Small-Satellite Engineering and Applications

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Small-Satellite Engineering and Applications"

Transcription

1 Amandine DENIS Satellite Engineering Mai 2008

2 Aperçu de la présentation 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions + pour/contre 2

3 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.1. Nécessairement petits : Spoutnik-1 : 83,6 kg (1957, URSS) Explorer-1 : 13,97 kg (1958) Vanguard-1 : 1,47 kg (1958) TIROS 1 : 120 kg (1960) Alouette-1 : 145 kg (1962, Canada) Telstar-1 : 171 kg (1962) A-1 «Astérix» : 42 kg (1965, France) 3

4 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.2. Besoins d espace de fonctionnalités de puissance volume masse budget mais limitations : Capacités des lanceurs Coût Technologies 4

5 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.3. Changements politiques Satellites : + gros + chers - nombreux Accès à l espace difficile 5

6 1. De Spoutnik aux CubeSats s et 80 s : VLSI (Very Large Scale Integration) 1 ers micro-satellites Surrey (SSTL) : UoSAT-1 (OSCAR 9) UoSAT-2 (OSCAT 11) 6

7 1. De Spoutnik aux CubeSats s : «Smaller, faster, cheaper!» NASA : programme SMEX (Small Explorer) lancements fréquents recherches scientifiques kg ~ $

8 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.6. Les années 2000 : émergence des CubeSats 8

9 1. De Spoutnik aux CubeSats 1.7. OSCAR s, les précurseurs Orbiting Satellite Carrying Amateur Radio Dès 1961 (OSCAR-1, 4,5 kg)! Plus de 70 à ce jour! UoSAT-OSCAR-9 (1981) 9

10 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 10

11 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Classification Classe «Grands» «Petits» Mini- Micro- Nano- Pico- Masse (kg) > < 1 Coût (M ) > ,3-9 0,13 1,3 < 0,13 11

12 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Philosophie de conception Particularités : Échéances rapides (12 18 mois) Faible coût Compromis concernant les résultats : 80% des capacités 20% du coût Composants COTS Technologies de pointe, peu de «flight heritage» Nécessité de concevoir autrement! 12

13 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Philosophie de conception Nécessité de concevoir autrement! gestion du risque (>< réduction du risque) règles de bonnes pratiques test au niveau systèmes marges Keep It Simple! redondances gestion de projet efficace Petites compagnies ou équipes de recherche : + souples, + réactives,... 13

14 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Composants COTS «Commercial Off The Shelf» Largement employés, typiques des petits satellites Composants conçus sur mesure ou qualifiés spatial Gain de temps Gain d argent À utiliser avec précautions! 14

15 2. Caractéristiques-clés des petits satellites Composants COTS Vide Plastic dégazage NON ou encapsulation Thermique 0-70 contrôle thermique (passif) + tests Radiations Single Events Effects» Single-Event Upset» Single-Event Latch-up Total Dose Effects Sollicitations mécaniques 15

16 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 16

17 3. Plates-formes développées par le SSTL Micro-satellites Début 80 s : structure conventionnelle autour d une colonne de propulsion centrale Fin 80 s : design modulaire modules (électroniques) empilés 17

18 3. Plates-formes développées par le SSTL Micro-satellites ~ 10kg - 5 modules empilés - structure cubique - panneaux solaires sur les 6 faces - ADCS passif (aimants permanents) - antennes ~omnidirectionnelles ~ 50 kg - 4 panneaux solaires (~35W chacun) - stabilisation par gradient de gravité - amortissement électromagnétique actif - roues d inertie ~ 100kg x 600 x 500 mm - + grands panneaux solaires - emplacements pour charge utiles externes et interne, flexible - ADCS 3axes complet <

19 3. Plates-formes développées par le SSTL Mini-satellites Début 90 s : mini-satellites «classiques» quelques dizaines M $ fin 90 s : mêmes principes que micro-sats 6 M (~12M$) masse totale < 400 kg payload : 150 kg 1,2 m Ø X 1 m ADCS 3 axes (0,1 ) 300 W (moyenne) 1000W (pic) 19

20 3. Plates-formes développées par le SSTL Nano-satellites Vif intérêt militaire (USA) Programmes de recherche stimulés dans les universités (Standford, Quelques exemples fin 90 s (SPUTNIK-40, TUBSAT, ) Surtout années : 6 pico-sats (~ g) déployés depuis le micro-sat OPAL 2000 : SNAP-1 - Conçu en 9 mois - 6,5 kg - propulsion à gaz froid (butane) - Machine Vison System (4 CMOS) inspection de satellites en orbite 20

21 3. Plates-formes développées par le SSTL 21

22 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 22

23 4. Opportunités de lancement lancement bon marché : indispensable au concept de petit satellite! solution : charge utile secondaire («piggy-back») au début, lancements offerts par les USA ou l URSS mais rares et imprévisibles 1988 : ASAP (Ariane Structure for Auxiliary Payloads) - Commercial - microsatellites (~50kg) - LEO et GTO lanceurs russes (Tsyklon, Zenit, Cosmos) ICBM (missiles balistiques intercontinentaux) DNEPR (10 lancements, 9 ok) PSLV (Inde) 23

24 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 24

25 5. Opérations en orbite Temps de passage très court (~1h/jour) Grande autonomie du satellite (quantité de software à bord >> satellite conventionnel) Station sol compacte et bon marché : - PCs - automatisée 25

26 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 26

27 6. Applications Télécommunications LEO : + + proches - de pertes délais + courts Grands Doppler Variations de la liaison Interactions entre satellites - Internet : Armée américaine (dès 1985) SSTL : pour équipes médicales dans le Tiers-Monde 27

28 6. Applications Applications scientifiques Développement rapide Bon marché Petites missions précises Test de concepts avant une mission de grande envergure Opportunités pour jeunes scientifiques/ingénieurs 28

29 6. Applications Applications technologiques Faible coût Développement rapide Risques acceptables Moyen rapide de tester de nouvelles technologies en orbite 29

30 6. Applications Observation de la Terre Micro-satellites CCD µ-processeurs «révolution» de la télédétection : satellites + nombreux temps de revisite + court 30

31 6. Applications Applications militaires Facteur principal du développement des petits satellites Compromis entre approche militaire et approche «cost-effective» Confidentialité des projets 31

32 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 32

33 7. Pico-satellites Miniaturisation : Multimédia (ordinateurs, GSM, caméra digitales, ) Électronique (systèmes mono-puce) MEMS Production à la chaîne de minuscules satellites sophistiqués lancés par milliers? 33

34 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités de lancement 5. Opérations en orbite 6. Applications 7. Pico-satellites 8. Conclusions 34

35 8. Conclusions Satellites radio-amateurs + COTS = concept de microsatellites «modernes» 90 s : commercialisation Plus large accès à l Espace Petit bon marché - Faster, better cheaper - Petit(e)s groupes/compagnies Philosophie globale Miniaturisation, MEMS Évolution future? 35

Les nanosatellites : pourquoi, quand, quoi, qui et où? Alfred Ng Agence spatiale canadienne

Les nanosatellites : pourquoi, quand, quoi, qui et où? Alfred Ng Agence spatiale canadienne Les nanosatellites : pourquoi, quand, quoi, qui et où? Alfred Ng Agence spatiale canadienne Aperçu Qu est est-ce qu un un nanosatellite? Pourquoi utiliser des nanosatellites? Quand cela a-t-il a commencé?

Plus en détail

Atelier INTENS E.Nuss, pour le comité d'organisation. eric.nuss@univ-montp2.fr LUPM

Atelier INTENS E.Nuss, pour le comité d'organisation. eric.nuss@univ-montp2.fr LUPM Atelier INTENS E.Nuss, pour le comité d'organisation eric.nuss@univ-montp2.fr LUPM Historique Septembre 2012 : Master "Espace et Application", Université franco-vietnamienne des Sciences et Technologies

Plus en détail

Les nanosatellites, vecteurs d'expérimenta6on: avantages et limites actuelles

Les nanosatellites, vecteurs d'expérimenta6on: avantages et limites actuelles Les nanosatellites, vecteurs d'expérimenta6on: avantages et limites actuelles V.Ponsa 14/11/2013 (Pr.L.Dusseau) 1/25 Sommaire 1)Un cubesat, c est quoi? 2)Un cubesat, pour qui? 3)Un cubesat, pour quoi faire?

Plus en détail

OGMS- SA CubeSat QB50 Project. Master 2 OSAE, Master 2 SGE Master 2 Electronique UPEC IUT Génie Electrique UPEC

OGMS- SA CubeSat QB50 Project. Master 2 OSAE, Master 2 SGE Master 2 Electronique UPEC IUT Génie Electrique UPEC OGMS- SA CubeSat QB50 Project Master 2 OSAE, Master 2 SGE Master 2 Electronique UPEC IUT Génie Electrique UPEC QB50 CubeSat : Projet Etudiants ObjecEf du projet CubeSat : Développer un pico- satellite

Plus en détail

European Space Laboratory

European Space Laboratory European Space Laboratory LA MISSION DE COLUMBUS Columbus est la principale contribution de l'agence Spatiale Européenne au projet de l'international Space Station conçu conjointement entre la NASA (USA),

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

Characterizing the Ionosphere with a Radio receiver on a CUbe Sat

Characterizing the Ionosphere with a Radio receiver on a CUbe Sat Characterizing the Ionosphere with a Radio receiver on a CUbe Sat Bref historique du projet CIRCUS Janvier 2013 : Démarrage de la collaboraeon LESIA / Telecom- ParisTech sur le développement du récepteur

Plus en détail

la population d objets autour de la Terre les solutions potentielles et la réglementation la population d objets autour de la Terre

la population d objets autour de la Terre les solutions potentielles et la réglementation la population d objets autour de la Terre 1 LES DEBRIS SPATIAUX F.ALBY (CNES-Toulouse) la population d objets autour de la Terre les risques en orbite et au sol les solutions potentielles et la réglementation ORDIMIP 31 mars 2011 1 la population

Plus en détail

1DQRVDWHOOLWH 0LFURVDWHOOLWHIRU,QVSHFWLRQLQ6SDFH. Cahier des charges, Définition & Motivations Système & sous-systèmes.

1DQRVDWHOOLWH 0LFURVDWHOOLWHIRU,QVSHFWLRQLQ6SDFH. Cahier des charges, Définition & Motivations Système & sous-systèmes. 0LFURVDWHOOLWHIRU,QVSHFWLRQLQ6SDFH 1DQRVDWHOOLWH Cahier des charges, Définition & Motivations Système & sous-systèmes GNC Propulsion Environnement Température & Pression Champs magnétiques & Radiations

Plus en détail

Environnement Architecture de controle. Décisions

Environnement Architecture de controle. Décisions Chapitre 1 Introduction 1.1 Robot Mobile Il existe diverses définitions du terme robot, mais elles tournent en général autour de celle-ci : Un robot est une machine équipée de capacités de perception,

Plus en détail

Dr. R. Pierre Martin University of Hawaii (Hilo)

Dr. R. Pierre Martin University of Hawaii (Hilo) Dr. R. Pierre Martin University of Hawaii (Hilo) L ESPACE AU QUOTIDIEN ESPACE: LES DÉBUTS Sputnik 1: 1957 (URSS) Explorer 1: 1958 (USA) Alouette 1: 1962 (CANADA) TELSTAR 1: Premier satellite de communication

Plus en détail

Documentation Matrox Imaging

Documentation Matrox Imaging Sommaire Dans le domaine de la vision industrielle et des systèmes d inspection optique automatisés, les caméras intelligentes obtiennent beaucoup d attention. En fait, elles sont souvent présentées à

Plus en détail

!! Compte(rendu!de!l atelier! «!Quels!débouchés!scientifiques!pour!les!nanosatellites!?!»!

!! Compte(rendu!de!l atelier! «!Quels!débouchés!scientifiques!pour!les!nanosatellites!?!»! !! Compte(rendu!de!l atelier! «!Quels!débouchés!scientifiques!pour!les!nanosatellites!?!»! Meudon25*26novembre2013 http://nanosats.sciencesconf.org L atelier«"quels"débouchés"scientifiques"pour"les"nanosatellites"?"»aréunipendant2jours

Plus en détail

Les Télécommunications

Les Télécommunications Les Télécommunications HISTORIQUE DES TELECOMMUNICATIONS Depuis la nuit des temps, l'homme cherche à transmettre ses connaissances, son vécu à travers différentes méthodes. Dans les premiers millénaires,

Plus en détail

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE COMPLEMENTS D INFORMATION Les différentes orbites terrestres La variété des missions spatiales dédiées aux satellites exige l utilisation de nombreuses

Plus en détail

ITC Fortify DISASTER RECOVERY / NETWORK REDUNDANCY BUSINESS CONTINUITY. GUARANTEED.

ITC Fortify DISASTER RECOVERY / NETWORK REDUNDANCY BUSINESS CONTINUITY. GUARANTEED. IT Fortify DISASTER REOVERY / NETWORK REDUNDANY BUSINESS ONTINUITY. GUARANTEED. IT Fortify IT Fortify A P E R Ç U D E L E N T R E P R I S E A P E R Ç U G É N É R A L E Pendant plus de dix ans, la société

Plus en détail

Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie

Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie FEDERATION INTERNATIONALE DE PHILATELIE SECTION FOR ASTROPHILATELY Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie Article 1 : Exposition en compétition Principe fondamental (réf. GREV

Plus en détail

Les modèles réduits solaires

Les modèles réduits solaires Les modèles réduits solaires La course de modèles réduits solaires comporte des épreuves d endurance et de pilotage. L occasion pour les jeunes de s impliquer dans un travail collectif tout au long de

Plus en détail

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011 Les énergies renouvelables Mardi 27 septembre 2011 Introduction La climatisation aujourd hui implique : une surconsommation énergétique des problèmes de production et d acheminement de l énergie électrique

Plus en détail

Projet du Centre d Affaires de l aéroport de Mayotte. 12 octobre 2015

Projet du Centre d Affaires de l aéroport de Mayotte. 12 octobre 2015 Projet du Centre d Affaires de l aéroport de Mayotte 12 octobre 2015 Sommaire 1. 1 Présentation SNC Lavalin O&M 2. 2 Développement immobilier SNC Lavalin Aéroports 3. 3 Contexte du projet 4. 4 Situation

Plus en détail

HPT High Power Technology

HPT High Power Technology HPT High Power Technology High Power Technology MM-0008 pour une efficacité optimale Quand la puissance rime avec finesse Jamais les défis dans un monde en évolution permanente comme la microélectronique

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise MOBILITÉ : ACCOMPAGNEZ L OUVERTURE DE VOTRE SI

Transformation IT de l entreprise MOBILITÉ : ACCOMPAGNEZ L OUVERTURE DE VOTRE SI Transformation IT de l entreprise MOBILITÉ : ACCOMPAGNEZ L OUVERTURE DE VOTRE SI Q ue ce soit avec leurs clients ou leurs partenaires, les entreprises ont commencé à ouvrir leur système d information.

Plus en détail

Ariane 6 Une nouvelle dynamique. Alain Charmeau PDG d Airbus Safran Launchers 23 novembre 2015

Ariane 6 Une nouvelle dynamique. Alain Charmeau PDG d Airbus Safran Launchers 23 novembre 2015 Ariane 6 Une nouvelle dynamique Alain Charmeau PDG d Airbus Safran Launchers 23 novembre 2015 1 Ariane Un peu d histoire 2 Ariane 5 commence dans les années 80, enfant de la guerre froide 1980 3 1985 Ariane

Plus en détail

Qui sommes nous? L équipe chargée de la gestion. Last Mile Keeper

Qui sommes nous? L équipe chargée de la gestion. Last Mile Keeper Last Mile Keeper Last Mile Keeper Qui sommes nous? Nous sommes une société de service global s occupant de technologie de l information (IT), au sens le plus large, et cherchant à développer des technologies

Plus en détail

CR 30-Xm. Unité de numérisation CR 30-Xm

CR 30-Xm. Unité de numérisation CR 30-Xm U n i t é d e n u m é r i s at i o n CR 30-Xm 'Solution complète' de mammographie numérique et pour toutes les applications de radiographie générale L unité CR 30-Xm est une unité de radiographie numérisée

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

PRESENTATION EYE-SAT

PRESENTATION EYE-SAT PRESENTATION EYE-SAT OBJECTIFS DE LA MISSION OBJECTIFS SCIENTIFIQUES La lumière zodiacale 3 n La lumière zodiacale, c est quoi? n n Ø Faible lumière qui correspond à la diffusion de la lumière solaire

Plus en détail

Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance

Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance TÉLÉSURVEILLANCE CONTRÔLE D ACCÈS SURVEILLANCE VIDÉO DÉTECTION D INTRUSION PROTECTION DES PERSONNES ET CONTRE L INCENDIE SOLUTIONS COMMERCIALES Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance Vous

Plus en détail

Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance

Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance TÉLÉSURVEILLANCE CONTRÔLE D ACCÈS SURVEILLANCE VIDÉO DÉTECTION D INTRUSION PROTECTION DES PERSONNES ET CONTRE L INCENDIE SOLUTIONS COMMERCIALES Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance

Plus en détail

ISIO 200. Terminal d entrées / Sorties Binaires (I/O) avec interface GOOSE CEI 61850

ISIO 200. Terminal d entrées / Sorties Binaires (I/O) avec interface GOOSE CEI 61850 ISIO 200 Terminal d entrées / Sorties Binaires (I/O) avec interface GOOSE CEI 61850 Compact et simple ISIO 200 Vos E/S binaires là où vous en avez besoin L ISIO 200 est un terminal d E/S binaires simple

Plus en détail

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA Étude Total Economic Impact réalisée par Forrester Pour SAP Directrice du projet : Shaheen Parks Avril 2014 Analyse des coûts projetés de SAP HANA Économies réalisables en migrant vers SAP HANA Synthèse

Plus en détail

SWISS SPACE SYSTEMS. Swiss Space Systems Holding SA 1

SWISS SPACE SYSTEMS. Swiss Space Systems Holding SA 1 SWISS SPACE SYSTEMS Swiss Space Systems Holding SA 1 QUI SOMMES-NOUS? Swiss Space Systems Holding SA 2 S3 HOLDING SA Profil des employés CFC Bacalaureate Pilot licence HES BSc PhD 70 personnes 75% BSc

Plus en détail

Dosimétrie en vol (avions de ligne): REX et perspectives frequent flyers

Dosimétrie en vol (avions de ligne): REX et perspectives frequent flyers 14 ème journée du réseau des acteurs en radioprotection Midi-Pyrénées Dosimétrie en vol (avions de ligne): REX et perspectives frequent flyers Françoise BEZERRA 28 Novembre 2014 Institut Universitaire

Plus en détail

Présentation de VOLTALIS

Présentation de VOLTALIS Présentation de VOLTALIS La production d effacement diffus Production électrique renouvelable Ecologique, sociale et rentable 1 Le métier de Voltalis La production d effacement diffus Réduire en temps

Plus en détail

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs Le Cloud-Computing Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs 1 Définition Le Cloud Computing, littéralement l informatique en nuage, est un concept qui consiste à déporter sur des ordinateurs distants

Plus en détail

Robusta : un satellite réalisé par des étudiants Des picosatellites pour promouvoir l éducation spatiale

Robusta : un satellite réalisé par des étudiants Des picosatellites pour promouvoir l éducation spatiale Robusta : un satellite réalisé par des étudiants Des picosatellites pour promouvoir l éducation spatiale Frederic Giamarchi (France) La France est connue pour sa participation importante dans le programme

Plus en détail

APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS. D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite

APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS. D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite Appareils de soudage de contacts pour l industrie des circuits imprimés Modules de processus à

Plus en détail

LES DEBRIS SPATIAUX. F.Alby. Situation en orbite et risques Actions nécessaires Loi sur les Operations Spatiales

LES DEBRIS SPATIAUX. F.Alby. Situation en orbite et risques Actions nécessaires Loi sur les Operations Spatiales LES DEBRIS SPATIAUX F.Alby Situation en orbite et risques Actions nécessaires Loi sur les Operations Spatiales SITUATION EN ORBITE depuis 1957: environ 5000 lancements plus de 220 fragmentations en orbite

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

Mieux sur la route sur toute la ligne. Le package d efficacité DIWA

Mieux sur la route sur toute la ligne. Le package d efficacité DIWA Mieux sur la route sur toute la ligne. Le package d efficacité DIWA 1 Economiser le carburant. Réduire les émissions. Augmenter la disponibilité. Baisse des consommations de carburant, réduire la complexité,

Plus en détail

Systèmes embarqués et vision artificielle

Systèmes embarqués et vision artificielle Systèmes embarqués et vision artificielle Profil de la société Société High-Tech indépendante fondée en 2004 Notre vocation : Elaborer les meilleures solutions techniques, Proposer une gamme complète de

Plus en détail

Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient

Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient Améliorer la sécurité des patients. Maintenir la traçabilité. Réduire les déchets sanguins. Solutions de gestion du sang et de transfusion

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Document de Présentation Dakar, le 12 Novembre 2014 Présentation faite par Jean Louis PORTELLA Copyright VIZEUM M.C 1 L innovation

Plus en détail

Logiciels de gestion I Informatique en nuage I Service à la clientèle www.maestro.ca

Logiciels de gestion I Informatique en nuage I Service à la clientèle www.maestro.ca LA PUISSANCE DE LA SIMPLICITÉ Logiciels de gestion I Informatique en nuage I Service à la clientèle www.maestro.ca maestro Logiciel de comptabilité et de gestion pour l industrie de la construction. maestroconnect

Plus en détail

SOYOUZ. en Guyane ÉQUIVALENCES CMYK. CNES CNE_10_3852_LogoTerre CMYK_FondFoncé_Baseline 01/03/2011 DÉGRADÉ CMYK RÉSERVE BLANCHE M 70% Y 100%

SOYOUZ. en Guyane ÉQUIVALENCES CMYK. CNES CNE_10_3852_LogoTerre CMYK_FondFoncé_Baseline 01/03/2011 DÉGRADÉ CMYK RÉSERVE BLANCHE M 70% Y 100% CNES CNE_10_3852_LogoTerre CMYK_FondFoncé_Baseline 01/03/2011 de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87 renoir.com hier est un document d exécution créé sur trator version

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Jean Bouchard, directeur général Direction générale du financement et de l équipement 28 mai 2004 Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Séminaire de l OCDE-PEB Plan de la présentation 1. Tendances

Plus en détail

compact et autonome L enregistreur transmetteur de données

compact et autonome L enregistreur transmetteur de données L enregistreur transmetteur de données compact et autonome Acquisition performante des informations issues des capteurs ou des actionneurs. Jusqu à 1500 informations simultanées... Enregistrements horodatés

Plus en détail

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès David Coudert Joanna Mouliérac, Frédéric Giroire MASCOTTE I3S (CNRS/Université Nice Sophia-Antipolis) INRIA Sophia-Antipolis Méditerranée 1 Contexte

Plus en détail

IPTV UNE NOUVELLE DIMENSION DE SERVICE ET DE DIVERTISSEMENT INTERACTIF SOLUTIONS. Films. Internet. Musique. Radio. Téléphonie. Service en chambre

IPTV UNE NOUVELLE DIMENSION DE SERVICE ET DE DIVERTISSEMENT INTERACTIF SOLUTIONS. Films. Internet. Musique. Radio. Téléphonie. Service en chambre UNE NOUVELLE DIMENSION DE SERVICE ET DE DIVERTISSEMENT INTERACTIF IPTV SOLUTIONS TV Films Internet Musique Radio Téléphonie Service en chambre Affíchage dynamique SOLUTIONS IP DE COMMUNICATIOS ADAPTÉES

Plus en détail

La manutention flexible par Loadhog

La manutention flexible par Loadhog La manutention flexible par Loadhog HogBox est un container unique de la taille d une demi palette 1200*1000. La hogbox est le seul container de cette taille à être emboîtable et muni d une fermeture «crocodile».

Plus en détail

Stand 7127 www.actintime.be T 02-366-0606

Stand 7127 www.actintime.be T 02-366-0606 Dossier de presse Mocon-Hydromech 2009 Stand 7127 www.actintime.be T 02-366-0606 Moteurs & motoréducteurs DOGA- 12 & 24 Vcc Les moteurs Doga, sont des moteurs à courant continu 12 ou 24 Vcc à aimant permanent

Plus en détail

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie Solutions didactiques Énergies renouvelables & gestion de l énergie Présentation Objectifs La filière des économies d énergies et des énergies renouvelables se met en place. Les entreprises et collectivités

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

Hive. système d aménagement modulaire et flexible

Hive. système d aménagement modulaire et flexible Hive. système d aménagement modulaire et flexible 1 espace de travail fluide AMÉNAGEMENT FLEXIBLE DES UTILISATEURS PRODUCTIFS Depuis plus de 20 ans, connection développe et améliore des solutions afin

Plus en détail

Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? 06-11-2013. Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum

Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? 06-11-2013. Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum Pacot Pierre-Emmanuel, M&R Engineering Agenda Exigences passives en rénovation

Plus en détail

Chaîne numérique de conception et de prototypage de cartes électroniques

Chaîne numérique de conception et de prototypage de cartes électroniques Chaîne numérique de conception et de prototypage de cartes électroniques L ambition du projet Le département Génie Electrique se doit d offrir aux étudiants une formation de qualité en parfaite adéquation

Plus en détail

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur.

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur. La ventilation en rénovation r : Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur Octobre 2010 Introduction Il s agit de présenter ici le point de vue d un maître

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

De nouvelles plateformes technologiques pour les CLOM.

De nouvelles plateformes technologiques pour les CLOM. De nouvelles plateformes technologiques pour les CLOM. Pourquoi? Comment? Claude Coulombe consultant - doctorant TÉLUQ Plusieurs initiatives et technologies Critère 1 - Pour quoi faire? Simple vitrine

Plus en détail

Quelque soit l environnement Nous vous accompagnons

Quelque soit l environnement Nous vous accompagnons Quelque soit l environnement Nous vous accompagnons Email: customer@xxilab.comm Tel: +33 (0)6 72 39 08 09 Web: http//ww.xxilab.com XXI-Lab XXI-Lab est une société d'ingénierie et d'études techniques spécialiste

Plus en détail

Performance et valorisation RH

Performance et valorisation RH Performance et valorisation RH Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. 1 La fonction «Ressources

Plus en détail

FUNDDIRECT D ADP CAPITALISEZ SUR VOTRE INVESTISSEMENT

FUNDDIRECT D ADP CAPITALISEZ SUR VOTRE INVESTISSEMENT FundDirectMD > Une solution souple et efficace de gestion des transferts de fonds qui complète les fonctions de votre progiciel de gestion intégré ou de votre solution maison de traitement de la paie.

Plus en détail

6. Des objets bien conçus

6. Des objets bien conçus Conception objet en Java avec BlueJ une approche interactive 6. Des objets bien conçus David J. Barnes, Michael Kölling version française: Patrice Moreaux Rédigé avec 1.0 Conception objet en Java avec

Plus en détail

Meilleures pratiques pour la gestion et la maintenance d un système de test

Meilleures pratiques pour la gestion et la maintenance d un système de test Meilleures pratiques pour la gestion et la maintenance d un système de test N avez-vous jamais dit? Mon système ne doit pas tomber en panne Je ne peux me permettre aucun temps mort dans la production Est-ce

Plus en détail

COMMUNICATION & PRODUCTION DE CONTENU

COMMUNICATION & PRODUCTION DE CONTENU COMMUNICATION & PRODUCTION DE CONTENU qui? Ralph W. Emerson une agence conseil en communication et production de contenus awb éditions est une agence conseil spécialisée dans la communication institutionnelle

Plus en détail

SEMINAIRE DE PROSPECTIVE SCIENTIFIQUE 2014 APPEL A IDEES

SEMINAIRE DE PROSPECTIVE SCIENTIFIQUE 2014 APPEL A IDEES SEMINAIRE DE PROSPECTIVE SCIENTIFIQUE 2014 APPEL A IDEES Afin de définir avec la communauté scientifique nationale les orientations à moyen terme des programmes scientifiques spatiaux français, le CNES

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse.

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. A B C 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. 1. Quel est l argument de tous ces documents? 4. Helios est un film L espace traditionnel La Terre en relief Les avions en noir et blanc 2. Dans

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

La solution intégrale

La solution intégrale La solution intégrale MC Souple Modulaire Abordable MONITOR xl est le seul système de sécurité dont vous aurez besoin. Pourquoi? Parce qu il est conçu pour l expansion et l adaptabilité. Vous pouvez y

Plus en détail

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception?

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception? CONNAISSANCES / Historique et géographie des solutions techniques (doc.1/3) 4EVOT-Ci1 / Associer l utilisation d un objet technique à une époque, à une région du globe. Les évolutions des objets techniques

Plus en détail

CHAPITRE 6. Capteurs intelligents

CHAPITRE 6. Capteurs intelligents CHAPITRE 6 Capteurs intelligents Gwenaëlle TOULMINET asi 2002-2003 1 Introduction Développement industriel nécessite une instrumentation coûteuse Maîtrise des procédés de fabrication. Maîtrise de la qualité

Plus en détail

Radiorelève des compteurs d eau et d énergie thermique

Radiorelève des compteurs d eau et d énergie thermique Radiorelève des compteurs d eau et d énergie thermique Une solution complète et modulaire. < Modularité < Simplicité d installation < Adaptée aux environnements difficiles < Fonctions évoluées Afin de

Plus en détail

Rittal Mini-salle informatique Coffres-forts modulaires

Rittal Mini-salle informatique Coffres-forts modulaires Rittal Mini-salle informatique Coffres-forts modulaires Atouts puissants pour sécurité maximale Les acquis garants de votre tranquilité : Efficience énergétique de la climatisation grâce au refroidissement

Plus en détail

Manuel d utilisation. JDC ELECTRONIC SA Rue des Uttins 40 CH-1400 Yverdon Switzerland. www.jdc.ch info@jdc.ch P: +41 24 445 21 21 F: +41 24 445 21 23

Manuel d utilisation. JDC ELECTRONIC SA Rue des Uttins 40 CH-1400 Yverdon Switzerland. www.jdc.ch info@jdc.ch P: +41 24 445 21 21 F: +41 24 445 21 23 Manuel d utilisation JDC ELECTRONIC SA Rue des Uttins 40 CH-400 Yverdon Switzerland www.jdc.ch info@jdc.ch P: +4 4 445 F: +4 4 445 Index Français F Présentation Matériel...4 Garantie...4 Fonctionnement

Plus en détail

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus CHAPITRE UN EXEMPLES DE FORMATIONS EN LIGNE En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus pratique que les autres méthodes, l apprentissage en ligne est aujourd hui en train de transformer

Plus en détail

Composants commerciaux organisation, exigences, expérience

Composants commerciaux organisation, exigences, expérience 1 CCT 5; 15; 18 Atelier Composants commerciaux pour l'informatique embarquée Composants commerciaux organisation, exigences, expérience Philippe LAY CNES DTS/AQ/QCP/PR Direction des Techniques Spatiales

Plus en détail

Plate-forme de formation ouverte et à distance du CTEU de Lille 3

Plate-forme de formation ouverte et à distance du CTEU de Lille 3 Plate-forme de formation ouverte et à distance du CTEU de Lille 3 Des choix technologiques et pédagogiques sous l angle des apprentissages F. Fenouillet & M. Déro Directeur Sciences de l Éducation Apprentissage

Plus en détail

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité SAGE CRM EXPRESS La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité Titre de la rubrique Pourquoi un logiciel de Gestion de la Relation Client? Découvrir

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Le projet «Planet Solar Deepwater»

Le projet «Planet Solar Deepwater» Le projet «Planet Solar Deepwater» Martin Beniston Institut des Sciences de l Environnement Université de Genève Martin.Beniston@unige.ch Caractéristiques du bateau Le bateau solaire suisse, Tûranor Planet

Plus en détail

Convention d Affaires de l Electronique et des Systèmes Embarqués

Convention d Affaires de l Electronique et des Systèmes Embarqués Les 27, 28 et 29 Janvier 2016 Centre des Congrès Pierre Baudis Convention d Affaires de l Electronique et des Systèmes Embarqués DOSSIER DE PARTICIPATION Donneurs d Ordres Votre Participation comprend

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Outils de planification et gestion pour datacentres

Outils de planification et gestion pour datacentres ACT-MG-v2 Outils de planification et gestion pour datacentres Alain BIDAUD - CRIHAN TutoJRES 17 Outils de planification et gestion Agenda Pourquoi planifier? l écosystème du datacentre Les outils DCIM

Plus en détail

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard Conserver un client coûte 5 X moins cher que d en acquérir un nouveau Diapositive 3 Constat Les clients évoluent Moins fidèles, moins d attachement

Plus en détail

Rym KAMOUN / Sonia GANNAR ISET RADES/TUNISIE

Rym KAMOUN / Sonia GANNAR ISET RADES/TUNISIE Rym KAMOUN / Sonia GANNAR ISET RADES/TUNISIE MISE EN PLACE D UNE PLATEFORME PEDAGOGIQUE POUR UNE MEILLEURE QUALITE D APPRENTISSAGE CAS DU MASTER PROFESSIONNEL CO-CONSTRUIT «COMMERCE ET DISTRIBUTION» DE

Plus en détail

Gèle-tube. professionnel

Gèle-tube. professionnel Gèle-tube Modèles : GT280/GT280B/GT420/GT610 FAMILLE : OUTILLAGE Gèle-tube professionnel Un produit à forte valeur ajoutée Le gèle-tube VIF est facile d emploi. Connectez tout simplement de part et d autres

Plus en détail

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc TIBCO PM iprocess Suite «TIBCO est le seul fournisseur capable de prendre en charge l éventail complet des processus orientés systèmes et humains.» The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management

Plus en détail

TO-PASS Solutions de télégestion modulables. des dispositifs de signalisation de défaillance aux API de télécontrôle intelligents.

TO-PASS Solutions de télégestion modulables. des dispositifs de signalisation de défaillance aux API de télécontrôle intelligents. TOPASS Solutions de télégestion modulables des dispositifs de signalisation de défaillance aux API de télécontrôle intelligents. TOPASS des dispositifs de signalisation de défaillance aux API de télécontrôle

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Notre. GÉNIE Location de personnel

Notre. GÉNIE Location de personnel Notre GÉNIE Location de personnel VOLCANIK, EN BREF Volcanik Marketing, un département marketing complet pour les PME du Québec. Volcanik propose une toute nouvelle approche marketing : le Génie Marketing.

Plus en détail

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS Charges non linéaires BUT : - Observer le courant i ( t ) absorbé par différentes charges non linéaires alimentées par une tension monophasée 230 V / 50 Hz - Relever le Taux de distorsion harmonique du

Plus en détail

Content & Document Management IDC Conference 2007

Content & Document Management IDC Conference 2007 Content & Document Management IDC Conference 2007 L enjeu de l information non structurée pour l entreprise Cas SCOR : L Intelligence Economique, levier de compétitivité Régis Delayat SCOR, DSI Groupe

Plus en détail

PLICSMOBILE : Transmission sans fil via le réseau mobile

PLICSMOBILE : Transmission sans fil via le réseau mobile PLICSMOBILE : Transmission sans fil via le réseau mobile Transmission sans fil via le réseau mobile simple et sûre Les besoins en technologies de transmission sans fil augmentent avec les besoins en flexibilité,

Plus en détail

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Présentée par Yun LIU 06/2010 Introduction PLAN Présentation de l'e-crm Les principaux

Plus en détail