Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001)"

Transcription

1 Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) 1. Présentation du GPS Le GPS (Global Positionning System=système de positionnement général ) est un système de localisation par satellite mis en place par le département américain de la défense dans les années 1970,qui est très rapidement apparu sur le marché des civils. Il permet de déterminer les coordonnées géographiques d'un point situé n'importe où dans le monde 24 h sur 24 h. Le GPS est de plus en plus utilisé par de nombreuses personnes car il représente, pour ces gens, une nécessité dans leur vie quotidienne, dans leurs loisirs en leur permettant de se situer en temps réel. En effet, il leurs permet de connaître leur position géographique avec une précision pouvant aller de quelques millimètres à quelques mètres. Ainsi, le transporteur routier ou aérien, le navigateur, le randonneur, le plaisancier, le géomètre ou le forestier n'auront pas les mêmes attentes car leur tolérance quant à l'exactitude de l'information fournie peut différer de manière importante. 2. Historique du GPS Le GPS est à l'origine un système de navigation par satellite inventé par l'armé américaine du DOD (Department of Defense) qui contrôle et finance totalement le projet. Le GPS a été développé dans le contexte de la Guerre Froide, et a donc à la base une utilisation militaire, mais qui est très vite apparu sur le marché des civils. Actuellement en utilisant certaines techniques particulières, la précision de cet appareil peut atteindre le mètre mais dans son utilisation la plus courante (par des non professionnels) elle est de l'ordre de 50 mètres. Le système GPS (Global Positionning System) est issu d'un programme militaire Américain débuté en 1958 (un an après le lancement du premier satellite) ; ce programme visait à obtenir la position d'un mobile terrestre à partir d'émissions radio en provenance d'un satellite. En 1960 les ingénieurs de l'us Navy mettent au point le système Transit. Celui-ci basé sur l'effet Doppler (utilisé par les radars) permet de positionner un point fixe avec une précision métrique, cependant des contraintes fortes le rendent inutilisable : des temps de mesures importants et deux survols du récepteur sont nécessaires. La réalisation du premier concept suite aux recherches du DOD apparu en Puis en 1972, on eut des études préliminaires de faisabilité. Et, en ils ont obtenu la validation du modèle avec un essai de tirs de missiles en On eut ensuite la mise en place de la première constellation de satellites BLOCK 1. L'explosion de la navette Challenger survenue en janvier 1986 a interrompu la procédure de lancement, ce qui a entraîné une remise en cause du projet et la décision d'utiliser un lanceur spécifique (DELTA 2) pour les autres satellites, le lancement a repris alors dès 1989.De 1989 a 1994 on a eut la mise en place de la deuxième constellation et de ces variables BLOCK 2/2A/2R.

2 Dans un premier temps réservé aux militaires qui envisageaient d'en crypter les émissions celui-ci sera ouvert à une utilisation civile sous la pression du marché (plusieurs milliards de dollars par an). Il fallut alors ensuite mettre en place un moyen simple d'utilisation du GPS pour les civils tout en laissant à l'armée américaine le contrôle et l'utilisation optimale du concept. C'est ainsi que fut élaborée deux types de fonctionnement : Le Precise Positionning System (pps) : système réservé à l'armée américaine. Le Standart positionning system (sps) : système élaboré pour les civils. ce système peut dégrader, en fonction des tensions géopolitiques, la précision du GPS à 100m dans 95% des mesures. 3. Les composantes du système GPS Le GPS comporte trois parties : l'espace, le contrôle et l'utilisateur. 1. la partie spatiale La partie spatiale comprend les satellites et les fusées Delta, qui lancent les satellites à partir de Cap Canaveral en Floride. Les satellites GPS décrivent des orbites circulaires d'une durée de 12 heures, à km d'altitude. Les orbites sont inclinées de 55 par rapport à l'équateur pour assurer une couverture des régions polaires. Les satellites s'orientent continuellement pour pointer les panneaux solaires qui les alimentent vers le Soleil et les antennes vers la Terre. Chaque satellite est équipé de quatre horloges atomiques. 2. la partie de contrôle Elle comprend la station maîtresse de contrôle, située à la base Falcon de l'armée de l'air, à Colorado Springs, dans le Colorado. Elle comprend également des stations de surveillance installées à Falcon AFB (Hawaii), sur l'île de l'ascension dans l'atlantique, à Diego Garcia dans l'océan Indien, et sur l'île Kwajalein dans le Pacifique sud. Le système de contrôle utilise les mesures collectées par les stations de surveillance pour prédire le comportement de chaque orbite et horloge de satellite. Les données de prédiction sont transférées aux satellites pour transmission aux utilisateurs. Le système de contrôle veille aussi à ce que les orbites des satellites GPS restent dans leurs limites et que les horloges ne s'écartent pas trop de leurs caractéristiques propres. 3. la partie utilisateur C est le plus connu puisqu il s agit de l ensemble des recepteurs GPS utilisés à travers le monde. Un GPS fournit : une position une vitesse un temps

3 La position est fournit soit en données angulaires (latitude / longitude), soit en données métriques (grille UTM). 4. Localiser les mesures de terrain grâce au G.P.S Les mesures effectuées sur le terrain doivent être localisées avec précision, notamment dans l optique d une mise en relation avec des images satellitales. Dans les régions où existent des cartes topographiques précises et fiables, il est souvent possible de les utiliser pour localiser précisément des points : soit visuellement en se basant sur les repères disponibles (routes, rivières, haies ), soit en faisant des mesures d azimut par rapport à des points remarquables comme des sommets. Dans les zones désertiques et planes, on dispose rarement de cartes précises ou de points de repère mais le positionnement précis est possible en utilisant le GPS. Il fournit en temps réel ou différé, sans distinction de lieu ou de moment, les positions, temps et vitesse de tout utilisateur. Deux modes de fonctionnements peuvent être distingués : fonctionnement en positionnement absolu (mode «navigation») fonctionnement en positionnement différentiel 4.1. Fonctionnement en positionnement absolu (mode «navigation») C est le mode de fonctionnement classique, en temps réel, on utilise un seul GPS. Celui-ci doit recevoir le signal d au moins quatre satellites. Chacun d entre eux fournit une mesure de distance au point (pseudodistance) par mesure du temps nécessaire au signal satellite pour parvenir au GPS (Figure 1). La connaissance de quatre distances permet de connaître la position du point avec une précision d environ 100 m (erreur maximum). Il faut donc prévoir les points d échantillonnage en conséquence, c est à dire dans des zones homogènes suffisamment étendues pour «absorber» l imprécision des mesures. d2 d1 d3 d4 100 m Figure 1. Positionnement absolu par pseudodistances

4 4.2. Fonctionnement en position différentiel La technique de mesure différentielle (DGPS) consiste à mesurer la distance entre deux GPS, l un étant fixe et considéré comme un point de référence (Figure 2). Cette distance est mesurée avec plus de précision que la position absolue. En effet, à condition que les GPS utilisent les mêmes satellites, une partie des erreurs de positionnement est identique (notamment atmosphère, troposphère, horloges satellites). Ces erreurs disparaissent donc lorsqu on fait la différence entre les deux positions. Il faut tout de même connaître avec précision la position du point correspondant au GPS fixe (par exemple par des mesures répétées sur une longue période, suffisante pour gommer le biais volontaire variable appliqué). On obtient ainsi une précision de 5-10 mètres pour des mesures en pseudodistance, et on parvient à une précision sub-métrique si on réalise la mesure pendant 5-10 minutes. En utilisant les mesures de phases (autre méthode de la mesure de distance satellite-gps, accessible sur certains GPS), on peut obtenir une précision subcentimétrique en 20 minutes. d'1 d1 d'2 d2 d'3 d3 d'4 d4 GPS fixe Différence (maxi 15 km) 10 m GPS mobile Figure 2. Positionnement relatif par GPS différentiel Cette technique nécessite de disposer de GPS capable d enregistrer automatiquement des séries de points pour un traitement différé ou de communiquer entre eux par radio pour un traitement en temps réel, et d un logiciel permettant de réaliser ensuite les traitements des données enregistrées. Cependant, ce dispositif est coûteux et donc difficile à mettre en place. Il existe des GPS bifréquence, nettement plus onéreux, qui permettent d obtenir des positionnements plus précis car la mesure de phase se fait sur deux ondes porteuses (précision maximale 2 mm). Cependant, cette précision n est pas jugée utile pour des applications de télédétection. L utilisation des coordonnées GPS en un point (station de mesures écologiques et radiométriques) revêt deux aspects : elle permet d intégrer des données géoréférencées concernant les systèmes écologiques dans un Système d Information Géographique SIG, sous forme de «couches»

5 d information (recouvrement de la végétation, recouvrement des différents types de surface du sol ) elle permet d extraire la radiométrie correspondante des images satellitales. Le positionnement précis des observations de terrain est donc indispensable pour assurer le suivi-surveillance des écosystèmes et de leurs caractéristiques dans le temps et dans l espace dans le cadre de la surveillance environnementale.

LA GEOLOCALISATION. Mise en situation

LA GEOLOCALISATION. Mise en situation LA GEOLOCALISATION Mise en situation Connaître sa position a toujours été une préoccupation de l homme qui a développé les moyens nécessaires pour s orienter et se déplacer. LA GEOLOCALISATION Sommaire

Plus en détail

DOSSIER PROFESSEUR / Cycle 3. Mission GPS

DOSSIER PROFESSEUR / Cycle 3. Mission GPS DOSSIER PROFESSEUR / Cycle 3 Mission GPS Présentation de l'atelier 3 Intérêts pédagogiques 3 Déroulement de l'atelier 3 Scénario et défis 3 Matériel utilisé 4 Le GPS : système global de positionnement

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF 1 SOMMAIRE DU MANUEL UTILISATEUR I. LE POSITIONNEMENT PAR GPS..3 II. INTRODUCTION - GPS HAICOM HI-303MMF... 4 III. COMPOSITION DU PACK GPS...5 IV. INSTALLATION

Plus en détail

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système

Plus en détail

ISA. Géomatique, Analyse & Modélisation Spatiale en Archéologie. Support de cours - GPS (L. Saligny) ECOLE THEMATIQUE

ISA. Géomatique, Analyse & Modélisation Spatiale en Archéologie. Support de cours - GPS (L. Saligny) ECOLE THEMATIQUE ECOLE THEMATIQUE Géomatique, Analyse & Modélisation Spatiale en Archéologie ISA Réseau Information Spatiale et Archéologie du 12 au 17 septembre 2005 à Messigny et Vantoux (Côte d'or) http://www.univ-tours.fr/isa

Plus en détail

SIG&GPS : 2013-2014. Pr.Moha EL-AYACHI 1. Partie 3. Concepts de base du GPS/GNSS. Fondements de base en GPS et GNSS

SIG&GPS : 2013-2014. Pr.Moha EL-AYACHI 1. Partie 3. Concepts de base du GPS/GNSS. Fondements de base en GPS et GNSS Pr.Moha EL-AYACHI 1 Partie 3 Concepts de base du GPS/GNSS Fondements de base en GPS et GNSS A la fin de cette partie, vous serez capable de comprendre : Le principe du GPS et GNSS Les conditions d'une

Plus en détail

Qu est-ce que c est? La notion de localisation

Qu est-ce que c est? La notion de localisation Qu est-ce que c est? La notion de localisation est floue Adaptation à la langue locale (peut se révéler non triviale!) Internet est indépendant (potentiellement) de la localisation Le réseau téléphonique

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Se positionner grâce aux ondes GPS, horloges et relativité (3) Extrait du programme d enseignement

Plus en détail

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES GEOSPATIALE CREATION A D UNE L ECHELLE BANQUE NATIONAL DE DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE 1 AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. P O Box 3463

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Aspects géométriques du GPS Alain Stucki, Lycée cantonal de Porrentruy

Aspects géométriques du GPS Alain Stucki, Lycée cantonal de Porrentruy Aspects géométriques du GPS Alain Stucki, Lycée cantonal de Porrentruy I. Introduction Le système GPS (Global Positioning System) a été développé dans les années 80 par le département américain de la défense.

Plus en détail

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Analyse Les données contenues dans un système d information géographique décrivent un terrain, et donc permettent d appréhender les

Plus en détail

GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS

GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS Thierry.Chapuis@cnes.fr 08/04/2014 1 EVOLUTION DU SYSTÈME GNSS 1995-2005 2005-2014 2014 GPS GNSS-1 GNSS-2 GLONASS Pas de garantie de service Dégradation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D UTILISATION DU GPS SUR LE TERRAIN. - 1 - - 2 - Observatoir de l Eau de l Ouest A.E.D.E & GEeau

GUIDE PRATIQUE D UTILISATION DU GPS SUR LE TERRAIN. - 1 - - 2 - Observatoir de l Eau de l Ouest A.E.D.E & GEeau GUIDE PRATIQUE D UTILISATION DU GPS SUR LE TERRAIN. DIRECTION REGIONALE DE L AGRICULTURE, DE L HYDRAULIQUE ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES DES HAUTS-BASSINS ASSOCIATION EAU DEVELOPPEMENT ET ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Eléments affectant la précision du GPS RTK

Eléments affectant la précision du GPS RTK Eléments affectant la précision du GPS RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Formation continuée ARGELg Liège, le 18 avril 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée : Horizontal

Plus en détail

La précision dans les mesures RTK

La précision dans les mesures RTK La précision dans les mesures RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Club d utilisateurs du PICC & dix ans de Walcors Wépion, le 6 décembre 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée

Plus en détail

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Le b.a.-ba du randonneur Fiche 2 Lire une carte topographique Mais c est où le nord? Quel Nord Le magnétisme terrestre attire systématiquement

Plus en détail

SPACE SHUTTLE SIMULATOR DEROULEMENT DU JEU

SPACE SHUTTLE SIMULATOR DEROULEMENT DU JEU SPACE SHUTTLE SIMULATOR Notice d utilisation Le compte à rebours va commencer, vous êtes aux commandes de la navette spatiale. Votre mission consiste à retrouver et à ramener sur Terre le satellite LCR

Plus en détail

III. L Intelligence Artificielle dans les transports

III. L Intelligence Artificielle dans les transports III. L Intelligence Artificielle dans les transports De nos jours, l Intelligence Artificielle occupe une place de plus en plus importante dans le domaine des transports ; d ailleurs, d aucuns pensent

Plus en détail

TOPOGRAPHIE SCAN&GO LA NOUVELLE MANIÈRE DE FAIRE. www.scan-go.eu V.02.2014

TOPOGRAPHIE SCAN&GO LA NOUVELLE MANIÈRE DE FAIRE. www.scan-go.eu V.02.2014 SCAN&GO LA NOUVELLE MANIÈRE DE FAIRE TOPOGRAPHIE V.02.2014 www.scan-go.eu SCAN&GO SYSTEM LA NOUVELLE MANIÈRE DE FAIRE TOPOGRAPHIE Scan & Go est une nouvelle méthodologie pour le relief topographique du

Plus en détail

Système de Positionnement Global (GPS)

Système de Positionnement Global (GPS) MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE FORESTIERE II EME SESSION DE FORMATION POUR LES MEMBRES DU RESEAU DE PEUPLEMENTS PORTE GRAINES Système de Positionnement

Plus en détail

BIEN CHOISIR VOTRE SYSTEME DE GUIDAGE PAR SATELLITES

BIEN CHOISIR VOTRE SYSTEME DE GUIDAGE PAR SATELLITES BIEN CHOISIR VOTRE SYSTEME DE GUIDAGE PAR SATELLITES Le guidage par GPS est un outil qui trouve maintenant sa place dans les structures de type polyculture-élevage. Avec des prix de plus en plus abordables,

Plus en détail

COURS DISPONIBLE SUR INTERNET. step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours

COURS DISPONIBLE SUR INTERNET. step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours COURS DISPONIBLE SUR INTERNET Serveur step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours PLAN 1 ) ) Energie et températures dans la Terre 2 ) Eléments de dynamique 3 ) ) Champ de pesanteur 4 ) ) Mesure de la déformationd

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-201ES

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-201ES MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-201ES Les récepteurs GPS HAICOM sont distribués par Rappel sur le GPS Le GPS (Global Positioning System) est aujourd hui le seul système capable de donner une

Plus en détail

Manuel d utilisation. Notes. Page 1-12

Manuel d utilisation. Notes. Page 1-12 Manuel d utilisation Notes Page 1-12 Introduction Qualité du signal satellite 1 INTERFÉRENCE SOLAIRE Deux fois par an, le Soleil passe derrière le satellite Bell ExpressVu qui est en orbite autour de la

Plus en détail

Géoréférencement et RGF93

Géoréférencement et RGF93 Géoréférencement et RGF93 Théorie et concepts - Fiche T3 Les projections coniques conformes 9 zones T3 Décembre 2008 2008/54 Historique Ces projections ont été définies par l'ign, suite à une recommandation

Plus en détail

Ultima Patagonia 2010

Ultima Patagonia 2010 Ultima Patagonia 2010 Présentation du système de communication par satellite Patricia INIGO (EADS Astrium) This document is the property of EADS Astrium. It shall not be communicated to third parties without

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

Le système GPS Global positioning system

Le système GPS Global positioning system Le système GPS Global positioning system Généralités Le sigle GPS est l'abréviation du terme anglais Global Positioning System Il s'agit du nom du principal système de positionnement par satellite mondial

Plus en détail

Application Androïd pour le Bouche à Oreille

Application Androïd pour le Bouche à Oreille Application Androïd pour le Bouche à Oreille Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à notre application "Bouche à Oreille" pour les smartphones du type "Androïd". Cette application vous permet

Plus en détail

Les réseaux de correction différentielle

Les réseaux de correction différentielle Les réseaux de correction différentielle Renaud Lahaye 1,Sylvie Ladet 2 Résumé. Cet article a pour principal objectif de répondre aux questions qui peuvent se poser au moment de la mise en place d un dispositif

Plus en détail

géolocaliser un monument aux morts (Collège)

géolocaliser un monument aux morts (Collège) géolocaliser un monument aux morts (Collège) Proposition d exploitation pédagogique Objectifs pédagogiques Domaines du B2i S approprier un environnement informatique de travail. Créer, produire, traiter,

Plus en détail

Les logiciels. Tutoriel. Créer un modèle de terrain. Mois Année. Centre d'études des Tunnels. www.cetu.developpement-durable.gouv.

Les logiciels. Tutoriel. Créer un modèle de terrain. Mois Année. Centre d'études des Tunnels. www.cetu.developpement-durable.gouv. Les logiciels Tutoriel Créer un modèle de terrain Mois Année Centre d'études des Tunnels www.cetu.developpement-durable.gouv.fr Les logiciels T-Tunnel Tutoriel n 1 Créer un modèle de terrain Septembre

Plus en détail

Le sondeur monofaisceau :

Le sondeur monofaisceau : Le sondeur monofaisceau : Un sondeur monofaisceau classique (de type sondeur de navigation par exemple), émet un signal acoustique vers le fond et analyse l écho retour. L instant de détection se traduit

Plus en détail

PAUL CORREIA 6 e édition

PAUL CORREIA 6 e édition GUIDE PRATIQUE DU PAUL CORREIA 6 e édition Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13367-7 Table des matières AVANT-PROPOS.......................................................... 1 Organisation de l

Plus en détail

Le géo- posi+onnement et quelques applica+ons. Eric Calais eric.calais@ens.fr

Le géo- posi+onnement et quelques applica+ons. Eric Calais eric.calais@ens.fr Le géo- posi+onnement et quelques applica+ons Eric Calais eric.calais@ens.fr Motivation: du mètre au mm A qui appartient ce terrain maintenant? Quelle était la distribution du glissement? Méthodes modernes

Plus en détail

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en 4 VIE ET RECYCLAGE DES APPAREILS ET SUPPORTS NUMÉRIQUES Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en France, on vend plusieurs millions de tablettes, ordinateurs, smartphones. Et l utilisation

Plus en détail

L élément essentiel pour une installation radio réussie reste la propagation optimisée des ondes radio.

L élément essentiel pour une installation radio réussie reste la propagation optimisée des ondes radio. Que vous ayez choisi de déployer des configurations radio en 868 ou 169 MHz, la méthodologie d installation des transmetteurs et des récepteurs reste identique. Nous rappelons que les résultats en terme

Plus en détail

Initiation à l utilisation d un GPS de randonnée

Initiation à l utilisation d un GPS de randonnée Initiation à l utilisation d un GPS de randonnée Le GPS, qu est-ce que c est? GPS = Global Positionning System (système de positionnement mondial) Permet de déterminer sa position sur l ensemble du globe,

Plus en détail

Rayonnements dans l univers

Rayonnements dans l univers Terminale S Rayonnements dans l univers Notions et contenu Rayonnements dans l Univers Absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre. Etude de documents Compétences exigibles Extraire et exploiter

Plus en détail

5.1 Responsabilités du Centre de traitement des demandes de localisation

5.1 Responsabilités du Centre de traitement des demandes de localisation 5 CARTOGRAPHIE 5.1 Responsabilités du Centre de traitement des demandes de localisation Le Centre de traitement des demandes de localisation exploite un système d information utilisant des bases de données

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Protocole pour vol au-dessus des grandes cités. Par Daniel Turcotte

Protocole pour vol au-dessus des grandes cités. Par Daniel Turcotte Protocole pour vol au-dessus des grandes cités. Par Daniel Turcotte Historique À l occasion, les commanditaires peuvent demander un peu plus de visibilité en survolant les grandes villes comme Montréal

Plus en détail

Solution Géolocalisation SG5. Apache technologie 2010 Edition janvier 2011

Solution Géolocalisation SG5. Apache technologie 2010 Edition janvier 2011 Solution Géolocalisation SG5 Apache technologie 2010 Edition janvier 2011 Systèmes de localisation et d assistance logistique Apache Technologie. Le monde du transport routier, et particulièrement ses

Plus en détail

Notice d utilisation de l application mobile

Notice d utilisation de l application mobile Notice d utilisation de l application mobile L'application GEONIMO Tracking vous permet de suivre en temps réel sur votre mobile les déplacements de vos chiens équipés d un collier de repérage GPS GEONIMO.

Plus en détail

CR Mesures durant Eclipse de lune du 3 au 4 Mars 2007 maj 06/03/07

CR Mesures durant Eclipse de lune du 3 au 4 Mars 2007 maj 06/03/07 CR Mesures durant Eclipse de lune du 3 au 4 Mars 2007 maj 06/03/07 La station de mesure F6KSX Calibration sur soleil Les mesures Données brutes principe de traitement Variation de la température de brillance

Plus en détail

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Contexte Exigences croissantes en matière de qualité et de sécurité d approvisionnement

Plus en détail

C est, donc à la fois, un référentiel d apprentissage et de traçage

C est, donc à la fois, un référentiel d apprentissage et de traçage METHODE FEDERALE 1 PREAMBULE Cette méthode a pour objectifs : - de définir la formation du coureur d orientation, du débutant jusqu au coureur de haut niveau. - de définir des niveaux de compétences et

Plus en détail

Logger de données de pression et de débit avec GPRS

Logger de données de pression et de débit avec GPRS Logger de données de pression et de débit avec GPRS Sebalog Dx Surveillance du réseau par GSM/GPRS Communication sans fil Transmission automatique des données et des alarmes 5 ans d autonomie de fonctionnement

Plus en détail

X PAD pour Android. Le premier, le plus avancé. Conçu et développé par : X PAD

X PAD pour Android. Le premier, le plus avancé. Conçu et développé par : X PAD X PAD pour Android Conçu et développé par : X PAD X PAD pour Android X PAD pour Android présente une nouvelle façon de travailler, basée sur la plateforme la plus évoluée et technologiquement avancés pour

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Logiciels de gestion FAC. Champs PRO Mobile. Guide de démarrage Android

Logiciels de gestion FAC. Champs PRO Mobile. Guide de démarrage Android Logiciels de gestion FAC Champs PRO Mobile Guide de démarrage Android Bienvenue dans Champs PRO Mobile Le présent document décrit les fonctions et l installation de cette application. Pour obtenir un soutien

Plus en détail

Solution Géolocalisation SG5 option béton. Apache technologie 2011

Solution Géolocalisation SG5 option béton. Apache technologie 2011 Solution Géolocalisation SG5 option béton Apache technologie 2011 Solution «béton» SG5 Apache technologie La livraison de béton prêt à l emploi nécessite certaines précautions, et un savoir faire particulier

Plus en détail

Le GPS et la relativité. Jean-Paul Haton ALS, 10 janvier 2013

Le GPS et la relativité. Jean-Paul Haton ALS, 10 janvier 2013 Le GPS et la relativité Jean-Paul Haton ALS, 10 janvier 2013 GPS Global Positioning System - Projet du Pentagone dès 1970, opérationnel depuis 1995-27 satellites - Orbite quasi circulaire à 20000 km à

Plus en détail

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201 LUMINANCE ET MESURE DES REVÊTEMENTS ROUTIERS A L AIDE DE LUMINANCEMETRES NUMERIQUES Auteurs : Jean-Paul Rami Jacques Lecocq Retrouvez le programme et les autres présentations sur www.afe-eclairage.com.fr,

Plus en détail

Le GéoPortail du Jura http://geo.jura.ch. Présentation des fonctionnalités de la version mobile

Le GéoPortail du Jura http://geo.jura.ch. Présentation des fonctionnalités de la version mobile Le GéoPortail du Jura http://geo.jura.ch Présentation des fonctionnalités de la version mobile Le GéoPortail se décline en deux versions : Une version normale (ordinateur de bureau) Une version mobile

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

OPEN STREET MAP Devenir contributeur

OPEN STREET MAP Devenir contributeur OPEN STREET MAP Devenir contributeur 1 / 14 SOMMAIRE 1 OPEN STREET MAP? 3 LES PROJETS AUTOUR D OSM 3 OSM ET L ASSISTANCE HUMANITAIRE 3 2 COMMENT PARTICIPER? 4 INSCRIPTION A OSM 4 MODIFIER LA CARTE DANS

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 2/19 PREMIERE PARTIE

Plus en détail

Précision et efficacité. Nouvelles horloges digitales Ligne D

Précision et efficacité. Nouvelles horloges digitales Ligne D Précision et efficacité. Nouvelles horloges digitales Ligne D Interrupteurs horaires numériques Ligne D La Ligne D est la nouvelle gamme d interrupteurs horaires numériques signée ABB. Le design exclusif,

Plus en détail

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE 900 000 déplacements TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE ET VOUS COMMENT VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST CITOYEN DE SA VILLE ET DE SA PLANÈTE évaluez vos comportements Question 1 : pour vous rendre

Plus en détail

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE COMPLEMENTS D INFORMATION Les différentes orbites terrestres La variété des missions spatiales dédiées aux satellites exige l utilisation de nombreuses

Plus en détail

Le GPS différentiel (DGPS) et temps réel (GPS RTK)

Le GPS différentiel (DGPS) et temps réel (GPS RTK) MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Centre d'études Techniques Maritimes et Fluviales Département Ports Maritimes et Voies Navigables 2 Boulevard

Plus en détail

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr SCHEMA DE CONNEXION Les schémas ci-dessous montrent l intégralité des installations possibles entre des instruments et un ordinateur où le Multiplexeur NMEA joue un rôle prépondérant. Dans chaque cas l

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

KAL-Haïti : la base de données & le site internet

KAL-Haïti : la base de données & le site internet KAL-Haïti KAL-Haïti : la base de données & le site internet Delphine Fontannaz - CNES Atelier KAL-Haïti, Port-au-Prince - 26-27 septembre 2013 SOMMAIRE La base de données Les objectifs Typologie des données

Plus en détail

un tutoriel conçu par Serge Conneau conseiller pédagogique, groupe Sciences du Val-d Oise

un tutoriel conçu par Serge Conneau conseiller pédagogique, groupe Sciences du Val-d Oise Utiliser Stellarium un tutoriel conçu par Serge Conneau conseiller pédagogique, groupe Sciences du Val-d Oise 1. Prise en main À partir d un simple clic sur l icône de l application, on accède au paysage

Plus en détail

Jour sidéral, jour solaire Équation de temps

Jour sidéral, jour solaire Équation de temps 1 Jour sidéral, jour solaire 1.1 Durée du jour sidéral : Jour sidéral, jour solaire Équation de temps Observations: Lancer le logiciel et enlever l atmosphère. On voit alors les étoiles en plein jour.

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

Ballon Sonde : Air Maroni 2010

Ballon Sonde : Air Maroni 2010 Ballon Sonde : Air Maroni 2010 1. Présentation du projet L objectif du projet du ballon sonde est de lâcher un ballon gonflé à l hélium muni d une nacelle. La nacelle contient huit capteurs : deux capteurs

Plus en détail

Sommaire : I. Introduction

Sommaire : I. Introduction Sommaire : I. Introduction... 1 II. Lancement de PcGalileo :... 2 III. Envoie demande de localisation :... 3 A. Geolocalisation ponctuelle :... 4 B. Géolocalisation séquentielle :... 4 C. Géolocalisation

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

Cartes de l étendue des eaux libres liés aux inondations Guide des produits

Cartes de l étendue des eaux libres liés aux inondations Guide des produits Cartes de l étendue des eaux libres liés aux inondations Guide des produits Contexte Les crues ont parfois des effets dévastateurs sur la vie humaine, les infrastructures, l économie, les espèces sauvages

Plus en détail

RECEPTEUR METEO HF-3 W. compatible VISTA B.L.U. METEO-FAX RADIO-TELEX NAVTEX

RECEPTEUR METEO HF-3 W. compatible VISTA B.L.U. METEO-FAX RADIO-TELEX NAVTEX RECEPTEUR METEO HF-3 W compatible VISTA B.L.U. METEO-FAX RADIO-TELEX NAVTEX 1 On/off et bouton de volume 2 Réglage de la réception 3 Sélecteur du Mode : USB- AM- LSB 4 Fréquences sélectionnée 5 Touches

Plus en détail

MonitEM Système de monitoring continue

MonitEM Système de monitoring continue MonitEM Système de monitoring continue Nouveau design : plus efficace, pour un meilleur rendement Fiche Technique Sondes interchangeables avec reconnaissance automatique. Monitoring des champs électriques

Plus en détail

Navigation terrestre. Table des matières

Navigation terrestre. Table des matières Navigation terrestre Navigation terrestre Table des matières Notes préparatoires à l attention de(s) (l ) instructeur(s)...1 Notes de la session.5 Activité d apprentissage : Coordonnées kilométriques (à

Plus en détail

NET BOX DATA Télégestion d'équipements via Internet & Intranet

NET BOX DATA Télégestion d'équipements via Internet & Intranet MANUEL SIMPLIFIEDE L UTILISATEUR ------------------------------------------- Système de réservation de place de stationnement VigiPark2.COM Réf. : DT100502 Rév. : A Date : 24/01/2006 Auteur : Christophe

Plus en détail

Phoenix: La sécurité au bout de vos doigts

Phoenix: La sécurité au bout de vos doigts Phoenix: La sécurité au bout de vos doigts Fiable et accessible à chacun. N'importe où, n'importe quand. Pour aller et venir en toute liberté et en toute sécurité, et si vous êtes prêts à investir dans

Plus en détail

-Manuel de l utilisateur V1.0-

-Manuel de l utilisateur V1.0- -Manuel de l utilisateur V1.0- VigiSat est un outil de supervision, pleinement autonome, compatible avec le logiciel de cartographie GoogleEarth, propriété de la société Google. Le rôle de VigiSat est

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL

GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL Février 2008 p. 1/5 Les connexions haut débit par satellite utilisent une technologie de haut niveau. Si le coût de l équipement et de l abonnement mensuel sont souvent les principaux

Plus en détail

EduCarte - Prise en main

EduCarte - Prise en main EduCarte - Prise en main Objectifs : > Découvrir EduCarte, un Système d Information Géographique dédié à la sismologie > Cartographier la localisation d épicentres de séismes locaux > Cartographier la

Plus en détail

Impact des messages "Pic de pollution" affichés sur PMV

Impact des messages Pic de pollution affichés sur PMV Impact des messages "Pic de pollution" affichés sur PMV Myriam Hugot - IFSTTAR Fabrice Reclus - CETE de Lyon 7 janvier 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

Solution Dispatch SD1. Apache technologie 2010 Edition Janvier 2011

Solution Dispatch SD1. Apache technologie 2010 Edition Janvier 2011 Solution Dispatch SD1 Apache technologie 2010 Edition Janvier 2011 Principe général de la solution dispatch. La solution Dispatch d'apache technologie apporte une solution globale et originale, aux besoins

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE : OUTIL D ANALYSE & DE REPRESENTATION STATISTIQUE Présentation lors des portes ouvertes du 21-22-23 Octobre 2015 «MEILLEURES STATISTIQUES

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

TP N 57. Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites

TP N 57. Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites TP N 57 Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites L objet de ce TP est d optimiser la stratégie de déploiement et de renouvellement d une constellation de satellites ainsi que les

Plus en détail

GEOLOCALISATION DES PRODUITS PANORAMA DES ENVIRONS

GEOLOCALISATION DES PRODUITS PANORAMA DES ENVIRONS GEOLOCALISATION DES PRODUITS PANORAMA DES ENVIRONS Cette extension du programme «VisualQie Entreprise» vous permet des visualisations graphiques immédiates de la situation géographique de tous vos produits

Plus en détail

Uni Gottingen 7 229 665 87X 2011 A 11261. 4 e édition DUNOD

Uni Gottingen 7 229 665 87X 2011 A 11261. 4 e édition DUNOD Uni Gottingen 7 229 665 87X 2011 A 11261 El 4 e édition DUNOD TABLE DES MATIÈRES Avant-propos VII Chapitre 1. Notions de base 1 1.1 La notion d'échelle : échelle spatiale et échelle temporelle 2 1.2 La

Plus en détail

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 LES TACHES SOLAIRES En 1611, GALILEE et trois autres observateurs redécouvrent les taches solaires grâce à la lunette (elles

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

Comment mesure-t-on la masse des planètes?

Comment mesure-t-on la masse des planètes? Comment mesure-t-on la masse des planètes? Evidemment, les planètes ne sont pas mises sur une balance. Ce sont les mathématiques et les lois physiques qui nous permettent de connaître leur masse. Encore

Plus en détail

Thuraya XT-PRO Universellement professionnel

Thuraya XT-PRO Universellement professionnel Thuraya XT-PRO Universellement professionnel P.O. Box. 410095, Dubai. United Arab Emirates. Tel: +971 (4) 452 6633, Fax: +971 (4) 452 6644 www.cygnustelecom.com info@cygnustelecom.com /cygnustel /cygnustelecom

Plus en détail

TD : Géoréférencer une image (QGIS) Thématique parcellaire agricole

TD : Géoréférencer une image (QGIS) Thématique parcellaire agricole http://www.sigea.educagri.fr http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ TD : Géoréférencer une image (QGIS) Thématique parcellaire agricole Temps de réalisation : 1 heure. Pré-requis : Environnement

Plus en détail

COMMUNICATION ET LA GESTION DE L INFORMATION CE QUE JE DOIS RETENIR

COMMUNICATION ET LA GESTION DE L INFORMATION CE QUE JE DOIS RETENIR 6 - Les en TECHNOLOGIE 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 1/5 CONNAISSANCES : Serveurs. Postes de travail. Terminaux mobiles. Périphériques. Logiciels. Acquisition et restitution des données. Stockage

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

Solution complète pour la détection et la pêche du thon

Solution complète pour la détection et la pêche du thon Solution complète pour la détection et la pêche du thon Services complets pour la pêche du thon Nous proposons à nos clients un service complet, de la recherche à la conception en passant par le prototype,

Plus en détail

Arboriculture ornementale et gestion horticole. SIG 2006 1 Cabinet Pierre GRILLET cabinetpierregrillet@orange.fr

Arboriculture ornementale et gestion horticole. SIG 2006 1 Cabinet Pierre GRILLET cabinetpierregrillet@orange.fr Arboriculture ornementale et gestion horticole SIG 2006 1 Cabinet Pierre GRILLET Sommaire Introduction : présentation du Cabinet Pierre GRILLET 1. Définition des études 2. Relevé des données sur le terrain

Plus en détail

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère Réception du rayonnement solaire à la limite de l atmosphère Processus d appauvrissent du rayonnement solaire par les différentes couches atmosphérique

Plus en détail