EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006"

Transcription

1 EMETTEUR ULB Architectures & circuits David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006

2 Introduction Emergence des applications de type LR-WPAN : Dispositif communicant à durée de vie importante Capacité de localisation, positionnement et poursuite Spécifications «1Mbps / 1an / 1mètre» Exemples d applications visées (WSN) : Mesures structurelles sur des ouvrages du génie civil Contrôles de température/hydrométrie sur des cultures Mesures de paramètres vitaux (tension, pouls, etc.) associées à une localisation de la personne (WBAN) Suivie de pompiers lors d interventions Bas coût : Techno silicium à forte intégration de type CMOS 90/65 Architecture à tendance vers le «all digital» Basse consommation & durée de vie importante : Tension d alimentation de 1.2V ou inférieure Architecture orientée «wake-up radio» 26/10/2006 2

3 Plan de la présentation Spécifications du standard IEEE a Choix d une architecture générique d émission Modèle d impulsion choisi pour l analyse système Impact des imperfections circuit et dimensionnement Contraintes d une technologie de type CMOS avancée Contraintes d une conception industrielle Exemple de réalisation d un générateur de «burst» Conclusion : méthodologie de conception 26/10/2006 3

4 Standard IEEE a David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Archi & Circuit

5 Spécifications du standard IEEE a Basées sur le «Draft P a/D4» (08/2006) Bandes de fréquence obligatoires (BW=499.2MHz) : Canal 3 (4492.8MHz) dans la bande basse Canal 9 (7987.2MHz) dans la bande haute Support de 2 préambules de longueur 31 : PRF maximale de 7.80MHz & 31.2MHz PRF moyenne de 4.03MHz & 16.10MHz Support du débit de données de 0.85Mb/s : PRF maximale de 499.2MHz PRF moyenne de 3.9MHz & 15.6MHz Modulation de type BPM-BPSK (Transmission de bursts) Précision sur les fréquences : Fréquence du maximum +/- 20ppm Fréquence du «chipping +/- 20ppm 26/10/2006 5

6 Dimensionnement d une architecture d émetteur ULB David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Archi & Circuit

7 Architecture d émetteur Ultra Large Bande Architecture générique de radio impulsionnelle : Partie numérique : Générer la modulation des impulsions/bursts Partie analogique / RF : 1. Générer une impulsion 2. Moduler en ternaire l impulsion (+1;0;-1) 3. Amplifier le signal (limite 4. Filtrer le signal (bande de 499.2MHz) - optionnel 26/10/2006 7

8 Architecture d un générateur d impulsion Principe de l architecture «fonctionnelle» : Moduler une porteuse par une enveloppe Ajouter les imperfections circuits pour spécifier les différents blocs RF en vue de la conception - Bruit de phase - «ON STATE» (τ) Isolation (Im) Puissance (A) 26/10/2006 8

9 Comment générer une enveloppe ULB? 26/10/2006 9

10 Impulsion de type GWCP (1) Fenêtrage d une fonction cosinus par une Gaussienne GWCP : Gaussian Windowed Cosine Pulse Paramètres de l impulsion : f 0 : Fréquence de la porteuse (fonction cosinus) σ : Ecart type de l enveloppe Gaussienne Expression temporelle : 2 t p( t) = Aexp 2 2σ cos ( 2πf t) Expression fréquentielle unilatérale : 2 + (2π ( f f ) ) 0 σ P ( f ) = A πσ exp /10/

11 Impulsion de type GWCP (2) 26/10/

12 Amplitude maximale de l impulsion (1) Expression d un train d impulsions GWCP non modulées : + 2 t s( t) δ p π 2 0 k σ = = P a P p ( t k / R ) Aexp cos( 2 f t) Pulses _ train [ W B ] = A πσ R / a p [ ] W B = 4.938A πσ B / p p Pulse _ shape Estimation de la puissance moyenne pour Rp>1MHz : Simulation d une mesure par un analyseur de spectre Estimation de la puissance maximale pour Rp<1MHz : Extraction via le PAPR défini par la NTIA Dans le cas où Rp>1MHz, la PRF est un facteur pour le calcul de l amplitude maximale A 26/10/

13 Amplitude maximale de l impulsion (2) σ=341ps 26/10/

14 Amplitude maximale de l impulsion (3) Cas d une impulsion de BW Paramètre GWCP «1» : σ = 968ps (impulsion de 4.5ns) Cas d une impulsion de BW Paramètre GWCP «2» : σ = 426ps (impulsion de 2ns) Dans le cas du préambule - : Amplitude maximale «1» de 99mV sur 100Ω Amplitude maximale «2» de 224mV sur 100Ω Dans le cas des données - : Amplitude maximale «1» de 407mV sur 100Ω Amplitude maximale «2» de 925mV sur 100Ω La BW et la PRF sont des facteurs de l amplitude 26/10/

15 Amplitude maximale versus isolation (1) Ajout de deux imperfections : Isolation du mélangeur Durée de l état de fonctionnement de l oscillateur Modèle d impulsion avec isolation et effet «on-state» : 2 t ( t) = τ 2π 2σ + ( A A ) exp A rect () t cos( f t) pτ 0 Estimation de la puissance maximale (Rp<1MHz) : P I 2 = 4.938B p 0 σ A 0τ ( A A0 ) πσ + + A0τ ( A A ) π pτ 2 Définition de l isolation du mélangeur : m = 20log A 10 = 20log A α osc 26/10/

16 Amplitude maximale versus isolation (2) 26/10/

17 Influence du bruit de phase (1) Modèle de bruit de phase jitter simple : 2 t p jitter ( t) = Aexp ( πf t + θ() t ) σ cos θ(t) : Processus Gaussien de variance σ j 2 Expression du plancher de bruit : N jitter [ dbc Hz] ( σ ) ( f ) / 20log 10 DSE normalisée : πσ exp + = SN p jitter j ( 2 ( ( ) ) )[ ] 2 2π f f σ 1 σ πσ 0 [ ] σ + σ j j j + σ N=-120dBc/Hz pour un plancher de 34dBc 2 j 26/10/

18 Influence du bruit de phase (2) 26/10/

19 Influence des imperfections sur le spectre 26/10/

20 Contraintes industrielles et technologiques David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Archi & Circuit

21 Contraintes d une conception industrielle (1) La notion des variations «PVT» : «Process» : Variation des caractéristiques des transistors MOS, des capacités, etc. en fonction de la technologie Conception à +/- 3σ (σ : variance globale du process) «Voltage»: Variation de la tension d alimentation du circuit Conception à VDD +/- 10% (1.08V-1.2V-1.32V en C65) «Temperature»: Variation de la température «on-chip» Conception «on-chip» entre -20C et +105C PTVmin = Slow / VDD-10% / +105C PTVmax = Fast / VDD+10% / -20C Conception de type Fast/Slow et Slow/Fast (N/P MOS) 26/10/

22 Contraintes d une conception industrielle (2) Partie RF : Variation de la consommation Contrôle de la puissance de sortie Utilisation de boucle de mode commun Partie numérique : Conception du digital à PVTmin (2xF NOMINAL ) Synchronisation régulière des signaux Synthèse de fréquence : Oscillateur avec une plage d accord plus importante Aspects système (Précision de la localisation) : Estimation du drift d horloge entre le TX et le RX Estimation du délai de la partie RF 26/10/

23 Impact d une technologie submicronique Techno submicronique : CMOS 90nm et moins W Conséquence de l évolution technologique : L Augmentation de la vitesse des transistors Dégradation du bruit en 1/f Diminution de la linéarité Augmentation du Q des inductances Meilleure intégration des capacités Augmentation des couplages substrat Influence significative du layout pour les interconnexions Diminution de la tension d alimentation à 1.2V : Réduction de la consommation en numérique Réduction de la puissance disponible sur une charge RF 26/10/

24 Limitation du Vdd sur l amplitude (1) Solution différentielle : Source de courant : 200mV Tension de seuil des MOS : 300mV Dynamique sur la charge : 700mV ( ) Limitations de la puissance de sortie à 7dBm sur 100Ω Solution pseudo différentielle : Suppression de la source de courant Utilisation de NMOS et PMOS Limitation de la puissance de sortie à 9dBm sur 100Ω 26/10/

25 Limitation du Vdd sur l amplitude (2) Mise en œuvre d un co-design antenne/tx : Diminution de l impédance de charge du TX Augmentation de la puissance de sortie Impact de l antenne : Filtrage Modification de l allure de l impulsion Il est nécessaire de choisir l antenne (Z 0 ) et l architecture conjointement pour une optimisation 26/10/

26 Exemple d un générateur de «burst» David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Archi & Circuit

27 Générateur de «burst» PIMOUSSE (1) Spécifications : Conception d un générateur de «burst» compatible a Plage de fonctionnement : de 3GHz à 5GHz (bande basse) Génération d impulsions avec une PRF de 499.2MHz Modulation ternaire : BPM-BPSK [+1,0,-1] Largeur de bande du «burst» de Technologie : CMOS 65nm, 6 niveaux de métaux, sans option Tension d alimentation de 1.2V Performances mesurées : Puissance de sortie : 0dBm sur 100Ω différentielle Consommation : 12mA (RF) / 1mA en TYP. Conso. moyenne : 300µW pour un débit de 1Mbps 26/10/

28 Générateur de «burst» PIMOUSSE (2) 26/10/

29 PIMOUSSE : mesures préliminaires (1) 26/10/

30 PIMOUSSE : mesures préliminaires (2) 26/10/

31 En conclusion David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Archi & Circuit

32 Méthodologie de conception d un émetteur 1. «Interprétation» du standard sur les spécifications 2. analyse système associé 3. Choix d une architecture générique 4. Modélisation des imperfections circuit 5. Contraintes de la technologie utilisée 6. Choix d un mode de réalisation 7. Dimensionnement des blocs circuits 8. Layout de l émetteur 9. Simulation post-layout et vérification des spécifications 10. Envoi en fabrication 11. Allumer un cierge! 26/10/

33 Questions? Contact : ST Genève Suisse David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Archi & Circuit

EP 2 339 758 A1 (19) (11) EP 2 339 758 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 29.06.2011 Bulletin 2011/26

EP 2 339 758 A1 (19) (11) EP 2 339 758 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 29.06.2011 Bulletin 2011/26 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 339 758 A1 (43) Date de publication: 29.06.2011 Bulletin 2011/26 (21) Numéro de dépôt: 09179459.4 (51) Int Cl.: H04B 1/69 (2011.01) H03K 5/08 (2006.01) H03K

Plus en détail

La structure du mobile GSM

La structure du mobile GSM La structure du mobile GSM Jean-Philippe MULLER Décembre 2000 Sommaire : 1- Le schéma fonctionnel d un mobile GSM 2- Le traitement numérique du signal à l émission 3- Le principe de base du vocodeur 4-

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

BeSpoon et l homme Connecté

BeSpoon et l homme Connecté BeSpoon et l homme Connecté Paris 25 et 26 Mars BeSpoon est une société «Fabless» qui a développé en collaboration avec le CEA-Leti un composant IR-UWB (Impulse Radio Ultra Wide Band) dédié à la localisation

Plus en détail

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Avant Propos : Le sujet comporte deux parties : une partie théorique, jalonnée de questions (dans les cadres), qui doit être préparée

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Equipement. électronique

Equipement. électronique MASTER ISIC Les générateurs de fonctions 1 1. Avant-propos C est avec l oscilloscope, le multimètre et l alimentation stabilisée, l appareil le plus répandu en laboratoire. BUT: Fournir des signau électriques

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux Comment mesurer le temps de propagation de groupe sur des convertisseurs de fréquence dans lesquels le ou les oscillateurs

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires I ) Ecrire l'expression analytique des signaux représentés sur les figures suivantes à l'aide de signaux particuliers. Dans le cas du signal y(t) trouver

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

LECTEURS - RFID. RFID-tags

LECTEURS - RFID. RFID-tags LECTEURS - RFID RFID-tags Les fréquences propres à la RFID Classées en quatre groupes: 1.Les "basses fréquences" inférieures à 135 KHz: deux fréquences sont utilisées, le 125 KHz et le 134 KHz ; 2.Les

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

Transmission des signaux numériques

Transmission des signaux numériques Transmission des signaux numériques par Hikmet SARI Chef de Département d Études à la Société Anonyme de Télécommunications (SAT) Professeur Associé à Télécom Paris. Transmission en bande de base... E

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Stéphane BRASSET, Françoise BRIOLLE Édition 2012 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE 8563A SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE Agenda Vue d ensemble: Qu est ce que l analyse spectrale? Que fait-on comme mesures? Theorie de l Operation: Le hardware de l analyseur de

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

La couche physique de l ADSL (voie descendante)

La couche physique de l ADSL (voie descendante) La couche physique de l ADSL (voie descendante) Philippe Ciblat École Nationale Supérieure des Télécommunications, Paris, France Problématique qq kilomètres CENTRAL câble de 0,4mm Objectifs initiaux :

Plus en détail

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom?

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Introduction : Guillaume Ducournau, Christophe Gaquière, Thierry Flamen guillaume.ducournau@polytech-lille.fr Plate-forme PolyCOM,

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM

Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM Pour la hiérarchie TDM, il y a deux catégorie : Le multiplexage dans les systèmes informatiques : La transmission TDM dans des lignes haute vitesse à partir

Plus en détail

Guide cotations : Tsunami séries 8000

Guide cotations : Tsunami séries 8000 Guide cotations : Tsunami séries 8000 Novembre 2013 Nouveauté Tsunami 825 Le QB-825-LNK-50 (Page 6) et le MP-825-CPE-50 (Page 13) Très compact et robuste (Boitier IP67 en aluminium) Une présentation complète

Plus en détail

Présentation et installation PCE-LOG V4 1-5

Présentation et installation PCE-LOG V4 1-5 PCE-LOG V4 version borne externe type PC50 mesures U, I + 3 TS version coffret mural mesures U, U, I + 3TS PRESENTATION 1-5 1 Presentation PCE-LOG V4 est un datalogger pour la télésurveillance de la protection

Plus en détail

Rapport de Stage du Master. Conception d une chaîne de communication pour réseaux BAN sur couche PHY UWB-IR

Rapport de Stage du Master. Conception d une chaîne de communication pour réseaux BAN sur couche PHY UWB-IR Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) Telecom ParisTech Diplôme National de Master en Sciences et Technologies Mention : Sciences De l Ingénieur Spécialité : Electronique et Systèmes de Communications

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Françoise BRIOLLE c Édition 2013 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande de base 6 1.1

Plus en détail

Les transistors à effet de champ.

Les transistors à effet de champ. Chapitre 2 Les transistors à effet de champ. 2.1 Les différentes structures Il existe de nombreux types de transistors utilisant un effet de champ (FET : Field Effect Transistor). Ces composants sont caractérisés

Plus en détail

I. TRANSMISSION DE DONNEES

I. TRANSMISSION DE DONNEES TD I. TRANSMISSION DE DONNEES 1. QU'EST-CE QU'UN CANAL DE TRANSMISSION? 1.1 Rappels Une ligne de transmission est une liaison entre les deux machines. On désigne généralement par le terme émetteur la machine

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes CNRS SUPÉLEC UPS SUPÉLEC, Plateau de Moulon, 91192 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

Travaux pratique (TP2) : simulation du canal radio sous ADS. Module FIP RT321 : Architectures des émetteurs-récepteurs radio

Travaux pratique (TP2) : simulation du canal radio sous ADS. Module FIP RT321 : Architectures des émetteurs-récepteurs radio Travaux pratique (TP2) : simulation du canal radio sous ADS Rédaction : F. Le Pennec Enseignant/Chercheur dpt. Micro-ondes Francois.LePennec@telecom-bretagne.eu Module FIP RT321 : Architectures des émetteurs-récepteurs

Plus en détail

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE Jacques Mézan de Malartic / F2MM MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE 1- Objectif des mesures (Page 1) 1-1 Critères de qualité radio 1-2 Principe des mesures

Plus en détail

Présentation de la plateforme Conception de circuits intégrés

Présentation de la plateforme Conception de circuits intégrés Présentation de la plateforme Conception de circuits intégrés Responsable Support Test & Mesure Sylvain Bourdel, Maître de Conférences, HDR, Université Aix-Marseille 3 Hervé Barthélemy, Professeur, Université

Plus en détail

0 20mV; 0 40mV; 0 80mV; 0 160mV; 0 320mV; 0 640mV; 0 1,28V; 0 2,56V 0 5V; 0 10V

0 20mV; 0 40mV; 0 80mV; 0 160mV; 0 320mV; 0 640mV; 0 1,28V; 0 2,56V 0 5V; 0 10V ITM carte d entrèes analogues INTERFACES DE PROCES La carte ITM a 8 isolées entrées analogiques, chaque canal a un 16 bit A/N convertisseurs, avec une haute stabilité et une très haute rapport de réjection

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE Le test statique est un moyen très connu pour évaluer les moteurs électriques. Cependant, si un moteur ne peut pas être arreté,

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test

Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test 11 juillet 2003 Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test Mariane Comte Plan 2 Introduction et objectif

Plus en détail

Traitement du signal avec Scilab : transmission numérique en bande de base

Traitement du signal avec Scilab : transmission numérique en bande de base Traitement du signal avec Scilab : transmission numérique en bande de base La transmission d informations numériques en bande de base, même si elle peut paraître simple au premier abord, nécessite un certain

Plus en détail

Mesures d antennes en TNT

Mesures d antennes en TNT Mesures d antennes en TNT Ce TP s intéresse aux techniques liées à l installation d un équipement de réception de télévision numérique terrestre. Pour les aspects théoriques, on pourra utilement se référer

Plus en détail

IV - Programme détaillé par matière (1 fiche détaillée par matière)

IV - Programme détaillé par matière (1 fiche détaillée par matière) IV - Programme détaillé par matière (1 fiche détaillée par matière) Matière : Asservissement numérique Introduction aux systèmes échantillonnés (signal échantillonné, échantillonnage idéal, transformation

Plus en détail

Analyse spectrale. jean-philippe muller. version juillet 2002. jean-philippe muller

Analyse spectrale. jean-philippe muller. version juillet 2002. jean-philippe muller Analyse spectrale version juillet 2002 Analyse spectrale des signaux continus 1) La représentation temporelle d un signal 2) La représentation fréquentielle d un signal simple 3) Exemples de spectres de

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Détection et reconnaissance des sons pour la surveillance médicale Dan Istrate le 16 décembre 2003 Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Thèse mené dans le cadre d une collaboration

Plus en détail

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1 PROTOCOLE DE MESURE Visant à vérifier sur site pour les stations émettrices fixes, le respect des limitations, en termes de niveaux de référence, de l exposition du public aux champs électromagnétiques

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig 1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Plus en détail

www.picotech.com www.picotech.com Oscilloscopes à échantillonnage pour ordinateurs Windows

www.picotech.com www.picotech.com Oscilloscopes à échantillonnage pour ordinateurs Windows PicoScope 9200A Oscilloscopes à échantillonnage pour ordinateurs Windows Oscilloscopes à échantillonnage complets pour votre ordinateur Caractérisation du signal Tests préalables de conformité TDR et TDT

Plus en détail

Quartz et Oscillateurs

Quartz et Oscillateurs Quartz et Oscillateurs Catalogue résumé Quartz HC 49U - Caractéristiques standard (autres spécifications sur demande : gamme de fréquence, tolérance, etc.) Fréquences : 1 à 200 MHz Tolérance à 25 C : 50

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Compatibilité Électromagnétique

Compatibilité Électromagnétique Compatibilité Électromagnétique notions générales et applications à l électronique de puissance Ir. Stéphane COETS 18 mai 2005 Journée d étude en Électronique de Puissance 1 Plan de l exposé La Compatibilité

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13)

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13) Fiche technique CPU 314SC/DPM (3146CG13) Données techniques N de commande 3146CG13 Type CPU 314SC/DPM Information générale Note Caractéristiques SPEEDBus Technologie SPEED7 24 x DI, 16 x DO, 8 x DIO, 4

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable RÉSUMÉ U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E par Lycée Victor Hugo - 25000

Plus en détail

NPIH800 GENERATION & RESEAUX. PROTECTION de COURANT TERRE

NPIH800 GENERATION & RESEAUX. PROTECTION de COURANT TERRE GENERATION & RESEAUX PROTECTION de COURANT TERRE NPIH800 assure la protection à maximum de courant terre des réseaux électriques de moyenne et haute tension. Ce relais multifonction surveille les défauts

Plus en détail

Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity)

Le réseau sans fil Wi - Fi (Wireless Fidelity) Professionnel Page 282 à 291 Accessoires Page 294 TPE / Soho Page 292 à 293 Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity) Le a été défini par le Groupe de travail WECA (Wireless Ethernet Compatibility

Plus en détail

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes.

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. Farouk Khecib, Olivier Latry, Mohamed Ketata IUT de Rouen, Université de Rouen Département Génie Électrique

Plus en détail

Mesure agnostique de la qualité des images.

Mesure agnostique de la qualité des images. Mesure agnostique de la qualité des images. Application en biométrie Christophe Charrier Université de Caen Basse-Normandie GREYC, UMR CNRS 6072 Caen, France 8 avril, 2013 C. Charrier NR-IQA 1 / 34 Sommaire

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes.

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes. RCM Analyse d harmoniques Gestion d alarmes 02 Logiciel d analyse GridVis 20 entrées courant UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM Interface / Communikation

Plus en détail

Chapitre 2 : Techniques de transmission

Chapitre 2 : Techniques de transmission Chapitre 2 : Techniques de transmission /home/kouna/d01/adp/bcousin/repr/cours/2.fm - 14 Janvier 1998 20:09 Plan. Introduction. Phénomènes caractéristiques. Les éléments de la transmission. La modulation.

Plus en détail

Configurateur TX100B tébis KNX avec prise USB

Configurateur TX100B tébis KNX avec prise USB Configurateur TX100B tébis KNX avec prise USB Configurateur TX100 avec prise USB Le configurateur portable tébis TX100 de Hager est un outil de programmation idéal. En effet, grâce à lui, l'électricien

Plus en détail

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés Travaux dirigés, Automatique linéaire 1 J.M. Dutertre 2014 TD 1 Introduction, modélisation, outils. Exercice 1.1 : Calcul de la réponse d un 2 nd ordre à une rampe

Plus en détail

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification CHAPITRE V Théorie de l échantillonnage et de la quantification Olivier FRANÇAIS, SOMMAIRE I INTRODUCTION... 3 II THÉORIE DE L ÉCHANTILLONNAGE... 3 II. ACQUISITION DES SIGNAUX... 3 II. MODÉLISATION DE

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Conditions d utilisation 5 Garantie 5 Maintenance 6 Sélecteur de tension d alimentation 6

Conditions d utilisation 5 Garantie 5 Maintenance 6 Sélecteur de tension d alimentation 6 Table des matières: Analyser de spectre Sonde de détection de champ SA530 3 I n fo r ma tion general Symboles 4 I n c l i n a i s o n d e l appareil 4 Précaution Conditions d utilisation 5 Garantie 5 Maintenance

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique Exercice 1 1. a) Un mobile peut-il avoir une accélération non nulle à un instant où sa vitesse est nulle? donner un exemple illustrant la réponse. b) Un mobile peut-il avoir une accélération de direction

Plus en détail

Le concept cellulaire

Le concept cellulaire Le concept cellulaire X. Lagrange Télécom Bretagne 21 Mars 2014 X. Lagrange (Télécom Bretagne) Le concept cellulaire 21/03/14 1 / 57 Introduction : Objectif du cours Soit un opérateur qui dispose d une

Plus en détail

Mise en place d une couche physique pour les futurs systèmes de radiocommunications hauts débits UWB par Louis-Marie AUBERT

Mise en place d une couche physique pour les futurs systèmes de radiocommunications hauts débits UWB par Louis-Marie AUBERT N o d ordre : D - 5-13 MITSUBISHI ELECTRIC INFORMATION TECHNOLOGY CENTRE EUROPE B.V. Thèse présentée devant l INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE RENNES pour obtenir le titre de Docteur spécialité

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes cnrs supélec ups supélec, Plateau de Moulon, 9119 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

récepteurs et accessoires

récepteurs et accessoires récepteurs et accessoires Adaptateurs TNT Récepteur Numérique Terrestre zas Hbb QR-A00120 Récepteur hybride TNT (SD et HD) qui permet à l utilisateur de se raccorder à internet à l aide du standard HbbTV

Plus en détail

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H 115189_TechnoN32 21/11/05 16:11 Page 56 56-57 : DU DVB-T AU DVB-H Gérard POUSSET, V.P. Marketing : Business Development chez DiBcom Grâce à ses circuits de traitement de signal spécifiques, DiBcom propose

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Rosemount 333 HART Tri-Loop

Rosemount 333 HART Tri-Loop Fiche de spécification Rosemount 333 Rosemount 333 HART Tri-Loop CONVERTISSEUR DE SIGNAUX HART EN SIGNAUX ANALOGIQUES Convertit un signal numérique HART en trois signaux analogiques supplémentaires Facilité

Plus en détail

Exemple d acquisition automatique de mesures sur une maquette de contrôle actif de vibrations

Exemple d acquisition automatique de mesures sur une maquette de contrôle actif de vibrations Exemple d acquisition automatique de mesures sur une maquette de contrôle actif de vibrations Valérie Pommier-Budinger Bernard Mouton - Francois Vincent ISAE Institut Supérieur de l Aéronautique et de

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

BK 2515, BK 2516 DAS 50 DAS 30

BK 2515, BK 2516 DAS 50 DAS 30 Oscilloscopes numériques portables, 2 voies entièrement isolées 2 BK 2515, BK 2516 2 voies isolées (1000V CAT II et 600V CAT III) Bande passante: 60MHz (BK2515) et 100MHz (BK2516) Résolution verticale

Plus en détail

THÈSE PRÉSENTÉE A L UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 ÉCOLE DOCTORALE DES SCIENCES PHYSIQUES ET DE L INGENIEUR. Par. Yahya LAKYS POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR

THÈSE PRÉSENTÉE A L UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 ÉCOLE DOCTORALE DES SCIENCES PHYSIQUES ET DE L INGENIEUR. Par. Yahya LAKYS POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR N d ordre : 3946 THÈSE PRÉSENTÉE A L UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 ÉCOLE DOCTORALE DES SCIENCES PHYSIQUES ET DE L INGENIEUR Par Yahya LAKYS POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR SPÉCIALITÉ : ÉLECTRONIQUE FILTRES A

Plus en détail

Radiocommunications. Spectre radioélectrique et propagation des ondes. Joël Redoutey

Radiocommunications. Spectre radioélectrique et propagation des ondes. Joël Redoutey Radiocommunications Spectre radioélectrique et propagation des ondes Joël Redoutey 1 Radiocommunications Le spectre radioélectrique et ses applications Spécificités des systèmes RF et hyper Propagation

Plus en détail

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed. Année 2010-2011 Réseaux I Transmission des données Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Notions de signaux 2 Caractéristiques communes

Plus en détail

Conférence sur les microcontroleurs.

Conférence sur les microcontroleurs. Conférence sur les microcontroleurs. Le microcontrôleur Les besoins et le développement. Vers 1970, pour des calculs (calculatrice). Le premier est le 4004 de Intel, 90K. La technologie. Les 2 principales

Plus en détail

Routeur Gigabit WiFi AC 1200 Dual Band

Routeur Gigabit WiFi AC 1200 Dual Band Performance et usage AC1200 Vitesse WiFi AC1200-300 + 867 Mbps Couverture Wi-Fi dans toute la maison 1200 DUAL BAND 300+900 RANGE Idéal pour connecter de nombreux périphériques WiFi au réseau Application

Plus en détail

NFC Near Field Communication

NFC Near Field Communication NFC Near Field Communication 19/11/2012 Aurèle Lenfant NFC - Near Field Communication 1 Sommaire! Introduction! Fonctionnement! Normes! Codage! Intérêts! Usages! Sécurité NFC - Near Field Communication

Plus en détail