avec des nombres entiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "avec des nombres entiers"

Transcription

1 Calculer avec des nombres entiers Effectuez les calculs suivants Calculez. 9 9 Calculez le quotient et le rest. : : : : 0 :. : : 9 : : 9 0 : Calculez : : 0 : 9 : :. : : 0 : 99 : 9 : 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

2 Calculer avec des nombres entiers Addition, soustraction et multiplication La suite,,,,,,,, 9, 0,,... est la suite des nombres entiers positifs, celle avec laquelle chaque enfant apprend à compter. On apprend à additionner, soustraire et multiplier ces nombres sans calculatrice à l école primair Voici des exemples Division avec reste Une division sans calculatrice s effectue selon le schéma présenté ci-contre pour :, ce qui signifie divisé par. Le quotient 9 se trouve sous le diviseur et le reste en bas du schém On voit que = 9 + ou, de façon équivalente, = 9 +. En écrivant le membre de droite plus brièvement 9, on obtient = quotient reste 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

3 I Nombres Décomposez les nombres suivants en facteurs premiers votre date de naissance votre code postal votre code pin Déterminez tous les facteurs des nombres suivants. Faites-le soigneusement, étape par étape, pour ne pas en oublier. Un conseil : décomposez d abord ces nombres en facteurs premiers Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

4 Calculer avec des nombres entiers Diviseurs et nombres premiers Il arrive parfois qu une division s arrête, autrement dit, que le reste soit nul. Par exemple, : =, ce qui revient à =. Les nombres et s appellent diviseurs de et l expression = s appelle décomposition en facteurs de. Ici, les termes «diviseurs» et «facteurs» sont synonymes. Un de ces deux facteurs peut à son tour être décomposé, à savoir =. La décomposition de ne peut pas être poursuivie car, et sont tous les trois des nombres premiers. Cela signifie que ces nombres ne peuvent pas être décomposés en facteurs plus petits. Finalement la décomposition en facteurs premiers de est : =. Comme = est aussi une décomposition de, les nombres et sont aussi des diviseurs de. Tout nombre entier admet et lui-même comme diviseur. Les diviseurs intéressants, les vrais diviseurs, sont en fait les diviseurs supérieurs à et inférieurs au nombre lui-mêm Les nombres premiers sont les nombres supérieurs à et qui n ont pas de vrais diviseurs. Voici le début de la suite des nombres premiers :,,,,,,, 9,, 9,,,,,,, 9,,,,, 9,... Tout nombre entier supérieur à peut être décomposé en facteurs premiers. Ci-contre, vous trouvez des exemples de cette décomposition en facteurs premiers : on cherche systématiquement des facteurs premiers, à commencer par les plus petits Chaque fois qu on en trouve un, on effectue la division et on reprend la recherche sur le quotient. La procédure se termine lorsqu on obtient. Les facteurs premiers se trouvent dans la colonne de droit De ces trois diagrammes, on peut déduire les décompositions en facteurs premiers que voici : 0 = = = = 00 =. Il est pratique de regrouper les facteurs premiers qui apparaissent plusieurs fois sous forme de puissances : = et =. Voici quelques exemples supplémentaires (utilisez des diagrammes comme ci-dessus) : 0 = = = = = =. 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS! 9

5 I Nombres Déterminez le plus grand commun diviseur (PGCD).. et 0 et et et et. et et 90 et 9 et et.9 0 et et et 90 et 0 0 et.0 et et et et 0 0 et 0 Déterminez le plus petit commun multiple (PPCM).. et 0 et et et 0 et. et 9 et 0 et 0 9 et 0 et. 0 et et 0 et 90 et et Déterminez le PGCD et le PPCM.. 9, et 0, 0 et 0, et, et, et. 0 et 0 et et 0 et 9 0 et., et 9, 0 et 9, et 0, et 9, et 0 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

6 Calculer avec des nombres entiers PGCD et PPCM Deux nombres peuvent avoir des facteurs en commun. Le plus grand commun diviseur (PGCD) est, comme son nom l indique, leur plus grand facteur commun. Le PGCD se déduit directement des décompositions en facteurs premiers des deux nombres. Nous avons effectué, à la page 9, les décompositions en facteurs premiers des nombres : De là, nous obtenons 0 = = 00 =. PGCD(0, ) = PGCD(, ) = = PGCD(0, 00) = PGCD(, ) = PGCD(, 00) = PGCD(, ) = = 9. Le plus petit commun multiple (PPCM) de deux nombres est le plus petit nombre qui est à la fois multiple de l un et de l autre nombr En d autres mots, c est le plus petit nombre qui est divisible par chacun des deux nombres. Le PPCM aussi s obtient aisément à partir de la décomposition en facteurs premiers. Ainsi, PPCM(0, ) = PPCM(, ) = = 0. Il est utile d observer que le produit du PGCD et du PPCM de deux nombres est égal au produit des deux nombres. Ainsi, PGCD(0, ) PPCM(0, ) = 0 = 000 = 0. Le PGCD et le PPCM de plus de deux nombres s obtiennent tout aussi facilement à partir de leurs décompositions en facteurs premiers. Par exemple, PGCD(0,, 00) =, PPCM(0,, 00) = = 00. Une bonne idée Il existe une méthode pour déterminer le PGCD et le PPCM de deux nombres qui ne requiert pas leurs décompositions en facteurs premiers et qui souvent s avère plus rapid L idée de base est que le PGCD de deux nombres est aussi forcément un diviseur de leur différenc Voyez-vous pourquoi il en est ainsi? Le PGCD(, ) doit aussi être un facteur de = 0. Or 0 n a que deux facteurs premiers, et. Il est clair que n est pas un facteur des deux nombres, par conséquent seul l est ; d où PGCD(, ) =. Qui est futé peut ainsi s épargner beaucoup de pein 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

7 Calculer avec des fractions. Simplifiez Réduisez au même dénominateur. et 9 0 et et 9 et 0 et. Simplifiez Réduisez au même dénominateur., et, et, et 9 0, et, et. Réduisez au même dénominateur. et et 9 et et et. Réduisez au même dénominateur., et, 0 et, et 0, et, 9 et Déterminez laquelle des deux fractions est la plus grande après les avoir réduites au même dénominateur.. et 9 et 9 et 0 et 9 0 et. et et 9 et et 90 9 et Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

8 Calculer avec des fractions Nombres rationnels La suite...,,,, 0,,,,... est la suite de tous les nombres entiers. La droite graduée ci-dessous en donne une représentation géométriqu 0 Les nombres rationnels, c est-à-dire les nombres qui peuvent être écrits sous la forme d une fraction, sont aussi associés à une graduation sur la droit Vous trouverez ci-dessous la représentation de quelques nombres rationnels. 0 9 Une fraction se compose de deux nombres entiers, le numérateur et le dénominateur, séparés par une barre horizontale ou obliqu Par exemple, est le numérateur et est le dénominateur de la fraction. Le dénominateur d une fraction ne peut jamais être nul. S il est vrai qu un nombre est rationnel dès qu il peut s écrire sous la forme d une fraction, cette écriture n est cependant pas univoque : chaque fois qu on multiplie le numérateur et le dénominateur d une fraction par un même nombre entier (non nul) ou qu on les divise par un facteur commun, la valeur de la fraction ne change pas. Ainsi, = = = 0. Des fractions comme et sont plus souvent écrites, respectivement. Les nombres entiers peuvent aussi être écrits sous forme de fraction, par exemple =, = et 0 = 0. Les nombres entiers appartiennent donc à l ensemble des nombres rationnels. Diviser les numérateur et dénominateur par un même facteur (supérieur à ) s appelle simplifier. La fraction se simplifie en en divisant numérateur et dénominateur par. Une fraction est irréductible lorsque le plus grand diviseur commun (PGCD) du numérateur et du dénominateur est. La fraction est irréductible tandis que ne l est pas. Toute fraction peut être rendue irréductible en divisant son numérateur et son dénominateur par leur PGCD. Il est toujours possible de faire en sorte que deux fractions aient le même dénominateur. Par exemple : et n ont pas le même dénominateur. Mais en leur imposant = comme dénominateur, elles s écrivent respectivement = et =. Cependant, en leur choisissant comme dénominateur commun le plus petit commun multiple des dénominateurs de départ PPCM(, ) = 0, on obtient une expression plus simple, à savoir 0. 0 et 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

9 I Nombres Calculez Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

10 Calculer avec des fractions Additionner et soustraire des fractions Additionner deux fractions qui ont le même dénominateur est simple : il suffit d additionner les numérateurs. Il en est de même pour soustraire deux fractions de même dénominateur. Par exemple : + = et = =. Au cas où les dénominateurs sont différents, il faut d abord réduire les fractions au même dénominateur. Le plus économique est de choisir comme dénominateur commun le PPCM des dénominateurs. Voici quelques exemples : + + = + 0 = = = = 9 0 = 9. Il en va de même lorsqu il s agit d additionner ou de soustraire plus de deux fractions. Il faut d abord les réduire au même dénominateur en prenant comme dénominateur commun le PPCM des différents dénominateurs. Par exemple : + 0 = = 0 =. Vous voyez ici qu il est encore parfois possible de simplifier le résultat. Fractions et nombres rationnels Une fraction est une manière d écrire un nombre rationnel. En multipliant par un même facteur le numérateur et le dénominateur d une fraction, on change la fraction, mais pas le nombre rationnel qu elle représent On pourrait encore dire que la valeur de la fraction ne change pas lorsque le numérateur et le dénominateur sont multipliés par un même facteur. Les fractions, 0 et 0 ont toutes la même valeur, et sur la droite graduée elles occupent la même place, à mi-chemin entre et. On manque d ailleurs souvent de précision : on dit «fraction» alors qu on devrait dire plus précisément «valeur de la fraction». Il en est de même quand on écrit = ou quand on dit que est égal à. 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

11 I Nombres Calculez : : : : 0 9 :. : 9 0 : 0 : : 9 : Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

12 Calculer avec des fractions Multiplication et division des fractions Le produit de deux fractions est la fraction qui a pour numérateur le produit des numérateurs et comme dénominateur le produit des dénominateurs. Voici deux exemples : = = 0 9 et = ( ) = 0. Pour diviser une fraction par une autre, on multiplie la première par l inverse de la second La fraction inverse s obtient en échangeant le numérateur et le dénominateur. Par exemple : : = = et : = =. La division d une fraction par une autre est parfois notée autrement, à savoir par une barre horizontal Exemple : au lieu de :. C est une fraction dont le numérateur et le dénominateur sont eux-mêmes des fractions. Autres notations pour les fractions On emploie parfois une barre oblique de séparation entre le numérateur et le dénominateur au lieu d une barre horizontale : / au lieu de. Ce sont souvent des raisons typographiques qui imposent la barre obliqu Parfois, les deux notations sont utilisées simultanément, aussi pour des raisons typographiques. Par exemple / / ou /. Il arrive que, dans certaines situations, il y ait avantage à employer une notation mixte, c est-à-dire que la partie entière soit écrite à part comme dans au lieu de. Cette dernière notation n est vraiment pas pratique pour la multiplication ou la division des fractions. Aussi, nous ne l emploierons jamais dans cet ouvrag 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

13 Puissances et racines Écrivez les expressions suivantes sous la forme d un nombre entier ou d une fraction irréductibl ( ) ( ) ( ) ( ).0 ( ) ( )0 ( ) ( ). ( ) ( ) ( ) ( ) ( ). ( ) ( ) ( ). ( ) ( ) ( 9 ) ( ). ( ) ( )0 ( ) ( ).. ( ) 0 0 ( ) ( ).9 ( ) ( ) ( ) ( ). ( 9 ) ( ) ( ) ( ) 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

14 Puissances et racines Puissances entières Quel que soit a, nombre positif non nul, et quel que soit l entier positif k, on a a k = a 0 = a k = a k. k fois { }} { a a a Ainsi, a n est défini pour tout n entier. Le nombre a s appelle la base et n l exposant. Exemples : = = 0 ( ) 0 = ( ) = = 0 = 0 = 000. Voici les règles de calcul des exposants : a n a m = a n+m a n : a m = a n m (a n ) m = a n m (a b) n = a n b n ( a b ) n = an b n La base 0 est à considérer séparément. Nous avons choisi ci-dessus a différent de 0 pour éviter, dans le cas d un exposant entier négatif, d avoir affaire à une fraction dont le dénominateur est nul. Par définition, une puissance entière positive de 0, 0 n, vaut 0. Mais le cas où n = 0 conduit à 0 0 considéré comme une indétermination.. Pour simplifier l écriture de certaines formules de mathématiques, il peut être nécessaire de donner un sens à a 0, même lorsque a est nul, et on lui attribue la valeur. 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS! 9

15 I Nombres Écrivez les expressions suivantes sous la forme a b où a est un nombre entier et b une racine qui ne peut plus être simplifié Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

16 Puissances et racines Racines carrées de nombres entiers La racine carrée d un nombre a 0 est le nombre w tel que w 0 et w = On le note : w = Par exemple : = car =. Si on remarque que ( ) =, on pourrait aussi vouloir appeler «racine carrée de». Mais d après la définition, l écriture a comprend exclusivement le nombre non négatif dont le carré est égal à a, donc = +. Le nombre 0 n est pas un entier car = < 0 et = > 0, d où < 0 <. Serait-il possible d écrire 0 comme une fraction? La réponse est non : la racine carrée d un nombre entier positif qui n est pas le carré d un nombre entier est toujours un nombre irrationnel, ce qui signifie qu il n est pas possible de l écrire sous la forme d une fraction. Il est cependant possible de simplifier 0, car 0 = et de là 0 = =. Cette dernière expression s écrit plus brièvement. La racine carrée a d un nombre entier positif a ne peut plus être simplifiée lorsqu aucun facteur de a n est le carré d un entier supérieur à. Ainsi, les racines carrées =, = et 9 = ne peuvent plus être simplifiées, alors que peut encore l être, car = 9 = =. Toute racine carrée d un nombre entier positif peut être écrite soit comme un nombre entier, soit comme le produit d un nombre entier par une racine carrée qui ne peut plus être simplifié Cette écriture s obtient en faisant sortir du radical tous les carrés. Par exemple : 00 = 0 = 0. Pourquoi 0 est irrationnel Pour montrer que 0 est irrationnel, on se sert d une démonstration par l absurde : supposons que 0 soit rationnel. Dans ce cas, ce nombre pourrait être écrit sous la forme d une fraction p/q où p et q sont des entiers positifs dont le PGCD vaudrait. De 0 = p/q il suit 0 q = p ou q = p. Comme le membre de gauche est divisible par, le membre de droite doit l être aussi. Parmi les facteurs premiers de p, il faut que y figure au moins une fois, et parmi les facteurs premiers de p, il faut que y figure au moins deux fois. Or PGCD(p, q) =. Il n y a donc pas parmi les facteurs premiers de q. La décomposition en facteurs premiers de 0 q présente exactement un seul, alors que celle de p en comporte, selon notre raisonnement, au moins deux. Voilà qui est en contradiction avec 0 q = p. Notre supposition 0 est rationnel nous a donc conduit à une contradiction. Conclusion : le nombre 0 est irrationnel. La même démonstration s applique à la racine carrée de n importe quel nombre entier positif qui n est pas un carré. 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

17 I Nombres Écrivez les expressions suivantes sous la forme a b, où a est un nombre entier ou une fraction non réductible et b une racine carrée qui ne peut plus être simplifié. ( ). ( ). ( ) ( ) ( ) ( ) ( ( ) ) ( ) ( ) Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

18 Puissances et racines Racines carrées des quotients La racine carrée d une fraction dont les numérateur et dénominateur sont positifs est égale au quotient des racines carrées respectivement du numérateur et du dénominateur. Ainsi, 9 = = ( ) 9. On vérifie que = 9. La racine carrée d une fraction positive peut toujours être écrite sous la forme d une fraction non réductible ou comme le produit d une fraction non réductible et d une racine carrée qui ne peut plus être simplifié Voici deux exemples : = = et = =. Pour arriver à cette écriture, il faut d abord multiplier numérateur et dénominateur de la fraction par un facteur qui fait du dénominateur le carré d un nombre entier. Parfois, la racine carrée du numérateur peut encore être simplifiée en un produit d un nombre entier par une racine qui ne peut plus être simplifié La racine carrée de la fraction initiale est désormais sous la forme recherché De cette manière, on peut toujours éliminer la racine carrée d un dénominateur. Par exemple : = = =. 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

19 I Nombres Écrivez toutes les expressions suivantes sous forme simplifié Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

20 Puissances et racines Racines d indice plus élevé Les racines de la section précédente étaient des racines carrées ou «racines d indice deux», mais on définit de la même manière des racines d indice plus élevé. Ainsi, la racine d indice trois, dite aussi racine cubique, d un nombre a est le nombre w tel que w = On le note : Exemples : = car = et = car ( ) =. Notons que, contrairement à la racine carrée, on peut calculer la racine cubique des nombres négatifs ; cette racine est unique : il n y a qu un nombre qui, élevé à la puissance trois, est égal à, c est ; et il n y a qu un nombre qui, élevé à la puissance trois, est égal à, c est. Plus généralement, la racine n ième de a, notée n a, est le nombre w tel que w n = Lorsque n est pair, a doit être positif. Mais comme w n = ( w) n, il y a deux racines possibles. Par convention cependant, on retient toujours la racine non négative w telle que w n = Il y a beaucoup de ressemblances entre les racines n ièmes et les racines carrées. La racine n ième d un nombre entier est un nombre irrationnel sauf si a est la n ième puissance d un nombre entier. La racine n ième d un nombre entier positif a ne peut plus être simplifiée si aucun des facteurs de a n est une puissance n ième à part. La racine n ième d une fraction peut s écrire comme une fraction ou comme le produit d une fraction et d une racine n ième qui ne peut plus être simplifié Voici quelques exemples de racines cubiques : peut être simplifiée, car = =, mais pas les racines, et 0. Pour arriver à la forme simplifiée d une racine cubique de fraction, il faut multiplier les numérateur et dénominateur de la fraction par un facteur tel que le dénominateur soit un cub Par exemple : = = = 0. 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

21 I Nombres. Écrivez avec une racin. Écrivez avec une racin. Écrivez avec un exposant. 9. Écrivez avec un exposant.. Écrivez une puissance de.. Écrivez une puissance de. Mettez les expressions suivantes sous forme simplifié : 9 : : 9 : : 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

22 Puissances et racines Exposants fractionnaires Dans cette section, nous faisons l hypothèse que la base est positiv Par définition, a m n n = a m où m n est une fraction (n > ). En particulier, si m =, a n = n a, d où a = a, a = a, a = a, et De même, si m =, a = a = a =, a = a = a a =, a et Voici d autres exemples : = =, = et = =. Le dernier exemple peut aussi être traité à partir de = = +. Règles de calcul avec des exposants : = + = = = a r a s = a r+s a r : a s = a r s (a r ) s = a r s (a b) r = a r b r ( a ) r = ar b Ces règles de calcul sont valables pour tous les nombres rationnels r et s et tous les nombres positifs a et b r 0 Pearson France Tout ce que vous avez appris et oublié en MATHS!

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE. Les ensembles numériques. Propriétés des nombres réels. Ordre des opérations. Nombres premiers. Opérations sur les fractions 7. Puissances entières 0.7 Notation scientifique.8

Plus en détail

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3 8 Systèmes de numération INTRODUCTION SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS Dans un système positionnel, le nombre de symboles est fixe On représente par un symbole chaque chiffre inférieur à la base, incluant

Plus en détail

CH VI) Fractions. - Le cercle ci dessous est partagé en 4, hachurer 1 des 4 parties. - Le cercle suivant est partagé en 8, hachurer 2 des 8 parties.

CH VI) Fractions. - Le cercle ci dessous est partagé en 4, hachurer 1 des 4 parties. - Le cercle suivant est partagé en 8, hachurer 2 des 8 parties. CH VI) Fractions I) Représentation dune fraction : Le cercle ci dessous est partagé en, hachurer 1 des parties. On écrit 1 du cercle est hachuré. Le cercle suivant est partagé en, hachurer des parties.

Plus en détail

2 30 402 457 1 est le plus grand nombre premier connu en 2005. Son ordre de grandeur est de :

2 30 402 457 1 est le plus grand nombre premier connu en 2005. Son ordre de grandeur est de : ARITHMETIQUE Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Introduction aux différents ensembles de nombres L'ensemble de tous les nombres se nomme l'ensemble des réels. On le note IR (de real en allemand) On

Plus en détail

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels.

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels. Licence de Sciences et Technologies EM21 - Analyse Fiche de cours 1 - Nombres réels. On connaît les ensembles suivants, tous munis d une addition, d une multiplication, et d une relation d ordre compatibles

Plus en détail

Compter à Babylone. L écriture des nombres

Compter à Babylone. L écriture des nombres Compter à Babylone d après l article de Christine Proust «Le calcul sexagésimal en Mésopotamie : enseignement dans les écoles de scribes» disponible sur http://www.dma.ens.fr/culturemath/ Les mathématiciens

Plus en détail

BASES DU RAISONNEMENT

BASES DU RAISONNEMENT BASES DU RAISONNEMENT P. Pansu 10 septembre 2006 Rappel du programme officiel Logique, différents types de raisonnement. Ensembles, éléments. Fonctions et applications. Produit, puissances. Union, intersection,

Plus en détail

Extrait de cours maths 3e. Multiples et diviseurs

Extrait de cours maths 3e. Multiples et diviseurs Extrait de cours maths 3e I) Multiples et diviseurs Multiples et diviseurs Un multiple d'un nombre est un produit dont un des facteurs est ce nombre. Un diviseur du produit est un facteur de ce produit.

Plus en détail

Corrigé de l examen partiel du 19 novembre 2011

Corrigé de l examen partiel du 19 novembre 2011 Université Paris Diderot Langage Mathématique (LM1) Département Sciences Exactes 2011-2012 Corrigé de l examen partiel du 19 novembre 2011 Durée : 3 heures Exercice 1 Dans les expressions suivantes, les

Plus en détail

Systèmes de Numération & Codage

Systèmes de Numération & Codage Systèmes de Numération & Codage Objectif : L électronicien est amené à manipuler des valeurs exprimées dans différentes bases (notamment avec les systèmes informatiques). Il est essentiel de posséder quelques

Plus en détail

Division de Polynômes

Division de Polynômes LGL Cours de Mathématiques 00 Division de Polynômes A INTRODUCTION Motivations: * Résoudre des équations d un degré supérieur à * Représenter des fonctions algébriques en se basant et sur des fonctions

Plus en détail

III- Raisonnement par récurrence

III- Raisonnement par récurrence III- Raisonnement par récurrence Les raisonnements en mathématiques se font en général par une suite de déductions, du style : si alors, ou mieux encore si c est possible, par une suite d équivalences,

Plus en détail

Contrôle de mathématiques

Contrôle de mathématiques Contrôle de mathématiques Correction du Lundi 18 octobre 2010 Exercice 1 Diviseurs (5 points) 1) Trouver dans N tous les diviseurs de 810. D 810 = {1; 2; 3; 5; 6; 9; 10; 15; 18; 27; 30; 45; 54; 81; 90;

Plus en détail

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48 1 CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES 9E S, L, M, GnivA NA DÉPARTEMENT DE L INSTRUCTION PUBLIQUE GENÈVE 1995 11.038.48 TABLE DES MATIÈRES 3 Table des matières 1 Les ensembles

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

Vidéo partie 1. Logique Vidéo partie 2. Raisonnements Exercices Logique, ensembles, raisonnements

Vidéo partie 1. Logique Vidéo partie 2. Raisonnements Exercices Logique, ensembles, raisonnements Exo7 Logique et raisonnements Vidéo partie 1. Logique Vidéo partie 2. Raisonnements Exercices Logique, ensembles, raisonnements Quelques motivations Il est important d avoir un langage rigoureux. La langue

Plus en détail

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R.

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R. I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R Activité 1 Compléter : 3 1 1) + =... 2 4 3 On dit que est la. de 2 et 1 4 (3 2 et 1 sont les de cette ) 4 3 2 3 2) =... ; On dit que est la de

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi :

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi : Numération Numération. 1 Les systèmes de numération 1.1 Le système décimal. 1.1.1 Les chiffres. Le système décimal est le système d écriture des nombres que nous utilisons habituellement dans la vie courante.

Plus en détail

Polynômes. Motivation. 1. Définitions. Exo7. 1.1. Définitions

Polynômes. Motivation. 1. Définitions. Exo7. 1.1. Définitions Exo7 Polynômes Vidéo partie 1. Définitions Vidéo partie 2. Arithmétique des polynômes Vidéo partie 3. Racine d'un polynôme, factorisation Vidéo partie 4. Fractions rationnelles Exercices Polynômes Exercices

Plus en détail

Numération C.M.1. Ecole primaire de Provenchères sur Fave

Numération C.M.1. Ecole primaire de Provenchères sur Fave Numération C.M.1 Ecole primaire de Provenchères sur Fave Sommaire Les nombres entiers Chiffres et nombres p. 03 Le système de numération des nombres entiers p. 04 La lecture des nombres entiers p. 05 L

Plus en détail

Arithmétique. Préambule. 1. Division euclidienne et pgcd. Exo7. 1.1. Divisibilité et division euclidienne

Arithmétique. Préambule. 1. Division euclidienne et pgcd. Exo7. 1.1. Divisibilité et division euclidienne Exo7 Arithmétique Vidéo partie 1. Division euclidienne et pgcd Vidéo partie 2. Théorème de Bézout Vidéo partie 3. Nombres premiers Vidéo partie 4. Congruences Exercices Arithmétique dans Z Préambule Une

Plus en détail

Tous droits de traduction, de reproduction et d adaptation réservés pour tous pays.

Tous droits de traduction, de reproduction et d adaptation réservés pour tous pays. Maquette de couverture : Graphir Maquette intérieure : Frédéric Jély Mise en page : CMB Graphic Dessins techniques : Gilles Poing Hachette Livre 008, 43, quai de Grenelle, 790 Paris Cedex ISBN : 978--0-8-

Plus en détail

Glossaire des nombres

Glossaire des nombres Glossaire des nombres Numérisation et sens du nombre (4-6) Imprimeur de la Reine pour l'ontario, 008 Nombre : Objet mathématique qui représente une valeur numérique. Le chiffre est le symbole utilisé pour

Plus en détail

Le raisonnement par récurrence

Le raisonnement par récurrence Le raisonnement par récurrence Nous notons N l ensemble des entiers naturels : N = {0,,, } Nous dirons naturel au lieu de entier naturel Le principe du raisonnement par récurrence Soit A une partie de

Plus en détail

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL Opérations dans un système positionnel OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL INTRODUCTION Dans tout système de numération positionnel, les symboles sont utilisés de façon cyclique et la longueur du correspond

Plus en détail

Puissances de 10 Exercices corrigés

Puissances de 10 Exercices corrigés Puissances de 10 Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : produit de deux puissances de : Exercice 2 : inverse d une puissance de : et Exercice 3 : quotient de deux puissances de

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

2. Fractions et pourcentages

2. Fractions et pourcentages FRACTIONS ET POURCENTAGES. Fractions et pourcentages.. Définitions Certaines divisions tombent justes. C'est par exemple le cas de la division 4 8 qui donne.. D'autres ne s'arrêtent jamais. C'est ce qui

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

Fibonacci et les paquerettes

Fibonacci et les paquerettes Fibonacci et les paquerettes JOLY Romain & RIVOAL Tanguy Introduction Quand on entend dire que l on peut trouver le nombre d or et la suite de Fibonacci dans les fleurs et les pommes de pin, on est au

Plus en détail

Introduction à l étude des Corps Finis

Introduction à l étude des Corps Finis Introduction à l étude des Corps Finis Robert Rolland (Résumé) 1 Introduction La structure de corps fini intervient dans divers domaines des mathématiques, en particulier dans la théorie de Galois sur

Plus en détail

ARITHMETIQUE EXERCICES CORRIGES

ARITHMETIQUE EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. ARITHMETIQUE EXERCICES CORRIGES 5 1) Donner l écriture de a) A = 1 b) A = 1001 c) A = 1 ) Ecrire la suite des 10 premiers nombres entiers en base deux. En base quatre ) En base douze, on

Plus en détail

Développement décimal d un réel

Développement décimal d un réel 4 Développement décimal d un réel On rappelle que le corps R des nombres réels est archimédien, ce qui permet d y définir la fonction partie entière. En utilisant cette partie entière on verra dans ce

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux.

Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux. - Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux. Vous allez pouvoir apprendre ou réviser toutes les notions de calcul abordées

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10.

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. A1 Trouvez l entier positif n qui satisfait l équation suivante: Solution 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. En additionnant les termes du côté gauche de l équation en les mettant sur le même dénominateur

Plus en détail

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres IPT : Cours 2 La représentation informatique des nombres (3 ou 4 heures) MPSI-Schwarz : Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 28 septembre 2015 1 Codage en base 2 Définition 1 : Tout nombre décimal

Plus en détail

OPÉRATIONS SUR LES FRACTIONS

OPÉRATIONS SUR LES FRACTIONS OPÉRATIONS SUR LES FRACTIONS Sommaire 1. Composantes d'une fraction... 1. Fractions équivalentes... 1. Simplification d'une fraction... 4. Règle d'addition et soustraction de fractions... 5. Règle de multiplication

Plus en détail

Terminale S Spécialité Cours : DIVISIBILITE ET CONGRUENCES DANS.

Terminale S Spécialité Cours : DIVISIBILITE ET CONGRUENCES DANS. A la fin de ce chapitre vous devez être capable de : connaître différents procédés pour établir une divisibilité : utilisation de la définition, utilisation d identités remarquables, disjonction des cas,

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

Leçon 1: les entiers

Leçon 1: les entiers Leçon 1: les entiers L ensemble N des entiers naturels Compter, dresser des listes, classer et comparer des objets interviennent dans de multiples activités humaines. Les nombres entiers naturels sont

Plus en détail

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010 N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES 1 Les énoncés La plupart des phrases que l on rencontre dans un livre

Plus en détail

L essentiel du cours

L essentiel du cours Terminale S et concours L essentiel du cours mathématiques Arithmétique - matrices Jean-Marc FITOUSSI Progress Editions Table des matières Arithmétique 01 LA DIVISIBILITÉ page 6 02 LA DIVISION EUCLIDIENNE

Plus en détail

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération Lycée Maximilien Sorre Année 2015-2016 BTS SIO 1 Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération 1 Introduction : que signifie 2014? Dans de nombreuses situations, il est nécessaire de pouvoir exprimer

Plus en détail

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position Ecriture formelle Système de numération : les principes de groupement et de position Ce qu est un système de numération Sur le plan de la REPRESENTATION des nombres, on s est vite rendu compte de la difficulté

Plus en détail

Le corps R des nombres réels

Le corps R des nombres réels Le corps R des nombres réels. Construction de R à l aide des suites de Cauchy de nombres rationnels On explique brièvement dans ce paragraphe comment construire le corps R des nombres réels à partir du

Plus en détail

Feuille TD n 1 Exercices d algorithmique éléments de correction

Feuille TD n 1 Exercices d algorithmique éléments de correction Master Sciences, Technologies, Santé Mention Mathématiques, spécialité Enseignement des mathématiques Algorithmique et graphes, thèmes du second degré Feuille TD n 1 Exercices d algorithmique éléments

Plus en détail

3. Les Nombres Rationnels

3. Les Nombres Rationnels - - Les Nombres Rationnels. Les Nombres Rationnels. Les fractions Définition : Une fraction est une expression de la forme avec a et b des nombres entiers. a b Une fraction est aussi appelée nombre rationnel.

Plus en détail

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Rappel : Distributivité simple Soient les nombres, et. On a : Factoriser, c est transformer une somme ou une différence de termes en

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

CHAPITRE 2 CALCULS ALGEBRIQUES

CHAPITRE 2 CALCULS ALGEBRIQUES Classe de Troisième CHAPITRE CALCULS ALGEBRIQUES UTILISER DES LETTRES... 34 EXPRESSIONS EQUIVALENTES... 36 VOCABULAIRE DU CALCUL LITTERAL... 37 REDUCTIONS D'ECRITURES... 39 DEVELOPPER UN PRODUIT... 40

Plus en détail

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 page 1 / 10 abscisse addition additionner ajouter appliquer

Plus en détail

CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS. 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS

CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS. 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS On peut effectuer les quatre opérations de base sur des fonctions, c est-à-dire les additionner, les soustraire,

Plus en détail

Définition : On obtient les nombres entiers en ajoutant ou retranchant des unités à zéro.

Définition : On obtient les nombres entiers en ajoutant ou retranchant des unités à zéro. Chapitre : Les nombres rationnels Programme officiel BO du 8/08/08 Connaissances : Diviseurs communs à deux entiers, PGCD. Fractions irréductibles. Opérations sur les nombres relatifs en écriture fractionnaire.

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Problèmes à propos des nombres entiers naturels

Problèmes à propos des nombres entiers naturels Problèmes à propos des nombres entiers naturels 1. On dispose d une grande feuille de papier, on la découpe en 4 morceaux, puis on déchire certains morceaux (au choix) en 4 et ainsi de suite. Peut-on obtenir

Plus en détail

JEUX AVEC LES CHIFFRES DES DÉVELOPPEMENTS DÉCIMAUX DE QUELQUES RATIONNELS

JEUX AVEC LES CHIFFRES DES DÉVELOPPEMENTS DÉCIMAUX DE QUELQUES RATIONNELS JEUX AVEC LES CHIFFRES DES DÉVELOPPEMENTS DÉCIMAUX DE QUELQUES RATIONNELS Jean Luc Bovet, Auvernier Notre merveilleuse manière d écrire les nombres, due, dit-on, aux Indiens via les Arabes, présente en

Plus en détail

1 Priorités sur les opérations

1 Priorités sur les opérations OBJECTIFS du chapitre Numéro Arithmétique Pour toi N1 Mener des calculs avec des expressions numériques N2 Mener des calculs avec des fractions N3 Utiliser les puissances de 10 et déterminer l écriture

Plus en détail

Chapitre 1 : CALCUL NUMERIQUE

Chapitre 1 : CALCUL NUMERIQUE Introduction. Ce chapitre a pour but de faire une révision complète et rapide sur l ensemble des connaissances calculatoire de l élève, supposées déjà acquises. Il est fondamental de maîtriser chaque règle

Plus en détail

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions Cours de Mathématiques Seconde Frédéric Demoulin 1 Dernière révision : 16 avril 007 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 1 frederic.demoulin (chez) voila.fr gilles.costantini

Plus en détail

OLYMPIADES FRANÇAISES DE MATHÉMATIQUES

OLYMPIADES FRANÇAISES DE MATHÉMATIQUES OLYMPIADES FRANÇAISES DE MATHÉMATIQUES OLYMPIADES OFM FRANÇAISES MATHÉMATIQUES ENVOI NO. 3 CORRIGÉ 1 Exercices du groupe B Exercice 1. Soit n 1 un entier tel que le quotient de 2 n par n est une puissance

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

Chapitre 3 - Écritures fractionnaires

Chapitre 3 - Écritures fractionnaires Chapitre 3 - Écritures fractionnaires I. Rappels 1. Égalité de quotients. Propriété : Le quotient de deux nombres reste inchangé si on multiplie (ou si on divise) ces deux nombres par un même nombre non

Plus en détail

LYCEE MICHEL-RODANGE LUXEMBOURG PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES POUR LE CYCLE INFERIEUR

LYCEE MICHEL-RODANGE LUXEMBOURG PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES POUR LE CYCLE INFERIEUR LYCEE MICHEL-RODANGE LUXEMBOURG PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES POUR LE CYCLE INFERIEUR Introduction. page 2 Classe de septième.. page 3 Classe de sixième page 7-1 - INTRODUCTION D une manière générale on

Plus en détail

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : Accès à l'université chez DUNOD Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD Les supports de cours ne sont pas complets, ils ne contiennent ni les démonstrations,

Plus en détail

ELEMENTS D ARITHMETIQUE DANS L ENSEMBLE DES ENTIERS NATURELS

ELEMENTS D ARITHMETIQUE DANS L ENSEMBLE DES ENTIERS NATURELS ELEMENTS D ARITHMETIQUE DANS L ENSEMBLE DES ENTIERS NATURELS I. Multiples et diviseurs 1. Multiples d un nombre entier naturel Définition Un nombre entier naturel a est multiple d un nombre entier naturel

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation 1 / 8 Découvrir le code 1 5P-6P Fiche de présentation Titre de l'activité Sous-titre Degré(s) concerné(s) Durée estimée Résumé Contexte d'utilisation de la calculatrice Contenus et compétences mathématiques

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

TROISI` EME PARTIE L ALG` EBRE

TROISI` EME PARTIE L ALG` EBRE TROISIÈME PARTIE L ALGÈBRE Chapitre 8 L algèbre babylonienne Sommaire 8.1 Présentation..................... 135 8.2 Résolution d équations du second degré..... 135 8.3 Bibliographie.....................

Plus en détail

Vous revisiterez tous les nombres rencontrés au collège, en commençant par les nombres entiers pour finir par les nombres réels.

Vous revisiterez tous les nombres rencontrés au collège, en commençant par les nombres entiers pour finir par les nombres réels. Cette partie est consacrée aux nombres. Vous revisiterez tous les nombres rencontrés au collège, en commençant par les nombres entiers pour finir par les nombres réels. L aperçu historique vous permettra

Plus en détail

Pour écrire et lire les nombres entiers

Pour écrire et lire les nombres entiers Pour écrire et lire les nombres entiers Les nombres s écrivent avec des chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 Les nombres s écrivent avec des mots : un, deux dix, onze, vingt, trente cent, mille, million,

Plus en détail

Leçon N 2C Fonctions de calcul

Leçon N 2C Fonctions de calcul Leçon N 2C Fonctions de calcul Cette deuxième leçon concerne les fonctions de calcul dans les tableurs. 1 Structure des formules de calcul Que vous utilisiez EXCEL ou que vous utilisiez CALC, la méthode

Plus en détail

Calcul numérique et activités

Calcul numérique et activités Classe de Seconde Calcul numérique et activités. Mettre de l ordre. Interro (c). Interro 4. Interro (c). Interro 4 (c) 6. Interro (c) 7. Interro 6 8. Interro 7 9. Interro 8 0. Comparer a, a², a et /a.

Plus en détail

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES O. Lader 2014/2015 Lycée Jean Vilar Spé math terminale ES 2014/2015 1 / 51 Systèmes linéaires Deux exemples de systèmes linéaires à deux équations et deux

Plus en détail

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs Eo7 Limites de fonctions Théorie Eercice Montrer que toute fonction périodique et non constante n admet pas de ite en + Montrer que toute fonction croissante et majorée admet une ite finie en + Indication

Plus en détail

I. Quotient de deux nombres, priorités de calcul et distributivité :

I. Quotient de deux nombres, priorités de calcul et distributivité : 1 / 5 I. Quotient de deux nombres, priorités de calcul et distributivité : 1) Quotient de deux nombres entiers : Soient et b deux nombres avec b Le quotient de par b est le nombre qui, multiplié par b,

Plus en détail

I) Deux propriétés importantes Propriété 1 Si A est multiple de B et B est un multiple de n, alors A est un multiple de n.

I) Deux propriétés importantes Propriété 1 Si A est multiple de B et B est un multiple de n, alors A est un multiple de n. Extrait de cours de maths de 5e Chapitre 1 : Arithmétique Définition 1. Multiples et diviseurs Si, dans une division de D par d, le reste est nul, alors on dit que D est un multiple de d, que d est un

Plus en détail

Fractions et décimaux

Fractions et décimaux Fractions et décimaux Scénario : le pliage des bandes de papier Cette fiche n est pas un programme pédagogique. Elle a pour but de faire apercevoir la portée de l approche «pliage de bandes» et les conséquences

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

«Dans l'arithmétique de l'amour, un plus un égal l'infini,

«Dans l'arithmétique de l'amour, un plus un égal l'infini, 1 Niveau : Terminale S Spé Maths Titre Cours : Etude de et (Partie II) PGCD-PPCM Année : 2014-2015 (Etienne BEZOUT 1730-1883) «Dans l'arithmétique de l'amour, un plus un égal l'infini, et deux moins un

Plus en détail

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction Antécédents d un nombre par une fonction 1) Par lecture graphique Méthode / Explications : Pour déterminer le ou les antécédents d un nombre a donné, on trace la droite (d) d équation. On lit les abscisses

Plus en détail

CLASSE DE SECONDE ACTIVITES NUMERIQUES.

CLASSE DE SECONDE ACTIVITES NUMERIQUES. LES NOMBRES 1. Les entiers naturels. 1.1 Nature. Un entier naturel dénombre une collection d objets. Ainsi : 0 signifie aucun objet ; signifie objets 0 ; 1 ; ; constituent l ensemble des entiers naturels.

Plus en détail

Cours de Terminale S - Nombres remarquables dont les nombres premiers. E. Dostal

Cours de Terminale S - Nombres remarquables dont les nombres premiers. E. Dostal Cours de Terminale S - Nombres remarquables dont les nombres premiers E. Dostal juin 2015 Table des matières 2 Nombres remarquables dont les nombres premiers 2 2.1 Introduction............................................

Plus en détail

LIMITES EXERCICES CORRIGES

LIMITES EXERCICES CORRIGES ours et eercices de mathématiques LIMITES EXERIES ORRIGES M UAZ, http://mathscyrreer Eercice n Déterminer la ite éventuelle en de chacune des onctions suivantes : ) ) ) 4 ( ) Déterminer la ite éventuelle

Plus en détail

Jouons binaire : je devine ce que tu penses!

Jouons binaire : je devine ce que tu penses! Jouons binaire : je devine ce que tu penses! Aziz El Kacimi Université de Valenciennes Cité des Géométries - Gare numérique de Jeumont Atelier mathématique Collège Pablo Neruda - Wattrelos le 21 mai 2012

Plus en détail

Exo7. Arithmétique dans Z. 1 Divisibilité, division euclidienne

Exo7. Arithmétique dans Z. 1 Divisibilité, division euclidienne Exo7 Arithmétique dans Z 1 Divisibilité, division euclidienne Exercice 1 Sachant que l on a 96842 = 256 375+842, déterminer, sans faire la division, le reste de la division du nombre 96842 par chacun des

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

Présentation du cours de mathématiques de D.A.E.U. B, remise à niveau

Présentation du cours de mathématiques de D.A.E.U. B, remise à niveau i Présentation du cours de mathématiques de D.A.E.U. B, remise à niveau Bonjour, bienvenue dans votre début d étude du cours de mathématiques de l année de remise à niveau en vue du D.A.E.U. B Au cours

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

Equations polynomiales modulaires et Conjecture de Goldbach

Equations polynomiales modulaires et Conjecture de Goldbach Equations polynomiales modulaires et Conjecture de Goldbach Denise Vella-Chemla 5/2/2013 La conjecture de Goldbach stipule que tout nombre pair supérieur à 2 est la somme de deux nombres premiers. 1 Modéliser

Plus en détail

Gestion des erreur dans Excel

Gestion des erreur dans Excel Des erreurs apparaissent parfois dans les formules de calcul ou lors de l'exécution d'une macro. Excel renvoie une valeur spécifique à l'erreur rencontrée Ces problèmes ont diverses causes: une faute de

Plus en détail

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités Chapitre II Groupe symétrique 1 Définitions et généralités Définition. Soient n et X l ensemble 1,..., n. On appelle permutation de X toute application bijective f : X X. On note S n l ensemble des permutations

Plus en détail

L addition et la multiplication en binaire

L addition et la multiplication en binaire Objectifs : Leçon A1-1 : L addition et la multiplication en binaire OS 1 - Exécuter en binaire une opération arithmétique de base. OS 2 - Représenter un nombre entier relatif. OS 3 - Mettre en œuvre un

Plus en détail

Cours de mathématiques - Alternance Gea

Cours de mathématiques - Alternance Gea Cours de mathématiques - Alternance Gea Anne Fredet 11 décembre 005 1 Calcul matriciel Une matrice n m est un tableau de nombres à n lignes( et m colonnes. 1 0 Par exemple, avec n = et m =, on peut considérer

Plus en détail

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 mat231-exo-03.tex (29 septembre 2008) Feuille d exercices n o 3 Exercice 3.1 Soit K un corps commutatif et soit {P 0, P 1,... P n } une famille de polynômes de

Plus en détail

L essentiel du cours 2014/2015 Terminale S Spécialité Maths, Lycée Français de Valence

L essentiel du cours 2014/2015 Terminale S Spécialité Maths, Lycée Français de Valence L essentiel du cours 2014/2015 Terminale S Spécialité Maths, Lycée Français de Valence Sommaire 1. Arithmétique 2 1.1. Division euclidienne......................... 2 1.2. Congruences.............................

Plus en détail