection laser, Télédétection IR, Ballon sonde (profils de température dans la troposphère), Flux de gaz en surface (0,10 m) et Mesures météorologiques. Trois articles de synthèse en écriture -«Gaz des sols: ligne de base»soumis fév 2012 à Int. Jour. Green. Gaz Control Mise en place des modèles de transfert de gaz intra compartiment -Sol (0, -3,4m), Couvert végétal (0, 10 m) et Troposphère (0, 5000m) Réflexion sur un modèle global d échange inter compartiment Elaboration d une stratégie de monitoring géochimique sur site Continuitédes actions de recherches sur le pilote CO 2 de TOTAL - Institut d excellence IEED : GEODENERGIES (Porteur BRGM-en cours d examen)

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables La surveillance de sites de stockage géologique de CO 2 : une approche géochimique combinant

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Le pilote de captage stockage de CO2 de Lacq

Le pilote de captage stockage de CO2 de Lacq Le pilote de captage stockage de CO2 de Lacq L action du CO2, gaz à effet de serre, dans l atmosphère Les 4 engagements de Total pour réduire les émissions de gaz à effet de serre Réduire le brulage des

Plus en détail

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Clovis GRINAND GeONG 2012 Chambéry 6 novembre 2012 Plan Changement d utilisation des terres et changement climatique

Plus en détail

Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON

Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON sommaire 1. Contexte Le stockage géologique et le cycle du CO 2 CO 2 et démographie : l impact anthropique 2. Le stockage géologique du CO 2

Plus en détail

Journées ECOTECHNOLOGIES 2012. BIOPHY Surveillance d'une bio-dépollution d'hydrocarbures par méthodes géophysiques et analyses de gaz

Journées ECOTECHNOLOGIES 2012. BIOPHY Surveillance d'une bio-dépollution d'hydrocarbures par méthodes géophysiques et analyses de gaz Journées ECOTECHNOLOGIES 2012 BIOPHY Surveillance d'une bio-dépollution d'hydrocarbures par méthodes géophysiques et analyses de gaz Consortium BRGM (coordinateur) TOTAL SERPOL Géosciences Montpellier

Plus en détail

Surveillance du site d injection et du réservoir de stockage Synthèse du programme et de l état de référence

Surveillance du site d injection et du réservoir de stockage Synthèse du programme et de l état de référence Pau, le 23 décembre 2009 DGEP/SCR/RD/ MGR 09-239 TEPF/DT/EXP/10-344 Site d injection de CO de Rousse 2 Surveillance du site d injection et du réservoir de stockage Synthèse du programme et de l état de

Plus en détail

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003)

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) 1 Les gaz rares peuvent-ils permettre de surveiller les sites de séquestration géologique de CO 2? Stéphane LAFORTUNE Institut de Physique du Globe de Paris Bilan radiatif

Plus en détail

Le projet «Planet Solar Deepwater»

Le projet «Planet Solar Deepwater» Le projet «Planet Solar Deepwater» Martin Beniston Institut des Sciences de l Environnement Université de Genève Martin.Beniston@unige.ch Caractéristiques du bateau Le bateau solaire suisse, Tûranor Planet

Plus en détail

www.total.com CAPTAGE-STOCKAGE DE CO 2 PILOTE DE LACQ BILAN & PERSPECTIVES rendez-vous sur

www.total.com CAPTAGE-STOCKAGE DE CO 2 PILOTE DE LACQ BILAN & PERSPECTIVES rendez-vous sur rendez-vous sur wwwtotalcom CAPTAGE-STOCKAGE DE PILOTE DE LACQ BILAN & PERSPECTIVES Exploration - Production Paris 2, place Jean Millier La Défense 6 92078 Paris-La Défense Cedex France Tél : +33 (0)1

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE Date 30/07/2008 DRS-08-71082-09108B

RAPPORT D ÉTUDE Date 30/07/2008 DRS-08-71082-09108B RAPPORT D ÉTUDE Date 30/07/2008 DRS-08-71082-09108B Programme ANR 2005 Capture et Stockage du CO2 - Géocarbone Monitoring Convention ANR-05-CO2-008-05 Synthèse des travaux de l INERIS 2006-2008 sur le

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Expertise de la demande d autorisation de travaux miniers sur le site de Rousse

Expertise de la demande d autorisation de travaux miniers sur le site de Rousse Expertise de la demande d autorisation de travaux miniers sur le site de Rousse Hubert FABRIOL, Olivier BOUC h.fabriol@brgm.fr, o.bouc@brgm.fr ARN/RSC Sommaire > Cadre de l expertise > Rappel du cahier

Plus en détail

LE PILOTE DE DÉMONSTRATION DE LACQ-ROUSSE

LE PILOTE DE DÉMONSTRATION DE LACQ-ROUSSE LE PILOTE DE DÉMONSTRATION DE LACQ-ROUSSE Sélection, qualification et monitoring du réservoir de stockage de Rousse demi-journée thématique sur le CO 2 dans le cadre de l année COP21 - Pau, 14/01/2015

Plus en détail

Comité Local de Suivi des injections dans C 4000

Comité Local de Suivi des injections dans C 4000 Marc Roussel / Total Comité Local de Suivi des injections dans C 4000 12 Février 2014 ORDRE DU JOUR RAPPEL HISTORIQUE EVOLUTION CADRE REGLEMENTAIRE SUIVI DES EFFLUENTS INJECTES OPERATION SUR LES PUITS

Plus en détail

Cartographie et gestion de l information territoriale en Haïti. Boby Piard 01 October 2014

Cartographie et gestion de l information territoriale en Haïti. Boby Piard 01 October 2014 Cartographie et gestion de l information territoriale en Haïti Boby Piard 01 October 2014 Plan de la présentation I. Présentation du CNIGS Processus de Création Mandat, Mission, Services disponibles II.

Plus en détail

Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris. S. Lopez, V. Hamm

Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris. S. Lopez, V. Hamm Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris S. Lopez, V. Hamm le BRGM > le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) est le service géologique national

Plus en détail

Bilan ADEME - Fonds Chaleur 2014

Bilan ADEME - Fonds Chaleur 2014 Rencontre Partenaires Fonds Chaleur 07 Mai 2015 à Paris Bilan - Fonds Chaleur 2014 - Chiffres clés 2009-2014 - Évolutions 2015 07 Mai 2015 MCR 1 s 2014 (Engagées juridiques) Fonds Chaleur 2 Fonds Chaleur

Plus en détail

Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites

Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites Journées Physique de l'atmosphère et télédétection - 8 et 9 Octobre 2009 Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites Laurent Menut (LMD) [menut@lmd.polytechnique.fr] IPSL/LMD/SIRTA:

Plus en détail

Traçage des émissions en gaz à effet de serre dans les grandes zones urbaines

Traçage des émissions en gaz à effet de serre dans les grandes zones urbaines Carbones atmosphériques naturels et anthropiques Traçage des émissions en gaz à effet de serre dans les grandes zones urbaines Felix Vogel www.chasing-greenhouse-gases.org Aperçu de la presentation Introduction

Plus en détail

Formations et perspectives liées à la géothermie IUT Orléans Dépt. Génie Thermique & Energie

Formations et perspectives liées à la géothermie IUT Orléans Dépt. Génie Thermique & Energie 1 Formations et perspectives liées à la géothermie IUT Orléans Dépt. Génie Thermique & Energie 2 Axe 1 : Formation DUT GTE Cadre : PPN DUT GTE Développement de l autonomie Public visé : Niveau 2 3 en formation

Plus en détail

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1 CHANTIER DE REFERENCE Traitement des sols par bioventing associé à une biostimulation et traitement des eaux de la nappe après pompage et écrémage avec réinjection sur site Site de : Balaruc-les-Bains

Plus en détail

Éléments de coût de la filière capture, transport et stockage géologique de CO2.

Éléments de coût de la filière capture, transport et stockage géologique de CO2. Éléments de coût de la filière capture, transport et stockage géologique de CO2. Paula Coussy 27 avril 2007 Atelier Acceptabilité Sociale de la capture et stockage de CO2 SoceCO2 Schémas possibles de CSG.CO2

Plus en détail

Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales

Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales Quelle méthodologie? Quelles sont les erreurs à éviter, les choses à savoir? Pour quels résultats? Claude Chardonnet - C&S Conseils

Plus en détail

Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen

Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen Valéry Ferber LCPC Sommaire Objectifs Tassements induits par l humidification des sols fins compactés Conception

Plus en détail

Programme CO2 «Captage et stockage du CO 2»

Programme CO2 «Captage et stockage du CO 2» Programme CO2 «Captage et stockage du CO 2» Bilan et perspectives scientifiques Christian Fouillac, Président du comité d évaluation Rappel du contexte et des enjeux en 2005 Le contexte mondial en 2005

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Cartographie de l'humidité du sol en Afrique de l'ouest par télédétection spatiale

Cartographie de l'humidité du sol en Afrique de l'ouest par télédétection spatiale UMR 5564-INPG-UJF/CNRS/IRD Cartographie de l'humidité du sol en Afrique de l'ouest par télédétection spatiale Présenté par TRAN Xuan Truong Sous la direction de Thierry PELLARIN et Jean-Paul LAURENT 1

Plus en détail

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Séminaire mi parcours Stock-e 2010 Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Kévyn JOHANNES, Laboratoire CETHIL, Kevyn.johannes@insa-lyon.fr Coordinateur : CETHIL Organismes de

Plus en détail

Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière

Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière Philippe Lehrmann, PhD Axéréal Axéréal: structuration en Business Units Groupe coopératif agro-industriel, leader

Plus en détail

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES OFFRE DE 3 PROJETS DE RECHERCHE DE NIVEAU MAÎTRISE AVEC BOURSE D ETUDES (MSc DURÉE 2 ANS) QUÉBEC,

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

Caractérisation des réservoirs carbonatés du bassin de Paris pour l exploitation des hydrocarbures, le stockage de CO2 et la géothermie

Caractérisation des réservoirs carbonatés du bassin de Paris pour l exploitation des hydrocarbures, le stockage de CO2 et la géothermie Caractérisation des réservoirs carbonatés du bassin de Paris pour l exploitation des hydrocarbures, le stockage de CO2 et la géothermie D. Bonijoly, C. Rigollet, O. Serrano Établissement public de recherche

Plus en détail

La filière photovoltaïque en Languedoc-Roussillon. La filière photovoltaïque en Languedoc-Roussillon

La filière photovoltaïque en Languedoc-Roussillon. La filière photovoltaïque en Languedoc-Roussillon Une action régionale volontariste Stratégie régionale pour l efficacité énergétique et les énergies renouvelables relever le défi climatique et énergétique afin de garantir l attractivité et la compétitivité

Plus en détail

Projet GEOSTOCAL Appel à projets Stock E 2007. Hervé LESUEUR, BRGM

Projet GEOSTOCAL Appel à projets Stock E 2007. Hervé LESUEUR, BRGM Projet GEOSTOCAL Appel à projets Stock E 2007 Hervé LESUEUR, BRGM Le projet GEOSTOCAL GEO STOckage de ChALeur : opportunités, optimisation et faisabilité du stockage intersaisonnier de chaleur perdue en

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Le sol intelligent au service de l intelligence du sol. Pr. M. Motelica, 16/06/2011 mastere.geosciences.polytech@univ-orleans.

Mastère Spécialisé. Le sol intelligent au service de l intelligence du sol. Pr. M. Motelica, 16/06/2011 mastere.geosciences.polytech@univ-orleans. Mastère Spécialisé Capteurs & Géosciences Le sol intelligent au service de l intelligence du sol Pr. M. Motelica, 16/06/2011 mastere.geosciences.polytech@univ-orleans.fr Le format administratif - Mastère

Plus en détail

La surveillance multi-technique des déformations de surface pour l Observatoire OMIV

La surveillance multi-technique des déformations de surface pour l Observatoire OMIV http://omiv.unistra.fr La surveillance multi-technique des déformations de surface pour l Observatoire OMIV J.-P. Malet, P. Ulrich, F. Masson, A. Déprez, A. Stumpf, A. Mathieu T. Lebourg, M. Vidal G. Bièvre,

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie III : Contraintes d un réseau basse densité 100% renouvelable : l exemple de Cartigny (GE) Floriane

Plus en détail

B. Franco, W. Bader, B. Lejeune & B. Bovy GIRPAS, Institut d Astrophysique et de Géophysique, ULg. AIC 2015, 1 juillet, Ulg, Liège

B. Franco, W. Bader, B. Lejeune & B. Bovy GIRPAS, Institut d Astrophysique et de Géophysique, ULg. AIC 2015, 1 juillet, Ulg, Liège Gaz à effet de serre indirect et qualité de l air aux latitudes moyennes de l hémisphère nord : tendances à long terme et variabilité déduites de télémesures au Jungfraujoch (Alpes suisses) B. Franco,

Plus en détail

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK Société : ETERNIT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Service DER Division HTO DER/HTO 2008-083- RB/LS Date Le 23 avril 2008

Plus en détail

Expertise du dossier Stockage géologique de CO2 sur le site de Rousse Réseau d écoute micro-sismique

Expertise du dossier Stockage géologique de CO2 sur le site de Rousse Réseau d écoute micro-sismique Mines Paristech / Armines Centre de Géosciences / Géophysique Expertise du dossier Stockage géologique de CO2 sur le site de Rousse Réseau d écoute micro-sismique 2009-10-28.1 Fontainebleau, 28 Octobre

Plus en détail

Le stockage géologique du CO 2

Le stockage géologique du CO 2 Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Le stockage géologique du CO 2 Les solutions IFP Energies nouvelles pour un déploiement

Plus en détail

IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE

IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE THÈME : Planète Terre et son environnement Niveau : seconde IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE EXTRAIT DU BO: Planète Terre et environnement global La structure et l'évolution des enveloppes externes de la

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments .Un préalable indispensable : Caractérisation des sédiments / Connaissance de l impact environnemental Projet CaPMoS : Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments Claire Alary (Mines Douai)

Plus en détail

Nadine LOCOGE, Nathalie REDON

Nadine LOCOGE, Nathalie REDON Surveillance environnementale de la qualité de l air : quels besoins en nouveaux capteurs et stratégies d échantillonnage? Nadine LOCOGE, Nathalie REDON Mines de Douai Département Sciences de l Atmosphère

Plus en détail

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet Monitoring THPE Le projet Monitoring THPE a donné lieu à l un des premiers systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments. Informations générales Localisation : Région

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Lutter contre l accumulation des gaz à effet de serre

Lutter contre l accumulation des gaz à effet de serre 056-061 Gires 29/10/08 11:00 Page 56 ÉNERGIE ET MATÉRIAUX : QUELQUES NOUVEAUX REGARDS Le captage et le stockage géologique de CO 2 : une des solutions pour lutter contre le changement climatique L utilisation

Plus en détail

Usine sobre interactions avec les territoires Assaad Zoughaib et Maroun Nemer CES Mines Paristech

Usine sobre interactions avec les territoires Assaad Zoughaib et Maroun Nemer CES Mines Paristech Usine sobre interactions avec les territoires Assaad Zoughaib et Maroun Nemer CES Mines Paristech 04/12/2015 Institut Mines-Télécom w Contexte et enjeux 2 Contexte Défis à relever : diminution des ressources

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage (OIMEC) du 22 avril 2011 Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu l art. 9, al. 2, de la

Plus en détail

Installation de La Glacière

Installation de La Glacière Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2012 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 "Vers des réhabilitations à très basse consommation» Matériaux et éléments d enveloppe adaptés à la réhabilitation énergétique de l existant Plan de la présentation Les recherches

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Procédé thermochimique solide/gaz et stockage thermique : exemple du stockage intersaisonnier pour l'habitat

Procédé thermochimique solide/gaz et stockage thermique : exemple du stockage intersaisonnier pour l'habitat Procédé thermochimique solide/gaz et stockage thermique : exemple du stockage intersaisonnier pour l'habitat Nathalie MAZET Benoît MICHEL Gabriel BOULNOIS Pierre NEVEU Sylvain MAURAN Driss STITOU CNRS

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Programme d investissements d avenir

Programme d investissements d avenir Programme d investissements d avenir Action Véhicules et transports du futur Octobre 2015 3,3Mds d euros gérés par l ADEME au service de la transition énergétique et écologique Répartition des montants

Plus en détail

Chaîne d approvisionnement et chaîne de valeur

Chaîne d approvisionnement et chaîne de valeur Chaîne d approvisionnement et chaîne de valeur Christophe GINET, FCBA équipe PTA Approvisionnement Commission professionnelle Appro Juin 2014 FCBA Institut technologique Forêt Cellulose Bois construction

Plus en détail

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase ENERGIE SOLAIRE SA, Bernard Thissen www.energie- solaire.com JPPAC 15, Lausanne 10.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-

Plus en détail

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX SMART WATER NETWORKS LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX Les défis posés au gestionnaire du système d assainissement La sécurité des biens et des personnes Anticiper et limiter les risques de débordements

Plus en détail

Nom du service émetteur. mardi 27 mars 2012. Géothermie. Nom du service émetteur

Nom du service émetteur. mardi 27 mars 2012. Géothermie. Nom du service émetteur Nom du service émetteur Géothermie Nom du service émetteur Modèle conceptuel d un «réservoir» de type EGS : application au site géothermal de Soultz-Sous-Forêts Mathilde Loubaud - 1 ère année > Master

Plus en détail

IFP Energies nouvelles partenaire R&D des PME

IFP Energies nouvelles partenaire R&D des PME Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables IFP Energies nouvelles partenaire R&D des PME Le soutien technologique d'ifpen à la croissance

Plus en détail

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Marc Raynal- Christian Debord - ITV France Aquitaine Résumé Depuis plus d un siècle, les maladies cryptogamiques

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement Barrage de Serre-Ponçon Conception, surveillance et comportement Sommaire 1- Rappels sur la conception du barrage et son auscultation 2- Comportement récent : 2001-2013 3.1. Comportement mécanique (réversible

Plus en détail

Instruments et nouvelles technologies pour le suivi des ressources en eau souterraine

Instruments et nouvelles technologies pour le suivi des ressources en eau souterraine Instruments et nouvelles technologies pour le suivi des ressources en eau souterraine 1 Tendances des suivis des eaux souterraines Manuel Faible coût d investissement Nécessite peu de connaissances techniques

Plus en détail

LE PROGRAMME ARTISANAT ENERGIE 17. Sophie BAGAGEM Conseillère environnement

LE PROGRAMME ARTISANAT ENERGIE 17. Sophie BAGAGEM Conseillère environnement LE PROGRAMME ARTISANAT ENERGIE 17 Sophie BAGAGEM Conseillère environnement Le contexte Toutes activités confondues en France, les émissions de gaz à effet de serre des entreprises artisanales sont estimées

Plus en détail

Stratégies et Perspectives de l Exploitation et la Maintenance des parcs éoliens Philippe ALEXANDRE Dir. Etudes-Mesures & Systèmes Innovants

Stratégies et Perspectives de l Exploitation et la Maintenance des parcs éoliens Philippe ALEXANDRE Dir. Etudes-Mesures & Systèmes Innovants Stratégies et Perspectives de l Exploitation et la Maintenance des parcs éoliens Philippe ALEXANDRE Dir. Etudes-Mesures & Systèmes Innovants L énergie Naturellement! 1 Sommaire 1. La Compagnie du vent

Plus en détail

Polluants mesurés. Emissions de NOx en Champagne-Ardenne ATMO Champagne-Ardenne A2005-M2010-Secten-v1. Réf : ES-BAZ- 11/01-ED/EC.

Polluants mesurés. Emissions de NOx en Champagne-Ardenne ATMO Champagne-Ardenne A2005-M2010-Secten-v1. Réf : ES-BAZ- 11/01-ED/EC. Evaluation du dioxyde d azote et du benzène en proximité trafic à Bazancourt Synthèse des résultats des campagnes de mesures 2011 Récapitulatif 2010-2011 Réf : ES-BAZ- 11/01-ED/EC Nbr pages : 12 ATMO Champagne-Ardenne

Plus en détail

PRESENTATION ET DEBAT

PRESENTATION ET DEBAT Réchauffement Climatique Mairie de MASSY Agenda 21 PRESENTATION ET DEBAT Gaël CALLENS Est-ce que la terre chauffe vraiment? Les Constats Depuis 1950, la terre s est réchauffée de 0,9 C, passant de 14 C

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

Observatoire de la Côte Aquitaine

Observatoire de la Côte Aquitaine Observatoire de la Côte Aquitaine Conférence Stratégie d'adaptation aux changements climatiques des estuaires et du domaine côtier en Aquitaine 18 mai 2015, Conseil Régional Observatoire de la Côte Aquitaine

Plus en détail

3 Etat des travaux sites suisses

3 Etat des travaux sites suisses Effet du sol forestier sur la qualité de l'eau aux exutoires Méthode Radon & 1 - Les gaz présents dans l'atmosphère ou produits dans le sol sont dissous dans l'eau de pluie et transportés par percolation

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

L observation spatiale pour l étude du climat

L observation spatiale pour l étude du climat L observation spatiale pour l étude du climat François-Marie Bréon Laboratoire des Sciences du Climat et de l'environnement CEA/DSM/LSCE Institut Pierre Simon Laplace Merci au CEA à la NASA et CNES, CNRS,

Plus en détail

Commission de suivi 16 avril 2013 - présentation >> Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux

Commission de suivi 16 avril 2013 - présentation >> Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux Commission de suivi 16 avril 2013 - présentation >> 1 CLIS du 16 avril 2013 - Ordre du jour I - Bilan d exploitation 2012 I.1 - Vue aérienne et avancement des travaux I.2 - Travaux complémentaires (captage

Plus en détail

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Présenté par : Ahmed Lakhssassi, Membres du GRMS : Marek Zaremba, Wojtek Bock et Larbi Talbi Département Informatique

Plus en détail

RIDER. Soutiens au projet. Présentation du projet

RIDER. Soutiens au projet. Présentation du projet RIDER Le consortium RiDER se fixe le défi de développer une solution innovante, alliant les TIC et les challenges énergétiques, afin d optimiser l efficacité énergétique d un bâtiment ou groupe de bâtiments.

Plus en détail

LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES

LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES THÈME : Planète Terre et son environnement Niveau : seconde LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES EXTRAIT DU BO: La Terre est une planète du système solaire L'énergie solaire reçue par les planètes varie

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement.

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX Retour d expérience Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. PLAN 1. Introduction. 2. Instrumentation d un point de mesure. 3. Conversion

Plus en détail

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air Bilan et perspectives Les missions Sensibilisation, communication, formation Acquisition de références Olivier THIERCY Conseillers en maîtrise de l énergie

Plus en détail

Les perspectives du stockage thermique et de la géothermie pour le chauffage et la climatisation des serres.

Les perspectives du stockage thermique et de la géothermie pour le chauffage et la climatisation des serres. Les perspectives du stockage thermique et de la géothermie pour le chauffage et la climatisation des serres. Sandra Lanini, Madjid Bouzit To cite this version: Sandra Lanini, Madjid Bouzit. Les perspectives

Plus en détail

Projet INDEED. Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées. Bioproduits

Projet INDEED. Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées. Bioproduits Projet INDEED Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées Usine du Futur Économie circulaire Utilités Optimisation des énergies et valorisation énergétique de

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

Utilisation d'un modèle routier hybride sur un aéroport

Utilisation d'un modèle routier hybride sur un aéroport Vers la transition énergétique Utilisation d'un modèle routier hybride sur un aéroport ATEC ITS France 2015 DOCUMENT PUBLIC Modélisation routière à Paris-Charles de Gaulle 1 Introduction Présentations

Plus en détail

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical Journées Thématiques ADEME - PUCA «Pr b Equipements Energétiques du BâtimentB Optimisation d une d micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical CSTB BUDERUS Objectifs

Plus en détail

Journées Valor-IG 07 «La donnée dans tous ses états»

Journées Valor-IG 07 «La donnée dans tous ses états» Journées Valor-IG 07 «La donnée dans tous ses états» 28 Mars 2007 Incertitudes de mesures bathymétriques, évaluation, validation et application sur les levés bathymétriques de la Seudre, de la Charente

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Le métier de statisticien

Le métier de statisticien Le métier de statisticien Anne PHILIPPE Université de Nantes Laboratoire de mathématiques Jean Leray Anne.Philippe@univ-nantes.fr 2 septembre 2011 Anne Philippe (UN) Le métier de statisticien 2 septembre

Plus en détail

MOSAIC. Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux

MOSAIC. Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux UMR SAS MOSAIC Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux Décembre 2012 Décembre 2016 V. Viaud Appel d

Plus en détail

FEEBAT module RENOVE : Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique des logements

FEEBAT module RENOVE : Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique des logements FEEBAT module RENOVE : Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique des logements ELEMENTS PEDAGOGIQUES : Effectif : 8 à 15 stagiaires (maximum) Public visé Artisans, chefs d entreprise, Chargés

Plus en détail

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique PLAN A propos de Kloe Solutions innovantes de détection et de mesures : o Technologie K-FBG : Capteurs tout-optique

Plus en détail

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach La thermographie infrarouge de la poutre du VIPP de Merlebach Page 2/19 Principes TIR et caméra Tout matériau émet des ondes électromagnétiques : il rayonne. Les ondes se caractérisent par leur énergie

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales Simulation numérique Conception de bancs d études Mesure Impression Gabel 02 32 82 39 39 - Conception : Nord-Ouest création 02 32 82 39 37 Technopôle du Madrillet 76801 Saint-Etienne-du-Rouvray Tél. 33

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée eole-direct.com SOBRIÉTÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE o Analyse et amélioration énergétique de bâtiment : audit sur site, méthodes d investigation (infrarouge, campagne de mesure ) o Aide à la conception

Plus en détail

CHAPITRE II Expérimentations 33

CHAPITRE II Expérimentations 33 PLAN Introduction générale 1 Introduction 1 1) Présentation de notre objet d étude : la parcelle agricole 1 2) Les différents processus du bilan hydrique 1 3) Cadrage du projet de thèse par rapport aux

Plus en détail