Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)"

Transcription

1 Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre Définition et problématique - Illustration par des exemples -Automatisme: contrôle, supervision, pilotage -Médecine -Navigation aérienne -Production automatisée - Traitement du signal - radar - Base de données temps réel - Multimédia - Télécommunications -Résumé et terminologie 1

2 Types de systèmes informatiques Systèmes transformationnels (calcul scientifique, gestion de BD) - les données sont disponibles au lancement - les instants de productions des résultats ne sont pas contraints Systèmes interactifs (systèmes transactionnels ou outils bureautiques) - les résultats dépendent de données produites par l environnement - les instants de production respectent des valeurs statistiques Systèmes réactifs ou temps réel - résultats entièrement conditionnés par l environnement connecté - les instants de production dépendent de la dynamique du procédé Définition Groupe CNRS sur la problématique temps réel 1988 Le comportement d un système informatique est qualifié de «temps réel» lorsqu il est assujetti à l évolution d un procédé qui lui est connecté et qu il doit piloter ou suivre en réagissant à tous ses changements états. 2

3 Validité d un programme TR Outre la correction algorithmique le temps intervient dans la validité du programme: -le temps de réaction doit être adapté aux événements externes -Le programme doit pouvoir fonctionner en continu en maintenant sa capacité à traiter le flux de données d entrée -les temps de calculs sont connus (estimés) et peuvent être utilisés dans une analyse de réactivité Valider un système temps réel c est démontrer rigoureusement que le système a le comportement spécifié Exemple: contrôle numérique Régulation ou asservissement simple Entrée de Référence r(t) yk, rk sont les valeurs échantillonnées k=0,1,2,3 à la fréquence T fixe qui dépend du procédé et de la loi de contrôle. A/D A/D y(t) capteur rk yk Loi de contrôle calcul procédé Exemple: Dans un contrôle de moteur d automobile on échantillonne plus fréquemment l angle de rotation du vilebrequin toutes les 10-6 sec que la température du moteur toutes les 10 sec uk D/A u(t) actionneur 3

4 Exemple: contrôle, supervision et pilotage de système Ces systèmes recouvrent une gamme d applications très large et variée. interface opérateurs contrôle commande et pilotage (multi-niveau) Interface physique Ces systèmes ont une architecture hiéarchique avec au moins 2 niveaux: bas - interface physique haut - guidage/planification événements mesures commandes procédé Exemple: contrôle, supervision de patients Niveau bas : contrôle de pression sanguine, rythme respiratoire, taux de glucose Niveau haut: système expert qui inter-agit avec le personnel médical et sélectionne le tableau d états à lui afficher niveau bas haut période milliseconde à seconde minutes ou heures Type exécution Déterministe (toujours le même code) Variables (dépend de la situation) 4

5 Exemple: Générateur cyclique Dans le cas de contrôleurs numériques ou pour les couches basses d un contrôle de Patient on peut adopter une architecture logicielle très simple de type générateur cyclique. Principe: Le corps du programme est une boucle permanente qui tourne à une fréquence dite cycle de base et qui active des activités dont la fréquence est un multiple du cycle de base. On utilise un seul signal attaché à l horloge et l application gère à la fois l activation des différentes activités et leur ordre exécution. Architecture très légère facile à implanter sur un micro-contrôleur sans OS. Exemple: Générateur cyclique Chaque 1/180 éme de seconde faire - Lecture/validation des capteurs sélectionnés, si défaut reconfiguration - Chaque 6 cycles (30 Hz) tâches avionique - lecture claviers, sélection du mode - normalisation des données et transformation des coordonnées - mise à jour des référence pour la trajectoire - Chaque 6 cycles (30 Hz) calculs - loi de contrôle phase 1 pour le contrôle de la dérive (glissement plan) - loi de contrôle phase 1 du roulis (axe horizontal) - loi de contrôle phase 1 du travers (axe vertical) - loi de contrôle de coordination des 3 axes - Chaque 2 cycles (90 Hz) en utilisant les résultats des 2 cycles précédents - loi de contrôle phase 2 pour le contrôle de la dérive - loi de contrôle phase 2 du roulis et coordination des 2 axes - Calcul loi de contrôle globale du travers à partir des résultats du cycle à 90hz - Sortie des commandes pour les actionneurs - Faire les auto-tests Attente du cycle suivant 5

6 Exemple: navigation aérienne Interfaces opérateurs sol Niveau 2 Capteurs à terre Radars Calculs d états Contrôle de l espace aérien Niveau 1 Données de navigation Calculs d états Gestion du vol Niveau 0 Calculs d états Régulation du vol avions Capteurs embarqués actionneurs Exemple: contrôle de procédés manufacturiers (usines) Processus continus optimisation supervision automatisme réflexe capteurs/actionneurs Processus discontinus modèle fonctionnel NBS National bureau of Standards général atelier cellule machine équipement Gestion des flux contrôle/ commande 6

7 Commande de cellule Equipements moteurs Machine 1 Machine 2 Machine 3 Exemple: contrôle de procédés manufacturier Architecture matérielle type: Planification groupe Maintenance Supervision/Gestion d atelier GPAO WAN DB groupe Réseau local industriel Contrôleur de cellule Réseau local industriel DB infos site Contrôleur de cellule Réseau local industriel Machine 1 Machine 2 Bus de terrain Machine 3 Bus de terrain 7

8 Exemple: Traitement du signal Le traitement du signal est utilisé pour: - filtrage digital pour extraire l information pertinente - vidéo ou son pour compresser/décompresser - traitement radar L application de traitement du signal type produit à chaque période échantillonnage une ou plusieurs sorties qui sont des sommes pondérées de n entrées: n x(k) =? a(k,i) y(i) i=1 La complexité du calcul est au minimum en O(n) et est le plus souvent réalisé par des processeurs spécialisés de type DSP. Exemple: application radar Mémoire partagée Batterie de processeurs de signaux Échantillons/bins trajectoires DSP Contrôle/états Paramètres de traitements Processeur de données 8

9 Exemple: bases de données temps réel Elles sont utilisées dans des domaines tels que: -cotations financières -gestion de trajectoires de mobiles -fichiers temps réel -gestion des états partagés de systèmes La différence entre une base de données temps réel et une base de données conventionnelle tient dans la nature transitoire des informations qu elle contient. Elles sont destinées à contenir des «objets image» qui représentent les états d objets très dynamiques du monde réel Exemple: base de données temps réel Définitions: Cohérence temporelle absolue (absolute temporal consistency) Un ensemble de données associées à un objet est dit «absolument cohérent en temps» Si l âge maximum de toute donnée de l ensemble est inférieur à un seuil fixe. Cohérence temporelle relative (relative temporal consistency) Un ensemble de données associées à un objet est dit «relativement cohérent en temps» Si la différence d âge entre les donnée de l ensemble est inférieur à un seuil fixe 9

10 Exemple: base de données temps réel Modèle de cohérence: Dans l implantations des bases de données temps réel on privilégiera la rapidité sur la sécurité des données (pas de commit en 2 phases pour sérialiser les mises à jour). Ceci se justifie aussi par le fait que dans la plupart des cas il y a peu de concurrence en écriture sur la même donnée. Pour la lecture il faut faire attention au règles de causalités qui peuvent imposer que tous les consommateurs aient une même perception dynamique d évolution des objets (essentiellement un problème en environnement de base de donnée répartie) Exemple: base de données temps réel Exemple: spécification de quelques bases de données temps réel (1996) application Taille octets temps de réponse moyen temps de réponse maxi cohérence absolue cohérence relative conservatio n Contrôle du trafic aérien ,5 ms 5 ms 3 sec 6 sec 12 heures Mission aérienne ,05ms 1 ms 0,05 sec 0,2 sec 4 heures Mission spatiale ,05ms 1 ms 0,20 sec 1 sec 25 ans Contrôle de procédé en usine 0,8ms 5 sec 1 sec 2 sec 24 heures 10

11 Exemple: multimédia Le stockage, la transmission et l affichage de flux vidéo, audio, image ou graphique ont des contraintes temporelles fortes Cas de l image: Standard vidéo 30 images/sec (TVHD 60 images/sec), téléconférence 10 à 20 MPEG-2 débit en compression selon l application de 1,5 à 35 Mbit/sec MPEG-2 est un très gros consommateur de CPU (surtout en compression) Cas du son: De 16kbit/sec téléphone à 128kbit/sec son qualité CD Dans un diffusion son/image la synchronisation des lèvres impose un décalage de moins de 80 msec entre les flux audio et vidéo. L oreilles est très sensible aux glitchs ou trous de quelques centaines de millisecondes. Exemple: multimedia Les applications multimédia ont donc des spécifications temporelles fortes, particulièrement sur les applications inter-actives (TV en direct) ou les compression, transmission et compression des deux flux doivent respecter des contraintes de: -délai de bout en bout -régularité des flux -synchronisation des flux 11

12 Résume sur les classes d applications temps réel classe Purement cyclique Majoritairement cyclique caractéristiques Les tâches s exécutent périodiquement Les I/O sont scrutées périodiquement Les demandes en ressources sont stables (varient peu) Les tâches s exécutent périodiquement Le système doit répondre à quelques I/O événements externes (commandes, récupération d erreur ) illustration Un contrôleur numérique Un calcul de FFT sur un échantillon de taille fixe Avionique Contrôle de procédé classe Asynchrones mais partiellement prévisible caractéristiques Les tâches sont non périodiques Leur durée exécution est très variable Les ressources consommées sont variables d une exécution à l autre MAIS Les variations sont bornées et on a des informations statistiques sur les variations illustration Multimédia Poursuite dans les traitements radar Télécommunications Acquisition de données HEP Traitements de flux de données (data flow) Asynchrone et imprévisible Chargée de réagir à des événements asynchrones Déclenchement de tâches de haute complexité Contrôleur très intelligent 12

13 Terminologie Systèmes réactifs ou systèmes synchrones Systèmes qui réagissent instantanément à des stimulations externes (le temps de la réaction est négligeable vis-à-vis du rythme de stimulation, exemple jeux vidéo) Systèmes cycliques Systèmes dont tout le comportement n est rythmé que par le temps sur la base d une horloge. Systèmes asynchrones Systèmes dont le comportement est un mélange des deux précédents et dont le temps D exécution des tâches peut entraîner des délais dans la prise en compte événements. Stimulé par des événements externes asynchrones et des horloges. 13

Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Eléments de spécification des systèmes temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 - Evénements et architectures - Spécifications de performances

Plus en détail

ORDONNANCEMENT CONJOINT DE TÂCHES ET DE MESSAGES DANS LES RÉSEAUX TEMPS RÉELS 4. QUELQUES EXEMPLES DU DYNAMISME ACTUEL DU TEMPS RÉEL

ORDONNANCEMENT CONJOINT DE TÂCHES ET DE MESSAGES DANS LES RÉSEAUX TEMPS RÉELS 4. QUELQUES EXEMPLES DU DYNAMISME ACTUEL DU TEMPS RÉEL i LE TEMPS RÉEL 1. PRÉSENTATION DU TEMPS RÉEL 1.1. APPLICATIONS TEMPS RÉEL 1.2. CONTRAINTES DE TEMPS RÉEL 2. STRUCTURES D'ACCUEIL POUR LE TEMPS RÉEL 2.1. EXÉCUTIFS TEMPS RÉEL 2.2. RÉSEAUX LOCAUX TEMPS

Plus en détail

Cours A7 : Temps Réel

Cours A7 : Temps Réel Cours A7 : Temps Réel Pierre.Paradinas / @ / cnam.fr Cnam/Cedric Systèmes Enfouis et Embarqués (SEE) Organisation des cours 12 prochaines séances 6 janvier au 24 mars, Partiel le 27 janvier, Les 3 et 24

Plus en détail

Introduction aux systèmes temps réel. Iulian Ober IRIT ober@iut-blagnac.fr

Introduction aux systèmes temps réel. Iulian Ober IRIT ober@iut-blagnac.fr Introduction aux systèmes temps réel Iulian Ober IRIT ober@iut-blagnac.fr Définition Systèmes dont la correction ne dépend pas seulement des valeurs des résultats produits mais également des délais dans

Plus en détail

Introduction aux systèmes temps réel

Introduction aux systèmes temps réel Introduction aux systèmes temps réel Frank Singhoff Bureau C-203 Université de Brest, France LISyC/EA 3883 singhoff@univ-brest.fr UE applications de l informatique, Université de Brest Page 1/22 Plan du

Plus en détail

11 Février 2014 Paris nidays.fr. france.ni.com

11 Février 2014 Paris nidays.fr. france.ni.com 11 Février 2014 Paris nidays.fr Construire l enregistreur de données autonome de demain Marc-Junior LARROUY, Ingénieur d Applications, National Instruments France Contenu Introduction à l enregistrement

Plus en détail

Informatique industrielle A7-19571 Systèmes temps-réel J.F.Peyre. Partie I : Introduction

Informatique industrielle A7-19571 Systèmes temps-réel J.F.Peyre. Partie I : Introduction Informatique industrielle A7-19571 Systèmes temps-réel J.F.Peyre Partie I : Introduction Plan de la première partie Quelques définitions Caractéristiques communes des applications temps-réel Exemples d

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Systèmes d assistance à la conduite et d infovertissement

Systèmes d assistance à la conduite et d infovertissement Description Domaine de compétences Z3 Systèmes d assistance à la conduite et d infovertissement Examen professionnel Coordinateur d atelier automobile Diagnosticien d automobiles orientation véhicules

Plus en détail

Mini Dôme IP, Couleur/N&B, Zoom 10x Mode de compression MPEG-4 & M-JPEG (max 25i/sec) Détection de mouvement et pré/post alarme Port Carte Micro SD pour enregistrement en local Réglage aisé du réseau en

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction aux applications multimédia. 1. Introduction. Définitions des concepts liés au Multimédia (1/2)

Chapitre 1. Introduction aux applications multimédia. 1. Introduction. Définitions des concepts liés au Multimédia (1/2) Chapitre 1 Introduction aux applications multimédia 1 1. Introduction Définitions des concepts liés au Multimédia (1/2) Multi Multimédia Média Multi : indique plusieurs Média : moyen/support de diffusion,

Plus en détail

Les systèmes embarqués

Les systèmes embarqués Unité IFS (Interface) Les systèmes embarqués Architecture des systèmes à processeur Etienne Messerli Le 17 février 2015 p 1 Ordinateur Système UNIVERSEL de traitement de l'information "binaire" Utilisé

Plus en détail

Introduction. Mes coordonnées. Module Systèmes Embarqués. Systèmes embarqués. Systèmes embarqués Sylvain Tisserant

Introduction. Mes coordonnées. Module Systèmes Embarqués. Systèmes embarqués. Systèmes embarqués Sylvain Tisserant Mes coordonnées Introduction Systèmes embarqués Sylvain Tisserant Enseignant-Chercheur Professeur à l ESIL depuis sa création Recherche en physique des particules Acquisition et traitement de données Contrôle

Plus en détail

ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION MES

ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION MES FC M1 Management 2012/2013 Projet individuel ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION MES (Manufacturing Execution System) FC M1 Management 2012_2013 / SYSTEMES D INFORMATION / ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION

Plus en détail

LINUX et le temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

LINUX et le temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) LINUX et le temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 24-28 Mars 2003 Sommaire - Contexte et contraintes pour l embarqué et le temps réel - Caractéristiques

Plus en détail

Interface Homme Machine (IHM) Gérer un afficheur et un clavier

Interface Homme Machine (IHM) Gérer un afficheur et un clavier DUT informatique, TP info embarquée n 2, année 2015 P. Kauffmann MODULE INFORMATIQUE EMBARQUEE Interface Homme Machine (IHM) Gérer un afficheur et un clavier 1. Présentation Tous les systèmes informatiques

Plus en détail

DSP. Architecture du contrôleur amplifié

DSP. Architecture du contrôleur amplifié Fiche préliminaire h Fic ep im rél ire ina Architecture du contrôleur amplifié DSP Des nouveaux algorithmes propriétaires sont exploités à partir d un DSP SHARC 32 bits à virgule flottante à une fréquence

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

Systèmes temps réel et embarqués Concepts de base, expression des contraintes temporelles

Systèmes temps réel et embarqués Concepts de base, expression des contraintes temporelles M2P GLRE Génie Logiciel, logiciels Répartis et Embarqués Systèmes temps réel et embarqués Concepts de base, expression des contraintes temporelles Z. Mammeri 1. Introduction Aujourd hui, les applications

Plus en détail

Mes documents Sauvegardés

Mes documents Sauvegardés Mes documents Sauvegardés Guide d installation et Manuel d utilisation du logiciel Edition 13.12 Photos et illustrations : Copyright 2013 NordNet S.A. Tous droits réservés. Toutes les marques commerciales

Plus en détail

IV - Programme détaillé par matière (1 fiche détaillée par matière)

IV - Programme détaillé par matière (1 fiche détaillée par matière) IV - Programme détaillé par matière (1 fiche détaillée par matière) Matière : Asservissement numérique Introduction aux systèmes échantillonnés (signal échantillonné, échantillonnage idéal, transformation

Plus en détail

Temps Réel. Jérôme Pouiller Septembre 2011

Temps Réel. Jérôme Pouiller <j.pouiller@sysmic.org> Septembre 2011 Temps Réel Jérôme Pouiller Septembre 2011 Sommaire Problèmatique Le monotâche Le multitâches L ordonnanement Le partage de ressources Problèmatiques des OS temps réels J. Pouiller

Plus en détail

Fiche technique du serveur CamTrace 1U 2 tiroirs sans RAID

Fiche technique du serveur CamTrace 1U 2 tiroirs sans RAID CamTrace 1U Photos Camtrace tous droits réservés Fiche technique du serveur CamTrace 1U 2 tiroirs sans RAID Chassis Supermicro Carte mère X9SCLF Dimensions : Largeur 16.8" (426 mm) Profondeur 22.6" (574

Plus en détail

Extrait des Exploitations Pédagogiques

Extrait des Exploitations Pédagogiques Pédagogiques Module : Compétitivité et créativité CI Première : Compétitivité et créativité CI institutionnel : Développement durable et compétitivité des produits Support : Robot - O : Caractériser les

Plus en détail

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements Problème posé Réglementation Politique Sécurité Comportements Flux Événements Sécurité Humaine Sécurité électronique Exploitant Personnes Patrimoine Exploitation Population Environnement Secret Risques

Plus en détail

Masses de données. 1. Introduction 2. Problématiques 3. Socle de formation (non présenté) 4. Liens avec Formation INSA

Masses de données. 1. Introduction 2. Problématiques 3. Socle de formation (non présenté) 4. Liens avec Formation INSA Masses de données 1. Introduction 2. Problématiques 3. Socle de formation (non présenté) 4. Liens avec Formation INSA Rédacteurs : Mjo Huguet / N. Jozefowiez 1. Introduction : Besoins Informations et Aide

Plus en détail

Ordonnancement temps réel

Ordonnancement temps réel Ordonnancement temps réel Ordonnancement centralisé par Francis COTTET Professeur d université (ENSMA, Poitiers Futuroscope) Ingénieur de l Institut national polytechnique de Grenoble Docteur ès sciences

Plus en détail

IBM Tivoli Monitoring, version 6.1

IBM Tivoli Monitoring, version 6.1 Superviser et administrer à partir d une unique console l ensemble de vos ressources, plates-formes et applications. IBM Tivoli Monitoring, version 6.1 Points forts! Surveillez de façon proactive les éléments

Plus en détail

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles.

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles. MBR225 Module de surveillance des chaînes cinématiques Le module est dédié à la surveillance du fonctionnement de machines dont la chaîne cinématique constitue un facteur important de sécurité : treuil,

Plus en détail

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert?

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? Cet article a pour objectif de rappeler les notions principales relatives à la Gestion Technique Centralisée. Mais qu entend on par

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

MOTORISATION DIRECTDRIVE POUR NOS TELESCOPES. Par C.CAVADORE ALCOR-SYSTEM WETAL 2013 10 Nov

MOTORISATION DIRECTDRIVE POUR NOS TELESCOPES. Par C.CAVADORE ALCOR-SYSTEM WETAL 2013 10 Nov 1 MOTORISATION DIRECTDRIVE POUR NOS TELESCOPES Par C.CAVADORE ALCOR-SYSTEM WETAL 2013 10 Nov Pourquoi motoriser un télescope? 2 Pour compenser le mouvement de la terre (15 /h) Observation visuelle Les

Plus en détail

Veille Technologique : la VoIP

Veille Technologique : la VoIP Veille Technologique : la VoIP CESI LA Vatine Intervenant : FACORAT Fabrice Sommaire Présentation de la VoIP Histoire Terminologie et Protocoles Enjeux de la VoIP H323 SIP Usages actuels de la VoIP Les

Plus en détail

Stockeurs numériques Dynrec

Stockeurs numériques Dynrec Stockeurs numériques Base PC Analogiques et Hybrides (Ip) Vos images sont précieuses -pcbased-2007/2 Une gamme complète, avec deux lignes de stockeurs Avance et, répondant à tous les besoins de la vidéo-surveillance

Plus en détail

Optimisation de la production de l électricité renouvelable

Optimisation de la production de l électricité renouvelable Optimisation de la production de l électricité renouvelable Efficacité énergétique Frédéric Nollet IUT de TROYES - Département GEII 9 rue de Québec - BP 396-10026 TROYES Tel : 0325427124 - Email : frederic.nollet@univ-reims.fr

Plus en détail

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION NO-BREAK KS Système UPS dynamique PRÉSENTATION Table des matières Chapitre 1 : Description du système No-Break KS...3 Chapitre 2 : Fonctionnement lorsque le réseau est présent...4 Chapitre 3 : Fonctionnement

Plus en détail

Démêler la complexité

Démêler la complexité Démêler la complexité La plate-forme d émulation virtuelle ABB simplifie le test du contrôle-commande de procédé MARIO HOERNICKE, RIKARD HANSSON La simulation logicielle intervient souvent en phase finale

Plus en détail

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia P. Bakowski bako@ieee.org Applications et flux multi-média média applications transport P. Bakowski 2 Applications et flux multi-média média applications

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

TABLETTE MPMAN MP724 : EMPORTEZ LE MONDE AVEC VOUS

TABLETTE MPMAN MP724 : EMPORTEZ LE MONDE AVEC VOUS TABLETTE MPMAN MP724 : EMPORTEZ LE MONDE AVEC VOUS Internet Nomade La tablette internet MPMAN MP724 est spécialement conçue pour une utilisation nomade. A tout moment accédez directement à Internet et

Plus en détail

L OSCILLOSCOPE ET LES CONTRÔLES ÉLECTRIQUES

L OSCILLOSCOPE ET LES CONTRÔLES ÉLECTRIQUES Lycée professionnel Gaston Barré Baccalauréat professionnel MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2012-2013 L OSCILLOSCOPE ET LES CONTRÔLES ÉLECTRIQUES Nom : Prénoms : LYCEE GASTON BARRÉ 1 L OSCILLOSCOPE

Plus en détail

L apprentissage automatique

L apprentissage automatique L apprentissage automatique L apprentissage automatique L'apprentissage automatique fait référence au développement, à l analyse et à l implémentation de méthodes qui permettent à une machine d évoluer

Plus en détail

LES OUTILS DE LA MOBILITE

LES OUTILS DE LA MOBILITE L évolution du marché des assistants personnels, ainsi que la baisse des prix, permettent désormais à un plus grand nombre d entreprises de s équiper avec des outils technologiques performants. Avec l

Plus en détail

Pierre De Dobbeleer. Spécialiste Project Management, Electronique, Réseaux et télécommunications

Pierre De Dobbeleer. Spécialiste Project Management, Electronique, Réseaux et télécommunications Pierre De Dobbeleer Contact: 11 rue Rogier, 5000 Namur 3éme étage Tel: +32 471 37 64 82 Age: 46 ans Divorcé, 2 enfants Spécialiste Project Management, Electronique, Réseaux et télécommunications Domaines

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Nous espérons que vous avez eu un été agréable et des vacances fabuleuses! Ou peut-être que vous êtes impatients d y être

Nous espérons que vous avez eu un été agréable et des vacances fabuleuses! Ou peut-être que vous êtes impatients d y être 09/2013 Bonjour! Cher client, Maintenant que l été tire à sa fin et qu une nouvelle année scolaire commence, nous aimerions profiter de l occasion pour vous informer sur les nouvelles fonctionnalités et

Plus en détail

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Détection et reconnaissance des sons pour la surveillance médicale Dan Istrate le 16 décembre 2003 Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Thèse mené dans le cadre d une collaboration

Plus en détail

Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie.

Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie. INTRODUCTION Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie. Le programme d examens de chaque spécialité

Plus en détail

Solution Vidéo Surveillance

Solution Vidéo Surveillance Solution Vidéo Surveillance Objectifs de la solution : Mettre sous surveillance électronique un lieu sensible de votre établissement : o L entrée du bureau d études o L entrée du stock de matière première

Plus en détail

Série DS-4200 Pro / DS-4000 / DS-2000

Série DS-4200 Pro / DS-4000 / DS-2000 Série NVR DIGISTOR NVR (enregistreur vidéo de réseau) autonome sans PC à architecture Linux intégrée Série DS-4200 Pro / DS-4000 / DS-2000 Système de surveillance réseau complet avec affichage local, surveillance

Plus en détail

Conception de SoPC pour applications multimédia

Conception de SoPC pour applications multimédia Conception de SoPC pour applications multimédia Auteurs : Michael Guarisco, Nicolas Marques, Eric Dabellani, Yves Berviller, Hassan Rabah, Serge Weber Laboratoire d Instrumentation Electronique de Nancy.

Plus en détail

Formation continue à distance

Formation continue à distance Formation continue à distance Grades concernés: Public cible: Entreprises publiques Grades administratifs Grades informatiques Grades techniques Processus: Assistant de gestion Rédacteur attaché Rédacteur

Plus en détail

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000 DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite La gamme des gradateurs Compulite est conçue autour des technologies les plus récentes et les plus évoluées que ces 20 dernières années ont vu apparaître.

Plus en détail

Introduction au temps réel

Introduction au temps réel Introduction au temps réel Laurent.Pautet@enst.fr Version 2.0 Définition d un système temps réel Un système temps réel se compose d'un ou plusieurs sous-systèmes devant répondre en un temps fini et spécifié

Plus en détail

Les bus d extensions : Définition

Les bus d extensions : Définition Les bus d extensions : Définition Ensemble de fils chargés de relier les différents éléments de l ordinateur Caractérisé par son nombre de fils, la nature des informations véhiculées, le mode de fonctionnement

Plus en détail

Quoi de neuf en contrôle/commande et systèmes embarqués (RIO, WSN...)?

Quoi de neuf en contrôle/commande et systèmes embarqués (RIO, WSN...)? Quoi de neuf en contrôle/commande et systèmes embarqués (RIO, WSN...)? Mathieu PACE National Instruments, Ingénieur d applications L architecture RIO se développe Processeur FPGA E/S E/S E/S personnalisées

Plus en détail

T101, serveur de temps haute précision

T101, serveur de temps haute précision T101, serveur de temps haute précision T101Compact Serveur de temps NTP/SNTP, horloge GPS de strate 1, avec PoE, et fonctions d entrées/sorties d échantillonnage et de synchronisation. T101Rack 1 Bd d

Plus en détail

fournir un cd de restauration du Windows 8 ou procédure de restauration extrême prévue par constructeur

fournir un cd de restauration du Windows 8 ou procédure de restauration extrême prévue par constructeur SYSTÈME D'EXPLOITATION fourni Microsoft Windows 8.1 Pro 64 bits fournir un cd de restauration du Windows 8 ou procédure de restauration extrême prévue par constructeur Type de processeur 4 cœurs, 3.30

Plus en détail

Système de Vidéosurveillance

Système de Vidéosurveillance Système de Vidéosurveillance Systèmes Electroniques Numériques Lycée Professionnel Louis Lumière Contenu Mise en situation... 2 Cahier des charges... 2 Appropriation du matériel... 3 Caméra vidéo... 3

Plus en détail

Les entrées/sorties Les périphériques

Les entrées/sorties Les périphériques Les entrées/sorties Les périphériques La fonction d un ordinateur est le traitement de l information (fonction réalisée au niveau de la mémoire et l UC). L ordinateur acquiert cette information et restitue

Plus en détail

Guide pratique pour aligner une transcription sous ELAN

Guide pratique pour aligner une transcription sous ELAN Guide pratique pour aligner une transcription sous ELAN Version 2.0 Juin 2009 Isabel Colón de Carvajal Laboratoire ICAR (CNRS & Université de Lyon) 1 Introduction générale... 1 2 Installation du logiciel...

Plus en détail

PORTE PLIANTE imotion 2301

PORTE PLIANTE imotion 2301 PORTE PLIANTE imotion 2301 Dimensions de la porte p. 2 Système de profilés p. 2 Caractéristiques du système d entraînement imotion 2301 pour porte pliante p. 3 Accessoires standard p. 4 Impulseurs p. 5

Plus en détail

Acquisition de données et pilotage d instruments avec LABVIEW

Acquisition de données et pilotage d instruments avec LABVIEW W 2009 PROJET LABVIEW Acquisition de données et pilotage d instruments avec LABVIEW Projet Linel LABVIEW (70h) L Besoin logiciel et matériel : (par poste) 1 PC + le logiciel LABVIEW version (8.2) + le

Plus en détail

Equipement. électronique

Equipement. électronique MASTER ISIC Les générateurs de fonctions 1 1. Avant-propos C est avec l oscilloscope, le multimètre et l alimentation stabilisée, l appareil le plus répandu en laboratoire. BUT: Fournir des signau électriques

Plus en détail

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001 Enregistrement et transformation du son S. Natkin Novembre 2001 1 Éléments d acoustique 2 Dynamique de la puissance sonore 3 Acoustique géométrique: effets de diffusion et de diffraction des ondes sonores

Plus en détail

FAG Detector III la solution pour la surveillance et l équilibrage. Information Technique Produit

FAG Detector III la solution pour la surveillance et l équilibrage. Information Technique Produit FAG Detector III la solution pour la surveillance et l équilibrage Information Technique Produit Principe Utilisation Hautes performances utilisation simple Le FAG Detector III est, à la fois, un appareil

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

OTIS. Mod. La modernisation réinventée. Plus de sécurité Plus de fiabilité Plus de confort. Et plus d attention à l environnement.

OTIS. Mod. La modernisation réinventée. Plus de sécurité Plus de fiabilité Plus de confort. Et plus d attention à l environnement. OTIS Mod La modernisation réinventée Plus de sécurité Plus de fiabilité Plus de confort Et plus d attention à l environnement. GeN2 Mod, un concept novateur. ➍ CÂBLE TRADITIONNEL EN ACIER ➌ ➋ ➌ ➌ POULIE

Plus en détail

Surveillance des installations et des machines FAG Online System DTECT X1. Information Technique Produit

Surveillance des installations et des machines FAG Online System DTECT X1. Information Technique Produit Surveillance des installations et des machines FAG Online System DTECT X1 Information Technique Produit Surveillance des machines avec DTECT X1 Contrôle vibratoire numérique par bandes de fréquences Surveillance

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

L AUTOMATISME LE SIGNAL

L AUTOMATISME LE SIGNAL L AUTOMATISME LE SIGNAL Page 1 sur 7 Sommaire : 1- Champ de l automatisme définitions 2- Correspondance entre phénomènes physiques et signaux a. Capteur b. Exemple de capteur TOR c. Exemple de capteur

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Fiche technique LR4A-MOD Servomoteur Modbus pour vannes à boisseau sphérique étanche, et 6 voies Couple 5 Nm Alimentation électrique 4V AC/DC Communication par Modbus RU (RS-485) Conversion entrée sonde

Plus en détail

BK 2515, BK 2516 DAS 50 DAS 30

BK 2515, BK 2516 DAS 50 DAS 30 Oscilloscopes numériques portables, 2 voies entièrement isolées 2 BK 2515, BK 2516 2 voies isolées (1000V CAT II et 600V CAT III) Bande passante: 60MHz (BK2515) et 100MHz (BK2516) Résolution verticale

Plus en détail

5 h SUPPORT TECHNIQUE : SOUS SYSTEME MALAXEUR HABILIS et VARIATEUR ATV31 TITRE : REALISATION du SCHEMA & ETUDE ESSAIS de la COMMUNICATION

5 h SUPPORT TECHNIQUE : SOUS SYSTEME MALAXEUR HABILIS et VARIATEUR ATV31 TITRE : REALISATION du SCHEMA & ETUDE ESSAIS de la COMMUNICATION FONCTIONS : COMMANDER la PUISSANCE par TOR, CONVERTIR & MODULER l NRJ. COMMUNIQUER TP 2 durée : 5 h SUPPORT TECHNIQUE : SOUS SYSTEME MALAXEUR HABILIS et VARIATEUR ATV31 TITRE : REALISATION du SCHEMA &

Plus en détail

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z 1 LE CONCEPT Cet instrument assure la fonction principale : Représentation temporelle d un

Plus en détail

NPIH800 GENERATION & RESEAUX. PROTECTION de COURANT TERRE

NPIH800 GENERATION & RESEAUX. PROTECTION de COURANT TERRE GENERATION & RESEAUX PROTECTION de COURANT TERRE NPIH800 assure la protection à maximum de courant terre des réseaux électriques de moyenne et haute tension. Ce relais multifonction surveille les défauts

Plus en détail

CENTRALE DE SURVEILLANCE EMBARQUEE MULTIMEDIA

CENTRALE DE SURVEILLANCE EMBARQUEE MULTIMEDIA CENTRALE DE SURVEILLANCE EMBARQUEE MULTIMEDIA Fonctions principales : Ordinateur multimédia embarqué sous Linux 2.6 Enregistreur audio-vidéo 4 canaux 8 Mbps, Full HD 1920x1080p, 4 caméras simultanées,

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

Régulateurs numériques compacts TROVIS 6411, 6441

Régulateurs numériques compacts TROVIS 6411, 6441 Régulateurs numériques compacts TROVIS 6411, 6441 pour montage encastré (dimensions face avant 72 x 144 mm), ou sous forme de module embrochable 19". Application Régulateurs à microprocesseur avec software

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

Capacité étendue d utilisation en réseau

Capacité étendue d utilisation en réseau Fiche technique n VIBOFF_1A_f Emonitor Odyssey introduit une nouvelle conception de la maintenance conditionnelle (prédictive) en automatisant les opérations de routine afin d améliorer les vitesses de

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes QoS et Multimédia SIR / RTS Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

Le réseau au service de la Gestion Technique des Bâtiments. Présentation d'un service de vidéosurveillance

Le réseau au service de la Gestion Technique des Bâtiments. Présentation d'un service de vidéosurveillance Le réseau au service de la Gestion Technique des Bâtiments Présentation d'un service de vidéosurveillance Protection des biens & des personnes Urgence de la réaction Gestion de l urgence Substitution des

Plus en détail

EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC

EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES RELATIVES À LA PRODUCTION ÉOLIENNE MAI 2003 1. Contexte Le document «Exigences

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Multimedia. Systèmes, Communications et Applications. Ahmed MEHAOUA

Multimedia. Systèmes, Communications et Applications. Ahmed MEHAOUA Multimedia Systèmes, Communications et Applications Ahmed MEHAOUA Professeur - Laboratoire CRIP5 Ahmed.mehaoua@math-info.univ-paris5.fr Plan 1. Multimedia : principes et définitions 2. Algorithmes et normes

Plus en détail

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Dans le respect des procédures, des règles d hygiène et de sécurité, afin de satisfaire les clients ou fournisseurs internes/externes

Plus en détail

Régulateur de process universel econtrol

Régulateur de process universel econtrol Régulateur de process universel Le type 8611 peut être connecté à Régulation en continue, 2 points, 3 points et Tout/Rien Ratio control function Entrées de capteurs (,, fréquence, Pt100) Contrôle de vannes

Plus en détail

UC4 Operations Manager pour Mainframes

UC4 Operations Manager pour Mainframes Pour plus d informations sur les produits UC4, visitez http://www.liftoff-consulting.com/ UC4 Operations Manager pour Mainframes Introduction Les grands systèmes (Mainframes) jouent un rôle de plus en

Plus en détail

Passion for KNX innovation

Passion for KNX innovation Passion for KNX innovation Touch-MyDesign 2 ZVI-TMDP4 ZN1AC-UPFRCR (122.7 x 90.2 x 12 mm.) Le Touch-MyDesign est un interrupteur capacitif KNX qui répond aux exigences de design de tous les projets grâce

Plus en détail

Le pouvoir du choix. La qualité de WD.

Le pouvoir du choix. La qualité de WD. Le pouvoir du choix. La qualité de WD. www.westerndigital.com Western Digital, WD, le logo WD, Put Your Life On It, WD Caviar, WD Scorpio sont des marques déposées aux États-Unis et dans d autres pays

Plus en détail

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique Technologies de l Information et de la Communication Introduction aux NTE/TICE Présentation des UNR UNT Outils permettant la diffusion de l information Conceptualisation d un module d apprentissage numérique

Plus en détail

Le son sur le web. S. Natkin

Le son sur le web. S. Natkin Le son sur le web S. Natkin Usage du son Contenus sonores: dialogues, interview Amélioration de l ihm (sons pour les boutons ) Musique de fond Ventes de musique et de contenus sonores Les limites techniques

Plus en détail

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale CONTENU DES U.E MASTER JMIN Contenu des U.E UE 101 Communication, culture et expression (anglais, expression écrite et orale) UE 102 Conception et développement informatique UE 103 Conception sonore Expression

Plus en détail

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics 1 INTRODUCTION 1.1 Capteurs de pression digitaux Les capteurs de pression digitaux utilisent un AIC interne pour la calibration digitale et la compensation en température et fournissent un signal de sortie

Plus en détail

FAG Detector II le collecteur et l analyseur de données portatif. Information Technique Produit

FAG Detector II le collecteur et l analyseur de données portatif. Information Technique Produit FAG II le collecteur et l analyseur de données portatif Information Technique Produit Application La maintenance conditionnelle Principe de fonctionnement Application Le FAG II est, à la fois, un appareil

Plus en détail