LIAISON A50 A57 TRAVERSEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIAISON A50 A57 TRAVERSEE"

Transcription

1 LIAISON A5 A57 TRAVERSEE SOUTERRAINE DE TOULON SECOND TUBE (SUD) ANALYSE DES DONNEES DE QUALITE DE L AIR NOVEMBRE 27 A JANVIER 28 TOULON OUEST, PUITS MARCHAND, TOULON EST

2 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) SOMMAIRE 1. PRESENTATION DE L ETUDE OBJECTIFS CHOIX DES SITES D ECHANTILLONNAGE PARAMETRES MESURES PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES PARAMETRES METEOROLOGIQUES RESULTATS DISCUSSION PARTICULES EN SUSPENSION (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/ DIOXYDE D'AZOTE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7AU 31/1/ BENZENE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/ MONOXYDE DE CARBONE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/ DIOXYDE DE SOUFRE (INDUSTRIE-CHAUFFAGE DOMESTIQUE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/ EXEMPLES D EPISODE DE POLLUTION : CONCLUSION...22 ANNEXES : LISTES DES DEPASSEMENTS DE SEUILS D INFORMATION ET ALERTE...24 Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 2/26

3 1. PRESENTATION DE L ETUDE 1.1. OBJECTIFS Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud)!"#$% $$ & % $ $% ' (& ) * $ % +, $% - ". / 1,. "% $ + $ $, $ $+ $$) $( 1$% - " "% * $% + (#..,, " $ +..$$% + $. * (1* $* $ $ ',.. * $"+ ( 1 $ % $ " %, $ $ - $ $ $ $ $* - $, - " $- $(! $$, " ) $ $$ 2) $ $$$3 4 $ " ) $ $ $ 2* + $ * 5 - $3 4 6 ) ) ( $% - $ * $$+ $+ $$( $ $ $% $ $ $ $ $$ $ $ $ $ & $$$$ * $$% + ( $) $ $.- $2http://toulon_airtunnel.atmopaca.org/), % $..$ 2 $4 ) $ $- "$$ $ $$$$ 7 % $ ( 1.2. CHOIX DES SITES D ECHANTILLONNAGE!$% + $ $ $$$ + 8, $$$"- 9 * 8 "#$/ ":$ % "$$.$ * $ % $(!$$$ $ $* - $$ $+. $ $$ $ 2% $ $ + $, ) $ $ % $ $ $ $ % + 3 4, $ $$ $ $.- $, $ ) $ * $(!$$$$$, $$ $, $2 $ $..$ ) $- $* - $4$' $ $; $. % $% +, $$$$ $ $ - $$ / "+ $ $% $$ $ * $ <$ $$- "= $$% $( > $$ 9 *? * % #$? A * % :$( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 3/26

4 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure1 : Emplacement des sites de mesures 1.3. PARAMETRES MESURES PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES : : B; 4 1: $ $$ $ 4 $$ $ + $ : A 2 ; 4 * * -? : $.4 $ $*..) $ $- $ PARAMETRES METEOROLOGIQUES & C % $$% Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 4/26

5 2. RESULTATS DISCUSSION Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.1. PARTICULES EN SUSPENSION (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE!$ $ $ $ $ $* - $ $$ ) + $ $ $ ) - $ $ $$ $ $",$ $. $ - (1$$$, $ " ) % $$(!$ $$. $$. ' 5 - (!. * - 5 4!$$$. $,. %,$9,E2' 5 -./,ED 4!$$ $$$ $ $" $* ' $$ $6 " $$- - $* $- $% $$ "..$ $ $,$ 9,E % $ $$ $ $ $, % $$ $ $( $-, $ ' $ $% ) $$ $(!$$% = $ $ $. $. (!"$$ $ $ $ $ " $* ' $ $ $ * - $ $(!$ $$ $ * - $$ $ ) ; 2$$% * $ $F"$ $ $ $- $ $ $ 2*, ) $$4 F $ % $ $$ 2 $, $, $,. - - $,. 4F" $ $* $$$$ $".. ' " $ $ $$. $F$% + "+ % $% $ ' $(!$$$ $$. $ $" $* ',) $ $".. * - $ $ ) ; + ( #$ $ $ $. $* - $ + 5 $ "; $ $ $ $$," * 5 $.+ % $ $ $.(!$ $$ $$ $ $ $ $$' $. $( EFFETS SANITAIRES? $..$ $ $ $. $ * ; "., $% $ $ $.$,$..$) ' $ ) ' $2$ + * 5 $ - $ $, C, $ $ / $. $ $4 (? $ $, $ $. $.. $$5 $' $ F$$$. $,$$$ $$ $. $$5 $' $,$- " % $% $ $ $9,E(!$$$$ $,..$ $ ) 1 G #21. # 4 *.. $$$9,E$$ $$5 $"> # 2> #8E4,$$$ / AE( ' $$2. $4 $/ $ $$' $. $(!$9,E$ $ $ B $* ' $$ B$ % $$- $B> #$ $,$ A, $B $% ( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/8 G * $..., 1* $, :$$ $.- * $9 * $ $.- * #$$ $.- * H $ $$I * $ * J Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 5/26

6 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Tableau1: évaluation des niveaux de PM 1 (Période du 1/11/7 au 31/1/8)! " # $ % & ' ( ) * +, - A( K ( L (K L (K L (K L (K +! # #!. $ #! #! /- EA AA EA K E +! #! #!. $ #! #! /- 2 $ * 1! M ) E A +! # #!. $ #! #! /- EE EA +! # #!. $ #! 2 2EM ) A, $4 2 +/! " # $ #1 -! # #!. $ #! ##! / " # $ #1 -! # #!. $ #! #! /! 1 $ $$ $$$ AE 8! $ $ $ $$' $ G $ 2 5, + * $ $4 $ $ & 1* (1$. $. ) - $ % + $% $- $ +. & G * $ $ % +.- $ $$ $$% $( 8!$$$$.- $+ ; $* $ $- $ & G * 2. "% * ; :$4$ $ % + $$% $ $. $$ "(!$ % + ) $$$ $$$$ $$/ + $$$$H - $- B $$$$ $$$ $) 1 ' % + & $$$ $,/ "+ & :$$9 * ) $ $ 5 $ $ / * $$ + $$ $$$(& :$ ) $ $$ 5 2EM ) A $ $$ $$$, EA $ $4,$9 * $ EM ) A M ) A $(!$* $ $% $$$% $ $. $$& #$% + * ) A * 2$"$ :$- $$.) 4(!$$. $+ * $$ ) $$$$$$$.- $* $ $& #$% $ % + ' $% $- $ $/ $ % + * $% $ $$ $ $(2 ) * 8' $4 1 Nombre de jours de dépassement pendant la période trimestrielle de mesures (1/11/7 au 31/1/8) Ce site est en Région Provence Alpes Côtes d Azur celui qui mesure historiquement le plus de particules fines (en moyenne et maximum annuel). Cette station est située à proximité d une usine de fabrication de bauxite et d alumine. Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 6/26

7 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure 2 : Maxima horaires et journaliers (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Maxima horaires et journaliers Maximum Maximum horaire Maximum journalier 2 5 Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne Figure 3 : Dépassements de seuils (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Dépassements de seuils 3 25 Dépassements Seuil 1: 8microg/m3/24h Seuil 2: 125microg/m3/24h 5 Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 7/26

8 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) $ $ $% $, $ $ $ $ $ & #$, ) $$$ /. $$". $ * /! " # $ #1 2 $$$ $4$" 4 " # $ #1 $$$ $4( $, $ $$$ $ A $ $" $ $". 2% +, $$$ $$$ $,$$$$$4(!$ $$ * $, $ % + $. $ $$ $ $ $ $$ * $ $ ' $ $/ - $$$B $ $$$ $(# $ 2 $% $4,$ % + $5 $ ' $% $ $$+ % + * $$ $ 2$& G * $/ ; :$* ).$$ $$ $ $ $$$* $$2 "4 8% $ *.+ / M ) A, 8% ' $ * 2EM ) A / $$$$AE $ 4(!- $8 $$$ $$$". "$; B2 $$ $ $ * $4$/ / B.$ $$ $$.- $+ ; $* $2%.$$$ $ $". " + 4( & Figure 4 : Comparaison du nombre de jours de dépassements de seuils entre les deux premiers trimestres Dépassement de Seuils Nombres de dépassemnts Toulon Foch Toulon Ouest Puits Marchand Toulon Est Trim.1Seuil(8microg/m3/24h) Trim.2Seuil(8microg/m3/24h) Trim.1Seuil(125microg/m3/24h) Trim.2Seuil(125microg/m3/24h) Seuils N $ $$ $ " $ *, $ $ $ ) $ $$. & #$& G * $(? $ $$$, $% $$$ $+ $$$* 2& :$$9 * 4( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 8/26

9 &!$ $ $ ) $ $$ $$$$ 8$$$ $$2.$4, 8$ $$ $ %, 8 $. * - $ $) ; + $( Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 1 $$,$$$" 5 $$ - "$$ $$$$$ $$$$.- $*,$ + % $* 2 % * $/ B ) $$ $$ $ $$' $,$$ $$. $$$$ $ (((4( 1 $$$,$$ $$ $$ $ 2% $ % $* $4$ = / " ) $. $ $ $. $2% 5 $ $ $$(4( (! 4 # $$ $' $% $ $$$; $* $, % 1 #2 ) "#- 4- $$= $ " $ $ + 6 $$$$$$; $* $( + $$ $ $ $ * 2$ 9 * 4 $ 2& 1* 4 $ (!$' $49 (E2$.$/ (E $4$ $$% - $ $O! $ O $ - " * ) $ O -.$2$- $$. (E$ = ' % $4( $.- $$ "? * + $ (E4? + $ (E4 # $, $ $ 5 $$ $9 $$ #$ ) - $ $ $ 9 (E 6 $ ) ' $ $ ) $ 2 $, ) $3 4F #$* - $$$9 $4F #$ ) - 2 ) - 4 $$ $ $ 9 (E 2$.$/ (E $4( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 9/26

10 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.2. DIOXYDE D'AZOTE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE! : "; 4 $ " ) $., $$ " + 5 "; $* - $$ $ $/ ' $* $$(1"$ :2 + 5 "; 4- $$ / $ "*,$ $ $ : (!.- : $ $ (: % - % $ / + $+ $. $$ $8% $( $' $ $$ $. $ $* - $ $ 5 - $ % $ $ * - $ * % (!$ + 5 $ "; $ $ $$ * * - J $$ 2. " - 4( EFFETS SANITAIRES? $ +..$$$ $. $ * ; "., * 5 % * - * ; "$* - $ $" $5 $' $ ( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7AU 31/1/8 Tableau2:évaluation des niveaux de NO 2 2 ' " # $ % & ' ( ) * +, - ( L L (L L E(K L L ( L L (E E +! # #!. $ #! #! /- K E EA E AA +! #! #!. $ #! #! /- 2 $ * 1! M ) 2?!! M ) A * N ) A *,. $ 4 2 2M ) A *, /* # #!. $ #! #! /! # $ #! #! / #! @A EE K K A 8? ", $ ) $ 5 $ % + 5 " ; 2 : 4 $ $ & G * 2$ ) $ 5 ) ' $ / $ & #$2$ $.- * 4( # $ $$,$/ "; ) $+ $$$/ $% & 1* 2EM ) A A$4$ & #$2M ) A $4(! * % $.% / $) $ $+ - (!. ) $$#$ = $ % ). $$ $"$$ $/ + $ $% $.- / ; * Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 1/26

11 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure 5 : maxima horaires et journaliers (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Maxima horaires et journaliers 35 3 Maximum Maximm horaire Maximum jornalière Seuil1:2microg/m3 Seuil2:135microg/m3 5 Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne!$$. $+ $* $$ $$$% $$$$& G * & :$(!$+ $ + 5 "; ) $$$$+ $$* $9 * & #$$ / ") - $$$$. & 1* $ $H ( 5 Figure 6 : Dépassements de seuils (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Nombre d'heures de dépassements de seuils Nombres d'heures Seuil 1: 135microg/m3/h Seuil 2:2microg/m3/h Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne $ $$ $- "* $$$ $".- ) A * 4 $* & #$$ $$= $ $) $- $.& G * (? $$$+ $ $$$, $$$$$.- $+ ; $* $$- $$% $ *.+ / M ) A 2= - $$$ $& G * & 1* 4( 1 $$$$$,P Q 8,5 B$$ + 5 B; 2 $ / $ $ $"* $,- $" + 5 " + 5 "; 4$$ $; $* $( & $ $ $", $ $ $ ) + * + 5 "; $ $ $ $ * $ & :$ & #$ 2/ ) $ $ $ 1* H 4 $- " $$* ( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 11/26

12 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure 7 : Comparaison des maximas horaires pour les deux premiers trimestres Maxima horaires en NO Maximum horaire Premier trimestre Second trimestre 5 Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne Figure 8 : Evaluation du nombre de jours de dépassements de l objectif qualité pour les deux trimestres Nombre d'heures de dépassement de l'objectif de qualité 16 Heures de dépassements Premier trimestre Second trimestre Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne : $ ) $$ $".- : $ $$$ $(1 $$ ) - ) * %, ) $.% / $) $ ) ; + 2* ' " % $ * - 4(>. ) $/ $* & #$ $ $( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 12/26

13 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.3. BENZENE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE! ; ' $ $$,, $ $ $( $' $ $$+ $ $, <$% * $ / % $$$ $/..- $* ) $ ) ( EFFETS SANITAIRES! ; ' $ + -, ) ' $$ $) (? $$ $.$ + $ ' % / $ $$. $,$ + $ * - / $ $$%. $( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/8 Tableau3: évaluation des niveaux de BTX Début Fin Chalucet Foch Ouest Est Puits Marchand 27/12/6 1/1/7 3,4 4,1 1/1/7 23/1/7 2,4 3,2 23/1/7 6/2/7 4,1 4,8 6/2/7 2/2/7 2,2 2,8 2/2/7 6/3/7 1,6 2,3 6/3/7 2/3/7 2,1 2,8 2/3/7 3/4/7 1,5 2,2 3/4/7 17/4/7 1,5 2,1 17/4/7 2/5/7 1,1 1,5 2/5/7 15/5/7,9 1,8 15/5/7 29/5/7,8 1,5 29/5/7 12/6/7,8 1,6 12/6/7 26/6/7,8 1,4 26/6/7 1/7/7,6 1,4 1/7/7 24/7/7,6 1,4,8 1,1 1, 24/7/7 7/8/7,8 1,4,8 1, 1, 7/8/7 21/8/7,7 1,2,4 1, 1, 21/8/7 4/9/7 1, 1,7 1, 1,1 1,3 4/9/7 18/9/7 1,2 1,8 1,1 1,4 1,6 18/9/7 2/1/7 1,3 2, 1,2 1,5 1,4 16/1/7 3/1/7 2, 3,6 2,3 2,6 2,6 3/1/7 13/11/7 2,2 4, 2,5 3, 2,8 13/11/7 27/11/7 3, 4,2 2,9 3,7 3,6 27/11/7 11/12/7 2,5 4,3-3,2 3,3 11/12/7 26/12/7-3,7 3,1-3,8 26/12/7 8/1/8 2,5 3,6 2,4 2,2 2,8 8/1/8 22/1/8 1,9 3, 2, - 2,3 Moyenne 2,3 3, Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 13/26

14 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 8? $2 ) 4,$ $$ $* $$ - $ ; ' - $ $ $ $ " 1 - $ & G * 1* (!$ % + $$ $ $ $$ $.. ) '.$/ - $$ $ +.2& G * 4( ( Figure 9 : Evolution de la concentration en Benzène depuis début juillet 27 Evolution de la concentration de BENZENE Concentrations en microg/m3 5 4,5 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1,5 1/7/7au 24/7/7 7/8/7 au 21/8/7 24/7/7 au 7/8/7 4/9/7 au 18/9/7 21/8/7 au 4/9/7 16/1/7 au 3/1/7 18/9/7 au 2/1/7 13/11/7 au 27/11/7 3/1/7 au 13/11/7 Périodes 11/12/7 au 26/12/7 27/11/7 au 11/12/7 8/1/8 au 22/1/8 26/12/7 au 8/1/8!$ $ ) $$ $ $,$$ ".-.+ / M ) A ( Chalucet Toulon Foch Toulon Ouest Toulon Est Puits Marchand $ $ $ 5 $" $ $$ $ ) ; ' $(1) $/ * %.% / $. $) $ $( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 14/26

15 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.4. MONOXYDE DE CARBONE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE!1: $ $$ $ $ ' $( $ $ " 2/. % $$ $$ $, * $4, $ $$ $ *..) $ $- $(: % $ / + $+ $/... ( $$' $ $$ $. $ $* - $ $ 5 - $ % $ $* - $ * % - $ $$ * ( EFFETS SANITAIRES % - $$" + 5 ) $ ) 2* $.+ / " + 5 ) ' $"* ) (1"$ $$ + - 2* $, $,% $$ $ ( % - ) $ $$ $ $2% ) $4( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/8 Tableau4: évaluation des niveaux de CO & ' # $ % ' ( * +, - (A L L ( L K ( L E(K (E ( ( E(E A(E A(E A( 2 2:) $ 9? $! ) A - % $ $.+ A* 8? $,$ & :$ ) $$$ $% $ * - A 5 * (!$ & #$- / ) A$$ $ % ) (!$$ $$* $ G * $ % (!$+ $$& :$& #$2$.- $* 4 ) $ $ $* $ ' $$$. $(1 $$/ % $% $* $2 $$$,% * $ $3 4(1$% $$ $$/ $ ) $$$(!$ $ ) $ $$$ $% $ * A 5 * 4 $& $& #$$$ $(? $& :$$$ $& A$$ $( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 15/26

16 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure 1 : Maxima horaires et journaliers en CO (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Maxima horaires et journaliers pour le CO 35 3 Maximum Max.horaire Max. journalier 5 Toulon Foch Toulon Ouest Puits Marchand Toulon Est Stations $- $- & :$& #$$ $+ $$* <$+ $* $ $ ) $% $$$% $ & Figure11 : Maxima horaires pour Toulon Ouest et Est (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Comparaison des maximums horaires en CO pour les deux trimestres 35 3 Maximum horaire Toulon Ouest Toulon Est 5 premier trimestre Trimestres second trimestre! "# $ % &$ Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 16/26

17 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.5. DIOXYDE DE SOUFRE (INDUSTRIE-CHAUFFAGE DOMESTIQUE) ORIGINE ET DYNAMIQUE!? : $.4$ " ) $,$$ $ $ $( # %, % $% $ * - $ $ $ $.2*..) $ $- $4( $' $ $$ $. $ $* - $ $ 5 - $ % $ $ * - $ * % ($ $ % 5., $= $ * $ $ % $ $ "$$ $ 2* $ "$ 4( 1 $ $ $ J $ $ 2 $.- 4( EFFETS SANITAIRES? $..$$$ $. $ * ; "., + $) ' $ $ $, $ $ " $5 $' $, $$ $ * * ; "$* -, ($,"$. * * - ( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/8 Tableau5: évaluation des niveaux de SO 2 ' " # $ * ' & * @ 9 : 2:.- 4! M ) A 4 2? $!! M ) A * AEM ) A *, 1 * 8 A 2 3 ) A, $ 8!$ $ + 5 $. $ $. "% * 2 $ - $$$4(!$ $$$$ R / $ $ % ) 2 $) $ 1 4( $ $ $ $) $ $ + 5 $. $$( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 17/26

18 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.6. EXEMPLES D EPISODE DE POLLUTION :! ;!!. 8!% $$% % % -.% ; $( %., $ $ % % / $) $ $ $ $ " % $- ( %. % *,5 " - - % ) % ) $$. $( Figure 12 : Evolution des niveaux de pollution en PM1 le 9 novembre 27 PM 1 du 9/11/ Concentration en microg/m : 3: 5: 7: 9: 11: 13: Heures 15: 17: 19: 21: 23: Vitesse de vent (m/s) Vitesse du vent (m/s) Toulon Est Toulon Ouest! 2 $ % $C $! $S * $& > 4, - Puits Marchand Seuil 1: 8microg/m3 Seuil 2: 125microg/m3!$% $$$% $$ ' $% $ ) $ % $ "' $F!$ $ ' $% * $& > F!$ $ $) 5 $ $$ $ % ( > $ $.% / $$ $ $(!" $ $$$T* "$$ $". $ * 2 ) ) A4 Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 18/26

19 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 4!! / 8 < Figure 13 : Evolution des niveaux de pollution en NO2 le 25 janvier 28 NO2 le 25/1/ Concentration en microg/m Vitesse du vent (m/s) Vitesse du vent (m/s) Puits Marchand Toulon Ouest Toulon Est Seuil1:125microg/m3 Seuil2:2microg/m Heures!; $ 2 $ % $C $! $S * $& > 4, -!$% $$$% $$ ' $% $E* * $& > F!$ $ + 5 "; $ 5 R / $".- ) A * 4 % * $ * 2 ) A * 4( $ - $..% / $$ ( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 19/26

20 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) ;!!. 8 Figure 14 : Evolution des niveaux de pollution le 19 décembre 27 CO le 19/12/ ,5 3 3 Concentration en microg/m ,5 2 1,5 1 Vitesse du vent (m/s) Vitesse du vent (m/s) Toulon Ouest Seuil:1mg/m3 moyenne/8h 5, Heures! % $. ' $.% / $$, $- $ % $., $ + 5 $ (! :4$ $ ' ( $ $$% * $( 1 $ $ ' $ + - ( $" + 5. $ " :4, $ $ $$$ $ % $""% / + $ 2 ) $3 (4(: - - $...$$.$$ $ <* $ % + 2 $, $ ) $ $$4( 1, 5 A K * $ (!$ $ $ $ $ $" 6 ) $ $% $$ ( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 2/26

21 ;!!. Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 8! 2 ' * ' : $- %,$ $ $$ ' $. $ + $ $ $2% +.$$$; $* $4( #.. 8!$ % + $ $ $ $$. $ ), $ $ + 5 $"; / +.( 8!$% $$$% $ ' $( 8$$$ % $ * ( Figure 15 : Evolution des niveaux de pollution le 29 décembre Samedi 29/12/27 Vitesse de vent (m/s) PM1 NO2 7 Concentration en microg/m Vitesse de vent (m/s) Heures Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 21/26

22 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 3. CONCLUSION!" 5 $$ $$$, - $$!$$ % = $$ " ) ) ' 24(#$$ * $$ $ $" %, $$$$ $" $* ' (!$% $$ $% $ $ - P Q 8 $ / $ % $ * / ) $ $ $ $$ "$$ $ $ $$ $ 2 $, ) $* 3 4(!"* $' $ $$ $ $" 2$ $.$/ + $4.. $% $ $% $ ' $ * $ $).% $ % $- $% $$$$ $ $ $$" $ $ 1 (? $$$$$.- $*,$ % + $$ ' $% $$$ $ % % ' $ * 2E ) A * 4, $". $ * 2 ) A * 4, ) A * 4( 1$ 5 $$2 $$ % K / % 4 / - $$.- * & #$ $ ) $ $ $ 2 $$ " U / K 4( $ $% $ $ + $ $ $ $.- $* / $% & :$$9 * $( + 5 "; 2 :4? *,$ % * $ (!$& #$$ $ $ : $ % $- $$+ $$$* - $ & :$$9 * (# ) $ $ + 5 "; $ $ $- $,$ / * % (! :4 1$ $$$& :$& #$- ) $ $ $$$ $(!"$ $ $$*,$- $$ $$$(1$ /. $ ) - $* % $$.% $/ $) $ $(! + 5 $.2? :4!$ $ + 5 $.$ = - $$( ' $ ) - $!' ) - /. $$$ $ $$% ( $$. $% $ ' ) $ $ 2% $5 $4$ $= / " ) * ' $$ $$ $ $$. $( $ $ ) ; + % $ ' + (! % $$ % % -. % ; % + ( %., $ $ % % / $) $ + ) ( # % *, %., 5 " - - % ) % ( $% $ ) $$$ 1$ $$ ) - " $ /. $ % $ ) $ *, $ ) $$$* (!$ $N "$.- $+ $; $* $,$ $ $ % $,' $) ' $ 29 % ' $9 % $4 $- $$$ * $$ $- " $ $$ A2I 4( 1% $- "$/ ), % $ % + $$' $$$$$ $; $* $( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 22/26

23 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) #% $..$ "% $ ) *!"% % ' $)..* $ "% $ ) * - $ $. $(1- % $"% 7 % $ $.%,% $ 8 - $$ 8/ $ $$$( 5 $$ $!$ 5 $$ $ $ $ O, $ $ 9 (E +. " ) $ $$$$$$2) ', $ 3 4 Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 23/26

24 ANNEXES : LISTES DES DEPASSEMENTS DE SEUILS D INFORMATION ET ALERTE! $ % K

25 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud)! $ K Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 25/26

26 ! $ % Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 26/26

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages I CONTEXTE Etude réalisée

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

La gamme SAM ARGOPOL

La gamme SAM ARGOPOL La gamme SAM ARGOPOL La gamme : SAM ARGOPOL 2 Les systèmes d acquisition SAM ARGOPOL La gamme SAM ARGOPOL se compose d un ensemble de stations d acquisition de données. Robustes, fiables, modulaires, elles

Plus en détail

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 18/06/2012 QUALITAIR CORSE BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 Bilan PSQA 2010-2015 version 2012 Savelli Page blanche TABLE DES MATIERES Introduction... 1 1 Composition et financement de l association... 2

Plus en détail

Zoom sur le métier de technicien(ne) d exploitation

Zoom sur le métier de technicien(ne) d exploitation Bulletin trimestriel - mai - juin Zoom sur le métier de technicien(ne) d exploitation L équipe d Atmo Auvergne se compose de 12 personnes réparties dans les pôles : administration, études/communication,

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques à l'incinérateur Mars 2010 Travaux publics Gestion des matières résiduelles CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. L incinérateur 2. Obligations

Plus en détail

Surveillance de la qualité de l air : Description du système français d'assurance qualité

Surveillance de la qualité de l air : Description du système français d'assurance qualité Surveillance de la qualité de l air : Description du système français d'assurance qualité NOVEMBRE 2010 Tatiana Macé (LNE) François Mathé (EMD) Eva Léoz-Garziandia (INERIS) PREAMBULE Le Laboratoire Central

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

Introduction 1. 1/ Présentation de l étude 2. 1.1/ Contexte environnemental du port 2. 1.2/ Mode opératoire de l étude 3. 2/ Résultats de l étude 5

Introduction 1. 1/ Présentation de l étude 2. 1.1/ Contexte environnemental du port 2. 1.2/ Mode opératoire de l étude 3. 2/ Résultats de l étude 5 EVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA ZONE DU PORT DE NICE Janvier - Mars / Août - Septembre 25 SOMMAIRE Introduction 1 1/ Présentation de l étude 2 1.1/ Contexte environnemental du port 2 1.2/ Mode

Plus en détail

" Gestion des données issues du réseau de mesures limnimétriques des cours d eau non navigables "

 Gestion des données issues du réseau de mesures limnimétriques des cours d eau non navigables " Gestion des données issues du réseau de mesures par ir Sébastien Gailliez Plan de l exposé 1. Introduction 2. Réseau de mesures 3. Base de données AQUALIM 4. Gestion du réseau de mesures 5. Logiciels

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

DOSSIER : L OZONE SOUS TOUTES SES COUTURES

DOSSIER : L OZONE SOUS TOUTES SES COUTURES DOSSIER : L OZONE SOUS TOUTES SES COUTURES Avec le soleil et la chaleur de l été, c est aussi les épisodes de pollution à l ozone qui reviennent. Le dossier ci-dessous propose de répondre aux 12 questions

Plus en détail

Construisons ensemble une innovation territoriale à Charly

Construisons ensemble une innovation territoriale à Charly Construisons ensemble une innovation territoriale à Charly 20 mars 2012 10h-13h Avec le soutien de Déroulement de la réunion 10h-10h15 : Tour de table et Introduction 10h15-10h35 : La genèse du projet

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Surveiller la qualité de l air avec les élèves

Surveiller la qualité de l air avec les élèves Surveiller la qualité de l air avec les élèves L air que nous respirons est à la fois l affaire et la responsabilité de tous. La santé publique, l environnement et les conditions de vie future sur Terre,

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

L enfouissement des déchets ultimes

L enfouissement des déchets ultimes L E C E N T R E D E N F O U I S S E M E N T T E C H N I Q U E L enfouissement des déchets ultimes L E C E N T R E D E N F O U I S S E M E N T T E C H N I Q U E LE CENTRE D ENFOUISSEMENT TECHNIQUE (C.E.T.)

Plus en détail

TechniSim Consultants 2 rue Saint Théodore 69003 Lyon Tél : 04 72 33 91 67 Email : technisim@wanadoo.fr

TechniSim Consultants 2 rue Saint Théodore 69003 Lyon Tél : 04 72 33 91 67 Email : technisim@wanadoo.fr Réf. : 090 510 082A V1 Valbonne Sophia Antipolis TechniSim Consultants 2 rue Saint Théodore 69003 Lyon Tél : 04 72 33 91 67 Email : technisim@wanadoo.fr Zone d Aménagement Concertée (ZAC) des Clausonnes

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Ensemble nous aurons l air meilleur!

Ensemble nous aurons l air meilleur! Les bons gestes au quotidien pour préserver la qualité de notre air Ensemble nous aurons l air meilleur! Saviez-vous que nous avons besoin d un litre et demi d eau et de 14 000 litres d air par jour pour

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Déplaçons-nous autrement!

Déplaçons-nous autrement! Déplaçons-nous autrement! Pffff!!! Encore une heure pour rentrer du boulot! Nos habitudes Un quoi? Nous, on a mis en place un «PDE»! Plan de Déplacements Entreprise! On s est organisé pour covoiturer,

Plus en détail

Centre d Information et de Gestion du Trafic

Centre d Information et de Gestion du Trafic Centre d Information et de Gestion du Trafic Présentation NCA juin2012 Le CIGT 06 Un service du Conseil général des Alpes Maritimes Créé en 2006 - Au sein de la Direction des Routes Fonctionnement 24h/24

Plus en détail

Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours.

Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours. Dans un siècle, il y a 100 ans. Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours. Dans un trimestre, il y a 3 mois.

Plus en détail

GUIDE DE TARIFICATION. Tarifs en vigueur au 2 janvier 2014

GUIDE DE TARIFICATION. Tarifs en vigueur au 2 janvier 2014 GUIDE DE TARIFICATION Tarifs en vigueur au 2 janvier 2014 monabanq. est l un des leaders français de la banque en ligne depuis 15 ans. Elle a été la première banque 100% en ligne à proposer une gamme bancaire

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

ENJEUX MAJEURS DU PROJET

ENJEUX MAJEURS DU PROJET Construction et exploitation de la centrale thermique diésel Ouaga III au Burkina Faso Auteur : Samuel YONKEU, Burkina Faso Chef d Unité Thématique d Enseignement et de Recherche, Institut International

Plus en détail

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON P.1/11 Sommaire Préambule... 3 1. Politique sectorielle... 4 1.1 Objectif... 4 1.2 Portée...

Plus en détail

ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN

ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN 2015 Révision du Plan de Protection de l Atmosphère

Plus en détail

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit P-14V1 MÉTHODE DE MESURE DU DÉBIT D UN EFFLUENT INDUSTRIEL EN CANALISATIONS OUVERTES OU NON EN CHARGE 1. Domaine d application Cette méthode réglemente la mesure du débit d un effluent industriel en canalisations

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy Le Laboratoire de l Atmosphère et des Cyclones (LACy) UMR (8105) Université de la Réunion CNRS Météo France 15 avenue René Cassin, 97715 Saint Denis messag.,cedex 9 Compte rendu des utilisations du calculateur

Plus en détail

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88)

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) Ce document a été réalisé en collaboration avec APAVE Alsacienne SAS 3 rue de l Euron BP 21055 Maxeville 54522 LAXOU Cedex Références

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

Santé environnement. Description du budget espace-temps et estimation de l exposition de la population française dans son logement

Santé environnement. Description du budget espace-temps et estimation de l exposition de la population française dans son logement Santé environnement Description du budget espace-temps et estimation de l exposition de la population française dans son logement Sommaire Abréviations 2 1. Introduction 3 2. Données recueillies 4 2.1

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

Mut'Eco Commerce. l offre de formation. Commerce. S Retour rapide au sommaire ~ 1 ~

Mut'Eco Commerce. l offre de formation. Commerce. S Retour rapide au sommaire ~ 1 ~ l offre de formation Commerce S Retour rapide au sommaire ~ 1 ~ Entreprises et salariés concernés Critères Les formations de ce catalogue sont accessibles à toutes les entreprises de moins de 250 salariés

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 13 FÉVRIER 2006 2006/6197 - INSTALLATION CLASSÉE POUR L'ENVIRONNEMENT SOUMISE À AUTORISATION - DEMANDE D'AUTORISATION PRÉSENTÉE PAR LA SOCIÉTÉ OMNITHERM EN VUE DE MODIFIER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

Épreuve collaborative

Épreuve collaborative Épreuve collaborative Épreuve collaborative 1. Faire une présentation de quelqu idé fort relativ au mix énergétique (ou bouquet énergétique). (Exposé de 5 minut maximum) 2. Faut-il encore brûler le charbon?

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Les data loggers SOFREL LT et LT-US ont été conçus pour la surveillance des réseaux d eaux usées et pluviales (collecteurs, déversoirs d orage,

Plus en détail

Intoxications collectives en entreprise après incendies de locaux Proposition d une conduite à tenir

Intoxications collectives en entreprise après incendies de locaux Proposition d une conduite à tenir Intoxications collectives en entreprise après incendies de locaux Proposition d une conduite à tenir Dr Fariborz Livardjani Samu de l'environnement (Strasbourg) Dr Véronique Robe AIMT du Bas -Rhin Mai

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100

MODE D EMPLOI. Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100 MODE D EMPLOI Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100 FR SOMMAIRE 1 2 11 3 4 5 10 9 6 8 1. affi chage de l horloge DCF 2. les précisions météorologiques avec des symboles 3. pression de l

Plus en détail

DERNIÈRES NOUVELLES SUR L AGRANDISSEMENT DE L INSTITUT DE CARDIOLOGIE JUIN 2015

DERNIÈRES NOUVELLES SUR L AGRANDISSEMENT DE L INSTITUT DE CARDIOLOGIE JUIN 2015 DERNIÈRES NOUVELLES SUR L AGRANDISSEMENT DE L INSTITUT DE CARDIOLOGIE JUIN 2015 ABRI À VÉLO DE L HO ET ACCÈS À L ENTRÉE DE L AVENUE MELROSE (SOINS AMBULATOIRES DE L HO) Date de début : déjà en fonction

Plus en détail

Inventaire des émissions de gaz à effet de serre 2002-2003 Collectivité montréalaise

Inventaire des émissions de gaz à effet de serre 2002-2003 Collectivité montréalaise Inventaire des émissions de gaz à effet de serre 2002-2003 Collectivité montréalaise Peut être reproduit en tout ou en partie à condition d en citer la source : Logé, H. (2006), Inventaire des émissions

Plus en détail

Station météo sans fil avec température, Alerte Gel et horloge radio pilotée Modèle: BAR386

Station météo sans fil avec température, Alerte Gel et horloge radio pilotée Modèle: BAR386 Station météo sans fil avec température, Alerte Gel et horloge radio pilotée Modèle: BAR386 MANUEL DE L UTILISATEUR TABLE DES MATIÈRES Introduction... 2 Vue d Ensemble de l Horloge... 2 Face Avant... 2

Plus en détail

RESULTATS FOURNITURE DE GAZ MEDICAUX, GAZ DE LABORATOIRE ET GAZ INDUSTRIELS : BOUTEILLES et CENTRALES DE PRODUCTION

RESULTATS FOURNITURE DE GAZ MEDICAUX, GAZ DE LABORATOIRE ET GAZ INDUSTRIELS : BOUTEILLES et CENTRALES DE PRODUCTION Lot Sslot LIBELLE PU HT euros Fluides médicaux avec AMM AIR PRODUCTS Mélange Oxygène 0% + protoxyde d'azote 0% conditionné en bouteille avec et sans manodétendeur intégré - tous types de bouteille et toutes

Plus en détail

Evaluation des performances métrologiques des appareils de mesure spécifiques de l'air intérieur

Evaluation des performances métrologiques des appareils de mesure spécifiques de l'air intérieur Air intérieur Evaluation des performances métrologiques des appareils de mesure spécifiques de l'air intérieur Décembre 2008 Programme 2008 C. MARCHAND PREAMBULE Le Laboratoire Central de Surveillance

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

CARTOGRAPHIE FINE DES NIVEAUX DE DIOXYDE D AZOTE DANS LE COEUR DENSE DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Janvier 2012

CARTOGRAPHIE FINE DES NIVEAUX DE DIOXYDE D AZOTE DANS LE COEUR DENSE DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Janvier 2012 CARTOGRAPHIE FINE DES NIVEAUX DE DIOXYDE D AZOTE DANS LE COEUR DENSE DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Janvier 2012 AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Cartographie fine des niveaux

Plus en détail

Nouvelles gammes. P.4 Produits. Chaudières sous contrôle! Enregistreurs sans fil L équilibrage en sortie de bouche Solutions en prévention sonore

Nouvelles gammes. P.4 Produits. Chaudières sous contrôle! Enregistreurs sans fil L équilibrage en sortie de bouche Solutions en prévention sonore Sommaire Entreprise P.2 Evénements Kimo 4 e Trophée golf Nos rendez-vous JPO Nouvelles gammes P.4 Produits Chaudières sous contrôle! Enregistreurs sans fil L équilibrage en sortie de bouche Solutions en

Plus en détail

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FAL Fleet Services

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FAL Fleet Services GUIDE FISCAL L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. «Document à titre indicatif. La responsabilité de FAL Fleet Services ne pourra pas être engagée

Plus en détail

Passage inférieur «Blaue Post», escalier provisoire

Passage inférieur «Blaue Post», escalier provisoire Passage inférieur «Blaue Post», escalier provisoire La traversée des voies CFF dans la zone du quai 1 s effectue actuellement en souterrain jusqu à l escalier à proximité de la «Blaue Post» à la Zuchwilerstrasse.

Plus en détail

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 France Telecom SA Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : France Telecom SA Code NAF : 6110Z / Télécommunications filaires

Plus en détail

Inventaire des émissions des opérations terrestres et maritimes au Port de Montréal

Inventaire des émissions des opérations terrestres et maritimes au Port de Montréal Rapport Final: Inventaire des émissions des opérations terrestres et maritimes au Port de Montréal Préparé pour: Transports Canada Région du Québec Preparé par: SNC-Lavalin Environnement Inc. Le 31 mars,

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable 1 LA nouvelle station service économies (durables) Green up prises et bornes de recharge pour VÉHICULE ÉLECTRIQUE OU HYBRIDE rechargeable 2 VÉHICULES ÉLECTRIQUES / HYBRIDES RECHARGEABLES Un marché qui

Plus en détail

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey Août 2009 modifié Avril 2013 1 : Feuille décor imprimée ou teintée dans la masse, imprégnée de résine mélamine 2 : Surface de protection imprégnée

Plus en détail

AUTOMOBILE CLUB LIMOUSIN

AUTOMOBILE CLUB LIMOUSIN AUTOMOBILE CLUB LIMOUSIN 8, rue Pierre de Fermat 87280 Limoges Contact : 05 55 04 19 69 et 06 74 70 52 74 contact@auto-club-limousin.fr CIRCUIT «ESTER» ET «TRAVERSEE DE LIMOGES» ESTER TECHNOPOLE Le samedi

Plus en détail

Pratique. des. Entreprises

Pratique. des. Entreprises Guide Pratique des Entreprises Implanter ou développer votre Entreprise sur notre territoire 1 En recherche d'un lieu pour implanter votre Entreprise? Quel interlocuteur peut vous guider dans votre choix

Plus en détail

5. Matériaux en contact avec l eau

5. Matériaux en contact avec l eau Monitoring de la qualité Microbiologique de l eau potable dans les réseaux de distributions Intérêt de l utilisation d un kit de mesure rapide de la flore totale UTLISATIONS 1. Surveillance de Réseau mixte

Plus en détail

Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement

Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement Travaux réalisés dans le cadre de la mission d accompagnement de la CLI CLI des Monts d Arrée, réunion

Plus en détail

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility Infrastructure de chargement La borne Green up Pour des véhicules éléctro et hybrid Les particuliers, entreprises et fournisseurs

Plus en détail

] sommaire. > N Spécial > Juin 2009 > EDITO P. 2 P. 3 P. 4-6 P. 7-8 P. 9 P. 10-11. P. 12 L union fait la force Les laboratoires spécialisés

] sommaire. > N Spécial > Juin 2009 > EDITO P. 2 P. 3 P. 4-6 P. 7-8 P. 9 P. 10-11. P. 12 L union fait la force Les laboratoires spécialisés > N Spécial > Juin 2009 > EDITO L ASPA dans l air du temps Il est des intuitions qui portent en elles le germe d une œuvre remarquable. «L alliance locale pour surveiller la qualité de l air», telle était

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Prise en compte des aspects sanitaires dans les Plans Régionaux pour la Qualité de l Air.

Prise en compte des aspects sanitaires dans les Plans Régionaux pour la Qualité de l Air. Prise en compte des aspects sanitaires dans les Plans Régionaux pour la Qualité de l Air. Bilan des études d impact sanitaires de la pollution atmosphérique urbaine réalisées Ce document a été réalisé

Plus en détail

Station Météo Sans Fil avec Température / Hygrométrie, Alerte Gel et Horloge Radio Pilotée Modèle : BAR388HG

Station Météo Sans Fil avec Température / Hygrométrie, Alerte Gel et Horloge Radio Pilotée Modèle : BAR388HG Station Météo Sans Fil avec Température / Hygrométrie, Alerte Gel et Horloge Radio Pilotée Modèle : BAR388HG MANUEL DE L UTILISATEUR TABLE DES MATIERES Table des Matières... 1 Introduction... 2 Vue d Ensemble

Plus en détail

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Présenté par : Ahmed Lakhssassi, Membres du GRMS : Marek Zaremba, Wojtek Bock et Larbi Talbi Département Informatique

Plus en détail

L énergie. chapitre 3

L énergie. chapitre 3 L énergie Jusqu'à présent dans notre société, c est surtout la dimension économique de l énergie qui a eu la priorité, négligeant la dimension environnementale. L utilisation rationnelle de l énergie (en

Plus en détail

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux?

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Les faits nous interpellent! En 1950 il y avait 50 millions de véhicules sur terre En 2009 : il y a 800 millions de véhicules

Plus en détail

Centrale d Alarme Visiotech

Centrale d Alarme Visiotech Centrale d Alarme Visiotech ++ www.biolume.com 1 Table des matières GENERALITES... 4 Responsabilités de l installateur et de l utilisateur... 4 Alimentation électrique... 4 Mise en service... 5 PRESENTATION

Plus en détail

CATALOGUE DE hformation GAZ

CATALOGUE DE hformation GAZ CATALOGUE DE hformation GAZ 6 Rue des Bonnes Gens 68025 COMAR CEDEX Tél : 03.69.28.89.00 Fax : 03.69.28.89.30 Mail : contact@coprotec.net Site : www.coprotec.net SOMMAIRE PRESENTATION... 3 NOS FORMATIONS

Plus en détail

par Maxime Lalonde-Filion

par Maxime Lalonde-Filion ANALYSE DES IMPACTS ÉNERGÉTIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX ASSOCIÉS À L'IMPLANTATION MASSIVE DES VÉHICULES HYBRIDES ÉLECTRIQUES RECHARGÉS PAR LE RÉSEAU (PLUG-IN HYBRID ELECTRIC VEHICLE : PHEV) AUX ÉTATS-UNIS

Plus en détail

VISUAL GESATEL. La gestion commerciale n a jamais été aussi facile!

VISUAL GESATEL. La gestion commerciale n a jamais été aussi facile! La gestion commerciale n a jamais été aussi facile! LES AVANTAGES Transformation de tous vos documents au format PDF, HTML, WORD, EXCEL. Envoi direct de tous vos documents via Internet. Récupérez sans

Plus en détail

Les ménages de Provence-Alpes-Côte d Azur recourent peu aux services à la personne

Les ménages de Provence-Alpes-Côte d Azur recourent peu aux services à la personne SUD INSEE Les services à la personne : un secteur pénalisé par ses conditions d emploi Les ménages de Provence-Alpes- Côte d Azur recourent peu aux services à la personne en 2006. Ce faible recours s explique

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Informations personnelles. Lieu de résidence actuel. Résidence prospective

Informations personnelles. Lieu de résidence actuel. Résidence prospective Demande de location Corporation Immobilière Côte St-Luc Côte St. Luc Building Corporation Inc. 1550, boul. de Maisonneuve ouest, Bureau 1111, Montréal, (Qc) H3G 1N2 www.cslbc.com Tél.: (514) 934-0734 Téléc.:

Plus en détail

Arrêté du 11 mars 2015 relatif aux annonces de réduction de prix à l'égard du consommateur

Arrêté du 11 mars 2015 relatif aux annonces de réduction de prix à l'égard du consommateur Guylaine BOURDOULEIX Objet: DocPratic n 226 N 226-21/04/2015 Modèle de PV d AGO de changement de gérant dans la SARL Lorsqu il y a un changement de gérant de la SARL, l assemblée générale ordinaire décidant

Plus en détail

AZUR Concept 3, Rue Antoine BECQUEREL ZA du Triasis 31140 LAUNAGUET Tél. : 05.61.24.65.00 Fax : 05.61.24.42.12 Site internet : www.azurconcept.

AZUR Concept 3, Rue Antoine BECQUEREL ZA du Triasis 31140 LAUNAGUET Tél. : 05.61.24.65.00 Fax : 05.61.24.42.12 Site internet : www.azurconcept. AZUR Concept 3, Rue Antoine BECQUEREL ZA du Triasis 31140 LAUNAGUET Tél. : 05.61.24.65.00 Fax : 05.61.24.42.12 Site internet : www.azurconcept.fr E-mail : contact@azurconcept.fr SIRET B 39422176600022

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION POUR L ORGANISATION D UNE MANIFESTATION SPORTIVE COMPORTANT LA PARTICIPATION DE VÉHICULES TERRESTRES A MOTEUR

DEMANDE D AUTORISATION POUR L ORGANISATION D UNE MANIFESTATION SPORTIVE COMPORTANT LA PARTICIPATION DE VÉHICULES TERRESTRES A MOTEUR DEMANDE D AUTORISATION POUR L ORGANISATION D UNE MANIFESTATION SPORTIVE COMPORTANT LA PARTICIPATION DE VÉHICULES TERRESTRES A MOTEUR - se déroulant sur la voie publique et regroupant plus de 200 véhicules

Plus en détail

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage La prévention des intoxications dans les silos à fourrage Ali Bahloul, Brigitte Roberge et Nicole Goyer / IRSST Mauricio Chavez et Marcelo Reggio / École polytechnique de Montréal Avec la collaboration

Plus en détail

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007 DOSSIER Technique de l'exposant 20 e congrès français de rhumatologie 2 3 4 5 Décembre 2007 P2 P3 / P4 P5 / P6 P7 P8 P9 P10 P11 / P12 P13 INFORMATIONS GÉNÉRALES ADRESSES UTILES STANDS ÉQUIPÉS PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Long Parcours 86 KM Avant la halte Étape Km obstacle Direction Rue, Boulevard, Route. Urgence Sûreté du Québec: Ste-Anne téléphone 418-325-2272

Long Parcours 86 KM Avant la halte Étape Km obstacle Direction Rue, Boulevard, Route. Urgence Sûreté du Québec: Ste-Anne téléphone 418-325-2272 St-Anne de la Pérade Distances : 60 et 86 km Parcours Automobile 1 Prendre l'autoroute 40 vers Québec (Est). 2 Prendre la sortie 236, Ste Anne de la Pérade. 3 Stop de la bretelle 236, Tourner à Droite

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES À L AFFICHAGE ET AUX COMMUNICATIONS

DIRECTIVES RELATIVES À L AFFICHAGE ET AUX COMMUNICATIONS DIRECTIVES RELATIVES À L AFFICHAGE ET AUX COMMUNICATIONS ADOPTÉ PAR LE COMITÉ DE DIRECTION LE 3 NOVEMBRE 2014 DIRECTIVES 1 SUR L AFFICHAGE ET LES COMMUNICATIONS 1) Mise en contexte Depuis l adoption de

Plus en détail

Sommaire 3 A LA UNE 4 LA VMC GAZ EN

Sommaire 3 A LA UNE 4 LA VMC GAZ EN Sommaire 3 A LA UNE 4 LA VMC GAZ EN COLLECTIF 6 TRAITEMENT DES DGI 7 LES AUTRES MODIFICATIONS 2 A la une INFO La mise en application prévue au 1er juin 2013 nécessitera la publication de son arrêté de

Plus en détail

RAPPORT D'ENTRETIEN PRÉVENTIF. Rapport de vérification à l'intention des assurés du programme d'assurances Sékoia

RAPPORT D'ENTRETIEN PRÉVENTIF. Rapport de vérification à l'intention des assurés du programme d'assurances Sékoia RAPPORT D'ENTRETIEN PRÉVENTIF Rapport de vérification à l'intention des assurés du programme d'assurances Sékoia Assurances Sékoia PROGRAMME D ENTRETIEN PRÉVENTIF À l usage exclusif des assurés Sékoia

Plus en détail

Annexe I. au contrat de service Questel. Tarifs 2015 en Euros

Annexe I. au contrat de service Questel. Tarifs 2015 en Euros Annexe I au contrat de service Questel Tarifs 2015 en Euros www.questel.com 1 Sommaire Contrat de service 3 Conditions et Facturation 3 Réseaux, Base Parking et Frais d'envoi 4 Commandes et Services particuliers

Plus en détail

Elles manquent d'air Mais certaines sont gonflées!

Elles manquent d'air Mais certaines sont gonflées! GONFLAGE DES PNEUS DANS LES STATIONS-SERVICE D ÎLE DE FRANCE Elles manquent d'air Mais certaines sont gonflées! UFC Que Choisir Île De France 1 Origine de l'enquête La Sécurité Routière préconise de vérifier

Plus en détail

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Version du

Plus en détail

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance Application à la liaison Grenoble Sisteron **** 1 Sommaire Introduction : les facteurs de développement

Plus en détail