LIAISON A50 A57 TRAVERSEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIAISON A50 A57 TRAVERSEE"

Transcription

1 LIAISON A5 A57 TRAVERSEE SOUTERRAINE DE TOULON SECOND TUBE (SUD) ANALYSE DES DONNEES DE QUALITE DE L AIR NOVEMBRE 27 A JANVIER 28 TOULON OUEST, PUITS MARCHAND, TOULON EST

2 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) SOMMAIRE 1. PRESENTATION DE L ETUDE OBJECTIFS CHOIX DES SITES D ECHANTILLONNAGE PARAMETRES MESURES PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES PARAMETRES METEOROLOGIQUES RESULTATS DISCUSSION PARTICULES EN SUSPENSION (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/ DIOXYDE D'AZOTE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7AU 31/1/ BENZENE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/ MONOXYDE DE CARBONE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/ DIOXYDE DE SOUFRE (INDUSTRIE-CHAUFFAGE DOMESTIQUE) ORIGINE ET DYNAMIQUE EFFETS SANITAIRES RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/ EXEMPLES D EPISODE DE POLLUTION : CONCLUSION...22 ANNEXES : LISTES DES DEPASSEMENTS DE SEUILS D INFORMATION ET ALERTE...24 Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 2/26

3 1. PRESENTATION DE L ETUDE 1.1. OBJECTIFS Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud)!"#$% $$ & % $ $% ' (& ) * $ % +, $% - ". / 1,. "% $ + $ $, $ $+ $$) $( 1$% - " "% * $% + (#..,, " $ +..$$% + $. * (1* $* $ $ ',.. * $"+ ( 1 $ % $ " %, $ $ - $ $ $ $ $* - $, - " $- $(! $$, " ) $ $$ 2) $ $$$3 4 $ " ) $ $ $ 2* + $ * 5 - $3 4 6 ) ) ( $% - $ * $$+ $+ $$( $ $ $% $ $ $ $ $$ $ $ $ $ & $$$$ * $$% + ( $) $ $.- $2http://toulon_airtunnel.atmopaca.org/), % $..$ 2 $4 ) $ $- "$$ $ $$$$ 7 % $ ( 1.2. CHOIX DES SITES D ECHANTILLONNAGE!$% + $ $ $$$ + 8, $$$"- 9 * 8 "#$/ ":$ % "$$.$ * $ % $(!$$$ $ $* - $$ $+. $ $$ $ 2% $ $ + $, ) $ $ % $ $ $ $ % + 3 4, $ $$ $ $.- $, $ ) $ * $(!$$$$$, $$ $, $2 $ $..$ ) $- $* - $4$' $ $; $. % $% +, $$$$ $ $ - $$ / "+ $ $% $$ $ * $ <$ $$- "= $$% $( > $$ 9 *? * % #$? A * % :$( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 3/26

4 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure1 : Emplacement des sites de mesures 1.3. PARAMETRES MESURES PARAMETRES PHYSICO-CHIMIQUES : : B; 4 1: $ $$ $ 4 $$ $ + $ : A 2 ; 4 * * -? : $.4 $ $*..) $ $- $ PARAMETRES METEOROLOGIQUES & C % $$% Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 4/26

5 2. RESULTATS DISCUSSION Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.1. PARTICULES EN SUSPENSION (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE!$ $ $ $ $ $* - $ $$ ) + $ $ $ ) - $ $ $$ $ $",$ $. $ - (1$$$, $ " ) % $$(!$ $$. $$. ' 5 - (!. * - 5 4!$$$. $,. %,$9,E2' 5 -./,ED 4!$$ $$$ $ $" $* ' $$ $6 " $$- - $* $- $% $$ "..$ $ $,$ 9,E % $ $$ $ $ $, % $$ $ $( $-, $ ' $ $% ) $$ $(!$$% = $ $ $. $. (!"$$ $ $ $ $ " $* ' $ $ $ * - $ $(!$ $$ $ * - $$ $ ) ; 2$$% * $ $F"$ $ $ $- $ $ $ 2*, ) $$4 F $ % $ $$ 2 $, $, $,. - - $,. 4F" $ $* $$$$ $".. ' " $ $ $$. $F$% + "+ % $% $ ' $(!$$$ $$. $ $" $* ',) $ $".. * - $ $ ) ; + ( #$ $ $ $. $* - $ + 5 $ "; $ $ $ $$," * 5 $.+ % $ $ $.(!$ $$ $$ $ $ $ $$' $. $( EFFETS SANITAIRES? $..$ $ $ $. $ * ; "., $% $ $ $.$,$..$) ' $ ) ' $2$ + * 5 $ - $ $, C, $ $ / $. $ $4 (? $ $, $ $. $.. $$5 $' $ F$$$. $,$$$ $$ $. $$5 $' $,$- " % $% $ $ $9,E(!$$$$ $,..$ $ ) 1 G #21. # 4 *.. $$$9,E$$ $$5 $"> # 2> #8E4,$$$ / AE( ' $$2. $4 $/ $ $$' $. $(!$9,E$ $ $ B $* ' $$ B$ % $$- $B> #$ $,$ A, $B $% ( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/8 G * $..., 1* $, :$$ $.- * $9 * $ $.- * #$$ $.- * H $ $$I * $ * J Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 5/26

6 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Tableau1: évaluation des niveaux de PM 1 (Période du 1/11/7 au 31/1/8)! " # $ % & ' ( ) * +, - A( K ( L (K L (K L (K L (K +! # #!. $ #! #! /- EA AA EA K E +! #! #!. $ #! #! /- 2 $ * 1! M ) E A +! # #!. $ #! #! /- EE EA +! # #!. $ #! 2 2EM ) A, $4 2 +/! " # $ #1 -! # #!. $ #! ##! / " # $ #1 -! # #!. $ #! #! /! 1 $ $$ $$$ AE 8! $ $ $ $$' $ G $ 2 5, + * $ $4 $ $ & 1* (1$. $. ) - $ % + $% $- $ +. & G * $ $ % +.- $ $$ $$% $( 8!$$$$.- $+ ; $* $ $- $ & G * 2. "% * ; :$4$ $ % + $$% $ $. $$ "(!$ % + ) $$$ $$$$ $$/ + $$$$H - $- B $$$$ $$$ $) 1 ' % + & $$$ $,/ "+ & :$$9 * ) $ $ 5 $ $ / * $$ + $$ $$$(& :$ ) $ $$ 5 2EM ) A $ $$ $$$, EA $ $4,$9 * $ EM ) A M ) A $(!$* $ $% $$$% $ $. $$& #$% + * ) A * 2$"$ :$- $$.) 4(!$$. $+ * $$ ) $$$$$$$.- $* $ $& #$% $ % + ' $% $- $ $/ $ % + * $% $ $$ $ $(2 ) * 8' $4 1 Nombre de jours de dépassement pendant la période trimestrielle de mesures (1/11/7 au 31/1/8) Ce site est en Région Provence Alpes Côtes d Azur celui qui mesure historiquement le plus de particules fines (en moyenne et maximum annuel). Cette station est située à proximité d une usine de fabrication de bauxite et d alumine. Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 6/26

7 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure 2 : Maxima horaires et journaliers (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Maxima horaires et journaliers Maximum Maximum horaire Maximum journalier 2 5 Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne Figure 3 : Dépassements de seuils (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Dépassements de seuils 3 25 Dépassements Seuil 1: 8microg/m3/24h Seuil 2: 125microg/m3/24h 5 Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 7/26

8 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) $ $ $% $, $ $ $ $ $ & #$, ) $$$ /. $$". $ * /! " # $ #1 2 $$$ $4$" 4 " # $ #1 $$$ $4( $, $ $$$ $ A $ $" $ $". 2% +, $$$ $$$ $,$$$$$4(!$ $$ * $, $ % + $. $ $$ $ $ $ $$ * $ $ ' $ $/ - $$$B $ $$$ $(# $ 2 $% $4,$ % + $5 $ ' $% $ $$+ % + * $$ $ 2$& G * $/ ; :$* ).$$ $$ $ $ $$$* $$2 "4 8% $ *.+ / M ) A, 8% ' $ * 2EM ) A / $$$$AE $ 4(!- $8 $$$ $$$". "$; B2 $$ $ $ * $4$/ / B.$ $$ $$.- $+ ; $* $2%.$$$ $ $". " + 4( & Figure 4 : Comparaison du nombre de jours de dépassements de seuils entre les deux premiers trimestres Dépassement de Seuils Nombres de dépassemnts Toulon Foch Toulon Ouest Puits Marchand Toulon Est Trim.1Seuil(8microg/m3/24h) Trim.2Seuil(8microg/m3/24h) Trim.1Seuil(125microg/m3/24h) Trim.2Seuil(125microg/m3/24h) Seuils N $ $$ $ " $ *, $ $ $ ) $ $$. & #$& G * $(? $ $$$, $% $$$ $+ $$$* 2& :$$9 * 4( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 8/26

9 &!$ $ $ ) $ $$ $$$$ 8$$$ $$2.$4, 8$ $$ $ %, 8 $. * - $ $) ; + $( Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 1 $$,$$$" 5 $$ - "$$ $$$$$ $$$$.- $*,$ + % $* 2 % * $/ B ) $$ $$ $ $$' $,$$ $$. $$$$ $ (((4( 1 $$$,$$ $$ $$ $ 2% $ % $* $4$ = / " ) $. $ $ $. $2% 5 $ $ $$(4( (! 4 # $$ $' $% $ $$$; $* $, % 1 #2 ) "#- 4- $$= $ " $ $ + 6 $$$$$$; $* $( + $$ $ $ $ * 2$ 9 * 4 $ 2& 1* 4 $ (!$' $49 (E2$.$/ (E $4$ $$% - $ $O! $ O $ - " * ) $ O -.$2$- $$. (E$ = ' % $4( $.- $$ "? * + $ (E4? + $ (E4 # $, $ $ 5 $$ $9 $$ #$ ) - $ $ $ 9 (E 6 $ ) ' $ $ ) $ 2 $, ) $3 4F #$* - $$$9 $4F #$ ) - 2 ) - 4 $$ $ $ 9 (E 2$.$/ (E $4( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 9/26

10 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.2. DIOXYDE D'AZOTE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE! : "; 4 $ " ) $., $$ " + 5 "; $* - $$ $ $/ ' $* $$(1"$ :2 + 5 "; 4- $$ / $ "*,$ $ $ : (!.- : $ $ (: % - % $ / + $+ $. $$ $8% $( $' $ $$ $. $ $* - $ $ 5 - $ % $ $ * - $ * % (!$ + 5 $ "; $ $ $$ * * - J $$ 2. " - 4( EFFETS SANITAIRES? $ +..$$$ $. $ * ; "., * 5 % * - * ; "$* - $ $" $5 $' $ ( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7AU 31/1/8 Tableau2:évaluation des niveaux de NO 2 2 ' " # $ % & ' ( ) * +, - ( L L (L L E(K L L ( L L (E E +! # #!. $ #! #! /- K E EA E AA +! #! #!. $ #! #! /- 2 $ * 1! M ) 2?!! M ) A * N ) A *,. $ 4 2 2M ) A *, /* # #!. $ #! #! /! # $ #! #! / #! @A EE K K A 8? ", $ ) $ 5 $ % + 5 " ; 2 : 4 $ $ & G * 2$ ) $ 5 ) ' $ / $ & #$2$ $.- * 4( # $ $$,$/ "; ) $+ $$$/ $% & 1* 2EM ) A A$4$ & #$2M ) A $4(! * % $.% / $) $ $+ - (!. ) $$#$ = $ % ). $$ $"$$ $/ + $ $% $.- / ; * Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 1/26

11 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure 5 : maxima horaires et journaliers (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Maxima horaires et journaliers 35 3 Maximum Maximm horaire Maximum jornalière Seuil1:2microg/m3 Seuil2:135microg/m3 5 Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne!$$. $+ $* $$ $$$% $$$$& G * & :$(!$+ $ + 5 "; ) $$$$+ $$* $9 * & #$$ / ") - $$$$. & 1* $ $H ( 5 Figure 6 : Dépassements de seuils (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Nombre d'heures de dépassements de seuils Nombres d'heures Seuil 1: 135microg/m3/h Seuil 2:2microg/m3/h Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne $ $$ $- "* $$$ $".- ) A * 4 $* & #$$ $$= $ $) $- $.& G * (? $$$+ $ $$$, $$$$$.- $+ ; $* $$- $$% $ *.+ / M ) A 2= - $$$ $& G * & 1* 4( 1 $$$$$,P Q 8,5 B$$ + 5 B; 2 $ / $ $ $"* $,- $" + 5 " + 5 "; 4$$ $; $* $( & $ $ $", $ $ $ ) + * + 5 "; $ $ $ $ * $ & :$ & #$ 2/ ) $ $ $ 1* H 4 $- " $$* ( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 11/26

12 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure 7 : Comparaison des maximas horaires pour les deux premiers trimestres Maxima horaires en NO Maximum horaire Premier trimestre Second trimestre 5 Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne Figure 8 : Evaluation du nombre de jours de dépassements de l objectif qualité pour les deux trimestres Nombre d'heures de dépassement de l'objectif de qualité 16 Heures de dépassements Premier trimestre Second trimestre Foch Chalucet Ouest Puits Marchand Stations Est Gardanne : $ ) $$ $".- : $ $$$ $(1 $$ ) - ) * %, ) $.% / $) $ ) ; + 2* ' " % $ * - 4(>. ) $/ $* & #$ $ $( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 12/26

13 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.3. BENZENE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE! ; ' $ $$,, $ $ $( $' $ $$+ $ $, <$% * $ / % $$$ $/..- $* ) $ ) ( EFFETS SANITAIRES! ; ' $ + -, ) ' $$ $) (? $$ $.$ + $ ' % / $ $$. $,$ + $ * - / $ $$%. $( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/8 Tableau3: évaluation des niveaux de BTX Début Fin Chalucet Foch Ouest Est Puits Marchand 27/12/6 1/1/7 3,4 4,1 1/1/7 23/1/7 2,4 3,2 23/1/7 6/2/7 4,1 4,8 6/2/7 2/2/7 2,2 2,8 2/2/7 6/3/7 1,6 2,3 6/3/7 2/3/7 2,1 2,8 2/3/7 3/4/7 1,5 2,2 3/4/7 17/4/7 1,5 2,1 17/4/7 2/5/7 1,1 1,5 2/5/7 15/5/7,9 1,8 15/5/7 29/5/7,8 1,5 29/5/7 12/6/7,8 1,6 12/6/7 26/6/7,8 1,4 26/6/7 1/7/7,6 1,4 1/7/7 24/7/7,6 1,4,8 1,1 1, 24/7/7 7/8/7,8 1,4,8 1, 1, 7/8/7 21/8/7,7 1,2,4 1, 1, 21/8/7 4/9/7 1, 1,7 1, 1,1 1,3 4/9/7 18/9/7 1,2 1,8 1,1 1,4 1,6 18/9/7 2/1/7 1,3 2, 1,2 1,5 1,4 16/1/7 3/1/7 2, 3,6 2,3 2,6 2,6 3/1/7 13/11/7 2,2 4, 2,5 3, 2,8 13/11/7 27/11/7 3, 4,2 2,9 3,7 3,6 27/11/7 11/12/7 2,5 4,3-3,2 3,3 11/12/7 26/12/7-3,7 3,1-3,8 26/12/7 8/1/8 2,5 3,6 2,4 2,2 2,8 8/1/8 22/1/8 1,9 3, 2, - 2,3 Moyenne 2,3 3, Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 13/26

14 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 8? $2 ) 4,$ $$ $* $$ - $ ; ' - $ $ $ $ " 1 - $ & G * 1* (!$ % + $$ $ $ $$ $.. ) '.$/ - $$ $ +.2& G * 4( ( Figure 9 : Evolution de la concentration en Benzène depuis début juillet 27 Evolution de la concentration de BENZENE Concentrations en microg/m3 5 4,5 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1,5 1/7/7au 24/7/7 7/8/7 au 21/8/7 24/7/7 au 7/8/7 4/9/7 au 18/9/7 21/8/7 au 4/9/7 16/1/7 au 3/1/7 18/9/7 au 2/1/7 13/11/7 au 27/11/7 3/1/7 au 13/11/7 Périodes 11/12/7 au 26/12/7 27/11/7 au 11/12/7 8/1/8 au 22/1/8 26/12/7 au 8/1/8!$ $ ) $$ $ $,$$ ".-.+ / M ) A ( Chalucet Toulon Foch Toulon Ouest Toulon Est Puits Marchand $ $ $ 5 $" $ $$ $ ) ; ' $(1) $/ * %.% / $. $) $ $( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 14/26

15 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.4. MONOXYDE DE CARBONE (POLLUTION AUTOMOBILE) ORIGINE ET DYNAMIQUE!1: $ $$ $ $ ' $( $ $ " 2/. % $$ $$ $, * $4, $ $$ $ *..) $ $- $(: % $ / + $+ $/... ( $$' $ $$ $. $ $* - $ $ 5 - $ % $ $* - $ * % - $ $$ * ( EFFETS SANITAIRES % - $$" + 5 ) $ ) 2* $.+ / " + 5 ) ' $"* ) (1"$ $$ + - 2* $, $,% $$ $ ( % - ) $ $$ $ $2% ) $4( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/8 Tableau4: évaluation des niveaux de CO & ' # $ % ' ( * +, - (A L L ( L K ( L E(K (E ( ( E(E A(E A(E A( 2 2:) $ 9? $! ) A - % $ $.+ A* 8? $,$ & :$ ) $$$ $% $ * - A 5 * (!$ & #$- / ) A$$ $ % ) (!$$ $$* $ G * $ % (!$+ $$& :$& #$2$.- $* 4 ) $ $ $* $ ' $$$. $(1 $$/ % $% $* $2 $$$,% * $ $3 4(1$% $$ $$/ $ ) $$$(!$ $ ) $ $$$ $% $ * A 5 * 4 $& $& #$$$ $(? $& :$$$ $& A$$ $( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 15/26

16 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Figure 1 : Maxima horaires et journaliers en CO (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Maxima horaires et journaliers pour le CO 35 3 Maximum Max.horaire Max. journalier 5 Toulon Foch Toulon Ouest Puits Marchand Toulon Est Stations $- $- & :$& #$$ $+ $$* <$+ $* $ $ ) $% $$$% $ & Figure11 : Maxima horaires pour Toulon Ouest et Est (Période du 1/11/7 au 31/1/8) Comparaison des maximums horaires en CO pour les deux trimestres 35 3 Maximum horaire Toulon Ouest Toulon Est 5 premier trimestre Trimestres second trimestre! "# $ % &$ Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 16/26

17 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.5. DIOXYDE DE SOUFRE (INDUSTRIE-CHAUFFAGE DOMESTIQUE) ORIGINE ET DYNAMIQUE!? : $.4$ " ) $,$$ $ $ $( # %, % $% $ * - $ $ $ $.2*..) $ $- $4( $' $ $$ $. $ $* - $ $ 5 - $ % $ $ * - $ * % ($ $ % 5., $= $ * $ $ % $ $ "$$ $ 2* $ "$ 4( 1 $ $ $ J $ $ 2 $.- 4( EFFETS SANITAIRES? $..$$$ $. $ * ; "., + $) ' $ $ $, $ $ " $5 $' $, $$ $ * * ; "$* -, ($,"$. * * - ( RESULTATS SUR LA PERIODE DU 1/11/7 AU 31/1/8 Tableau5: évaluation des niveaux de SO 2 ' " # $ * ' & * @ 9 : 2:.- 4! M ) A 4 2? $!! M ) A * AEM ) A *, 1 * 8 A 2 3 ) A, $ 8!$ $ + 5 $. $ $. "% * 2 $ - $$$4(!$ $$$$ R / $ $ % ) 2 $) $ 1 4( $ $ $ $) $ $ + 5 $. $$( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 17/26

18 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 2.6. EXEMPLES D EPISODE DE POLLUTION :! ;!!. 8!% $$% % % -.% ; $( %., $ $ % % / $) $ $ $ $ " % $- ( %. % *,5 " - - % ) % ) $$. $( Figure 12 : Evolution des niveaux de pollution en PM1 le 9 novembre 27 PM 1 du 9/11/ Concentration en microg/m : 3: 5: 7: 9: 11: 13: Heures 15: 17: 19: 21: 23: Vitesse de vent (m/s) Vitesse du vent (m/s) Toulon Est Toulon Ouest! 2 $ % $C $! $S * $& > 4, - Puits Marchand Seuil 1: 8microg/m3 Seuil 2: 125microg/m3!$% $$$% $$ ' $% $ ) $ % $ "' $F!$ $ ' $% * $& > F!$ $ $) 5 $ $$ $ % ( > $ $.% / $$ $ $(!" $ $$$T* "$$ $". $ * 2 ) ) A4 Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 18/26

19 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 4!! / 8 < Figure 13 : Evolution des niveaux de pollution en NO2 le 25 janvier 28 NO2 le 25/1/ Concentration en microg/m Vitesse du vent (m/s) Vitesse du vent (m/s) Puits Marchand Toulon Ouest Toulon Est Seuil1:125microg/m3 Seuil2:2microg/m Heures!; $ 2 $ % $C $! $S * $& > 4, -!$% $$$% $$ ' $% $E* * $& > F!$ $ + 5 "; $ 5 R / $".- ) A * 4 % * $ * 2 ) A * 4( $ - $..% / $$ ( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 19/26

20 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) ;!!. 8 Figure 14 : Evolution des niveaux de pollution le 19 décembre 27 CO le 19/12/ ,5 3 3 Concentration en microg/m ,5 2 1,5 1 Vitesse du vent (m/s) Vitesse du vent (m/s) Toulon Ouest Seuil:1mg/m3 moyenne/8h 5, Heures! % $. ' $.% / $$, $- $ % $., $ + 5 $ (! :4$ $ ' ( $ $$% * $( 1 $ $ ' $ + - ( $" + 5. $ " :4, $ $ $$$ $ % $""% / + $ 2 ) $3 (4(: - - $...$$.$$ $ <* $ % + 2 $, $ ) $ $$4( 1, 5 A K * $ (!$ $ $ $ $ $" 6 ) $ $% $$ ( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 2/26

21 ;!!. Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 8! 2 ' * ' : $- %,$ $ $$ ' $. $ + $ $ $2% +.$$$; $* $4( #.. 8!$ % + $ $ $ $$. $ ), $ $ + 5 $"; / +.( 8!$% $$$% $ ' $( 8$$$ % $ * ( Figure 15 : Evolution des niveaux de pollution le 29 décembre Samedi 29/12/27 Vitesse de vent (m/s) PM1 NO2 7 Concentration en microg/m Vitesse de vent (m/s) Heures Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 21/26

22 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) 3. CONCLUSION!" 5 $$ $$$, - $$!$$ % = $$ " ) ) ' 24(#$$ * $$ $ $" %, $$$$ $" $* ' (!$% $$ $% $ $ - P Q 8 $ / $ % $ * / ) $ $ $ $$ "$$ $ $ $$ $ 2 $, ) $* 3 4(!"* $' $ $$ $ $" 2$ $.$/ + $4.. $% $ $% $ ' $ * $ $).% $ % $- $% $$$$ $ $ $$" $ $ 1 (? $$$$$.- $*,$ % + $$ ' $% $$$ $ % % ' $ * 2E ) A * 4, $". $ * 2 ) A * 4, ) A * 4( 1$ 5 $$2 $$ % K / % 4 / - $$.- * & #$ $ ) $ $ $ 2 $$ " U / K 4( $ $% $ $ + $ $ $ $.- $* / $% & :$$9 * $( + 5 "; 2 :4? *,$ % * $ (!$& #$$ $ $ : $ % $- $$+ $$$* - $ & :$$9 * (# ) $ $ + 5 "; $ $ $- $,$ / * % (! :4 1$ $$$& :$& #$- ) $ $ $$$ $(!"$ $ $$*,$- $$ $$$(1$ /. $ ) - $* % $$.% $/ $) $ $(! + 5 $.2? :4!$ $ + 5 $.$ = - $$( ' $ ) - $!' ) - /. $$$ $ $$% ( $$. $% $ ' ) $ $ 2% $5 $4$ $= / " ) * ' $$ $$ $ $$. $( $ $ ) ; + % $ ' + (! % $$ % % -. % ; % + ( %., $ $ % % / $) $ + ) ( # % *, %., 5 " - - % ) % ( $% $ ) $$$ 1$ $$ ) - " $ /. $ % $ ) $ *, $ ) $$$* (!$ $N "$.- $+ $; $* $,$ $ $ % $,' $) ' $ 29 % ' $9 % $4 $- $$$ * $$ $- " $ $$ A2I 4( 1% $- "$/ ), % $ % + $$' $$$$$ $; $* $( Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 22/26

23 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) #% $..$ "% $ ) *!"% % ' $)..* $ "% $ ) * - $ $. $(1- % $"% 7 % $ $.%,% $ 8 - $$ 8/ $ $$$( 5 $$ $!$ 5 $$ $ $ $ O, $ $ 9 (E +. " ) $ $$$$$$2) ', $ 3 4 Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 23/26

24 ANNEXES : LISTES DES DEPASSEMENTS DE SEUILS D INFORMATION ET ALERTE! $ % K

25 Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud)! $ K Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 25/26

26 ! $ % Liaison A5 A57 Traversée souterraine de Toulon Second Tube (Sud) Projet : 6VAR2I Date de publication : avril 28 26/26

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages I CONTEXTE Etude réalisée

Plus en détail

Collège Pablo Picasso Concours C Génial année 2013

Collège Pablo Picasso Concours C Génial année 2013 François Mathieu Victor Théo Antoine Bastien Anthony Maxime Clément Collège Pablo Picasso Concours C Génial année 2013 Intervenant : Mme Lemeur, ingégieur à Air Normand Choisir un sujet On s est réuni

Plus en détail

PERIODES DES CAMPAGNES DE SURVEILLANCE

PERIODES DES CAMPAGNES DE SURVEILLANCE PERIODES DES CAMPAGNES DE SURVEILLANCE Page 1 sur 13 CA : 23 25 30 5 N Campagne Date début campagne Date fin campagne C1 15/06/2009 22/06/2009 C2 11/07/2010 18/07/2010 Lieu/Commune Campagne réalisée par!

Plus en détail

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 18/06/2012 QUALITAIR CORSE BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 Bilan PSQA 2010-2015 version 2012 Savelli Page blanche TABLE DES MATIERES Introduction... 1 1 Composition et financement de l association... 2

Plus en détail

Zoom sur le métier de technicien(ne) d exploitation

Zoom sur le métier de technicien(ne) d exploitation Bulletin trimestriel - mai - juin Zoom sur le métier de technicien(ne) d exploitation L équipe d Atmo Auvergne se compose de 12 personnes réparties dans les pôles : administration, études/communication,

Plus en détail

Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence"

Séminaire LCSQA Épisodes de pollution et mesures d urgence Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence" Jeudi 22 mai 2014 Messages sanitaires Marie FIORI (chargée du dossier Qualité de l air extérieur) Sous-direction de la Prévention des risques

Plus en détail

Campagne mobile de mesure des polluants atmosphériques

Campagne mobile de mesure des polluants atmosphériques Association pour la mesure de la pollution atmosphérique de l Auvergne Campagne mobile de mesure des polluants atmosphériques Centre d Enfouissement Technique de Clermont-Ferrand A t mo Auvergne 21 Allée

Plus en détail

La gamme SAM ARGOPOL

La gamme SAM ARGOPOL La gamme SAM ARGOPOL La gamme : SAM ARGOPOL 2 Les systèmes d acquisition SAM ARGOPOL La gamme SAM ARGOPOL se compose d un ensemble de stations d acquisition de données. Robustes, fiables, modulaires, elles

Plus en détail

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE Annie COURSIMAULT, Claudie DELAUNAY, Ghislaine GOUPIL Laboratoire

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes

Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes Jean-Marc YVON Cellule de l InVS en Région Rhône-Alpes 9 décembre 2014 1 Quelles sont les sources de données disponibles en région Rhône-Alpes?

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION Modélisation de la pollution atmosphérique à proximité des axes routiers les plus importants d Île-de-France : croisement

Plus en détail

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques à l'incinérateur Mars 2010 Travaux publics Gestion des matières résiduelles CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. L incinérateur 2. Obligations

Plus en détail

Montagne et mobilité

Montagne et mobilité Section des Commission pour la protection du monde alpin Janvier 2 Montagne et mobilité. Pourquoi se préoccuper de la mobilité? a) D une manière générale Les transports ont un très grand impact sur notre

Plus en détail

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Philippe Schulz Direction Plan Environnement Dexia Securities «Les suites du Grenelle de l Environnement» 20 Mai 2008 Trois préoccupations

Plus en détail

Pollution de l air : astreinte journalière qui pourrait aller jusqu à 785 000 par jour

Pollution de l air : astreinte journalière qui pourrait aller jusqu à 785 000 par jour Communiqué de presse ECOFORUM 31 janvier 2011 Pollution de l air : astreinte journalière qui pourrait aller jusqu à 785 000 par jour Avec près de 385 000 morts anticipés par an en Europe et près de 42

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

Introduction 1. 1/ Présentation de l étude 2. 1.1/ Contexte environnemental du port 2. 1.2/ Mode opératoire de l étude 3. 2/ Résultats de l étude 5

Introduction 1. 1/ Présentation de l étude 2. 1.1/ Contexte environnemental du port 2. 1.2/ Mode opératoire de l étude 3. 2/ Résultats de l étude 5 EVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA ZONE DU PORT DE NICE Janvier - Mars / Août - Septembre 25 SOMMAIRE Introduction 1 1/ Présentation de l étude 2 1.1/ Contexte environnemental du port 2 1.2/ Mode

Plus en détail

Surveillance de la qualité de l air : Description du système français d'assurance qualité

Surveillance de la qualité de l air : Description du système français d'assurance qualité Surveillance de la qualité de l air : Description du système français d'assurance qualité NOVEMBRE 2010 Tatiana Macé (LNE) François Mathé (EMD) Eva Léoz-Garziandia (INERIS) PREAMBULE Le Laboratoire Central

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Santé Environnement PRSE Bretagne

Santé Environnement PRSE Bretagne L influence de l environnement sur la santé est bien réelle En Bretagne > 20 % des décès par cancer du poumon attribuables au radon, gaz radioactif d origine naturelle émis par les sous-sols granitiques

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA :

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA : QUI SOMMES-NOUS? Gas Natural Fenosa est une entreprise du secteur de l énergie, créée il y a plus de 170 ans et dont la renommée a dépassé les frontières. GAS NATURAL FENOSA Pionnière dans l approvisionnement

Plus en détail

AIR BAG : DES MESURES D'URGENCE POUR LA QUALITÉ DE L'AIR

AIR BAG : DES MESURES D'URGENCE POUR LA QUALITÉ DE L'AIR AIR BAG : DES MESURES D'URGENCE POUR LA QUALITÉ DE L'AIR ÉLÉMENTS DE COMMUNICATION Vous trouverez dans ce document les éléments qui doivent vous aider à bâtir votre communication : des explications supplémentaires

Plus en détail

" Gestion des données issues du réseau de mesures limnimétriques des cours d eau non navigables "

 Gestion des données issues du réseau de mesures limnimétriques des cours d eau non navigables " Gestion des données issues du réseau de mesures par ir Sébastien Gailliez Plan de l exposé 1. Introduction 2. Réseau de mesures 3. Base de données AQUALIM 4. Gestion du réseau de mesures 5. Logiciels

Plus en détail

Les émissions anthropiques, biogéniques et naturelles

Les émissions anthropiques, biogéniques et naturelles Analyse et modélisation de la composition atmosphérique régionale Les émissions anthropiques, biogéniques et naturelles Laurent MENUT IPSL/Laboratoire de Météorologie Dynamique Plan général du cours La

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

DOSSIER : L OZONE SOUS TOUTES SES COUTURES

DOSSIER : L OZONE SOUS TOUTES SES COUTURES DOSSIER : L OZONE SOUS TOUTES SES COUTURES Avec le soleil et la chaleur de l été, c est aussi les épisodes de pollution à l ozone qui reviennent. Le dossier ci-dessous propose de répondre aux 12 questions

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN Présenté par M. Wabi MARCOS Coordonnateur Sous Programme Lutte Contre la Pollution Atmosphère INTRODUCTION PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

ÉDITION 2014. Consommations de carburant et émissions de CO 2 Véhicules particuliers neufs vendus en France. Guide Officiel

ÉDITION 2014. Consommations de carburant et émissions de CO 2 Véhicules particuliers neufs vendus en France. Guide Officiel ÉDITION 2014 Consommations de carburant et émissions de CO 2 Véhicules particuliers neufs vendus en France Guide Officiel Guide édité en application du décret n o 2002-1508 du 23 décembre 2002, relatif

Plus en détail

Surveiller la qualité de l air avec les élèves

Surveiller la qualité de l air avec les élèves Surveiller la qualité de l air avec les élèves L air que nous respirons est à la fois l affaire et la responsabilité de tous. La santé publique, l environnement et les conditions de vie future sur Terre,

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

L enfouissement des déchets ultimes

L enfouissement des déchets ultimes L E C E N T R E D E N F O U I S S E M E N T T E C H N I Q U E L enfouissement des déchets ultimes L E C E N T R E D E N F O U I S S E M E N T T E C H N I Q U E LE CENTRE D ENFOUISSEMENT TECHNIQUE (C.E.T.)

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

TechniSim Consultants 2 rue Saint Théodore 69003 Lyon Tél : 04 72 33 91 67 Email : technisim@wanadoo.fr

TechniSim Consultants 2 rue Saint Théodore 69003 Lyon Tél : 04 72 33 91 67 Email : technisim@wanadoo.fr Réf. : 090 510 082A V1 Valbonne Sophia Antipolis TechniSim Consultants 2 rue Saint Théodore 69003 Lyon Tél : 04 72 33 91 67 Email : technisim@wanadoo.fr Zone d Aménagement Concertée (ZAC) des Clausonnes

Plus en détail

GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain

GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain Bilan de l Etude EETP (European Emission Test Programme) Présenté en Conférence de presse le mardi 06 avril 2004 au Ministère de l Ecologie

Plus en détail

Centre d Information et de Gestion du Trafic

Centre d Information et de Gestion du Trafic Centre d Information et de Gestion du Trafic Présentation NCA juin2012 Le CIGT 06 Un service du Conseil général des Alpes Maritimes Créé en 2006 - Au sein de la Direction des Routes Fonctionnement 24h/24

Plus en détail

Sensibilisation des lycéens à leur exposition personnelle à la pollution de l air

Sensibilisation des lycéens à leur exposition personnelle à la pollution de l air Sensibilisation des lycéens à leur exposition personnelle à la pollution de l air ACTIONS MENEES PENDANT L ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 ET PERSPECTIVES D EXTENSION www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Mars 2015

Plus en détail

Déplaçons-nous autrement!

Déplaçons-nous autrement! Déplaçons-nous autrement! Pffff!!! Encore une heure pour rentrer du boulot! Nos habitudes Un quoi? Nous, on a mis en place un «PDE»! Plan de Déplacements Entreprise! On s est organisé pour covoiturer,

Plus en détail

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL ) Les degrés jour unifiés : Les degrés jour unifiés ou DJU permettent de réaliser des estimations de consommation d'énergie thermique pour le chauffage d un bâtiment

Plus en détail

DETECTION DE GAZ TYPES DE DETECTEURS DE GAZ COMMENT SELECTIONNER LE DETECTEUR LE PLUS APPROPRIE? DETECTION DE GAZ

DETECTION DE GAZ TYPES DE DETECTEURS DE GAZ COMMENT SELECTIONNER LE DETECTEUR LE PLUS APPROPRIE? DETECTION DE GAZ DETECTION DE GAZ DETECTION DE GAZ Un détecteur de gaz portatif peut avoir une valeur inestimable pour avertir vos employés des dangers tels que l intoxication, le manque d oxygène ou l explosion. Un détecteur

Plus en détail

Construisons ensemble une innovation territoriale à Charly

Construisons ensemble une innovation territoriale à Charly Construisons ensemble une innovation territoriale à Charly 20 mars 2012 10h-13h Avec le soutien de Déroulement de la réunion 10h-10h15 : Tour de table et Introduction 10h15-10h35 : La genèse du projet

Plus en détail

Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours.

Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours. Dans un siècle, il y a 100 ans. Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours. Dans un trimestre, il y a 3 mois.

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE 21/10/2009 N -DRC-09-103316-10816A- Facteurs d émission de polluants des installations de chauffage domestique au gaz et au fioul

RAPPORT D ÉTUDE 21/10/2009 N -DRC-09-103316-10816A- Facteurs d émission de polluants des installations de chauffage domestique au gaz et au fioul RAPPORT D ÉTUDE 21/10/2009 N -- Facteurs d émission de polluants des installations de chauffage domestique au gaz et au fioul Facteurs d émission de polluants des installations de chauffage domestique

Plus en détail

Lindsay Paterson SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian Mitchell SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian Chatwell Transports Canada Raman Birk TPSGC

Lindsay Paterson SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian Mitchell SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian Chatwell Transports Canada Raman Birk TPSGC Évaluation du transport des produits chimiques perfluorés par les eaux souterraines dans une ancienne zone d entraînement à la lutte contre les incendies Lindsay Paterson SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

L eau: de la source à la facture

L eau: de la source à la facture L eau: de la source à la facture «Le prix de l eau a baissé à St CYR» et votre facture a augmenté? cherchez les erreurs ou Dominique OLIVIER ingénieur en chef du Génie rural, des eaux et des forêts en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement officiel du CAB : Une ville plus douce pour tous

DOSSIER DE PRESSE. Lancement officiel du CAB : Une ville plus douce pour tous DOSSIER DE PRESSE Lancement officiel du CAB : Une ville plus douce pour tous Parking des Trois Provinces Une ville plus douce pour tous La création du CAB est une nouvelle étape pour faire de Brive une

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. A Paris à vélo... airparif a 30 ans. N 32 - février 2009

Actualité AIRP RIF. A Paris à vélo... airparif a 30 ans. N 32 - février 2009 w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r AIRP RIF N 32 - février 2009 Actualité S U R V E I L L A N C E D E L A Q U A L I T É D E L A I R E N I L E - D E - F R A N C E Méthode de mesure Un vélo équipé de capteurs

Plus en détail

GUIDE DE TARIFICATION. Tarifs en vigueur au 2 janvier 2014

GUIDE DE TARIFICATION. Tarifs en vigueur au 2 janvier 2014 GUIDE DE TARIFICATION Tarifs en vigueur au 2 janvier 2014 monabanq. est l un des leaders français de la banque en ligne depuis 15 ans. Elle a été la première banque 100% en ligne à proposer une gamme bancaire

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

ENJEUX MAJEURS DU PROJET

ENJEUX MAJEURS DU PROJET Construction et exploitation de la centrale thermique diésel Ouaga III au Burkina Faso Auteur : Samuel YONKEU, Burkina Faso Chef d Unité Thématique d Enseignement et de Recherche, Institut International

Plus en détail

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON P.1/11 Sommaire Préambule... 3 1. Politique sectorielle... 4 1.1 Objectif... 4 1.2 Portée...

Plus en détail

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur Ville de Saint-Maur-des-Fossés Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur (métro Grand Paris Express, bus Est-TVM) Réunion publique du 23 septembre

Plus en détail

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit P-14V1 MÉTHODE DE MESURE DU DÉBIT D UN EFFLUENT INDUSTRIEL EN CANALISATIONS OUVERTES OU NON EN CHARGE 1. Domaine d application Cette méthode réglemente la mesure du débit d un effluent industriel en canalisations

Plus en détail

ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN

ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN 2015 Révision du Plan de Protection de l Atmosphère

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Inventaire des émissions de gaz à effet de serre 2002-2003 Collectivité montréalaise

Inventaire des émissions de gaz à effet de serre 2002-2003 Collectivité montréalaise Inventaire des émissions de gaz à effet de serre 2002-2003 Collectivité montréalaise Peut être reproduit en tout ou en partie à condition d en citer la source : Logé, H. (2006), Inventaire des émissions

Plus en détail

Airparif Services. Formations professionnelles 2015. Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France

Airparif Services. Formations professionnelles 2015. Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France Services Formations professionnelles 2015 Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France Catalogue de formations professionnelles 2015 a une longue expérience de sensibilisation et de formation tant

Plus en détail

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy Le Laboratoire de l Atmosphère et des Cyclones (LACy) UMR (8105) Université de la Réunion CNRS Météo France 15 avenue René Cassin, 97715 Saint Denis messag.,cedex 9 Compte rendu des utilisations du calculateur

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Ensemble nous aurons l air meilleur!

Ensemble nous aurons l air meilleur! Les bons gestes au quotidien pour préserver la qualité de notre air Ensemble nous aurons l air meilleur! Saviez-vous que nous avons besoin d un litre et demi d eau et de 14 000 litres d air par jour pour

Plus en détail

Bilan 2014 de la pollinisation de l ambroisiel

Bilan 2014 de la pollinisation de l ambroisiel Lancement de la campagne de lutte contre l ambroisie l 08 Juin 2015 Bilan 2014 de la pollinisation de l ambroisiel Samuel Monnier Michel Thibaudon Aérobiologie : une approche multidisciplinaire Dispersion

Plus en détail

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88)

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) Ce document a été réalisé en collaboration avec APAVE Alsacienne SAS 3 rue de l Euron BP 21055 Maxeville 54522 LAXOU Cedex Références

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

Les indicateurs RH et d'activité

Les indicateurs RH et d'activité Les indicateurs RH et d'activité Boîte à outils Les indicateurs RH et tableaux de bord d'activité Pourquoi travailler sur les indicateurs? Mieux suivre et anticiper la situation sociale de votre structure

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013

Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013 Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013 Qu'est-ce que le monoxyde de carbone? C est le produit de la combustion incomplète des combustibles. Combustibles fossiles -Gaz naturel ou en bouteille

Plus en détail

Santé environnement. Description du budget espace-temps et estimation de l exposition de la population française dans son logement

Santé environnement. Description du budget espace-temps et estimation de l exposition de la population française dans son logement Santé environnement Description du budget espace-temps et estimation de l exposition de la population française dans son logement Sommaire Abréviations 2 1. Introduction 3 2. Données recueillies 4 2.1

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE - LANCEMENT NOUVELLE GAMME DE SERVICES NOVEO 1/11 Paris, le 5 octobre

Plus en détail

ANASTAR VEGA. L'analyseur d'émissions le plus compact

ANASTAR VEGA. L'analyseur d'émissions le plus compact ANASTAR VEGA L'analyseur d'émissions le plus compact anapol Appareillage Techniqe SA, Moosweg 1, 2555 Brügg, Tél.: +41 32 374 25 45 info@geraete-technik.ch ANASTAR VEGA l'analyseur d'émissions le plus

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

PDIE GIHVA. Groupement des Industries de la Haute Vallée de l Arc 13 MARS 2009

PDIE GIHVA. Groupement des Industries de la Haute Vallée de l Arc 13 MARS 2009 PDIE GIHVA Groupement des Industries de la Haute Vallée de l Arc 13 MARS 2009 Le Groupement des Industries de la Haute Vallée de l Arc Association loi 1901, créée en 1994 60 Entreprises adhérentes 6500

Plus en détail

Application de modèles grande échelle à la problématique régionale : cartographie de l ozone et du dioxyde d azote

Application de modèles grande échelle à la problématique régionale : cartographie de l ozone et du dioxyde d azote Etude n 11- Plate-forme nationale de modélisation Application de modèles grande échelle à la problématique régionale : cartographie de l ozone et du dioxyde d azote Novembre 2004 Convention : 04000087

Plus en détail

Monoxyde de carbone. Dioxyde de soufre

Monoxyde de carbone. Dioxyde de soufre ETUDE AI R ET SANTE I MPACTS DU PROJET SUR L ENVI RONNEMENT ET MESURES ASSOCI EES Monoxyde de carbone Les tableaux suivants indiquent les valeurs limites ainsi que les recommandations sanitaires à respecter

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 13 FÉVRIER 2006 2006/6197 - INSTALLATION CLASSÉE POUR L'ENVIRONNEMENT SOUMISE À AUTORISATION - DEMANDE D'AUTORISATION PRÉSENTÉE PAR LA SOCIÉTÉ OMNITHERM EN VUE DE MODIFIER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE Inspection du travail des transports SOMMAIRE ZOOM TRANSPORT F F F F F F 111 Longue distance + de 3,5 t... 2 113 Courte distance + de 3,5 t... 4 116 Personnel roulant messagerie... 6 117 Personnel sédentaire...

Plus en détail

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement.

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement. FAQ - Thématiques La société Votre projet Le marché de l'énergie La société Qui est Eni? Eni, créée en 1953, exerce ses activités dans 85 pays. Entreprise intégrée de premier plan, elle est présente dans

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE Diagnostic réalisé sur la commune de : SECHILIENNE Contrôle pour transaction N de dossier : 38478 E031501 Date de la visite

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Épreuve collaborative

Épreuve collaborative Épreuve collaborative Épreuve collaborative 1. Faire une présentation de quelqu idé fort relativ au mix énergétique (ou bouquet énergétique). (Exposé de 5 minut maximum) 2. Faut-il encore brûler le charbon?

Plus en détail

QAbil QUALITÉ DE L AIR. Production de bilan cartographique de la qualité de l air dans la région de l étang de Berre. Études spécifiques

QAbil QUALITÉ DE L AIR. Production de bilan cartographique de la qualité de l air dans la région de l étang de Berre. Études spécifiques QUALITÉ DE L AIR Études spécifiques QAbil Production de bilan cartographique de la qualité de l air dans la région de l étang de Berre - 1 - AIRFOBEP QAbil QAbil Production de bilan cartographique de la

Plus en détail

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Les data loggers SOFREL LT et LT-US ont été conçus pour la surveillance des réseaux d eaux usées et pluviales (collecteurs, déversoirs d orage,

Plus en détail

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT Sur la base des articles 1, 2, 3,7 et 8 des CG, la présente prescription technique définit : La contribution au branchement au réseau (CB) et la contribution aux coûts du réseau (CCR); Contribution de

Plus en détail

BILAN GES 2012 Centre Hospitalier Louis Giorgi

BILAN GES 2012 Centre Hospitalier Louis Giorgi BILAN GES 2012 Centre Hospitalier Louis Giorgi Réalisé le 25 Mars 2013 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 1.1 SYNTHESE DU BILAN GES DU CENTRE HOSPITALIER 3 1.2 ORGANISATION DU DOCUMENT 3 1.3 GLOSSAIRE 3 2 CONTEXTE

Plus en détail

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs Département Energie Santé Environnement Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs DESE/Santé N 0-086R Mai 0 GUIDE D APPLICATION POUR LA SURVEILLANCE DU CONFINEMENT DE L AIR DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100

MODE D EMPLOI. Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100 MODE D EMPLOI Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100 FR SOMMAIRE 1 2 11 3 4 5 10 9 6 8 1. affi chage de l horloge DCF 2. les précisions météorologiques avec des symboles 3. pression de l

Plus en détail

Intoxications collectives en entreprise après incendies de locaux Proposition d une conduite à tenir

Intoxications collectives en entreprise après incendies de locaux Proposition d une conduite à tenir Intoxications collectives en entreprise après incendies de locaux Proposition d une conduite à tenir Dr Fariborz Livardjani Samu de l'environnement (Strasbourg) Dr Véronique Robe AIMT du Bas -Rhin Mai

Plus en détail

Station météo sans fil avec température, Alerte Gel et horloge radio pilotée Modèle: BAR386

Station météo sans fil avec température, Alerte Gel et horloge radio pilotée Modèle: BAR386 Station météo sans fil avec température, Alerte Gel et horloge radio pilotée Modèle: BAR386 MANUEL DE L UTILISATEUR TABLE DES MATIÈRES Introduction... 2 Vue d Ensemble de l Horloge... 2 Face Avant... 2

Plus en détail