- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE"

Transcription

1 - MANIP COÏNCIDENCES ET MESURES DE TEMPS - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE L objectif de cette manipulation est d effectuer une mesure de la vitesse de la lumière sur une «base de vol» (distance parcourue) de l ordre du mètre! Elle est surtout un prétexte pour utiliser des détecteurs et des modules d électronique nucléaire dans la gamme de la nanoseconde 1. Principe Le principe de la mesure est illustré sur la figure suivante : PM PM HT Discri TAC Delay Discri start stop HT ADC Figure 1 : schéma de principe du dispositif. Les photons dont on veut mesurer la vitesse de propagation sont issus d une source radioactive de sodium 22 ( 22 Na) ; en fait, le 22 Na étant radioactif β +, il émet un positron qui va s annihiler avec un électron : cette annihilation produit deux photons γ 1 et γ 2, d énergie 511 kev chacun (la masse de l électron, en négligeant l impulsion du β + ), émis dans deux directions opposées. En disposant 2 photomultiplicateurs (PM) de part et d autre de cette source, on détecte le photon γ 1 au temps t 1 dans le PM1 en «coïncidence» avec le photon γ 2 au temps t 2 dans le PM2. En pratique, si la distance parcourue avant d atteindre les PM est différente, la différence de temps d arrivée des deux photons doit permettre de remonter à leur vitesse 2. Manipulation Déterminez la vitesse de la lumière (des photons de 511 kev) dans l air. Quelle incertitude associez vous à cette mesure? INSTRUMENTATION NUCLÉAIRE MARS 2005

2 ANNEXES 1. Liste (non exhaustive) du matériel disponible 1 Châssis NIM 2 scintillateurs plastiques rapides couplés à un photomultiplicateur XP2020 (HT : -2000V) High Voltage Power Supply (2 voies) 3002D CANBERA Oscilloscope Numerique 200 MHz (2voies) TDS 360 Tektronix Discriminateur CFD (4 voies) CF935 EG&G CTA Convertisseur Temps-Amplitude 457 ORTEC PC avec carte d acquisition et logiciel WIN-MCA OXFORD Câbles, connecteurs et bouchons 50Ω SHV, BNC et LEMO Boite à retard (Delay) 2058 CANBERA Source 22 Na 2. Procédure expérimentale (suggestions) Principe : Les signaux sortant des PM sont envoyés dans les discriminateurs à fraction constante (CFD), répondant par un signal logique chaque fois qu un photon à interagi dans le PM concerné. On retarde un des deux signaux (appelé STOP) dans la boîte à retards, d un temps t 0 arbitraire, afin d être sûr qu il arrive après l autre (appelé START). Le START et le STOP sont envoyés dans le Convertisseur Temps Amplitude (CTA), qui répond par un signal analogique dont l amplitude est proportionnelle à la différence de temps entre START et STOP. Ce signal analogique est ensuite envoyé a la carte d acquisition (ADC) du PC qui code (en binaire) l amplitude du signal et envoie cette information au logiciel WinMCA qui trace le spectre. En plaçant la source dans deux positions différentes dont on connaît les positions respectives, on doit pouvoir déterminer la vitesse de propagation des photons. En tenant compte des configurations possibles avec le matériel à disposition, estimez les différences de temps que vous devrez mesurer en vous basant sur la valeur de la vitesse de la lumière que vous connaissez (voir plus loin). Étalonnage : pour mesurer effectivement des temps, il est nécessaire d étalonner le système, c est-à-dire connaître la conversion temps - canal ADC ; pour cela, il «suffit» de prendre un START et un STOP venant du même PM et de faire varier le retard (delay) entre les deux. Par exemple, on utilise uniquement le signal venant du PM START ; plusieurs sorties étant disponibles après discrimination, une de ces sorties est envoyée vers le start du CTA, l autre vers le delay puis le stop du CTA. On obtient ainsi un même signal, plus ou moins retardé. On choisit une valeur de t 0 (de l ordre de la trentaine de ns, la gamme de conversion range du CTA peut être pris égal à 50 ou 100 ns), et on règle le bias level (valeur t=0 au dessus de laquelle le CTA convertit, voir notice) ainsi que le coarse gain et le fine gain (fixent la pente de conversion au dessus du bias level, l amplitude maximale possible en sortie du CTA étant 10 Volts) de façon à ce que la valeur t 0 tombe au milieu du spectre et à pouvoir coder des temps compris dans l intervalle souhaité (t 0 ±4 ns par exemple). Par exemple, si on a t 0 =34 ns et que la gamme de conversion est de 50 ns, pour observer des temps compris entre t 0-4ns et t 0 +4ns il faut fixer le bias level à 3 V et donner un gain de 5 à 6. Ce réglage permet d obtenir 10 V en sortie pour un temps d environ 40 ns. MANIP 2 INSTRUMENTATION NUCLÉAIRE 2/5

3 Grâce à la boîte à retards, faites pousser des 9 pics correspondant à un certain nombre de différences de temps sur toute la gamme préalablement définie. Le logiciel permet de repérer le centroïde d un pic, contenu dans une ROI (Region Of Interest). Il suffit alors de convertir les canaux en ns et de vérifier la linéarité du montage. Un conseil : Coder les spectres sur 512 canaux est un bon compromis entre la précision que l on obtient (largeur des pics, voir ci-dessous) et le temps de comptage (~10-15 mn) nécessaire pour obtenir des pics suffisamment définis. 3. Perturbations de la mesure Largeur des pics : avant de procéder à la mesure, il est bon d estimer les erreurs expérimentales. On peut rencontrer deux types d erreur : les erreurs aléatoires, ayant pour effet d élargir les pics, et les erreurs systématiques, ayant pour effet de déplacer les deux pics l un par rapport à l autre, et donc de fausser la valeur de la vitesse de la lumière mesurée. La largeur des pics obtenus pour l étalonnage donne une bonne idée de l erreur due à la partie terminale (logique et numérique) du montage : Delay, CTA et codage. On doit voir à l étroitesse des pics qu elle est négligeable. Les erreurs dues aux CFD sont aussi négligeables (c est l intérêt de la fraction constante de discriminer toujours au même temps, quelle que soit la hauteur du signal d entrée). Il faut donc juste veiller à régler les seuils (T), le Z et la largeur (W) aux mêmes valeurs pour les deux CFD. La largeur des pics est donc principalement due à la géométrie du montage et à la résolution des PM. La résolution en temps des PM est de 100 ps. C est la résolution en temps du processus de multiplication des électrons dans le tube, une fois qu un flash lumineux est arrivé sur l électrode en bas du plastique (scintillateur). Les erreurs dues à la géométrie sont multiples : la longueur de vol des β + avant l annihilation (~ 2 cm) conduit à une résolution de 4 cm sur la longueur de vol des photons ; L épaisseur e = 2 cm (voir fig 2) des plastiques conduit à une résolution de 2e sur la longueur de vol des photons ; la taille des plastiques (hauteur h = 8 cm et largeur l = 4 cm dans le plan perpendiculaire à la Figure 2) détermine l angle solide de détection ; le centre du pic correspond à deux photons émis horizontalement. Mais on voit sur la Figure 2 (traits pointillés) que si γ 1 et γ 2 sont émis avec un certain angle par rapport à l horizontale, l augmentation du temps de vol de γ 2 est plus grande que celle de γ 1 (pour une source située en S). De plus, à la différence de temps de vol s ajoute la différence de temps de propagation de la lumière dans les plastiques pour arriver jusqu'à la photo-cathode du photomultiplicateur. e D h θ γ 2 γ 1 S PM2 PM2 Figure 2 : schéma de principe de la mesure (envisager 2 positions de source S et S ). MANIP 2 INSTRUMENTATION NUCLÉAIRE 3/5

4 Les donnés suivantes doivent permettre de calculer les différentes contributions à l élargissement des pics : Scintillateurs plastiques : o Hauteur : o Largeur : o Epaisseur : h = 8 cm l = 4 cm e = 2 cm o Indice de réfraction : n = 1,58 Géométrie du montage : o Distance entre les PM : D = cm (à mesurer) ( à vérifier le cas échéant : les 2 scintillateurs plastiques doivent être à la même hauteur et la source sur une droite horizontale passant par leur milieu ) o Distance entre S et S : L = cm (à fixer et à mesurer) ( recommandation : choisissez 2 position S et S symétriques par rapport au centre de symétrie du système ) Vitesse de la lumière : c = m.s -1 ( cela peut servir de connaître a priori cette valeur que l on a l habitude d exprimer également sous la forme 3 ns.m -1 : un photon met 3 ns pour parcourir un mètre) Exemple de calcul de largeur : on calcule la demi-largeur du pic en calculant la différence de temps que donnerait la paire la plus «pathologique» possible (émise avec l angle maximum) par rapport à la différence de temps que donnerait une paire «normale» (détectée au milieu de chaque PM). Erreur due à l épaisseur des plastiques et à la distance de vol des β + : o t = (e + S) / c = ( ) / 0.3 = ns Différence de temps de vol due à l angle d émission θ : o γ 1 parcourt (D-L)/ (2 cosθ) au lieu de (D-L)/ 2 o γ 2 parcourt [(D-L)/ 2 + L]/ cosθ) au lieu de (D-L)/ 2 + L o t = L (1/cosθ -1) / c = ns Différence de temps due à la propagation de la lumière dans les plastiques : la lumière dans le PM2 doit par parcourir h/2 + tanθ (D-L) / 2 de plus que dans le PM1 : o t = n / c (h/2 + tanθ (D-L) / 2) = ns En postulant que les erreurs s ajoutent linéairement (hypothèse «pessimiste») et en ajoutant la résolution des PM on obtient une estimation de la demi-largeur totale des pics : t totale = t + t + t + t PM = 0.47 ns Pour L = 50 cm, les pics devraient être séparés de t = 2L/c = 3,33 ns. Avec une largeur à mihauteur de l ordre de 1 ns, on doit donc pouvoir séparer les pics, ce qui montre la faisabilité de la mesure avec un tel dispositif (ce qui n était pas évident a priori de mesurer la vitesse de la lumière sur un vol de 50 cm!). Remarque : l élargissement dû à la largeur des plastiques est négligeable, comme on pourra s en convaincre. MANIP 2 INSTRUMENTATION NUCLÉAIRE 4/5

5 Coïncidences fortuites : on doit s attendre à observer des coïncidences fortuites car deux coups qui ne sont pas dus à des photons de 511 kev corrélés peuvent arriver dans la fenêtre en temps du CTA A priori, ce bruit doit se repartir uniformément sur tout le spectre et ainsi ne pas perturber la mesure. Erreurs systématiques : la principale source d erreurs systématiques pouvant fausser la mesure de c est le mauvais alignement des différents éléments du montage. Notamment, un défaut d alignement de la source en hauteur par rapport au milieu des plastiques fausse sensiblement la mesure. En reprenant les calculs ci-dessus, on pourra prédire l erreur et comparer avec les résultats obtenus. S il vous reste du temps, refaites les mesures précédentes en déplaçant la source dans le plan vertical, vers le haut et/ou vers le bas de l axe horizontal passant par le milieu des scintillateurs plastiques. 4. Proposition de mode opératoire Relever la géométrie du montage (hauteur des PM, distance entre PM...) Vérifier que la haute tension appliquée au PM est de -2000V Observer à l oscilloscope les signaux issus des PM et estimer le bruit moyen Régler les seuils des CFD (seuils minimum mais au dessus du bruit, mêmes réglages pour les deux CFD) Régler la largeur des signaux logique à 20 ns Régler le CTA (bias, pente) et vérifier à l oscilloscope les réglages Etalonner et vérifier la linéarité Faire les mesures (comptage sur 30 min) et donner votre valeur de c avec l'incertitude que vous avez déterminée. 5. Pour information et illustration de la manipulation Figure 3 : évolution des mesures de la vitesse de la lumière au cours du XX ème siècle. MANIP 2 INSTRUMENTATION NUCLÉAIRE 5/5

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g.

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g. PHYSQ 130: Hooke 1 LOI DE HOOKE: CAS DU RESSORT 1 Introduction La loi de Hooke est fondamentale dans l étude du mouvement oscillatoire. Elle est utilisée, entre autres, dans les théories décrivant les

Plus en détail

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu :

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : TRANSMETTEURS EN INSTRUMENTATION Transmetteurs aux SIGNAUX ANALOGIQUES STANDARDS Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : Capteur Transmetteur Régulateur PROCESSUS Actionneur Signal

Plus en détail

On présente souvent les grandeurs proportionnelles dans un tableau de proportionnalité.

On présente souvent les grandeurs proportionnelles dans un tableau de proportionnalité. 3 ème A Fiche D1 - a proportionnalité 1. Rappels : *Exemples de situation de proportionnalité dans la vie courante : 1 ) le prix des fruits au kilo. + on achète de fruits + c est cher. e prix est proportionnel

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE Exercice en classe EXERCICE 1 : La fibre à gradient d indice On considère la propagation d une onde électromagnétique dans un milieu diélectrique

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL BTS Groupement A Mathématiques Session 11 Exercice 1 : 1 points Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL On considère un circuit composé d une résistance et d un condensateur représenté par

Plus en détail

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits.

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits. PAGE : 1 I) Introduction : La croissance de la puissance des systèmes de traitement ainsi que les impératifs de productivité appellent dans tous les domaines de production industrielle un besoin d information

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation.

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation. 1/5 Le dessin technique ou dessin industriel est un élément essentiel de la communication technique. Il s agit d un ensemble de conventions de représentation des objets qui assurent que l objet produit

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

Les différents codes utilisés en électronique

Les différents codes utilisés en électronique Section : Technicien Supérieur Electronique Discipline : Génie Electronique Les différents codes utilisés en électronique Domaine d application : Traitement des signaux numériques Type de document : Cours

Plus en détail

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation Photométrie d un rétroprojecteur Doc. OPT-TP-02A (14.0) Date : 13 octobre 2014 TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur 1 But de l expérience Le but de ce TP est de : 1. comprendre le

Plus en détail

Tomographie de la résistivité électrique (ERT)

Tomographie de la résistivité électrique (ERT) Tomographie de la résistivité électrique (ERT) 1 Principe de la mesure Le sondage électrique est une méthode d exploration du sous-sol qui repose sur la mesure de la résistivité électrique ρ (en Ω.m).

Plus en détail

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi :

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi : Numération Numération. 1 Les systèmes de numération 1.1 Le système décimal. 1.1.1 Les chiffres. Le système décimal est le système d écriture des nombres que nous utilisons habituellement dans la vie courante.

Plus en détail

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes Noms des étudiants composant le binôme : TP Cours ocométrie des lentilles minces divergentes Estimer la distance focale image d une lentille divergente est moins aisé que de déterminer celle d une lentille

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

Notice d utilisation de l oscilloscope numérique Tektronix TDS 2002

Notice d utilisation de l oscilloscope numérique Tektronix TDS 2002 Notice d utilisation de l oscilloscope numérique Tektronix TDS 2002 Frédéric ROGER http://www.margo.ssi.free.fr Page 1/6 1/ Description 4 5 2 3 1 1/ Réglages verticaux 1.1 Les molettes permettent de positionner

Plus en détail

MODULE 3. Performances-seuils. Les appareils de mesure. Appareils de mesure Choix et utilisation. L élève sera capable

MODULE 3. Performances-seuils. Les appareils de mesure. Appareils de mesure Choix et utilisation. L élève sera capable MODULE 3. Les appareils de mesure. Performances-seuils. L élève sera capable 1. de choisir un appareil de mesure ; 2. d utiliser correctement un appareil de mesure ; 3. de mesurer courant, tension et résistance.

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 Codage Couleurs E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 La lumière La lumière est une onde. Cette lumière peut se décomposer en plusieurs composantes (son spectre)

Plus en détail

Statistique : Résumé de cours et méthodes

Statistique : Résumé de cours et méthodes Statistique : Résumé de cours et méthodes 1 Vocabulaire : Population : c est l ensemble étudié. Individu : c est un élément de la population. Effectif total : c est le nombre total d individus. Caractère

Plus en détail

Obtenir et exploiter des sons musicaux Terminale S

Obtenir et exploiter des sons musicaux Terminale S Obtenir et exploiter des sons musicaux Terminale S Dernière modification : le 10/01/2013. [Par Matthieu Brivet http://mbrivet.free.fr] Ce mode d emploi présente : - une (et pas «la») méthode pour obtenir

Plus en détail

Utilisation du logiciel CATIA V5. Exemple d assemblage Le système bielle-piston

Utilisation du logiciel CATIA V5. Exemple d assemblage Le système bielle-piston Utilisation du logiciel CATIA V5 Exemple d assemblage Le système bielle-piston Ce scénario vous permettra de vous familiariser avec le module Assembly Design. L assemblage que vous allez réaliser est représenté

Plus en détail

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES OBJECTIFS Observation de la diffraction. Observation des interférences. I ) DIFFRACTION D ONDES A LA SURFACE DE L EAU Sur la photographie ci-dessous, on observe que les vagues, initialement rectilignes,

Plus en détail

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 8 : Périmètre et aire de figures planes Guide de l élève Module 8 Périmètre et aire de figures planes Évaluation diagnostique...3 Aire de parallélogrammes,

Plus en détail

ATTENTION: Une fois la carte orientée, elle doit rester figée, plus aucune rotation n'est admise.

ATTENTION: Une fois la carte orientée, elle doit rester figée, plus aucune rotation n'est admise. PRESENTATION DE LA BOUSSOLE La boussole est toujours un instrument fiable, précis. Lors de son utilisation, faites attention à ne pas être proche de masses métalliques. Pensez à l utiliser toujours à plat

Plus en détail

FluXair : aide. (figure 1 : Le Flutter)

FluXair : aide. (figure 1 : Le Flutter) FluXair : aide Le FluXair est un programme qui permet de rendre les séances de kinésithérapie respiratoire plus ludiques. En effet, il a pour but de remplacer un déplacement vertical, un déplacement horizontal

Plus en détail

FORCE MAGNÉTIQUE SUR UN COURANT

FORCE MAGNÉTIQUE SUR UN COURANT PHYSQ 126: F M sur I 1 FORCE MAGNÉTIQUE SUR UN COURANT 1 Théorie Lorsqu un courant électrique circule dans un fil conducteur, et que ce dernier est plongé dans un champ magnétique, il subira l action de

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale 1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale I. BUT - Utiliser un oscilloscope pour mesurer des fréquences et des tensions - Déterminer la fréquence d un émetteur à ultrasons (noté US)

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

TP 4 : caractéristiques radio des réseaux locaux d accès sans fil

TP 4 : caractéristiques radio des réseaux locaux d accès sans fil TP 4 : caractéristiques radio des réseaux locaux d accès sans fil 1. OBJECTIFS Ce TP vous permettra d évaluer les performances des technologies WiFi, dans différentes configurations. Il est basé sur l

Plus en détail

L élément essentiel pour une installation radio réussie reste la propagation optimisée des ondes radio.

L élément essentiel pour une installation radio réussie reste la propagation optimisée des ondes radio. Que vous ayez choisi de déployer des configurations radio en 868 ou 169 MHz, la méthodologie d installation des transmetteurs et des récepteurs reste identique. Nous rappelons que les résultats en terme

Plus en détail

SEANCE 4 : MECANIQUE THEOREMES FONDAMENTAUX

SEANCE 4 : MECANIQUE THEOREMES FONDAMENTAUX SEANCE 4 : MECANIQUE THEOREMES FONDAMENTAUX 1. EXPERIENCE 1 : APPLICATION DE LA LOI FONDAMENTALE DE LA DYNAMIQUE a) On incline d un angle α la table à digitaliser (deuxième ou troisième cran de la table).

Plus en détail

Pour commencer, ouvrir PowerPoint (PPT)

Pour commencer, ouvrir PowerPoint (PPT) Microsoft PowerPoint est un logiciel de présentation édité par Microsoft. Il est essentiellement destiné à préparer des conférences ou des exposés, à montrer des projets ou des bilans, ou encore à vendre

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort Chapitre 5 Le ressort Le ressort est un élément fondamental de plusieurs mécanismes. Il existe plusieurs types de ressorts (à boudin, à lame, spiral etc.) Que l on comprime ou étire un ressort, tel que

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Chapitre 1 : Capteurs

Chapitre 1 : Capteurs 1. Définition Un capteur est un transducteur qui permet de convertir une grandeur physique à mesurer ou mesurande (température, vitesse, humidité, pression, niveau, débit,...) en une autre grandeur physique

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

Attention : vous devez faire valider vos montages par un professeur avant une mise sous tension.

Attention : vous devez faire valider vos montages par un professeur avant une mise sous tension. Objectif : transmettre une information par le port d un micro-ordinateur Transmission de l information - TP Matériel disponible : 2 micro-ordinateur ( PC & Mac ) durée : 3 séquences le matériel de test

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Fonctions homographiques On donne ci-dessous deux définitions des fonctions homographiques, et on montre que ces deux définitions sont équivalentes. On décrit la courbe représentative d une fonction homographique.

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

Calcul des plafonds du bulletin

Calcul des plafonds du bulletin Calcul des plafonds du bulletin Fonctionnement et appel des plafonds sur le bulletin Lors du calcul du bulletin, les plafonds de la Sécurité Sociale, de la retraite, des congés spectacles, critères essentiels

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir Question O1 Vous mesurez 180 cm, vous vous tenez debout face à un miroir plan dressé verticalement. Quelle doit être la hauteur minimale du miroir pour que vous puissiez vous y voir des pieds à la tête,

Plus en détail

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 Fonctions La carte Mermoz est un système électronique qui se charge d enregistrer et de dater des mesures de tension. Elle peut être utilisée pour une large variété

Plus en détail

N.T. C Formatio ns 1

N.T. C Formatio ns 1 1 LA RETRODIFFUSION: La rétrodiffusion consiste à mesurer le temps mis par une impulsion lumineuse pour aller et revenir dans la liaison. L atténuation est le rapport entre la lumière envoyée et la lumière

Plus en détail

Correction du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces -

Correction du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces - Introduction Correction du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces - La focométrie consiste en la détermination expérimentale de la distance focale d un instrument d optique. Dans le TP précédent, nous avons

Plus en détail

Coup de Projecteur sur les Réseaux de Neurones

Coup de Projecteur sur les Réseaux de Neurones Coup de Projecteur sur les Réseaux de Neurones Les réseaux de neurones peuvent être utilisés pour des problèmes de prévision ou de classification. La représentation la plus populaire est le réseau multicouche

Plus en détail

Evitement d obstacles

Evitement d obstacles Evitement d obstacles Version 1.0 POBTechnology Thème général Eviter les obstacles avec le robot POB Capacités Récupérer des données depuis un robot Analyser des données et les traiter pour éviter un obstacle

Plus en détail

ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire

ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire 1 UFR IMAG - Université Joseph Fourier Polytech Grenoble RICM 3 ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire 1 Introduction 1.1 But d ensemble

Plus en détail

Cours de Mécanique du point matériel

Cours de Mécanique du point matériel Cours de Mécanique du point matériel SMPC1 Module 1 : Mécanique 1 Session : Automne 2014 Prof. M. EL BAZ Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 1 : Complément Mathématique SMPC1 Chapitre 1: Rappels

Plus en détail

Maison DÔME éléments de correction

Maison DÔME éléments de correction Maison DÔME éléments de correction 1 - ANALYSE FONCTIONNELLE DU DISPOSITIF DE ROTATION DE LA MAISON Q 1) Désignation du flux d entrée de la chaîne d énergie repéré sur le schéma-blocs : Réseau domestique

Plus en détail

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte).

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). Externat Notre Dame Accompagnement personnalisé (Tle S) Période n 2 Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). A chaque

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON 1. Les objectifs 1.1. La mise en évidence du phénomène d`interférence pour obtenir des

Plus en détail

Physique 30 Labo L intensité du champ magnétique. Contexte : Problème : Variables : Matériel : Marche à suivre :

Physique 30 Labo L intensité du champ magnétique. Contexte : Problème : Variables : Matériel : Marche à suivre : Physique 30 Labo L intensité du champ magnétique Contexte : La plupart des gens qui ont déjà joué avec un aimant permanent savent que plus on s en approche, plus la force magnétique est grande. Il est

Plus en détail

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique Tektronix TDS (210 ou 1001B) bicourbe,

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Nom et numéro d ordre :. I. Réfraction de la lumière. ( 5 pts ) On donne :

Plus en détail

Activité 3 : Découverte des rôles de gestionnaire institutionnel et de gestionnaire pédagogique

Activité 3 : Découverte des rôles de gestionnaire institutionnel et de gestionnaire pédagogique Activité 3 : Découverte des rôles de gestionnaire institutionnel et de gestionnaire pédagogique Présentation Vous avez, dans les deux premières activités, joué des rôles de participant (candidat, évaluateur)

Plus en détail

L E S C A P T E U R S

L E S C A P T E U R S I. D é f i n i t i o n L E S C A P T E U R S Temps observable Acquérir une information Capteur image brut image Les capteurs est l élément d un système dont la fonction est d acquérir une information.

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. CEA Saclay DETECS-LNHB 91191 Gif-sur-Yvette Cedex, France

NOTE TECHNIQUE. CEA Saclay DETECS-LNHB 91191 Gif-sur-Yvette Cedex, France NOTE TECHNIQUE CEA Saclay DETECS-LNHB 91191 Gif-sur-Yvette Cedex, France NOTE TECHNIQUE SOMMAIRE 1 PRINCIPE 3 1.1 Etalonnage en rendement 3 1.2 Mesure d activité 4 1.3 Mesure d intensité d émission photonique

Plus en détail

Recherche sur les collisions à une dimension : la relation entre la masse et le son

Recherche sur les collisions à une dimension : la relation entre la masse et le son Recherche sur les collisions à une dimension : la relation entre la masse et le son Recherche Le but de cette expérience est de faire une recherche sur la relation entre la masse et le son produit dans

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot SOMMES ET PRODUITS 1 Techniques de calcul 1.1 Le symbole Notation 1.1 Soient m et n deux entiers naturels. Alors { a m + a m+1 + + a + a n si m n, a = 0 sinon. On peut aussi noter m n =m a ou encore m,n

Plus en détail

Le Memory. a. Objectif : Créer un programme en langage Python qui permette de jouer au jeu Memory à deux joueurs.

Le Memory. a. Objectif : Créer un programme en langage Python qui permette de jouer au jeu Memory à deux joueurs. Le Memory Créer un programme en langage Python qui permette de jouer au jeu Memory à deux joueurs. Le jeu se compose de paires d images portant des illustrations identiques. L ensemble des images est mélangé,

Plus en détail

Etape 1 : Connexion de l antenne WiFi et mise en route

Etape 1 : Connexion de l antenne WiFi et mise en route Guide de Configuration Rapide Bullet et Picostation Introduction Ce guide s adresse au plaisancier qui navigue de port en port, donc en mobilité, souhaitant pouvoir se connecter à un point d accès Wifi

Plus en détail

TP Méthodes Numériques

TP Méthodes Numériques ENSIMAG 1ère année, 2007-2008 TP Méthodes Numériques Objectifs Les objectifs de ce TP sont : de revenir sur les méthodes de résolution des équations différentielles vues en cours de MN ; d utiliser un

Plus en détail

AGENCE FÉDÉRALE DE CONTRÔLE NUCLÉAIRE

AGENCE FÉDÉRALE DE CONTRÔLE NUCLÉAIRE AGENCE FÉDÉRALE DE CONTRÔLE NUCLÉAIRE Recommandations pour l utilisation et le contrôle qualité des scanners PET utilisés en médecine nucléaire. CHAPITRE I Champ d application et définitions Les présentes

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA06 : programmation des automates S7-300 Blocs d organisation

Atelier C TIA Portal CTIA06 : programmation des automates S7-300 Blocs d organisation Atelier C TIA Portal CTIA06 : programmation des automates S7-300 Blocs d organisation CTIA06 Page 1 1. Types de blocs de programme L automate met à disposition différents types de blocs qui contiennent

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

Exercice sur les arbres binaires de recherche

Exercice sur les arbres binaires de recherche Exercice sur les arbres binaires de recherche Voici une liste aléatoire de 1 éléments. Notez que vous pouvez faire cet exercice en prenant une autre liste aléatoire ; évidemment, il y a peu de chances

Plus en détail

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables 1 ère STI2D TP V2.0 Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables CO8.sin4 Identifier les variables mesurées. CO9.sin2 Instrumenter un système. Acquerir l'information. Utilisation d'un

Plus en détail

APPLICATION COROSSOL GESTION DES INVENTAIRES

APPLICATION COROSSOL GESTION DES INVENTAIRES APPLICATION COROSSOL GESTION DES INVENTAIRES 1 Cette application permet de gérer les inventaires d un établissement à partir du module commande de JEFYCO. La mise à l inventaire peut être rendue obligatoire

Plus en détail

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé.

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. TP focométrie Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. Objectifs : déterminer la distance focale de divers lentilles minces par plusieurs méthodes. 1 Rappels 1.1 Lentilles... Une lentille

Plus en détail

Rapport IN52. Sujet : Résolution d un puzzle

Rapport IN52. Sujet : Résolution d un puzzle CARRE Julien PIERNOT Jérôme Rapport IN52 Sujet : Résolution d un puzzle Responsable : M. Ruicheck Y. Automne 2007 1 SOMMAIRE INTRODUCTION...3 I. Description et approche du sujet...4 1. Description 2. Outils

Plus en détail

Utilisation de l outil numérique via «géogébra» pour la pratique de la géométrie au cycle 3. Déroulement de l animation :

Utilisation de l outil numérique via «géogébra» pour la pratique de la géométrie au cycle 3. Déroulement de l animation : Utilisation de l outil numérique via «géogébra» pour la pratique de la géométrie au cycle 3 Déroulement de l animation : - 0] Préambule (30 min) a) Introduction b) Programme du cycle 3 - I] Première prise

Plus en détail

Guide pour Structure Ossature Bois

Guide pour Structure Ossature Bois L C C B SARL 93 Grand Rue 67290 WEISLINGEN Tel: 03-88-01-59-83 Email : lccb.lenser@wanadoo.fr Guide pour Structure Ossature Bois Dans ce guide certaines touches sont modélisées par les touches suivantes

Plus en détail

Procédure pour consulter son dossier d'usager, renouveler des prêts et effectuer une réservation sur un document via le catalogue de la bibliothèque

Procédure pour consulter son dossier d'usager, renouveler des prêts et effectuer une réservation sur un document via le catalogue de la bibliothèque Procédure pour consulter son dossier d'usager, renouveler des prêts et effectuer une réservation sur un document via le catalogue de la bibliothèque Veuillez prendre note que les réservations ne sont admissibles

Plus en détail

LES GUIDES. Gestion des sites

LES GUIDES. Gestion des sites LES GUIDES Gestion des sites 1 4. Gestion des sites 4.1 Pièces : 4.2 Equipements : 4.2.1 Création d un équipement La création d un équipement passe par la sélection d un type d équipement dans le bandeau

Plus en détail

Assurances placements

Assurances placements Fiche de connaissance Assurances placements Les assurances placement sont des contrats que vous souscrivez avec une compagnie d assurances, et non avec une banque. Elles sont toutefois commercialisées

Plus en détail

Initiation à l informatique. Module 4 : Gestion de l affichage Windows

Initiation à l informatique. Module 4 : Gestion de l affichage Windows Initiation à l informatique. Module 4 : Gestion de l affichage Windows Créé par Xavier CABANAT Version 1.2 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 13 Sommaire Introduction :... 3 Qu est ce que l interface

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Document du professeur 1/7 Niveau 3 ème Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Programme C. De la gravitation à l énergie mécanique

Plus en détail

Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2

Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2 Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2 Séance 1 : l écart constant entre deux droites parallèles donner une définition fonctionnelle du parallélisme de deux droites ; exhiber un procédé de

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part Eercices Alternatifs Une fonction continue mais dérivable nulle part c 22 Frédéric Le Rou (copleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: applications-continues-non-derivables/. Version

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

Stratégies de mot de passe affinées (FGPP)

Stratégies de mot de passe affinées (FGPP) Stratégies de mot de passe affinées (FGPP) Description Avant l apparition de Windows Server 2008 il n était possible de créer qu une seule stratégie de mot de passe par domaine Active Directory. Ainsi,

Plus en détail

Manuel GesCOF Les Produits (6)

Manuel GesCOF Les Produits (6) LES PRODUITS On appelle produit toute prestation fournie par l organisme, que celle-ci soit une action de formation ou un autre type de prestation, comme du conseil par exemple. Il existe deux types de

Plus en détail

Comparaison de capteurs à effet Hall à verrouillage bipolaire avec et sans stabilisation par hacheur

Comparaison de capteurs à effet Hall à verrouillage bipolaire avec et sans stabilisation par hacheur Comparaison de capteurs à effet Hall à verrouillage bipolaire avec et sans stabilisation par hacheur Des résultats d essai montrent qu il est possible d obtenir des performances notablement plus élevées

Plus en détail