PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS"

Transcription

1 Contribution du Directeur général Original : anglais 21 mai 2010 PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS I. CONTEXTE 1. L article III (a) de l Accord ITSO dispose que «En tenant compte de l établissement de la Société, le but principal de l ITSO est de s assurer, par le biais de l Accord de services publics, que la Société fournit, sur une base commerciale, des services publics de télécommunications internationales, afin de veiller au respect des Principes fondamentaux.» 2. Pour que l ITSO remplisse sa mission, il est important de créer des conditions pour aider les États membres à atteindre plus efficacement les objectifs énoncés dans leurs politiques de TIC respectives, en particulier en utilisant leurs services publics de télécommunications internationales par satellite. Le renforcement des capacités est l un des outils que l ITSO considère qu elle peut proposer aux États membres pour créer les conditions nécessaires pour utiliser efficacement les services publics de télécommunications internationales. 3. C est pourquoi l Organe exécutif de l ITSO a élaboré un programme de formation portant sur deux cours distincts sur les télécommunications par satellite : le premier est destiné aux responsables de l élaboration des politiques et de la réglementation, et le deuxième aux autres parties prenantes, et notamment aux opérateurs de télécommunications (pièce jointe n o 1). Ils pourront être organisés en coopération avec d autres organismes. 4. La première mesure envisagée par l ITSO est de proposer à l UIT de mettre en place un mécanisme de coopération entre l ITSO et l UIT, en particulier au moyen de ses Centres d excellence. Si l UIT et l ITSO venaient à collaborer sur ces programmes de formation, l ITSO pourrait participer en prenant en charge les frais de transport et les honoraires des formateurs. 5. La Commission consultative de l ITSO a été informée par le Directeur général de ce projet de renforcement des capacités en septembre 2009, et a été invitée à formuler des observations et des suggestions. Toute demande de clarification relative à ce document susceptible d être satisfaite avant la réunion doit être adressée à : M. José Toscano Téléphone : Télécopie :

2 Page 2 II. BUDGET 6. En termes de budget, il est prévu que l ITSO finance un maximum de 5 à 6 stages en 2010, dont on estime qu ils ne coûteraient pas plus de à dollars. Cette contribution de l ITSO serait financée grâce au Fonds de réserve (constitué par des économies réalisées chaque année sur le budget de fonctionnement. Voir le document AP-34-14). III. ÉVOLUTION DE LA SITUATION 7. Suite à la réaction positive des membres de l IAC, ce projet a été présenté à M. Hamadoun Touré, Secrétaire général de l UIT, et M. Sami Al-Basheer, Directeur du Bureau de développement des télécommunications (BDT). M. Al-Basheer a alors invité les Centres d excellence de l UIT à évaluer le besoin de ces interventions dans leurs régions. 8. Les Commissions de direction des Centres d excellence africains se sont réunies en janvier 2010 et ont très bien accueilli ce projet. Ces Commissions ont manifesté leur intérêt de voir ce projet concrétisé en organisant des stages de formation qui commenceraient au deuxième semestre De plus, l UIT a proposé que ce projet soit annoncé à l occasion de la Conférence mondiale de développement des télécommunications qui se tiendra à la fin mai 2010 (pièce jointe n o 3). IV. COOPÉRATION AVEC EUTELSAT IGO ET L IMSO 10. Durant la deuxième réunion entre l ITSO, EUTELSAT IGO et l IMSO qui s est tenue en décembre 2009 à l invitation du Directeur général de l IMSO, le Directeur général de l ITSO a proposé d étudier les domaines dans lesquels les trois organisations pourraient utilement coopérer, et a donc proposé que l IMSO et EUTELSAT IGO participent au projet de renforcement des capacités. 11. Dernièrement, l Organe exécutif de l ITSO a reçu une indication de la part de l IMSO de son souhait de se joindre à l ITSO dans le cadre de ce projet, en proposant ses compétences (conférences et documentation) dans le domaine des télécommunications mobiles par satellite (pièce jointe no 2). 12. De plus, EUTELSAT IGO s est déclarée intéressée à participer à ce projet et a indiqué qu elle présenterait prochainement un projet précis.

3 PIÈCE JOINTE NO 1 PROGRAMME DE STAGES DE FORMATION SUR LES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR SATELLITE PROPOSÉS PAR L ITSO

4

5 PIÈCE JOINTE NO 1 Page 2 Les télécommunications par satellite pour les décisionnaires et les responsables de la réglementation des télécommunications Ce cours traiterait des aspects techniques qui se rapportent aux questions commerciales et serait destiné aux responsables de la réglementation, aux directeurs généraux, aux directeurs techniques, aux directeurs financiers, aux responsables des ventes et du marketing, aux responsables de la passation des marchés, aux spécialistes de la planifications et aux autres personnes participant aux décisions dans le secteur des télécommunications. On propose que ce cours couvre les sujets suivants : 1) Technologie de base des satellites 2) Facteurs réglementaires octroi des licences enregistrement et propriété des créneaux orbitaux enregistrement des fréquences coordination entre systèmes enregistrement des stations terriennes et des VSAT méthodes optimales Wimax et autres questions de brouillage d origine terrestre 3) Avantages des satellites facteur coût satellites et fibres mythes et réalités 4) Acquisition de bande passante et facteur d optimisation des coûts services à fournir : téléphonie, VoIP, données vidéo (DTH, radiodiffusion), connexité internet, points de vente conception des réseaux, optimisation de la technologie choix d un prestataire partenaire : offres multiples informelles, appels d offres, marchés de gré à gré facteurs à prendre en considération par le prestataire partenaire : prix, type de satellite, capacité et disponibilité de la bande passante, puissance et couverture des faisceaux, bande de fréquences d exploitation, centre d exploitation du réseau de l opérateur et équipement des stations au sol

6 PIÈCE JOINTE NO 1 Page 3 facteurs influant sur la décision de l acheteur : prévisions de croissance, achats en volume, achats préalables, contrats de leasing, satellites en orbite géostationnaire ou en orbite inclinée, diamètre des antennes, taille des élévateurs de fréquence 5) Acquisition des équipements VSAT et facteur d optimisation des coûts planification des achats préalables (y compris conception du réseau, optimisation de la technologie, conception de l appel d offres) accord de passation des marchés d équipements : financement du fournisseur (ou de l opérateur), financement des exportations, autofinancement, appel d offres, adjudication du contrat, commande, installation, mise en service, exploitation et maintenance (garantie et services de réparation) 6) Contrats contrats de services dépôts de garantie accords sur les niveaux de service accords de paiement Les télécommunications par satellites pour les opérateurs de stations terriennes et les ingénieurs Il s agirait d un cours techniques destiné aux opérateurs de VSAT, aux techniciens et aux ingénieurs afin de les aider à se tenir au courant des concepts techniques et des pratiques en vigueur. On propose que ce cours couvre les sujets suivants : 1) Technologie des satellites principes des satellites orbites conception des satellites exploitation gestion du cycle de vie poursuite, télémesure, télécommande et surveillance (TTCM) 2) Technologie des stations terriennes types d antennes (terminaux de réception de télévision, mesures de la qualité des antennes (G/T, isolation, lobes latéraux à l émission, gain), sources d antennes, poursuite d antenne

7 PIÈCE JOINTE NO 1 Page 4 équipement aux fréquences radioélectriques : élévateurs de fréquence, LNB, émetteurs-récepteurs, filtres, modems, guides d ondes et câbles coaxiaux, coupleurs, multiplexeurs et diviseurs, récepteurs de balises mesures de stations terriennes : analyseurs de spectre, bolomètres, dbm, dbw, p.i.r.e., db 3) Planification des réseaux et transmissions technologie numérique schémas de modulation, compression de téléphonie et de vidéo, VoIP, introduction à la technologie IP planification des bandes de fréquences : C et Ku, exploitation dans les bandes de fréquences d extension conception des réseaux : types de réseaux et paramètres (liaisons de raccordement cellulaires, réseaux d entreprises en étoile et maillés, liaisons IP, liaisons SCPC, liaisons DVB, réseaux de distribution et de contribution de vidéo) 4) Analyse et conception des bilans de liaison paramètres d entrée outils d analyse des liaisons Eb/No C/N disponibilité des liaisons marges de performance 5) Installation et maintenance des VSAT 6) Formation spécialisée par les fabricants (en partenariat avec les fournisseurs d équipements) 7) Facteurs réglementaires octroi des licences enregistrement et propriété des créneaux orbitaux enregistrement des fréquences coordination entre systèmes enregistrement des stations terriennes et des VSAT méthodes optimales Wimax et autres questions de brouillage d origine terrestre

8

9 PIÈCE JOINTE NO 2 PROGRAMME DE STAGES DE FORMATION SUR LES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR SATELLITE PROPOSÉS PAR L IMSO

10

11 PIÈCE JOINTE NO 2 Le programme actuel ne traite que des installations VSAT fixes. Il ne porte sur aucune application critique : secours en cas de catastrophe, recherches et sauvetage aériens, etc. Nous proposons d ajouter les modules suivants, et pourrions certainement proposer en principe d assurer des conférences et de fournir une documentation sur les sujets suivants : Nouveaux modules proposés 1 Télécommunications mobiles par satellite Limites des services mobiles Types génériques de services Combinés téléphoniques mobiles Petits terminaux de données Terminaux maritimes Terminaux aéronautiques 2 Applications mobiles spécialisées Reportages d actualités Secours en cas de catastrophe Communications de détresse et de sécurité maritimes et aériennes Ces deux modules pourraient être ajoutés aux deux stages de formation que propose l ITSO.

12

13 PIÈCE JOINTE NO 3 L ITU ACADEMY ET L ITSO ANNONCENT UN PARTENARIAT VISANT À RENFORCER LES CAPACITÉS DANS LE DOMAINE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR SATELLITE DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Conférence mondiale de développement des télécommunications de l UIT 24 mai au 4 juin 2010

14

15 PIÈCE JOINTE NO 3 Page 2 Communiqué L ITU Academy et l ITSO annoncent un partenariat visant à renforcer les capacités dans le domaine des télécommunications par satellite dans les pays en développement À l occasion de la Conférence mondiale de développement des télécommunications quadriennale de l UIT qui s est tenue du 24 mai au 4 juin 2010 à Hyderabad (Inde), M. Sami Al-Basheer, Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l Union internationale des télécommunications (UIT) et M. Jose Toscano, Directeur général de l Organisation internationale de télécommunications par satellites (ITSO) ont annoncé que leurs deux organisations avaient lancé un nouveau partenariat. L objectif est d assurer des formations sur les télécommunications par satellite par l intermédiaire de l Académie de l UIT (ITU Academy) et ses institutions partenaires des Centres d excellence. ITU Academy est la marque générale qui recouvre les activités mondiales d enseignement et de développement du Secteur de développement des télécommunications de l UIT. Elle comprend un portail d apprentissage et de développement sur les télécoms et les TIC, des moyens de formation et des outils de constitution de réseaux sociaux et de collaboration. Le projet de l ITU Academy inclut également les Centres d excellence de l UIT et les initiatives des Centres de formation internet. Pour de plus amples renseignements sur l ITU Academy, visiter le site Dans le cadre de ce partenariat, l ITSO et l UIT vont collaborer pour assurer des formations sur les télécommunications par satellites et fournir des moyens de formation. L ITSO apportera ses compétences reconnues en matière d élaboration et de prestation de formations professionnelles sur les satellites en assurant deux cours sur les télécommunications par satellite : le premier destiné aux responsables de l élaboration des politiques et de la réglementation, et le deuxième aux autres parties prenantes, et notamment aux opérateurs de télécommunications. L ITSO a bien voulu s engager à couvrir les dépenses des formateurs spécialisés qui assureront la formation de première ligne en coopération avec les antennes des

16 PIÈCE JOINTE NO 3 Page 3 Centres d excellences de l UIT dans les pays en développement. De son côté, l UIT intégrera ce programme et ces moyens de formation au portail de son ITU Academy pour les mettre à la disposition de tous les États membres qui ont besoin de renforcer leurs capacités dans le domaine des télécommunications par satellite. L UIT et l ITSO feront un comarquage sur tous les supports de formation résultant de leur coopération dans le domaine du renforcement des capacités humaines et institutionnelles. Pour l Organisation internationale de télécommunications par satellites (ITSO) M. Jose Toscano Directeur général, Organisation internationale de télécommunications par satellites Pour l Union internationale des télécommunications (UIT) M. Sami Al-Basheer Al Morshid Directeur du Bureau de développement des télécommunications Hyderabad, Inde Date : Hyderabad, Inde Date :

RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL SUR LE PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL SUR LE PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Contribution du Directeur général Original : anglais 31 mai 2012 RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL SUR LE PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS I. CONTEXTE 1. L article III (a) de l Accord ITSO dispose que «En

Plus en détail

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET 25/03/2015 Autorité de Régulation des Télécommunications et de la Poste 1 REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET Salou Abdou DORO ARTP

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Migration de l analogique au numérique en Afrique

Migration de l analogique au numérique en Afrique Union africaine des télécommunications Migration de l analogique au numérique en Afrique CIRCAF, Niamey 10-12 décembre 2013 Abdoulkarim SOUMAILA Secrétaire Général sg@atu-uat.org www.atu-uat.org Décembre

Plus en détail

ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE

ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE Bamako, Mali du 12 au 15 mars 2012 1. Introduction Français L atelier et la

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

Eutelsat Communications

Eutelsat Communications Eutelsat Communications Réunion Actionnaires à Aix les Bains Le 17 juin 2013 Lisa Finas Relations Investisseurs Agenda Eutelsat et le monde du satellite L activité du Groupe Eutelsat Une performance financière

Plus en détail

Fiche Technique. Spécifications générales

Fiche Technique. Spécifications générales Fiche Technique NOUVEAUTÉ Spécifications générales Position orbitale... 17 Est Bandes de fréquence... C, Ku Nombre de transpondeurs en bande C... 14x72 MHz 4x36 MHz Nombre de transpondeurs en bande Ku...18x72

Plus en détail

Un espace de discussion sur les systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) au bénéfice de la population mondiale

Un espace de discussion sur les systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) au bénéfice de la population mondiale Un espace de discussion sur les systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) au bénéfice de la population mondiale Le Comité international sur les systèmes mondiaux de navigation par satellite

Plus en détail

Ingénieurs en Réseaux et Télécom 8 à 10 ans

Ingénieurs en Réseaux et Télécom 8 à 10 ans Participer à l élaboration du schéma directeur des réseaux et télécom et assurer le suivi de sa mise en œuvre ; Définir une politique de maîtrise des risques liées aux systèmes, réseaux et télécoms, ainsi

Plus en détail

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Rappel sur le stage professionnel... Il se déroule en deux temps et recouvre deux réalités différentes : le stage ouvrier en juin

Plus en détail

UIT et le Secteur des Radiocommunications

UIT et le Secteur des Radiocommunications UIT et le Secteur des Radiocommunications UIT en bref Fondée le 17 mai 1865 UIT : Agence spécialisée des NU pour les TIC 5 officiels élus Mr. François Rancy Directeur, BR 4 bureaux régionaux, 8 bureaux

Plus en détail

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public Joseph Bradley Christopher Reberger Amitabh Dixit Vishal Gupta L Internet of Everything (IoE) permet

Plus en détail

la séparation totale des activités des postes et télécommunications;

la séparation totale des activités des postes et télécommunications; LE CADRE GENERAL D ASSISTANCE PAR CONSULTANTS POUR L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN CADRE LEGAL APPROPRIE POUR LE SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS CONTEXTE GENERAL Le Gouvernement [PAYS] a adopté,

Plus en détail

APERÇU DE L ATELIER/SÉMINAIRE

APERÇU DE L ATELIER/SÉMINAIRE Centre d excellence de l UIT en Afrique. Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications Séminaire sur «Les enjeux et modèles économiques de la Télévision Numérique Terrestre» Dakar, Sénégal 26

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

ITC Fortify DISASTER RECOVERY / NETWORK REDUNDANCY BUSINESS CONTINUITY. GUARANTEED.

ITC Fortify DISASTER RECOVERY / NETWORK REDUNDANCY BUSINESS CONTINUITY. GUARANTEED. IT Fortify DISASTER REOVERY / NETWORK REDUNDANY BUSINESS ONTINUITY. GUARANTEED. IT Fortify IT Fortify A P E R Ç U D E L E N T R E P R I S E A P E R Ç U G É N É R A L E Pendant plus de dix ans, la société

Plus en détail

Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences

Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences République Tunisienne Ministère des technologies de la Communication Agence Nationale des fréquences الوآالة الوطنية للترددات Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Gabon. Réglementation du secteur des télécommunications

Gabon. Réglementation du secteur des télécommunications Réglementation du secteur des télécommunications Loi n 05/2001 du 27 juin 2001, modifiée [NB - Loi n 05/2001 du 27 juin 2001 portant réglementation du secteur des télécommunications en République gabonaise

Plus en détail

COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT

COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT CHRONOLOGIE 16 juin 2006 Juin 2006 à Fév 2010 12 Fév. 2010 Adoption de l Accord GE-06 Réflexions sectorielles Création Groupe de Travail pour la préparation de la Côte d'ivoire au Passage à l'audiovisuel

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DES RADIOCOMMUNICATIONS. Egypte PROPOSITIONS POUR LES TRAVAUX DE LA CONFERENCE PARTIE 1

CONFÉRENCE MONDIALE DES RADIOCOMMUNICATIONS. Egypte PROPOSITIONS POUR LES TRAVAUX DE LA CONFERENCE PARTIE 1 UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CMR-97 CONFÉRENCE MONDIALE DES RADIOCOMMUNICATIONS Document 97-F 27 octobre 1997 Original: anglais GENÈVE, 27 OCTOBRE 21 NOVEMBRE 1997 COMMISSION 4 Egypte PROPOSITIONS

Plus en détail

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS.

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. SERVICES VOIX EASY PHONE NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. Pour vous aussi, le téléphone de votre lieu de travail fait sans doute partie des moyens de

Plus en détail

Chapitre II : Du régime juridique des réseaux et des services des télécommunications

Chapitre II : Du régime juridique des réseaux et des services des télécommunications PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE LOI N 005/2001 LOI N 005/2001 PORTANT REGLEMENTATION DU SECTEUR DESTELECOMMUNICATIONS EN REPUBLIQUE GABONAISE SOMMAIRE TITRE I : DES

Plus en détail

Comment investir dans les télécommunications

Comment investir dans les télécommunications Comment investir dans les télécommunications La loi-cadre sur les télécommunications prévoit trois régimes d exploitation distincts s appliquant à des services et des activités également distincts : -

Plus en détail

L UIT accueille son 192 e Etat Membre, le Timor-Leste

L UIT accueille son 192 e Etat Membre, le Timor-Leste Le Vice-Secrétaire général de l UIT, Houlin Zhao, en compagnie du Président du Timor-Leste, Ramos Horta, lors de sa visite dans le pays le 21 juillet 2010 L UIT accueille son 192 e Etat Membre, le Timor-Leste

Plus en détail

VOTRE INTERLOCUTEUR L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, POUR TOUT SAVOIR, SUIVEZ LE GUIDE PANNES D ÉMETTEURS? PERTURBATIONS SUR LA TNT?

VOTRE INTERLOCUTEUR L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, POUR TOUT SAVOIR, SUIVEZ LE GUIDE PANNES D ÉMETTEURS? PERTURBATIONS SUR LA TNT? PANNES D ÉMETTEURS? ARRIVÉE DE NOUVEAUX SERVICES? PERTURBATIONS SUR LA TNT? BROUILLAGE LOCAL? L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, VOTRE INTERLOCUTEUR POUR LA RÉCEPTION DE LA TÉLÉVISION HERTZIENNE TERRESTRE

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES ET PLANIFICATION DES RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS PAR SATELLITE

NOTIONS FONDAMENTALES ET PLANIFICATION DES RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS PAR SATELLITE NOTIONS FONDAMENTALES ET PLANIFICATION DES RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS PAR SATELLITE (VSAT) Du 28 Mai au 01 Juin 2012 Tunis (Tunisie) Notions Fondamentales et planification des Réseaux de Télécommunications

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe Onzième Réunion du sous-groupe Services de la circulation Aérienne/Service d Information Aéronautique/ Recherches et

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT INFORMATIQUE. Possibilité de faire la 2 ème année en apprentissage. www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT INFORMATIQUE. Possibilité de faire la 2 ème année en apprentissage. www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT INFORMATIQUE Possibilité de faire la ème année en apprentissage www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Former des professionnels qui participent à la conception, la

Plus en détail

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques Master professionnel d IUP Spécialité Secteurs de Santé : Management qualité, risques et sécurité Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques OBJECTIFS Ce master professionnalisant forme des

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Gestion de la relation avec la clientèle 1 Recherche de clientèle et contact - Organisation de la prospection et prospection clientèle - Détection,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Offre de formation département de télécommunications. Licence en Télécommunications

Offre de formation département de télécommunications. Licence en Télécommunications Offre de formation département de télécommunications Licence en Télécommunications 1. But de la formation La formation dispensée dans cette licence est de nature académique. Elle est organisée sous forme

Plus en détail

Ordonnance de télécom CRTC 2015-442

Ordonnance de télécom CRTC 2015-442 Ordonnance de télécom CRTC 2015-442 Version PDF Ottawa, le 24 septembre 2015 Numéros de dossiers : 8663-C12-201401041 et 4754-475 Demande d attribution de frais concernant la participation du Centre pour

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 -

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 - Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009-1) Objectif de la bourse du golf du CLD Ce fonds constitue, en soi, un incitatif

Plus en détail

Qui sommes nous? L équipe chargée de la gestion. Last Mile Keeper

Qui sommes nous? L équipe chargée de la gestion. Last Mile Keeper Last Mile Keeper Last Mile Keeper Qui sommes nous? Nous sommes une société de service global s occupant de technologie de l information (IT), au sens le plus large, et cherchant à développer des technologies

Plus en détail

SATELLITE SERVICES Build your communication, beyond borders

SATELLITE SERVICES Build your communication, beyond borders SATELLITE SERVICES Build your communication, beyond borders Geolink Satellite Services 38, rue Bréguet - 75011 Paris - France - Tel : + 33 (0) 1 77 75 30 00 - contact@geolink.com www.geolink.com Le groupe

Plus en détail

4363 fr - 2009.04 / a EXPERT EN OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE DE SYSTÈMES D ENTRAÎNEMENT. Dossier de demande de Label

4363 fr - 2009.04 / a EXPERT EN OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE DE SYSTÈMES D ENTRAÎNEMENT. Dossier de demande de Label 4363 fr - 2009.04 / a EXPERT EN OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE DE SYSTÈMES D ENTRAÎNEMENT Dossier de demande de Label Préambule Les Moteurs électriques représentent 70% de l électricité consommée dans l industrie

Plus en détail

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE Commission mixte 2 (Développement et coopération) Equipe de projet «Développement

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES. Programme de prédéveloppement Du web à la télé. Octobre 2015

LIGNES DIRECTRICES. Programme de prédéveloppement Du web à la télé. Octobre 2015 LIGNES DIRECTRICES Programme de prédéveloppement Du web à la télé Octobre 2015 1 Table des matières 1. Mandat... 3 2. Structure administrative... 3 3. Vue d ensemble du Programme... 3 4. Demandeur admissible...

Plus en détail

Intervention en entreprise

Intervention en entreprise Intervention en entreprise ADM-170 Séance 6 - Informatique Semaine du 16 juin 2008 Ordre du jour Les données et l information Distinction entre données et information L évaluation de la valeur de l information

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

Devenir partenaire X2com! Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal

Devenir partenaire X2com! Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal Devenir partenaire X2com! Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal Pionnier en X2com X2com fournit des services télécom professionnels aux entreprises et aux institutions. L organisation

Plus en détail

NÉGOCIATEUR. Missions du poste : Activités principales : Objectif Fibre GT Formation Fiche métiers fibre optique Février 2010 Page 1

NÉGOCIATEUR. Missions du poste : Activités principales : Objectif Fibre GT Formation Fiche métiers fibre optique Février 2010 Page 1 NÉGOCIATEUR - Négocier avec les gestionnaires immobiliers, syndics, conseils syndicaux ou bailleurs publics et privés les autorisations nécessaires au déploiement d un réseau de fibres optiques à très

Plus en détail

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Comment assurer le développement de vos activités aux Etats-Unis? Vous pouvez développer vos activités

Plus en détail

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 18 mars 2011 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-neuvième session Vienne, 22-24 juin

Plus en détail

Engagée à connecter le monde

Engagée à connecter le monde UIT-T: Secteur de la normalisation Assure la production de normes intéressant tous les domaines des télécommunications à l'échelle mondiale et définit des principes de tarification et de comptabilité pour

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

((_))ISA. Le Ministre de l Intérieur et de la Sécurité Publique. Le Ministre délégué à la Présidence Chargé de la Défense Nationale.

((_))ISA. Le Ministre de l Intérieur et de la Sécurité Publique. Le Ministre délégué à la Présidence Chargé de la Défense Nationale. MINISTERE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS CHARGE DES NOUVELLE TECHNOLOGIES ********** DIRECTION GENERALE DE L AGENCE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS ********* DIRECTION TECHNIQUE ********* SERVICE

Plus en détail

Q PRESENTATION DE L ASECNA

Q PRESENTATION DE L ASECNA SOMMAIRE Q PRESENTATION DE L ASECNA Q PLAN DES SERVICES ET ÉQUIPEMENTS(PSE) DE L ASECNA Q LA COOPERATION AVEC L OACI: Expérience des contrats ASECNA/TCB Q CONCLUSIONS 2 Agence pour la sécurité de la navigation

Plus en détail

PROGRAMME AEC COMPTABILITÉ FINANCIÈRE INFORMATISÉE

PROGRAMME AEC COMPTABILITÉ FINANCIÈRE INFORMATISÉE PROGRAMME AEC COMPTABILITÉ FINANCIÈRE INFORMATISÉE Numéro Liste de compétences - cours Introduction aux mathématiques comptables et financières Utiliser à des fins de gestion des méthodes statistiques

Plus en détail

COMMUNE de SAINT GILLES

COMMUNE de SAINT GILLES COMMUNE de SAINT GILLES CAHIER DES CHARGES : FOURNITURE ET INSTALLATION D UN EQUIPEMENT TÉLÉPHONIQUE POUR LA NOUVELLE MAIRIE SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Cadre de la consultation... 3 3 Constitution

Plus en détail

GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT

GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT PAR BRUXELLES FORMATION D UN PLAN / PROGRAMME DE CIP Quels sont les documents nécessaires à l introduction d un dossier d agrément de plan / programme de CIP auprès

Plus en détail

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014 C O N A T E L Conseil National des Télécommunications 4, Ave Christophe, B.P. 2002, Port-au-Prince, HAITI Tel: 2227 5454 / Email: info@conatel.gouv.ht TRANSITION VERS LA TV NUMÉRIQUE EN HAITI PLANIFICATION

Plus en détail

Espagne Global Telesat SL C/ La Rioja Nº8, 2º (Edificio Codile) 03006 Alicante (Espagne) Tel. / Fax: (+34) 965.659.237 info@globaltelesat.

Espagne Global Telesat SL C/ La Rioja Nº8, 2º (Edificio Codile) 03006 Alicante (Espagne) Tel. / Fax: (+34) 965.659.237 info@globaltelesat. GLOBAL TELESAT, entreprise de télécommunication dont le siège social se trouve en et sa filiale en, est leader sur le marché de la Télécommunication des Satellites et des systèmes de Sécurité Électronique.

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION Distr. GENERALE A/AC.237/38 16 août 1993 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMITE INTERGOUVERNEMENTAL DE NEGOCIATION D UNE CONVENTION-CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES Huitième session Genève, 16-27 août

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare Les réseaux étendus Solutions proposées en France Les réseaux étendus Ils fonctionnent au-delà de la portée géographique des réseaux LAN. Ils utilisent les services d'opérateurs de télécommunication. Ils

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 61

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 61 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 61 61 TÉLÉCOMMUNICATIONS Cette division comprend les activités de mise à disposition de services

Plus en détail

Centre Régional de Documentation Pédagogique de la Martinique Boulevard de la Pointe-des-Nègres B.P. 529 97206 FORT-DE-FRANCE CEDEX

Centre Régional de Documentation Pédagogique de la Martinique Boulevard de la Pointe-des-Nègres B.P. 529 97206 FORT-DE-FRANCE CEDEX Centre Régional de Documentation Pédagogique de la Martinique Boulevard de la Pointe-des-Nègres B.P. 529 97206 FORT-DE-FRANCE CEDEX Marché 03/009 CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES INSTALLATION TELEPHONIQUE

Plus en détail

TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL LES MODULES DE FORMATION. Licence Pro TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL (L3 T C I)

TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL LES MODULES DE FORMATION. Licence Pro TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL (L3 T C I) TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL LES MODULES DE FORMATION Licence Pro TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL (L3 T C I) Intitulé : Licence Professionnelle Mention : COMMERCE Parcours : Transit et Commerce

Plus en détail

LOWINSKI MARC. Rapport sur le stage effectué du 05 janiver 2015 au 14 février 2015. Dans la Société :

LOWINSKI MARC. Rapport sur le stage effectué du 05 janiver 2015 au 14 février 2015. Dans la Société : LOWINSKI MARC Rapport sur le stage effectué du 05 janiver 2015 au 14 février 2015 Dans la Société : à Lieusaint En tant que : Technicien réseaux BTS Services Informatiques aux Organisations 2015 Du Lycée

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application *

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application * RÉUNION DES ÉTATS PARTIES À LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE LA MISE AU POINT, DE LA FABRICATION ET DU STOCKAGE DES ARMES BACTÉRIOLOGIQUES (BIOLOGIQUES) OU À TOXINES ET SUR LEUR DESTRUCTION BWC/MSP/2009/MX/INF.4

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

D E C I D E. Article. Article. Article. équipements 03. Il est entendu. par : en espace libre.

D E C I D E. Article. Article. Article. équipements 03. Il est entendu. par : en espace libre. DECISION N 12 /PC/ARPT du 16 Avril 2012 FIXANT LES FRAIS D AGREMENT DES EQUIPEMENTS DE TELECOMMUNICATIONS Le Conseil de l'autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT), Vu la loi

Plus en détail

Enjeux de la collecte et de la mutualisation pour la migration vers le haut débit

Enjeux de la collecte et de la mutualisation pour la migration vers le haut débit 10 ème réunion annuelle l accès haut débit fixe et mobile Lomé 22 et 23 octobre 2012 Table ronde 1 Quel accès à quels réseaux pour un aménagement numérique du territoire efficace? Enjeux de la collecte

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE COMITÉ DE GESTION ADAPTATIVE DES GRANDS LACS ET DU FLEUVE SAINT-LAURENT DES CONSEILS DE CONTRÔLE DES GRANDS LACS

COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE COMITÉ DE GESTION ADAPTATIVE DES GRANDS LACS ET DU FLEUVE SAINT-LAURENT DES CONSEILS DE CONTRÔLE DES GRANDS LACS COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE COMITÉ DE GESTION ADAPTATIVE DES GRANDS LACS ET DU FLEUVE SAINT-LAURENT DES CONSEILS DE CONTRÔLE DES GRANDS LACS DIRECTIVE INTRODUCTION Au cours du siècle passé, la Commission

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

annexe 6.2.4 - description détaillée du service de Colocalisation Dédiée

annexe 6.2.4 - description détaillée du service de Colocalisation Dédiée annexe 6.2.4 - description détaillée du service de Colocalisation Dédiée 1. description technique du Service (voir schémas explicatifs en fin de document) 1.1 pré-requis : débit minimal par prestation

Plus en détail

LE MINISTÈRE DES TECHNOLOGIES DE LA COMMUNICATION Le réseau de télécommunications de la Tunisie est doté de commutateurs multifonctions à haut débit qui assurent en même temps le trafic téléphonique, de

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Annexe I : Homologations

Annexe I : Homologations Annexe I : Homologations Niveaux Désignations dossier Frais d'homologation vignette Observations Dispositif d Intercommunication Standard téléphonique, interphone Poste Téléphonique multifonctions I Poste

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

FAQ téléphonie d ascenseurs con IP

FAQ téléphonie d ascenseurs con IP FAQ téléphonie d ascenseurs con IP Mars 2015 Solutions commerciales A quoi ressemblent les solutions du futur? Quels sont pour le propriétaire les avantages procurés par une nouvelle installation d ascenseur?

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

510.211.2 Ordonnance concernant l'informatique au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports 1

510.211.2 Ordonnance concernant l'informatique au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports 1 50.. Ordonnance concernant l'informatique au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (Ordonnance INF DDPS) du 5 septembre 997 (Etat le 8 octobre 997) Le Département

Plus en détail

Affaires générales Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 165

Affaires générales Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 165 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 165 COORDONNATEUR D ADMINISTRATION GÉNÉRALE Code : ADM01 Coordonnateur d administration générale FPEADM01 Il organise, coordonne et supervise le

Plus en détail

POSTE CADRE SUPERIEUR

POSTE CADRE SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES APPEL A CANDIDATURES POSTE CADRE SUPERIEUR N 11-2014 SKTM-CS/I Shariket Kahrab wa Taket Moutadjadida SKTM Le présent appel à candidatures vise à sélectionner

Plus en détail

Résumé. Les incidences financières et administratives sont présentées au paragraphe 5.

Résumé. Les incidences financières et administratives sont présentées au paragraphe 5. Conseil exécutif Cent quatre-vingt-neuvième session 189 EX/23 PARIS, le 20 février 2012 Original anglais Point 23 de l'ordre du jour provisoire PROPOSITION CONCERNANT LA CRÉATION, À SRI LANKA, D UN CENTRE

Plus en détail

Cahier des charges descriptif N 3. Distribution TV sur tous câblages structurés VDI des sites tertiaires

Cahier des charges descriptif N 3. Distribution TV sur tous câblages structurés VDI des sites tertiaires 1 Cahier des charges descriptif N 3 Distribution TV sur tous câblages structurés VDI des sites tertiaires Adresse de l installation : Installateur : Nombre de prises RJ45 : Préconisé par : 2 Domaine d

Plus en détail

1. MAINTENANCE DES SYSTEMES DE PRODUCTION (MSP)

1. MAINTENANCE DES SYSTEMES DE PRODUCTION (MSP) 1. MAINTENANCE DES SYSTEMES DE PRODUCTION (MSP) PROFIL DE FORMATION Cette filière est réservée aux titulaires des baccalauréats C, D, E, F1, F2, F3, F7, ou équivalent. La Côte d Ivoire a décidé d assouplir

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE Préambule Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.) est souvent mal connu par les entreprises et les organisations susceptibles de les utiliser. Cette méconnaissance

Plus en détail

Hytera Mobilfunk GmbH Solutions de radio mobile professionnelles sur mesure

Hytera Mobilfunk GmbH Solutions de radio mobile professionnelles sur mesure Hytera Mobilfunk GmbH Solutions de radio mobile professionnelles sur mesure www.hytera.de Éprouvé dans le monde entier Les systèmes de téléphonie mobile d Hytera Mobilfunk GmbH offrent une flexibilité

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R S.1063 *

RECOMMANDATION UIT-R S.1063 * Rec. UIT-R S.1063 1 RECOMMANDATION UIT-R S.1063 * Critères de partage entre liaisons de connexion du SRS et d'autres liaisons du SFS dans le sens Terre-espace ou espace-terre (Question UIT-R 10/) (199)

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER

Plus en détail

/" " "/" " 3 #", $ (455) NORME

/  /  3 #, $ (455) NORME 1 2 ) NORME 9.1.1 Un plan d urgence sera établi pour tout aérodrome en proportion des opérations aériennes et autres activités pour lesquelles il est utilisé 3 4 NORME 9.1.2 Le plan d urgence d aérodrome

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2006 MNE POUR DISCUSSION ET ORIENTATION. Initiative focale sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE)

Conseil d administration Genève, mars 2006 MNE POUR DISCUSSION ET ORIENTATION. Initiative focale sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE) BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.295/MNE/2/1 295 e session Conseil d administration Genève, mars 2006 Sous-commission sur les entreprises multinationales MNE POUR DISCUSSION ET ORIENTATION DEUXIÈME QUESTION

Plus en détail

Programme de formation «CAP RSEA»

Programme de formation «CAP RSEA» Programme de formation «CAP RSEA» Amélioration et mesure de la performance économique, sociale, sociétale et environnementale des Entreprises Adaptées Contexte La RSE se définit comme la responsabilité

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail