Bandes Critiques et Masquage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bandes Critiques et Masquage"

Transcription

1 Bandes Critiques et Masquage A. Almeida Licence Pro Acoustique et Vibrations Octobre 2012

2 Au Menu Au programme 1 Observations du masquage 5 Application du masquage 2 Conséquences du Masquage 3 Interprétation du masquage 4 Effets temporels A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

3 Plan Observations du masquage 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

4 Observations du masquage Le phénomène de masquage Pour être entendu, un son masqué de composition fréquentielle proche d un autre (dit masqueur) doit être plus intense que si le masqueur était absent Ce phénomène est d autant plus important que la composition fréquentielle des deux sons est proche A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

5 Observations du masquage Quantifier le masquage entre deux sons simultanés Plusieurs options, entre lesquelles: Son pur masqué par un bruit à bande étroite Son pur masqué par un autre son Deux bruits à bande étroite etc. A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

6 Observations du masquage Interaction entre deux tons (sons purs) f 1 = f 2 Interférence (constructive / destructive) f 1 f 2 12Hz Battements 12 f 1 f 2 BC Rugosité f 1 f 2 BC Polyphonie (notes séparées) Rugosité : une mesure de la bande critique A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

7 Plan Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite 1 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite 4 Effets temporels 5 Application du masquage 2 Conséquences du Masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

8 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite Masquage par un bruit à bande étroite Avantage du bruit par rapport au son pur : pas de phénomènes d interférence ou battements Jusqu à une certaine largeur fréquentielle, le bruit a une intensité perçue équivalente à celle d un son pur de même amplitude Détection de seuils du son pur en présence du masqueur A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

9 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite Dépendance fréquentielle Largeur masquante constante (en échelle log) au dessus de 500 Hz 15% 20% de la fréquence centrale (f c > 500Hz) env. 90 Hz (f c < 500Hz) Bruit masque plus vers les hautes fréquences A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

10 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite Dépendance en amplitude Asymétrie croissante selon amplitude du masqueur Effets non-linéaires à forte amplitude et fréquence proche du masqueur A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

11 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite Echelle de Bark Un Bark correspond à une largeur d une Bande Critique à une certaine fréquence Un Bark ne correspond pas toujours à une même largeur en HZ, ni en demi-tons A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

12 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

13 Plan Conséquences du Masquage 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

14 Conséquences du Masquage Masquage par un bruit blanc Le seuil d audibilité d un son pur en présence d un bruit blanc croît au delà de 500Hz Effet dû à la réduction de la largeur de la bande critique à partir de 500 Hz A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

15 Conséquences du Masquage Intensité de bruits à bande étroite Pour deux bruits de même amplitude: En dessous de la bande critique l intensité perçue est toujours identique, quelle que soit la largeur de la bande Au delà de la bande critique, l intensité augmente, même si la puissance physique reste constante. A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

16 Conséquences du Masquage Différence de fréquence minimale perceptible f Env. 4% d une bande critique (selon Howard) A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

17 Plan Interprétation du masquage 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

18 Interprétation du masquage Membrane basilaire En dessous d une largeur fréquentielle équivalente à la bande critique, le bruit excite toujours la même région de la membrane basilaire Au delà de la bande critique, de nouvelles régions sont excitées La partie du son masqué qui est dans la région mise en mouvement par le masqueur ne change pas le mouvement qui existe déjà, en dessous d une certaine intensité. A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

19 Interprétation du masquage Précision fréquentielle Si toute une région de la membrane basilaire est excitée (correspondante à 2-5 demi-tons), comment arrive l oreille à avoir une précision de moins d 1/10 de demi-ton? La distribution d excitation donne une notion de la fréquence centrale (car le pic d excitation y réside) Le cerveau récupère une information de phase de l excitation de chaque cellule ciliée (de fréquence identique à celle du son) A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

20 Plan Effets temporels 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

21 Effets temporels Pré et Post-masquage Un masqueur influence l oreille pendant une durée d environ 60 ms après son extinction...mais aussi 20 ms avant son arrivée! A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

22 Effets temporels Influence de la durée sur la perception de l intensité Pour une même amplitude, jusqu à ms, l intensité croît avec la durée. Temps d intégration de l oreille A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

23 Plan Application du masquage 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

24 Application du masquage Compression du son Encodage perceptif MP3 OGG, etc. Elimination de certaines composantes fréquentielles masquées par des sons forts proches en fréquence Attribution de nombre de bits de façon à ce que le bruit de quantification soit en dessous du seuil de masquage Codage du son par bandes fréquentielles (Bark) A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

25 Bibliographie Bibliographie Howard, D. et Angus J. Acoustics and Psychoacoustics, 3rd Ed.; Focal Press, 2006 Fastl, H. et Zwicker, E. Psychoacoustics, 3rd Ed.; Springer, 2007 A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

1- Fonctionnement de l oreille

1- Fonctionnement de l oreille COURS ACOUSTIQUE MUSICALE Modélisation du son SOMMAIRE 1. Fonctionnement de l oreille. Perception différentielle en fréquence 3. Loi de Weber Fechner et conséquences 4. Diagramme de Fletcher 5. Effet de

Plus en détail

Psychoacoustique musicale. Les filtres. Cours 5 : La sonie des sons complexes. Notions préalables : les filtres et le bruit.

Psychoacoustique musicale. Les filtres. Cours 5 : La sonie des sons complexes. Notions préalables : les filtres et le bruit. Psychoacoustique musicale Cours 5 : La sonie des sons complexes Notions préalables : les filtres et le bruit 9 février 2006 p Bruit blanc : toutes les fréquences recoivent statistiquement la même énergie

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS I La hauteur d un son La hauteur d un son est la qualité qui fait qu il est grave ou aigu. Elle est égale à sa fréquence. - un son est d autant

Plus en détail

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation Gaël RICHARD Février 2008 1 Reconnaissance de la parole Introduction Approches pour la reconnaissance vocale Paramétrisation Distances

Plus en détail

Acoustique musicale et physique des sons

Acoustique musicale et physique des sons TP DE PHYSQIUE N 8 SPECIALITE TS 1/6 ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Objectifs TP de physique N 8 Acoustique musicale et physique des sons Connaître le domaine des fréquences audibles pour l oreille

Plus en détail

Calcul des indicateurs de sonie : revue des algorithmes et implémentation

Calcul des indicateurs de sonie : revue des algorithmes et implémentation Calcul des indicateurs de sonie : revue des algorithmes et implémentation Stéphane Molla 1, Isabelle Boullet 2, Sabine Meunier 2, Guy Rabau 2, Benoît Gauduin 1, Patrick Boussard 1 1 GENESIS S.A., Domaine

Plus en détail

Licence Professionnelle Acoustique et Vibrations

Licence Professionnelle Acoustique et Vibrations Perception Bruit et Santé Licence Professionnelle Acoustique et Vibrations Travaux Pratiques André Almeida Octobre 2012 Table des matières 1 Battements et rugosité 4 2 Perception de l intensité et échelle

Plus en détail

Perception du son - Compléments. 1. Psycho acoustique Effet de masque 4

Perception du son - Compléments. 1. Psycho acoustique Effet de masque 4 1. Psycho acoustique 2 Définition Loi de Fechner 2 Diagramme de Fletcher 2 Perception différentielle en fréquence 2 L effet Hass ou de précédence [] 2 2. Effet de masque 4 2.1. Définition - Effet de masque

Plus en détail

Analyses psychoacoustiques dans ArtemiS SUITE

Analyses psychoacoustiques dans ArtemiS SUITE Analyses psychoacoustiques dans ArtemiS SUITE La psychoacoustique est l étude du rapport existant entre les grandeurs physiques du son et la sensation auditive qu elles provoquent. Des paramètres physiques

Plus en détail

Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio

Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio Khalil Abid et Kais Ouni Unité de Recherche Traitement du Signal,Traitement d Images et Reconnaissance de Formes, École Nationale d Ingénieurs

Plus en détail

Chapitre 3. Audio. 3.1 Les bases de l'audio. 3.2 Le son numérique. 3.3 Les erreurs de quantification. 3.4 Compression audio

Chapitre 3. Audio. 3.1 Les bases de l'audio. 3.2 Le son numérique. 3.3 Les erreurs de quantification. 3.4 Compression audio Chapitre 3. Audio 3.1 Les bases de l'audio 3.2 Le son numérique 3.3 Les erreurs de quantification. 3.4 Compression audio 3.4.1 Les étapes de la compression MP3 3.4.2 Psycho-acoustique et sons masqués 3.5

Plus en détail

Internet et Multimédia. Plan

Internet et Multimédia. Plan à l Université Pierre et Marie Curie, le 23 février 2004 Maîtrise Polyvalente Internet et Multimédia Cours 3 : Codage audio Timur FRIEDMAN Plan Introduction Numérisation Etendue dynamique Compression et

Plus en détail

1- Son / Signal sonore

1- Son / Signal sonore SOMMAIRE 1. Son / Signal sonore 2. Critères d appréciations du son 3. Caractéristiques physiques du signal sonore 4. Représentations visuelles du signal sonore 5. Les différentes familles du son. 1- Son

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

Généralité sur le bruit

Généralité sur le bruit Généralité sur le bruit (Sources : http://www.bruitparif.fr, http://www.sante.gouv.fr et http://www.afsse.fr ) DRASS Rhône Alpes Groupe Régional Bruit 2009 1. Le son Le son est un phénomène physique qui

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 Cours d Acoustique Techniciens Supérieurs Son Ière année Aurélie Boudier, Emmanuelle Guibert 2006-2007 Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 La puissance acoustique Définition La puissance

Plus en détail

Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale

Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale 2 ème année Année 2014-2015 Arnaud LE PADELLEC alepadellec@irap.omp.eu page 2 page 3 P r é s e n t a t i o n

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

Psychoacoustique. Introduction. Psychoacoustique. Introduction. I. Acoustique. I. Acoustique : représentations

Psychoacoustique. Introduction. Psychoacoustique. Introduction. I. Acoustique. I. Acoustique : représentations Psychoacoustique Introduction Daniel Pressnitzer Processus perceptifs et cognitifs en audition Construire une représentation mentale du monde acoustique Exploiter les informations qu il contient Une activité

Plus en détail

Perception et effets physiologiques du son

Perception et effets physiologiques du son Perception et effets physiologiques du son D. Duhamel 1/36 Plan Perception du son Indicateurs et gène Dangers et réglementation 2/36 Perception du son Effets du son Niveaux de pression 0.00002Pa à 100Pa

Plus en détail

P2: Perception auditive

P2: Perception auditive P2: Perception auditive Daniel Pressnitzer Laboratoire des Systèmes Perceptifs, CNRS & Département d études cognitives, Ecole normale supérieure 29 rue d Ulm, 75230 Paris cedex 05 daniel.pressnitzer@ens.fr

Plus en détail

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001 Enregistrement et transformation du son S. Natkin Novembre 2001 1 Éléments d acoustique 2 Dynamique de la puissance sonore 3 Acoustique géométrique: effets de diffusion et de diffraction des ondes sonores

Plus en détail

NOTIONS ET DEFINITIONS ACOUSTIQUES

NOTIONS ET DEFINITIONS ACOUSTIQUES NOTIONS ET DEFINITIONS ACOUSTIQUES Aire équivalente d absorption A : L aire équivalente d absorption A, exprimée en m², caractérise le pouvoir absorbant d un local. Plus elle est grande, plus le local

Plus en détail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LE BRUIT Introduction Le bruit est la cause de nombreuses surdités mais également d autres pathologies telles

Plus en détail

CORRIGE. a) Quelle unité est utilisée pour exprimer l'intensité sonore, qui figure en ordonnée de l'audiogramme? W.m -2 QUESTIONS

CORRIGE. a) Quelle unité est utilisée pour exprimer l'intensité sonore, qui figure en ordonnée de l'audiogramme? W.m -2 QUESTIONS 1/5 Partie Observer : Ondes et matière CHAP 02-ACT EXP Analyse spectrale d un son. CORRGE 1. L'AUDOGRAMME 1.1. Présentation d'un audiogramme questions a) Quelle unité est utilisée pour exprimer l'intensité

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Tests qualité des données d'irm fonctionnelle

Tests qualité des données d'irm fonctionnelle Tests qualité des données d'irm fonctionnelle Un outil de quantification, d exploration et de visualisation Bruno Nazarian, Muriel Roth et Jean-Luc Anton Réunion Mensuelle de NeuroImagerie jeudi 19 septembre

Plus en détail

Spectres de fréquence

Spectres de fréquence 1 Cours Sciences Physiques MP Spectres de fréquence 1 Tension sinusoïdale 1.1 Représentation temporelle La tension délivrée par le générateur basse fréquence est sinusoïdale de fréquence f 0 = 1kHz et

Plus en détail

Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007. 1 Complément sur la TFD, illustration sous Pure Data

Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007. 1 Complément sur la TFD, illustration sous Pure Data Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007 Marc Ferràs - Thomas Pellegrini LIMSI-CNRS Pour cette séance, vous devez rédiger un compte-rendu de TP à rendre à la fin de la séance. 1 Complément sur la

Plus en détail

TRANSCODAGE DE L INFORMATION

TRANSCODAGE DE L INFORMATION I- Problématique On souhaite transmettre à travers un canal de transmission bruité des informations en préservant l intégrité du message de la source. Le bruit et autres perturbations ne doivent pas affecter

Plus en détail

CRITÈRES D ÉVALUATION DES FORMATS DE COMPRESSION AUDIO. Timothée Baschet, Benoît Navarret

CRITÈRES D ÉVALUATION DES FORMATS DE COMPRESSION AUDIO. Timothée Baschet, Benoît Navarret CRITÈRES D ÉVALUATION DES FORMATS DE COMPRESSION AUDIO Timothée Baschet, Benoît Navarret 1 2 Ce document a pour objet de recenser les différents critères et méthodes permettant d évaluer qualitativement

Plus en détail

Le son sur le web. S. Natkin

Le son sur le web. S. Natkin Le son sur le web S. Natkin Usage du son Contenus sonores: dialogues, interview Amélioration de l ihm (sons pour les boutons ) Musique de fond Ventes de musique et de contenus sonores Les limites techniques

Plus en détail

Codage du son numérique

Codage du son numérique Codage du son numérique Stéphane Natkin CNAM/2005 Eléments de codage Fréquence d échantillonnage (2Khz-80 Khz) La loi de quantification (8-16 bits) L algorithmes de compression La représentation binaire

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

GENERALITES SUR LE BRUIT

GENERALITES SUR LE BRUIT GENERALITES SUR LE BRUIT SES CARACTERISTIQUES PHYSIQUES Pression atmosphérique durée Un son est constitué par une vibration sonore produite par des variations plus ou moins rapides de la pression atmosphérique

Plus en détail

COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR?

COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR? NOM: Coéquipier : COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR? Soit une fonction G(t) périodique, de fréquence f. D'après Fourier, cette fonction peut se décomposer en

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves.

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. BTS BAT ème année Les ondes 1 Chapitre : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. Un son est d'autant plus aigu que sa fréquence

Plus en détail

Etude de la gêne acoustique associée au bruit dans les convertisseurs statiques exploités dans le domaine ferroviaire

Etude de la gêne acoustique associée au bruit dans les convertisseurs statiques exploités dans le domaine ferroviaire Etude de la gêne acoustique associée au bruit dans les convertisseurs statiques exploités dans le domaine ferroviaire Anthony Leroy (ULB) Comité scientifique: Marc Bekemans (Alstom) Johnny Bou Saada (Alstom)

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée :

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : 1. Les codecs Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : Pour être ainsi transportée, sous forme de paquets, la voix doit être numérisée

Plus en détail

A) Principe. Succession de rectangles à largeur fixe : valeur d échantillonnage. Échantillon qui sera codé en binaire

A) Principe. Succession de rectangles à largeur fixe : valeur d échantillonnage. Échantillon qui sera codé en binaire A) Principe Succession de rectangles à largeur fixe : valeur d échantillonnage Échantillon qui sera codé en binaire Codage à 8 bits Codage à 16 bits B) Compression sans perte Codage de Huffman : C) Compression

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Fichiers Audio et Vidéo

Fichiers Audio et Vidéo Fichiers Audio et Vidéo Formats, caractéristiques, compatibilités et conversions Mickaël MARCHAL Téléchargé sur http://www.lesitedemika.org Sommaire Les fichiers audio Concepts Qualité sonore Formats de

Plus en détail

Cours d acoustique appliquée (B1 Technique de l image et B2 Ciné, option «son») : table des matières semi détaillée

Cours d acoustique appliquée (B1 Technique de l image et B2 Ciné, option «son») : table des matières semi détaillée Cours d acoustique appliquée (B1 Technique de l image et B2 Ciné, option «son») : table des matières semi détaillée Chapitre 1 : brève histoire de l acoustique 2 Antiquité et Moyen âge 3 le XVIIème siècle

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

Numérisation des signaux. Licence Pro Leçon 1

Numérisation des signaux. Licence Pro Leçon 1 Numérisation des signaux Licence Pro Leçon . Analogique - Numérique.. Définitions a/ L enregistrement numérique consiste à convertir le signal électrique en une suite de nombres dont chacun représente

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

M1108 : Acquisition et codage de l information

M1108 : Acquisition et codage de l information 1/74 M1108 : Acquisition et codage de l information Frédéric PAYAN IUT Nice - Côte d Azur, Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 17 novembre 2016 2/74 Présentation

Plus en détail

Rapport d acoustique : La hauteur d un son

Rapport d acoustique : La hauteur d un son Rapport d acoustique : La hauteur d un son Sylvain Daudé Magistère de mathématiques et applications 2 ème année Juin 2000 Responsable : M. Yann Malécot Introduction Un son est déterminé par sa hauteur,

Plus en détail

Introduction au Traitement Numérique du Signal

Introduction au Traitement Numérique du Signal Introduction au Traitement Numérique du Signal bjectifs : présenter sans développement calculatoire lourd (pas de TF, pas de TZ) on donne des résultats on illustre. n donne des exemples sous Matlab en

Plus en détail

La Perception Auditive

La Perception Auditive La Perception Auditive (cours P.A.M.U.) Alain Goyé Janvier 2002 Département TSI Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications TABLE PHYSIOLOGIE ET PERCEPTION DE L INTENSITÉ SONORE 3 1. Acoustique et

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES 1. ANALOGIQUE OU NUMERIQUE? Un signal est la représentation physique d une information qui est transportée avec ou sans transformation, de la source jusqu au destinataire.

Plus en détail

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Courriel : {prenom.nom}@univ-lorraine.fr .. Lecture La perception humaine. . Lecture La perception humaine.. Partie 1. 1. La et les espaces

Plus en détail

Séance 2.1c1 thème son Mot-clé : acoustique musicale

Séance 2.1c1 thème son Mot-clé : acoustique musicale Séance 2.1c1 thème son Mot-clé : acoustique musicale Introduction à l acoustique musicale I Du son simple au son complexe Document 1 Onde sonore La vibration d un émetteur sonore va provoquer celle des

Plus en détail

Nuisances sonores aux postes de travail

Nuisances sonores aux postes de travail Nuisances sonores aux postes de travail Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Protection de la santé Case postale, 6002 Lucerne Renseignements: Case postale, 1001 Lausanne Tél. 021

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

Traitement du signal et Applications

Traitement du signal et Applications Traitement du signal et Applications Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Plan Signal? Exemples Signaux analogiques/signaux numériques Propriétés Séance de TP 2 Plan Signal?

Plus en détail

DEFINITIONS, OBJECTIFS ET GENERALITES

DEFINITIONS, OBJECTIFS ET GENERALITES ELEMENTS DE PSYCHO-ACOUSTIQUE POUR LE PCEM D. MARIANO-GOULART Service de Médecine Nucléaire. CHU LAPEYRONIE DEFINITIONS, OBJECTIFS ET GENERALITES SENSATION SONORE : Phénomène psychologique par lequel un

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Ondes progressives. Définitions Une perturbation peut se propager le long d une corde. Après le passage de cette perturbation, la corde retrouve son état initial. Ce phénomène

Plus en détail

Musique et mathématiques

Musique et mathématiques Cours de L1 MIPC - Qu est ce qu un son? - Qu est ce qu un bruit? - Qu est ce qu un son musical? - Qu est ce qu une note musicale? - Quelles relations entre la musique et les mathématiques? Qu est ce qu

Plus en détail

Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition

Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition Octobre 2014 Intentions pédagogiques Le modèle de la membrane

Plus en détail

Compression multimédia

Compression multimédia Compression multimédia 1/21 Compression multimédia Théorie des réseaux nils.schaefer@sn-i.fr Compression multimédia 2/21 Limites de la compression générique Méthodes de compression génériques Aucune connaissance

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

TS - I.4 Les ondes sonores et ultrasonores Synthèse

TS - I.4 Les ondes sonores et ultrasonores Synthèse Les ondes sonores et ultrasonores Sommaiire -I- Qu'est-ce qu'un son? ------------------------------------------------2 -II- La réception sonore: L oreille. ----------------------------------------2 -III-

Plus en détail

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain Phonétique auditive La fonction auditive permet d'instituer entre les individus un moyen de communication à partir d'émissions sonores codées pour lesquelles l'ouïe constitue le récepteur sensoriel. L'oreille

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Acoustique musicale son pur son complexe un harmonique. plus basse fréquence fondamental, fréquence du fondamental fréquence du son entendu.

Acoustique musicale son pur son complexe un harmonique. plus basse fréquence fondamental, fréquence du fondamental fréquence du son entendu. Acoustique musicale Pourquoi des sons de même hauteur émis par des instruments différents ne sont-ils pas perçus de la même manière par notre oreille? Document 1 : Vocabulaire de l acoustique physique

Plus en détail

Physique du son : nature. Définition. Physique du son : propagation. Physique du son : émission

Physique du son : nature. Définition. Physique du son : propagation. Physique du son : émission Définition Physique du son : nature Le mot son est ambigu. En effet, il désigne à la fois : la vibration physique la sensation qu elle procure L acoustique : acoustique psychoacoustique onde de pression

Plus en détail

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE TS - Physique-Chimie - Spécialité Son et musique - Séance 1/9 Domaine d étude : émetteurs et récepteurs sonores Mots-clefs : voix, acoustique physiologique, reconnaissance vocale LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE

Plus en détail

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre l isolation SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE La gamme SILENCE : le summum du confort acoustique! Comment? SGG STADIP SILENCE est un vitrage acoustique

Plus en détail

Codage de la parole. 2 ième année Master RFIA USTO-MB Cours R. Parole

Codage de la parole. 2 ième année Master RFIA USTO-MB Cours R. Parole Codage de la parole Le signal de parole est complexe et redondant. Il possède une grande variabilité. Pour que le système de reconnaissance de la parole fonctionne efficacement, les informations caractéristiques

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014

LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014 LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014 Année scolaire 2012-2013 SOMMAIRE I. Introduction... 3 II. Principe de fonctionnement... 4 1) Les avantages... 5 2)

Plus en détail

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.)

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) classe : 4ème durée : 1 heure la situation-problème 9h30 23h le(s) support(s) de travail Doc.1 : Les cellules auditives et leur fonctionnement.

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1. Principe général du fonctionnement cérébral 2. Notions de base en physiologie

Plus en détail

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 CODEC Codage / Décodage (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 Introduction Transmission analogique : le procédé reproduit la forme même du signal que l'on

Plus en détail

Le son. Acoustique du bâtiment et lutte contre le bruit

Le son. Acoustique du bâtiment et lutte contre le bruit Le son onde de vibration se propageant dans un milieu matériel (l air) vibration des particules autour de leur position d équilibre La vibration se propage de proche en proche 1 Le son La fréquence d une

Plus en détail

Son et Lumière. Leçon N 3 Le Son : Emission, propagation et Réflexion. 1. Emission d un son. 2. Propagation d un son. 3. Réception d un son

Son et Lumière. Leçon N 3 Le Son : Emission, propagation et Réflexion. 1. Emission d un son. 2. Propagation d un son. 3. Réception d un son Son et Lumière Leçon N 3 Le Son : Emission, propagation et Réflexion Introduction : L objectif de cette séquence de cours est la présentation de la : - Formation, - Propagation, - Réception d une onde

Plus en détail

Exercice 1 : Concert de violon.

Exercice 1 : Concert de violon. Exercice : Concert de violon. Document : Superposition des sources sonores Document 2 : Echelle de bruit. On considère une source sonore d intensité sonore I et de niveau sonore L. Si l on considère maintenant

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques (Ordonnance sur l audiométrie) 941.216 du 9 mars 2010 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu

Plus en détail

À L IMAGE. 2 Techniques de codage 41 3 L image animée 79 4 MPEG

À L IMAGE. 2 Techniques de codage 41 3 L image animée 79 4 MPEG 1 DU SON À L IMAGE PAGE 1.1 Le monde, les décibels et nous 2 1.2 Un peu de théorie de la communication 7 1.3 Un peu de psychophysiologie de l audition et de la vision 15 1.4 Télévision : historique des

Plus en détail

1.1. Définition du son...3. 1.2. La naissance d'un son...3. 1.3. Vitesse du son...4. 1.4. Longueur d'onde...4. 1.5. Période et fréquence...

1.1. Définition du son...3. 1.2. La naissance d'un son...3. 1.3. Vitesse du son...4. 1.4. Longueur d'onde...4. 1.5. Période et fréquence... TABLE DES MATIÈRES 1.1. Définition du son.............................................3 1.2. La naissance d'un son..........................................3 1.3. Vitesse du son................................................4

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

Quand on double le nombre de sources sonores, l intensité à une distance identique de ces deux sources est elle-même doublée;

Quand on double le nombre de sources sonores, l intensité à une distance identique de ces deux sources est elle-même doublée; ACOUSTIQUE PHYSIQUE cumul de niveaux Quand on double le nombre de sources sonores, l intensité à une distance identique de ces deux sources est elle-même doublée; qu en est-il du niveau sonore correspondant?

Plus en détail

DS n o 4 Spécialité 2011 Attention à vos oreilles

DS n o 4 Spécialité 2011 Attention à vos oreilles DS n o 4 Spécialité 2011 Attention à vos oreilles Nos oreilles sont fragiles. Une trop grande intensité sonore peut les endommager de façon irréversible. Pour prévenir ce risque, il existe des protections

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

Définition. Un signal audio-vidéo est composé d un : 1. Signal audio (musique, parole, ) 2. Signal vidéo (séquence d images)

Définition. Un signal audio-vidéo est composé d un : 1. Signal audio (musique, parole, ) 2. Signal vidéo (séquence d images) Chapitre 1 Définition Un signal audio-vidéo est composé d un : 1. Signal audio (musique, parole, ) 2. Signal vidéo (séquence d images) = 8 Un signal audio numérique est : Une séquence d échantillons (nombre

Plus en détail