Numérisation du signal

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Numérisation du signal"

Transcription

1 Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction d un variable continue t (le temps). La grandeur analogique possède une dimension physique. Signal numérique : un signal numérique s n (t E ) est un signal discontinu dont la valeur varie en fonction d une variable discontinue t E. La grandeur numérique n a pas de dimension. L enregistrement numérique L enregistrement numérique consiste à convertir le signal électrique en une suite de nombres dont chacun représente l amplitude instantanée du signal originel à un instant significatif donné, puis à enregistrer ces nombres après un codage qui permet de détecter, à la lecture, un défaut éventuel. Le signal électrique peut provenir d un micro, d une variation de luminance, de chrominance... CAN : convertisseur Analogique Numérique (ADC en anglais) Le CAN reçoit un signal analogique x B constant pendant une durée au moins égale au temps nécessaire à la conversion et il fournit un mot binaire sur N bits CNA : convertisseur Numérique - Analogique (DAC en anglais) 1.2 Avantages de l enregistrement numérique Enveloppe du Bâtiment Page 1

2 L enregistrement numérique est beaucoup plus tolérant que son équivalent analogique vis-àvis d un support de qualité médiocre. de rendre indépendant le signal de la distance : lorsqu un signal analogique est transporté sur un canal de transmission, il subit de nombreuses modifications, comme l atténuation ou l ajout de bruit, qui affectent la qualité de cette transmission. A l arrivée, après amplification, le signal originel est mêlé à du bruit, ce qui dans certains cas, rend difficile la compréhension du message. Les signaux numériques ne prenant que deux valeurs, «0» ou «1», le bruit occasionné par les canaux de transmission peut être enlevé de manière simple et efficace. Le signal arrivant est une réplique exacte du message d origine, d où une qualité sans équivalent. de pouvoir facilement multiplexer sur un même canal de transmission plusieurs signaux de voix, qui sont agrégés sur un même lien physique. Il permet de bénéficier des développements et progrès informatique. Il est moins coûteux. 2 La chaîne de transformation. Entréee Conversion A/N (CAN) Codage de voie Enregistrement ou transmission Décodage Conversion N/A (CNA) Sortie Correction Entrée : Signal analogique u(t) RC CAN : Transformation du signal en échantillons : photographies instantanées du signal, prises plusieurs milliers de fois par seconde. Codage : La suite de nombre obtenue par le CAN est codée en binaire. RC Transm. : Transmission des données numériques ou enregistrement sur disque numérique. Enveloppe du Bâtiment Page 2

3 3 Conversion analogique numérique : l échantillonnage. Grandeur physique caractéristique : la fréquence d échantillonnage, f, en Hertz : Hz 3.1 Echantillonnage : analogie stroboscopique. Le cinéma constitue un exemple d échantillonnage car il est constitué d une succession d images fixes prises à une vitesse de 24 images/seconde : Cette capture d information retraduit-elle fidèlement la réalité? Si la vitesse de rotation d une roue est inférieure au rythme de prise de vues, elle tournera dans le bon sens. Si la vitesse de rotation s accélère, la roue paraîtra ralentir, puis s immobiliser pour enfin tourner dans l autre sens : la fréquence d échantillonnage devient insuffisante et l information originelle est déformée. Conclusion : le choix de la fréquence d échantillonnage est important pour restituer un signal correct sans erreur (artefact). 3.2 Echantillonnage : critère de Nyquist Théorème de Shannon. C est une mesure de l amplitude instantanée du signal audio à des instants significatifs régulièrement espacés. Elle intervient au sein du CAN. Les échantillons peuvent être assimilés à des images fixes dont l enchaînement donne une représentation temporelle et continue du signal originel. Le théorème de Shannon indique qu il est nécessaire de disposer d au moins deux échantillons par période pour échantillonner ce dernier sans perte d information : la fréquence d échantillonnage doit donc être au minimum égale au double de la fréquence maximale à traiter. Ce critère est appelé critère Nyquist. Enveloppe du Bâtiment Page 3

4 Ce signal est correctement échantillonné au sens de Shannon. Un échantillonnage incorrect aura pour conséquence l apparition de signaux non présents dans l information initiale. Ces derniers apparaissent lors du passage dans le CNA. Le signal restitué est celui représenté en pointillés : il ne contient pas les variations rapides du signal originel. 3.3 Echantillonnage : repliement du spectre aliasing Lorsque le signal est transmis sur un canal sans aucune opération de modulation, on dit qu on a affaire à une transmission en bande de base. Bande de base Lors de l échantillonnage, on peut remarquer qu en plus du spectre en bande de base, un certain nombre de spectres additionnels ou spectres images sont apparus; ils sont tous centrés autour d une fréquence multiple de la fréquence d échantillonnage. Le phénomène de repliement correspond à la superposition du spectre en bande de base avec la bande inférieure du premier spectre image. Enveloppe du Bâtiment Page 4

5 Exemple 1 : En a/ : Le spectre en bande de base s étend jusqu à la moitié de la fréquence d échantillonnage ( ou fréquence de Nyquist, f n ) : aucun repliement n est constaté. En b/ : Le spectre s étend au delà de f e /2 : il recouvre la bande du premier spectre image, ce qui donne naissance à des composantes indésirables et audible dans la zone grisée. Exemple 2 : En c/ : Une fréquence de 1kHz est échantillonnée à 30kHz : cela crée des images à 30 1 = 29kHz et à = 31kHz c est à dire au delà de l audible. En d/ : Un signal de 17 khz est échantillonnée à 30 khz : cela crée des images à = 13kHz et à = 47kHz : la première image 13kHz sera perçue. 3.4 Echantillonnage : filtre anti-repliement : anti aliasing filter La fréquence d échantillonnage d un dispositif étant fixée dans un CAN, il faut prévoir les cas où le signal d entrée comporterait des fréquences supérieures à la fréquence de Nyquist : le filtre antirepliement ou anti-aliasing filter est donc placé avant le convertisseur et il supprime du spectre originel toutes les fréquences supérieures à cette limite. Enveloppe du Bâtiment Page 5

6 Concrètement, parce qu il n est pas possible de concevoir un filtre parfait, la fréquence d échantillonnage est choisie légèrement supérieure au double de la fréquence maximale à traiter, ce qui permet d utiliser un filtre dont les contraintes d applications sont moins sévères. 3.5 Echantillonnage : choix des fréquences. La fréquence la plus utilisée est celle du CD à 44,1 khz. Certains puristes sont en faveur d une fréquence de 96 khz présente sur certaines cartes son dédiées à la musique professionnelles : ils estiment en effet qu il est important de respecter les informations se situant au delà de 20kHz en vue d obtenir une qualité sonore optimale. Cette fréquence impose toutefois le doublement du débit des données et la division par 2 des capacités des supports d enregistrement. 4 Conversion analogique numérique : processus de quantification. Grandeur physique caractéristique : la résolution en bits. 4.1 Rappels sur les systèmes de numération Les unités binaires Le bit est un chiffre binaire, c'est-à-dire 0 ou 1. Le mot «bit» est la contraction de «Binary Digit» qui signifie «chiffre binaire» Le byte est un groupe élémentaire de 8 bits : c est un octet En sciences on utilise les suffixes du standard international (USI) basés sur les puissances de 10. En informatique, on a généralement gardé les mêmes suffixes mais basés sur des puissances de 2 : Enveloppe du Bâtiment Page 6

7 Suffixes Kilo mega giga tera peta exa zetta yotta Symbole K M G T P E Z Y Science Info En conséquence, 1 Kilobit = 1 kb = 1024 bits 1 Mégabit = 1 Mb = 1024 kb = b = 2 20 b Pour éviter la confusion des suffixes, on peut utiliser des préfixes (un peu ridicules) dédiés à l informatique : Kilobit megabit gigabit terabit petabit exabit zettabit yottabit Science Kb Mb Gb Tb Pb Eb Zb Yb info Kikibit Mebibit Gibibit Tetibit Petibit Exbibit Zebibit Yobibit Une photo a une dimension de 800 par 1200 pixel. Chaque pixel utilise une place de 8 bits en mémoire. Calculer le poids de cette photo en ko.. La norme PAL avant compression code à 24 bit/pixel avec 25 images par seconde. Calculer le débit en Mo/s et le poids d une vidéo d une heure de 720 par 576 pixels Conversion binaire décimal Conversion du mot binaire : Le nombre en base 10 est = = 77. Enveloppe du Bâtiment Page 7

8 Convertir les mots binaires suivant en base 10 (notation décimale) : : : Conversion décimal - binaire Allons maintenant dans l'autre sens et écrivons 77 en base 2. Il s'agit de faire une suite de divisions euclidiennes par 2. Le résultat sera la juxtaposition des restes. Le schéma ci-dessous explique la méthode: Convertir les nombres suivant en base 2 : 15 : : 128 : Conversion binaire hexadécimal (base 16) Déci Héxa Déci Héxa A B C D E F Convertissons en hexadécimal. Il suffit de regrouper les bits par quatre (en commençant depuis la gauche): Binaire Pseudo-décimal 4 13 Hexadécimal 4 D s'écrit donc en base 16: 4D. Enveloppe du Bâtiment Page 8

9 Convertir les nombres suivant en hexadécimal : 15 : : 128 : Quantification uniforme : le principe. La résolution correspond à la place mémoire réservée pour stocker chaque échantillon capturé. Imaginons un signal analogique variant de 0V à + 4V : l échantillonnage peut conduire à capturer des valeurs du type : 2,3V / 3,8V / 1.7V / 0,2V. Toutes les valeurs comprises entre 0 et 4 sont possibles. Pourtant, si la résolution est de 3 bits, comme 2 3 = 8, chaque échantillon ne peut prendre que 8 valeurs différentes. Ces 8 valeurs sont prédéfinies et choisies pour couvrir l étendue des tensions possibles. On va, par exemple, choisir les correspondances suivantes : V V 001 0,5 V 101 2,5 V V V 011 1,5 V 111 3,5 V En conséquence, la valeur 2,3V n est pas prévue : on va l assimiler à la valeur permise la plus proche soit en binaire : 100 Cette opération qui consiste à choisir la valeur possible la plus proche s appelle la quantification. Cette opération introduit une erreur dans les valeurs traitées : l erreur de quantification. Le «pas de quantification» noté Q est ici de 0,5V L erreur maximale commise est de 0,25 V Différentes façon de déterminer le pas de quantification : Pour un CAN unipolaire : pas de quantification : Avec nos conventions, pour une représentation appelée «code complément à deux» et un CAN bipolaire on utilisera : Enveloppe du Bâtiment Page 9

10 4.3 Quantification : exemple sur 3 bits. Chaque échantillon est arrondi à l intervalle de quantification Q le plus proche et la valeur binaire de ce dernier lui est affectée. Lors de la conversion numérique analogique, le convertisseur associe à chaque valeur binaire la tension correspondant au point milieu de l intervalle de quantification correspondant. 3 octets = 2 3 possibilités = 8 Remarque : 3 valeurs pour les tensions positives et 4 valeurs pour les tensions négatives. Ce mode de représentation est appelé «code complément à deux» qui représente les valeurs binaires négatives par la mise à 1 du caractère le plus à gauche du mot ( le MSB) ( Most Significant Bit ) Enveloppe du Bâtiment Page 10

11 4.4 Quantification : les erreurs de quantification L approximation du codage provoque l erreur de quantification. Plus le pas de quantification est petit, plus petite est l erreur. Cette erreur provoque la distorsion de quantification ou bruit de quantification. 4.5 La distorsion: La dynamique de codage d un système audionumérique est bornée du côté des niveaux élevés : s il n y a plus d élément binaire pour coder une tension trop élevée, le signal subira un écrêtage sévère provoquant une distorsion brutale et importante (différente d une distorsion progressive d un système analogique). Ce point est atteint pour un certain niveau électrique d entrée : +24 dbu pour les systèmes professionnels. 5 Exemple de situation Une harmonique de fréquence f s = Hz est échantillonnée à la fréquence f e = 12,5 khz avec un résolution de 4 bits. Le CAN utilisé est bipolaire et le niveau maximal admissible est de 13,1 dbu. 1. Représenter le signal sur une période 2. Déterminer les 5 premières valeurs binaires calculées par le CAN t T e 2T e 3T e 4T e 5T e u(t) en V Valeur quantifiée Code binaire 1. Détermination de la tension maximum U max 2. Détermination de la pulsation 3. Equation mathématique du signal 4. Période d échantillonnage : Enveloppe du Bâtiment Page 11

12 t T e 2T e 3T e 4T e 5T e u(t) en V 3.3 V 2.1 V -2.1 V -3.3 V 0 V Valeur quantifiée Code binaire 5. Quantification : Nombre de valeurs binaires :. Tableau des valeurs : Pas de quantification :.. Valeurs de référence :. t T e 2T e 3T e 4T e 5T e u(t) en V Valeur quantifiée Code binaire Enveloppe du Bâtiment Page 12

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006

Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006 Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006 1 Traitement du signal la numérisation Numériser un signal analogique (donc continu), c est le discrétiser sur deux dimensions : le temps et l'amplitude. 2

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons Chapitre II DÉFINITION DES SYSTÈMES LOGIQUES 2.1 LES NOMBRES DANS LES SYSTÈMES LOGIQUES Les humains comptent en DÉCIMAL 2.1.1 DÉCIMAL: o Base 10 o 10 chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 o M C D U o

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule I Les principaux capteurs dans un véhicule Quels sont les

Plus en détail

Cours. La numération

Cours. La numération Cours La numération Cours sur la numération P V1.6 1/10 Lycée Jules Ferry Versailles - CRDEMA 2007-2008 TABLE DES MATIERES : 1 INTRODUCTION....3 1.1 LA BASE....3 2 LES SYSTEMES DE NUMERATION...3 2.1 LE

Plus en détail

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Cours sur la numération La numération Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Le système décimal Les nombres que nous utilisons

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

Les différents codes utilisés en électronique

Les différents codes utilisés en électronique Section : Technicien Supérieur Electronique Discipline : Génie Electronique Les différents codes utilisés en électronique Domaine d application : Traitement des signaux numériques Type de document : Cours

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Introduction au codage de l information:

Introduction au codage de l information: Introduction au codage de l information: Quelques éléments d architecture de l ordinateur Comparaison de la carte perforée au DVD Pourquoi est-il nécessaire de coder l information? Numérisation Formats

Plus en détail

Représentations de l'information

Représentations de l'information Représentation de l'information Représentations de l'information Analogique: Les valeurs ne sont pas séparées par des sauts: entre deux valeurs A et B il existe un nombre infini d'autres valeurs Digitale

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres IPT : Cours 2 La représentation informatique des nombres (3 ou 4 heures) MPSI-Schwarz : Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 28 septembre 2015 1 Codage en base 2 Définition 1 : Tout nombre décimal

Plus en détail

Guénael Launay. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2

Guénael Launay. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2 Guénael Launay Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2 Convertisseur analogique numérique analogique. 3 Convertisseur analogique numérique 3 Convertisseur numérique analogique 3 Théorie

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

Module : Fichier. Chapitre I : Généralités

Module : Fichier. Chapitre I : Généralités Module : Fichier Semestre 1 Année : 2010/2011-1- SOMMAIRE 1. Introduction 2. Définition d un fichier 3. Caractéristiques d un fichier 4. Topologie des fichiers 5. Résumé 6. QCM 7. Exercices 8. Bibliographie

Plus en détail

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION La nécessité de quantifier, notamment les échanges commerciaux, s'est faite dés la structuration de la vie sociale. Les tentatives de représentation symbolique de

Plus en détail

Numération Page 1 sur 5

Numération Page 1 sur 5 Numération Page sur 5 Sommaire : I- Introduction II- III- IV- Différentes bases Base Base Base 6 Correspondance Conversion décimal -> binaire binaire -> décimal hexadécimal -> binaire hexadécimal -> décimal

Plus en détail

COMPRESSION D'UN FICHIER AUDIO NUMÉRIQUE

COMPRESSION D'UN FICHIER AUDIO NUMÉRIQUE COMPRESSION D'UN FICHIER AUDIO NUMÉRIQUE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique. Situation de départ

Plus en détail

Présentation du binaire

Présentation du binaire Présentation du binaire Vers la fin des années 30, Claude Shannon démontra qu'à l'aide de "contacteurs" (interrupteurs) fermés pour "vrai" et ouverts pour "faux" on pouvait effectuer des opérations logiques

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information?

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information? I- Chaîne d information I.1 Généralités Dans un ballon-sonde, on trouve des capteurs (température, luminosité, pression ) plus ou moins sophistiqués. Nous allons voir que pour un problème technique identique

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ cliquer

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM4 Page 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 24-25 Devoir à la maison n 4 À rendre le vendredi 2 juin 25 Numéro d étudiant à 8 chiffres :

Plus en détail

Systèmes de Numération & Codage

Systèmes de Numération & Codage Systèmes de Numération & Codage Objectif : L électronicien est amené à manipuler des valeurs exprimées dans différentes bases (notamment avec les systèmes informatiques). Il est essentiel de posséder quelques

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Théorie de l information

Théorie de l information Théorie de l information Exercices Dpt. Génie Electrique Théorie de l information T. Grenier Exercices A Exercice n A. Dans un processus d'automatisation, une source génère de façon indépendante quatre

Plus en détail

Traitement du Signal

Traitement du Signal Traitement du Signal James L. Crowley Deuxième Année ENSIMAG première Bimestre 2001/2002 Séance 4 : 12 octobre 2001 Bruits d'echantillonage et de Quantification Formule du Jour :... 1 La Transformée de

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire Processeurs et Architectures Numériques Introduction et logique combinatoire Objectifs du cours Connaitre les fonctions de base de l électronique numérique Comprendre la logique combinatoire et synchrone

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire Filière Télécommunications, 2 ème année TS214 - Compression/Décompression d une image binaire De nombreux télécopieurs utilisent la recommandation T.4 Groupe 3 de l International Telecommunications Union

Plus en détail

Introduction à l Informatique

Introduction à l Informatique Introduction à l Informatique. Généralités : Etymologiquement, le mot informatique veut dire «traitement d information». Ceci signifie que l ordinateur n est capable de fonctionner que s il y a apport

Plus en détail

GEF 411A Théorie de Communication. Modulation. Partie V

GEF 411A Théorie de Communication. Modulation. Partie V ELG 4571 Systèmes de télécommunications GEF 411A Théorie de Communication GELE 4521 Télécommunications Modulation Partie V J.-Y. Chouinard/M. Hefnawi/Y. Bouslimani ELG-4571 Systèmes de télécommunications/gef

Plus en détail

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération Lycée Maximilien Sorre Année 2015-2016 BTS SIO 1 Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération 1 Introduction : que signifie 2014? Dans de nombreuses situations, il est nécessaire de pouvoir exprimer

Plus en détail

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Codage des nombres Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Représentation de l'information Un ordinateur manipule des données Besoin de coder

Plus en détail

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 Université de Rennes 1 année 2009-2010 I.F.S.I.C. 11 Décembre 2009 D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 cours d Olivier LE MEUR Durée : 2 heures Documents autorisés : documents des cours, TD et TP,

Plus en détail

La capture des vidéos. Aspects matériels

La capture des vidéos. Aspects matériels La capture des vidéos Aspects matériels Capture C est l obtention de données audio-vidéo numérique sur l ordinateur Deux cas de figures : Les données de départ sont analogiques (bande provenant d'une prise

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION FICHE DU MODULE 1 SYSTEMES DE NUMERATION OBJECTIF GENERAL: La compétence visée par ce module est d amener l apprenant à se familiariser avec les systèmes de numération et les codes utilisés par les appareils

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES - Introduction En binaire, on distingue trois principaux systèmes de codage : Binaire pur, Binaire DCB (Décimal Codé Binaire), Binaire réfléchi (code Gray). En informatique

Plus en détail

LÕenregistrement. 10.1 Enregistrement analogique et enregistrement numžrique

LÕenregistrement. 10.1 Enregistrement analogique et enregistrement numžrique 10 LÕenregistrement numžrique 10.1 Enregistrement analogique et enregistrement numžrique Tout processus d enregistrement, comme nous l avons vu dans les chapitres précédents, débute par la conversion des

Plus en détail

Numérisation du Signal Conversion Analogique / Numérique (CAN)

Numérisation du Signal Conversion Analogique / Numérique (CAN) Audio-vidéo Numérisation du Signal Conversion Analogique / Numérique (CAN) Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Signal analogique Caractéristiques des signaux analogiques Échantillonnage

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Numérisation d un signal analogique

Numérisation d un signal analogique Numérisation d un signal analogique 1. Signal analogique, signal numérique : Un signal analogique est un ensemble continu d informations. Les ordinateurs ne traitant que des données binaires (0 ou 1),

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

Conversion analogique

Conversion analogique Conversion analogique Principes de la quantification et de l échantillonnage Convertisseurs analogique à numérique Convertisseurs numérique à analogique Conversion analogique à numérique La conversion

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Le codage de l'information

Le codage de l'information Le codage de l'information Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - de définir le rang ou le poids d'un chiffre d'un système de numération,

Plus en détail

I- Mise en situation. II- Systèmes de numération 1.Système décimal: 2. Système binaire: 3.Système octal : 4.Système hexadécimal : 3éme technique

I- Mise en situation. II- Systèmes de numération 1.Système décimal: 2. Système binaire: 3.Système octal : 4.Système hexadécimal : 3éme technique Objectifs : Exploiter les codes numériques & Convertir une information d un code à un autre. I- Mise en situation Réaliser l activité de découverte page 6 ; Manuel d activités II- Systèmes de numération

Plus en détail

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1. Explications L'examen comprend 3 parties - un programme à réaliser à domicile - une partie écrite qui comprend un certain nombre de petits paragraphes de code

Plus en détail

SOMMAIRE DU FASCICULE

SOMMAIRE DU FASCICULE Lycée Couffignal TS CIRA SOMMAIRE DU FASCICULE Principe en base quelconque a Base ou code binaire naturel Base 8 ou code octal Base ou code hexadécimal Conversions de codes Autres codes Code BCD Code binaire

Plus en détail

Traitement du signal et Applications

Traitement du signal et Applications Traitement du signal et Applications Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Plan Signal? Exemples Signaux analogiques/signaux numériques Propriétés Séance de TP 2 Plan Signal?

Plus en détail

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL BTS Groupement A Mathématiques Session 11 Exercice 1 : 1 points Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL On considère un circuit composé d une résistance et d un condensateur représenté par

Plus en détail

La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets.

La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets. Conclusion La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets. Les nombres réels représentables en machine sont en nombre fini,

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits.

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits. PAGE : 1 I) Introduction : La croissance de la puissance des systèmes de traitement ainsi que les impératifs de productivité appellent dans tous les domaines de production industrielle un besoin d information

Plus en détail

Représentation des nombres en langage informatique et conséquences

Représentation des nombres en langage informatique et conséquences CHAPITRE Représentation des nombres en langage informatique et conséquences La création de la numération est un des faits les plus marquants de l histoire de l humanité. Si la plupart des civilisations

Plus en détail

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE LES AUTOMATISMES LE TRAITEMENT ANALOGIQUE GJC Lycée L.RASCOL 10,Rue de la République BP 218. 81012 ALBI CEDEX SOMMAIRE BUT LES CAPTEURS LES ACTIONNEURS Commande proportionnelle Commande continue LA CONVERSION

Plus en détail

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMÈTRE I. PRÉSENTATION C'est un appareil électrique qui permet de faire

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

3.1.1 Image numérique et image analogique.

3.1.1 Image numérique et image analogique. PLAN 3.1.1 Image numérique et image analogique 3.1.2 Résolution 3.1.3 Niveaux de gris 3.1.4 L'image numérique : un tableau d'entiers 3.1.1 Image numérique et image analogique. Image numérique se dit digital

Plus en détail

Les opérations binaires

Les opérations binaires Les opérations binaires Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - De coder les nombres entiers en code complément à 2. - De résoudre les opérations

Plus en détail

IFT-1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT-1215 Introduction aux systèmes informatiques Systèmes de nombres Rappel Dans un système en base X, il faut X symboles différents pour représenter les chiffres de 0 à X-1 Base 2: 0, 1 Base 5: 0, 1, 2, 3, 4 Base 8: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 Base 10: 0,

Plus en détail

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu :

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : TRANSMETTEURS EN INSTRUMENTATION Transmetteurs aux SIGNAUX ANALOGIQUES STANDARDS Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : Capteur Transmetteur Régulateur PROCESSUS Actionneur Signal

Plus en détail

Type de document : Cours

Type de document : Cours Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les opérations arithmétiques sur les nombres binaires Domaine d application : Traitement programmé de l information Type de document

Plus en détail

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures.

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures. TP Conversion analogique numérique Les machines numériques qui nous entourent ne peuvent, du fait de leur structure, que gérer des objets s composés de 0 et de. Une des étapes fondamentale de l'interaction

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres Logiciel de Base (A1-06/07) Léon Mugwaneza ESIL/Dépt. Informatique (bureau A118) mugwaneza@univmed.fr I. Représentation des nombres Codage et représentation de l'information Information externe formats

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est:

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est: Travaux Pratiques 3. IFT 1002/IFT 1005. Structure Interne des Ordinateurs. Département d'informatique et de génie logiciel. Université Laval. Hiver 2012. Prof : Bui Minh Duc. Tous les exercices sont indépendants.

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

Nombres de 8 bits Lu en Lu en binaire hexadécimal. Si on admet que le nombre peut représenter des valeurs négatives, on parle de nombres "signés".

Nombres de 8 bits Lu en Lu en binaire hexadécimal. Si on admet que le nombre peut représenter des valeurs négatives, on parle de nombres signés. Nombres signés Nous avons jusqu à présent parlé de nombres entiers naturels. Ils ne peuvent par nature qu être positifs ou nuls. Envisageons maintenant les nombres entiers relatifs ou autrement dit, munis

Plus en détail

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi :

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi : Numération Numération. 1 Les systèmes de numération 1.1 Le système décimal. 1.1.1 Les chiffres. Le système décimal est le système d écriture des nombres que nous utilisons habituellement dans la vie courante.

Plus en détail

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL Opérations dans un système positionnel OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL INTRODUCTION Dans tout système de numération positionnel, les symboles sont utilisés de façon cyclique et la longueur du correspond

Plus en détail

CONVERSION DE DONNEES

CONVERSION DE DONNEES CONVERSION DE DONNEES Baccalauréat Sciences de l'ingénieur A1 : Analyser le besoin A2 : Composants réalisant les fonctions de la chaîne d information B1 : Identifier la nature de l'information et la nature

Plus en détail

Problème : débordement de la représentation ou dépassement

Problème : débordement de la représentation ou dépassement Arithmétique entière des ordinateurs (représentation) Écriture décimale : écriture positionnelle. Ex : 128 = 1 10 2 + 2 10 1 + 8 10 0 Circuit en logique binaire Écriture binaire (base 2) Ex : (101) 2 =

Plus en détail

Numération. I. Représentation des nombres entiers... 2 I.1. Nombres non signés...2 I.2. Nombres signés...2

Numération. I. Représentation des nombres entiers... 2 I.1. Nombres non signés...2 I.2. Nombres signés...2 I. Représentation des nombres entiers... 2 I.1. Nombres non signés...2 I.2. Nombres signés...2 II. Changement de bases...3 II.1. Hexadécimal ou binaire vers décimal...3 II.2. Décimal vers hexadécimal ou

Plus en détail

CODE BARRES ET QR CODE. Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET

CODE BARRES ET QR CODE. Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET CODE BARRES ET QR CODE Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET 2 Au départ Un QR Code floral. Code Barres et QR Code 3 Oui mais voilà 4 Avant de comprendre la 2D, petit détour par la 1D

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail