Les réseaux cellulaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les réseaux cellulaires"

Transcription

1 Les réseaux cellulaires Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1

2 Introduction Les réseaux cellulaires sont les réseaux dont l'évolution a probablement été la plus spectaculaire Cette technologie forme la base des systèmes de radiocommunication avec les téléphones mobiles Technologie développée pour améliorer les capacités du service de téléphonie mobile Avant ce développement, ce service de communication ne fonctionnait que par l'existence d'émetteur-récepteur à haute puissance Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 2

3 Les réseaux cellulaires Le modèle Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 3

4 Organisation des réseaux cellulaires Le principe de fonctionnement repose sur l'emploi d'émetteurs de faible puissance (100 W ou moins) Chaque secteur géographique est découpé en petites zones appelées cellules Chaque cellule dispose de son propre émetteur-récepteur, souvent appelé antenne, sous le contrôle d'une station de base A chaque cellule est affecté une plage de fréquences Des cellules voisines doivent utiliser des fréquences différentes pour éviter d'interférer entre-elles Le modèle idéal de réseau cellulaire est un réseau hexagonal, afin que la distance entre une antenne et toutes ces voisines soit la même Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 4

5 Cellules hexagonales Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 5

6 Les fréquences? La puissance d'émission doit être réglée de façon très rigoureuse afin d'éviter tout débordement sur un cellule voisine L'usage veut qu'il ne soit pas réutilisé la même fréquence sur les cellules voisines afin d'éviter tout problème d'interférences Chaque cellule peut alors utiliser une bande de fréquence découpée en plusieurs canaux Un autre critère de conception important est celui de la distance minimale devant séparer 2 cellules qui exploitent une même bande de fréquences L'organisation des cellules aux fins de réutilisation des fréquences peut suivre divers types de groupements appelés motifs Si le motif retenu contient N cellules, chacune d'elles peut exploiter K/N fréquences, avec K le nombre total de fréquences allouées au système Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 6

7 Exemple avec N= Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 7

8 Exemple avec N= Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 8

9 Augmentation des capacités Avec le temps, le nombre d'utilisateurs augmente. Les fréquences allouées à chaque cellule n'est donc plus suffisant Plusieurs solutions sont alors possibles Ajout de nouveaux canaux : tous les canaux ne sont pas toujours utilisés lors de la mise en place d'une cellule. Certains canaux peuvent alors être rendu utilisable Emprunt de fréquences : les cellules congestionnées empruntent des fréquences aux cellules voisines, ce qui revient à élargir la bande de fréquences utilisées par ces cellules Division de cellule : généralement, la taille d'une cellule est entre 6,5 et 13km. Suivant la densité de la population, cette dimension est trop importante. Dans ce cas, en diminuant la puissance d'émission des antennes, il est alors possible de fabriquer des cellules plus petites (voir des micro-cellules). Malheureusement, cela occasionne plus de transfert intercellulaire (ou handover) Sectorisation de cellule : division d'une cellule en un certain nombre de secteurs qui reçoivent chacun un sous-ensemble de canaux de la cellule. On utilise alors des antennes directionnelles, orientées vers chacun des secteurs Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 9

10 Les micro-cellules Autre solution possible pour l'augmentation de la capacité d'une cellule On diminue la taille des cellules afin d'atteindre des tailles de cellule comprises entre 0,1 km et 1 km Ainsi, des antennes peuvent être placées sur un toit d'un petit immeuble ou sur un réverbère pour couvrir des petites rues ou des immeubles fortement habités Une des caractéristiques typiques d'une cellule est l'étalement moyen de délai : c'est le temps qui sépare l'arrivée du premier signal et du dernier en raison de la propagation multitrajet Les caractéristiques typiques des macro-cellules sont : rayon 1 à 20 km, puissance de 1 à 10 W, débit bianire max. 0,3 Mb/s, étalement moyen de délai entre 0,1 et 10 µs des micro-cellules sont : rayon 0,1 à 1 km, puissance 0,1 à 1 W, débit 1 Mb/s, étalement moyen de délai entre 10 et 100 ns Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 10

11 Les réseaux cellulaires Le fonctionnement Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 11

12 Fonctionnement Au centre de chaque cellule se trouve une station de base (ou BS : Base Station), comprenant une antenne, un contrôleur et un certain nombre d'émetteurs-récepteurs Le contrôleur sert à la gestion du processus d'appel entre un mobile et le reste du réseau Chaque station de base est connectée à un centre de commutation de mobiles ou MTSO (Mobile Telephone Switching Office), gérant plusieurs stations. Généralement, une station est connecté de façon filaire avec un centre de commutation. Ce centre est également connecté au réseau téléphonique public pour permettre d'atteindre les abonnées du réseau fixe Ce centre se charge de l'affectation des canaux voix pour chaque appel, gère le transfert inter-cellule et l'enregistrement des informations de facturation Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 12

13 Les types de canaux Entre une station et un mobile, 2 types de canaux sont utilisés Des canaux de contrôle : sert à l'établissement et au maintien des connexions (et communications) et à la mise en relation d'un mobile d'une station avec la station de base la plus proche Des canaux de trafic : transportent les communications vocales et de données Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 13

14 Communication entre 2 mobiles (1/2) Nous allons détailler le fonctionnement d'une communication entre 2 mobiles au sein d'un secteur contrôlé par un seul centre de commutation Initialisation d'un mobile: lorsque vous allumez votre mobile, celuici recherche le signal de contrôle d'appel le plus fort et sélectionne un canal. Périodiquement, les stations émettent leur bande de fréquences respective. Ensuite, une procédure de présentation (ou handshake) a lieu entre le mobile et le centre de commutation afin d'identifier le mobile et sa position géographique Appel initié par un mobile: Le numéro d'un abonné est émis sur le canal de contrôle d'appel vers le centre de commutation qui luimême retransmet l'information à toutes ses cellules Notification d'appel: chaque station émet sur son canal de contrôle la notification d'appel Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 14

15 Communication entre 2 mobiles (2/2) Acceptation d'appel: Lorsque le mobile reconnaît son numéro sur le canal de contrôle d'appel, il répond à la station de base associée qui relaye le message au centre de commutation. Un circuit est alors établi entre les 2 stations de base et le centre de commutation sélectionne un canal de trafic disponible dans chacune des cellules. Chaque station relaye l'information de canal au mobile concerné qui se synchronise alors sur le canal de trafic assigné Communication active: les échanges de voix et donnée se font par l'intermédiaire des stations et du centre de commutation Transfert intercellulaire: si un mobile change de zone lors d'une communication active, le réseau se charge automatiquement du transfert sans en avertir l'utilisateur et sans interrompre la communication Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 15

16 Autres fonctions Blocage d'appel: si tous les canaux de trafic d'une cellule sont occupés, au bout d'un certain nombre de nouvelle tentative, le signal «occupé» est retourné à l'utilisateur Terminaison d'appel: le centre de commutation est averti et les canaux de trafic sont libérés Abandon d'appel: Si pendant une communication, une station de basse ne peut maintenir le niveau de puissance du signal requis, elle abandonne le canal de trafic et en averti le centre de commutation Appel entre mobile et poste fixe: le centre de commutation fait la liaison avec le réseau téléphonique public. Il peut aussi joindre d'autre centre de commutation par l'intermédiaire du réseau téléphonique ou de lignes dédiées Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 16

17 Le transfert intercellulaire (1/2) Le transfert intercellulaire, appelé aussi handover, est la procédure qui prend place lorsque le contrôle d'un mobile passe d'une station de base à une autre Suivant les réseaux, différentes stratégies peuvent être prise en compte Le réseau peut seul prendre la décision du transfert ou bien le faire de concert avec le mobile Dans tous les cas, les critères suivants sont évalués probabilité de blocage d'appel: suite à une saturation de la cellule, le mobile est transféré en raison de la gestion du trafic et non pas en raison de la qualité du signal les probabilités d'abandon d'appel, de terminaison d'appel, d'échec de transfert, de blocage de transfert, de transfert débit de transfert: nombre de transfert par unité de temps durée d'interruption: intervalle de temps lors d'un transfert, pendant lequel un mobile n'est synchronisé avec aucune station de base délai de transfert: distance parcourue par un mobile à partir du point où le transfert doit se faire et celui ou il s'est fait Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 17

18 Le transfert intercellulaire (2/2) Le critère principal est la puissance mesuré du signal du mobile par la station de base L'instant du transfert est déterminé suivant diverses techniques puissance relative du signal puissance relative du signal avec un seuil: le signal doit être en dessous d'un seuil et l'autre signal le plus fort des 2 puissance relative du signal avec hystérésis: la puissance reçue par la nouvelle station doit être avec un écart donné avec la cellule actuelle puissance relative du signal avec hystérésis et seuil: la puissance reçue par la nouvelle station doit être d'un écart donné avec la cellule actuelle et le signal actuel doit être sous un seuil technique prédictive: basé sur les valeurs de puissance future attendue Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 18

19 Le contrôle de puissance La puissance du signal doit être supérieure au bruit de fond pour permettre une communication de qualité mais plus le mobile est éloigné de la station, plus le signal s'affaiblit Mais la puissance ne doit pas être trop importante afin d'éviter de perturber les canaux voisins Sur les réseaux utilisant CDMA (Code Division Multiple Access), il est souhaitable d'uniformiser les puissances des cellules afin de répartir équitablement l'allocation des fréquences aux utilisateurs Pour résoudre ces problèmes, 2 techniques sont utilisées: contrôle en boucle ouverte: dépend uniquement du mobile. La station envoie un signal (canal descendant) dit pilote et le mobile envoie un signal de puissance équivalente à la station (canal montant). Les 2 signaux montant et descendant sont alors à la même puissance contrôle en boucle fermée: ajuste la puissance en fonction de mesure prise sur la canal montant (mobile vers station), niveau de puisance, rapport signal sur bruit, taux d'erreur binaire sur la station. Celle-ci prend alors les décisions d'ajustement et les transmet via le canal de contrôle au mobile. Le mobile peut aussi donner des informations à la station et la station ajuste sa puissance de transmission Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 19

20 Le multiplexage CDMA Le CDMA (Code Division Multiple Access) est une technique de multiplexage employée en conjonction avec l'étalement de spectre Soit au départ un signal qui possède un débit bianire D. Chaque bit est subdivisé en un nombre k d'intervalles appelés chips selon une séquence propre à chaque utilisateur et servant à identifier ses flux Supposons k=6 et le code utilisateur <1,-1,-1,1,-1,1>. Quand A veut émettre 1, il émet simple son code, c'est à dire 1,-1,-1,1,-1,1. S'il veut émettre 0, il émet son complément, c'est à dire -1,1,1,- 1,1,-1 Comme le récepteur connaît les codes des utilisateurs, il est alors en mesure de savoir qui a fait une transmission en effectuant simplement l'opération code reçu x code utilisateur Avec un résultat égal à 6 (ou -6), A a transmis 1 (ou 0), sinon cela ne provient pas de A Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 20

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Les Réseaux GSM et les différents générations Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Historique Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère génération,

Plus en détail

Les réseaux cellulaires vers la 3G

Les réseaux cellulaires vers la 3G Les réseaux cellulaires vers la 3G Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Réseaux mobiles Nguyen Thi Mai Trang LIP6/PHARE Thi-Mai-Trang.Nguyen@lip6.fr UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Plan Principes des réseaux cellulaires GSM (Global System for Mobile communications) GPRS (General

Plus en détail

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE La téléphonie mobile est une infrastructure de télécommunication qui permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. HISTORIQUE Première génération Ericsson 450 Ericsson 900

Plus en détail

Les PAN et la norme IEEE 802.15. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1

Les PAN et la norme IEEE 802.15. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Les PAN et la norme IEEE 802.15 Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Les PAN et la norme IEEE 802.15 Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 2 Les PAN? Les PAN

Plus en détail

FICHE 01 TECHNOLOGIE

FICHE 01 TECHNOLOGIE Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat chargé de l écologie Secrétariat d Etat chargé de la prospective et du développement de l économie numérique FICHE 01 TECHNOLOGIE 1. Téléphones mobiles

Plus en détail

Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile)

Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile) Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile) Introduction Les objectifs affichés du projet GSM sont : Système entièrement numérique Bonne qualité de signal Faible coût des téléphones

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1182 INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE COMMUNICATION MOBILES DE TERRE ET PAR SATELLITE. (Question UIT-R 89/8)

RECOMMANDATION UIT-R M.1182 INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE COMMUNICATION MOBILES DE TERRE ET PAR SATELLITE. (Question UIT-R 89/8) Rec. UIT-R M.1182 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1182 INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE COMNICATION MOBILES DE TERRE ET PAR SATELLITE (Question UIT-R 89/8) Rec. UIT-R M.1182 (1995) Résumé La présente Recommandation

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Le concept cellulaire

Le concept cellulaire Le concept cellulaire X. Lagrange Télécom Bretagne 21 Mars 2014 X. Lagrange (Télécom Bretagne) Le concept cellulaire 21/03/14 1 / 57 Introduction : Objectif du cours Soit un opérateur qui dispose d une

Plus en détail

Physique appliquée. Le réseau GSM. jean-philippe muller. Le réseau GSM

Physique appliquée. Le réseau GSM. jean-philippe muller. Le réseau GSM Physique appliquée Sommaire 1- La cellule et sa station de base 2- La structure du réseau GSM 3- Les équipements du réseau GSM 4- Les fréquences de travail 5- La répartition des fréquences 6- La voie balise

Plus en détail

Les réseaux de seconde

Les réseaux de seconde Introduction aux Télécommunications Aspects physiques et architecturaux des réseaux de télécommunication, notamment de téléphonie Pierre Parrend, 2005 Les réseaux de seconde génération Pourquoi? Le succès

Plus en détail

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre)

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) [a] Une tranche de temps correspond au passage d une voie GSM. Il y a donc 8 voies de parole par porteuse et donc 8 x 16 = 128 voies de parole. [b]

Plus en détail

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Claude HERION c/ SA MOBISTAR Objet: «Antenne GSM» Maître Bernard CEULEMANS Maître Michel DELNOY Maître Bruno DELACROIX Monsieur Claude HERION MOBISTAR (M. VAN

Plus en détail

Le téléphone mobile et ses évolutions

Le téléphone mobile et ses évolutions Le téléphone mobile et ses évolutions Année universitaire 2008-09 michel.glass@upmc.fr Le plan Généralités Le téléphone fixe Généralités sur la radio La structure générale du réseau mobile La liaison radio

Plus en détail

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Ahmed Mehaoua 1999 - page 1 PLAN RTC : Le Réseau Téléphonique Commuté RNIS Le Réseau Numérique à Intégration de Services à large bande Ahmed Mehaoua 1999 - page 2 1

Plus en détail

Dans réseau GSM, le terminal mobile MS (Mobile Segment)a trois aspects :

Dans réseau GSM, le terminal mobile MS (Mobile Segment)a trois aspects : #-[ ETUDE SUR LES FONTIONNEMENT DES RÉSEAUX GSM ET DE LEUR SÉCURITÉS ]-# #--------------------------# #--------------[ 3LRVS (http://3lrvs.tuxfamily.org) ]--------------# (*) Chapitre 1: Etude des réseaux

Plus en détail

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseaux Wi-Fi Normes 802.11 Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Des WLAN utilisant les fréquences radio Ces réseaux sans fil (Wireless Local Area Network) utilisent des fréquences

Plus en détail

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem Le Modèle OSI p. 93 Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETTD Terminal ETCD Modem Ligne jonction ETTD

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

Réseaux locaux radio (WLan = Wireless Lan)

Réseaux locaux radio (WLan = Wireless Lan) Réseaux locaux radio (WLan = Wireless Lan) Les réseaux locaux basés sur une infrastructure "sans fils" permettent des raccordements simples et rapides d'équipements qui peuvent être déplacés dans une zone

Plus en détail

Télécommunications «mobiles»

Télécommunications «mobiles» Télécommunications «mobiles» G. Beuchot 1 Présentation G. Beuchot 2 Apparition aux USA en 1940 en Europe vers 1955 (France 1956) Radiocom 2000 : 1986 / NMT450 (SFR): 1989 Type Analogique - bandes 200 et

Plus en détail

Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma

Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma 5 ème année : Ingénieur GTR & GEII Année universitaire 2009 2010 U.E : Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma 1. Descriptif détaillé du cours : Ch I : Généralité sur les Réseaux

Plus en détail

Présentation des réseaux

Présentation des réseaux Deux familles : réseaux d opérateurs et réseaux d entreprise Présentation des réseaux Hub réseau d'opérateur Hub Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseau d entreprise : interconnecte

Plus en détail

U n i o n i n t e r n a t i o n a l e d e s t é l é c o m m u n i c a t i o n s FEUILLE DE ROUTE

U n i o n i n t e r n a t i o n a l e d e s t é l é c o m m u n i c a t i o n s FEUILLE DE ROUTE U n i o n i n t e r n a t i o n a l e d e s t é l é c o m m u n i c a t i o n s FEUILLE DE ROUTE Bureau de développement des télécommunications (UIT-D) Genève, le 17 février 2014 Sujet: Nouveaux indicateurs

Plus en détail

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU Informatiser les réseaux d'eau permet de : Cibler et rentabiliser les investissements patrimoniaux Optimiser le rendement du réseau Maîtriser le prix de l eau Améliorer le

Plus en détail

LAN : Wired vs Wireless. Wireless PAN / LAN / MAN 802.11. Modèle standard. Ressources et capacités nécessaires. 802.11 : grande famille

LAN : Wired vs Wireless. Wireless PAN / LAN / MAN 802.11. Modèle standard. Ressources et capacités nécessaires. 802.11 : grande famille LAN : Wired vs Wireless Wireless PAN / LAN / MAN (3) IEMN/LIFL 6 Jean Carle MR Informatique 005-006 Modèle standard 80.11 Couches spécifiques sans fil : ous couche MAC Couche PHY IR : Infrared (peu ou

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9)

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 (1997) L'Assemblée des

Plus en détail

Introduction à la téléphonie mobile

Introduction à la téléphonie mobile Introduction à la téléphonie mobile Notions sur la téléphonie cellulaire Tana Guindeba ingénieur jr 1 Avril 2014 Téléphone mobile Définition: GSM (Global System for Mobile Communication) est une norme

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

DS-SS CDMA W-CDMA. Multiplexage par codes : CDMA

DS-SS CDMA W-CDMA. Multiplexage par codes : CDMA DS-SS CDMA W-CDMA Jean-Marie Gorce CITI, INSA Lyon Multiplexage par codes : CDMA Le CDMA (Code Division Multiples Access) Principe utilisation simultanée de plusieurs codes Système synchronisé : les codes

Plus en détail

Courants porteurs en ligne - CPL - Introduction

Courants porteurs en ligne - CPL - Introduction Courants porteurs en ligne - CPL - Introduction Introduction aux CPL On retient sous l'appellation «Courants Porteurs en Ligne» toute technologie qui vise à faire passer de l'information à bas débit ou

Plus en détail

Principes de fonctionnement du réseau GSM

Principes de fonctionnement du réseau GSM Table des matières Principes de fonctionnement du réseau GSM Principales caractéristiques L architecture du réseau et les éléments Le canal physique Les protocoles La typologie des paquets (bursts) Principes

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Introduction aux réseaux cellulaires. Techniques d accès et de partage de la ressource radio

Introduction aux réseaux cellulaires. Techniques d accès et de partage de la ressource radio Introduction aux réseaux cellulaires Techniques d accès et de partage de la ressource radio Systèmes de Télécommunication Cycle d harmonisation 2A AST TEL-COM202 2011/2012 Septembre 2011 Georges Rodriguez

Plus en détail

Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity)

Le réseau sans fil Wi - Fi (Wireless Fidelity) Professionnel Page 282 à 291 Accessoires Page 294 TPE / Soho Page 292 à 293 Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity) Le a été défini par le Groupe de travail WECA (Wireless Ethernet Compatibility

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 F. Nolot 1 Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 Historique F. Nolot 2 Historique 1er norme publiée en 1997 Débit jusque 2 Mb/s En 1998, norme 802.11b, commercialement

Plus en détail

/HVLQWHUIDFHVDVVRFLpVDYHF. XQFRPPXWDWHXUQXPpULTXH. Mr. H. Leijon, ITU

/HVLQWHUIDFHVDVVRFLpVDYHF. XQFRPPXWDWHXUQXPpULTXH. Mr. H. Leijon, ITU /$,8'RF) /HVLQWHUIDFHVDVVRFLpVDYHF XQFRPPXWDWHXUQXPpULTXH Mr. H. Leijon, ITU 8,,(5$,$/('(6(/(&8,&$,6,(5$,$/(/(&8,&$,8, 8,,(5$&,$/'((/(&8,&$&,(6 ,(5)$&(6$66&,(6$9(&8&8$(858(5,48( Transmission Commutation

Plus en détail

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Les couches hautes: Responsables du traitement de l'information relative à la gestion des échanges entre systèmes informatiques. Couches basses:

Plus en détail

INTERNET PAR SATELLITE, PROTOCOLES ET PERFORMANCE

INTERNET PAR SATELLITE, PROTOCOLES ET PERFORMANCE Texte de la 250 e conférence de l'université de tous les savoirs donnée le 6 septembre 2000. INTERNET PAR SATELLITE, PROTOCOLES ET PERFORMANCE par Walid DABBOUS La recherche dans le domaine des réseaux

Plus en détail

COMPOSANTS ET COUCHES

COMPOSANTS ET COUCHES COMPOSANTS ET COUCHES Dans ce chapitre nous nous intéressons d'une part aux composants des réseaux - physiques, - logiques, ainsi qu'à l'architecture des réseaux, essentiellement la - topologie, - conception

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES RESEAUX DE TELEPHONIE MOBILE GSM

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES RESEAUX DE TELEPHONIE MOBILE GSM PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES RESEAUX DE TELEPHONIE MOBILE GSM ir. Willy PIRARD (*) 1. SCHEMA GENERAL D UN RESEAU DE TELEPHONIE MOBILE OBJET DE L EXPOSE La figure 1 représente le schéma général d une

Plus en détail

Frame Relay. Introduction. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1

Frame Relay. Introduction. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Frame Relay Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les réseaux Frame Relay fournissent plus de fonctionnalités et de bénéfices que les connexions point-à-point

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

TRANSMISSION PAR SATELLITES

TRANSMISSION PAR SATELLITES TRANSMISSION PAR SATELLITES 1 HISTORIQUE 1957 : premier satellite. 1962 : premier satellite de télécommunication (Telstar1 d ATT). 1965 : premier satellite géostationnaire (Early-Bird Intelsat1) (240 circuits).

Plus en détail

Balise Helios Advanced Plus

Balise Helios Advanced Plus Balise Helios Advanced Plus L unité la plus sophistiquée pour la gestion de parc de véhicules en temps réel et pour des applications de sécurité. Helios est aujourd hui le seul système qui fournit des

Plus en détail

La Téléphonie. 1ère partie: La téléphonie analogique. 2ème partie: Le réseau commuté RTC

La Téléphonie. 1ère partie: La téléphonie analogique. 2ème partie: Le réseau commuté RTC La Téléphonie 1ère partie: La téléphonie analogique 2ème partie: Le réseau commuté RTC 1- Principe de la téléphonie analogique Transmettre la voix humaine entre deux lieux distants. La téléphonie analogique...

Plus en détail

Introduction. Réglementation applicable aux appareils de télécommunications sansfil. Appareils sans fil. Valeurs limites

Introduction. Réglementation applicable aux appareils de télécommunications sansfil. Appareils sans fil. Valeurs limites Appareils sans fil Réglementation applicable aux appareils de télécommunications sans-fil * Téléphones domestiques sans fil * Babyphones* Internet sans fil* Bluetooth * Comparaison des valeurs DAS Introduction

Plus en détail

Les activités proposées ont pour but de caractériser un mobile GSM et de détecter d éventuels dysfonctionnements.

Les activités proposées ont pour but de caractériser un mobile GSM et de détecter d éventuels dysfonctionnements. Banc de test GSM Les activités proposées ont pour but de caractériser un mobile GSM et de détecter d éventuels dysfonctionnements. Le testeur Rohde et Schwarz CTS55 permet de : tester les fonctions de

Plus en détail

INRODUCTION A LA TELEPHONIE MOBILE -

INRODUCTION A LA TELEPHONIE MOBILE - INRODUCTION A LA TELEPHONIE MOBILE - Exposé présent senté dans le cadre d une d formation de «Techniciens Support TélécomT» - Formation Techniciens "SupportTélécom" - 2010 1 Introduction L exposé qui suit

Plus en détail

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) rziza@fsr.ac.ma

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) rziza@fsr.ac.ma Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Rziza Mohammed rziza@fsr.ac.ma Les réseaux Locaux Un réseau local ou LAN en anglais (Local Area Network) permet la connexion d un ensemble de postes afin d échanger

Plus en détail

1 L accès au haut débit

1 L accès au haut débit 1 L accès au haut débit 1.1 Différents types d accès en fonction des supports 1) Compléter le tableau suivant par : Le nom d une technologie d accès au haut débit utilisant les supports de transmission

Plus en détail

Centre Ville. Couverture et qualité du signal téléphonique

Centre Ville. Couverture et qualité du signal téléphonique Centre Ville Couverture et qualité du signal téléphonique Le graphique ci- dessous montre le niveau du signal reçu ou la couverture générale du Centre Ville. Les zones en jaune, orange et rouge sont en

Plus en détail

Décision 00/36/ILT du 23 mai 2000. Portabilité de numéros téléphoniques

Décision 00/36/ILT du 23 mai 2000. Portabilité de numéros téléphoniques Décision 00/36/ILT du 23 mai 2000 Portabilité de numéros téléphoniques Vu la loi du 21 mars 1997 sur les télécommunications et notamment l'article 33; Vu le règlement grand-ducal du 22 décembre 1997 fixant

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.762-2

RECOMMANDATION UIT-R F.762-2 Rec. UIT-R F.762-2 1 RECOMMANDATION UIT-R F.762-2 CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DES SYSTÈMES DE TÉLÉCOMMANDE ET TÉLÉSURVEILLANCE POUR STATIONS D'ÉMISSION ET DE RÉCEPTION EN ONDES DÉCAMÉTRIQUES (Question

Plus en détail

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité Réseau Wi-Fi Sommaire 1. Introduction 2. Modes de fonctionnement 3. Le médium 4. La loi 5. Sécurité 2 Introduction Le terme Wi-Fi suggère la contraction de Wireless Fidelity, par analogie au terme Hi-Fi.

Plus en détail

Chapitre 8. Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1

Chapitre 8. Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1 Chapitre 8 Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1 Contenu Multiplexage fréquentiel Multiplexage temporel synchrone Multiplexage temporel statistique Lignes d abonnés numériques asymétriques

Plus en détail

Frame Relay. Introduction. F. Nolot Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Frame Relay. Introduction. F. Nolot Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Frame Relay Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Fame Relay? Frame Relay a remplacé le protocole X25 comme nouvelle technologie à base de commutation de paquets Standardisé en 1990,

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014

LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014 LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014 Année scolaire 2012-2013 SOMMAIRE I. Introduction... 3 II. Principe de fonctionnement... 4 1) Les avantages... 5 2)

Plus en détail

Rec. UIT-R F.753 1 RECOMMANDATION UIT-R F.753 *

Rec. UIT-R F.753 1 RECOMMANDATION UIT-R F.753 * Rec. UIT-R F.753 1 RECOMMANDATION UIT-R F.753 * MÉTHODES ET CARACTÉRISTIQUES PRÉFÉRÉES POUR LA SURVEILLANCE ET LA PROTECTION DES FAISCEAUX HERTZIENS NUMÉRIQUES Rec. UIT-R F.753 (1992) L'Assemblée des radiocommunications

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

Transmission de données sur RTC

Transmission de données sur RTC Transmission de données sur RTC Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Architecture d une liaison ETCD transmission numérique ETCD ETTD ETTD Eléments d'une liaison ETCD : Equipement

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

1. Présentation du Mastère

1. Présentation du Mastère MASTERE SYSTEMES DE COMMUNICATION Coordinateur du Mastère : TAOUFIK AGUILI Département TIC Laboratoire des Systèmes de Communication Tél. : (+216) 71 874 700 (Poste 545) Fax : (+216) 71 872 729 taoufik.aguili@enit.rnu.tn

Plus en détail

La couche réseau Le protocole X.25

La couche réseau Le protocole X.25 La couche réseau Le protocole X.25 Michel Gardie GET/INT/LOR/RIP 20 décembre 2004 Réseau / X.25 Informations La version de ce document à la date d impression et de révision est temporaire. Quelkes feautes

Plus en détail

: La nouvelle référence en matière de connectivité haut débit sans fil

: La nouvelle référence en matière de connectivité haut débit sans fil : La nouvelle référence en matière de connectivité haut débit sans fil Les solutions epmp de Cambium Networks pour la connectivité haut débit sans fil sont les seules à procurer une fiabilité éprouvée

Plus en détail

Principes de mise en réseau & Manuel d installation réseau pour l imprimante Crystal Printer

Principes de mise en réseau & Manuel d installation réseau pour l imprimante Crystal Printer Principes de mise en réseau & Manuel d installation réseau pour l imprimante Crystal Printer 1. Présentation Ce manuel fournit les connaissances de base sur la mise en place d un réseau sans fil pour que

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Plus en détail

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare Les réseaux étendus Solutions proposées en France Les réseaux étendus Ils fonctionnent au-delà de la portée géographique des réseaux LAN. Ils utilisent les services d'opérateurs de télécommunication. Ils

Plus en détail

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur Résaux Téléphoniques Commutation de circuits Commutateur Multiplexage en Fréquence 300 Hz < Les signaux téléphoniques < 3400 Hz groupe 12 voies -> Groupe primaire (ex 60 khz - 108 khz) groupe 5 primaire

Plus en détail

TD Qualité de Service (QoS)

TD Qualité de Service (QoS) TD Qualité de Service () II- Intserv / DiffServ / MPLS I- : Généralités Donnez une description des concepts suivants, et expliquez en quoi ces points sont importants pour la garantie de : - le marquage

Plus en détail

Global System for Mobile Communication (GSM)

Global System for Mobile Communication (GSM) Global System for Mobile Communication (GSM) Pierre Brisson Peter Kropf Université de Montréal TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 2 2. SYSTÈME CELLULAIRE 3 3. ARCHITECTURE D UN RÉSEAU GSM 4 4. RÉGIONS

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

TEPZZ 7 ZZ64A_T EP 2 720 064 A1 (19) (11) EP 2 720 064 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

TEPZZ 7 ZZ64A_T EP 2 720 064 A1 (19) (11) EP 2 720 064 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (19) TEPZZ 7 ZZ64A_T (11) EP 2 720 064 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 16.04.2014 Bulletin 2014/16 (21) Numéro de dépôt: 13188241.7 (1) Int Cl.: G01S 1/22 (2006.01) H04B 7/18

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 61

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 61 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 61 61 TÉLÉCOMMUNICATIONS Cette division comprend les activités de mise à disposition de services

Plus en détail

Tablettes et smartphones

Tablettes et smartphones SOLUTIONS SANS FIL POUR Tablettes et smartphones High Performance Wireless Networks Tablettes et smartphones. Défi ou opportunité? L'explosion des ventes de smartphones et de tablettes se reflète au sein

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R BT.1369 * Principes de base d'une famille mondiale commune de systèmes pour la fourniture de services interactifs de télévision

RECOMMANDATION UIT-R BT.1369 * Principes de base d'une famille mondiale commune de systèmes pour la fourniture de services interactifs de télévision Rec. UIT-R BT.1369 1 RECOMMANDATION UIT-R BT.1369 * Principes de base d'une famille mondiale commune de systèmes pour la fourniture de services interactifs de télévision (Question UIT-R 16/6) (1998) La

Plus en détail

Plan du cours. Concepts Cellulaires et Paramètres Radio. Présentation du réseau cellulaire. Présentation du réseau cellulaire

Plan du cours. Concepts Cellulaires et Paramètres Radio. Présentation du réseau cellulaire. Présentation du réseau cellulaire Plan du cours Concepts Cellulaires et Paramètres Radio Philippe Godlewski Philippe Martins Marceau Coupechoux Cours largement inspiré de «Les concepts cellulaires», X. Lagrange, Ph. Godlewski, Fév. 1999

Plus en détail

COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES

COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES Virginie DEGARDIN*, Marc HEDDEBAUT**, Martine LIENARD*, Virginie DENIAU** et Pierre DEGAUQUE* (*): Université

Plus en détail

RÉSEAUX D'ENTREPRISES

RÉSEAUX D'ENTREPRISES Travaux Dirigés #1 ESEN / AU 2014-2015 Kawther ESSAFI & Amine DHRAIEF RÉSEAUX D'ENTREPRISES Exercice 1 : Période de vulnérabilité Soit un réseau Ethernet en bus de 8 stations. La distance moyenne entre

Plus en détail

Cnam de Lille 1999 Le réseau GSM

Cnam de Lille 1999 Le réseau GSM Cnam de Lille 1999 Le réseau GSM AERNOUTS Ludovic Systèmes et Réseaux Informatiques I- Historique II- Sommaire Infrastructure d un réseau GSM 1- La norme GSM 2- Les équipements nécessaires 3- Organisation

Plus en détail

Solution de mesure complète pour applications WiMAX

Solution de mesure complète pour applications WiMAX Générateur de signaux R&S SMU200A / Analyseur de signaux R&S FSQ Solution de mesure complète pour applications WiMAX La nouvelle technologie radio WiMAX Worldwide Interoperability for Microwave Access

Plus en détail

La gamme point-à-point Canopy. MOTOwi4 Les solutions point-à-point flexibles de Motorola

La gamme point-à-point Canopy. MOTOwi4 Les solutions point-à-point flexibles de Motorola La gamme point-à-point Canopy MOTOwi4 Les solutions point-à-point flexibles de Motorola MOTOwi4 Solutions point-à-point conçues pour des applications simples à complexes dans des environnements exigeants

Plus en détail

Page 1 2 La présente invention concerne le domaine des architectures informatiques, et en particulier un procédé pour le développement d applications destiné à un fonctionnement en réseau, par exemple

Plus en détail

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base Normes Européennes de Modélisme Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base NEM 671 Page 1 de 5 Norme Impérative Edition 2014 (remplace l'édition 2007) Remarque 1 : Le contenu de la NEM

Plus en détail

Câblage et réseau dans les écoles

Câblage et réseau dans les écoles L'intégration des technologies de l'information et de la communication dans les écoles fribourgeoises Die Integration der Informations- und Kommunikationstechnologien an den Freiburger Schulen Câblage

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE POSITIONNEMENT DES OPERATEURS Internet FRAD X25 ATM 1 TELECOMS : QUELLES SOLUTIONS APPORTER? RESEAU ANALOGIQUE RESEAU NUMERIQUE PLESIOCHRONE RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE 2 1 COMPRENDRE L EXPLOITATION D UN

Plus en détail

Commande de réseaux modèles Exigences fonctionnelles

Commande de réseaux modèles Exigences fonctionnelles Normes Européennes de Modélisme Commande de réseaux modèles Exigences fonctionnelles NEM 606 Page 1 de 5 Recommandation Edition 2012 (Remplace l'édition) 2011 1 But de la norme Le présent cahier des charges

Plus en détail