Le guide pinta de l acoustique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le guide pinta de l acoustique"

Transcription

1 Le guide pinta de l acoustique UNE INTRODUCTION DANS LE MONDE DE L ACOUSTIQUE

2 [2/16] >> D où vient le bruit? QUELLES SONT LES BASES DE L ACOUSTIQUE DANS LA CONSTRUCTION ET L ARCHITECTURE? QUELLES NOR- MES ET DIRECTIVES S APPLIQUENT A L ACOUSTIQUE? COMMENT FONCTIONNENT L ABSORPTION ET LA REFLEXION ACOUSTIQUES? LE GUIDE PINTA DE L ACOUSTIQUE VOUS APPORTE DES REPONSES A CES QUESTIONS AINSI QU A BEAUCOUP D AUTRES INTER- ROGATIONS. Petite définition de l acoustique Le mot acoustique provient du grec akuein (ακουειν) et signifie entendre. L acoustique est l étude des sons et de leur propagation. Etant un sous-domaine de la physique, l acoustique décrit les phénomènes d ondes engendrés lors de la propagation de petites fluctuations de pression. Les ondes sonores ne peuvent apparaître que dans des milieux solides, liquides ou gazeux (par exemple, dans des corps, dans l eau ou dans l air). Dans le vide, il n y a ni vibrations ni sons. Champs d application de l acoustique Les connaissances sur la propagation des sons sont réparties dans divers champs d application dont les principaux sont le domaine de la construction et de l architecture, l acoustique de construction et l acoustique des pièces ainsi que technique. ACOUSTIQUE DE CONSTRUCTION L acoustique de construction concerne les effets que les constructions ont sur la propagation des sons entre les pièces, et entre l intérieur et l extérieur. Les sousdomaines de l acoustique de construction sont: Isolation contre les sons aériens Isolation contre les bruits de pas Insonorisation des installations techniques Bruits dans les solides Page 2 Page 2 Page 3 Définition acoustique Champs d application de l acoustique Termes importants pour l acoustique et

3 Guide de l acoustiquel [3/16] ACOUSTIQUE DES PIECES INTÉRIEURES L acoustique des pièces analyse les effets que la construction d une pièce a sur les évènements sonores ayant lieu à l intérieur de cette pièce. Les connaissances acquises sont importantes au niveau de. De plus, l acoustique des pièces tient compte des propriétés de l ouïe humaine, des particularités de la perception de la voix, des habitudes subjectives d audition ainsi que de l esthétique musicale. INSONORISATION TECHNIQUE L insonorisation technique concerne les bruits engendrés par les machines et les installations. La société pinta acoustic gmbh travaille sur l acoustique des pièces et sur technique. Termes importants pour l acoustique des pièces intérieures et Sons à l intérieur: sons dans un espace fermé, et qui, lorsqu ils parviennent au lieu d audition ou de mesure, ont déjà subi plusieurs réflexions. Sons à l extérieur: on entend par champ libre ou champ direct une situation acoustique dans laquelle n apparaît aucune réflexion. Dans la nature, les conditions de champ libre n exitent que, par exemple quand la neige est fraîchement tombée, si les réflexions sonores au sol ne jouent aucun rôle. Il est possible de créer les conditions de champ libre artificiellement dans des pièces à faible réflexion. Elles jouent un grand rôle au niveau des opérations de mesure acoustique et des tentatives d audition, car les résultats obtenus en champ libre ne sont influencés que par les sons de la source de bruit, et non par les réflexions de la pièce. Sons à l intérieur Sons à l extérieur Page 4 Page 7 Page 8 Normes et directives techniques importantes Insonorisants pour l acoustique des pièces et Autres termes techniques importants

4 [4/16] Absorption et réflexion acoustiques: on parle d absorption acoustique lorsqu une onde sonore touche un corps mou, maléable ou poreux et est absorbée en tout ou partie. L énergie sonore est transformée en chaleur. Si une onde sonore touche un objet dur et est réverbérée, il s agit alors d une réflexion acoustique. Pièce 1 Mur Absorption W 1 Reflexion W refl W abs Niveau de pression acoustique L P : il est possible de décrire de manière quantitative un champ sonore au moyen de mesures. Dans la pratique, c est le niveau de pression acoustique qui est le plus fréquemment mesuré. Il décrit la pression acoustique d un évènement sonore par rapport à une valeur de référence correspondant au seuil d audition humain. Lors d une propagation libre, le niveau de pression acoustique diminue au fur et à mesure qu il s éloigne de la source sonore. Toutefois, s il naît à l intérieur d une pièce, il ne dépend pas, à partir d une certaine distance par rapport à la source sonore, du lieu. Cela est dû aux réflexions simp- W 3 W 2 } W Dissipation W dis Pièce 2 Transmission (Voies indirectes) 2 + W 3 Transmission (voie principale) les et multiples ayant lieu sur les surfaces délimitant la pièce et par lesquelles se forme un champ sonore diffus. La hauteur du niveau de pression acoustique dépend de l apparition de réflexions. Normes techniques et directives importantes POUR L ACOUSTIQUE DES PIECES DIN EN ISO 18041: Audibilité (voir le chapitre Autres termes techniques importants pour la définition) dans les pièces petites et moyennes (Mai 2004). Cette directive distingue les pièces des groupes A et B: Salles du groupe A (Audibilité éloignement moyen et grand) Salles de conférence Salle de tribunal, de conseil, salles des fêtes Salles de cours Salle de séminaires Amphithéâtres Salles de congrès Salles mixtes Salles de groupes dans les maternelles et les garderies Clubs de troisième âge Salles communales Piscines et salles de sport Page 2 Page 2 Page 3 Définition acoustique Champs d activité de l acoustique Termes importants pour l acoustique et

5 Saviez-vous que dans l eau, les ondes de choc sont quatre fois plus rapides que dans l air? L onde s y propage à la vitesse de km/h. Cela correspond approximativement à la vitesse du V2 de Wernher von Braun, la première fusée longue distance du monde. Page 4 Page 7 Page 8 Normes et directives techniques importantes Insonorisants pour l acoustique des pièces et Autres termes techniques importants

6 [6/16] Salles du groupe B (Audibilité sur une distance réduite) Locaux de vente Salles de restauration, cantines Espaces publics des transports en public Guichets de métro et de banques, centrales d appel Cabinets d avocats et de médecins Mairies de quartier Salles d opération, salles de traitement et de réhabilitation, chambres d hôpital Espaces publics Espaces de circulation publique Salles de lecture, services de prêt des bibliothèques, bibliothèques de prêt Cages d escalier, halls d entrée, salles d exposition à grande circulation DIN formulée pour les salles du groupe B: Type de pièce Locaux de vente, ateliers, centrales d appel, salles de lecture 0,9* Bureaux collectifs ou ouverts, avec équipements bureautiques, guichets, mairies de quartier, salles d opération, chambres 0,7 * d hôpitaux, points de prêts de bibliothèques, bibliothêques de prêt Bureaux simples, cabinets, salles de traitement et de réhabilitation, salles de pause, restaurants, salles de restauration, cantines d une 0,5 * superficie supérieure à 50 m² Escaliers, halls d entrée, salles d exposition, surfaces de circulation (étages et vestibules) à forte fréquantation, et espaces publics pour 0,2 * les transports en public *Surfaces d absorption nécessaire de 100 % comme multiple de la surface de la pièce (hauteur de pièce 2,5 m). Exemple pour groupe B: un bureau collectif de 50 m² nécessite une surface d absorption de 50 x 0,7 = 35 m². La durée de réverbération est de 0,58 sécondes. DirectiveVDI 2569: Insonorisation et conception acoustique au bureau (janvier 1990) Comparaison des consignes pour un bureau de 50 m² à plafond non incliné: A (m²) Tolérance VDI 2569 (1990) DIN (2004) élevée moyenne profonde fréquente Réalité uniquement avec tapis Pour technique DIN EN ISO 354: Mesure de l absorption sonore dans les halls (décembre 2003) DIN EN ISO 3382: Mesure de la durée de réverbération des salles avec indication des paramètres acoustiques (mars 2003) DIN EN ISO : Isolant acoustique pour l emploi dans les bâtiments, estimation de l absorption sonore (juillet 1997) Page 2 Page 2 Page 3 Définition acoustique Champs d activité de l acoustique Termes importants pour l acoustique et

7 Guide de l acoustiquel [7/16] Insonorisants pour l acoustique des pièces et pour Pour l atténuation des sons aériens, on distingue différents types d isolants acoustiques. Isolants acoustiques poreux: pour les isolants acoustiques poreux, le frottement des particules d air transforme l énergie sonore en énergie thermique. La condition préalable est une porosité suffisante et une résistance aux flux optimisée. Oscillateur à plaques: pour ce type d isolant, l onde sonore générée fait osciller une plaque. L énergie sonore est donc transformée en énergie cinétique. Isolants acoustiques mixtes: une combinaison d oscillateurs conventionnels à plaques et d isolants poreux permet d obtenir des largeurs de bandes nettement plus élevées. Cela permet d absorber non seulement les fréquences hautes et moyennes, mais également les basses. LES DIFFÉRENTES CLASSES D ISOLANTS Le système de classification est conçu primairement pour un emploi sur les sons à large bande. La donnée individuelle α W (facteur estimé d évaluation acoustique, cf. chapitre Autres termes techniques importants pour la définition) sert à déterminer la classe d isolant sonore conformément à DIN EN ISO Classe d isolant Valeurs d'a w A 0,90; 0,95; 1,00 B 0,80; 0,95; C 0,60; 0,65; 0,70; 0,75 D 0,30; 0,35; 0,40; 0,45; 0,50; 0,55 E 0,25; 0,20; 0,15 Non classifié 0,10; 0,05; 0,00 RÉPARTITION D ISOLANTS DANS L ESPACE Lors de la répartition d isolants dans l espace, il faut veiller à conserver les surfaces utiles de réflexion. A B C A: Répartition inadéquate des isolants, car les surfaces de rélexion utiles sont inefficaces. B, C: Répartition adéquate des isolants, car les surfaces de rélexion utiles sont efficaces. Page 4 Page 7 Page 8 Normes et directives techniques importantes Insonorisants pour l acoustique des pièces et Autres termes techniques importants

8 [8/16] Autres termes techniques importants Surface d absorption sonore équivalente A: ce terme désigne une surface à absorption sonore totale (α = 1) absorbant la même proportion d énergie sonore que la surface totale d un matériau, d une pièce ou de personnes et d objets. La surface A d absorption sonore équivalent d une pièce se calcule à partir des surfaces partielles S i pour des facteurs d absorption acoustique connus α i ainsi que de l absorption acoustique des objets et personnes à l intérieur d une pièce. Fréquence f: no entend par fréquence le nombre par seconde de vibrations dans l air engendrées par un évènement sonore. La propagation sonore correspond à la variation de pression de l air. Les fréquences basses entraînent des vibrations lentes et en faible nombre, et les hautes fréquences entraînent des vibrations rapides et en grande quantité. TIerces Hauteur de ton masc. fémi voix masculine ton normal ton élevé voix féminine ton normal ton élevé Son de voix Voyelle Fréquence (Hz) Consonnes voisée non voisée Articulation vocale Fréquences importantes en acoustique Infra-son, Vibrations k Gamme audible 16 k Musique 63 Voix 8 k Ultra-son, Hyper-son k 10 k 100 k Acoustique des pièces f (Hz) 63 4 k Acoustique des bâtiments 5 k Insonorisation technique k Page 2 Page 2 Page 3 Définition acoustique Champs d activité de l acoustique Termes importants pour l acoustique et

9 Saviez-vous que l on sait depuis l Antiquité que le son provient des vibrations des corps? Aujourd hui encore, on peut reconnaître à la conception du théatre de Dionysos, sur l Acropole, que les Grecs possédaient des connaissances fondamentales en matière d acoustique naturelle. Page 4 Page 7 Page 8 Normes et directives techniques importantes Insonorisants pour l acoustique des pièces et Autres termes techniques importants

10 [10/16] Audibilité: l audibilité signifie le fait qu une salle convienne à certains évènements sonores. L audibilité d une pièce se rapporte en particulier à la communication vocale et à la représentation musicale dans les lieux prévus pour l utilisation de la pièce. Elle est principalement influencée par la géométrie de la pièce, le choix et la répartition des surfaces isolantes et réflectives, par la durée de réverbération et par le niveau total de la pression des bruits parasites. Durée de réverbération T N : la durée de réverbération T N est le laps de temps durant lequel le niveau de pression sonore chute de 60 décibels après que la source sonore ait arrêté d émettre le son. Pour des raisons pratiques, on ne mesure généralement que la baisse de 30 décibels. Le niveau d absorption sonore des surfaces et objets permet de calculer la durée de réverbération d une pièce: T = 0,163 V/A Formule de Sabine V = Volume de la pièce A = Facteur d absorption sonore équivalent (A = α S) α = Dépend de la fréquence (6 octaves) S = surface effectivement occupée Musique Langage T soll = ( 0,45 lg V + 0,07 ) s m³ T soll = ( 0,37 lg V 0,14 ) s m³ 100 db Cours T soll = ( 0,32 lg V 0,17 ) s m³ Sport 1 Sport 2 T soll = ( 1,27 lg V 2,49 ) s m³ T soll = ( 0,95 lg V 1,74 ) s m³ t (sec) T N Ce temps de réverbération est celui d une salle de concert! Ce temps de réverbération est fréquent dans les bureaux. Ça bourdonne! Temps de réverbération pour les bureaux collectifs. T N (s) 2,0 1,5 1,0 0,5 T N (s) 2,0 1,5 1,0 0,5 T N (s) 2,0 1,5 1,0 0, f (Hz) f (Hz) f (Hz) Page 2 Page 2 Page 3 Définition acoustique Champs d activité de l acoustique Termes importants pour l acoustique et

11 Saviez vous que la vitesse du son dans l air ne dépend pas de la pression mais de la température? Plus la température est élevée, plus la vitesse du son augmente.... le mot allemand pour bruit, Lärm vient du terme français à l arme? L expression française est un emprunt à l italien all arme, signifiant aux armes. Page 4 Page 7 Page 8 Normes et directives techniques importantes Insonorisants pour l acoustique des pièces et Autres termes techniques importants

12 [12/16] Facteur d absorption sonore α: ce terme désigne le rapport entre une surface ne réfléchissant pas l énergie sonore et l énergie sonore incidente. Lors d une réflexion sonore totale, le facteur d absorption sonore est α = 0, lors d une absorption sonore totale α = 1. Le facteur d absorption dans les halls est déterminé par la norme DIN EN ISO 354 (mesure de l absorption sonore dans les halls, parution décembre 2003). La répartition de fréquences d évènements sonores est également importante au niveau de la planification. C est le facteur d absorption sonore des matériaux et des objets qui y est utile. Facteur estimé d absorption sonore α W : indice du pouvoir d absorption sonore d un matériau. Celui-ci résulte de la comparaison des facteurs pratiques d absorption sonore α P avec les valeurs d une courbe de référence conforme à DIN EN ISO Facteur pratique d absorption sonore α P : le facteur d absorption sonore pour la largeur des bandes d octaves, calculé selon DIN EN ISO Pression sonore p et niveau de pression sonore L P : la pression sonore est l amplitude d une vibration. Comparé à la pression atmosphérique (env. 100 kpa) elle est très faible (pression acoustique p = 20 Pa = seuil de la douleur). 3 2,5 2 1,5 1 0, Lors du calcul des niveaux, il faut tenir compte des règles logarythmiques. Facteur de pression sonore L P = 20 lg p/p 0 db La performance sonore totale résulte de l addition des perfomances individuelles: L soll = 0,45 lg 10 Lj 10 db Ajout pour un niveau supérieur n j = L (db) Différence entre deux niveaux L 1 L 2 (db) Le degré d absorption sonore α (sans dimension) indique la quantité d énergie sonore absorbée lorsque de l énergie sonore touche une surface: 0,0 1,0 = % αp 1,2 1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 0 Fréquence (Hz) Produit exemple α p 0,10 0,25 0,65 0,95 1,00 1,00 Différence de facteur de pression sonore L P L P1000 (db) Fréquence f (Hz) voix masculine voix féminine Page 2 Page 2 Page 3 Définition acoustique Champs d activité de l acoustique Termes importants pour l acoustique et

13 Guide de l acoustiquel [13/16] Facteur de pression sonore L P, pour une propagation sonore en champ libre: le rapport entre le facteur de pression sonore L P sur une surface enveloppante S et le facteur de performance sonore L W de la source correspond à l égalité suivante: L P = L W 10 lg S db Pour une surface enveloppante de 1 m², le facteur de pression sonore et le facteur de performance sonore sont donc égaux. Pour les sources émettrices de forme sphérique, il vaut l écartement s depuis son centre: L P = L W lg s db Pour les sources émettrices de forme hémisphérique et pour lesquelles la performance sphérique se répartit sur une surface enveloppante de la moitié de cette taille, le facteur de pression sonore est, pour un écart égal, supérieur de 3 db: L P = L W 8 20 lg s db Proportion d insonorisation en longueur R: ce terme désigne la qualité acoustique d un composant parallèlement à la direction de sa propagation. R L, W R W = D + 10 lg (S/A) D = différence mesurée du niveau sonore S = surface du composant séparateur A = surface d absorption sonore équivalente La différence mesurée du niveau sonore D peut varier pour des composants identiques mais des surfaces de dimensions ou des conceptions différentes de la pièce. R W n est donc pas saisi qu au niveau de ses mesures, mais également mesuré et calculé. Seule la différence de niveau D peut être mesurée exclusivement. Insonorisation obtenue R W, res : pour un composant possédant n surfaces partielles, on obtient le niveau d insonorisation R W, res issu des niveaux d insonorisation R i des surfaces partielles: R res = 10 lg n S i 10 R i / 10 j = 1 n S i j = 1 Pour deux surfaces partielles S 1 et S 2 ayant les niveaux d insonorisation R 1 et R 2, l égalité se simplifie comme suit: db R res = 10 lg { 1 (S 1 10 R1 / 10 + S 2 10 R 2 / 10 ) } db S 1 + S 2 R L, W R W R L, W R L, W Communication orale: le transfert ou l échange d informations permettant la communication entre personnes au moyen de messages. On emploie non seulement le langage parlé, mais également le langage corporel par le moyen des mimiques et des gestes. R W désigne la qualité d un composant par rapport à la direction de sa propagation. Selon la direction du regard, les valeurs R W ou R L,W d un composant peuvent être intéressantes. Page 4 Page 7 Page 8 Normes et directives techniques importantes Insonorisants pour l acoustique des pièces et Autres termes techniques importants

14 [14/16] Niveau de pression du son de la voix L SA : niveau de pression sonore évalué par A et équivalent, mesuré à l oreille de l auditeur. La hauteur correspondante du niveau de pression du son de la voix, mesuré à 1 m de l orateur, est désigné par L PA, 1 m et caractérise la diction de l orateur. Netteté phonique: critère de base de l audibilité dans les pièces de représentation vocale. Pour la saisie de la netteté phonique, on peut déterminer le pourcentage de syllabes, de mots ou de phrases reconnues. Les procédés objectifs de mesure permettent de déterminer la netteté phonique à partir de paramètres physiques de la communication orale dans une pièce (tels que le niveau de modulation, la propagation sonore, les parasites). Niveau de pression des parasites sonores: on entend par là un niveau de pression sonore comprenant divers parasites agissant sur l utilisateur. Niveau de pression des parasites sonores des bruits d exploitation L NA,Betrieb : niveau de pression sonore des appareils supplémentaires fonctionnant dans la pièce observée, tels qu appareils mobiles de reproduction de l image et du son etc. Longueur d onde λ: la longueur d onde est la distance entre deux points s enchaînant et appartenant au même état oscillatoire dans une onde se propageant par exemple entre deux maximales: λ = c / f = c T c = Vitesse du son (env. 343 m/s à 20 C) f = Fréquence in Hz T = Durée de période Longueur d onde λ 0 (m) ,5 0,2 0,1 Niveau total de pression des parasites sonores L NA : niveau de pression sonore comprenant tous les parasites agissant durant l utilisation sur l auditeur. En font partie les bruits des immeubles, les bruits d exploitation et les bruits du public. Le niveau total de pression des parasites sonores L NA estimé par A est déterminé à hauteur audible et indiqué en décibels Fréquence f (Hz) Niveau de pression des parasites sonores des bruits des bâtiments L NA,Bau : niveau de pression sonore dans la pièce observée crée par les bruits extérieurs, les bruits des pièces avoisinantes, les installations techniques, les installations sanitaires et les appareils techniques fixes. Le niveau de pression des parasites sonores L NA,Bau estimé par A est indiqué en décibels. Page 2 Page 2 Page 3 Définition acoustique Champs d activité de l acoustique Termes importants pour l acoustique et

15 Guide de l acoustiquel [15/16] Les termes principaux Terme Signe de formule Unité Page Son dans une pièce 3 Son dans un champ libre 3 Absorption et réflextion des sons 4 Niveau de pression sonore L P db 4,12 Normes et directives 4, 6, 7 Classes d isolants 7 Surface d absorp. sonore équivalente A m² 8 Fréquence f Hz 8 Audibilité 10 Durée de réverbération T sec 10 Facteur d absorption sonore a 12 Facteur estimé d absorption sonore a W 12 Facteur pratique d absorption sonore a P 12 Pression sonore P Pa 12 Proport. d insonorisation en longueur R W db 13 Isolation sonore obtenue R W,res db 13 Communication orale 13 Facteur de pression sonore de la voix L SA db 14 Netteté phonique 14 Niveau de pression des parasites sonores db 14 Niveau total de pression des parasites sonoresl NA db 14 Niveau de pression des parasites sonores des bruits de bâtiments L NA,Bau db 14 Niveau de pression des parasites sonores des bruits d exploitation L NA,Bau db 14 Longueur d onde λ m/sec 14 Saviez-vous que... pour une protection acoustique efficace contre des niveaux sonores d au moins décibels, un costume insonorisant est nécessaire? La raison: l oreille interne enregistre également les ondes sonores absorbées par le corps. C est pourquoi il est nécessaire d isoler le corps entier en cas de nuisance sonore extrêmement élevée. Page 4 Page 7 Page 8 Normes et directives techniques importantes Insonorisants pour l acoustique des pièces et Autres termes techniques importants

16 pinta acoustic gmbh Otto-Hahn-Straße Maisach, Germany phone +49 (0) fax +49 (0) Version: 07/08. Sous réserve de modifications techniques

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves.

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. BTS BAT ème année Les ondes 1 Chapitre : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. Un son est d'autant plus aigu que sa fréquence

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - SEPTEMBRE 2004. Avec Armstrong, l acoustique a ses solutions!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - SEPTEMBRE 2004. Avec Armstrong, l acoustique a ses solutions! COMMUNIQUÉ DE PRESSE - SEPTEMBRE 2004 Avec Armstrong, l acoustique a ses solutions! Découvrez : SABBIA, solution optimale pour maîtriser le bruit dans les Etablissements Scolaires. OPTIMA, fleuron des

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

Descriptif quantitatif second œuvre

Descriptif quantitatif second œuvre GENERAUX ARTISTIQUES Descriptif quantitatif second œuvre La mise en œuvre de menuiserie intérieure Maintien des blocs portes en attente de la pose de la cloison (mise en place, réglage et calage) ES S

Plus en détail

L acoustique adaptée au scolaire. Comment les plafonds OWAcoustic peuvent faciliter l'enseignement...

L acoustique adaptée au scolaire. Comment les plafonds OWAcoustic peuvent faciliter l'enseignement... L acoustique adaptée au scolaire Comment les plafonds OWAcoustic peuvent faciliter l'enseignement... Le rôle du plafond suspendu dans l intelligibilité de la parole? Le projet PISA (Program for International

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale

Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale 2 ème année Année 2014-2015 Arnaud LE PADELLEC alepadellec@irap.omp.eu page 2 page 3 P r é s e n t a t i o n

Plus en détail

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments Descripteurs acoustiques des espaces paysagers Quelques éléments Acoustique des espaces paysagers Le confort acoustique dans les espaces paysagers Éléments d appréciation Une ambiance sonore modérée mais

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1 6/9/F/1 Silencieux à baffles Type MSA100 et MSA200 Baffles pour silencieux Type MKA100 et MKA200 Baffles à faible consommation d énergie avec cadre aérodynamique DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO TESTED Sommaire

Plus en détail

Acoustique et aménagement des locaux de répétition : contributions du forum

Acoustique et aménagement des locaux de répétition : contributions du forum Acoustique et aménagement des locaux de répétition : contributions du forum Il ne va pas de soi que l ensemble des musiciens trouvent le son bon dans un local de répétition. Les répétitions ont souvent

Plus en détail

La correction acoustique

La correction acoustique Chapitre 9 Sciences Physiques - BTS La correction acoustique 1. Le traitement acoustique. Le traitement acoustique d une salle est l ensemble des opérations qui contribuent à la rendre apte à son utilisation

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante.

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. LE BRUIT QU EST CE QUE LE BRUIT? Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. L oreille comprend 3 parties: - l oreille

Plus en détail

Les matériaux absorbants

Les matériaux absorbants L absorption acoustique est le pouvoir qu ont certains matériaux de laisser pénétrer une partie de l énergie sonore qui vient frapper leur surface. Un matériau absorbant posé sur une cloison va diminuer

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 Qualité acoustique et inertie thermique : étude d'un compromis Christophe Rougier 1, Catherine Guigou-Carter 1 1 Université Paris-Est, Centre

Plus en détail

Pladur Fonic. 3 db 50 % Solutions plaques de plâtre pour isolation acoustique. des pros. Gain de. bruit réduit de

Pladur Fonic. 3 db 50 % Solutions plaques de plâtre pour isolation acoustique. des pros. Gain de. bruit réduit de Pladur Fonic Solutions plaques de plâtre pour isolation acoustique Gain de 3 50 bruit réduit de Tout le talent des pros Les solutions phoniques Pladur La plaque Pladur Fonic permet de gagner 3 sur l indice

Plus en détail

Les règlementations acoustiques

Les règlementations acoustiques Avril 2013 Depuis le 1 er janvier 2001, deux nouvelles normes européennes EN ISO 717-1 et 2 doivent être utilisées pour calculer les indices uniques d évaluation de la performance acoustique. Les indices

Plus en détail

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR...

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR... COUSTIQUE SOMMAIRE 1. SOURCES DE BRUIT... 2 A. BRUIT AERIEN EXTERIEUR... 2 B. BRUIT AERIEN INTERIEUR... 2 C. TRANSMISSIONS LATERALES OU INDIRECTES... 3 D. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 3 E. BRUIT

Plus en détail

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON Société Française d Acoustique (SFA) Section Grand Nord Ouest (GNO) Salle Jean Noël Decarpigny Institut Supérieur de l Électronique et du Numérique (ISEN) Agenda

Plus en détail

Fanny Mietlicki BRUITPARIF Séminaire IBGE du 30 octobre 2009

Fanny Mietlicki BRUITPARIF Séminaire IBGE du 30 octobre 2009 Campagne de sensibilisation et de mesure de bruit au sein de 20 lycées de la Région Ile-de-France Fanny Mietlicki BRUITPARIF Séminaire IBGE du 30 octobre 2009 Action pilote lancée par la région Ile-de-France

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

3+ 5+7+ L isolation acoustique des sols. Solutions toutes catégories. www.insulit.be ALVEOLIT

3+ 5+7+ L isolation acoustique des sols. Solutions toutes catégories. www.insulit.be ALVEOLIT 3+ 5+7+ ALVEOLIT L isolation acoustique des sols www.insulit.be Solutions toutes catégories aux bruits d impact et de choc Découvrez est une mousse de polyolefine à structure cellulaire fermée, réticulée

Plus en détail

dback dossier acoustique

dback dossier acoustique dback dossier acoustique IT S OH SO QUIET IT S OH SO STILL SSHHH 4 COMMENT TRIOMPHER DU BRUIT 5 LE BRUIT & L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL L importance de l acoustique dans les bureaux modernes Le bruit fait

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Acoustique. 1. Situation de la salle dans le bâtiment. 3. Bruits développés par les équipements ménagers

Acoustique. 1. Situation de la salle dans le bâtiment. 3. Bruits développés par les équipements ménagers L augmentation constante du bruit dans le quotidien donne à la protection acoustique dans les superstructures modernes un rôle chaque jour plus important. Chacun d entre nous souhaite vivre et travailler

Plus en détail

Rapport d essai. & Design Qualité. Coefficient d absorbtion acoustique

Rapport d essai. & Design Qualité. Coefficient d absorbtion acoustique & Design Qualité Fabricant de toile tendue depuis 1981 www.swaldeco.com ZA du Cantubas, Rue des mousseliniers 69170 Tarare - France swaldeco@swaldeco.com T. 04 74 05 00 95 F. 04 74 05 39 83 Rapport d essai

Plus en détail

2.1 Introduction à la mesure des sons et des bruits

2.1 Introduction à la mesure des sons et des bruits 2. EVALUATION DE L EXPOSITION SONORE 2.1 Introduction à la mesure des sons et des bruits 2.1.1 Mesurer les sons et les bruits Il est nécessaire de chiffrer pour connaître. Les mesures permettent finalement

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE

DOSSIER THÉMATIQUE UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE DOSSIER THÉMATIQUE Novembre 2012 UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE 2 RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE

Plus en détail

Extraits du Code du Travail

Extraits du Code du Travail Extraits du Code du Travail Bruit au travail - Santé auditive QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE IV : PRÉVENTION DE CERTAINS RISQUES D EXPOSITION TITRE III : PRÉVENTION DES RISQUES D

Plus en détail

Cours : Le confort acoustique

Cours : Le confort acoustique Cours : Le confort acoustique BO STI2D Première : Habitat - Gestion de l énergie dans l habitat Notions et contenus Ondes sonores et ultra-sonores ; propagation Puissance et intensité sonore ; niveau ;

Plus en détail

Acoustique des salles

Acoustique des salles Acoustique des salles 1. Caractéristiques d une salle 2. Champ réverbéré 3. Représentation du champ 4. Temps de réverbération 5. Répartion champ réverbéré / Champ direct Wallace C. Sabine 1868-1919 1 1-Caractéristiques

Plus en détail

Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction NOR : EQUU0010005C

Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction NOR : EQUU0010005C 445-3 Texte non paru au Journal officiel 170 Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction Circulaire UHC/QC 1/4 n o 2000-5 du 28 janvier 2000 relative à l application de la réglementation

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

Bureau Prona SA. Assemblée générale AVSST. Fondation : 1991 Bureaux :

Bureau Prona SA. Assemblée générale AVSST. Fondation : 1991 Bureaux : Bureau Prona SA Fondation : 1991 Bureaux : Bienne, Yverdon-les-Bains, Genève, Neuchâtel, Kloten, Bâle Nature juridique : Société anonyme Collaborateurs : 40 Assurance qualité : certification ISO 9001 (ISO

Plus en détail

Le spécialiste des solutions acoustiques adaptées aux espaces collectifs :

Le spécialiste des solutions acoustiques adaptées aux espaces collectifs : Le spécialiste des solutions acoustiques adaptées aux espaces collectifs : Audit acoustique personnalisé, raitement à mettre en œuvre, Accompagnement et conseil, Fabrication de solutions adaptées, Livraison

Plus en détail

Acoustique musicale et physique des sons

Acoustique musicale et physique des sons TP DE PHYSQIUE N 8 SPECIALITE TS 1/6 ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Objectifs TP de physique N 8 Acoustique musicale et physique des sons Connaître le domaine des fréquences audibles pour l oreille

Plus en détail

t h e s o u n d e x p e r i e n c e

t h e s o u n d e x p e r i e n c e the sound experience 8 GALILEO 10 MICHELANGELO 12 RAFFAELLO 14 GIOTTO 16 ACCESSOIRES 17 DIMENSIONS 5 SERIE.VOICE Les diffuseurs Série VOICE ont été développés afin de répondre aux exigences des professionnels

Plus en détail

2802 DEVELIER. Détermination de l absorption acoustique des éléments ACOUVER ISOL forme AALTO mis en œuvre au CO Drize ACOUVER ISOL SA

2802 DEVELIER. Détermination de l absorption acoustique des éléments ACOUVER ISOL forme AALTO mis en œuvre au CO Drize ACOUVER ISOL SA Genève le 24 novembre 2009 ACOUVER ISOL SA Rue du Ruisseau 8 2802 DEVELIER A l'attention de M. KORNMAYER n/réf : Objet : 209.1704 / RB-LY Tests éléments ACOUVER ISOL forme AALTO détermination de l absorption

Plus en détail

Insulation technology. contre-cloison acoustique sur ossature métallique

Insulation technology. contre-cloison acoustique sur ossature métallique Insulation technology contre-cloison acoustique sur ossature métallique . introduction choix de profilés prises éléctriques Plus encombrant (8,5 cm minimum) mais beaucoup plus efficace qu une contrecloison

Plus en détail

L acoustique. Présentation

L acoustique. Présentation L acoustique Présentation Le son est une onde acoustique. Cette onde est sphérique : l énergie qu elle transporte se répartie sur des sphères centrées sur la source du son. Cette onde est aussi longitudinale

Plus en détail

Une acoustique contrôlée dans des bâtiments sains

Une acoustique contrôlée dans des bâtiments sains Conférence AGPI 2012 (Boucherville le 4 octobre 2012) Une acoustique contrôlée dans des bâtiments sains Présenté par M. Noureddine Larbi Ph., D. Président de la firme ACOVIB Group 1 Sujets traités : 1.

Plus en détail

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz Récapitulons Théorie Acoustique 2007 M. BLASCO UCL 50 Hz air pression acoustique: p(t) = P(t) P o 00 Hz 000 Hz FFT front ondes air célérité: c = λ. f ~ 340 m/s FFT - liquides: c ~ 400 m/s solides: c ~

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE

MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE Base de données de produits dans le cadre de la réglementation PEB MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE doc_1.1 Add1_S.a_FR_isolant thermique_v2.0_20090804.doc 4 août 2009 Addendum 1 : panneaux isolants sous

Plus en détail

OWAtecta. Absorption acoustique

OWAtecta. Absorption acoustique OWAtecta Performance Acoustique en Métal Les plafonds métalliques OWAtecta offrent une combinaison polyvalente entre la conception et lerformance qui peut être utilisée dans une grande variété de demandes.

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad L'ACOUSTIQUE. L acoustique est la science

Plus en détail

ASDS TS- SPE PAGE 1 / 6

ASDS TS- SPE PAGE 1 / 6 ASDS TS- SPE THÈME SONS ET MUSIQUE CRITERES DE QUALITE ACOUSTIQUE D UNE SALLE PAGE 1 / 6 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... Introduction L'acoustique architecturale est le domaine scientifique

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION

TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION 1) définition de la conduction La conduction est le mode de propagation de l'énergie thermique à travers la matière. Elle se produit par contact entre les particules

Plus en détail

Acoustique Bureaux et espaces associés Niveaux et critères de performances acoustiques par type d espace. Sommaire

Acoustique Bureaux et espaces associés Niveaux et critères de performances acoustiques par type d espace. Sommaire NF S 31-080 Janvier 2006 Indice de classement : S 31-080 Éditée et diffusée par l Association Française de Normalisation (AFNOR) 11, avenue Francis de Pressensé 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex Tél. :

Plus en détail

Introduction à l acoustique du bâtiment

Introduction à l acoustique du bâtiment LES ESSENTIELS DE L HABITAT 5 Introduction à l acoustique du bâtiment ÉDITION 2012 LES ESSENTIELS DE L HABITAT 5 Introduction à l acoustique du bâtiment Dans le domaine du bâtiment, les nuisances sonores

Plus en détail

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes)

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Séance de Spécialité n o 10 Isolation & filtrage Mots-clefs «instruments électroniques», «traitement du son» et «isolation phonique». 1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Un logement

Plus en détail

Physique du bâtiment : Protection phonique

Physique du bâtiment : Protection phonique Physique du bâtiment : Protection phonique Physique du bâtiment Les exigences de la physiquedu bâtiment à la construction sèche en plâtre touchent essentiellement trois domaines, ce sont : 1. la protection

Plus en détail

Acoustique : Propagation en champ libre

Acoustique : Propagation en champ libre Acoustique : Propagation en champ libre Ricardo Atienza 2008-2009 Suzel Balez / Nicolas Remy CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble L5C Rappels! le db(a) est la plus petite unité

Plus en détail

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION Avant de commencer le calcul du bilan thermique, le technicien devra connaître tous les facteurs qui pourront

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques (Ordonnance sur l audiométrie) 941.216 du 9 mars 2010 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 23 juillet 2013 modifiant l arrêté du 30 mai 1996 relatif aux modalités de classement des infrastructures

Plus en détail

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2.

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2. Qualité de l air ambiant Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2 novateurs (ppm) 2000 Concentration en CO 2 Avec fenêtres fermées sans ventilation

Plus en détail

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre l isolation SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE La gamme SILENCE : le summum du confort acoustique! Comment? SGG STADIP SILENCE est un vitrage acoustique

Plus en détail

Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles

Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles Etude de 6 cas Marie-Françoise Ducarme & Jean-Laurent Simons Division Energie-Air-Climat-Bruit : département Bruit I.

Plus en détail

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10 Le bruit Le bruit Page 1 sur 10 Introduction Les ambiances de travail (bruits, éclairage, ambiance thermique ) sont des éléments essentiels pour une bonne exécution d une tâche, tant leur impact sur l

Plus en détail

L acoustique et le bâtiment

L acoustique et le bâtiment Chapitre 2 L acoustique et le bâtiment 1. Une ambiance sonore de qualité? 2. Le bruit dans le bâtiment 3. La réglementation acoustique 4. Le bâtiment exposé aux bruits 11 Chapitre 2 L acoustique et le

Plus en détail

La lutte contre le bruit au coeur des recherches du Groupe Les Murs Anti-Bruit

La lutte contre le bruit au coeur des recherches du Groupe Les Murs Anti-Bruit La lutte contre le bruit au coeur des recherches du Groupe Les Murs Anti-Bruit - Projet de Recherche CST - SOMARO n 24 - Collaboration avec le Laboratoire de Physique de la Matière Condensée (Ecole Polytechnique)

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

Le confort acoustique dans les établissements scolaires

Le confort acoustique dans les établissements scolaires Le confort acoustique dans les établissements scolaires «Cas pratiques : analyse des résultats et constatations» Maud Gehu (maud.gehu@bbri.be) Division Acoustique - Ingénieur responsable d essais & Conseiller

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE DES MATÉRIAUX Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

DBR. VARIZON Diffuseur basse vitesse avec diffusion d air réglable

DBR. VARIZON Diffuseur basse vitesse avec diffusion d air réglable VARIZON Diffuseur basse vitesse avec diffusion d air réglable Quelques caractéristiques Type de diffusion et zone de diffusion réglables Convient à tous les types de locaux avec des exigences élevées en

Plus en détail

>I En savoir plus I Acoustique

>I En savoir plus I Acoustique n Le bruit c est quoi? Un ensemble de sons plus ou moins discernables. Dimensions en db (décibel) n Origine du bruit C est la vibration de l air qui crée le son. n Le bruit chez soi? Le silence total est

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LE BRUIT Introduction Le bruit est la cause de nombreuses surdités mais également d autres pathologies telles

Plus en détail

Panneaux. Gamme Acoustique

Panneaux. Gamme Acoustique Panneaux Gamme Acoustique Affaiblissement ou absorption acoustique, pour chaque cas, une solution adaptée. Le «son» est une sensation auditive résultant de la vibration d un corps ou de chocs produisant

Plus en détail

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE La problématique vue par des acousticiens Intervenants :, Chargée d études acoustiques, CETE Nord Picardie, Inspecteur, ARS Nord Pas-de-Calais En partenariat avec: PLAN 1 - définitions + quelques notions

Plus en détail

LE REVÊTEMENT MURAL AU SERVICE DU CONFORT THERMIQUE

LE REVÊTEMENT MURAL AU SERVICE DU CONFORT THERMIQUE MURS INTÉRIEURS, CONFORT, BIEN-ÊTRE LE REVÊTEMENT MURAL AU SERVICE DU CONFORT THERMIQUE LE REVÊTEMENT EN VERRE TISSÉ HAUTE RÉSISTANCE POUR MURS ET PLAFONDS 2 La qualité du son d un instrument ne souffre

Plus en détail

Acoustique. 1. Situation de la salle dans le bâtiment. 3. Bruits développés par les équipements ménagers

Acoustique. 1. Situation de la salle dans le bâtiment. 3. Bruits développés par les équipements ménagers L augmentation constante du bruit dans le quotidien donne à la protection acoustique dans les superstructures modernes un rôle chaque jour plus important. Chacun d entre nous souhaite vivre et travailler

Plus en détail

CSTB - janvier 2005 1/10 Référentiel technique de certification "Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE " Bureau et Enseignement - Partie III : QEB

CSTB - janvier 2005 1/10 Référentiel technique de certification Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE  Bureau et Enseignement - Partie III : QEB CONFORT ACOUSTIQUE CST - janvier 2005 1/10 INTRODUCTION La notion de "confort acoustique", comme celle de "qualité d ambiance sonore" d un lieu, peut être appréhendée en ayant recours à deux dimensions

Plus en détail

GENERALITES SUR LE BRUIT

GENERALITES SUR LE BRUIT GENERALITES SUR LE BRUIT SES CARACTERISTIQUES PHYSIQUES Pression atmosphérique durée Un son est constitué par une vibration sonore produite par des variations plus ou moins rapides de la pression atmosphérique

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Institut pour l acoustique Kühn + Blickle 6314 Unterägeri Gewerbestrasse 9b Téléphone 041 750 22 23 Fax 041 750 52 33 L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Traduit de l allemand

Plus en détail

Isolation acoustique. Installation dans les parois d isolation acoustique.

Isolation acoustique. Installation dans les parois d isolation acoustique. Isolation acoustique. Installation dans les parois d isolation acoustique. Musique, discussions, bruits. Calme. Le bruit correspond à la perception d un son indésirable. Chaque jour, nous sommes exposés

Plus en détail

Cadastre du bruit routier - Notice explicative

Cadastre du bruit routier - Notice explicative Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l environnement, Chemin des Boveresses 155 1066 Epalinges Cadastre du bruit routier - Notice explicative 1. Introduction Les nuisances sonores dues

Plus en détail

La nouvelle dimension de l analyse acoustique et vibratoire

La nouvelle dimension de l analyse acoustique et vibratoire La nouvelle dimension de l analyse acoustique et vibratoire HEAD Gallery Des fonctions innovantes intégrées dans une technologie de pointe ArtemiS suite est la solution logicielle intégrée de HEAD acoustics

Plus en détail

4.11 Acoustique. Introduction

4.11 Acoustique. Introduction 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES 4.11 Acoustique Introduction Les nuisances sonores gagnent en importance. La circulation s intensifie, les voisins et les enfants disposent d installations hi-fi

Plus en détail

Entrepreneur d isolations thermiques, acoustiques et d étanchéité

Entrepreneur d isolations thermiques, acoustiques et d étanchéité Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique Page 1 de 5 L isolation acoustique se caractérise par trois types d isolations distincts : - Correction acoustique - Isolation aux bruits aériens - Isolation des bruits de percussion CORRECTION ACOUSTIQUE

Plus en détail

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type XSA200 et XSA300. Type XKA200 et XKA300 6/10/F/1

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type XSA200 et XSA300. Type XKA200 et XKA300 6/10/F/1 6/10/F/1 Silencieux à baffles Type XSA200 et XSA Baffles pour silencieux Type XKA200 et XKA Baffles à faible consommation d énergie avec cadre aérodynamique DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO

Plus en détail

Aménagement du B13. EIT- Val de Reuil. Colloque Qualité sonore 20 Octobre 2011. Jean-Denis Bouteiller

Aménagement du B13. EIT- Val de Reuil. Colloque Qualité sonore 20 Octobre 2011. Jean-Denis Bouteiller Aménagement du B13 EIT- Val de Reuil Colloque Qualité sonore 20 Octobre 2011 Jean-Denis Bouteiller 1 Présentation Contexte Besoins exprimés Réalisations Traitement d air Eclairage Isolement Etudes Acoustiques,

Plus en détail

Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies

Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies Informations techniques Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies Canal de mesure calibrée pour la mesure du débit dans des tuyaux et canalisations d eaux usées et d eaux pluviales.

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

Sensibilisation-information bruit AST 25 - septembre 2006

Sensibilisation-information bruit AST 25 - septembre 2006 1 SOMMAIRE 1. Qu est ce que le bruit? 2. Les effets du bruit sur la santé 3. Le bruit en milieu de travail 4. Comment mesure-t-on le bruit? 5. Prévenir les risques, protéger les salariés 2 Première partie

Plus en détail