Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits"

Transcription

1 Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b Exercice 1.2 : Règles de calcul 1. Vérifier les lois de distributivité et les loi de Morgan en donnant leurs tables de vérité. 2. Vérifier les relations suivantes par le calcul : a + ab = a (a + b)(a + b) = a a + ab = a + b a + b b + c = a + b + c 3. Simplifier la formule suivante afin de l écrire avec le minimum de OU et ET : abcd + abcd + abcd + abcd + abcd 4. Vérifier que la porte NON-OU est complète. 5. Simplifier l expression suivante au maximum : ((ab ab)c) (a(cd cd)) 2 Analyse de circuits logiques Exercice 2.1 : Un circuit simple 1. Quelle est l expression booléenne de la sortie S pour le circuit en Figure 1? 2. Écrire la table de vérité de ce circuit. En déduire une expression équivalente pour S. 3. Donner l expression simplifiée et le circuit correspondant en n utilisant que les opérateurs NON, ET, OU (par calcul algébrique et par méthode de Karnaugh). 1

2 a b c S Figure 1 Exercice 2.2 : Circuit mystère a b c S 1. Donner l expression booléenne de S en n utilisant que les opérateurs NON, ET et OU. 2. Calculer la table de vérité de ce circuit. 3. Proposer une version simplifiée du circuit avec des portes NON, ET et OU. 4. On autorise maintenant les portes XOR, NON-ET et NON-OU. Réaliser un circuit équivalent avec au maximum 6 portes. 5. Que fait ce circuit? 2

3 3 Réalisation de circuit Exercice 3.1 : À partir des tables de vérité a b c d S 3 a b c d S a b c S 1 a b c S Réaliser les circuits correspondant aux fonctions S 1 et S Utiliser la méthode des tableaux de Karnaugh pour concevoir les circuits correspondant aux fonctions S 3 et S 4. Exercice 3.2 : Analyseur de code On cherche à analyser des codes binaires sur 4 bits. Un code correct est un code qui contient au plus deux 1 consécutifs. Le but de l exercice est de concevoir un circuit qui détecte tous les codes corrects (ex : 0100). 1. Écrire la table de vérité de cet analyseur. 2. En déduire le circuit correspondant. 3. Simplifier le circuit (par méthode algébrique et par méthode de Karnaugh). 4. On ajoute comme contrainte que le code ne doit pas contenir de 0 consécutifs (ex : 1011). Reprendre les 3 questions précédentes. 3

4 Architecture des ordinateurs TD2 - Circuits combinatoires et arithmétiques 1 Circuits combinatoires Exercice 1.1 : Multiplexeur et démultiplexeur 1. Donner les circuits logiques réalisant un multiplexeur et un démultiplexeur Montrer comment utiliser le démultiplexeur pour concevoir un décodeur 2 bits. Exercice 1.2 : Parité d un mot Le but de cet exercice est de concevoir un circuit permettant de détecter la parité d un mot de 4 bits, codé sur les entrées A, B, C et D. La sortie vaudra 0 si le nombre de 1 en entrée est pair (ex : 0011) et 1 sinon (ex : 1000). 1. Écrire la table de vérité correspondante. 2. Utiliser un multiplexeur 16 4 pour réaliser cette fonction. 3. Utiliser un démultiplexeur 4 16 pour réaliser cette fonction. Exercice 1.3 : Comparateur Un comparateur n bits est un circuit servant à comparer 2 mots A 0 A 1... A n 1 et B 0 B 1... B n 1 de n bits chacun. La sortie vaut 1 si les mots sont identiques et 0 sinon. 1. Réaliser le circuit logique correspondant à un comparateur 1 bit. 2. En déduire le circuit du comparateur 4 bits. Exercice 1.4 : Encodeur Un encodeur n bits est un circuit à 2 n entrées (mutuellement exclusives) et n sorties qui permet d encoder le numéro de la ligne d entrée activée en binaire. Par exemple, si la 6ème ligne d un encodeur 3 bits est activée, alors les sorties seront S 2 = 1, S 1 = 0 et S 0 = Quelle est la particularité de ce circuit? 2. Écrire la table de vérité pour l encodeur 2 bits. 3. Réaliser le circuit correspondant. 4. Donner un exemple d utilisation d un encodeur. 2 Circuits arithmétiques Exercice 2.1 : Additionneur 1. Rappeler la table de vérité de l additionneur complet 1 bit, ainsi que le circuit correspondant. 2. Concevoir (à partir d additionneurs 1 bit) un additionneur 4 bits avec retenues d entrée et de sortie. 1

5 Exercice 2.2 : Incrémenteur Une grande partie des additions effectuées par un ordinateur consiste simplement à ajouter 1 à une autre valeur x. Dans ce cas, on dit qu on incrémente la valeur x. 1. Réaliser un incrémenteur 1 bit avec retenue de sortie. 2. En déduire le circuit logique d un incrémenteur 4 bits avec retenue. 3. Comment faire un décrémenteur 4 bits? Exercice 2.3 : Décaleur Les multiplications et divisions binaires par 2 sont de simples décalages. Pour multiplier une valeur x par 2, il suffit de décaler x d un bit vers la gauche (i.e. ajouter un 0 à droite) et vice-etversa pour la division. Le but de cet exercice est de concevoir un circuit spécialisé pour ces deux opérations. 1. Réaliser un circuit qui prend en entrée le bit à décaler A 1 et un paramètre c pour indiquer le sens du décalage (0 = gauche, 1 = droite) et renvoie les bits décalés sur les sorties S 0 et S 2 : soit S 0 = A 1 et S 2 = 0 si c = 0, soit S 0 = 0 et S 2 = A 1 si c = En déduire le circuit d un décaleur 4 bits (avec le paramètre c pour le sens du décalage, les entrées A 0, A 1, A 2 et A 3 et les sorties S 0, S 1, S 2 et S 3 ). 3. Que fait le circuit suivant? A 0 A 1 A 2 A 3 c MUX MUX MUX MUX S 3 S 2 S 1 S 3 2

6 Architecture des ordinateurs TD3 - Circuits séquentiels Exercice 1 : Chronogrammes Compléter le chronogramme. On suppose que la sortie Q est initialement à 0. Q (flip-flop) Q (latch) D Q (flip-flop) Q (latch) J K Q (flip-flop) Q (latch) S R H t Exercice 2 : Bascules Analyser le comportement de ces 3 circuits. B Q 0 T Q H Q 1 Q (1) (2) E H Q Q (3) 1

7 Exercice 3 : Additionneur série Concevoir un circuit pour additionner 2 suites de bits transmises sur les entrées a et b. La somme sera envoyée sous la forme d une suite de bits sur la sortie S. Exercice 4 : Détecteur de signal Un détecteur de signal est un circuit séquentiel (synchrone ou asynchrone) qui lit une suite de n bits a = a 0... a n 1 et qui retourne 1 en sortie si a possède au moins un bit valant 1, et 0 si tous les bits de a sont à 0. Dans le cas asynchrone, tous les bits de a sont lus un par un et la sortie est mise à jour immédiatement. Dans le cas synchrone, un bit est lu à chaque front montant de l horloge et la sortie est mise à jour au même moment. 1. Expliquer pourquoi il est impossible de réaliser un détecteur de signal asynchrone par un circuit combinatoire (non séquentiel). 2. Donner la table d états du détecteur de signal. En déduire une expression booléenne qui exprime la valeur de la sortie S en fonction de l entrée a et de s, la valeur de la sortie S à l étape précédente. 3. Déduire de l expression booléenne de S un circuit séquentiel asynchrone réalisant un détecteur de signal. Exercice 5 : Comparateur série Un comparateur série est un circuit séquentiel synchrone qui permet de comparer deux suites de n bits a = a 0... a n 1 et b = b 0... b n 1. Les séquences a et b sont traitées de gauche à droite et à chaque front montant d horloge, deux bits correspondants sont comparés et la sortie est mise à jour. La sortie est finalement à 1 si les deux suites sont égales et à 0 sinon. 1. Le circuit admet deux entrées a et b (en plus de l entrée correspondant à l horloge), et une sortie R. Donner la table d états de ce circuit. En déduire une expression booléenne exprimant R en fonction de a, b et r (valeur de R à l étape précédente). 2. En sachant qu il est possible d utiliser une bascule D pour se souvenir de la valeur précédente de la sortie R, construire un circuit séquentiel synchrone réalisant le comparateur série. Exercice 6 : Messages en Morse Le but de cet exercice est de concevoir un circuit détecteur d erreurs dans la transmission de messages en Morse. Un message Morse est codé en binaire de la façon suivante : les 0 représentent les blancs un 1 correspond à un point et deux 1 à un trait le message ne doit pas commencer ou finir par un blanc il ne peut y avoir deux blancs consécutifs Le message est transmis sur une seule ligne d entrée que l on note M. Cette ligne est synchronisée avec l horloge : un nouveau bit du message est transmis à chaque front descendant. La sortie S vaut 1 si le message lu est bien du Morse et 0 sinon. 1. Parmi ces suites de bits, lesquelles représentent des messages en Morse : (a) 101 (b) 1001 (c)

8 (d) Si le bit lu sur M est 0, dans quel(s) cas le message qui vient d être lu est bien du Morse? 3. Même question si le bit lu sur l entrée M est En déduire combien d états doit mémoriser le circuit. 5. Écrire la table de vérité des états du circuit, en fonction des états précédents et du bit lu sur l entrée M. 6. Concevoir un ciruit F qui calcule les nouveaux états en fonction des précédents et de M. 7. Utiliser le circuit précédent pour concevoir le circuit séquentiel analyseur de Morse (avec mémoire et remise à zéro). 3

9 Architecture des ordinateurs TD4 - Autour de la pile Exercice : Jeu d instructions (très) simple Instruction Description MPUSH mot Place le mot mot au sommet de la pile VPUSH var Place la variable locale désignée par var au sommet de la pile POP var Supprime le sommet de la pile et le place dans la variable désignée par var ADD POP les 2 mots au sommet de la pile et PUSH leur somme dans la pile INC Ajoute 1 au sommet de la pile SUB POP les 2 mots au sommet de la pile et PUSH leur différence dans la pile MUL POP les 2 mots au sommet de la pile et PUSH leur produit dans la pile NOT Remplace le sommet de la pile par sa négation AND POP les 2 mots au sommet de la pile et PUSH leur ET logique dans la pile JUMP label Saute vers l étiquette label JE0 label Saute vers l étiquette label si le mot au sommet de la pile vaut 0 NOP Ne fait rien Un mot correspond à une suite de bits sur une taille donnée (dépend du micro-processeur). Plus simplement, cela permet d indiquer directement une valeur (une constante) sans passer par une variable. 1. Quelles suites d instructions permettent de réaliser les opérations suivantes? Représenter l évolution de la pile pour chaque opération (a) i = i + 1 ; (b) i = i + 20 ; (c) i = j + k ; (d) i = k - (j*5 + 8*2) ; 2. Déterminer les opérations réalisées par chaque ensemble d instructions suivants : 1

10 VPUSH i JE0 L1 MPUSH 20 POP k L1: MPUSH 10 POP j (a) VPUSH i JE0 L1 MPUSH 20 POP j JUMP L2 L1: MPUSH 10 POP j L2: NOP (b) VPUSH i JE0 L1 VPUSH j MUL POP k JUMP L2 L1: POP k VPUSH k POP j L2: NOP (c) 4. Traduire les bouts de code suivants en instructions : si (k!= 0) alors i = j fin si (a) si (k == 30) alors i = j sinon i = k fin si (b) si (k == 0 ET j == 0) alors i = j fin si i = i + 1 (c) 5. Que fait le code suivant? MPUSH 2 POP i MPUSH 10 POP j MPUSH 1 POP k L1: VPUSH j JE0 L2 VPUSH i VPUSH k MUL POP k VPUSH j MPUSH 1 SUB POP j JUMP L1 L2: NOP 6. Réaliser l opération i = i sans utiliser ADD 2

11 Architecture des ordinateurs Exercices sur l arithmétique binaire 1 Numérations et changement de base Écriture en base b La valeur décimale A 10 d un nombre A b = a n... a 2 a 1 a 0 écrit en base b est donnée par : A 10 = n a i b i i=0 = a n b n + a n 1 b n a 2 b 2 + a 1 b 1 + a 0 b 0 = a n b n + a n1 b n a 2 b 2 + a 1 b + a 0 = a 0 + b (a 1 + b (a 2 + b (... a n 1 + b (a n )...))) Les a i sont les chiffres de l écriture en base b, leur valeur est comprise entre 0 et b 1. Bases spéciales En informatique, on utilise généralement les 3 bases suivantes : la base 2, ou binaire : seuls les chiffres 0 et 1 la base 10, ou décimale : attention, les nombres décimaux sont fréquemment écrits en omettant la base (rien ne les distingue de nombres écrits dans une autre base). la base 16, ou hexadécimale : les chiffres sont 0, 1,..., 9, A, B, C, D, E et F ; les nombres hexadécimaux peuvent être notés de différentes manières : ABC 16 = 0xABC Exemples en base 10 : = = = en base 2 : = = = en base 8 : = = = en base 16 : 3E7 16 = E = = Exercice 1.1 Écrire une table de conversion binaire/décimal/hexadécimal pour les 16 premiers nombres et la liste des puissances de 2 jusqu à Exercice 1.2 : Conversions 1. Comment convertir un nombre binaire en base 10? 2. Et dans l autre sens (décimal vers binaire)? 3. Mêmes questions entre les nombres décimaux et hexadécimaux. 4. Remplir le tableau suivant en effectuant les conversions nécessaires : 1

12 Binaire Décimal Hexadécimal B9A Exercice 1.3 : Nombres à virgule flottante La valeur décimale d un nombre binaire 0, d 1 d 2 d 3... d n est donnée par : d1 2 + d2 4 + d dn 2. n Pour convertir un nombre décimal à virgule en binaire, on distingue la partie entière du nombre (les chiffres à gauche de la virgule) et sa partie fractionnaire (les chiffres après la virgule). Ensuite, on procède en 2 étapes : 1) On commence par convertir la partie entière comme d habitude, 2) Puis on traite la partie fractionnaire avec l algorithme suivant : Tant que la partie fractionnaire n est pas nulle, faire : 1) la multiplier par 2 2) garder la partie entière obtenue 3) recommencer avec la nouvelle partie fractionnaire Exemple pour 0, 125 : 0, = 0, 250 on garde le 0 et on continue avec 0, 250 0, 25 2 = 0, 50 on garde le 0 et on continue avec 0, 50 0, 50 2 = 1 on garde le 1 et on s arrête car la partie fractionnaire est 0 Résultat : 0, 125 = 0, Convertir 42, en binaire 2. Expliquer pourquoi ça marche. 3. Convertir 68, 7 10 en binaire. Que remarque-t-on? 4. Comment faire la conversion dans l autre sens? 5. Convertir 10, en décimal. 2 Arithmétique binaire Exercice 2.1 Réaliser les opérations arithmétiques suivantes (convertir en base 10 pour vérifier) : Que se passe-t-il si on ne dispose que de 7 bits? / / 101 2

13 Exercice Donner une méthode rapide pour multiplier un nombre binaire par Et pour multiplier par 2 k? 3. Et pour diviser? 3 Codage des entiers Exercice 3.1 On s intéresse à des entiers codés sur 4 bits. Que se passe-t-il lorsqu on effectue les opérations arithmétiques suivantes? Exercice 3.2 : Entiers relatifs , , Il existe différentes conventions pour représenter les entiers relatifs en binaire (sur n bits) : les valeurs signées : le bit de poids fort représente le signe (0 pour les nombres positifs et 1 pour les nombre négatifs) et les n 1 bits restants codent la valeur absolue du nombre. le complément à 2 : les positifs sont codés sur n 1 bits. Leurs opposés sont obtenus par complément à Comment distingue-t-on les représentations binaires des entiers naturels et relatifs? 2. Donner l intervalle des nombres représentables sur 8 bits pour chacune des conventions. 3. Quelles sont les valeurs décimales des nombres suivants? Signée sur 8 bits Complément à 2 sur 8 bits Donner les représentations binaires de +77, 77, +15 et 15 sur 8 bits, suivant les deux conventions. Exercice 3.3 : Addition d entiers relatifs Lorsqu on additionne 2 entiers naturels sur n bits, la valeur de leur somme peut nécessiter n+1 bits. Cette notion de retenue n est plus pertinente pour les entiers relatifs dont la somme peut sortir de l intervalle des valeurs représentables sans pour autant faire apparaître de retenue. Par exemple, sur 4 bits, se traduit par l addition binaire : ; si on effectue la somme, on obtient 1011 = (en signé) : il y a dépassement de capacité (overflow). Et on voit bien qu il ne s agit pas d une retenue, puisque l addtion tient sur 4 bits! 1. Peut-on avoir un overflow en additionnant 2 nombres du même signe? de signes différents? 2. Comment faire pour additionner des nombres signés? Pour répondre à cette question, tester les additions suivantes sur 4 bits : 6 + ( 5), 5 + ( 6), ( 5) + ( 6) et ( 3) + ( 4). 3. Et en complément à 2 (tester les mêmes additions)? 4. Comment peut-on détecter un overflow? 3

Cours 2 Microprocesseurs

Cours 2 Microprocesseurs 4//2 Cours 2 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 26 boukhobza@univ-brest.fr Chemin de données Font l objet de ce cours: Les portes logiques et circuits combinatoires Le traitement de quelques opérations

Plus en détail

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits UNIVERSITE Joseph FOURIER, Grenoble U.F.R. d Informatique et Maths. Appliquées Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits Rappel : dessins des portes logiques. Déroulement envisagé

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux circuits logiques de base IFT25 Architecture en couches Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau 2 Niveau Niveau Couche des langages d application Traduction (compilateur) Couche du langage d

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS I. Conversions 1. Convertir de la base décimale en binaire :(27) 10 ; (12,3) 10 ; 2. On souhaite faire une mesure de distance entre

Plus en détail

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres Logiciel de Base (A1-06/07) Léon Mugwaneza ESIL/Dépt. Informatique (bureau A118) mugwaneza@univmed.fr I. Représentation des nombres Codage et représentation de l'information Information externe formats

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés

Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés Exercice 1 : ( 5points ) On dispose d'une machine ou les valeurs numériques réelles sont représentées

Plus en détail

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire Processeurs et Architectures Numériques Introduction et logique combinatoire Objectifs du cours Connaitre les fonctions de base de l électronique numérique Comprendre la logique combinatoire et synchrone

Plus en détail

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A 1. Effectuez les calculs suivants sur des nombres binaires en complément à avec une représentation de 8 bits. Est-ce qu il y a débordement en complément

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique SMI4 Circuits combinatoires et Séquentiels Prof. Abdelhakim El Imrani Types de circuits logiques Circuits combinatoire

Plus en détail

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération 1 Laurent MURA. SOMMAIRE 1. Les différents systèmes 2. Les différentes conversions 3. Quelques systèmes de codage 4. L arithmétique binaire 2 IUT

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM2 Page 1 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 2013-2014 Devoir à la maison n 3 À rendre le jeudi 17 avril 2014 Numéro d étudiant à 8 chiffres

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail

Numération II. Laval. January 24, 2013. Bellepierre

Numération II. Laval. January 24, 2013. Bellepierre Bellepierre January 24, 2013 Opération en base 4 Les nombres sont tous écrit en base 4... La table d addition + 1 2 3 1 2 3 10 2 3 10 11 3 10 11 12 Exemple 1 1 1 1 2 3 + 2 2 2 1 0 1 1 Opération en base

Plus en détail

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Cours Info - 12 Représentation des nombres en machine D.Malka MPSI 2014-2015 D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Sommaire Sommaire 1 Bases de numération par position 2 Représentation des entiers

Plus en détail

Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques)

Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques) 1 Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques) A- Questions de culture générale (non corrigées ici) 1) Comment fonctionne le «tactile» d une tablette tactile? 2) Qu est-ce qu un ripper

Plus en détail

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits 1 VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits Nous savons que l ordinateur traite uniquement des instructions écrites en binaire avec des 0 et des 1. Nous savons aussi qu il est formé

Plus en détail

Département Informatique L3 Mention Informatique Jean-Michel Richer Architecture des Ordinateurs jean-michel.richer@univ-angers.

Département Informatique L3 Mention Informatique Jean-Michel Richer Architecture des Ordinateurs jean-michel.richer@univ-angers. Département Informatique L3 Mention Informatique Jean-Michel Richer Architecture des Ordinateurs jean-michel.richer@univ-angers.fr 2015/2016 Travaux Dirigés 1 Représentation de l information En informatique,

Plus en détail

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3 8 Systèmes de numération INTRODUCTION SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS Dans un système positionnel, le nombre de symboles est fixe On représente par un symbole chaque chiffre inférieur à la base, incluant

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

Problème : débordement de la représentation ou dépassement

Problème : débordement de la représentation ou dépassement Arithmétique entière des ordinateurs (représentation) Écriture décimale : écriture positionnelle. Ex : 128 = 1 10 2 + 2 10 1 + 8 10 0 Circuit en logique binaire Écriture binaire (base 2) Ex : (101) 2 =

Plus en détail

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Codage des nombres Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Représentation de l'information Un ordinateur manipule des données Besoin de coder

Plus en détail

Les différents codes utilisés en électronique

Les différents codes utilisés en électronique Section : Technicien Supérieur Electronique Discipline : Génie Electronique Les différents codes utilisés en électronique Domaine d application : Traitement des signaux numériques Type de document : Cours

Plus en détail

Les opérations binaires

Les opérations binaires Les opérations binaires Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - De coder les nombres entiers en code complément à 2. - De résoudre les opérations

Plus en détail

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ cliquer

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

Représentation d un entier en base b

Représentation d un entier en base b Représentation d un entier en base b 13 octobre 2012 1 Prérequis Les bases de la programmation en langage sont supposées avoir été travaillées L écriture en base b d un entier est ainsi défini à partir

Plus en détail

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons Chapitre II DÉFINITION DES SYSTÈMES LOGIQUES 2.1 LES NOMBRES DANS LES SYSTÈMES LOGIQUES Les humains comptent en DÉCIMAL 2.1.1 DÉCIMAL: o Base 10 o 10 chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 o M C D U o

Plus en détail

tique Contenu de la présentation

tique Contenu de la présentation Unité d enseignement : Systèmes séquentiels s avancés s (SSA) Numération et arithmétique tique Etienne Messerli Institut REDS, HEIG-VD Le 2 février 23 Numération & arithmétique, p Contenu de la présentation

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

III - PROGRAMMATION EN ASSEMBLEUR

III - PROGRAMMATION EN ASSEMBLEUR III - PROGRAMMATION EN ASSEMBLEUR 3.1 Introduction à la programmation en assembleur Pour programmer un ordinateur on utilise généralement des langages dits évolués ou de haut niveau : C, C++, Java, Basic,

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be Techniques digitales V. Pierret vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be PREMIERE PARTIE RAPPELS L ALGEBRE DE BOOLE Les fonctions logiques de base: NON, ET, OU Les fonctions logiques de base La fonction

Plus en détail

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Circuits logiques Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Circuit logique Circuit électronique réalisant une ou plusieurs fonctions logiques

Plus en détail

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres IPT : Cours 2 La représentation informatique des nombres (3 ou 4 heures) MPSI-Schwarz : Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 28 septembre 2015 1 Codage en base 2 Définition 1 : Tout nombre décimal

Plus en détail

Système binaire. Algèbre booléenne

Système binaire. Algèbre booléenne Algèbre booléenne Système binaire Système digital qui emploie des signaux à deux valeurs uniques En général, les digits employés sont 0 et 1, qu'on appelle bits (binary digits) Avantages: on peut utiliser

Plus en détail

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1.

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1. Cours de Numération A). Introduction : I ). Généralités : Le système binaire (Base 2) a été conçu au 17 ème siècle par le mathématicien LEIBNITZ. Il présente l'avantage de ne comporter que deux symboles

Plus en détail

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT Les portes logiques Nous avons jusqu ici utilisé des boutons poussoirs et une lampe pour illustrer le fonctionnement des opérateurs logiques. En électronique digitale, les opérations logiques sont effectuées

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

Les nombres en binaire ( )

Les nombres en binaire ( ) Les nombres en binaire Forme générale d un nombre : (système de numération pondérée) ELE1300 Circuits logiques Arithmétique binaire a a a a, a a a n1 n2 1 0 1 2 m b partie entière partie fractionnaire

Plus en détail

La Numération. Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB

La Numération. Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB La Numération Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB 1 I. Rappel sur le système décimal Définitions Chiffres décimaux : 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

Notions de langage machine

Notions de langage machine Notions de langage machine 18 décembre 2009 Rappels et introduction Architecture de Van Neumann : Processeur = UC + UAL Mémoire interne au processeur = les registres (soit seulement l accumulateur, soit

Plus en détail

EXERCICES D'ARCHITECTURE DES ORDINATEURS

EXERCICES D'ARCHITECTURE DES ORDINATEURS EXERCICES D'ARCHITECTURE DES ORDINATEURS CHAPITRES 1&2 1. CONVERSION DANS D AUTRES BASES Écrire 10110110 2 en décimal. Écrire 3456 en binaire, puis en hexadécimal. Convertir 1011 1100 0000 1000 1100 en

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION FICHE DU MODULE 1 SYSTEMES DE NUMERATION OBJECTIF GENERAL: La compétence visée par ce module est d amener l apprenant à se familiariser avec les systèmes de numération et les codes utilisés par les appareils

Plus en détail

Le système binaire. Comment comptons nous en décimal? Le binaire. Présentation

Le système binaire. Comment comptons nous en décimal? Le binaire. Présentation Le système binaire Comment comptons nous en décimal? Depuis la fin du moyen-age, nous comptons en base 10. Certains diront que cette pratique est venue du fait que nous avons 10 doigts. Il en découle principalement

Plus en détail

Contrôle Architecture des microprocesseurs Durée 2 heures

Contrôle Architecture des microprocesseurs Durée 2 heures Contrôle Architecture des microprocesseurs Durée 2 heures Tous les documents personnels (cours, TD, TP) sont autorisés. La machine à calculer est autorisée. La qualité de la présentation sera prise en

Plus en détail

Codage des données en machine.

Codage des données en machine. Codage des données en machine. 1 Entiers naturels Changements de base Codage en machine 2 Entiers relatifs : codage en complément à 2 Dénition Addition et calcul de l'opposé en complément à 2 3 Représentation

Plus en détail

Codes correcteurs d erreurs

Codes correcteurs d erreurs Codes correcteurs d erreurs 1 Partie théorique 1.1 Définition Un code correcteur est une technique de codage de l information basée sur la redondance, qui vise à détecter et corriger des éventuelles erreurs

Plus en détail

Exercice 1 : (3 points)

Exercice 1 : (3 points) Institut National d Informatique 15/12/2002 Durée : 2 heures Documents non autorisés EMD1 de Structure Machine Exercice 1 : (3 points) On dispose d une machine où les nombres sont représentés sur 16 bits

Plus en détail

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Cours sur la numération La numération Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Le système décimal Les nombres que nous utilisons

Plus en détail

1.4.1 Expliquez la différente entre le «format» complément à 2 et «faire» le complément à 2.

1.4.1 Expliquez la différente entre le «format» complément à 2 et «faire» le complément à 2. Chapitre 1 : Exercices 1.3 Conversions 1.3.1 Effectuez les conversions suivantes : a) B4F,D5 (16) Base 10 b) 324,21 (5) Base 10 c) 125 (7) Base 2 d) 73 (10) Base 16 e) 73 (8) Base 16 f) 101101 (2) Base

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

Introduction à l Informatique

Introduction à l Informatique Introduction à l Informatique. Généralités : Etymologiquement, le mot informatique veut dire «traitement d information». Ceci signifie que l ordinateur n est capable de fonctionner que s il y a apport

Plus en détail

VII- Circuits combinatoires élémentaires

VII- Circuits combinatoires élémentaires 1 VII- Circuits combinatoires élémentaires Par circuit combinatoire, on entend que ses sorties sont des fonctions de ses entrées. Cela par opposition aux circuits séquentiels, que nous verrons plus loin,

Plus en détail

Cours d Architecture des ordinateurs

Cours d Architecture des ordinateurs Cours d Architecture des ordinateurs L2 Informatique 214/215 version du 23 septembre 214 Séverine Fratani Peter Niebert 2 Table des matières 1 Codage 9 1.1 Systèmes de numération.................................

Plus en détail

TD 3 : Représentation des réels et des caractères

TD 3 : Représentation des réels et des caractères ASR1 bis DUT Informatique 1A IUT A de Lille USTL 2007 2008 Architecture des ordinateurs Exercice 1 TD 3 : Représentation des réels et des caractères Représentation d une partie fractionnaire 1. Coder sur

Plus en détail

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération Lycée Maximilien Sorre Année 2015-2016 BTS SIO 1 Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération 1 Introduction : que signifie 2014? Dans de nombreuses situations, il est nécessaire de pouvoir exprimer

Plus en détail

Circuits logiques et électronique numérique

Circuits logiques et électronique numérique Circuits logiques et électronique numérique -Support de cours - COURS ING3 Année 2007-2008 Benoît ecoux Sommaire Introduction générale... 4 Partie I) Fonctions logiques de base et circuits associés...

Plus en détail

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL Opérations dans un système positionnel OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL INTRODUCTION Dans tout système de numération positionnel, les symboles sont utilisés de façon cyclique et la longueur du correspond

Plus en détail

DUT Informatique Architecture des ordinateurs Année 2012/2013. - Aucun document autorisé - Calculatrices interdites - Durée : 2 heures -

DUT Informatique Architecture des ordinateurs Année 2012/2013. - Aucun document autorisé - Calculatrices interdites - Durée : 2 heures - DUT Informatique Architecture des ordinateurs Année 2012/2013 - Aucun document autorisé - Calculatrices interdites - Durée : 2 heures - NOM, prénom : Dans tous les exercices, vous pouvez utiliser les fonctions

Plus en détail

Examen d Architecture des Ordinateurs Majeure 1 Polytechnique Lundi 10 Décembre 2001

Examen d Architecture des Ordinateurs Majeure 1 Polytechnique Lundi 10 Décembre 2001 Examen d Architecture des Ordinateurs Majeure 1 Polytechnique Lundi 10 Décembre 2001 L examen dure 3 heures. Le sujet comporte 7 pages dont 3 pages de rappels sur le LC-2 et la microprogrammation. Tous

Plus en détail

Cours 6 : Principes de la représentation des nombres en

Cours 6 : Principes de la représentation des nombres en Cours 6 : Principes de la représentation des nombres en mémoire 2013/2014 Introduction Représentation des données en mémoire naturels signés Nous décrivons les principes de la représentation des nombres

Plus en détail

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE 4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS Leçon 2 - OPÉRATIONS ARITHMÉTIQUES DANS LE SYSTÈME BINAIRE Avec les connaissances que nous venons d'acquérir, nous sommes en mesure maintenant d'écrire la suite

Plus en détail

Faculté des Sciences de Tétouan TD 1 SMI-3 2012 2013. Codage des informations & Arithmétique des ordinateurs Corrigé

Faculté des Sciences de Tétouan TD 1 SMI-3 2012 2013. Codage des informations & Arithmétique des ordinateurs Corrigé Faculté des Sciences de Tétouan TD 1 SMI-3 2012 2013 Codage des informations & Arithmétique des ordinateurs Corrigé * Remarque 1 Merci de me signaler toute erreur de calcul par mail au hibaoui.ens@gmail.com.

Plus en détail

Systèmes de Numération & Codage

Systèmes de Numération & Codage Systèmes de Numération & Codage Objectif : L électronicien est amené à manipuler des valeurs exprimées dans différentes bases (notamment avec les systèmes informatiques). Il est essentiel de posséder quelques

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS CIRCUITS CONFIGURABLES NOTION DE PROGRAMMATION

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS CIRCUITS CONFIGURABLES NOTION DE PROGRAMMATION 145 NOTION DE PROGRAMMATION 1/ Complétons notre microprocesseur Nous avons, dans les leçons précédentes décrit un microprocesseur théorique, cependant il s inspire du 6800, premier microprocesseur conçu

Plus en détail

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Les types énumérés On peut aussi définir des types qui ont un nombre fini de valeurs (ex: jours de la semaine, couleurs primaires, etc.)

Plus en détail

IFT2880 Organisation des ordinateurs et systèmes

IFT2880 Organisation des ordinateurs et systèmes Représentation des nombres flottants Notation exponentielle Représentations équivalentes dans la base 10 de 1,234 1 2 3, 4 0 0. 0 x 1 0-2 1 2, 3 4 0. 0 x 1 0-1 1, 2 3 4. 0 x 1 0 1 2 3. 4 x 1 0 1 2. 3 4

Plus en détail

Introduction au codage de l information:

Introduction au codage de l information: Introduction au codage de l information: Quelques éléments d architecture de l ordinateur Comparaison de la carte perforée au DVD Pourquoi est-il nécessaire de coder l information? Numérisation Formats

Plus en détail

Plan du cours. Architecture des Ordinateurs. Licence Informatique 3ème Année. Plan du cours. Plan du cours. Architecture des ordinateurs

Plan du cours. Architecture des Ordinateurs. Licence Informatique 3ème Année. Plan du cours. Plan du cours. Architecture des ordinateurs Architecture des Ordinateurs Licence Informatique 3ème Année Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Plan du cours Architecture des ordinateurs Des concepts et théories

Plus en détail

Modbus 06/05/2013. Version 1.3

Modbus 06/05/2013. Version 1.3 06/05/2013 Version 1.3 Le protocole Modbus TCP, mode «Maître» Table des matières 1 Pré-requis... 3 2 Connecteur Modbus... 3 2.1 Ajout d un connecteur Modbus TCP... 3 2.2 Configuration d un connecteur Modbus

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Architecture matérielle et logicielle

Architecture matérielle et logicielle Architecture matérielle et logicielle Contents I Le Cours 2 1 Généralités 2 2 Micro-processeur 2 3 Mémoire 2 4 Performances 3 II TPs 3 1 Création d un exécutable : 3 2 Les bibliothèques 3 3 Codage de l

Plus en détail

Bases informatiques. Binaire, octale et hexadécimale. TCH010-Informatique

Bases informatiques. Binaire, octale et hexadécimale. TCH010-Informatique Enseignants Coordonateur: David Marche david.marche@etsmtl.ca Chargé de cours: Lévis Thériault levis.theriault@etsmtl.ca Site internet Plan de cours Rappel numérotation en base 10 Bases informatiques i

Plus en détail

Introduction à l informatique, à Python, et représentation des nombres en machine

Introduction à l informatique, à Python, et représentation des nombres en machine Introduction à l informatique, à Python, et représentation des nombres en machine Table des matières Qu est-ce-que l informatique? Qu est-ce-qu un ordinateur? 2 Principaux composants...............................................

Plus en détail

ARITHMETIQUE EXERCICES CORRIGES

ARITHMETIQUE EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. ARITHMETIQUE EXERCICES CORRIGES 5 1) Donner l écriture de a) A = 1 b) A = 1001 c) A = 1 ) Ecrire la suite des 10 premiers nombres entiers en base deux. En base quatre ) En base douze, on

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION Page 1/6 I- SYSTEMES SYSTEMES DE NUMERATION I-1- DECIMAL (base l0) C'est le système le plus utilisé. On peut représenter un nombre décimal sous la forme :... (1997) 10 = 1 10 3 + 9 10 2 + 9 10 1 + 7 10

Plus en détail

Type de document : Cours

Type de document : Cours Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les opérations arithmétiques sur les nombres binaires Domaine d application : Traitement programmé de l information Type de document

Plus en détail

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi :

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi : Numération Numération. 1 Les systèmes de numération 1.1 Le système décimal. 1.1.1 Les chiffres. Le système décimal est le système d écriture des nombres que nous utilisons habituellement dans la vie courante.

Plus en détail

Numération. I. Représentation des nombres entiers... 2 I.1. Nombres non signés...2 I.2. Nombres signés...2

Numération. I. Représentation des nombres entiers... 2 I.1. Nombres non signés...2 I.2. Nombres signés...2 I. Représentation des nombres entiers... 2 I.1. Nombres non signés...2 I.2. Nombres signés...2 II. Changement de bases...3 II.1. Hexadécimal ou binaire vers décimal...3 II.2. Décimal vers hexadécimal ou

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM4 Page 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 24-25 Devoir à la maison n 4 À rendre le vendredi 2 juin 25 Numéro d étudiant à 8 chiffres :

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs 1 ère partie Olivier Temam

Architecture des Ordinateurs 1 ère partie Olivier Temam Architecture des Ordinateurs 1 ère partie Olivier Temam Table des Matières 1 REPRESENTATION DES NOMBRES... 3 1.1 REPRESENTATION DES NOMBRES ENTIERS... 3 1.2 REPRESENTATION DES NOMBRES REELS... 5 2 CIRCUITS

Plus en détail

Algèbre binaire et Circuits logiques (2007-2008)

Algèbre binaire et Circuits logiques (2007-2008) Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Filière : SMI Algèbre binaire et Circuits logiques (27-28) Prof. Abdelhakim El Imrani Plan. Algèbre de Boole 2. Circuits

Plus en détail

Architecture des machines

Architecture des machines Architecture des machines Jean-Baptiste.Yunes@univ-paris-diderot.fr Université Paris Diderot http://www.liafa.univ-paris-diderot.fr/~yunes/ Octobre 2012 Codage, Représentation et Arithmétique Bits, octets,

Plus en détail

Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE

Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE Table des matières Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE... 1 1. Bases décimales, binaires et hexadécimales... 2 2. Systèmes et langages Logiques.... 5 Système

Plus en détail

1 Valeur d une expression

1 Valeur d une expression PCSI Informatique: Cours2 1 VALEUR D UNE EXPRESSION Expressions et variables en informatique 1 Valeur d une expression Expression : suite de caractères qui a un sens pour la machine Valeur d une expression

Plus en détail

Codage des informations le système binaire

Codage des informations le système binaire Module ASR - Architecture Codage des informations le système binaire Associer à toute information une représentation par une succession de et de : Exemples d information à coder Entiers naturels : 5, 54,

Plus en détail

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits {Â Ö Ñ º ØÖ Ý,È ØÖ ºÄÓ Ù,Æ ÓÐ ºÎ ÝÖ Ø¹ ÖÚ ÐÐÓÒ} Ò ¹ÐÝÓÒº Ö ØØÔ»»Ô Ö Óº Ò ¹ÐÝÓÒº Ö» Ö Ñ º ØÖ Ý»¼ Ö½» ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits 13, 20 et 27 novembre 2006 Présentation générale On choisit

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TP 3

Architecture des ordinateurs TP 3 Architecture des ordinateurs ESIPE - IR1 TP 3 Objectif de cette séance L objectif de cette séance est d apprendre à utiliser la pile et à écrire des fonctions en assembleur En particulier, nous verrons

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 Calculatrice et Objets communicants interdits Les valeurs numériques seront considérées justes à 10

Plus en détail

INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM)

INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH Ecole Supérieure de Technologie de Fès Filière Génie Industriel et Maintenance Mr KHATORY INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM) TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

2.1.1.1 Conversion du nombre décimal entier non signé 32928 en nombre binaire sur 16 bits

2.1.1.1 Conversion du nombre décimal entier non signé 32928 en nombre binaire sur 16 bits CHAPITRE : LA NUMERATION (Corrections des exercices) Page 2. FORMAT DES NOMBRES 2. PRÉPARATION 2... Conversion du nombre décimal entier non signé 32928 en nombre binaire sur 6 bits 2...2 Conversion du

Plus en détail