PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS"

Transcription

1 Contribution du Directeur général Original : anglais 21 mai 2010 PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS I. CONTEXTE 1. L article III (a) de l Accord ITSO dispose que «En tenant compte de l établissement de la Société, le but principal de l ITSO est de s assurer, par le biais de l Accord de services publics, que la Société fournit, sur une base commerciale, des services publics de télécommunications internationales, afin de veiller au respect des Principes fondamentaux.» 2. Pour que l ITSO remplisse sa mission, il est important de créer des conditions pour aider les États membres à atteindre plus efficacement les objectifs énoncés dans leurs politiques de TIC respectives, en particulier en utilisant leurs services publics de télécommunications internationales par satellite. Le renforcement des capacités est l un des outils que l ITSO considère qu elle peut proposer aux États membres pour créer les conditions nécessaires pour utiliser efficacement les services publics de télécommunications internationales. 3. C est pourquoi l Organe exécutif de l ITSO a élaboré un programme de formation portant sur deux cours distincts sur les télécommunications par satellite : le premier est destiné aux responsables de l élaboration des politiques et de la réglementation, et le deuxième aux autres parties prenantes, et notamment aux opérateurs de télécommunications (pièce jointe n o 1). Ils pourront être organisés en coopération avec d autres organismes. 4. La première mesure envisagée par l ITSO est de proposer à l UIT de mettre en place un mécanisme de coopération entre l ITSO et l UIT, en particulier au moyen de ses Centres d excellence. Si l UIT et l ITSO venaient à collaborer sur ces programmes de formation, l ITSO pourrait participer en prenant en charge les frais de transport et les honoraires des formateurs. 5. La Commission consultative de l ITSO a été informée par le Directeur général de ce projet de renforcement des capacités en septembre 2009, et a été invitée à formuler des observations et des suggestions. Toute demande de clarification relative à ce document susceptible d être satisfaite avant la réunion doit être adressée à : M. José Toscano Téléphone : Télécopie :

2 Page 2 II. BUDGET 6. En termes de budget, il est prévu que l ITSO finance un maximum de 5 à 6 stages en 2010, dont on estime qu ils ne coûteraient pas plus de à dollars. Cette contribution de l ITSO serait financée grâce au Fonds de réserve (constitué par des économies réalisées chaque année sur le budget de fonctionnement. Voir le document AP-34-14). III. ÉVOLUTION DE LA SITUATION 7. Suite à la réaction positive des membres de l IAC, ce projet a été présenté à M. Hamadoun Touré, Secrétaire général de l UIT, et M. Sami Al-Basheer, Directeur du Bureau de développement des télécommunications (BDT). M. Al-Basheer a alors invité les Centres d excellence de l UIT à évaluer le besoin de ces interventions dans leurs régions. 8. Les Commissions de direction des Centres d excellence africains se sont réunies en janvier 2010 et ont très bien accueilli ce projet. Ces Commissions ont manifesté leur intérêt de voir ce projet concrétisé en organisant des stages de formation qui commenceraient au deuxième semestre De plus, l UIT a proposé que ce projet soit annoncé à l occasion de la Conférence mondiale de développement des télécommunications qui se tiendra à la fin mai 2010 (pièce jointe n o 3). IV. COOPÉRATION AVEC EUTELSAT IGO ET L IMSO 10. Durant la deuxième réunion entre l ITSO, EUTELSAT IGO et l IMSO qui s est tenue en décembre 2009 à l invitation du Directeur général de l IMSO, le Directeur général de l ITSO a proposé d étudier les domaines dans lesquels les trois organisations pourraient utilement coopérer, et a donc proposé que l IMSO et EUTELSAT IGO participent au projet de renforcement des capacités. 11. Dernièrement, l Organe exécutif de l ITSO a reçu une indication de la part de l IMSO de son souhait de se joindre à l ITSO dans le cadre de ce projet, en proposant ses compétences (conférences et documentation) dans le domaine des télécommunications mobiles par satellite (pièce jointe no 2). 12. De plus, EUTELSAT IGO s est déclarée intéressée à participer à ce projet et a indiqué qu elle présenterait prochainement un projet précis.

3 PIÈCE JOINTE NO 1 PROGRAMME DE STAGES DE FORMATION SUR LES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR SATELLITE PROPOSÉS PAR L ITSO

4

5 PIÈCE JOINTE NO 1 Page 2 Les télécommunications par satellite pour les décisionnaires et les responsables de la réglementation des télécommunications Ce cours traiterait des aspects techniques qui se rapportent aux questions commerciales et serait destiné aux responsables de la réglementation, aux directeurs généraux, aux directeurs techniques, aux directeurs financiers, aux responsables des ventes et du marketing, aux responsables de la passation des marchés, aux spécialistes de la planifications et aux autres personnes participant aux décisions dans le secteur des télécommunications. On propose que ce cours couvre les sujets suivants : 1) Technologie de base des satellites 2) Facteurs réglementaires octroi des licences enregistrement et propriété des créneaux orbitaux enregistrement des fréquences coordination entre systèmes enregistrement des stations terriennes et des VSAT méthodes optimales Wimax et autres questions de brouillage d origine terrestre 3) Avantages des satellites facteur coût satellites et fibres mythes et réalités 4) Acquisition de bande passante et facteur d optimisation des coûts services à fournir : téléphonie, VoIP, données vidéo (DTH, radiodiffusion), connexité internet, points de vente conception des réseaux, optimisation de la technologie choix d un prestataire partenaire : offres multiples informelles, appels d offres, marchés de gré à gré facteurs à prendre en considération par le prestataire partenaire : prix, type de satellite, capacité et disponibilité de la bande passante, puissance et couverture des faisceaux, bande de fréquences d exploitation, centre d exploitation du réseau de l opérateur et équipement des stations au sol

6 PIÈCE JOINTE NO 1 Page 3 facteurs influant sur la décision de l acheteur : prévisions de croissance, achats en volume, achats préalables, contrats de leasing, satellites en orbite géostationnaire ou en orbite inclinée, diamètre des antennes, taille des élévateurs de fréquence 5) Acquisition des équipements VSAT et facteur d optimisation des coûts planification des achats préalables (y compris conception du réseau, optimisation de la technologie, conception de l appel d offres) accord de passation des marchés d équipements : financement du fournisseur (ou de l opérateur), financement des exportations, autofinancement, appel d offres, adjudication du contrat, commande, installation, mise en service, exploitation et maintenance (garantie et services de réparation) 6) Contrats contrats de services dépôts de garantie accords sur les niveaux de service accords de paiement Les télécommunications par satellites pour les opérateurs de stations terriennes et les ingénieurs Il s agirait d un cours techniques destiné aux opérateurs de VSAT, aux techniciens et aux ingénieurs afin de les aider à se tenir au courant des concepts techniques et des pratiques en vigueur. On propose que ce cours couvre les sujets suivants : 1) Technologie des satellites principes des satellites orbites conception des satellites exploitation gestion du cycle de vie poursuite, télémesure, télécommande et surveillance (TTCM) 2) Technologie des stations terriennes types d antennes (terminaux de réception de télévision, mesures de la qualité des antennes (G/T, isolation, lobes latéraux à l émission, gain), sources d antennes, poursuite d antenne

7 PIÈCE JOINTE NO 1 Page 4 équipement aux fréquences radioélectriques : élévateurs de fréquence, LNB, émetteurs-récepteurs, filtres, modems, guides d ondes et câbles coaxiaux, coupleurs, multiplexeurs et diviseurs, récepteurs de balises mesures de stations terriennes : analyseurs de spectre, bolomètres, dbm, dbw, p.i.r.e., db 3) Planification des réseaux et transmissions technologie numérique schémas de modulation, compression de téléphonie et de vidéo, VoIP, introduction à la technologie IP planification des bandes de fréquences : C et Ku, exploitation dans les bandes de fréquences d extension conception des réseaux : types de réseaux et paramètres (liaisons de raccordement cellulaires, réseaux d entreprises en étoile et maillés, liaisons IP, liaisons SCPC, liaisons DVB, réseaux de distribution et de contribution de vidéo) 4) Analyse et conception des bilans de liaison paramètres d entrée outils d analyse des liaisons Eb/No C/N disponibilité des liaisons marges de performance 5) Installation et maintenance des VSAT 6) Formation spécialisée par les fabricants (en partenariat avec les fournisseurs d équipements) 7) Facteurs réglementaires octroi des licences enregistrement et propriété des créneaux orbitaux enregistrement des fréquences coordination entre systèmes enregistrement des stations terriennes et des VSAT méthodes optimales Wimax et autres questions de brouillage d origine terrestre

8

9 PIÈCE JOINTE NO 2 PROGRAMME DE STAGES DE FORMATION SUR LES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR SATELLITE PROPOSÉS PAR L IMSO

10

11 PIÈCE JOINTE NO 2 Le programme actuel ne traite que des installations VSAT fixes. Il ne porte sur aucune application critique : secours en cas de catastrophe, recherches et sauvetage aériens, etc. Nous proposons d ajouter les modules suivants, et pourrions certainement proposer en principe d assurer des conférences et de fournir une documentation sur les sujets suivants : Nouveaux modules proposés 1 Télécommunications mobiles par satellite Limites des services mobiles Types génériques de services Combinés téléphoniques mobiles Petits terminaux de données Terminaux maritimes Terminaux aéronautiques 2 Applications mobiles spécialisées Reportages d actualités Secours en cas de catastrophe Communications de détresse et de sécurité maritimes et aériennes Ces deux modules pourraient être ajoutés aux deux stages de formation que propose l ITSO.

12

13 PIÈCE JOINTE NO 3 L ITU ACADEMY ET L ITSO ANNONCENT UN PARTENARIAT VISANT À RENFORCER LES CAPACITÉS DANS LE DOMAINE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR SATELLITE DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Conférence mondiale de développement des télécommunications de l UIT 24 mai au 4 juin 2010

14

15 PIÈCE JOINTE NO 3 Page 2 Communiqué L ITU Academy et l ITSO annoncent un partenariat visant à renforcer les capacités dans le domaine des télécommunications par satellite dans les pays en développement À l occasion de la Conférence mondiale de développement des télécommunications quadriennale de l UIT qui s est tenue du 24 mai au 4 juin 2010 à Hyderabad (Inde), M. Sami Al-Basheer, Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l Union internationale des télécommunications (UIT) et M. Jose Toscano, Directeur général de l Organisation internationale de télécommunications par satellites (ITSO) ont annoncé que leurs deux organisations avaient lancé un nouveau partenariat. L objectif est d assurer des formations sur les télécommunications par satellite par l intermédiaire de l Académie de l UIT (ITU Academy) et ses institutions partenaires des Centres d excellence. ITU Academy est la marque générale qui recouvre les activités mondiales d enseignement et de développement du Secteur de développement des télécommunications de l UIT. Elle comprend un portail d apprentissage et de développement sur les télécoms et les TIC, des moyens de formation et des outils de constitution de réseaux sociaux et de collaboration. Le projet de l ITU Academy inclut également les Centres d excellence de l UIT et les initiatives des Centres de formation internet. Pour de plus amples renseignements sur l ITU Academy, visiter le site Dans le cadre de ce partenariat, l ITSO et l UIT vont collaborer pour assurer des formations sur les télécommunications par satellites et fournir des moyens de formation. L ITSO apportera ses compétences reconnues en matière d élaboration et de prestation de formations professionnelles sur les satellites en assurant deux cours sur les télécommunications par satellite : le premier destiné aux responsables de l élaboration des politiques et de la réglementation, et le deuxième aux autres parties prenantes, et notamment aux opérateurs de télécommunications. L ITSO a bien voulu s engager à couvrir les dépenses des formateurs spécialisés qui assureront la formation de première ligne en coopération avec les antennes des

16 PIÈCE JOINTE NO 3 Page 3 Centres d excellences de l UIT dans les pays en développement. De son côté, l UIT intégrera ce programme et ces moyens de formation au portail de son ITU Academy pour les mettre à la disposition de tous les États membres qui ont besoin de renforcer leurs capacités dans le domaine des télécommunications par satellite. L UIT et l ITSO feront un comarquage sur tous les supports de formation résultant de leur coopération dans le domaine du renforcement des capacités humaines et institutionnelles. Pour l Organisation internationale de télécommunications par satellites (ITSO) M. Jose Toscano Directeur général, Organisation internationale de télécommunications par satellites Pour l Union internationale des télécommunications (UIT) M. Sami Al-Basheer Al Morshid Directeur du Bureau de développement des télécommunications Hyderabad, Inde Date : Hyderabad, Inde Date :

Glossaire 3D OU IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE Dans la vision naturelle, les yeux saisissent un objet sous deux angles légèrement différents du fait de l écartement oculaire. C est cette différence d angle qui fait

Plus en détail

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET 25/03/2015 Autorité de Régulation des Télécommunications et de la Poste 1 REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET Salou Abdou DORO ARTP

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

LES VIDEOTRANSMISSIONS INTERACTIVES DU CENTRE NATIONAL D'ENSEIGNEMENT À DISTANCE (CNED) - première partie

LES VIDEOTRANSMISSIONS INTERACTIVES DU CENTRE NATIONAL D'ENSEIGNEMENT À DISTANCE (CNED) - première partie 217 LES VIDEOTRANSMISSIONS INTERACTIVES DU CENTRE NATIONAL D'ENSEIGNEMENT À DISTANCE (CNED) - première partie Jean DUCHAINE, Jean-Claude BELLET INTRODUCTION En Février 1991, le centre CNED de Poitiers-Futuroscope

Plus en détail

Conférence mondiale des radiocommunications 2015 (CMR-15)

Conférence mondiale des radiocommunications 2015 (CMR-15) Union internationale des télécommunications Conférence mondiale des radiocommunications 2015 (CMR-15) Agendas et Résolutions pertinentes Union intern ational e des télécomm unications Conférence mondiale

Plus en détail

Introduction le système de télécommunication par satellites.

Introduction le système de télécommunication par satellites. Introduction Les réseaux de télécommunications terrestres ont trouvé un grand succès dans les dernières années. On peut dans un endroit donné un immeuble ou une société par exemple - faire relier plusieurs

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig 1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9)

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 (1997) L'Assemblée des

Plus en détail

Mesures en réception télévision

Mesures en réception télévision 1. Télévision terrestre analogique Rappels En bande terrestre analogique pour une prise utilisateur le niveau doit être compris entre 57 et 74 dbµv Ces niveaux sont donnés pour un signal de grande qualité.

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA REGLEMENTATION ET DE LA LIBERALISATION DES TELECOMMUNICATIONS AU BURUNDI. I. Réglementation des Télécommunications au Burundi

ETAT DES LIEUX DE LA REGLEMENTATION ET DE LA LIBERALISATION DES TELECOMMUNICATIONS AU BURUNDI. I. Réglementation des Télécommunications au Burundi ETAT DES LIEUX DE LA REGLEMENTATION ET DE LA LIBERALISATION DES TELECOMMUNICATIONS AU BURUNDI Pourquoi réglementer? I. Réglementation des Télécommunications au Burundi 1. Le décret-loi n 1/011 du 04 septembre

Plus en détail

NEWSLETTER PROMAX Nº 23

NEWSLETTER PROMAX Nº 23 NEWSLETTER PROMAX Nº 23 TV EXPLORER HD+ : Dolby Digital Plus et DVB-T2 CV-100 : Adaptateur LNB Optique pour mesureurs de champ Option optique pour TV EXPLORER HD, HD LE et HD+ Utilisation du DIGITAL TO

Plus en détail

LES RESEAUX DE COMMUNICATION

LES RESEAUX DE COMMUNICATION 1 LES RESEAUX DE COMMUNICATION L arrivée d internet, des chaînes numériques et d autres technologies numériques dans l habitat ont fait évoluer nos habitudes. Comment accéder à ces données? Quelles sont

Plus en détail

Coffrets de communication THome Box NFC 15-100

Coffrets de communication THome Box NFC 15-100 Coffrets de communication THome Box NFC 5-00 ( T ( TV X ( BOX 04/204 www.tonna.com NFC 5-00 & coffret de communication La norme NFC 5-00 (A3) impose dans tous les logements neufs l intallation d un coffret

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Notre objectif est de vous connecter avec le monde entier COMUNICARE OVUNQUE

Notre objectif est de vous connecter avec le monde entier COMUNICARE OVUNQUE Notre objectif est de vous connecter avec le monde entier COMUNICARE OVUNQUE [ ] Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. Arthur Charles Clarke Digitaria dans le monde Spécialisée

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 60 PROGRAMMATION ET DIFFUSION Cette division comprend les activités d édition de chaines

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

EFFETS D UN CHIFFRAGE DES DONNEES SUR

EFFETS D UN CHIFFRAGE DES DONNEES SUR EFFETS D UN CHIFFRAGE DES DONNEES SUR LA QUALITE DE SERVICES SUR LES RESEAUX VSAT (RESEAUX GOUVERNEMENTAUX) Bruno VO VAN, Mise à jour : Juin 2006 Page 1 de 6 SOMMAIRE 1 PRÉAMBULE...3 2 CRITÈRES TECHNOLOGIQUES

Plus en détail

INGENIEUR DE CONCEPTION (INGC)

INGENIEUR DE CONCEPTION (INGC) Domaine : Sciences et Techniques Mention : Télécommunications et Informatique INGENIEUR DE CONCEPTION (INGC) La formation se déroule sur trois ans (6 semestres). Les étudiants doivent effectuer un stage

Plus en détail

Christelle CORDIVAL 3M

Christelle CORDIVAL 3M Christelle CORDIVAL 3M Christelle CORDIVAL ccordival@mmm.com Tel : +33 6 80 34 93 83 Passive Optical LAN (POL) La technologie opérateurs PON adaptée aux réseaux locaux 3M 2014. All Rights Reserved. Définition

Plus en détail

ASTRA2Connect L accès à l Internet haut débit et à la VoIP

ASTRA2Connect L accès à l Internet haut débit et à la VoIP ASTRA2Connect L accès à l Internet haut débit et à la VoIP ASTRA2Connect L accès à l Internet haut débit et à la VoIP Le haut débit dans chaque maison Des millions de foyers et d entreprises situés à l

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1088. (Question UIT-R 83/8)

RECOMMANDATION UIT-R M.1088. (Question UIT-R 83/8) Rec. UIT-R M.1088 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1088 PRINCIPES DE PARTAGE AVEC LES SYSTÈMES D'AUTRES SERVICES EXPLOITÉS DANS LES BANDES ATTRIBUÉES AU SERVICE DE RADIONAVIGATION PAR SATELLITE (Question UIT-R

Plus en détail

Analyseurs de spectre portables de la prochaine génération R&S FSH4 / FSH8

Analyseurs de spectre portables de la prochaine génération R&S FSH4 / FSH8 Analyseurs de spectre portables de la prochaine génération R&S FSH4 / FSH8 Fig. 1 Le nouvel analyseur de spectre portable R&S FSH8 en action dans une station de base de radiocommunication mobile. 30 La

Plus en détail

Un «classique» à nouveau en pointe dans sa version 5

Un «classique» à nouveau en pointe dans sa version 5 Logiciel de monitorage de spectre Un «classique» à nouveau en pointe dans sa version 5 Le logiciel de monitorage de spectre est le cœur du progiciel des systèmes de monitorage et de gestion de spectre

Plus en détail

ITC Corporate Connect

ITC Corporate Connect IT orporate onnect PRÉSENE LOALE PORTÉE GLOBALE IT orporate onnect IT orporate onnect A P E R Ç U D E L E N T R E P R I S E Pendant plus de dix ans, la société IT, et ses antécédents fournit les services

Plus en détail

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011 Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique Novembre 2011 Préambule Ce document est destiné à la Filière, c est à dire les installateurs, prescripteurs, promoteurs, opérateurs, fabricants,

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DES RADIOCOMMUNICATIONS RAPPORT DU PRÉSIDENT DU GROUPE DE TRAVAIL 5B TROISIEME RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL 5B A LA COMMISSION 5

CONFÉRENCE MONDIALE DES RADIOCOMMUNICATIONS RAPPORT DU PRÉSIDENT DU GROUPE DE TRAVAIL 5B TROISIEME RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL 5B A LA COMMISSION 5 UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CMR-97 CONFÉRENCE MONDIALE DES RADIOCOMMUNICATIONS Document 197-F 6 novembre 1997 Original: anglais GENÈVE, 27 OCTOBRE 21 NOVEMBRE 1997 COMMISSION 5 RAPPORT

Plus en détail

Céliéno. Céliéno. La REG.I.E.S. met à disposition des opérateurs

Céliéno. Céliéno. La REG.I.E.S. met à disposition des opérateurs Céliéno La REG.I.E.S. (Régie Intercommunale d Énergies et de Services) développe sur le département de l Eure-et-Loir un important réseau de fibre optique. Le déploiement de la,, permet de réduire la fracture

Plus en détail

LECTEURS - RFID. RFID-tags

LECTEURS - RFID. RFID-tags LECTEURS - RFID RFID-tags Les fréquences propres à la RFID Classées en quatre groupes: 1.Les "basses fréquences" inférieures à 135 KHz: deux fréquences sont utilisées, le 125 KHz et le 134 KHz ; 2.Les

Plus en détail

10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012

10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012 10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012 Information document Document INF/3-F 31 August 2012 French SOURCE: TITLE: Autorité Transitoire de

Plus en détail

Étude sur l évaluation du brouillage de la radiodiffusion par le LTE en terme de population dans la Mayenne ---

Étude sur l évaluation du brouillage de la radiodiffusion par le LTE en terme de population dans la Mayenne --- Étude sur l évaluation du brouillage de la radiodiffusion par le LTE en terme de population dans la Mayenne --- Compléments du 8 mars 2011 --- ANFR Contexte Ces compléments d études présentent les résultats

Plus en détail

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique!

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! 0 Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! L objectif régional est simple et ambitieux : se rapprocher au plus vite de 100 % de Bourguignons connectés, quel que soit

Plus en détail

PLAN 15/05/2007. Le satellite Satlinker Le travail collaboratif La formation à distance La Vidéo conférence Les Perspectives

PLAN 15/05/2007. Le satellite Satlinker Le travail collaboratif La formation à distance La Vidéo conférence Les Perspectives Apport de la Vidéo conférence et des Technologies satellitaires dans la collaboration et la formation à distance Dr Ali KAHLANE Président de Satlinker, ISP Séminaire Atelier : Les TIC dans l assurance

Plus en détail

We are Wholesaler in Telecommunications Computers Internet

We are Wholesaler in Telecommunications Computers Internet PROJET AFRIKANET DE FAI, Entreprises ou Particuliers NST&T Univers Phone UK Ltd www.universphone.com Oxford Consultech International UK Ltd www.oxfordconsultech.com Vous pouvez choisir: www.afrikanet.net

Plus en détail

WebForce International Federation Projet Global Applications techniques. Présenté par Prof. R. Mellet Brossard Président CEO WebForce International

WebForce International Federation Projet Global Applications techniques. Présenté par Prof. R. Mellet Brossard Président CEO WebForce International WebForce International Federation Projet Global Applications techniques Présenté par Prof. R. Mellet Brossard Président CEO WebForce International 1 Préambule Connecter les non connectés à l'horizon 2015

Plus en détail

Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses

Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère des Technologies de la Communication Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses Grâce

Plus en détail

Session 9: Suivi de la mise en œuvre de plans nationaux large bande

Session 9: Suivi de la mise en œuvre de plans nationaux large bande Forum Régional de l UIT/BDT sur les aspects économiques et financiers des Télécommunications/TIC pour l'afrique Brazzaville, Republic of Congo 18-19 February 2014 Session 9: Suivi de la mise en œuvre de

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN FEUILLE DE ROUTE POUR L ASSAINISSEMENT, LE REDRESSEMENT ET LA DYNAMISATION DU SECTEUR DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ET

Plus en détail

Radiocommande de Machines et Sécurité

Radiocommande de Machines et Sécurité Radiocommande de Machines et Sécurité 11/04/2013 Sommaire I. Présentation de Jay Electronique II. Principe de fonctionnement radio III. Sécurité IV. Radio/CEM V. Conclusion 2 I. Présentation de Jay Electronique

Plus en détail

Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO?

Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO? Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO? Pourquoi évoluer? Débit plus important compatible avec des transferts de fichiers multimédia (fichiers, son, vidéo, etc..)

Plus en détail

Télécommunications SICE. Télécommunications. Technologie leader à votre service

Télécommunications SICE. Télécommunications. Technologie leader à votre service SICE Technologie leader à votre service Modèle d affaires Planification, conception et exécution de projets clefs en main de communications. Plan de travail Ingénierie fonctionnelle SICE réalise le support

Plus en détail

Solution Géolocalisation par Satellite

Solution Géolocalisation par Satellite Solution Géolocalisation par Satellite Votre Système de suivi international AVANTAGES LA SOLUTION TELEMATIQUE Positionnement : GPS intégré pour une localisation très précise Couverture mondiale Données

Plus en détail

Télécommunications Réseaux

Télécommunications Réseaux SIVODAC GAMME de SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Utilisation d équipements industriels ou domestiques des champs : Audiovisuel Multimédia Télécommunications Réseaux Electrodomestique Domotique Dont on

Plus en détail

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP)

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP) Mr Jacob Chabi ALOH ajacob@atrpt.bj SOMMAIRE I. ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE II. PROCEDURES DE CONTRÔLE ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES EN BROUILLAGE ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity)

Le réseau sans fil Wi - Fi (Wireless Fidelity) Professionnel Page 282 à 291 Accessoires Page 294 TPE / Soho Page 292 à 293 Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity) Le a été défini par le Groupe de travail WECA (Wireless Ethernet Compatibility

Plus en détail

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ ANALYSE SPECTRALE : Méthode utilisée pour mettre en évidence les caractéristiques du signal. L'intérêt de cette analyse est donc

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. la Visio Conférence

Les Fiches thématiques Jur@tic. la Visio Conférence Les Fiches thématiques Jur@tic la Visio Conférence Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Un rêve ancien : se voir sans se déplacer La visioconférence consiste à mettre en relation plusieurs personnes situés

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Sommaire. MAC Telecom, premier opérateur. wireless de Belgique. Historique de MAC Telecom. Les avantages de MAC Telecom. A propos du sans fil

Sommaire. MAC Telecom, premier opérateur. wireless de Belgique. Historique de MAC Telecom. Les avantages de MAC Telecom. A propos du sans fil Agence Wallone des Télécommunications Le WiMax, une première en Europe MAC Telecom, premier opérateur wireless de Belgique Nicolas du Chastel 31 mai 2005 Sommaire Historique de MAC Telecom Les avantages

Plus en détail

Table des matières. Préface... 15 Jean-Jacques DAMLAMIAN. Introduction... 17

Table des matières. Préface... 15 Jean-Jacques DAMLAMIAN. Introduction... 17 Table des matières Préface... 15 Jean-Jacques DAMLAMIAN Introduction... 17 Chapitre 1. Les fondamentaux... 19 1.1. Les différentes catégories de réseau... 19 1.1.1. Définitions classiques... 19 1.1.2.

Plus en détail

Date : NOM Prénom : TP n /5 TP VDI 1 : CONCEPTS ET CÂBLAGE

Date : NOM Prénom : TP n /5 TP VDI 1 : CONCEPTS ET CÂBLAGE Date : NOM Prénom : TP n /5 Lycée professionnel Pierre MENDÈS-FRANCE Veynes Sujet de Travaux Pratiques TP VDI 1 : CONCEPTS ET CÂBLAGE Term. SEN Champs : TR 1ère série CONSIGNES Méthodologie : l'objectif

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1177* TECHNIQUES À UTILISER POUR LA MESURE DES RAYONNEMENTS NON ESSENTIELS DES SYSTÈMES RADAR MARITIMES. (Question UIT-R 202/8)

RECOMMANDATION UIT-R M.1177* TECHNIQUES À UTILISER POUR LA MESURE DES RAYONNEMENTS NON ESSENTIELS DES SYSTÈMES RADAR MARITIMES. (Question UIT-R 202/8) Rec. UIT-R M.1177 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1177* TECHNIQUES À UTILISER POUR LA MESURE DES RAYONNEMENTS NON ESSENTIELS DES SYSTÈMES RADAR MARITIMES (Question UIT-R 202/8) (1995) Rec. UIT-R M.1177 Résumé

Plus en détail

REGLEMENTATION DES PROGRAMMES ET CHAINES NON GENERALISTES : LE CONTROLE DES CHAINES SATELLITAIRES

REGLEMENTATION DES PROGRAMMES ET CHAINES NON GENERALISTES : LE CONTROLE DES CHAINES SATELLITAIRES UNIVERSITE PAUL CEZANNE AIX-MARSEILLE III FACULTE DE DROIT ET DES SCIENCES POLITIQUES INSTITUT DE RECHERCHE ET D ETUDE EN DROIT DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION REGLEMENTATION DES PROGRAMMES ET

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Sommaire Cours 1 Introduction aux réseaux 1 Les transferts de paquets... 2 Les réseaux numériques... 4 Le transport des données... 5 Routage et contrôle

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

PCTV DVB-T Pro USB Matériel

PCTV DVB-T Pro USB Matériel PCTV DVB-T Pro USB Matériel PCTV DVB-T Pro USB Matériel (260e) Manuel d'utilisation F 04/2006 Pinnacle Systems GmbH 2006 Tous droits réservés. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle,

Plus en détail

Panorama des réseaux haut débit

Panorama des réseaux haut débit Panorama des réseaux haut débit Participants Ingénieurs, techniciens ou toutes personnes disposant des connaissances de base sur les réseaux et souhaitant les approfondir avec un panorama détaillé des

Plus en détail

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU Paris le 01 Novembre 2007 LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU 1 Introduction Dans le cadre de leur politique de réformes

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION CONTINUE

CATALOGUE FORMATION CONTINUE 1 er Centre d Excellence de l Union Internationale des Télécommunications (UIT) en Afrique Francophone CATALOGUE FORMATION CONTINUE Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT) Rocade

Plus en détail

CLASSEMENT TARIFAIRE DE CERTAINS ARTICLES UTILISANT LA TECHNOLOGIE BLUETOOTH

CLASSEMENT TARIFAIRE DE CERTAINS ARTICLES UTILISANT LA TECHNOLOGIE BLUETOOTH Ottawa, le 16 juin 2009 MÉMORANDUM D10-14-57 En résumé CLASSEMENT TARIFAIRE DE CERTAINS ARTICLES UTILISANT LA TECHNOLOGIE BLUETOOTH Le présent mémorandum explique la politique administrative de l Agence

Plus en détail

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit Docsis 3 LTE WiFi ADSL VDSL xdsl Câble Débit Haut Débit Très Haut Débit Cuivre Satellite

Plus en détail

Nouveaux Tableaux de Communication RJ45

Nouveaux Tableaux de Communication RJ45 Nouveaux Tableaux de Communication RJ45 TOUT LE MULTIMEDIA EN UN TOUR DE MAIN! L innovation permanente au service de vos projets. Nouveaux Tableaux de Communication RJ45 Avec michaud, branchez-vous sur

Plus en détail

Développement des TIC

Développement des TIC Ministère de la Formation et de l Enseignement Professionnels Développement des TIC dans le secteur de Formation et de l Enseignement Professionnels M. FERRAGH Mohamed Sous Directeur de l Informatique

Plus en détail

DÉCISION DE LA COMMISSION

DÉCISION DE LA COMMISSION 1695 17.5.2007 Journal officiel de l Union européenne L 129/67 DÉCISION DE LA COMMISSION du 16 mai 2007 relative à la mise à disposition harmonisée des informations concernant l utilisation du spectre

Plus en détail

Catv Expert HTTP://www.catvexpert.com

Catv Expert HTTP://www.catvexpert.com Ma façon de chercher et de réparer les problèmes d INGRESS et du NIVEAU de BRUIT sur un réseau CATV-HFC J. A. André (Andy) Lamarre Senior member SCTE (USA). Catv Expert HTTP://www.catvexpert.com Avant

Plus en détail

Protecn@ Protection des biens et des personnes

Protecn@ Protection des biens et des personnes Protection des biens et des personnes Ensemble construisons votre solution de Sécurité Protecn@ est un Bureau d Etudes Sécurité / Sûreté spécialisé dans la lutte contre la Malveillance et l Insécurité.

Plus en détail

Gestion des Fréquences et du Spectre radioélectrique

Gestion des Fréquences et du Spectre radioélectrique Direction des Services de la Navigation Aérienne Gestion des Fréquences et du Spectre radioélectrique Eric ALLAIX DGAC-DSNA-SDPS-FSR Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004 C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004 Consultation publique sur le renouvellement de l autorisation délivrée au Consortium Français de Localisation (CFL) pour un réseau de radiolocalisation

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

Analyseur de réseaux radio R&S TSMU. Les interférences sources de brouillage fréquentes dans les réseaux radio

Analyseur de réseaux radio R&S TSMU. Les interférences sources de brouillage fréquentes dans les réseaux radio RADIOCOMS MOBILES Systèmes de mesure de couverture 44820/2 Fig. 1 Le R&S TSMU peut reconnaître et analyser automatiquement les interférences co-canal et canaux adjacents dans les réseaux GSM pendant une

Plus en détail

Arguments clés. (1) : disponible sur certaines offres

Arguments clés. (1) : disponible sur certaines offres OVH Télécom SDSL Connexion SDSL OVH Arguments clés Avantages SDSL GTR : Garantie de Temps de Rétablissement Téléphonie VoIP Un débit optimal pour vos sauvegardes en cloud Débit symétrique jusqu à 20 Mbps

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

TABLEAU DE COMMUNICATION GUIDE INSTALLATEUR

TABLEAU DE COMMUNICATION GUIDE INSTALLATEUR TABLEAU DE COMMUNICATION GUIDE INSTALLATEUR Compatible selon version : GRADE 1 GRADE GRADE GRADE + SAT PRÉCÂBLÉ Conforme au guide UTE C 90-8 et à la norme NF C 15-100 Constitution du produit 1 1 - enveloppe

Plus en détail

Thème: Mise en œuvre du Point d Echange Internet Cas: IXP-RDC

Thème: Mise en œuvre du Point d Echange Internet Cas: IXP-RDC Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo 1 Contribution au Forum Régional sur les aspects économiques et financiers des télécoms pour l Afrique BDT/UIT Brazzaville 18-19 février

Plus en détail

Pierre De Dobbeleer. Spécialiste Project Management, Electronique, Réseaux et télécommunications

Pierre De Dobbeleer. Spécialiste Project Management, Electronique, Réseaux et télécommunications Pierre De Dobbeleer Contact: 11 rue Rogier, 5000 Namur 3éme étage Tel: +32 471 37 64 82 Age: 46 ans Divorcé, 2 enfants Spécialiste Project Management, Electronique, Réseaux et télécommunications Domaines

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures)

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Câble optique et connectique Connection fibre à fibre ou connecteur à ferrule: Exemples de connecteurs

Plus en détail

DIGIProtect est une solution de radiocommunication numérique offrant des services de sécurité avancés tels que : La Protection du Travailleur Isolé

DIGIProtect est une solution de radiocommunication numérique offrant des services de sécurité avancés tels que : La Protection du Travailleur Isolé DIGIProtect est une solution de radiocommunication numérique offrant des services de sécurité avancés tels que : L appel de détresse La localisation outdoor et indoor La Protection du Travailleur Isolé

Plus en détail

LES COMMUNICATIONS. Sommaire. Les communication - DOCUMENT RESSOURCE

LES COMMUNICATIONS. Sommaire. Les communication - DOCUMENT RESSOURCE DOCUMENT RESSOURCE LES COMMUNICATIONS Equipe de travail : > Matthieu Le Guen > Jean-Paul Pruvost > Pascal Pujades Sous la direction de : > Michel Loisy Année 2007-2008 Sommaire Page 2 - Historique Page

Plus en détail

V D I.(Voix Donnée Image)

V D I.(Voix Donnée Image) V D I.(Voix Donnée Image) Objectifs: Définir les principes de la VDI. Énoncer et définir les principes de mise en oeuvre A - La VDI. 1-Introduction. Le premier réseau courant faible fut sans aucun doute

Plus en détail

OBservatOire du numérique. chiffres clés 2013. oobservatoire du numérique

OBservatOire du numérique. chiffres clés 2013. oobservatoire du numérique OBservatOire du numérique chiffres clés 2013 oobservatoire du numérique oobservatoire du numérique usages des tic - entreprises équipement NUMéRIQUE Utilisation des TIC en 2012 des entreprises * Enquête

Plus en détail

L objectif de ce cycle est de former des techniciens supérieurs spécialisés dans l administration et la gestion de bases de données et des réseaux.

L objectif de ce cycle est de former des techniciens supérieurs spécialisés dans l administration et la gestion de bases de données et des réseaux. DTS DIPLOME DE TECHNICIEN SUPERIEUR (DTS) EN RESEAUX & DONNEES OBJECTIFS GENERAUX L objectif de ce cycle est de former des techniciens supérieurs spécialisés dans l administration et la gestion de bases

Plus en détail

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès David Coudert Joanna Mouliérac, Frédéric Giroire MASCOTTE I3S (CNRS/Université Nice Sophia-Antipolis) INRIA Sophia-Antipolis Méditerranée 1 Contexte

Plus en détail

Transmission et Planning Réseau Analyse du Bilan de liaison Et Conception. Par NIAMEOGO W. Eric

Transmission et Planning Réseau Analyse du Bilan de liaison Et Conception. Par NIAMEOGO W. Eric Cours Jour 3 Transmission et Planning Réseau Analyse du Bilan de liaison Et Conception Par NIAMEOGO W. Eric 1 1- Modulation Dans les télécommunications, la modulation est le processus de transporter un

Plus en détail

Le câble de Fibre Optique dans les installations de Vidéo Surveillance (CCTV)

Le câble de Fibre Optique dans les installations de Vidéo Surveillance (CCTV) Le câble de Fibre Optique dans les installations de Vidéo Surveillance (CCTV) Évidemment, l emploi le plus fréquent de la fibre optique se trouve dans le domaine des télécommunications. Mais d autre part,

Plus en détail

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS.

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. SERVICES VOIX EASY PHONE NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. Pour vous aussi, le téléphone de votre lieu de travail fait sans doute partie des moyens de

Plus en détail

Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel

Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel Présentation du Master 1ére année Partenaires : Institutionnels : Banque, Compagnies d Assurance, Cabinets d

Plus en détail

Soutenance de période d apprentissage

Soutenance de période d apprentissage Soutenance de période d apprentissage DAMECOURT Benjamin 06-septembre-12 Soutenance de période d apprentissage Introduction Apprentissage : De septembre 2011 à septembre 2012 Formation Master 2 Sciences

Plus en détail

la séparation totale des activités des postes et télécommunications;

la séparation totale des activités des postes et télécommunications; LE CADRE GENERAL D ASSISTANCE PAR CONSULTANTS POUR L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN CADRE LEGAL APPROPRIE POUR LE SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS CONTEXTE GENERAL Le Gouvernement [PAYS] a adopté,

Plus en détail

Construire Maintenant Les Projets de demain

Construire Maintenant Les Projets de demain Construire Maintenant Les Projets de demain La Société Watanserve spa est une société par actions de droits Algérien filiale de Munir Sukhtian Group, crée le 29 Février 2004 pour répondre initialement

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE?

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE? Cet équipement combine les technologies de l audiovisuel, de l informatique et des télécommunications pour permettre à des personnes situées dans des lieux différents de dialoguer, de se voir et éventuellement

Plus en détail

PLAN DE PRESENTATION

PLAN DE PRESENTATION MSPCL Schéma Directeur Informatique S.D.I. DGAT PREFECTURES Présentation des Solutions Techniques pour Validation 7 Novembre 2006 Présentée par Majirus AMADOU Ingénieur Informaticien / Consultant 95 85

Plus en détail