Représentation des Nombres

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Représentation des Nombres"

Transcription

1 Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n... a a correspond en base à a n n +...+a +a. On a donc n chiffres pour un entier x de l ordre de n et un rapport logarithmique entre la représentation et l écriture de l entier x c.a.d. log (x) n. Cas général : base b On a b chiffres pour représenter,,..., b et x = a n a n... a a correspond en base b à x = a n b n + a n b n a b + a b. Notations. Pour différencier une écriture en base b de la même écriture considérée dans une autre base, nous placerons parfois la base en indice, comme par exemple (344) pour préciser que 344 doit être interprété dans la base. Dans la suite, nous notons val b la fonction qui à une écriture en base b associe la valeur de la représentation, définie par val b (a n a n... a a ) = Σ n i= a i b i. Exemples : 57

2 58 CHAPITRE 5. REPRÉSENTATION DES NOMBRES base chiffres,,..., 9 base 2 chiffres et 8 s ecrit () 2 7 s ecrit () 2 base 8 (octal) chiffres,..., 7 9 s écrit () 8 25 s écrit (3) 8 base 6 plus assez de chiffres!??? A pour, B pour,...,f pour 5 67 s écrit (A7) 6 Changer de base. Représentation binaire vers représentation en base. () 2 = = 3 Le principe général pour passer de base b vers base consiste à faire l évaluation à partir de la définition précédente val b (a n... a a ) = a n b n a b + a b. Représentation décimale vers représentation en base d ou (3) = () 2 Le principe général pour passer de base vers une base b consiste à faire les divisions euclidiennes par b, la suite des restes et du dernier quotient inversée forme l écriture. Nous noterons dans la suite cod b l application qui à un entier naturel associe son codage en base b. Exercice : démontrer que le principe des divisions euclidiennes successives est correct. Indication : On démontrera que l écriture en base b est unique, excepté d éventuels supplémentaires en tête de l écriture. On identifiera ensuite les coefficients à partir de la fonction val b en factorisant par b Opérations arithmétiques Addition retenue. Cours élémentaire première année : une difficulté majeure, la

3 5.. REPRESENTATION DES ENTIERS = (9 + 9) + (7 + 7) = = Conclusion : en base il faut apprendre les tables d addition. En base 2 c est plus simple : une machine à additionner est représentée sur la Figure états dans la machine. Etat pas de retenue Etat une retenue (qui vaut forcement ) op Les vecteurs sont de la forme op2 où op est le n-ème bit du premier res opérande, op2 est le n-ème bit du second opérande et res est le n-ème bit du résultat. sans retenue avec retenue Figure 5. Un automate pour l addition Les nombres sont lus de la droite vers la gauche (ou bien on considère qu ils sont écrits à l envers), on complète l ecriture avec des pour que les deux nombres et leur somme aient même longueur (on peut rajouter autant de que voulu, le résultat ne change pas), la valeur du résultat est le seul bit possible correspondant aux valeurs de op et op2 dans l état ou on est.

4 6 CHAPITRE 5. REPRÉSENTATION DES NOMBRES () s écrit () 2, en inversant on a, complété par on a.... (7) s écrit () 2, en inversant on a, complété par on a.... La machine donne : d où en rétablissant le bon sens de lecture + = Soustraction Comment gérer a b si b > a? Problème de signe. Si le problème est réglé, alors soustraire c est ajouter l opposé. On verra comment faire plus loin. Opération plus difficile : apprendre les tables de multipli- Multiplication cation. Division Pour que le résultat soit entier, il faut considérer la division entière. C est encore plus compliqué que la multiplication. On ne parlera pas ici ni de la réalisation de la division ni même de la multiplication. 5.2 Représentation des entiers machines Les entiers vont être représentés par des emplacement mémoires formés d octets (byte), un octet est un groupe de 8 cases élémentaires appelées bits dont la valeur est ou (ceci est physiquement réalisé par une valeur de tension positive ou négative, une aimantation,...). Le mot machine est l entité de stockage de base est formé de, 2, 3, 4, 8,... octets selon les machines, c.a.d. 8, 6, 32, 64,... bits. La plupart des ordinateurs actuels utilisent 32 bits. Avec N bits on a 2 N suites possibles de et. Conséquence : les nombres représentables sont en nombre fini. On ne peut pas tout représenter ni calculer. Avec 32 bits on est limité à 2 32 écritures possibles et donc de l ordre de quelques milliards de nombres (et le plus grand nombre est de cet ordre de grandeur). Question : sachant qu on dispose de N bits pour représenter un entier,. comment représenter les entiers signés? 2. comment calculer +, avec la représentation choisie? Terminologie : bit de poids fort : celui de la plus grande puissance, bit de poids faible : celui des unités.

5 5.2. REPRÉSENTATION DES ENTIERS MACHINES 6 Representation : bit de signe et valeur absolue Le premier bit indique le signe pour +, pour. Le reste est la valeur absolue (en base 2). Sur 3 bits cela donne : Inconvénient : 2 représentation pour, additionner demande à comparer les deux nombres avant :? On souhaiterait avoir une représentation donnant une unique représentation à chaque valeur, et pour laquelle on puisse calculer la somme bit à bit. Représentation 2 : complément à 2 Avant de définir cette représentation, nous introduisons l opération appelée complément à consistant, étant donné un codage en base 2, à inverser la valeur de chaque bit ( devient, et devient ). Par exemple, l écriture en base 2 est transformée dans l écriture. Nous pouvons donner la valeur de la nouvelle écriture. Si l écriture initiale u = a N... a a est donnée sur N bits, sa valeur en base 2 est val 2 (u) = Σ i=n i= a i 2 i. Le complément à de u, noté ū, vérifie alors : val 2 (ū) = Σ i=n i= ( a i ) 2 i = Σi= i=n 2 i Σ i=n i= a i 2 i = 2 N val 2 (u) La représentation appelée complément à 2 permet de représenter sur N bits les entiers relatifs appartenant à l intervalle [ 2 N,..., 2 N ]. Etant donné un entier x [ 2 N,..., 2 N ], la représentation en complément à 2 de x sur N bits est définie de la façon suivante : Si x, la représentation est obtenue en appliquant la représentation des entiers naturels en base 2 (opération cod 2 ). Si x <, la représentation est obtenue de la façon suivante :. considérer l entier naturel n = (x + ) [, 2 N ] 2. calculer son codage u en base 2 à l aide de cod 2 : u = cod 2 (n) 3. appliquer l opération de complément à à u

6 62 CHAPITRE 5. REPRÉSENTATION DES NOMBRES Quelques propriétés de la représentation complément à 2 : (i) la représentation d un entier positif ou nul commence par un, (ii) la représentation d un entier strictement négatif commence par un, (iii) si x est positif ou nul, la valeur de sa représentation est x, (iv) si x est négatif, la valeur de sa représentation est 2 N + x, (v) la représentation complément à 2 est correcte et optimale : il existe une bijection entre l ensemble des nombres représentés et l ensemble des représentations. Pour démontrer ces points, rappelons que le codage d un entier positif inférieur ou égal à 2 K ne nécessite que K bits. (i) D après l intervalle considéré plus haut, si x est positif ou nul, il s écrit sur N bit, et le N-ème bit vaut donc. (ii) De la même façon, si x est strictement négatif, la nombre n = (x+) va également être représenté sur N bits, le N-ème bit vaut donc également. L opération de complément à le transforme ensuite en un, ce qui démontre le résultat. (iii) Le résultat est évident car on a appliqué la représentation en base 2 des entiers positifs ou nuls. (iv) D après la propriété démontrée sur l opération de complément à, la valeur de la représentation complément à 2 d un entier x strictement négatif est égale à 2 N val 2 (u), où u est le codage en base 2 de n = (x + ). On obtient donc la valeur 2 N + (x + ) = 2 N + x (v) Les points (i) et (ii) entraînent qu un nombre négatif et un nombre positif ne peuvent avoir la même représentation. De plus, pour les nombres positifs, la propriété découle de la correction de la représentation en base 2, et pour les nombres négatifs, la propriété découle du fait que l opération de complément à qui est une bijection. D après l intervalle considéré, il y a exactement 2 N nombres distincts. Comme on dispose de N bits, on peut représenter au plus 2 N objets distincts, la représentation est donc optimale. Valeurs obtenues pour le codage en complément à 2 sur N = 3 bits :

7 5.2. REPRÉSENTATION DES ENTIERS MACHINES 63 Décodage de la représentation en complément à 2. Etant donné une écriture u = a N... a a donnée en complément à 2, pour calculer la valeur du nombre x représenté par u, on procède ainsi : Si le premier bit a N vaut, alors le nombre x est positif ou nul et on a simplement x = val 2 (u). Si le premier bit a N vaut, alors le nombre x est strictement négatif. La valeur de x est alors obtenue de la façon suivante :. appliquer l opération de complément à à u. Notons v la nouvelle écriture obtenue. 2. calculer la valeur en base 2 de la nouvelle écriture v. Notons n = val 2 (v). 3. la valeur de x est donnée par x = (n + ). Addition en complément à 2 Nous avons vu que le calcul de la représentation d un nombre x en complément à 2 est plus compliqué mais chaque nombre possède une écriture unique et de plus l addition peut être effectuée bit à bit : Exercice : pourquoi le résultat est-il correct? Débordement Avec une représentation sur 3 bits on ajoute deux entiers. Que se passe-t-il si on a un résultat plus grand que 3 ou plus petit que 4? Par exemple = 5 le résultat est aberrant (il est négatif), il y a eu débordement. Il faut donc s assurer que les opérations arithmétiques qu on effectue restent dans les limites des représentations (y penser quand on écrit ses programmes). Plus précisément on distingue les trois cas suivants :

8 64 CHAPITRE 5. REPRÉSENTATION DES NOMBRES somme d un entier positif et d un entier négatif : le résultat obtenu est nécessairement correct car la somme est dans l intervalle des nombres représentables. Il peut y avoir débordement sur le N + -ème bit mais on peut l ignorer. somme de deux entiers positifs : le résultat est correct si et seulement si la somme est inférieure ou égale à 2 N (le plus grand nombre positif que l on peut représenter). Ceci correspond à ne pas déborder sur le N-ème bit, c est-à-dire à produire un (qui représente les nombres positifs) sur le N-ème bit. somme de deux entiers négatifs : le résultat est correct si et seulement si la somme bit à bit produit un (qui représente les nombres négatifs) sur le N-ème bit. On peut vérifier que ceci correspond à imposer que la somme des deux nombres négatifs soit supérieure ou égale à 2 N, le plus petit nombre négatif que l on peut représenter. A nouveau, le débordement sur le N + -ème bit doit être ignoré. 5.3 Représentation des réels Même problème en plus compliqué : place finie pour une infinité de réels, mais en plus on ne sait pas représenter complètement un réel grand mais complètement déterminé. /3 = pas de représentation décimale finie, 2 = pas de représentation rationnelle, π = pas de représentation algébrique Seuls les nombres décimaux pas trop grands peuvent se représenter en machine. Par conséquent toute représentation de nombre réel sera imparfaite. De plus comme pour les entiers, les nombres sont représentés par des suites de bits donc en base 2. Cela a des conséquences inattendues : le nombre. est un décimal en base mais pas en base 2! Représentation : virgule fixe (le nombre de chiffres des parties entières et fractionnaires est fixé) On code le nombre x par l entier x b p où p est fixé correspond au nombre voulu de chiffres de la partie fractionnaire. Exemple : p = 4 alors la suite représente x =. (en base 2) c est à dire x = =.825 en base. Problème : l échelle est fixe et on ne peut pas la modifier. Impossible de combiner des nombres très différents. D où l abandon au profit de la représentation suivante.

9 5.3. REPRÉSENTATION DES RÉELS 65 Représentation 2 : virgule flottante machines) (représentation utilisée par les x = m }{{} mantisse b }{{} base exposant {}}{ e et la représentation de x est (m, e) (b étant fixée une fois pour toute). Comme pour les entiers, un réel peut être trop grand ou trop petit, ce qui causera un débordement (overflow si trop grand ou underflow si trop petit). Des représentations approchées de π sont : (.3, 2), (3.42, ), (.3, 3) et on voit qu elles ne donnent pas la même précision. Pour éviter ce problème et garder la meilleure précision, on utilisera une mantisse normalisée c est à dire qu elle ne contiendra pas de en tête (donc le premier bit de la mantisse sera ). Par contre devra être représenté de manière spéciale. De plus on choisira le facteur d echelle de manière à ce que m < b (donc mantisse comprise en valeur absolue entre et 2 en base 2). Comme cette représentation commence toujours par, on n écrit pas ce ce qui permet d économiser un bit. La comparaison de deux nombres se fera par comparaison de leurs exposants d abord ce qui est plus compliqué s ils sont signés. En base 2 on utilise des exposants biaisés : si on a N bits pour représenter l exposant, on ajoute 2 N à l exposant. Tout exposant entre 2 N + et 2 N est représentable ainsi. Pour assurer la compatibilité entre les machines, un standard a été edicté par l IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers), c est la norme pour une représentation 32 bits : bit de signe, exposant sur 8 bits biaisé à 27 = 2 8, mantisse sur 23 bits 2. pour une représentation 64 bits : bit de signe, exposant sur bits biaisé à 23 = 2, mantisse sur 52 bits Exemple : }{{} signe } {{ } } {{ } exposant mantisse signe : bit à donc le nombre est négatif. exposant biaisé vaut = 3 donc l exposant est = 3 27 = 97 mantisse : (ne pas oublier le premier ) vaut : /3

10 66 CHAPITRE 5. REPRÉSENTATION DES NOMBRES Le nombre vaut donc 4/ /3 (2 ) /3. 3. Opération inverse : trouver la représentation sur 32 bits du réel 278. Le nombre est positif d où comme bit de signe. On doit trouver l exposant e tel que x = m 2 e avec m < 2. D où e = 8 (car 2 8 < x < 2 9 ) et donc m = 278/256. L exposant est biaisé à 27 d ou e = = 35 représenté comme Un manière simple de trouver la représentation de m est de voir que x = = 2 9 ( ) d où m =. en base 2 ce qui donne la représentation du nombre (ne pas oublier que la partie entière de la mantisse est omise) : }{{} signe } {{ } } {{ } exposant mantisse Effectuer les opérations arithmétiques sur ces représentations n est pas une tache facile et met usuellement en oeuvre des algorithmes qui sont réalisés en durs par des circuits électroniques (voir la presentation de l ALU plus loin). Rappelons que le celèbre bug du pentium vient d une mauvaise réalisation d un algorithme de division sur les réels. Exercices Exercice. Dans tout l exercice, on considère le codage des entiers sur 4 bits (4 chiffres binaires).. Dans un premier temps, on ne code que des entiers positifs ou nuls. Quelle est le codage binaire (sur 4 bits) de l entier (2)? Quel nombre en base correspond au nombre en base 2 () 2? Quel est le plus grand nombre représentable par ce codage (donnez sa valeur en base 2 et en base )? 2. Un nombre négatif n est codé par le complément à un de son opposé n. Rappel : le complément à un d un nombre binaire consiste à inverser tous les chiffres de ce nombre. Exemple : le complément à de () 2 est () 2. Quel est le codage de l entier ( 3) en utilisant le complément à un? A quel nombre en base correspond () 2. A quel nombre correspond () 2? Quel est l inconvénient de la représentation des entiers négatifs par complément à?. 3. Le complément à deux d un nombre binaire consiste à ajouter à son complément à un. Le décalage à gauche d un nombre binaire est une opération consistant à décaler tous les chiffres (bits) de ce nombre d une position vers la gauche. exemple Le décalage à gauche de () 2

11 5.3. REPRÉSENTATION DES RÉELS 67 est () 2. Que réalise l opération de décalage des nombres binaires sur les entiers en base correspondants? Sur une représentation par complément à 2, quel est est le plus grand nombre binaire représentant un entier positif auquel on peut appliquer cette opération sans risque de débordement? Que vaut cet entier en base. Exercice. On suppose qu on dispose de 3 bits pour représenter les entiers signés en base 2 en utilisant le complément à deux.. Donner les représentations de 2, et 2. Calculer la somme des trois représentations (expliquer en détail vos calculs). Quel est le résultat? De quel nombre est-ce la représentation? 2. Pourrait-on faire de même avec 2,, 3 sans problème? Exercice. La representation d un nombre flottant sur 32 bits est telle que : le bit de signe est, l exposant est, la mantisse est Expliquer ce que cela signifie. Donner la valeur du nombre flottant en base (ne pas oublier que l exposant est biaisé à 28). Indication : le résultat est un entier dont la valeur absolue ne dépasse pas 3. Exercice. Les flottants sont représentés de manière normalisée sur 32 bits. Calculer la représentation sur 32 bits du nombre réel,. Même question pour, 2 puis 3, 25. Quel est le plus petit réel représentable? le plus grand?

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres IPT : Cours 2 La représentation informatique des nombres (3 ou 4 heures) MPSI-Schwarz : Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 28 septembre 2015 1 Codage en base 2 Définition 1 : Tout nombre décimal

Plus en détail

Numération II. Laval. January 24, 2013. Bellepierre

Numération II. Laval. January 24, 2013. Bellepierre Bellepierre January 24, 2013 Opération en base 4 Les nombres sont tous écrit en base 4... La table d addition + 1 2 3 1 2 3 10 2 3 10 11 3 10 11 12 Exemple 1 1 1 1 2 3 + 2 2 2 1 0 1 1 Opération en base

Plus en détail

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres Logiciel de Base (A1-06/07) Léon Mugwaneza ESIL/Dépt. Informatique (bureau A118) mugwaneza@univmed.fr I. Représentation des nombres Codage et représentation de l'information Information externe formats

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

IFT2880 Organisation des ordinateurs et systèmes

IFT2880 Organisation des ordinateurs et systèmes Représentation des nombres flottants Notation exponentielle Représentations équivalentes dans la base 10 de 1,234 1 2 3, 4 0 0. 0 x 1 0-2 1 2, 3 4 0. 0 x 1 0-1 1, 2 3 4. 0 x 1 0 1 2 3. 4 x 1 0 1 2. 3 4

Plus en détail

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Cours Info - 12 Représentation des nombres en machine D.Malka MPSI 2014-2015 D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Sommaire Sommaire 1 Bases de numération par position 2 Représentation des entiers

Plus en détail

La Numération. Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB

La Numération. Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB La Numération Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB 1 I. Rappel sur le système décimal Définitions Chiffres décimaux : 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9

Plus en détail

Problème : débordement de la représentation ou dépassement

Problème : débordement de la représentation ou dépassement Arithmétique entière des ordinateurs (représentation) Écriture décimale : écriture positionnelle. Ex : 128 = 1 10 2 + 2 10 1 + 8 10 0 Circuit en logique binaire Écriture binaire (base 2) Ex : (101) 2 =

Plus en détail

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Codage des nombres Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Représentation de l'information Un ordinateur manipule des données Besoin de coder

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ cliquer

Plus en détail

Introduction au codage de l information:

Introduction au codage de l information: Introduction au codage de l information: Quelques éléments d architecture de l ordinateur Comparaison de la carte perforée au DVD Pourquoi est-il nécessaire de coder l information? Numérisation Formats

Plus en détail

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi :

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi : Numération Numération. 1 Les systèmes de numération 1.1 Le système décimal. 1.1.1 Les chiffres. Le système décimal est le système d écriture des nombres que nous utilisons habituellement dans la vie courante.

Plus en détail

Codage des données en machine.

Codage des données en machine. Codage des données en machine. 1 Entiers naturels Changements de base Codage en machine 2 Entiers relatifs : codage en complément à 2 Dénition Addition et calcul de l'opposé en complément à 2 3 Représentation

Plus en détail

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons Chapitre II DÉFINITION DES SYSTÈMES LOGIQUES 2.1 LES NOMBRES DANS LES SYSTÈMES LOGIQUES Les humains comptent en DÉCIMAL 2.1.1 DÉCIMAL: o Base 10 o 10 chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 o M C D U o

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

Chapitre 10 Arithmétique réelle

Chapitre 10 Arithmétique réelle Chapitre 10 Arithmétique réelle Jean Privat Université du Québec à Montréal INF2170 Organisation des ordinateurs et assembleur Automne 2013 Jean Privat (UQAM) 10 Arithmétique réelle INF2170 Automne 2013

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

V- Manipulations de nombres en binaire

V- Manipulations de nombres en binaire 1 V- Manipulations de nombres en binaire L ordinateur est constitué de milliards de transistors qui travaillent comme des interrupteurs électriques, soit ouverts soit fermés. Soit la ligne est activée,

Plus en détail

Informatique appliquée au calcul scientifique. Alexis Herault

Informatique appliquée au calcul scientifique. Alexis Herault Informatique appliquée au calcul scientifique Alexis Herault Table des matières Codage de l information et algorithmique 3 I Représentation des nombres en informatique 3 1 Représentation des entiers dans

Plus en détail

CALCUL SCIENTIFIQUE. 1 Erreur absolue et erreur relative 2. 2 Représentation des nombres sur ordinateur 3

CALCUL SCIENTIFIQUE. 1 Erreur absolue et erreur relative 2. 2 Représentation des nombres sur ordinateur 3 MTH1504 2011-2012 CALCUL SCIENTIFIQUE Table des matières 1 Erreur absolue et erreur relative 2 2 Représentation des nombres sur ordinateur 3 3 Arithmétique flottante 4 3.1 Absorption........................................

Plus en détail

Représentation des nombres réels

Représentation des nombres réels Représentation des nombres réels Représentation des nombres réels Un nombre réel est représenté en décimal sous la forme: d m d m-1 d 1 d 0.d -1 d -2 d -n où la valeur du nombre est: m d = 10 i= n d Par

Plus en détail

Introduction à l arithmétique des ordinateurs

Introduction à l arithmétique des ordinateurs Introduction à l arithmétique des ordinateurs Peut-on vraiment calculer avec un ordinateur? F. Langrognet F. Langrognet Introduction à l arithmétique des ordinateurs Fev 2015 1 / 193 PLAN 1 Calculer avec

Plus en détail

Cours 2 Microprocesseurs

Cours 2 Microprocesseurs 4//2 Cours 2 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 26 boukhobza@univ-brest.fr Chemin de données Font l objet de ce cours: Les portes logiques et circuits combinatoires Le traitement de quelques opérations

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Représentation de l information en binaire

Représentation de l information en binaire Représentation de l information en binaire Les ordinateurs sont capables d effectuer de nombreuses opérations sur de nombreux types de contenus (images, vidéos, textes, sons,...). Cependant, quel que soit

Plus en détail

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures :

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures : Plan Introduction Systèmes de numération et représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimaled Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

2.1.1.1 Conversion du nombre décimal entier non signé 32928 en nombre binaire sur 16 bits

2.1.1.1 Conversion du nombre décimal entier non signé 32928 en nombre binaire sur 16 bits CHAPITRE : LA NUMERATION (Corrections des exercices) Page 2. FORMAT DES NOMBRES 2. PRÉPARATION 2... Conversion du nombre décimal entier non signé 32928 en nombre binaire sur 6 bits 2...2 Conversion du

Plus en détail

Représentation d un entier en base b

Représentation d un entier en base b Représentation d un entier en base b 13 octobre 2012 1 Prérequis Les bases de la programmation en langage sont supposées avoir été travaillées L écriture en base b d un entier est ainsi défini à partir

Plus en détail

REPRÉSENTATION DES NOMBRES EN MACHINE

REPRÉSENTATION DES NOMBRES EN MACHINE Info 2 REPRÉSENTATION DES NOMBRES EN MACHINE Problématique Dans la mémoire d'un ordinateur, les données sont représentées sous forme de séquences de 0 et de 1. Par conséquent, toute information mémorisée

Plus en détail

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1. Explications L'examen comprend 3 parties - un programme à réaliser à domicile - une partie écrite qui comprend un certain nombre de petits paragraphes de code

Plus en détail

Unité 2: Représentation interne des informations. Unité 2: Représentation interne des informations

Unité 2: Représentation interne des informations. Unité 2: Représentation interne des informations Objectifs: À la fin de cette unité, - vous saurez comment les caractères et les nombres entiers positifs et négatifs sont représentés dans la mémoire d'un ordinateur. - vous saurez comment on effectue

Plus en détail

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération Lycée Maximilien Sorre Année 2015-2016 BTS SIO 1 Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération 1 Introduction : que signifie 2014? Dans de nombreuses situations, il est nécessaire de pouvoir exprimer

Plus en détail

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3 8 Systèmes de numération INTRODUCTION SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS Dans un système positionnel, le nombre de symboles est fixe On représente par un symbole chaque chiffre inférieur à la base, incluant

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM)

INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH Ecole Supérieure de Technologie de Fès Filière Génie Industriel et Maintenance Mr KHATORY INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM) TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Les opérations binaires

Les opérations binaires Les opérations binaires Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - De coder les nombres entiers en code complément à 2. - De résoudre les opérations

Plus en détail

Architecture des machines

Architecture des machines Architecture des machines Jean-Baptiste.Yunes@univ-paris-diderot.fr Université Paris Diderot http://www.liafa.univ-paris-diderot.fr/~yunes/ Octobre 2012 Codage, Représentation et Arithmétique Bits, octets,

Plus en détail

Architecture de l ordinateur

Architecture de l ordinateur Architecture de l ordinateur Emmanuel Lazard Université Paris-Dauphine mars 2011 Computers are my forte! BRAZIL (Terry Gilliam, 1985) Ce document a initialement été publié sous forme de livre : Emmanuel

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION FICHE DU MODULE 1 SYSTEMES DE NUMERATION OBJECTIF GENERAL: La compétence visée par ce module est d amener l apprenant à se familiariser avec les systèmes de numération et les codes utilisés par les appareils

Plus en détail

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Les types énumérés On peut aussi définir des types qui ont un nombre fini de valeurs (ex: jours de la semaine, couleurs primaires, etc.)

Plus en détail

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL Opérations dans un système positionnel OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL INTRODUCTION Dans tout système de numération positionnel, les symboles sont utilisés de façon cyclique et la longueur du correspond

Plus en détail

Présentation du binaire

Présentation du binaire Présentation du binaire Vers la fin des années 30, Claude Shannon démontra qu'à l'aide de "contacteurs" (interrupteurs) fermés pour "vrai" et ouverts pour "faux" on pouvait effectuer des opérations logiques

Plus en détail

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération 1 Laurent MURA. SOMMAIRE 1. Les différents systèmes 2. Les différentes conversions 3. Quelques systèmes de codage 4. L arithmétique binaire 2 IUT

Plus en détail

Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases

Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases Représentation binaire i des nombres Représentation des entiers positifs (rappel) Nombres entiers négatifs Nombres réels Représentation

Plus en détail

Nombres de 8 bits Lu en Lu en binaire hexadécimal. Si on admet que le nombre peut représenter des valeurs négatives, on parle de nombres "signés".

Nombres de 8 bits Lu en Lu en binaire hexadécimal. Si on admet que le nombre peut représenter des valeurs négatives, on parle de nombres signés. Nombres signés Nous avons jusqu à présent parlé de nombres entiers naturels. Ils ne peuvent par nature qu être positifs ou nuls. Envisageons maintenant les nombres entiers relatifs ou autrement dit, munis

Plus en détail

Systèmes de Numération & Codage

Systèmes de Numération & Codage Systèmes de Numération & Codage Objectif : L électronicien est amené à manipuler des valeurs exprimées dans différentes bases (notamment avec les systèmes informatiques). Il est essentiel de posséder quelques

Plus en détail

Cours 6 : Principes de la représentation des nombres en

Cours 6 : Principes de la représentation des nombres en Cours 6 : Principes de la représentation des nombres en mémoire 2013/2014 Introduction Représentation des données en mémoire naturels signés Nous décrivons les principes de la représentation des nombres

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA REPRÉSENTATION DES DONNÉES

CHAPITRE 2 LA REPRÉSENTATION DES DONNÉES CHAPITRE 2 LA REPRÉSENTATION DES DONNÉES. LES SYSTEMES DE NUMÉRATION Dans la vie de tous jours, nous avons pris l'habitude de représenter les nombres en utilisant dix symboles différents, à savoir les

Plus en détail

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1.

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1. Cours de Numération A). Introduction : I ). Généralités : Le système binaire (Base 2) a été conçu au 17 ème siècle par le mathématicien LEIBNITZ. Il présente l'avantage de ne comporter que deux symboles

Plus en détail

Nombres fractionnaires en BINAIRE

Nombres fractionnaires en BINAIRE Nomres Fractionnaires inaires Nomres fractionnaires en BINAIRE Nomres fractionnaires en virgule fixe. Généralités Un nomre fractionnaire comporte deux parties :!"Une valeur entière,!"suivie d une valeur

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

tique Contenu de la présentation

tique Contenu de la présentation Unité d enseignement : Systèmes séquentiels s avancés s (SSA) Numération et arithmétique tique Etienne Messerli Institut REDS, HEIG-VD Le 2 février 23 Numération & arithmétique, p Contenu de la présentation

Plus en détail

Représentation d un nombre en machine, erreurs d arrondis

Représentation d un nombre en machine, erreurs d arrondis Chapitre Représentation d un nombre en machine, erreurs d arrondis Ce chapitre est une introduction à la représentation des nombres en machine et aux erreurs d arrondis, basé sur [], [].. Un exemple :

Plus en détail

Codage des informations le système binaire

Codage des informations le système binaire Module ASR - Architecture Codage des informations le système binaire Associer à toute information une représentation par une succession de et de : Exemples d information à coder Entiers naturels : 5, 54,

Plus en détail

L addition et la multiplication en binaire

L addition et la multiplication en binaire Objectifs : Leçon A1-1 : L addition et la multiplication en binaire OS 1 - Exécuter en binaire une opération arithmétique de base. OS 2 - Représenter un nombre entier relatif. OS 3 - Mettre en œuvre un

Plus en détail

Le système binaire. Comment comptons nous en décimal? Le binaire. Présentation

Le système binaire. Comment comptons nous en décimal? Le binaire. Présentation Le système binaire Comment comptons nous en décimal? Depuis la fin du moyen-age, nous comptons en base 10. Certains diront que cette pratique est venue du fait que nous avons 10 doigts. Il en découle principalement

Plus en détail

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE 4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS Leçon 2 - OPÉRATIONS ARITHMÉTIQUES DANS LE SYSTÈME BINAIRE Avec les connaissances que nous venons d'acquérir, nous sommes en mesure maintenant d'écrire la suite

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

COURS D INFORMATIQUE : OBJECTIFS DU PROGRAMME

COURS D INFORMATIQUE : OBJECTIFS DU PROGRAMME COURS D INFORMATIQUE : OBJECTIFS DU PROGRAMME Vous devrez dans votre vie professionnelle : - communiquer avec les informaticiens de votre entreprise ou de votre laboratoire ; - participer aux prises de

Plus en détail

Systèmes de numérations et codages. Présenté par A.Khalid

Systèmes de numérations et codages. Présenté par A.Khalid Systèmes de numérations et codages Présenté par A.Khalid 2 Plan de la présentation 1. Introduction 2. Nombres binaires Conversion Binaire Décimal Conversion Entier Décimal Binaire Arithmétique Binaire

Plus en détail

Analyse et programmation 1

Analyse et programmation 1 Analyse et programmation Aperçu du fonctionnement de l ordinateur Fonctionnement de l ordinateur Codage de l information Bus d échange d information CPU Exécution d un programme par la CPU Gestion des

Plus en détail

TD 3 : Représentation des réels et des caractères

TD 3 : Représentation des réels et des caractères ASR1 bis DUT Informatique 1A IUT A de Lille USTL 2007 2008 Architecture des ordinateurs Exercice 1 TD 3 : Représentation des réels et des caractères Représentation d une partie fractionnaire 1. Coder sur

Plus en détail

1 Représentation des entiers naturels

1 Représentation des entiers naturels 1 Représentation des entiers naturels 1.1 Système de numération à position dans une base Depuis le Moyen Âge, on écrit les nombres entiers naturels dans un système de numération à position en base 10.

Plus en détail

Les nombres en binaire ( )

Les nombres en binaire ( ) Les nombres en binaire Forme générale d un nombre : (système de numération pondérée) ELE1300 Circuits logiques Arithmétique binaire a a a a, a a a n1 n2 1 0 1 2 m b partie entière partie fractionnaire

Plus en détail

Microprocesseurs. et Microcontrôleurs

Microprocesseurs. et Microcontrôleurs Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Microprocesseurs et Microcontrôleurs Représentation de l information en numérique

Plus en détail

IFT-1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT-1215 Introduction aux systèmes informatiques Systèmes de nombres Rappel Dans un système en base X, il faut X symboles différents pour représenter les chiffres de 0 à X-1 Base 2: 0, 1 Base 5: 0, 1, 2, 3, 4 Base 8: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 Base 10: 0,

Plus en détail

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire Processeurs et Architectures Numériques Introduction et logique combinatoire Objectifs du cours Connaitre les fonctions de base de l électronique numérique Comprendre la logique combinatoire et synchrone

Plus en détail

Introduction à l informatique, à Python, et représentation des nombres en machine

Introduction à l informatique, à Python, et représentation des nombres en machine Introduction à l informatique, à Python, et représentation des nombres en machine Table des matières Qu est-ce-que l informatique? Qu est-ce-qu un ordinateur? 2 Principaux composants...............................................

Plus en détail

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position Ecriture formelle Système de numération : les principes de groupement et de position Ce qu est un système de numération Sur le plan de la REPRESENTATION des nombres, on s est vite rendu compte de la difficulté

Plus en détail

Représentation de l'information sur un ordinateur

Représentation de l'information sur un ordinateur Représentation de l'information sur un ordinateur Par K1wy, le 11 novembre 2010 Ce document a pour objectif d'expliquer les bases de la représentation d'informations en informatique. Ce papier traitera

Plus en détail

Introduction à l étude des Corps Finis

Introduction à l étude des Corps Finis Introduction à l étude des Corps Finis Robert Rolland (Résumé) 1 Introduction La structure de corps fini intervient dans divers domaines des mathématiques, en particulier dans la théorie de Galois sur

Plus en détail

Première approche. Définition. Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 :

Première approche. Définition. Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 : Première approche Définition Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 : L informatique est la science du traitement rationnel, notamment par machines automatiques, de l information

Plus en détail

MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C

MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C Haute Ecole d Ingénierie et de Gestion Du Canton du Vaud MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C Programmation en mode simulation 1. DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE...

Plus en détail

Division de Polynômes

Division de Polynômes LGL Cours de Mathématiques 00 Division de Polynômes A INTRODUCTION Motivations: * Résoudre des équations d un degré supérieur à * Représenter des fonctions algébriques en se basant et sur des fonctions

Plus en détail

Introduction à l Informatique

Introduction à l Informatique Introduction à l Informatique. Généralités : Etymologiquement, le mot informatique veut dire «traitement d information». Ceci signifie que l ordinateur n est capable de fonctionner que s il y a apport

Plus en détail

Numération Page 1 sur 5

Numération Page 1 sur 5 Numération Page sur 5 Sommaire : I- Introduction II- III- IV- Différentes bases Base Base Base 6 Correspondance Conversion décimal -> binaire binaire -> décimal hexadécimal -> binaire hexadécimal -> décimal

Plus en détail

Jouons binaire : je devine ce que tu penses!

Jouons binaire : je devine ce que tu penses! Jouons binaire : je devine ce que tu penses! Aziz El Kacimi Université de Valenciennes Cité des Géométries - Gare numérique de Jeumont Atelier mathématique Collège Pablo Neruda - Wattrelos le 21 mai 2012

Plus en détail

Filière ITTI - Auxerre TC1 Modélisation des informations (partie 1)

Filière ITTI - Auxerre TC1 Modélisation des informations (partie 1) Filière ITTI - Auxerre TC1 Modélisation des informations (partie 1) Marie-Noëlle Terrasse Département IEM, Université de Bourgogne 12 novembre 2004 On appelle données simples les informations représentées

Plus en détail

Chap I : Introduction à l Architecture des Ordinateurs

Chap I : Introduction à l Architecture des Ordinateurs Chap I : Introduction à l Architecture des Ordinateurs 1.1 Définitions Informatique = Information + Traitement Automatique Computer Science= Science de l ordinateur Un système informatique est une machine

Plus en détail

Opérations Arithmétiques

Opérations Arithmétiques 1 Addition en Binaire 1.1 Principe Opérations Arithmétiques L addition de deux nombres binaires est réalisée de la même façon que l addition décimale. L addition est l opération qui consiste à effectuer

Plus en détail

Eléments de syntaxe du langage Java

Eléments de syntaxe du langage Java c jan. 2014, v3.0 Java Eléments de syntaxe du langage Java Sébastien Jean Le but de ce document est de présenter es éléments de syntaxe du langage Java : les types primitifs, les opérateurs arithmétiques

Plus en détail

I- Mise en situation. II- Systèmes de numération 1.Système décimal: 2. Système binaire: 3.Système octal : 4.Système hexadécimal : 3éme technique

I- Mise en situation. II- Systèmes de numération 1.Système décimal: 2. Système binaire: 3.Système octal : 4.Système hexadécimal : 3éme technique Objectifs : Exploiter les codes numériques & Convertir une information d un code à un autre. I- Mise en situation Réaliser l activité de découverte page 6 ; Manuel d activités II- Systèmes de numération

Plus en détail

SOMMAIRE DU FASCICULE

SOMMAIRE DU FASCICULE Lycée Couffignal TS CIRA SOMMAIRE DU FASCICULE Principe en base quelconque a Base ou code binaire naturel Base 8 ou code octal Base ou code hexadécimal Conversions de codes Autres codes Code BCD Code binaire

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application Université de Provence Licence Math-Info Première Année V. Phan Luong Algorithmique et Programmation en Python Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application 1 Ordinateur Un

Plus en détail

Représentation des nombres. Damien Rohmer

Représentation des nombres. Damien Rohmer Représentation des nombres 2013 Damien Rohmer 000 Binaire / Octet Les nombres sont représentés en binaires: ex. pour des entiers 2 10 6 110 156 10011100 86751 10101001011011111 Un octet est un groupe de

Plus en détail

Précision d un résultat et calculs d incertitudes

Précision d un résultat et calculs d incertitudes Précision d un résultat et calculs d incertitudes PSI* 2012-2013 Lycée Chaptal 3 Table des matières Table des matières 1. Présentation d un résultat numérique................................ 4 1.1 Notations.........................................................

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot SOMMES ET PRODUITS 1 Techniques de calcul 1.1 Le symbole Notation 1.1 Soient m et n deux entiers naturels. Alors { a m + a m+1 + + a + a n si m n, a = 0 sinon. On peut aussi noter m n =m a ou encore m,n

Plus en détail

Calcul Formel et Numérique

Calcul Formel et Numérique Cours de calcul numérique p. 1/67 Calcul Formel et Numérique INFO-F-205 Gianluca Bontempi Département d Informatique Boulevard de Triomphe - CP 212 http://www.ulb.ac.be/di Cours de calcul numérique p.

Plus en détail