Small-Satellite Engineering and Applications

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Small-Satellite Engineering and Applications"

Transcription

1 Amandine DENIS Satellite Engineering Mai 2008

2 Aperçu de la présentation 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions + pour/contre 2

3 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.1. Nécessairement petits : Spoutnik-1 : 83,6 kg (1957, URSS) Explorer-1 : 13,97 kg (1958) Vanguard-1 : 1,47 kg (1958) TIROS 1 : 120 kg (1960) Alouette-1 : 145 kg (1962, Canada) Telstar-1 : 171 kg (1962) A-1 «Astérix» : 42 kg (1965, France) 3

4 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.2. Besoins d espace de fonctionnalités de puissance volume masse budget mais limitations : Capacités des lanceurs Coût Technologies 4

5 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.3. Changements politiques Satellites : + gros + chers - nombreux Accès à l espace difficile 5

6 1. De Spoutnik aux CubeSats s et 80 s : VLSI (Very Large Scale Integration) 1 ers micro-satellites Surrey (SSTL) : UoSAT-1 (OSCAR 9) UoSAT-2 (OSCAT 11) 6

7 1. De Spoutnik aux CubeSats s : «Smaller, faster, cheaper!» NASA : programme SMEX (Small Explorer) lancements fréquents recherches scientifiques kg ~ $

8 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.6. Les années 2000 : émergence des CubeSats 8

9 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.7. OSCAR s, les précurseurs Orbiting Satellite Carrying Amateur Radio Dès 1961 (OSCAR-1, 4,5 kg)! Plus de 70 à ce jour! UoSAT-OSCAR-9 (1981) 9

10 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 10

11 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Classification Classe «Grands» «Petits» Mini- Micro- Nano- Pico- Masse (kg) > < 1 Coût (M ) > ,3-9 0,13 1,3 < 0,13 11

12 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Philosophie de conception Particularités : Échéances rapides (12 18 mois) Faible coût Compromis concernant les résultats : 80% des capacités 20% du coût Composants COTS Technologies de pointe, peu de «flight heritage» Nécessité de concevoir autrement! 12

13 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Philosophie de conception Nécessité de concevoir autrement! gestion du risque (>< réduction du risque) règles de bonnes pratiques test au niveau systèmes marges Keep It Simple! redondances gestion de projet efficace Petites compagnies ou équipes de recherche : + souples, + réactives,... 13

14 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Composants COTS «Commercial Off The Shelf» Largement employés, typiques des petits satellites Composants conçus sur mesure ou qualifiés spatial Gain de temps Gain d argent À utiliser avec précautions! 14

15 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Composants COTS Vide Plastic dégazage NON ou encapsulation Thermique 0-70 contrôle thermique (passif) + tests Radiations Single Events Effects» Single-Event Upset» Single-Event Latch-up Total Dose Effects Sollicitations mécaniques 15

16 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 16

17 3. Plates-formes développées par le SSTL Micro-satellites Début 80 s : structure conventionnelle autour d une colonne de propulsion centrale Fin 80 s : design modulaire modules (électroniques) empilés 17

18 3. Plates-formes développées par le SSTL Micro-satellites ~ 10kg - 5 modules empilés - structure cubique - panneaux solaires sur les 6 faces - ADCS passif (aimants permanents) - antennes ~omnidirectionnelles ~ 50 kg - 4 panneaux solaires (~35W chacun) - stabilisation par gradient de gravité - amortissement électromagnétique actif - roues d inertie ~ 100kg x 600 x 500 mm - + grands panneaux solaires - emplacements pour charge utiles externes et interne, flexible - ADCS 3axes complet <

19 3. Plates-formes développées par le SSTL Mini-satellites Début 90 s : mini-satellites «classiques» quelques dizaines M $ fin 90 s : mêmes principes que micro-sats 6 M (~12M$) masse totale < 400 kg payload : 150 kg 1,2 m Ø X 1 m ADCS 3 axes (0,1 ) 300 W (moyenne) 1000W (pic) 19

20 3. Plates-formes développées par le SSTL Nano-satellites Vif intérêt militaire (USA) Programmes de recherche stimulés dans les universités (Standford, Quelques exemples fin 90 s (SPUTNIK-40, TUBSAT, ) Surtout années : 6 pico-sats (~ g) déployés depuis le micro-sat OPAL 2000 : SNAP-1 - Conçu en 9 mois - 6,5 kg - propulsion à gaz froid (butane) - Machine Vison System (4 CMOS) inspection de satellites en orbite 20

21 3. Plates-formes développées par le SSTL 21

22 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 22

23 4. Opportunités de lancement lancement bon marché : indispensable au concept de petit satellite! solution : charge utile secondaire («piggy-back») au début, lancements offerts par les USA ou l URSS mais rares et imprévisibles 1988 : ASAP (Ariane Structure for Auxiliary Payloads) - Commercial - microsatellites (~50kg) - LEO et GTO lanceurs russes (Tsyklon, Zenit, Cosmos) ICBM (missiles balistiques intercontinentaux) DNEPR (10 lancements, 9 ok) PSLV (Inde) 23

24 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 24

25 5. Opérations en orbite Temps de passage très court (~1h/jour) Grande autonomie du satellite (quantité de software à bord >> satellite conventionnel) Station sol compacte et bon marché : - PCs - automatisée 25

26 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 26

27 6. Applications Télécommunications LEO : + + proches - de pertes délais + courts Grands Doppler Variations de la liaison Interactions entre satellites - Internet : Armée américaine (dès 1985) SSTL : pour équipes médicales dans le Tiers-Monde 27

28 6. Applications Applications scientifiques Développement rapide Bon marché Petites missions précises Test de concepts avant une mission de grande envergure Opportunités pour jeunes scientifiques/ingénieurs 28

29 6. Applications Applications technologiques Faible coût Développement rapide Risques acceptables Moyen rapide de tester de nouvelles technologies en orbite 29

30 6. Applications Observation de la Terre Micro-satellites CCD µ-processeurs «révolution» de la télédétection : satellites + nombreux temps de revisite + court 30

31 6. Applications Applications militaires Facteur principal du développement des petits satellites Compromis entre approche militaire et approche «cost-effective» Confidentialité des projets 31

32 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 32

33 7. Pico-satellites Miniaturisation : Multimédia (ordinateurs, GSM, caméra digitales, ) Électronique (systèmes mono-puce) MEMS Production à la chaîne de minuscules satellites sophistiqués lancés par milliers? 33

34 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 34

35 8. Conclusions Satellites radio-amateurs + COTS = concept de microsatellites «modernes» 90 s : commercialisation Plus large accès à l Espace Petit bon marché - Faster, better cheaper - Petit(e)s groupes/compagnies Philosophie globale Miniaturisation, MEMS Évolution future? 35

Les nanosatellites : pourquoi, quand, quoi, qui et où? Alfred Ng Agence spatiale canadienne

Les nanosatellites : pourquoi, quand, quoi, qui et où? Alfred Ng Agence spatiale canadienne Les nanosatellites : pourquoi, quand, quoi, qui et où? Alfred Ng Agence spatiale canadienne Aperçu Qu est est-ce qu un un nanosatellite? Pourquoi utiliser des nanosatellites? Quand cela a-t-il a commencé?

Plus en détail

Atelier INTENS E.Nuss, pour le comité d'organisation. eric.nuss@univ-montp2.fr LUPM

Atelier INTENS E.Nuss, pour le comité d'organisation. eric.nuss@univ-montp2.fr LUPM Atelier INTENS E.Nuss, pour le comité d'organisation eric.nuss@univ-montp2.fr LUPM Historique Septembre 2012 : Master "Espace et Application", Université franco-vietnamienne des Sciences et Technologies

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

European Space Laboratory

European Space Laboratory European Space Laboratory LA MISSION DE COLUMBUS Columbus est la principale contribution de l'agence Spatiale Européenne au projet de l'international Space Station conçu conjointement entre la NASA (USA),

Plus en détail

Les nanosatellites, vecteurs d'expérimenta6on: avantages et limites actuelles

Les nanosatellites, vecteurs d'expérimenta6on: avantages et limites actuelles Les nanosatellites, vecteurs d'expérimenta6on: avantages et limites actuelles V.Ponsa 14/11/2013 (Pr.L.Dusseau) 1/25 Sommaire 1)Un cubesat, c est quoi? 2)Un cubesat, pour qui? 3)Un cubesat, pour quoi faire?

Plus en détail

OGMS- SA CubeSat QB50 Project. Master 2 OSAE, Master 2 SGE Master 2 Electronique UPEC IUT Génie Electrique UPEC

OGMS- SA CubeSat QB50 Project. Master 2 OSAE, Master 2 SGE Master 2 Electronique UPEC IUT Génie Electrique UPEC OGMS- SA CubeSat QB50 Project Master 2 OSAE, Master 2 SGE Master 2 Electronique UPEC IUT Génie Electrique UPEC QB50 CubeSat : Projet Etudiants ObjecEf du projet CubeSat : Développer un pico- satellite

Plus en détail

LES DEBRIS SPATIAUX. F.Alby. Situation en orbite et risques Actions nécessaires Loi sur les Operations Spatiales

LES DEBRIS SPATIAUX. F.Alby. Situation en orbite et risques Actions nécessaires Loi sur les Operations Spatiales LES DEBRIS SPATIAUX F.Alby Situation en orbite et risques Actions nécessaires Loi sur les Operations Spatiales SITUATION EN ORBITE depuis 1957: environ 5000 lancements plus de 220 fragmentations en orbite

Plus en détail

PRESENTATION EYE-SAT

PRESENTATION EYE-SAT PRESENTATION EYE-SAT OBJECTIFS DE LA MISSION OBJECTIFS SCIENTIFIQUES La lumière zodiacale 3 n La lumière zodiacale, c est quoi? n n Ø Faible lumière qui correspond à la diffusion de la lumière solaire

Plus en détail

la population d objets autour de la Terre les solutions potentielles et la réglementation la population d objets autour de la Terre

la population d objets autour de la Terre les solutions potentielles et la réglementation la population d objets autour de la Terre 1 LES DEBRIS SPATIAUX F.ALBY (CNES-Toulouse) la population d objets autour de la Terre les risques en orbite et au sol les solutions potentielles et la réglementation ORDIMIP 31 mars 2011 1 la population

Plus en détail

Characterizing the Ionosphere with a Radio receiver on a CUbe Sat

Characterizing the Ionosphere with a Radio receiver on a CUbe Sat Characterizing the Ionosphere with a Radio receiver on a CUbe Sat Bref historique du projet CIRCUS Janvier 2013 : Démarrage de la collaboraeon LESIA / Telecom- ParisTech sur le développement du récepteur

Plus en détail

Les Télécommunications

Les Télécommunications Les Télécommunications HISTORIQUE DES TELECOMMUNICATIONS Depuis la nuit des temps, l'homme cherche à transmettre ses connaissances, son vécu à travers différentes méthodes. Dans les premiers millénaires,

Plus en détail

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse.

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. A B C 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. 1. Quel est l argument de tous ces documents? 4. Helios est un film L espace traditionnel La Terre en relief Les avions en noir et blanc 2. Dans

Plus en détail

Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie

Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie FEDERATION INTERNATIONALE DE PHILATELIE SECTION FOR ASTROPHILATELY Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie Article 1 : Exposition en compétition Principe fondamental (réf. GREV

Plus en détail

!! Compte(rendu!de!l atelier! «!Quels!débouchés!scientifiques!pour!les!nanosatellites!?!»!

!! Compte(rendu!de!l atelier! «!Quels!débouchés!scientifiques!pour!les!nanosatellites!?!»! !! Compte(rendu!de!l atelier! «!Quels!débouchés!scientifiques!pour!les!nanosatellites!?!»! Meudon25*26novembre2013 http://nanosats.sciencesconf.org L atelier«"quels"débouchés"scientifiques"pour"les"nanosatellites"?"»aréunipendant2jours

Plus en détail

Robusta : un satellite réalisé par des étudiants Des picosatellites pour promouvoir l éducation spatiale

Robusta : un satellite réalisé par des étudiants Des picosatellites pour promouvoir l éducation spatiale Robusta : un satellite réalisé par des étudiants Des picosatellites pour promouvoir l éducation spatiale Frederic Giamarchi (France) La France est connue pour sa participation importante dans le programme

Plus en détail

Dr. R. Pierre Martin University of Hawaii (Hilo)

Dr. R. Pierre Martin University of Hawaii (Hilo) Dr. R. Pierre Martin University of Hawaii (Hilo) L ESPACE AU QUOTIDIEN ESPACE: LES DÉBUTS Sputnik 1: 1957 (URSS) Explorer 1: 1958 (USA) Alouette 1: 1962 (CANADA) TELSTAR 1: Premier satellite de communication

Plus en détail

Economie du satellite: Conception de Satellite, Fabrication de Satellite, Lancement, Assurance, Performance en orbite, Stations de surveillance

Economie du satellite: Conception de Satellite, Fabrication de Satellite, Lancement, Assurance, Performance en orbite, Stations de surveillance Cours jour 2 Economie du satellite: Conception de Satellite, Fabrication de Satellite, Lancement, Assurance, Performance en orbite, Stations de surveillance Acquisition de satellite, Bail, Joint-Ventures,

Plus en détail

L état de l industrie aérospatiale canadienne

L état de l industrie aérospatiale canadienne Le 2013 rapport Report 2014 L état de l industrie aérospatiale canadienne Survol de la présentation Contexte L écosystème aérospatial canadien L impact économique L innovation (R et D) La production d

Plus en détail

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP FÉDÉRATION FRANÇAISE DES ASSOCIATIONS PHILATÉLIQUES RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP Préambule Le présent texte est issu de

Plus en détail

Vol Parabolique Campagne 84

Vol Parabolique Campagne 84 Vol Parabolique Campagne 84 TEST DE DEPLOIEMENT DES ANTENNES DU CUBESAT ROBUSTA Nomenclature du système : RB Sous-système: antenne Nature du document : RP Date de création : 31.01.2011 Un projet du service

Plus en détail

Un accueil de qualité :

Un accueil de qualité : Un accueil de qualité : Mercredi 08 Juin 2011, dans l après-midi, notre classe de 3 ème de Découverte Professionnelle s est rendue sur le site de THALES ALENIA SPACE à CANNES LA BOCCA. Nous étions accompagnés

Plus en détail

Ingénierie système sur le nanosatellite IGOsat, Phase A

Ingénierie système sur le nanosatellite IGOsat, Phase A Ingénierie système sur le nanosatellite IGOsat, Phase A Moufida Chariet Observatoire de Paris, Master 2 Outils et Systèmes de l Astronomie et de l Espace Stage Mars-août 2014, sous la direction de Natacha

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

FICHE 01 TECHNOLOGIE

FICHE 01 TECHNOLOGIE Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat chargé de l écologie Secrétariat d Etat chargé de la prospective et du développement de l économie numérique FICHE 01 TECHNOLOGIE 1. Téléphones mobiles

Plus en détail

Le cloud conçu pour votre organisation.

Le cloud conçu pour votre organisation. Le cloud conçu pour votre organisation. C est le Cloud Microsoft. Chaque organisation est unique. De la santé à la grande distribution, de l industrie à la finance - il n y a pas deux organisations qui

Plus en détail

Au coeur de la recherche spatiale britannique : les technologies satellitaires

Au coeur de la recherche spatiale britannique : les technologies satellitaires Service Science et Technologie Avril 2007 Copyright : EADS Astrium / image D. Apikion Au coeur de la recherche spatiale britannique : les technologies satellitaires Spécial Avril 2007 Au coeur de la recherche

Plus en détail

N 13 - ÉNERGIE, LE LABORATOIRE DE L'OUTRE-MER

N 13 - ÉNERGIE, LE LABORATOIRE DE L'OUTRE-MER N 13 - ÉNERGIE, LE LABORATOIRE DE L'OUTRE-MER INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Les smart grids. La problématique des réseaux électriques interconnectés existe depuis longtemps. Elle est loin l époque où une

Plus en détail

ACCESSNET -T IP Technique système TETRA d Hytera. www.hytera.de

ACCESSNET -T IP Technique système TETRA d Hytera. www.hytera.de Technique système TETRA d Hytera est la solution complète et performante pour toutes les applications de la téléphonie mobile professionnelle. www.hytera.de Bref aperçu Pour une communication TETRA professionnelle

Plus en détail

Nanosatellite OUFTI-1 : optimisation du logiciel de bord et développement d un mode de tests au sol. Alexei Dick

Nanosatellite OUFTI-1 : optimisation du logiciel de bord et développement d un mode de tests au sol. Alexei Dick Nanosatellite OUFTI-1 : optimisation du logiciel de bord et développement d un mode de tests au sol. Alexei Dick 2011-2012 Préambule Le présent document symbolise l achèvement d un stage de quatre mois,

Plus en détail

Thales Alenia Space ETCA

Thales Alenia Space ETCA Thales Alenia Space ETCA UNE NOUVELLE VISION DE L ESPACE Thales Alenia Space, leader européen des systèmes satellitaires et acteur majeur des infrastructures orbitales, est une co-entreprise entre Thales

Plus en détail

OTIS. Mod. La modernisation réinventée. Plus de sécurité Plus de fiabilité Plus de confort. Et plus d attention à l environnement.

OTIS. Mod. La modernisation réinventée. Plus de sécurité Plus de fiabilité Plus de confort. Et plus d attention à l environnement. OTIS Mod La modernisation réinventée Plus de sécurité Plus de fiabilité Plus de confort Et plus d attention à l environnement. GeN2 Mod, un concept novateur. ➍ CÂBLE TRADITIONNEL EN ACIER ➌ ➋ ➌ ➌ POULIE

Plus en détail

Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500

Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500 Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500 Le nouveau récepteur de radiosurveillance R&S EB 500 se positionne entre le récepteur portable R&S PR100 et l appareil haut

Plus en détail

LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE

LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE Ce document a été élaboré avec le plus grand soin. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sans l autorisation expresse de Rettig ICC. Rettig ICC rejette

Plus en détail

UniverSite De montpellier. évènement 1ère pierre DU 1 er Centre Spatial Universitaire français U N I V E R S I T A I R E CENTRE SPATIAL

UniverSite De montpellier. évènement 1ère pierre DU 1 er Centre Spatial Universitaire français U N I V E R S I T A I R E CENTRE SPATIAL NANOSATELLITES UNIVERSITAIRES évènement 1ère pierre DU 1 er Centre Spatial Universitaire français UniverSite De montpellier 1er Centre SpAtiAL UniverSitAire français UniverSite De montpellier Le Centre

Plus en détail

L innovation en systèmes de transport intelligent (STI) 7 juin 2006

L innovation en systèmes de transport intelligent (STI) 7 juin 2006 Certifié ISO 9001:2000 www.cimeq.qc.ca info@cimeq.qc.ca L innovation en systèmes de transport intelligent (STI) 7 juin 2006 Auteur : Marcel Daoust, ing., directeur, Centre d innovation en microélectronique

Plus en détail

Tivoli Endpoint Manager Introduction. 2011 IBM Corporation

Tivoli Endpoint Manager Introduction. 2011 IBM Corporation Tivoli Endpoint Manager Introduction Enjeux pour les départements IT Comment gérer : l inventaire la mise à jour la sécurité la conformité Sur des environnements hétérogènes OS : Windows, Mac, UNIX, Linux,

Plus en détail

TO-PASS Solutions de télégestion modulables. des dispositifs de signalisation de défaillance aux API de télécontrôle intelligents.

TO-PASS Solutions de télégestion modulables. des dispositifs de signalisation de défaillance aux API de télécontrôle intelligents. TOPASS Solutions de télégestion modulables des dispositifs de signalisation de défaillance aux API de télécontrôle intelligents. TOPASS des dispositifs de signalisation de défaillance aux API de télécontrôle

Plus en détail

Phase 0 : Conception de l architecture électrique Étude énergétique

Phase 0 : Conception de l architecture électrique Étude énergétique Rapport de projet M2 Ingénierie Physique des Energies UNIVERSITÉ PARIS-DIDEROT Phase 0 : Conception de l architecture électrique Étude énergétique Auteurs : Aymar Quarré de Boiry, Thomas Dufour, Olivier

Plus en détail

Systèmes critiques et solutions logicielles

Systèmes critiques et solutions logicielles www.thalesgroup.com THALES CANADA, Systèmes critiques et solutions logicielles Thales Canada, Avionique Synonyme de satisfaction de la clientèle À votre service, une équipe d ingénierie entièrement intégrée

Plus en détail

Guide d utilisation rapide One Touch Y580

Guide d utilisation rapide One Touch Y580 Guide d utilisation rapide One Touch Y580 Précautions et consignes de sécurit curité... 2 1. Présentation sentation... 2 1.1 Contenu de l emballage... 3 1.2 Application... 3 1.3 Présentation de l appareil...

Plus en détail

LES ELASTOMERES EN ENVIRONNEMENT SPATIAL

LES ELASTOMERES EN ENVIRONNEMENT SPATIAL LES ELASTOMERES EN ENVIRONNEMENT SPATIAL Tony DEMERVILLE(*), Franck SOSSON(*), Meryll SMITH (*,**) *SMAC, 66 Impasse Branly 83130 La Garde FRANCE, ** Laboratoire MAPIEM, université du Sud Toulon var BP20132

Plus en détail

Hive. système d aménagement modulaire et flexible

Hive. système d aménagement modulaire et flexible Hive. système d aménagement modulaire et flexible 1 espace de travail fluide AMÉNAGEMENT FLEXIBLE DES UTILISATEURS PRODUCTIFS Depuis plus de 20 ans, connection développe et améliore des solutions afin

Plus en détail

MonitEM Système de monitoring continue

MonitEM Système de monitoring continue MonitEM Système de monitoring continue Nouveau design : plus efficace, pour un meilleur rendement Fiche Technique Sondes interchangeables avec reconnaissance automatique. Monitoring des champs électriques

Plus en détail

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001)

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) 1. Présentation du GPS Le GPS (Global Positionning System=système de positionnement

Plus en détail

SATELLITES METEO GENERALITES

SATELLITES METEO GENERALITES SATELLITES METEO GENERALITES HISTORIQUE : 1957 1 er satellite lancé dans l espace SPOUTNIK (URSS) 1960 1 er satellite météorologique TIROS 1 (USA) satellite défilant (orbite passant près des pôles 1963

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques.

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. L essor des technologies sociales, mobiles et cloud a créé un monde de données en perpétuelle croissance. Comment tirer le meilleur parti

Plus en détail

iprint Imprimantes en continu jet d encre

iprint Imprimantes en continu jet d encre Solutions Impika Imprimantes en continu jet d encre Basée sur la technologie Impika éprouvée de jet d encre piézoélectrique Goutte à la demande, la gamme a été spécialement conçue pour les applications

Plus en détail

Les fusées Ariane. Par Jennifer MOULLET, 3 3

Les fusées Ariane. Par Jennifer MOULLET, 3 3 Les fusées Ariane Par Jennifer MOULLET, 3 3 Sommaire: I) le contexte A: recommencer après un échec B: de nombreux enjeux internationaux et un grand succès II) présentation des fusées A: Généralités B:

Plus en détail

«La fusée, un rêve devenu réalité après des siècles d'attentes.» DEPLACE Grégoire HELIES Geoffrey COSQUER Julien GUELARD Evan

«La fusée, un rêve devenu réalité après des siècles d'attentes.» DEPLACE Grégoire HELIES Geoffrey COSQUER Julien GUELARD Evan «La fusée, un rêve devenu réalité après des siècles d'attentes.» DEPLACE Grégoire HELIES Geoffrey COSQUER Julien GUELARD Evan SOMMAIRE: I-Histoire II- Mise en relation d'une fusée à eau avec une fusée

Plus en détail

ALPHABUS DOSSIER D INFORMATION. La nouvelle ligne de plateforme pour les satellites de grande puissance. Astrium

ALPHABUS DOSSIER D INFORMATION. La nouvelle ligne de plateforme pour les satellites de grande puissance. Astrium ALPHABUS DOSSIER D INFORMATION La nouvelle ligne de plateforme pour les satellites de grande puissance Astrium Sommaire p. 4 p. 6 p. 8 p. 10 p. 12 p. 14 p. 18 p. 20 ALPHABUS 2 En bref Retour sur un demi-siècle

Plus en détail

La solution intégrale

La solution intégrale La solution intégrale MC Souple Modulaire Abordable MONITOR xl est le seul système de sécurité dont vous aurez besoin. Pourquoi? Parce qu il est conçu pour l expansion et l adaptabilité. Vous pouvez y

Plus en détail

Comment mesure-t-on la masse des planètes?

Comment mesure-t-on la masse des planètes? Comment mesure-t-on la masse des planètes? Evidemment, les planètes ne sont pas mises sur une balance. Ce sont les mathématiques et les lois physiques qui nous permettent de connaître leur masse. Encore

Plus en détail

ITC Fortify DISASTER RECOVERY / NETWORK REDUNDANCY BUSINESS CONTINUITY. GUARANTEED.

ITC Fortify DISASTER RECOVERY / NETWORK REDUNDANCY BUSINESS CONTINUITY. GUARANTEED. IT Fortify DISASTER REOVERY / NETWORK REDUNDANY BUSINESS ONTINUITY. GUARANTEED. IT Fortify IT Fortify A P E R Ç U D E L E N T R E P R I S E A P E R Ç U G É N É R A L E Pendant plus de dix ans, la société

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

Solutions stratégiques d entreprise Pour une entreprise plus performante : Gestion des processus métier grâce à une architecture orientée services

Solutions stratégiques d entreprise Pour une entreprise plus performante : Gestion des processus métier grâce à une architecture orientée services Solutions stratégiques d entreprise Pour une entreprise plus performante : Gestion des processus métier grâce à une architecture orientée services Des gains de productivité qui favorisent l innovation.

Plus en détail

PAPYRUS 20 octobre 2004

PAPYRUS 20 octobre 2004 20 octobre 2004 OU COMMENT ÉCRIRE LA NOUVELLE HISTOIRE DES CHANTIERS En dématérialisant les relations de travail sur les chantiers Eurovia Eurovia réalise chaque année en France plus de 30 000 chantiers

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF 1 SOMMAIRE DU MANUEL UTILISATEUR I. LE POSITIONNEMENT PAR GPS..3 II. INTRODUCTION - GPS HAICOM HI-303MMF... 4 III. COMPOSITION DU PACK GPS...5 IV. INSTALLATION

Plus en détail

Exo-planètes, étoiles et galaxies : progrès de l'observation

Exo-planètes, étoiles et galaxies : progrès de l'observation Exo-planètes, étoiles et galaxies : progrès de l'observation Dernier cours à Paris Mardi 13 Mars 3 cours & séminaires à Nice les 22 et 23 Mars Détails sur www.college-de-france.fr/chaires/chaire11/lise.html

Plus en détail

CÉGEP DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE PLAN DE COURS ASTRONAUTIQUE 203-HKA-03

CÉGEP DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE PLAN DE COURS ASTRONAUTIQUE 203-HKA-03 CÉGEP DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE PLAN DE COURS ASTRONAUTIQUE 203-HKA-03 (3-0-3) - 1 - INTRODUCTION Ce cours de base en astronautique a été conçu pour des étudiants(es) provenant de n'importe

Plus en détail

Automatisation des flux et du stockage palettes au sein d une unité logistique

Automatisation des flux et du stockage palettes au sein d une unité logistique 1 Automatisation des flux et du stockage palettes au sein d une unité logistique Jean-Luc Thomé Anthony Perez BA Systèmes ALSEI 6 novembre 2008 2 Déroulement Création d un hub logistique multimodal : Fer

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

HPT High Power Technology

HPT High Power Technology HPT High Power Technology High Power Technology MM-0008 pour une efficacité optimale Quand la puissance rime avec finesse Jamais les défis dans un monde en évolution permanente comme la microélectronique

Plus en détail

Nuits des Étoiles les vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 août

Nuits des Étoiles les vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 août Observatoire Jean-Marc Becker. contact@aafc.fr 34 Parc de l'observatoire http://aafc.fr 25000 Besançon Tél : 03 81 88 87 88 Lettre d information n 27 Juillet-Août 2013 Nuits des Étoiles les vendredi 9,

Plus en détail

quick 42 QUICK 42 Le banc de redressage polyvalent destiné au traitement de tous les chocs Your safety our mission

quick 42 QUICK 42 Le banc de redressage polyvalent destiné au traitement de tous les chocs Your safety our mission quick 42 FR QUICK 42 Le banc de redressage polyvalent destiné au traitement de tous les chocs Your safety our mission 1 QUICK 42 Quick 42 gagnant sur tous Des solutions durables et valorisantes Dans un

Plus en détail

Stand 7127 www.actintime.be T 02-366-0606

Stand 7127 www.actintime.be T 02-366-0606 Dossier de presse Mocon-Hydromech 2009 Stand 7127 www.actintime.be T 02-366-0606 Moteurs & motoréducteurs DOGA- 12 & 24 Vcc Les moteurs Doga, sont des moteurs à courant continu 12 ou 24 Vcc à aimant permanent

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

Intégration de caloducs dans un équipement spatial

Intégration de caloducs dans un équipement spatial Intégration de caloducs dans un équipement spatial Ing. P. PICCICUTO ISICHt Mons Dans le cadre de l envoi de satellites dans l espace, les puissances thermiques à dissiper par les composants électroniques

Plus en détail

La communication qui évolue avec vous

La communication qui évolue avec vous EGGACOM La communication qui évolue avec vous Centraux téléphoniques et technologie de l information pour les entreprises Mai 2010 Le système Le meilleur accès à la communication de demain L intelligence

Plus en détail

LES DÉBRIS SPATIAUX. Fleurance, le 6 août 2014. Présenté par Sylvain MICHEL (Centre National d'etudes Spatiales, Toulouse)

LES DÉBRIS SPATIAUX. Fleurance, le 6 août 2014. Présenté par Sylvain MICHEL (Centre National d'etudes Spatiales, Toulouse) LES DÉBRIS SPATIAUX Fleurance, le 6 août 2014 Présenté par Sylvain MICHEL (Centre National d'etudes Spatiales, Toulouse) Merci à Fernand ALBY (CNES, Toulouse) et Christophe BONNAL (CNES, Paris) pour leurs

Plus en détail

BAYSSADE Claire BIZON Camille MARIS Prisca

BAYSSADE Claire BIZON Camille MARIS Prisca I.A.E. DE TOULOUSE LE MASTER 2 MRH RENCONTRE ASTRIUM Jeudi 8 janvier 2009 BAYSSADE Claire BIZON Camille MARIS Prisca L AUDITORIUM : PETIT DEJEUNER CONVIVIAL ET SATELLITAIRE 9h30. En charge des visites

Plus en détail

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication c 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 + 0 # = Présentation Module logique Zelio Logic 0 Présentation L offre communication de la gamme Zelio Logic est principalement dédiée à la surveillance ou à la télécommande de machines

Plus en détail

VBL. Whatever the mission, wherever, whenever. www.panhard-defense.fr. Version française

VBL. Whatever the mission, wherever, whenever. www.panhard-defense.fr. Version française VBL Version française Whatever the mission, wherever, whenever www.panhard-defense.fr VBL Le VBL, Véhicule Blindé Léger de 4,3 tonnes, est un blindé capable d emporter jusqu à une tonne de charge utile

Plus en détail

RÉSIDENTIEL COLLECTIF ET TERTIAIRE

RÉSIDENTIEL COLLECTIF ET TERTIAIRE RÉSIDENTIEL COLLECTIF ET TERTIAIRE Production combinée de chaleur et d électricité SOLUTION POUR L INDUSTRIE Récupération de chaleur-rejets thermiques La ligne de produits ENEFCOGEN GREEN est conçue pour

Plus en détail

Aastra MD Evolution» Évoluer à vos côtés

Aastra MD Evolution» Évoluer à vos côtés Aastra MD Evolution» Évoluer à vos côtés Évoluer grâce à la communication En faire plus avec moins de moyens est un défi récurrent pour les petites entreprises. Vous devez pour cela améliorer constamment

Plus en détail

Projet OSAE : Phase 0/A du projet de nanosatellite UnivEarthS-I. Simon Bacholle Julio Rabanal 17 mars 2013

Projet OSAE : Phase 0/A du projet de nanosatellite UnivEarthS-I. Simon Bacholle Julio Rabanal 17 mars 2013 Projet OSAE : Phase 0/A du projet de nanosatellite UnivEarthS-I Simon Bacholle Julio Rabanal 17 mars 2013 1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Contraintes liées au sous-système de télémétrie 3 2.1 contraintes

Plus en détail

ATI Piccolo. Véhicule électrique polyvalent destiné au transport et à la récolte et très efficace pour la culture fruitière. véhicules électriques

ATI Piccolo. Véhicule électrique polyvalent destiné au transport et à la récolte et très efficace pour la culture fruitière. véhicules électriques ATI Piccolo Véhicule électrique polyvalent destiné au transport et à la récolte et très efficace pour la culture fruitière véhicules électriques ATI Piccolo advanced-tech.eu ATI Piccolo Le véhicule électrique

Plus en détail

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite BGAN Accès global voix et données haut débit La référence en communications mobiles par satellite BGAN (Broadband Global Area Network) Effacez les distances BGAN par Inmarsat est le premier service de

Plus en détail

LES LANCEURS SPATIAUX

LES LANCEURS SPATIAUX Texte de la 266 e conférence de l'université de tous les savoirs donnée le 22 septembre 2000. LES LANCEURS SPATIAUX par Hubert CURIEN La conquête de l Espace par l Homme est, sans conteste, l un des plus

Plus en détail

CR 30-Xm. Unité de numérisation CR 30-Xm

CR 30-Xm. Unité de numérisation CR 30-Xm U n i t é d e n u m é r i s at i o n CR 30-Xm 'Solution complète' de mammographie numérique et pour toutes les applications de radiographie générale L unité CR 30-Xm est une unité de radiographie numérisée

Plus en détail

GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL

GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL Février 2008 p. 1/5 Les connexions haut débit par satellite utilisent une technologie de haut niveau. Si le coût de l équipement et de l abonnement mensuel sont souvent les principaux

Plus en détail

Leuze electronic. visionfirebox: Traitement d images industriel avec la technologie FireWire

Leuze electronic. visionfirebox: Traitement d images industriel avec la technologie FireWire Leuze electronic visionfirebox: Traitement d images industriel avec la technologie FireWire Traitement d images flexible, même pour les missions complexes La bonne solution Le principe de base pour choisir

Plus en détail

TRANSMISSION PAR SATELLITES

TRANSMISSION PAR SATELLITES TRANSMISSION PAR SATELLITES 1 HISTORIQUE 1957 : premier satellite. 1962 : premier satellite de télécommunication (Telstar1 d ATT). 1965 : premier satellite géostationnaire (Early-Bird Intelsat1) (240 circuits).

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 02/10/2014 Introduction Depuis plus de 30 ans, Altran anticipe le besoin croissant d innovation technologique dans tous les principaux secteurs

Plus en détail

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R Plateforme d'accès ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE Montage SImple et Rapide Conforme Aux Normes EN 13374 Classe A et EN 12811

Plus en détail

EISENMANN. Préparation de commandes avec convoyeurs électriques

EISENMANN. Préparation de commandes avec convoyeurs électriques EISENMANN Préparation de commandes avec convoyeurs électriques Voici l univers d EISENMANN EISENMANN est l un des fournisseurs leaders mondiaux de systèmes dans les domaines des techniques de traitement

Plus en détail

La nouvelle grande révolution. pure energy

La nouvelle grande révolution. pure energy La nouvelle grande révolution pure energy Scénario mondiale 1998 Protocole de Kyoto Obligation pour 184 Nations les pays Objectif Réduire les émissions de gaz participants: à effet de serre dans le monde.

Plus en détail

DOSSIER : LA GRAVITATION

DOSSIER : LA GRAVITATION DOSSIER : LA GRAVITATION Les planètes Pourquoi les planètes restent-elles autour du Soleil? Le Soleil est situé au centre du système solaire. Huit planètes (Mercure, Vénus Terre, Mars, Jupiter, Saturne,

Plus en détail

Electronique des composants et systèmes

Electronique des composants et systèmes Université Constantine II Electronique des composants et systèmes Cours de L1 - TRONC COMMUN DOMAINE MATHEMATIQUES INFORMATIQUE Université Constantine 2 Le../01/2013 Plan Composants d un ordinateur Carte

Plus en détail

LES RELATIONS INTERNATIONALES (1945-1991) LES DEUX GRANDS

LES RELATIONS INTERNATIONALES (1945-1991) LES DEUX GRANDS LES RELATIONS INTERNATIONALES (1945-1991) LES DEUX GRANDS HTTP://WWW.BASELYNE.NET A AFFRONTEMENT DES DEUX BLOCS Les 2 blocs et les grandes crises, 1960-1975 Explosions ou premiers engins opérationnels

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE DE BESOIN ORDINATEUR DE BORD

SPECIFICATION TECHNIQUE DE BESOIN ORDINATEUR DE BORD 6042014 Edition : 1 Date : 16/04/2014 Révision : 1 Date : 28/05/2014 SPECIFICATION TECHNIQUE DE BESOIN ORDINATEUR DE BORD Préparé par : Colin González Date 16/04/2014 Signature Approuvé par : Pour application

Plus en détail

Equipements mobiles pour essais et contrôles de véhicules

Equipements mobiles pour essais et contrôles de véhicules Equipements mobiles pour essais et contrôles de véhicules pour VL et PL jusqu à une charge d essieu maxi de 18 t Testing & Safety Technology Equipements mobiles pour essais et contrôles professionnels

Plus en détail

Un système universel, économique, automatique et autonome

Un système universel, économique, automatique et autonome Un système universel, économique, automatique et autonome Principe de fonctionnement 1 Une ou plusieurs AGRIBASES sont installées dans les parcelles. Les capteurs y sont branchés 2 3 Les AGRIBASES communiquent,

Plus en détail

>> Performante et compacte >> Simple et polyvalente >> Eau chaude sanitaire 3 ***

>> Performante et compacte >> Simple et polyvalente >> Eau chaude sanitaire 3 *** SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Zena CHAUDIÈRE MURALE GAZ BASSE TEMPÉRATURE EASYLIFE Le confort à budget mini! >> Performante et compacte >> Simple et polyvalente >> Eau chaude sanitaire

Plus en détail

INFOTRON S.A.R.L. 17, RUE AMPERE 91300 MASSY - FRANCE www.infotron.fr

INFOTRON S.A.R.L. 17, RUE AMPERE 91300 MASSY - FRANCE www.infotron.fr INFOTRON S.A.R.L. 17, RUE AMPERE 91300 MASSY - FRANCE www.infotron.fr 1 Société Infotron! Infotron est une société française (Sarl), détenue par le fond privé Remote Reward, spécialisée dans le développement

Plus en détail

Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique

Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique Fondamentaux des caméras thermiques et évolutions Jacques LONNOY, Sagem Défense Sécurité Sagem est le nom commercial de la société Sagem Défense Sécurité

Plus en détail

note n 03/12 L avenir de Vega : quel marché et quels défis pour le nouveau lanceur européen? (12 mars 2012) L u c i a M a r t a Introduction

note n 03/12 L avenir de Vega : quel marché et quels défis pour le nouveau lanceur européen? (12 mars 2012) L u c i a M a r t a Introduction note n 03/12 L u c i a M a r t a Chargée de recherche à la Fondation pour la Recherche Stratégique L avenir de Vega : quel marché et quels défis pour le nouveau lanceur européen? (12 mars 2012) Introduction

Plus en détail

Ballons Quadroline Les ballons nouvelle génération

Ballons Quadroline Les ballons nouvelle génération Ballons Les ballons nouvelle génération Sommaire, les ballons nouvelle génération TARIF > > Ballon tampon simple...140 > > Ballon tampon à stratification...140 > > Ballon tampon avec échangeur solaire...140

Plus en détail

Descriptif technique

Descriptif technique Système radiocommandé de prise de vue aérienne CineCopter I Descriptif technique Drone 8 rotors a motorisation électrique pour la prise de vue aérienne à basse altitude. Opérationnel en moins de 10 minutes,

Plus en détail

Ionospheric and gamma-ray Observations Satellite

Ionospheric and gamma-ray Observations Satellite Ionospheric and gamma-ray Satellite NOTE SUR LE MANAGEMENT DU PROJET IGOSAT (REVUE D'EXIGENCES PRÉLIMINAIRES) Résumé Ce document définit les rôles et liens respectifs de chaque entité et acteurs du projet,

Plus en détail