Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test"

Transcription

1 11 juillet 2003 Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test Mariane Comte

2 Plan 2 Introduction et objectif Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés Efficacité de détection de tests dynamiques Conclusion et perspectives

3 Introduction 3 Coût relatif des circuits mixtes * * G.M. Roberts Conception & fabrication Test numérique Conception & fabrication Test numérique Test analogique Test analogique Test analogique Test numérique Conception & fabrication 2015

4 Introduction 4 Test des circuits mixtes Circuit intégré mixte Signal analogique Bloc analogique C A N Bloc numérique Signal numérique Test fonctionnel Nombreux paramètres Equipement réduit Test orienté défauts Conception en Vue du Test Test intégré (BIST)

5 Introduction 5 Conversion Analogique - Numérique Signal analogique d entrée Echantillonnage temporel Quantification & Codage Signal numérique de sortie Amplitude Temps T éch A8 A7 A6 A5 A4 A3 A2 A n bits Code T éch Temps Fonction de transfert

6 Introduction 6 Fonction de transfert d un 111 Droite Idéale Sortie numérique LSB = PE 2 n 000 V T1 V T2 V T3 V T4 V T5 V T6 V T7 Entrée analogique PE PE : Pleine Échelle de conversion

7 Introduction 7 Environnement usuel de test des * * M. Mahoney Synchronisation Générateur de signaux Stimulus analogique Sortie numérique n bits Processeur numérique (DSP) Paramètres fonctionnels du

8 Introduction 8 Paramètres fonctionnels des Paramètres statiques Paramètres dynamiques Stimulus analogique Réponse numérique

9 Introduction 9 Paramètres statiques Fonction de transfert idéale Sortie numérique Entrée analogique Erreur d offset Erreur de gain Non-linéarité Différentielle (NLD) Intégrale (NLI) Sortie numérique idéale avec erreur Sortie numérique avec erreur idéale Sortie numérique idéale avec erreur Entrée analogique Entrée analogique Entrée analogique

10 Introduction 10 Paramètres dynamiques Transformée de Fourier Module (db) SINAD (Signal-to-Noise And Distortion ratio) f e 2.f e 3.f e 4.f e 5.f e 6.f e Fréquence THD (Total Harmonic Distortion) SFDR (Spurious Free Dynamic Range) f e Module (db) Module (db) Module (db) Fréq. 2.f e 3.f e 4.f e 5.f e 6.f e Fréq. Module (db) Module (db) Fréq. Module (db) 2.f e 3.f e 4.f e 5.f e 6.f e Fréq. f e Fréq. f e Fréq.

11 Introduction 11 Évaluation des paramètres fonctionnels Paramètres statiques Erreur d offset Erreur de gain Non-linéarité (NLD, NLI) Paramètres dynamiques SINAD SFDR THD Test par histogramme Nombre d apparitions H(i) Module (db) Analyse spectrale Code i Fréquence

12 Objectif 12 Cahier des charges Tolérances statiques Tolérances dynamiques à tester Analyse spectrale Flot de test classique des Paramètres dynamiques Sains : S D Test par histogramme Paramètres statiques Fautifs Fautifs F D F S Objectifs : Temps de test Réduire Ressources le temps matérielles de test Préserver son efficacité Sains : S S globalement sains S D S S

13 Objectif 13 Paramètres fonctionnels des Paramètres statiques Paramètres dynamiques Stimulus analogique Réponse numérique

14 Objectif 14 Choix de la procédure de test Test par histogramme Nombre d apparitions H(i) Analyse spectrale Module (db) Code i Fréquence Temps de test Ressources matérielles Perte des informations temporelles Information locale et globale Paramètres statiques Temps de test Ressources matérielles Dualité temps-fréquence Information globale seulement Paramètres dynamiques

15 Objectif 15 I. Étude analytique Solutions proposées dans la littérature * = a 0 + a 1.[A e.cos(ω.t+ϕ)] + a 2.[A e.cos(ω.t+ϕ)]² + * Janssen 1999, Bellan 2000, Janik 2003, Attivissimo Ampl. Stimulus sinusoïdal pur x(t) y y(x) x x y(x(t) x(t)) Transformée de Fourier Module (db) TF{y( y(x(t) x(t))} Temps Fréquence x(t) = A e.cos(ω.t+ϕ) Modélisation polynomiale y(x) = a 0 + a 1.x + a 2.x 2 + Relation analytique coefficients coefficients de Fourier polynomiaux = TF{a 0 + a 1.[A e.cos(ω.t+ϕ)] + a 2.[A e.cos(ω.t+ϕ)]² + } = α 0 + α 1.cos(ω.t) + β 1.sin(ω.t) + α 2.cos(2ω.t) + β 2.sin(2ω.t) +

16 Objectif 16 Solutions proposées dans la littérature II. Mise en œuvre Transformée de Fourier db Fréq. Paramètres dynamiques Coefficients de la fonction de transfert polynomiale Paramètres statiques Caractérisation = mesure des valeurs des paramètres Limitations de la modélisation polynomiale : précision pour les faibles résolutions (bruit de quantification négligé) cas de saturation dans la plage analogique inapplicable à certaines architectures y x Temps et ressources de calcul

17 Objectif 17 Approche adoptée Test = détection des circuits fautifs (hors tolérances) I. Détectabilité Influence Paramètres statiques Paramètres dynamiques Détection II. Taux de détection Efficacité statistique d une analyse spectrale à détecter les circuits fautifs

18 Plan 18 Introduction et objectif Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés Efficacité de détection de tests dynamiques Conclusion et perspectives

19 Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés 19 Modèle d environnement de test Conditions de test Nombre d échantillons N Nombre de périodes M Amplitude du signal A e Erreurs statiques Offset Gain NL Analyse spectrale Générateur n bits Processeur Évaluation des paramètres dynamiques

20 Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés 20 Préliminaire : Influence des conditions de test stimulus analogique DSP amplitude temps Signal analogique amplitude A e Durée d acquisition pour le test N échantillons M périodes Influence Pas d influence

21 Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés 21 Préliminaire : Influence des conditions de test n = 6 bits THD (db) amplitude A in <PE PE A in >PE SINAD (db) 0-10 SFDR (db) ( ) A in <PE PE amplitude A in >PE A in <PE PE amplitude A in >PE

22 Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés 22 Étude de l influence d une erreur statique Conditions de test Nombre d échantillons N Nombre de périodes M Amplitude du signal A e Erreurs statiques Offset Gain NL Analyse spectrale Générateur n bits Processeur Évaluation des paramètres dynamiques n=8 A e Offset PE-4 PE PE+4 SINAD THD Déviation du paramètre dynamique Amplitude du stimulus Erreur statique

23 Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés 23 n = 6 bits Influence d une erreur d offset sur le SINAD Référence à offset nul normalisation Notion de déviation relative due à l offset

24 Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés 24 n = 6 bits Influence d une erreur d offset sur le SINAD Influence monotone meilleure détection meilleures conditions pour A e >PE Seuils de détection

25 Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés 25 Influence d une erreur d offset n = 6 bits SINAD SFDR THD n = 12 bits SINAD SFDR THD

26 Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés Influence d une erreur de gain et d une NLI 26 n = 8 bits Gain SINAD SFDR THD NLI SINAD SFDR THD

27 Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés 27 Seuils de détection d une erreur statique n=6 bits n=8 bits n=10 bits n=12 bits A e <PE A e >PE A e <PE A e >PE A e <PE A e >PE A e <PE A e >PE Offset (LSB) 2,2 0,6 2,3 0,5 2,2 0,5 2,2 0,4 Gain (LSB) 2,3 0,2 2,2 0,2 2,2 0,2 2,2 0,2 NLI (LSB) 0,2 0,6 0,2 0,3 0,1 0,2 0,1 0,1 Détection des erreurs d offset & de gain Détection des erreurs de linéarité intégrale Détection possible

28 Plan 28 Introduction et objectif Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés Efficacité de détection de tests dynamiques Conclusion et perspectives

29 Efficacité de détection de tests dynamiques 29 Vers un flot de test exclusivement spectral Cahier des charges Cahier des charges Analyse spectrale Tolérances dynamiques Tolérances statiques S D Test par histogramme S S S D S S F D F S Tolérances dynamiques Procédure d analyse spectrale S D Sains S D S S Fautifs F D F D F S

30 Efficacité de détection de tests dynamiques 30 Principe d évaluation de l efficacité de détection Cahier des charges Tolérances dynamiques Efficacité d une analyse spectrale Analyse spectrale Fautifs : F D Capacité à détecter les erreurs statiques Sains : S D

31 Efficacité de détection de tests dynamiques 30 Principe d évaluation de l efficacité de détection Cahier des charges Tolérances dynamiques Efficacité d une analyse spectrale Analyse spectrale Sains : S D Fautifs : F D Sains (test dynamique) Capacité à détecter les erreurs statiques S D Fautifs (test dynamique) F D

32 Efficacité de détection de tests dynamiques 30 Principe d évaluation de l efficacité de détection Cahier des charges Tolérances dynamiques Tolérances statiques Efficacité d une analyse spectrale Analyse spectrale Sains : S D Test par histogramme Sains : S S Fautifs : F D Fautifs : F S Capacité à détecter les erreurs statiques F S Fautifs (test statique) Fautifs (test dynamique) F D

33 Efficacité de détection de tests dynamiques 30 Principe d évaluation de l efficacité de détection Cahier des charges Tolérances dynamiques Tolérances statiques Efficacité d une analyse spectrale Analyse spectrale Sains : S D Test par histogramme Sains : S S Fautifs : F D Fautifs : F S globalement sains Capacité à détecter les erreurs statiques S D S S F S Fautifs (test statique) Fautifs (test dynamique) F D

34 Efficacité de détection de tests dynamiques 30 Principe d évaluation de l efficacité de détection Cahier des charges Tolérances dynamiques Efficacité d une analyse spectrale Analyse spectrale Sains : S D Fautifs : F D ξ = n (F n S F (F S ) D ) Capacité à détecter les erreurs statiques S D S S F S Fautifs (test dynamique) F D Fautifs (test statique) F S F D

35 Efficacité de détection de tests dynamiques 31 Amélioration de l efficacité de détection Cahier des charges Tolérances dynamiques Analyse spectrale Sains : S D1 Fautifs : F D1 S D1 S S F S Fautifs (1 er test dynamique) F D1 Fautifs (test statique) F S F D1

36 Efficacité de détection de tests dynamiques 31 Amélioration de l efficacité de détection Cahier des charges Tolérances dynamiques Analyse spectrale Procédure d analyse complémentaire Sains : S D1 Analyse additionnelle Sains : S D2 Fautifs : F D1 Fautifs : F D2 Fautifs (2 nd test dynamique) S D1 S S Fautifs (test statique) F S Fautifs (1 er test dynamique) F S F D1

37 Efficacité de détection de tests dynamiques 31 Amélioration de l efficacité de détection Cahier des charges Tolérances dynamiques Limites de tolérance déduites Analyse spectrale Sains : S D1 Analyse additionnelle Procédure d analyse complémentaire Sains : S D2 Fautifs : F D1 Fautifs : F D2 Fautifs (2 nd test dynamique) S D1 S S F S Fautifs (test statique) Fautifs (1 er test dynamique) F S F D1

38 Efficacité de détection de tests dynamiques 31 Amélioration de l efficacité de détection Cahier des charges Tolérances dynamiques Limites de tolérance déduites Analyse spectrale Sains : S D1 Analyse additionnelle Procédure d analyse complémentaire Sains : S D2 Fautifs : F D1 Fautifs : F D2 n ξ = (F n S F (F ) S D ) S D1 S S F S Fautifs (test statique) Fautifs (1 er test dynamique) F S F D

39 Efficacité de détection de tests dynamiques 32 Évaluation statistique de l efficacité Conditions de test Nombre d échantillons N Nombre de périodes M Amplitude du signal A e Erreurs statiques Offset Gain NL Gain NL Offset Procédure d analyse spectrale Générateur n bits Processeur Évaluation des paramètres dynamiques n=6 Offset A e PE-4 PE PE+4 Val_min Par_dyn SINAD SINAD THD Cahier + des Efficacit charges Efficacité ξ

40 Efficacité de détection de tests dynamiques 33 Analyse spectrale Évaluation statistique de l efficacité 8 bits Gain Population de Analyse spectrale classique Offset NLI

41 Efficacité de détection de tests dynamiques 33 Cahier des charges Évaluation statistique de l efficacité 8 bits Analyse spectrale Sains (test statique) Gain Population de Sains statiques Offset S S NLI Offset max. = ± 2 LSB Gain max. = ± 1 LSB NLI max. = ± 1 LSB Cahier des charges

42 Efficacité de détection de tests dynamiques 33 Cahier des charges Évaluation statistique de l efficacité 8 bits Analyse spectrale Fautifs (test dynamique) Sains (test statique) Gain Population de F D Sains statiques Offset NLI Offset max. = ± 2 LSB Gain max. = ± 1 LSB NLI max. = ± 1 LSB Cahier des charges SINAD min. = 48 db SFDR max. = -55 db THD max. = -55 db

43 Efficacité de détection de tests dynamiques 34 Cahier des charges Évaluation statistique de l efficacité 8 bits Analyse spectrale Analyse additionnelle Tous les Sains (1 er test dynamique) S D1 F D1 S D1 S D1 S S Procédure d analyse additionnelle

44 Efficacité de détection de tests dynamiques 34 Cahier des charges Évaluation statistique de l efficacité 8 bits Analyse spectrale Analyse additionnelle F D2 ( F S ) F D1 Boîte de tolérance S D1 S D1 S S Procédure d analyse additionnelle

45 Efficacité de détection de tests dynamiques 35 Procédure d analyse additionnelle 1 Sensibilité des paramètres dynamiques aux conditions de test 2 nde analyse spectrale avec un stimulus d amplitude différente 2 Fortes corrélations: Erreur d offset composante DC Erreur de gain Fondamental Analyse de nouveaux paramètres Boîte de tolérance déduite 1 ère analyse spectrale A e < PE S D1 2 nde analyse spectrale A e > PE F D1 F D2 Boîte de tolérance déduite 1 ère analyse spectrale A e < PE S D1 Analyse étendue (DC & Fondamental) F D1 F D2 S D2 S D2

46 Efficacité de détection de tests dynamiques 36 Flots de test alternatifs pour Flot de référence (test classique complet) Flot n 1 (test classique tronqué) Flot n 2 (test à 2 analyses) Flot n 3 (test à analyse étendue) Cahier des charges Analyse spectrale A e < PE Histogramme A e > PE Analyse spectrale A e < PE Analyse spectrale A e < PE Analyse spectrale A e > PE Analyse spectrale A e < PE Analyse DC & Fond. ξ ref ξ 1 ξ 2 ξ 3

47 Efficacité de détection de tests dynamiques 37 Outil logiciel d évaluation de l efficacité de détection Description de la population de Génération de modèles de Générateur n bits Processeur Évaluation des paramètres dynamiques Cahier des charges Flot de référence Flot n 1 Flot n 2 Flot n 3 ξ ref ξ 1 ξ 2 ξ 3

48 Efficacité de détection de tests dynamiques 38 Étude de cas : AD7468* *Analog Devices Cahier des charges : Offset max.= ± 0.5 LSB Gain max. = ± 0.5 LSB NLI max. = ± 0.5 LSB SINAD min. = 49 db SFDR max. = -65 db THD max. = -65 db Efficacité ξ Flot réf. FFT 1 + Histogramme 100 % Flot n 1 FFT 1 98,77 % Flot n 2 FFT 1 + FFT 2 99,64 % Flot n 3 FFT 1 + DC & Fond. 99,99 % F S non détectés (sur )

49 Efficacité de détection de tests dynamiques 39 Influence des contraintes dynamiques Contraintes statiques sévères Efficacité ξ (%) bits AD7468 Test classique Test tronqué Test à 2 analyses Test à 1 analyse étendue 50 Contraintes dynamiques sévères Contraintes dynamiques moyennes Contraintes dynamiques lâches

50 Efficacité de détection de tests dynamiques 40 Influence des contraintes dynamiques Contraintes statiques sévères Contraintes statiques moyennes Contraintes statiques lâches Efficacité ξ (%) Efficacité ξ (%) Efficacité ξ (%) Contraintes dynamiques sévères Contraintes dynamiques sévères Contraintes dynamiques sévères Contraintes dynamiques moyennes Contraintes dynamiques moyennes Contraintes dynamiques moyennes Contraintes dynamiques lâches Contraintes dynamiques lâches Contraintes dynamiques lâches Test classique Test tronqué Test à 2 analyses Test à 1 analyse étendue

51 Plan 41 Introduction et objectif Influence d une erreur statique sur les paramètres dynamiques mesurés Efficacité de détection de tests dynamiques Conclusion et perspectives

52 Conclusion 42 Étude systématique des corrélations entre paramètres statiques et dynamiques des Détection possible des erreurs statiques par analyse spectrale Optimisation du flot de test des Objectif : temps de test & efficacité 3 flots de test dynamiques alternatifs proposés Outil d évaluation de l efficacité des flots de test Choix du meilleur compromis temps/efficacité

53 Cas de l illustration pop. uniforme n=8

54 Perspectives 43 Détection de la Non-Linéarité Différentielle Déduction ou majoration grâce à la NL Intégrale Amélioration de l évaluation de l efficacité Description réaliste de la population (dispersions du procédé de fabrication, architecture*, ) *Arpaia 1999 Prise en compte des incertitudes de test Recherche d autres analyses dynamiques additionnelles Nouveaux paramètres, autre forme d onde,

55

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Les exercices marqués d une * peuvent être effectués indépendamment des autres exercices partiels.

Les exercices marqués d une * peuvent être effectués indépendamment des autres exercices partiels. Nom: Électrotechnique Mécatronique Examen de fin d études Métrologie 2 SS2014 Cursus: mécatronique, électrotechnique Bachelor Date d examen: Examinateur: Outils de travail: 23.7.2014 (90 minutes) Prof.

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

ECTS INFORMATIQUE ET RESEAUX POUR L INDUSTRIE ET LES SERVICES TECHNIQUES

ECTS INFORMATIQUE ET RESEAUX POUR L INDUSTRIE ET LES SERVICES TECHNIQUES ECTS INFORMATIQUE ET RESEAUX POUR L INDUSTRIE ET LES SERVICES TECHNIQUES CHAPITRES PAGES I DEFINITION 3 II CONTEXTE PROFESSIONNEL 3 HORAIRE HEBDOMADAIRE 1 er ET 2 ème ANNEE 4 FRANÇAIS 4 ANGLAIS 5 MATHEMATIQUES

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

P1PY7204 Acquisition de données Cours

P1PY7204 Acquisition de données Cours ANNEE 2012-2013 Semestre d Automne 2012 Master de Sciences, Technologies, Santé Mention Physique- Spécialité Instrumentation P1PY7204 Acquisition de données Cours Denis Dumora denis.dumora@u-bordeaux1.fr

Plus en détail

Projet de master Laboratoire de Systèmes Microélectroniques (LSM), EPFL 23.02.07

Projet de master Laboratoire de Systèmes Microélectroniques (LSM), EPFL 23.02.07 Projet de master Laboratoire de Systèmes Microélectroniques (LSM), EPFL 23.02.07 Etudiant : François EMERY Superviseur : Alain VACHOUX Professeur : Yusuf LEBLEBICI Table des matières 1. Introduction...3

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

Microscopie à Force Atomique

Microscopie à Force Atomique M1 SCIENCES DE LA MATIERE - ENS LYON ANNEE SCOLAIRE 2009-2010 Microscopie à Force Atomique Compte-rendu de Physique Expérimentale Réalisé au Laboratoire de Physique de l ENS Lyon sous la supervision de

Plus en détail

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés Travaux dirigés, Automatique linéaire 1 J.M. Dutertre 2014 TD 1 Introduction, modélisation, outils. Exercice 1.1 : Calcul de la réponse d un 2 nd ordre à une rampe

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB 5.1 Introduction Au cours de séances précédentes, nous avons appris à utiliser un certain nombre d'outils fondamentaux en traitement du

Plus en détail

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous :

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous : Fiche professeur FMB 4 : ACOUSTIQUE TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : caractéristiques d un son, intensité, hauteur et timbre, niveau d intensité acoustique, période, fréquence, harmoniques,

Plus en détail

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

Projet audio. Analyse des Signaux ELE2700

Projet audio. Analyse des Signaux ELE2700 ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Département de Génie Électrique Projet audio Analyse des Signaux ELE2700 Saad Chidami - 2014 Table des matières Objectif du laboratoire... 4 Caractérisation du bruit...

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

TP filtres électriques

TP filtres électriques P filtres électriques Objectif : Étudier les caractéristiques de gain et de phase de quelques filtres classiques 1 Introduction oute cette partie est informative : la non compréhension de certains paragraphes

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE Le test statique est un moyen très connu pour évaluer les moteurs électriques. Cependant, si un moteur ne peut pas être arreté,

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

1. L ADN et l information génétique. l ADN l information génétique est contenue dans l ADN. traduction. comment fait-on une protéine?

1. L ADN et l information génétique. l ADN l information génétique est contenue dans l ADN. traduction. comment fait-on une protéine? 1. L ADN et l information génétique l ADN l information génétique est contenue dans l ADN (ADN) (ARN) 1 2 A G T C U comment fait-on une protéine? traduction l information génétique est organisée par triplets

Plus en détail

SUJET ZÉRO Epreuve d'informatique et modélisation de systèmes physiques

SUJET ZÉRO Epreuve d'informatique et modélisation de systèmes physiques SUJET ZÉRO Epreuve d'informatique et modélisation de systèmes physiques Durée 4 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef

Plus en détail

DSP. Architecture du contrôleur amplifié

DSP. Architecture du contrôleur amplifié Fiche préliminaire h Fic ep im rél ire ina Architecture du contrôleur amplifié DSP Des nouveaux algorithmes propriétaires sont exploités à partir d un DSP SHARC 32 bits à virgule flottante à une fréquence

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

PRISE EN MAIN D UN OSCILLOSCOPE ANALOGIQUE OU NUMÉRIQUE. I : Principes généraux des oscilloscopes analogiques et numériques.

PRISE EN MAIN D UN OSCILLOSCOPE ANALOGIQUE OU NUMÉRIQUE. I : Principes généraux des oscilloscopes analogiques et numériques. PRISE EN MAIN D UN OSCILLOSCOPE ANALOGIQUE OU NUMÉRIQUE. L oscilloscope est l «œil» de l électronicien et permet de nombreuses mesures sur le ou les signaux étudiés : forme, contenu (composante continue,

Plus en détail

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Avant Propos : Le sujet comporte deux parties : une partie théorique, jalonnée de questions (dans les cadres), qui doit être préparée

Plus en détail

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure.

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure. Filtres passe-bas Ce court document expose les principes des filtres passe-bas, leurs caractéristiques en fréquence et leurs principales topologies. Les éléments de contenu sont : Définition du filtre

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes CNRS SUPÉLEC UPS SUPÉLEC, Plateau de Moulon, 91192 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE 8563A SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE Agenda Vue d ensemble: Qu est ce que l analyse spectrale? Que fait-on comme mesures? Theorie de l Operation: Le hardware de l analyseur de

Plus en détail

Caractérisation et visualisation d un signal complexe en 3 Dimensions

Caractérisation et visualisation d un signal complexe en 3 Dimensions Caractérisation et visualisation d un signal complexe en 3 Dimensions Introduction Le but de ce TP est de caractériser et de visualiser en 3 Dimensions des signaux simples et complexes sans recourir à

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

Equipement. électronique

Equipement. électronique MASTER ISIC Les générateurs de fonctions 1 1. Avant-propos C est avec l oscilloscope, le multimètre et l alimentation stabilisée, l appareil le plus répandu en laboratoire. BUT: Fournir des signau électriques

Plus en détail

Série PicoScope OSCILLOSCOPES PC AVEC GÉNÉRATEUR DE FORMES D'ONDES ARBITRAIRES

Série PicoScope OSCILLOSCOPES PC AVEC GÉNÉRATEUR DE FORMES D'ONDES ARBITRAIRES Série 2200A OSCILLOSCOPES PC AVEC GÉNÉRATEUR DE FORMES D'ONDES ARBITRAIRES Les performances d'un oscilloscope sur banc dans un format de poche 2 VOIES COÛT RÉDUIT BANDE passante de 200 MHz Taux d'échantillonnage

Plus en détail

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Architectures & circuits David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006 Introduction Emergence des applications de type LR-WPAN : Dispositif communicant

Plus en détail

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives.

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives. L G L G Prof. Éric J.M.DELHEZ ANALYSE MATHÉMATIQUE ÉALUATION FORMATIE Novembre 211 Ce test vous est proposé pour vous permettre de faire le point sur votre compréhension du cours d Analyse Mathématique.

Plus en détail

- Instrumentation numérique -

- Instrumentation numérique - - Instrumentation numérique - I.Présentation du signal numérique. I.1. Définition des différents types de signaux. Signal analogique: Un signal analogique a son amplitude qui varie de façon continue au

Plus en détail

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires I ) Ecrire l'expression analytique des signaux représentés sur les figures suivantes à l'aide de signaux particuliers. Dans le cas du signal y(t) trouver

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

Numérisation du signal

Numérisation du signal Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction

Plus en détail

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Détection et reconnaissance des sons pour la surveillance médicale Dan Istrate le 16 décembre 2003 Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Thèse mené dans le cadre d une collaboration

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Introduction En analyse d images, la segmentation est une étape essentielle, préliminaire à des traitements de haut niveau tels que la classification,

Plus en détail

Cours 9. Régimes du transistor MOS

Cours 9. Régimes du transistor MOS Cours 9. Régimes du transistor MOS Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 005 Dans ce document le transistor MOS est traité comme un composant électronique.

Plus en détail

Traitement du signal avec Scilab : transmission numérique en bande de base

Traitement du signal avec Scilab : transmission numérique en bande de base Traitement du signal avec Scilab : transmission numérique en bande de base La transmission d informations numériques en bande de base, même si elle peut paraître simple au premier abord, nécessite un certain

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

Quantification Scalaire et Prédictive

Quantification Scalaire et Prédictive Quantification Scalaire et Prédictive Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 7 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Scalaire et Prédictive 1/64 Plan Introduction

Plus en détail

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 11172-3 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ Ii5 Mbit/s

Plus en détail

Plate-forme d automatisme Modicon Premium 0 Modules d entrées/sorties analogiques

Plate-forme d automatisme Modicon Premium 0 Modules d entrées/sorties analogiques + + N N 0 0 0 + + N N 0 0 0 Présentation, description Présentation Les modules d entrées/sorties analogiques de l automate Modicon Premium sont équipés : b Soit d un connecteur contacts (TSX AEY 0/00/0

Plus en détail

Module générateur de fréquence C-60. Code : 190836. Conrad sur INTERNET www.conrad.fr Version 09/04. Note de l éditeur. Liste des composants

Module générateur de fréquence C-60. Code : 190836. Conrad sur INTERNET www.conrad.fr Version 09/04. Note de l éditeur. Liste des composants Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 09/04 Liste des composants Module générateur de fréquence C-60 Code : 190836 Cette notice fait partie du produit. Elle contient des informations importantes

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification CHAPITRE V Théorie de l échantillonnage et de la quantification Olivier FRANÇAIS, SOMMAIRE I INTRODUCTION... 3 II THÉORIE DE L ÉCHANTILLONNAGE... 3 II. ACQUISITION DES SIGNAUX... 3 II. MODÉLISATION DE

Plus en détail

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE Fatou DIOUF * - Sébastien LALLECHERE* - Françoise PALADIAN * - Marco KLINGLER***- Michel FOGLI ** (*) LASMEA,

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N o attribué par la bibliothèque _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ T H E S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L INPG Spécialité : Micro et Nano Electronique préparée au

Plus en détail

Le concept cellulaire

Le concept cellulaire Le concept cellulaire X. Lagrange Télécom Bretagne 21 Mars 2014 X. Lagrange (Télécom Bretagne) Le concept cellulaire 21/03/14 1 / 57 Introduction : Objectif du cours Soit un opérateur qui dispose d une

Plus en détail

Oscilloscope - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012. Oscilloscope Élec.1. La fiche sur l appareillage électrique.

Oscilloscope - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012. Oscilloscope Élec.1. La fiche sur l appareillage électrique. Oscilloscope - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012 Oscilloscope Élec.1 TP de Physique Objectifs du TP Document utile Découvrir l oscilloscope ; Comprendre les modes d affichage et les principes de synchronisation

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Système de Vidéosurveillance

Système de Vidéosurveillance Système de Vidéosurveillance Systèmes Electroniques Numériques Lycée Professionnel Louis Lumière Contenu Mise en situation... 2 Cahier des charges... 2 Appropriation du matériel... 3 Caméra vidéo... 3

Plus en détail

Présentation et installation PCE-LOG V4 1-5

Présentation et installation PCE-LOG V4 1-5 PCE-LOG V4 version borne externe type PC50 mesures U, I + 3 TS version coffret mural mesures U, U, I + 3TS PRESENTATION 1-5 1 Presentation PCE-LOG V4 est un datalogger pour la télésurveillance de la protection

Plus en détail

Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 -Définition et problématique - Illustration par des exemples -Automatisme:

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

L'OSCILLOSCOPE. 60 MHz 1 GS/s. Zone des menus. Menu contextuel

L'OSCILLOSCOPE. 60 MHz 1 GS/s. Zone des menus. Menu contextuel L'OSCILLOSCOPE. FONCTION DE L'OSCILLOSCOPE. L'oscilloscope permet le tracé, sur le repère orthonormé d'un écran, de la courbe représentative d'une fonction v = f(t) - v est l'amplitude instantanée du signal

Plus en détail

RÉALISATION D'UN ANALYSEUR ----------------------------

RÉALISATION D'UN ANALYSEUR ---------------------------- RÉALISATION D'UN ANALYSEUR DE SPECTRE Par Alain ARBOUET Lycée René Cassin - 64100 Bayonne arbouet.alain@wanadoo.fr ---------------------------- RÉSUMÉ Le programme 1995 de physique de PCSI recommande la

Plus en détail

Rapport final. Université du Québec à Chicoutimi. Conception d un électromyogramme. Projet # : 109. Préparé par. Jean-Daniel Coudé.

Rapport final. Université du Québec à Chicoutimi. Conception d un électromyogramme. Projet # : 109. Préparé par. Jean-Daniel Coudé. Université du Québec à Chicoutimi MODULE D INGÉNIERIE GÉNIE ÉLECTRIQUE PROJET DE CONCEPTION EN INGÉNIERIE () Projet # : 109 Conception d un électromyogramme Rapport final Préparé par Jean-Daniel Coudé

Plus en détail

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE Jacques Mézan de Malartic / F2MM MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE 1- Objectif des mesures (Page 1) 1-1 Critères de qualité radio 1-2 Principe des mesures

Plus en détail

Compatibilité Électromagnétique

Compatibilité Électromagnétique Compatibilité Électromagnétique notions générales et applications à l électronique de puissance Ir. Stéphane COETS 18 mai 2005 Journée d étude en Électronique de Puissance 1 Plan de l exposé La Compatibilité

Plus en détail

Surveillance des installations et des machines FAG Online System DTECT X1. Information Technique Produit

Surveillance des installations et des machines FAG Online System DTECT X1. Information Technique Produit Surveillance des installations et des machines FAG Online System DTECT X1 Information Technique Produit Surveillance des machines avec DTECT X1 Contrôle vibratoire numérique par bandes de fréquences Surveillance

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Les Réseaux Informatiques

Les Réseaux Informatiques Les Réseaux Informatiques Licence Informatique, filière SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat, Département Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P. 1014 Rabat Professeur Enseignement

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS ISO/IEC 17025 Chapitre 5 : EXIGENCES TECHNIQUES QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE Nicole GRABY PA/PH/OMCL (07)

Plus en détail

Commande robuste et extensions Pierre Apkarian. Travail Sous-Marin 15-16 Janv. 2014

Commande robuste et extensions Pierre Apkarian. Travail Sous-Marin 15-16 Janv. 2014 Commande robuste et extensions Pierre Apkarian Travail Sous-Marin 15-16 Janv. 2014 Sommaire Introduction Techniques fondamentales de commande robuste Extensions Travail Sous-Marin 15-16 Janv. 2014 - -

Plus en détail

I. TRANSMISSION DE DONNEES

I. TRANSMISSION DE DONNEES TD I. TRANSMISSION DE DONNEES 1. QU'EST-CE QU'UN CANAL DE TRANSMISSION? 1.1 Rappels Une ligne de transmission est une liaison entre les deux machines. On désigne généralement par le terme émetteur la machine

Plus en détail

SIGNAUX NUMERIQUES ET MODULATIONS NUMERIQUES

SIGNAUX NUMERIQUES ET MODULATIONS NUMERIQUES SIGNAUX NUMERIQUES ET MODULATIONS NUMERIQUES ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LES SIGNAUX NUMERIQUES Un signal numérique

Plus en détail

TP MESURES AUDIO - BANC DE MESURE AUDIOPRECISION ATS-2. Clément Follet et Romain Matuszak - Professeur : Dominique Santens

TP MESURES AUDIO - BANC DE MESURE AUDIOPRECISION ATS-2. Clément Follet et Romain Matuszak - Professeur : Dominique Santens TP MESURES AUDIO - ANC DE MESURE AUDIOPRECISION ATS- Clément Follet et Romain Matuszak - Professeur : Dominique Santens Mai 008 Table es matières 1 Présentation 1.1 Présentation u TP..................................

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels E1 RECRUTEMENT DES ASSISTANTS INGENIEURS DE RECHERCHE ET DE FORMATION...2 E1.1 Gestionnaire de base de données...2 E1.2 Développeur

Plus en détail

Technique de codage des formes d'ondes

Technique de codage des formes d'ondes Technique de codage des formes d'ondes Contenu Introduction Conditions préalables Conditions requises Composants utilisés Conventions Modulation par impulsions et codage Filtrage Échantillon Numérisez

Plus en détail

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux Comment mesurer le temps de propagation de groupe sur des convertisseurs de fréquence dans lesquels le ou les oscillateurs

Plus en détail

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE - MANIP 2 - - COÏNCIDENCES ET MESURES DE TEMPS - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE L objectif de cette manipulation est d effectuer une mesure de la vitesse de la lumière sur une «base

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Principes fondamentaux des oscilloscopes. Pour les élèves-ingénieurs et étudiants en physique de premier cycle

Principes fondamentaux des oscilloscopes. Pour les élèves-ingénieurs et étudiants en physique de premier cycle Principes fondamentaux des oscilloscopes Pour les élèves-ingénieurs et étudiants en physique de premier cycle Programme Présentation de l oscilloscope Principes de sondage (modèle basse fréquence) Réalisation

Plus en détail

MTS. Systèmes de tests de compteurs

MTS. Systèmes de tests de compteurs MTS Systèmes de tests de compteurs - Générateur de signaux arbitraires - Amplificateurs - Compteur étalon - Calculateur d erreur - Têtes de lecture - Transformateurs Conception d un système standard ou

Plus en détail

Structure interne simplifiée d un oscilloscope

Structure interne simplifiée d un oscilloscope Structure interne simplifiée d un oscilloscope 1 Méthodologie d utilisation et mesure Avant de visualiser n importe quel signal { l oscilloscope il faut d abord : Faire apparaître les deux traces lumineuses

Plus en détail

LÕenregistrement. 10.1 Enregistrement analogique et enregistrement numžrique

LÕenregistrement. 10.1 Enregistrement analogique et enregistrement numžrique 10 LÕenregistrement numžrique 10.1 Enregistrement analogique et enregistrement numžrique Tout processus d enregistrement, comme nous l avons vu dans les chapitres précédents, débute par la conversion des

Plus en détail

La technologie Ultra Vision Rigol Une solution vers le Numérique

La technologie Ultra Vision Rigol Une solution vers le Numérique La technologie Ultra Vision Rigol Une solution vers le Numérique L es améliorations de la série d oscilloscopes DS4000 vers la série MSO en ajoutant 16 entrées numériques engendre la poursuite du développement

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

Moteur DC: Comment faire varier sa vitesse?

Moteur DC: Comment faire varier sa vitesse? Moteur DC: Comment faire varier sa vitesse? Zone d'utilisation Moteur à excitation shunt Influence I e Petite perturbation : e.g. augmentation vitesse À partir de P : couple moteur P'' < couple résistant

Plus en détail