Détection en environnement non-gaussien Cas du fouillis de mer et extension aux milieux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Détection en environnement non-gaussien Cas du fouillis de mer et extension aux milieux"

Transcription

1 Détection en environnement non-gaussien Cas du fouillis de mer et extension aux milieux hétérogènes Laurent Déjean Thales Airborne Systems/ENST-Bretagne Le 20 novembre 2006 Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 1/11

2 Contenu 1 Contexte Le scénario Les signaux radar 2 La détection Un test d hypothèses binaire Détecteurs Le milieu côtier Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 2/11

3 1 Contexte Le scénario Les signaux radar 2 La détection Un test d hypothèses binaire Détecteurs Le milieu côtier Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 3/11

4 Scénario de détection radar 3 acteurs Porteur/radar Cible Milieu environnant Contexte Radar aéroporté, bande X Incidence rasante, haute résolution Petites cibles Milieu côtier Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 4/11

5 Les signaux radar Forme d onde Ambiguités distance Résolution Cases Distance PRI τ signal émis signal reçu Antenne en rotation Nombre de coups au but Nombre de tours au but récurrence n récurrence n 1 récurrence n+1 Carte récurrences-cases distance Nature des échos Échos de cibles Échos parasites (mer, terre, pluie... ) : fouillis R theta azimuth de référence Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 5/11

6 Le fouillis de mer Incidence rasante, haute résolution Apparition de «spikes» Éloignement des statistiques gaussiennes Amplitude distribuée selon une loi K f(x) = 2 ( ) x ν ( ) x K ν 1 βγ(ν) 2β β ν paramètre de forme β facteur d échelle loi K loi de Rayleigh Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 6/11

7 Modélisation cohérente du fouillis de mer Spectre Doppler Corrélations temporelles Modélisation cohérente Processus Aléatoire Invariant Sphériquement c = τx τ texture, variable aléatoire positive de densité pτ x speckle, vecteur gaussien complexe centré de matrice de covariance M + 1 p c (u) = 0 (πτ) n M e u H M 1 u τ p τ (τ)dτ Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 7/11

8 1 Contexte Le scénario Les signaux radar 2 La détection Un test d hypothèses binaire Détecteurs Le milieu côtier Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 8/11

9 La détection : un test d hypothèses binaire { H0 : z = c H 1 : z = s + c z observations s signal à détecter c fouillis (bruit coloré) Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 9/11

10 La détection : un test d hypothèses binaire { H0 : z = c H 1 : z = s + c z observations s signal à détecter c fouillis (bruit coloré) Comment décider entre H 0 et H 1? Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 9/11

11 La détection : un test d hypothèses binaire { H0 : z = c H 1 : z = s + c z observations s signal à détecter c fouillis (bruit coloré) Comment décider entre H 0 et H 1? Critère du Maximum de Vraisemblance a Posteriori (MAP) Critère du Minimax Critère de Neyman-Pearson Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 9/11

12 Neyman-Pearson : recherche d un test de niveau α (uniformément) le plus puissant (UPP) Recherche du test satisfaisant à max P D sous P FA α Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 10/11

13 Neyman-Pearson : recherche d un test de niveau α (uniformément) le plus puissant (UPP) Recherche du test satisfaisant à max P D sous P FA α Hypothèses simples : lemme de Neyman-Pearson Λ(z) = p z H 1 (z) H 1 η p z H0 (z) H 0 Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 10/11

14 Neyman-Pearson : recherche d un test de niveau α (uniformément) le plus puissant (UPP) Recherche du test satisfaisant à max P D sous P FA α Hypothèses simples : lemme de Neyman-Pearson Λ(z) = p z H 1 (z) H 1 η p z H0 (z) H 0 Hypothèses composées : { H0 : z(θ) = c(θ) H 1 : z(θ) = s(θ) + c(θ) Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 10/11

15 Neyman-Pearson : recherche d un test de niveau α (uniformément) le plus puissant (UPP) Recherche du test satisfaisant à max P D sous P FA α Hypothèses simples : lemme de Neyman-Pearson Λ(z) = p z H 1 (z) H 1 η p z H0 (z) H 0 Hypothèses composées : rapport de vraisemblance généralisé { H0 : z(θ) = c(θ) H 1 : z(θ) = s(θ) + c(θ) Λ GLRT (z) = p z(θ) H 1,θ(z(ˆθ ML,1 )) p z(θ) H0,θ(z(ˆθ ML,0 )) Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 10/11

16 Détection en milieu côtier Test d hypothèse en milieu hétérogène { H0 : z = λc m + µc t H 1 : z = s + λc m + µc t Recherche d un détecteur optimal Discrimination terre-mer Cartographie Analyse spectrale Réflectivité Traitement de tour à tour Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 11/11

17 Conclusion Approche paradoxale de la détection en milieu côtier Problème important d un point de vue stratégique Peu de littérature sur le sujet Difficulté du problème Analyse de données réelles Coût des enregistrements Confidentialité des données Limitations des simulations Laurent Déjean Détection en environnement non-gaussien 12/11

Cartographie et localisation par radar hyperfréquence

Cartographie et localisation par radar hyperfréquence Cartographie et localisation par radar hyperfréquence Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr IRSTEA Unité de Recherche Technologie et systèmes d information pour les

Plus en détail

Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1

Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1 Université Paris Diderot Physique L2 2014-2015 Simulations Numériques SN4 Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1 Objectifs : Simuler

Plus en détail

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Introduction En analyse d images, la segmentation est une étape essentielle, préliminaire à des traitements de haut niveau tels que la classification,

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Introduction générale au codage de canal

Introduction générale au codage de canal Codage de canal et turbo-codes 15/9/2 1/7 Introduction générale au codage de canal Table des matières Table des matières... 1 Table des figures... 1 1. Introduction... 2 2. Notion de message numérique...

Plus en détail

Détection Multi-Utilisateurs

Détection Multi-Utilisateurs Détection Multi-Utilisateurs 3 ème année Télécom-Réseaux année 007-008 Martial COULON INP-ENSEEIHT Position du Problème Obectif : concevoir et analyser la démodulation numérique en présence d interférences

Plus en détail

Soutenance de stage Laboratoire des Signaux et Systèmes

Soutenance de stage Laboratoire des Signaux et Systèmes Soutenance de stage Laboratoire des Signaux et Systèmes Bornes inférieures bayésiennes de l'erreur quadratique moyenne. Application à la localisation de points de rupture. M2R ATSI Université Paris-Sud

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

Partie 0: Rappel de communications numériques

Partie 0: Rappel de communications numériques Partie 0: Rappel de communications numériques Philippe Ciblat Télécom ParisTech, France Introduction (I) Sauf la radio, communications actuelles en numérique - GSM, 3G, TNT, Wifi - ADSL, - MP3, DVD Types

Plus en détail

Théorie de l estimation et de la décision statistique

Théorie de l estimation et de la décision statistique Théorie de l estimation et de la décision statistique Paul Honeine en collaboration avec Régis Lengellé Université de technologie de Troyes 2013-2014 Quelques références Decision and estimation theory

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. C Exercices complémentaires 42

TABLE DES MATIERES. C Exercices complémentaires 42 TABLE DES MATIERES Chapitre I : Echantillonnage A - Rappels de cours 1. Lois de probabilités de base rencontrées en statistique 1 1.1 Définitions et caractérisations 1 1.2 Les propriétés de convergence

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

La problématique des tests. Cours V. 7 mars 2008. Comment quantifier la performance d un test? Hypothèses simples et composites

La problématique des tests. Cours V. 7 mars 2008. Comment quantifier la performance d un test? Hypothèses simples et composites La problématique des tests Cours V 7 mars 8 Test d hypothèses [Section 6.1] Soit un modèle statistique P θ ; θ Θ} et des hypothèses H : θ Θ H 1 : θ Θ 1 = Θ \ Θ Un test (pur) est une statistique à valeur

Plus en détail

Patrice Pajusco Division R&D

Patrice Pajusco Division R&D Patrice Pajusco Division R&D 24 octobre 2006 1 2 3 4 Techniques de caractérisation Résultats expérimentaux Paramètres d'analyse statistique Modélisation statistique 1 1 Données indispensables aux modèles

Plus en détail

Table des matières. Avant propos. Chapitre I NOTIONS SUR LES SYSTEMES

Table des matières. Avant propos. Chapitre I NOTIONS SUR LES SYSTEMES Table des matières Avant propos Chapitre I NOTIONS SUR LES SYSTEMES 1. Systèmes linéaires 1 2. Systèmes stationnaires 1 3. Systèmes continus 2 4. Systèmes linéaires invariants dans le temps (LIT) 2 4.1

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Télédetection - Formation des images SAR

Télédetection - Formation des images SAR p. 1/6 Télédetection - Formation des images SAR Stéphane Derrode École Centrale de Marseille Institut Fresnel (GSM) p. 2/6 «Télé» et «Détection» Définition 1 : «Méthode d acquisition à distance» Exemples

Plus en détail

Les données manquantes en statistique

Les données manquantes en statistique Les données manquantes en statistique N. MEYER Laboratoire de Biostatistique -Faculté de Médecine Dép. Santé Publique CHU - STRASBOURG Séminaire de Statistique - 7 novembre 2006 Les données manquantes

Plus en détail

Mesure acoustique de la cinématique des véhicules routiers

Mesure acoustique de la cinématique des véhicules routiers Mesure acoustique de la cinématique des véhicules routiers Pilar LESAGE Frédéric BERNARDIN CETE de Lyon - LRPC de Clermont-Ferrand Francis GOLAY Guillaume DUTILLEUX ERA32 Acoustique LCPC CETE de l Est

Plus en détail

Théorie de l information et codage pour les canaux de Rayleigh MIMO

Théorie de l information et codage pour les canaux de Rayleigh MIMO Théorie de l information et codage pour les canaux de Rayleigh MIMO Philippe Ciblat École Nationale Supérieure des Télécommunications, Paris, France Plan 1 Canal de Rayleigh Modèle Diversité Système MIMO

Plus en détail

Simulation simplifiée de la Cinétique de l antenne HUYGENS-PWA et Comparaison avec la modulation d amplitude du signal à 36 Hz

Simulation simplifiée de la Cinétique de l antenne HUYGENS-PWA et Comparaison avec la modulation d amplitude du signal à 36 Hz Simulation simplifiée de la Cinétique de l antenne HUYGENS-PWA et Comparaison avec la modulation d amplitude du signal à 36 Hz 1 Note interne LPCE-CETP, Version # 3, C. Béghin & D. Lagoutte, Octobre 2007

Plus en détail

Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test

Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test 11 juillet 2003 Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test Mariane Comte Plan 2 Introduction et objectif

Plus en détail

Principales caractéristiques de Mixmod

Principales caractéristiques de Mixmod Modèle de mélanges Principales caractéristiques de Mixmod Gérard Govaert et Gilles Celeux 24 octobre 2006 1 Plan Le modèledemélange Utilisations du modèle de mélange Les algorithmes de Mixmod Modèle de

Plus en détail

Approche inverse pour la restauration de l information cristallographique

Approche inverse pour la restauration de l information cristallographique Approche inverse pour la restauration de l information cristallographique Ferréol Soulez INSA CNDRI, Centre de Quantimétrie Lyon 1 1 / 19 Principe 2 / 19 Diffraction des rayon X Diffraction des rayons

Plus en détail

Séparation de sources et détection d anomalies en imagerie Hyperspectrale

Séparation de sources et détection d anomalies en imagerie Hyperspectrale Séparation de sources et détection d anomalies en imagerie Hyperspectrale Alexis Huck, Magellium Mireille Guillaume, Institut Fresnel Colloque d inauguration de la Société Française de Télédétection Hyperspectrale

Plus en détail

COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES

COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES Virginie DEGARDIN*, Marc HEDDEBAUT**, Martine LIENARD*, Virginie DENIAU** et Pierre DEGAUQUE* (*): Université

Plus en détail

Analyse des données individuelles groupées

Analyse des données individuelles groupées Analyse des données individuelles groupées Analyse des Temps de Réponse Le modèle mixte linéaire (L2M) Y ij, j-ième observation continue de l individu i (i = 1,, N ; j =1,, n) et le vecteur des réponses

Plus en détail

Imagerie interférométrique avec des données bruitées

Imagerie interférométrique avec des données bruitées Imagerie interférométrique avec des données bruitées Josselin Garnier (Université Paris Diderot) But de l imagerie : sonder un milieu inconnu avec des ondes pour en extraire de l information. Une méthode

Plus en détail

Température corporelle d un castor (une petite introduction aux séries temporelles)

Température corporelle d un castor (une petite introduction aux séries temporelles) Température corporelle d un castor (une petite introduction aux séries temporelles) GMMA 106 GMMA 106 2014 2015 1 / 32 Cas d étude Temperature (C) 37.0 37.5 38.0 0 20 40 60 80 100 Figure 1: Temperature

Plus en détail

Contributions à la maîtrise statistique des processus industriels multivariés

Contributions à la maîtrise statistique des processus industriels multivariés UNIVERSITE d ANGERS Contributions à la maîtrise statistique des processus industriels multivariés Soutenue par: Teodor TIPLICA Directeur de thèse: Mr. Alain BARREAU Co-encadrant de thèse: Mr. Abdessamad

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

1. Présentation du Mastère

1. Présentation du Mastère MASTERE SYSTEMES DE COMMUNICATION Coordinateur du Mastère : TAOUFIK AGUILI Département TIC Laboratoire des Systèmes de Communication Tél. : (+216) 71 874 700 (Poste 545) Fax : (+216) 71 872 729 taoufik.aguili@enit.rnu.tn

Plus en détail

Quantification Vectorielle

Quantification Vectorielle Quantification Vectorielle Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 14 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Vectorielle 1/65 Plan Introduction 1 Introduction

Plus en détail

Simulation de variables aléatoires

Simulation de variables aléatoires CHAPITRE I. SIMULATION DE VARIABLES ALÉATOIRES 25 Chapitre I Simulation de variables aléatoires La simulation informatique de variables aléatoires, aussi complexes soient elles, repose sur la simulation

Plus en détail

choisir H 1 quand H 0 est vraie - fausse alarme

choisir H 1 quand H 0 est vraie - fausse alarme étection et Estimation GEL-64943 Hiver 5 Tests Neyman-Pearson Règles de Bayes: coûts connus min π R ( ) + ( π ) R ( ) { } Règles Minimax: coûts connus min max R ( ), R ( ) Règles Neyman Pearson: coûts

Plus en détail

S. Zozor Information, inégalités et relations d incertitude

S. Zozor Information, inégalités et relations d incertitude Information, inégalités et relations d incertitude Steeve Zozor GIPSA-Lab CNRS Grenoble INP, Grenoble, France 17-21 Mai 2010 Plan du cours 1 Entropie mesure d incertitude Axiomes, entropie de Shannon et

Plus en détail

Cours d introduction à la théorie de la détection

Cours d introduction à la théorie de la détection Olivier J.J. MICHEL Département EEA, UNSA v1.mars 06 olivier.michel@unice.fr Laboratoire LUAN UMR6525-CNRS Cours d introduction à la théorie de la détection L ensemble du document s appuie très largement

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE Application à l industrie automobile Par Jean-Baptiste BLUMENFELD, technicien études essais, responsable de la mise en œuvre et du traitement des mesures par thermographie infrarouge,

Plus en détail

Majeure d informatique

Majeure d informatique Nicolas Sendrier Majeure d informatique Introduction la théorie de l information Cours n 1 Une mesure de l information Espace probabilisé discret L alphabet est X (fini en pratique) Variable aléatoire

Plus en détail

MASTER MENTION MATHEMATIQUES. Objectifs et programme

MASTER MENTION MATHEMATIQUES. Objectifs et programme MASTER MENTION MATHEMATIQUES Objectifs et programme Responsable de la formation : Jörg Wildeshaus Secrétariat Bureau D 203 Tél. : 01 49 40 44 58 master-math@galilee.univ-paris13.fr Institut Galilée 99

Plus en détail

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive Journées scientifiques CNFRS URSI Vers des radiocommunications reconfigurables et cognitives 28 et 29 mars 2006 Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive B. Uguen, F. Tchoffo

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels E1 RECRUTEMENT DES ASSISTANTS INGENIEURS DE RECHERCHE ET DE FORMATION...2 E1.1 Gestionnaire de base de données...2 E1.2 Développeur

Plus en détail

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 Analyse de la vidéo Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet 10 mars 2015 Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 La représentation d objets Plan de la présentation 1 La représentation

Plus en détail

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE Fatou DIOUF * - Sébastien LALLECHERE* - Françoise PALADIAN * - Marco KLINGLER***- Michel FOGLI ** (*) LASMEA,

Plus en détail

NOUVELLES MESURES DE DÉPENDANCE POUR

NOUVELLES MESURES DE DÉPENDANCE POUR NOUVELLES MESURES DE DÉPENDANCE POUR UNE MODÉLISATION ALPHA-STABLE. Bernard GAREL & Bernédy KODIA Institut de Mathématiques de Toulouse et INPT-ENSEEIHT Xèmmes Journées de Méthodologie Statistique de l

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Cours brique ISAT Filtrage et extraction de caractéristiques sur les images RSO Florence Tupin Année 2005-2006

Cours brique ISAT Filtrage et extraction de caractéristiques sur les images RSO Florence Tupin Année 2005-2006 Cours brique ISAT Filtrage et extraction de caractéristiques sur les images RSO Florence Tupin Année 2005-2006 1 Plan Filtrage des images radar Rappels sur les statistiques Maximisation a posteriori Minimisation

Plus en détail

Interception des signaux issus de communications MIMO

Interception des signaux issus de communications MIMO Interception des signaux issus de communications MIMO par Vincent Choqueuse Laboratoire E 3 I 2, EA 3876, ENSIETA Laboratoire LabSTICC, UMR CNRS 3192, UBO 26 novembre 2008 Interception des signaux issus

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Champ de Markov couple pour la segmentation d images texturées

Champ de Markov couple pour la segmentation d images texturées Champ de Markov couple pour la segmentation d images texturées Juliette Blanchet INRIA Rhône-Alpes Equipes Mistis et Lear 1 Segmention d images par champ de Markov caché 2 Segmentation de textures 3 Résultats

Plus en détail

Analyse de données longitudinales continues avec applications

Analyse de données longitudinales continues avec applications Université de Liège Département de Mathématique 29 Octobre 2002 Analyse de données longitudinales continues avec applications David MAGIS 1 Programme 1. Introduction 2. Exemples 3. Méthodes simples 4.

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

Utilisation de l'outil GATeL pour l'évaluation des tests de logiciels critiques à l'irsn

Utilisation de l'outil GATeL pour l'évaluation des tests de logiciels critiques à l'irsn Journée SEE "Certification et méthodes formelles" Utilisation de l'outil GATeL pour l'évaluation des tests de logiciels critiques à l'irsn ONERA Toulouse, 3 février 2004 Jean Gassino (jean.gassino@irsn.fr).

Plus en détail

Regime Switching Model : une approche «pseudo» multivarie e

Regime Switching Model : une approche «pseudo» multivarie e Regime Switching Model : une approche «pseudo» multivarie e A. Zerrad 1, R&D, Nexialog Consulting, Juin 2015 azerrad@nexialog.com Les crises financières survenues dans les trente dernières années et les

Plus en détail

Inversion des formes d ondes altimétriques sur l Antarctique

Inversion des formes d ondes altimétriques sur l Antarctique Inversion des formes d ondes altimétriques sur l Antarctique D. Blumstein, F. Niño, F. Mercier, F. Remy Introduction 1.1 db 2.5 db Envisat Ku cycles 60-92 (3 ans) Traitement v2.1 AltiKa cycles 1-11 (1

Plus en détail

Plan de la séance. Partie 4: Restauration. Restauration d images. Restauration d images. Traitement d images. Thomas Oberlin

Plan de la séance. Partie 4: Restauration. Restauration d images. Restauration d images. Traitement d images. Thomas Oberlin Plan de la séance Traitement d images Partie 4: Restauration Thomas Oberlin Signaux et Communications, RT/ENSEEHT thomasoberlin@enseeihtfr 1 ntroduction 2 Modélisation des dégradations Modèles de bruit

Plus en détail

Détection, Estimation, Information.

Détection, Estimation, Information. Christian JUTTEN Détection, Estimation, Information. Notions de base et exercices Université Joseph Fourier - Polytech Grenoble Cours de troisième année du département 3i Options Images et Signaux et Automatique

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA TARIFICATION DES RÉSEAUX MOBILES

OPTIMISATION DE LA TARIFICATION DES RÉSEAUX MOBILES OPTIMISATION DE LA TARIFICATION DES RÉSEAUX MOBILES ST50 - Projet de fin d études Matthieu Leromain - Génie Informatique Systèmes temps Réel, Embarqués et informatique Mobile - REM 1 Suiveur en entreprise

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats Pierre Dagnelie TABLE DES MATIÈRES 2012 Presses agronomiques de Gembloux pressesagro.gembloux@ulg.ac.be www.pressesagro.be

Plus en détail

La (les) mesure(s) GPS

La (les) mesure(s) GPS La (les) mesure(s) GPS I. Le principe de la mesure II. Equation de mesure GPS III. Combinaisons de mesures (ionosphère, horloges) IV. Doubles différences et corrélation des mesures V. Doubles différences

Plus en détail

Monique Dechambre * VIE SCIENTIFIQUE. Physicienne, CETP / IPSL, 10 12, avenue de l Europe, 78140 Vélizy, France

Monique Dechambre * VIE SCIENTIFIQUE. Physicienne, CETP / IPSL, 10 12, avenue de l Europe, 78140 Vélizy, France Natures Sciences Sociétés 11 (2003) 87 91 VIE SCIENTIFIQUE Mesures de l humidité des sols et du contenu en eau de la végétation par radar aéroporté > Estimation of soil moisture and vegetation biomass

Plus en détail

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 )

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 ) Faisceau gaussien 1 Introduction La forme du faisceau lumineux émis par un laser est particulière, et correspond à un faisceau gaussien, ainsi nommé car l intensité décroît suivant une loi gaussienne lorsqu

Plus en détail

Chaînes de Markov Cachées Floues et Segmentation d Images

Chaînes de Markov Cachées Floues et Segmentation d Images Introduction Chaînes de Markov Cachées Floues et Segmentation d Images Cyril Carincotte et Stéphane Derrode Équipe GSM Groupe Signaux Multi-dimensionnels Institut Fresnel (UMR 6133) EGIM Université Paul

Plus en détail

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation M.LOUYS, Traitement d images et problèmes inverses Master Astrophysique, Observatoire de Strasbourg, 2013 Propriétés générales d une image

Plus en détail

Document 2 : radar Doppler météorologique

Document 2 : radar Doppler météorologique EXERCICE I : Comment prévoir la météo, faire de la musique, calculer l âge de l univers et caractériser des planètes grâce à l EFFET DOPPLER 12 points Document 1 : l effet Doppler Document 2 : radar Doppler

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Contrôle du False Discovery Rate en tests multiples: conditions suffisantes et adaptivité.

Contrôle du False Discovery Rate en tests multiples: conditions suffisantes et adaptivité. Contrôle du False Discovery Rate en tests multiples: conditions suffisantes et adaptivité. G. Blanchard 1 1 Weierstrass Institut Berlin, Germany Journées Statistiques du Sud, Porquerolles 18/06/09 G. Blanchard

Plus en détail

TECH. INFOTECH # 34 Solvabilité 2 : Le calcul du capital économique dans le cadre d un modèle interne. Introduction

TECH. INFOTECH # 34 Solvabilité 2 : Le calcul du capital économique dans le cadre d un modèle interne. Introduction INFO # 34 dans le cadre d un modèle interne Comment les méthodes d apprentissage statistique peuvent-elles optimiser les calculs? David MARIUZZA Actuaire Qualifié IA Responsable Modélisation et Solvabilité

Plus en détail

Simulation de cascades électromagnétiques de haute énergie. Julien/Renaud/Natalie

Simulation de cascades électromagnétiques de haute énergie. Julien/Renaud/Natalie Simulation de cascades électromagnétiques de haute énergie Julien/Renaud/Natalie Cascades/Gerbes Ensemble de particules crées par l interaction d'une particule incidente avec son milieu environnant. Electromagnétiques

Plus en détail

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques LeCroy Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques Avec la constante évolution industrielle, les ingénieurs d études doivent aujourd hui caractériser en permanence de

Plus en détail

Livre de l information LabChart formation, Paris, le 1 Juillet et 2 Juillet 2014

Livre de l information LabChart formation, Paris, le 1 Juillet et 2 Juillet 2014 Nous vous remercions de l intérêt que vous portez à notre formation logicielle LabChart. La prochaine formation se tiendra à Paris le 1er et 2 Juillet. Ci-dessous, vous trouverez plus d informations sur:

Plus en détail

Théorie du chaos multiplicatif et application à l étude de la mesure MRM lognormale. 15 novembre 2010

Théorie du chaos multiplicatif et application à l étude de la mesure MRM lognormale. 15 novembre 2010 Théorie du chaos multiplicatif et application à l étude de la mesure MRM lognormale 15 novembre 2010 Table des matières 1 Rappel sur les Processus Gaussiens 2 Théorie du chaos multiplicatif gaussien de

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00 Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 4 juin - 13h30 à 15h00 Système de télérelevage par satellite On se propose d étudier le fonctionnement

Plus en détail

Identification de conditions limites en flux par thermographie infrarouge appliquée à la caractérisation de moyens d essai thermique à haut flux

Identification de conditions limites en flux par thermographie infrarouge appliquée à la caractérisation de moyens d essai thermique à haut flux Identification de conditions limites en flux par thermographie infrarouge appliquée à la caractérisation de moyens d essai thermique à haut flux J.C. BATSALE*, JP LASSERRE**, A. DESCUNS*,**, G. LAMOTHE*,**

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

Méthodes de Simulation

Méthodes de Simulation Méthodes de Simulation JEAN-YVES TOURNERET Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT) ENSEEIHT, Toulouse, France Peyresq06 p. 1/41 Remerciements Christian Robert : pour ses excellents transparents

Plus en détail

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION 1/ RESUME DE L ANALYSE Cette étude a pour objectif de modéliser l écart entre deux indices d inflation afin d appréhender le risque à très long terme qui

Plus en détail

EFFET DOPPLER EXOPLANETES ET SMARTPHONES.

EFFET DOPPLER EXOPLANETES ET SMARTPHONES. EFFET DOPPLER EXOPLANETES ET SMARTPHONES. I. APPLICATIONS UTILISEES POUR CETTE ACTIVITE : Sauf indication les applications sont gratuites. 1.Pour connaître les exoplanetes : Exoplanet (android et IOS)

Plus en détail

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques Journée «Contrôle non destructif par voie optique infrarouge : De nouvelles techniques et de nouvelles applications». Salon Mesurexpo, Paris-Expo, Porte de Versailles, Jeudi Caractérisation risation thermique

Plus en détail

LA NOTATION STATISTIQUE DES EMPRUNTEURS OU «SCORING»

LA NOTATION STATISTIQUE DES EMPRUNTEURS OU «SCORING» LA NOTATION STATISTIQUE DES EMPRUNTEURS OU «SCORING» Gilbert Saporta Professeur de Statistique Appliquée Conservatoire National des Arts et Métiers Dans leur quasi totalité, les banques et organismes financiers

Plus en détail

Modélisation stochastique et analyse de données

Modélisation stochastique et analyse de données Modélisation stochastique et analyse de données Formation FIL - Année 1 Régression par la méthode des moindres carrés 2011/2012 Tony Bourdier Modélisation stochastique et analyse de données 1 / 25 Plan

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes CNRS SUPÉLEC UPS SUPÉLEC, Plateau de Moulon, 91192 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

Simulation de variables aléatoires

Simulation de variables aléatoires Chapter 1 Simulation de variables aléatoires Références: [F] Fishman, A first course in Monte Carlo, chap 3. [B] Bouleau, Probabilités de l ingénieur, chap 4. [R] Rubinstein, Simulation and Monte Carlo

Plus en détail

Outils Statistiques du Data Mining

Outils Statistiques du Data Mining Outils Statistiques du Data Mining Pr Roch Giorgi roch.giorgi@univ-amu.fr SESSTIM, Faculté de Médecine, Aix-Marseille Université, Marseille, France http://sesstim-orspaca.org http://optim-sesstim.univ-amu.fr

Plus en détail

Exercice : la frontière des portefeuilles optimaux sans actif certain

Exercice : la frontière des portefeuilles optimaux sans actif certain Exercice : la frontière des portefeuilles optimaux sans actif certain Philippe Bernard Ingénierie Economique & Financière Université Paris-Dauphine Février 0 On considère un univers de titres constitué

Plus en détail

Mth2302B - Intra Été 2011

Mth2302B - Intra Été 2011 École Polytechnique de Montréal page 1 Contrôle périodique Été 2011--------------------------------Corrigé--------------------------------------T.Hammouche Question 1 (12 points) Mth2302B - Intra Été 2011

Plus en détail

ENSIL Troisième Année ELT

ENSIL Troisième Année ELT IFORMATIQUE APPLIQUEE TD1 Dans le cadre de ces TD, nous procédons à la simulation d'un système de télécommunication numérique. Cette opération va nous permettre d'étudier la performance du système sous

Plus en détail

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation Gaël RICHARD Février 2008 1 Reconnaissance de la parole Introduction Approches pour la reconnaissance vocale Paramétrisation Distances

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes cnrs supélec ups supélec, Plateau de Moulon, 9119 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

Potentiel of muti-source data for forest variable retrieval

Potentiel of muti-source data for forest variable retrieval FORESEE Workshop - Forestry applications of remote sensing technologies 8-10 October 2014 - INRA Champenoux - France Potentiel of muti-source data for forest variable retrieval N. Chehata (1), D. Guyon(2)

Plus en détail

Table des matières AVANT-PROPOS... 1. 3 Ondes électromagnétiques planes... 24 3.1 Milieu transparent, linéaire, isotrope... 24

Table des matières AVANT-PROPOS... 1. 3 Ondes électromagnétiques planes... 24 3.1 Milieu transparent, linéaire, isotrope... 24 Table des matières AVANT-PROPOS... 1 CHAPITRE 1 DE L OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE À L OPTIQUE ONDULATOIRE... 3 1 Optique géométrique... 5 1.1 Chemin optique : définition... 5 1.2 Principe de Fermat... 7 1.3 Propagation

Plus en détail

Graphes, réseaux et internet

Graphes, réseaux et internet Graphes, réseaux et internet Clémence Magnien clemence.magnien@lip6.fr LIP6 CNRS et Université Pierre et Marie Curie (UPMC Paris 6) avec Matthieu Latapy, Frédéric Ouédraogo, Guillaume Valadon, Assia Hamzaoui,...

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Maintien des personnes âgées à domicile

Maintien des personnes âgées à domicile Maintien des personnes âgées à domicile Enjeux scientifiques et technologiques liés à la vision par ordinateur Christian Wolf http://liris.cnrs.fr/christian.wolf Introduction Sommaire Les données et les

Plus en détail