Algèbre binaire et Circuits logiques ( )

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Algèbre binaire et Circuits logiques (2007-2008)"

Transcription

1 Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Filière : SMI Algèbre binaire et Circuits logiques (27-28) Prof. Abdelhakim El Imrani

2 Plan. Algèbre de Boole 2. Circuits logiques 3. Circuits combinatoires 4. Circuits séquentiels Algèbre de Boole Chapitre George Boole (85-864) est un mathématicien autodidacte anglais qui voulait faire un lien entre la logique (étude de la validité du raisonnement) et la représentation smbolique utilisée en mathématique. Algèbre binaire Il a écrit Écriture deu ouvrages et simplification sur le sujet : des fonctions Mathematical logiques Analsis of Logic (847) An Investigation of the Laws of Thought (854) Ces travau n ont pas connu d intérêt particulier auprès de la communauté mathématique et scientifique de son époque, mis à part che les logiciens

3 Algèbre de Boole C est 7 ans plus tard que les travau de Boole gagnent l intérêt de tous, lorsque Claude Shannon fait le lien entre l algèbre de Boole et la conception des circuits. Claude Shannon montre que l algèbre de Boole peut-être utilisée pour optimiser les circuits. Cette nouvelle avenue de recherche va ouvrir la voie à l ère numérique. «En utilisant l algèbre de Boole avec le sstème binaire, on peut concevoir des circuits capables d effectuer des opérations arithmétiques et logiques Boole repose sur des aiomes, des postulats et des théorèmes qu il faut connaître par coeur! Algèbre de Boole Propositions vraie ou fausses et opérateurs sur ces préposition Algèbre de Boole Sstèmes binaires: Vrai=, Fau= C est le cas des sstèmes numériques (circuits logiques) 2

4 L ordinateur est constitué de circuits logiques Élément de base est le transistor, deu états: Bloqué=, Conducteur=. Transistor Porte logique Circuit logique Unité d un sstème informatique Algèbre binaire Définitions: États logiques : et, Vrai et Fau Variable logique : Smbole pouvant prendre comme valeur des états logiques (A, b, c,...) Opérateurs logiques: Or, And, Not,... Fonction logique Fonction logique : Epression de variables et d opérateurs logiques. ( f = not(a) or (b OR c and d) 3

5 Éléments de base Variables d entrd entrée Les variables d entrée sont celles sur lesquelles on peut agir directement. Ce sont des variables logiques indépendantes. Variable de sortie Variable contenant l état de la fonction après l évaluation des opérateurs logiques sur les variables d entrée. Simplification d une d fonction logique Trouver la représentation (l écriture) la plus simple de la fonction réalisée: Algèbre de Boole Algèbre de Boole sur [,] = algèbre binaire Structure d algèbre de boole 2 lois de composition interne (Or, And) application unaire (Not) 2 Lois de Composition Interne : ET, OU Somme (OU, Réunion) s = a b = a or b Produit (ET, intersection) s = a. b = ab = a and b Nb: ab se lit «a OU b» pas «a PLUS b» Application unaire : Not (complémentation, inversion) s = a = not(a) NB: a se lit «a barre» ou «non a» 4

6 Fonctions logiques Fonction logique à n variables f(a,b,c,d,...,n) [,] n [,] - Une fonction logique ne peut prendre que deu valeurs (, ) - Les cas possibles forment un ensemble fini (card = 2 n ) La table de fonction logique = table de vérité Définition : (a, b, c,..., n) = vecteur d entrée Table de vérité Table de vérité: Enumération ligne par ligne des valeurs prises par f en fonction des valeurs de ses paramètres. Or s = a b S est vrai si a OU b est vrai. a b s And s = a. b S est vrai si a ET b sont vrais. a b s Not s = a S est vrai si a est fau a s 5

7 Notes sur les tables de vérité f (a, c, d,.., n) fonction logique à N entrées sera représentée par : une table à2 N lignes a b c f(a,b,c) Propriétés Commutativité ab = ba a.b = b.a Associativité a(bc) = (ab)c a.(b.c) = (a.b).c Distributivité a.(bc) = a.ba.c a(b.c) = (ab).(ac) Idempotence aa = a a.a = a Absorption aa.b = a a.(ab) = a 6

8 Démonstration distributivité? a.(bc) = a.ba.c a b c bc a.(bc) a.b a.c a.ba.c =? Propriétés (2) Élément neutre a = a a. = a Élément absorbant a = a. = Inverse Théorème de DE Morgan ab = a. b aa = a.a = a.b = a b 7

9 Équations logiques On eprime f(a, b, c,...) par une epression en a, b, c.. et des opérateurs logiques. Eemple: f = ab.c.(de) Principe de dualité: Une epression reste vraie si on interverti les par des et les ET par des OU Eemple: si ab= alors a.b= Je suis riche si je suis bien paé et que je ne dépense pas tout mon argent = Je suis pauvre si je ne suis pas bien paé ou que je dépense tout mon argent Les opérateurs NAND, NOR a b s s = a.b a b s s = ab S est vrai si a OU b est fau. NAND (No-AND) S est vrai si ni a, ni b ne sont vrais. NOR (No-OR ou NI) 8

10 L opérateur : XOR a b s s = a b = a.b a.b S est vrai si a OU b est vrai mais pas les deu. XOR (Ou-Eclusif) vaut si a est différent de b Opérateur de différence (disjonction) Propriétés du XOR XOR est associatif s = a b c... n vaut si le nombre de variable à est impaire. s = a b= a b= a b= a XNOR b XNOR = XOR vaut si a= b a = a a = a Propriétés a c= b c a= b a = b = a b 9

11 Écriture des équations logiques Définitions: Apparition d une variable = Lettre Produit de variables sous forme simple ou complémentées = Monôme Somme de monômes = Polnôme = a b.c.(d e) Epression algébrique = a b c (d e) Développement = a b c d. e Polnôme de 4 monômes de et 2 lettres Fonctions logiques et formes canoniques f fonction logique de n variables On appelle «minterme» de n variables, l un des produits de ces variables ou de leurs complémentaires. { a b c d} eemple n = 4 variables,,, m= abcd m= a b c d est un minterme est un autre minterme m= a b c n'est pas un minterme On appelle «materme» de n variables, l une des sommes de ces variables ou de leurs complémentaires. M = a b c d M = a b c d est un materme est un autre materme M = a b c n'est pas un materme

12 Formes canoniques Une fonction est sous forme canonique (ou normale) si chaque terme contient toutes les variables. L écriture sous forme canonique est unique. Eemples : f(,, ) = Minterme Première forme canonique ou forme normale disjonctive f (,, ) = ( ).( ) Materme Deuième forme canonique ou forme normale conjonctive Formes canoniques Si la fonction n est pas sous forme normale i.e. une des variables (au moins) ne figure pas dans un des termes La fonction est sous une forme simplifiée f (,, ) = = ( ) = ( ) = ( ) Première forme canonique Forme simplifiée Forme simplifiée Forme simplifiée

13 Formes canoniques: Choi Première forme canonique = epression des de la fonction Deuième forme canonique = epression des de la fonction Les deu formes canoniques sont équivalentes On choisit celle qui donne le résultat le plus simple peu de => deuième forme / peu de => première forme Simplification des fonctions Objectif : Fabriquer un sstème à moindre coût Méthodes : Algébriques rapide Graphiques fiable Programmables peu consommateur Résultat : on cherche la forme minimale d une fonction nombre minimal de monômes/nombre minimal de lettre par monôme Possibilité de plusieurs formes minimales: formes équivalentes 2

14 Simplification algébrique Applications des principes et propriétés de l algèbre de Boole Identités remarquables : 2 3 a. b a. b = b (ab).(ab)=b a a.b = a a.(ab) = a a a.b = ab a.(a b) = a. b Démonstrations : et 2 trivial 3 : a a. b = a. a a. b a. a a. b = ( a a).( a b) = a b a Simplification algébrique Règles de simplification : (Mintermes adjacents = seule variable qui change) : Deu mintermes adjacents Il reste l intersection commune : Deu matermes adjacents Il reste la réunion commune abc.. abc.. = ab..( c c) = ab. ( a b c).( a b c) = ( a b)( c c) = a b 2: On peut ajouter un terme déjà eistant à une epression logique. pas de coefficient en algèbre de Boole. 3: On ne change pas le résultat en multipliant l'un des termes par ou en ajoutant. Méthode algébrique toujours possible mais démarche intuitive qui dépend de l habileté et de l epérience. 3

15 4 Eercice Remplisse la table de vérité suivante pour prouver le théorème de DeMorgan : Considérons la fonction F définie par la table de vérité suivante : F F = Mintermes ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( F = = = = Eercice 2

16 Eercice 3 On désire concevoir un circuit qui permet de gérer les notes des eamens, on donne: Eamen final (45 %), Eamen Partiel (35 %), TPs (2 %). Un étudiant est admis s il dispose d un pourcentage >= 55 %). Eemple: Final=, Partiel=8, Tps= F=, P=, T= Pourcentage = 65 % R= (étudiant admis). Donner la table de vérité. Donner la fonction logique correspondante. Simplifier le fonction obtenue. Simplification graphique: Karnaugh La méthode de Karnaugh permet de visualiser une fonction et d en tirer naturellement une écriture simplifiée. L élément de base de cette méthode est la table de Karnaugh qui représente toutes les combinaisons d états possibles pour un nombre de variables donné. La table de Karnaugh est un outil graphique qui permet de simplifier de manière méthodique des epressions booléennes. La construction des tables de Karnaugh eploite le codage de l information et la notion d adjacence 5

17 Karnaugh simplification graphique Principe: Mettre en évidence sur un graphique les mintermes (ou matermes) adjacents. Transformer les adjacences logiques en adjacences «géométriques». Trois phases: Transcrire la fonction dans un tableau codé, recherche des adjacents pour simplification équations des groupements effectués Description: Table de vérité vs Tableau de Karnaugh ligne case n variables 2 n cases Diagrammes de Karnaugh Avec n = 2: Entrées A et B 4 cases 6

18 Diagrammes de Karnaugh Avec n = 3: Entrées C, B et A 8 cases Remarque: Une seule variable change d état entre 2 cases adjacentes Diagrammes de Karnaugh Avec n = 4: Entrées D, C, B et A 6 cases 7

19 Diagrammes de Karnaugh Avec n = 5: Entrées,,, t et u 32 cases Simplification graphique Eemple: Depuis une table de vérité a b c f a bc 8

20 Eemple (Karnaugh) Entrées Sortie C B A S TABLE DE VÉRITÉ BA C DIAGRAMME DE KARNAUGH Simplification graphique Eemple 2: Par une première forme canonique (Par les ) a bc f( abc,, ) = abc.. abc.. abc.. 9

21 Simplification graphique Eemple 2: Par une deuième forme canonique (Par les ) a bc f ( a, b, c) = ( a b c).( a b c).( a b c) Simplification graphique Règles de simplification : Les groupements comportent une puissance de deu cases, 2 : Les 2 k cases forment un rectangle, 3 : On élimine variable(s) qui change(nt) d état Groupement de 2 k cases On élimine k variables 2 cases on élimine variable; 4 cases on élimine 2 variables; 8 cases on élimine 3 variables; 4 : Il faut utiliser au moins une fois chaque, le résultat est donné par la réunion logique de chaque groupement, 5 : Epression minimale si : les groupements les plus grands possibles utiliser les un minimum de fois 2

22 Eemple S = AB AB, simplification algébrique S = A (B B) = A Karnaught: Groupement de 2 cases: on élimine variable qui change d état (B) S=A Eemple 2 A B S Premier groupement: On élimine B Deuième groupement: On élimine A S = A B 2

23 Eemple 3 Tous les sont groupés! a bc Equation : Fabc (,, ) = ab. c Eemple 4 Par les a bc Equation : F( a, b, c) = ( a c).( b c) 22

24 23 Eemple 5 Z X S = Z S t Eemple 6 t

25 Eercice Eercice 2 24

26 Circuits logiques Circuit logique = Ensemble de portes logiques reliées entre elles correspondant à une epression algébrique. Porte logique (correspond à un opérateur logique) Porte Or Porte And Porte Not A B Y A B Y A Y Y = A B Y = A. B Y = A Portes dérivées Porte Nor Porte Nand A B Y A B Y Y = A B Y = A. B Porte Xor A B Y Y = A B 25

27 Conception d un circuit logique. Identifier les entrées et les sorties de la fonction. 2. Construire la table de vérité. 3. Identifier la fonction à partir de la table de vérité. 4. Simplifier la fonction. 5. Dessiner le schéma du circuit. Réalisation de circuits logiques Eemple: Circuit logique correspondant à l epression algébrique: (AB).(AC) Eercice Donner le circuit (Eercice 3, simplification algébrique). 26

28 Eercice 2 Pompe Niveau 2 C2 Niveau C Électrovanne Lorsque le niveau d eau est inférieure au niveau (Capteur C), on déclenche la pompe pour remplir le réservoir. Lorsque Niveau d eau > Niveau 2, on commande l électrovanne pour vider le réservoir.. Donner le circuit équivalent (sans simplification) 2. Donner le circuit simplifié. 27

Algèbre de BOOLE. Système binaire:

Algèbre de BOOLE. Système binaire: Algèbre de BOOLE 5V Sstème binaire: Un sstème binaire (signal, circuit, etc ) est un sstème qui ne peut eister que dans deu états autorisés. fermé : v 0 = 0v ouvert: v 0 = 5v R Notations: numérique : et

Plus en détail

Système binaire. Algèbre booléenne

Système binaire. Algèbre booléenne Algèbre booléenne Système binaire Système digital qui emploie des signaux à deux valeurs uniques En général, les digits employés sont 0 et 1, qu'on appelle bits (binary digits) Avantages: on peut utiliser

Plus en détail

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture

Plus en détail

La fonction logique réalisée par un opérateur binaire peut toujours être définie par une expression littérale.

La fonction logique réalisée par un opérateur binaire peut toujours être définie par une expression littérale. GM Sciences et Techniques Industrielles Page sur 5 Automatique et Informatique Industrielle Génie Mécanique Cours Première & - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et la mécanique étudient

Plus en détail

ALGÈBRE DE BOOLE ET FONCTIONS BOOLÉENNES

ALGÈBRE DE BOOLE ET FONCTIONS BOOLÉENNES ALGÈBRE DE BOOLE ET FONCTIONS BOOLÉENNES 1 PROPRIÉTÉS L algèbre de Boole est définie sur l'ensemble E2 constitué des éléments {0,1}. Il eiste une relation d'ordre 0 < 1, et trois opérations de base. La

Plus en détail

Circuits logiques et électronique numérique

Circuits logiques et électronique numérique Circuits logiques et électronique numérique -Support de cours - COURS ING3 Année 2007-2008 Benoît ecoux Sommaire Introduction générale... 4 Partie I) Fonctions logiques de base et circuits associés...

Plus en détail

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits 1 VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits Nous savons que l ordinateur traite uniquement des instructions écrites en binaire avec des 0 et des 1. Nous savons aussi qu il est formé

Plus en détail

L'algèbre de Boole (1)

L'algèbre de Boole (1) L'algèbre de Boole (1) (1) Georges BOOLE Né le 2 novembre 1815 à Lincoln, dans le Lincolnshire (Angletere), décédé le 8 décembre 1864 à Ballintemple (Ireland). Mathématicien et logicien qui créa une algèbre

Plus en détail

Fonctions logiques élémentaires

Fonctions logiques élémentaires Fonctions logiques élémentaires II. Systèmes binaires et algèbre de oole ctuellement, alors que les ordinateurs analogiques sont encore du domaine de la recherche, les informations traitées par les systèmes

Plus en détail

Travaux Dirigés de Logique Combinatoire

Travaux Dirigés de Logique Combinatoire Travaux Dirigés de Logique Combinatoire 1 TD n 1 Algébre de BOOLE Propriétés et formes canoniques 1. Méthode algébrique. a) Les 3 opérateurs de base de l algèbre de Boole sont les opérateurs «non», «et»,

Plus en détail

Plan. Définition. Introduction. Fonctions logiques (ET, OU, NON) Règles de l Alg. Algèbre de Boole. orème de De Morgan

Plan. Définition. Introduction. Fonctions logiques (ET, OU, NON) Règles de l Alg. Algèbre de Boole. orème de De Morgan Plan Définition Introduction onctions logiques (ET, OU, NON) Règles de l lg l lgèbre de oole Théor orème de De Morgan Simplification des fonctions logiques Définition Définit en 847 par Georges oole (85-864),

Plus en détail

AUTOMATISME COMBINATOIRE

AUTOMATISME COMBINATOIRE AUTOMATISME COMBINATOIRE - 1 - AUTOMATISME COMBINATOIRE 1 INTRODUCTION... 2 2 VARIABLES LOGIQUES :... 2 3 OPERATIONS LOGIQUES :... 3 4 FONCTIONS OU OPERATEURS LOGIQUES :... 4 5 REGLES DE SIMPLIFICATION...

Plus en détail

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux circuits logiques de base IFT25 Architecture en couches Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau 2 Niveau Niveau Couche des langages d application Traduction (compilateur) Couche du langage d

Plus en détail

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x /RJLTXHERROpHQQH I. Défiitios I.. Variable biaire O appelle variable biaire (ou logique), ue variable preat ses valeurs das l esemble {0, }. Eemple : état d u iterrupteur, d u bouto poussoir, la présece

Plus en détail

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh 2 Fonctions binaires 45 2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh On peut définir complètement une fonction binaire en dressant son tableau de Karnaugh, table de vérité à 2 n cases pour n variables

Plus en détail

LOGIQUE COMBINATOIRE

LOGIQUE COMBINATOIRE MPI/PCI LOGIQUE COMBINATOIRE I. VARIABLE LOGIQUE. Rappel : structure d une chaine fonctionnelle d un système automatisé. Les ordres et les informations peuvent être : Analogique (par exemple une tension

Plus en détail

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques.

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques. Logique binaire I. L'algèbre de Boole L'algèbre de Boole est la partie des mathématiques, de la logique et de l'électronique qui s'intéresse aux opérations et aux fonctions sur les variables logiques.

Plus en détail

Cours Premier semestre

Cours Premier semestre C.Belleudy, D.Gaffé Université de Nice-Sophia Antipolis DEUG Première année SM,MP,MI UECS EEA Électronique Numérique Cours Premier semestre C. Belleudy, D.Gaffé version 3. 2 Électronique Numérique Chapitre

Plus en détail

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be Techniques digitales V. Pierret vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be PREMIERE PARTIE RAPPELS L ALGEBRE DE BOOLE Les fonctions logiques de base: NON, ET, OU Les fonctions logiques de base La fonction

Plus en détail

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques I. Introduction De nombreux domaines font appel aux circuits logiques de commutation : non seulement l'informatique, mais aussi les technologies de l'asservissement

Plus en détail

Université de Metz. Cours de Logique et d APIs D.E.U.G. STPI

Université de Metz. Cours de Logique et d APIs D.E.U.G. STPI Université de Metz Cours de Logique et d APIs D.E.U.G. STPI Année Universitaire 2002/2003 Y. Morère Cette page est laissée blanche intentionnellement Table des matières 1 Représentation des nombres 11

Plus en détail

Électronique Numérique

Électronique Numérique Électronique Numérique Séance 6 Logique combinatoire Pr. Khalid ASSALAOU Plan Circuits logiques combinatoires de base Conception de circuits logiques combinatoires Propriété universelle du NON-ET et NON-OU

Plus en détail

Architecture des ordinateurs

Architecture des ordinateurs Architecture des ordinateurs Cours 1 17 septembre 2012 Archi 1/48 Avant de commencer contact : carine.pivoteau@univ-mlv.fr page web du cours : http://http://www-igm.univ-mlv.fr/~pivoteau/archi/ planning,

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 43 SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 7 Le rôle de la logique combinatoire est de faciliter la simplification des circuits électriques. La simplification

Plus en détail

TRIGONOMETRIE - EXERCICES CORRIGES

TRIGONOMETRIE - EXERCICES CORRIGES Cours et eercices de mathématiques TRIGONOMETRIE - EXERCICES CORRIGES Trigonométrie rectangle Eercice n. Compléter les égalités en respectant bien les notations de l énoncé cos ABC = sin ABC = tan ABC

Plus en détail

Cours 2 Microprocesseurs

Cours 2 Microprocesseurs 4//2 Cours 2 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 26 boukhobza@univ-brest.fr Chemin de données Font l objet de ce cours: Les portes logiques et circuits combinatoires Le traitement de quelques opérations

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Frédéric Pétrot Année universitaire 2014-2015 Structure du cours C1 C2 C3 C4 C5 C6 C7 C8 C9 C10 C11 Codage des nombres en base 2, logique

Plus en détail

FONCTIONS BOOLEENNES ET SYNTHESE DE CIRCUITS COMBINATOIRES 1. ALGEBRE DE BOOLE ET FONCTIONS BOOLEENNES

FONCTIONS BOOLEENNES ET SYNTHESE DE CIRCUITS COMBINATOIRES 1. ALGEBRE DE BOOLE ET FONCTIONS BOOLEENNES - I.1 - CHAPITRE I : FONCTIONS BOOLEENNES ET SYNTHESE DE CIRCUITS COMBINATOIRES 1. ALGEBRE DE BOOLE ET FONCTIONS BOOLEENNES Après une brève présentation de l'algèbre de Boole ( 1.1.), les fonctions booléennes

Plus en détail

FctsAffines.nb 1. Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008. Fonctions affines

FctsAffines.nb 1. Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008. Fonctions affines FctsAffines.nb 1 Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008 Fonctions affines Supports de cours de mathématiques de degré secondaire II, lien hpertete vers la page mère http://www.deleze.name/marcel/sec2/inde.html

Plus en détail

Olympiades Suisses de Mathématiques. Inéquations. Thomas Huber. Actualisé: 25 juin 2014. Table des matières

Olympiades Suisses de Mathématiques. Inéquations. Thomas Huber. Actualisé: 25 juin 2014. Table des matières Olympiades Suisses de Mathématiques Inéquations Thomas Huber Actualisé: 5 juin 04 Table des matières Transformations algébriques. Il n eiste pas de carrés négatifs Nous allons commencer ce script par la

Plus en détail

Éléments de bureautique et Logique booléenne. PCEM2 - Informatique Benoît Le Blanc

Éléments de bureautique et Logique booléenne. PCEM2 - Informatique Benoît Le Blanc Éléments de bureautique et Logique booléenne PCEM2 - Informatique Benoît Le Blanc Les Logiciels Un logiciel est un ensemble d'instructions destiné à produire un effet prédéterminé. Le concept de "Logiciel"

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

Logique combinatoire. Kachouri Abdennaceur ENIS Département GE. Université Virtuelle de Tunis

Logique combinatoire. Kachouri Abdennaceur ENIS Département GE. Université Virtuelle de Tunis Logique combinatoire Kachouri Abdennaceur ENIS Département GE Université Virtuelle de Tunis 2006 Nouvelle page 1 Introduction Ce module porte sur les circuits logiques combinatoire... Il couvre plus spécifiquement

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

Logique combinatoire. Tous droits réservés www.depannezvous.com

Logique combinatoire. Tous droits réservés www.depannezvous.com Logique combinatoire Tous droits réservés www.depannezvous.com Combinatoire Lorsque l état de la sortie dépend exclusivement de l état des entrées. On appel cette logique la logique combinatoire. Exemple

Plus en détail

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire Processeurs et Architectures Numériques Introduction et logique combinatoire Objectifs du cours Connaitre les fonctions de base de l électronique numérique Comprendre la logique combinatoire et synchrone

Plus en détail

Exercice 2. Exercice 3

Exercice 2. Exercice 3 Feuille d eercices n 10 Eercice 1 Une voiture parcours 150 km. Elle effectue une première partie du trajet à la vitesse moyenne de 80 km/h. On notera la longueur de cette partie, eprimée en km Suite à

Plus en détail

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES Année scolaire 00-004 Copyright c 004 J.- M. Boucart GNU Free Documentation Licence On veillera à détailler et à rédiger clairement les raisonnements,

Plus en détail

Une relation R sur E est transitive si x, y, z E, (xry et yrz) xrz. Question 1.1 Est-ce-qu une relation alternée est toujours antisymétrique?

Une relation R sur E est transitive si x, y, z E, (xry et yrz) xrz. Question 1.1 Est-ce-qu une relation alternée est toujours antisymétrique? Domaine Sciences et Technologies Licence d informatique Automates et circuits 2ième Devoir Surveillé Durée : 2 heures Année 2012-13 Aucun document autorisé Calculatrice interdite Nous vous recommandons

Plus en détail

Codage des nombres en informatique

Codage des nombres en informatique Codage des nombres en informatique Licence 1 ère année Notes de Cours Philippe Le Parc & Pascal Ballet Philippe.Le-Parc@univ-brest.fr Pascal.Ballet@univ-brest.fr Introduction Codage Circuits logiques Micro

Plus en détail

AP1.2: Traitement de l information Binaire et logique combinatoire. Binaire et logique combinatoire

AP1.2: Traitement de l information Binaire et logique combinatoire. Binaire et logique combinatoire STI2D Option SIN Première AP1.2: Traitement de l information Binaire et logique combinatoire Binaire et logique combinatoire Centre d intérêt : découverte du numérique et de la logique binaire Durée prévue

Plus en détail

Bases mathématiques pour l économie et la gestion

Bases mathématiques pour l économie et la gestion Bases mathématiques pour l économie et la gestion Bases mathématiques Pour l économie et la gestion - Table des matières PREMIERE PARTIE : QUELQUES OUTILS Chapitre : Traitement de systèmes d'équations..

Plus en détail

Second degré : Résumé de cours et méthodes

Second degré : Résumé de cours et méthodes Second degré : Résumé de cours et méthodes 1 Définitions : DÉFINITIN n appelle trinôme du second degré toute fonction f définie sur R par f () = a + b + c (a,b et c réels avec a 0). Remarque : Par abus

Plus en détail

Cours d algèbre. Maths1 LMD Sciences et Techniques. Par M. Mechab

Cours d algèbre. Maths1 LMD Sciences et Techniques. Par M. Mechab Cours d algèbre Maths1 LMD Sciences et Techniques Par M. Mechab 2 Avant Propos Ceci est un avant projet d un manuel de la partie Algèbre du cours de Mathématiques de premières années LMD Sciences et techniques

Plus en détail

Annexe B : Les vecteurs. Scalaires et vecteurs

Annexe B : Les vecteurs. Scalaires et vecteurs Annee B : Les vecteurs Certains étudiants éprouvent de la difficulté en première session à l'école lorsqu'ils suivent le cours ING-10 "Statique et dnamique". Les vecteurs sont utilisés abondamment dans

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien

Séquence 5. La fonction logarithme népérien Séquence 5 La fonction logarithme népérien Sommaire. Pré-requis. Définition et propriétés algébriques de la fonction logarithme népérien 3. Étude de la fonction logarithme népérien 4. Compléments 5. Synthèse

Plus en détail

MATHEMATIQUES ECE 1 NOTIONS DE COURS A CONNAITRE PAR COEUR

MATHEMATIQUES ECE 1 NOTIONS DE COURS A CONNAITRE PAR COEUR MATHEMATIQUES ECE NOTIONS DE COURS A CONNAITRE PAR COEUR CALCULS NUMERIQUES Fractions, puissances, racines carrées, résolution d équations et inéquations GENERALITES SUR LES FONCTIONS ) Nombre dérivé d

Plus en détail

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Circuits logiques Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Circuit logique Circuit électronique réalisant une ou plusieurs fonctions logiques

Plus en détail

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48 1 CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES 9E S, L, M, GnivA NA DÉPARTEMENT DE L INSTRUCTION PUBLIQUE GENÈVE 1995 11.038.48 TABLE DES MATIÈRES 3 Table des matières 1 Les ensembles

Plus en détail

Inégalités. c a + b 3 2,

Inégalités. c a + b 3 2, DOMAINE : Géométrie AUTEUR : Margaret BILU NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 03 CONTENU : Eercices Inégalités - Quelques inégalités secondaires, mais utiles - Proposition. (Inégalité de Nesbitt) Soient

Plus en détail

Organisation de l enseignement. ALM : Architectures logicielles et Matérielles. Objectifs. Bibliographie et communication

Organisation de l enseignement. ALM : Architectures logicielles et Matérielles. Objectifs. Bibliographie et communication ALM : Architectures logicielles et Matérielles Pascal.Sicard@imag.fr Bureau 313 Bâtiment D ENSIMAG Organisation de l enseignement d ALM 1 * 1h3 heures de cours + 8* 3 Travaux dirigés de 2h 2 séances de

Plus en détail

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : Accès à l'université chez DUNOD Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD Les supports de cours ne sont pas complets, ils ne contiennent ni les démonstrations,

Plus en détail

Conservatoire National des Arts et Métiers

Conservatoire National des Arts et Métiers Conservatoire National des Arts et Métiers Polycopié de cours Electronique A4 Version provisoire du lundi 19 janvier 2004 Circuits numériques : 1 ère partie C.ALEXANDRE Conservatoire National des Arts

Plus en détail

Théorie des ensembles

Théorie des ensembles Théorie des ensembles Cours de licence d informatique Saint-Etienne 2002/2003 Bruno Deschamps 2 Contents 1 Eléments de théorie des ensembles 3 1.1 Introduction au calcul propositionnel..................

Plus en détail

1 Notion d espace vectoriel

1 Notion d espace vectoriel Arnaud de Saint Julien - MPSI Lycée La Merci 2014-2015 1 Résumé de cours sur les espaces vectoriels et les applications linéaires Les vecteurs du plan, les nombres réels, et les polynômes à coefficients

Plus en détail

I. FONCTION LOGARITHME NEPERIEN

I. FONCTION LOGARITHME NEPERIEN www.mathsenligne.com STI2D - TN4 - LOGARITHME NEPERIEN COURS (/5) CONTENUS CAPACITES ATTENDUES COMMENTAIRES Fonction logarithme népérien. Utiliser la relation fonctionnelle pour transformer une écriture.

Plus en détail

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE. Les ensembles numériques. Propriétés des nombres réels. Ordre des opérations. Nombres premiers. Opérations sur les fractions 7. Puissances entières 0.7 Notation scientifique.8

Plus en détail

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire Séquence 6 Fonctions dérivées Sommaire Pré-requis Définition Dérivées des fonctions usuelles Dérivation et opérations algébriques Applications de la dérivation Synthèse de la séquence Eercices d approfondissement

Plus en détail

Plan du cours. Architecture des Ordinateurs. Licence Informatique 3ème Année. Plan du cours. Plan du cours. Architecture des ordinateurs

Plan du cours. Architecture des Ordinateurs. Licence Informatique 3ème Année. Plan du cours. Plan du cours. Architecture des ordinateurs Architecture des Ordinateurs Licence Informatique 3ème Année Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Plan du cours Architecture des ordinateurs Des concepts et théories

Plus en détail

L ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES (A.C.P.) Pierre-Louis GONZALEZ

L ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES (A.C.P.) Pierre-Louis GONZALEZ L ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES (A.C.P.) Pierre-Louis GONZALEZ INTRODUCTION Données : n individus observés sur p variables quantitatives. L A.C.P. permet d eplorer les liaisons entre variables et

Plus en détail

(3.22) Interchangeabilité mutuelle : p q r p q r

(3.22) Interchangeabilité mutuelle : p q r p q r Préséance (priorité) des opérateurs (1) [x := e] (substitution textuelle) (prioritéélevée) (2). (application de fonction) (3) + P (opérateurs unaires préfixes) (4) / mod pgcd (5) + (opérateurs binaires)

Plus en détail

INTRODUCTION A L ARCHITECTURE DES ORDINATEURS

INTRODUCTION A L ARCHITECTURE DES ORDINATEURS INTRODUCTION A L ARCHITECTURE DES ORDINATEURS Jean-Christophe BUISSON 14 novembre 2012 2 Chapitre I. Principes généraux I.1. Organisation générale d un ordinateur I.1.1. Le modèle de Von Neumann La plupart

Plus en détail

Concevoir son microprocesseur

Concevoir son microprocesseur Concevoir son microprocesseur structure des systèmes logiques Jean-Christophe Buisson Collection Technosup Ellipses Avant-propos Ce livre s adresse aux étudiants en informatique de licence et maîtrise,

Plus en détail

FONCTIONS TRIGONOMÉTRIQUES

FONCTIONS TRIGONOMÉTRIQUES FONCTIONS TRIGONOMÉTRIQUES Définition ( voir animation ) On dit qu'un repère orthonormé (O; i, j) est direct lorsque ( i ; j ) = + []. Dans le plan rapporté à un repère orthonormé direct, si M est le point

Plus en détail

- Module M2 - Fondamentaux d analyse

- Module M2 - Fondamentaux d analyse - Module M - Fondamentau d analyse Cléo BARAS, cleo.baras@ujf-grenoble.fr IUT - Grenoble Département Réseau et Télécommunications DUT - ère année Année universitaire 9- Web : http ://iut-tice.ujf-grenoble.fr/gtr/mathm/inde.asp

Plus en détail

ELP304/203 : ELECTRONIQUE NUMERIQUE

ELP304/203 : ELECTRONIQUE NUMERIQUE Catherine Douillard ndré Thépaut ELP34/23 : ELECTRONIQUE NUMERIQUE Polycopié /2 Logique combinatoire et circuits MOS nnée scolaire 28-29 Sommaire Sommaire Chapitre : Représentation de l information numérique

Plus en détail

Espaces vectoriels. par Pierre Veuillez

Espaces vectoriels. par Pierre Veuillez Espaces vectoriels par Pierre Veuillez 1 Objectifs : Disposer d un lieu où les opérations + et se comportent bien. Déterminer des bases (utilisation de la dimension) Représenter les vecteurs grace à leurs

Plus en détail

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases SINE QUA NON Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases Sine qua non est un logiciel «traceur de courbes planes» mais il possède aussi bien d autres fonctionnalités que nous verrons tout

Plus en détail

Programme du Math1. Chapitre 1. 22/09/2013 بالتوفيق. Math1 L1 Semestre 1 SM ST. Bibliographie: 1. Notions de Logique. 2. Ensembles

Programme du Math1. Chapitre 1. 22/09/2013 بالتوفيق. Math1 L1 Semestre 1 SM ST. Bibliographie: 1. Notions de Logique. 2. Ensembles /09/013 Programme du Math1 Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene Faculté de Mathématiques Math1 L1 Semestre 1 SM ST Dr M ZIDANI-BOUMEDIEN 1 Ensembles, Relations, Applications Structures

Plus en détail

Cours d Architecture des ordinateurs

Cours d Architecture des ordinateurs Cours d Architecture des ordinateurs L2 Informatique 214/215 version du 23 septembre 214 Séverine Fratani Peter Niebert 2 Table des matières 1 Codage 9 1.1 Systèmes de numération.................................

Plus en détail

Logique pour l informatique

Logique pour l informatique UR Sciences et Techniques Licence S&T 1 année Logique pour l informatique Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine 1 MATHEMATIQUES ET INORMATIQUE Travaux pionniers toujours d actualité

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

+ 1. Qu est ce que cela donne pour notre calcul de 1,01? On pose x = 1,01 donc f (x) 1 + 1 0,01

+ 1. Qu est ce que cela donne pour notre calcul de 1,01? On pose x = 1,01 donc f (x) 1 + 1 0,01 Eo7 Dérivée d une fonction Vidéo partie. Définition Vidéo partie. Calculs Vidéo partie 3. Etremum local, théorème de Rolle Vidéo partie 4. Théorème des accroissements finis Eercices Fonctions dérivables

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

Mathématiques pré-calcul 12 EXAMEN DE RÉFÉRENCE B

Mathématiques pré-calcul 12 EXAMEN DE RÉFÉRENCE B Mathématiques pré-calcul 12 Cahier d eamen II Questions à choi multiple et questions à réponse écrite EXAMEN DE RÉFÉRENCE B N OUVRE AUCUN CAHIER D EXAMEN AVANT QU ON TE LE PERMETTE. Nombre de pages : 23

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS XI U.F.R SCIENTIFIQUE D ORSAY. L2 Mention Physique Phys 141 DECOUVERTE DE L ELECTRONIQUE NUMERIQUE

UNIVERSITE PARIS XI U.F.R SCIENTIFIQUE D ORSAY. L2 Mention Physique Phys 141 DECOUVERTE DE L ELECTRONIQUE NUMERIQUE UNIVERSITE PARIS XI U.F.R SCIENTIFIQUE D ORSAY L2 Mention Physique Phys 141 DECOUVERTE DE L ELECTRONIQUE NUMERIQUE Année 2006/2007 H. Mathias M. Poirier-Quinot Table des matières Sujet 1 : Initiation à

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

Mathématiques en Première ES. David ROBERT

Mathématiques en Première ES. David ROBERT Mathématiques en Première ES David ROBERT 009 00 Sommaire Pourcentages. Rappels et compléments................................................... Pourcentage......................................................

Plus en détail

Fondamentaux pour les Mathématiques et l Informatique :

Fondamentaux pour les Mathématiques et l Informatique : Université Bordeaux 1 Licence de Sciences, Technologies, Santé Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et Ingénierie M1MI1002 Fondamentaux pour les Mathématiques et l Informatique Fondamentaux

Plus en détail

Université de Cergy-Pontoise Département de Mathématiques L1 MPI - S1. Cours de Mathématiques 1

Université de Cergy-Pontoise Département de Mathématiques L1 MPI - S1. Cours de Mathématiques 1 Université de Cergy-Pontoise Département de Mathématiques L1 MPI - S1 Cours de Mathématiques 1 Table des matières 1 Un peu de formalisme mathématique 7 1.1 Rudiments de logique........................................

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0.

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0. FONCTION EXPONENTIELLE I. Définition Théorème : Il eiste une unique fonction f dérivable sur R telle que f ' = f et f (0) =. Démonstration de l'unicité (eigible BAC) : L'eistence est admise - Démontrons

Plus en détail

Exercice 6 Associer chaque expression de gauche à sa forme réduite (à droite) :

Exercice 6 Associer chaque expression de gauche à sa forme réduite (à droite) : Eercice a Développer les epressions suivantes : A-(-) - + B-0(3 ²+3-0) -0 3²+-0 3+00 B -30²-30+00 C-3(-) -3 + 3-3²+6 D-(-) + ² Eerciceb Parmi les epressions suivantes, lesquelles sont sous forme réduite?

Plus en détail

Les droites dans un repère

Les droites dans un repère R.Oppé Chapitre Bac Pro Les droites dans un repère Les apprentissages : Comment construire une droite? Comment trouver l équation d une droite? Les outils et leurs modes d emploi : ( à consulter chaque

Plus en détail

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2 MON CAHIER DE VACANCES n 1 MATHEMATIQUES 3 ème 2 Ce cahier appartient à. Ce cahier est à rapporter le vendredi 6 Novembre 201, à Mme Viault. Les exercices sont à rédiger, sur ce livret, le plus sérieusement

Plus en détail

Calcul matriciel ... Il est impossible de faire la somme de 2 matrices de tailles différentes.

Calcul matriciel ... Il est impossible de faire la somme de 2 matrices de tailles différentes. Chapitre : Calcul matriciel Spé Maths - Matrices carrées, matrices-colonnes : opérations. - Matrice inverse d une matrice carrée. - Exemples de calcul de la puissance n-ième d une matrice carrée d ordre

Plus en détail

LIMITES EXERCICES CORRIGES

LIMITES EXERCICES CORRIGES ours et eercices de mathématiques LIMITES EXERIES ORRIGES M UAZ, http://mathscyrreer Eercice n Déterminer la ite éventuelle en de chacune des onctions suivantes : ) ) ) 4 ( ) Déterminer la ite éventuelle

Plus en détail

Ensembles et applications. Motivations. Exo7

Ensembles et applications. Motivations. Exo7 o7 nsembles et applications Vidéo partie 1. nsembles Vidéo partie 2. Applications Vidéo partie 3. Injection, surjection, bijection Vidéo partie 4. nsembles finis Vidéo partie 5. Relation d'équivalence

Plus en détail

1 Valeur d une expression

1 Valeur d une expression PCSI Informatique: Cours2 1 VALEUR D UNE EXPRESSION Expressions et variables en informatique 1 Valeur d une expression Expression : suite de caractères qui a un sens pour la machine Valeur d une expression

Plus en détail

CH.6 Propriétés des langages non contextuels

CH.6 Propriétés des langages non contextuels CH.6 Propriétés des langages non contetuels 6.1 Le lemme de pompage 6.2 Les propriétés de fermeture 6.3 Les problèmes de décidabilité 6.4 Les langages non contetuels déterministes utomates ch6 1 6.1 Le

Plus en détail

Contact : marion.guthmuller@univ-lorraine.fr LORIA (Campus FST - Vandœuvre-lès-Nancy) / Équipe AlGorille Bureau B120

Contact : marion.guthmuller@univ-lorraine.fr LORIA (Campus FST - Vandœuvre-lès-Nancy) / Équipe AlGorille Bureau B120 Divers Contact : marion.guthmuller@univ-lorraine.fr LORIA (Campus FST - Vandœuvre-lès-Nancy) / Équipe AlGorille Bureau B120 Organisation du module : 10h CM (6 séances de 1h30 + 1 séance de 1h, Marion Guthmuller)

Plus en détail

NOTES DE COURS (SUPPLÉMENTAIRES) POUR LE COURS MATHÉMATIQUES DISCRÈTES MAT1500. References

NOTES DE COURS (SUPPLÉMENTAIRES) POUR LE COURS MATHÉMATIQUES DISCRÈTES MAT1500. References NOTES DE COURS (SUPPLÉMENTAIRES) POUR LE COURS MATHÉMATIQUES DISCRÈTES MAT1500 ABRAHAM BROER References [R] Kenneth H. Rosen, Mathématiques discrètes, Édition révisée Chenelière McGraw-Hill, 2002. 1. But

Plus en détail

Chapitre 7 Proportionnalité.

Chapitre 7 Proportionnalité. Chapitre 7 Proportionnalité. Voir 5 ème, chapitres 5 et 7 ; 4 ème, chapitres 4, 5 et 12. I) Pourcentages, indices A) Augmentation (ou diminution) Eemple : Le pri d un objet est passé de à 14. Calculer

Plus en détail

Systèmes logiques SYSTEMES LOGIQUES EPFL DI / LSP

Systèmes logiques SYSTEMES LOGIQUES EPFL DI / LSP ystèmes logiques YTEME LOGIUE EPFL I / LP Walter Hammer -- Oct. 2 Table des matières ) Généralités Formes de l information onvertisseurs L informatique Représentation numérique Les codes usuels Opérations

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES

CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES La lettre grecque α désigne soit, soit, soit a un réel fini ( a R ) Le plan est muni d un repère ( O; i ; j), et on note C f la courbe représentative de la fonction

Plus en détail

Maintenance automobile

Maintenance automobile Baccalauréat Professionnel Maintenance automobile 1. France, juin 2005 1 2. Nouvelle Calédonie, novembre 2004 3 3. Antilles Guyane, Polynésie juin 2004 6 4. France, juin 2004, remplacement 9 5. France,

Plus en détail

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x =

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x = LE NOMBRE D OR Présentation et calcul du nombre d or Euclide avait trouvé un moyen de partager en deu un segment selon en «etrême et moyenne raison» Soit un segment [AB]. Le partage d Euclide consiste

Plus en détail

Département Informatique L3 Mention Informatique Jean-Michel Richer Architecture des Ordinateurs jean-michel.richer@univ-angers.

Département Informatique L3 Mention Informatique Jean-Michel Richer Architecture des Ordinateurs jean-michel.richer@univ-angers. Département Informatique L3 Mention Informatique Jean-Michel Richer Architecture des Ordinateurs jean-michel.richer@univ-angers.fr 2015/2016 Travaux Dirigés 1 Représentation de l information En informatique,

Plus en détail

Fiche descriptive : Statistique descriptive avec Sinequanon

Fiche descriptive : Statistique descriptive avec Sinequanon Fiche descriptive : Statistique descriptive avec Sinequanon Public concerné : Enseignants de tous niveau désirant découvrir des possibilités du logiciel Objectif : Proposer une approche du logiciel pour

Plus en détail