Les réseaux cellulaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les réseaux cellulaires"

Transcription

1 Les réseaux cellulaires Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1

2 Introduction Les réseaux cellulaires sont les réseaux dont l'évolution a probablement été la plus spectaculaire Cette technologie forme la base des systèmes de radiocommunication avec les téléphones mobiles Technologie développée pour améliorer les capacités du service de téléphonie mobile Avant ce développement, ce service de communication ne fonctionnait que par l'existence d'émetteur-récepteur à haute puissance Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 2

3 Les réseaux cellulaires Le modèle Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 3

4 Organisation des réseaux cellulaires Le principe de fonctionnement repose sur l'emploi d'émetteurs de faible puissance (100 W ou moins) Chaque secteur géographique est découpé en petites zones appelées cellules Chaque cellule dispose de son propre émetteur-récepteur, souvent appelé antenne, sous le contrôle d'une station de base A chaque cellule est affecté une plage de fréquences Des cellules voisines doivent utiliser des fréquences différentes pour éviter d'interférer entre-elles Le modèle idéal de réseau cellulaire est un réseau hexagonal, afin que la distance entre une antenne et toutes ces voisines soit la même Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 4

5 Cellules hexagonales Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 5

6 Les fréquences? La puissance d'émission doit être réglée de façon très rigoureuse afin d'éviter tout débordement sur un cellule voisine L'usage veut qu'il ne soit pas réutilisé la même fréquence sur les cellules voisines afin d'éviter tout problème d'interférences Chaque cellule peut alors utiliser une bande de fréquence découpée en plusieurs canaux Un autre critère de conception important est celui de la distance minimale devant séparer 2 cellules qui exploitent une même bande de fréquences L'organisation des cellules aux fins de réutilisation des fréquences peut suivre divers types de groupements appelés motifs Si le motif retenu contient N cellules, chacune d'elles peut exploiter K/N fréquences, avec K le nombre total de fréquences allouées au système Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 6

7 Exemple avec N= Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 7

8 Exemple avec N= Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 8

9 Augmentation des capacités Avec le temps, le nombre d'utilisateurs augmente. Les fréquences allouées à chaque cellule n'est donc plus suffisant Plusieurs solutions sont alors possibles Ajout de nouveaux canaux : tous les canaux ne sont pas toujours utilisés lors de la mise en place d'une cellule. Certains canaux peuvent alors être rendu utilisable Emprunt de fréquences : les cellules congestionnées empruntent des fréquences aux cellules voisines, ce qui revient à élargir la bande de fréquences utilisées par ces cellules Division de cellule : généralement, la taille d'une cellule est entre 6,5 et 13km. Suivant la densité de la population, cette dimension est trop importante. Dans ce cas, en diminuant la puissance d'émission des antennes, il est alors possible de fabriquer des cellules plus petites (voir des micro-cellules). Malheureusement, cela occasionne plus de transfert intercellulaire (ou handover) Sectorisation de cellule : division d'une cellule en un certain nombre de secteurs qui reçoivent chacun un sous-ensemble de canaux de la cellule. On utilise alors des antennes directionnelles, orientées vers chacun des secteurs Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 9

10 Les micro-cellules Autre solution possible pour l'augmentation de la capacité d'une cellule On diminue la taille des cellules afin d'atteindre des tailles de cellule comprises entre 0,1 km et 1 km Ainsi, des antennes peuvent être placées sur un toit d'un petit immeuble ou sur un réverbère pour couvrir des petites rues ou des immeubles fortement habités Une des caractéristiques typiques d'une cellule est l'étalement moyen de délai : c'est le temps qui sépare l'arrivée du premier signal et du dernier en raison de la propagation multitrajet Les caractéristiques typiques des macro-cellules sont : rayon 1 à 20 km, puissance de 1 à 10 W, débit bianire max. 0,3 Mb/s, étalement moyen de délai entre 0,1 et 10 µs des micro-cellules sont : rayon 0,1 à 1 km, puissance 0,1 à 1 W, débit 1 Mb/s, étalement moyen de délai entre 10 et 100 ns Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 10

11 Les réseaux cellulaires Le fonctionnement Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 11

12 Fonctionnement Au centre de chaque cellule se trouve une station de base (ou BS : Base Station), comprenant une antenne, un contrôleur et un certain nombre d'émetteurs-récepteurs Le contrôleur sert à la gestion du processus d'appel entre un mobile et le reste du réseau Chaque station de base est connectée à un centre de commutation de mobiles ou MTSO (Mobile Telephone Switching Office), gérant plusieurs stations. Généralement, une station est connecté de façon filaire avec un centre de commutation. Ce centre est également connecté au réseau téléphonique public pour permettre d'atteindre les abonnées du réseau fixe Ce centre se charge de l'affectation des canaux voix pour chaque appel, gère le transfert inter-cellule et l'enregistrement des informations de facturation Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 12

13 Les types de canaux Entre une station et un mobile, 2 types de canaux sont utilisés Des canaux de contrôle : sert à l'établissement et au maintien des connexions (et communications) et à la mise en relation d'un mobile d'une station avec la station de base la plus proche Des canaux de trafic : transportent les communications vocales et de données Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 13

14 Communication entre 2 mobiles (1/2) Nous allons détailler le fonctionnement d'une communication entre 2 mobiles au sein d'un secteur contrôlé par un seul centre de commutation Initialisation d'un mobile: lorsque vous allumez votre mobile, celuici recherche le signal de contrôle d'appel le plus fort et sélectionne un canal. Périodiquement, les stations émettent leur bande de fréquences respective. Ensuite, une procédure de présentation (ou handshake) a lieu entre le mobile et le centre de commutation afin d'identifier le mobile et sa position géographique Appel initié par un mobile: Le numéro d'un abonné est émis sur le canal de contrôle d'appel vers le centre de commutation qui luimême retransmet l'information à toutes ses cellules Notification d'appel: chaque station émet sur son canal de contrôle la notification d'appel Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 14

15 Communication entre 2 mobiles (2/2) Acceptation d'appel: Lorsque le mobile reconnaît son numéro sur le canal de contrôle d'appel, il répond à la station de base associée qui relaye le message au centre de commutation. Un circuit est alors établi entre les 2 stations de base et le centre de commutation sélectionne un canal de trafic disponible dans chacune des cellules. Chaque station relaye l'information de canal au mobile concerné qui se synchronise alors sur le canal de trafic assigné Communication active: les échanges de voix et donnée se font par l'intermédiaire des stations et du centre de commutation Transfert intercellulaire: si un mobile change de zone lors d'une communication active, le réseau se charge automatiquement du transfert sans en avertir l'utilisateur et sans interrompre la communication Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 15

16 Autres fonctions Blocage d'appel: si tous les canaux de trafic d'une cellule sont occupés, au bout d'un certain nombre de nouvelle tentative, le signal «occupé» est retourné à l'utilisateur Terminaison d'appel: le centre de commutation est averti et les canaux de trafic sont libérés Abandon d'appel: Si pendant une communication, une station de basse ne peut maintenir le niveau de puissance du signal requis, elle abandonne le canal de trafic et en averti le centre de commutation Appel entre mobile et poste fixe: le centre de commutation fait la liaison avec le réseau téléphonique public. Il peut aussi joindre d'autre centre de commutation par l'intermédiaire du réseau téléphonique ou de lignes dédiées Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 16

17 Le transfert intercellulaire (1/2) Le transfert intercellulaire, appelé aussi handover, est la procédure qui prend place lorsque le contrôle d'un mobile passe d'une station de base à une autre Suivant les réseaux, différentes stratégies peuvent être prise en compte Le réseau peut seul prendre la décision du transfert ou bien le faire de concert avec le mobile Dans tous les cas, les critères suivants sont évalués probabilité de blocage d'appel: suite à une saturation de la cellule, le mobile est transféré en raison de la gestion du trafic et non pas en raison de la qualité du signal les probabilités d'abandon d'appel, de terminaison d'appel, d'échec de transfert, de blocage de transfert, de transfert débit de transfert: nombre de transfert par unité de temps durée d'interruption: intervalle de temps lors d'un transfert, pendant lequel un mobile n'est synchronisé avec aucune station de base délai de transfert: distance parcourue par un mobile à partir du point où le transfert doit se faire et celui ou il s'est fait Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 17

18 Le transfert intercellulaire (2/2) Le critère principal est la puissance mesuré du signal du mobile par la station de base L'instant du transfert est déterminé suivant diverses techniques puissance relative du signal puissance relative du signal avec un seuil: le signal doit être en dessous d'un seuil et l'autre signal le plus fort des 2 puissance relative du signal avec hystérésis: la puissance reçue par la nouvelle station doit être avec un écart donné avec la cellule actuelle puissance relative du signal avec hystérésis et seuil: la puissance reçue par la nouvelle station doit être d'un écart donné avec la cellule actuelle et le signal actuel doit être sous un seuil technique prédictive: basé sur les valeurs de puissance future attendue Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 18

19 Le contrôle de puissance La puissance du signal doit être supérieure au bruit de fond pour permettre une communication de qualité mais plus le mobile est éloigné de la station, plus le signal s'affaiblit Mais la puissance ne doit pas être trop importante afin d'éviter de perturber les canaux voisins Sur les réseaux utilisant CDMA (Code Division Multiple Access), il est souhaitable d'uniformiser les puissances des cellules afin de répartir équitablement l'allocation des fréquences aux utilisateurs Pour résoudre ces problèmes, 2 techniques sont utilisées: contrôle en boucle ouverte: dépend uniquement du mobile. La station envoie un signal (canal descendant) dit pilote et le mobile envoie un signal de puissance équivalente à la station (canal montant). Les 2 signaux montant et descendant sont alors à la même puissance contrôle en boucle fermée: ajuste la puissance en fonction de mesure prise sur la canal montant (mobile vers station), niveau de puisance, rapport signal sur bruit, taux d'erreur binaire sur la station. Celle-ci prend alors les décisions d'ajustement et les transmet via le canal de contrôle au mobile. Le mobile peut aussi donner des informations à la station et la station ajuste sa puissance de transmission Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 19

20 Le multiplexage CDMA Le CDMA (Code Division Multiple Access) est une technique de multiplexage employée en conjonction avec l'étalement de spectre Soit au départ un signal qui possède un débit bianire D. Chaque bit est subdivisé en un nombre k d'intervalles appelés chips selon une séquence propre à chaque utilisateur et servant à identifier ses flux Supposons k=6 et le code utilisateur <1,-1,-1,1,-1,1>. Quand A veut émettre 1, il émet simple son code, c'est à dire 1,-1,-1,1,-1,1. S'il veut émettre 0, il émet son complément, c'est à dire -1,1,1,- 1,1,-1 Comme le récepteur connaît les codes des utilisateurs, il est alors en mesure de savoir qui a fait une transmission en effectuant simplement l'opération code reçu x code utilisateur Avec un résultat égal à 6 (ou -6), A a transmis 1 (ou 0), sinon cela ne provient pas de A Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 20

Les réseaux cellulaires vers la 3G

Les réseaux cellulaires vers la 3G Les réseaux cellulaires vers la 3G Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

Physique appliquée. Le réseau GSM. jean-philippe muller. Le réseau GSM

Physique appliquée. Le réseau GSM. jean-philippe muller. Le réseau GSM Physique appliquée Sommaire 1- La cellule et sa station de base 2- La structure du réseau GSM 3- Les équipements du réseau GSM 4- Les fréquences de travail 5- La répartition des fréquences 6- La voie balise

Plus en détail

Le concept cellulaire

Le concept cellulaire Le concept cellulaire X. Lagrange Télécom Bretagne 21 Mars 2014 X. Lagrange (Télécom Bretagne) Le concept cellulaire 21/03/14 1 / 57 Introduction : Objectif du cours Soit un opérateur qui dispose d une

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Les réseaux de seconde

Les réseaux de seconde Introduction aux Télécommunications Aspects physiques et architecturaux des réseaux de télécommunication, notamment de téléphonie Pierre Parrend, 2005 Les réseaux de seconde génération Pourquoi? Le succès

Plus en détail

Introduction à la téléphonie mobile

Introduction à la téléphonie mobile Introduction à la téléphonie mobile Notions sur la téléphonie cellulaire Tana Guindeba ingénieur jr 1 Avril 2014 Téléphone mobile Définition: GSM (Global System for Mobile Communication) est une norme

Plus en détail

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 F. Nolot 1 Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 Historique F. Nolot 2 Historique 1er norme publiée en 1997 Débit jusque 2 Mb/s En 1998, norme 802.11b, commercialement

Plus en détail

Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity)

Le réseau sans fil Wi - Fi (Wireless Fidelity) Professionnel Page 282 à 291 Accessoires Page 294 TPE / Soho Page 292 à 293 Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity) Le a été défini par le Groupe de travail WECA (Wireless Ethernet Compatibility

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9)

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 (1997) L'Assemblée des

Plus en détail

DS-SS CDMA W-CDMA. Multiplexage par codes : CDMA

DS-SS CDMA W-CDMA. Multiplexage par codes : CDMA DS-SS CDMA W-CDMA Jean-Marie Gorce CITI, INSA Lyon Multiplexage par codes : CDMA Le CDMA (Code Division Multiples Access) Principe utilisation simultanée de plusieurs codes Système synchronisé : les codes

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité Réseau Wi-Fi Sommaire 1. Introduction 2. Modes de fonctionnement 3. Le médium 4. La loi 5. Sécurité 2 Introduction Le terme Wi-Fi suggère la contraction de Wireless Fidelity, par analogie au terme Hi-Fi.

Plus en détail

Rec. UIT-R F.753 1 RECOMMANDATION UIT-R F.753 *

Rec. UIT-R F.753 1 RECOMMANDATION UIT-R F.753 * Rec. UIT-R F.753 1 RECOMMANDATION UIT-R F.753 * MÉTHODES ET CARACTÉRISTIQUES PRÉFÉRÉES POUR LA SURVEILLANCE ET LA PROTECTION DES FAISCEAUX HERTZIENS NUMÉRIQUES Rec. UIT-R F.753 (1992) L'Assemblée des radiocommunications

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

Tablettes et smartphones

Tablettes et smartphones SOLUTIONS SANS FIL POUR Tablettes et smartphones High Performance Wireless Networks Tablettes et smartphones. Défi ou opportunité? L'explosion des ventes de smartphones et de tablettes se reflète au sein

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Plan du cours. Concepts Cellulaires et Paramètres Radio. Présentation du réseau cellulaire. Présentation du réseau cellulaire

Plan du cours. Concepts Cellulaires et Paramètres Radio. Présentation du réseau cellulaire. Présentation du réseau cellulaire Plan du cours Concepts Cellulaires et Paramètres Radio Philippe Godlewski Philippe Martins Marceau Coupechoux Cours largement inspiré de «Les concepts cellulaires», X. Lagrange, Ph. Godlewski, Fév. 1999

Plus en détail

Frame Relay. Introduction. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1

Frame Relay. Introduction. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Frame Relay Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les réseaux Frame Relay fournissent plus de fonctionnalités et de bénéfices que les connexions point-à-point

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Les couches hautes: Responsables du traitement de l'information relative à la gestion des échanges entre systèmes informatiques. Couches basses:

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

La couche réseau Le protocole X.25

La couche réseau Le protocole X.25 La couche réseau Le protocole X.25 Michel Gardie GET/INT/LOR/RIP 20 décembre 2004 Réseau / X.25 Informations La version de ce document à la date d impression et de révision est temporaire. Quelkes feautes

Plus en détail

Cnam de Lille 1999 Le réseau GSM

Cnam de Lille 1999 Le réseau GSM Cnam de Lille 1999 Le réseau GSM AERNOUTS Ludovic Systèmes et Réseaux Informatiques I- Historique II- Sommaire Infrastructure d un réseau GSM 1- La norme GSM 2- Les équipements nécessaires 3- Organisation

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux Chapitre 5 - Les réseaux xdsl Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/32 Plan de la

Plus en détail

Module : le téléphone GSM

Module : le téléphone GSM BS2SE - Physique appliquée Module : le téléphone GSM Diaporamas : GSM-le réseau et GSM-le mobile Itinéraire pédagogique Résumé de cours 1- Structure cellulaire du réseau GSM 2- Le canal de transmission

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base Normes Européennes de Modélisme Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base NEM 671 Page 1 de 5 Norme Impérative Edition 2014 (remplace l'édition 2007) Remarque 1 : Le contenu de la NEM

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) Modification du... 2009 Projet du 28.11.2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 décembre 1999 1 sur la protection

Plus en détail

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1 PROTOCOLE DE MESURE Visant à vérifier sur site pour les stations émettrices fixes, le respect des limitations, en termes de niveaux de référence, de l exposition du public aux champs électromagnétiques

Plus en détail

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable RÉSUMÉ U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E par Lycée Victor Hugo - 25000

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

Ce document, volontairement incomplet, présente quelques notions simples relatives au fonctionnement et à la cohabitation de ces 2 types de réseaux.

Ce document, volontairement incomplet, présente quelques notions simples relatives au fonctionnement et à la cohabitation de ces 2 types de réseaux. Actuellement en France, les communications téléphoniques peuvent s établir sur 2 types de réseaux : - Le réseau «fixe» ou réseau téléphonique commuté (RTC) - Les réseaux «mobile» ou GSM. Ce document, volontairement

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Version Préliminaire (01/2011)

MODE D EMPLOI. Version Préliminaire (01/2011) MODE D EMPLOI Version Préliminaire (01/2011) indic bvba, Molenberglei 21, B-2627 Schelle, tel +32(0)3 451 93 93 - fax +32(0)3 887 30 61 www.indiconline.com 1 Table des matières 1 Table des matières...

Plus en détail

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3 Technologies xdsl Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet.......................................... 2 1.2 La connexion à Internet..............................................

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS

EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS Omar MOUSSAOUI omar.moussaoui78@gmail.com 2013 2014 5 ème année, Filière : GI/GSI Plan Services GSM Architecture

Plus en détail

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom. Edition 2

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom. Edition 2 ST/FTR&D/7804 Edition 2 1 Spécification Technique ST/FTR&D/7804 Janvier 2004 Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom Edition 2 ST/FTR&D/7804 Edition 2 2 Table

Plus en détail

Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles. Couche physique

Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles. Couche physique Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles Couche physique Bureau S3-354 Mailto:Jean.Saquet@unicaen.fr http://saquet.users.greyc.fr/m1/rezopro Supports de communication Quelques exemples :

Plus en détail

I. TRANSMISSION DE DONNEES

I. TRANSMISSION DE DONNEES TD I. TRANSMISSION DE DONNEES 1. QU'EST-CE QU'UN CANAL DE TRANSMISSION? 1.1 Rappels Une ligne de transmission est une liaison entre les deux machines. On désigne généralement par le terme émetteur la machine

Plus en détail

LES COMMUNICATIONS. Sommaire. Les communication - DOCUMENT RESSOURCE

LES COMMUNICATIONS. Sommaire. Les communication - DOCUMENT RESSOURCE DOCUMENT RESSOURCE LES COMMUNICATIONS Equipe de travail : > Matthieu Le Guen > Jean-Paul Pruvost > Pascal Pujades Sous la direction de : > Michel Loisy Année 2007-2008 Sommaire Page 2 - Historique Page

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

Radiocommande de Machines et Sécurité

Radiocommande de Machines et Sécurité Radiocommande de Machines et Sécurité 11/04/2013 Sommaire I. Présentation de Jay Electronique II. Principe de fonctionnement radio III. Sécurité IV. Radio/CEM V. Conclusion 2 I. Présentation de Jay Electronique

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction générale

Chapitre 1: Introduction générale Chapitre 1: Introduction générale Roch Glitho, PhD Associate Professor and Canada Research Chair My URL - http://users.encs.concordia.ca/~glitho/ Table des matières Définitions et examples Architecture

Plus en détail

Chap.1: Introduction à la téléinformatique

Chap.1: Introduction à la téléinformatique Chap.1: Introduction à la téléinformatique 1. Présentation 2. les caractéristiques d un réseau 3. les types de communication 4. le modèle OSI (Open System Interconnection) 5. l architecture TCP/IP 6. l

Plus en détail

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE.

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. SOLUTIONS D AFFAIRES ROGERS En optant pour Solutions d affaires Rogers, vous profitez d une collaboration continue avec notre

Plus en détail

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies»

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies» CAS IT-Interceptor Formation «Certificate of Advanced Studies» Description détaillée des contenus de la formation. Structure, objectifs et contenu de la formation La formation est structurée en 3 modules

Plus en détail

TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux

TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux Objectif Identifier les raisons pour lesquelles utiliser un masque de sous-réseau. Faire la distinction entre un masque de sous-réseau par défaut

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

I - Un peu d'histoire

I - Un peu d'histoire I - Un peu d'histoire Depuis la seconde guerre mondiale, l'expansion de l'informatique n'a sans cesse évolué. A l'origine d'un réseau militaire, Internet, le plus grand réseau mondial est crée en 1973

Plus en détail

Table des Matières I. Notion de réseau...2 II. Propagation en contexte radio-mobile...8 III. L interface radio du GSM...13 IV.

Table des Matières I. Notion de réseau...2 II. Propagation en contexte radio-mobile...8 III. L interface radio du GSM...13 IV. Table des Matières I. Notion de réseau...2 II. Propagation en contexte radio-mobile...8 III. L interface radio du GSM...13 IV. Architecture du réseau...21 V. Les protocoles GSM...28 VI. Evolutions...41

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Cisco Discovery - DRSEnt Module 7

Cisco Discovery - DRSEnt Module 7 Page 1 of 7 Cisco Discovery - DRSEnt Module 7 Select language : English Mode examen : Oui (Changer la couleur du site, écriture noire sur fond blanc). Liens utiles : Site Netacad Télécharger Packet Tracer

Plus en détail

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement Introduction Protocoles apparaissant dans la couche liaison de données ou dans la couche transport Différences suivant les cas dues au Texte Le contrôle de flux et la récupération des erreurs Temps de

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1088. (Question UIT-R 83/8)

RECOMMANDATION UIT-R M.1088. (Question UIT-R 83/8) Rec. UIT-R M.1088 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1088 PRINCIPES DE PARTAGE AVEC LES SYSTÈMES D'AUTRES SERVICES EXPLOITÉS DANS LES BANDES ATTRIBUÉES AU SERVICE DE RADIONAVIGATION PAR SATELLITE (Question UIT-R

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

L interface SATA II 1.5Gb/s 3Gb/s : Un point sur la norme

L interface SATA II 1.5Gb/s 3Gb/s : Un point sur la norme Page 1 of 8 L interface SATA II 1.5Gb/s 3Gb/s : Un point sur la norme Le document Unified Test Document est le document de référence régissant les moyens de tests officiels fournis et imposés par le groupe

Plus en détail

Le routage Inter-VLAN. F. Nolot 2009 1

Le routage Inter-VLAN. F. Nolot 2009 1 Le routage Inter-VLAN F. Nolot 2009 1 Le routage Inter-VLAN Objectifs F. Nolot 2009 2 Le routage inter VLAN? Comment peut-on router des paquets entre plusieurs VLAN? Un sous-réseaux par VLAN pour faciliter

Plus en détail

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL L outil à développer devra donner la possibilité de planifier tout d abord un réseau EV-DO Rev

Plus en détail

GSM : Global System for Mobile Communications Gestion de la mobilité et Contrôle d appel

GSM : Global System for Mobile Communications Gestion de la mobilité et Contrôle d appel GSM : Global System for Mobile Communications Gestion de la mobilité et Contrôle d appel EFORT http://www.efort.com Ce second tutoriel EFORT dédié au GSM présente les deux procédures important liées au

Plus en détail

La plateforme large bande sans fil Canopy de Motorola

La plateforme large bande sans fil Canopy de Motorola La plateforme large bande sans fil Canopy de Motorola La solution sans fil sûre, souple et fiable, pour la construction ou l extension de votre réseau à large bande Étendre la couverture de la large bande

Plus en détail

Plus efficace que jamais : le logiciel de test CEM R&S EMC 32 avec de nouvelles extensions

Plus efficace que jamais : le logiciel de test CEM R&S EMC 32 avec de nouvelles extensions Plus efficace que jamais : le logiciel de test CEM R&S EMC 32 avec de nouvelles extensions Le logiciel de test CEM R&S EMC 32 voit sa polyvalence considérablement renforcée grâce à de nouvelles options

Plus en détail

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia P. Bakowski bako@ieee.org Applications et flux multi-média média applications transport P. Bakowski 2 Applications et flux multi-média média applications

Plus en détail

Le 22 mars 2004. Le Comité a appliqué les principes qu il avait définis précédemment, à savoir :

Le 22 mars 2004. Le Comité a appliqué les principes qu il avait définis précédemment, à savoir : Avis du Comité d Experts concernant l autorisation des techniques RE-ADSL et ADSL2+ au répartiteur et sous-répartiteur dans le cadre de l accès à la sous-boucle locale de France Télécom Le 22 mars 2004

Plus en détail

Ondes Pulsées - Mise en évidence

Ondes Pulsées - Mise en évidence Ondes Pulsées - Mise en évidence Ce document, sans aucune prétention technique, est un essai de mise en évidence basique des ondes pulsées. Le but est de montrer les ondes pulsées typiques connues actuellement

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ ANALYSE SPECTRALE : Méthode utilisée pour mettre en évidence les caractéristiques du signal. L'intérêt de cette analyse est donc

Plus en détail

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS 1920 : premières tentatives de définition de mesure de l'information à partir de 1948 : travaux de Shannon Théorie de l'information discipline fondamentale qui s'applique

Plus en détail

Short Message Service Principes et Architecture

Short Message Service Principes et Architecture Short Message Service Principes et Architecture EFORT http://www.efort.com Défini dans le cadre des spécifications GSM phase 2, le service de messages courts (S, Short Message Service) encore appelé "texto",

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

Analyseurs de spectre portables de la prochaine génération R&S FSH4 / FSH8

Analyseurs de spectre portables de la prochaine génération R&S FSH4 / FSH8 Analyseurs de spectre portables de la prochaine génération R&S FSH4 / FSH8 Fig. 1 Le nouvel analyseur de spectre portable R&S FSH8 en action dans une station de base de radiocommunication mobile. 30 La

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

CODE DETECTEUR D'ERREUR (voir Schaum) Un des avantages des systèmes numériques (l'ordinateur, par exemple) réside dans leur grande précision. Cependant, bien que ces systèmes soient précis, des erreurs

Plus en détail

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTES APPLICABLES AUX OFFRES OPENCONNECT ADSL

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTES APPLICABLES AUX OFFRES OPENCONNECT ADSL ARTICLE 1. DÉFINITIONS CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTES APPLICABLES AUX OFFRES OPENCONNECT ADSL Dans les présentes conditions particulières, les termes suivants ont, sauf précision contraire, le sens qui

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Introduction Master 1 STIC-Informatique 2 Les Réseaux Locaux Virtuels (VLAN) Avantages des LAN Communication rapide, broadcasts Problèmes des

Plus en détail

Réseaux Mobiles et Haut Débit

Réseaux Mobiles et Haut Débit Réseaux Mobiles et Haut Débit Worldwide Interoperability for Microwave Access 2007-2008 Ousmane DIOUF Tarik BOUDJEMAA Sadek YAHIAOUI Plan Introduction Principe et fonctionnement Réseau Caractéristiques

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Études et expérimentations sur matériel Wi-Fi (802.11b et 802.11g)

Études et expérimentations sur matériel Wi-Fi (802.11b et 802.11g) Études et expérimentations sur matériel Wi-Fi (802.11b et 802.11g) Travail réalisé dans le but de confronter les possibilités théoriques des appareils avec des manipulations concrètes. Tests de charge

Plus en détail

BESOINS EN SPECTRE POUR LES SYSTÈMES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS MOBILES INTERNATIONALES-2000 (IMT-2000)

BESOINS EN SPECTRE POUR LES SYSTÈMES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS MOBILES INTERNATIONALES-2000 (IMT-2000) Rap. UIT-R M.2023 1 RAPPORT UIT-R M.2023 Rap. UIT-R M.2023 BESOINS EN SPECTRE POUR LES SYSTÈMES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS MOBILES INTERNATIONALES-2000 (IMT-2000) (2000) TABLE DES MATIÈRES Page 1 Résumé...

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires du 28 novembre 1983 Le Conseil fédéral suisse, vu les articles 11 et 37 de la loi du 23 décembre 1959" sur l'énergie

Plus en détail