FICHE D'ENTREPRISE N 1 DE BOSSONS FUTE FICHE D'ENTREPRISE. Raison sociale de l'entreprise CENTRE D'APPEL PLATE-FORME TELEPHONIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE D'ENTREPRISE N 1 DE BOSSONS FUTE FICHE D'ENTREPRISE. Raison sociale de l'entreprise CENTRE D'APPEL PLATE-FORME TELEPHONIQUE"

Transcription

1 1 sur 6 06/03/ :51 FICHE D'ENTREPRISE N 1 DE BOSSONS FUTE FICHE D'ENTREPRISE Raison sociale de l'entreprise CENTRE D'APPEL PLATE-FORME TELEPHONIQUE Etablie en application de l'article R du Code du Travail et conforme à l'arrêté du 29 mai L'employeur doit la tenir à la disposition du médecin inspecteur régional du travail et de l'inspecteur du travail. L'employeur la présente au C.H.S.C.T. Elle peut être consultée dans l'entreprise par les agents des services de prévention de la C.R.A.M. 1. RENSEIGNEMENTS D'ORDRE GENERAL 1.1. Date de la fiche 1.2. Identification de l'entreprise 1.3. Effectifs concernés par la fiche lors de son établissement 2. APPRECIATION DES RISQUES/EFFECTIFS POTENTIELLEMENT EXPOSES 2.1. Facteurs de risques 2.2. Conditions générales de travail 2.3. Indicateurs de résultats (données connues au cours des douze derniers mois) 3. ACTIONS TENDANT A LA REDUCTION DES RISQUES 3.1. Résultats des mesurages et prélèvements disponibles 3.2. Mesures de prévention technologique 3.3. Actions spécifiques conduites par le médecin du travail 3.4. Mesures particulières 3.5. Mesures concernant la formation à la sécurité : moyens, modalités) 3.6. Mesures concernant les soins et les premiers secours 4. ANNEXES 4.1. Courriers et documents divers 4.2. Maladies professionnelles 4.3. Réglementation 4.4. Bibliographie 1.1. Date de la fiche : 1.2. Identification de l'entreprise : 1. RENSEIGNEMENTS D'ORDRE GENERAL

2 2 sur 6 06/03/ :51 Adresse : Téléphone : Télécopie : Personne contactée : Nature de l'activité : Convention collective de référence : Existe-t-il un CHSCT : Ou, à défaut, des délégués du personnel : 1.3. Effectifs concernés par la fiche lors de son établissement : 2.1. Facteurs de risques Risques physiques Facteurs d'ambiance (ED 108) : 2. APPRECIATION DES RISQUES / EFFECTIFS POTENTIELLEMENT EXPOSES Thermique : chaleur ou froid (21 C) norme NF X , hygrométrie 40-65% Renouvellement d'air : 25 m 3 /h/occupant; vitesse d'air < 0,2 m/s Teneurs en acariens et micro-organismes Sonore : < 52 db(a) travail de concentration < 55 db(a) travail sur écran < 85 db(a) téléphone ou casque, avec émergence par rapport bruit ambiant = 30 db(a), d'où risques de pathologies de la voix et de l'audition Lumineuse (ED 82 éclairage naturel;ed 85 éclairage artificiel) : 500 lux travaux sur papier lux sur écran; éviter reflets, éblouissement,équilibrer éclairage direct et indirect TC K ; IRC > 85; contraste < Risques chimiques Risques d'effets cancérigènes, mutagènes, tératogènes : tabagisme passif Risques d'effets toxiques, corrosifs, irritants : atteinte des muqueuses oculaires et respiratoires par l'ozone (photocopieur, imprimante laser) Autres risques : produits d'entretien si personnel en interne Risques infectieux ou parasitaires Otites externes par embouts auriculaires/oreillettes Légionellose (climatisation) Risques et contraintes liés à des situations de travail Posture, manutention : ED 23 Posture assise prolongée : facteur de risque de dorso lombalgies => siège, repose-pieds, plan de travail et rangements ergonomiques réglables Charge mentale : Logiciel ergonomique, convivial Travail intense si >10 appels/heure

3 3 sur 6 06/03/ :51 Complexité, hypersollicitation, difficultés de concentration Niveau d'autonomie, contrôle, évaluation quantitative et qualitative Dépersonnalisation par scripts (argumentaire) Discordance message/retour client Soutien dans le collectif de travail et le management Organisation: pauses toutes les 2h, amplitude? Travail sur écran : ED 666 Troubles visuels ou oculaires préexistants ou induits (syndrôme de l'écran de visualisation): sécheresse oculaire, fatigue visuelle Autres risques : Multiplicité des lieux de travail Déplacements routiers Décalage horaire Risques d'accidents prépondérants Risques de chutes : sol glissant, irrégulier, dénivellations, éclairement des marches Risques électriques: état des branchements Risques d'explosion ou d'incendie : extincteurs Autres risques : 2.2. Conditions générales de travail Temps de travail : Travail de nuit Travail posté Travail en alternance Installations générales (description sommaire et évaluation de l'état d'entretien) : Caractéristiques des locaux de travail Accès plain-pied ou étage Accès handicapés Surface 10m 2 /personne Bureau paysager ou cloisonné (mi-hauteur ou fermé) Isolation acoustique/thermique Existence d'équipements sociaux : salle de repos, réfectoire, restaurant d'entreprise, distributeur de boissons Hygiène générale (description et évaluation sommaires) : Dispositif d'aération, ventilation, conditionnement d'air, chauffage, vestiaires, douches, toilettes : 2.3. Indicateurs de résultats (données connues au cours des douze derniers mois) : Accidents de travail : Accidents sans arrêt dans l'année N-1 : Nombre : Causes :

4 4 sur 6 06/03/ :51 Accidents avec arrêt dans l'année N-1 : Nombre : Causes : Incapacités Professionnelles Permanentes liées à un accident du travail : Maladies professionnelles : Autres pathologies remarquées : Troubles visuels/oculaires Lombalgies, dorsalgies, cervicalgies Céphalées, névralgies d'arnold Stress, troubles somatoformes Dépression nerveuse Troubles auditifs et de la voix Tabac, alcool, drogues Autres indicateurs : Turn-over; absentéisme 3. ACTIONS TENDANT A LA REDUCTION DES RISQUES 3.1. Résultats des mesurages et prélèvements disponibles : Bruit Eclairement Ambiance thermique Glissance des sols 3.2. Mesures de prévention technologique : Nature et efficacité de la protection collective : Ergonomie de l'espace ED23 Traitement acoustique Ventilation, aération des locaux (ED68, ED69), entretien climatisation Eclairement ED 82, ED 85 Dialogue social et management Gestion du stress Nature et efficacité de la protection individuelle : Casque réglable, housse d'oreillette Ergonomie du mobilier de bureau Fiches de données de sécurité : Diffusion de consignes de sécurité : Incendie Etablissement de mesures en cas d'urgence :

5 5 sur 6 06/03/ :51 Plan d'évacuation 3.3. Actions spécifiques conduites par le médecin du travail : Plan d'activité du médecin du travail : Actions menées dans le cadre d'une convention conclue dans le cadre de l'article 13 (décret n du 28 décembre 1988) : Individuel ou commun à d'autres médecins Ergonomie de bureau Bruit Charge mentale, stress Risque organisationnel 3.4. Mesures particulières ( prises dans le cadre d'un contrat de prévention passé en application d'une convention d'objectifs article L du Code de la Sécurité Sociale) : 3.5. Mesures concernant la formation à la sécurité : moyens, modalités 3.6. Mesures concernant les soins et les premiers secours : Armoire à pharmacie ou trousse de secours Secourisme : Nombre de personnes formées : Nature de leur formation : Actualisation de leur formation : 4.1. Courriers et documents divers : Fiche adhérent Liste des salariés Pyramide des âges Résultats des mesurages et prélèvements effectués En cas d'accident Contenu de la trousse de secours Rappel réglementaire sur la surveillance médicale des salariés Fiche conseils express Travail sur écran. (AIMT 67) 4.2. Maladies professionnelles : 4. ANNEXES Tableau n 57 RG : Affections périarticulaires provo quées par certains gestes et postures de travail. (TMS, canal carpien, épicondylite-épitrochléite, ténosynovite, épaule douloureuse) Réglementation : Circulaire n 10 du 29 avril 1980 relative à l'appli cation de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale

6 6 sur 6 06/03/ :51 spéciale Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale (Travaux d'opérateur sur standard téléphonique, sur machines mécanographiques, sur perforatrices ou visionneuse en montage électronique) 4.4. Bibliographie : Evaluation de l'exposition sonore quotidienne des opérateurs de centres d'appels téléphoniques. Note scientifique et technique NS 231. (INRS) (2003) Les centres d'appels téléphoniques. Editions INRS ED 108 (INRS) (2003) Eclairage artificiel au poste de travail. Editions INRS ED 85 (INRS) (1999) L'éclairage naturel. Editions INRS ED 82 (INRS) (1999) Les écrans de visualisation. Guide méthodologique pour le médecin du travail. Editions INRS ED 666 (INRS) (1998) L'aménagement des bureaux. Principales données ergonomiques. Editions INRS ED 23 (INRS) (1990) AUTEURS : Docteur Catherine Boraud, Docteur Catherine Foucaud, Docteur Dominique Goude, Docteur Isabelle Gourdin, Docteur Charlette Joguet, Docteur Marie-France Lefant, Docteur Jean-Jacques Lefebvre, Docteur Maryse Legendre, Docteur François Mistouflet, Docteur Dominique Orsat, Docteur Brigitte Roman (APAS) (17) Monsieur Franck Hamelin, Monsieur Jean-Pierre Kollmann (contrôleurs de la (CRAM du Centre-Ouest) (87) DATE DE CREATION : Janvier 2005 DERNIERE MISE A JOUR : Février 2005

Le travail sur écran & l aménagement des bureaux.

Le travail sur écran & l aménagement des bureaux. etin Santé Sécurité au ail dans les Collectivités N 1 - Avril FICHE DE PREVENTION N 1 Syndicat de Médecine Préventive de l Ariège 4, rue Raoul LAFAGETTE - 09 000 FOIX Tel : 05 34 09 81 63 Fax : 05 34 09

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 I RENSEIGNEMENTS D ORDRE GÉNÉRAL 1. Date d établissement de la fiche FICHE D ENTREPRISE Etablie en application de l article R. 462437 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 Médecin du travail

Plus en détail

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Cadre réservé à l AISMT Date d effet du contrat : N adhérent : Je soussigné(e) (Nom

Plus en détail

Eléments de règlementation concernant la fiche d entreprised MH CERVANTES, MIRT, 27/01/2009

Eléments de règlementation concernant la fiche d entreprised MH CERVANTES, MIRT, 27/01/2009 Eléments de règlementation r concernant la fiche d entreprised MH CERVANTES, MIRT, 27/01/2009 Obligation réglementairer L obligation de réaliser r une FE est ancienne Décret du 13 juin 1969 Obligation

Plus en détail

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail...

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... è Risques et prévention...1 AISMT-Avril 2013 TRAVAIL SUR ÉCRAN è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... 4 è Choix du matériel...5 Document

Plus en détail

Mission : POSTE D HOTE(SSE) DE CAISSE

Mission : POSTE D HOTE(SSE) DE CAISSE Mission : POSTE D HOTE(SSE) DE CAISSE 1. Principale activité : - Scanner automatiquement le prix des produits au passage en caisse. -Gérer sa caisse : -Encaisser les paiements effectués par les clients

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

Document unique démarche de progrès

Document unique démarche de progrès Document unique démarche de progrès D.U.E.R Réaliser l évaluation des risques professionnels Animation: Mohamed SEBIA CCIT des Alpes de Haute-Provence 1 Ordre du jour Les enjeux de la prévention des risques

Plus en détail

Ergonomie du poste informatique. Ce qu est l ergonomie. Ergonomie francophone. Phase de compromis. Phase de régulation 28/03/2012

Ergonomie du poste informatique. Ce qu est l ergonomie. Ergonomie francophone. Phase de compromis. Phase de régulation 28/03/2012 Ergonomie du poste informatique Ce qu est l ergonomie Le mot «ergonomie» vient du grec ergon (travail) et nomos (lois, règles). L'ergonomie peut donc être définie comme la science du travail ayant pour

Plus en détail

Une fiche d évaluation et de prévention

Une fiche d évaluation et de prévention Risques professionnels Une fiche d évaluation et de prévention Avec l aimable autorisation de la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD), nous reproduisons dans ce dossier un document réalisé

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE. de transcription de l évaluation. des risques professionnels

DOCUMENT UNIQUE. de transcription de l évaluation. des risques professionnels Document Unique 0 DOCUMENT UNIQUE de transcription de l évaluation des risques professionnels Document Unique 1 SOMMAIRE I. Présentation de l entreprise... 2 II. Méthodologie utilisée...3 III. Evaluation

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES COGESTEN 63 rue Castellion 01100 OYONNAX Mis à jour le 30/06/2012 1 / 13 FEUILLE D'EMARGEMENT NOM PRENOM FONCTION DATE SIGNATURE 2 / 13 LES NIVEAUX DE RISQUES Le

Plus en détail

Prévention de la pénibilité

Prévention de la pénibilité Prévention de la pénibilité La loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites pose une double exigence : Tracer l exposition des travailleurs aux facteurs de risques caractérisant la pénibilité afin

Plus en détail

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction :

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction : COIFFEUR Coiffeur Asthme, allergies respiratoires ou cutanées voire cancers et troubles de la reproduction imputables à la manipulation des produits chimiques, troubles musculo-squelettiques, stress dû

Plus en détail

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels :

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : AIDE A DOMICILE Aide à domicile Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : L évaluation des risques (décret du 05 nov. 2001) doit être une démarche collective

Plus en détail

La prévention des risques professionnels en EHPAD. Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM

La prévention des risques professionnels en EHPAD. Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM La prévention des risques professionnels en EHPAD Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM Qui sommes nous? Le service prévention est un des services de la CARSAT Rôle

Plus en détail

Consultation du CHSCT

Consultation du CHSCT Fondamentaux De manière générale, le CHSCT peut être saisi de toute question relevant de sa compétence par l'employeur, le comité d'entreprise et les délégués du personnel (art. L. 4612-13 du Code du travail).

Plus en détail

AMBIANCES DE TRAVAIL FAISONS RESPECTER LE DROIT!

AMBIANCES DE TRAVAIL FAISONS RESPECTER LE DROIT! AMBIANCES DE TRAVAIL FAISONS RESPECTER LE DROIT! Trop chaud? Trop froid? Trop sombre?...dans la fonction publique, c est la réglementation du Code du travail qui fait loi sur ces questions. La loi n est

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DES BANQUES ALIMENTAIRES

FEDERATION FRANCAISE DES BANQUES ALIMENTAIRES FEDERATION FRANCAISE DES BANQUES ALIMENTAIRES,IMMMID/CG FBA 2002.134 III RESSOURCES HUMAINES ET ADMINISTRATION Gentilly, le 5 décembre 2002 Destinataires : Toutes les Banques Alimentaires Objet : Ei7aluation

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL > Santé et sécurité au travail : obligations et responsabilités de l'employeur LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS L'ENTREPRISE...

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Le présent document et les modèles qui l'accompagnent sont donnés exclusivement pour un usage informatif. Le document unique d évaluation des risques

Plus en détail

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles http://www.sud-travail-affaires-sociales.org Travail affaires sociales Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles Voir la fiche secteur tertiaire

Plus en détail

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage?

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Déroulé de la réunion Introduction - Mme Carole Chion Directrice d Alpes Santé Travail Contexte

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 344 SOMMAIRE I. ORGANISATION GENERALE... 346 A- Effectif et rythme de travail... 346 B- C.H.S.C.T.... 346 C- Formation

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous»

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous» REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL «La sécurité est l affaire de tous» Le registre est ouvert en application des dispositions de l article 3-1 du décret 85-603 du 10 juin 1985 modifié relatif

Plus en détail

Des gestes simples pour vous protéger

Des gestes simples pour vous protéger M É T I E R S D U B O I S Des gestes simples pour vous protéger www.rsi.fr/prevention Des gestes simples pour vous protéger Mal de dos et tendinites.............. 2 Blessures et accidents.................

Plus en détail

Guide d évaluation des risques

Guide d évaluation des risques Guide d évaluation des risques Pressing SR 108 PREV 04/2015 Ce guide a été réalisé par la Carsat Pays de la Loire et les Services de Santé au Travail de la Loire Atlantique et du Maine et Loire. Il comprend

Plus en détail

élaboration du programme de formation à la sécurité, introduction de nouvelles technologies.

élaboration du programme de formation à la sécurité, introduction de nouvelles technologies. élaboration du programme de formation à la sécurité, introduction de nouvelles technologies. Afin de donner son avis le CE peut confier au CHSCTla réalisation d études dans ces domaines (R4612 3). AT -

Plus en détail

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites)

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) Prévention de la pénibilité au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) 1 Enjeux et esprit de la loi La loi porte sur la réforme des retraites et dans ce cadre inclue

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS (Décret du 5 Novembre 2001) LE DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS PROLEGIS est une société de Conseil en entreprises. Notre

Plus en détail

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit

Plus en détail

Exemple de document unique

Exemple de document unique Exemple de document unique Tableau 1 Identification, par unité de travail, des risques professionnels (des dangers liés à un équipement, une substance, une méthode de travail susceptible de causer un dommage

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES. Article R 4121-4 du code du travail. (révision et mise à jour octobre 2012)

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES. Article R 4121-4 du code du travail. (révision et mise à jour octobre 2012) Observation Concertation Information DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES Article R 4121-4 du code du travail (révision et mise à jour octobre 2012) NOM ET ADRESSE DE L ASSOCIATION : ORDIMIP (Observatoire

Plus en détail

Unité de travail : PERSONNEL SPORTIF LIEU : DATE : Nombre de poste(s) :

Unité de travail : PERSONNEL SPORTIF LIEU : DATE : Nombre de poste(s) : Unité de travail : PERSONNEL SPORTIF LIEU : DATE : Nombre de poste(s) : A) S LIES A l'activité SEDENTAIRE 1) Risques de heurts ou de douleurs physiques (dus aux postes de travail proprement dit) S (ou

Plus en détail

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Plan Canicule Fiche 3.2 : Les travailleurs En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Facteurs environnementaux Ensoleillement

Plus en détail

76bis, rue de Vernon 27000 Évreux Tél./Fax : 02 32 31 25 12 Courriel : contact@qualidesk.fr www.qualidesk.fr

76bis, rue de Vernon 27000 Évreux Tél./Fax : 02 32 31 25 12 Courriel : contact@qualidesk.fr www.qualidesk.fr L ERGONOMIE GLOBALE ou quand le siège ne suffit pas Pourquoi parler d ergonomie? L ergonomie s occupe de l adaptation des conditions de travail des travailleurs. Données et statistiques générales : Une

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

Accidents du travail et maladies professionnelles en EHPAD, Priorité TMS!

Accidents du travail et maladies professionnelles en EHPAD, Priorité TMS! Accidents du travail et maladies professionnelles en EHPAD, Priorité TMS! Sandrine Fourel, psychologue du travail, Service prévention des risques professionnels, CARSAT-AM Qui sommes nous? Le service prévention

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT PSYCHOSOCIAUX PROFESSIONNELS ASSISTANCE IPRP FORMATION Contact : (33) 6.18.70.97.50 iprp@praxidos.com www.praxidos.com OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT DE L EMPLOYEUR

Plus en détail

PÔLE PRÉVENTION TECHNIQUE

PÔLE PRÉVENTION TECHNIQUE PRESTATIONS PÔLE PRÉVENTION TECHNIQUE Risques chimiques ANALYSE DES RISQUES, FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ, AMIANTE... Ergonomie ÉTUDES DE POSTES Métrologie MESURES SONORES, LUMIÈRE, POUSSIÈRES... Formations

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

AUTODIAGNOSTIC TOUTES ACTIVITES

AUTODIAGNOSTIC TOUTES ACTIVITES AUTODIAGNOSTIC TOUTES ACTIVITES Texte adopté par le Comité Technique Régional n 1 lors de sa séance du 15 février 1994 et présenté aux autres Comités Techniques Régionaux Texte révisé le 10 mars 2000 suite

Plus en détail

Objectif: Mettre en place une politique santé et sécurité au travail. Stratégie: Recenser les risques professionnels Donner un caractère de priorité aux risques recensés Proposer des actions en vue de

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Initiation à l ergonomie Toute personne désirant découvrir les bases de l ergonomie et de la prévention de la santé au travail - Connaître les différents axes et champs de l ergonomie

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES

ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Accueil Nouvel Adhérent Fiche Entreprise /Document Unique Programme «Bien-être» Métrologie Métrologie Accueil Nouvel Adhérent (ANA) L entreprise nouvellement adhérente au

Plus en détail

LES RISQUES PROFESSIONNELS DES AIDES A DOMICILE

LES RISQUES PROFESSIONNELS DES AIDES A DOMICILE prévention texte tête n 5 taille 16 Personnes âgées LES RISQUES PROFESSIONNELS DES AIDES A DOMICILE Définition En qualité d'aide-ménagère ou d'auxiliaire de vie, les membres du cadre d'emploi sont chargés

Plus en détail

Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES SERVICES

Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES SERVICES Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES SERVICES Où peut-on se procurer le formulaire à remplir? Il n existe pas de formulaire standard à remplir

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

Livret métier Postes administratifs. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis

Livret métier Postes administratifs. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Livret métier Postes administratifs Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis 1 Sommaire Pourquoi ce livret?...p 3 Quels sont les risques?...p 4 Risques liés à la posture de travail...p

Plus en détail

La pénibilité au travail : une nouvelle mission pour les CHSCT (DP en leur absence)

La pénibilité au travail : une nouvelle mission pour les CHSCT (DP en leur absence) La pénibilité au travail : une nouvelle mission pour les CHSCT (DP en leur absence) Loi n 2010-1330 du 9/11/2010 DIRECCTE Rhone Alpes 1 Sommaire I La pénibilité au sens réglementaire.....diapo 3 II Les

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DES OUTILS DE PREVENTION

FORMULAIRE DE DEMANDE DES OUTILS DE PREVENTION FORMULAIRE DE DEMANDE DES OUTILS DE PREVENTION Nom de l entreprise : Secteur d activité : Taille de l entreprise : Nom et Prénom : Fonction : Email : Téléphone : Documents obligatoires Fiche conseil document

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

PREVENTION DE LA PENIBILITE

PREVENTION DE LA PENIBILITE PREVENTION DE LA PENIBILITE Comment identifier les salariés exposés? Marc DEBAS Cyril DELAAGE Sommaire Contexte du dispositif Ce que dit la loi Diagnostic (méthode) Post diagnostic Détail des facteurs

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Version numéro : Date première rédaction : Date de la dernière mise à jour : Nom de l'entreprise Textes réglementaires Principes généraux de la loi

Plus en détail

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g Le TRAVAIL sur ÉCRAN Comment bien s installer à son poste de travail w w w. s t c - q u i m p e r. o r g ERGONOMIE DU POSTE DE TRAVAIL Bien se positionner > Assis au fond du siège face à son écran, dos

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

Le Document Unique Présentation du 10 juin 2010

Le Document Unique Présentation du 10 juin 2010 Le Document Unique Présentation du 10 Docteur Jean GRONDIN Médecin du Travail Mlle Laetitia DAVEZAT IPRP Ingénieur Hygiène/Sécurité I. Le document unique 1) Les acteurs concernés 2) Les aspects réglementaires

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DOCUMENT ÉTABLI PAR LA COMMISSION PARITAIRE SANTÉ ET PRÉVENTION DES RISQUES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE CONTEXTE Quel que soit le secteur d activité,

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

C.H.S.C.T. Comité d'hygiène, de Sécurité, et des Conditions de Travail. Par Ferreira Antoine

C.H.S.C.T. Comité d'hygiène, de Sécurité, et des Conditions de Travail. Par Ferreira Antoine C.H.S.C.T. Comité d'hygiène, de Sécurité, et des Conditions de Travail Par Ferreira Antoine 1 Le Droit du C.H.S.C.T. La loi du 23 décembre 1982 a profondément modifié l organisation du C.H.S.C.T, afin

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.)

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) ANNEE 20.../20... Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) Nom de l école :... Circonscription :... N RNE :... Tél :...Mail :... D.U.E.R. à envoyer à : - l'ien - M.

Plus en détail

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013 Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 10/2015 Cl.

Plus en détail

L approche des risques. Analyse, évaluation, suppressionréduction

L approche des risques. Analyse, évaluation, suppressionréduction L approche des risques Analyse, évaluation, suppressionréduction les phases de la démarche Étape 1 - analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers Etape

Plus en détail

ENTREPRISES ET SECURITE : GENERALITES

ENTREPRISES ET SECURITE : GENERALITES ENTREPRISES ET SECURITE : GENERALITES L article L.230-2 du Code du travail fixe les obligations générales de prévention que le chef d établissement doit observer pour assurer la sécurité et protéger la

Plus en détail

L encadrement et la prévention dans l entreprise

L encadrement et la prévention dans l entreprise L encadrement et la prévention dans l entreprise Cette formation s adresse aux chefs d entreprise, cadres dirigeants, salariés en charge ou impliqués dans les questions de prévention des risques professionnels

Plus en détail

Etude de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif. La démarche ergonomique, qu est-ce que c est?

Etude de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif. La démarche ergonomique, qu est-ce que c est? Etude de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif La démarche ergonomique, qu est-ce que c est? Objectif de cette présentation : Présenter une démarche ergonomique illustrée par des exemples

Plus en détail

Fiche résumée : CUISINIER

Fiche résumée : CUISINIER Fiche résumée : CUISINIER Chef cuisinier Chef de partie Commis de cuisine Second de cuisine Grilladin Saucier Aide cuisinier Chef Gérant (restauration collective) PCS 2003 : 636d ROME 1999 : 13212 13231

Plus en détail

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Partie réglementaire nouvelle QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

Stratégie Participative de gestion des TMS. Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité

Stratégie Participative de gestion des TMS. Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité Stratégie Participative de gestion des TMS Ann Schietecatte, Ergonome - Psychologue Anne Quantens, Ingénieur N1 Sécurité Stratégie de Prévention Sophistication coût Expertise SOBANE PREVENTION Expertise

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

Boulanger. Du risque... à la prévention

Boulanger. Du risque... à la prévention Boulanger Du risque...... à la prévention Poussières de farine Une réalité professionnelle pour 130 000 boulangers! La farine est la première cause d allergie respiratoire professionnelle en France Vous

Plus en détail

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER)

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER) Entreprises de travail à façon de la viande Document unique d évaluation des risques (DUER) La sécurité du personnel passe par une démarche d identification et d analyse des risques, puis de recherche

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE ET LE CHSCT

LE DOCUMENT UNIQUE ET LE CHSCT Chaque année, les accidents de travail, de trajet et les maladies professionnelles se traduisent par la perte de 42 millions de journées de travail. Environ, 115 000 salariés sont journellement absents

Plus en détail

Préparé par le CRDITEDMCQ -IU. Angey Paquin

Préparé par le CRDITEDMCQ -IU. Angey Paquin Préparé par le CRDITEDMCQ -IU Angey Paquin Évaluation Catégorie Vraisembnce ( dernières années) Intégrité physique et Violence et harcèlement en milieu de travail Menaces verbales et physiques, harcèlement

Plus en détail

05/08/2008. Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.

05/08/2008. Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu. Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL o p t i o n 1 Ergonomie

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas )

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas ) VILLE D'AJACCIO SERVICE MEDECINE PROFESSIONNELLE ET PREVENTIVE UNITÉ DE TRAVAIL DATE AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue

Plus en détail

FORMATIONS REGLEMENTAIRES SANTE SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS REGLEMENTAIRES SANTE SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS REGLEMENTAIRES SANTE SECURITE AU TRAVAIL L'employeur organise et dispense une information sur les risques et les mesures prises pour y remédier (CT L. 4141-1) L'employeur ou son représentant

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DMAT - DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L'ACTION TERRITORIALE - PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION CLASSEMENT PAR TYPE D'ACTIONS Action :L Le Unité programme de travail annuel de prévention ci-dessous date

Plus en détail

CONSTRUCTION ET AMENAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL

CONSTRUCTION ET AMENAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL CONSTRUCTION ET AMENAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL Résumé des principales dispositions à respecter lors de l'aménagement de locaux de travail A. PROCEDURE DE SOUMISSION DES PLANS L'employeur qui projette

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Causes Risque de TMS Prévention

Causes Risque de TMS Prévention Synthèse sur les réglages des postes de travail Causes Risque de TMS Prévention Le siège Assise à trop basse : Appui trop important sur les ischions. Flexion de hanche donc enroulement lombaire : Risques

Plus en détail

Résumé des principales dispositions à respecter lors de l'aménagement de locaux de travail

Résumé des principales dispositions à respecter lors de l'aménagement de locaux de travail DEEE - Etat de Genève Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Résumé des principales dispositions à respecter lors de l'aménagement de locaux de travail (Loi sur le travail et ordonnances

Plus en détail

Les règles d hygiène et de sécurité imposées par le code du travail dès l emploi d un salarié. Fiche pratique n 19. Décembre 2010.

Les règles d hygiène et de sécurité imposées par le code du travail dès l emploi d un salarié. Fiche pratique n 19. Décembre 2010. Fiche pratique n 19 Les règles d hygiène et de sécurité imposées par le code du travail dès l emploi d un salarié Page 1/11 Sommaire Introduction 3 Règles d hygiène 4 Règles de sécurité 4 Mesures générales

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN CIRCULAIRE N 49/2002 Cl. C 44 Colmar, le 30 octobre 2002 Màj juillet 2008 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Fonction Publique Territoriale 22, rue Wilson - 68000 COLMAR TÉL. 03.89.20.36.00 / FAX. 03.89.20.36.29

Plus en détail