Bandes Critiques et Masquage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bandes Critiques et Masquage"

Transcription

1 Bandes Critiques et Masquage A. Almeida Licence Pro Acoustique et Vibrations Octobre 2012

2 Au Menu Au programme 1 Observations du masquage 5 Application du masquage 2 Conséquences du Masquage 3 Interprétation du masquage 4 Effets temporels A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

3 Plan Observations du masquage 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

4 Observations du masquage Le phénomène de masquage Pour être entendu, un son masqué de composition fréquentielle proche d un autre (dit masqueur) doit être plus intense que si le masqueur était absent Ce phénomène est d autant plus important que la composition fréquentielle des deux sons est proche A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

5 Observations du masquage Quantifier le masquage entre deux sons simultanés Plusieurs options, entre lesquelles: Son pur masqué par un bruit à bande étroite Son pur masqué par un autre son Deux bruits à bande étroite etc. A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

6 Observations du masquage Interaction entre deux tons (sons purs) f 1 = f 2 Interférence (constructive / destructive) f 1 f 2 12Hz Battements 12 f 1 f 2 BC Rugosité f 1 f 2 BC Polyphonie (notes séparées) Rugosité : une mesure de la bande critique A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

7 Plan Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite 1 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite 4 Effets temporels 5 Application du masquage 2 Conséquences du Masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

8 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite Masquage par un bruit à bande étroite Avantage du bruit par rapport au son pur : pas de phénomènes d interférence ou battements Jusqu à une certaine largeur fréquentielle, le bruit a une intensité perçue équivalente à celle d un son pur de même amplitude Détection de seuils du son pur en présence du masqueur A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

9 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite Dépendance fréquentielle Largeur masquante constante (en échelle log) au dessus de 500 Hz 15% 20% de la fréquence centrale (f c > 500Hz) env. 90 Hz (f c < 500Hz) Bruit masque plus vers les hautes fréquences A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

10 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite Dépendance en amplitude Asymétrie croissante selon amplitude du masqueur Effets non-linéaires à forte amplitude et fréquence proche du masqueur A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

11 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite Echelle de Bark Un Bark correspond à une largeur d une Bande Critique à une certaine fréquence Un Bark ne correspond pas toujours à une même largeur en HZ, ni en demi-tons A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

12 Observations du masquage Masquage par un bruit à bande étroite A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

13 Plan Conséquences du Masquage 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

14 Conséquences du Masquage Masquage par un bruit blanc Le seuil d audibilité d un son pur en présence d un bruit blanc croît au delà de 500Hz Effet dû à la réduction de la largeur de la bande critique à partir de 500 Hz A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

15 Conséquences du Masquage Intensité de bruits à bande étroite Pour deux bruits de même amplitude: En dessous de la bande critique l intensité perçue est toujours identique, quelle que soit la largeur de la bande Au delà de la bande critique, l intensité augmente, même si la puissance physique reste constante. A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

16 Conséquences du Masquage Différence de fréquence minimale perceptible f Env. 4% d une bande critique (selon Howard) A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

17 Plan Interprétation du masquage 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

18 Interprétation du masquage Membrane basilaire En dessous d une largeur fréquentielle équivalente à la bande critique, le bruit excite toujours la même région de la membrane basilaire Au delà de la bande critique, de nouvelles régions sont excitées La partie du son masqué qui est dans la région mise en mouvement par le masqueur ne change pas le mouvement qui existe déjà, en dessous d une certaine intensité. A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

19 Interprétation du masquage Précision fréquentielle Si toute une région de la membrane basilaire est excitée (correspondante à 2-5 demi-tons), comment arrive l oreille à avoir une précision de moins d 1/10 de demi-ton? La distribution d excitation donne une notion de la fréquence centrale (car le pic d excitation y réside) Le cerveau récupère une information de phase de l excitation de chaque cellule ciliée (de fréquence identique à celle du son) A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

20 Plan Effets temporels 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

21 Effets temporels Pré et Post-masquage Un masqueur influence l oreille pendant une durée d environ 60 ms après son extinction...mais aussi 20 ms avant son arrivée! A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

22 Effets temporels Influence de la durée sur la perception de l intensité Pour une même amplitude, jusqu à ms, l intensité croît avec la durée. Temps d intégration de l oreille A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

23 Plan Application du masquage 1 Observations du masquage 2 Conséquences du Masquage 4 Effets temporels 5 Application du masquage 3 Interprétation du masquage A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

24 Application du masquage Compression du son Encodage perceptif MP3 OGG, etc. Elimination de certaines composantes fréquentielles masquées par des sons forts proches en fréquence Attribution de nombre de bits de façon à ce que le bruit de quantification soit en dessous du seuil de masquage Codage du son par bandes fréquentielles (Bark) A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

25 Bibliographie Bibliographie Howard, D. et Angus J. Acoustics and Psychoacoustics, 3rd Ed.; Focal Press, 2006 Fastl, H. et Zwicker, E. Psychoacoustics, 3rd Ed.; Springer, 2007 A. Almeida (LAUM, CNRS) Perception Octobre / 25

Calcul des indicateurs de sonie : revue des algorithmes et implémentation

Calcul des indicateurs de sonie : revue des algorithmes et implémentation Calcul des indicateurs de sonie : revue des algorithmes et implémentation Stéphane Molla 1, Isabelle Boullet 2, Sabine Meunier 2, Guy Rabau 2, Benoît Gauduin 1, Patrick Boussard 1 1 GENESIS S.A., Domaine

Plus en détail

Acoustique musicale et physique des sons

Acoustique musicale et physique des sons TP DE PHYSQIUE N 8 SPECIALITE TS 1/6 ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Objectifs TP de physique N 8 Acoustique musicale et physique des sons Connaître le domaine des fréquences audibles pour l oreille

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

Analyses psychoacoustiques dans ArtemiS SUITE

Analyses psychoacoustiques dans ArtemiS SUITE Analyses psychoacoustiques dans ArtemiS SUITE La psychoacoustique est l étude du rapport existant entre les grandeurs physiques du son et la sensation auditive qu elles provoquent. Des paramètres physiques

Plus en détail

Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio

Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio Khalil Abid et Kais Ouni Unité de Recherche Traitement du Signal,Traitement d Images et Reconnaissance de Formes, École Nationale d Ingénieurs

Plus en détail

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation Gaël RICHARD Février 2008 1 Reconnaissance de la parole Introduction Approches pour la reconnaissance vocale Paramétrisation Distances

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 Cours d Acoustique Techniciens Supérieurs Son Ière année Aurélie Boudier, Emmanuelle Guibert 2006-2007 Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 La puissance acoustique Définition La puissance

Plus en détail

Généralité sur le bruit

Généralité sur le bruit Généralité sur le bruit (Sources : http://www.bruitparif.fr, http://www.sante.gouv.fr et http://www.afsse.fr ) DRASS Rhône Alpes Groupe Régional Bruit 2009 1. Le son Le son est un phénomène physique qui

Plus en détail

CRITÈRES D ÉVALUATION DES FORMATS DE COMPRESSION AUDIO. Timothée Baschet, Benoît Navarret

CRITÈRES D ÉVALUATION DES FORMATS DE COMPRESSION AUDIO. Timothée Baschet, Benoît Navarret CRITÈRES D ÉVALUATION DES FORMATS DE COMPRESSION AUDIO Timothée Baschet, Benoît Navarret 1 2 Ce document a pour objet de recenser les différents critères et méthodes permettant d évaluer qualitativement

Plus en détail

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information?

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information? I- Chaîne d information I.1 Généralités Dans un ballon-sonde, on trouve des capteurs (température, luminosité, pression ) plus ou moins sophistiqués. Nous allons voir que pour un problème technique identique

Plus en détail

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001 Enregistrement et transformation du son S. Natkin Novembre 2001 1 Éléments d acoustique 2 Dynamique de la puissance sonore 3 Acoustique géométrique: effets de diffusion et de diffraction des ondes sonores

Plus en détail

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée :

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : 1. Les codecs Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : Pour être ainsi transportée, sous forme de paquets, la voix doit être numérisée

Plus en détail

Nuisances sonores aux postes de travail

Nuisances sonores aux postes de travail Nuisances sonores aux postes de travail Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Protection de la santé Case postale, 6002 Lucerne Renseignements: Case postale, 1001 Lausanne Tél. 021

Plus en détail

P2: Perception auditive

P2: Perception auditive P2: Perception auditive Daniel Pressnitzer Laboratoire des Systèmes Perceptifs, CNRS & Département d études cognitives, Ecole normale supérieure 29 rue d Ulm, 75230 Paris cedex 05 daniel.pressnitzer@ens.fr

Plus en détail

Comparaison d'un capteur sonore et d'un capteur d'accélération dans le cadre de la maintenance vibratoire. Résumé

Comparaison d'un capteur sonore et d'un capteur d'accélération dans le cadre de la maintenance vibratoire. Résumé Comparaison d'un capteur sonore et d'un capteur d'accélération dans le cadre de la maintenance vibratoire Résumé Mémoire présenté par COLLIENNE Gauthier Unité de référence Mécanique Directeur du mémoire

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques (Ordonnance sur l audiométrie) 941.216 du 9 mars 2010 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu

Plus en détail

Tests qualité des données d'irm fonctionnelle

Tests qualité des données d'irm fonctionnelle Tests qualité des données d'irm fonctionnelle Un outil de quantification, d exploration et de visualisation Bruno Nazarian, Muriel Roth et Jean-Luc Anton Réunion Mensuelle de NeuroImagerie jeudi 19 septembre

Plus en détail

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE TS - Physique-Chimie - Spécialité Son et musique - Séance 1/9 Domaine d étude : émetteurs et récepteurs sonores Mots-clefs : voix, acoustique physiologique, reconnaissance vocale LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

La Perception Auditive

La Perception Auditive La Perception Auditive (cours P.A.M.U.) Alain Goyé Janvier 2002 Département TSI Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications TABLE PHYSIOLOGIE ET PERCEPTION DE L INTENSITÉ SONORE 3 1. Acoustique et

Plus en détail

COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR?

COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR? NOM: Coéquipier : COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR? Soit une fonction G(t) périodique, de fréquence f. D'après Fourier, cette fonction peut se décomposer en

Plus en détail

Le son sur le web. S. Natkin

Le son sur le web. S. Natkin Le son sur le web S. Natkin Usage du son Contenus sonores: dialogues, interview Amélioration de l ihm (sons pour les boutons ) Musique de fond Ventes de musique et de contenus sonores Les limites techniques

Plus en détail

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain Phonétique auditive La fonction auditive permet d'instituer entre les individus un moyen de communication à partir d'émissions sonores codées pour lesquelles l'ouïe constitue le récepteur sensoriel. L'oreille

Plus en détail

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES 1. ANALOGIQUE OU NUMERIQUE? Un signal est la représentation physique d une information qui est transportée avec ou sans transformation, de la source jusqu au destinataire.

Plus en détail

Musique et mathématiques

Musique et mathématiques Cours de L1 MIPC - Qu est ce qu un son? - Qu est ce qu un bruit? - Qu est ce qu un son musical? - Qu est ce qu une note musicale? - Quelles relations entre la musique et les mathématiques? Qu est ce qu

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LE BRUIT Introduction Le bruit est la cause de nombreuses surdités mais également d autres pathologies telles

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Bureau Prona SA. Assemblée générale AVSST. Fondation : 1991 Bureaux :

Bureau Prona SA. Assemblée générale AVSST. Fondation : 1991 Bureaux : Bureau Prona SA Fondation : 1991 Bureaux : Bienne, Yverdon-les-Bains, Genève, Neuchâtel, Kloten, Bâle Nature juridique : Société anonyme Collaborateurs : 40 Assurance qualité : certification ISO 9001 (ISO

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition

Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition Octobre 2014 Intentions pédagogiques Le modèle de la membrane

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Compression multimédia

Compression multimédia Compression multimédia 1/21 Compression multimédia Théorie des réseaux nils.schaefer@sn-i.fr Compression multimédia 2/21 Limites de la compression générique Méthodes de compression génériques Aucune connaissance

Plus en détail

GENERALITES SUR LE BRUIT

GENERALITES SUR LE BRUIT GENERALITES SUR LE BRUIT SES CARACTERISTIQUES PHYSIQUES Pression atmosphérique durée Un son est constitué par une vibration sonore produite par des variations plus ou moins rapides de la pression atmosphérique

Plus en détail

Troubles auditifs chez le sujet

Troubles auditifs chez le sujet Troubles auditifs chez le sujet âgé Les fonctions de l audition La fonction d alerte et de repère spatial et temporel (écoute permanente de l environnement). La fonction de communication: directe ou à

Plus en détail

«Le Dolby Digital 5.1 et les tests en champ libre par ordinateur»

«Le Dolby Digital 5.1 et les tests en champ libre par ordinateur» «Le Dolby Digital 5.1 et les tests en champ libre par ordinateur» Introduction : Jusqu à présent les tests en champ libre transitaient par un audiomètre et un dispatcher pour sortir sur la localisation

Plus en détail

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON Société Française d Acoustique (SFA) Section Grand Nord Ouest (GNO) Salle Jean Noël Decarpigny Institut Supérieur de l Électronique et du Numérique (ISEN) Agenda

Plus en détail

Exemples d application

Exemples d application Exemples d application Pour que vous puissiez tester les méthodes décrites ci-dessous, commencez par copier sur votre disque dur les exemples de bruits contenus dans le dossier Soundsamples qui se trouve

Plus en détail

Sommaire. Introduction au codage multimédia et la compression. Forme d un fichier. Introduction

Sommaire. Introduction au codage multimédia et la compression. Forme d un fichier. Introduction Sommaire au codage multimédia et la compression Sebastien.Kramm@univ-rouen.fr IUT SRC Rouen 2012-2013 Codage des images Format matriciel (bitmap) Codage du son Compression de données Compression avec pertes

Plus en détail

Laennext aspects techniques

Laennext aspects techniques Laennext aspects techniques 1 LAENNEXT : ASPECTS TECHNIQUES Résumé L'obstruction des voies respiratoires par des glaires provoque l'apparition de bruits spécifiques lors de la respiration, ces bruits sont

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Rapport d acoustique : La hauteur d un son

Rapport d acoustique : La hauteur d un son Rapport d acoustique : La hauteur d un son Sylvain Daudé Magistère de mathématiques et applications 2 ème année Juin 2000 Responsable : M. Yann Malécot Introduction Un son est déterminé par sa hauteur,

Plus en détail

Traitement du signal et Applications

Traitement du signal et Applications Traitement du signal et Applications Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Plan Signal? Exemples Signaux analogiques/signaux numériques Propriétés Séance de TP 2 Plan Signal?

Plus en détail

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre l isolation SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE La gamme SILENCE : le summum du confort acoustique! Comment? SGG STADIP SILENCE est un vitrage acoustique

Plus en détail

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Projet Akasaba Ouest Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Patrice Choquette, ing., M.Sc.A. - Chef d Équipe Ahmed Meknaci, M.Sc.A. Assistant de projet 2 Acousticiens Maîtrise en acoustique et vibrations

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

Frédérick Guillemot. Système d acquisition et de stimulation auditive pour les petits mammifères SRS. Version <1.0>

Frédérick Guillemot. Système d acquisition et de stimulation auditive pour les petits mammifères SRS. Version <1.0> Frédérick Guillemot Système d acquisition et de stimulation auditive pour les petits SRS Version SRS DAQ petits FG.doc Revision History Date Version Description Author 5/11/2005 0.1 Démarrage du

Plus en détail

Introduction au Traitement Numérique du Signal

Introduction au Traitement Numérique du Signal Introduction au Traitement Numérique du Signal bjectifs : présenter sans développement calculatoire lourd (pas de TF, pas de TZ) on donne des résultats on illustre. n donne des exemples sous Matlab en

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

L UNIVERSITÉ BORDEAUX I

L UNIVERSITÉ BORDEAUX I N o d ordre : 3327 THÈSE PRÉSENTÉE À L UNIVERSITÉ BORDEAUX I ÉCOLE DOCTORALE DE MATHÉMATIQUES ET D INFORMATIQUE Par Matthias Robine POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR SPÉCIALITÉ : INFORMATIQUE ANALYSE DE

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

Une technique de tatouage «haute-capacité» pour signaux musicaux au format CD-audio

Une technique de tatouage «haute-capacité» pour signaux musicaux au format CD-audio 1ème Congrès Français d Acoustique Lyon, 1-16 Avril 1 Une technique de tatouage «haute-capacité» pour signaux musicaux au format CD-audio Jonathan Pinel 1, Laurent Girin 1,Cléo Baras 1 1 GIPSA-lab, {jonathan.pinel,laurent.girin,cleo.baras}@gipsa-lab.grenoble-inp.fr

Plus en détail

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 CODEC Codage / Décodage (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 Introduction Transmission analogique : le procédé reproduit la forme même du signal que l'on

Plus en détail

Codages des messages sonores, des redondances aux contradictions, ou de l audition naturelle à l audition prothétique

Codages des messages sonores, des redondances aux contradictions, ou de l audition naturelle à l audition prothétique Codages des messages sonores, des redondances aux contradictions, ou de l audition naturelle à l audition prothétique Paul Avan Laboratoire de biophysique sensorielle Clermont-Ferrand (bio)physique ou

Plus en détail

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS UNSPF Pauline Laproye Audition Mai 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction

Plus en détail

Qualification acoustique du typage sonore Application au typage sport

Qualification acoustique du typage sonore Application au typage sport Qualification acoustique du typage sonore Application au typage sport Rapport de stage de DEA ATIAM (Paris VI, ENST, Aix-Marseille II, UJF Grenoble I) Mars-août 2003 Marie-Céline Bezat PSA PEUGEOT CITROËN

Plus en détail

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves.

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. BTS BAT ème année Les ondes 1 Chapitre : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. Un son est d'autant plus aigu que sa fréquence

Plus en détail

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous :

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous : Fiche professeur FMB 4 : ACOUSTIQUE TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : caractéristiques d un son, intensité, hauteur et timbre, niveau d intensité acoustique, période, fréquence, harmoniques,

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Compétence(s) spécifique(s) : Reconnaître des signaux de nature

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Cette matière fait partie du module M3.21 «Culture scientifique et traitement de l information» (4CM, 2TD, 3TP)

Plus en détail

TPE : LES DANGERS DES SONS

TPE : LES DANGERS DES SONS TPE : LES DANGERS DES SONS SOMMAIRE Intro Problématique I) Les différents aspects du son 1) Fréquence du son (Hz) 2) Le niveau sonore (db) 3) Le champ auditif 4) Le son et la distance Conclusion II) L'oreille

Plus en détail

Sécurité des réseaux :

Sécurité des réseaux : Université F. Rabelais de Tours IUP Blois Master 2 Sécurité des réseaux : Stéganographie et tatouage numérique TRAVAUX PRATIQUES Enseignant Jean-Yves ANTOINE TP Stéganographie IUP Blois JY Antoine - 19/05/2008

Plus en détail

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.)

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) classe : 4ème durée : 1 heure la situation-problème 9h30 23h le(s) support(s) de travail Doc.1 : Les cellules auditives et leur fonctionnement.

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

Etude de la gêne acoustique associée au bruit dans les convertisseurs statiques exploités dans le domaine ferroviaire

Etude de la gêne acoustique associée au bruit dans les convertisseurs statiques exploités dans le domaine ferroviaire Etude de la gêne acoustique associée au bruit dans les convertisseurs statiques exploités dans le domaine ferroviaire Anthony Leroy (ULB) Comité scientifique: Marc Bekemans (Alstom) Johnny Bou Saada (Alstom)

Plus en détail

Ressources pour la classe

Ressources pour la classe Sciences physiques et chimiques Baccalauréats professionnels Ressources pour la classe Ce document peut être utilisé librement dans le cadre des enseignements et de la formation des enseignants. Toute

Plus en détail

Traitement du signal

Traitement du signal Traitement du signal Objectif de la séance: Faire découvrir à l'utilisateur quelques fonctionnalités du logiciel SADIE et les outils dédiés au traitement du signal dans l'exploitation des mesures. Contenu

Plus en détail

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303 =1 Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen Objectif Permettre aux apprenants d approfondir des connaissances essentielles

Plus en détail

Psychoacoustique. Daniel Pressnitzer (Ircam, UMR CNRS 9912 et DEC, Equipe Audition, Paris) Daniel.Pressnitzer@ircam.fr

Psychoacoustique. Daniel Pressnitzer (Ircam, UMR CNRS 9912 et DEC, Equipe Audition, Paris) Daniel.Pressnitzer@ircam.fr Psychoacoustique. Daniel Pressnitzer (Ircam, UMR CNRS 9912 et DEC, Equipe Audition, Paris) Daniel.Pressnitzer@ircam.fr I. Bref rappel d acoustique. Nature du signal sonore Représentations (temporelles,

Plus en détail

7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope :

7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope : Jeanniard Sébastien Lemaître Guillaume TP n 5 : Etude du signal composite dans un téléviseur 7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope : 7.1.1 Observation du signal vidéo en niveau de gris : Nous

Plus en détail

-ième d'octave Ondelettes

-ième d'octave Ondelettes 03/14 FFT 1 / n -ième d'octave Ondelettes Une simple analyse de niveau ne suffit pas à la plupart des analyses acoustiques car le niveau n est pas le seul facteur déterminant dans la perception d un évènement

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

Propriétés ondulatoires du son

Propriétés ondulatoires du son Propriétés ondulatoires du son But de la manipulation : Illustrer le caractère ondulatoire du son. Introduction : Pour se convaincre que le son est une onde, il suffit de montrer que son comportement est

Plus en détail

1. Avant de régler la qualité sonore

1. Avant de régler la qualité sonore 1. Avant de régler la qualité sonore Fonctions disponibles lorsque le /la matrice AV en option est connecté Le tableau ci-après indique les plus fins réglages audio qui peuvent être effectués lorsque le

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Présentation de la macro Scope/Igor en USB Rédaction du document: Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) ; mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr Programmation : Colin Lopez, (I.R.)

Plus en détail

A la découverte du Traitement. des signaux audio METISS. Inria Rennes - Bretagne Atlantique

A la découverte du Traitement. des signaux audio METISS. Inria Rennes - Bretagne Atlantique A la découverte du Traitement des signaux audio METISS Inria Rennes - Bretagne Atlantique Les conférences scientifiques au Lycée Descartes Imagerie médicale et neuronavigation par Pierre Hellier Le respect

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable RÉSUMÉ U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E par Lycée Victor Hugo - 25000

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

Qualité perçue de parole transmise par voie téléphonique large-bande

Qualité perçue de parole transmise par voie téléphonique large-bande Université Pierre et Marie Curie Mémoire pour le Master Sciences et Technologie de l UPMC, Mention SDI, Spécialité MIS, Parcours ATIAM. Qualité perçue de parole transmise par voie téléphonique large-bande

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques 1 Introduction Détection par effet mirage Mesures photothermiques La méthode de détection par effet mirage fait partie de méthodes

Plus en détail