Un accueil de qualité :

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un accueil de qualité :"

Transcription

1 Un accueil de qualité : Mercredi 08 Juin 2011, dans l après-midi, notre classe de 3 ème de Découverte Professionnelle s est rendue sur le site de THALES ALENIA SPACE à CANNES LA BOCCA. Nous étions accompagnés de Monsieur GIOANNI, notre professeur principal et de Madame SCOPELLITI, la Conseillère d Orientation Psychologue du lycée. Dominique BERNARD, responsable Alternance/Stage/Intérim au service Emploi, secondée par Géraldine CARRE, nous ont accueillis à l entrée principale. Le site étant classé «Secret Défense», nous avons dû échanger nos pièces d identité contre des badges nominatifs. Elles nous ont ensuite guidés dans une salle de conférence où Eric GENDRE, Responsable du département Assemblage Intégration Test (A.I.T), nous a présenté et expliqué le service dans lequel sont managés de nombreux techniciens et ingénieurs. Page 1 / 7

2 1 / A quoi sert un satellite? De par sa position en altitude dans le ciel, le satellite permet de recueillir et de retransmettre des informations variées et multiples, comme par exemple : * le satellite de télécommunications sert à relayer des émissions de télévision, de téléphone, et «arrose» un grand nombre d abonnés. Comme il tourne en même temps que la TERRE, il est donc rigoureusement fixe par rapport à elle et se comporte comme une antenne idéale. * le satellite de météorologie collecte les données fournies par de multiples capteurs terrestres et les redistribues au sol pour être ensuite analysées par les climatologues. * le satellite d observation visualise des régions terrestres pour en faire la cartographie. * le satellite de localisation et de navigation pilote et guide diverses applications (transport, agriculture, topographie). * le satellite scientifique réalise des expériences multiples et variées. * le satellite militaire renseigne sur des positions névralgiques et stratégiques (mouvements au sol en cas de conflit). Page 2 / 7

3 2 / Combien pèse un satellite? Le premier satellite SPOUTNIK a été conçu par les Russes en 1957 et pesait 83,6 kg (le poids d une personne). Il décrivait une orbite elliptique comprise entre 230 kms et 950 kms et tournait autour de la Terre en 96 minutes. Il a vécu 3 mois. En 1990, on atteignait une tonne pour un satellite géostationnaire de télécommunications. (par comparaison, une Renault Clio pèse 1 tonne). Aujourd hui, on atteint quasiment 6 tonnes, avec une durée de vie d une quinzaine d années et une puissance de Watts (par comparaison, on pourrait faire fonctionner 15 fers à repasser). Depuis le 1 er lancement, environ 5500 satellites ont été envoyés dans l Espace. 3 / Combien coûte un satellite? Pour un «petit» satellite de télécommunications de 3 tonnes par exemple, on peut avancer un chiffre supérieur à 200 millions d uros. Encore faut-il avoir des éléments de comparaison pour se rendre compte de ce que cela représente C est l équivalent de 200 villas avec piscine, dans l arrière pays ou bien 3 avions de ligne AIRBUS «A 320», ou encore 1 avion de ligne AIRBUS «A 380» (le plus gros porteur). Ainsi, c est bien supérieur à son poids en Or pur : En effet, 1 kg d Or pur coûte uros. (le prix d une Toyota Prius) Donc 1 tonne d Or pur coûte 33 millions d uros, soit 1000 Toyota Prius Et 3 tonnes d Or pur coûtent 100 millions d uros, soit 3000 Toyota Prius. D autre part, lorsque le satellite est terminé, il faut procéder à son lancement à l aide d une fusée (par exemple ARIANE) et cela coûte encore très cher, environ la moitié du prix du satellite Page 3 / 7

4 4 / Comment un satellite, est-il mis en place dans le ciel? A l aide d une fusée (ARIANE, par exemple) qui peut en lancer 2 à la fois. Pour améliorer les performances du lancement, le tir a lieu à partir de l Equateur (par exemple, depuis KOUROU en Guyane). Pourquoi? Afin de profiter (gratuitement) de la rotation de la Terre. En effet, le périmètre de la Terre, à l Equateur, mesure km et la Terre effectue un tour complet en 24 heures, c est à dire que la vitesse tangentielle à KOUROU sera : km / 24 heures, soit 1666,7 km / heure ou encore 462 mètres / seconde. Ce qui est largement supérieur à la vitesse du Son (341 mètres par seconde). TIR Bien sûr, l angle de tir doit être dirigé vers l Est, de façon à ce que la vitesse de la Terre s ajoute à la vitesse de la Fusée. 5 / Pourquoi un satellite tient-il en l air sans tomber? Quand il est mis en place sur son orbite (par exemple à km d altitude pour un satellite géostationnaire), il reçoit une impulsion au départ et il se met à décrire une trajectoire elliptique. Il reste en équilibre sur sa trajectoire car il est soumis à 2 forces égales et opposées qui le maintiennent en place : F1 F2 F1 : force centrifuge qui tend à l éjecter vers l extérieur, dans l espace. F2 : force due à son poids qui tend à le faire tomber sur la Terre. Page 4 / 7

5 6 / Quelle est la durée de vie d un satellite? - Pour un satellite de télécommunications géostationnaire : une quinzaine d années. - Pour un satellite d observation : environ 5 ans. - Pour un satellite scientifique : très variable suivant les expériences réalisées. En effet, un satellite finit par être hors d usage pour de multiples raisons : Pour être maintenu en place d une façon précise, il a besoin d une réserve d ergol qui finit par s épuiser (l Ergol est la substance qui fournit de l énergie aux tuyères d attitude du satellite) Pour la production d énergie électrique, des cellules solaires fournissent du courant qui alimente des batteries. Et ces batteries subissent des charges et des décharges à répétition qui finissent par les détruire. Pour le fonctionnement de certains éléments optiques dans un satellite scientifique, on a besoin de consommer de l hélium liquide pour le refroidissement, et celui ci s amenuise jusqu à disparaître. 7 / A quelles contraintes, un satellite est-il confronté? Un satellite est situé à très haute altitude et dans le vide absolu. Il subit donc des fortes variations de température : tantôt très chaud en plein soleil, tantôt très froid dans l obscurité. Or, à l intérieur, les équipements électroniques nécessitent d être maintenus à une température ambiante d environ 20 C. Pour cela, on utilise des couvertures thermiques de super-isolation, constituées de plusieurs couches de feuilles de mylar aluminisé, séparées les unes des autres par du «voile de mariée». Page 5 / 7

6 La structure est réalisée avec la technologie «fibre de carbone» associée à un agencement «nid d abeille» en aluminium. Au cours de sa fabrication, le satellite est soumis à de nombreux tests : - Test de vibrations mécaniques et acoustiques (simulation du lancement). - Test de vide thermique de chaud et de froid (simulation présence / absence de soleil). - Test de fonctionnement des équipements. - Test de déploiement des panneaux solaires. Remarque : Quand le satellite est en place, il est suivi depuis des stations terrestres qui peuvent lui envoyer des ordres pour des corrections éventuelles. Par exemple, en 2001, le satellite de télécommunications «Artémis» s est retrouvé sur une orbite trop basse, mais grâce à des manœuvres de récupération, il a pu finalement être repositionné et être sauvé. 8 / Comment sont alimentés les composants d un satellite? L ordre de puissance requise est par exemple de Watts. Cette énergie est fournie à partir du Soleil qui vient frapper des dizaines de milliers de cellules photovoltaiques qui fournissent le courant nécessaire. Pour information : une cellule solaire va délivrer environ 0,3 Volt et 0,3 Ampère. Sachant que la puissance est le produit de la tension par le courant : P = 0,09 Watt (quasiment 0,1 Watt) Donc pour disposer de Watts, il faudra environ cellules solaires qui sont réparties sur des volets orientables. Page 6 / 7

7 9 / Où est fabriqué un satellite? Un satellite est fabriqué dans de nombreux pays. Quant à THALES ALENIA SPACE, c est le premier fabricant européen de satellites. Et ça se passe à CANNES! HUTINEL Clap de fin : En résumé, le déplacement en valait vraiment la peine. Nous en avons eu plein les yeux. A cet effet, nous tenons à remercier très sincèrement Dominique BERNARD, Géraldine CARRE et Eric GENDRE qui nous ont accueillis et ont rendu cette visite exceptionnelle. Nous prenons conscience de notre fierté d être scolarisés dans un lycée, distant de quelques centaines de mètres à peine d un des principaux leaders mondiaux de concepteurs de satellites. Stéphane GIOANNI (Professeur Principal) et ses élèves de la classe 3 DP6 Page 7 / 7

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

DOSSIER : LA GRAVITATION

DOSSIER : LA GRAVITATION DOSSIER : LA GRAVITATION Les planètes Pourquoi les planètes restent-elles autour du Soleil? Le Soleil est situé au centre du système solaire. Huit planètes (Mercure, Vénus Terre, Mars, Jupiter, Saturne,

Plus en détail

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre Un. 7 Gravitation universelle - eercices (Lorsque L homme eplique Le ciel et La terre) Savoir son cours QCM : Le poids d un homme sur la lune n est pas le même que sur la Terre car sur la Lune, il n y

Plus en détail

Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher!

Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher! 3ème Electricité Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Déroulement Compétences évaluées Remarques Initier les élèves de collège à la

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN La dernière invention DUOSUN est un capteur solaire thermique qui fonctionne bien mieux. Il est moins cher et est plus propre que les autres produits actuellement disponibles. Ce capteur est destiné à

Plus en détail

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Ludovic Goudenège (sur la base d un projet de Pierre Martinon) ENSTA - Module IN103 Septembre 2012 Plan 1 Quelques données et chiffres 2 Dynamique

Plus en détail

Comment mesure-t-on la masse des planètes?

Comment mesure-t-on la masse des planètes? Comment mesure-t-on la masse des planètes? Evidemment, les planètes ne sont pas mises sur une balance. Ce sont les mathématiques et les lois physiques qui nous permettent de connaître leur masse. Encore

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo!

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Dans la plupart des centrales électriques, c'est en faisant tourner le rotor d'un alternateur à l'aide d'une énergie mécanique qu'on produit de l'électricité,

Plus en détail

Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie

Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Spécialité Energie et Environnement Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie Objectifs de formation. EE2 : Valider

Plus en détail

La gravitation universelle

La gravitation universelle La gravitation universelle Pourquoi les planètes du système solaire restent-elles en orbite autour du Soleil? 1) Qu'est-ce que la gravitation universelle? activité : Attraction universelle La cohésion

Plus en détail

La hauteur du Soleil et la durée d une journée

La hauteur du Soleil et la durée d une journée La hauteur du Soleil et la durée d une journée On dit que le Soleil se lève à l Est pour se coucher à l Ouest ou encore que le Soleil est au zénith à midi. Cela n est pas vrai ou plus exactement pas toujours

Plus en détail

5 Principes de Newton

5 Principes de Newton 5 Principes de Newton En 1687, Newton 3 énonce ses fameuses trois lois fondamentales de la mécanique concernant les mouvements des corps. 5.1 Première loi de Newton : le principe d inertie Dans la section

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

Questions. Le système Soleil-Terre-Lune. I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune

Questions. Le système Soleil-Terre-Lune. I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune Chapitre III Le système Soleil-Terre-Lune I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune Questions 1) Quel est le mouvement de la Terre sur elle-même et autour du soleil? Que représente la Terre pour

Plus en détail

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie?

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Durée Matériel Objectifs Compétenc es Lexique 1 heure Pour chaque groupe : - un ordinateur connecté à Internet (si cela n est pas possible, distribuer

Plus en détail

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques Les panneaux solaires thermiques Le principe de fonctionnement d un capteur solaire est de récupérer l énergie thermique que procure le soleil. Ce sont des grands panneaux que l on pose généralement sur

Plus en détail

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE Un réfrigérateur plein de givre consomme-t-il plus? Vous mettez votre portable à charger. Une fois la batterie pleine, continue-til à utiliser du courant si vous le laissez branché? Si vous laissez le

Plus en détail

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système

Plus en détail

La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente.

La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente. LES PHASES DE LA LUNE - LES ÉCLIPSES La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente. La rotation de la Lune

Plus en détail

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE COMPLEMENTS D INFORMATION Les différentes orbites terrestres La variété des missions spatiales dédiées aux satellites exige l utilisation de nombreuses

Plus en détail

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043 FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE Version bêta PHY-5043 DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2 Nom de l élève : Résultat : Yves Robitaille Commission Scolaire de Sorel-Tracy septembre 2006 Devoir #1 PHY-5043 page

Plus en détail

Fiche technique détaillée du panneau DualSun

Fiche technique détaillée du panneau DualSun Fiche technique détaillée du panneau DualSun 1. Caractéristiques physiques du panneau DualSun Largeur Longueur Epaisseur Poids à vide/rempli Couleur cadre/feuille arrière 99 mm 166 mm 4 mm 3 kg/31,7 kg

Plus en détail

LES PHASES DE LA LUNE

LES PHASES DE LA LUNE LES PHASES DE LA LUNE Il est d abord nécessaire de tirer des conclusions claires de l OBSERVATION d un cycle de Lune : Nous sommes habitués à voir la Lune changer d aspect de jour en jour, voici ce que

Plus en détail

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

Avantages et inconvénients des voitures hybrides

Avantages et inconvénients des voitures hybrides NIVEAU 7 Les voitures hybrides sont de plus en plus populaires. Dans la présente leçon, les élèves compareront les coûts et les avantages avec ceux des voitures à essence. Ils examineront aussi les répercussions

Plus en détail

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Janvier 2014 5 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain:

Plus en détail

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT 1. Le moteur vulcain C. Expliquer le principe d action réaction aussi appelé le principe des actions réciproques qui s applique dans le moteur Vulcain. Vous pouvez-vous aider du schéma ci-dessous. A. Quels

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE

1, 2, 3 Soleil!!! TITRE 1, 2, 3 Soleil!!! TITRE Rappels historiques - 1644 : Descartes imagine que le Soleil est une étoile comme les autres - Vers 1850, certains imaginent que le Soleil est constitué de charbon, mais sa durée

Plus en détail

Annexe LE MAGNUS GUN 1) La bande dessinée Le mémoire sous la forme d une bande dessinée est la production écrite dans le cadre des Travaux Personnels Encadrés (TPE) de septembre 2012 à janvier 2013. 2)

Plus en détail

ETUDE DE CAS OAT. Société Kock : des robots Quattro pour insérer des petits jeux dans des magazines pour enfants

ETUDE DE CAS OAT. Société Kock : des robots Quattro pour insérer des petits jeux dans des magazines pour enfants Société Kock : des robots Quattro pour insérer des petits jeux dans des magazines pour enfants Productivité et fl exibilité dans le domaine de l imprimerie Des robots parallèles Adept chez un imprimeur

Plus en détail

LE SOLEIL. Source d énergie gratuite, pour tout le monde

LE SOLEIL. Source d énergie gratuite, pour tout le monde LE SOLEIL Source d énergie gratuite, pour tout le monde Petite histoire. - Le soleil est, depuis des millions d années, la source d énergie la plus importante sur terre. Les rayons solaires qui parviennent

Plus en détail

Document de travail. Soleil-Terre-Lune. CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011. Centre de développement pédagogique

Document de travail. Soleil-Terre-Lune. CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011. Centre de développement pédagogique Document de travail CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011 -1- Document de travail Il est important de savoir Activités 1 et 3 Mouvements et relations entre le Soleil, la Terre

Plus en détail

MP-08 «ANTIKYTHERA SUNMOON» MODE D EMPLOI

MP-08 «ANTIKYTHERA SUNMOON» MODE D EMPLOI MP-08 «ANTIKYTHERA SUNMOON» MODE D EMPLOI Antikythera SunMoon est un calendrier solaire et un calendrier lunaire, ainsi qu une représentation de la position sidérale du Soleil et de la Lune. L ensemble

Plus en détail

Chaudière à condensation + Kit PV

Chaudière à condensation + Kit PV Chaudière à condensation + Kit PV Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.20 du 27/05/2013 Présentation La procédure suivante décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

1- Ce que pensent beaucoup d adultes

1- Ce que pensent beaucoup d adultes LE MOUVEMENT APPARENT DU SOLEIL SOUS NOS LATITUDES ET SES CONSEQUENCES 1- Ce que pensent beaucoup d adultes Avec un tel modèle on ne peut avoir la durée du jour deux fois plus longue le 21 juin que le

Plus en détail

Chapitre 3.11 L électricité domestique et le courant alternatif

Chapitre 3.11 L électricité domestique et le courant alternatif Chapitre 3. L électricité domestique et le courant alternatif Courant continu Amplitude de I constante Ex : Courant alternatif Amplitude de I non constante Ex : carrée Symbole pour une source alternatif

Plus en détail

Puissances d un nombre relatif

Puissances d un nombre relatif Puissances d un nombre relatif Activités 1. Puissances d un entier relatif 1. Diffusion d information (Activité avec un tableur) Stéphane vient d apprendre à 10h, la sortie d une nouvelle console de jeu.

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

Ballon Sonde : Air Maroni 2010

Ballon Sonde : Air Maroni 2010 Ballon Sonde : Air Maroni 2010 1. Présentation du projet L objectif du projet du ballon sonde est de lâcher un ballon gonflé à l hélium muni d une nacelle. La nacelle contient huit capteurs : deux capteurs

Plus en détail

Notice de dimensionnement

Notice de dimensionnement 2013 Notice de dimensionnement DDG Kolonel Begaultlaan 43/2 3012 LEUVEN Belgique www.ddg.be info@ddg.be T : 00 32 16 22 24 94 Comment dimensionner un poêle-chaudière DDG? Le dimensionnement d un poêle

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

Fiche technique détaillée du panneau DualSun

Fiche technique détaillée du panneau DualSun Fiche technique détaillée du panneau DualSun Table des matières I. Caractéristiques physiques du panneau DualSun... 2 a. Dilatation différentielle... 2 II. Caractéristiques photovoltaïques... 3 a. Augmentation

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Bil i a l n Carbone 2011

Bil i a l n Carbone 2011 Bilan Carbone 2011 Le Groupe Chèque Déjeuner a décidé dès 2010 de se doter d un nouvel outil de pilotage de sa performance environnementale : Le Bilan Carbone, méthode gérée désormais par l Association

Plus en détail

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Cet atelier a pour but de donner quelques bases sur le courant continu fourni par les batteries de nos bateaux.

Plus en détail

La gare, au cœur d une mobilité durable

La gare, au cœur d une mobilité durable CORRIgé fiche élève collège EXERCICE ECJS La gare, au cœur d une mobilité durable SÉANCE 1 - L éco-conception au service de l environnement EXERCICE SCIENCES J'APPROFONDIS J OBSERVE??? Observez la vidéo

Plus en détail

CANAPE.Net QUALITE CREDIBILITE EXPERIENCE. «La meilleure publicité n est pas une publicité»

CANAPE.Net QUALITE CREDIBILITE EXPERIENCE. «La meilleure publicité n est pas une publicité» 1 CANAPE.Net L UNIQUE WEBZINE ET MEDIA VECTEUR D INFLUENCE AUTOUR DU CANAPE Les offres classiques de publicité peuvent être rejetées par les internautes, d où la difficulté à générer de l engagement. Nous

Plus en détail

Calcul de la distance de la Lune par parallaxe

Calcul de la distance de la Lune par parallaxe Calcul de la distance de la Lune par parallaxe La Lune au 5 ème jour Sommaire Feuille de route p.3 I) Introduction 1) La Lune dans l Histoire p.4 2) Parallaxe de la Lune p.4 II) Expérience 1) Mise en situation

Plus en détail

3 ème COURS Mécanique Chapitre 1 LA GRAVITATION CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

3 ème COURS Mécanique Chapitre 1 LA GRAVITATION CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 3 ème COURS Mécanique Chapitre 1 LA GRAVITATION CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 115 1 Un système solaire est un ensemble d'astres constitué

Plus en détail

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013 Dossier de presse - Juillet 2013 «Racontez de petites histoires sur vos smartphones» Introduction «Avez-vous déjà flashé un Qr Code avec votre smartphone?» «Vous êtes tombés sur un site fait pour un écran

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant :

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant : MAGNETISME 1) Les différentes sources de champ magnétique La terre crée le champ magnétique terrestre Les aimants naturels : les magnétites Fe 3 O 4 L acier que l on aimante Les électroaimants et circuits

Plus en détail

Exercices Electricité

Exercices Electricité Exercices Electricité EL1 Champ électrique 1 Deux charges ponctuelles Soit une charge ponctuelle q1 27 C située en x 0 et une charge q2 3 C en x 1m. a) En quel point (autre que l infini) la force électrique

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Présentation : Le projet à pour objectif la réalisation d une plateforme Web permettant la gestion et le suivi des stages en entreprise. Cas d utilisation de

Plus en détail

Application Androïd pour le Bouche à Oreille

Application Androïd pour le Bouche à Oreille Application Androïd pour le Bouche à Oreille Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à notre application "Bouche à Oreille" pour les smartphones du type "Androïd". Cette application vous permet

Plus en détail

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif?

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? CHAPITRE 4 : Production de l él électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? D où vient le courant? Comment arrive-t-il jusqu à nous? 1 la fabrication du courant 2 Les transformateurs

Plus en détail

myclimate Atelier pour le climat Minuterie

myclimate Atelier pour le climat Minuterie Equipe de projet: Francelet Samy Carthoblaz Xavier Jaquet Cathleen Métier: Electroniciens Année d'apprentissage: 1 ière année Nom de l'école ou de l'entreprise: Ecole des métiers du Valais Nom de l'enseignant

Plus en détail

Stores photovoltaïques

Stores photovoltaïques Stores photovoltaïques Equipe de projet: -Constantin Florian -Gauye Rémy -Wicki Byamba -Lacorte Matteo Métier: Automaticiens Année d'apprentissage: 1 ère année d apprentissage Nom de l'école ou de l'entreprise:

Plus en détail

Rallye mathématique de la Sarthe 2014/2015 LA PETITE CABANE

Rallye mathématique de la Sarthe 2014/2015 LA PETITE CABANE 4-3 Rallye mathématique de la Sarthe 2014/2015 Vendredi 29 mai 2015 Finale : énoncé Atelier n 1 LA PETITE CABANE ETAPE N 1 : CHOIX DU DEVIS La direction des Etangs-Chauds désire repeindre la petite cabane,

Plus en détail

Evitement d obstacles

Evitement d obstacles Evitement d obstacles Version 1.0 POBTechnology Thème général Eviter les obstacles avec le robot POB Capacités Récupérer des données depuis un robot Analyser des données et les traiter pour éviter un obstacle

Plus en détail

Améliorez votre confort grâce au film polyvalent.

Améliorez votre confort grâce au film polyvalent. Sentez-vous bien. Améliorez votre confort grâce au film polyvalent. Profitez de températures confortables, faites des économies d énergie, bénéficiez de la lumière naturelle et augmentez jusqu à 41% le

Plus en détail

Utiliser les outils de suivi des stocks 1

Utiliser les outils de suivi des stocks 1 Utilisation de l historique 1. A quoi sert un stock? Un stock est une quantité de produits immobiles, dans l attente d être consommés, c est à dire soit transformés, soit vendus. Ce stock provient de la

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière

Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil. 1. Ombres et lumière Ombres et lumière phases de la Lune et éclipses de la Lune et du soleil 1. Ombres et lumière L'ombre propre et L'ombre portée Dans la salle de classe obscure, plaçons un objet opaque entre une source ponctuelle

Plus en détail

Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209)

Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209) THÈME 4 : LE DÉFI ÉNERGÉTIQUE Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209) Savoir-faire : Exploiter des documents et/ou des illustrations expérimentales pour mettre en évidence différentes formes

Plus en détail

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 Sciences de l ingénieur Lycée Jules Ferry DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 1. PRESENTATION DU SYSTEME La période de taille de la vigne dure 2 mois environ. Les viticulteurs coupent 8 à 10 heures par jour.

Plus en détail

Transports terrestres

Transports terrestres Conférence Débat The Shift project 19 juin 2012 Transports terrestres Principales conclusions résultant d un modèle de calcul: - Des bilans énergétiques -Des impacts carbone - prenant en compte le comportement

Plus en détail

Thermographie aérienne. 19 sept. 2013

Thermographie aérienne. 19 sept. 2013 Thermographie aérienne SAINT ORENS DE GAMEVILLE 19 sept. 2013 Les enjeux De tous les secteurs économiques, celui du bâtiment est le plus gros consommateur d énergie en France (42,5% de l énergie finale

Plus en détail

EXAMEN #1 PHYSIQUE MÉCANIQUE 20% de la note finale

EXAMEN #1 PHYSIQUE MÉCANIQUE 20% de la note finale EXMEN #1 PHYSIQUE MÉNIQUE 20% de la note finale Hiver 2011 Nom : haque question à choix multiples vaut 3 points 1. Un projectile est lancé avec un angle de 45 avec l horizontale et retombe à une hauteur

Plus en détail

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE?

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? Le fait d intégrer un triple vitrage dans une fenêtre est de plus en plus souvent présenté comme la seule amélioration possible de sa

Plus en détail

Concours scientifique des collèges

Concours scientifique des collèges Concours scientifique des collèges Finale de la 2 ème édition Épreuve «théorique» - Mercredi 13 mai 2015 Collège d Arue Vous rendrez cette feuille à la fin de l'épreuve, dûment complétée de vos réponses.

Plus en détail

COMPTE RENDU D ENQUÊTE. Rentrée atmosphérique du 7 janvier 2013

COMPTE RENDU D ENQUÊTE. Rentrée atmosphérique du 7 janvier 2013 DIRECTION ADJOINTE DU CENTRE SPATIAL DE TOULOUSE GROUPE D'ETUDES ET D'INFORMATION SUR LES PHENOMENES AEROSPATIAUX NON IDENTIFIES Toulouse, le 1 er Février 2013 DCT/DA//Geipan COMPTE RENDU D ENQUÊTE Rentrée

Plus en détail

Le contrôle de gestion à la Banque Populaire, au niveau opérationnel

Le contrôle de gestion à la Banque Populaire, au niveau opérationnel Le contrôle de gestion à la Banque Populaire, au niveau opérationnel Présentation de la Banque Populaire La Banque Populaire est à la fois une banque de détail et de proximité. De ce fait, les objectifs

Plus en détail

4 Déplacements et grandeurs vectorielles.

4 Déplacements et grandeurs vectorielles. 4 Déplacements et grandeurs vectorielles. Tu dois devenir capable de : Savoir citer les caractéristiques des grandeurs vectorielles ; citer des grandeurs vectorielles en physique et expliquer pourquoi

Plus en détail

Chaudière à condensation + Kit PV

Chaudière à condensation + Kit PV Chaudière à condensation + Kit PV Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version 4.1.5.3 du 27/05/2013 Présentation Le présent document décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

Consommation de flotte (1989 2012)

Consommation de flotte (1989 2012) Bases et méthodologie de comparaison L Association des importateurs suisses d automobiles «auto-suisse» établit chaque année la consommation moyenne des voitures de tourisme vendues appelée consommation

Plus en détail

David Barros. 2014 Pearson France Projets créatifs avec SketchUp Laurent Brixius

David Barros. 2014 Pearson France Projets créatifs avec SketchUp Laurent Brixius David Barros Diplômé en études supérieures d agencement d intérieur avec une spécialisation dans le dessin technique assisté par ordinateur et cinq ans d expériences professionnelles, il se lance aujourd

Plus en détail

Bien connaître le tarif Vert

Bien connaître le tarif Vert Bien connaître le tarif Vert http://corse.edf.com Comment se présente le tarif vert A5 1 Plusieurs versions tarifaires Courtes utilisations Moyennes utilisations Longues utilisations mais une structure

Plus en détail

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE Fiche Élève i Objectifs Connaître le principe de production de l électricité par une génératrice de vélo. Savoir quelle est la partie commune à toutes les centrales électriques.

Plus en détail

BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 I 2 N 2 U 2

BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 I 2 N 2 U 2 BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 1. DESCRIPTION I 1 I 2 N 1 N 2 U 1 U 2 Schéma électrique I 1 I 2 U 1 U 2 Un transformateur est constitué : D une armature métallique servant de circuit

Plus en détail

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Les verres Introduction: TP: Nous avons choisi de faire un tp sur les notes que peuvent produire différents verres avec des quantités différentes d eau. Car nous voulions

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

Exercice 1 : Des capteurs au camping.

Exercice 1 : Des capteurs au camping. DS n 2 : Structures et propriétés des matériaux. Exercice 1 : Des capteurs au camping. Le propriétaire d un terrain de camping à Valence souhaite installer un bloc sanitaire (WC et douches) dont l eau

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

Partie II les outils, page 38, 31 : Abaque de Devilliers

Partie II les outils, page 38, 31 : Abaque de Devilliers LA PHYSIQUE DANS LES STAGES "PERMIS À POINTS" Les stages permis à points rencontrent un grand succès. Au programme de ces stages, une séquence est obligatoirement consacrée aux lois physiques de l automobile.

Plus en détail

- Révolution - Satellite - Planète tellurique, gazeuse - Anneaux - Le nom des planètes

- Révolution - Satellite - Planète tellurique, gazeuse - Anneaux - Le nom des planètes Octobre 2009 - Document réalisé par Olivier Huel en collaboration avec Mireille Chrétiennot. Le système solaire Objectifs : - Découvrir le système solaire. - Connaître la différence entre une planète et

Plus en détail

LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires

LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires La solution pour tous les endroits difficiles Les radiateurs électriques à pierres réfractaires LHZ ont été conçus en utilisant une technologie

Plus en détail

III. L Intelligence Artificielle dans les transports

III. L Intelligence Artificielle dans les transports III. L Intelligence Artificielle dans les transports De nos jours, l Intelligence Artificielle occupe une place de plus en plus importante dans le domaine des transports ; d ailleurs, d aucuns pensent

Plus en détail

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement... 1 OBJECTIFS :... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

Votre installation solaire photovoltaïque C H O I S I S S E Z L E M E I L L E U R D E L É N E R G I E

Votre installation solaire photovoltaïque C H O I S I S S E Z L E M E I L L E U R D E L É N E R G I E CE QU IL FAUT SAVOIR SUR... Votre installation solaire photovoltaïque C H O I S I S S E Z L E M E I L L E U R D E L É N E R G I E Félicitations! Vous venez d acquérir une centrale solaire photovoltaïque.

Plus en détail

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ]

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ] Les moments de force Les submersibles Mir peuvent plonger à 6 000 mètres, rester en immersion une vingtaine d heures et abriter 3 personnes (le pilote et deux observateurs), dans une sphère pressurisée

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

B - LE CHAMP ELECTRIQUE

B - LE CHAMP ELECTRIQUE B - L CHAP LCTRIQU B - 1 - L VCTUR CHAP LCTRIQU L'orientation du vecteur champ électrique dépend de la nature (positive ou négative) de la charge qui le produit. L effet de ce champ (attraction ou répulsion)

Plus en détail

Prix de l ingénierie du futur 2015

Prix de l ingénierie du futur 2015 Prix de l ingénierie du futur 2015 Canot Nicolas Rodriguez Valentin Sivagurunathan Nesanthan Mahé François I. Le Contexte Aujourd hui, le changement climatique constitue l une des priorités de la période

Plus en détail

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Exercice 0 page 9 On considère deux évènements E et E Référentiel propre, R : la Terre. Dans ce référentiel, les deux évènements ont lieu au même endroit. La durée

Plus en détail

La science des fusées 1

La science des fusées 1 Mth1101 - TD - Application 9 : optimisation avec contraintes, multiplicateurs de Lagrange La science des fusées 1 Introduction Une fusée comporte plusieurs étages composés d un moteur et de son carburant.

Plus en détail