TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1"

Transcription

1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun des nombres ayant la même probabilité d être tiré A Intuition contre modèle discret Dans cette question, on ne cherche pas à démontrer les résultats proposés, mais simplement à énoncer des résultats, conformément à la perception intuitive du problème On tire au hasard un nombre réel de l intervalle [0 ;] La probabilité de tirer 0,2 est : La probabilité de tirer un nombre de l intervalle [0 ;0,5] est : La probabilité de tirer un nombre de l intervalle 0; 3 est : La probabilité de tirer un nombre de l intervalle 0;50 est : 2 a L intervalle [0 ;[ contient dix nombres d au plus une décimale : 0 ; 0, ; 0,2 ; ; 0,9 Cet intervalle contient d au plus deux décimales Cet intervalle contient d au plus dix décimales b Dans toute cette question on considère uniquement les nombres de l intervalle [0 ;[ qui s écrivent avec au plus dix décimales On appelle «nombre de type T» un tel nombre et U désigne l ensemble de tous ces nombres On tire au hasard un tel nombre : PT0, La probabilité de tirer le nombre 0, est : La probabilité de tirer un nombre de type T dans l intervalle [0 ;0,5[ est : P0 T 0,5 De même : P0 T 5 0 = 3 a Le modèle de la question 2 donne-t-il une modélisation de la situation conforme à notre intuition? Pourquoi? b Pour améliorer le modèle de la question 2, on peut augmenter le nombre de décimales utilisées Si on note n n 0 le nombre de décimales utilisées, la probabilité d obtenir 0, est maintenant égale à Que devient cette probabilité si n tend vers? B Modélisation continue Dans cette partie, on note X la variable aléatoire qui, à un tirage associe le nombre réel obtenu On considère que, pour tout nombre a de l intervalle 0;, la probabilité que le nombre choisi X soit dans l intervalle[0; ] a est : 0; Avec cette modélisation : P X a a P X 0;0,5 ; P X 0; 3 Intuitivement : P X a On admet que P X a On a donc On dit que X suit la loi uniforme sur l intervalle 0; ; P X 0;5 0 P X a P X a a TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité

2 2 En utilisant les propriétés des probabilités, on montre que Pa X b 3 On remarque que, pour tout réel a de l intervalle [0 ;], P X a est l aire, en unités d aire, du domaine grisé sur le graphique ci-contre Pour pouvoir généraliser la notion de modèle continu, on cherche à obtenir une P X a nouvelle expression de a En calculant l aire du domaine grisé à l aide d une intégrale, donner l expression de P X a b Vérifier alors les résultats obtenus pour P X a et Pa X b avec 0 a b Remarque : dans le cas discret, la probabilité d un événement est la somme des probabilités des issues qui le réalise, dans le cas continu, la probabilité d un événement «a X b», où X suit la loi uniforme sur 0; est une intégrale 2) Définition 0 a Définition Soit ab ; un intervalle de avec a b Une variable aléatoire X suit la loi uniforme sur absi, ; pour tout intervalle I inclus dans ab, ; la probabilité de l événement «X I» est l aire du domaine D sous la courbe de f sur I, où f est la fonction constante définie sur ab ; par f x b a Donc, pour tout intervalle cd ; inclus dans ab, ; d Pc X d d x c b a La fonction définie sur ab ; par f x b a est appelée fonction de densité de la loi uniforme sur ab ; Rappel : le domaine D sous la courbe de f sur un intervalle I est l ensemble des points M x; y tels que : x I et 0 y f x Exemple Soi f la fonction définie sur 3;5 par f x 2 Représenter la courbe de f et calculer l aire du domaine sous la courbe de f sur l intervalle 3;5 Propriété Soit X une variable aléatoire qui suit la loi uniforme sur ab ; d c longueur de [ c; d] Pour tous réels c et d tels que a c d b, Pc X d b a longueur de [ a; b] TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 2

3 Conséquences : Pa X b ; Pour tout réel m de ab, ; P X m 0 ; Pour tous réels c et d de ab ; tels que c d, Pc X d Pc X d Pc X d Pc X d Exercice Soit X une variable aléatoire qui suit la loi uniforme sur 2;7 Déterminer les probabilités suivantes : P 4 X 5 3 P X 6 ; PX ; Exercice 2 Aux heures d ouverture d une gare de banlieue, un train passe toutes les heures à destination de Paris Un voyageur qui n a pas eu le temps de se renseigner sur les horaires, se présente dans la gare On note X la variable aléatoire donnant le temps d attente, en minutes, de ce voyageur dans la gare Quelle loi suit la variable aléatoire X? 2 Calculer la probabilité que le voyageur attende : a exactement 5 minutes ; b entre 5 et 30 minutes ; c Plus de 40 minutes Exercice 3 Soit AB un segment de longueur 0 cm On choisit au hasard un point M sur AB et on note X la variable aléatoire donnant la distance AM en cm Quelle loi suit la variable aléatoire X? 2 Calculer la probabilité que le point M: a soit le milieu I de AB ; b appartienne au segmentac où C est le point de AB tel que AC 3 ; c soit plus près de B que de I 3) Espérance, variance et écart type On utilise un prolongement au cas continu de l espérance, de la variance et de l écart type d une variable aléatoire discrète a) Espérance Définition Soit X une variable aléatoire qui suit la loi uniforme sur ab, ; et f la fonction de densité de cette loi uniforme c'est-à-dire la fonction définie sur abpar ; f x b a b On appelle espérance de X, le réel noté E X, défini par d E X xf x x a Remarque : E X représente la valeur moyenne de X Propriété L espérance d une variable aléatoire X suivant la loi uniforme sur ab ; est : E X a b 2 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 3

4 Démonstration Exercice 4 Soit X une variable aléatoire qui suit la loi uniforme sur ;5, Calculer Exercice 5 On reprend la situation de l exercice Quel est le temps moyen d attente? b) Variance et écart type E X Définition Soit X une variable aléatoire qui suit la loi uniforme sur ab, ; et f la fonction de densité de cette loi uniforme c'est-à-dire la fonction définie sur abpar ; f x b a 2 b On appelle variance de X, le réel noté V X, défini par V X x E X f x dx On appelle écart type de X, le réel noté X, défini par X V X Exercice 6 Soit X une variable aléatoire qui suit la loi uniforme sur ;7 Donner la fonction de densité f de la loi uniforme sur ;7 2 Calculer E X 3 En utilisant la définition de la variance, calculer V X et en déduire X a Propriété Si X est une variable aléatoire qui suit la loi uniforme sur ab ; : V X b a 2 et X 2 b a 2 Exercice 7 X est une variable aléatoire qui suit la loi uniforme sur 0;4 Préciser la fonction de densité de cette loi uniforme P 0,2 X 3,5 2 Déterminer les probabilités suivantes : ; P X ; 0,5 3 Calculer l espérance E X et en donner une interprétation 4 Calculer la variance V X et donner l écart type X P X Exercice 8 Le standard téléphonique d un grand magasin limite la durée d attente en transférant le plus vite possible les appels sur d autres postes On s intéresse aux appels dont la durée d attente est comprise entre 0 secondes et minute On note T la variable aléatoire qui, à un appel pris au hasard associe la durée d attente en secondes On admet que T suit la loi uniforme sur l intervalle 0;60 Donner la fonction de densité de T 2 Déterminer les probabilités suivantes : P A où A est l événement «la durée d attente pour un tel appel pris au hasard est inférieure à 20 secondes» TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 4

5 P B où B est l événement «la durée d attente pour un tel appel pris au hasard est supérieure à 40 secondes» PC où C est l événement «la durée d attente pour un tel appel pris au hasard est comprise entre 20 et 40 secondes» 3 Déterminer l espérance 4 Déterminer la variance VT Exercice 9 On donne l algorithme suivant : ET et en donner une interprétation N prend la valeur S prend une valeur réelle au hasard entre 0 et Tant que S< N prend la valeur N+ S prend la valeur S+une valeur réelle au hasard entre 0 et Fin tant que Afficher N a Quelle est la loi suivie par la première valeur prise par S? b Expliquer ce que fait l algorithme c Le programmer sur la calculatrice Le faire fonctionner 50 fois et noter les valeurs obtenues Faire la moyenne de ces 50 valeurs d Faire la moyenne de l ensemble des valeurs obtenues par la classe On montre que le nombre moyen de tirages nécessaires pour que la somme de réels tirés au hasard dans 0; est égal à e II Loi exponentielle ) Définition Dans l étude de la radioactivité ou d un système non soumis à un phénomène d usure, le calcul de probabilité relève d une définition similaire à celle donnée pour une loi uniforme mais avec une fonction de densité de la forme x e x Définition Soit un réel strictement positif Une variable aléatoire T à valeurs dans 0; suit la loi exponentielle de paramètre si, pour tout intervalle borné I inclus dans 0;, la probabilité de l événement «T I» est l aire du domaine D sous la courbe x de f sur I, où f est la fonction définie sur 0; par f x e Donc, pour tout intervalle ; inclus dans 0;, x d P T e x La fonction définie sur exponentielle de paramètre x 0; par f x e est appelée fonction de densité de la loi TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 5

6 Exercice 0 On considère la fonction f définie sur 0; par 0,02 0,02e f x x Etudier le sens de variation de f et calculer la limite de f en 2On a tracé ci-contre la courbe C f, représentative de la fonction f At, exprimée en unité d aire, de a Calculer l aire la partie du plan délimité par la courbe C f, les axes de coordonnées et la droite d équation x t, où t 0 lim At b Calculer t c Que peut-on dire de l aire sous la courbe de f sur 0;? 0,02 0,0 A(t) 0 50 t C f Propriété Soit T une variable aléatoire à valeurs dans0; T suit la loi exponentielle de paramètre si et seulement si pour tout 0 P T t e t t, Remarque : Comme pour la loi uniforme PT t 0 et PT t PT t Exercice On considère la variable aléatoire T qui suit la exponentielle de paramètre 0,02 Donner la fonction de densité de la loi exponentielle de paramètre 0,02 2 Calculer les probabilités suivantes : 200 PT 20;50 a PT 00 ; b PT ; c Exercice 2 La durée de vie, en heures, d une diode est une variable aléatoire T qui suit la loi exponentielle de paramètre 0,0008 Déterminer la probabilité que la diode : a tombe en panne avant h ; b fonctionne sans panne au moins h ; c tombe en panne entre la e et la e heure 2 Pour une autre diode, la durée de fonctionnement, en heures, est une variable aléatoire T qui suit une loi exponentielle La probabilité que la diode fonctionne plus de 2000 h est égale à 0,02 déterminer le paramètre Exercice 3 On s intéresse à la durée de vie, exprimée en semaines, d un composant électronique On modélise cette situation en supposant que la durée de vie de ce composant électronique est une variable aléatoire qui suit une loi exponentielle de paramètre Une étude statistique montre qu environ 50% d un lot important de ces composants sont encore en état de marche au bout de 200 semaines ln 2 Montrer que Quelle est la probabilité qu un de ces composants pris au hasard ait une durée de vie supérieure à 300 semaines TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 6

7 2) Espérance On procède par analogie avec la loi uniforme pour définir l espérance d une variable aléatoire T qui suit une loi exponentielle de paramètre On appelle espérance de T le réel défini par lim Propriété ( admise ) E T tf t dt Si une variable aléatoire T suit une loi exponentielle de paramètre, alors ET Exercice 4 La durée de vie, en heure, d un composant électronique est une variable aléatoire T qui suit la loi exponentielle de paramètre 0,00005 Déterminer la probabilité que le composant électronique : a tombe en panne avant h ; b fonctionne sans panne au moins h ; c tombe en panne entre la e et la e heure On donnera la valeur exacte puis la valeur arrondie à Calculer l espérance de T et en donner une interprétation Exercice 5 Une nuit d été, Sarah ouvre sa fenêtre et voit une étoile filante On suppose que dans les conditions de cette nuit, la variable aléatoire T qui donne le temps, en minutes, entre deux apparitions d étoiles filantes suit une loi exponentielle de paramètre a Sachant qu il y a en moyenne cette nuit là 50 étoiles filantes visibles par heure, déterminer le paramètre Dans la suite de l exercice, donner les probabilités demandées arrondies à 0-3 b Calculer la probabilité que Sarah attende moins d une minute avant qu une deuxième étoile filante soit visible c Calculer la probabilité qu il n y ait pas d étoile filante visible pendant 5 min d Déterminer le réel t tel que PT t 0,9 Comment interpréter ce résultat? III Loi normale ) Introduction A Un peu d intuition, un peu de simulation Trois personnes choisissent chacune au hasard indépendamment l une de l autre un nombre réel compris entre 0 et On appelle N, N2 et N 3 les nombres choisis respectivement par chaque personne On s intéresse à N N N2 N3 a dans quel intervalle varie N? b Donner une réponse intuitive à la question suivante : «le choix de N, N2 et N 3 se fait suivant la loi uniforme sur 0;, leur somme N suit-elle la loi uniforme sur 0;3? Autrement dit, a-ton la même probabilité d obtenir un nombre N entre 0 et, qu un nombre N entre et 2? 2 Pour conforter ou non l intuition, on teste avec la calculatrice a Entrer un programme qui génère trois nombres aléatoires A, B, C et qui affiche la somme S de ces trois nombres b Utiliser ce programme 5 fois de suite en notant chaque fois si le résultat est entre 0 et, entre et 2 ou entre 2 et 3 La somme S semble-t-elle suivre une loi uniforme sur 0;3? B Avec 40 valeurs On suppose maintenant que 40 personnes choisissent chacune au hasard indépendamment l une de l autre un nombre réel compris entre 0 et On s intéresse à la somme S des 40 nombres choisis TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 7 0

8 Dans quel intervalle varie S? 2 On a simulé 500 fois sur un tableur l obtention de S Les valeurs obtenues ont été rassemblées en 20 classes de même largeur On donne ci-dessous un diagramme des fréquences : les valeurs en abscisses sont les centres des classes Répondre par lecture graphique aux questions suivantes : a En quoi l observation de ce diagramme permet de conjecturer que S ne suit pas une loi uniforme sur 0;40? Pour cette simulation, on obtient, pour la série des 500 valeurs de S, la moyenne 9,93 et l écart type,84 b Evaluer la fréquence de l événement «S est inférieur ou égal à» Que peut-on dire de la répartition des valeurs de S autour de la moyenne? c Evaluer la fréquence de l événement : «S est compris entre et» La loi de S est proche d une loi que l on va étudier, la loi normale, dont la répartition des valeurs a des propriétés telles que celles observées dans cette activité 2) Loi normale d espérance et d écart type a) Définition et propriétés Définition Soit et deux réels tels que 0 Une variable aléatoire X suit la loi normale d espérance et d écart type si, pour tout intervalle I inclus dans, la probabilité de l événement «X I» est l aire du domaine sous la courbe de f sur I où f est la fonction définie sur 2 t 2 par f t e 2 En particulier, pour tout intervalle ; on a : d P X f t t La fonction f est appelée fonction de densité de la loi normale d espérance et d écart type TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 8

9 Propriétés Soit f la fonction de densité de la loi normale d espérance et d écart type La courbe représentative de f dans un repère orthogonal est une courbe «en cloche» symétrique par rapport à la droite d équation x, et d autant plus «resserrée» autour de son axe de symétrie que est petit L aire sous la courbe de f sur est égale à PX PX 0,5 b) Calculs de probabilités pour une variable aléatoire X suivant la loi normale d espérance et d écart type Exemple Une cantine sert des repas en nombre important Soit X la variable aléatoire qui donne le poids en grammes des rations de viande On suppose que X suit la loi normale d espérance 20 et d écart type 5 Les probabilités seront arrondies au millième Quelle est le poids moyen d une ration de viande? Réponse : E X 20 donc le poids moyen d une ration de viande est 20 g 2 Quelle est la probabilité pour que le poids d une ration de viande soit compris entre 0 g et 35 g? P 0 X 35 avec la calculatrice : Réponse : On doit calculer TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 9

10 On obtient P X ,589 La probabilité pour que le poids d une ration soit compris entre 0g et 35g est donc 0,589 3 Le 9 septembre, la cantine a servi 850 repas A combien peut-on évaluer le nombre de rations de viande dont le poids dépassait 30g? Réponse : Il faut commencer par calculer P X 30 PX 30 0,5 P20 X 30 On obtient P X 30 0, 252 Le lycée a servi 850 repas, donc on peut évaluer à 800 0,252 soit 24, le nombre de rations de viande dont le poids dépassait 30g 0, Exercice 6 Les résultats seront arrondis au millième La variable aléatoire X suit la loi normale d espérance 5 et d écart type 4 P 0 X 20 8 Déterminer les probabilités suivantes : ; P X ; P X 6 ; 30 P X 2 La variable aléatoire X suit la loi normale d espérance mathématique 50 et d écart type 30 P 70 X P X 3 Déterminer les probabilités suivantes : ; P X ; P X ; 3 La variable aléatoire X suit une loi normale d espérance mathématique 2 La courbe représentative de la fonction de densité de la loi de X est représentée ci- contre On sait que l aire du domaine coloré vaut 0,8 à 3 0 près 2,6 P X 2,6 Déterminer les probabilités P X et 0, ,6 Exercice 7 La société K-Gaz produit des bonbonnes de gaz de volume utile 44 dm 3 On désigne par X la variable aléatoire qui à chaque bonbonne tirée au hasard dans la production associe la sa contenance en dm 3 On admet que la variable aléatoire X suit la loi normale d espérance 44 et d écart type 0,2 Quelle est la probabilité que la contenance d une bonbonne de gaz choisie au hasard soit inférieure à 44,3 dm 3 2 Quelle est la probabilité que la contenance d une bonbonne soit comprise entre 43,8 et 44,3 dm 3 Exercice 8 Une entreprise de travaux publics a un parc total de 50 camions On désigne par X la variable aléatoire qui, à chaque camion choisi au hasard, associe la distance en kilomètres qu il a parcourue dans une journée On admet que X suit la loi normale d espérance 20 et d écart type 6 Quelle est la distance moyenne parcourue par un camion une journée? 3 2 Déterminer, à 0 près, la probabilité pour qu un camion parcourt un jour donné : a entre 0 et 30 km ; b plus de 50 km 3 A combien peut-on évaluer le nombre de camions parcourant moins de 30 km par jour? TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 0

11 c) Intervalles «Un, deux, trois sigmas» Propriétés X suit la loi normale d espérance et d écart type P P P X 0,683 X X 2 2 0, ,997 Remarque On peut interpréter graphiquement chacun des résultats précédents Par exemple P X 0,683 signifie que l aire, en unités d aire, de la partie du plan limitée par la courbe représentative C f de la fonction de densité f de la loi normale d espérance et d écart type, l axe des abscisses et les droites d équation x et x, est environ égale à 0,68 Exemple Une entreprise fabrique, en grande quantité, des tiges métalliques On appelle X la variable aléatoire qui, à chaque tige prélevée au hasard dans la production, associe sa longueur en millimètres On suppose que X suit une loi normale d espérance 00 et d écart type On admet que la probabilité qu une tige prélevée au hasard ait une longueur comprise entre 98 et 02 mm est 0,95 Déterminer une valeur approché de D après la propriété, on a P X ,95 Et 98 X X 00 2 d où Exercice 9 Soit X une variable aléatoire qui suit la loi normale d espérance 50 et d écart type Déterminer une valeur approchée de dans chacun des cas suivants : P 49 X 5 0,68 ; a b P X c P X 49,6 50, 4 0,95 ; 49,97 50,03 0,99 Exercice 20 On a représenté ci-contre, dans un repère orthogonal, la courbe représentative de la fonction de densité d une loi normale On sait que l aire, en unités d aire, du domaine grisé est environ égal à 0,95 Déterminer par lecture graphique l espérance et l écart type de cette loi normale TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité

12 3) Approximation d une loi binomiale par une loi normale a) Loi binomiale : rappels On répète n fois, de façon indépendante, une même expérience aléatoire, donnant lieu à deux issues : L une nommée succès, avec la probabilité p, l autre, l échec, avec la probabilité p La variable aléatoire X, qui, à cette succession de n épreuves, associe le nombre de succès, suit la loi binomiale de paramètres n et p Propriétés Soit X une variable aléatoire qui suit la loi binomiale de paramètres n et p E X np V X np p et son écart type L espérance mathématique de X est, sa variance est est X np p Utilisation de la calculatrice Exemple Corentin fabrique, en amateur, des appareils électroniques Il achète pour cela, dans un magasin, des composants en apparence tous identiques mais dont certains présentent un défaut On estime que la probabilité pour qu un composant vendu dans le magasin soit défectueux est égale à 0,02 On admet que le nombre de composants présentés dans le magasin est suffisamment grand pour que l achat de 50 composants soit assimilé à 50 tirages indépendants avec remise, et on appelle X le nombre de composants défectueux achetés Corentin achète 50 composants 2 Les résultats seront arrondis à 0 Calculer la probabilité qu il y ait 0 composants défectueux 2 Calculer la probabilité qu il y ait moins de 0 composants défectueux 3 Calculer la probabilité qu au moins un des composants soit défectueux 4 Quel est, par lot de 50 composants achetés, le nombre moyen de composants défectueux? Exercice 20 Une entreprise produit en grande série des plaques métalliques rectangulaires pour l industrie automobile On note E l événement : «une plaque prélevée au hasard dans la production d une journée est conforme au cahier des charges» On suppose que PE 0,98 On prélève au hasard 60 plaques dans la production de la journée pour vérification La production est assez importante pour que l on puisse assimiler ce prélèvement de 60 plaques à un tirage avec remise On considère la variable aléatoire X qui, à tout prélèvement ainsi défini, associe le nombre de plaques conformes au cahier des charges dans ce prélèvement a Justifier que X suit une loi binomiale don on précisera les paramètres 2 Dans la suite de l exercice donner les résultats arrondis à 0 b Avec la calculatrice, calculer les probabilités qu il y ait dans un tel prélèvement : exactement 58 plaques conformes ; plus de 55 plaques conformes ;au moins 0 plaques défectueuses c Quel est, par lot de 60 plaques prélevées, le nombre moyen de plaques conformes? TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 2

13 b) Approximation d une loi binomiale par une loi normale Sur le graphique ci-contre, on a représenté le diagramme en bâtons de la loi binomiale de paramètres n 40 et p 0,35 On constate qu il y a une certaine analogie entre cette représentation graphique et la représentation graphique de la densité de probabilité d une loi normale La propriété qui suit confirme et précise cette analogie Propriété Si X est une variable aléatoire qui suit la loi binomiale de paramètres n et p avec n 30, np 5 et np p 5, la loi de X peut être approchée par la loi d une variable aléatoire Y suivant la loi normale de paramètres np et np p Exemple Une entreprise fabrique des rondelles en acier La probabilité qu une rondelle soit non-conforme au cahier des charges est 0 08 L entreprise conditionne ces rondelles par lot de 500 La production est suffisamment importante pour qu on assimile de choix de 500 rondelles à un tirage avec remise On appelle X la variable aléatoire qui, à un lot de 500 rondelles, associe le nombre de rondelles nonconformes a Justifier que X suit une loi binomiale dont on précisera les paramètres b Justifier que la loi de X peut être approchée par la loi d une variable aléatoire Y suivant une loi normale dont on précisera les paramètres c En utilisant cette approximation, déterminer une valeur approchée de la probabilité que le lot de 500 rondelles contienne au plus 50 rondelles non conformes Exercice 2 Une entreprise fabrique et commercialise des composants électroniques On sait que 5% des composants produits sont défectueux L entreprise vend ses composants à des grossistes par lot de 50 On assimile le choix de 50 composants d un lot à des tirages successifs avec remis On note X la variable aléatoire qui, à un lot de 50 composants, associe le nombre de composants défectueux a Justifier le fait que X suit une loi binomiale et donner les paramètres de cette loi b Donner l espérance et l écart type de X Donner la valeur arrondi à 0-3 de l écart type 2 L entreprise vend les composants à des sociétés par lots de 500 On assimile le choix des 500 composants à des tirages successifs avec remise a La variable aléatoire Y qui comptabilise le nombre de composants défectueux dans un lot suit une loi binomiale Donner les paramètres de cette loi b Justifier que la loi de Y peut être approchée par la loi d une variable Z suivant une loi normale et préciser les paramètres de cette loi normale c En utilisant cette approximation, déterminer, au millième près, la probabilité d avoir :au plus 60 composants défectueux dans un lot ; entre 70 et 80 composants défectueux dans un lot TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 3

Fiche de révision sur les lois continues

Fiche de révision sur les lois continues Exercice 1 Voir la correction Le laboratoire de physique d un lycée dispose d un parc d oscilloscopes identiques. La durée de vie en années d un oscilloscope est une variable aléatoire notée X qui suit

Plus en détail

Lois de probabilité à densité Loi normale

Lois de probabilité à densité Loi normale DERNIÈRE IMPRESSIN LE 31 mars 2015 à 14:11 Lois de probabilité à densité Loi normale Table des matières 1 Lois à densité 2 1.1 Introduction................................ 2 1.2 Densité de probabilité

Plus en détail

Loi binomiale Lois normales

Loi binomiale Lois normales Loi binomiale Lois normales Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 204/205 Table des matières Rappels sur la loi binomiale 2. Loi de Bernoulli............................................ 2.2 Schéma de Bernoulli

Plus en détail

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B EXERCICE 1 (12 points) Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de façon indépendante. A. Résolution d une équation différentielle On considère

Plus en détail

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé.

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. TES Spé Maths Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013 Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. Vous apporterez un grand soin à la présentation et à la

Plus en détail

Probabilités conditionnelles Loi binomiale

Probabilités conditionnelles Loi binomiale Exercices 23 juillet 2014 Probabilités conditionnelles Loi binomiale Équiprobabilité et variable aléatoire Exercice 1 Une urne contient 5 boules indiscernables, 3 rouges et 2 vertes. On tire au hasard

Plus en détail

Mercredi 24 Juin 2015

Mercredi 24 Juin 2015 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2015 MATHÉMATIQUES Série ES ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 5 MATHÉMATIQUES Série L ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Durée de l épreuve : 3 heures

Plus en détail

Examen d accès - 1 Octobre 2009

Examen d accès - 1 Octobre 2009 Examen d accès - 1 Octobre 2009 Aucun document autorisé - Calculatrice fournie par le centre d examen Ce examen est un questionnaire à choix multiples constitué de 50 questions. Plusieurs réponses sont

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de terminale générale et technologique Exercices de mathématiques Classes de terminale S, ES, STI2D, STMG Ces documents

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 (ES) ES : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées conformément

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

Probabilités Loi binomiale Exercices corrigés

Probabilités Loi binomiale Exercices corrigés Probabilités Loi binomiale Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : épreuve de Bernoulli Exercice 2 : loi de Bernoulli de paramètre

Plus en détail

CALCULATRICE AUTORISEE

CALCULATRICE AUTORISEE Lycée F. MISTRAL AVIGNON BAC BLANC 2012 Epreuve de MATHEMATIQUES Série S CALCULATRICE AUTORISEE DUREE : 4 heures Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il est complet Ce sujet comporte 3 pages

Plus en détail

Concours de recrutement interne PLP 2009

Concours de recrutement interne PLP 2009 Concours de recrutement interne PLP 2009 Le sujet est constitué de quatre exercices indépendants. Le premier exercice, de nature pédagogique au niveau du baccalauréat professionnel, porte sur le flocon

Plus en détail

Correction du baccalauréat ES/L Métropole 20 juin 2014

Correction du baccalauréat ES/L Métropole 20 juin 2014 Correction du baccalauréat ES/L Métropole 0 juin 014 Exercice 1 1. c.. c. 3. c. 4. d. 5. a. P A (B)=1 P A (B)=1 0,3=0,7 D après la formule des probabilités totales : P(B)=P(A B)+P(A B)=0,6 0,3+(1 0,6)

Plus en détail

Statistique Descriptive et Inférentielle Méthodes paramétriques et non paramétriques

Statistique Descriptive et Inférentielle Méthodes paramétriques et non paramétriques Fiche TD avec le logiciel : a2-1-c Statistique Descriptive et Inférentielle Méthodes paramétriques et non paramétriques Sylvain Mousset Rappels de probabilités / statistiques Table des matières 1 Probabilités

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé Baccalauréat S/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé A. P. M.. P. XRCIC 1 Commun à tous les candidats Partie A 1. L arbre de probabilité correspondant aux données du problème est : 0,3 0,6 H

Plus en détail

Baccalauréat ES Antilles Guyane 12 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Antilles Guyane 12 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Antilles Guyane 12 septembre 2014 Corrigé EXERCICE 1 5 points Commun à tous les candidats 1. Réponse c : ln(10)+2 ln ( 10e 2) = ln(10)+ln ( e 2) = ln(10)+2 2. Réponse b : n 13 0,7 n 0,01

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats f est une fonction définie sur ] 2 ; + [ par : 4 points f (x)=3+ 1 x+ 2. On note f sa fonction dérivée et (C ) la représentation

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

SESSION 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Sciences et Technologies de la Gestion. Communication et Gestion des Ressources Humaines MATHÉMATIQUES

SESSION 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Sciences et Technologies de la Gestion. Communication et Gestion des Ressources Humaines MATHÉMATIQUES SESSION 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de la Gestion Communication et Gestion des Ressources Humaines MATHÉMATIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 2 Dès que le sujet

Plus en détail

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2013/2014. Terminale STMG. O. Lader

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2013/2014. Terminale STMG. O. Lader Terminale STMG O. Lader Table des matières 1 Information chiffrée (4s) 4 1.1 Taux d évolution....................................... 6 1.2 indices............................................. 6 1.3 Racine

Plus en détail

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Exploitations pédagogiques du tableur en STG Académie de Créteil 2006 1 EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Commission inter-irem lycées techniques contact : dutarte@club-internet.fr La maquette

Plus en détail

Probabilités conditionnelles Exercices corrigés

Probabilités conditionnelles Exercices corrigés Terminale S Probabilités conditionnelles Exercices corrigés Exercice : (solution Une compagnie d assurance automobile fait un bilan des frais d intervention, parmi ses dossiers d accidents de la circulation.

Plus en détail

Probabilités et Statistiques. Feuille 2 : variables aléatoires discrètes

Probabilités et Statistiques. Feuille 2 : variables aléatoires discrètes IUT HSE Probabilités et Statistiques Feuille : variables aléatoires discrètes 1 Exercices Dénombrements Exercice 1. On souhaite ranger sur une étagère 4 livres de mathématiques (distincts), 6 livres de

Plus en détail

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL BTS Groupement A Mathématiques Session 11 Exercice 1 : 1 points Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL On considère un circuit composé d une résistance et d un condensateur représenté par

Plus en détail

SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG. DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3

SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG. DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3 Calculatrice autorisée, conformément

Plus en détail

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section : i-prépa Audioprothésiste (annuel) - MATHEMATIQUES 8 : EQUATIONS DIFFERENTIELLES - COURS + ENONCE EXERCICE - Olivier

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points 1. Réponse d. : 1 e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e

Plus en détail

Baccalauréat L spécialité Métropole La Réunion septembre 2008

Baccalauréat L spécialité Métropole La Réunion septembre 2008 Baccalauréat L spécialité Métropole La Réunion septembre 2008 L usage d une calculatrice est autorisé Ce sujet ne nécessite pas de papier millimétré 3 heures EXERCICE 1 4 s Un magasin de matériels informatiques

Plus en détail

I3, Probabilités 2014 Travaux Dirigés F BM F BM F BM F BM F B M F B M F B M F B M 20 20 80 80 100 100 300 300

I3, Probabilités 2014 Travaux Dirigés F BM F BM F BM F BM F B M F B M F B M F B M 20 20 80 80 100 100 300 300 I3, Probabilités 2014 Travaux Dirigés TD 1 : rappels. Exercice 1 Poker simplié On tire 3 cartes d'un jeu de 52 cartes. Quelles sont les probabilités d'obtenir un brelan, une couleur, une paire, une suite,

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL ACCALAUREAT GENERAL Session 2009 MATHÉMATIQUES - Série ES - Enseignement de Spécialité Liban EXERCICE 1 1) 2) C 3) C 4) A Explication 1. Chacun des logarithmes existe si et seulement si x > 4 et x > 2

Plus en détail

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Collège OASIS Corrigé de l Epreuve de Mathématiques L usage de la calculatrice est autorisé, mais tout échange de matériel est interdit Les exercices sont indépendants

Plus en détail

Baccalauréat L Amérique du Nord juin 2002

Baccalauréat L Amérique du Nord juin 2002 Baccalauréat L Amérique du Nord juin 2002 Durée : 3 heures LE CANDIDAT TRAITERA OBLIGATOIREMENT L EXERCICE ET L EXERCICE 2 ET AU CHOIX SOIT L EXERCICE 3 SOIT L EXERCICE 4. Une feuille de papier millimétré

Plus en détail

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

Baccalauréat ES 2015. L intégrale d avril à juin 2015

Baccalauréat ES 2015. L intégrale d avril à juin 2015 Baccalauréat ES 2015 L intégrale d avril à juin 2015 Pour un accès direct cliquez sur les liens bleus Pondichéry 16 avril 2015................................. 3 Liban 27 mai 2015........................................8

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2 BTS Mécanique et Automatismes Industriels Équations différentielles d ordre, Année scolaire 005 006 . Définition Notation Dans tout ce paragraphe, y désigne une fonction de la variable réelle x. On suppose

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

Travaux Dirigés de Probabilités - Statistiques, TD 4. Lois limites ; estimation.

Travaux Dirigés de Probabilités - Statistiques, TD 4. Lois limites ; estimation. Travaux Dirigés de Probabilités - Statistiques, TD 4 Lois limites ; estimation. Exercice 1. Trois machines, A, B, C fournissent respectivement 50%, 30%, 20% de la production d une usine. Les pourcentages

Plus en détail

4 Distributions particulières de probabilités

4 Distributions particulières de probabilités 4 Distributions particulières de probabilités 4.1 Distributions discrètes usuelles Les variables aléatoires discrètes sont réparties en catégories selon le type de leur loi. 4.1.1 Variable de Bernoulli

Plus en détail

Statistique : Résumé de cours et méthodes

Statistique : Résumé de cours et méthodes Statistique : Résumé de cours et méthodes 1 Vocabulaire : Population : c est l ensemble étudié. Individu : c est un élément de la population. Effectif total : c est le nombre total d individus. Caractère

Plus en détail

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité PRÉPARATIN DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES SÉRIE ES bligatoire et Spécialité Décembre 0 Durée de l épreuve : heures Coefficient : ou L usage d une calculatrice électronique de poche à alimentation autonome,

Plus en détail

Exercices : VAR discrètes

Exercices : VAR discrètes Exercices : VAR discrètes Exercice 1: Une urne contient 2 boules blanches et 4 boules noires. On tire les boules une à une sans les remettre jusqu à ce qu il ne reste que des boules d une seule couleur

Plus en détail

Correction du baccalauréat STMG Polynésie 17 juin 2014

Correction du baccalauréat STMG Polynésie 17 juin 2014 Correction du baccalauréat STMG Polynésie 17 juin 2014 EXERCICE 1 Cet exercice est un Q.C.M. 4 points 1. La valeur d une action cotée en Bourse a baissé de 37,5 %. Le coefficient multiplicateur associé

Plus en détail

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Biologie, chimie, physique et sciences de la Terre (BCPST) Discipline : Mathématiques Seconde année Préambule Programme

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 204 Corrigé EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats. Proposition fausse. La tangente T, passant par les points A et B d abscisses distinctes, a pour coefficient

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 2

Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 2 Session 2011 Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 2 MATHÉMATIQUES Série Collège L usage de la calculatrice est autorisé Le candidat remettra sa copie au surveillant à la fin de l épreuve Nature de

Plus en détail

Exercices sur le chapitre «Probabilités»

Exercices sur le chapitre «Probabilités» Arnaud de Saint Julien - MPSI Lycée La Merci 2014-2015 1 Pour démarrer Exercices sur le chapitre «Probabilités» Exercice 1 (Modélisation d un dé non cubique) On considère un parallélépipède rectangle de

Plus en détail

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire CHAPITRE N5 FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION Code item D0 D2 N30[S] Items étudiés dans le CHAPITRE N5 Déterminer l'image

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Ces exercices portent sur les items 2, 3 et 5 du programme d informatique des classes préparatoires,

Plus en détail

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats)

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) On cherche à modéliser de deux façons différentes l évolution du nombre, exprimé en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat

Plus en détail

Texte Agrégation limitée par diffusion interne

Texte Agrégation limitée par diffusion interne Page n 1. Texte Agrégation limitée par diffusion interne 1 Le phénomène observé Un fût de déchets radioactifs est enterré secrètement dans le Cantal. Au bout de quelques années, il devient poreux et laisse

Plus en détail

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2 22 année 20/204 DM de synthèse 2 Exercice Soit f la fonction représentée cicontre.. Donner l'ensemble de définition de la fonction f. 2. Donner l'image de 4 par f.. a. Donner un nombre qui n'a qu'un seul

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. SESSION 2011 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et finance

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2009 COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES. (Classe terminale S)

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2009 COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES. (Classe terminale S) MA 09 CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 009 COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES (Classe terminale S) DURÉE : 5 heures La calculatrice de poche est autorisée, conformément à la réglementation. La clarté et

Plus en détail

Annexe commune aux séries ES, L et S : boîtes et quantiles

Annexe commune aux séries ES, L et S : boîtes et quantiles Annexe commune aux séries ES, L et S : boîtes et quantiles Quantiles En statistique, pour toute série numérique de données à valeurs dans un intervalle I, on définit la fonction quantile Q, de [,1] dans

Plus en détail

Classe de Terminale S

Classe de Terminale S Classe de Terminale S Programme BO HS n 4 du 30 août 001 II.3 Probabilités et statistique Après avoir introduit en classe de seconde la nature du questionnement statistique à partir de travaux sur la fluctuation

Plus en détail

Précision d un résultat et calculs d incertitudes

Précision d un résultat et calculs d incertitudes Précision d un résultat et calculs d incertitudes PSI* 2012-2013 Lycée Chaptal 3 Table des matières Table des matières 1. Présentation d un résultat numérique................................ 4 1.1 Notations.........................................................

Plus en détail

ACTUARIAT 1, ACT 2121, AUTOMNE 2013 #12

ACTUARIAT 1, ACT 2121, AUTOMNE 2013 #12 ACTUARIAT 1, ACT 2121, AUTOMNE 2013 #12 ARTHUR CHARPENTIER 1 Une compagnie d assurance modélise le montant de la perte lors d un accident par la variable aléatoire continue X uniforme sur l intervalle

Plus en détail

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions Chapitre 11 Premières Notions sur les fonctions 1. Exemples Exemple 1 La distance parcourue par une automobile en un temps donné varie en fonction de sa vitesse. Faire deux phrases utilisant les mots suivants.

Plus en détail

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques.

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. 14-3- 214 J.F.C. p. 1 I Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. Exercice 1 Densité de probabilité. F { ln x si x ], 1] UN OVNI... On pose x R,

Plus en détail

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide)

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide) Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009 Descriptifs (Page vide) Sujet 001 Épreuve pratique de mathématiques Descriptif Étude d une fonction dépendant d un paramètre Étant donné une fonction dépendant

Plus en détail

MATHEMATIQUES GRANDEURS ET MESURES

MATHEMATIQUES GRANDEURS ET MESURES FICHE GM.01 Objectif : Choisir la bonne unité de mesure Pour chaque objet, choisis entre les trois propositions celle qui te paraît la plus juste : ta règle ton cahier une coccinelle ta trousse la Tour

Plus en détail

Lois de probabilité. Anita Burgun

Lois de probabilité. Anita Burgun Lois de probabilité Anita Burgun Problème posé Le problème posé en statistique: On s intéresse à une population On extrait un échantillon On se demande quelle sera la composition de l échantillon (pourcentage

Plus en détail

LES GENERATEURS DE NOMBRES ALEATOIRES

LES GENERATEURS DE NOMBRES ALEATOIRES LES GENERATEURS DE NOMBRES ALEATOIRES 1 Ce travail a deux objectifs : ====================================================================== 1. Comprendre ce que font les générateurs de nombres aléatoires

Plus en détail

Probabilités. I- Expérience aléatoire, espace probabilisé : ShotGun. 1- Définitions :

Probabilités. I- Expérience aléatoire, espace probabilisé : ShotGun. 1- Définitions : Probabilités I- Expérience aléatoire, espace probabilisé : 1- Définitions : Ω : Ensemble dont les points w sont les résultats possibles de l expérience Des évènements A parties de Ω appartiennent à A une

Plus en détail

Statistiques Descriptives à une dimension

Statistiques Descriptives à une dimension I. Introduction et Définitions 1. Introduction La statistique est une science qui a pour objectif de recueillir et de traiter les informations, souvent en très grand nombre. Elle regroupe l ensemble des

Plus en détail

Mathématiques (10 points)

Mathématiques (10 points) Mathématiques (10 points) Exercice 1 (3 points) Philippe achète 3 planches pour fabriquer une étagère. Le prix de chaque planche est de 5,40. 1. Calculer le prix total des 3 planches. 2. Il obtient une

Plus en détail

Lecture graphique. Table des matières

Lecture graphique. Table des matières Lecture graphique Table des matières 1 Lecture d une courbe 2 1.1 Définition d une fonction.......................... 2 1.2 Exemple d une courbe........................... 2 1.3 Coût, recette et bénéfice...........................

Plus en détail

Baccalauréat technique de la musique et de la danse Métropole septembre 2008

Baccalauréat technique de la musique et de la danse Métropole septembre 2008 Baccalauréat technique de la musique et de la danse Métropole septembre 008 EXERCICE 5 points Pour chacune des cinq questions à 5, trois affirmations sont proposées dont une seule est exacte. Pour chaque

Plus en détail

Moments des variables aléatoires réelles

Moments des variables aléatoires réelles Chapter 6 Moments des variables aléatoires réelles Sommaire 6.1 Espérance des variables aléatoires réelles................................ 46 6.1.1 Définition et calcul........................................

Plus en détail

Les devoirs en Première STMG

Les devoirs en Première STMG Les devoirs en Première STMG O. Lader Table des matières Devoir sur table 1 : Proportions et inclusions....................... 2 Devoir sur table 1 : Proportions et inclusions (corrigé)..................

Plus en détail

Stage Vacances - Spécialité - Février 2014

Stage Vacances - Spécialité - Février 2014 Stage Vacances - Spécialité - Février 2014 1 Fonctions Exercice 1 Pondichery - 2014 Un artisan glacier commercialise des «sorbets bio». Il peut en produire entre 0 et 300 litres par semaine. Cette production

Plus en détail

Durée de L épreuve : 2 heures. Barème : Exercice n 4 : 1 ) 1 point 2 ) 2 points 3 ) 1 point

Durée de L épreuve : 2 heures. Barème : Exercice n 4 : 1 ) 1 point 2 ) 2 points 3 ) 1 point 03 Mai 2013 Collège Oasis Durée de L épreuve : 2 heures. apple Le sujet comporte 4 pages et est présenté en livret ; apple La calculatrice est autorisée ; apple 4 points sont attribués à la qualité de

Plus en détail

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une TLES1 DEVOIR A LA MAISON N 7 La courbe C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une fonction f définie et dérivable sur R. On note f ' la fonction dérivée de f. La tangente T à la courbe

Plus en détail

Probabilités. Une urne contient 3 billes vertes et 5 billes rouges toutes indiscernables au toucher.

Probabilités. Une urne contient 3 billes vertes et 5 billes rouges toutes indiscernables au toucher. Lycée Jean Bart PCSI Année 2013-2014 17 février 2014 Probabilités Probabilités basiques Exercice 1. Vous savez bien qu un octet est une suite de huit chiffres pris dans l ensemble {0; 1}. Par exemple 01001110

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Baccalauréat L spécialité, Métropole et Réunion, 19 juin 2009 Corrigé.

Baccalauréat L spécialité, Métropole et Réunion, 19 juin 2009 Corrigé. Baccalauréat L spécialité, Métropole et Réunion, 19 juin 2009 Corrigé. L usage d une calculatrice est autorisé Durée : 3heures Deux annexes sont à rendre avec la copie. Exercice 1 5 points 1_ Soit f la

Plus en détail

Théorie et codage de l information

Théorie et codage de l information Théorie et codage de l information Mesure quantitative de l information - Chapitre 2 - Information propre et mutuelle Quantité d information propre d un événement Soit A un événement de probabilité P (A)

Plus en détail

UVHC - ENSIAME CP1 - Probabilités - Interrogation Enseignante : Madame BOURLARD-JOSPIN Calculatrice autorisée

UVHC - ENSIAME CP1 - Probabilités - Interrogation Enseignante : Madame BOURLARD-JOSPIN Calculatrice autorisée UVHC - ENSIAME CP1 - Probabilités - Interrogation Enseignante : Madame BOURLARD-JOSPIN Calculatrice autorisée 1. On tire successivement et sans remise deux cartes d un jeu de 52 cartes. Soit A l événement

Plus en détail

Deux disques dans un carré

Deux disques dans un carré Deux disques dans un carré Table des matières 1 Fiche résumé 2 2 Fiche élève Seconde - version 1 3 2.1 Le problème............................................... 3 2.2 Construction de la figure avec geogebra...............................

Plus en détail

Couples de variables aléatoires discrètes

Couples de variables aléatoires discrètes Couples de variables aléatoires discrètes ECE Lycée Carnot mai Dans ce dernier chapitre de probabilités de l'année, nous allons introduire l'étude de couples de variables aléatoires, c'est-à-dire l'étude

Plus en détail

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde.

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde. Simuler des expériences aléatoires avec une calculatrice Niveau Seconde. Situation étudiée Différentes selon les séances : Séance 1 : Jeu de pile ou face, tirages de boule dans une urne avec des proportions

Plus en détail

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES Université Paris 13 Cours de Statistiques et Econométrie I UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 Licence de Sciences Economiques L3 Premier semestre TESTS PARAMÉTRIQUES Remarque: les exercices 2,

Plus en détail

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2014/2015. Terminale STMG. O. Lader

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2014/2015. Terminale STMG. O. Lader Terminale STMG O. Lader Table des matières Interrogation 1 : Indice et taux d évolution........................... 2 Devoir maison 1 : Taux d évolution................................ 4 Devoir maison 1

Plus en détail

Licence MASS 2000-2001. (Re-)Mise à niveau en Probabilités. Feuilles de 1 à 7

Licence MASS 2000-2001. (Re-)Mise à niveau en Probabilités. Feuilles de 1 à 7 Feuilles de 1 à 7 Ces feuilles avec 25 exercices et quelques rappels historiques furent distribuées à des étudiants de troisième année, dans le cadre d un cours intensif sur deux semaines, en début d année,

Plus en détail

Contrôle final de Thermique,

Contrôle final de Thermique, Contrôle final de Thermique, GM3C mars 08 2heures, tous documents autorisés Calculatrices autorisées Problèmes de refroidissement d un ordinateur On se donne un ordinateur qui dissipe une certaine puissance,

Plus en détail

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques SÉRIE ES ANNALES DES SUJETS DE MATHÉMATIQUES SESSION 2013

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques SÉRIE ES ANNALES DES SUJETS DE MATHÉMATIQUES SESSION 2013 mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques

Plus en détail