Elles manquent d'air Mais certaines sont gonflées!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Elles manquent d'air Mais certaines sont gonflées!"

Transcription

1 GONFLAGE DES PNEUS DANS LES STATIONS-SERVICE D ÎLE DE FRANCE Elles manquent d'air Mais certaines sont gonflées! UFC Que Choisir Île De France 1

2 Origine de l'enquête La Sécurité Routière préconise de vérifier la pression des pneus de son véhicule une fois par mois et avant un long trajet. Difficultés pour certains adhérents de l'ufc- Que choisir d Île de France de trouver une station-service offrant cette possibilité gratuitement. UFC Que Choisir Île De France 2

3 Objectifs de l'enquête L'enquête a consisté à observer les facilités offertes aux usagers des stations services de la région pour vérifier et corriger éventuellement la pression des pneus de leurs véhicules. Le test de fonctionnement était optionnel. UFC Que Choisir Île De France 3

4 Conditions de l'enquête L'enquête s'est déroulée du samedi 6 octobre 2012 au dimanche 21 octobre La liste des stations-service à enquêter a été établie selon les choix des 12 associations locales participantes : Paris Centre Nord, Paris Ouest, Seine et Marne Nord et Ouest, Région Mantaise, Levis Saint Nom, 91 Nord, Draveil, 93 Sud, 94 Ouest, Créteil, Fontenay Nogent, Fosses. UFC Que Choisir Île De France 4

5 168 Stations-service enquêtées 168 stations en activitéenquêtées.les stations fermées pour travaux ou définitivement n ont pas étéprises en compte. UFC Que Choisir Île De France 5

6 Situation géographique et nombre des stations-service enquêtées Paris, 19 Seine et Marne, 60 Yvelines, 14 Essonne, 16 Seine St. Denis, 23 Val de Marne, 31 Val d Oise, 5 UFC Que Choisir Île De France 6

7 Répartition par types de distributeurs des stations-service enquêtées Dans certains cas c est une station de lavage ou un centre auto qui a été enquêté. UFC Que Choisir Île De France 7

8 Répartition par enseignes des 168 points enquêtés en activité UFC Que Choisir Île De France 8

9 Services proposés dans les 168 stations-service en activité Ils sont souvent sans lien réel avec la sécurité des conducteurs : 84, lavage 40, mécanique 75, aspirateur 87, boutique UFC Que Choisir Île De France 9

10 Etat des dispositifs de gonflage dans 168 stations-service en activité 41 stations enquêtées ne disposent d aucun dispositif de gonflage, dont 39 dépendent des grandes surfaces. Dans les grandes surfaces nous avons observé que les dispositifs de gonflage s'éloignent des pompes à carburant, pour aller vers les stations de lavage ou un centre auto, lorsqu'ils ne disparaissent pas complètement (ce qui est une «nouveauté» par rapport à une précédente enquête réalisée par UFC QC Montpellier). UFC Que Choisir Île De France 10

11 Les stations-service avec gonfleur gratuit 89 stations proposent l accès à l équipement gratuitement, mais 12 étaient hors service. 37 font payer la prestation dont le prix évolue de 0,5 à 2, C est essentiellement à Paris qu on a des dispositifs qui ne sont pas en libre service et qui sont en «pourboire». UFC Que Choisir Île De France 11

12 L'utilisationdes gonfleurs dans les 168 stations-service enquêtées Dans 127 points les dispositifs de gonflage existent : 4 ne sont utilisables qu avec achat de carburant (dont 2 payants dans le cas contraire) ; 116 sont en libre service ; 105 sont bien visibles ; 89 sont gratuits, (53% des points enquêtés). UFC Que Choisir Île De France 12

13 La présence d'un professionnel dans les 168 stations-service enquêtées. 107 stations-service sont ouvertes 24h/ sont ouvertes 7j./7. Dans 125 points, la présence d'un professionnel peut renseigner ou faciliter le contrôle de la pression de ses pneus. UFC Que Choisir Île De France 13

14 UFC Que Choisir Île De France 14

15 Pneus bien gonflés = économie + écologie + sécurité Vous garderez vos pneus plus longtemps. Vous économiserez votre carburant : jusqu à trois semaines de carburant sur un an un bar de pression en moins augmente la consommation de 6 %. Vous sauvegarderez l environnement : moins de pollution, de CO 2 et de bruit. Vous éviterez des accidents. Indications de la Sécurité Routière UFC Que Choisir Île De France 15

16 Après les constats Un constat sans appel : Seulement 77 (46 %) ont un dispositif en service (1) et gratuit. (1) non déduits les 9% de «ne fonctionne pas correctement» (fuites d'air et autres problèmes). 74 dispositifs ont été testés. UFC Que Choisir Île De France 16

17 L'UFC Que Choisir Ile de France demande -un affichage visible àcôtédes points de vente de carburant pour indiquer oùse trouve le dispositif de gonflage des pneus, notamment lorsque celui est estassurépar un autre prestataire (centre auto, centre de lavage ). -que la grande distribution se préoccupe pleinement de la sécurité de ses clients en maintenant ce service de gonflage à proximité, -que les dispositifs soient réparés dans les meilleurs délais (9% de hors service et 9% de «ne fonctionne pas correctement» c'est trop!) -certaines associations locales préparent une lettre type pour leurs adhérents. UFC Que Choisir Île De France 17

18 L'UFC Que Choisir Ile de France : remercie : l UFC Que Choisir de Montpelier (Hérault) pour l aide dans son expérience et apport des documents qui ont contribués àmonter cette enquête, tous les adhérents bénévoles de notre région, qui se sont déplacés sur chaque point d enquête ou qui ont participé à l organisation. Informations sur l UFC Que Choisir Ile de France et ses 30 associations locales : UFC Que Choisir Île De France 18

1 - L enquête s est déroulée dans de bonnes conditions

1 - L enquête s est déroulée dans de bonnes conditions Conclusions motivées de la commission d enquête - page 1/4 Cette enquête, publique environnementale, concerne le projet de construction d'un bâtiment de jonction entre les terminaux Sud et Ouest de la

Plus en détail

Numéro 70 mars 2013. Enquête dispositif de gonflage des pneus. Enquête assurance-vie. Dans ce numéro 70 : ISSN 1779-3696

Numéro 70 mars 2013. Enquête dispositif de gonflage des pneus. Enquête assurance-vie. Dans ce numéro 70 : ISSN 1779-3696 Numéro 70 mars 2013 ISSN 1779-3696 Enquête dispositif de gonflage des pneus Les enquêteurs de l'ufc-que Choisir ont enquêté du 6 au 21 octobre 2012 dans des stations-service d'ile de France pour dénombrer

Plus en détail

BATITERRE. L immobilier sur Mesure

BATITERRE. L immobilier sur Mesure BATITERRE L immobilier sur Mesure L ÉDITO + Né de la volonté d entreprendre et de la compétence d hommes et de femmes, à bâtir une société immobilière solide, le GROUPE BATITERRE est toujours resté fidèle

Plus en détail

Pla l n a n de d e Dép é l p a l c a em e ent n s s In I t n e t r e - e t n r t ep e r p is i e s s e (P ( DIE I )

Pla l n a n de d e Dép é l p a l c a em e ent n s s In I t n e t r e - e t n r t ep e r p is i e s s e (P ( DIE I ) Plan de Déplacements Inter- entreprises (PDIE) 19 septembre 2013 05/07/2013 1 Contexte réglementaire Certains établissements en IDF sont concernés pour mettre en place un PDE par l obligation posée par

Plus en détail

CONTEXTE. Cet outil de planification à moyen et long terme doit permettre de traiter l ensemble des problématiques de déplacements et de mobilité.

CONTEXTE. Cet outil de planification à moyen et long terme doit permettre de traiter l ensemble des problématiques de déplacements et de mobilité. Plus qu un simple mode de transport, TediCov offre une solution facile, économique, écologique et fiable pour se déplacer. C est surtout une manière pratique et conviviale de partager ces trajets et les

Plus en détail

ViaMichelin. Lancement du nouveau DOSSIER DE PRESSE 15 OCTOBRE 2015. ViaMichelin, acteur européen // Au cœur de la mobilité

ViaMichelin. Lancement du nouveau DOSSIER DE PRESSE 15 OCTOBRE 2015. ViaMichelin, acteur européen // Au cœur de la mobilité DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau ViaMichelin 15 OCTOBRE 2015 ViaMichelin, acteur européen // Au cœur de la mobilité Service de Presse du Groupe MICHELIN julia.andre@fr.michelin.com - 01 45 66 22

Plus en détail

*** La clé de l éco conduite ***

*** La clé de l éco conduite *** *** La clé de l éco conduite *** LE CARBURANT EST CHER ET POLLUANT!! GRATUIT > > > TOUS LES CONSEILS POUR DIMINUER VOTRE CONSOMMATION DE CARBURANT!! Par souci écologique, de sécurité routière et pour le

Plus en détail

L OFFRE D INTERVENTIONS AGEFIPH EN FAVEUR DU MAINTIEN DANS L EMPLOI

L OFFRE D INTERVENTIONS AGEFIPH EN FAVEUR DU MAINTIEN DANS L EMPLOI 1. L OFFRE D INTERVENTIONS AGEFIPH EN FAVEUR DU MAINTIEN DANS L EMPLOI L OFFRE D INTERVENTIONS AGEFIPH 2/15 L offre d interventions Agefiph est complémentaire aux aides et dispositifs de «droit commun»

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

DES OUTILS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR LES JARDINS

DES OUTILS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR LES JARDINS JARDINS D INSERTION ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES OUTILS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR LES JARDINS LE FINANCEMENT DE L ESSAIMAGE Collectif «Jardins d Insertion en IDF» 16 nov. 2009 Avec le

Plus en détail

Gaz naturel véhicules, un choix malin pour votre portefeuille

Gaz naturel véhicules, un choix malin pour votre portefeuille Gaz naturel véhicules, un choix malin pour votre portefeuille Table des matières 03 Le (CNG) 04 Le gaz naturel, un choix malin pour votre portefeuille 05 Le gaz naturel, un choix malin pour l environnement

Plus en détail

L impact du plan de stationnement sur les commerçants de l avenue Mont-Royal

L impact du plan de stationnement sur les commerçants de l avenue Mont-Royal les commerçants de Mise en contexte: Arrondissement Le Plateau- Mont-Royal L arrondissement du Plateau Mont Royal est un des quartiers centraux de l île de Montréal. Plusieurs artères importantes le traversent

Plus en détail

En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes de France : www.osteopathie.org. Contact : 05 56 18 80 44 / 05 56 18 80 48

En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes de France : www.osteopathie.org. Contact : 05 56 18 80 44 / 05 56 18 80 48 Enquête démographique Les chiffres de l'ostéopathie en janvier 2015 Ostéopathes exclusifs et praticiens autorisés à user du titre Les chiffres par département En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes

Plus en détail

SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES

SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES 1234 Avenue du Vignau 40 000 Mont de Marsan Tel : 05 58 05 54 30 Hélioparc Pau-Pyrénées 2

Plus en détail

RENCONTRES DU TOURISME

RENCONTRES DU TOURISME RENCONTRES DU TOURISME SAINT ANTONIN NOBLE VAL VENDREDI 21 NOVEMBRE 2014 L OFFICE DE TOURISME DE ST ANTONIN Association Loi 1901 Avec une Convention d Objectifs avec la Mairie (2014-2017) Composée d un

Plus en détail

Développez le covoiturage sur votre territoire

Développez le covoiturage sur votre territoire Développez le covoiturage sur votre territoire Sommaire L association Covoiturage Auvergne...p.3 Nos partenaires...p.4 Les avantages du covoiturage...p.5 Notre partenariat...p.6 La Charte de Covoiturage

Plus en détail

LISTE DES ORGANISMES CERTIFIES NF Service

LISTE DES ORGANISMES CERTIFIES NF Service LISTE DES ORGANISMES CERTIFIES NF Service SERVICES FUNERAIRES ORGANISATION D OBSEQUES Edition n 2015/01 Mise à jour du 01 octobre 2015 AFNOR Certification 11 rue Francis de Pressensé 93571 LA PLAINE SAINT

Plus en détail

La parole donnée aux femmes : retour sur le questionnaire en ligne

La parole donnée aux femmes : retour sur le questionnaire en ligne 10 ème journée des réseaux de périnatalité d Ile-de-France jeudi 8 octobre 2015 Favoriser la Réduction des Inégalités D accès à l Avortement (FRIDA) La parole donnée aux femmes : retour sur le questionnaire

Plus en détail

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33 La formation aux professions de santé en Île-de-France Exploitation statistique de l enquête 2013 Août 2015 Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations de base en Île de

Plus en détail

Cette enquête s'adresse aux agents du 34 rue Verte, de la rue de l'avalasse et des gares Rouen Rive Droite et Val-de-Reuil.

Cette enquête s'adresse aux agents du 34 rue Verte, de la rue de l'avalasse et des gares Rouen Rive Droite et Val-de-Reuil. ROUEN Enquête mobilité auprès des agents de la Direction Régionale SNCF Rouen Cette enquête s'adresse aux agents du 34 rue Verte, de la rue de l'avalasse et des gares Rouen Rive Droite et Val-de-Reuil.

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

DES TRANSPORTS EFFICACES ET ECOLOGIQUEMENT VERTUEUX POUR SOUTENIR LA CROISSANCE

DES TRANSPORTS EFFICACES ET ECOLOGIQUEMENT VERTUEUX POUR SOUTENIR LA CROISSANCE DES TRANSPORTS EFFICACES ET ECOLOGIQUEMENT VERTUEUX POUR SOUTENIR LA CROISSANCE Jean POULIT Ancien préfet, DRE d Île de France Ancien DG de l Institut géographique national LES PERFORMANCES ECONOMIQUES

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CONTRE LA MARCHE AU RALENTI

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CONTRE LA MARCHE AU RALENTI FICHE DE RENSEIGNEMENTS CONTRE LA MARCHE AU RALENTI POURQUOI DEVRAIT ON RÉDUIRE LA MARCHE AU RALENTI DES VÉHICULES? Au Manitoba, plus du tiers des émissions de gaz à effet de serre (GES) provient du secteur

Plus en détail

réduire mon empreinte sur la planète?

réduire mon empreinte sur la planète? COMMENT être un éco-conducteur, faire de réelles économies, réduire mon empreinte sur la planète? Bien sûr la meilleure solution consiste à privilégier au maximum les alternatives à la voiture : Bus :

Plus en détail

Bilan réalisé conformément à l article 75 de la loi n 2010 788

Bilan réalisé conformément à l article 75 de la loi n 2010 788 NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION TRANSPORT BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE Bilan réalisé conformément à l article 75 de la loi n 2010 788 Contact : Marlène FINE Responsable développement durable Division

Plus en détail

AEROPNEU. Produit préventif anti-crevaison, économique et écologique. Contact presse : Jean-Marc LARREY contact@aeropneu.

AEROPNEU. Produit préventif anti-crevaison, économique et écologique. Contact presse : Jean-Marc LARREY contact@aeropneu. AEROPNEU Produit préventif anti-crevaison, économique et écologique Contact presse : Jean-Marc LARREY contact@aeropneu.fr 01 85 52 00 02 Comment ça marche Produit innovant, respectueux de l'environnement,

Plus en détail

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE SENSIBILISATION A l ECO-CONDUITE Plan I. Qu est-ce que l éco-conduite?...p. 6 II. Quel est l intérêt de l éco-conduite?...p. 7 III. Les cinq règles de l éco-conduite...p. 9 IV. Les principes fondamentaux

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 20 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Week-end Les déplacements du week-end Samedi Transports collectifs Voiture 3,33 déplacements par jour et par personne 35,3 millions

Plus en détail

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch que les cars sont essentiels à la mobilité durable? 3 que les cars sont indispensables aux déplacements des personnes? 4 que les cars sont des fournisseurs d emploi

Plus en détail

En route vers la mobilité durable

En route vers la mobilité durable Communiqué de presse T.écovoiturage Le 1 er service de covoiturage dédié aux étudiants d Ile-de-France disponible sur le web et le mobile La Défense, le 5 février 2008 Fondaterra, en partenariat avec SFR,

Plus en détail

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être :

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être : LE RISQUE TMD (Transport de matières dangereuses) Une marchandise dangereuse est une matière ou un objet qui, par ses caractéristiques physicochimiques (toxicité, réactivité ) peut présenter des risques

Plus en détail

La question du bilan environnemental du véhicule électrique

La question du bilan environnemental du véhicule électrique La question du bilan environnemental du véhicule électrique Gastineau, P., Lepin, N. 10/02/12 (GERI VE) Intervenant - date J.L.Borloo: «le VE est le bébé du grenelle de l environnement» Voiture électrique

Plus en détail

Références Ile-de-France

Références Ile-de-France Références Ile-de-France ILS NOUS FONT CONFIANCE ETUDES GENERALES DE DEPLACEMENT Projets 2015 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION VERSAILLES GRAND PARC (78) Etude de circulation sur la rue de la Porte de Buc et

Plus en détail

FORMATION AU CONSEIL EN MOBILITE ENTREPRISE

FORMATION AU CONSEIL EN MOBILITE ENTREPRISE FORMATION AU CONSEIL EN MOBILITE ENTREPRISE OUTILS Liste de ressources et d outils pratiques en ligne Sites de références pour vous créer une boîte à outils Etapes du PDE Outil / information Ex de cahier

Plus en détail

et les qualifications des chefs d entreprises

et les qualifications des chefs d entreprises Règles et conditions d accès à la profession et les qualifications des chefs d entreprises et des conducteurs professionnels Barcelone, 7 mai 2014 Blagoja Jovanovski IRU Academy Transport routier et croissance

Plus en détail

ANNUAIRE EN SOINS DE SUPPORT. Pour accompagner les femmes pendant leur surveillance clinique

ANNUAIRE EN SOINS DE SUPPORT. Pour accompagner les femmes pendant leur surveillance clinique ANNUAIRE EN SOINS DE SUPPORT Pour accompagner les femmes pendant leur surveillance clinique 1 1. Pour les soins spécifiques : Réseau de lutte contre la douleur : -peut faire une assistance sur des problèmes

Plus en détail

Enquête de satisfaction clients 2012. Rapport Associé

Enquête de satisfaction clients 2012. Rapport Associé Enquête de satisfaction clients 2012 Rapport Associé Mars 2012 Objectifs Améliorer la qualité de services Faire le point et mesurer les évolutions Animer la prise en compte de la satisfaction des clients

Plus en détail

Plan de développement. Etat d avancement D.D. Rousseau VP Projets

Plan de développement. Etat d avancement D.D. Rousseau VP Projets Plan de développement Etat d avancement D.D. Rousseau VP Projets En début de mandature, 5 axes prioritaires avaient été déterminés pour lesquels des actions ont été définies: La création de clubs La pérénisation

Plus en détail

DIRECTIVE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES

DIRECTIVE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES Titre : DIRECTIVE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES Numéro : D-2 Approbation par : Direction des Services administratifs Mise en application : Adoption le 29 septembre

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

Approche du coût de revient

Approche du coût de revient Approche du coût de revient dans le transport routier de marchandises, pour une part transposable dans d autres activités. Le coût de revient d une prestation est la somme des dépenses engagées et des

Plus en détail

Règlement intérieur du club

Règlement intérieur du club Règlement intérieur du club Règlement modifié et entériné lors de la réunion du Conseil d administration du jeudi 26 janvier 2012 Organisation des sorties-club Préambule : La responsabilité des sorties

Plus en détail

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris Agreste N 109 - Mai 2011 Île-de- Enquête sur les services publics de l eau potable et de l assainissement en 2008. Un prix de l eau élevé en Île-de-, sauf à Paris A 3,69 /m³, le prix moyen de l eau potable

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS

COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS...

Plus en détail

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France ----------------- Synthèse Etude sur les structures d accueil réalisée par l Unat IDF, pour le compte de la DRT IDF et du CRT IDF Septembre 2001 Unat

Plus en détail

Evolution des déplacements et des performances environnementales d un quartier suite à l arrivée du Grand Paris Express

Evolution des déplacements et des performances environnementales d un quartier suite à l arrivée du Grand Paris Express Lucie HOUBION Camille FLUTEAUX Evolution des déplacements et des performances environnementales d un quartier suite à l arrivée du Grand Paris Express Le cas d Alfortville-Le Vert de Maisons Méthode d

Plus en détail

13 septembre 2012. PETIT DEJEUNER de PRESSE

13 septembre 2012. PETIT DEJEUNER de PRESSE 13 septembre 2012 PETIT DEJEUNER de PRESSE 13 septembre 2012 Jean-François Chanal, Président 13/09/12 1/ Résultats & Perspectives 2/ Etude de comportement 3/ Actualité du secteur Résultats du 2 ème trimestre

Plus en détail

La mobilité au cas par cas

La mobilité au cas par cas HISTOIRE CORRIgé fiche élève LYCÉE EXERCICE SCIENCES La mobilité au cas par cas EXERCICE ECJS EXERCICE ARTISTIQUES TECHNOLOGIE SÉANCE 1 - DÉPLACEMENTS QUOTIDIENS : DES CHOIX INDIVIDUELS, UN IMPACT COLLECTIF

Plus en détail

Samedi 31 janvier 2015. Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers

Samedi 31 janvier 2015. Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers Samedi 31 janvier 2015 Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers Sommaire Présentation du site Un ouvrage durable Les lignes rattachées au site de Colomiers Historique du chantier

Plus en détail

STAGE INTER BASSINS APPN : VTT

STAGE INTER BASSINS APPN : VTT STAGE INTER BASSINS APPN : VTT Lieu d accueil : Collège ASSELIN DE BEAUVILLE de DUCOS Dates : Lundi 12 février 2007 de 9H00 à 17H00 Mardi 13 février 2007 de 8H00 à 16H00 Formateur : Frédéric MAREN Stagiaires

Plus en détail

Plaquette Budget Ecomarché 2008 Pages - 84 - / 95

Plaquette Budget Ecomarché 2008 Pages - 84 - / 95 Plaquette Budget Ecomarché 2008 Pages - 84 - / 95 11. LA STATION SERVICE La station-service est primordiale : elle est à la fois le premier rayon du point de vente et un référent fort pour le client. L

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions de santé en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

GARES ROUTIERES. Des infrastructures au cœur du débat. Fédération nationale des transports de voyageurs

GARES ROUTIERES. Des infrastructures au cœur du débat. Fédération nationale des transports de voyageurs GARES ROUTIERES Des infrastructures au cœur du débat Fédération nationale des transports de voyageurs Décembre 2014 Sommaire 1 > Etat des lieux des gares routières en France 2 > Enquête nationale sur les

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2013

Bilan des filières R-E-P 2013 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1 1/ Les grandes actions des filières

Plus en détail

Frais en baisse, protection climatique en hausse

Frais en baisse, protection climatique en hausse Frais en baisse, protection climatique en hausse Réduire les frais, économiser du carburant et protéger l environnement le logisticien de produits alimentaires Frévial implanté dans le département de l

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2012

BILAN D ACTIVITES 2012 PDIE du Val de Saône BILAN D ACTIVITES 2012 Janvier 2013 Ils se sont engagés dans le Plan de Déplacements Inter Entreprises : Saint Germain au Mont d Or Auteur de ce rapport : Anne-Sophie PETITPREZ, conseillère

Plus en détail

ZA SUD - RUE PASCAL - 14700 FALAISE - Tél. 02 31 40 80 50 - Mobile 06 30 99 78 77 Mail : info@dynapneu.fr - Site : www.dynapneu.fr

ZA SUD - RUE PASCAL - 14700 FALAISE - Tél. 02 31 40 80 50 - Mobile 06 30 99 78 77 Mail : info@dynapneu.fr - Site : www.dynapneu.fr LeTélégonflage ZA SUD - RUE PASCAL - 14700 FALAISE - Tél. 02 31 40 80 50 - Mobile 06 30 99 78 77 Mail : info@dynapneu.fr - Site : www.dynapneu.fr LeTélégonflage Qu est est-ce que le TELEGONFLAGE? C est

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station.

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station. FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Station de Service Codification NAA : GG 52 49 Codification ONS : 52 48 Codification CNRC : 604 611 Inscription de l activité : CNRC Type d autorisation

Plus en détail

COURS de LSF en ILE-DE-FRANCE

COURS de LSF en ILE-DE-FRANCE fiche N 1-001 Page 1 18/11/2013 Fiche N 1-002 COURS de en ILE-DE-FRANCE 75 PARIS A.L.S.F. (Académie de la Langue des Signes Française) L'objectif de l'a est de promouvoir la Langue des Signes et de participer

Plus en détail

Comprendre la consommation. Réduire la facture énergétique. Préserver l environnement

Comprendre la consommation. Réduire la facture énergétique. Préserver l environnement Comprendre la consommation Réduire la facture énergétique Préserver l environnement Fludia : spécialité maîtrise de l énergie PME innovante créée en 2002 Des spécialistes de l analyse des consommations

Plus en détail

A - OBJET DU DOCUMENT

A - OBJET DU DOCUMENT A OBJET DU DOSSIER Installations Classées pour la Protection de l Environnement DOSSIER D ENREGISTREMENT ET DE DECLARATION A - OBJET DU DOCUMENT Référence 065 06 13 00002 / SCI SAINT ROMAN MENTON Page

Plus en détail

ENQUETE DOMICILIATION 2013

ENQUETE DOMICILIATION 2013 Etat des lieux de la domiciliation des personnes sans domicile stable ENQUETE DOMICILIATION 2013 ETAT DES LIEUX DE LA DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE BILAN ANNUEL 2013 DIRECTION GENERALE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement officiel du CAB : Une ville plus douce pour tous

DOSSIER DE PRESSE. Lancement officiel du CAB : Une ville plus douce pour tous DOSSIER DE PRESSE Lancement officiel du CAB : Une ville plus douce pour tous Parking des Trois Provinces Une ville plus douce pour tous La création du CAB est une nouvelle étape pour faire de Brive une

Plus en détail

Modélisation de la distribution de carburants en stations-service autoroutières françaises

Modélisation de la distribution de carburants en stations-service autoroutières françaises Economic Focus Février 2003 L'analyse économique appliquée au droit Modélisation de la distribution de carburants en stations-service autoroutières françaises Introduction Le marché de la distribution

Plus en détail

REGLEMENT D UTILISATION DES VEHICULES DE SERVICE AFFECTÉS

REGLEMENT D UTILISATION DES VEHICULES DE SERVICE AFFECTÉS REGLEMENT D UTILISATION DES VEHICULES DE SERVICE AFFECTÉS Janvier 2010 1/5 Règlement d utilisation des véhicules de service affectés 1) Conditions générales d utilisation La mise à disposition et l utilisation

Plus en détail

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DES ETANGS représentée

Plus en détail

(Conformément à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement)

(Conformément à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement) BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (GES) (Conformément à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement) FM France SAS ZI Rue de l Europe.

Plus en détail

Entreprise. Nom Salarié. * AT : Accident de Travail CP : Congés Payés

Entreprise. Nom Salarié. * AT : Accident de Travail CP : Congés Payés Entreprise. Nom Salarié. * AT : Accident de Travail Mois de Janvier Semaine 01 JEUDI 1 VENDREDI 2 SAMEDI 3 DIMANCHE 4 Semaine 02 LUNDI 5 MARDI 6 MERCREDI 7 JEUDI 8 VENDREDI 9 SAMEDI 10 DIMANCHE 11 Semaine

Plus en détail

Liste des activités réglementées

Liste des activités réglementées Liste des activités Agence de mannequins 2 Architecte 2 Assurance/ Réassurance 3 Auto-école 3 Banque 4 Bar/Brasserie/café 4 Changeur manuel 4 Commissionnaire de transport 4 Courtier de Fret Fluvial 5 Courtier

Plus en détail

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Mobile en ville! Faire le bon pas! Aujourd hui 2020: Convention des Maires 2050: société à 2000W 1 Mobile en ville! Le casse-tête des

Plus en détail

NOVEMBRE 2015 CHOISIR UN VÉHICULE VERT. lesclesdelabanque.com N 6 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT

NOVEMBRE 2015 CHOISIR UN VÉHICULE VERT. lesclesdelabanque.com N 6 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT NOVEMBRE 2015 lesclesdelabanque.com CHOISIR UN VÉHICULE VERT N 6 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT SOMMAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Introduction 2 Quel budget pour mon véhicule? 4 Pourquoi choisir

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES

CONCLUSIONS MOTIVEES Département du Val-de-Marne Communes d Alfortville, de Cachan, Champigny-sur-Marne, Choisy-le-Roi, Créteil, Maisons-Alfort, Saint-Maur-des- Fossés, Villejuif, Villiers-sur-Marne, Vitry-sur-Seine ENQUETE

Plus en détail

DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE

DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE MAIRIE DE COURBEVOIE SERVICE PERMIS DE CONSTRUIRE ENQUETE PUBLIQUE Préalable à la délivrance d une autorisation de construire un immeuble de grande hauteur (IGH) à destination

Plus en détail

Les charges de copropriété de l année 2005 en Rhône-Alpes

Les charges de copropriété de l année 2005 en Rhône-Alpes Les charges de copropriété de l année 2005 en Rhône-Alpes Bourg en Bresse, Lyon et Saint Etienne Les charges de l année 2005 L Observatoire National de Charges de Copropriété de la CNAB s est assigné trois

Plus en détail

LE VEHICULE UTILITAIRE LEGER. Page 1

LE VEHICULE UTILITAIRE LEGER. Page 1 LE VEHICULE UTILITAIRE LEGER Page 1 Sommaire Les statistiques Une étude nationale sur les VUL Les facteurs de risques Les moyens de prévention Page 2 Les statistiques 35 millions de véhicules légers en

Plus en détail

1/ LETTRE de CANDIDATURE au RESEAU «Partenaires pour l éco-mobilité, de l école à l université»

1/ LETTRE de CANDIDATURE au RESEAU «Partenaires pour l éco-mobilité, de l école à l université» 1/ LETTRE de CANDIDATURE au RESEAU «Partenaires pour l éco-mobilité, de l école à l université» à adresser au : Réseau «Partenaires pour l éco-mobilité, de l école à l université» C/O Vivacités Île-de-France

Plus en détail

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2013 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Ile-de-France.

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2013 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Ile-de-France. Avant propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2013 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Ile-de-France. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2012,

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie Plan de Déplacements Entreprise Objectifs et Méthodologie PDE Qu est-ce qu un Plan de Déplacement Entreprise Une démarche volontaire mise en place par un employeur pour optimiser les déplacements induits

Plus en détail

COVOITURAGE EN ILE DE FRANCE

COVOITURAGE EN ILE DE FRANCE TRANSILIEN PARIS, LE 9 DECEMBRE 2014 COVOITURAGE EN ILE DE FRANCE TRANSILIEN FAIT LE PARI DE LA COURTE DISTANCE, AVEC IDVROOM.COM Le 9 décembre, Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyageurs,

Plus en détail

Forum du 07 /04 /2011

Forum du 07 /04 /2011 Forum du 07 /04 /2011 Bilan général du tout automobile et de ces conséquences. La voiture est devenue l objet primordial de nos déplacements Infrastructures au détriment de la qualité de la vie Conséquences

Plus en détail

Guide pratique sur la mobilité durable. MACIF, accompagnateur de L éco-mobilité 1

Guide pratique sur la mobilité durable. MACIF, accompagnateur de L éco-mobilité 1 MACIF, accompagnateur de l éco-mobilité Guide pratique sur la mobilité durable MACIF, accompagnateur de L éco-mobilité 1 OMMAIRE Qu, est-ce que L éco-mobilité? 1 Se déplacer autrement, On est tous gagnants!

Plus en détail

Sommaire. Communiqué de presse p 3. Pourquoi se faire dépister la vue? p 4

Sommaire. Communiqué de presse p 3. Pourquoi se faire dépister la vue? p 4 1 Sommaire Communiqué de presse p 3 Pourquoi se faire dépister la vue? p 4 La compétence des centres d optique mutualiste dans la p 5 prévention des troubles de la vue. Les centres d optique mutualistes

Plus en détail

L autopartage : tous les avantages de la voiture sans les inconvénients. L autopartage : un potentiel sous-exploité

L autopartage : tous les avantages de la voiture sans les inconvénients. L autopartage : un potentiel sous-exploité L autopartage : tous les avantages de la voiture sans les inconvénients Cette étude a été réalisée par 6T-Bureau de recherche en partenariat avec France Autopartage et avec le soutien de l Agence de l

Plus en détail

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! POUR DE MEILLEURS PNEUS SUR LES ROUTES SUISSES S exprimer lors du choix des pneus? Donner son

Plus en détail

MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ

MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ Haddak M., Amoros E., Bouaoun L., Pascal L., Mintsa-Eya C. Umrestte (IFSTTAR-Univ. Lyon1) 7 colloque Francophone

Plus en détail

Assitance de stationnement TRP pour Remorque

Assitance de stationnement TRP pour Remorque Assitance de stationnement TRP pour Remorque SYSTÈMES DE CAMÉRA ÉLARGISSEZ VOTRE CHAMP DE VISION TRP propose un feu de gabarit et un assistant de stationnement de remorque combinés dans une seule solution.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7 E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE MERCREDI 10 OCTOBRE 2007, A 11H00 SALLE LUMIERE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON CONTACTS PRESSE : Association

Plus en détail

FACTURE TÉLÉPÉAGE DUPONT JACQUES 12 RUE DE LA PAIX 92506 RUEIL-MALMAISON. Comprendre ma facture

FACTURE TÉLÉPÉAGE DUPONT JACQUES 12 RUE DE LA PAIX 92506 RUEIL-MALMAISON. Comprendre ma facture FACTURE TÉLÉPÉAGE DUPONT JACQUES 2 RUE DE LA PAIX 92506 RUEIL-MALMAISON Comprendre ma facture Informer, renseigner et satisfaire nos abonnés : notre priorité! SOMMAIRE LA FACTURE LES RÉFÉRENCES DE VOTRE

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Infrastructures, transports et mer MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Secrétariat général Direction générale

Plus en détail

Objectif Plan de Déplacements d Entreprise

Objectif Plan de Déplacements d Entreprise Objectif Plan de Déplacements d Entreprise Les questions de mobilité concernent toutes les entreprises 1 Les transports représentent un coût global important, souvent méconnu ou sous-estimé: remboursement

Plus en détail

Technologie ADSL Internet «Haut Débit» SESSION D INFORMATIONS

Technologie ADSL Internet «Haut Débit» SESSION D INFORMATIONS Technologie ADSL Internet «Haut Débit» SESSION D INFORMATIONS 1. Présentation générale de l ADSL / Avantages 2. Les actions de la Communauté de Communes 3. La position de France Télécom 4. Comment avancer?

Plus en détail

Pièce H Évaluation socio-économique

Pièce H Évaluation socio-économique Pièce H Pièce H Évaluation socio-économique 220 SOMMAIRE GENERAL DE LA PIECE H PARTIE 1 : CADRAGE DE L ÉVALUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET... 222 1. Objectifs... 222 2. Hypothèses... 222 PARTIE

Plus en détail

Guide de service. Aide pour la route. Assistance en ligne 24 heures sur 24: +41 800 818 418

Guide de service. Aide pour la route. Assistance en ligne 24 heures sur 24: +41 800 818 418 Guide de service. Aide pour la route. Assistance en ligne 24 heures sur 24: +41 800 818 418 Table des matières Assistance en ligne 24 heures sur 24 Page 3 Service Card Page 4 Gestion des sinistres Page

Plus en détail

Réduisons notre vitesse sur les grands axes!

Réduisons notre vitesse sur les grands axes! Réduisons notre vitesse sur les grands axes! Tu as vu ces nouveaux radars? 90! PFFFF!!! On n'est pas prêt d arriver! Nos habitudes Tu te fais des idées?! En roulant tranquille à 90, on ne mettra que deux

Plus en détail

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise 1 APPEL A PROJET POUR LA MISE A DISPOSITION DE VEHICULES 2014 CONTEXTE ET ENJEUX L importance des questions liées à l absence de mobilité

Plus en détail

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance.

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. 1 Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. Source : INSEE et Etude de l ORS ( Observatoire régional de santé en Ile-de-France) - janvier

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile FICHES THÉMATIQUES Le commerce et la réparation automobile 2.1 Commerce, entretien et réparation automobile Le commerce de véhicules automobiles compte près de 24 entreprises en 4. Plus de 68 % des entreprises

Plus en détail

L'éco-conduite, ou conduite écologique, consiste en quelques habitudes simples relatives à la conduite de notre véhicule et à son entretien.

L'éco-conduite, ou conduite écologique, consiste en quelques habitudes simples relatives à la conduite de notre véhicule et à son entretien. . L'éco-conduite, ou conduite écologique, consiste en quelques habitudes simples relatives à la conduite de notre véhicule et à son entretien. Ces habitudes permettent de voyager à la même allure, tout

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014 Saviez-vous que? Dans le cadre de l opération «VACCIN» se déroulant durant tout le mois de décembre, les policiers de la MRC des Maskoutains ont érigé différents points de contrôle routier afin de vérifier

Plus en détail