Les réseaux cellulaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les réseaux cellulaires"

Transcription

1 Les réseaux cellulaires Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1

2 Introduction Les réseaux cellulaires sont les réseaux dont l'évolution a probablement été la plus spectaculaire Cette technologie forme la base des systèmes de radiocommunication avec les téléphones mobiles Technologie développée pour améliorer les capacités du service de téléphonie mobile Avant ce développement, ce service de communication ne fonctionnait que par l'existence d'émetteur-récepteur à haute puissance Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 2

3 Les réseaux cellulaires Le modèle Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 3

4 Organisation des réseaux cellulaires Le principe de fonctionnement repose sur l'emploi d'émetteurs de faible puissance (100 W ou moins) Chaque secteur géographique est découpé en petites zones appelées cellules Chaque cellule dispose de son propre émetteur-récepteur, souvent appelé antenne, sous le contrôle d'une station de base A chaque cellule est affecté une plage de fréquences Des cellules voisines doivent utiliser des fréquences différentes pour éviter d'interférer entre-elles Le modèle idéal de réseau cellulaire est un réseau hexagonal, afin que la distance entre une antenne et toutes ces voisines soit la même Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 4

5 Cellules hexagonales Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 5

6 Les fréquences? La puissance d'émission doit être réglée de façon très rigoureuse afin d'éviter tout débordement sur un cellule voisine L'usage veut qu'il ne soit pas réutilisé la même fréquence sur les cellules voisines afin d'éviter tout problème d'interférences Chaque cellule peut alors utiliser une bande de fréquence découpée en plusieurs canaux Un autre critère de conception important est celui de la distance minimale devant séparer 2 cellules qui exploitent une même bande de fréquences L'organisation des cellules aux fins de réutilisation des fréquences peut suivre divers types de groupements appelés motifs Si le motif retenu contient N cellules, chacune d'elles peut exploiter K/N fréquences, avec K le nombre total de fréquences allouées au système Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 6

7 Exemple avec N= Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 7

8 Exemple avec N= Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 8

9 Augmentation des capacités Avec le temps, le nombre d'utilisateurs augmente. Les fréquences allouées à chaque cellule n'est donc plus suffisant Plusieurs solutions sont alors possibles Ajout de nouveaux canaux : tous les canaux ne sont pas toujours utilisés lors de la mise en place d'une cellule. Certains canaux peuvent alors être rendu utilisable Emprunt de fréquences : les cellules congestionnées empruntent des fréquences aux cellules voisines, ce qui revient à élargir la bande de fréquences utilisées par ces cellules Division de cellule : généralement, la taille d'une cellule est entre 6,5 et 13km. Suivant la densité de la population, cette dimension est trop importante. Dans ce cas, en diminuant la puissance d'émission des antennes, il est alors possible de fabriquer des cellules plus petites (voir des micro-cellules). Malheureusement, cela occasionne plus de transfert intercellulaire (ou handover) Sectorisation de cellule : division d'une cellule en un certain nombre de secteurs qui reçoivent chacun un sous-ensemble de canaux de la cellule. On utilise alors des antennes directionnelles, orientées vers chacun des secteurs Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 9

10 Les micro-cellules Autre solution possible pour l'augmentation de la capacité d'une cellule On diminue la taille des cellules afin d'atteindre des tailles de cellule comprises entre 0,1 km et 1 km Ainsi, des antennes peuvent être placées sur un toit d'un petit immeuble ou sur un réverbère pour couvrir des petites rues ou des immeubles fortement habités Une des caractéristiques typiques d'une cellule est l'étalement moyen de délai : c'est le temps qui sépare l'arrivée du premier signal et du dernier en raison de la propagation multitrajet Les caractéristiques typiques des macro-cellules sont : rayon 1 à 20 km, puissance de 1 à 10 W, débit bianire max. 0,3 Mb/s, étalement moyen de délai entre 0,1 et 10 µs des micro-cellules sont : rayon 0,1 à 1 km, puissance 0,1 à 1 W, débit 1 Mb/s, étalement moyen de délai entre 10 et 100 ns Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 10

11 Les réseaux cellulaires Le fonctionnement Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 11

12 Fonctionnement Au centre de chaque cellule se trouve une station de base (ou BS : Base Station), comprenant une antenne, un contrôleur et un certain nombre d'émetteurs-récepteurs Le contrôleur sert à la gestion du processus d'appel entre un mobile et le reste du réseau Chaque station de base est connectée à un centre de commutation de mobiles ou MTSO (Mobile Telephone Switching Office), gérant plusieurs stations. Généralement, une station est connecté de façon filaire avec un centre de commutation. Ce centre est également connecté au réseau téléphonique public pour permettre d'atteindre les abonnées du réseau fixe Ce centre se charge de l'affectation des canaux voix pour chaque appel, gère le transfert inter-cellule et l'enregistrement des informations de facturation Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 12

13 Les types de canaux Entre une station et un mobile, 2 types de canaux sont utilisés Des canaux de contrôle : sert à l'établissement et au maintien des connexions (et communications) et à la mise en relation d'un mobile d'une station avec la station de base la plus proche Des canaux de trafic : transportent les communications vocales et de données Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 13

14 Communication entre 2 mobiles (1/2) Nous allons détailler le fonctionnement d'une communication entre 2 mobiles au sein d'un secteur contrôlé par un seul centre de commutation Initialisation d'un mobile: lorsque vous allumez votre mobile, celuici recherche le signal de contrôle d'appel le plus fort et sélectionne un canal. Périodiquement, les stations émettent leur bande de fréquences respective. Ensuite, une procédure de présentation (ou handshake) a lieu entre le mobile et le centre de commutation afin d'identifier le mobile et sa position géographique Appel initié par un mobile: Le numéro d'un abonné est émis sur le canal de contrôle d'appel vers le centre de commutation qui luimême retransmet l'information à toutes ses cellules Notification d'appel: chaque station émet sur son canal de contrôle la notification d'appel Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 14

15 Communication entre 2 mobiles (2/2) Acceptation d'appel: Lorsque le mobile reconnaît son numéro sur le canal de contrôle d'appel, il répond à la station de base associée qui relaye le message au centre de commutation. Un circuit est alors établi entre les 2 stations de base et le centre de commutation sélectionne un canal de trafic disponible dans chacune des cellules. Chaque station relaye l'information de canal au mobile concerné qui se synchronise alors sur le canal de trafic assigné Communication active: les échanges de voix et donnée se font par l'intermédiaire des stations et du centre de commutation Transfert intercellulaire: si un mobile change de zone lors d'une communication active, le réseau se charge automatiquement du transfert sans en avertir l'utilisateur et sans interrompre la communication Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 15

16 Autres fonctions Blocage d'appel: si tous les canaux de trafic d'une cellule sont occupés, au bout d'un certain nombre de nouvelle tentative, le signal «occupé» est retourné à l'utilisateur Terminaison d'appel: le centre de commutation est averti et les canaux de trafic sont libérés Abandon d'appel: Si pendant une communication, une station de basse ne peut maintenir le niveau de puissance du signal requis, elle abandonne le canal de trafic et en averti le centre de commutation Appel entre mobile et poste fixe: le centre de commutation fait la liaison avec le réseau téléphonique public. Il peut aussi joindre d'autre centre de commutation par l'intermédiaire du réseau téléphonique ou de lignes dédiées Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 16

17 Le transfert intercellulaire (1/2) Le transfert intercellulaire, appelé aussi handover, est la procédure qui prend place lorsque le contrôle d'un mobile passe d'une station de base à une autre Suivant les réseaux, différentes stratégies peuvent être prise en compte Le réseau peut seul prendre la décision du transfert ou bien le faire de concert avec le mobile Dans tous les cas, les critères suivants sont évalués probabilité de blocage d'appel: suite à une saturation de la cellule, le mobile est transféré en raison de la gestion du trafic et non pas en raison de la qualité du signal les probabilités d'abandon d'appel, de terminaison d'appel, d'échec de transfert, de blocage de transfert, de transfert débit de transfert: nombre de transfert par unité de temps durée d'interruption: intervalle de temps lors d'un transfert, pendant lequel un mobile n'est synchronisé avec aucune station de base délai de transfert: distance parcourue par un mobile à partir du point où le transfert doit se faire et celui ou il s'est fait Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 17

18 Le transfert intercellulaire (2/2) Le critère principal est la puissance mesuré du signal du mobile par la station de base L'instant du transfert est déterminé suivant diverses techniques puissance relative du signal puissance relative du signal avec un seuil: le signal doit être en dessous d'un seuil et l'autre signal le plus fort des 2 puissance relative du signal avec hystérésis: la puissance reçue par la nouvelle station doit être avec un écart donné avec la cellule actuelle puissance relative du signal avec hystérésis et seuil: la puissance reçue par la nouvelle station doit être d'un écart donné avec la cellule actuelle et le signal actuel doit être sous un seuil technique prédictive: basé sur les valeurs de puissance future attendue Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 18

19 Le contrôle de puissance La puissance du signal doit être supérieure au bruit de fond pour permettre une communication de qualité mais plus le mobile est éloigné de la station, plus le signal s'affaiblit Mais la puissance ne doit pas être trop importante afin d'éviter de perturber les canaux voisins Sur les réseaux utilisant CDMA (Code Division Multiple Access), il est souhaitable d'uniformiser les puissances des cellules afin de répartir équitablement l'allocation des fréquences aux utilisateurs Pour résoudre ces problèmes, 2 techniques sont utilisées: contrôle en boucle ouverte: dépend uniquement du mobile. La station envoie un signal (canal descendant) dit pilote et le mobile envoie un signal de puissance équivalente à la station (canal montant). Les 2 signaux montant et descendant sont alors à la même puissance contrôle en boucle fermée: ajuste la puissance en fonction de mesure prise sur la canal montant (mobile vers station), niveau de puisance, rapport signal sur bruit, taux d'erreur binaire sur la station. Celle-ci prend alors les décisions d'ajustement et les transmet via le canal de contrôle au mobile. Le mobile peut aussi donner des informations à la station et la station ajuste sa puissance de transmission Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 19

20 Le multiplexage CDMA Le CDMA (Code Division Multiple Access) est une technique de multiplexage employée en conjonction avec l'étalement de spectre Soit au départ un signal qui possède un débit bianire D. Chaque bit est subdivisé en un nombre k d'intervalles appelés chips selon une séquence propre à chaque utilisateur et servant à identifier ses flux Supposons k=6 et le code utilisateur <1,-1,-1,1,-1,1>. Quand A veut émettre 1, il émet simple son code, c'est à dire 1,-1,-1,1,-1,1. S'il veut émettre 0, il émet son complément, c'est à dire -1,1,1,- 1,1,-1 Comme le récepteur connaît les codes des utilisateurs, il est alors en mesure de savoir qui a fait une transmission en effectuant simplement l'opération code reçu x code utilisateur Avec un résultat égal à 6 (ou -6), A a transmis 1 (ou 0), sinon cela ne provient pas de A Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 20

Les réseaux cellulaires vers la 3G

Les réseaux cellulaires vers la 3G Les réseaux cellulaires vers la 3G Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère

Plus en détail

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Les Réseaux GSM et les différents générations Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Historique Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère génération,

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE La téléphonie mobile est une infrastructure de télécommunication qui permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. HISTORIQUE Première génération Ericsson 450 Ericsson 900

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière;

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière; Rec. UIT-R F.1104 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1104 CARACTÉRISTIQUES DES SYSTÈMES RADIOÉLECTRIQUES POINT À MULTIPOINT UTILISÉS POUR LA CONNEXION RNIS DANS LA PORTION DE QUALITÉ LOCALE DU RÉSEAU (Question UIT-R

Plus en détail

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Réseaux mobiles Nguyen Thi Mai Trang LIP6/PHARE Thi-Mai-Trang.Nguyen@lip6.fr UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Plan Principes des réseaux cellulaires GSM (Global System for Mobile communications) GPRS (General

Plus en détail

Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda

Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Réseaux sans fil Ch I : Généralité sur les

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU Informatiser les réseaux d'eau permet de : Cibler et rentabiliser les investissements patrimoniaux Optimiser le rendement du réseau Maîtriser le prix de l eau Améliorer le

Plus en détail

Dans réseau GSM, le terminal mobile MS (Mobile Segment)a trois aspects :

Dans réseau GSM, le terminal mobile MS (Mobile Segment)a trois aspects : #-[ ETUDE SUR LES FONTIONNEMENT DES RÉSEAUX GSM ET DE LEUR SÉCURITÉS ]-# #--------------------------# #--------------[ 3LRVS (http://3lrvs.tuxfamily.org) ]--------------# (*) Chapitre 1: Etude des réseaux

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Ahmed Mehaoua 1999 - page 1 PLAN RTC : Le Réseau Téléphonique Commuté RNIS Le Réseau Numérique à Intégration de Services à large bande Ahmed Mehaoua 1999 - page 2 1

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Introduction aux réseaux mobiles

Introduction aux réseaux mobiles Mooc Introduction aux réseaux mobiles Mooc Supports de cours Année 2014 Xavier Lagrange, Alexander Pelov, Gwendal Simon Table des matières Semaines 4-5 : Le concept cellulaire..............................

Plus en détail

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre)

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) [a] Une tranche de temps correspond au passage d une voie GSM. Il y a donc 8 voies de parole par porteuse et donc 8 x 16 = 128 voies de parole. [b]

Plus en détail

Introduction aux réseaux cellulaires. Techniques d accès et de partage de la ressource radio

Introduction aux réseaux cellulaires. Techniques d accès et de partage de la ressource radio Introduction aux réseaux cellulaires Techniques d accès et de partage de la ressource radio Systèmes de Télécommunication Cycle d harmonisation 2A AST TEL-COM202 2011/2012 Septembre 2011 Georges Rodriguez

Plus en détail

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseaux Wi-Fi Normes 802.11 Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Des WLAN utilisant les fréquences radio Ces réseaux sans fil (Wireless Local Area Network) utilisent des fréquences

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique de Tunis

Institut Supérieur d Informatique de Tunis Institut Supérieur d Informatique de Tunis Chapitre 1 Réseaux radio mobiles : évolution vers 3G Enseignante responsable : Dr. Sonia BEN REJEB CHAOUCH Module : Réseaux nouvelles générations Groupes : Mastère

Plus en détail

Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile)

Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile) Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile) Introduction Les objectifs affichés du projet GSM sont : Système entièrement numérique Bonne qualité de signal Faible coût des téléphones

Plus en détail

Télécommunications «mobiles»

Télécommunications «mobiles» Télécommunications «mobiles» G. Beuchot 1 Présentation G. Beuchot 2 Apparition aux USA en 1940 en Europe vers 1955 (France 1956) Radiocom 2000 : 1986 / NMT450 (SFR): 1989 Type Analogique - bandes 200 et

Plus en détail

DS-SS CDMA W-CDMA. Multiplexage par codes : CDMA

DS-SS CDMA W-CDMA. Multiplexage par codes : CDMA DS-SS CDMA W-CDMA Jean-Marie Gorce CITI, INSA Lyon Multiplexage par codes : CDMA Le CDMA (Code Division Multiples Access) Principe utilisation simultanée de plusieurs codes Système synchronisé : les codes

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Plus en détail

Les PAN et la norme IEEE 802.15. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1

Les PAN et la norme IEEE 802.15. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Les PAN et la norme IEEE 802.15 Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Les PAN et la norme IEEE 802.15 Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 2 Les PAN? Les PAN

Plus en détail

Les réseaux de seconde

Les réseaux de seconde Introduction aux Télécommunications Aspects physiques et architecturaux des réseaux de télécommunication, notamment de téléphonie Pierre Parrend, 2005 Les réseaux de seconde génération Pourquoi? Le succès

Plus en détail

Centre Ville. Couverture et qualité du signal téléphonique

Centre Ville. Couverture et qualité du signal téléphonique Centre Ville Couverture et qualité du signal téléphonique Le graphique ci- dessous montre le niveau du signal reçu ou la couverture générale du Centre Ville. Les zones en jaune, orange et rouge sont en

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma

Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma 5 ème année : Ingénieur GTR & GEII Année universitaire 2009 2010 U.E : Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma 1. Descriptif détaillé du cours : Ch I : Généralité sur les Réseaux

Plus en détail

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem Le Modèle OSI p. 93 Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETTD Terminal ETCD Modem Ligne jonction ETTD

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1182 INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE COMMUNICATION MOBILES DE TERRE ET PAR SATELLITE. (Question UIT-R 89/8)

RECOMMANDATION UIT-R M.1182 INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE COMMUNICATION MOBILES DE TERRE ET PAR SATELLITE. (Question UIT-R 89/8) Rec. UIT-R M.1182 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1182 INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE COMNICATION MOBILES DE TERRE ET PAR SATELLITE (Question UIT-R 89/8) Rec. UIT-R M.1182 (1995) Résumé La présente Recommandation

Plus en détail

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Claude HERION c/ SA MOBISTAR Objet: «Antenne GSM» Maître Bernard CEULEMANS Maître Michel DELNOY Maître Bruno DELACROIX Monsieur Claude HERION MOBISTAR (M. VAN

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00 Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 4 juin - 13h30 à 15h00 Système de télérelevage par satellite On se propose d étudier le fonctionnement

Plus en détail

Répétitions du Cours d Introduction aux Réseaux Informatiques Contrôles d erreur et de flux François Cantin Département Montefiore Research Unit in Networking Université de Liège Année académique 2008

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

FICHE 01 TECHNOLOGIE

FICHE 01 TECHNOLOGIE Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat chargé de l écologie Secrétariat d Etat chargé de la prospective et du développement de l économie numérique FICHE 01 TECHNOLOGIE 1. Téléphones mobiles

Plus en détail

Décision 00/36/ILT du 23 mai 2000. Portabilité de numéros téléphoniques

Décision 00/36/ILT du 23 mai 2000. Portabilité de numéros téléphoniques Décision 00/36/ILT du 23 mai 2000 Portabilité de numéros téléphoniques Vu la loi du 21 mars 1997 sur les télécommunications et notamment l'article 33; Vu le règlement grand-ducal du 22 décembre 1997 fixant

Plus en détail

Réseaux Mobiles et Haut Débit

Réseaux Mobiles et Haut Débit Réseaux Mobiles et Haut Débit Worldwide Interoperability for Microwave Access 2007-2008 Ousmane DIOUF Tarik BOUDJEMAA Sadek YAHIAOUI Plan Introduction Principe et fonctionnement Réseau Caractéristiques

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Le téléphone mobile et ses évolutions

Le téléphone mobile et ses évolutions Le téléphone mobile et ses évolutions Année universitaire 2008-09 michel.glass@upmc.fr Le plan Généralités Le téléphone fixe Généralités sur la radio La structure générale du réseau mobile La liaison radio

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Principes de fonctionnement du réseau GSM

Principes de fonctionnement du réseau GSM Table des matières Principes de fonctionnement du réseau GSM Principales caractéristiques L architecture du réseau et les éléments Le canal physique Les protocoles La typologie des paquets (bursts) Principes

Plus en détail

RÉSEAUX D'ENTREPRISES

RÉSEAUX D'ENTREPRISES Travaux Dirigés #1 ESEN / AU 2014-2015 Kawther ESSAFI & Amine DHRAIEF RÉSEAUX D'ENTREPRISES Exercice 1 : Période de vulnérabilité Soit un réseau Ethernet en bus de 8 stations. La distance moyenne entre

Plus en détail

Comment investir dans les télécommunications

Comment investir dans les télécommunications Comment investir dans les télécommunications La loi-cadre sur les télécommunications prévoit trois régimes d exploitation distincts s appliquant à des services et des activités également distincts : -

Plus en détail

De la modulation OFDM à WiMAX

De la modulation OFDM à WiMAX S olutions COMMUNICATIONS RADIO De la modulation OFDM à WiMAX Les techniques de communication sans fil sont aujourd hui accessibles à tous. De nombreux standards sont opérationnels, les performances s

Plus en détail

De la téléphonie classique à la ToIP. hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS

De la téléphonie classique à la ToIP. hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS De la téléphonie classique à la ToIP hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS 2 La téléphonie La téléphonie est un système de communication avec la voix Deux composantes sont nécessaires à ce système

Plus en détail

/HVLQWHUIDFHVDVVRFLpVDYHF. XQFRPPXWDWHXUQXPpULTXH. Mr. H. Leijon, ITU

/HVLQWHUIDFHVDVVRFLpVDYHF. XQFRPPXWDWHXUQXPpULTXH. Mr. H. Leijon, ITU /$,8'RF) /HVLQWHUIDFHVDVVRFLpVDYHF XQFRPPXWDWHXUQXPpULTXH Mr. H. Leijon, ITU 8,,(5$,$/('(6(/(&8,&$,6,(5$,$/(/(&8,&$,8, 8,,(5$&,$/'((/(&8,&$&,(6 ,(5)$&(6$66&,(6$9(&8&8$(858(5,48( Transmission Commutation

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014

LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014 LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014 Année scolaire 2012-2013 SOMMAIRE I. Introduction... 3 II. Principe de fonctionnement... 4 1) Les avantages... 5 2)

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

Les réseaux GSM. Réseaux et Télécommunications Institut Supérieur de comptabilité et d Administration d Entreprises. Ahmed Amou, ISCAE, 2011 1

Les réseaux GSM. Réseaux et Télécommunications Institut Supérieur de comptabilité et d Administration d Entreprises. Ahmed Amou, ISCAE, 2011 1 Les réseaux GSM Réseaux et Télécommunications Institut Supérieur de comptabilité et d Administration d Entreprises Ahmed Amou, ISCAE, 2011 1 Récapitulation du cours précédent. Ahmed Amou, ISCAE, 2011 2

Plus en détail

Physique appliquée. Le réseau GSM. jean-philippe muller. Le réseau GSM

Physique appliquée. Le réseau GSM. jean-philippe muller. Le réseau GSM Physique appliquée Sommaire 1- La cellule et sa station de base 2- La structure du réseau GSM 3- Les équipements du réseau GSM 4- Les fréquences de travail 5- La répartition des fréquences 6- La voie balise

Plus en détail

Introduction à la téléphonie mobile

Introduction à la téléphonie mobile Introduction à la téléphonie mobile Notions sur la téléphonie cellulaire Tana Guindeba ingénieur jr 1 Avril 2014 Téléphone mobile Définition: GSM (Global System for Mobile Communication) est une norme

Plus en détail

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement

Introduction. Le contrôle de flux. Environnement Introduction Protocoles apparaissant dans la couche liaison de données ou dans la couche transport Différences suivant les cas dues au Texte Le contrôle de flux et la récupération des erreurs Temps de

Plus en détail

TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux

TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux Objectif Identifier les raisons pour lesquelles utiliser un masque de sous-réseau. Faire la distinction entre un masque de sous-réseau par défaut

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN Introduction F. Nolot 2009 2 Architecture d'un réseau Pour séparer, sur un réseau global, les rôles de chacun Solution classique : utilisation de sous-réseaux

Plus en détail

Présentation des réseaux

Présentation des réseaux Deux familles : réseaux d opérateurs et réseaux d entreprise Présentation des réseaux Hub réseau d'opérateur Hub Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseau d entreprise : interconnecte

Plus en détail

Les Convertisseurs Analogique Numérique. Figure 1 : Symbole de la fonction Conversion Analogique / Numérique

Les Convertisseurs Analogique Numérique. Figure 1 : Symbole de la fonction Conversion Analogique / Numérique Site Internet : www.gecif.net Discipline : Génie Electrique Les Convertisseurs Analogique Numérique I Identification de la fonction C.A.N. On appelle Convertisseur Analogique Numérique (C.A.N.) tout dispositif

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES

SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES 1 Sommaire 1. LES ACTEURS 2. LES OUTILS DE GESTION DE LA QOS 3. LES MÉTHODES UTILISÉES 4. LES ÉLÉMENTS QUI AFFECTENT

Plus en détail

Evaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile 2G/3G en Tunisie Période : Février 2015 - Régions : Béja Jendouba

Evaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile 2G/3G en Tunisie Période : Février 2015 - Régions : Béja Jendouba 2015 Evaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile 2G/3G en Tunisie Période : Février 2015 - Régions : Rapport de synthèse des mesures Instance Nationale des Télécommunications Table

Plus en détail

La Téléphonie. 1ère partie: La téléphonie analogique. 2ème partie: Le réseau commuté RTC

La Téléphonie. 1ère partie: La téléphonie analogique. 2ème partie: Le réseau commuté RTC La Téléphonie 1ère partie: La téléphonie analogique 2ème partie: Le réseau commuté RTC 1- Principe de la téléphonie analogique Transmettre la voix humaine entre deux lieux distants. La téléphonie analogique...

Plus en détail

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN.

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Chapitre I Notions de base Septembre 2008 I. Notions de base 1 But du chapitre Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Connaître les différentes topologies (bus, anneau, étoile, maillée) et leurs

Plus en détail

Le concept cellulaire

Le concept cellulaire Le concept cellulaire X. Lagrange Télécom Bretagne 21 Mars 2014 X. Lagrange (Télécom Bretagne) Le concept cellulaire 21/03/14 1 / 57 Introduction : Objectif du cours Soit un opérateur qui dispose d une

Plus en détail

Courants porteurs en ligne - CPL - Introduction

Courants porteurs en ligne - CPL - Introduction Courants porteurs en ligne - CPL - Introduction Introduction aux CPL On retient sous l'appellation «Courants Porteurs en Ligne» toute technologie qui vise à faire passer de l'information à bas débit ou

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Routage et re-routage dans les réseaux mobiles

Routage et re-routage dans les réseaux mobiles UNIVERSITE MONTPELLIER II IUP Génie Mathématiques et Informatique Travail d étude et de Recherche Routage et re-routage dans les réseaux mobiles Présenté par : Estelle Colin & Fabrice Berna Dirigé par

Plus en détail

Chap.1: Introduction à la téléinformatique

Chap.1: Introduction à la téléinformatique Chap.1: Introduction à la téléinformatique 1. Présentation 2. les caractéristiques d un réseau 3. les types de communication 4. le modèle OSI (Open System Interconnection) 5. l architecture TCP/IP 6. l

Plus en détail

SIGMAGYR Module embrochable. Eau chaude sanitaire / Régulation complémentaire

SIGMAGYR Module embrochable. Eau chaude sanitaire / Régulation complémentaire 2 615 SIGAGYR odule embrochable Eau chaude sanitaire / Régulation complémentaire AZY55.31 odule embrochable pour régulateur RVL55. Régulation d'une boucle de réglage supplémentaire, soit du circuit d'eau

Plus en détail

R&T1 R1 TD3. Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6)

R&T1 R1 TD3. Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6) R&T1 R1 TD3 Rappels et compléments : Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6) commutation de circuits, par paquets, de messages

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Introduction Master 1 STIC-Informatique 2 Les Réseaux Locaux Virtuels (VLAN) Avantages des LAN Communication rapide, broadcasts Problèmes des

Plus en détail

Conservatoire National des Arts et Métiers. Chaire de Réseaux. Date de l examen : Lundi 20 septembre 2004

Conservatoire National des Arts et Métiers. Chaire de Réseaux. Date de l examen : Lundi 20 septembre 2004 Conservatoire National des Arts et Métiers 9, rue Saint Martin 754 PARIS Cedex 03 Chaire de Réseaux Date de l examen : Lundi 0 septembre 004 Titre de l enseignement : INFORMATIQUE CYCLE A Sous-Titre :

Plus en détail

Réseaux locaux radio (WLan = Wireless Lan)

Réseaux locaux radio (WLan = Wireless Lan) Réseaux locaux radio (WLan = Wireless Lan) Les réseaux locaux basés sur une infrastructure "sans fils" permettent des raccordements simples et rapides d'équipements qui peuvent être déplacés dans une zone

Plus en détail

PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA

PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA Détection et évaluation des codes P-CPICH pour la détermination du champ maximum émis par une station de base Node B dans

Plus en détail

Radiocommande de Machines et Sécurité

Radiocommande de Machines et Sécurité Radiocommande de Machines et Sécurité 11/04/2013 Sommaire I. Présentation de Jay Electronique II. Principe de fonctionnement radio III. Sécurité IV. Radio/CEM V. Conclusion 2 I. Présentation de Jay Electronique

Plus en détail

1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes

1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes 1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes On voit les antennes des stations de base mais l antenne n est pas tout! 1 1.2. Notion de cellule Le territoire est divisé en "cellules", desservies

Plus en détail

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 F. Nolot 1 Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 Historique F. Nolot 2 Historique 1er norme publiée en 1997 Débit jusque 2 Mb/s En 1998, norme 802.11b, commercialement

Plus en détail

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia P. Bakowski bako@ieee.org Applications et flux multi-média média applications transport P. Bakowski 2 Applications et flux multi-média média applications

Plus en détail

La couche liaison de données

La couche liaison de données Cours de réseaux informatiques La couche liaison de données Rushed KANAWATI Département GTR - IUT de Villetaneuse 2001 rushed.kanawati@lipn.univ-paris13.fr 2 / 36 Sommaire Problématique Liaison de données

Plus en détail

Les protocoles UDP et TCP

Les protocoles UDP et TCP 3 Les protocoles UDP et TCP TCP comme UDP s exécute au-dessus d IP et se fonde sur les services fournis par ce dernier. TCP (Transport Control Protocol) assure un service de transmission de données fiable

Plus en détail

Logiciel d'application Tebis

Logiciel d'application Tebis Logiciel d'application Tebis STCC510 Détecteur de présence 360 Référence produit Désignation produit Produit filaire Produits radio TCC510S Détecteur de présence TCC510S Module de sortie KNX / EIB Charge

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

U n i o n i n t e r n a t i o n a l e d e s t é l é c o m m u n i c a t i o n s FEUILLE DE ROUTE

U n i o n i n t e r n a t i o n a l e d e s t é l é c o m m u n i c a t i o n s FEUILLE DE ROUTE U n i o n i n t e r n a t i o n a l e d e s t é l é c o m m u n i c a t i o n s FEUILLE DE ROUTE Bureau de développement des télécommunications (UIT-D) Genève, le 17 février 2014 Sujet: Nouveaux indicateurs

Plus en détail

CH.2 CODES CORRECTEURS

CH.2 CODES CORRECTEURS CH.2 CODES CORRECTEURS 2.1 Le canal bruité 2.2 La distance de Hamming 2.3 Les codes linéaires 2.4 Les codes de Reed-Muller 2.5 Les codes circulaires 2.6 Le câblage des codes circulaires 2.7 Les performances

Plus en détail

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN Cours n 9 Trunking - VTP Inter-VLAN 1 Sommaire Agrégation (Trunking) VTP Inter-VLAN routing 2 Définition L'apparition de l'agrégation (trunking) remonte aux origines des technologies radio et de téléphonie.

Plus en détail

Cours n 15. Frame Relay

Cours n 15. Frame Relay Cours n 15 Frame Relay 1 Frame Relay Technologie à commutation de paquets Remplace les réseaux point-à-point trop coûteux Se base sur l encapsulation HDLC Multiplexage (partage de la BP du nuage) Inconvénients

Plus en détail

Composants et propriétés des réseaux de mobiles

Composants et propriétés des réseaux de mobiles 01 Mobile Part 01 Page 7 Mardi, 28. août 2001 3:50 15 1 Composants et propriétés des réseaux de mobiles Ce chapitre présente les principaux composants des différents systèmes de réseaux de mobiles que

Plus en détail

Cours d introduction aux réseaux informatiques Année académique 2010-2011 Interrogation finale de première session Juin 2011

Cours d introduction aux réseaux informatiques Année académique 2010-2011 Interrogation finale de première session Juin 2011 Cours d introduction aux réseaux informatiques Année académique 00-0 Interrogation finale de première session Juin 0 Remettez une feuille par question même si vous ne répondez pas à la question. Indiquez

Plus en détail

Tunisie Web Services Hosting Solutions

Tunisie Web Services Hosting Solutions CONTRAT REVENDEUR 1. La Société TUNISIEWEB HOSTING SOLUTIONS La société TUNISIEWEB HOSTING SOLUTIONS est un prestataire spécialisé dans la fourniture de services d'accès aux informations et aux ressources

Plus en détail

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE.

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. SOLUTIONS D AFFAIRES ROGERS En optant pour Solutions d affaires Rogers, vous profitez d une collaboration continue avec notre

Plus en détail

Théorie de l information

Théorie de l information Théorie de l information Exercices Dpt. Génie Electrique Théorie de l information T. Grenier Exercices A Exercice n A. Dans un processus d'automatisation, une source génère de façon indépendante quatre

Plus en détail

LAN : Wired vs Wireless. Wireless PAN / LAN / MAN 802.11. Modèle standard. Ressources et capacités nécessaires. 802.11 : grande famille

LAN : Wired vs Wireless. Wireless PAN / LAN / MAN 802.11. Modèle standard. Ressources et capacités nécessaires. 802.11 : grande famille LAN : Wired vs Wireless Wireless PAN / LAN / MAN (3) IEMN/LIFL 6 Jean Carle MR Informatique 005-006 Modèle standard 80.11 Couches spécifiques sans fil : ous couche MAC Couche PHY IR : Infrared (peu ou

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

Cisco Discovery - DRSEnt Module 7

Cisco Discovery - DRSEnt Module 7 Page 1 of 7 Cisco Discovery - DRSEnt Module 7 Select language : English Mode examen : Oui (Changer la couleur du site, écriture noire sur fond blanc). Liens utiles : Site Netacad Télécharger Packet Tracer

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail