La problématique des tests. Cours V. 7 mars Comment quantifier la performance d un test? Hypothèses simples et composites

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La problématique des tests. Cours V. 7 mars 2008. Comment quantifier la performance d un test? Hypothèses simples et composites"

Transcription

1 La problématique des tests Cours V 7 mars 8 Test d hypothèses [Section 6.1] Soit un modèle statistique P θ ; θ Θ} et des hypothèses H : θ Θ H 1 : θ Θ 1 = Θ \ Θ Un test (pur) est une statistique à valeur dans, 1} dont l interprétation est ϕ(y ) = 1 H 1 est vraie ϕ(y ) = H est vraie Remarque : Il existe également des tests dits mixtes ou aléatoires dont l importance est essentiellement théorique Hypothèses simples et composites Comment quantifier la performance d un test? Une hypothèse H i : θ Θ i est dite Simple si Θ i = θ i } Composite sinon 1 Dans le cas d un modèle paramétrique et si H i est une hypothèse simple, la loi des observations est connue sous H i Il est fréquent qu une seule des deux hypothèses soit simple : par exemple, Θ = R p, H : θ = θ 3 Les hypothèses peuvent aussi être définies implicitement sous la forme H i : g(θ) = où g : Θ R p est une fonction (par exemple, g(θ 1, θ ) = θ 1 θ pour tester l égalité de deux coordonnées du paramètres) Risque de première espèce Risque de seconde espèce α ϕ (θ) = P θ ϕ(y ) = 1} = E θ [ϕ(y )] pour θ Θ β ϕ (θ) = P θ ϕ(y ) = } = 1 E θ [ϕ(y )] pour θ Θ 1 On utilise en général plutôt la puissance ρ ϕ (θ) = E θ [ϕ(y )] pour θ Θ 1 En se plaçant du point de vue de H, on peut interpréter α ϕ (θ) comme la probabilité de fausse alarme ou faux positif et ρ ϕ (θ) comme la probabilité de détection

2 Approche de Neyman-Pearson * [Section 6..3] 1 On dissymétrise les deux types d erreurs : H est l hypothèse de référence ou hypothèse nulle H 1 est l hypothèse alternative On cherche à maximiser la puissance du test sous la contrainte que le risque de première espèce α ϕ (θ) soit inférieur à une valeur α spécifiée par l utilisateur Le niveau du test est la valeur α ϕ = sup θ Θ α ϕ (θ) * Jerzy Neyman ( ), Egon Pearson ( ) Test UPP (Uniformément Plus Puissant) [Définition 6.9] Un test ϕ est dit UPP dans la classe C si α ϕ α ϕ pour ϕ C implique pour θ Θ 1 ρ ϕ (θ) ρ ϕ (θ) E θ [ ϕ(y )] E θ [ϕ(y )] Si le test porte sur deux hypothèses simples H : θ = θ l(y; θ ) H 1 : θ = θ 1 l(y; θ 1 ) Le niveau et la puissance du test sont donnés par α ϕ = ϕ(y)l(y; θ )µ(dy) = ϕ(y)l(y; θ 1 )µ(dy) ρ ϕ Lemme de Neyman-Pearson [Proposition 6.13] Pour tout α, < α < 1, il existe un test de Neyman de la forme * 1 si l(y; θ 1 )/l(y; θ ) > s ϕ(y) = si l(y; θ 1 )/l(y; θ ) < s (où s R + ) qui est de niveau α ; celui-ci est UPP dans la classe des tests de niveau inférieur ou égal à α Inversement, un test qui possède ces propriétés est nécessairement un test de Neyman l(y;θ 1 ) l(y;θ ) est dit statistique du rapport de vraisemblance Preuve La preuve complète est donnée dans le polycopié L argument principal est le fait que si ϕ est un test de Neyman associé au seuil s et ϕ est un autre test [ϕ(y) ϕ(y)] [l(y; θ 1 ) sl(y; θ )] µ(dy) d où c est à dire E θ1 [ϕ(y ) ϕ(y )] s E θ [ϕ(y ) ϕ(y )] ρ ϕ ρ ϕ s (α ϕ α ϕ ) n o * La formulation ci-dessus suffit si on suppose que µ y : l(y;θ 1) = s l(y;θ = ) s R +, sinon il faut régler plus précisément le cas d égalité (en considérant un test mixte)

3 Exemple (Test de deux lois normales de même variance) H : Y N (µ, ) H 1 : Y N (µ 1, ) avec µ 1 > µ l(y ; θ 1 ) l(y ; θ ) s log l(y ; θ 1) l(y ; θ ) log s [ (Y 1 ) µ1 (µ 1 µ ) De même pour n observations log l n(y 1,..., Y n ; θ 1 ) l n (Y 1,..., Y n ; θ ) = (µ 1 µ ) ( ) ] Y µ log s [ ] Y (µ + µ 1 )/ log s [ n i=1 Y ] i (µ + µ 1 )/} Test de deux lois normales de même variance (suite) n i=1 Y i (µ + µ 1 )/} a pour loi 1 n Sous H, N ( n [ µ 1 µ ] ), 1 Sous H 1, N ( n [ µ 1 µ ] ), 1 1 D où pour le test n n i=1 Y i (µ + µ 1 )/} t : Risque de première espèce α (t) = 1 Φ ( t + n [ µ 1 µ ]) Puissance ρ (t) = 1 Φ ( t n [ µ 1 µ ]) La courbe ρ (t) en fonction de α (t) (lorsque t varie) est dite courbe COR (Caractéristique Opérationnelle de Réception) et nous renseigne sur le compromis entre les deux objectifs antagonistes ρ (t) et α (t) puissance Cas général risque 1er esp Fig.: Courbes COR pour (µ 1 µ )/ =. avec 1, et observations Le résultat précédent se généralise difficilement dans le cas où les deux hypothèses ne sont pas des hypothèses simples * L approche adoptée dans la suite consiste à 1 Choisir une statistique de test ξ(y ) dont la loi est connue sous H Ajuster le seuil s de façon à ce que le test ϕ(y ) correspondant à ξ(y ) s soit de niveau α (fixé par l utilisateur, suffisamment faible pour que le test soit significatif) 3 Si possible, évaluer la puissance du test (sous H 1 ) Si le niveau α n est maintenu fixe comme dans l approche de Neyman-Pearson, la puissance ρ n tend vers 1 lorsque n augmente * Voir toutefois le cas d une hypothèse composite unilatérale [Section 6.3.]

4 (Exemple) Cas de la régression linéaire Test de Student Dans le modèle Y i = β + β 1 X i + U i avec U i N (, ) (et en supposant les régresseurs centrés), on sait que ξ n = ( ˆβ 1 β 1 )/ ˆ x 11 = n i=1 X i ( ˆβ 1 β 1 ) ˆ suit une loi de Student à n degrés de libertés ˆβ n On utilise ξ n = ˆ pour tester l hypothèse H : β 1 =, c est-à-dire, les régresseurs n ont pas d influence sur la valeur des variables de réponse En utilisant la [Table n 4] ou équivalent (fonction cdft en scilab) on détermine le seuil z 1 α/ tel que P(T > z 1 α/ ) = α/ pour une variable T de loi de Student à n degrés de liberté, où α est le niveau de confiance (souvent pris à.) z 1 α/ ξ n z 1 α/ H acceptée ξ n > z 1 α/ H refusée (au niveau de confiance α) Remarque Pour une idée plus qualitative du résultat, on calcule souvent la probabilité critique (ou p-valeur) : P(T > ξ n ) (interprétation : le niveau de confiance maximum pour lequel on aurait rejeté l hypothèse H ) α ξ n Les intervalles de confiances Question posée Au vu des données, quelles sont les valeurs de θ qui sont crédibles? Et comment quantifier la fiabilité de la réponse fournie à cette question? températures/s n H (α =.) p-valeur 7 Acceptée Rejetée Rejetée Rejetée températures/longitudes n H (α =.) p-valeur 7 Acceptée.6 14 Acceptée.9 8 Acceptée.78 6 Acceptée.87 longitude Région de confiance [Définition 8.1] Une région de confiance pour θ est une fonction S(y) de y à valeur dans l ensemble des parties de Y telle que P θ (θ S(Y )) = 1 α où 1 α est dit probabilité de couverture ou niveau de confiance Si θ est un paramètre scalaire, on parle d intervalle de confiance

5 Fonction pivotale Une fonction v(y; θ) est dite pivotale si la loi de v(y ; θ) ne dépend pas de θ sous P θ Si v est un fonction pivotale à valeur réelle telle que P θ (v(y ; θ) [a, b]) = 1 α, θ : v(y ; θ) [a, b]} constitue une région de confiance de probabilité de couverture 1 α Si v(y ; θ) a une loi symétrique sous P θ, on vérifie que pour une probabilité 1 α donnée, l intervalle de longueur minimale vérifiant les conditions ci-dessus est de la forme [ a, a] ; c est celui-ci qui sera choisi (Exemple) Cas de la régression linéaire Dans le modèle Y i = β + β 1 X i + U i avec U i N (, ), on sait que n Xi ( ˆβ 1 β 1 ) ˆ i=1 suit une loi de Student à n degrés de libertés Si z 1 α/ désigne le niveau dépassé avec probabilité α/ pour cette loi, ˆ ˆ ˆβ1 z 1 α/ n, ˆβ 1 + z 1 α/ n est l intervalle de confiance de probabilité de couverture 1 α pour β 1 Dans le cas précédent, l intervalle de confiance obtenu coïncide avec l ensemble des valeurs de β 1 pour lequel le test d hypothèse H : β 1 = β 1 de niveau α aurait été accepté, compte tenu de la valeur estimé ˆβ 1 Par exemple On peut tester H : β 1 = en vérifiant si l origine se situe ou non dans l intervalle ˆ ˆ ˆβ1 z 1 α/ n, ˆβ 1 + z 1 α/ n Cette équivalence entre test et intervalle de confiance constitue une remarque générale températures/s n Intervalle de confiance à 9% 7.76 ± ± ± ± températures/longitudes n Intervalle de confiance à 9% 7.7 ± ± ± ±.13 longitude

Deuxième partie II. Cours 4 à 6 : Construction d estimateurs, Modèle linéaire, Tests et intervalles de confiance

Deuxième partie II. Cours 4 à 6 : Construction d estimateurs, Modèle linéaire, Tests et intervalles de confiance Deuxième partie II Cours 4 à 6 : Construction d estimateurs, Modèle linéaire, Tests et intervalles de confiance (version corrigée, 4 avril 27) Construction d estimateurs 4 Construction d estimateurs Estimateur

Plus en détail

Master 1 Informatique Éléments de statistique inférentielle

Master 1 Informatique Éléments de statistique inférentielle Master 1 Informatique Éléments de statistique inférentielle Faicel Chamroukhi Maître de Conférences UTLN, LSIS UMR CNRS 7296 email: chamroukhi@univ-tln.fr web: chamroukhi.univ-tln.fr 2014/2015 Faicel Chamroukhi

Plus en détail

STATISTIQUES. Cours I : Test d hypothèses. Télécom Physique Strasbourg Module 2101. Fabrice Heitz. Octobre 2014

STATISTIQUES. Cours I : Test d hypothèses. Télécom Physique Strasbourg Module 2101. Fabrice Heitz. Octobre 2014 Télécom Physique Strasbourg Module 2101 STATISTIQUES Cours I : Test d hypothèses Fabrice Heitz Octobre 2014 Fabrice Heitz (Télécom PS) Statistiques 2014 1 / 75 Cours I TESTS D HYPOTHÈSES Fabrice Heitz

Plus en détail

L essentiel sur les tests statistiques

L essentiel sur les tests statistiques L essentiel sur les tests statistiques 21 septembre 2014 2 Chapitre 1 Tests statistiques Nous considérerons deux exemples au long de ce chapitre. Abondance en C, G : On considère une séquence d ADN et

Plus en détail

11. Tests d hypothèses (partie 1/2)

11. Tests d hypothèses (partie 1/2) 11. Tests d hypothèses (partie 1/2) MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2015 (v1) MTH2302D: tests d hypothèses 1/30 Plan 1. Introduction 2. Hypothèses et erreurs 3. Tests d hypothèses

Plus en détail

Université d Orléans - Licence Economie et Gestion Statistique Mathématique

Université d Orléans - Licence Economie et Gestion Statistique Mathématique Université d Orléans - Licence Economie et Gestion Statistique Mathématique C. Hurlin. Correction du Contrôle de Décembre 00 Exercice Barème : 7 points Partie I : Test d hypothèses simples (0 points) Question

Plus en détail

Statistique. Jean-Yves Tourneret (1) (1) Université of Toulouse, ENSEEIHT-IRIT-TéSA Thème 1 : Analyse et Synthèse de l Information jyt@n7.

Statistique. Jean-Yves Tourneret (1) (1) Université of Toulouse, ENSEEIHT-IRIT-TéSA Thème 1 : Analyse et Synthèse de l Information jyt@n7. Statistique Jean-Yves Tourneret (1) (1) Université of Toulouse, ENSEEIHT-IRIT-TéSA Thème 1 : Analyse et Synthèse de l Information jyt@n7.fr Cours Statistique, 2010 p. 1/52 Plan du cours Chapitre 1 : Estimation

Plus en détail

9. Distributions d échantillonnage

9. Distributions d échantillonnage 9. Distributions d échantillonnage MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2015 (v3) MTH2302D: distributions d échantillonnage 1/46 Plan 1. Échantillons aléatoires 2. Statistiques et distributions

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. 1 Généralités sur les tests statistiques 2

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. 1 Généralités sur les tests statistiques 2 UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 Master d économie Cours de M. Desgraupes MATHS/STATS Document 4 : Les tests statistiques 1 Généralités sur les tests

Plus en détail

Introduction au cours STA 102 Analyse des données : Méthodes explicatives

Introduction au cours STA 102 Analyse des données : Méthodes explicatives Analyse des données - Méthodes explicatives (STA102) Introduction au cours STA 102 Analyse des données : Méthodes explicatives Giorgio Russolillo giorgio.russolillo@cnam.fr Infos et support du cours Slide

Plus en détail

Simulation Examen de Statistique Approfondie II **Corrigé **

Simulation Examen de Statistique Approfondie II **Corrigé ** Simulation Examen de Statistique Approfondie II **Corrigé ** Ces quatre exercices sont issus du livre d exercices de François Husson et de Jérôme Pagès intitulé Statistiques générales pour utilisateurs,

Plus en détail

Chapitre VI Échantillonages et simulations

Chapitre VI Échantillonages et simulations Chapitre VI Commentaires : Récursivement, les commentaires ne sont pas à l attention des élèves.. Fluctuation d échantillonnage Définition : En statistiques, un échantillon de taille n est la liste des

Plus en détail

Tests de comparaison de moyennes. Dr Sahar BAYAT MASTER 1 année 2009-2010 UE «Introduction à la biostatistique»

Tests de comparaison de moyennes. Dr Sahar BAYAT MASTER 1 année 2009-2010 UE «Introduction à la biostatistique» Tests de comparaison de moyennes Dr Sahar BAYAT MASTER 1 année 2009-2010 UE «Introduction à la biostatistique» Test de Z ou de l écart réduit Le test de Z : comparer des paramètres en testant leurs différences

Plus en détail

choisir H 1 quand H 0 est vraie - fausse alarme

choisir H 1 quand H 0 est vraie - fausse alarme étection et Estimation GEL-64943 Hiver 5 Tests Neyman-Pearson Règles de Bayes: coûts connus min π R ( ) + ( π ) R ( ) { } Règles Minimax: coûts connus min max R ( ), R ( ) Règles Neyman Pearson: coûts

Plus en détail

Cours (7) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012 LES STATISTIQUES INFERENTIELLES

Cours (7) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012 LES STATISTIQUES INFERENTIELLES LES STATISTIQUES INFERENTIELLES (test de Student) L inférence statistique est la partie des statistiques qui, contrairement à la statistique descriptive, ne se contente pas de décrire des observations,

Plus en détail

Principe des tests statistiques

Principe des tests statistiques Principe des tests statistiques Jean Vaillant Un test de signification est une procédure permettant de choisir parmi deux hypothèses celles la plus probable au vu des observations effectuées à partir d

Plus en détail

Evaluation d un test diagnostique - Concordance

Evaluation d un test diagnostique - Concordance Evaluation d un test diagnostique - Concordance Michaël Genin Université de Lille 2 EA 2694 - Santé Publique : Epidémiologie et Qualité des soins michaelgenin@univ-lille2fr Plan 1 Introduction 2 Evaluation

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2007 CONCOURS EXTERNE. Cinquième épreuve d admissibilité STATISTIQUE. (durée : cinq heures)

CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2007 CONCOURS EXTERNE. Cinquième épreuve d admissibilité STATISTIQUE. (durée : cinq heures) CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2007 CONCOURS EXTERNE Cinquième épreuve d admissibilité STATISTIQUE (durée : cinq heures) Une composition portant sur la statistique. SUJET Cette épreuve est composée d un

Plus en détail

Lot Quality Assurance Sampling. Elise Naoufal EVARISQ 15 septembre 2011

Lot Quality Assurance Sampling. Elise Naoufal EVARISQ 15 septembre 2011 Lot Quality Assurance Sampling LQAS Elise Naoufal EVARISQ 15 septembre 2011 1 LQAS Une question d efficacité? LQAS et santé Méthode et Fondements théoriques Détermination du couple (n,d n,d) Conclusion

Plus en détail

Travaux Dirigés de Probabilités - Statistiques, TD 4. Lois limites ; estimation.

Travaux Dirigés de Probabilités - Statistiques, TD 4. Lois limites ; estimation. Travaux Dirigés de Probabilités - Statistiques, TD 4 Lois limites ; estimation. Exercice 1. Trois machines, A, B, C fournissent respectivement 50%, 30%, 20% de la production d une usine. Les pourcentages

Plus en détail

Statistique (MATH-F-315, Cours #3)

Statistique (MATH-F-315, Cours #3) Statistique (MATH-F-315, Cours #3) Thomas Verdebout Université Libre de Bruxelles 2015 Plan de la partie Statistique du cours 1. Introduction. 2. Théorie de l estimation. 3. Tests d hypothèses et intervalles

Plus en détail

DEFINITION et PROPRIETES des PRINCIPALES LOIS de PROBABILITES

DEFINITION et PROPRIETES des PRINCIPALES LOIS de PROBABILITES Université Paris1, Licence 00-003, Mme Pradel : Principales lois de Probabilité 1 DEFINITION et PROPRIETES des PRINCIPALES LOIS de PROBABILITES Notations Si la variable aléatoire X suit la loi L, onnoterax

Plus en détail

Chapitre 3 : Principe des tests statistiques d hypothèse. José LABARERE

Chapitre 3 : Principe des tests statistiques d hypothèse. José LABARERE UE4 : Biostatistiques Chapitre 3 : Principe des tests statistiques d hypothèse José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan I. Introduction

Plus en détail

Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires

Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires Master Modélisation et Simulation / ENSTA TD 1 2012-2013 Les méthodes dites de Monte-Carlo consistent en des simulations expérimentales de problèmes

Plus en détail

MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE

MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE Forum HH 05.02.2013 Ghislaine Gagnon Unité HPCI Qualitatif ou quantitatif? Les 2 méthodes peuvent être utilisées séparément ou en conjonction - le qualitatif

Plus en détail

Chapitre 6 TESTS STATISTIQUES

Chapitre 6 TESTS STATISTIQUES Statistique appliquée à la gestion et au marketing http://foucart.thierry.free.fr/statpc Chapitre 6 TESTS STATISTIQUES Les tests statistiques sont des méthodes de la statistique inférentielle qui, comme

Plus en détail

Estimation et tests statistiques, TD 5. Solutions

Estimation et tests statistiques, TD 5. Solutions ISTIL, Tronc commun de première année Introduction aux méthodes probabilistes et statistiques, 2008 2009 Estimation et tests statistiques, TD 5. Solutions Exercice 1 Dans un centre avicole, des études

Plus en détail

Outils d analyse fonctionnelle Cours 5 Théorie spectrale

Outils d analyse fonctionnelle Cours 5 Théorie spectrale Outils d analyse fonctionnelle Cours 5 Théorie spectrale 22 septembre 2015 Généralités Dans tout ce qui suit V désigne un espace de Hilbert réel muni d un produit scalaire x, y. Définition Soit A une application

Plus en détail

Tests statistiques Formation «Analyse de données RNA-seq/ChiP-seq»

Tests statistiques Formation «Analyse de données RNA-seq/ChiP-seq» Tests statistiques Formation «Analyse de données RNA-seq/ChiP-seq» Guy Perrière Pôle Rhône-Alpes de Bioinformatique 14 novembre 2012 Guy Perrière (PRABI) Tests statistiques 14 novembre 2012 1 / 40 Plan

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. C Exercices complémentaires 42

TABLE DES MATIERES. C Exercices complémentaires 42 TABLE DES MATIERES Chapitre I : Echantillonnage A - Rappels de cours 1. Lois de probabilités de base rencontrées en statistique 1 1.1 Définitions et caractérisations 1 1.2 Les propriétés de convergence

Plus en détail

Variables aléatoires continues

Variables aléatoires continues IUT Aix-en-Provence Année 204-205 DUT Informatique TD Probabilités feuille n 6 Variables aléatoires continues Exercice (La station-service) Dans une station-service, la demande hebdomadaire en essence,

Plus en détail

La régression logistique. Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL

La régression logistique. Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL La régression logistique Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL Introduction La régression logistique s applique au cas où: Y est qualitative à 2 modalités Xk qualitatives ou quantitatives Le plus souvent

Plus en détail

Séminaire de Statistique

Séminaire de Statistique Master 1 - Economie & Management Séminaire de Statistique Support (2) Variables aléatoires & Lois de probabilité R. Abdesselam - 2013/2014 Faculté de Sciences Economiques et de Gestion Université Lumière

Plus en détail

TESTS D'HYPOTHESES Etude d'un exemple

TESTS D'HYPOTHESES Etude d'un exemple TESTS D'HYPOTHESES Etude d'un exemple Un examinateur doit faire passer une épreuve type QCM à des étudiants. Ce QCM est constitué de 20 questions indépendantes. Pour chaque question, il y a trois réponses

Plus en détail

201-DUA-05 Probabilités et statistique

201-DUA-05 Probabilités et statistique 1. La longueur de tiges usinées est une variable de moyenne 47,0 cm et d écart-type 0,36 cm. (a) Si l on prélève un échantillon aléatoire de taille 51, alors quelle est la probabilité que la moyenne échantillonnale

Plus en détail

Principe d un test statistique

Principe d un test statistique Biostatistiques Principe d un test statistique Professeur Jean-Luc BOSSON PCEM2 - Année universitaire 2012/2013 Faculté de Médecine de Grenoble (UJF) - Tous droits réservés. Objectifs pédagogiques Comprendre

Plus en détail

IFT3245. Simulation et modèles

IFT3245. Simulation et modèles IFT 3245 Simulation et modèles DIRO Université de Montréal Automne 2012 Tests statistiques L étude des propriétés théoriques d un générateur ne suffit; il estindispensable de recourir à des tests statistiques

Plus en détail

Tests Statistiques. Rejeter, ne pas rejeter... Se risquer? Magalie Fromont. Année universitaire 2015-2016

Tests Statistiques. Rejeter, ne pas rejeter... Se risquer? Magalie Fromont. Année universitaire 2015-2016 Tests Statistiques Rejeter, ne pas rejeter... Se risquer? Magalie Fromont Année universitaire 2015-2016 Table des matières 1 Introduction 5 1.1 Problèmes de tests.................................. 5 1.1.1

Plus en détail

Loi normale ou loi de Laplace-Gauss

Loi normale ou loi de Laplace-Gauss LivreSansTitre1.book Page 44 Mardi, 22. juin 2010 10:40 10 Loi normale ou loi de Laplace-Gauss I. Définition de la loi normale II. Tables de la loi normale centrée réduite S il y avait une seule loi de

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

StatEnAction 2009/10/30 11:26 page 111 #127 CHAPITRE 10. Machines à sous

StatEnAction 2009/10/30 11:26 page 111 #127 CHAPITRE 10. Machines à sous StatEnAction 2009/0/30 :26 page #27 CHAPITRE 0 Machines à sous Résumé. On étudie un problème lié aux jeux de hasard. Il concerne les machines à sous et est appelé problème de prédiction de bandits à deux

Plus en détail

Séance 12: Algorithmes de Support Vector Machines

Séance 12: Algorithmes de Support Vector Machines Séance 12: Algorithmes de Support Vector Machines Laboratoire de Statistique et Probabilités UMR 5583 CNRS-UPS www.lsp.ups-tlse.fr/gadat Douzième partie XII Algorithmes de Support Vector Machines Principe

Plus en détail

y i = αx i + β + u i,

y i = αx i + β + u i, I.1 ) TD1 L3 Econométrie Rappel : L estimateur ˆα (resp. ˆβ)estaussinotéa (resp. b). 160 150 consommation Y 140 130 10 (x i, ŷ i ) e i 110 100 110 10 130 140 150 160 170 180 )a). Sous forme exacte y i

Plus en détail

Simulation de variables aléatoires

Simulation de variables aléatoires Simulation de variables aléatoires S. Robin INA PG, Biométrie Décembre 1997 Table des matières 1 Introduction Variables aléatoires discrètes 3.1 Pile ou face................................... 3. Loi de

Plus en détail

l École nationale des ponts et chaussées http://cermics.enpc.fr/scilab

l École nationale des ponts et chaussées http://cermics.enpc.fr/scilab scilab à l École nationale des ponts et chaussées http://cermics.enpc.fr/scilab Tests de comparaison pour l augmentation du volume de précipitation 13 février 2007 (dernière date de mise à jour) Table

Plus en détail

La régression logistique

La régression logistique La régression logistique Présentation pour le cours SOL6210, Analyse quantitative avancée Claire Durand, 2015 1 Utilisation PQuand la variable dépendante est nominale ou ordinale < Deux types selon la

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

TABLES DE PROBABILITÉS ET STATISTIQUE

TABLES DE PROBABILITÉS ET STATISTIQUE TABLES DE PROBABILITÉS ET STATISTIQUE A. Tables des lois associées à la loi Normale A.1. Loi normale NÔ0,1Õ 1 o Fonction de répartition de la loi Normale. La fonction de répartition Φ de la loi Normale

Plus en détail

Séminaire TEST. 1 Présentation du sujet. October 18th, 2013

Séminaire TEST. 1 Présentation du sujet. October 18th, 2013 Séminaire ES Andrés SÁNCHEZ PÉREZ October 8th, 03 Présentation du sujet Le problème de régression non-paramétrique se pose de la façon suivante : Supposons que l on dispose de n couples indépendantes de

Plus en détail

Soutenance de stage Laboratoire des Signaux et Systèmes

Soutenance de stage Laboratoire des Signaux et Systèmes Soutenance de stage Laboratoire des Signaux et Systèmes Bornes inférieures bayésiennes de l'erreur quadratique moyenne. Application à la localisation de points de rupture. M2R ATSI Université Paris-Sud

Plus en détail

Degré de confiance pour les indicateurs de performance : degré de fiabilité du processus de production et écart significatif 1

Degré de confiance pour les indicateurs de performance : degré de fiabilité du processus de production et écart significatif 1 Degré de confiance pour les indicateurs de performance : degré de fiabilité du processus de production et écart significatif 1 L utilisation des indicateurs de performance ne peut se faire de manière pertinente

Plus en détail

Value at Risk - étude de cas

Value at Risk - étude de cas Value at Risk - étude de cas Daniel Herlemont 17 juin 2011 Table des matières 1 Introduction 1 2 La Value at Risk 1 2.1 La VaR historique................................. 2 2.2 La VaR normale..................................

Plus en détail

RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB

RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB PAR : MAROOF ASIM DAN BENTOLILA WISSAM ESSID GROUPE 1 LM206 Lundi 10H45 INTRODUCTION : ( Ce rapport est un compte

Plus en détail

Séminaire de statistique version 1.0

Séminaire de statistique version 1.0 Séminaire de statistique version 1.0 Plan 1 2 3 4 Approche décisionnelle Test classique Choisir l une des 2 décisions suivantes : Approche décisionnelle Test classique Choisir l une des 2 décisions suivantes

Plus en détail

- Mobiliser les résultats sur le second degré dans le cadre de la résolution d un problème.

- Mobiliser les résultats sur le second degré dans le cadre de la résolution d un problème. Mathématiques - classe de 1ère des séries STI2D et STL. 1. Analyse On dote les élèves d outils mathématiques permettant de traiter des problèmes relevant de la modélisation de phénomènes continus ou discrets.

Plus en détail

Chapitre 7. Statistique des échantillons gaussiens. 7.1 Projection de vecteurs gaussiens

Chapitre 7. Statistique des échantillons gaussiens. 7.1 Projection de vecteurs gaussiens Chapitre 7 Statistique des échantillons gaussiens Le théorème central limite met en évidence le rôle majeur tenu par la loi gaussienne en modélisation stochastique. De ce fait, les modèles statistiques

Plus en détail

Prévision de la demande

Prévision de la demande But : Pour prendre des décisions relatives à la structure et au fonctionnement opérationnel de tout système logistique; il faut s appuyer sur un système de prévision fiable. Concerne le long, moyen et

Plus en détail

Probabilités. I- Expérience aléatoire, espace probabilisé : ShotGun. 1- Définitions :

Probabilités. I- Expérience aléatoire, espace probabilisé : ShotGun. 1- Définitions : Probabilités I- Expérience aléatoire, espace probabilisé : 1- Définitions : Ω : Ensemble dont les points w sont les résultats possibles de l expérience Des évènements A parties de Ω appartiennent à A une

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 Le sujet est numéroté de 1 à 5. L annexe 1 est à rendre avec la copie. L exercice Vrai-Faux est

Plus en détail

Les statistiques en biologie expérimentale

Les statistiques en biologie expérimentale Les statistiques en biologie expérimentale Qualités attendues d une méthode de quantification : Le résultat numérique de la mesure permet d estimer avec précision la grandeur mesurée (ex. : il lui est

Plus en détail

ISE: Introduction à la statistique et à l économétrie. E. Le Pennec École Polytechnique

ISE: Introduction à la statistique et à l économétrie. E. Le Pennec École Polytechnique ISE: Introduction à la statistique et à l économétrie E. Le Pennec École Polytechnique 2014 Menu du jour Modèle linéaire Tests Tests dans le modèle linéaire (gaussien) Modèle linéaire Modèle matriciel

Plus en détail

Comparaison entre un groupe expérimental et un groupe témoin (Corrigé) /30

Comparaison entre un groupe expérimental et un groupe témoin (Corrigé) /30 Comparaison entre un groupe expérimental et un groupe témoin (Corrigé) /30 I1 Connaissances préalables : Buts spécifiques : Outils nécessaires: Consignes générales : Test t de comparaison de moyennes pour

Plus en détail

Conditions d application des méthodes statistiques paramétriques :

Conditions d application des méthodes statistiques paramétriques : Conditions d application des méthodes statistiques paramétriques : applications sur ordinateur GLELE KAKAÏ R., SODJINOU E., FONTON N. Cotonou, Décembre 006 Conditions d application des méthodes statistiques

Plus en détail

Loi binomiale Lois normales

Loi binomiale Lois normales Loi binomiale Lois normales Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 204/205 Table des matières Rappels sur la loi binomiale 2. Loi de Bernoulli............................................ 2.2 Schéma de Bernoulli

Plus en détail

Université d Orléans - Licence Economie et Gestion Statistique Mathématique

Université d Orléans - Licence Economie et Gestion Statistique Mathématique Université d Orléans - Licence Economie et Gestion tatistique Mathématique C. Hurlin. Correction du Contrôle de Décembre 9 Exercice Barème : 6 points. Ratio de harpe et tests paramétriques Question préliminaire

Plus en détail

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B EXERCICE 1 (12 points) Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de façon indépendante. A. Résolution d une équation différentielle On considère

Plus en détail

Annexe commune aux séries ES, L et S : boîtes et quantiles

Annexe commune aux séries ES, L et S : boîtes et quantiles Annexe commune aux séries ES, L et S : boîtes et quantiles Quantiles En statistique, pour toute série numérique de données à valeurs dans un intervalle I, on définit la fonction quantile Q, de [,1] dans

Plus en détail

Introduction à l approche bootstrap

Introduction à l approche bootstrap Introduction à l approche bootstrap Irène Buvat U494 INSERM buvat@imedjussieufr 25 septembre 2000 Introduction à l approche bootstrap - Irène Buvat - 21/9/00-1 Plan du cours Qu est-ce que le bootstrap?

Plus en détail

Séance 8 : Régression Logistique

Séance 8 : Régression Logistique Séance 8 : Régression Logistique Sommaire Proc LOGISTIC : Régression logistique... 2 Exemple commenté : Achat en (t+1) à partir du sexe et du chiffre d affaires de la période précédente. 4 La régression

Plus en détail

1 Définition de la non stationnarité

1 Définition de la non stationnarité Chapitre 2: La non stationnarité -Testsdedétection Quelques notes de cours (non exhaustives) 1 Définition de la non stationnarité La plupart des séries économiques sont non stationnaires, c est-à-direqueleprocessusquiles

Plus en détail

Prévention et gestion des risques naturels et environnementaux

Prévention et gestion des risques naturels et environnementaux Prévention et gestion des risques naturels et environnementaux Risque et assurance : quelques éléments théoriques Ecole des Ponts - Le 6 Avril 01 Jacques Pelletan 1 Théorie du risque et pérennité de l

Plus en détail

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction.

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Etudes et traitements statistiques des données : le cas illustratif de la démarche par sondage INTRODUCTION

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Simulation d un système d assurance automobile

Simulation d un système d assurance automobile Simulation d un système d assurance automobile DESSOUT / PLESEL / DACHI Plan 1 Introduction... 2 Méthodes et outils utilisés... 2.1 Chaines de Markov... 2.2 Méthode de Monte Carlo... 2.3 Méthode de rejet...

Plus en détail

RFIDEC cours 3 : Intervalles de confiance, tests d hypothèses, loi du χ 2

RFIDEC cours 3 : Intervalles de confiance, tests d hypothèses, loi du χ 2 RFIDEC cours 3 : Intervalles de confiance, tests d hypothèses, loi du χ 2 Christophe Gonzales LIP6 Université Paris 6, France Plan du cours n 3 RFIDEC cours 3 : Intervalles de confiance, tests d hypothèses,

Plus en détail

Analyse de la variance à deux facteurs

Analyse de la variance à deux facteurs 1 1 IRMA, Université Louis Pasteur Strasbourg, France Master 1 Psychologie du développement 06-10-2008 Contexte Nous nous proposons d analyser l influence du temps et de trois espèces ligneuses d arbre

Plus en détail

Probabilités 5. Simulation de variables aléatoires

Probabilités 5. Simulation de variables aléatoires Probabilités 5. Simulation de variables aléatoires Céline Lacaux École des Mines de Nancy IECL 27 avril 2015 1 / 25 Plan 1 Méthodes de Monte-Carlo 2 3 4 2 / 25 Estimation d intégrales Fiabilité d un système

Plus en détail

Livraison de colis pour des clients du e-commerce : modèles de Wardrop, et Logit simple ou imbriqué

Livraison de colis pour des clients du e-commerce : modèles de Wardrop, et Logit simple ou imbriqué Séminaire du LGI Centrale Paris Livraison de colis pour des clients du e-commerce : modèles de Wardrop, et Logit simple ou imbriqué Y. Hayel 1, D. Quadri 2, T. Jimenez 1, L. Brotcorne 3, B. Tousni 3 LGI,

Plus en détail

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur Le contrôle d erreur Les données peuvent être modifiées (ou perdues) pendant le transport Un service primordial pour de nombreuses applications Exemple : le transfert de fichier Modification au niveau

Plus en détail

Chapitre IV : Couples de variables aléatoires discrètes

Chapitre IV : Couples de variables aléatoires discrètes UNIVERSITÉ DE CERG Année 0-03 UFR Économie & Gestion Licence d Économie et Gestion MATH0 : Probabilités Chapitre IV : Couples de variables aléatoires discrètes Généralités Définition Soit (Ω, P(Ω), P)

Plus en détail

Soutien illimité 7j/7 en maths: Coach, profs, exercices & annales, cours. Sujet de Bac 2013 Maths S Obligatoire & Spécialité - Liban

Soutien illimité 7j/7 en maths: Coach, profs, exercices & annales, cours. Sujet de Bac 2013 Maths S Obligatoire & Spécialité - Liban Sujet de Bac 2013 Maths S Obligatoire & Spécialité - Liban EXERCICE 1 : 4 Points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Aucune justification n est demandée. Pour chacune des questions, une

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire CHAPITRE 3 Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire Parmi les analyses statistiques descriptives, l une d entre elles est particulièrement utilisée pour mettre en évidence

Plus en détail

Nombres premiers. Comment reconnaître un nombre premier? Mais...

Nombres premiers. Comment reconnaître un nombre premier? Mais... Introduction Nombres premiers Nombres premiers Rutger Noot IRMA Université de Strasbourg et CNRS Le 19 janvier 2011 IREM Strasbourg Definition Un nombre premier est un entier naturel p > 1 ayant exactement

Plus en détail

NORME CAMEROUNAISE NC 235 : 2005 06

NORME CAMEROUNAISE NC 235 : 2005 06 NC 235 : 2005 06 REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON Paix Travail Patrie Peace Work Fatherland ========= ========= MINISTERE DE L INDUSTRIE, DES MINES ET DU MINISTRY OF INDUSTRY, MINES AND DEVELOPPEMENT

Plus en détail

5. Options américaines Une option américaine peut être exercée à n importe quelle instant compris entre

5. Options américaines Une option américaine peut être exercée à n importe quelle instant compris entre 5. Options américaines Une option américaine peut être exercée à n importe quelle instant compris entre 0 et l échéance N. Définition 5.1. Une option américaine est définie par une suite (h n ) n=0..n,

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES B. MARCHADIER Dépendance et indépendance de deux aléas numériques images Mathématiques et sciences humaines, tome 25 (1969), p. 2534.

Plus en détail

C3 : Manipulations statistiques

C3 : Manipulations statistiques C3 : Manipulations statistiques Dorat Rémi 1- Génération de valeurs aléatoires p 2 2- Statistiques descriptives p 3 3- Tests statistiques p 8 4- Régression linéaire p 8 Manipulations statistiques 1 1-

Plus en détail

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23.1. Critères de jugement binaires Plusieurs mesures (indices) sont utilisables pour quantifier l effet traitement lors de l utilisation d

Plus en détail

Test de Poisson à 1 échantillon et à 2 échantillons

Test de Poisson à 1 échantillon et à 2 échantillons Test de Poisson à 1 échantillon et à 2 échantillons Sous-menus de Minitab 15 : Stat>Statistiques élémentaires>test de Poisson à 1 échantillon Stat>Statistiques élémentaires>test de Poisson à 2 échantillons

Plus en détail

Sélection- validation de modèles

Sélection- validation de modèles Sélection- validation de modèles L. Rouvière laurent.rouviere@univ-rennes2.fr JANVIER 2015 L. Rouvière (Rennes 2) 1 / 77 1 Quelques jeux de données 2 Sélection-choix de modèles Critères de choix de modèles

Plus en détail

Statistiques - Notes de cours - M1. Elisabeth Gassiat

Statistiques - Notes de cours - M1. Elisabeth Gassiat Statistiques - Notes de cours - M1 Elisabeth Gassiat Table des matières 1 Introduction 5 1.1 Estimation et régions de confiance...................... 5 1.2 Tests.......................................

Plus en détail

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique Fonction polynôme du second degré : Forme canonique I) Introduction. Soit g(x) = a(x - s)²+h. Toute fonction polynôme du second degré peut s écrire sous cette forme. Le passage de la forme développée à

Plus en détail

Cours Fonctions de deux variables

Cours Fonctions de deux variables Cours Fonctions de deux variables par Pierre Veuillez 1 Support théorique 1.1 Représentation Plan et espace : Grâce à un repère cartésien ( ) O, i, j du plan, les couples (x, y) de R 2 peuvent être représenté

Plus en détail

Cours (8) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012. Test du Khi 2

Cours (8) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012. Test du Khi 2 Test du Khi 2 Le test du Khi 2 (khi deux ou khi carré) fournit une méthode pour déterminer la nature d'une répartition, qui peut être continue ou discrète. Domaine d application du test : Données qualitatives

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE

INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE Deuxième partie : de la base de données aux résultats Juin 2010 Julien Gelly, Caroline Huas, Josselin Le Bel Plan 2 1. Introduction 2. Saisie des données : Epi

Plus en détail

Points méthodologiques Adapter les méthodes statistiques aux Big Data

Points méthodologiques Adapter les méthodes statistiques aux Big Data Points méthodologiques Adapter les méthodes statistiques aux Big Data I. Répétition de tests et inflation du risque alpha II. Significativité ou taille de l effet? 2012-12-03 Biomédecine quantitative 36

Plus en détail