Systemesdigitaux. Cours 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Systemesdigitaux. Cours 5"

Transcription

1 Systemesdigitaux Cours 5

2 Au derniercours On a vu des blocs classiques plus sophistiques: Additionneur Soustracteur Multiplicateur Comparateur On a vu les architectures et comment les concevoir Aujourd hui, on vacontinuer a explorer des blocs classiques 2

3 Aujourd hui On couvrira Les decodeurs Les encodeurs et les encodeurs de priorite Les multiplexeurs On verra comment concevoir n importe quelle fonction avec les decodeurs et multiplexeurs 3

4 Decodeur Un decodeurprendun nombrede N bits et le convertiten 2 N bits Il traduitun nombrebinaireen representation one-hot One-hot : nombre binaire contenant des 0 partout sauf a UNE seule place... 4

5 Decodeur Le one-hot estgrosfacile a gerer: Un bit par signal Le binaireestpetit maisplus difficilea gerer N bits pour 2 N signaux Avec 2 boutons, je controle4 lumieres Avec 10 boutons, je controle 1024 lumieres 5

6 Decodeur Avec N entrees, ilaura toujours2 N sorties L entree est un nombre binaire La sortie aura toujoursun SEUL 1 estles autresseront des 0 (one-hot) Le 1 sera a la position qui correspond au nombre binaire en entree Ici, l entreeest 10, donc, c estla position 2 qui esta 1 Pour eviter l ambiguite, c est pratique d identifier les pattes... 6

7 Decodeur Pour rendreles chosesexplicites, voiciles entrees et sorties du decodeur2 a 4: 7

8 Decodeur Comment implementer ce genre de fonctions? On peut considerer chaque sortie: La sortie 00 sera 1 quandl entreeest00 La sortie 01 sera 1 quandl entreeest01 La sortie 10 sera 1 quandl entreeest10 La sortie 11 sera 1 quandl entreeest11 8

9 Decodeur Notre decodeur complet pourrait ressembler a ceci: 9

10 Exemple(seul) Dessinezle circuit des 4 premieres sorties (000 a 011) d un decodeur3 a 8 suivantla meme architecture que tantot. 10

11 Exemple(seul) On rend disponible TOUTES les valeurs d entree possible On prendceuxqui correspondent a notre sortie eston met un ET: 11

12 Exemple(Discussion) Proposezun circuit qui controlele convertisseur analogique a numerique: En utilisant3 bits pour controler8 lignes Les commutateurs sont des portes de transmission 12

13 Fonctionslogiquesavec decodeur La fonctionpremiere des decodeursestde convertir des signaux binaires en one-hot Ils ont aussi une autre caracteristique interessante: Raison: On est capable d implementer des finctions avec Ilssontcommedes tables de verite Faisons un raisonnement pour expliquer pourquoi ca fonctionne... 13

14 Fonctionslogiquesavec decodeur Imaginonsqu onconnectetoutesles sorties a une porte OU: Quelle genre de fonction faisons-nous? Et pourquoi? 14

15 Fonctionslogiquesavec decodeur Cette fonction donnerait TOUJOURS 1... Quandl entreeest00, la premiere devient1 Quandl entreeest01, la deuxiemedevient1...et pour toutes les autres entrees Si je voulaisetreplus selectif, je pourraisne connecter QUE certaines sorties du decodeur Cessorties sontles cellesqui correspondents aux 1 dans ma table de verite... 15

16 Exemple Concevezun XOR avec un decodeur2 a 4 16

17 Exemple Je commence par faire la table de verite A B XOR Je connecteque les sorties qui donnent1 a monou... 17

18 Exemple(seul) Implementezla fonctionsomme d un additionneuravec un decodeur3 a 8 Vousavezle droitd utiliserun decodeuret uneporte OU 18

19 Exemple(seul) On commence avec la table de verite On dessinele decodeuravecles sorties A B C SOMME Cesontles sorties qu ondoitfaire entrerdansle OU 19

20 Exemple(seul) Le circuit final ressembledonca: 20

21 Encodeur On utilise le decodeurquandun signal binaire eststockeet on veutcommander en one-hot Parfois, on veut faire l operation inverse: J aiun signal one-hot qui indiquelequeldes 8 convertisseurs est actif J aimeraisenregistrercettedonneeparcequeca m interesse pour une raison quelconque J aurais besoin d un encodeur... 21

22 Encodeur L encodeurfait l operationinverse du decodeur: Il prendun code one-hot et le transformeen code binaire Son entree estdonclongue tandisquesasortie est courte L entreea unetaillede 2 N et la sortie a unetaillede N De faconequivalente, l entreea unetaillede N et la sortie a unetaillede LOG 2 N 22

23 Encodeur Il faut s assurer que l entree soit one-hot Si toutesles entrees etaient 0, ca pourrait causer un probleme Il existe parfois un signal VALIDE qui detecte quand toutes les entrees sont 0 S ily avaitplus queun 1, ca pourraitaussi causer des problemes Peut se resoudre aussi avec VALIDE Il existe aussi une autre option... 23

24 Encodeur Pour rendreles chosesexplicites, voiciles entrees et sorties de l encodeur4 a 2: 24

25 Encodeur Pour concevoir l encodeur, on utilise: Table de verite Table de Karnaugh Implementation Maisla table de veriteesttropgrosse, donc, on va simplement sauter a Karnaugh b3b2 b1b On met des DON T CARE quand l entree est illegale (plus queun 1 oumoinsqueun 1 ) 00 X X 01 X X X 11 X X X X 10 X X X 25

26 Encodeur Pour le MSB, on a 1 quandl entreeestsoit 1000 ou0100 Ca donnerait 11 et 10, respectivement Pour le LSB, on 1 quandl entreeestsoit1000 ou 0010 Ca donnerait 11 et 01 respectivement b3b2 b1b b3b2 b1b X 1 X 1 01 X X X 11 X X X X 10 X X X 00 X X 1 01 X X X 11 X X X X 10 1 X X X 26

27 Encodeur Avec cetteinformation, on peutdire que Le MSB qui esten position du haut est: H MSB = b 2 + b 3 Le LSB qui esten position du bas est: B LSB = b 1 + b 3 Cegenre de systemefontionnebienquandles regles sont respectees: Les entrees doivent etre en one-hot Doncun seul 1 et le resteest 0 Ce n est pas toujours le cas... 27

28 Encodeurde priorite Imaginez un systeme d intercom a l hotel Cuisine (1000) Securite(0100) Entretien(0010) Service d urgence(0001) Quandon veutl intercom, on met un bit a 1 (sinon, ca reste 0 ) Le signal esttransformeen binaireet cecilui donne acces a l intercom Si on recoit1000, ca correspond a 11 et ca donnel intercoma la cuisine 28

29 Encodeurde priorite Qu arrive-t-il lorsque la securite et l entretien veulent l intercom en meme temps? H MSB = b 2 + b 3 B LSB = b 1 + b = 3 b 0 : Urgence b 1 : Securite b 2 : Entretien b 3 : Cuisine 29

30 Encodeurde priorite Securite(b 1 ) et l entretien(b 2 ) H MSB b 2 + b 3 B LSB = b 1 + b = 3 Le MSB et le LSB seraient1: 11 Ca donnerait l intercom a la cuisine! b 0 : Urgence b 1 : Securite b 2 : Entretien b 3 : Cuisine Il y a doncun problemesica fonctionnait commeca... Le problemeestqueca pensequeles entrees seront toutes one-hot quand ce n est pas vrai... 30

31 Encodeurde priorite Pour resoudrele probleme, on utilise un encodeur de priorite: On ne fait plus semblantquec estdu one-hot On ditqueca peutetren importequoi, MAIS ily a une priorite a respecter... L urgence sera plus importante que la securite La securite sera plus importante que l entretien L entretien sera plus importante que la cuisine 31

32 Encodeurde priorite Ce genre de chose s implemente bien... b 3 b 2 b 1 b 0 MSB LSB X X X X X X b 3 b 2 b 1 b b 3 b 2 b 1 b H MSB + = b2 b1 b0 b3 b1 b0 B LSB = b1 b0 + b3 b2 b0 32

33 Multiplexeur Un multiplexeur est un selectionneur: Il selectionnequelleentree vapasser a la sortie Penseza uneroute a 2 voiesqui devient1 voie Il y a un multiplexagenaturelqui se produitquandon selectionne la prochaine voiture qui passe Parfoisca vientd unevoie, parfoisca vientde l autre Multiplexeur2 a 1 33

34 Multiplexeur Un multiplexeur a plusieurs entrees et 1 sortie Multiplexeur2 a 1 Multiplexeur4 a 1 En plus des entrees qu onvoiten haut, ila aussi des lignes de selection C estpar ceslignesqu ondecide quelleentree vaa la sortie Multiplexeur2 a 1 34

35 Multiplexeur On utilise un signal de selection pour indiquer quelle entree passe en sortie Entree0 Entree1 Sel Sortie 35

36 Multiplexeur Le multiplexage est utile pour partager Certainssystemes(#3) on seulementune entree d un certain type Cependant, 2 systemes (#1 et #2) veulentlui parler Comment faire? 36

37 Multiplexeur Voicila table de verited un multiplexeur2 a 1 SEL E 1 E MUX = SEL E + SEL 0 E 1 Ca nous permetde trouverson circuit... 37

38 Fonctionsavec multiplexeurs Tout commeles decodeurs, ilestpossible d implementer des fonctions avec des MUX On peutimplementer unefonctionde N variables sinotremux a N lignesde selection C esta dire quenotremux a 2 N entrees Ex: Pour 4 entrees, ily a 2 lignesde selection On peutimplementer unefonctiona 2 entrees avec un multiplexeur 4-a-1 38

39 Fonctionsavec multiplexeurs Il estmeme possible d implementerdes fonctions a N entrees avec N-1 selections Ca fait quenotredesign sera plus efficace La derniere facon etait facile: On mettaitsoit 0 ousoit 1 selonla table de verite Cettefois, on vamettren-1 entrees aux selections La derniereentree sera parmiles entrees du MUX Il fautjouerun peuavec pour queca marche... 39

40 Exemple ConcevezuneporteXOR a 2 entrees avec un MUX 2-a-1. 40

41 Exemple On met unedes entrees a la selection et on voit ce qu il manque: Si A=0 et B=0, la sortie doitetre0 Ce0 peutsoitetreun vrai0, ouetreegala B On ne le saitpas... continuons... Si A=0 et B=1, la sortie doitetre1 On saitmaintenantquel entree0 doitetreb 41

42 Exemple On continue le raisonnement: Donc: Si A=1 et B=0, la sortie doitetre1 Ce1 peutsoitetre1 oul inversede B On ne le saitpas... on continue... Si A=1 et B=1, la sortie doitetre0 Ca ne peutetrequel inversede B 42

43 Exemple(seul) Implementezla fonctiona 3 entrees qui calcule la retenue dans une addition Utilisezun MUX 4-a-1 43

44 Exemple(seul) Pour 3 entrees, on a besoind un muxa 2 selections (4 a 1 commedansla question) On vautiliser A et B dansla selection et C sera aux entrees A B C C OUT

45 Exemple(seul) QuandA=0 et B=0, on a toujours0. Entree0 sera 0 QuandA=0 et B=1, la sortie estegalea C. Entree1 sera doncconnectea C QuandA=1 et B=0, la sortie estegalea C Entree2 sera aussiconnectea C QuandA=1 et B=1, la sortie esttoujours1. Entree3 sera 1 45

46 Exemple(seul) Le circuit final ressemblera a ceci: 46

47 Exemple(discussion) A l interieur d un microprocesseur, il existe une unite de calcul arithmetique(alu) Il calcule l addition, la soustraction, etc. Nous voulonscreerunealu pour 2 fonctions logiquessur2 entrees de 4 bits: Si le controleetait0, l ALUferaitA B Si le controleetait1, l ALUferaitA+B (ou) 47

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT Les portes logiques Nous avons jusqu ici utilisé des boutons poussoirs et une lampe pour illustrer le fonctionnement des opérateurs logiques. En électronique digitale, les opérations logiques sont effectuées

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits UNIVERSITE Joseph FOURIER, Grenoble U.F.R. d Informatique et Maths. Appliquées Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits Rappel : dessins des portes logiques. Déroulement envisagé

Plus en détail

Type de document : Cours

Type de document : Cours Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les opérations arithmétiques sur les nombres binaires Domaine d application : Traitement programmé de l information Type de document

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

Numération Page 1 sur 5

Numération Page 1 sur 5 Numération Page sur 5 Sommaire : I- Introduction II- III- IV- Différentes bases Base Base Base 6 Correspondance Conversion décimal -> binaire binaire -> décimal hexadécimal -> binaire hexadécimal -> décimal

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

Codage des informations le système binaire

Codage des informations le système binaire Module ASR - Architecture Codage des informations le système binaire Associer à toute information une représentation par une succession de et de : Exemples d information à coder Entiers naturels : 5, 54,

Plus en détail

QUESTION 1 {2 points}

QUESTION 1 {2 points} ELE4301 Systèmes logiques II Page 1 de 8 QUESTION 1 {2 points} En se servant de paramètres électriques donnés dans le Tableau 1 ci-dessous, on désire déterminer la fréquence d opération du compteur présenté

Plus en détail

Les opérations binaires

Les opérations binaires Les opérations binaires Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - De coder les nombres entiers en code complément à 2. - De résoudre les opérations

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION FICHE DU MODULE 1 SYSTEMES DE NUMERATION OBJECTIF GENERAL: La compétence visée par ce module est d amener l apprenant à se familiariser avec les systèmes de numération et les codes utilisés par les appareils

Plus en détail

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE 4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS Leçon 2 - OPÉRATIONS ARITHMÉTIQUES DANS LE SYSTÈME BINAIRE Avec les connaissances que nous venons d'acquérir, nous sommes en mesure maintenant d'écrire la suite

Plus en détail

Compte-rendu du TP d'architecture : Addition Soustraction BCD

Compte-rendu du TP d'architecture : Addition Soustraction BCD Yann Le Brech Camille Maupetit Université de Nantes Compte-rendu du TP d'architecture : Addition Soustraction BCD 1 Présentation 1.1 Fonctionnement Le principe de fonctionnement du circuit est le suivant

Plus en détail

ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire

ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire 1 UFR IMAG - Université Joseph Fourier Polytech Grenoble RICM 3 ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire 1 Introduction 1.1 But d ensemble

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES - Introduction En binaire, on distingue trois principaux systèmes de codage : Binaire pur, Binaire DCB (Décimal Codé Binaire), Binaire réfléchi (code Gray). En informatique

Plus en détail

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération 1 Laurent MURA. SOMMAIRE 1. Les différents systèmes 2. Les différentes conversions 3. Quelques systèmes de codage 4. L arithmétique binaire 2 IUT

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION Page 1/6 I- SYSTEMES SYSTEMES DE NUMERATION I-1- DECIMAL (base l0) C'est le système le plus utilisé. On peut représenter un nombre décimal sous la forme :... (1997) 10 = 1 10 3 + 9 10 2 + 9 10 1 + 7 10

Plus en détail

Opérations Arithmétiques

Opérations Arithmétiques 1 Addition en Binaire 1.1 Principe Opérations Arithmétiques L addition de deux nombres binaires est réalisée de la même façon que l addition décimale. L addition est l opération qui consiste à effectuer

Plus en détail

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux circuits logiques de base IFT25 Architecture en couches Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau 2 Niveau Niveau Couche des langages d application Traduction (compilateur) Couche du langage d

Plus en détail

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A 1. Effectuez les calculs suivants sur des nombres binaires en complément à avec une représentation de 8 bits. Est-ce qu il y a débordement en complément

Plus en détail

Première approche. Définition. Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 :

Première approche. Définition. Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 : Première approche Définition Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 : L informatique est la science du traitement rationnel, notamment par machines automatiques, de l information

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base Normes Européennes de Modélisme Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base NEM 671 Page 1 de 5 Norme Impérative Edition 2014 (remplace l'édition 2007) Remarque 1 : Le contenu de la NEM

Plus en détail

Calculons avec Albert!

Calculons avec Albert! Calculons avec Albert! Par : Guy Lefebvre, 1257 rue Principale, St-Prime, G8J 1V2, 418-251-2170 Guillaume Rainville, 610 8 e rue, St-Prime, G8J 1P6, 418-251-8290 Résumé : Lefebvre G. et Rainville G., 2001,

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques CTIA04 Page 1 1. Les types de données sous S7 300 Il existe plusieurs types de données utilisées pour la programmation

Plus en détail

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION La nécessité de quantifier, notamment les échanges commerciaux, s'est faite dés la structuration de la vie sociale. Les tentatives de représentation symbolique de

Plus en détail

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons Chapitre II DÉFINITION DES SYSTÈMES LOGIQUES 2.1 LES NOMBRES DANS LES SYSTÈMES LOGIQUES Les humains comptent en DÉCIMAL 2.1.1 DÉCIMAL: o Base 10 o 10 chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 o M C D U o

Plus en détail

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1.

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1. Cours de Numération A). Introduction : I ). Généralités : Le système binaire (Base 2) a été conçu au 17 ème siècle par le mathématicien LEIBNITZ. Il présente l'avantage de ne comporter que deux symboles

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application Université de Provence Licence Math-Info Première Année V. Phan Luong Algorithmique et Programmation en Python Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application 1 Ordinateur Un

Plus en détail

Concevoir son microprocesseur

Concevoir son microprocesseur Concevoir son microprocesseur structure des systèmes logiques Jean-Christophe Buisson Collection Technosup Ellipses Avant-propos Ce livre s adresse aux étudiants en informatique de licence et maîtrise,

Plus en détail

Les fonctions logiques

Les fonctions logiques 1 Les fonctions logiques Le fonctionnement des ordinateurs tout comme d autres appareils électroniques repose sur l emploi des circuits électroniques de logique binaire ou électronique numérique. Dans

Plus en détail

COURS DE CIRCUITS NUMERIQUES. Poly 5

COURS DE CIRCUITS NUMERIQUES. Poly 5 arithmetique.doc 1 COURS DE CIRCUITS NUMERIQUES Poly 5 Systèmes de Numération Codes binaires Arithmétique Binaire Par G. PALLOT arithmetique.doc 2 SOMMAIRE 1. NUMERATION BINAIRE, NOMBRES POSITIFS 3 2.

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

Université de Metz. Cours de Logique et d APIs D.E.U.G. STPI

Université de Metz. Cours de Logique et d APIs D.E.U.G. STPI Université de Metz Cours de Logique et d APIs D.E.U.G. STPI Année Universitaire 2002/2003 Y. Morère Cette page est laissée blanche intentionnellement Table des matières 1 Représentation des nombres 11

Plus en détail

Nombres fractionnaires en BINAIRE

Nombres fractionnaires en BINAIRE Nomres Fractionnaires inaires Nomres fractionnaires en BINAIRE Nomres fractionnaires en virgule fixe. Généralités Un nomre fractionnaire comporte deux parties :!"Une valeur entière,!"suivie d une valeur

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

L addition et la multiplication en binaire

L addition et la multiplication en binaire Objectifs : Leçon A1-1 : L addition et la multiplication en binaire OS 1 - Exécuter en binaire une opération arithmétique de base. OS 2 - Représenter un nombre entier relatif. OS 3 - Mettre en œuvre un

Plus en détail

Circuits et architecture des ordinateurs

Circuits et architecture des ordinateurs Circuits et architecture des ordinateurs Année 2015/2016 Université Paris Diderot Olivier Carton Version du 22 juil 2015 Licence Creative Commons Circuits et architecture des ordinateurs 1 Circuits et

Plus en détail

REALISATION D UNE CALCULATRICE GRACE AU LOGICIEL CROCODILE CLIPS 3.

REALISATION D UNE CALCULATRICE GRACE AU LOGICIEL CROCODILE CLIPS 3. 1 sur 6 REALISATION D UNE CALCULATRICE GRACE AU LOGICIEL CROCODILE CLIPS 3. OBJECTIF - PUBLIC - LOGICIEL - MATERIEL - METHODE - BIBLIOGRAPHIE - AVANTAGES - DIFFICULTES - AUTEUR DU DOCUMENT - LE DOCUMENT

Plus en détail

Projet de master Laboratoire de Systèmes Microélectroniques (LSM), EPFL 23.02.07

Projet de master Laboratoire de Systèmes Microélectroniques (LSM), EPFL 23.02.07 Projet de master Laboratoire de Systèmes Microélectroniques (LSM), EPFL 23.02.07 Etudiant : François EMERY Superviseur : Alain VACHOUX Professeur : Yusuf LEBLEBICI Table des matières 1. Introduction...3

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

Logique combinatoire. Kachouri Abdennaceur ENIS Département GE. Université Virtuelle de Tunis

Logique combinatoire. Kachouri Abdennaceur ENIS Département GE. Université Virtuelle de Tunis Logique combinatoire Kachouri Abdennaceur ENIS Département GE Université Virtuelle de Tunis 2006 Nouvelle page 1 Introduction Ce module porte sur les circuits logiques combinatoire... Il couvre plus spécifiquement

Plus en détail

Utilisation de SystemC pour la conception des SoC

Utilisation de SystemC pour la conception des SoC Utilisation de SystemC pour la conception des SoC aniela ragomirescu 1,2, Roberto Reyna 3 1 - Université de Toulouse : INSA Toulouse, 135 Av. de Rangueil Toulouse cedex 4 2-LAAS-CNRS ; Université de Toulouse,

Plus en détail

V- Manipulations de nombres en binaire

V- Manipulations de nombres en binaire 1 V- Manipulations de nombres en binaire L ordinateur est constitué de milliards de transistors qui travaillent comme des interrupteurs électriques, soit ouverts soit fermés. Soit la ligne est activée,

Plus en détail

Electronique Numérique

Electronique Numérique Electronique Numérique 1er tome Systèmes combinatoires Etienne Messerli Yves Meyer Septembre 2010 Version 1.4 Mise à jour de ce manuel La base du présent manuel a été écrit par M. Yves Meyer de l'école

Plus en détail

Digital Communication

Digital Communication Digital Communication Laboratories P. Bakowski bako@ieee.org P. Bakowski 1 DigiCom Labs Il y a 5 laboratoires liés à la communication numérique 1. Etude des paramètres de câbles métalliques, y compris:

Plus en détail

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits {Â Ö Ñ º ØÖ Ý,È ØÖ ºÄÓ Ù,Æ ÓÐ ºÎ ÝÖ Ø¹ ÖÚ ÐÐÓÒ} Ò ¹ÐÝÓÒº Ö ØØÔ»»Ô Ö Óº Ò ¹ÐÝÓÒº Ö» Ö Ñ º ØÖ Ý»¼ Ö½» ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits 13, 20 et 27 novembre 2006 Présentation générale On choisit

Plus en détail

Electron S.R.L. Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 9065 9200 Fax 9065 9180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.

Electron S.R.L. Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 9065 9200 Fax 9065 9180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron. Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B1137-D FORMATEUR MAQUETTE ELECTRONIIQUE NUMERIIQUE MANUEL D IINSTRUCTIIONS Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02)

Plus en détail

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS Phénomène physique : Température Pression, Débit, Intensité lumineuse, Déplacement Grandeur électrique : Tension, Courant, Résistance, Capacité Capteur Conditionnement Numérisation

Plus en détail

Fonctions logiques élémentaires

Fonctions logiques élémentaires Fonctions logiques élémentaires II. Systèmes binaires et algèbre de oole ctuellement, alors que les ordinateurs analogiques sont encore du domaine de la recherche, les informations traitées par les systèmes

Plus en détail

Communiquer les informations

Communiquer les informations Série S option : Science de l Ingénieur Communiquer les informations Adresse : irai.gotdns.com Port : 5003 Mot de passe : à demander au professeur Problème technique : Analyser le fonctionnement de l affichage

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres Logiciel de Base (A1-06/07) Léon Mugwaneza ESIL/Dépt. Informatique (bureau A118) mugwaneza@univmed.fr I. Représentation des nombres Codage et représentation de l'information Information externe formats

Plus en détail

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net Article rédigé avec epsilonwriter puis copié dans Word La théorie des mouvements

Plus en détail

BCI - TPSP - Processeurs et Architectures Numériques

BCI - TPSP - Processeurs et Architectures Numériques BCI - TPSP - Processeurs et Architectures Numériques Jean-Luc Danger Guillaume Duc Tarik Graba Philippe Matherat Yves Mathieu Lirida Naviner Alexis Polti Jean Provost c 2002-2011 groupe SEN, Télécom ParisTech

Plus en détail

Un ordinateur, c est quoi?

Un ordinateur, c est quoi? B-A.BA Un ordinateur, c est quoi? Un ordinateur, c est quoi? Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs IFIP - Cycle Apprentissage. Cécile Germain-Renaud

Architecture des Ordinateurs IFIP - Cycle Apprentissage. Cécile Germain-Renaud Architecture des Ordinateurs IFIP - Cycle Apprentissage Cécile Germain-Renaud 2 Chapitre 1 Introduction 1.1 Le modèle de Von Neumann L ordinateur est une machine électronique, qui traite l information

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Les types énumérés On peut aussi définir des types qui ont un nombre fini de valeurs (ex: jours de la semaine, couleurs primaires, etc.)

Plus en détail

CODES (SUITE) Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires:

CODES (SUITE) Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires: LES CODES (SUITE) I. LES CODES BINAIRES Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires: Le code binaire DCB (Décimal Codé Binaire) Le code

Plus en détail

Examen d Architecture des Ordinateurs Majeure 1 Polytechnique Lundi 10 Décembre 2001

Examen d Architecture des Ordinateurs Majeure 1 Polytechnique Lundi 10 Décembre 2001 Examen d Architecture des Ordinateurs Majeure 1 Polytechnique Lundi 10 Décembre 2001 L examen dure 3 heures. Le sujet comporte 7 pages dont 3 pages de rappels sur le LC-2 et la microprogrammation. Tous

Plus en détail

USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Codage de l information TP 1 :

USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Codage de l information TP 1 : USTL - Licence ST-A 1ère année 2005-2006 Codage de l information TP 1 : Objectifs du TP Ce TP a pour but 1. de découvrir quelques opérations logiques sur les nombres 2. et quelques formats de fichiers.

Plus en détail

DSP ORIENTÉ APPLICATIONS INDUSTRIELLES

DSP ORIENTÉ APPLICATIONS INDUSTRIELLES DSP et temps réel Chapitre 4_8 DSP ORIENTÉ APPLICATIONS INDUSTRIELLES 4. Set d instructions 5. Directives assembleur 6. Architecture mémoire 7. Editeur de lien 8. Création d un fichier de commande M. Correvon

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

CONVERTISSEURS NA ET AN

CONVERTISSEURS NA ET AN Convertisseurs numériques analogiques (xo Convertisseurs.doc) 1 CONVTIU NA T AN NOT PLIMINAI: Tous les résultats seront exprimés sous formes littérales et encadrées avant les applications numériques. Les

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Information numérique Analyse de trafic TP Page 1 / 1

Information numérique Analyse de trafic TP Page 1 / 1 1 / 1 Lorsqu un ordinateur se connecte à Internet, il émet des in formations et en reçoit d autres. Ces informations sont organisées en blocs de quelques centaines d octets. On appelle ces blocs des «trames».

Plus en détail

Exercices de dénombrement

Exercices de dénombrement Exercices de dénombrement Exercice En turbo Pascal, un entier relatif (type integer) est codé sur 6 bits. Cela signifie que l'on réserve 6 cases mémoires contenant des "0" ou des "" pour écrire un entier.

Plus en détail

Mathématiques autour de la cryptographie.

Mathématiques autour de la cryptographie. Mathématiques autour de la cryptographie. Index Codage par division Codage série Code cyclique Code dual Code linéaire Corps de Galois Elément primitif m séquence Matrice génératrice Matrice de contrôle

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS CIRCUITS CONFIGURABLES NOTION DE PROGRAMMATION

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS CIRCUITS CONFIGURABLES NOTION DE PROGRAMMATION 145 NOTION DE PROGRAMMATION 1/ Complétons notre microprocesseur Nous avons, dans les leçons précédentes décrit un microprocesseur théorique, cependant il s inspire du 6800, premier microprocesseur conçu

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

CIRCUITS LOGIQUES NOTIONS FONDAMENTALES

CIRCUITS LOGIQUES NOTIONS FONDAMENTALES CIRCUITS LOGIUES NOTIONS FONDAMENTALES Différence entre système analogique et logique Analogique : les signaux sont décrits par des fonctions mathématiques continues Logique : Chaque paramètre ne peut

Plus en détail

Architecture : Circuits numériques et éléments d architecture

Architecture : Circuits numériques et éléments d architecture Ecole Nationale Supérieure d Informatique et de Mathématiques Appliquées Architecture : Circuits numériques et éléments d architecture 1 ère année Année scolaire 2014 2015 Consignes Les exercices de ce

Plus en détail

Systèmes numériques. Chapitre X Numération et arithmétique. Serge BOADA 1993

Systèmes numériques. Chapitre X Numération et arithmétique. Serge BOADA 1993 Systèmes numériques Chapitre X umération et arithmétique Serge BADA 993 Révision mars 29 Le présent manuel est une version informatique du manuel écrit par Serge Boada en 993. Je remercie son auteur pour

Plus en détail

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur Le contrôle d erreur Les données peuvent être modifiées (ou perdues) pendant le transport Un service primordial pour de nombreuses applications Exemple : le transfert de fichier Modification au niveau

Plus en détail

Table des matières 1 CODES BINAIRES ET PORTES SIMPLES 1 2 TABLE DE VÉRITÉ ET ALGÈBRE DE BOOLE 45

Table des matières 1 CODES BINAIRES ET PORTES SIMPLES 1 2 TABLE DE VÉRITÉ ET ALGÈBRE DE BOOLE 45 Table des matières PRÉFACE iii 1 CODES BINAIRES ET PORTES SIMPLES 1 Cent cinquante ans d histoire 1 1.1 Introduction 4 1.2 Du continu au discret 5 1.3 Pourquoi numériser? 7 1.4 Avantages de deux états

Plus en détail

6GEI300 - Électronique I. Laboratoire #4

6GEI300 - Électronique I. Laboratoire #4 6GEI300 - Électronique I Laboratoire #4 Introduction aux PCBs Automne 2011 1. Objectifs Explorer la conception de PCBs Explorer le concept des footprints Concrétiser les notions sur les circuits à diodes

Plus en détail

GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Codes cycliques Notes de cours

GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Codes cycliques Notes de cours linéaires GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Notes de cours Département de génie électrique et de génie informatique Université Laval jean-yves.chouinard@gel.ulaval.ca 12 février 2013

Plus en détail

Système binaire. Algèbre booléenne

Système binaire. Algèbre booléenne Algèbre booléenne Système binaire Système digital qui emploie des signaux à deux valeurs uniques En général, les digits employés sont 0 et 1, qu'on appelle bits (binary digits) Avantages: on peut utiliser

Plus en détail

Test des circuits intégr

Test des circuits intégr Test des circuits intégr grés VLSI version. Plan Les enjeux du test Test Paramètrique Test fonctionnel et test structurel Le modèle des collages et la simulation de fautes La génération automatique de

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

Une version javascript sera disponible directement dans le cours prochainement.

Une version javascript sera disponible directement dans le cours prochainement. Author : Cédric Vanconingsloo Ce cours est principalement axé sur la compréhension du fonctionnement d'un ordinateur et l'étude du seul langage qu'il connaisse, le binaire. De ce fait, le cours est relativement

Plus en détail

Algorithmique avancée en Python TDs

Algorithmique avancée en Python TDs Algorithmique avancée en Python TDs Denis Robilliard sept. 2014 1 TD 1 Révisions 1. Ecrire un programme qui saisit un entier, et détermine puis affiche si l entier est pair où impair. 2. Ecrire un programme

Plus en détail

Site de la spécialité ISN du lycée Louis Marchal

Site de la spécialité ISN du lycée Louis Marchal Site de la spécialité ISN du lycée Louis Marchal 1) Codage d' un entier positif Un ordinateur ne manipule que des 0 et des 1 (circuit ouvert ou fermé par exemple), toutes les données doivent donc être

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

RESUME DE COURS ET CAHIER D'EXERCICES

RESUME DE COURS ET CAHIER D'EXERCICES ARCITECTURE INFO-UP REUME DE COUR ET CAIER D'EXERCICE EPITA F. GABON Architecture EPITA INFO-UP F. Gabon COUR LIVRE D ARCITECTURE 3 REUME D'ELECTRONIUE LOGIUE 4 YTEME DE NUMERATION 6 ALGEBRE DE BOOLE 6

Plus en détail

Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE

Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE Table des matières Cours INFO 2 COMBINATOIRE ET SEQUENTIELLE... 1 1. Bases décimales, binaires et hexadécimales... 2 2. Systèmes et langages Logiques.... 5 Système

Plus en détail

Ingénierie des réseaux

Ingénierie des réseaux Ingénierie des réseaux Projet Socket-calculatrice Yorly ORELLANOS Mathieu CASTETS Thibault ETIENNE Conception Pour réaliser cette application, nous avons commencé par imaginer le comportement désiré. Ceci

Plus en détail

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 pour montage encastré (dimensions de la face avant 48 x 96 mm / 1.89 x 3.78 ) Application Régulateur compact à microprocesseur avec logiciel

Plus en détail

Le multiplexage. Sommaire

Le multiplexage. Sommaire Sommaire Table des matières 1- GENERALITES... 2 1-1 Introduction... 2 1-2 Multiplexage... 4 1-3 Transmission numérique... 5 2- LA NUMERATION HEXADECIMALE Base 16... 8 3- ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX...

Plus en détail

T500 DUAlTACH. JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence TACHYMETRE 2 CANAUX

T500 DUAlTACH. JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence TACHYMETRE 2 CANAUX 02-09 T500 DUAlTACH JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence JAQUET T500 DualTach Instrument multi canal de mesure et de surveillance pour applications

Plus en détail

Systèmes logiques SYSTEMES LOGIQUES EPFL DI / LSP

Systèmes logiques SYSTEMES LOGIQUES EPFL DI / LSP ystèmes logiques YTEME LOGIUE EPFL I / LP Walter Hammer -- Oct. 2 Table des matières ) Généralités Formes de l information onvertisseurs L informatique Représentation numérique Les codes usuels Opérations

Plus en détail