RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470"

Transcription

1 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit ambiant généré par le travail en plateau, organiser le travail afin de limiter les effets du travail cadencé, statique et répétitif, accompagner les salariés dans la perception des systèmes de contrôle, mettre en œuvre un management adapté au travail en plateau, gérer les émotions.

2 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Adoptée par le Comité Technique National des services 1 (CTN H) le 4 octobre Sommaire 1 Péambule 2 2 Champ d'application 3 3 Objet de la recommandation 3 4 Principes de prévention 3 5 Mesures de prévention L'ambiance acoustique Niveau d'autonomie du téléopérateur dans la réalisation de son activité Rôle du management dans l'organisation du plateau Gestion des émotions Bibliographie 7 1 Préambule Sous une dénomination commune, les centres d appels téléphoniques regroupent une grande variété d activités. Avec pour principe commun la connaissance et la satisfaction des besoins et des attentes du client, ces activités vont de l assistance (aide juridique, soutien technique) à l enquête par téléphone et au télémarketing, en passant par des activités de gestion commerciale et de vente. Les centres d appels peuvent être implantés au sein de l entreprise comme ils peuvent être externalisés via un centre d appels indépendant. En termes de fonctionnement, ils peuvent réceptionner des appels (on parle d «appels entrants» dans les cas d assistance technique, d accueil ou d information) ou en émettre (on parle d «appels sortants» pour les activités de prospection de télémarketing et de vente). Les buts d'un centre spécialisé dans les appels entrants peuvent être multiples : Délivrer des informations (centre d appel souvent doté d un numéro vert ou numéro à tarification spéciale) : l appelant obtient ainsi facilement une information personnalisée, sans se déplacer. Prendre des rendez-vous (par exemple pour des cabinets médicaux). Prendre des commandes, notamment pour la vente par correspondance. Assurer un service après-vente ou une activité en centre d assistance (des fournisseurs d'ascenseurs par exemple). Traiter toutes prestations de services dans les domaines du service (notamment banque, assurance, assistance ). 2

3 La présente recommandation concerne plus particulièrement l approche des problématiques de prévention pour le traitement des appels entrants effectué au sein de centres d appels téléphoniques intégrés à une entreprise. 2 Champ d'application Le présent texte est applicable à l ensemble des chefs d établissements dont l activité relève du Comité Technique National des activités de services 1 (CTN H), dont tout ou partie du personnel soumis au régime général de la Sécurité Sociale, exercent une activité en centres d appels téléphoniques. 3 Objet de la recommandation L activité des centres d appel obéit à des contraintes économiques et commerciales qui, dans certains cas, peuvent entraîner à moyen terme une dégradation de la santé physique et mentale des salariés (fatigue, stress, troubles somatiques, épuisement nerveux ) et des difficultés pour l entreprise (absentéisme, turn-over, difficultés de recrutement ou de maintien des compétences ). Le présent texte a pour objectif de proposer des mesures de prévention associées à certains risques et situations de travail génératrices de risques : Bruit ambiant généré par le travail en plateau, Niveau d autonomie du téléopérateur dans la réalisation de son activité : Organisation du travail visant à limiter les effets du travail cadencé, statique et répétitif, Perception des systèmes de contrôle destinés à la gestion du flux des appels, et/ou à l homogénéisation du traitement des demandes formulées par le client, Rôle du management dans l organisation du plateau, Gestion des émotions. 4 Principes de prévention Les mesures de prévention proposées dans cette recommandation doivent être considérées dans la perspective d une démarche de prévention globale mise en place dans l entreprise suite à l évaluation des risques professionnels. La prévention doit être intégrée le plus en amont possible, en privilégiant les mesures collectives d organisation du travail, d information et de formation du personnel. 5 Mesures de prévention Toutes les actions énoncées ci-après, non exhaustives et complémentaires, contribuent à la réduction des risques spécifiques au type d activité L ambiance acoustique L INRS a constaté que pour la plupart des centres d appels en France, les niveaux de bruit ambiant sont au dessus des recommandations (55 dba) et nuisent à l efficacité d un travail exigeant de la concentration. Il importe donc de réduire autant que possible le niveau sonore ambiant dans les centres d appels. L exposition sonore générée par le casque d écoute dépend quant à elle du réglage du casque et du nombre de conversations, elle atteint très rarement le 1er seuil d alerte de la législation (80 dba / 8 heures). Le casque doit cependant permettre une gestion confortable de la communication avec le client. 3

4 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques La réduction du bruit passe notamment par : un choix d équipements peu bruyants (conditionnement d air, chauffage, ventilation, ordinateurs), le traitement acoustique des parois et du plafond du local, l espacement des postes de travail, l utilisation de casques associés à des limiteurs de niveaux (qui ont aussi l avantage de filtrer les éventuels chocs acoustiques), la réduction de la durée d exposition au bruit par l alternance de tâches avec ou sans casque, des modifications de l organisation du travail permettant d agir soit sur le volume sonore soit sur la durée d exposition. Il est impératif que les salariés soient informés sur le risque auditif et formés à l utilisation de leur poste téléphonique ainsi qu au réglage du volume sonore Niveau d autonomie du téléopérateur dans la réalisation de son activité L activité du téléopérateur est caractérisée par un certain nombre d éléments : l utilisation conjointe du téléphone, de l ordinateur, de supports papiers, la nécessité de répondre à la demande en suivant des scripts ou des balises, les moyens informatiques qui facilitent, en parallèle, la mesure et le contrôle de la gestion des appels. Aussi, compte tenu du niveau d autonomie qui peut être ressenti comme limité par le téléopérateur, une attention toute particulière sera portée sur un ensemble de points : Organisation du travail visant à limiter les effets du travail cadencé, statique et répétitif Il n y a pas de référence absolue en matière de cadences et de charge de travail. Aussi, au sein de chaque entreprise, la détermination de cadences de travail par le centre d appels doit passer par une juste appréciation de ce que les salariés peuvent prendre en charge dans la durée. Dans ce cadre, le chef d établissement est invité à initier des réflexions sur les opportunités organisationnelles qui permettraient aux salariés de disposer d une certaine autonomie dans leurs activités, notamment pour : moduler leur charge de travail suivant les périodes, alterner quand les nécessités du service le permettent, les tâches de prise d appels avec d autres tâches. L examen de certains indicateurs tels que le délai de décroché ou la temporisation des appels (délai entre le raccroché et l appel suivant) est également plus particulièrement à privilégier. Pour des activités sur écran comme celles rencontrées dans les centres d appels, une pause régulière est également préconisée. Il est recommandé de quitter la position assise pendant cette pause. Il est également recommandé d aménager le poste de travail du téléopérateur afin que ce dernier puisse varier ses postures de travail, voire qu il puisse effectuer quelques pas en travaillant pour se détendre. Perception des systèmes de contrôle destinés à la gestion du flux des appels et/ou à l homogénéisation du traitement des demandes formulées par le client Les téléopérateurs sont amenés à respecter des procédures pour la conduite des entretiens téléphoniques 4

5 (scripts, supports visuels, ). Ces procédures fixent le déroulement requis du dialogue et spécifient les éléments incontournables de l entretien avec le client. Celles-ci constituent des supports utiles pour le téléopérateur (surtout pour les débutants), mais sont parfois perçues comme limitant son autonomie dans la gestion de l appel, et de façon générale, dans son activité. Dans tous centres d appels, des écoutes téléphoniques peuvent également être pratiquées. Ces écoutes peuvent être réalisées par la hiérarchie, le personnel de formation ou le responsable qualité. Dans ce contexte, pour maîtriser et comprendre la stratégie de relation client, il est recommandé de communiquer auprès des téléopérateurs sur leur contribution à l activité de l entreprise afin de donner tout son sens à leur travail. Les modalités de suivi de la performance mises en place par le chef d établissement devront être appropriées pour prévenir le sentiment de pression continue et de surveillance permanente Rôle du management dans l organisation du plateau Les superviseurs ont un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de leur équipe. En effet, le superviseur en étant au contact de tous les téléopérateurs assure la cohérence de l ensemble. L activité ne demande pas une coopération importante entre les différents membres de l équipe car chacun connaît ses consignes pour mener sa communication avec le client. Néanmoins, il peut s avérer qu un téléopérateur ait besoin d aide soit sur le plan technique, soit sur le plan relationnel ; le superviseur doit pouvoir rapidement détecter ces situations et intervenir en soutien de son collaborateur. Il doit également favoriser l échange entre les anciens et les nouveaux pour qu ils puissent partager sur les bonnes pratiques et usages du métier. Comme dans toute organisation, la performance de celle-ci tient à la maîtrise technique du métier ainsi qu à la qualité de la relation entre les différents contributeurs. Ces deux facteurs sont d autant plus importants dans le centre d appel que l activité de chacun est largement indépendante de celles des autres. De ce fait, le superviseur doit porter une attention particulière à l acquisition, au maintien et au développement des compétences techniques et relationnelles de chaque membre de son équipe. Il doit apprendre à détecter les dérives et les manques pour y apporter des solutions. Aussi, une attention plus particulière sera portée sur les mesures organisationnelles collectives suivantes : Prévoir des lieux et des moments (pauses) favorisant les échanges informels afin de permettre d évacuer les tensions professionnelles, Mettre en place une organisation qui permette la prise d une pause de courte durée suite à une demande formulée par un téléopérateur (appels éprouvants par exemple), Permettre les échanges professionnels entre téléopérateurs pendant le travail. De tels échanges sont bénéfiques au climat général de l entreprise comme au développement des compétences, Tenir compte quand cela est possible des compétences et de l ancienneté des personnes lors de la constitution des équipes, Elaborer des dispositifs de formation permettant un échange sur le vécu au travail, Créer un climat d écoute mutuelle (horizontale et trans-hiérarchique) Mettre en place, le cas échéant, des initiatives (exemple : groupe de parole), permettant l expression du vécu, l échange d expériences, notamment sur le plan émotionnel, et favorisant l entraide, 5

6 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Prévoir des dispositifs permettant la valorisation du métier de téléopérateur, de ses spécificités et des compétences associées Gestion des émotions A l instar de ce qui se fait pour toutes activités, des actions de sensibilisation et de formation à la prévention sont à prévoir pour faire face aux difficultés et aux risques spécifiques rencontrés dans ce secteur. Elles doivent notamment porter sur la charge émotionnelle -souvent importante lors de relations parfois tendues voire agressives avec certains clients- et ses modes de gestion. Aussi les formations doivent permettre aux téléopérateurs de disposer des éléments nécessaires pour analyser chaque situation afin d identifier rapidement le problème posé par l appelant pour réagir avec discernement face aux difficultés rencontrées (techniques et/ou relationnelles) et prévenir les conflits. Pour répondre à des problématiques ponctuelles et individuelles, certaines mesures de prévention individuelles pourront être également mise en place (sans toutefois se substituer aux nécessaires traitements collectifs de certaines problématiques). Aussi, les mesures individuelles suivantes, qui concernent tant le personnel d encadrement que les téléopérateurs, doivent être considérées comme des moyens de prévention complémentaires et des réponses à des situation d urgence (stress, épuisement professionnel) : Mesures et/ou recommandations concernant le personnel d encadrement : Identifier et être à l écoute des personnes en difficulté, Etre attentif aux personnes fréquemment absentes ou en baisse de performance pour apporter des réponses pertinentes aux deux parties, Etre en mesure d informer ces personnes des possibilités de soutien au sein de l entreprise (services de santé au travail, services sociaux, ressources humaines, CHSCT ), ou auprès de structures externes, Prescrire le signalement au niveau supérieur les problèmes rencontrés, notamment lorsque ceux-ci concernent plusieurs personnes. Recommandations concernant les téléopérateurs confrontés à des troubles de santé pouvant être liés à leur activité : Etre attentif aux difficultés ressenties et en parler avec les collègues et/ou le superviseur, Prendre contact avec le médecin du travail dès lors que des troubles de la santé pouvant être liés à l activité professionnelle apparaissent. 6

7 Bibliographie Documentation «Observation de l activité en CAT et limites d exposition au bruit», Note documentaire ND 2314, parue dans la Revue «Hygiène et sécurité au travail», n 216, septembre 2009, p 33 à 39, INRS, «Résultats d une campagne de mesure du risque bruit dans les CAT et solutions de prévention», Note documentaire ND 2338, parue dans la Revue «Hygiène et sécurité au travail» n 221, décembre 2010, p 25 à 34, INRS, «Les modes de management dans un call-center et leurs conséquences sur le bien-être des opérateurs», NS 234, décembre 2010, INRS, «Evaluation des risques pour l audition des opérateurs des CAT et solutions de prévention», NS 289, 2010, INRS, «Les centres d appel téléphonique», Fiche pratique de sécurité ED 108, 2003, INRS, «Émotions et santé en centre de relation clientèle», article de Corinne RIBERT - VAN DE WEERDT, «Centres d appels : assurer la qualité avant tout», article dans Travail et Sécurité d avril 2005, «Emotions au travail et stratégies d adaptation», Corinne RIBERT - VAN DE WEERDT, actes du colloque organisé par la Société d Ergonomie de Langue Française (SELF), septembre 2010, «Exigences de qualité de service et astreintes psychiques», Corinne RIBERT - VAN DE WEERDT, actes des journées du 42ème congrès de la SELF, septembre 2007 Article issu des documents pour le médecin du travail (INRS), n 122, 2ème trimestre 2010, Corinne RIBERT - VAN DE WEERDT «Les stratégies de régulation de l activité émotionnelle de conseillers clientèle Corinne RIBERT - VAN DE WEERDT, actes de la journée «Emotions, Travail et activités», CNAM, Paris, le 2 mai 2007, «La gestion des émotions au travail par des conseillers clientèle», Corinne RIBERT - VAN DE WEERDT, actes des journées thématiques «émotions en psychologie sociale», organisées par l Association pour la Diffusion de la Recherche Internationale en Psychologie Sociale, Paris, 2-3 juillet 2009, «Prise en compte des émotions au travail : cas pratique en entreprise», ND 2287, 2008, INRS «Présentation des contraintes et des risques spécifiques aux centres d appel téléphonique», Corinne RIBERT - VAN DE WEERDT, introduction au numéro spécial d octobre de la revue Echo bruit sur les CAT Conditions de travail et santé dans les centres d appels téléphoniques, Chouanière D, Boini S, Colin R., Documents pour le Médecin du Travail, 2011, n 126, TF191, pp Le questionnaire «Responsable de plateau» de l étude conditions de travail et santé dans les centres d appels téléphoniques, Delcroix M, Chouanière D, Boini S., Documents pour le Médecin du Travail, 2011, n 128, TF 198, pp Dossiers web Le bruit, INRS, Le travail sur écran, INRS, Travail en centres d appel téléphonique, INRS, Comment concevoir et aménager des postes de travail, INRS. 7

8 Recommandation - 1 ère édition - décembre ex. - ISBN

Travail en centres d'appels téléphoniques

Travail en centres d'appels téléphoniques 1 di 12 13/06/2008 10.18 Travail en centres d'appels téléphoniques Les centres d'appels téléphoniques (de l'anglais «call centers») demeurent un secteur d'activité à forte croissance. Des téléopérateurs

Plus en détail

Présentation de la démarche sur les risques psychosociaux. à l Agence Entreprises Grand-Est

Présentation de la démarche sur les risques psychosociaux. à l Agence Entreprises Grand-Est Présentation de la démarche sur les risques psychosociaux à l Agence Entreprises Grand-Est Service RH Groupe Orange 2012 Plan Que sont les risques psychosociaux? Quizz «Pourquoi s intéresser aux RPS?»

Plus en détail

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail...

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... è Risques et prévention...1 AISMT-Avril 2013 TRAVAIL SUR ÉCRAN è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... 4 è Choix du matériel...5 Document

Plus en détail

Prévention du risque d agression des salariés en contact avec le public

Prévention du risque d agression des salariés en contact avec le public RECO mmandation Des comités techniques régionaux de la Carsat du Languedoc-Roussillon Prévention du risque d agression des salariés en contact avec le public Pour prévenir le risque de violences externes

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES PRÉAMBULE La description des activités et des compétences du métier d ostéopathe ne se substitue pas au cadre réglementaire. En effet, la plate-forme

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

PROJET D ACCORD-CADRE RELATIF A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Annexe 2 à l article 13 bis du Statut Adopté en CPN le 07/12/2015

PROJET D ACCORD-CADRE RELATIF A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Annexe 2 à l article 13 bis du Statut Adopté en CPN le 07/12/2015 PROJET D ACCORD-CADRE RELATIF A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Annexe 2 à l article 13 bis du Statut Adopté en CPN le 07/12/2015 PREAMBULE Les organisations syndicales représentées en CPN et la

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Accord Groupe France sur la Prévention des Risques Psychosociaux par l amélioration de la Qualité de Vie au Travail

Accord Groupe France sur la Prévention des Risques Psychosociaux par l amélioration de la Qualité de Vie au Travail Accord Groupe France sur la Prévention des Risques Psychosociaux par l amélioration de la Qualité de Vie au Travail Préambule Cet accord de niveau groupe France vise à définir un cadre de référence pour

Plus en détail

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise B I E N - Ê T R E S T R E S S R I S Q U E S P S Y C H O S O C I A U X Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise 14 échelles fondamentales pour rendre compte

Plus en détail

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471 RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 1 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 2 Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement Pour vous

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE DEMOTIVATION, FATIGUES DES EQUIPES, TURN-OVER IMPORTANT, TAUX D ABSENTEISME EN CONSTANTE AUGMENTATION LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES

Plus en détail

NUMERO SPECIAL : PENIBILITE AU TRAVAIL

NUMERO SPECIAL : PENIBILITE AU TRAVAIL Nous nous proposons de vous détailler, dans une édition spéciale de notre lettre d actualité sociale qui sera composée de plusieurs numéros, les points clés des différentes étapes de la démarche de prévention

Plus en détail

La prévention du stress et des risques psychosociaux

La prévention du stress et des risques psychosociaux Le point sur La prévention du stress et des risques psychosociaux Avec plus de 20% de salariés se déclarant stressés au travail, les entreprises doivent faire face à un enjeu majeur de santé, mais aussi

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

AGIR AVEC (PRÉVENTION

AGIR AVEC (PRÉVENTION AGIR AVEC (PRÉVENTION (LA PRÉVENTION En quoi c est important? Préserver la santé et la sécurité de ses employés Garantir leur intégrité physique et mentale Veiller à leur bien-être au travail Penser prévention,

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX La démarche de prévention collective Docteur Philippe LETORT, Médecin du Travail Rencontre Prévention, 5.02.2015. 2 I- LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX - Historique Le syndrome général

Plus en détail

Présentation des résultats belges du projet européen «RPS services et dialogue social» Réunion CNE, le 1 er févrir 2010

Présentation des résultats belges du projet européen «RPS services et dialogue social» Réunion CNE, le 1 er févrir 2010 Présentation des résultats belges du projet européen «RPS services et dialogue social» Réunion CNE, le 1 er févrir 2010 Méthodologie Trois types d activités : Recherche documentaire Textes règlementaires

Plus en détail

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets»

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» «Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» Santé et bien- être au travail Risques psychosociaux du travail- Handicap- Gestion des âges Diversité. SynergenceA propose aux entreprises

Plus en détail

Travail sur écran & troubles musculo squelettiques à la CAF de l Oise (60)

Travail sur écran & troubles musculo squelettiques à la CAF de l Oise (60) Travail sur écran & troubles musculo squelettiques à la CAF de l Oise (60) Dr Christine CHAUX (Médecin du Travail) Sylvie GRAND (Formatrice PRAP) Nathalie LOTHE ( Hygiéniste du travail) Gisset 20 mars

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

CHSCT Ce qui va changer

CHSCT Ce qui va changer GRAS SAVOYE POLE COLLECTIVITES LOCALES & ETABLISSEMENTS PUBLICS CHSCT Ce qui va changer Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation Evolution de CHS vers CHSCT Action 2 de l accord sur la

Plus en détail

LE COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

LE COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO LE COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Amélioration des conditions de travail dans les grues a tour Cette recommandation vise à réduire les risques et à améliorer

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. dans le monde de l entreprise

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. dans le monde de l entreprise LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX dans le monde de l entreprise PREAMBULE Contexte Les évolutions du travail Nouvelles logiques commerciales ; logique de services Nouvelles organisations Des évolutions technologiques

Plus en détail

DÉCOUVREZ. la sensitive expérience

DÉCOUVREZ. la sensitive expérience DÉCOUVREZ la sensitive expérience LE BRUIT, première source de gêne dans tous les espaces de vie UNE MAUVAISE AMBIANCE sonore pénalise plus encore que le rythme de travail Le responsable RH d une PME 02

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX 1. Définition Les risques psychosociaux (RPS) recouvrent des risques d origine et de nature variées et sont admis comme des : «risques pour la santé, mentale mais aussi

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 176. INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 176. INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3104 Convention collective nationale IDCC : 176. INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ACCORD DU 6 JUILLET 2011 RELATIF À LA SANTÉ

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

GUIDE A L USAGE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUR LE RISQUE ALCOOL AU TRAVAIL

GUIDE A L USAGE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUR LE RISQUE ALCOOL AU TRAVAIL GUIDE A L USAGE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUR LE RISQUE ALCOOL AU TRAVAIL PREAMBULE Dans le monde du travail, l alcoolisation de certains agents reste une préoccupation pour l Autorité Territoriale

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail.

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail. 40 à 60 db(a) Il faut le savoir Pour une journée de travail de 8 h, votre audition est en danger à partir de 80 db(a). Au-delà de 130 db(a), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse.

Plus en détail

PREMIERE PARTIE INTRODUCTION A LA SANTE DU TRAVAIL

PREMIERE PARTIE INTRODUCTION A LA SANTE DU TRAVAIL PREMIERE PARTIE INTRODUCTION A LA SANTE DU TRAVAIL INTRODUCTION A LA SANTE AU TRAVAIL CONTEXTE REGLEMENTAIRE QUELQUES INDICATEURS : ENQUETE SUMER PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS: - Prévention primaire

Plus en détail

Petit déjeuner débat AFTA. 9 novembre 2011

Petit déjeuner débat AFTA. 9 novembre 2011 Petit déjeuner débat AFTA 9 novembre 2011 «Dirigeants du secteur associatif : évaluez la qualité des relations au travail de vos salariés Un audit de climat social : pourquoi et comment?» Cyril PARLANT

Plus en détail

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante.

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. LE BRUIT QU EST CE QUE LE BRUIT? Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. L oreille comprend 3 parties: - l oreille

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

fiche pratique Prendre en compte les signes indicateurs de stress au travail pour se préparer à agir Octobre 2010 #12 des repères pour agir

fiche pratique Prendre en compte les signes indicateurs de stress au travail pour se préparer à agir Octobre 2010 #12 des repères pour agir h fiche pratique des repères pour agir #12 Prendre en compte les signes indicateurs de stress au travail pour se préparer à agir Octobre 2010 Le travail évolue, les risques professionnels aussi. Depuis

Plus en détail

Repères sur les risques psychosociaux

Repères sur les risques psychosociaux Repères sur les risques psychosociaux «EN PARLER, C EST DÉJÀ LES PRÉVENIR» Octobre 2010 Données chiffrées Appréciation de l ampleur du stress QUELQUES DONNÉES CHIFFRÉES 3ème enjeu de santé au travail avec

Plus en détail

Un ANI pour Innover " Julien Pelletier, Anact!

Un ANI pour Innover  Julien Pelletier, Anact! Un ANI pour Innover Julien Pelletier, Anact Fréquences des modalités d indicateurs de vécu au travail Performance= E+C+O Tensions au travail et pression psychologique Mon travail demande de travailler

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

Maintenir des seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action

Maintenir des seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action Maintenir des seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action Enjeux Fiche 1 À partir du 1 er janvier 2010, les entreprises et les établissements employant au moins 50 salariés risquent

Plus en détail

Comment agir pour améliorer la QVT?

Comment agir pour améliorer la QVT? Présentation des résultats du baromètre qualité de vie au travail dans l ESS lors du colloque de l Udess 05 le 14/09/15 à Gap. Les évolutions de l'environnement socio-économique et les transformations

Plus en détail

Fanny Mietlicki BRUITPARIF Séminaire IBGE du 30 octobre 2009

Fanny Mietlicki BRUITPARIF Séminaire IBGE du 30 octobre 2009 Campagne de sensibilisation et de mesure de bruit au sein de 20 lycées de la Région Ile-de-France Fanny Mietlicki BRUITPARIF Séminaire IBGE du 30 octobre 2009 Action pilote lancée par la région Ile-de-France

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Initiation à l ergonomie Toute personne désirant découvrir les bases de l ergonomie et de la prévention de la santé au travail - Connaître les différents axes et champs de l ergonomie

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Le programme annuel de prévention intègre les orientations stratégiques qui

Plus en détail

LE BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL

LE BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL LE BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL Le bruit fait partie de la vie. D ailleurs, l absence totale de bruit est unanimement reconnue comme très difficilement supportable pour l homme. Pourtant, certaines situations

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT INTRODUCTION Le burnout est un trouble de l adaptation lié au travail, il touche les professionnels qui exercent en relation d aide. Initialement ce terme

Plus en détail

TELE- CONSEILLER CENTRE D APPELS

TELE- CONSEILLER CENTRE D APPELS ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail OFPPT DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION GUIDE D EVALUATION TELE- CONSEILLER CENTRE D APPELS Formation

Plus en détail

RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions

RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions C. Benoist, Chef du personnel FAI D. Pouchard, Chargé de Mission Afpa Transitions Les étapes de la mise en œuvre de la

Plus en détail

Forum inter-départemental santé - sécurité collectivités territoriales Ile de France

Forum inter-départemental santé - sécurité collectivités territoriales Ile de France Forum inter-départemental santé - sécurité collectivités territoriales Ile de France L identification et l évaluation des risques psycho- sociaux et leur intégration dans le Document Unique Isabelle BURENS

Plus en détail

Propositions CFE-CGC Manpower pour le projet d accord «Santé et Bien être au travail»

Propositions CFE-CGC Manpower pour le projet d accord «Santé et Bien être au travail» Objectifs Le projet d accord «Santé et Bien être au travail» Manpower s inscrit dans le cadre de l Accord National Interprofessionnel sur le Stress au Travail du 2 juillet 2008 et de l Accord sur le Harcèlement

Plus en détail

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT PSYCHOSOCIAUX PROFESSIONNELS ASSISTANCE IPRP FORMATION Contact : (33) 6.18.70.97.50 iprp@praxidos.com www.praxidos.com OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT DE L EMPLOYEUR

Plus en détail

Ergonomie du poste informatique. Ce qu est l ergonomie. Ergonomie francophone. Phase de compromis. Phase de régulation 28/03/2012

Ergonomie du poste informatique. Ce qu est l ergonomie. Ergonomie francophone. Phase de compromis. Phase de régulation 28/03/2012 Ergonomie du poste informatique Ce qu est l ergonomie Le mot «ergonomie» vient du grec ergon (travail) et nomos (lois, règles). L'ergonomie peut donc être définie comme la science du travail ayant pour

Plus en détail

La prévention des facteurs de risques psychosociaux

La prévention des facteurs de risques psychosociaux La prévention des facteurs de risques psychosociaux ETSUP Marina Pietri, Psychologue du travail / Entrelacs Janvier 2011 La prévention des facteurs de risques psychosociaux : trois types d interventions

Plus en détail

Risques psychosociaux et document unique Vos questions, nos réponses

Risques psychosociaux et document unique Vos questions, nos réponses Risques psychosociaux et document unique Vos questions, nos réponses Risques psychosociaux et document unique Vos questions, nos réponses Sandrine Guyot, INRS Valérie Langevin, INRS Anne Montagnez, INRS

Plus en détail

Suivi médical des salariés. Prévention des risques professionnels. Ateliers de sensibilisation. Interventions en entreprises. Actions "sur mesure"

Suivi médical des salariés. Prévention des risques professionnels. Ateliers de sensibilisation. Interventions en entreprises. Actions sur mesure Suivi médical des salariés Prévention des risques professionnels Ateliers de sensibilisation Interventions en entreprises Actions "sur mesure" 1 Qui sommes-nous? La mission principale de notre association

Plus en détail

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments Descripteurs acoustiques des espaces paysagers Quelques éléments Acoustique des espaces paysagers Le confort acoustique dans les espaces paysagers Éléments d appréciation Une ambiance sonore modérée mais

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Guide Tuteur Commerce et Distribution

Guide Tuteur Commerce et Distribution Guide Tuteur Commerce et Distribution QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

TELE-CONSEILLER CENTRE D APPELS

TELE-CONSEILLER CENTRE D APPELS ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail OFPPT DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION PROGRAMME D ETUDES TELE-CONSEILLER CENTRE D APPELS Formation qualifiante

Plus en détail

GUIDE REFERENTIEL DU CONSEILLER DE PREVENTION

GUIDE REFERENTIEL DU CONSEILLER DE PREVENTION GUIDE REFERENTIEL DU CONSEILLER DE PREVENTION 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION...3 2. STATUT ET MISSION DU CONSEILLER...3 2.1. CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE...3 2.2. CONDITIONS DE DESIGNATION...4

Plus en détail

ENGAGER UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION RPS

ENGAGER UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION RPS Améliorer Mobiliser Maîtriser ENGAGER UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION RPS OUTILS et METHODES Lesquels? A quel moment? Diapo N 1 Améliorer Mobiliser Profusion des OUTILS ET METHODES Maîtriser Sensibilisation

Plus en détail

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX Comment définir les RPS? Plus simple alors!!!! L agent demande, au travail aussi, à être considéré comme «une personne globale». La socialisation dans les relations

Plus en détail

GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION...3 2. STATUT ET MISSION DE L ASSISTANT...3 2.1. CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE...3 2.2. PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT...4

Plus en détail

Prévenir les risques psychosociaux

Prévenir les risques psychosociaux Prévenir les risques psychosociaux ressources humaines Prévenir les risques psychosociaux Des outils pour agir sur la pénibilité et préserver la santé au travail Élodie MONTREUIL Maquette intérieure :

Plus en détail

La prise en compte de la pénibilité au travail dans les collectivités territoriales. Septembre 2014

La prise en compte de la pénibilité au travail dans les collectivités territoriales. Septembre 2014 Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation La prise en compte de la pénibilité au travail

Plus en détail

E-learning Apave : gagnez en efficacité

E-learning Apave : gagnez en efficacité E-learning Apave : gagnez en efficacité Des solutions qui s'adaptent à vos besoins Apave formation vous propose des formations à distance, tutorées et suivies si nécessaire de phases présentielles (blended

Plus en détail

Pénibilité au travail

Pénibilité au travail Datum (Tag.Monat.Jahr) Pénibilité au travail Service Ressources Humaines / Mercedes Benz Molsheim Sommaire 1 2 3 4 Rappel du contexte Intervention de l ACTAL Mesures retenues Notre bilan 1. Rappel du contexte

Plus en détail

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 -

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - OBJECTIF DE L ETUDE L objectif de cette étude est de répertorier tous les risques professionnels dans un pressing (base de l évaluation des

Plus en détail

Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 ****************

Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 **************** Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 ****** Communication /Efficacité professionnelle AF1 - S affirmer dans ses relations professionnelles : Initiation à l assertivité Durée AF2 Maîtriser

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

CAPSULE DE PRÉVENTION

CAPSULE DE PRÉVENTION CAPSULE DE PRÉVENTION, un irritant certain! En CPE, les bruits font partie du quotidien. En effet, les cris de joie ou les pleurs des enfants, les jouets sonores, les locaux doubles sont autant de situations

Plus en détail

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g Le TRAVAIL sur ÉCRAN Comment bien s installer à son poste de travail w w w. s t c - q u i m p e r. o r g ERGONOMIE DU POSTE DE TRAVAIL Bien se positionner > Assis au fond du siège face à son écran, dos

Plus en détail

Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir

Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir Élisabeth GREBOT Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54014-7 Sommaire Introduction... 1 Partie 1 D où vient le stress? Chapitre 1 Le stress

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Présentation des différents RPS et de leurs mécanismes La prévention collective des RPS: étapes, objectifs, ressources Sur le plan physique Migraines, maux d'estomac,

Plus en détail

ACCORD DE PREVENTION CONTRE LE HARCELEMENT MORAL

ACCORD DE PREVENTION CONTRE LE HARCELEMENT MORAL ACCORD DE PREVENTION CONTRE LE HARCELEMENT MORAL Entre les soussignés : - La Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel du NORD EST dont le siège social est 25 Rue Libergier à REIMS (51100), représentée

Plus en détail

Prévention de la pénibilité

Prévention de la pénibilité Prévention de la pénibilité La loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites pose une double exigence : Tracer l exposition des travailleurs aux facteurs de risques caractérisant la pénibilité afin

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

La prévention dans les collectivités territoriales

La prévention dans les collectivités territoriales Note HYGIENE & SECURITE 002 2007 La prévention dans les collectivités territoriales L autorité territoriale a dans l obligation d organiser la prévention en matière d Hygiène et de Sécurité, afin que dans

Plus en détail

Âges & usure professionnelle dans les garages automobiles

Âges & usure professionnelle dans les garages automobiles Âges & usure professionnelle dans les garages automobiles Avec un âge de départ à la retraite plus tardif, les actifs vont travailler plus longtemps. L âge en soi n est pas un problème, mais selon le contexte

Plus en détail

La souffrance au travail

La souffrance au travail La souffrance au travail Les risques psychosociaux en entreprise Guide pratique Employeurs 3 Guide pratique pour les employeurs Sommaire - Avant-propos page 2 - Définition des risques psychosociaux page

Plus en détail

Les TMS (Troubles musculo-squelettiques) :

Les TMS (Troubles musculo-squelettiques) : Communiqué, Amélioration des conditions de travail et prévention des maladies professionnelles : le métier d ergonome, une profession sur laquelle il faudra de plus en plus compter. Avec la hausse constante

Plus en détail

Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES SERVICES

Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES SERVICES Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES SERVICES Où peut-on se procurer le formulaire à remplir? Il n existe pas de formulaire standard à remplir

Plus en détail

UN ATOUT POUR L ENTREPRISE

UN ATOUT POUR L ENTREPRISE 1 LE HANDICAP, UN ATOUT POUR L ENTREPRISE DÉMYSTIFIER LE HANDICAP ET FAVORISER LE MAINTIEN DANS L EMPLOI CONNAITRE LA PROCÉDURE DE RECONNAISSANCE ADMINISTRATIVE DU HANDICAP MIEUX CONNAÎTRE LE HANDICAP

Plus en détail

Prévenir le harcèlement : une responsabilité accrue pour l employeur. Consultante en entreprise, Gérante de la société Sémiode

Prévenir le harcèlement : une responsabilité accrue pour l employeur. Consultante en entreprise, Gérante de la société Sémiode Prévenir le harcèlement : une responsabilité accrue pour l employeur Ariane Bilheran Consultante en entreprise, Gérante de la société Sémiode Le développement (prétendu ou avéré) des situations de harcèlement

Plus en détail

Les risques psychosociaux

Les risques psychosociaux Les risques psychosociaux démystifier et agir en entreprise Laurence Weibel " depuis 2002, l'entreprise doit prendre soin de la santé physique et mentale de ses salariés. Les risques psychosociaux sont

Plus en détail

Le stress au travail à travers la réglementation

Le stress au travail à travers la réglementation Le stress au travail à travers la réglementation 1 Depuis l Accord National Interprofessionnel du 2 juillet 2008, le stress est reconnu comme faisant partie des risques professionnels que l employeur a

Plus en détail

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Le contexte règlementaire L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

Etude menée dans 18 entreprises de la région Nord-Pas de Calais FRANCE

Etude menée dans 18 entreprises de la région Nord-Pas de Calais FRANCE Etude menée dans 18 entreprises de la région Nord-Pas de Calais FRANCE La santé au travail : une obligation de résultat L employeur est tenu d assurer la santé physique et mentale des salariés de son

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels Charte Prévention Artisans et Entreprises du Bâtiment La démarche V.A.L.E.U.R. Bien sûr... Boîte à outils Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels État des lieux du risque Statistiques

Plus en détail

LE MODELE GESTIONNAIRE DE LA PERFORMANCE (boucle courte)

LE MODELE GESTIONNAIRE DE LA PERFORMANCE (boucle courte) LE MODELE GESTIONNAIRE DE LA PERFORMANCE (boucle courte) Les gestionnaires, à l instar de Philippe Lorino, qualifient la performance comme «tout ce qui dans l entreprise contribue à atteindre les objectifs

Plus en détail

http://www.animetcom.fr/

http://www.animetcom.fr/ http://www.animetcom.fr/ NOS DOMAINES DE FORMATION Education Populaire Sports Loisirs... 3 Petite Enfance Enfance Adolescence... 4 Social et Médico-Social... 5 Commercial et Centre de Profits... 6 Communication

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

ACCORD de BRANCHE de l ANIMATION du 15 février 2013

ACCORD de BRANCHE de l ANIMATION du 15 février 2013 ACCORD de BRANCHE de l ANIMATION du 15 février 2013 SUR LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX DONT LE STRESS AU TRAVAIL Préambule Dans sa Déclaration pour promouvoir la qualité de l emploi adoptée en

Plus en détail

PRISE DE PAROLE EN PUBLIC

PRISE DE PAROLE EN PUBLIC PRISE DE PAROLE EN PUBLIC Oser, pouvoir, savoir prendre la parole en public Analyser et comprendre les différentes modalités de communication Connaître les différents freins à la communication Maîtriser

Plus en détail