LABO 5 ET 6 TRAITEMENT DE SIGNAL SOUS SIMULINK

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LABO 5 ET 6 TRAITEMENT DE SIGNAL SOUS SIMULINK"

Transcription

1 LABO 5 ET 6 TRAITEMENT DE SIGNAL SOUS SIMULINK 5.1 Introduction Simulink est l'extension graphique de MATLAB permettant, d une part de représenter les fonctions mathématiques et les systèmes sous forme de diagrammes en blocs, et ensuite de simuler leur fonctionnement. La simulation permet de s assurer que le système correspond aux spécifications. Elle est paramétrée de manière à optimiser les performances. Il est possible de simuler des composants numériques, analogiques ou mixtes. Simulink permet de modéliser des données simples ou multicanaux, des composants linéaires ou non, d intégrer des composants comme un signal analogique, des communications numériques ou des logiques de contrôle Lancement de Simulink Il existe deux façons de lancer Simulink depuis Matlab: taper simulink dans la fenêtre de commandes de Matlab, cliquer sur l'icône Simulink dans la barre d'outils Matlab. Une fenêtre contenant les différentes librairies de blocs de modélisation s'ouvre alors: Les blocs de modélisation permettent d'effectuer la modélisation, la simulation, l implémentation et le contrôle de votre système. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 15

2 Pour ouvrir une librairie de blocs de modélisation, il suffit de double cliquer dessus ou d'effectuer un "clic droit > open the library". Parmi les librairies les plus courantes, citons: Simulink>Sources: Librairie de sources de signaux (ex: générateur) Simulink>Sinks: Librairie de blocs d'affichage (ex: oscilloscope) Simulink>Discrete: Librairie de blocs de traitement numérique Simulink>Continuous: Librairie de blocs de traitement analogique Simulink>Math operations: Librairie d'opérateurs mathématiques (produit, somme, minimum, etc.) Construction d'un diagramme Simulink Pour créer un diagramme Simulink, il faut commencer par ouvrir une nouvelle fenêtre de travail en cliquant sur l'icône File> New Model. de la fenêtre simulink ou en cliquant sur menu Ensuite, il suffit d'y faire glisser les blocs de modélisation dont on a besoin pour construire le diagramme souhaité. La liaison entre blocs s'effectue à l'aide de la souris. Si une flèche de liaison reste en pointillé, c'est qu'elle ne relie pas correctement les blocs entre eux. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 16

3 Les paramètres d'un bloc peuvent être changés en double cliquant dessus. L aide concernant un bloc peut être obtenue en effectuant un clic droit>help. Une fois le diagramme terminé, il est possible de l'enregistrer au format.mld en effectuant Menu file>save As et en donnant un nom (*.mdl) au fichier Simulation avec Simulink Avant de lancer une simulation, on doit choisir les paramètres appropriés au modèle du système. Pour cela, sélectionner Menu Simulation>configuration parameters. Il est notamment possible de déterminer le temps de début de simulation (start time) et le temps de fin (stop time). LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 17

4 Remarque: En utilisation normale (et non en utilisation temps réel), le temps de simulation de simulink et le temps réel de l'horloge ne sont pas identiques. Par exemple, la réalisation d'une simulation de 10 secondes sous simulink prendra généralement moins de temps en réalité. Ce temps pris par le programme pour réaliser une simulation dépend de beaucoup de facteurs. Parmi ceux-ci : la complexité du modèle, la durée du pas de traitement et la vitesse de l'ordinateur. Ainsi, la vitesse d'exécution peut même varier au cours de la simulation lorsque d'autres processus sont en cours. Pour démarrer la simulation, il suffit de choisir menu Simulation>Start, de cliquer sur l'icône de la fenêtre simulink, ou encore de taper la ligne de code suivante dans la fenêtre de travail Matlab : sim('nom_graph',[t debut T fin ]). 5.2 Analyse de signaux continus Pour créer des signaux continus, on utilise les générateurs de la librairie simulink/sources. Les paramètres de ces blocs peuvent être modifiés en doublecliquant dessus. Notamment, le paramètre "sample time" (période d'échantillonnage) doit être mis à zéro pour une analyse en continu. Q1) A l'aide de générateurs de la librairie simulink/sources et d'un oscillateur scope situé dans la librairie simulink/sinks, visualiser pendant 30 secondes les signaux continus suivants: a. Une sinusoïde d'amplitude=2, de période=10s et de phase=pi/4; b. Un échelon passant de la valeur 0 à la valeur 5 à la 10 ème seconde; Q2) A l'aide d'un bloc Add de la librairie simulink/math operations réaliser le signal x(t)= 3+2*sin(2*pi*f1*t)+sin(2*pi*f2*t) avec f1=0.1 Hz et f2=1 Hz. Visualiser celui-ci pendant 15 secondes sous simulink et retourner ses valeurs dans l'espace de travail Matlab, grâce au bloc To workspace de la librairie simulink/sinks (utiliser le nom "xout" pour la variable de sortie). Afficher ensuite le signal sous Matlab (à l'aide de la fonction plot) et comparer les figures obtenues. En réalité, tout comme Matlab, Simulink est un logiciel numérique: il traite les signaux de manière numérique et les "échantillonne" donc automatiquement afin de pouvoir calculer leurs valeurs. Lorsque l'on utilise un bloc de sortie "To workspace", ce sont ces valeurs qui sont retournées sous forme de vecteurs dans la fenêtre de travail Matlab. Le nombre d'échantillons obtenus dépend donc du pas de traitement. Il est possible de modifier ce paramètre dans Menu Simulation>configuration parameters>solver>solver option>fixed step size. Il ne faut cependant pas oublier d'adapter la longueur maximale des vecteurs renvoyés en sortie si l'on veut pouvoir obtenir tous les échantillons de ces derniers (Menu Simulation>configuration parameters->data import/export->limit data points to last). LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 18

5 Q3) Pour bien comprendre ce phénomène, on vous demande de travailler avec un pas de traitement fixe d'une valeur de 0.01 sec et de refaire la simulation demandée à la question Q2. La longueur du signal x renvoyé est-elle cohérente? Quelles conclusions peut-on tirer lorsque l'on compare les figures obtenues aux questions Q2 et Q3? Sous Simulink, il est également possible d'insérer des fonctions sous forme de blocs afin de les utiliser lors d'une simulation. Q4) Pour tester ceci, on vous demande de réaliser le même signal que précédemment de trois manières différentes: x(t)= 3+2*sin(2*pi*f1*t)+sin(2*pi*f2*t) avec f1=0.1 Hz et f2=1 Hz a. Au moyen du bloc Fcn se trouvant dans la librairie simulink/user-defined Functions. Visualiser le signal ainsi généré. Le bloc «clock» est le temps qui est l entrée du système. Les deux blocs clock et Fcn forment ainsi le générateur du signal x(t). b. Au moyen du bloc MATLAB Fcn se trouvant dans la librairie simulink/userdefined Functions. Créer pour cela une fonction Matlab qui prend le vecteur temps en entrée et qui fourni en sortie le signal x (remarque : le nom de cette fonction ne peut comporter ni chiffre, ni espace, ni caractères spéciaux). Utiliser ensuite le bloc MATLAB Fcn pour générer le signal sous simulink et visualiser le signal ainsi généré. c. Au moyen du bloc Embedded MATLAB Function acceptant de traiter plusieurs entrées et plusieurs sorties. Pour cela, créer le signal u1= sin(2*pi*f1*t) et le signal u2= sin(2*pi*f2*t). Utiliser un bloc Embedded MATLAB Function de la librairie simulink/user-defined Functions pour générer les signaux x=2u1+u2+3 et y=2u1+u2. Enfin, ajouter la constante 3 au signal y de manière à visualiser de deux manières différente le signal désiré : x(t)= 3+2*sin(2*pi*f1*t)+sin(2*pi*f2*t) LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 19

6 5.3 Analyse de signaux discrets Génération de signaux discrets (transmis par échantillons) Sous Simulink, il est possible de créer des signaux discrets (càd. numériques) en utilisant les générateurs de la librairie simulink/sources et en fixant leur paramètre "sample time" à la période d'échantillonnage souhaitée. Attention, il convient de ne pas confondre cette fréquence d'échantillonnage avec le pas de traitement de l'algorithme de simulation : ceux-ci peuvent être complètement différents! D'autre part, lorsque les signaux sont discrets, il convient d'utiliser l'algorithme itératif de type "discrete" du Menu Simulation>configuration parameters. Q5) Réaliser une sinusoïde d'amplitude=2, de pulsation=1 rad/s, de phase nulle et de période d'échantillonnage=0.5 secondes. Visualiser la sous simulink en utilisant un pas de simulation fixe égal à la période d'échantillonnage, et reporter ses valeurs dans la fenêtre de travail Matlab. Relancer ensuite la simulation avec un pas de simulation fixe de s. Quelles sont vos conclusions au point de vue de l allure du signal observé, de la taille des vecteurs renvoyés et du temps de simulation? Pour obtenir un signal discret, il est également possible d'effectuer un échantillonnage d'un signal continu. Cet échantillonnage peut être réalisé à l aide d un bloc zeroorder Hold de la librairie Simulink / Discrete: Q6) A l aide de ce bloc zero-order Hold, échantillonner une sinusoïde continue d'amplitude=2, de pulsation=1 rad/s et de phase nulle, avec une période d'échantillonnage de 0.5s. Lancer la simulation avec un pas de traitement variable valant au maximum 0.01s et visualiser les deux signaux (continu et échantillonné) sur un même graphe à l'aide d'un bloc mux de la librairie simulink/signal routing. Reporter ensuite les valeurs de ces signaux (continu et échantillonné) dans Matlab et comparer les tailles des vecteurs obtenus. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 20

7 5.3.2 Utilisation de la librairie "Signal Processing Blockset" pour la génération de signaux discrets transmis par échantillons et par trames Une librairie a été spécialement créée sous simulink pour modéliser, simuler et générer des algorithmes de traitement de signaux numériques. Il s'agit de la librairie Signal Processing Blockset. Celle-ci permet de soumettre les signaux numériques à divers types de traitements : par échantillons (typiquement, du filtrage numérique ou de la modulation) ou par bloc (typiquement, des analyses spectrales ou des modélisations). Ainsi, les signaux numériques transmis peuvent être de deux types: De type discret transmis par échantillons (sample-based signal) De type discret transmis par trames (frame-based signal) Un signal discret monocanal transmis par échantillons se propage au travers du système échantillon par échantillon. Il est représenté par une matrice 1x1. (Notons que jusqu à présent nous n avons travaillé qu avec ce type de signaux.) Un signal discret monocanal transmis par trames se propage au travers du système trame par trame (bloc par bloc). Une trame est une collection d'échantillons séquentiels du même signal. Elle est représentée par un vecteur colonne Mx1. Pour bien les différencier les signaux transmis par échantillons des signaux transmis par trames, simulink fait apparaitre (une fois la simulation lancée) des lignes de liaison distinctes selon le type de signal transmis: D'autre part, nous recommandons à l'utilisateur d'afficher les dimensions des signaux transmis ([1x1] ou [3x1] ou ) pour bien voir la longueur des trames transmises. Ceci peut être réalisé en sélectionnant le Menu Format>Port/Signal Displays>Signal dimensions. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 21

8 Les signaux discrets transmis par trames peuvent être créés à partir des générateurs de la librairie Signal Processing Blockset>DSP sources. Il suffit pour cela d'indiquer le nombre désiré de valeurs par trame dans le paramètre sample per frame de ces blocs. Notons qu'imposer une valeur de sample per frame à 1 revient à générer un signal discret par échantillon. Il est également possible d'obtenir des signaux discrets transmis par trames à l'aide de buffers (situés dans la librairie Signal Processing Blockset>Signal Management> Buffers) : Les Buffers permettent d accumuler les valeurs d un signal transmis par échantillons pour les restituer en sortie par trames de longueur souhaitée M o. Il est également possible de répéter en sortie un certain nombre L d'échantillons de la trame précédente. Cela correspond au paramètre buffer overlap du bloc. L'utilisation d'une transmission par trames permet notamment de calculer des moyennes, des variances, ou encore d'effectuer des transformées de Fourier à court terme comme nous le verrons par la suite. Q7) A l'aide des blocs de la librairie Signal Processing Blockset, modéliser le schéma suivant permettant de calculer la moyenne d'un signal par tranche de 10 échantillons. Lancer la simulation pendant 150s (pour bien voir tous les échantillons) avec un pas de traitement fixe de 0.001s et visualiser les signaux obtenus. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 22

9 Q8) Pour afficher l allure temporelle d un signal transmis par trame (avec plus de 1 échantillon par trame), il faut utiliser un bloc Vector Scope de la librairie Signal Processing Blockset>DSP Sinks. Pour vérifier cela, on vous demande de: a. Essayer de connecter un bloc Time scope (semblable à ceux utilisés dans Q7) à la sortie du buffer de la question Q7, et de vérifier que celui-ci ne peut pas fonctionner en présence d un signal d entrée transmis par trames. b. Remplacer le bloc Time scope de la question Q8a (placé à la sortie du buffer) par un bloc Vector Scope. Régler les paramètres de ce dernier de manière à pouvoir afficher 20 trames du signal reçu dans un même graphe avec un axe des ordonnées limité à [-10, 120]. Visualiser le signal transmis (simulation de 150s avec un pas de traitement de 0.01s). Diminuer ensuite le nombre de trames affichées à 10 et relancer la simulation. Que constatez-vous. c. Générer un signal équivalent à celui obtenu en sortie du buffer, mais en l émettant directement par trames au moyen d'un générateur de la librairie Signal Processing Blockset>DSP Sources. Visualiser ce dernier à l aide d un bloc Vector Scope. Quelle(s) différence(s) pouvez-vous observer par rapport au graphe précédent lorsque le même nombre de trames affichées (=20) est utilisé? Analyse spectrale de signaux discrets Q9) Soit une sinusoïde de fréquence=2 Hz et d'amplitude=1 échantillonnée avec une période d échantillonnage de 0.04s et générée par trames de 2048 échantillons. Pour une simulation de 10 secondes, on demande de: a. Visualiser son spectre en amplitude en décibel à l'aide des blocs suivants la librairie Signal Processing Blockset: Remarque: pour obtenir des informations sur ces blocs, il suffit pour rappel d'effectuer un clic droit sur ces blocs dans simulink et de cliquer sur Help. b. Vérifier l exactitude du spectre obtenu (en fréquences et en amplitudes). c. Essayer d'utiliser la même chaine de traitement, mais en générant cette fois le signal par trames de 2000 échantillons. Que constatez-vous? Q10) Montrer (et expliquer pourquoi) qu'il est possible d'obtenir le même spectre en utilisant seulement ces deux blocs: Expliquer alors le gros avantage de cette chaine utilisant le bloc FFT 2, par rapport à la chaine précédente utilisant le bloc FFT. Pour cela, examiner l aide concernant ces deux blocs et baser votre réflexion sur la taille des trames générées en entrée (essayer par exemple de générer le signal avec 200 échantillons par trame: que se passe-t-il alors?). LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 23

10 Q11) Soit le signal aléatoire échantillonné à 1000Hz, constitué d une sinusoïde de fréquence=50hz et d'amplitude=10, d une autre sinusoïde de fréquence=63hz et d'amplitude=100, et d un bruit blanc gaussien de moyenne nulle et de variance=5. a. Générer ce signal par trames de 200 échantillons. Pour générer le bruit blanc gaussien, utiliser le bloc Random Source de la librairie Signal Processing Blockset>DSP Sources. b. En lançant une simulation de durée=30 secondes, visualiser la densité spectrale de puissance du signal grâce au bloc périodogram de la librairie Signal Processing Blockset>Estimation>Power Spectrum Estimation. Régler pour cela les paramètres comme suit : Périodogramme moyenné calculé sur 5 fenêtres N TFD =2^13 points Affichage en Hz en abscisse et en décibel en ordonnée: de -10 à 60 db. Le choix du type de fenêtre (entre rectwin, hamming ou blackman) doit être effectué après avoir testé ces trois possibilités (On vous demande alors d expliquer votre choix). c. Montrer que la variance de l estimateur diminue lorsque le nombre de fenêtres sur lequel le périodogramme moyenné est calculé augmente. Passer pour cela de 5 à 100 fenêtres par exemple. Q12) Soit une onde chirp (càd une sinusoïde dont la fréquence varie avec le temps), de durée égale à 120 secondes, échantillonnée à 25Hz, bidirectionnelle (càd que sa fréquence augmente et puis diminue), possédant une fréquence de départ égale à 0.05Hz et une fréquence maximum obtenue au bout de 60 secondes égale à 2Hz. Dans un même graphe Simulink, on vous demande de: a. Générer ce signal par trames de 100 échantillons. b. Visualiser à l'aide d'un bloc Vector Scope (Time) de la librairie Signal Processing Blockset>DSP Sinks, les 31 trames de ce signal en lançant une simulation de 120 secondes avec un pas de traitement de 0,0004s. (Pour bien visualiser l onde, imposer les limites de l axe y à [ ]) c. Visualiser à l'aide d'un bloc Vector Scope (Freq) de la librairie Signal Processing Blockset>DSP Sinks, la transformée de Fourier calculée pour chaque trame sur N FFT =256 échantillons. Pour bien visualiser le spectre, afficher cette dernière de 0 à f e Hz en abscisse et de -30 db à 40 db en ordonnée. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 24

11 d. Utiliser un bloc Waterfall de la librairie Signal Processing Blockset>DSP Sinks pour visualiser les coefficients de la transformée de Fourier de 8 trames successives. e. Après avoir compris le fonctionnement de la chaine suivante permettant de visualiser le spectrogramme d un signal en db, ajouter là à votre simulation de manière à observer le spectrogramme de l onde chirp (choisir M0=31 pour visualiser la transformée de Fourier de 31 trames): Remarque1: Le spectrogramme est défini comme la représentation de l évolution du spectre à court terme en fonction du temps. Il s'agit donc de reporter pour chaque instant t, la transformée de Fourier à court terme du signal. Le résultat est bien souvent une image graphique avec le temps en abscisse, la fréquence en ordonnée et l'amplitude représentée (souvent en décibels) par un degré de couleurs. Les spectrogrammes sont largement utilisés dans le domaine de la reconnaissance de la parole. Remarque2: le bloc Matrix Viewer de la librairie Signal Processing Blockset>DSP Sinks permet de représenter une matrice MxN par une image de hauteur M et de largeur N dont les pixels sont colorés en fonction de la valeur des éléments ij de la matrice. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 25

12 Q13) Nous allons maintenant remplacer l onde Chirp de la question Q12 par un signal audio pré-enregistré, afin d effectuer son analyse en fréquence. Pour cela, on vous demande de : a) Importer le son wave "labo6.wav" au moyen du bloc From Wave File de la librairie Signal Processing Blockset>Platform Specific I/O>Windows(Win32). b) Utiliser un bloc To Wave Device de la librairie Signal Processing Blockset>Platform Specific I/O > Windows(Win32), pour écouter le signal. Régler pour cela ses paramètres comme suit : Queue duration =2 secondes Initial output delay = 0.1 seconde. c) Lancer une première fois la simulation pendant 20 secondes avec un pas de traitement variable, puis relancer la simulation avec un pas de traitement deux fois plus grand que la période d échantillonnage du signal (dont la fréquence d échantillonnage est de f e =11025Hz). Examiner alors l évolution de la transformée de Fourier et du spectrogramme en fonction du signal audio écouté. Q14) En reprenant le même schéma que la question 13, remplacer le son provenant du fichier.wav par le son acquis au moyen d un microphone. Utiliser pour cela le bloc From Wave Device de la librairie dont vous réglerez les paramètres de la manière suivante: Fréquence d échantillonnage=11025 Hz 512 échantillons par trame 16 bits par échantillon Queue duration=3 secondes Data type= double 5.4 Filtrage numérique Analyse de filtres numériques Q15) Soit l'équation de récurrence suivante: yn ( ) = 0.1 xn ( ) yn ( 1) 0.9 yn ( 2) a. Réaliser ce filtre sous simulink à l'aide des blocs, et. b. En lançant une simulation de 150 secondes, examiner sa réponse impulsionnelle. Utiliser pour cela une impulsion générée au moyen du bloc discrete impulse de la librairie Signal Processing Blockset>DSP Sources, et transmise par échantillons avec une fréquence d échantillonnage de 1 Hz. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 26

13 c. Déterminer la fonction de transfert opérationnelle correspondante (sur papier). d. Réaliser ce filtre à l'aide du bloc Discrete Filter de la librairie Simulink>Discrete et vérifier que sa réponse impulsionnelle est bien identique à celle du point b. Si l on désire qu un filtre de fonction de transfert connue puisse accepter en entrée un signal transmis par trames, il est nécessaire d utiliser un bloc Digital Filter de la librairie Signal Processing Blockset>Filtering>Filter Designs. Dans ce cas, le filtre suppose à priori que les trames proviennent d un même signal. Il mémorise donc les sorties du filtre de la trame courante afin de les utiliser lors de la prochaine trame (c.à.d. qu il mémorise les y(n-i) d une trame à l autre). Q16) Pour vérifier cela, créer un filtre de même fonction de transfert opérationnelle que la question précédente (Q15), mais permettant d accepter un signal transmis par trames en entrée. Vérifier son bon fonctionnement ainsi que sa réponse impulsionnelle en utilisant une impulsion transmise par trames de 50 échantillons (f e =1, durée de la simulation=100 secondes) Approximation de filtres numériques L approximation et la synthèse de filtres numériques peut être effectuée au moyen du bloc Digital Filter Design de la librairie Signal Processing Blockset>Filtering>Filter Designs. Q17) Soit le signal x(t)=sin(2*pi*1*t)+2*sin(2*pi*0.7*t)+3*sin(2*pi*0.1*t) échantillonné à 100Hz. On vous demande de: a. Réaliser ce signal au moyen de trois générateurs de sinusoïdes (et d un bloc add). b. Visualiser ce signal x(t) sous simulink pendant 50s. c. Concevoir un filtre récursif de Cauer permettant d'extraire uniquement la sinusoïde à 1 Hz. d. Examiner la réponse en fréquence de ce filtre et vérifier qu elle correspond bien aux spécifications désirées. e. Passer le signal x(t) au travers de votre filtre et vérifier l'allure du signal de sortie. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 27

14 5.5 Sous systèmes et Masques Lorsqu un graphe Simulink devient trop complexe, il est possible de regrouper une partie de sa structure dans un sous-système représenté par un bloc de type Subsystem. Ceci peut être réalisé, soit en sélectionnant la partie du graphe concernée et en cliquant sur le Menu Edit> Create Subsystem, soit en introduisant directement un bloc Subsystem à partir de la librairie Simulink<Ports & Subsystems (la structure interne peut alors être créée en double cliquant sur ce bloc). Q18) A partir du graphe de la question précédente (Q17), regrouper les blocs permettant de générer le signal x(t) dans un seul sous système que vous appellerez: "générateur de x(t)". Une fois le sous-système créé, il est possible de lui assigner des paramètres qui seront utilisés comme variables d entrées de certains blocs du sous-système. Pour cela, il est question de réaliser un masque en sélectionnant le sous-système et en cliquant sur le Menu Edit> Mask subsystem. Les divers paramètres de celui-ci sont créés dans l onglet parameters comme le montre la figure suivante : Il s ensuit qu un double clic sur le bloc subsystem ne permettra plus d accéder directement à sa structure mais bien uniquement de régler la valeur de ses paramètres. Pour pouvoir à nouveau accéder à la structure interne du sous-système, il sera nécessaire d effectuer un clic droit>look Under Mask. Q19) Réaliser un masque à partir du sous-système de la question Q18 et assigner lui 3 paramètres correspondant aux fréquences des trois sinusoïdes. Changer ensuite la valeur de ces fréquences et observer le signal de sortie. Ces modifications sont-elles bien prises en compte? Certain sous-systèmes peuvent être rendus disponibles (ou non) à divers instants de la simulation. Leur construction requiert toutefois d utiliser un bloc de type Enabled Subsystem de la librairie Simulink<Ports & Subsystems. En effet, ce type de bloc dispose d une entrée «Enable» permettant d activer le sous-système selon que sa valeur est positive ou non. LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 28

15 Q20) Afin de vous familiariser avec les sous-systèmes de type Enabled Subsystem, on vous demande de : a. Générer une sinusoïde continue (c.à.d. Te=0) d amplitude=1 et de pulsation=1 rad/s. Utiliser un pas de traitement fixe de 0.1 seconde. b. De créer un bloc Enabled Subsystem permettant de calculer la valeur absolue de la sinusoïde. c. D activer ce sous-système de manière périodique au moyen d une onde carrée de période=5s. d. De visualiser la sinusoïde d entrée, le signal de sortie du sous-système et le signal d activation (l onde carrée) sur une même figure contenant 3 graphes distincts. Utiliser pour cela un bloc scope de la librairie Simulink>Sinks. Notons finalement la possibilité d effectuer des branchements conditionnels sous simulink. Notamment, le branchement classique de type «if then else» réalisable au moyen des blocs If et If Action Susystem de la librairie Simulink<Ports & Subsystems. Q21) Afin de vous familiariser avec les branchements conditionnels, on vous demande de : a. Générer (comme à la question Q19) une sinusoïde continue (c.à.d. Te=0) d amplitude=1 et de pulsation=1 rad/s. Utiliser un pas de traitement fixe de 0.1 seconde. b. Générer une onde carrée de période=5s (comme à la question Q19) c. Réaliser un branchement conditionnel permettant de renvoyer la valeur absolue de la sinusoïde lorsque l onde carrée est positive, et la constante -5 lorsque l onde carrée est négative. d. Rassembler les deux sorties des blocs if et else en une seule sortie au moyen d un bloc merge (voir l aide concernant ce bloc). e. De visualiser sur une même figure contenant 3 graphes distincts : l onde carrée la sinusoïde d entrée le signal de sortie global (du boc merge) LABORATOIRE DE TRAITEMENT DU SIGNAL 29

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

3.2. Matlab/Simulink. 3.2.1. Généralités

3.2. Matlab/Simulink. 3.2.1. Généralités 3.2. Matlab/Simulink 3.2.1. Généralités Il s agit d un logiciel parfaitement dédié à la résolution de problèmes d'analyse numérique ou de traitement du signal. Il permet d'effectuer des calculs matriciels,

Plus en détail

Projet audio. Analyse des Signaux ELE2700

Projet audio. Analyse des Signaux ELE2700 ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Département de Génie Électrique Projet audio Analyse des Signaux ELE2700 Saad Chidami - 2014 Table des matières Objectif du laboratoire... 4 Caractérisation du bruit...

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Stéphane BRASSET, Françoise BRIOLLE Édition 2012 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Françoise BRIOLLE c Édition 2013 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande de base 6 1.1

Plus en détail

TP: Représentation des signaux binaires. 1 Simulation d un message binaire - Codage en ligne

TP: Représentation des signaux binaires. 1 Simulation d un message binaire - Codage en ligne Objectifs : Ce TP est relatif aux différentes méthodes de codage d une information binaire, et à la transmission en bande de base de cette information. Les grandes lignes de ce TP sont l étude des méthodes

Plus en détail

http://www.u-bourgogne.fr/monge/e.busvelle/teaching.php

http://www.u-bourgogne.fr/monge/e.busvelle/teaching.php TP1 Traitement numérique du son 1 Introduction Le but de ce TP est de mettre en pratique les notions de traitement numérique vues en cours, TDs et dans le précédent TP. On se focalisera sur le traitement

Plus en détail

Mini_guide_Isis.pdf le 23/09/2001 Page 1/14

Mini_guide_Isis.pdf le 23/09/2001 Page 1/14 1 Démarrer...2 1.1 L écran Isis...2 1.2 La boite à outils...2 1.2.1 Mode principal...3 1.2.2 Mode gadgets...3 1.2.3 Mode graphique...3 2 Quelques actions...4 2.1 Ouvrir un document existant...4 2.2 Sélectionner

Plus en détail

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB 5.1 Introduction Au cours de séances précédentes, nous avons appris à utiliser un certain nombre d'outils fondamentaux en traitement du

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. Département de Génie Électrique. La technologie de TEXAS INSTRUMENTS DSP pour le cours Analyse des Signaux ELE2700

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. Département de Génie Électrique. La technologie de TEXAS INSTRUMENTS DSP pour le cours Analyse des Signaux ELE2700 ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Département de Génie Électrique La technologie de TEXAS INSTRUMENTS DSP pour le cours Analyse des Signaux ELE2700 M. Corinthios et Zaher Dannawi 29 août 2007 2 Tables des

Plus en détail

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Introduction En analyse d images, la segmentation est une étape essentielle, préliminaire à des traitements de haut niveau tels que la classification,

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires I ) Ecrire l'expression analytique des signaux représentés sur les figures suivantes à l'aide de signaux particuliers. Dans le cas du signal y(t) trouver

Plus en détail

Caractérisation et visualisation d un signal complexe en 3 Dimensions

Caractérisation et visualisation d un signal complexe en 3 Dimensions Caractérisation et visualisation d un signal complexe en 3 Dimensions Introduction Le but de ce TP est de caractériser et de visualiser en 3 Dimensions des signaux simples et complexes sans recourir à

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. DÉMARRER ISIS 2 2. SAISIE D UN SCHÉMA 3 & ' " ( ) '*+ ", ##) # " -. /0 " 1 2 " 3. SIMULATION 7 " - 4.

TABLE DES MATIÈRES 1. DÉMARRER ISIS 2 2. SAISIE D UN SCHÉMA 3 & '  ( ) '*+ , ##) #  -. /0  1 2  3. SIMULATION 7  - 4. TABLE DES MATIÈRES 1. DÉMARRER ISIS 2 2. SAISIE D UN SCHÉMA 3! " #$ % & ' " ( ) '*+ ", ##) # " -. /0 " 1 2 " 3' & 3. SIMULATION 7 0 ( 0, - 0 - " - & 1 4. LA SOURIS 11 5. LES RACCOURCIS CLAVIER 11 STI Electronique

Plus en détail

1 Démarrer... 3 1.1 L écran Isis...3 1.2 La boite à outils...3 1.2.1 Mode principal... 4 1.2.2 Mode gadget...4 1.2.3 Mode graphique...

1 Démarrer... 3 1.1 L écran Isis...3 1.2 La boite à outils...3 1.2.1 Mode principal... 4 1.2.2 Mode gadget...4 1.2.3 Mode graphique... 1 Démarrer... 3 1.1 L écran Isis...3 1.2 La boite à outils...3 1.2.1 Mode principal... 4 1.2.2 Mode gadget...4 1.2.3 Mode graphique... 4 2 Quelques actions... 5 2.1 Ouvrir un document existant...5 2.2

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

Transformée de Fourier discrète.

Transformée de Fourier discrète. Université Bordeaux Transformée de Fourier discrète. Préliminaire : Téléchargement de Wavelab Wavelab est une toolbox matlab, c est à dire un ensemble de programmes matlab élaborés par une équipe de l

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

Microsim Pspice. Notice d'utilisation. Logiciel de simulation électronique. Lycée Martin Luther King

Microsim Pspice. Notice d'utilisation. Logiciel de simulation électronique. Lycée Martin Luther King Microsim Pspice Logiciel de simulation électronique Notice d'utilisation Lycée Martin Luther King MICROSIM PSpice TABLE DES MATIERES I - PRÉSENTATION 1 II - SAISIE DU SCHÉMA 1 1 - PRÉSENTATION DE LA PAGE

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

Exemples d application

Exemples d application Exemples d application Pour que vous puissiez tester les méthodes décrites ci-dessous, commencez par copier sur votre disque dur les exemples de bruits contenus dans le dossier Soundsamples qui se trouve

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

Traitement du signal avec Scilab : la transformée de Fourier discrète

Traitement du signal avec Scilab : la transformée de Fourier discrète Traitement du signal avec Scilab : la transformée de Fourier discrète L objectif de cette séance est de valider l expression de la transformée de Fourier Discrète (TFD), telle que peut la déterminer un

Plus en détail

( ) ( ) = a 0 ( ) 1 - PARTIE THÉORIQUE. ù û. v t. a n. cos( nwt ) + b n. + A n. v t. sin( nwt +j n ) = A n. sin j n b n. cos j n

( ) ( ) = a 0 ( ) 1 - PARTIE THÉORIQUE. ù û. v t. a n. cos( nwt ) + b n. + A n. v t. sin( nwt +j n ) = A n. sin j n b n. cos j n T.P. d'electronique 3 ème année 1 - PARTIE THÉORIQUE ANALYSE SPECTRALE DE SIGNAUX PAR FFT 1.1 RAPPEL SUR LES SÉRIES DE FOURIER. SPECTRE D'UN SIGNAL. La série de Fourier joue un rôle considérable en électronique,

Plus en détail

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal

Plus en détail

p a r M a r c e l O u e l l e t A v r i l 2 0 1 3

p a r M a r c e l O u e l l e t A v r i l 2 0 1 3 Cahier de laboratoire de Méthodes quantitatives avec Classeur ( L i b r e O f f i c e C a l c ) p a r M a r c e l O u e l l e t A v r i l 2 0 1 3 L A B O R A T O I R E 1 Table des matières S E F A M I

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE 8563A SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE Agenda Vue d ensemble: Qu est ce que l analyse spectrale? Que fait-on comme mesures? Theorie de l Operation: Le hardware de l analyseur de

Plus en détail

INTRODUCTION A MATLAB

INTRODUCTION A MATLAB INTRODUCTION A MATLAB ENVIRONNEMENT MATLAB Matlab est un environnement de calcul numérique matriciel. Après le lancement de Matlab, une fenêtre de commande apparaît qui permet à l'utilisateur de taper

Plus en détail

Petite introduction à l utilisation de Matlab/Simulink pour l Automatique

Petite introduction à l utilisation de Matlab/Simulink pour l Automatique Petite introduction à l utilisation de Matlab/Simulink pour l Automatique Ces quelques pages sont consacrées à l'illustration des cours d'automatique (asservissements linéaires continus) à l'aide du logiciel

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

Mini_guide_Isis_v6.doc le 10/02/2005 Page 1/15

Mini_guide_Isis_v6.doc le 10/02/2005 Page 1/15 1 Démarrer... 2 1.1 L écran Isis... 2 1.2 Les barres d outils... 3 1.2.1 Les outils d édition... 3 1.2.2 Les outils de sélection de mode... 4 1.2.3 Les outils d orientation... 4 2 Quelques actions... 5

Plus en détail

Acquisition de données et pilotage d instruments avec LABVIEW

Acquisition de données et pilotage d instruments avec LABVIEW W 2009 PROJET LABVIEW Acquisition de données et pilotage d instruments avec LABVIEW Projet Linel LABVIEW (70h) L Besoin logiciel et matériel : (par poste) 1 PC + le logiciel LABVIEW version (8.2) + le

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

INSERER DES OBJETS - LE RUBAN INSERTION... 3 TABLEAUX

INSERER DES OBJETS - LE RUBAN INSERTION... 3 TABLEAUX TABLE DES MATIERES Livret Utilisateur Excel 2007 Niveau 2 INSERER DES OBJETS - LE RUBAN INSERTION... 3 TABLEAUX... 4 Les tableaux croisés dynamiques... 4 Création d un tableau croisé... 5 Comparer des

Plus en détail

SUJET ZÉRO Epreuve d'informatique et modélisation de systèmes physiques

SUJET ZÉRO Epreuve d'informatique et modélisation de systèmes physiques SUJET ZÉRO Epreuve d'informatique et modélisation de systèmes physiques Durée 4 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef

Plus en détail

PROTEUS v6.9 SP2a EDITION DE SCHEMA ET SIMULATION SOUS ISIS

PROTEUS v6.9 SP2a EDITION DE SCHEMA ET SIMULATION SOUS ISIS PROTEUS v6.9 SP2a EDITION DE SCHEMA ET SIMULATION SOUS ISIS LANCEMENT DE ISIS... 2 CONFIGURATION DE L'APPLICATION ISIS... 3 PRESENTATION DE L'INTERFACE ISIS... 4 GESTION D'UN PROJET... 6 CRÉATION D'UN

Plus en détail

Platines USB Audio-Technica AT-LP60-USB, AT-LP120-USB, AT-LP240-USB & AT-LP1240-USB

Platines USB Audio-Technica AT-LP60-USB, AT-LP120-USB, AT-LP240-USB & AT-LP1240-USB Platines USB Audio-Technica AT-LP60-USB, AT-LP120-USB, AT-LP240-USB & AT-LP1240-USB Manuel Utilisateur Logiciel (Une nouvelle version en français d Audacity 2.0.2 est désormais disponible en téléchargement.)

Plus en détail

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Détection et reconnaissance des sons pour la surveillance médicale Dan Istrate le 16 décembre 2003 Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Thèse mené dans le cadre d une collaboration

Plus en détail

IMAGES NUMÉRIQUES MATRICIELLES EN SCILAB

IMAGES NUMÉRIQUES MATRICIELLES EN SCILAB IMAGES NUMÉRIQUES MATRICIELLES EN SCILAB Ce document, écrit par des animateurs de l IREM de Besançon, a pour objectif de présenter quelques unes des fonctions du logiciel Scilab, celles qui sont spécifiques

Plus en détail

Guide d'utilisation. De Kompozer. AUTEUR INITIAL : S. LOIZEL Collège Saint Joseph Caudan (56)

Guide d'utilisation. De Kompozer. AUTEUR INITIAL : S. LOIZEL Collège Saint Joseph Caudan (56) Guide d'utilisation De Kompozer AUTEUR INITIAL : S. LOIZEL Collège Saint Joseph Caudan (56) Table des matières Fiche1 : Créer, nommer et sauvegarder une page...2 Fiche2 : Modifier les couleurs et le fond

Plus en détail

Aide Datalogger Graph Software

Aide Datalogger Graph Software Aide Datalogger Graph Software Version 2.0, 7 août 2007 Pour plus d'informations consulter le guide de l'utilisateur inclus sur le disque du programme fourni. TABLE DES MATIÈRES Logiciel graphique Installation.

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

SIMULATION EN ELECTRONIQUE

SIMULATION EN ELECTRONIQUE 1 sur 8 SIMULATION EN ELECTRONIQUE PLAN: OBJECTIF - PUBLIC - MATERIEL - LOGICIEL - METHODE - AVANTAGES - DIFFICULTES - AUTEUR DU DOCUMENT INTRODUCTION MANIPULATION 1 : Prise en main A) Montage inverseur

Plus en détail

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Didier Pietquin Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Que sont les notions de fréquence fondamentale et d harmoniques? C est ce que nous allons voir dans cet article. 1. Fréquence Avant d entamer

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Copyright TECH 2012 Technext - 8, avenue Saint Jean - 06400 CANNES Société - TECHNEXT France - Tel : (+ 33) 6 09 87 62 92 - Fax :

Plus en détail

Découverte du tableur CellSheet

Découverte du tableur CellSheet Découverte du tableur CellSheet l application pour TI-83 Plus et TI-84 Plus. Réalisé par Guy Juge Professeur de mathématiques et formateur IUFM de l académie de Caen Pour l équipe des formateurs T 3 Teachers

Plus en détail

Introduction à MATLAB R

Introduction à MATLAB R Introduction à MATLAB R Romain Tavenard 10 septembre 2009 MATLAB R est un environnement de calcul numérique propriétaire orienté vers le calcul matriciel. Il se compose d un langage de programmation, d

Plus en détail

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique.

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. A METHODE DE LA GAMME D ETALONNAGE... 1 1. Saisie des valeurs... 1 2. Tracé de la gamme d étalonnage... 2 3. Modélisation

Plus en détail

Enregistreur de données de température

Enregistreur de données de température Manuel d utilisation Enregistreur de données de température Modèle TH10 Introduction Nous vous félicitons d avoir fait l acquisition de l Enregistreur de données de température. Cet enregistreur de données

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Logiciel XLSTAT version 7.0. 40 rue Damrémont 75018 PARIS

Logiciel XLSTAT version 7.0. 40 rue Damrémont 75018 PARIS Logiciel XLSTAT version 7.0 Contact : Addinsoft 40 rue Damrémont 75018 PARIS 2005-2006 Plan Présentation générale du logiciel Statistiques descriptives Histogramme Discrétisation Tableau de contingence

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Enseigner les Sciences du Numérique avec MATLAB et Simulink

Enseigner les Sciences du Numérique avec MATLAB et Simulink Enseigner les Sciences du Numérique avec MATLAB et Simulink Découvrez comment aborder les Sciences du Numérique avec MATLAB et Simulink : Langage et programmation, Représentation binaire et opérations

Plus en détail

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures.

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures. TP Conversion analogique numérique Les machines numériques qui nous entourent ne peuvent, du fait de leur structure, que gérer des objets s composés de 0 et de. Une des étapes fondamentale de l'interaction

Plus en détail

Répertorier vos mots de passe avec Passbox : 1) Télécharger le fichier d'installation :

Répertorier vos mots de passe avec Passbox : 1) Télécharger le fichier d'installation : Amicale laïque de Poisat 18-19 février 2013 Répertorier vos mots de passe avec Passbox : 1) Télécharger le fichier d'installation : a) Taper "Passbox" dans le moteur de recherche de votre navigateur. b)

Plus en détail

CREATION BD SUR OPEN OFFICE MODULE DESSIN LES DIFFERENTES ETAPES DE CREATION DE LA BD

CREATION BD SUR OPEN OFFICE MODULE DESSIN LES DIFFERENTES ETAPES DE CREATION DE LA BD CREATION BD SUR OPEN OFFICE MODULE DESSIN * Pour l'utilisation détaillée de ce module, vous pouvez consulter en ligne (ou télécharger) le tutoriel présent sur le site de l'ien dans l'espace " Ressources

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

SUGARCRM MODULE RAPPORTS

SUGARCRM MODULE RAPPORTS SUGARCRM MODULE RAPPORTS Référence document : SYNOLIA_Support_SugarCRM_Module_Rapports_v1.0.docx Version document : 1.0 Date version : 2 octobre 2012 Etat du document : En cours de rédaction Emetteur/Rédacteur

Plus en détail

Création d'un diaporama

Création d'un diaporama S JOLLY décembre2010 - v3 Création d'un diaporama avec IMPRESS 3.0 Création d'un diaporama - Utilisation du logiciel IMPRESS / Open Office 3.0 - page 1 Sommaire 1 PRÉSENTATION...3 2 DÉMARRER IMPRESS...4

Plus en détail

2 Légende associée : Les rubriques soulignées sont détaillées dans l ordre 3-3

2 Légende associée : Les rubriques soulignées sont détaillées dans l ordre 3-3 Ce document technique est un résumé des principales fonctions et réglages du 8042. Vous devez avoir pris connaissance et approfondi le document ressource concernant l acquisition avant de lire cette note.

Plus en détail

Séance 0 : Linux + Octave : le compromis idéal

Séance 0 : Linux + Octave : le compromis idéal Séance 0 : Linux + Octave : le compromis idéal Introduction Linux est un système d'exploitation multi-tâches et multi-utilisateurs, basé sur la gratuité et développé par une communauté de passionnés. C'est

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE Polytech'Nice, Dép. Elec 4ème année T.P. d'electronique TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE GENERALITES SUR LA MODULATION Les ondes électromagnétiques de fréquence élevée ont la propriété

Plus en détail

GESTION DE L'ORDINATEUR

GESTION DE L'ORDINATEUR FORMATION DES NOUVEAUX DIRECTEURS GESTION DE L'ORDINATEUR L'EXPLORATEUR WINDOWS Février 2012 B. Lorne Atice CHY1 Gestion de l'ordinateur Le système d'exploitation Il ne faut pas confondre : -Système d'exploitation

Plus en détail

GUIDE EBP COMPTABILITE CLASSIC OPEN LINE 2012

GUIDE EBP COMPTABILITE CLASSIC OPEN LINE 2012 11, route du Petit Rhin 67000 STRASBOURG Tél : 03.90.41.49.92 Fax : 03.88.60.19.43 Mail : info@sylaxe.com Site Internet : www.sylaxe.com GUIDE EBP COMPTABILITE CLASSIC OPEN LINE 2012 UEPAL SYLAXE - Sarl

Plus en détail

Scicos et Modelica. Ramine Nikoukhah

Scicos et Modelica. Ramine Nikoukhah Scicos et Modelica Ramine Nikoukhah 1 C est quoi Scicos? Editeur, simulateur et générateur du code pour les systèmes dynamiques hybrides Objectif : Utilisations industrielles mais aussi l enseignement

Plus en détail

BASE. Vous avez alors accès à un ensemble de fonctionnalités explicitées ci-dessous :

BASE. Vous avez alors accès à un ensemble de fonctionnalités explicitées ci-dessous : BASE BioArray Software Environment (BASE) est une base de données permettant de gérer l importante quantité de données générées par des analyses de bio-puces. BASE gère les informations biologiques, les

Plus en détail

WebShare v0.6.2 UTILISATION

WebShare v0.6.2 UTILISATION WebShare v0.6.2 UTILISATION Version française Utilisation du logiciel Entrez vos identifiants (login et mot de passe correspondants à ceux entrés dans l'administration) pour vous connecter. En cas d'erreur,

Plus en détail

Lancer rapidement ses applications portables

Lancer rapidement ses applications portables Lancer rapidement ses applications portables Vous avez copié sur votre clé USB des logiciels portables, ces logiciels que vous pouvez emporter partout avec vous et que vous pouvez lancer sans avoir à installer

Plus en détail

Court guide d'utilisation du système RTL

Court guide d'utilisation du système RTL Court guide d'utilisation du système RTL Le système portable RTL fonctionnant avec LEPLA s'effectue en trois étapes. 1. Calculatrice graphique TI, 2. interface(cbl, CBL2 or LabPro), 3. un ou plusieurs

Plus en détail

GUIDE DE DÉMARRAGE RAPIDE

GUIDE DE DÉMARRAGE RAPIDE INDUSTRIAL AUTOMATION Interactive Graphical SCADA System INSIGHT AND OVERVIEW GUIDE DE DÉMARRAGE RAPIDE Page 1 de 27 Guide de démarrage rapide pour IGSS FREE50 Introduction Ce guide a pour but de vous

Plus en détail

OpenOffice.org IMPRESS. Notes de cours Novembre 2005 Version 1.0

OpenOffice.org IMPRESS. Notes de cours Novembre 2005 Version 1.0 OpenOffice.org IMPRESS Notes de cours Novembre 2005 Version 1.0 Table des matières Préambule...3 INTRODUCTION...4 Objectifs...4 Impress PowerPoint...4 MacOSX - PC...4 CREATION...4 MODES DE TRAVAIL...4

Plus en détail

Quelques analyses simples avec R en écologie des communautés

Quelques analyses simples avec R en écologie des communautés Jérôme Mathieu janvier 2007 Quelques analyses simples avec R en écologie des communautés 1 Visualisation des données... 2 Aperçu rapide d'un tableau de données... 3 Visualiser les corrélations entre des

Plus en détail

1 AU DEMARRAGE...2 2 LE MENU DEMARRER...3

1 AU DEMARRAGE...2 2 LE MENU DEMARRER...3 Sommaire 1 AU DEMARRAGE...2 2 LE MENU DEMARRER...3 3 POUR DEMARRER UN PROGRAMME...4 4 POSITION ET DIMENSION DES FENETRES...5 POSITION...5 DIMENSION...5 UTILISER LES BARRES DE DEFILEMENT...7 POUR AFFICHER

Plus en détail

Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010

Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010 Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010 Vincent Jalby Septembre 2012 1 Saisie des données Les données collectées sont saisies dans une feuille Excel. Chaque ligne correspond à une observation

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Guide de démarrage de l'outil. Aperçus Sun Life Ordinateur. Introduction. À propos de ce guide de démarrage rapide

Guide de démarrage de l'outil. Aperçus Sun Life Ordinateur. Introduction. À propos de ce guide de démarrage rapide Guide de démarrage de l'outil Aperçus Sun Life Ordinateur Introduction L'outil Aperçus Sun Life : propose une interface facile à utiliser, vous permet de travailler à partir de votre ordinateur ou sur

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA01 : Programmation des automates S7-300 Introduction au logiciel TIA Portal

Atelier C TIA Portal CTIA01 : Programmation des automates S7-300 Introduction au logiciel TIA Portal Atelier C TIA Portal CTIA01 : Programmation des automates S7-300 Introduction au logiciel TIA Portal CTIA01 Page 1 1. Introduction La plateforme Totally Integrated Automation Portal est le nouvel environnement

Plus en détail

Fiche n 5 Paysage avec Sketchup Make. Table des matières

Fiche n 5 Paysage avec Sketchup Make. Table des matières Fiche n 5 Paysage avec Sketchup Make Table des matières Fiche n 5 Paysage avec Sketchup Make...1 1-Utiliser les outils Bac à sable...1 2-Exercices d'application...5 2.1-À partir de zéro...5 2.2-À partir

Plus en détail

Mallette Métrologie Contrôle des spectrophotomètres

Mallette Métrologie Contrôle des spectrophotomètres 1 MATERIEL Mallette Métrologie 2 PRINCIPE Le présent mode opératoire vise à décrire les différentes étapes à suivre afin de : - Vérifier l exactitude de la longueur d onde de 250 à 650 nm sous condition

Plus en détail

SW43W. Mode d'emploi. Logiciel FlukeView Power Quality Analyzer à partir de Version 3.20

SW43W. Mode d'emploi. Logiciel FlukeView Power Quality Analyzer à partir de Version 3.20 SW43W Logiciel FlukeView Power Quality Analyzer à partir de Version 3.20 Mode d'emploi 4822 872 30779 Decembre 2005, Rev.1, 04/06 2005 Fluke Corporation, Tous droits réservés. Tous les noms de produit

Plus en détail

Correction des Travaux Pratiques Organiser son espace de travail

Correction des Travaux Pratiques Organiser son espace de travail Module 01 Correction des Travaux Pratiques Organiser son espace de travail Correction de l exercice N 1 Organiser son espace de travail Objectif de l exercice : 1. Comprendre le dock 2. Afficher les règles

Plus en détail

ENSIL Troisième Année ELT

ENSIL Troisième Année ELT IFORMATIQUE APPLIQUEE TD1 Dans le cadre de ces TD, nous procédons à la simulation d'un système de télécommunication numérique. Cette opération va nous permettre d'étudier la performance du système sous

Plus en détail

Principes fondamentaux des oscilloscopes. Pour les élèves-ingénieurs et étudiants en physique de premier cycle

Principes fondamentaux des oscilloscopes. Pour les élèves-ingénieurs et étudiants en physique de premier cycle Principes fondamentaux des oscilloscopes Pour les élèves-ingénieurs et étudiants en physique de premier cycle Programme Présentation de l oscilloscope Principes de sondage (modèle basse fréquence) Réalisation

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

Microscopie à Force Atomique

Microscopie à Force Atomique M1 SCIENCES DE LA MATIERE - ENS LYON ANNEE SCOLAIRE 2009-2010 Microscopie à Force Atomique Compte-rendu de Physique Expérimentale Réalisé au Laboratoire de Physique de l ENS Lyon sous la supervision de

Plus en détail

RÉALISATION D'UN ANALYSEUR ----------------------------

RÉALISATION D'UN ANALYSEUR ---------------------------- RÉALISATION D'UN ANALYSEUR DE SPECTRE Par Alain ARBOUET Lycée René Cassin - 64100 Bayonne arbouet.alain@wanadoo.fr ---------------------------- RÉSUMÉ Le programme 1995 de physique de PCSI recommande la

Plus en détail

Créer un diaporama avec Open Office. Sommaire

Créer un diaporama avec Open Office. Sommaire Créer un diaporama avec Open Office I. Création I.1. Paramétrer le diaporama I.2. Valider et enregistrer l'album II. Le traitement des données II.1. Saisir les données II.2. Agir sur les pages III. Améliorez

Plus en détail

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation M.LOUYS, Traitement d images et problèmes inverses Master Astrophysique, Observatoire de Strasbourg, 2013 Propriétés générales d une image

Plus en détail

TABLEAU CROISE DYNAMIQUE

TABLEAU CROISE DYNAMIQUE EXCEL NIVEAU III Mireille DUCELLIER MARS 2003 BASE DE DONNEES RAPPEL Une base de données est une plage de cellules contiguës située sur une la feuille 1. Elle commence en A1. On parle alors de champs,

Plus en détail

Exemple d acquisition automatique de mesures sur une maquette de contrôle actif de vibrations

Exemple d acquisition automatique de mesures sur une maquette de contrôle actif de vibrations Exemple d acquisition automatique de mesures sur une maquette de contrôle actif de vibrations Valérie Pommier-Budinger Bernard Mouton - Francois Vincent ISAE Institut Supérieur de l Aéronautique et de

Plus en détail