Un accueil de qualité :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un accueil de qualité :"

Transcription

1 Un accueil de qualité : Mercredi 08 Juin 2011, dans l après-midi, notre classe de 3 ème de Découverte Professionnelle s est rendue sur le site de THALES ALENIA SPACE à CANNES LA BOCCA. Nous étions accompagnés de Monsieur GIOANNI, notre professeur principal et de Madame SCOPELLITI, la Conseillère d Orientation Psychologue du lycée. Dominique BERNARD, responsable Alternance/Stage/Intérim au service Emploi, secondée par Géraldine CARRE, nous ont accueillis à l entrée principale. Le site étant classé «Secret Défense», nous avons dû échanger nos pièces d identité contre des badges nominatifs. Elles nous ont ensuite guidés dans une salle de conférence où Eric GENDRE, Responsable du département Assemblage Intégration Test (A.I.T), nous a présenté et expliqué le service dans lequel sont managés de nombreux techniciens et ingénieurs. Page 1 / 7

2 1 / A quoi sert un satellite? De par sa position en altitude dans le ciel, le satellite permet de recueillir et de retransmettre des informations variées et multiples, comme par exemple : * le satellite de télécommunications sert à relayer des émissions de télévision, de téléphone, et «arrose» un grand nombre d abonnés. Comme il tourne en même temps que la TERRE, il est donc rigoureusement fixe par rapport à elle et se comporte comme une antenne idéale. * le satellite de météorologie collecte les données fournies par de multiples capteurs terrestres et les redistribues au sol pour être ensuite analysées par les climatologues. * le satellite d observation visualise des régions terrestres pour en faire la cartographie. * le satellite de localisation et de navigation pilote et guide diverses applications (transport, agriculture, topographie). * le satellite scientifique réalise des expériences multiples et variées. * le satellite militaire renseigne sur des positions névralgiques et stratégiques (mouvements au sol en cas de conflit). Page 2 / 7

3 2 / Combien pèse un satellite? Le premier satellite SPOUTNIK a été conçu par les Russes en 1957 et pesait 83,6 kg (le poids d une personne). Il décrivait une orbite elliptique comprise entre 230 kms et 950 kms et tournait autour de la Terre en 96 minutes. Il a vécu 3 mois. En 1990, on atteignait une tonne pour un satellite géostationnaire de télécommunications. (par comparaison, une Renault Clio pèse 1 tonne). Aujourd hui, on atteint quasiment 6 tonnes, avec une durée de vie d une quinzaine d années et une puissance de Watts (par comparaison, on pourrait faire fonctionner 15 fers à repasser). Depuis le 1 er lancement, environ 5500 satellites ont été envoyés dans l Espace. 3 / Combien coûte un satellite? Pour un «petit» satellite de télécommunications de 3 tonnes par exemple, on peut avancer un chiffre supérieur à 200 millions d uros. Encore faut-il avoir des éléments de comparaison pour se rendre compte de ce que cela représente C est l équivalent de 200 villas avec piscine, dans l arrière pays ou bien 3 avions de ligne AIRBUS «A 320», ou encore 1 avion de ligne AIRBUS «A 380» (le plus gros porteur). Ainsi, c est bien supérieur à son poids en Or pur : En effet, 1 kg d Or pur coûte uros. (le prix d une Toyota Prius) Donc 1 tonne d Or pur coûte 33 millions d uros, soit 1000 Toyota Prius Et 3 tonnes d Or pur coûtent 100 millions d uros, soit 3000 Toyota Prius. D autre part, lorsque le satellite est terminé, il faut procéder à son lancement à l aide d une fusée (par exemple ARIANE) et cela coûte encore très cher, environ la moitié du prix du satellite Page 3 / 7

4 4 / Comment un satellite, est-il mis en place dans le ciel? A l aide d une fusée (ARIANE, par exemple) qui peut en lancer 2 à la fois. Pour améliorer les performances du lancement, le tir a lieu à partir de l Equateur (par exemple, depuis KOUROU en Guyane). Pourquoi? Afin de profiter (gratuitement) de la rotation de la Terre. En effet, le périmètre de la Terre, à l Equateur, mesure km et la Terre effectue un tour complet en 24 heures, c est à dire que la vitesse tangentielle à KOUROU sera : km / 24 heures, soit 1666,7 km / heure ou encore 462 mètres / seconde. Ce qui est largement supérieur à la vitesse du Son (341 mètres par seconde). TIR Bien sûr, l angle de tir doit être dirigé vers l Est, de façon à ce que la vitesse de la Terre s ajoute à la vitesse de la Fusée. 5 / Pourquoi un satellite tient-il en l air sans tomber? Quand il est mis en place sur son orbite (par exemple à km d altitude pour un satellite géostationnaire), il reçoit une impulsion au départ et il se met à décrire une trajectoire elliptique. Il reste en équilibre sur sa trajectoire car il est soumis à 2 forces égales et opposées qui le maintiennent en place : F1 F2 F1 : force centrifuge qui tend à l éjecter vers l extérieur, dans l espace. F2 : force due à son poids qui tend à le faire tomber sur la Terre. Page 4 / 7

5 6 / Quelle est la durée de vie d un satellite? - Pour un satellite de télécommunications géostationnaire : une quinzaine d années. - Pour un satellite d observation : environ 5 ans. - Pour un satellite scientifique : très variable suivant les expériences réalisées. En effet, un satellite finit par être hors d usage pour de multiples raisons : Pour être maintenu en place d une façon précise, il a besoin d une réserve d ergol qui finit par s épuiser (l Ergol est la substance qui fournit de l énergie aux tuyères d attitude du satellite) Pour la production d énergie électrique, des cellules solaires fournissent du courant qui alimente des batteries. Et ces batteries subissent des charges et des décharges à répétition qui finissent par les détruire. Pour le fonctionnement de certains éléments optiques dans un satellite scientifique, on a besoin de consommer de l hélium liquide pour le refroidissement, et celui ci s amenuise jusqu à disparaître. 7 / A quelles contraintes, un satellite est-il confronté? Un satellite est situé à très haute altitude et dans le vide absolu. Il subit donc des fortes variations de température : tantôt très chaud en plein soleil, tantôt très froid dans l obscurité. Or, à l intérieur, les équipements électroniques nécessitent d être maintenus à une température ambiante d environ 20 C. Pour cela, on utilise des couvertures thermiques de super-isolation, constituées de plusieurs couches de feuilles de mylar aluminisé, séparées les unes des autres par du «voile de mariée». Page 5 / 7

6 La structure est réalisée avec la technologie «fibre de carbone» associée à un agencement «nid d abeille» en aluminium. Au cours de sa fabrication, le satellite est soumis à de nombreux tests : - Test de vibrations mécaniques et acoustiques (simulation du lancement). - Test de vide thermique de chaud et de froid (simulation présence / absence de soleil). - Test de fonctionnement des équipements. - Test de déploiement des panneaux solaires. Remarque : Quand le satellite est en place, il est suivi depuis des stations terrestres qui peuvent lui envoyer des ordres pour des corrections éventuelles. Par exemple, en 2001, le satellite de télécommunications «Artémis» s est retrouvé sur une orbite trop basse, mais grâce à des manœuvres de récupération, il a pu finalement être repositionné et être sauvé. 8 / Comment sont alimentés les composants d un satellite? L ordre de puissance requise est par exemple de Watts. Cette énergie est fournie à partir du Soleil qui vient frapper des dizaines de milliers de cellules photovoltaiques qui fournissent le courant nécessaire. Pour information : une cellule solaire va délivrer environ 0,3 Volt et 0,3 Ampère. Sachant que la puissance est le produit de la tension par le courant : P = 0,09 Watt (quasiment 0,1 Watt) Donc pour disposer de Watts, il faudra environ cellules solaires qui sont réparties sur des volets orientables. Page 6 / 7

7 9 / Où est fabriqué un satellite? Un satellite est fabriqué dans de nombreux pays. Quant à THALES ALENIA SPACE, c est le premier fabricant européen de satellites. Et ça se passe à CANNES! HUTINEL Clap de fin : En résumé, le déplacement en valait vraiment la peine. Nous en avons eu plein les yeux. A cet effet, nous tenons à remercier très sincèrement Dominique BERNARD, Géraldine CARRE et Eric GENDRE qui nous ont accueillis et ont rendu cette visite exceptionnelle. Nous prenons conscience de notre fierté d être scolarisés dans un lycée, distant de quelques centaines de mètres à peine d un des principaux leaders mondiaux de concepteurs de satellites. Stéphane GIOANNI (Professeur Principal) et ses élèves de la classe 3 DP6 Page 7 / 7

DOSSIER PROFESSEUR / CYCLES 2 et 3-6 ème -5 ème

DOSSIER PROFESSEUR / CYCLES 2 et 3-6 ème -5 ème DOSSIER PROFESSEUR / CYCLES 2 et 3-6 ème -5 ème Ce dossier vous présente les éléments techniques et pédagogiques du «Jardin des sciences».vous y trouverez la documentation nécessaire à la préparation de

Plus en détail

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo!

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Dans la plupart des centrales électriques, c'est en faisant tourner le rotor d'un alternateur à l'aide d'une énergie mécanique qu'on produit de l'électricité,

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

Cours et exercices satellites et communications spatiales

Cours et exercices satellites et communications spatiales Les télécommunications par satellites offrent des possibilités complémentaires aux communications par lignes et ondes terrestres. Quelques notions de physique aident à comprendre le fonctionnement de ces

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

Thales Alenia Space ETCA

Thales Alenia Space ETCA Thales Alenia Space ETCA UNE NOUVELLE VISION DE L ESPACE Thales Alenia Space, leader européen des systèmes satellitaires et acteur majeur des infrastructures orbitales, est une co-entreprise entre Thales

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

COMPTE RENDU D ENQUÊTE. Rentrée atmosphérique du 7 janvier 2013

COMPTE RENDU D ENQUÊTE. Rentrée atmosphérique du 7 janvier 2013 DIRECTION ADJOINTE DU CENTRE SPATIAL DE TOULOUSE GROUPE D'ETUDES ET D'INFORMATION SUR LES PHENOMENES AEROSPATIAUX NON IDENTIFIES Toulouse, le 1 er Février 2013 DCT/DA//Geipan COMPTE RENDU D ENQUÊTE Rentrée

Plus en détail

DOSSIER : LA GRAVITATION

DOSSIER : LA GRAVITATION DOSSIER : LA GRAVITATION Les planètes Pourquoi les planètes restent-elles autour du Soleil? Le Soleil est situé au centre du système solaire. Huit planètes (Mercure, Vénus Terre, Mars, Jupiter, Saturne,

Plus en détail

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Ludovic Goudenège (sur la base d un projet de Pierre Martinon) ENSTA - Module IN103 Septembre 2012 Plan 1 Quelques données et chiffres 2 Dynamique

Plus en détail

A la découverte des capteurs 1/6

A la découverte des capteurs 1/6 But de l'activité Amuse-toi avec les dont tu disposes dans ton atelier. En les connectant à l ordinateur, programme une petite station météo, une station d alarme, une hôtesse d accueil automatique pré-requis

Plus en détail

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre Un. 7 Gravitation universelle - eercices (Lorsque L homme eplique Le ciel et La terre) Savoir son cours QCM : Le poids d un homme sur la lune n est pas le même que sur la Terre car sur la Lune, il n y

Plus en détail

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011 Les énergies renouvelables Mardi 27 septembre 2011 Introduction La climatisation aujourd hui implique : une surconsommation énergétique des problèmes de production et d acheminement de l énergie électrique

Plus en détail

Ballon Sonde : Air Maroni 2010

Ballon Sonde : Air Maroni 2010 Ballon Sonde : Air Maroni 2010 1. Présentation du projet L objectif du projet du ballon sonde est de lâcher un ballon gonflé à l hélium muni d une nacelle. La nacelle contient huit capteurs : deux capteurs

Plus en détail

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE COMPLEMENTS D INFORMATION Les différentes orbites terrestres La variété des missions spatiales dédiées aux satellites exige l utilisation de nombreuses

Plus en détail

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT 1. Le moteur vulcain C. Expliquer le principe d action réaction aussi appelé le principe des actions réciproques qui s applique dans le moteur Vulcain. Vous pouvez-vous aider du schéma ci-dessous. A. Quels

Plus en détail

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

Carburant fossile, alternatives et illusions

Carburant fossile, alternatives et illusions 1 Carburant fossile, alternatives et illusions Michel Kieffer www.hkw-aero.fr - www.cocyane.fr 16.2.2007 - Indice Q1 le 22.10.2010 2 Aujourd hui, dans le domaine des transports, le discours écologique

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

1.2. Recopier les formules topologiques des composés C, D et E puis identifier et nommer les groupes caractéristiques.

1.2. Recopier les formules topologiques des composés C, D et E puis identifier et nommer les groupes caractéristiques. Devoir de Sciences Physiques nà3 Calculatrice autorisée Durée : 1h45 La correction tiendra compte du soin apporté à la rédaction, à l argumentation, à la présence de formules littérales et au respect des

Plus en détail

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Janvier 2014 5 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain:

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE 1, 2, 3 Soleil!!! TITRE Rappels historiques - 1644 : Descartes imagine que le Soleil est une étoile comme les autres - Vers 1850, certains imaginent que le Soleil est constitué de charbon, mais sa durée

Plus en détail

5 Principes de Newton

5 Principes de Newton 5 Principes de Newton En 1687, Newton 3 énonce ses fameuses trois lois fondamentales de la mécanique concernant les mouvements des corps. 5.1 Première loi de Newton : le principe d inertie Dans la section

Plus en détail

Chaudière à condensation + Kit PV

Chaudière à condensation + Kit PV Chaudière à condensation + Kit PV Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.20 du 27/05/2013 Présentation La procédure suivante décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques. 3)Panneaux solaires photovoltaiques. 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie

SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques. 3)Panneaux solaires photovoltaiques. 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques 3)Panneaux solaires photovoltaiques 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie Panneaux solaires thermiques Un panneau solaire est un

Plus en détail

Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie

Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Spécialité Energie et Environnement Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie Objectifs de formation. EE2 : Valider

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 Sciences de l ingénieur Lycée Jules Ferry DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 1. PRESENTATION DU SYSTEME La période de taille de la vigne dure 2 mois environ. Les viticulteurs coupent 8 à 10 heures par jour.

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail

La gare, au cœur d une mobilité durable

La gare, au cœur d une mobilité durable CORRIgé fiche élève collège EXERCICE ECJS La gare, au cœur d une mobilité durable SÉANCE 1 - L éco-conception au service de l environnement EXERCICE SCIENCES J'APPROFONDIS J OBSERVE??? Observez la vidéo

Plus en détail

Economie grâce à la pose de panneaux solaires

Economie grâce à la pose de panneaux solaires Economie grâce à la pose de panneaux solaires Equipe de projet: Vincent Wagenblast, David Saez, Luca Balbo, Benoit Moulin Métier: Automaticien Année d'apprentissage : 1 ère année Nom de l'école ou de l'entreprise:

Plus en détail

Fiche technique détaillée du panneau DualSun

Fiche technique détaillée du panneau DualSun Fiche technique détaillée du panneau DualSun 1. Caractéristiques physiques du panneau DualSun Largeur Longueur Epaisseur Poids à vide/rempli Couleur cadre/feuille arrière 99 mm 166 mm 4 mm 3 kg/31,7 kg

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF 1 SOMMAIRE DU MANUEL UTILISATEUR I. LE POSITIONNEMENT PAR GPS..3 II. INTRODUCTION - GPS HAICOM HI-303MMF... 4 III. COMPOSITION DU PACK GPS...5 IV. INSTALLATION

Plus en détail

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 SOMMAIRE CONSTITUANTS DE LA MAQUETTE 3 1 LE PRINCIPE : 3 1.1 LES POINTS A SAVOIR : 3 1.2 COMMENT CHOISIR LE MATERIEL ADAPTE A VOTRE BESOIN : 4 1.3 EXEMPLE

Plus en détail

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN La dernière invention DUOSUN est un capteur solaire thermique qui fonctionne bien mieux. Il est moins cher et est plus propre que les autres produits actuellement disponibles. Ce capteur est destiné à

Plus en détail

LE SOLEIL. Source d énergie gratuite, pour tout le monde

LE SOLEIL. Source d énergie gratuite, pour tout le monde LE SOLEIL Source d énergie gratuite, pour tout le monde Petite histoire. - Le soleil est, depuis des millions d années, la source d énergie la plus importante sur terre. Les rayons solaires qui parviennent

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard de

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables.

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. 1 La société La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. => Conception et fabrication de systèmes de production d ECS pour le tertiaire

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Cet atelier a pour but de donner quelques bases sur le courant continu fourni par les batteries de nos bateaux.

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Economie du satellite: Conception de Satellite, Fabrication de Satellite, Lancement, Assurance, Performance en orbite, Stations de surveillance

Economie du satellite: Conception de Satellite, Fabrication de Satellite, Lancement, Assurance, Performance en orbite, Stations de surveillance Cours jour 2 Economie du satellite: Conception de Satellite, Fabrication de Satellite, Lancement, Assurance, Performance en orbite, Stations de surveillance Acquisition de satellite, Bail, Joint-Ventures,

Plus en détail

La production industrielle de l énergie électrique

La production industrielle de l énergie électrique Chapitre 3 La production industrielle de l énergie électrique Ch 3 p 1 Objectifs : Trouver l élément commun aux différents types de centrales électriques. Savoir comment mettre une turbine en rotation.

Plus en détail

Animations de l AAV destinées à un public scolaire.

Animations de l AAV destinées à un public scolaire. Animations de l AAV destinées à un public scolaire. Les animations décrites ci-dessous ont été conçues pour être effectuées dans les établissements scolaires et s adressent aux classes primaires. Excepté

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

European Space Laboratory

European Space Laboratory European Space Laboratory LA MISSION DE COLUMBUS Columbus est la principale contribution de l'agence Spatiale Européenne au projet de l'international Space Station conçu conjointement entre la NASA (USA),

Plus en détail

Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209)

Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209) THÈME 4 : LE DÉFI ÉNERGÉTIQUE Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209) Savoir-faire : Exploiter des documents et/ou des illustrations expérimentales pour mettre en évidence différentes formes

Plus en détail

Film DATACENTER INTRODUCTION. 1 Depuis le début de l année 2009, la région de Chartres est le centre d une intense activité.

Film DATACENTER INTRODUCTION. 1 Depuis le début de l année 2009, la région de Chartres est le centre d une intense activité. Film DATACENTER INTRODUCTION 1 Depuis le début de l année 2009, la région de Chartres est le centre d une intense activité. 2 Les lignes téléphoniques et accès ADSL ont été modernisés, les capacités électriques

Plus en détail

Ecole alsacienne TP Terminale S Page 1

Ecole alsacienne TP Terminale S Page 1 DES SATELLITES PEUVENT-ILS SERVIR DE BALANCE? Objectif : On se propose dans cette activité d étudier les lois du mouvement de satellites terrestres pour les utiliser ensuite pour chercher à en déduire

Plus en détail

Fiche technique détaillée du panneau DualSun

Fiche technique détaillée du panneau DualSun Fiche technique détaillée du panneau DualSun Table des matières I. Caractéristiques physiques du panneau DualSun... 2 a. Dilatation différentielle... 2 II. Caractéristiques photovoltaïques... 3 a. Augmentation

Plus en détail

Question 1- Quelle doit être à ton avis la force avec laquelle il faudrait jeter une pierre pour qu'elle tourne autour de la Terre?

Question 1- Quelle doit être à ton avis la force avec laquelle il faudrait jeter une pierre pour qu'elle tourne autour de la Terre? Les Satellites Introduction En astronomie, un satellite est décrit comme un corps céleste qui gravite autour d'une planète; ainsi la Lune est le satellite naturel de la Terre. En astronautique, il s'agit

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Seconde partie de l épreuve

Seconde partie de l épreuve Seconde partie de l épreuve Le sujet comprend 3 documents notés de A à C. L image ci-dessous présente un capteur d énergie intégré à la couverture d un bâtiment industriel : Question 1 (3 points) En vous

Plus en détail

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Exercice 0 page 9 On considère deux évènements E et E Référentiel propre, R : la Terre. Dans ce référentiel, les deux évènements ont lieu au même endroit. La durée

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

Chauffage radiant électrique Heatstrip

Chauffage radiant électrique Heatstrip Chauffage radiant électrique Heatstrip Le Heatstrip Le Heatstrip est un chauffage radiant à forte intensité qui est la solution efficace et rentable pour un chauffage en extérieur tout comme en intérieur.

Plus en détail

Chauffe-eau solaire collectif-cesc

Chauffe-eau solaire collectif-cesc Chauffe-eau solaire collectif-cesc Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version du 06/02/2015 Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

Chaudière à condensation + Kit PV

Chaudière à condensation + Kit PV Chaudière à condensation + Kit PV Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version 4.1.5.3 du 27/05/2013 Présentation Le présent document décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

Notice de dimensionnement

Notice de dimensionnement 2013 Notice de dimensionnement DDG Kolonel Begaultlaan 43/2 3012 LEUVEN Belgique www.ddg.be info@ddg.be T : 00 32 16 22 24 94 Comment dimensionner un poêle-chaudière DDG? Le dimensionnement d un poêle

Plus en détail

Principes 6 Transformation de l'énergie solaire en courant électrique 6 Maquettes solaires avec un module solaire 7

Principes 6 Transformation de l'énergie solaire en courant électrique 6 Maquettes solaires avec un module solaire 7 Bienvenue dans l'univers de la gamme PROFI de fischertechnik 3 L'énergie au quotidien 3 Pétrole, charbon, énergie nucléaire 4 Eau et vent 4 Énergie solaire 5 L'énergie 5 Énergie solaire 6 Principes 6 Transformation

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

! Un objet à 6 écrans

! Un objet à 6 écrans ! Un objet à 6 écrans ! Plusieurs rebonds en début et fin de transit.! Ambiguïté possible? Planète avec plusieurs anneaux concentriques?! Mais ces objets sont sûrement en rotation -> levée de l ambiguïté.

Plus en détail

IV Etudes de cas C Véhicules du futur. Jacques Gangloff

IV Etudes de cas C Véhicules du futur. Jacques Gangloff IV Etudes de cas C Véhicules du futur Jacques Gangloff C.1 Introduction (1) Modèle énergétique tout électrique : - Production : photovoltaïque, éolien - Consommation : Sédentaire : besoins domestiques,

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

Le convecteur électrique

Le convecteur électrique Correction fiche d investigation 2/2 : Comment fonctionnent les systèmes de chauffage électrique? Type de chauffage électrique étudié : Le convecteur électrique Principe de fonctionnement : Comme son nom

Plus en détail

Contrôle d un système d assistance de freinage

Contrôle d un système d assistance de freinage Pré requis : Savoirs Maîtriser la frontière du système de freinage et de ses composants Maîtriser les fonctions du système et des composants Maîtriser le fonctionnement des organes de frein Connaître les

Plus en détail

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ]

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ] Les moments de force Les submersibles Mir peuvent plonger à 6 000 mètres, rester en immersion une vingtaine d heures et abriter 3 personnes (le pilote et deux observateurs), dans une sphère pressurisée

Plus en détail

à un bel avenir au Maroc

à un bel avenir au Maroc L'enseigne BigMat promue à un bel avenir au Maroc Les briquetiers relèveront-ils le défi de la diversification? Le pari absolu de InterfaceFLOR Objectif: Mission Zéro déchets! DOMESPACE explore les limites

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse.

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. A B C 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. 1. Quel est l argument de tous ces documents? 4. Helios est un film L espace traditionnel La Terre en relief Les avions en noir et blanc 2. Dans

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid El Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES ACTIVITE CAPTEUR DE TEMPERATURE LE SECATEUR CENTRE D INTERET CI.9 : ACQUISITION DES INFORMATIONS THEME : I4 COMPETENCES ATTENDUES - Identifier les constituants matériels du système d'acquisition. - Caractériser

Plus en détail

Cliquez sur une image pour l'agrandir

Cliquez sur une image pour l'agrandir Cliquez sur une image pour l'agrandir Mural A savoir Qu est ce que la clim? Contrairement aux idées reçues La climatisation ne consiste pas seulement à refroidir mais à maintenir une température agréable

Plus en détail

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Aventa eco Aventa comfort compact comfort comfort RC vario * avec TG 1000 sinus. ** mode chaud possible à partir d une température extérieure

Plus en détail

Le kit hybride Li-ON POWer POur une collecte écologique

Le kit hybride Li-ON POWer POur une collecte écologique LI-ON POwer HybrId SyStem Le kit hybride Li-ON POWer POur une collecte écologique POur une COLLeCte ecologique geesinknorba développe le fonctionnement hybride électrique et thermique de ses produits depuis

Plus en détail

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE?

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? Le fait d intégrer un triple vitrage dans une fenêtre est de plus en plus souvent présenté comme la seule amélioration possible de sa

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique)

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Enseignement collège et lycée Article Code Véhicule électrique à énergie solaire

Plus en détail

Cours III Dimensionnement du lanceur

Cours III Dimensionnement du lanceur Introduction au vol spatial Cours III Dimensionnement du lanceur Je n ai pas refait l aigle stupide De Regiomontanus, ni le pigeon timide D Archytas!... CYRANO, in III, xiii v1.3.3 by-sa Olivier Cleynen

Plus en détail

Maquette papier à monter éch. 1/100 e

Maquette papier à monter éch. 1/100 e Maquette papier à monter éch. 1/100 e ESA/CNES/Arianespace/CSG Service Optique, 2005 liste prestigieuse : EADS Space Transportation, la Snecma, Alcatel, Air Liquide, Volvo, Sabca, Contraves, Man, Avio,

Plus en détail

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces PARtiE 3 Manuel unique, p. 216 ( Manuel de physique, p. 102) Notion de champ séquence 1 Le programme notions et contenus Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans

Plus en détail

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil 1. Ombres et lumière L'ombre propre et L'ombre portée Dans la salle de classe obscure, plaçons un objet opaque entre une source ponctuelle

Plus en détail

LA COGENERATION. Durée : 2 heures. Thème abordé : La cogénération. Objectifs : - A partir de la cogénération de la ville d Amiens

LA COGENERATION. Durée : 2 heures. Thème abordé : La cogénération. Objectifs : - A partir de la cogénération de la ville d Amiens LA COGENERATION Classes : Lycée technique et BTS Durée : 2 heures Disciplines : STI, SSI, Génie Electrique Thème abordé : La cogénération Objectifs : - A partir de la cogénération de la ville d Amiens

Plus en détail

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce.

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce. SOLELUCE est une entreprise qui vise à proposer un ensemble d'informations, de conseils et de technologies sur les énergies renoubelables en particulier sur les panneaux solaires photovoltaïques et l éclairage

Plus en détail

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Exercice106 Une pile de torche de f.é.m. E = 4,5 V de résistance interne r = 1,5 Ω alimente une ampoule dont le filament a une résistance R = 4 Ω dans les

Plus en détail

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques DS SPÉCIALITÉ Monsieur Greenroad, dirigeant d une société de taxis, est soucieux de l'environnement. Afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et ainsi améliorer le bilan carbone de son entreprise,

Plus en détail