Développements limités, équivalents et calculs de limites

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développements limités, équivalents et calculs de limites"

Transcription

1 Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin( ) n 6 Allez à : Correction eercice Eercice.. Ecrire le développement ité de au voisinage de 0, à l ordre En déduire le développement ité de +e au voisinage de 0, à l ordre Soit f(). En utilisant ce qui précède, déterminer l asymptote au graphe de f pour +. +e Allez à : Correction eercice Eercice 3.. Déterminer le développement ité à l ordre 6, au voisinage de 0, de : f() ln( + ) sin(). Déterminer le développement ité à l ordre 4, au voisinage de 0, de : Allez à : Correction eercice 3 Eercice 4. Soient u, v et f définies par : f() e cos() u() ( ) 3, v() + + f() ( ) Donner le développement ité de u, v et f au voisinage de 0 à l ordre.. En déduire l équation d une droite asymptote au graphe de f en En déduire l équation d une droite asymptote au graphe de f en et positionner f par rapport à cette asymptote. Allez à : Correction eercice 4 Eercice 5. Soit f la fonction pour tout R définie par f() + +. Déterminer le développement ité de f, à l ordre au voisinage de 0.. En déduire l équation de la tangente au point d abscisse 0 et la position de la tangente par rapport à la courbe. 3. Déterminer une équation de l asymptote en + ainsi que la position de cette asymptote par rapport à la courbe. Allez à : Correction eercice 5

2 Eercice 6. Soit f l application de U ],[ ], + [ dans R, définie pour tout U par : f() ( ) ln +. Donner le développement ité de f, à l ordre 3, dans un voisinage de 0. En déduire que le graphe de f admet une tangente (T) au point d abscisse 0. Donner une équation cartésienne de (T) et préciser la position du graphe par rapport à (T).. En utilisant un développement asymptotique de f en +, démontrer que le graphe de f admet une asymptote (A). Donner une équation cartésienne de (A) et préciser la position du graphe de f par rapport à (A). Allez à : Correction eercice 6 Eercice 7.. Soit f la fonction définie pour tout R par f() arctan() En calculant le développement ité à l ordre 4, au voisinage de 0 de la fonction dérivée f, en déduire le développement ité de f à l ordre 5.. Calculer le développement ité à l ordre, au voisinage de 0 de la fonction g définie par arctan() g() sin() Allez à : Correction eercice 7 Eercice 8. Déterminer le développement ité à l ordre 6, au voisinage de 0, de la fonction : f() arccos ( ) Allez à : Correction eercice 8 Eercice 9. Déterminer le développement ité à l ordre 3, au voisinage de 0 de la fonction définie par : ch() ln( + ) f() cos() Allez à : Correction eercice 9 Eercice 0. Déterminer le développement ité en a à l ordre n de. f() e cos(), a π, n.. g() π 4 arctan () ln() Allez à : Correction eercice 0 Eercice., a, n. Déterminer le développement ité à l ordre 4, au voisinage de π 3, de la fonction : f() cos() Allez à : Correction eercice

3 Eercice. Déterminer le développement ité à l ordre, au voisinage de de la fonction Allez à : Correction eercice f() + Eercice 3. Déterminer le développement ité à l ordre, au voisinage de de la fonction définie par : f() Allez à : Correction eercice 3 Eercice 4.. Déterminer le développement ité à l ordre 4, au voisinage de π, de :. Donner un équivalent de f() e, en π. 3. En déduire Allez à : Correction eercice 4 Eercice 5... f() e sin() f() e π ( π ) Justifier l eistence et calculer le développement ité à l ordre 3, relatif à π, des applications suivantes : f() ln(sin()) Allez à : Correction eercice 5 f() ( + cos()) Eercice 6.. Calculer un développement ité à l ordre en de f() ln() et de g() 3.. En déduire ln() ln() 3 Allez à : Correction eercice 6 Eercice 7.. Calculer un développement ité à l ordre 4 au voisinage de 0 de : f() sin(). En déduire qu on peut prolonger cette fonction par continuité en 0 et que la fonction ainsi prolongée admet une dérivée première en Calculer un développement ité à l ordre 4 au voisinage de 0 de : g() ln ( sin() ) 3

4 Allez à : Correction eercice 7 Eercice 8. Justifier l eistence et calculer le développement ité à l ordre 4, relatif à 0, de l application suivante : f() sin() Allez à : Correction eercice 8 Eercice 9. Déterminer le développement ité à l ordre, au voisinage de 0, de : f() ln(ch()) ln( + ) Allez à : Correction eercice 9 Eercice 0. Déterminer le développement ité à l ordre, au voisinage de 0, de : f() ln(cos()) ln( ) Allez à : Correction eercice 0 Eercice. Soit f la fonction définie sur R par : f() ln(ch()) sh(). Déterminer le développement ité de f, au voisinage de 0, à l ordre 3.. Montrer que f est prolongeable par continuité en 0 et que ce prolongement est dérivable en 0 (on donnera la valeur de f (0). Allez à : Correction eercice Eercice. Déterminer le développement ité à l ordre 3, au voisinage de 0 de la fonction f() cos() ln( + ) sh() Allez à : Correction eercice Eercice 3.. Déterminer le développement ité à l ordre 3, au voisinage de 0, de : f() ln( + sh()). Déterminer le développement ité à l ordre, au voisinage de 0, de : ln( + sh()) g() sin() 3. Montrer que g est prolongeable par continuité en 0. Allez à : Correction eercice 3 Eercice 4. Soit f la fonction réelle définie par : f() 9 sin() cos() + cos() 4

5 . Donner les développements ités en 0, à l ordre 5, des fonctions sin(), cos() et cos().. En déduire la ite, lorsque tend vers 0 ( 0), de l epression f() f(). Allez à : Correction eercice 4 Eercice 5.. Déterminer le développement ité à l ordre 4, au voisinage de 0 de la fonction définie par : sin() sh() h() sin( ). En déduire un équivalent de h() au voisinage de 0. Allez à : Correction eercice 5 Eercice 6. Justifier l eistence et calculer le développement ité à l ordre n, relatif à 0, des applications suivantes :. f() sin() n f() sin () sh () n 3 Allez à : Correction eercice 6 f() (cos()) 3 n 4 Eercice 7.. Donner le développement ité à l ordre, en 0 de + 3X + X. Calculer Allez à : Correction eercice 7 ( ) + Eercice 8. Déterminer le développement ité à l ordre 5, au voisinage de 0 de la fonction Allez à : Correction eercice 8 Eercice 9. f() sin 3 () (e ) Ecrire le développement ité à l ordre 3, en 0, de cos() sin () et en déduire sa ite en 0. Allez à : Correction eercice 9 Eercice 30. Soit f la fonction définie sur R par f() ln (e + e + ). Déterminer le développement ité la fonction g définie par g(x) ln( + + X) à l ordre, au voisinage de 0. 5

6 . Montrer que f() + ln( + + e ), à l aide de la question. montrer que f admet une asymptote oblique en +, on déterminera la position du graphe de f par rapport à cette asymptote. Allez à : Correction eercice 3 Eercice 3.. Déterminer le développement ité à l ordre en 0 de : ( + h) h.. En déduire le développement généralisé à l ordre de ( + X )X lorsque X En déduire [( + ) 4 ( + ) + 3 ( ) ] Allez à : Correction eercice 3 Eercice 3. Calculer e cos() 0 ln () ( ) + e 0 sin () Allez à : Correction eercice 3 Eercice 33. Calculer, si elles eistent, les ites suivantes : sin(3) 0 tan() ; sin(3) 0 tan() ; ( e )sin () e cos() ; 0 ln( + sin()). Allez à : Correction eercice 33 Eercice 34. Déterminer la ite suivante, sans préjugée qu elle eiste : e cos() e ch() 0 cos() ch() Allez à : Correction eercice 34 Eercice 35. Calculer les ites.. ( + + ) 6

7 3. 4. On pourra poser X sin() sin() Allez à : Correction eercice 35 ( sin() ) 0 0 sin() sin() e sin() e tan() 0 sin() tan() >0 sin( ) 0 ln ( + ) Eercice 36. Soit f l application définie par f() + sin(). Déterminer un développement ité de f à l ordre 3 en 0.. Montrer que f est une bijection et que sa bijection réciproque f est de classe C 3, en déduire que f a un développement ité à l ordre 3. On note f () a 0 + a + a + a o( 3 ) le développement ité de f en En déduire le développement ité de f en eploitant la relation f (f()). Allez à : Correction eercice 36 Eercice 37. Soit f: R R l appliquation définie pour tout R par f() e. Justifier que f est de classe C sur R puis déterminer le développement ité à l ordre 5 en 0 de f.. Montrer que f est une bijection de R sur R. 3. On admet que f est aussi C sur R. Montrer que f admet un développement ité à l ordre 5 en 0 de la forme : f () a + b 3 + c 5 + o( 5 ) Où a, b et c sont des réels. 4. A partir de l identité f(f ()) valable pour tout R, déterminer a, b et c. Allez à : Correction eercice 37 Correction eercice... CORRECTIONS f() e ( + ) 3 ( o( )) ( 3 + ( 3)( 4) + o( )) ( o( )) ( o( )) + ( 3 + ) + (6 3 + ) + o( ) o( ) 7

8 g() sin() + ln( + ) o(3 ) o(3 ) Allez à : Eercice 3 6 o(3 ) + 3 o(3 ) + 3 o(3 ) o( 3 ) 3 + o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) g() o( 3 ) h() e sh() e +o( ) e +o() e e o() e( + o()) e + o() i() sin( ) o(6 ) Correction eercice... Première méthode + e Avec + ( o(3 )) o( 3 ) ( o(3 )) o(3 ) X o(3 ) + X ( X + X X 3 + o(x 3 )) X ( o(3 )) ( o(3 )) o(3 ) o(3 ) Et X o(3 ) o(x 3 ) o( 3 ) 8

9 + e ( X + X X 3 + o(x 3 )) Allez à : Eercice Deuième méthode ( ( o(3 )) + ( o(3 )) ( o(3 )) + o( 3 )) ( + ( ) 3 + o( 3 )) o(3 ) o(3 ) o(3 ) o(3 ) o(3 ) o(3 ) o(3 ) o( 3 ) 3. On pose X, X 0 + f() X( + e X ) X ( X 4 X o(x3 )) X 4 X 48 + o(x ) y 4 Allez à : Eercice Correction eercice e o ( ) 48 + o ( ) 0 + est asymptote au graphe en +. ln( + ) o(5 ) ( o(4 )) sin() o(5 ) ( 0 + o(4 )) ln( + ) sin() ( o(4 )) ( 0 + o(4 )) ln( + ) sin() ( o(4 )) ln( + ) sin() ( + ( ) + 3 ( 4 ) + 4 ( ) + o(4 )) ln( + ) sin() ( o( 4 )) ln( + ) sin() o(6 ) 9

10 o(4 ) o(4 ) o(4 ) 3 + o(4 ) o( 4 ) 4 + o(4 ) o(4 ) o( 4 ) 4 + o( 4 ) 4 + o( 4 ) o( 4 ) e + + cos () o(4 ) Allez à : Eercice 3 Correction eercice 4.. Avec o(4 ) o(4 ) u() ( ) 3 ( + X) X + 3 ( 3 ) X + o(x ) + 3 X 9 X + o(x ) X o( ) X + o( ) o(x ) o( ) u() + 3 ( + + o( )) 9 ( + o( )) o( ) Avec v() + + ( + X) + X 8 X + o(x ) X + X + o( ) o(x ) o( ) v() + ( + ) 8 ( + o( )) + o( ) o( ) f() ( ) + o( ) o( ) La courbe admet une tangente d équation y à l origine 6. On pose X 0+, donc X > 0. 0

11 f() ( ) ( X 3 + X + X + ) 3 X + X + ( + X + X + X X + X X 3 ) X ( + X + X + X 3 ) X 3 ( + X + X ) X f(x) X 6 X 7 X + o(x ) X 6 7 X + o(x) o ( ) La courbe admet une asymptote horizontale d équation y en On pose X 0 donc X < 0. f() ( ) ( X 3 + X + X + ) 3 X + X + ( + X + X + X X + X X 3 ) u(x) + v(x) X X ( + X + X + X 3 ) X + 3 X + 9 X + o( ) + + X X + o(x ) X 3 ( + X + X ) X X + 7 X + o(x ) X X X + o(x) o ( ) La courbe admet une asymptote d équation y 5 + en, comme au voisinage de 6 f() ( ) o ( ) < 0 La courbe est au-dessous de l asymptote. Allez à : Eercice 4 Correction eercice 5.. f() + X + X + ( ) X + o(x ) + X 8 X + o(x ) Avec X +, X + o( ) et o(x ) o( ) f() + ( + ) 8 ( + o( )) + o( ) o( ). Une équation de la tangente en 0 est y + f() ( + ) o( ) ( o()) Cette epression est positive dans un voisinage de 0 donc la courbe est au-dessus de la tangente dans un voisinage de On pose X 0 lorsque +. f() + X + X X + X + X X + X + + X + X X X Car X > 0. En utilisant le développement ité du. on en déduit que

12 f() + X X + o(x ) X X X + o(x) o ( ) Une équation de l asymptote en + est y + f() ( + ) o ( ) (3 8 + o ( )) Cette epression est positive lorsque que + donc la courbe est au-dessus de l asymptote en +. Allez à : Eercice 5 Correction eercice 6.. f() ( ) ln + ( )[ln + ln ] Au voisinage de 0, f() ( )[ln( + ) ln( )] ( ) [ o(3 ) ( o(3 ))] ( ) [ o( 3 )] o( 3 ) o( 3 ) Une équation de la tangente en 0 est y, et comme f() ( ) o(3 ) est du signe de lorsque est proche de 0. Si > 0 la tangente est au dessous de la courbe. Si < 0 la tangente est au dessus de la courbe. Remarque : Attention au raisonnement suivant, si f() o( 3 ) alors f () o( ), si f () admet un développement ité à l ordre, par eemple parce que f est de classe C 3 dans un voisinage de 0, alors ce développement est celui-là, autrement dit on ne peut pas dériver un développement ité sans justifier que la fonction dérivée admet un développement ité. Par contre on peut toujours intégrer un développement ité.. On pose t, f(t) ( t ) ln + t t t ln t Lorsque +, t 0 et au voisinage de 0, t t + t t t t t ln t + t t ln t + t t t ln t + t t ( t t3 + o(t 3 )) t o ( ) On trouve le développement ité en 0 de t t ln t+ t à l aide du. t + o(t) o 3 ( ) 0 donc la droite d équation y est asymptote à la courbe. Comme f() X 4 + o 3 ( ) est strictement négatif lorsque +, la courbe est au dessus de l asymptote. Allez à : Eercice 6

13 Correction eercice 7... En intégrant f () o( 4 ) f() f(0) o(5 ) o(5 ) Car f(0) arctan(0) 0 g() Allez à : Eercice 7 arctan() sin() o(5 ) o(5 ) 3 ( o( )) 3 ( o( )) 6 ( o( )) 0 + o( ) o(5 ) o(5 ) o( ) o( ) 5 + o( ) 6 ( 0 + o( )) 6 ( o( )) ( o( )) 6 ( 3 + ( ) + o( )) o( ) 0 + o( ) Correction eercice 8. f () ( 4 4 ) ( X) ( ) X + o(x) + X + o(x) f () ( 4 ) ( o( 4 )) 5 + o( 5 ) Allez à : Eercice 8 f() f(0) o(6 ) π o(6 ) Correction eercice 9. ch() ln( + ) ( + + o(3 )) ( o(3 )) + + ( 3 + ) 3 + o( 3 ) o(3 ) 3

14 6 o(3 ) o(3 ) 3 o(3 ) o( 3 ) + o(3 ) o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) Allez à : Eercice 9 ch() ln( + ) cos() o( 3 ) Correction eercice 0.. On pose t π t + π, cos() cos (t + π ) sin(t) f() e sin(t) e t+o(t) e T + T + T! + o(t ) + ( t + o(t )) + t + o(t ) + o(t )! En posant T t + o(t ), T t + o(t ) et o(t ) o(t ) f() + ( t + o(t )) + t + o(t ) + o(t ) t + t! + o(t ) ( π ) + ( π ) + o (( π ) ). On pose t + t π g() 4 arctan ( + t) ln( + t) Le dénominateur et le numérateur s annulent en t 0. Il faut trouver un développement ité à l ordre (au moins) du numérateur et du dénominateur. Pour le dénominateur il n y a pas de problème, par contre le développement ité de h(t) π arctan( + t) ne fait pas parti des formules connues, 4 pour cela on va chercher un développement à l ordre de sa dérivée. h (t) + ( + t) + + t + t + t + t + t + t ( t + o(t)) + t + o(t) h(t) h(0) t + t 4 + o(t ) π 4 arctan() t + t 4 + o(t ) t + t 4 + o(t ) g() t + t 4 + o(t ) t t + o(t ) + t 4 + o(t) t + o(t) ( + t + o(t)) ( + t + o(t)) 4 + ( + 4 ) t + o(t) t 4 + o(t) + o(( )) 4 Allez à : Eercice 0 Correction eercice. Première méthode : 4

15 f est C + donc f admet un développement ité à n importe quel ordre, on peut appliquer la formule de Taylor-Young f(0) cos ( π 3 ) f () sin() f (0) sin ( π 3 ) 3 f () cos() f ( π 3 ) cos (π 3 ) f (3) () sin() f (3) ( π 3 ) sin (π 3 ) 3 f (4) () cos() f (4) ( π 3 ) cos (π 3 ) cos() 3 ( π 3 ) 4 ( π 3 ) + 3 ( π 3 ) ( π 3 )4 + o (( π 3 )4 ) Allez à : Eercice Deuième méthode On pose t π 3 t + π 3 f() cos (t + π 3 ) cos(t) cos (π 3 ) sin(t) sin (π 3 ) ( t! + t4 4! + o(t4 )) t3 (t 3! + o(t4 )) 3 Allez à : Eercice 3 t 4 t + 3 t t4 + o(t 4 ) 3 ( π 3 ) 4 ( π 3 ) + 3 ( π 3 ) ( π 3 )4 + o (( π 3 )4 ) Correction eercice. On pose t, + t + t f() ( + t) ( + t ) ( + t) Allez à : Eercice ( + (t ) + ( ) (t ) + o(t ) ( + t 4 t 3 + o(t )) ( t + 3t + o(t )) ) ( t ( 3) t + o(t )) ( + ( + 4 ) t + (3 3 ) t + o(t )) ( 7 79 t t + o(t )) 7 79 ( ) ( ) + o(( ) ) Correction eercice 3. On pose t + t 5

16 ln( + t) t f() ( + t) t e t ln(+t) t t + o(t ) t t + o(t) f() e t+o(t) ee t+o(t) e ( t + o(t)) e e t Allez à : Eercice 3 Correction eercice 4.. On pose π, soit t + π, + o(t) e e ( ) + o(( )) f() e sin(t+π ) e cos(t) e t +t4 4 +o(t4) ee t +t4 4 +o(t4) ee X e( + X + X + o(x ) Avec X t + t4 4 + o(t4 ), X t4 4 + o(t4 ) et o(x ) o(t 4 ) f() e ( t + t4 4 + o(t4 ) + (t4 4 + o(t4 )) + o(t 4 )) e e t + e 6 t4 + o(t 4 ). e e ( π ) + e 6 ( π )4 + o (( π )4 ) f() e e ( π ) + o (( π ) ) π e ( π ) 3. donc Allez à : Eercice 4 f() e ( π ) π e ( π ) ( π e ) f() e π ( π e ) Correction eercice 5.. sin ( π ) et ln est C+ au voisinage de, donc f admet un développement ité à n importe quel ordre. On pose t π t + π Avec f() ln (sin (t + π t )) ln(cos(t)) ln ( + o(t3 )) ln( + T) T T + o(t ). On pose t π t + π T t + o(t3 ), T o(t 3 ) et o(t ) o(t 3 ) f() T T + o(t ) t ( π + o(t3 ) ) + o (( π 3 ) ) f() e ln(+cos()) e t+ π ln(+cos(t+ π )) e 6 t+ π ln( sin(t)) g(t)

17 g est une fonction C + au voisinage de 0 donc elle admet un développement ité à n importe quel ordre. On fait d abord un développement ité à l ordre 3 de ln( sin (t)) t + π π + t π t+ π π + T π ( T + T T 3 + o(t 3 )) t ( π π + (t π ) ( t 3 π ) + o(t 3 )) t ( π π + 4t π 8t3 π 3 + o(t3 )) ln( sin (t)) ln ( t + t3 6 + o(t3 )) ln( + T) T T + T3 3 + o(t3 ) Avec T t + t3 6 + o(t3 ), T ( t + t3 6 + o(t3 )) ( t + t3 6 + o(t3 )) t + o(t 3 ), T 3 t 3 + o(t 3 ) et o(t 3 ) o(t 3 ) ln( sin (t)) T T + T3 3 + o(t3 ) t + t3 6 + o(t3 ) t + o(t 3 ) + t3 + o(t 3 ) + o(t 3 ) 3 t t + t3 + o(t3 ) Cette fois il fallait bien faire un développement ité à l ordre 3 en T parce que le premier terme de T est en t. t + π ln( sin (t)) π ( + t π ) ln ( t + t o(t3 )) t ( π π + 4t π 8t3 π 3 + o(t3 )) ( t t + t3 + o(t3 )) π ( t + ( π ) t + ( 4 π + π + ) t3 + o(t 3 )) Avec f() e t+ π π t (4 π + ) t + ( 8 π 3 + π + π ) t3 + o(t 3 ) ln( sin(t)) e π t (4 π +)t +( 8 π 3+ π + π )t3 +o(t 3 ) e T + T + T + T3 6 + o(t3 ) T π t (4 π + ) t + ( 8 π 3 + π + π ) t3 + o(t 3 ) T ( π t (4 π + ) t + ( 8 π 3 + π + π ) t3 + o(t 3 )) ( π t (4 π + ) t + ( 8 π 3 + π + π ) t3 + o(t 3 )) 4 π t ( π (4 π + ) + π (4 π + )) t3 + o(t 3 ) 4 π t ( 6 π + 4 π ) t3 + o(t 3 ) T 3 8 π 3 t3 + o(t 3 ) et o(t 3 ) o(t 3 ) 7

18 f() + T + T + T3 6 + o(t3 ) Allez à : Eercice 5 + π t (4 π + ) t + ( 8 π 3 + π + π ) t3 + o(t 3 ) π 3 t3 + o(t 3 ) + o(t 3 ) π t ( 6 π + 4 π ) t3 + o(t 3 ) + π t + ( 4 π + π ) t + ( 8 π 3 + π + π 8 π π + 4 3π 3) t3 + o(t 3 ) + π t + ( π 4 π ) t + ( 0 3π 3 6 π π ) t3 + o(t 3 ) + π ( π ) + ( π 4 π ) ( π ) + ( 0 3π 3 6 π π ) ( π )3 + o (( π )3 ) Correction eercice 6.. On pose t t +. f() ln(t + ) ln ( ( + t )) ln() + ln ( + t ) ln() + t (t ) + o(t ) ln() + t t 8 + o(t ) ln() + ( ) + o(( ) ) 8 On peut utiliser la même méthode ou utiliser la formule de Taylor pour les polynômes de degré 3 g() 3 g() + g ()( ) + g ( ) () + g ( )3 ()! 3! g() 3 0 g () 3 g () 7 g () 6 g () 0 g () 6 g () 6 g() 7( ) + 5( ) + ( ) 3 7( ) + 5( ) + o(( ) ) Allez à : Eercice 6 ln() ln() 3 ( ) 8 + o(( ) ) 7( ) + 5( ) + o(( ) ) 8 + o( ) 7 + 5( ) + o( ) ln() ln() 3 4 Correction eercice 7.. Comme on va diviser par, il faut faire un d.l. de sin() à l ordre 5.. f() o(5 ) 0 + o(4 ) f() On peut prolonger f par continuité en posant f(0). ( 0 + o(4 ))

19 f admet un d.l. à l ordre, donc f (0) eiste et f (0) (le coefficient de dans le d.l. de f()). 6 On rappelle que l on ne peut pas conclure des résultats identiques sur les dérivées d ordre supérieures si on n a pas montré auparavant que la fonction admettait une dérivée à l ordre voulue. 3. g() ln ( sin() ) ln ( 0 + o(4 )) ln( + X) X X + X3 3 X4 4 + o(x4 ) Avec X o(4 ), X o(4 ) et X 3 X 4 o(x 4 ) o( 4 ) g() X X + X3 3 X4 4 + o(x4 ) ( ) + o(4 ) o(4 ) Allez à : Eercice o(4 ) Correction eercice 8. f() tend vers lorsque tend vers 0, donc f est prolongeable par continuité 0, et sin() sont C + donc ces fonctions admettent des développement ité à n importe quelle ordre, leur quotient aussi. Il va y avoir une simplification par, donc il faut faire un développement ité du numérateur et du dénominateur à l ordre 5, est un polynôme de degré inférieur à 5, son développement ité est luimême. f() o(5 ) 0 + o(4 ) Là, il y a deu techniques, soit la division suivant les puissances croissantes ou utiliser la formule Je vais faire une division 0 + o(4 ) 0 + o(4 ) o(4 ) o(4 ) o( 4 ) o( 4 ) o( 4 ) +X. Allez à : Eercice 8 f() + sin() o( 4 ) Correction eercice 9. ln(ch()) ln ( o(4 )) ln( + X) X X + o(x ) Avec X o(4 ), X o(4 ) et o(x ) o( 4 ) 9

20 ln(ch()) o(4 ) (4 4 + o(4 )) + o( 4 ) 4 + o(4 ) ln( + ) ( o(3 )) o(4 ) f() ln(ch()) ln( + ) 4 + o(4 ) o(4 ) + o( ) o( ) f() o( ) Allez à : Eercice 9 + o( ) o( ) o( ) 8 + o( ) 8 + o( ) o( ) Correction eercice 0. ln(cos()) ln ( o(4 )) ln( + X) X X + o(x ) Avec X o(4 ), X o(4 ) et o(x ) o( 4 ) ln(cos()) o(4 ) (4 4 + o(4 )) + o( 4 ) 4 + o(4 ) f() ln(cos()) ln( ) f() o( ) ln( ) ( o(3 )) o(4 ) 4 + o(4 ) o(4 ) + + o( ) o( ) o( ) 4 + o( ) 4 + o( ) o( ) 0 + o( ) 3 + o( ) o( ) o( )

21 Allez à : Eercice 0 Correction eercice... ln(ch()) ln ( + + o( )) + o( ) On pourra mettre en facteur au numérateur sh() + o() On pourra mettre en facteur au dénominateur ln(ch()) f () sh() g () f () g () Il suffit de faire un développement ité à l ordre 4 au numérateur et 3 au dénominateur, car après simplificateur de par, il y aura un en facteur donc des développements à l ordre de f et de g suffisent ln(ch()) ln ( o(4 )) ln( + X) X X + o(x ) Avec X o(4 ) et donc X o(4 ) et o(x o( 4 ) Par conséquent f() ln(ch()) o(4 ) ( + o( )) ( o( )) o(4 ) + o( 4 ) + ( 4 8 ) 4 + o( 4 ) 4 + o(4 ) ( + o( )) sh() o(3 ) ( o( )) + o( ) o( ) ( + o( )) ( 6 + o( )) ( + ( ) + o( )) ( 6 + o( )) o( 3 ) f() 0 0 il suffit de poser f(0) 0 pour prolonger f par continuité en 0. Alors f (0). Allez à : Eercice f() f(0) o( 3 ) 4 + o( ) Correction eercice. Et ln( + ) sh() 0 cos() 0

22 on pourra mettre en facteur au numérateur et au dénominateur, puis simplifier par, il faut donc faire des développements ités à l ordre pour finalement obtenir un développement ité à l ordre 3. cos() o(5 ) o(5 ) ( o(3 )) ln( + ) sh() ( o(4 )) ( o(4 )) ( o(3 )) ( + o(3 )) Je me suis contenter de faire des développements à l ordre 4 parce que les deu factorisations par (donc par ) permettent d obtenir le produit de par un produit de développements ités à l ordre 3 (qui donne un développement ité à l ordre 3) c est-à-dire un développement ité à l ordre 5. Si on avait fait des développements ités de ln( + ) et de sh() à l ordre 5, on aurait juste constaté que les deu termes de degré 5 n auraient servi à rien (donc rien de bien grave). ln( + ) sh() ( o(3 )) ( o(3 )) ( + [ ] + [ 4 ] 3 + o( 3 )) Allez à : Eercice ( o( 3 )) ( o(3 )) f() ( o(3 ) o( 3 )) o( 3 ) Il reste à faire une division suivant les puissances croissantes o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) o( 3 ) +o( 3 ) Et finalement f() o( 3 ) Correction eercice 3..

23 ln( + sh()) ln ( o(3 )) ln( + X) X X + X3 3 + o(x3 ). 3. Avec X o(3 ), X ( o(3 )) ( + 3 et o(x 3 ) o( 3 ) 6 + o(3 )) + o( 3 ), X o( 3 ) ln( + sh()) X X + X3 3 + o(x3 ) o(3 ) + o( 3 ) o( 3 ) + o( 3 ) o(3 ) g() ln( + sh()) sin() sin() o(3 ) o(3 ) o(3 ) ( + + o( )) 6 + o( ) + + o( ) 6 + o( ) 6 + o( ) X + o(x) + X Avec X + 6 o( ) et o(x) o( ) o( ) 6 + o( ) On aurait aussi pu faire une division suivant les puissances croissantes g() ( + + o( )) ( o( )) + ( + 6 ) + o( ) o( ) g() ( o( )) donc g est prolongeable par continuité par la fonction définie par : { g() si 0 si 0 Allez à : Eercice 3 Correction eercice 4... cos() () sin() o(5 ) cos() o(5 ) + ()4 4 + o(5 ) o(5 ) 3

24 f() 9 ( o(5 )) ( o(5 )) + ( o(5 )) Et Allez à : Eercice 4 Correction eercice 5... (9 + ) + ( ) 3 + ( ) 5 + o( 5 ) o( 5 ) f() 9 0 ()5 + o( 5 ) o( 5 ) o( 5 ) f() f() o( 5 ) o( 5 ) o() ~ o() f() 0 f() sin() sh() ( o(5 )) ( o(5 )) ( 0 + o(4 )) ( o(4 )) ( + ( ) + ( ) 4 + o( 4 )) ( o( 4 )) o( 6 ) Il faut faire un développement ité au même ordre du dénominateur h() o( 6 ) o(6 ) o( 4 ) o(4 ) + ( 6 90 ) 4 + o( 4 ) o( 4 ) ( o( 4 )) ( o(4 )) Allez à : Eercice 5 h() o( 4 ) Correction eercice 6.. f() tend vers lorsque tend vers 0, donc f est prolongeable par continuité 0, et sin() sont C + donc ces fonctions admettent des d.l. à n importe quelle ordre, leur quotient aussi. Il va y avoir une simplification par, donc il faut faire un d.l. du numérateur et du dénominateur à l ordre 5, est un polynôme de degré inférieur à 5, son d.l. est lui-même. f() o(5 ) 0 + o(4 ) Là, il y a deu techniques, soit la division suivant les puissances croissantes ou utiliser la formule 4 +X.

25 Je vais faire une division 0 + o(4 ) 0 + o(4 ) o(4 ) o(4 ) o( 4 ) o( 4 ) o( 4 ) f() + sin() o( 4 ). Il faut évidemment réduire au même dénominateur f() sin () sh () sh () sin () sin () sh () Le terme de plus petit degré du dénominateur est 4 car sin () sh () ~ 0 4 Pour que cette fonction admette un développement ité il faut que le terme de plus bas degré du numérateur soit en 4. sh () sin () est paire, cette fonction est nulle en 0, le terme en est 0 car sh () sin () ( ) ( ) + ( + ) Tout va bien, le terme de plus bas degré de cette fonction est en 4 (le terme en 3 est nul car la fonction est paire. cette fonction admet un développement ité en 0 et il y aura une simplification par 4. Pour faire un développement ité à l ordre 4, il faut faire un développement ité à l ordre du numérateur et du dénominateur. sh () ( o(6 )) ( o(5 )) ( o(5 )) ( o(5 )) ( + ( ) + ( ) 4 + o( 5 )) ( o( 5 )) o( 7 ) On remarquera que le développement ité à l ordre 6 de sh () permet de trouver le développement ité à l ordre 7 de sh () 5

26 sin () ( o(6 )) ( 0 + o(5 )) ( 0 + o(5 )) ( 0 + o(5 )) ( + ( 6 6 ) + ( ) 4 + o( 5 )) ( o( 5 )) o( 7 ) sh () sin () o( 7 ) ( o( 7 )) o( 7 ) sin () sh () ( o( 5 )) ( o( 5 )) 3. f() (cos()) 3 e 3 ln(cos()) 4 ( o(3 )) ( 3 + o(3 )) 4 ( + o( 3 )) 4 + o( 7 ) f() sh () sin () sin () sh () o( 7 ) 4 + o( 7 ) 3 + o(3 ) + o( 3 ) 3 + o(3 ) Il faut déjà faire un développement ité à l ordre 4 de 3 ln(cos()) On va diviser par donc il faut faire un développement ité de ln(cos()) à l ordre 6. ln(cos()) ln ( () + ()4 4 () o(6 )) ln ( o( 6 )) Avec ln( + X) X X + X3 3 + o(x3 ) X o( 6 ) X ( o( 6 )) ( o( 6 )) ( ) 6 + o( 6 ) o( 6 ) X o( 6 ) o(x 3 ) o( 6 ) il était bien inutile de faire un développement ité à l ordre 6 de ln ( + X), l ordre 3 suffit car le terme de plus bas degré de X est. ln(cos()) ln( + X) X X + X3 3 + o(x3 ) o( 6 ) o( 6 ) o( 6 ) o( 6 ) 3 3 ln(cos()) 3 ( o( 6 )) o( 4 ) + o( 6 ) 6

27 Avec f() e 3 ln(cos()) e o( 4) e 6 e o( 4) e 6 e X e 6 ( + X + X + o(x )) X o( 4 ) X o( 4 ) et o(x ) o( 4 ) f() e 6 ( + X + X + o(x )) e 6 ( o( 4 ) o( 4 ) + o( 4 )) Allez à : Eercice 6 Correction eercice 7. e 6 ( o( 4 )) e 6 4e e o( 4 ) X + o(x) 3 X + o(x). On pose X, X tend vers 0 lorsque tend vers l infini. Car X > X + 3 X + X + 3X + X X + 3X + X X X X X + X X 3 X + o(x) 3 X + o() Allez à : Eercice 7 ( ) ( 3 + X 0 + o()) 3 Correction eercice 8. f() sin 3 () (e ) ( + o()) 3 ( + + o( ) ) ( 3 + o( 3 ))( + o( )) Allez à : Eercice 8 Correction eercice 9. 3 ( + o()) ( + o()) 5 ( + o()) 5 + o( 5 ) Ni cos() ni sin () n admettent de développement ité en 0, il faut absolument réduire au même dénominateur. cos() sin () cos() sin () sin () Le dénominateur s annule en 0, il faut faire attention! Le terme de plus bas degré est 4, cela se voit. Si le terme de plus bas degré du numérateur est p avec p < 4, la fonction n admet pas de développement ité en 0. Etudions brièvement cos() sin (), cette fonction s annule en 0, il n y a pas de terme constant, elle est paire donc il n y a pas de terme en et 3, il reste à regarder le terme en : cos() ( + ) le premier terme est, (sin()) ( ) donc le premier terme est aussi, il n y a pas de terme en. Cette étude justifie le fait que cette fonction admet un développement 7

28 ité en 0. De plus il y aura une simplification par 4 il faut donc faire des développement ité à l ordre pour pouvoir obtenir un développement ité à l ordre 3. cos() ( o(5 )) o(7 ) On notera qu un développement ité à l ordre 5 de cos() suffit pour obtenir un développement ité à l ordre 7 de cos(). sin () ( o(6 )) ( 0 + o(5 )) ( 0 + o(5 )) ( 0 + o(5 )) ( ( ) + ( 0 + ( 6 ) ( 6 ) + 0 ) 4 + o( 5 ) ( o( 5 )) o( 7 ) On notera qu un développement ité à l ordre 6 de sin () suffit pour obtenir un développement ité à l ordre 7 de sin (). Cela vient du fait que le développement ité de sin() commence par. On en déduit que : cos() sin () o(7 ) ( o( 7 )) o( 7 ) sin () ( o( 5 )) o( 7 ) En faisant une troncature du développement ité de sin () trouver ci-dessus. cos() sin () o( 7 ) o( 3 ) o( 7 ) 3 + o( 3 ) La première (et plus délicate) partie est finie, il faut trouver le développement ité d un quotient de fonction dont le dénominateur ne s annule pas. On peut faire une division suivant les puissance croissante mais ici on peut appliquer la formule, cela me parait plus simple o( 3 ) 3 + o( 3 ) 3 + o( 3 ) +X ( o( 3 )) + X X + X + o(x ) o( 3 ) Avec X 3 + o( 3 ), X o( 3 ) et o(x ) o( 3 ). On remarquera qu un d.l. à l ordre du d.l. de X + o(x) pose un problème parce que o(x) +X o( ) or on souhaite obtenir un d.l. à l ordre o( 3 ) + X X + X + o(x ) On en déduit que : ( 3 + o( 3 ) 3 + o( 3 )) + o( 3 ) + o( 3 ) o( 3 )

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10 PCSI - 4/5 www.ericreynaud.fr Chapitre Points importants 3 Questions de cours 6 Eercices corrigés Plan du cours 4 Eercices types 7 Devoir maison 5 Eercices Chap Et s il ne fallait retenir que si points?

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

LIMITES EXERCICES CORRIGES

LIMITES EXERCICES CORRIGES ours et eercices de mathématiques LIMITES EXERIES ORRIGES M UAZ, http://mathscyrreer Eercice n Déterminer la ite éventuelle en de chacune des onctions suivantes : ) ) ) 4 ( ) Déterminer la ite éventuelle

Plus en détail

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle Chapitre 6 Fonction réelle d une variable réelle 6. Généralités et plan d étude Une application de I dans R est une correspondance entre les éléments de I et ceu de R telle que tout élément de I admette

Plus en détail

Développements limités. Notion de développement limité

Développements limités. Notion de développement limité MT12 - ch2 Page 1/8 Développements limités Dans tout ce chapitre, I désigne un intervalle de R non vide et non réduit à un point. I Notion de développement limité Dans tout ce paragraphe, a désigne un

Plus en détail

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs Eo7 Limites de fonctions Théorie Eercice Montrer que toute fonction périodique et non constante n admet pas de ite en + Montrer que toute fonction croissante et majorée admet une ite finie en + Indication

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats)

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) On cherche à modéliser de deux façons différentes l évolution du nombre, exprimé en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat

Plus en détail

Continuité en un point

Continuité en un point DOCUMENT 4 Continuité en un point En général, D f désigne l ensemble de définition de la fonction f et on supposera toujours que cet ensemble est inclus dans R. Toutes les fonctions considérées sont à

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

O, i, ) ln x. (ln x)2

O, i, ) ln x. (ln x)2 EXERCICE 5 points Commun à tous les candidats Le plan complee est muni d un repère orthonormal O, i, j Étude d une fonction f On considère la fonction f définie sur l intervalle ]0; + [ par : f = ln On

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours.

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours. Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part Eercices Alternatifs Une fonction continue mais dérivable nulle part c 22 Frédéric Le Rou (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: applications-continues-non-derivables/. Version

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part Eercices Alternatifs Une fonction continue mais dérivable nulle part c 22 Frédéric Le Rou (copleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: applications-continues-non-derivables/. Version

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

Dérivation : Résumé de cours et méthodes

Dérivation : Résumé de cours et méthodes Dérivation : Résumé de cours et métodes Nombre dérivé - Fonction dérivée : DÉFINITION (a + ) (a) Etant donné est une onction déinie sur un intervalle I contenant le réel a, est dérivable en a si tend vers

Plus en détail

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque FNCTINS I Généralités sur les fonctions Définitions Soit D une partie de l'ensemble IR. n définit une fonction f de D dans IR, en associant à chaque réel de D, un réel et un seul noté f() et que l'on appelle

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Formules de Taylor et développements limités

Formules de Taylor et développements limités Chapitre 4 Formules de Taylor et développements limités 4. Taylor-Lagrange Si a, b R, on note Int(a, b) l intervalle ouvert dont les bornes sont a et b, c est-à-dire Int(a, b) =]a, b[ si a b et Int(a,

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

Développements limités

Développements limités Université Joseph Fourier, Grenoble Maths en Ligne Développements limités Bernard Ycart Les développements limités sont l outil principal d approximation locale des fonctions. L objectif de ce chapitre

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Seconde-Fonctions homographiques-cours Mai 0 Fonctions homographiques Introduction Voir le TP Géogébra. La fonction inverse. Définition Considérons la fonction f définie par f() =. Alors :. f est définie

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Développements limités usuels en 0

Développements limités usuels en 0 Développements limités usuels en 0 e x sh x ch x sin x cos x = + x! + x! + + xn n! + O ( x n+) = x + x3 3! + + xn+ (n + )! + O ( x n+3) = + x! + x4 4! + + xn (n)! + O ( x n+) = x x3 3! + + ( )n xn+ (n

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Etude de fonctions: procédure et exemple

Etude de fonctions: procédure et exemple Etude de fonctions: procédure et exemple Yves Delhaye 8 juillet 2007 Résumé Dans ce court travail, nous présentons les différentes étapes d une étude de fonction à travers un exemple. Nous nous limitons

Plus en détail

IV- Equations, inéquations dans R, Systèmes d équations

IV- Equations, inéquations dans R, Systèmes d équations IV- Equations, inéquations dans R, Systèmes d équations 1- Equation à une inconnue Une équation est une égalité contenant un nombre inconnu noté en général x et qui est appelé l inconnue. Résoudre l équation

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Mathématiques I Section Architecture, EPFL

Mathématiques I Section Architecture, EPFL Examen, semestre d hiver 2011 2012 Mathématiques I Section Architecture, EPFL Chargé de cours: Gavin Seal Instructions: Mettez votre nom et votre numéro Sciper sur chaque page de l examen. Faites de même

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1 . Sous-ensembles de R n et fonctions (suite) 1 Nappes paramétrées Si f une fonction de deux variables, son graphe est une surface incluse dans R 3 : {(x, y, f(x, y)) / (x, y) R 2 }. Une telle surface s

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé Baccalauréat S/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé A. P. M.. P. XRCIC 1 Commun à tous les candidats Partie A 1. L arbre de probabilité correspondant aux données du problème est : 0,3 0,6 H

Plus en détail

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé CCP PSI - 00 Mathématiques : un corrigé Première partie. Définition d une structure euclidienne sur R n [X]... B est clairement symétrique et linéaire par rapport à sa seconde variable. De plus B(P, P

Plus en détail

CALCULATRICE AUTORISEE

CALCULATRICE AUTORISEE Lycée F. MISTRAL AVIGNON BAC BLANC 2012 Epreuve de MATHEMATIQUES Série S CALCULATRICE AUTORISEE DUREE : 4 heures Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il est complet Ce sujet comporte 3 pages

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2 BTS Mécanique et Automatismes Industriels Équations différentielles d ordre, Année scolaire 005 006 . Définition Notation Dans tout ce paragraphe, y désigne une fonction de la variable réelle x. On suppose

Plus en détail

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires 1/43 Courbes Paramétrées Courbes polaires Longueur d un arc, Courbure F411 - Courbes Paramétrées, Polaires Michel Fournié michel.fournie@iut-tlse3.fr http://www.math.univ-toulouse.fr/ fournie/ Année 2012/2013

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables et applications pour l ingénieur

Fonctions de plusieurs variables et applications pour l ingénieur Service Commun de Formation Continue Année Universitaire 2006-2007 Fonctions de plusieurs variables et applications pour l ingénieur Polycopié de cours Rédigé par Yannick Privat Bureau 321 - Institut Élie

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS STATISTICIENS ÉCONOMISTES. ISE Option Économie. ORDRE GÉNÉRAL (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS STATISTICIENS ÉCONOMISTES. ISE Option Économie. ORDRE GÉNÉRAL (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN INSTITUT SOUS-RÉGIONAL DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ISSEA YAOUNDÉ AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS STATISTICIENS

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

FctsAffines.nb 1. Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008. Fonctions affines

FctsAffines.nb 1. Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008. Fonctions affines FctsAffines.nb 1 Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008 Fonctions affines Supports de cours de mathématiques de degré secondaire II, lien hpertete vers la page mère http://www.deleze.name/marcel/sec2/inde.html

Plus en détail

Capes 2002 - Première épreuve

Capes 2002 - Première épreuve Cette correction a été rédigée par Frédéric Bayart. Si vous avez des remarques à faire, ou pour signaler des erreurs, n hésitez pas à écrire à : mathweb@free.fr Mots-clés : équation fonctionnelle, série

Plus en détail

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites. Les pages qui suivent comportent, à titre d exemples, les questions d algèbre depuis juillet 003 jusqu à juillet 015, avec leurs solutions. Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

3 Approximation de solutions d équations

3 Approximation de solutions d équations 3 Approximation de solutions d équations Une équation scalaire a la forme générale f(x) =0où f est une fonction de IR dans IR. Un système de n équations à n inconnues peut aussi se mettre sous une telle

Plus en détail

Programme de mathématiques TSI1

Programme de mathématiques TSI1 Programme de mathématiques TSI1 1. PROGRAMME DE DÉBUT D ANNÉE I. Nombres complexes et géométrie élémentaire 1. Nombres complexes 1 2. Géométrie élémentaire du plan 3 3. Géométrie élémentaire de l espace

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque Universités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Analyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque 1 Fonctions intégrables Définition 1 Soit I R un intervalle et soit f : I R + une fonction

Plus en détail

Mais comment on fait pour...

Mais comment on fait pour... Mais comment on fait pour... Toutes les méthodes fondamentales en Maths Term.S Édition Salutπaths Table des matières 1) GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS...13 1.Comment déterminer l'ensemble de définition

Plus en détail

I. Ensemble de définition d'une fonction

I. Ensemble de définition d'une fonction Chapitre 2 Généralités sur les fonctions Fonctions de références et fonctions associées Ce que dit le programme : Étude de fonctions Fonctions de référence x x et x x Connaître les variations de ces deux

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 009 L Maths (a) Rappelons d abord le résultat suivant : Théorème 0.. Densité de Q dans R. QUESTIONS DE COURS. Preuve. Il nous faut nous montrer que tout réel est

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances ARITHMETIQUE 1 C B A Numération Ecrire en lettres et en chiffres Poser des questions fermées autour d un document simple (message, consigne, planning ) Connaître le système décimal Déterminer la position

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2.

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2. Eo7 Calculs de déterminants Fiche corrigée par Arnaud Bodin Eercice Calculer les déterminants des matrices suivantes : Correction Vidéo ( ) 0 6 7 3 4 5 8 4 5 6 0 3 4 5 5 6 7 0 3 5 4 3 0 3 0 0 3 0 0 0 3

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Continuité (étude globale). Diverses fonctions Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile *****

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points 1. Réponse d. : 1 e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Olympiades Suisses de Mathématiques. Inéquations. Thomas Huber. Actualisé: 25 juin 2014. Table des matières

Olympiades Suisses de Mathématiques. Inéquations. Thomas Huber. Actualisé: 25 juin 2014. Table des matières Olympiades Suisses de Mathématiques Inéquations Thomas Huber Actualisé: 5 juin 04 Table des matières Transformations algébriques. Il n eiste pas de carrés négatifs Nous allons commencer ce script par la

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Maths MP Exercices Fonctions de plusieurs variables Les indications ne sont ici que pour être consultées après le T (pour les exercices non traités). Avant et pendant le T, tenez bon et n allez pas les

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

INTRODUCTION. 1 k 2. k=1

INTRODUCTION. 1 k 2. k=1 Capes externe de mathématiques : session 7 Première composition INTRODUCTION L objet du problème est l étude de la suite (s n n définie par : n, s n = Dans une première partie, nous nous attacherons à

Plus en détail

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications A. Optimisation sans contrainte.... Généralités.... Condition nécessaire et condition suffisante

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

Correction de l examen de la première session

Correction de l examen de la première session de l examen de la première session Julian Tugaut, Franck Licini, Didier Vincent Si vous trouvez des erreurs de Français ou de mathématiques ou bien si vous avez des questions et/ou des suggestions, envoyez-moi

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables.

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables. EXAMEN CORRIGE ANALYSE IV 9-6-9 informations: http://cag.epfl.ch sections IN + SC Prénom : Nom : Sciper : Section : Informations () L épreuve a une durée de 3 heures et 45 minutes. () Les feuilles jaunes

Plus en détail

M2 IAD UE MODE Notes de cours (3)

M2 IAD UE MODE Notes de cours (3) M2 IAD UE MODE Notes de cours (3) Jean-Yves Jaffray Patrice Perny 16 mars 2006 ATTITUDE PAR RAPPORT AU RISQUE 1 Attitude par rapport au risque Nousn avons pas encore fait d hypothèse sur la structure de

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

Université Joseph Fourier Premier semestre 2009/10. Licence première année - MAT11a - Groupe CHB-1. Contrôle Continu 1, le 9/10/2009

Université Joseph Fourier Premier semestre 2009/10. Licence première année - MAT11a - Groupe CHB-1. Contrôle Continu 1, le 9/10/2009 Université Joseph Fourier Premier semestre 9/ Licence première année - MATa - Groupe CHB- Contrôle Continu, le 9//9 Le contrôle dure heure. Questions de cours. ) Soit f :]a, b[ ]c, d[ unefonctionbijectiveetdérivabletelleque,pourtoutx

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 : Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1

Plus en détail

Agrégation interne de Mathématiques. Session 2009. Deuxième épreuve écrite. (et CAERPA)

Agrégation interne de Mathématiques. Session 2009. Deuxième épreuve écrite. (et CAERPA) Agrégation interne de Mathématiques (et CAEPA Session 2009 Deuxième épreuve écrite 2 NOTATIONS ET PÉLIMINAIES On désigne par le corps des nombres réels et par C le corps des nombres complexes. Si f est

Plus en détail

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B EXERCICE 1 (12 points) Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de façon indépendante. A. Résolution d une équation différentielle On considère

Plus en détail

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Université de Nantes Année 009-010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Applications Différentiables Exercice 1. Soit f : R n

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0.

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0. FONCTION EXPONENTIELLE I. Définition Théorème : Il eiste une unique fonction f dérivable sur R telle que f ' = f et f (0) =. Démonstration de l'unicité (eigible BAC) : L'eistence est admise - Démontrons

Plus en détail

Chapitre 0 Introduction à la cinématique

Chapitre 0 Introduction à la cinématique Chapitre 0 Introduction à la cinématique Plan Vitesse, accélération Coordonnées polaires Exercices corrigés Vitesse, Accélération La cinématique est l étude du mouvement Elle suppose donc l existence à

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL ACCALAUREAT GENERAL Session 2009 MATHÉMATIQUES - Série ES - Enseignement de Spécialité Liban EXERCICE 1 1) 2) C 3) C 4) A Explication 1. Chacun des logarithmes existe si et seulement si x > 4 et x > 2

Plus en détail

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions Chapitre 11 Premières Notions sur les fonctions 1. Exemples Exemple 1 La distance parcourue par une automobile en un temps donné varie en fonction de sa vitesse. Faire deux phrases utilisant les mots suivants.

Plus en détail

COURS DE MATHÉMATIQUES

COURS DE MATHÉMATIQUES COURS DE MATHÉMATIQUES Première S Valère BONNET valere.bonnet@gmail.com 0 juin 009 Lycée PONTUS DE TYARD 3 rue des Gaillardons 700 CHALON SUR SAÔNE Tél. : 33 03 85 46 85 40 Fax : 33 03 85 46 85 59 FRANCE

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 mat231-exo-03.tex (29 septembre 2008) Feuille d exercices n o 3 Exercice 3.1 Soit K un corps commutatif et soit {P 0, P 1,... P n } une famille de polynômes de

Plus en détail

Maple: premiers calculs et premières applications

Maple: premiers calculs et premières applications TP Maple: premiers calculs et premières applications Maple: un logiciel de calcul formel Le logiciel Maple est un système de calcul formel. Alors que la plupart des logiciels de mathématiques utilisent

Plus en détail

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques Université de Provence Topologie 2 Cours3. Applications continues et homéomorphismes 1 Rappel sur les images réciproques Soit une application f d un ensemble X vers un ensemble Y et soit une partie P de

Plus en détail