Le multiplexage. Sommaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le multiplexage. Sommaire"

Transcription

1 Sommaire Table des matières 1- GENERALITES Introduction Multiplexage Transmission numérique LA NUMERATION HEXADECIMALE Base ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX Réseau de communication Maître enclaves Muti-maître /esclaves Multi-maitre Réseaux inter système Réseaux : VAN - CAN LIN Le réseau VAN a été développé par un groupement d intérêt économique composé de PSA et RENAULT LE RESEAU CAN L INTERFACE DE MULTIPLEXAGE RESEAU LIN

2 1- GENERALITES 1-1 Introduction Pourquoi le multiplexage? L automobile subit aujourd hui une mutation importante. Fiabilité du câble (plus de 40 conducteurs entre portière et habitacle), ce qui pose de gros problèmes de fiabilité sur cette liaison entre éléments ouvrants (coupure par striction, oxydation des connecteurs, étanchéité habitacle. En production, une référence de faisceau doit être prévue pour chaque option utilisant l énergie électrique. En cas de montage de faisceau prévu au plus, (toutes options) cela occasionne un surcoût pour le client. Normes antipollution. Evolution de l électronique embarquée. Informations communes à plusieurs systèmes Prolifération de boitiers et de câbles. 2

3 Solution calculateur. L intégration de fonctions multiples au sein d un boitier. appelé L idée est de grouper des fonctions dans un même calculateur. Par exemple : calculateur moteur multifonctions, totalisant l injection, l allumage, la dépollution, la gestion du refroidissement, Le boîtier habitacle regroupant les fonctions de la centrale de protection habitacle (Verrouillage/Déverrouillage, HF, éclairage intérieur), la distribution et la gestion des alimentations et Faire communiquer les calculateurs entre eux par un seul canal de transmission. Cette technique s appelle : «Le multiplexage» 3

4 1-2 Multiplexage Définition Le multiplexage consiste à faire circuler plusieurs informations entre divers équipements sur un seul canal de transmission. L utilisation du multiplexage va permettre : - Une simplification du câblage, - Une possibilité de communication des équipements entre eux (enrichissement des fonctions), - Une réduction du nombre de capteur par le partage des informations délivrées ou calculées. Cette solution technologique est née des réseaux informatiques, mais son application à l automobile change totalement le cahier des charges sur les points suivants : - La distance et la rapidité de communication, - L environnement thermique et électrique, - La compatibilité électro magnétique, - La sécurité des échanges. Principe généraux On appelle le support de circulation d information quelle que soit sa nature (fils électrique, fibre optique) un BUS DE COMMUNICATION. 4

5 Le protocole de communication définit les règles et le format des échanges entre les éléments d un réseau de circulation d informations. C est la transmission numérique. 1-3 Transmission numérique Rappel sur le bit : L'électronique digitale repose sur un concept simple: exprimer toute information avec des " 0 " et des " 1". Cette information binaire élémentaire est appelée un bit. Exemples: - une porte est ouverte (1) ou fermée (0) - une proposition est vraie (1) ou fausse (0) 1 bit 1 Bit 1 Bit 1 quartet = 4 bits 1 octet = 8 bits « » : 8 Bits = 1 OCTET 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit 1 Bit «0» «1» «0» «1» ««0» «1» «0» «1» «0» «1» «1» «0» «5

6 Numérisation décimale base 10 Dans notre vie de tous les jours, nous vivons et calculons avec le système décimal : - Les chiffres de 0 à 9, - Les nombres composés de rangées de chiffres. L emplacement de la rangée donne le poids du chiffre placé dans cette rangée. Exemple : * 1 =6 Unité (*1) 0 *10 = 00 Dizaine (*10) Centaine (*100) 0 * 100 = 000 Millier (*1000) 2 * 1000 = Numération binaire Base 2 Ce système de numération n utilise que les chiffres 0 et 1, tout nombre entier s écrit alors comme une suite de 0 et de 1. LE CHIFFRE BINAIRE que l on désigne par le terme BIT de l anglais binard digit. L électronique numérique utilise comme unité de comptage et de transmission l information logique binaire. Le bit ne pourra prendre que deux valeurs différentes qu on nommera «zéro» et «un». - La présence ou l absence de tension - La présence ou l absence de courant, - La présence ou l absence de fréquence, - La présence ou l absence de lumière (fibre optique). - Le contact est fermé ou ouvert. Exemple de chiffre binaire

7 Le système de numérisation à base 2 est un moyen de représenter les nombres avec 2 symboles Selon sa position, le symbole indique une valeur particulière. Position Valeur (poids) 2³ 2² 2¹ 2ᴼ Ou Exemple : Position 0 2ᴼ = 1 Position 1 2¹ = 2 Position 0 2² = 4 Position 0 2³ = 8 1*1 = 1 0*2 = 0 0*4 = 0 1*8 = 8 EXEMPLE : 9 7

8 2- LA NUMERATION HEXADECIMALE Base 16 - Le système hexadécimal est employé de préférence au système binaire, et au système décimal car il permet un codage plus compact des données. On imagine les risques d erreurs dans la lecture ou l écriture d un listing en binaire. - Le système de numération hexadécimal utilise la base 16, donc &- symboles de chiffres possibles. - On utilise les chiffres de 0 à 9, Puis les lettres de l alphabet pour définir 16 symboles différents. Exemple : 8

9 Le tableau suivant indique la correspondance. - En hexadécimal comme pour d autres systèmes de manipulation, l emplacement de la position donne le pois du chiffre placé dans cette position. Position Valeur (poids) Ou ³ 16² 16¹ ᴼ 1 9

10 Si on veut transcoder un nombre hexadécimal en décimal par exemple 07CE 0 7 C E Position 0 16ᴼ = 1 E = 14 14*1= 14 Position 1 16¹ = 16 C = 12 12*16= 192 Position 2 16² = = 7 7*256= 1792 Position 3 16³ = 0 = 0 0*4096= MODE DE TRANSMISSION Transmission parallèle Dans ce mode de communication chaque fil transmet un rang binaire. Il faut donc plusieurs fils pour transmettre un mot numérique. 10

11 Chaque bit est transmis en même temps que les autres au rythme d une horloge commune à l émetteur et au récepteur CALCULATEUR B 8 bits en parallèle Octet à transmettre : CALCULATEUR A Dans la transmission parallèle, chaque bit est transmis sur un fil. Tous les bits d'un octet sont transmis simultanément. Transmission série 1- Ce principe est adopté pour les échanges d information ne nécessitant pas de traitement immédiat ou tolérant un faible retard. CALCULATEUR B Octet à transmettre : bits en série CALCULATEUR A Dans la transmission série, les bits sont transmis sur le même fil et les uns à la suite des autres. Convertisseur analogique numérique - La transformation d un signal analogique en signal numérique est appelée numérisation. 11

12 - Différentes grandeurs physiques (température, couple, luminosité etc...) nécessaires au fonctionnement du véhicule sont prélevées au moyen de capteurs ou de sondes délivrant une information électrique dite "analogique". - Ces informations analogiques sont soit des tensions, des courants, des résistances ou des fréquences pouvant prendre une infinité des valeurs différentes exprimant la grandeur physique mesurée. Exemple : Régime moteur sur 2 octets EB00 en hexa= en binaire en binaire= en décimal en décimal Avec une résolution 1/8= 7520 tr/min : Calculateur contrôle moteur 12

13 - Pour être utilisées par le microprocesseur d'un calculateur, une information analogique numérique en information numérique constituée de bits. - - Cette conversion est effectuée par un convertisseur analogique numérique (appelé CAN) dont la précision dépend du nombre de bits sur lequel sera exprimé le résultat de la convertion. Exemple : Convertisseur 8 bits signifie que la valeur analogique d'entrée (tension variable sera exprimée par 1 mot de 8 bits (octet) donc pouvant prendre 256 valeurs discrètes. 3- ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX 1-1Réseau de communication 2- Architecture On doit différentier deux besoins : - Les échanges d informations entre calculateurs pour une prise en compte rapide. - Les circulations d informations entre composants de commande et de puissance ne nécessitant pas de traitement immédiat. Pour répondre à ces besoins, plusieurs bus ou réseaux de communication sont employés. - Un réseau haute vitesse pour les échanges inter systèmes - Un réseau basse vitesse pour les échanges d informations des composants sans traitement immédiat : bus carrosserie, et bus confort. 13

14 Les protocoles de communication employés sont différents sur ces réseaux il s agit de : CAN (Controller Area Network), réseau de communication de contrôle, normalisé par BOSCH pour les échanges inter systèmes, VAN (Véhicule Area network), réseau de communication de véhicule normalisé par PSA et RENAULT pour le bus de carrosserie. LIN (Local interconnect network) réseau d interconnexion local exemple : lève vitre de la Peugeot 308 Evolution technologique Architecture tout CAN avec CAN HS et CAN LS 3- Topologies 1-2Maître enclaves L unité maître commande alors à un boitier esclave de faire une action en rapport avec l interrupteur commandé. Maitre BSI Esclave Platine de porte Esclave Siège Esclave Rétroviseur 14

15 1-3Muti-maître /esclaves Pour le réseau intérieur comprenant la radio, navigation, afficheur multifonction, une topologie multi-maître /esclaves peut être choisie. Maitre BSI Maitre C004 Maitre CLIM Esclave Platine de porte Esclave Siège Esclave Rétroviseur 4- Multi-maitre Réseaux inter système Les contraintes de rapidité de communication sont les plus importantes, et ou les besoins d échanges sont multidirectionnels, une topologie multimaitre a été retenue. Maitre BSI Maitre BVA Maitre INJECT 4- Medium de communication VAN, CAN HS, CAN IS 15

16 Le support de transmission utilise 2 fils de (cuivre) torsadés les fils torsadés permettent : (diaphonie). -De s affranchir des champs électromagnétiques internes et externes - d être immunisé contre les parasites extérieurs : mode différentiel et bon marché. -de transmettre des informations numériques avec une technologie simple CAN VAN VAN CAR1 VAN CAR2 16

17 SYNOPTIQUE 17

18 5-Réseaux : VAN - CAN LIN 1-1Le réseau VAN Le multiplexage Le réseau VAN a été développé par un groupement d intérêt économique composé de PSA et RENAULT Pour les applications automobiles, un conducteur électrique ou plutôt, une paire de conducteur a été choisie. -On nommera les deux fils Data (Data) Data B (data Barre) -Le fil D "barre" est nome ainsi car la tension à ses bornes est toujours l opposée de la tension sur D. -La différence de potentiel électrique entres ces deux fils permettra de coder deux états logiques distincts : - Si U Data U Data B > 0 le bit est à 1 - Si U Dat U Data B < 0 le bit est à 0 4,5 V U Data 0,5 V t U Data B 4,5 V 0,5 V t Bit à 0 Bit à 1 18

19 Exemple de transmission Exemple : Données à transmettre : 1001 Data t Données transmises sur le bus Bit ignoré par le récepteur Data t 3 bits NRZ 1 bits Manchester Les données sont codées sur 4 bits Pour l émission sur le bus, un cinquième bits est inséré et inversé par rapport au quatrième. Ce bit n a aucune signification. Ce système de codage permet de trouver de façon certaine une transition tous les 4 bits. Cette transmission est utilisée. 19

20 20

21 1-2 LE RESEAU CAN BOSCH Le réseau CAN à commencé a commencé être développé en 1983, par l équipementier Le réseau CAN n impose pas de support de communication particulier. On utilise une paire de conducteur filaire On nomera les deux fils CAN H (CAN HIGH) CAN L (CAN LOW) CAN H Lignes (paires) torsadées CAN L Si U CAN H U CAN L 2 V le bit est à 0 Si U CAN H U CAN L = 0 V le bit est à 1 Bit à 1 Bit à 0 Bit à 1 21

22 1-3L INTERFACE DE MULTIPLEXAGE Synoptique du calculateur Résistance de terminaison de ligne Un contrôle rapide de la continuité du réseau peut-être fait en mesurant la résistance entre CAN H et CAN L (hors tension et tous les calculateurs branchés). R On mesure deux résistances de 120 Ω en parallèle soit 60 Ω. La mesure de toute autre valeur et une anomalie. R > 60 Ω coupure de ligne. R < 60 Ω Ligne en court-circuit, circuit, ou plus de deux résistances de terminaison dans le réseau. 22

23 VUE D UNE TRAME ENTIER Le multiplexage 23

24 1-4 RESEAU LIN Le réseau LIN à été développé par un groupement de constructeur automobile AUDI, BMW, CHRYSLER, VOLVO, VOLKSVAGEN Le support de transmission utilise 1 fil et le commun Mode de transmission : Série V BAT Maitre Esclave1 Esclave 2 GND Le BUS LIN est un réseau de communication économique et bon marché avec des débits de l ordre de 20 Kilobits/s. 24

25 Architecture lin Peugeot

26 ARCHITECTURE MULTIPLEXE 806 «TOUT CAN» Le Boîtier de Servitude Intelligent (BSI) centralise et traite les informations issues de 3 réseaux : - CAN HS I/S: CAN High Speed Inter System 500 kbits/s, reliant le BSI et les calculateurs dynamiques. Codes fils : CAN H "9000" et CAN L "9001" - CAN LS CONF : CAN Low Speed Confort 125 kbits/s, reliant le BSI et les calculateurs du réseau confort. Codes fils : CAN H "9024" et CAN L "9025" - CAN LS CAR : CAN Low Speed Carrosserie 125 kbits/s, reliant le BSI et les calculateurs du réseau carrosserie. Codes fils : CAN H "9017" et CAN L "9018" Les réseaux CAN Low Speed ont la particularité de supporter certains défauts de ligne : coupure d'un fil, court-circuit d'un fil avec une alimentation et même courtcircuit entre les deux lignes. Attention : Le fonctionnement est dit en mode dégradé si un des défauts cité survient. Cela signifie que le véhicule est plus sensible aux perturbations. Si plusieurs défauts surviennent en même temps, le réseau peut devenir nonfonctionnel. 26

27 ARCHITECTURE ET ALIMENTATION 806 Quatre types d'alimentations sont réparties sur 807 : - +BAT : alimentation directe batterie + 12 volts. Code fil "B---" - +APC : alimentation après contact + 12 volts. Code fil "C---". Pour que ces alimentations soient pilotées par l'ensemble BSI/PSF1, il faut que la clé soit en position contact (1er cran). Attention : La position "+ accessoires" n est plus présente. - + CAN : Alimentation + 12 volts. Code fil "Z---". Ce sont des lignes d alimentation de certains calculateurs du réseau CAN LS qui leur permettent de communiquer. - +RCD : Réveil Commandé à Distance, information + 12 volts. Code fil "7842". C'est une ligne d'information et de réveil des calculateurs. Elle est pilotée par le BSI sous certaines conditions 27

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX A LES RESEAUX Un réseau est un ensemble d objets connectés entre eux. Il permet de faire circuler un certain nombre d information entre ces objets selon des

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Réseaux communicants

Réseaux communicants Nom.. Prénom.. Réseaux communicants Technologie 1 Energie transportée / données transportées : Dans une installation électrique, on distingue 2 utilisations de la tension transportée : - la tension pour

Plus en détail

Les réseaux VAN - CAN

Les réseaux VAN - CAN Les réseaux VAN - CAN Guerrin Guillaume - 1 - Les réseaux VAN CAN Sommaire 1. Introduction...4 1.1. Problématique...4 1.2. Solutions apportées par le multiplexage...5 2. Principes du multiplexage...7 2.1.

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS Phénomène physique : Température Pression, Débit, Intensité lumineuse, Déplacement Grandeur électrique : Tension, Courant, Résistance, Capacité Capteur Conditionnement Numérisation

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

DLC-MUXDIAG-II & DLO-MUXDIAG-II

DLC-MUXDIAG-II & DLO-MUXDIAG-II DLC-MUXDIAG-II & DLO-MUXDIAG-II Enregistreurs autonomes CAN HS/LS, Diag on Can, LIN/ISO 1 Document n 024471-v2 Les boîtiers Exxotest DLC-MUX-DIAG-II et DLO-MUX-DIAG-II permettent de réaliser l acquisition

Plus en détail

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Cours sur la numération La numération Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Le système décimal Les nombres que nous utilisons

Plus en détail

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics 1 INTRODUCTION 1.1 Capteurs de pression digitaux Les capteurs de pression digitaux utilisent un AIC interne pour la calibration digitale et la compensation en température et fournissent un signal de sortie

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

TD 1 - Transmission en bande de passe

TD 1 - Transmission en bande de passe Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/10 Transmission en bande de passe (1/2) Description

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com 1

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Enseignement transversal Réseaux Informatiques fonctionnant sous I.P. INTRODUCTION

Enseignement transversal Réseaux Informatiques fonctionnant sous I.P. INTRODUCTION INTRODUCTION «Tous les deux jours, nous produisons autant d informations que nous en avons générées depuis l aube de la civilisation jusqu en 2003» Une estimation d'eric Schmidt, patron de Google, lors

Plus en détail

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération 1 Laurent MURA. SOMMAIRE 1. Les différents systèmes 2. Les différentes conversions 3. Quelques systèmes de codage 4. L arithmétique binaire 2 IUT

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

Test des composants de protection: matériels auxiliaires

Test des composants de protection: matériels auxiliaires Note technique - TN32 Test des composants de protection: matériels auxiliaires Werner Hirschi, montena technology, Rossens, Suisse 1. Introduction Ce document présente un résumé des matériels auxiliaires

Plus en détail

Votre automate GSM fiable et discret

Votre automate GSM fiable et discret Installation facile, programmation rapide! Votre automate GSM fiable et discret GD-04 est un automate GSM. Il envoie des SMS, appelle, met en marche, arrête, surveille. Il ne sait pas parler mais pourtant

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

Généralités véhicule

Généralités véhicule Généralités véhicule GENERALITES DIAGNOSTIC 77 11 303 500 XL0B - XL0C MAI 2001 Edition Française "Les Méthodes de Réparation prescrites par le constructeur, dans ce présent document, sont établies en fonction

Plus en détail

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE Sommaire 1. Présentation 2. Exemple d apprentissage 3. Lexique de termes anglais 4. Reconnaître les composants 5. Rendre Arduino autonome 6. Les signaux d entrée

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux Chapitre 5 - Les réseaux xdsl Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/32 Plan de la

Plus en détail

Electronique du véhicule

Electronique du véhicule Module 2 Electronique du véhicule Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA, Mittelstrasse

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Version Préliminaire (01/2011)

MODE D EMPLOI. Version Préliminaire (01/2011) MODE D EMPLOI Version Préliminaire (01/2011) indic bvba, Molenberglei 21, B-2627 Schelle, tel +32(0)3 451 93 93 - fax +32(0)3 887 30 61 www.indiconline.com 1 Table des matières 1 Table des matières...

Plus en détail

Enjeux et perspectives des logiciel temps réel critiques dans l automobile :

Enjeux et perspectives des logiciel temps réel critiques dans l automobile : Enjeux et perspectives des logiciel temps réel critiques dans l automobile : Joseph Beretta Responsable Electromécanique, Electrochimie, Electronique et Systèmes PSA Peugeot Citroën - Route de Gisy F78943

Plus en détail

Analyse et programmation 1

Analyse et programmation 1 Analyse et programmation Aperçu du fonctionnement de l ordinateur Fonctionnement de l ordinateur Codage de l information Bus d échange d information CPU Exécution d un programme par la CPU Gestion des

Plus en détail

CLIP. (Calling Line Identification Presentation) Appareil autonome affichant le numéro appelant

CLIP. (Calling Line Identification Presentation) Appareil autonome affichant le numéro appelant 1. Besoin CLIP (Calling Line Identification Presentation) Appareil autonome affichant le numéro appelant ETUDE FONCTIONNELLE De très nombreux abonnés du réseau téléphonique commuté ont exprimé le besoin

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET

ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET Jean-François L haire Diapositives commentées AVANT... Câblage en coaxial 1980: Signature de l'accord entre: INTEL DIGITAL XEROX - Micro-processeurs - Ordinateurs

Plus en détail

Les liaisons SPI et I2C

Les liaisons SPI et I2C DAMÉCOURT BENJAMIN AVRIL 28 Liaisons synchrones Les liaisons SPI et I2C Face arrière d un imac : trois ports USB, un port Firewire 4 et un port Firewire 8 CHRONOLOGIE ANNÉES 7 La liaison SPI et la création

Plus en détail

TD séance n 12 Réseau Linux

TD séance n 12 Réseau Linux 1 Introduction Avant de nous lancer dans la compréhension des réseaux informatiques, nous allons essayer de prendre un peu de recul quant à la notion même de réseau. En effet, les réseaux sont omniprésents

Plus en détail

Banc d essai DOMOTIQUE

Banc d essai DOMOTIQUE Banc d essai DOMOTIQUE 2010 LE CABLAGE DOMOTIQUE Situation de départ : L agence immobilière nous a vendu une maison qui a le pouvoir de s adapter aux besoins de ses propriétaires. Il nous a vanté cette

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

Licence Professionnelle Électronique Analogique et Micro Électronique PROJET TUTORE 2005-2006

Licence Professionnelle Électronique Analogique et Micro Électronique PROJET TUTORE 2005-2006 Licence Professionnelle Électronique Analogique et Micro Électronique PROJET TUTORE 2005-2006 Rudy ROBIN Dominique LEMAIRE année 2005/2006 Licence professionnelle Électronique Analogique et Micro Électronique

Plus en détail

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB Appareil de mesure de précision et système d'alarme en sécurité positive Module enfichable pour rail DIN TS35 Source d'alimentation pour accéléromètre à courant

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

Accessoires GEIGER pour commandes et télécommandes une gamme complète qui va vous séduire

Accessoires GEIGER pour commandes et télécommandes une gamme complète qui va vous séduire Fiche Produit Accessoires GEIGER pour commandes et télécommandes une gamme complète qui va vous séduire Avantages clients Sécurité Le système radio GEIGER vous offre un maximum de sécurité. En raison de

Plus en détail

CD 36 ÉDITO ATTENTION. Magazine d information de l outil de Diagnostic Citroën P.2 NOUVEAUTÉS C4 PICASSO C2

CD 36 ÉDITO ATTENTION. Magazine d information de l outil de Diagnostic Citroën P.2 NOUVEAUTÉS C4 PICASSO C2 CD 36 Septembre 2006 M A G Magazine d information de l outil de Diagnostic Citroën ÉDITO La Direction Technique Après Vente vous propose de découvrir la 2ème édition du Proxia Mag. Vous y retrouverez les

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

COMMUNICATION ENTRE DEUX ORDINATEURS PAR LASER MODULE EN CODE MORSE OU BINAIRE.

COMMUNICATION ENTRE DEUX ORDINATEURS PAR LASER MODULE EN CODE MORSE OU BINAIRE. COMMUNICATION ENTRE DEUX ORDINATEURS PAR LASER MODULE EN CODE MORSE OU BINAIRE. RESUME le fichier exécutable «morsebinaire_win_orphygts II_v2.exe», est un logiciel de démonstration permettant de faire

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

Catalogue Produits. 2011 v1

Catalogue Produits. 2011 v1 Catalogue Produits 2011 v1 A propos d Actisense INTRODUCTION Interfaces et Sondes intelligentes Actisense. Depuis plusieurs années Actisense est synonyme d excellence dans le domaine des sondes intelligentes,

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES - Introduction En binaire, on distingue trois principaux systèmes de codage : Binaire pur, Binaire DCB (Décimal Codé Binaire), Binaire réfléchi (code Gray). En informatique

Plus en détail

CAPLP interne électrotechnique et énergie DOSSIER TECHNIQUE Session 2008 Page 41/62. Tournez la page S.V.P.

CAPLP interne électrotechnique et énergie DOSSIER TECHNIQUE Session 2008 Page 41/62. Tournez la page S.V.P. CAPLP interne électrotechnique et énergie DOSSIER TECHNIQUE Session 2008 Page 41/62 CAPLP interne électrotechnique et énergie DOSSIER TECHNIQUE Session 2008 Page 42/62 CAPLP interne électrotechnique et

Plus en détail

13/11/2009 DUT-MUX-0185 /V2.0

13/11/2009 DUT-MUX-0185 /V2.0 www.nsi.fr MUXy diag R Guide utilisateur 13/11/2009 DUT-MUX-0185 /V2.0 Auteur : Approbation : Bruno Cottarel C. Andagnotto Page laissée intentionnellement blanche I. Contenu I. CONTENU... 1 II. AVERTISSEMENTS...

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

NOUVELLE série KTS pour un diagnostic confortable, rapide et fiable

NOUVELLE série KTS pour un diagnostic confortable, rapide et fiable NOUVELLE série KTS pour un diagnostic confortable, rapide et fiable Confortable - Connexion Bluetooth USB spécifique Bosch Rapide - Du branchement aisé de l équipement de mesure jusqu à la détermination

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Hubert & Bruno Lundi 12 octobre 2009 SAINT-QUENTIN (02)

Hubert & Bruno Lundi 12 octobre 2009 SAINT-QUENTIN (02) Hubert & Bruno Lundi 12 octobre 2009 SAINT-QUENTIN (02) Ne rien livrer au hasard, c est économiser du travail Pont Sainte Maxence(O C est quoi USB? Comment ça marche? Les standards? La technique en détail

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME DE TESTS...

MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME DE TESTS... SOMMAIRE : MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME DE TESTS...2 INTRODUCTION...2 LE CÂBLE DE BOUCLE EXTERNE...2 CONFIGURATION DU POSTE INFORMATIQUE...3 Problème posé...3 Identification des éléments mis en cause...3

Plus en détail

Enregistrement automatique. des données

Enregistrement automatique. des données Enregistrement automatique des données Chapitre: 6 Page No.: 1 Il n y a que quelques années que l enregistrement manuel de données géotechniques était de coutume. L introduction de l enregistrement automatique

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

ID 15 l alternative intelligente au système de code à barres. Le système d identification ID 15 de Rexroth

ID 15 l alternative intelligente au système de code à barres. Le système d identification ID 15 de Rexroth ID 15 l alternative intelligente au système de code à barres Le système d identification ID 15 de Rexroth 2 Identification des pièces sans erreur même dans les conditions les plus difficiles Le système

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

AUTOPORTE III Notice de pose

AUTOPORTE III Notice de pose AUTOPORTE III Notice de pose Vous avez acquis le système AUTOPORTE, nous vous en remercions. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner correctement ce système. FONCTIONNEMENT

Plus en détail

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact Barrières W - Détecteurs réflex, élimination de premier plan EPP Détecteurs réflex, élimination d arrière-plan EAP W - : haute performance et savoir-faire compact Détecteurs réflex énergétiques fibres

Plus en détail

Codes correcteurs d erreurs

Codes correcteurs d erreurs Codes correcteurs d erreurs 1 Partie théorique 1.1 Définition Un code correcteur est une technique de codage de l information basée sur la redondance, qui vise à détecter et corriger des éventuelles erreurs

Plus en détail

Convertisseur Dactablette

Convertisseur Dactablette Convertisseur Dactablette La plupart des systèmes d amplification de très haute qualité ne traitent les signaux provenant de leurs sources qu en analogique, les systèmes «tout numérique» étant plus généralement

Plus en détail

Système de sécurité de périmètre INTREPID

Système de sécurité de périmètre INTREPID TM Système de sécurité de périmètre INTREPID La nouvelle génération de systèmes de sécurité de périmètre MicroPoint Cable combine la technologie brevetée de Southwest Microwave, la puissance d un micro

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13)

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13) Fiche technique CPU 314SC/DPM (3146CG13) Données techniques N de commande 3146CG13 Type CPU 314SC/DPM Information générale Note Caractéristiques SPEEDBus Technologie SPEED7 24 x DI, 16 x DO, 8 x DIO, 4

Plus en détail

Électricité et électronique

Électricité et électronique Électricité et électronique CHAPITRE 1 Fondements des systèmes électriques 1 Fondements d électricité 1 Mouvement d électrons 2 Terminologie de l électricité 3 Terminologie de circuits 4 Sources d alimentation

Plus en détail

Système de surveillance vidéo

Système de surveillance vidéo Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 12/01 Entretien Pour un fonctionnement correct de votre système de surveillance vidéo, prenez note des conseils suivants : 1/ Tenez la caméra et le

Plus en détail

Système de Vidéosurveillance

Système de Vidéosurveillance Système de Vidéosurveillance Systèmes Electroniques Numériques Lycée Professionnel Louis Lumière Contenu Mise en situation... 2 Cahier des charges... 2 Appropriation du matériel... 3 Caméra vidéo... 3

Plus en détail

5 h SUPPORT TECHNIQUE : SOUS SYSTEME MALAXEUR HABILIS et VARIATEUR ATV31 TITRE : REALISATION du SCHEMA & ETUDE ESSAIS de la COMMUNICATION

5 h SUPPORT TECHNIQUE : SOUS SYSTEME MALAXEUR HABILIS et VARIATEUR ATV31 TITRE : REALISATION du SCHEMA & ETUDE ESSAIS de la COMMUNICATION FONCTIONS : COMMANDER la PUISSANCE par TOR, CONVERTIR & MODULER l NRJ. COMMUNIQUER TP 2 durée : 5 h SUPPORT TECHNIQUE : SOUS SYSTEME MALAXEUR HABILIS et VARIATEUR ATV31 TITRE : REALISATION du SCHEMA &

Plus en détail

Recommandations pour la définition des appareils de mesures utilisés en protection cathodique

Recommandations pour la définition des appareils de mesures utilisés en protection cathodique RECOMMANDATION PCRA 008 Janvier 2010 Rev. 0 Commission Protection Cathodique et Revêtements Associés Recommandations pour la définition des appareils de mesures utilisés en protection cathodique AVERTISSEMENT

Plus en détail

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication c 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 + 0 # = Présentation Module logique Zelio Logic 0 Présentation L offre communication de la gamme Zelio Logic est principalement dédiée à la surveillance ou à la télécommande de machines

Plus en détail

CITROËN C5 DOCUMENT 2

CITROËN C5 DOCUMENT 2 CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION COMMERCE CITROËN C5 DOCUMENT 2 AUTOMOBILES CITROËN Société Anonyme au capital de 1 400 000 000 F R.C.S. Nanterre B 642 050 199 Siège Social : 62, boulevard Victor Hugo

Plus en détail

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm JUMO GmbH & Co. KG Adresse de livraison : Mackenrodtstraße 14, 36039 Fulda, Allemagne Adresse postale : 36035 Fulda, Allemagne Téléphone : +49 661 6003-0 Télécopieur : +49 661 6003-607 E-Mail : mail@jumo.net

Plus en détail

ENREGISTREUR DE TEMPERATURE

ENREGISTREUR DE TEMPERATURE ENREGISTREUR DE TEMPERATURE Jean-Pierre MANDON 2005 www.pictec.org Cet enregistreur de température a été réalisé dans le cadre de la construction d'un chauffe eau solaire. Il me permet d'enregistrer les

Plus en détail

DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION

DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION Documentation technique DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION SEP du LPo N-J Cugnot 93 Neuilly/Marne LE CALCULATEUR Il est placé dans le boîtier à calculateurs, sur le passage de roue avant droit. Les

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques

Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques Mars 2012 / Livre blanc de Johan Mossberg et Maeva Kuhlich Sommaire Introduction... p 2 Qu est ce qu une station de charge

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail