Conception des systèmes répartis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conception des systèmes répartis"

Transcription

1 Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37

2 plan 1 Préambule 2 3 Objectifs Aspect statique Aspect dynamique Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 2 / 37

3 Plan 1 Préambule 2 3 Objectifs Aspect statique Aspect dynamique Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 3 / 37

4 Préambule : quelques «indicateurs» de tendance... Répartition communication entre objets informatisés L Internet des objets (The Internet of thinks) 1 24 milliards d appareils connectés entre eux en 2020 du porte-clé au réfrigérateur en passant par les plantes... Marché estimé à 1,2 billiards de dollars. Impact sur les protocoles réseaux : exemple UBN (ultra narrow band) sigfox L informatique dans les nuages (cloud computing) : l accès pour tous aux ressources/services informatiques Effet annexe : l analyse et l exploitation de grandes quantités de données (big data) 1. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 4 / 37

5 Préambule : aspects de la distribution (répartition) Distributed Computing Algorithms Applications Systems Architectures Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 5 / 37

6 Préambule : de quoi allons nous parler? Distributed Applications Systems Computing Algorithms Architectures Temps réel & Multimedia, Simulation répartie, Objets communicants, Mobilité, etc Introduction, Causalité, Modèle standard Principes algorithmiques Problèmes génériques : élection, terminaison, consensus, cliché, etc Fichiers, Mémoire répartie, Tolérance aux fautes (diffusion de groupe), etc Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 6 / 37

7 Plan Préambule 1 Préambule 2 3 Objectifs Aspect statique Aspect dynamique Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 7 / 37

8 Modèle centralisé ou réparti Modèle centralisé Les processus se partagent des ressources critiques ou pas Modèle réparti Les processus échangent des données par messages Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 8 / 37

9 Préambule Apports de la répartition Accès aux ressources distantes et partage : ressources physiques : imprimantes, traceurs,... ressources logiques : fichiers, données : textuelles, audio, images, vidéo. Répartition géographique Puissance de calcul Disponibilité Flexibilité Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 9 / 37

10 Préambule Apports de la répartition Accès aux ressources distantes et partage : ressources physiques : imprimantes, traceurs,... ressources logiques : fichiers, données : textuelles, audio, images, vidéo. Répartition géographique Puissance de calcul Disponibilité Flexibilité Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 9 / 37

11 Préambule Apports de la répartition Accès aux ressources distantes et partage : ressources physiques : imprimantes, traceurs,... ressources logiques : fichiers, données : textuelles, audio, images, vidéo. Répartition géographique Puissance de calcul Disponibilité Flexibilité Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 9 / 37

12 MAIS modèle d exécution plus complexe... Problèmes... m1 est-il toujours envoyé avant m2 dans toute exécution? e 1 S 1 m1 est-il toujours reçu avant m2 dans toute exécution? m 1 e 2 S 2 Peut-on déduire? date(r 1 ) < date(r 2 )? date(e 1 ) < date(e 2 ) r 1 S 3 r 2 m 2 Fort non déterminisme : explosion des états possibles Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 10 / 37

13 Idée... pour en savoir plus Dates dans messages... date(e 1 ) < date(e 2 )? e 1 avant? e 2 <m 1,date(e 1 )> Pas sûr... car l horloge n existe pas!!! r 1 e 1 S 1 e 2 S 2 S 3 r 2 <m 2,date(e 2 )> Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 11 / 37

14 En réalité... Préambule il existe 2 horloges... date(e 1 ) < date(e 2 ) e 1 avant e 2 e 1 <m 1,date(e 1 )> S 1 e 2 S 2 H 1 Si les horloges sont synchronisées! r 1 S 3 r 3 <m 2,date(e 2 )> H 2 Pas de référentiel temporel unique Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 12 / 37

15 Modèle d exécution plus complexe... suite S 1 Problème... P3 veut savoir si P1 ou P2 ont ouvert des fichiers? f 1 ouvert? P 1 f 1 P 2 S 2 Connaissance instantanée impossible ouvert? P 3 f 2 f 2 S 3 Un processus ne peut pas connaître instantanément l état courant de ses partenaires. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 13 / 37

16 Les épines... en résumé Impact de la répartition Pas d horloge globale : chaque site a son horloge Pas d état global immédiat accessible à un site Fiabilité globale relative : probabilité non négligeable d un arrêt d une machine, d un processus quel que part Sécurité relative : usagers potentiels nombreux... Non-déterminisme (parallélisme) : systèmes asynchrones Conséquence : modèle de calcul différent du cas centralisé Ordre partiel entre les événements d un calcul réparti Calcul d état global passé Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 14 / 37

17 Les épines... en résumé Impact de la répartition Pas d horloge globale : chaque site a son horloge Pas d état global immédiat accessible à un site Fiabilité globale relative : probabilité non négligeable d un arrêt d une machine, d un processus quel que part Sécurité relative : usagers potentiels nombreux... Non-déterminisme (parallélisme) : systèmes asynchrones Conséquence : modèle de calcul différent du cas centralisé Ordre partiel entre les événements d un calcul réparti Calcul d état global passé Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 14 / 37

18 Les épines... en résumé Impact de la répartition Pas d horloge globale : chaque site a son horloge Pas d état global immédiat accessible à un site Fiabilité globale relative : probabilité non négligeable d un arrêt d une machine, d un processus quel que part Sécurité relative : usagers potentiels nombreux... Non-déterminisme (parallélisme) : systèmes asynchrones Conséquence : modèle de calcul différent du cas centralisé Ordre partiel entre les événements d un calcul réparti Calcul d état global passé Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 14 / 37

19 Les épines... en résumé Impact de la répartition Pas d horloge globale : chaque site a son horloge Pas d état global immédiat accessible à un site Fiabilité globale relative : probabilité non négligeable d un arrêt d une machine, d un processus quel que part Sécurité relative : usagers potentiels nombreux... Non-déterminisme (parallélisme) : systèmes asynchrones Conséquence : modèle de calcul différent du cas centralisé Ordre partiel entre les événements d un calcul réparti Calcul d état global passé Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 14 / 37

20 Les épines... en résumé Impact de la répartition Pas d horloge globale : chaque site a son horloge Pas d état global immédiat accessible à un site Fiabilité globale relative : probabilité non négligeable d un arrêt d une machine, d un processus quel que part Sécurité relative : usagers potentiels nombreux... Non-déterminisme (parallélisme) : systèmes asynchrones Conséquence : modèle de calcul différent du cas centralisé Ordre partiel entre les événements d un calcul réparti Calcul d état global passé Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 14 / 37

21 Thèmes de recherche sur la répartition Concevoir, modéliser, expérimenter Modélisation théorique Algorithmique Langages Systèmes d exploitation Intergiciels (middleware) Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 15 / 37

22 Une idée clé : la notion de transparence Principe de conception Un bon système réparti est un système qui semble centralisé (qui s utilise comme) Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 16 / 37

23 Idée : masquer la répartition Niveaux de transparence Accès Localisation Partage Réplication Fautes Mécanismes Interface Nommage Synchronisation Groupe Atomicité au cœur du Cloud computing : Niveaux de transparence Migration Charge Échelle Mécanismes Mobilité Réflexivité Reconfiguration Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 17 / 37

24 Idée : masquer la répartition Niveaux de transparence Accès Localisation Partage Réplication Fautes Mécanismes Interface Nommage Synchronisation Groupe Atomicité au cœur du Cloud computing : Niveaux de transparence Migration Charge Échelle Mécanismes Mobilité Réflexivité Reconfiguration Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 17 / 37

25 Idée : masquer la répartition Niveaux de transparence Accès Localisation Partage Réplication Fautes Mécanismes Interface Nommage Synchronisation Groupe Atomicité au cœur du Cloud computing : Niveaux de transparence Migration Charge Échelle Mécanismes Mobilité Réflexivité Reconfiguration Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 17 / 37

26 Idée : masquer la répartition Niveaux de transparence Accès Localisation Partage Réplication Fautes Mécanismes Interface Nommage Synchronisation Groupe Atomicité au cœur du Cloud computing : Niveaux de transparence Migration Charge Échelle Mécanismes Mobilité Réflexivité Reconfiguration Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 17 / 37

27 Idée : masquer la répartition Niveaux de transparence Accès Localisation Partage Réplication Fautes Mécanismes Interface Nommage Synchronisation Groupe Atomicité au cœur du Cloud computing : Niveaux de transparence Migration Charge Échelle Mécanismes Mobilité Réflexivité Reconfiguration Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 17 / 37

28 Idée : masquer la répartition Niveaux de transparence Accès Localisation Partage Réplication Fautes Mécanismes Interface Nommage Synchronisation Groupe Atomicité au cœur du Cloud computing : Niveaux de transparence Migration Charge Échelle Mécanismes Mobilité Réflexivité Reconfiguration Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 17 / 37

29 Idée : masquer la répartition Niveaux de transparence Accès Localisation Partage Réplication Fautes Mécanismes Interface Nommage Synchronisation Groupe Atomicité au cœur du Cloud computing : Niveaux de transparence Migration Charge Échelle Mécanismes Mobilité Réflexivité Reconfiguration Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 17 / 37

30 Idée : masquer la répartition Niveaux de transparence Accès Localisation Partage Réplication Fautes Mécanismes Interface Nommage Synchronisation Groupe Atomicité au cœur du Cloud computing : Niveaux de transparence Migration Charge Échelle Mécanismes Mobilité Réflexivité Reconfiguration Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 17 / 37

31 Transparence d accès Propriété Accès à une ressource distante accès à une ressource locale. Niveau langage de commande : sh rsh (non transparence) Niveau service système : read,write identiques que le fichier opérande soit local ou distant (tranparence) Niveau langage à objet : Appel de méthode local ou à distance identique pour l appelant (tranparence) Solution : Notion d interface Cas des intergiciels à objets : langage IDL et bus logiciel Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 18 / 37

32 Transparence de localisation Propriété La localisation d une ressource reste cachée. Non transparence : commande rsh bach.enseeiht.fr Transparence : Niveau service système : open( nom-fichier,... ) : nom du fichier indépendant de la localisation du fichier Niveau langage à objet : références aux objets distants sans nécessité de connaître leur localisation Solution : Services de nommage gérant des noms globaux Cas des intergiciels à objets : serveurs de noms. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 19 / 37

33 Transparence du partage Propriété L usage partagé (et en parallèle) d une ressource doit rester cohérente ( sémantique équivalente au cas centralisé). Niveau service système : cohérence d accès à un fichier partagé : assurer les contraintes d exclusion mutuelle des lecteurs/rédacteurs, mais trop couteux Niveau langage à objets : limiter l exécution en parallèle des méthodes sur un objet Solution : Mécanismes de synchronisation Problème : mécanismes connus mais souvent couteux en réparti. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 20 / 37

34 Transparence de la réplication Propriété La répartition permet la redondance pour plus de fiabilité Niveau service système : assurer le maintien de plusieurs copies cohérentes d un même fichier. Niveau langage à objets : assurer la réplication transparente d un objet. Niveau intergiciel : assurer que plusieurs serveurs répliqués évoluent en cohérence. Solution : Synchronisme virtuel Notion de groupe et de protocoles de diffusion atomique Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 21 / 37

35 Transparence des fautes Propriété La répartition induit un contexte moins fiable que celui du centralisé et nécessite donc de prévoir le traitement des fautes. Niveau service système : un service n est plus accessible (serveur de noms!!!) Niveau langage à objets : un appel à distance de méthode peut échouer... Solution : Traitement d exception et Atomicité Atomicité : un traitement s exécute en entier ou pas du tout. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 22 / 37

36 Transparence de la migration Propriété Permettre la migration de code, de processus, d agents, d objets. Niveau service système : déplacer un serveur d une machine chargée à une machine sous-utilisée Niveau langage à objets : code mobile : exemple des applets Java, exemple des fichiers postscript objets mobiles (ou agents mobiles) Solution : la mobilité des traitements et/ou des données Agents mobiles (contexte d exécution mobile), Code mobile Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 23 / 37

37 Transparence de charge Propriété Masquer (et empécher) les phénomènes de surcharge, écroulement. La répartition permet naturellement la mise en œuvre de techniques d équilibrage de charge Niveau système : reconfigurer dynamiquement les services sur les machines disponibles selon la charge des serveurs. Niveau grappe (cluster) : répartir les traitements parallèles de façon équilibrée sur les différents processeurs. Solution : réflexivité Réflexivité : possibilité d auto observation des composants. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 24 / 37

38 Transparence d échelle Propriété Permettre l extension d un système sans remettre en cause son fonctionnement global. Niveau système : introduire de nouveaux serveurs sur de nouvelles machines pour s adapter à une augmentation de l activité applicative. Solution : Adaptabilité et autonomie Adaptabilité et autonomie : mise en œuvre de mécanismes automatique d adaptation dynamique. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 25 / 37

39 En résumé Répartition Accès et partage de ressources via un réseau de communication à tout usager qui en a le droit et où qu il soit Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 26 / 37

40 de répartition du contrôle et des données Gestion d un parking Entrée Parking de N places Invariant : 0 <= R - D <= N R Médium de communication Sortie D.. Droit de restitution R - D < N (il existe une place) Droit de location R - D > 0 (il existe un véhicule) Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 27 / 37

41 Spécification utilisant la notion d observation Définition de la relation d observation Abstraction d une communication entre 2 processus Relation entre une variable source Src et une variable image Img : l image Img est une copie + ou ancienne de la source Src. Processus Observateur via l image `Img `Img Src Processus Observé via la source Src `Img t Src valeur t valeur courante courante Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 28 / 37

42 Spécification utilisant la notion d observation Formalisation Abstraction du calcul : une exécution vue comme une suite infinie d états (de transitions) σ = σ 1 ; σ 2 ;... ; σ i... Notation : σ i.x valeur de la variable x dans l état σ i Une horloge h : compteur croissant tel que : i 0 : h(i) i Une observation est une relation notée x x : - Informellement, la suite des valeurs prises par x est une sous-suite des valeurs prises par x dans l ordre chronologique. - Formellement : la relation x x est vérifiée ssi : σ : σ 0. x = σ 0.x h :: i 0 : σ i. x = σ h(i).x Forme de cohérence faible : des valeurs peuvent être perdues Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 29 / 37

43 Spécification utilisant la notion d observation Répartition par réplication en cohérence faible Deux observations : R R D D ; Le couple de variables (D, R) est accessible en sortie ; Le couple de variables ( D, R) est accessible en entrée ; Possibilité de test d un prédicat local plus fort que le prédicat global (réparti) : - en entrée : R D < N R D < N - en sortie : R D > 0 R D > 0 Divers protocoles peuvent implanter la relation d observation. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 30 / 37

44 Centraliser? L approche client/serveur : appel procédural à distance L état global est centralisé quelque part et accessible à distance selon le protocole de l appel procédural à distance ; Interface du service : interface Superviseur { /* Pré : R D < N */ void autoriser_entrer() ; /* Pré : R D > 0 */ void autoriser_sortir() ; } État global représentable par NbV éhicules R D ; Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 31 / 37

45 État global «mobile» L approche message «jeton» L état global circule entre les sites selon une structure d anneau ; Interface du service : class Passage { static int obtenirjeton() ; static void libérerjeton(int nouvel_état) ; } État global représentable dans le message jeton par le nombre de véhicules dans le garage. Restitution : un essai? int nbv = Passage.obtenirJeton(); Passage.libérerJeton(nbv++) ; Location : à voir? Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 32 / 37

46 État global «mobile» : l approche message «jeton» Contrôle des restitutions while (true) { nbv= Passage.obtenirJeton() ; if (nbv < N && demande_de_restitution) { nbv++ ; /* autoriser une entrée */ } Passage.libérerJeton(nbv) ; } Contrôle des locations while (true) { nbv = Passage.obtenirJeton(); if (nbv > 0 && demande_de_location) { nbv-- ; /* autoriser une sortie */ } Passage.libérerJeton(nbv) ; } Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 33 / 37

47 Objectifs Aspect statique Aspect dynamique Plan 1 Préambule 2 3 Objectifs Aspect statique Aspect dynamique Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 34 / 37

48 Objectifs Aspect statique Aspect dynamique Modéliser un calcul réparti Objectifs Description statique et comportementale ; Abstraction pour faciliter l analyse ; Validation de propriétés (sûreté et vivacité). Les éléments de modélisation Les activités, processus, sites, etc notion de site logique ; La communication : liens, liaisons, canaux, protocoles (point-à-point, diffusion),... Les connaissances globales de chaque site logique. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 35 / 37

49 Objectifs Aspect statique Aspect dynamique Modèle de calcul réparti Aspect statique Graphe structurel (statique) Sommets sites logiques Arcs liaisons Nombreux attributs : Parallélisme Fiabilité Performances P 1 P 2 c 1 c 2 c3 c 4 P 3 c 5 P 4 P 5 Inconvénient : modèle statique, mais permet de poser les bases des problèmes de la répartition. Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 36 / 37

50 Objectifs Aspect statique Aspect dynamique Modèle de calcul réparti Aspect dynamique Description globale (dans un repère temporel global) ; Description événementielle ; Trois types d événements : émission, réception, interne ; Modélisation de la communication : diffusion, perte, délais, etc A e 1 i 1 e 2 r 3 e 4 B r 2 r 1 e 5 r' 3 e 6 r 4 C e 3 r" 3 i 2 r 5 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 37 / 37

plan Systèmes et algorithmes répartis Plan Sources Principes et concepts Les parfums Les épines Exemple Un principe de conception

plan Systèmes et algorithmes répartis Plan Sources Principes et concepts Les parfums Les épines Exemple Un principe de conception Préambule Définition et problématique Modélisation des systèmes répartis Préambule Définition et problématique Modélisation des systèmes répartis plan Systèmes et algorithmes répartis et concepts Philippe

Plus en détail

Algorithmique et systèmes répartis

Algorithmique et systèmes répartis Algorithmique et systèmes répartis Tendances et avenir Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT 30 novembre 2012 Gérard Padiou Algorithmique et systèmes répartis 1 /

Plus en détail

Plan du cours. Autres modèles pour les applications réparties Introduction. Mode de travail. Introduction

Plan du cours. Autres modèles pour les applications réparties Introduction. Mode de travail. Introduction Plan du cours Autres modèles pour les applications réparties Introduction Riveill@unice.fr http://rangiroa.polytech.unice.fr Notre terrain de jeu : les systèmes répartis Un rappel : le modèle dominant

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

Figure 1. Structure répartie

Figure 1. Structure répartie Chapitre I: Applications Réparties et Middleware 1. Définition d une application répartie Une application répartie est constituée d un ensemble de processus (d objets, d agents, d acteurs) s exécutant

Plus en détail

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel ETR 07 4 septembre 2007 Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel Jean-Philippe Babau, Julien DeAntoni jean-philippe.babau@insa-lyon.fr 1/31 Plan Architectures logicielles pour les

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 34 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 7 - CORBA/Partie 1 Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA MEAD : un intergiciel temps-réel et tolérant aux pannes pour CORBA Master 2 Informatique Recherche Université de Marne-la-Vallée Vendredi 3 mars 2006 Plan 1 Introduction 2 Solutions existantes 3 Concilier

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4 Rapport Load Balancing et migration Printemps 2001 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 SYNTHESE CONCERNANT LE LOAD BALANCING ET LA MIGRATION... 4 POURQUOI FAIRE DU LOAD BALANCING?...

Plus en détail

Systèmes et algorithmes répartis

Systèmes et algorithmes répartis Systèmes et algorithmes répartis Tolérance aux fautes Philippe Quéinnec Département Informatique et Mathématiques Appliquées ENSEEIHT 4 novembre 2014 Systèmes et algorithmes répartis V 1 / 45 plan 1 Sûreté

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Introduction aux algorithmes répartis

Introduction aux algorithmes répartis Objectifs et plan Introduction aux algorithmes répartis Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA et IMAG-LSR http://sardes.inrialpes.fr/people/krakowia! Introduction aux algorithmes

Plus en détail

Cloud Computing et SaaS

Cloud Computing et SaaS Cloud Computing et SaaS On a vu fleurir ces derniers temps un grands nombre de sigles. L un des premiers est SaaS, Software as a Service, sur lequel nous aurons l occasion de revenir. Mais il y en a beaucoup

Plus en détail

Programme du cycle ingénieur Cnam spécialité informatique par l alternance Année 2015-2016

Programme du cycle ingénieur Cnam spécialité informatique par l alternance Année 2015-2016 Programme du cycle ingénieur Cnam spécialité informatique par l alternance Année 2015-2016 Ingénieur en Informatique en Contrat de Professionnalisation - Année I1 RSX102 Technologies pour les applications

Plus en détail

Bases de données réparties

Bases de données réparties Bases de données réparties J. Akoka - I. Wattiau 1 Contexte Technologique : des solutions de communication efficace entre les machines des SGBD assurent la transparence des données réparties standardisation

Plus en détail

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique Services OSI Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique 59 SERVICES "APPLICATION" Architecture spécifique : ALS (Application Layer

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 46 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 2 - Les appels de procédure distants (Partie 1) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

plan Virtualisation Plan Systèmes d exploitation centralisés 1 IMA 13 mars 2015 Contrôle de l accès aux ressources Interface avec les systèmes invités

plan Virtualisation Plan Systèmes d exploitation centralisés 1 IMA 13 mars 2015 Contrôle de l accès aux ressources Interface avec les systèmes invités plan Virtualisation s d exploitation centralisés 1 IMA Sources : 13 mars 2015 Chapitre 16 de Operating System Concepts (9ème édition), de Silberschatz, Galvin et Gagne Cours de Gérard Padiou, 1IMA 2012-2013

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Techniques et outils de test pour les logiciels réactifs synchrones

Techniques et outils de test pour les logiciels réactifs synchrones Journées Systèmes et Logiciels Critiques Institut IMAG ; 14-16 nombre 2000 Techniques et outils de test pour les logiciels réactifs synchrones Farid Ouabdesselam 1 Méthodes de test : classification générale

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBLITÉ CONTINUE ET MOBILITÉ DES DONNÉES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

4.2 Unités d enseignement du M1

4.2 Unités d enseignement du M1 88 CHAPITRE 4. DESCRIPTION DES UNITÉS D ENSEIGNEMENT 4.2 Unités d enseignement du M1 Tous les cours sont de 6 ECTS. Modélisation, optimisation et complexité des algorithmes (code RCP106) Objectif : Présenter

Plus en détail

Autostabilisation. de l exclusion mutuelle sur un anneau à l élection d un chef sur un graphe quelconque

Autostabilisation. de l exclusion mutuelle sur un anneau à l élection d un chef sur un graphe quelconque : de l exclusion mutuelle sur un anneau à l élection d un chef sur un graphe quelconque Laboratoire d Informatique Fondamentale d Orléans, Université d Orléans, Orléans, FRANCE JIRC 30 juin 2005 Blois

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBILITE CONTINUE ET MOBILITE DES DONNEES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

Chapitre 5 CORBA (Common Object Request Broker Architecture)

Chapitre 5 CORBA (Common Object Request Broker Architecture) DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS RÉPARTIES CORBA (Common Object Request Broker Architecture) Amen Ben Hadj Ali amenbha@hotmail.com ISI-L3SIL 2011-2012 Plan 2 Architecture CORBA Le langage IDL CORBA en Java

Plus en détail

Introduction au temps réel

Introduction au temps réel Introduction au temps réel Laurent.Pautet@enst.fr Version 2.0 Définition d un système temps réel Un système temps réel se compose d'un ou plusieurs sous-systèmes devant répondre en un temps fini et spécifié

Plus en détail

Remote Method Invocation en Java (RMI)

Remote Method Invocation en Java (RMI) Remote Method Invocation en Java (RMI) Modélisation et construction des applications réparties (Module M-4102C) J. Christian Attiogbé Fevrier 2015 J. Christian Attiogbé (Fevrier 2015) Remote Method Invocation

Plus en détail

Cloud computing Votre informatique à la demande

Cloud computing Votre informatique à la demande Cloud computing Votre informatique à la demande Thomas RULMONT Définition du Cloud Computing L'informatique dans le nuage (en anglais, cloud computing) est un concept ( ) faisant référence à l'utilisation

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel

Cours de Génie Logiciel Cours de Génie Logiciel Sciences-U Lyon Diagrammes UML (2) http://www.rzo.free.fr Pierre PARREND 1 Avril 2005 Sommaire Les Diagrammes UML Diagrammes de Collaboration Diagrammes d'etats-transitions Diagrammes

Plus en détail

GEI 465 : Systèmes répartis

GEI 465 : Systèmes répartis Université de Sherbrooke GEI 465 : Systèmes répartis Travaux à effectuer Ahmed Khoumsi Automne 2004 Page 1 Les deux premiers travaux que vous effectuerez vous donneront, respectivement, l occasion d utiliser

Plus en détail

Solutions informatiques (SI) Semestre 1

Solutions informatiques (SI) Semestre 1 Solutions informatiques (SI) Cette unité vise l acquisition de compétences générales à partir desquelles sont construites les compétences propres aux parcours de spécialisation. Elle comprend, d une part,

Plus en détail

Architectures informatiques dans les nuages

Architectures informatiques dans les nuages Architectures informatiques dans les nuages Cloud Computing : ressources informatiques «as a service» François Goldgewicht Consultant, directeur technique CCT CNES 18 mars 2010 Avant-propos Le Cloud Computing,

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

Conception et contrôle des SMA tolérants aux fautes

Conception et contrôle des SMA tolérants aux fautes Conception et contrôle des SMA tolérants aux fautes Une plate-forme multiagents tolérante aux fautes à base de réplication Nora FACI Contexte SMA large échelle Nombre important d agents Ressources éloignées

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Virtualisation, Sécurité et Gestion des périphériques Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Novembre 2009 Gérard Padiou Systèmes d exploitation

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Présentée par Leila Abidi Sous la direction de Mohamed Jemni & Christophe Cérin Plan Contexte Problématique Objectifs

Plus en détail

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com RPC Remote Procedure Call Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com Objectifs Le rôle de RPC comme middleware Positionner RPC dans le modèle OSI Développement d application

Plus en détail

Précis de système d exploitation Synchronisation des processus

Précis de système d exploitation Synchronisation des processus Précis de système d exploitation Synchronisation des processus 2ième Année Informatique et Mathématiques Appliquées Gérard Padiou 4 septembre 2007 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Hypothèses de

Plus en détail

Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti

Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti 1 1 Contenu et déroulement 2 Plan Partie 1: survol vision Corba mise en oeuvre de Corba liaison et transport dans Corba services «communs»

Plus en détail

Chapitre VII : Principes des réseaux. Structure des réseaux Types de réseaux La communication Les protocoles de communication

Chapitre VII : Principes des réseaux. Structure des réseaux Types de réseaux La communication Les protocoles de communication Chapitre VII : Principes des réseaux Structure des réseaux Types de réseaux La communication Les protocoles de communication Introduction Un système réparti est une collection de processeurs (ou machines)

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Exclusion Mutuelle. Arnaud Labourel Courriel : arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr. Université de Provence. 9 février 2011

Exclusion Mutuelle. Arnaud Labourel Courriel : arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr. Université de Provence. 9 février 2011 Arnaud Labourel Courriel : arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr Université de Provence 9 février 2011 Arnaud Labourel (Université de Provence) Exclusion Mutuelle 9 février 2011 1 / 53 Contexte Epistémologique

Plus en détail

Software Engineering and Middleware A Roadmap

Software Engineering and Middleware A Roadmap Software Engineering and Middleware A Roadmap Ecrit par: Dr. Wolfgang Emmerich Présenté par : Mustapha Boushaba Cours : IFT6251 Wolfgang Emmerich Enseignant à University College London: Distributed Systems

Plus en détail

Présentation de l architecture CORBA

Présentation de l architecture CORBA Présentation de l architecture CORBA Common Object Request Broker Architecture Yves LALOUM Conseil Audit de Systèmes d information CISA ylaloum@advisehr.com 29/04/2003 1 1.Introduction Depuis 1989, une

Plus en détail

La continuité de service

La continuité de service La continuité de service I INTRODUCTION Si la performance est un élément important de satisfaction de l'utilisateur de réseau, la permanence de la disponibilité des ressources l'est encore davantage. Ici

Plus en détail

Le passage à l échelle de serveur J2EE : le cas des EJB

Le passage à l échelle de serveur J2EE : le cas des EJB Le passage à l échelle de serveur J2EE : le cas des EJB Sylvain Sicard, Noël De Palma, Daniel Hagimont CFSE 4 5-8 Avril 2005 LSR 1 Plan de la présentation 1. Architecture de serveur J2EE en grappe 2. Problématique

Plus en détail

Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul

Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul Thomas Ropars Équipe-projet PARIS 1 Les applications de calcul scientifique Objectifs : Simuler des

Plus en détail

Architectures n-tiers Intergiciels à objets et services web

Architectures n-tiers Intergiciels à objets et services web Plan pour aujourd hui Architectures n-tiers Intergiciels à objets et services web Clémentine Nebut Nebut LIRMM / Université de Montpellier 2 Clementine.nebut@lirmm.fr Introduction Architectures classiques

Plus en détail

LES CONCEPTS OBJETS. On regroupe les objets ayant les mêmes types de propriétés et de comportements en une classe.

LES CONCEPTS OBJETS. On regroupe les objets ayant les mêmes types de propriétés et de comportements en une classe. LES CONCEPTS OBJETS I Objet et Classe Un objet est une entité du monde réel qui a très souvent un identifiant des propriétés des comportements (actions qu il peut effectuer). La voiture de Clément a pour

Plus en détail

Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux

Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux Page 1 Datasheet Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux SIMPLIFER LE DEPLOIEMENT DE VOS ARCHITECTURES & DHCP Les services d adressage et de nommage sont au cœur de votre système d information, car

Plus en détail

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Thèse de Doctorat de l'université P & M Curie WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Didier Donsez Université Pierre et Marie Curie Paris VI Laboratoire de Méthodologie et

Plus en détail

Un concept multi-centre de données traditionnel basé sur le DNS

Un concept multi-centre de données traditionnel basé sur le DNS Confiez vos activités critiques à un expert S il est crucial pour vos activités commerciales que vos serveurs soient disponibles en continu, vous devez demander à votre hébergeur de vous fournir une solution

Plus en détail

Systèmes distribués Introduction

Systèmes distribués Introduction Systèmes distribués Introduction Nabil Abdennadher nabil.abdennadher@hesge.ch http://lsds.hesge.ch/distributed-systems/ 2015/2016 Semestre d Automne 1 Aujourd hui les réseaux et les SDI sont partout! Réseaux

Plus en détail

Cours de Systèmes d Exploitation

Cours de Systèmes d Exploitation Licence d informatique Synchronisation et Communication inter-processus Hafid Bourzoufi Université de Valenciennes - ISTV Introduction Les processus concurrents s exécutant dans le système d exploitation

Plus en détail

Programmation d applications distribuées

Programmation d applications distribuées Programmation d applications distribuées François Charoy Université Henri Poincaré 8 octobre 2007 Première partie I Développement d applications distribuées Objectifs du cours Comprendre ce qu est une

Plus en détail

La Continuité des Activités

La Continuité des Activités Caroline Fabre- Offering Manager BC&RS Ikbal Ltaief Consulting Manager BC&RS La Continuité des Activités Nouveaux enjeux, nouvelles technologies, nouvelles tendances Paris, le 9 juin 2010 Grandes entreprises

Plus en détail

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Aperçus de l action RASC et du projet Concerto F. Guidec Frederic.Guidec@univ-ubs.fr Action RASC Plan de cet exposé Contexte Motivations

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE QCM Remarque : - A une question correspond au moins 1 réponse juste - Cocher la ou les bonnes réponses Barème : - Une bonne réponse = +1 - Pas de réponse = 0

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

Sécurité des entrepôts de données dans le Cloud Un SaaS pour le cryptage des données issues d un ETL

Sécurité des entrepôts de données dans le Cloud Un SaaS pour le cryptage des données issues d un ETL Sécurité des entrepôts de données dans le Cloud Un SaaS pour le cryptage des données issues d un ETL Présenté par Hana Gara Kort Sous la direction de Dr Jalel Akaichi Maître de conférences 1 1.Introduction

Plus en détail

UML et les Bases de Données

UML et les Bases de Données CNAM UML et les Bases de Données UML et les Bases de Données. Diagramme de classes / diagramme d objets (UML)...2.. Premier niveau de modélisation des données d une application...2.2. Les éléments de modélisation...2.2..

Plus en détail

Scicos et Modelica. Ramine Nikoukhah

Scicos et Modelica. Ramine Nikoukhah Scicos et Modelica Ramine Nikoukhah 1 C est quoi Scicos? Editeur, simulateur et générateur du code pour les systèmes dynamiques hybrides Objectif : Utilisations industrielles mais aussi l enseignement

Plus en détail

Le modèle client-serveur

Le modèle client-serveur Le modèle client-serveur Olivier Aubert 1/24 Sources http://www.info.uqam.ca/~obaid/inf4481/a01/plan.htm 2/24 Historique architecture centralisée terminaux passifs (un seul OS, systèmes propriétaires)

Plus en détail

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service 10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2 Faire plus avec moins. C est l obsession depuis plusieurs années de tous les administrateurs de serveurs mais cette quête prend encore

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection

Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection La virtualisation des serveurs et des postes de travail est devenue omniprésente dans la plupart des organisations, et pas seulement au

Plus en détail

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Livre blanc d ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES (EMA ) préparé pour Avocent Juillet 2010 RECHERCHE EN GESTION INFORMATIQUE, Sommaire Résumé........................................................

Plus en détail

Chapitre 1 Windows Server 2008 11

Chapitre 1 Windows Server 2008 11 Chapitre 1 Windows Server 2008 11 1.1. Les fondations du système... 15 1.2. La virtualisation... 16 1.3. La sécurité... 18 1.4. Le Web... 20 1.5. Fonctionnalité disponible dans Windows Server 2008... 21

Plus en détail

BD parallèles et réparties

BD parallèles et réparties LOG660 - Bases de données de haute performance BD parallèles et réparties Département de génie logiciel et des TI BD parallèles vs réparties BD réparties Les données se trouvent sur plusieurs sites (noeuds)

Plus en détail

Master Informatique et Systèmes. Architecture des Systèmes d Information. 03 Architecture Logicielle et Technique

Master Informatique et Systèmes. Architecture des Systèmes d Information. 03 Architecture Logicielle et Technique Master Informatique et Systèmes Architecture des Systèmes d Information 03 Architecture Logicielle et Technique Damien Ploix 2014-2015 Démarche d architecture SI : structuration en vues Quels métiers?

Plus en détail

Introduction à la programmation concurrente

Introduction à la programmation concurrente Introduction à la programmation concurrente Exclusion mutuelle par attente active Yann Thoma Reconfigurable and Embedded Digital Systems Institute Haute Ecole d Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud

Plus en détail

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance.

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance. CLOUD CP3S La virtualisation au service de l entreprise Virtualisation / Cloud Évolutivité Sécurité Redondance Puissance SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE SOLUTION D INFRASTRUCTURE

Plus en détail

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML http://olivier-augereau.com Sommaire Introduction I) Les bases II) Les diagrammes

Plus en détail

/&! /)! /+! /,! /,! 01 % Programmes et contenus de la Licence Appliquée Technologies de l Informatique 2013

/&! /)! /+! /,! /,! 01 % Programmes et contenus de la Licence Appliquée Technologies de l Informatique 2013 &'&()* )'+* "#$%#% )'+(,* /&! 01 /)! $% /+! /,! 01 % +'-(.* /&! G!- /)! G! /+! G /,! G! 01 $% 01 % 1/$ Programmes et contenus de la Licence Appliquée Technologies de l Informatique 01 F 1.. Plans d études

Plus en détail

Patrons de Conception (Design Patterns)

Patrons de Conception (Design Patterns) Patrons de Conception (Design Patterns) Introduction 1 Motivation Il est difficile de développer des logiciels efficaces, robustes, extensibles et réutilisables Il est essentiel de comprendre les techniques

Plus en détail

Le Cloud. Généralités & Sécurité. Valentin Lecerf Salon du multimédia et de la photo 2013 - Proville

Le Cloud. Généralités & Sécurité. Valentin Lecerf Salon du multimédia et de la photo 2013 - Proville Le Cloud Généralités & Sécurité Qui suis-je? Expert SharePoint Etudiant Master 2 TIIR Technologies pour les Infrastructures de l'internet et pour leur Robustesse Contributeur Actif Microsoft Me contacter?

Plus en détail

1. Introduction à la distribution des traitements et des données

1. Introduction à la distribution des traitements et des données 2A SI 1 - Introduction aux SI, et à la distribution des traitements et des données Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de

Plus en détail

Défi Cloud Computing

Défi Cloud Computing EQUIPE RICM 2010 Défi Cloud Computing Dossier de remarques Ricom c est l @base 04/12/2009 Sommaire Introduction... 3 Les applications et la plateforme Cloud Computing... 4 Cloud Computing - RICM-2010 Page

Plus en détail

Cycle de vie du logiciel. Unified Modeling Language UML. UML: définition. Développement Logiciel. Salima Hassas. Unified Modeling Language

Cycle de vie du logiciel. Unified Modeling Language UML. UML: définition. Développement Logiciel. Salima Hassas. Unified Modeling Language Unified Modeling Language UML Salima Hassas Version Cycle de vie du logiciel Client Besoins Déploiement Analyse Test Conception Cours sur la base des transparents de : Gioavanna Di Marzo Serugendo et Frédéric

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Entrées-Sorties: Architectures de bus GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Architectures CPU/Mémoire/E-S Un ordinateur a cinq composantes de base: le(s) processeur(s)

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Architecture distribuée

Architecture distribuée Architecture distribuée Conception et développement d algorithmes distribués pour le moteur Baboukweb Jean-Christophe DALLEAU Département de Mathématiques et Informatique Université de La Réunion 26 juin

Plus en détail

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées François Diakhaté1,2 1 CEA/DAM Île de France 2 INRIA Bordeaux Sud Ouest, équipe RUNTIME Renpar 2009 1 Plan Introduction

Plus en détail

PLATEFORME DE SUPERVISION

PLATEFORME DE SUPERVISION PLATEFORME DE SUPERVISION ACCOR SOLUTIONS - Page 1/10 - PRESENTATION GENERALE SMART VE est une plateforme de supervision développée par Accor, spécifiquement dédiée aux infrastructures de recharge pour

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Chapitre 10 Mettre en œuvre un cluster Hadoop

Chapitre 10 Mettre en œuvre un cluster Hadoop Chapitre 10 Mettre en œuvre un cluster Hadoop 1. Objectif du chapitre Mettre en œuvre un cluster Hadoop L'objectif de ce chapitre est de comparer différentes options possibles pour mettre en œuvre un cluster

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

Le Collège de France crée une chaire pérenne d Informatique, Algorithmes, machines et langages, et nomme le Pr Gérard BERRY titulaire

Le Collège de France crée une chaire pérenne d Informatique, Algorithmes, machines et langages, et nomme le Pr Gérard BERRY titulaire Communiquédepresse Mars2013 LeCollègedeFrancecréeunechairepérenned Informatique, Algorithmes,machinesetlangages, etnommeleprgérardberrytitulaire Leçoninauguralele28mars2013 2009avait marquéunpas importantdans

Plus en détail

Objets et Programmation. origine des langages orientés-objet

Objets et Programmation. origine des langages orientés-objet Objets et Programmation origine des langages orientés-objet modularité, encapsulation objets, classes, messages exemples en Java héritage, liaison dynamique G. Falquet, Th. Estier CUI Université de Genève

Plus en détail