Version du 17 octobre Le bruit

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Version du 17 octobre 2011. Le bruit"

Transcription

1 Version du 17 octobre 2011 Le bruit

2 Bruit et BTP Etat des lieux Surdité professionnelle : handicap irréversible SUMMER 2003 : 25% des salariés victimes du bruit Maladies professionnelles (tableau N 42) : 1048 cas reconnus en 2009 avec un coût moyen euros/cas

3 Etat des lieux Bruit et BTP Nombre de Maladies professionnelles dues au Bruit MP 42- depuis 1980

4 Bruit et BTP Le son devient un bruit quand il devient gênant ou désagréable il est nocif pour l oreille Le bruit La nuisance qu on ne voit pas... celle qu on entend plus!

5 Bruit et BTP Caractéristique du bruit Le bruit est un son indésirable caractérisé par sa fréquence (mesurée en Hertz - Hz) et son intensité (mesurée en décibels db) La Fréquence Voix parlée 20 Hz 200 Hz 2000 Hz Hz

6 Bruit et l homme

7 Intensité sonore Zone nuisible Zone de risque Zone sans danger Seuil de la douleur Seuil de perception 140 db(a) 130 db(a) 120 db(a) 110 db(a) 100 db(a) 90 db(a) 80 db(a) 70 db(a) 60 db(a) 50 db(a) 40 db(a) 30 db(a) 20 db(a) 10 db(a)

8 Addition des intensités Avec 1 marteau-piqueur On mesure 90dB(A) + 3 db(a) Avec 2 marteaux-piqueurs On mesure 93dB(A) Avec 4 marteaux-piqueurs On mesure 96dB(A) + 6 db(a)

9 Pour baisser le niveau de bruit Si on veut gagner 3 db(a) 6 db(a) 9 db(a) 12 db(a) 15 db(a) 18 db(a) 21 db(a) Il faut diviser le bruit par

10 En pratique Niveau sonore db(a) Durée d exposition maxi. 80 8h 83 4h 86 2h 89 1h 92 30mn 95 15mn

11 Effet du bruit sur le système auditif

12 Bruit lésionnel Les lésions provoquées par l exposition au bruit sont irréversibles Elles sont responsables d une surdité définitive

13 La surdité professionnelle Surdité professionnelle Presbyacousie

14 Législation et niveaux de bruit 8 h d exposition = 80 db(a) Mise à disposition de PICB (ou dès 135dB(C) pression acoustique de crête) Mesure de la source de bruit 8 h d exposition = 85 db(a) Port obligatoire de PICB + signalisation (dès 137dB(C) pression acoustique de crête) 8 h = 87 db(a) Limite d exposition avec des EPI (ou 140dB(C) pression acoustique de crête) Avec EPI

15 Législation bruit : en pratique 130 db(c) 137 db(c) 140 db(c) 80 db(a) 85 db(a) 87 db(a) Valeur inférieure d exposition déclenchant actions de prévention Valeur supérieure d exposition déclenchant actions de prévention Valeur limite d exposition à ne jamais dépasser Valeurs ne tenant pas compte des protections auditives Valeur tenant compte des protections auditives

16 Intensité sonore Quelques exemples TP Tronçonneuse à bordure: 100 db(a) Finisher db(a): 94 db(a) Marteau piqueur : 90 à 120 db(a) conducteur de pelle : 82 à 90 db(a) Quelques exemples au bureau 60dB(A) Voix criée : 75 db(a) Voix parlée : 50 db(a) Voix chuchotée : 20 db(a)

17 Autres effets du bruit Troubles du sommeil, fatigue Effets sur le cœur: palpitations, HTA Troubles gastro-intestinaux Stress Gêne sociale Difficultés de concentration, gêne l attention et l apprentissage, diminution de la vigilance augmentation du risque d accident...

18 Diminution du bruit Identifier les postes à risque et constituer des groupes homogènes d exposition (Par activité/par type de matériel/ ) La démarche de prévention Evaluer le risque bruit (connaître les niveaux et les temps d exposition des opérateurs) DU Mettre en œuvre un plan d action (suivant les Axes OTH)

19 Diminution du bruit Application des principes généraux de prévention 1. Éviter les risques 2. Évaluer les risques inévitables 3. Combattre les risques à la source 4. Adapter le travail à l'homme 5. Tenir compte de l'évolution technique 6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l'est pas ou est moins dangereux 7. Planifier la prévention 8. Prendre des mesures de protection collective en priorité sur les protections individuelles 9. Donner des instructions appropriées

20 Connaissance du risque du bruit Détermination du niveau d exposition Evaluer le risque bruit Niveau attendu (Banque de données SST=> mesures déjà réalisées ou mesures suivant conditions spécifiques ) mesures PGP Évaluer les risques inévitables

21 Connaissance du risque du bruit Mesures: ce qu il faut savoir db Loi de décroissance sonore 0 à quelques db près de la source Décroissance réelle du local Plus de 10dB loin de la source Décroissance en «Champs libre» 6 db par doublement de distance Distance par rapport à la source en mètre

22 Connaissance du risque du bruit Mesures: ce qu il faut savoir Loi de décroissance du son dans l espace 6 db par doublement de distance Marteau piqueur Distance par rapport à la source en mètre 1 m 2 m 4 m 8 m 80dB 95dB 74dB 89dB 68dB 83dB 62dB 77dB

23 Le bruit : tous concernés Scie à sol Compresseur BRH? db (A) Scie à sol 106 db(a) Compacteur? db (A) Compacteur 88 db(a)? db (A) Compresseur 69dB(A) Plaque vibrante 95 db(a) Bétonnière Plaque vibrante? db (A) db (A) 23? db (A) BRH 103 db(a) Votre avis OPPBTP 2008

24 Diminution du bruit Exemples liés aux travaux des entreprises de TP Terrassements complémentaires, démolition d ouvrages, compactage : utiliser du matériel avec une télécommande PGP: Tenir compte de l'évolution technique

25 Diminution du bruit Exemples liés aux travaux des entreprises de TP Achat de lames de scie et disques performants (ex : Disque NORTON Silencio pour couper du béton - permet de gagner, d après le fabricant, 20dB!... et se rapprocher des 80dB - Coût supérieur d environ 10%) Choix d un compresseur mobile ou d un groupe électrogène pour chantier (ex : compresseur d air KAESER: 69 db (A) Groupes élec. fixes pour chantier de 52dB(A) à 74dB (A) à 7mètres en fonction de la puissance et des modèles chez le même fournisseur) Lors de tout achat de matériel prendre en compte également le niveau de bruit comme critère de choix PGP: Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l'est pas ou est moins dangereux

26 Diminution du bruit Exemples liés aux travaux des entreprises de TP Entretien du matériel (un matériel entretenu et maintenu en état est moins bruyant => système de protection, carters, pot d échappement ) Application des consignes d utilisation du matériel (ex : fermeture de la porte de la pelle) PGP: Donner des instructions appropriées organisation du travail (éloignement de la source de bruit, réduction du temps d exposition => alternance des tâches, )

27 Diminution du bruit Les grands principes Sur chantier Réduction du bruit à la source Eloignement du personnel de la source de bruit Réduction du temps d exposition Et à l atelier suspension anti-vibratile Encoffrement de la source de bruit (protecteur/cabine/cloison/ ) Traitement acoustique du bâtiment (écrans acoustiques, panneaux absorbants sur murs et plafonds, )

28 Le choix des protections auditives PGP /Rappel: Prendre des mesures de protection collective en priorité sur les protections individuelles

29 Les différents types de protections auditives Les bouchons d oreilles 1,5 à 2 Arceaux 4 à 6 Réutilisables (reliés par un arceau ou une cordelette) jetables 0,20 à 0,30 cents Les protecteurs d oreilles moulés 100 à 150 Les casques anti-bruit Serre-tête (reliés par un arceau) 10 à 25 Coquilles pour casque de chantier

30 Protections auditives Les bouchons d oreilles - EN 352/2 Les plus Ils sont légers d utilisation simple Facile à porter sur soi Les moins Pour être efficace, ils doivent être correctement insérés Il doivent être manipulés avec des mains propres peuvent irriter le conduit auditif externe

31 Protections auditives Les Protecteurs d'oreilles moulés - EN Les plus bien adaptés à l oreille par conception offrent un bon affaiblissement facilitent la communication Les moins nécessitent un entretien régulier coût plus important

32 Protections auditives Les Casques serre-tête - EN 352/1 et les coquilles EN 252/3 Les plus difficiles de mal les installer ou de les perdre S adaptent à toutes les têtes s adaptent à toutes les oreilles Les moins lourds et pas facile à transporter difficiles à porter dans les milieux chauds /humides ou les espaces confinés Peuvent gêner le port d autres EPI

33 Protections auditives Les protecteurs d'oreille ne sont efficaces que s'ils sont correctement portés pendant la totalité du temps d'exposition au bruit

34 En résumé Protection auditive : le dernier recours Critères de choix des EPI : un compromis Niveau de bruit Contrainte de la tâche (poussière, chaleur, ) Compatibilité de la tâche Exigences de l utilisateur Hygiène et entretien

35 Diminution du bruit En résumé, quatre règles d or Acheter ou louer silencieux Organiser le travail pour diminuer l exposition Fournir les PICB adaptées Former, informer et sensibiliser

36 Diminution du bruit Merci de votre attention

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail.

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail. 40 à 60 db(a) Il faut le savoir Pour une journée de travail de 8 h, votre audition est en danger à partir de 80 db(a). Au-delà de 130 db(a), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse.

Plus en détail

et protection Une nouvelle référence : design, confort The Power to Protect Your World*

et protection Une nouvelle référence : design, confort The Power to Protect Your World* 3M Département Solutions pour la Protection Individuelle 3M Peltor Série X Une nouvelle référence : design, confort et protection SM The Power to Protect Your World* 1765.indd 1 NOUS VIVONS DANS UN MONDE

Plus en détail

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10 Le bruit Le bruit Page 1 sur 10 Introduction Les ambiances de travail (bruits, éclairage, ambiance thermique ) sont des éléments essentiels pour une bonne exécution d une tâche, tant leur impact sur l

Plus en détail

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303 =1 Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen Objectif Permettre aux apprenants d approfondir des connaissances essentielles

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Edms 335722 CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE A 8 Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Table des matières 1 Base juridique 2 Objet 3

Plus en détail

Méthode SOBANE: Bruit NIVEAU 3: ANALYSE

Méthode SOBANE: Bruit NIVEAU 3: ANALYSE Méthode SOBANE: Bruit NIVEAU 3: ANALYSE INTRODUCTION Objectifs Evaluer l'exposition réelle des salariés par des mesurages simples. Approfondir la recherche de mesures de prévention/amélioration, par des

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

Choisir un protecteur individuel contre le bruit

Choisir un protecteur individuel contre le bruit Choisir un protecteur individuel contre le bruit Gwenolé NEXER g. n e x e r @ h e a r i n g p r o t e c h. c o m Octobre 2011 Sélectionner et mettre en place des protecteurs individuels contre le bruit

Plus en détail

Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage?

Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage? Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage? Comment isoler une pièce du bruit? À l issue de ce chapitre,

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS la SÉCURITÉ MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants SOMMAIRE Équipement de protection individuelle 02 Gants, casque, bottes, tenue, gilet, lunettes.

Plus en détail

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible).

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible). «À force d écouter la musique trop fort, on finit par l entendre à moitié» Dossier de presse octobre 2008 1 Sommaire Les jeunes de plus en plus exposés aux risques auditifs... p.3 Le fonctionnement de

Plus en détail

Extraits du Code du Travail

Extraits du Code du Travail Extraits du Code du Travail Bruit au travail - Santé auditive QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE IV : PRÉVENTION DE CERTAINS RISQUES D EXPOSITION TITRE III : PRÉVENTION DES RISQUES D

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS FORMATION DES PROFESSIONNELS DE LA DIFFUSION ET DE L ENSEIGNEMENT MUSICAL - REGLEMENTATION -

PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS FORMATION DES PROFESSIONNELS DE LA DIFFUSION ET DE L ENSEIGNEMENT MUSICAL - REGLEMENTATION - PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS FORMATION DES PROFESSIONNELS DE LA DIFFUSION ET DE L ENSEIGNEMENT MUSICAL - REGLEMENTATION - Contexte et caractéristiques du risque auditif Un organe auditif complexe, fragile

Plus en détail

Guide pédagogique. L ADEME contribue à la lutte contre le bruit. Collection Planète Précieuse

Guide pédagogique. L ADEME contribue à la lutte contre le bruit. Collection Planète Précieuse 5165 Août 2004 Réalisation France Conseil - Imprimerie Edgar. Guide pédagogique L ADEME contribue à la lutte contre le bruit Collection Planète Précieuse PUBLIC Enseignants du cycle 3 (CE2, CM1 et CM2).

Plus en détail

Généralité sur le bruit

Généralité sur le bruit Généralité sur le bruit (Sources : http://www.bruitparif.fr, http://www.sante.gouv.fr et http://www.afsse.fr ) DRASS Rhône Alpes Groupe Régional Bruit 2009 1. Le son Le son est un phénomène physique qui

Plus en détail

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance!

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance! NOM durée contexte contenu objectif cibles: QUIZZ 5 à 15 minutes formation / mise à disposition des artisans de passage à la CMAR / entreprise 8 quizz thématiques tester la connaissance des participants

Plus en détail

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1 Fiche technique n 1 Pompes à Chaleur & environnement acoustique Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur Association Française pour les Pompes A Chaleur 1 1 Puissance et pression acoustique

Plus en détail

«Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe.

«Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe. «Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe. Introduction La séquence proposée d une durée de 5 h est consacrée à la partie

Plus en détail

Dossier groupes électrogènes

Dossier groupes électrogènes Dossier groupes électrogènes Contexte et problématiques Table des matières Contexte 2 1. Modes d utilisation des GE 2 2. Définition et fonctionnement 5 Problématique 6 1. Ventilation 6 2. Préchauffage

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

bouchons? Choisir ou des descoquilles

bouchons? Choisir ou des descoquilles PROTECTION INDIVIDUELLE Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail Secteur fabrication de produits en métal et de produits électriques L exploitant d un établissement doit se conformer

Plus en détail

«Tous les sons sont-ils audibles»

«Tous les sons sont-ils audibles» Chapitre 6 - ACOUSTIQUE 1 «Tous les sons sont-ils audibles» I. Activités 1. Différents sons et leur visualisation sur un oscilloscope : Un son a besoin d'un milieu matériel pour se propager. Ce milieu

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS MÉMO SANTÉ MAÇONS CARRELEURS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Les effets nocifs du bruit sur l'homme

Les effets nocifs du bruit sur l'homme La santé n'est pas seulement l'absence de maladie mais un état de complet bien être physique, mental et social (OMS) Le bruit est un ensemble confus de sons non désirés (Littré) ou un ensemble de sons

Plus en détail

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 Cours d Acoustique Techniciens Supérieurs Son Ière année Aurélie Boudier, Emmanuelle Guibert 2006-2007 Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 La puissance acoustique Définition La puissance

Plus en détail

Le bruit COLLECTION DES AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUES TJ 16 AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUE

Le bruit COLLECTION DES AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUES TJ 16 AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUE COLLECTION DES AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUES Ces aide-mémoire présentent de manière synthétique la réglementation sur un sujet précis. TJ 5 Aération et assainissement des lieux de travail TJ 10 Restauration

Plus en détail

Évaluer et mesurer l exposition professionnelle au bruit

Évaluer et mesurer l exposition professionnelle au bruit Évaluer et mesurer l exposition professionnelle au bruit L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS est un organisme scientifique

Plus en détail

4. Dangers principaux

4. Dangers principaux 4. Dangers principaux Toutes machines fixes ou portatives et appareils représentent un danger plus ou moins important si toutes les dispositions concernant la sécurité du travailleur ne sont pas prises

Plus en détail

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois Prévention des risques professionnels les métiers de la filière bois à la Réunion Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti 2 ème transformation du bois Metrag Ce livret m est offert par la

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES MÉMO SANTÉ PLOMBIERS CHAUFFAGISTES CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

SAGEDIS sprl. Tactical Headset XP. Lite-Com Basic. Pro-Tac II. Casque antibruit radio FM

SAGEDIS sprl. Tactical Headset XP. Lite-Com Basic. Pro-Tac II. Casque antibruit radio FM Tactical Headset XP Fonction à modulation sonore qui vous permet d entendre les sons ambiants : conversations, bruits de machines et signaux d avertissement Système menu guidé par voix OFF. Équipé des

Plus en détail

ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE A LA PRISON LOCALE DE SALE RISQUES ET CONSEQUENCES. Présenté par Dr Mouna REGRAGUI Dr Mohammed Abdalilah NEJJAR

ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE A LA PRISON LOCALE DE SALE RISQUES ET CONSEQUENCES. Présenté par Dr Mouna REGRAGUI Dr Mohammed Abdalilah NEJJAR ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE A LA PRISON LOCALE DE SALE RISQUES ET CONSEQUENCES SUR LA SANTE Présenté par Dr Mouna REGRAGUI Dr Mohammed Abdalilah NEJJAR Capacité de Médecine et Santé au Travail

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

Intensité sonore et niveau d intensité sonore

Intensité sonore et niveau d intensité sonore ntensité sonore et niveau d intensité sonore Dans le programme figure la compétence suivante : Connaître et exploiter la relation liant le niveau d intensité sonore à l intensité sonore. Cette fiche se

Plus en détail

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION!

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION! Par leur durée et leur intensité, les sons de la nature ne constituent pas un danger pour notre audition. Mais l'homme a créé des sources sonores capables de détruire l'oreille. Ainsi, la musique écoutée

Plus en détail

Fiche 7 (Analyse): Ordres de grandeur de niveaux sonores

Fiche 7 (Analyse): Ordres de grandeur de niveaux sonores Fiche 7 (Analyse): Ordres de grandeur de niveaux sonores 1. Unités Le bruit est caractérisé par: sa fréquence (Hz): gamme audible 20 à 20.000 Hz, sons graves : basses fréquences (

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

ASSISTANT PRODUITS - FRANCEPOWER

ASSISTANT PRODUITS - FRANCEPOWER Comment choisir votre groupe électrogène? Votre groupe électrogène doit être parfaitement adapté à l usage auquel vous le destinez. Procédez donc par étapes successives pour déterminer votre besoin en

Plus en détail

Pénibilité au Travail. Annexe au Document Unique. Réalisé par. HANUS Laurent. Les bonnes impressions - Année 2015

Pénibilité au Travail. Annexe au Document Unique. Réalisé par. HANUS Laurent. Les bonnes impressions - Année 2015 Pénibilité au Travail Annexe au Document Unique Réalisé par HANUS Laurent Experto Risk 8 rue de l'artisanat 08000 Charleville-Mézières Tel : -08.26.62.14.03 Mail : contact@expertorisk.fr Page 1 Pénibilité

Plus en détail

Pénibilité au travail

Pénibilité au travail PENIBILITE ACTE II Pénibilité : quelques chiffres (Enquête DARES, suite à l étude SUMER 2010) 40 % des salariés exposés à au moins un facteur de pénibilité 10 % exposés à 3 facteurs au moins 70 % des ouvriers

Plus en détail

S il vous plait, pas d accidents professionnels!

S il vous plait, pas d accidents professionnels! 22 fa chwis sen Prévention d accidents et protection de la santé S il vous plait, pas d accidents professionnels! De nombreux accidents surviennent lors de simples activités: en marchant, en montant les

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 50

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 50 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 50 SANTÉ ET SÉCURITÉ AOUT 2014 Francis MINIER Inspecteur santé et sécurité au travail Secrétariat : Brigitte BARRIER poste 46 73 Fax : 02 38 79 42 34 ou 02

Plus en détail

Elaboration d une méthodologie définissant un indicateur représentatif du risque sanitaire induit par les nuisances sonores en milieu urbain

Elaboration d une méthodologie définissant un indicateur représentatif du risque sanitaire induit par les nuisances sonores en milieu urbain Elaboration d une méthodologie définissant un indicateur représentatif du risque sanitaire induit par les nuisances sonores en milieu urbain Marine Baulac Delphine Bourgois, Solène Marry, Christophe Goeury,

Plus en détail

Baladeur encodeur. multifonction. Mode d Emploi

Baladeur encodeur. multifonction. Mode d Emploi Baladeur encodeur cassette USB multifonction Mode d Emploi Baladeur encodeur cassette USB multifonction 09/2013 GS Sommaire Votre nouveau baladeur...6 Contenu... 6 Consignes préalables...7 Consignes

Plus en détail

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Secrétariat général Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail ministériel (CHSCTM) Service des ressources humaines Sous

Plus en détail

Effets biologiques et sanitaires du bruit Comment lutter contre le bruit?

Effets biologiques et sanitaires du bruit Comment lutter contre le bruit? Bruit & santé Effets biologiques et sanitaires du bruit Comment lutter contre le bruit? Mieux connaître les impacts du bruit sur la santé humaine Les Ministères chargés de la santé et de l environnement

Plus en détail

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 Table des matières 1. Généralités Introduction Table des matières Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 2. Politique de sécurité Accueil et formation des nouveaux engagés

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

L isolation acoustique

L isolation acoustique L isolation acoustique Ricardo Atienza Suzel Balez Nicolas REMY CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble Typologie des bruits On distingue 2 familles de bruits! les bruits aériens

Plus en détail

LE BRUIT A BORD DES NAVIRES DE PECHE

LE BRUIT A BORD DES NAVIRES DE PECHE LE BRUIT A BORD DES NAVIRES DE PECHE SOMMAIRE ENJEUX EN MATIERE DE PREVENTION ETAT DES LIEUX : ENSEIGNEMENTS DE L ETUDE «ERGOSPACE» EVOLUTION REGLEMENTAIRE EXEMPLE DANOIS ACTIONS ENGAGEES ENJEUX - 1 Le

Plus en détail

Guide d utilisation FRANÇAIS

Guide d utilisation FRANÇAIS Guide d utilisation FRANÇAIS Merci d avoir choisi cet appareil EMTEC. Veuillez lire attentivement ce guide d'utilisation afin de découvrir les fonctions de votre appareil. Sommaire Informations importantes

Plus en détail

CATALOGUE MP ACOUSTIQUE CATALOGUE MP ACOUSTIQUE 2011/2012. Plafonds acoustiques. Traitement absorbant mural. Cloisons acoustiques

CATALOGUE MP ACOUSTIQUE CATALOGUE MP ACOUSTIQUE 2011/2012. Plafonds acoustiques. Traitement absorbant mural. Cloisons acoustiques CATALOGUE MP ACOUSTIQUE 2011/2012 Plafonds acoustiques Traitement absorbant mural Cloisons acoustiques 1 Table des matières Présentation de la société :... 3 Proposition de MP Acoustique :... 3 Qu est-ce

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Réglementation nuisances physiques Une approche commune

Réglementation nuisances physiques Une approche commune Réglementation nuisances physiques Une approche commune L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS est un organisme scientifique

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Journée SMT MP 30 janvier 2015

Journée SMT MP 30 janvier 2015 Journée SMT MP 30 janvier 2015 Les Aides Financières Simplifiées de la CARSAT Gérard MOREAU Ingénieur Conseil AFS Nationales PRECISEO (coiffure) ECHAFAUDAGE + Emission des Moteurs Diesel Aquabonus (pressing)

Plus en détail

Aspects de santé publique et réglementaires

Aspects de santé publique et réglementaires Contexte général : les jeunes et l écoute de la musique amplifiée Aspects de santé publique et réglementaires Yves CAZALS, Directeur de Recherche à l INSERM, Université Aix-marseille Rapporteur du groupe

Plus en détail

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales Code du travail nouveau : TITRE III - PREVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT CHAPITRE Ier Dispositions générales SECTION 1 Définitions Art.

Plus en détail

En mars 2001, à l occasion d une journée

En mars 2001, à l occasion d une journée Solutions Cetiat MESURES ACOUSTIQUES TROIS NORMES POUR MESURER LE BRUIT DES MACHINES La chasse au bruit oblige les fournisseurs à tenir compte des caractéristiques acoustiques de leurs matériels de plus

Plus en détail

2 g Net - 36 g emballé 2 tips silicone anallergique small + 2 medium + 2 filtres à membrane. 2 tailles d embouts

2 g Net - 36 g emballé 2 tips silicone anallergique small + 2 medium + 2 filtres à membrane. 2 tailles d embouts Pacato protecteurs auditifs Description Développé et conçu pour répondre aux exigences des musiciens, Pacato est muni d un filtre acoustique qui permet une réduction du niveau sonore, sans déformer la

Plus en détail

EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE

EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE I - INTRODUCTION Le bruit dans les piscines est crée par les activités ludiques et les cris des usagers.

Plus en détail

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale Module 9 Cadre réglementaire de la prévention dans l entreprise Fiche 9-1 Appréhender le cadre juridique de la prévention... 3 Fiche 9-2

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit

Plus en détail

Nos solutions formation BTP à destination des services de santé au travail

Nos solutions formation BTP à destination des services de santé au travail Crédits photos OPPBTP / X. Pierre - Fotolia - Getty Nos solutions formation BTP à destination des services de santé au travail Avec le soutien des Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des

Plus en détail

Introduction. 1. Objectifs. 2. Matériel et méthodes. 3. Résultats

Introduction. 1. Objectifs. 2. Matériel et méthodes. 3. Résultats RECONNAISSANCE ET REPARATION DE LA SURDITE PROFESSIONNELLE EN TUNISIE A PROPOS D UNE ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE H. KAMMOUN MOATEMRI - H. HAJ SALAH - K. REJEB - N. MRIZAK - M. AKROUT - A. CHARRADA - A. GHACHEM

Plus en détail

Mode d emploi. Sommaire. Première utilisation... p.20

Mode d emploi. Sommaire. Première utilisation... p.20 Mode d emploi Avertissements L écoute prolongée de musique à volume élevé peut causer des troubles auditifs. Il est conseillé de ne pas utiliser ce casque au volume maximum, en particulier pendant de longues

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

Notice d utilisation Version 1.0 Août 2003 FRANÇAIS CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION : Pour éviter tout risque de choc électrique, ne pas ouvrir le capot de l appareil ni démonter le panneau arrière. L

Plus en détail

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 Introduction Les principales nuisances susceptibles d être rencontrées sur un chantier proviennent de la gestion des déchets, du bruit et des

Plus en détail

Hygiène du travail. Nuisances physico-chimiques liées à l'environnement de travail

Hygiène du travail. Nuisances physico-chimiques liées à l'environnement de travail CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Nuisances physico-chimiques liées à l'environnement de travail Version 1, 2005 Le bruit Le bruit Page 1 sur 10 Introduction Les

Plus en détail

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR wizmart Detecteur CO TECHNOLOGIE ELECTRO CHIMIQUE Garantie 5 ANS Le détecteur CO peut vous sauver la vie Le danger : la présence de monoxyde

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

LA PÉNI BILITÉ AIDE MÉMOIRE

LA PÉNI BILITÉ AIDE MÉMOIRE LA PÉNI BILITÉ AIDE MÉMOIRE 1 RÉGLEMENTATION...p.4-p.7 Contexte... p.5 Qu est-ce que la pénibilité... p.5 Quels sont les facteurs de la pénibilité... p.5 Quelles obligations pour quelles entreprises...

Plus en détail

Spécifications techniques

Spécifications techniques Spécifications techniques Caractéristiques Physiques Circuit frigorifique Type de fluide Mono circuit R 407 C Quantité de fluide - g 6 500 6 500 7 500 8 500 Ventilateur diamètre 762 762 900 900 Ventilateur

Plus en détail

2012/43 17 novembre 2012 B ULLETIN OFFICIEL CONVENTIONS COLLECTIVES

2012/43 17 novembre 2012 B ULLETIN OFFICIEL CONVENTIONS COLLECTIVES 2012/43 17 novembre 2012 B ULLETIN OFFICIEL CONVENTIONS COLLECTIVES BULLETIN OFFICIEL CONVENTIONS COLLECTIVES BULLETIN OFFICIEL CONVENTIONS COLLECTIVES FASCICULE N 2012/43 DU 17 NOVEMBRE 2012 Pages Ministère

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce"

INFORMATION PRESSE. La lutte contre les bruits de voisinage se renforce Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé INFORMATION PRESSE "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce" Arrêté du 5 décembre 2006 relatif aux modalités de mesurage

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

le bruit au travail Décibels Fréquences

le bruit au travail Décibels Fréquences le bruit au travail Décibels Fréquences 02 le bruit Sommaire travail au Le bruit. C est quoi? page 03 Bruit ou son? 03 La transmission des sons 03 La pression sonore et la puissance acoustique 03 Intensité,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - SEPTEMBRE 2004. Avec Armstrong, l acoustique a ses solutions!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - SEPTEMBRE 2004. Avec Armstrong, l acoustique a ses solutions! COMMUNIQUÉ DE PRESSE - SEPTEMBRE 2004 Avec Armstrong, l acoustique a ses solutions! Découvrez : SABBIA, solution optimale pour maîtriser le bruit dans les Etablissements Scolaires. OPTIMA, fleuron des

Plus en détail

Premier forum européen

Premier forum européen Premier forum européen sur les solutions efficaces pour maîtriser les risques du bruit au travail 3-5 juillet 2007 - Lille Grand Palais www.noiseatwork.eu Malgré les progrès considérables accomplis dans

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

www.ceotronics.fr CT-DECT GateCom 3W avec Fonction CT-ASR CT-DECT Bluetooth / tablette tactile et téléphones GSM Geschäftsbericht 09/10 I 1

www.ceotronics.fr CT-DECT GateCom 3W avec Fonction CT-ASR CT-DECT Bluetooth / tablette tactile et téléphones GSM Geschäftsbericht 09/10 I 1 www.ceotronics.fr CT-DECT avec Fonction CT-ASR CT-DECT Bluetooth / tablette tactile et téléphones GSM Geschäftsbericht 09/10 I 1 NOUVEAU! 3W (3-voies) avec CT-DECT GateCom Fonction CT-ASR CT-DECT Bluetooth

Plus en détail

Tous les équipements de protection auditive Bilsom et Howard Leight sont certifiés CE et ont été testés selon les normes EN352 en vigueur.

Tous les équipements de protection auditive Bilsom et Howard Leight sont certifiés CE et ont été testés selon les normes EN352 en vigueur. Tous les équipements de protection auditive Bilsom et Howard Leight sont certifiés CE et ont été testés selon les normes EN352 en vigueur. Depuis ses débuts il y a plus de 30 ans, à l'initiative d'un seul

Plus en détail

LES VIBRATIONS : EXPOSITIONS & CONSEQUENCES. Journée Médecins du Travail - 27 mars 2012 - Marseille

LES VIBRATIONS : EXPOSITIONS & CONSEQUENCES. Journée Médecins du Travail - 27 mars 2012 - Marseille LES VIBRATIONS : EXPOSITIONS & CONSEQUENCES Journée Médecins du Travail - 27 mars 2012 - Marseille LES VIBRATIONS LES EXPOSITIONS AUX VIBRATIONS QUELQUES CHIFFRES REGLEMENTATION EVALUATION ET MAÎTRISE

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL CENTRE INTERNATIONAL DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL ET TECHNIQUE. Turin

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL CENTRE INTERNATIONAL DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL ET TECHNIQUE. Turin MENY/1974/D.2 (Rev.) BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL CENTRE INTERNATIONAL DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL ET TECHNIQUE Turin REUNION D'EXPERTS SUR LE BRUIT ET LES VIBRATIONS SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

Pénibilité au travail

Pénibilité au travail Manutention manuelle Activités exercées en milieu hyperbare Températures extrêmes Vibrations mécaniques Pénibilité au travail Postures pénibles Travail répétitif Guide d aide à la rédaction des fiches

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS F G FICHE A

GUIDE PRATIQUE ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS F G FICHE A GUIDE PRATIQUE ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS FICHE A FICHE B FICHE C FICHE D FICHE E FICHE F FICHE G GUIDE PRATIQUE FICHE H 1 Le Document Unique d évaluation des

Plus en détail

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE Catalogue des compétences Catégorie M 22 mars 2011 Principe de base pour la

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail