Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expérience 3 Formats de signalisation binaire"

Transcription

1 Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx >> matlab Procédez a l initialisation de l expérience 3: >> start A. Formats de signalisation binaire: Codage de ligne Les 1 et les 0 tels que connus dans les systèmes de modulation d impulsions codées (PCM) peuvent être représentés dans des formats de signalisation de bits en série appelés codes de lignes (line codes). Dans cette section nous étudierons les formats de signalisation et leurs propriétés. A.1 Vous utiliserez la fonction MATLAB wave_gen pour générer des ondes représentant une séquence binaire: >> wave_gen(séquence_binaire, nom_du_code, R b ) où R b est le taux binaire spécifié en bits par seconde (bps). Si vous utilisez la fonction wave_gen avec les 2 premiers arguments seulement, le taux binaire par défaut sera celui déterminé par la variable binary_data_rate, laquelle est 1000 bps. Créez la séquence binaire suivante: >> b = [ ]; Générez ensuite le signal représentant b, en utilisant le code NRZ unipolaire avec avec R b = 1000 bps et affichez le signal x obtenu: >> x = wave_gen(b, unipolar_nrz, 1000); >> waveplot(x) A.2 Répétez l étape A.1 pour les codes suivants: NRZ polaire ( polar_nrz ); RZ unipolaire ( unipolar_rz ); RZ bipolaire ( bipolar_rz ); Manchester ( manchester ). Vous pouvez simplifier votre ligne de commande de la sorte: >> waveplot(wave_gen (b, nom_du_code )) Comme vous comparez des signaux possédant le même taux binaire (R b = 1000 bps), vous pou- GEL Théorie des communications 1

2 vez utiliser la fonction wave_gen avec seulement deux arguments. Q3.1 Pour les codes exposés ci-haut, déterminez lesquels vont générer une onde sans composante DC, peu importe la séquence binaire. Pourquoi l absence de composante DC est importante pour la transmission d un signal? A.3 Densité spectrale de puissance (DSP) des codes de ligne Générez une séquence binaire de 1000 échantillons: >> b = binary(1000); Affichez la DSP de chaque code vu précédemment: >> psd(wave_gen(b, nom_du_code )); Supposons les fréquences suivantes: f p1 : première fréquence d amplitude maximale du spectre (spectral peak); f p2 : seconde fréquence d amplitude maximale du spectre; f n1 : première fréquence d amplitude minimale du spectre (spectral null); f n2 : seconde fréquence d amplitude minimale du spectre; telles que toutes ces fréquences soient positives. Indiquez vos observations dans le tableau ci-dessous. R b = f p1 f p2 f n1 f n2 B T NRZ unipolaire NRZ polaire RZ unipolaire RZ polaire Manchester La position de la première fréquence d amplitude nulle du spectre indique la largeur de bande B T de la transmission. A.4 Pour illustrer la dépendance de la DSP reliée au taux binaire de transmission des données, utilisez le code Manchester et variez R b : >> psd(wave_gen(b, manchester, Rb)) où R b {5, 10, 20} kbps. Vous pouvez remplacer le code Manchester par n importe quel autre étudié dans ce laboratoire jusqu à maintenant. Observez les fréquences d amplitude maximale et minimale et leur relation avec R b. Q3.2 Pour les canaux de communications de données en bande de base avec une largeur de bande de 10 khz, quel est le taux binaire maximal pour chaque code examiné dans ce laboratoire? GEL Théorie des communications 2

3 B. Caractéristiques du canal Dans cette partie du laboratoire, vous simulerez les caractéristiques d un canal de communications. BRUIT ENTRÉE CANAL SORTIE Figure 1. Modèle du canal La fonction MATLAB qui représente la réponse d un canal est channel, laquelle est appelée avec les arguments suivants: >> channel(entrée, gain, puissance_bruit, largeur_de_bande) B.1 Créez une séquence binaire de 10 échantillons et générez un signal représentant b avec un code NRZ polaire. Utilisez R b = 1 kbps. >> b = binary(10); >> x = wave_gen(b, polar_nrz, 1000); À partir de vos observations de la partie A, déterminer la largeur de bande de transmission B T : B T = Hz. B.2 Considérez un canal de transmission avec une largeur de bande de 4.9 khz, de gain unitaire et avec un bruit blanc additif gaussien d une puissance de 10-2 W. Transmettez le signal x par ce canal. Affichez l entrée et la sortie du canal. >> y = channel ( x, 1, 0.01, 4900 ); >> subplot(211), waveplot(x) >> subplot(212), waveplot(y) Estimez la séquence transmise selon la forme de l onde de sortie. b = Comparez à la séquence binaire originale. B.3 Les effets d un canal de transmission sur le signal transmis Augmentez graduellement la puissance du bruit en gardant la largeur de bande du canal à 4.9 khz et observez les changements sur la sortie du canal. >> subplot(212), waveplot ( channel ( x, 1, sigma, 4900 ) ) où sigma { 0.1, 0.5, 1, 2, 5 }. À quel niveau de bruit le signal commence-t-il à être non-distingable du bruit? B.4 Vous pouvez aussi étudier les effets de l accroissement de la puissance du bruit en regardant la GEL Théorie des communications 3

4 DSP de la sortie du canal. >> b = binary (1000); >> x = wave_gen ( b, polar_nrz, 1000 ); >> clf, subplot(121), psd(x), a = axis; >> axis(a), hold on >> psd(channel(x, 1, 1, 4900)) >> psd(channel(x, 1, 5, 4900)) Q3.3 Si le bruit du canal est additif et sans corrélation avec l entrée du canal, alors déterminez une expression qui décrira la DSP de sortie du canal en terme de la DSP de l entrée et de celle du bruit. B.5 Les effets de la largeur de bande sur le signal transmis La distorsion observée dans le temps à la sortie du canal est due à la largeur de bande finie du canal et au bruit. Pour étudier la distorsion causée par la largeur de bande seulement, fixez la puissance du bruit à zéro et regénérez le signal à la sortie du canal: >> clf >> b = binary(10); >> x = wave_gen ( b, polar_nrz, 1000 ); >> subplot(211), waveplot(x) >> subplot(212), waveplot(channel(x, 1, 0, 4900)); B.6 Recherchez les effets de la largeur de bande sur la sortie du canal. >> subplot(212), waveplot(channel(x, 1, 0, bw)) où bw {3000, 2000, 1000, 500}. Observez le délai dans le signal de sortie, causé par les caractéristiques de filtre du canal. Tracez les signaux d entrée et de sortie. C. Diagramme de l oeil Les effets de filtrage du canal et du bruit peuvent être mieux visualisés en observant les signaux de sorties sous la forme d un diagramme de l oeil. Ce diagramme est construit à l aide de multiples périodes du signal, chacune d elle étant synchronisée par un signal d horloge et ayant une largeur légèrement supérieure à la période des données binaires, soit T b = 1/R b. Dans cette simulation, la période du diagramme de l oeil est fixée a 2T b. C.1 Construction d un diagramme de l oeil >> b = [ ]; >> x = wave_gen(b, polar_nrz, 1000); >> clf >> subplot(221), waveplot(x) >> subplot(223), eye_diag(x) Le diagramme de l oeil pour le signal x représente ce que vous vous attendez à voir pour un signal transmis parfaitement (sans distorsion). Pour observer comment un diagramme de l oeil est construit et pour observer les effets de la distorsion du signal par le canal qui possède une largeur de bande finie, mais sans addition de bruit, faites: >> y = channel(x, 1, 0, 4000); >> subplot(222), waveplot(y) >> subplot(224), eye_diag(y,-1) Si le second argument de la fonction eye_diag est négatif, vous avez à frapper un retour de chariot GEL Théorie des communications 4

5 pour que la prochaine période soit affichée. Cela vous aidera à comprendre comment le diagramme de l oeil est généré. C.2 Les paramètres clés à être mesurés avec un diagramme de l oeil sont montrés ci-dessous. Figure 2. Interprétation d un diagramme de l oeil et de ses caractéristiques A intervalle de temps pendant lequel le signal peut être échantillonné; B marge au-dessus du bruit; C distorsion du passage par zéro; D pente (sensibilité aux erreurs de synchronisation); E distorsion maximale; t* temps d échantillonnage optimale mesuré selon l origine temporelle. Si la période binaire des données est T b, alors le signal sera échantillonné à t*, t*+t b, t*+2t b,... pour la détection du signal. Générez un diagramme de l oeil à partir d un signal NRZ polaire à la sortie du canal pour les valeurs de variance de bruit s2 et la largeur de canal bw montré dans le tableau ci-dessous. Prenez note de t*, A et B pour chaque paire (s2, bw). >> clf >> b = binary(100); >> x = wave_gen(b, polar_nrz, 1000); >> eye_diag(channel(x, 1, s2, bw)) Code NRZ polaire s2 bw t* A B GEL Théorie des communications 5

6 Code NRZ polaire s2 bw t* A B C.3 Répétez la dernière étape pour le code Manchester et prenez vos résultats en note dans le tableau ci-dessous. Code Manchester s2 bw t* A B Q3.4 Lorsque vous comparez le diagramme de l oeil de l étape C.2 et celui de C.3 pour s2 = 0.01 et bw = 1000, pour quel code observez-vous un diagramme de l oeil acceptable? Expliquer les différences en fonction des propriétés de chacun des codes. C.4 Générez des diagrammes de l oeil comme dans l étape C.2 pour les codes RZ bipolaire et unipolaire, et NRZ unipolaire et observez comment le code dicte la forme et la symétrie du diagramme de l oeil. GEL Théorie des communications 6

TP: Représentation des signaux binaires. 1 Simulation d un message binaire - Codage en ligne

TP: Représentation des signaux binaires. 1 Simulation d un message binaire - Codage en ligne Objectifs : Ce TP est relatif aux différentes méthodes de codage d une information binaire, et à la transmission en bande de base de cette information. Les grandes lignes de ce TP sont l étude des méthodes

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes cnrs supélec ups supélec, Plateau de Moulon, 9119 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Laboratoire 4: L analyse spectrale et le filtrage par transformée de Fourier

Laboratoire 4: L analyse spectrale et le filtrage par transformée de Fourier Université du Québec à Montréal Département d Informatique MIC4220 Traitement numérique des signaux Laboratoire 4: L analyse spectrale et le filtrage par transformée de Fourier But Familiarisation avec

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

Introduction générale au codage de canal

Introduction générale au codage de canal Codage de canal et turbo-codes 15/9/2 1/7 Introduction générale au codage de canal Table des matières Table des matières... 1 Table des figures... 1 1. Introduction... 2 2. Notion de message numérique...

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

TRANSFORMATION DE FOURIER ET ECHANTILLONAGE DES SIGNAUX ANALOGIQUES

TRANSFORMATION DE FOURIER ET ECHANTILLONAGE DES SIGNAUX ANALOGIQUES PLAN DU TP N 4 TITRE DU TP : TRANSFORMATION DE FOURIER ET ECHANTILLONAGE DES SIGNAUX ANALOGIQUES OBJECTIFS : A la fin de la séance de travaux pratiques l'étudiant doit être capable de : Réaliser la transformée

Plus en détail

TD 1 - Transmission en bande de passe

TD 1 - Transmission en bande de passe Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/10 Transmission en bande de passe (1/2) Description

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Présentation de la macro Scope/Igor en USB Rédaction du document: Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) ; mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr Programmation : Colin Lopez, (I.R.)

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

Traitement numérique du signal

Traitement numérique du signal Nº 754 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 707 Traitement numérique du signal par J. ESQUIEU Lycée de Brive 1. TRAITEMENT Le traitement numérique du signal consiste à agir sur le signal à partir d échantillons

Plus en détail

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00 Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 4 juin - 13h30 à 15h00 Système de télérelevage par satellite On se propose d étudier le fonctionnement

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Exercices de simulation 1

Exercices de simulation 1 Licence MIA 2ème année Année universitaire 2009-2010 Simulation stochastique C. Léonard Exercices de simulation 1 Les simulations qui suivent sont à effectuer avec Scilab. Le générateur aléatoire de Scilab.

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Le traitement du signal

Le traitement du signal FICHE N 47 Le traitement du signal FFT, DFT ET IFT Jean-aptiste Joseph Fourier (1768-1830), né à uxerre, mathématicien et physicien français, auteur de la Théorie analytique de la chaleur (1822) : la transformée

Plus en détail

GELE2511 Chapitre 7 : Transformée de Fourier discrète

GELE2511 Chapitre 7 : Transformée de Fourier discrète GELE2511 Chapitre 7 : Transformée de Fourier discrète Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Hiver 2013 Gabriel Cormier (UdeM) GELE2511 Chapitre 7 Hiver 2013 1 / 79 Introduction Contenu Contenu

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem Le Modèle OSI p. 93 Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETTD Terminal ETCD Modem Ligne jonction ETTD

Plus en détail

GEF 411A Théorie de Communication. Modulation. Partie V

GEF 411A Théorie de Communication. Modulation. Partie V ELG 4571 Systèmes de télécommunications GEF 411A Théorie de Communication GELE 4521 Télécommunications Modulation Partie V J.-Y. Chouinard/M. Hefnawi/Y. Bouslimani ELG-4571 Systèmes de télécommunications/gef

Plus en détail

ENSIL Troisième Année ELT

ENSIL Troisième Année ELT IFORMATIQUE APPLIQUEE TD1 Dans le cadre de ces TD, nous procédons à la simulation d'un système de télécommunication numérique. Cette opération va nous permettre d'étudier la performance du système sous

Plus en détail

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed. Année 2010-2011 Réseaux I Transmission des données Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Notions de signaux 2 Caractéristiques communes

Plus en détail

Transmission des signaux numériques

Transmission des signaux numériques Transmission des signaux numériques par Hikmet SARI Chef de Département d Études à la Société Anonyme de Télécommunications (SAT) Professeur Associé à Télécom Paris. Transmission en bande de base... E

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Gestion des ressources Smart - EWTS metering, Smart sensing SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Copyright TECH 2012 Technext - 8, avenue Saint Jean - 06400 CANNES Société

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Frédérick Guillemot. Système d acquisition et de stimulation auditive pour les petits mammifères SRS. Version <1.0>

Frédérick Guillemot. Système d acquisition et de stimulation auditive pour les petits mammifères SRS. Version <1.0> Frédérick Guillemot Système d acquisition et de stimulation auditive pour les petits SRS Version SRS DAQ petits FG.doc Revision History Date Version Description Author 5/11/2005 0.1 Démarrage du

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

I. TRANSMISSION DE DONNEES

I. TRANSMISSION DE DONNEES TD I. TRANSMISSION DE DONNEES 1. QU'EST-CE QU'UN CANAL DE TRANSMISSION? 1.1 Rappels Une ligne de transmission est une liaison entre les deux machines. On désigne généralement par le terme émetteur la machine

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Traitement du signal avec Scilab : transmission numérique en bande de base

Traitement du signal avec Scilab : transmission numérique en bande de base Traitement du signal avec Scilab : transmission numérique en bande de base La transmission d informations numériques en bande de base, même si elle peut paraître simple au premier abord, nécessite un certain

Plus en détail

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB 5.1 Introduction Au cours de séances précédentes, nous avons appris à utiliser un certain nombre d'outils fondamentaux en traitement du

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Stéphane BRASSET, Françoise BRIOLLE Édition 2012 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande

Plus en détail

Analyseur audio R&S UPV. Jusqu aux limites du possible

Analyseur audio R&S UPV. Jusqu aux limites du possible 44187 Fig. 1 L analyseur audio R&S UPV démontre le potentiel actuel de la technique de mesure audio. R&S UPV La référence en analyse audio Les supports numériques à haute résolution tels que les DVD audio

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE Calculatrice à fonctionnement autonome autorisé conformément à la circulaire n 991836 du 16/11/99 Tout autre

Plus en détail

Cryptage physique de données optiques de seconde génération

Cryptage physique de données optiques de seconde génération Cryptage physique de données optiques de seconde génération M. Nourine, Y. K. Chembo, M. Peil & L. Larger Groupe Optoélectronique, Département d Optique P.M. Duffieux, Institut FEMTO-ST, UMR CNRS 6174

Plus en détail

6GEI500 Signaux et systèmes. Laboratoire #2

6GEI500 Signaux et systèmes. Laboratoire #2 6GEI500 Signaux et systèmes Laboratoire #2 Analyse en fréquences avec MATLAB Automne 2009. Objectifs Se familiariser avec l analyse en fréquences avec MATLAB Explorer le phénomène de Gibbs Faire une analyse

Plus en détail

Numérisation du signal

Numérisation du signal Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction

Plus en détail

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure.

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure. Filtres passe-bas Ce court document expose les principes des filtres passe-bas, leurs caractéristiques en fréquence et leurs principales topologies. Les éléments de contenu sont : Définition du filtre

Plus en détail

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande :

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : TP OSILLATE A PONT DE WIEN I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : = 10 kω; = 22 nf éaliser le montage a] Mesure de la fréquence centrale

Plus en détail

Echantillonnage MP* 14/15

Echantillonnage MP* 14/15 Echantillonnage MP* 14/15 1. Principe de l oscilloscope numérique L oscilloscope numérique est principalement constitué d un amplificateur analogique (sur chaque voie), d un convertisseur analogique-numérique

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION I-Objectifs du T.P I-Objectifs du T.P On se propose de réaliser une modulation d amplitude puis sa démodulation pour récupérer le message initial. Dans chaque cas, on observera la représentation temporelle

Plus en détail

TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION CONCOURS SUR ÉPREUVES OUVERT AUX CANDIDATS TITULAIRES D UN DIPLÔME VALIDANT LA FIN DE PREMIÈRE ANNÉE DU GRADE DE MASTER OU D UN CERTIFICAT DE SCOLARITÉ VALIDANT L ANNÉE PRÉCÉDENT CELLE DE L ATTRIBUTION

Plus en détail

Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques

Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques Séminaire programme STi2D E.Chauvet & S.Faucher Académie de Montpellier Lycée DHUODA - Nîmes Atelier n o 2 - Lycée Jean Zay - 26 septembre

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Françoise BRIOLLE c Édition 2013 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande de base 6 1.1

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R BT.709-4 VALEUR DES PARAMÈTRES DES NORMES DE TVHD POUR LA PRODUCTION ET L'ÉCHANGE INTERNATIONAL DE PROGRAMMES

RECOMMANDATION UIT-R BT.709-4 VALEUR DES PARAMÈTRES DES NORMES DE TVHD POUR LA PRODUCTION ET L'ÉCHANGE INTERNATIONAL DE PROGRAMMES Rec. UIT-R BT.79-4 1 RECOMMANDATION UIT-R BT.79-4 VALEUR DES PARAMÈTRES DES NORMES DE TVHD POUR LA PRODUCTION ET L'ÉCHANGE INTERNATIONAL DE PROGRAMMES (Question UIT-R 27/11) (199-1994-1995-1998-2) Rec.

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

Solution de mesure complète pour applications WiMAX

Solution de mesure complète pour applications WiMAX Générateur de signaux R&S SMU200A / Analyseur de signaux R&S FSQ Solution de mesure complète pour applications WiMAX La nouvelle technologie radio WiMAX Worldwide Interoperability for Microwave Access

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée :

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : 1. Les codecs Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : Pour être ainsi transportée, sous forme de paquets, la voix doit être numérisée

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes CNRS SUPÉLEC UPS SUPÉLEC, Plateau de Moulon, 91192 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

1. Présentation du Mastère

1. Présentation du Mastère MASTERE SYSTEMES DE COMMUNICATION Coordinateur du Mastère : TAOUFIK AGUILI Département TIC Laboratoire des Systèmes de Communication Tél. : (+216) 71 874 700 (Poste 545) Fax : (+216) 71 872 729 taoufik.aguili@enit.rnu.tn

Plus en détail

Théorie de l information

Théorie de l information Théorie de l information Exercices Dpt. Génie Electrique Théorie de l information T. Grenier Exercices A Exercice n A. Dans un processus d'automatisation, une source génère de façon indépendante quatre

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Procédures de qualification

Procédures de qualification Série 01 Connaissances professionnelles écrites Pos. Bases technologiques Procédures de qualification Télématicienne CFC Télématicien CFC Nom, prénom N de candidat Date......... Temps: Auxiliaires: Cotation:

Plus en détail

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal

Plus en détail

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Architectures & circuits David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006 Introduction Emergence des applications de type LR-WPAN : Dispositif communicant

Plus en détail

AUTOMNE 2011 COURS ELE2700 ANALYSE DES SIGNAUX

AUTOMNE 2011 COURS ELE2700 ANALYSE DES SIGNAUX ÉCOLE POLYECHNIQUE DE MONRÉAL DÉPAREMEN DE GÉNIE ÉLECRIQUE AUOMNE 211 COURS ELE27 ANALYSE DES SIGNAUX SÉANCE #2 (P1) ANALYSE SPECRALE section #1 section #2 OBJECIF : Étude des contenus fréquentiels de

Plus en détail

Tektronix RSA306 : un analyseur de signaux haute performance compact

Tektronix RSA306 : un analyseur de signaux haute performance compact http://www.electronique-mag.com/article9493.html Tektronix RSA306 : un analyseur de signaux haute performance compact Publication: 30 janvier Le RSA306 Tektronix est un analyseur de spectre de faible puissance,

Plus en détail

Traitement du Signal Vu par Un Mesures Physiques

Traitement du Signal Vu par Un Mesures Physiques Traitement du Signal Vu par Un Mesures Physiques Cette technique reste compliquée par les mathématiques qu il l accompagne. J ai découvert la première fois le TdS au travail (CEA) avec un ingénieur qui

Plus en détail

Ce que chacun sait. Figure 1. Le courant circulant dans la conducteur est : i = Figure 2. Représentation d un courant électrique dans un conducteur

Ce que chacun sait. Figure 1. Le courant circulant dans la conducteur est : i = Figure 2. Représentation d un courant électrique dans un conducteur 1 Ce que chacun sait 1.1 Courant et tension Chacun sait que le courant électrique appelé également intensité électrique, correspond à la circulation d électrons dans un conducteur. Ces électrons sont des

Plus en détail

Plan : : Les méthodes de codage numérique en

Plan : : Les méthodes de codage numérique en Plan : : Les méhodes de codage numérique en 3.1 Inroducion 3.2 Codages binaires 3.2.1 Codage NRZ (Non Reour à Zéro) 3.2.2 Codage biphasé ou (Mancheser) 3.2.3 Codage CMI (Code Mark Inversion) 3.3 Codages

Plus en détail

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques LeCroy Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques Avec la constante évolution industrielle, les ingénieurs d études doivent aujourd hui caractériser en permanence de

Plus en détail

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001 Enregistrement et transformation du son S. Natkin Novembre 2001 1 Éléments d acoustique 2 Dynamique de la puissance sonore 3 Acoustique géométrique: effets de diffusion et de diffraction des ondes sonores

Plus en détail

7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope :

7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope : Jeanniard Sébastien Lemaître Guillaume TP n 5 : Etude du signal composite dans un téléviseur 7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope : 7.1.1 Observation du signal vidéo en niveau de gris : Nous

Plus en détail

ÉTUDE D UN ASSERVISSEMENT DE NIVEAU

ÉTUDE D UN ASSERVISSEMENT DE NIVEAU Session 2013 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE E3 Sciences Physiques U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Matériel autorisé : - Toutes les

Plus en détail

On peut faire des ajustements avec le bouton «Baseline». Pour cela, utiliser la boîte de dialogue suivante

On peut faire des ajustements avec le bouton «Baseline». Pour cela, utiliser la boîte de dialogue suivante Coupe 3D : Montre un graphique en 3D des différentes valeurs de pixels sur une image en niveaux de gris ou en fausses couleurs. Cela crée une pile de points lorsque la source est une pile d images. Certains

Plus en détail

Simulation de réseaux radio sous OPNET Modeler

Simulation de réseaux radio sous OPNET Modeler Simulation de réseaux radio sous OPNET Modeler ARC IRAMUS 19 Mai 2005 Fabrice Valois fabrice.valois@insa-lyon.fr Agenda Un peu de rappel sur la simulation Échéancier à temps discret Intervalles de confiance

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information?

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information? I- Chaîne d information I.1 Généralités Dans un ballon-sonde, on trouve des capteurs (température, luminosité, pression ) plus ou moins sophistiqués. Nous allons voir que pour un problème technique identique

Plus en détail

Compression multimédia

Compression multimédia Compression multimédia 1/21 Compression multimédia Théorie des réseaux nils.schaefer@sn-i.fr Compression multimédia 2/21 Limites de la compression générique Méthodes de compression génériques Aucune connaissance

Plus en détail

Quelques clés pour approcher la théorie de l information selon Claude Shannon. Philippe Picard, le 26/04/2010 Page 1

Quelques clés pour approcher la théorie de l information selon Claude Shannon. Philippe Picard, le 26/04/2010 Page 1 Quelques clés pour approcher la théorie de l information selon Claude Shannon Philippe Picard, le 26/04/2010 Page 1 Avant propos La théorie de l information, sans faire appel - du moins dans ses théorèmes

Plus en détail

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes.

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. Farouk Khecib, Olivier Latry, Mohamed Ketata IUT de Rouen, Université de Rouen Département Génie Électrique

Plus en détail

Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment

Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B4310-B MODULATIION D IIMPULSIIONS CODEES IINSTRUCTIIONS MANUAL ELECTRON S.R.L. VIA CASCINA TORCHIO I-26833 MERLINO (LO) ITALIE - TEL.

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques 1 Introduction Analyse spectrale Etude de bruit L objectif de ce TP est d apprendre à se servir d un analyseur de spectre et de

Plus en détail

Modélisation AR et prédiction

Modélisation AR et prédiction T.P. 7 Modélisation AR et prédiction 1 Introduction au traitement de la parole 1.1 Généralités Un premier point concerne le choix de la fréquence d échantillonnage. Dans le domaine de la téléphonie cela

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

Introduction à l analyse spectrale. P. Granjon, J-L. Lacoume

Introduction à l analyse spectrale. P. Granjon, J-L. Lacoume Introduction à l analyse spectrale P. Granjon, J-L. Lacoume Table des matières Propriétés énergétiques des signaux 2. Signaux à temps et fréquence continus............................. 2.2 Signaux à temps

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002 Calculatrice à fonctionnement autonome autorisée (circulaire 99-186 du 16.11.99) E p r e u v e : P H Y S I Q U E P P L I Q U É E Durée : 4 heures

Plus en détail

Bruit dans les systèmes de télécommunications

Bruit dans les systèmes de télécommunications Bruit à bande étroite Dans les systèmes de télécommunications on retrouve en général au récepteur, un iltre passe-bande qui permet de réduire ou d'éliminer le bruit et les signaux interérents hors bande.

Plus en détail

Analyseur de réseaux /Perturbographe APRV

Analyseur de réseaux /Perturbographe APRV Analyseur de réseaux /Perturbographe APRV dfv Technologie Z.A. Ravennes-les-Francs 2 avenue Henri Poincaré 59910 BONDUES France Tel : 33 (0) 3.20.69.02.85 Fax : 33 (0) 3.20.69.02.86 Email : contact@dfv.fr

Plus en détail