Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre"

Transcription

1 Coordination du lot transversal d étanchéité à l air : l ingénierie concourante Quelques astuces chantier : Chaque interface entre les lots ou interruption de la continuité d étanchéité, doivent être recueillis dans un carnet de détails. Travailler ensemble est une des clés pour réussir un chantier. Les parpaings ne sont pas étanches. Les briques sont étanches à condition de les jointoyer sur les 4 cotés. Signaler ou réparer les dégradations de l enveloppe, avec les produits adaptés, en se référant aux matrices d application de ces produits. Sensibiliser les autres lots intervenant sur le chantier. Des outils existent (formation, autocollants, rencontres techniques). Dans le cadre d un raccord mur/solivage, quand la membrane passe en tête de solive côté extérieur, il faut laisser en attente un pare-pluie et le raccorder au pare-vapeur pour éviter tout risque de condensation. Ou préférer une pose du solivage sur muralière devant un pare-vapeur continu. Novembre 13 Étancher un bâtiment consiste à maîtriser les flux d air volontaires (ventilation : bouches et entrées d air) et limiter les flux d air incontrôlés (fuites). La réalisation d une bonne étanchéité à l air est primordiale pour garantir une performance durable de l ouvrage. Les enjeux pour l occupant portent sur la qualité de l air intérieur, le confort thermique et acoustique, la facture énergétique, la durabilité de l ouvrage et la sécurité des personnes. Pour les entreprises, c est la garantie d un travail réalisé dans les règles de l art et un gage de qualité à faire valoir. Pour tous types de bâtiments, la valeur de la perméabilité à l air de l enveloppe (éventuellement des réseaux aérauliques) doit être justifiée par une mesure systématique. Dans certains cas, une démarche qualité est possible. Nec+ Driv air Spit Tout le monde y gagne! Étanchéité à l air : que dit la? Tracer l enveloppe étanche et assurer une continuité (ligne rouge) permet de mettre en évidence les différents points faibles et de les traiter en détails. Retrouvez des carnets de détails sur le site Coquisol - Poujoulat Aeroblue - Placo L étanchéité à l air du bâti Une étanchéité à l air à l enduit par l extérieur n est pas durable. Les fissures qui se forment par dilatation ainsi que la dégradation de l enduit extérieur impactent l étanchéité du mur. Il est très important de mettre en place une méthodologie en phase de conception de l enveloppe : Appliquer le principe de la continuité et vérifier qu il n y ait pas de risque de condensation dans la paroi, Mettre en évidence les liaisons, Soigner les détails dès la conception, Choisir le matériau le plus adapté, Analyser les recommandations techniques, Choisir l allotissement le plus cohérent. Les Indispensables Doerken SAS Les valeurs à connaitre N50 : Taux de renouvellement d air à 50Pa exprimé en V/h. C est la valeur de référence de la norme NF EN (Europe). I4 ou Q4PaSurf : Débit de fuite d air rapporté à l aire de l enveloppe (At-bat) à la pression d essai de référence (4 Pa) exprimé en m3/h/m² (France). AL : Surface équivalente de fuite à 4Pa exprimée en cm². C est la superficie d un orifice unique à travers lequel, pour une pression de référence donnée (4Pa), le débit mesuré serait identique au débit de fuite total de l enveloppe. Ubat Les seuils réglementaires Q4 Pa-Surf 0,6 m3/h/m² de paroi froide* pour les maisons individuelles Q4 Pa-Surf 1 m3/h/m² de paroi froide* pour les logements collectifs. * Toutes les parois dites déperditives appelées ATbat, en contact avec l extérieur ou un local non chauffé, hors plancher bas. En cas de non-conformité à la, les outils de recherche de fuites permettent d identifier les défauts d étanchéité à l air. Il faudra alors les corriger et passer un nouveau test. Weber Mono Air - Parex Lanko Accédez directement aux sites de nos partenaires R filter - Siniat Euromair Vos ETANCHEITE.indd 4-5 quelques sites utiles /11/13 17:02

2 Trois phénomènes physiques, internes ou externes au bâtiment, entraînent des différences de pression d air entre l intérieur et l extérieur de l enveloppe : La pression du vent sur les façades, le tirage thermique et la ventilation du bâtiment. Étanchéité rime avec ventilation maîtrisée. Le but n est pas de confiner mais bien de réguler le renouvellement et la qualité de l air intérieur. En effet, l air ventilé peut se charger de polluants tels que des moisissures, des fibres ou des COV (Composés Organiques Volatiles) quand il traverse les murs qui comportent des défauts d étanchéité. Modification des flux d air due aux infiltrations. Dans l exemple de droite, elles engendrent plus de débit dans le séjour. Les chambres sont court-circuitées. Où sont les fuites? CETE Lyon Romuald Jobert

3 Comment et quand faire les tests? Pour être valides dans le cadre de la et des labels Effinergie, les tests et mesures de perméabilité à l air doivent être réalisés par des opérateurs autorisés par le ministère en charge de la construction. La liste est disponible sur le site Le déroulement du test est encadré par un cahier des charges normalisé et contrôlé par Qualibat. Les appareillages utilisés pour les tests certifiants, peuvent être : un perméascope, une porte avec un ou plusieurs ventilateurs type Blowerdoor et/ou un banc grand volume. Le protocole utilisé est la dépressurisation et/ ou la pressurisation progressive du bâtiment à l aide de la porte soufflante. Les outils d autocontrôle tels que l Isovair test permettent de faire un test intermédiaire. La mise en évidence des fuites peut être réalisée avec différents outils : la main, une poire à fumée ou fumigène, un anémomètre à fil chaud avec cônes de débit d air ou encore la thermographie infrarouge. Flir Turbotronic L attestation de conformité, à l achèvement des travaux, prévoit un chapitre sur la perméabilité à l air. Il est fortement recommandé de réaliser un test préalable en cours de chantier qui permettra si nécessaire de mettre en place des actions correctives. Nos agences peuvent vous accompagner avec des bureaux de contrôles partenaires : Tests de perméabilité à l air, DPE, attestation, visite sur site, accompagnement technique, formations, etc. Mode opératoire : 1/ Arrêt de la ventilation 2/ Obturation des entrées et sorties d air volontaires (ventilation) 3/ Installation de la porte soufflante (Blower Door) 4/ Installation du banc d essai ou de mesure 5/ Maintien en dépression et/ou surpression et analyse qualitative 6/ Mesure du débit de fuite pour 5 à 10 paliers 7/ Recherche de fuite et rapport de mesure Nos agences ont en stock une sélection de produits pour l étanchéité à l air ( p a r e - v a p e u r, pare-pluie, écran de sous-toiture, adhésifs, bande d arase, mousses et joints expansifs). Pour aller plus loin que la, on peut viser le label Effinergie+. Plus exigeant en termes d étanchéité à l air, il faudra entre autres vérifier le niveau du bâtiment et celui du réseau de ventilation. Il s agit alors d un test spécifique supplémentaire appelé test des réseaux aérauliques.

4 Comment et quand faire les tests? Pour être valides dans le cadre de la et des labels Effinergie, les tests et mesures de perméabilité à l air doivent être réalisés par des opérateurs autorisés par le ministère en charge de la construction. La liste est disponible sur le site Le déroulement du test est encadré par un cahier des charges normalisé et contrôlé par Qualibat. Les appareillages utilisés pour les tests certifiants, peuvent être : un perméascope, une porte avec un ou plusieurs ventilateurs type Blowerdoor et/ou un banc grand volume. Le protocole utilisé est la dépressurisation et/ ou la pressurisation progressive du bâtiment à l aide de la porte soufflante. Les outils d autocontrôle tels que l Isovair test permettent de faire un test intermédiaire. La mise en évidence des fuites peut être réalisée avec différents outils : la main, une poire à fumée ou fumigène, un anémomètre à fil chaud avec cônes de débit d air ou encore la thermographie infrarouge. Flir Turbotronic L attestation de conformité, à l achèvement des travaux, prévoit un chapitre sur la perméabilité à l air. Il est fortement recommandé de réaliser un test préalable en cours de chantier qui permettra si nécessaire de mettre en place des actions correctives. Nos agences peuvent vous accompagner avec des bureaux de contrôles partenaires : Tests de perméabilité à l air, DPE, attestation, visite sur site, accompagnement technique, formations, etc. Mode opératoire : 1/ Arrêt de la ventilation 2/ Obturation des entrées et sorties d air volontaires (ventilation) 3/ Installation de la porte soufflante (Blower Door) 4/ Installation du banc d essai ou de mesure 5/ Maintien en dépression et/ou surpression et analyse qualitative 6/ Mesure du débit de fuite pour 5 à 10 paliers 7/ Recherche de fuite et rapport de mesure Nos agences ont en stock une sélection de produits pour l étanchéité à l air ( p a r e - v a p e u r, pare-pluie, écran de sous-toiture, adhésifs, bande d arase, mousses et joints expansifs). Pour aller plus loin que la, on peut viser le label Effinergie+. Plus exigeant en termes d étanchéité à l air, il faudra entre autres vérifier le niveau du bâtiment et celui du réseau de ventilation. Il s agit alors d un test spécifique supplémentaire appelé test des réseaux aérauliques.

5 Coordination du lot transversal d étanchéité à l air : l ingénierie concourante Quelques astuces chantier : Chaque interface entre les lots ou interruption de la continuité d étanchéité, doivent être recueillis dans un carnet de détails. Travailler ensemble est une des clés pour réussir un chantier. Les parpaings ne sont pas étanches. Les briques sont étanches à condition de les jointoyer sur les 4 cotés. Signaler ou réparer les dégradations de l enveloppe, avec les produits adaptés, en se référant aux matrices d application de ces produits. Sensibiliser les autres lots intervenant sur le chantier. Des outils existent (formation, autocollants, rencontres techniques). Dans le cadre d un raccord mur/solivage, quand la membrane passe en tête de solive côté extérieur, il faut laisser en attente un pare-pluie et le raccorder au pare-vapeur pour éviter tout risque de condensation. Ou préférer une pose du solivage sur muralière devant un pare-vapeur continu. Novembre 13 Étancher un bâtiment consiste à maîtriser les flux d air volontaires (ventilation : bouches et entrées d air) et limiter les flux d air incontrôlés (fuites). La réalisation d une bonne étanchéité à l air est primordiale pour garantir une performance durable de l ouvrage. Les enjeux pour l occupant portent sur la qualité de l air intérieur, le confort thermique et acoustique, la facture énergétique, la durabilité de l ouvrage et la sécurité des personnes. Pour les entreprises, c est la garantie d un travail réalisé dans les règles de l art et un gage de qualité à faire valoir. Pour tous types de bâtiments, la valeur de la perméabilité à l air de l enveloppe (éventuellement des réseaux aérauliques) doit être justifiée par une mesure systématique. Dans certains cas, une démarche qualité est possible. Nec+ Driv air Spit Tout le monde y gagne! Étanchéité à l air : que dit la? Tracer l enveloppe étanche et assurer une continuité (ligne rouge) permet de mettre en évidence les différents points faibles et de les traiter en détails. Retrouvez des carnets de détails sur le site Coquisol - Poujoulat Aeroblue - Placo L étanchéité à l air du bâti Une étanchéité à l air à l enduit par l extérieur n est pas durable. Les fissures qui se forment par dilatation ainsi que la dégradation de l enduit extérieur impactent l étanchéité du mur. Il est très important de mettre en place une méthodologie en phase de conception de l enveloppe : Appliquer le principe de la continuité et vérifier qu il n y ait pas de risque de condensation dans la paroi, Mettre en évidence les liaisons, Soigner les détails dès la conception, Choisir le matériau le plus adapté, Analyser les recommandations techniques, Choisir l allotissement le plus cohérent. Les Indispensables Doerken SAS Les valeurs à connaitre N50 : Taux de renouvellement d air à 50Pa exprimé en V/h. C est la valeur de référence de la norme NF EN (Europe). I4 ou Q4PaSurf : Débit de fuite d air rapporté à l aire de l enveloppe (At-bat) à la pression d essai de référence (4 Pa) exprimé en m3/h/m² (France). AL : Surface équivalente de fuite à 4Pa exprimée en cm². C est la superficie d un orifice unique à travers lequel, pour une pression de référence donnée (4Pa), le débit mesuré serait identique au débit de fuite total de l enveloppe. Ubat Les seuils réglementaires Q4 Pa-Surf 0,6 m3/h/m² de paroi froide* pour les maisons individuelles Q4 Pa-Surf 1 m3/h/m² de paroi froide* pour les logements collectifs. * Toutes les parois dites déperditives appelées ATbat, en contact avec l extérieur ou un local non chauffé, hors plancher bas. En cas de non-conformité à la, les outils de recherche de fuites permettent d identifier les défauts d étanchéité à l air. Il faudra alors les corriger et passer un nouveau test. Weber Mono Air - Parex Lanko Accédez directement aux sites de nos partenaires R filter - Siniat Euromair Vos ETANCHEITE.indd 4-5 quelques sites utiles /11/13 17:02

Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert

Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert Objectifs de la présentation Connaître les origines de la perméabilité à l air et sa mécanique Identifier les enjeux de l étanchéité à l air

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Les 5 à 7 de l éco-construction

Les 5 à 7 de l éco-construction Les 5 à 7 de l éco-construction Retrouvez les conférences sur www.ifb42.com La RT2012 Le confort d été Performances des menuiseries extérieures Humidité et transfert de vapeur d eau dans les parois Les

Plus en détail

La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC

La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC 1 Le LABEL BBC «effinergie» en MI Passe par 2 obligations Choix constructif et technique Structure Isolation Ventilation Source de chauffage Production

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

Soumise à l effet du vent, à la différence

Soumise à l effet du vent, à la différence CVC N 871 NOV./DÉC. 2011 13 PROFESSION ÉTUDE Infiltrométrie Vers un résultat d étanchéité à l air des bâtiments La réglementation thermique 2012 impose un niveau élevé d étanchéité à l air des nouveaux

Plus en détail

Étanchéité à l'air, Ventilation, et Qualité de l air intérieur. COTITA Centre-Est, 22 novembre 2011

Étanchéité à l'air, Ventilation, et Qualité de l air intérieur. COTITA Centre-Est, 22 novembre 2011 Étanchéité à l'air, Ventilation, et Qualité de l air intérieur COTITA Centre-Est, 22 novembre 2011 Sommaire Myriam Olivier, CETE de Lyon Pourquoi réduire la perméabilité à l'air des bâtiments? La réglementation

Plus en détail

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air 1 Nouvelles exigences 2 Nouvelles exigences 50 KWh/an/m² BEPOS (Bat Energie positive) Bâtiment passif RT 2012 (ex niveau BBC) RT 2005 Moyenne

Plus en détail

Pourquoi l étanchéité à l air dans les bâtiments

Pourquoi l étanchéité à l air dans les bâtiments Source Cab JL2C Source Cab JL2C Source Cab JL2C Source Cab JL2C Source Cab JL2C Pourquoi l étanchéité à l air dans les bâtiments Jean-Louis CAPOU Président de Syneole 93 Rue Jean Jaurès 33500 Libourne

Plus en détail

CONTRÔLE DE PERMEABILITE A L AIR DE BATIMENTS D HABITATION.

CONTRÔLE DE PERMEABILITE A L AIR DE BATIMENTS D HABITATION. CONTRÔLE DE PERMEABILITE A L AIR DE BATIMENTS D HABITATION. MÉMOIRE TECHNIQUE Août 2012 Certification N MB 0314-1 Mesureur de la perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments L'infiltrométrie contrôle

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

LES RENCONTRES DE l ARCAD Comment réussir l étanchéité à l air d un bâtiment? Valérie LEPRINCE CETE de Lyon Le 01/07/2011 à Chalon en Champagne

LES RENCONTRES DE l ARCAD Comment réussir l étanchéité à l air d un bâtiment? Valérie LEPRINCE CETE de Lyon Le 01/07/2011 à Chalon en Champagne LES RENCONTRES DE l ARCAD Comment réussir l étanchéité à l air d un bâtiment? Valérie LEPRINCE CETE de Lyon Le 01/07/2011 à Chalon en Champagne Sommaire Contexte énergétique et réglementaire Définition

Plus en détail

Les différents appareils permettant de réaliser un test d étanchéité à l air en cours de chantier.

Les différents appareils permettant de réaliser un test d étanchéité à l air en cours de chantier. Les différents appareils permettant de réaliser un test d étanchéité à l air en cours de chantier. 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille technique a été établie à partir de différents sites Internet

Plus en détail

09 8008 5008 2013@anais-expertises.fr 2014@anais-expertises.fr www.anais-expertises.fr

09 8008 5008 2013@anais-expertises.fr 2014@anais-expertises.fr www.anais-expertises.fr CONTROLE ET EXPERTISE 2013@anais-expertises.fr 2014@anais-expertises.fr www.anais-expertises.fr INFILTROMETRIE RT 2012 & LABEL EFFINERGIE+ Édité sur papier recyclé avec garantie d archivage d un siècle!

Plus en détail

Sensibilisation «Perméabilité à l air» Thierry MARTIN - Directeur Sud - NRJ-DIAGS

Sensibilisation «Perméabilité à l air» Thierry MARTIN - Directeur Sud - NRJ-DIAGS Sensibilisation «Perméabilité à l air» Thierry MARTIN - Directeur Sud - NRJ-DIAGS Qui sommes nous? Un spécialiste du diagnostic post construction Diagnostic Performance Energétique Obligatoire pour toutes

Plus en détail

L étanchéité à l air de nos bâtiments

L étanchéité à l air de nos bâtiments L étanchéité à l air de nos bâtiments Par Jean-Claude Tremsal - Objectif Zéro Energie www.maisonbbc.dupont.com Introduction Quand on parle bâtiment, on pense confort et facture énergétique. Le maître d

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Assurer une bonne étanchéité à l air de l enveloppe dans les bâtiments neufs et en rénovation Aline Branders PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Plus en détail

ZOOM SUR LA GAMME D étanchéite à L AIR LA PLUS complète DU MARCHé

ZOOM SUR LA GAMME D étanchéite à L AIR LA PLUS complète DU MARCHé ZOOM SUR LA GAMME D étanchéite à L AIR LA PLUS complète DU MARCHé Pionnier sur le marché de l étanchéité à l air, ISOVER développe depuis une dizaine d années des systèmes sous Avis Technique qui se composent

Plus en détail

Jeudi de L ALEL. Enjeux. Jeudi de L ALE 1 er avril 2010 1

Jeudi de L ALEL. Enjeux. Jeudi de L ALE 1 er avril 2010 1 Jeudi de L ALEL L étanchéité à l air des bâtiments Enjeux Jeudi de L ALE 1 er avril 2010 1 Sommaire 1. Contexte Exigence de confort Crise énergétique Crise climatique Des bâtiments performants 2. Perméabilité

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

MONO AIR, enduit d étanchéité à l air Simple et efficace

MONO AIR, enduit d étanchéité à l air Simple et efficace 121107_MONO_AIR_COUV_4COUV_PIX.ai 1 08/11/12 15:40 C M J CM MJ CJ CMJ Parexlanko est la marque commerciale de ParexGroup S.A. www.parexlanko.com PAREXGROUP S.A. - Département Façades 19 place de la résistance

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ETANCHEITE A L AIR : INTRODUCTION THEORIQUE Aline Branders A 2 M Objectifs de la présentation Définir les notions relatives à l étanchéité Montrer

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, s applique à tous les projets de bâtiments neufs des secteurs résidentiels, dont le dépôt de demande de permis de construire

Plus en détail

Règlementation Thermique 2012

Règlementation Thermique 2012 Mme COSSET M. TREMELET M. OLAGNIER Règlementation Thermique 2012 Connaître ses limites pour mieux l appliquer RT 2012 : pour quels bâtiments? Application pratique difficile pour l instant! Cas des restructurations

Plus en détail

Rapport d essai Test de perméabilité à l air

Rapport d essai Test de perméabilité à l air Rapport d essai Test de perméabilité à l air Bureau Veritas 27, allée du chargement (conformément à la norme NF EN 13829 et à son guide d application GA-P50-78) BP 336 59650 Villeneuve d Ascq Tél : 03

Plus en détail

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement SEMIN TECHNIC, étanchéité à l air ] Étanchéité à l air Les murs extérieurs, plancher, toiture, portes et fenêtres constituent l enveloppe d un bâtiment. C est elle qui sépare le milieu intérieur du milieu

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

Assurance qualité. Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques. Energie am grénge Beräich

Assurance qualité. Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques. Energie am grénge Beräich Assurance qualité Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS C Analyse thermographique 3 Analyse thermographique

Plus en détail

www.infiltrometrie-corse.fr

www.infiltrometrie-corse.fr Test d Infiltrometrie et contrôle thermographique Recherche de fuites d air parasites Opérateur certifié Qualibat MB569 Aide à la rénovation intelligente C o n t r ô l e B B C e t R T 2 0 1 2 Avant propos

Plus en détail

Perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments Généralités et sensibilisation

Perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments Généralités et sensibilisation Perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments Généralités et sensibilisation Octobre 2006 Perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments Généralités et sensibilisation Octobre 2006 CETE de Lyon

Plus en détail

Test de perméabilité à l'air - Rapport d'essai final

Test de perméabilité à l'air - Rapport d'essai final Opération : Bâtiments testés : Contrôle effectué le : RAPPORT D'ESSAI N : Donneur d'ordre : Château d'arsac - 33460 Arsac Mesureur : Xavier VINCENT, N MB 0162-1. P. 1 / 12 Test de perméabilité à l'air

Plus en détail

LES AVANTAGES DE L'INFILTROMETRIE ET DE L'EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS

LES AVANTAGES DE L'INFILTROMETRIE ET DE L'EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS LES AVANTAGES DE L'INFILTROMETRIE ET DE L'EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) est un outil mis en place en 2002 pour permettre à chacun (propriétaires, acheteurs,

Plus en détail

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse Fabrice RICHIERI - CETE du Sud-Ouest Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

Etanchéité à l air des Bâtiments à Basse Consommation

Etanchéité à l air des Bâtiments à Basse Consommation Etanchéité à l air des Bâtiments à Basse Consommation Heike Erhorn-Klutting, Hans Erhorn, Fraunhofer-Institut fur Bauphysik Hicham Lahmidi, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Traduit de l Anglais

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

Mesure de perméabilité à l air

Mesure de perméabilité à l air BBC Concept SARL au capital de 5000 144 impasse de Chartreuse 38430 SAINT JEAN DE MOIRANS 09 50 66 05 38 06 74 08 30 98 contact@bbc-concept.com www.bbc-concept.com Mesure de perméabilité à l air Rapport

Plus en détail

UNE IMPERIEUSE NECESSITE CHALONS EN CHAMPAGNE 1 er juillet 2011

UNE IMPERIEUSE NECESSITE CHALONS EN CHAMPAGNE 1 er juillet 2011 ETANCHEITE A L AIR DANS LE BATIMENT UNE IMPERIEUSE NECESSITE CHALONS EN CHAMPAGNE 1 er juillet 2011 Ressources documentaires: bureaux d étude: WIGWAM, ALSATECH, EXPAIR 21, AFORDEX, ENERTECH Contexte général

Plus en détail

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE 1 POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE L installation d une porte étanche ne doit pas perturber le renouvellement de l air. Dans de rares cas (ex : petits volumes, autres ouvrants trop petits), la forte

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

Etape n 10 : Test d étanchéité à l air

Etape n 10 : Test d étanchéité à l air Etape n 10 : Test d étanchéité à l air Le test d étanchéité à l air Les travaux de gros œuvre et une grande partie du second œuvre sont terminés. Avant de s attaquer aux finitions, un test d étanchéité

Plus en détail

Rapport d'essai de perméabilité à l'air

Rapport d'essai de perméabilité à l'air Référence dossier : Rapport d'essai de perméabilité à l'air Sur Internat LYCEE POLYVALENT BEGLES Propriétaire: REGION AQUITAINE Conclusion Bâtiment à réception, La valeur de perméabilité à l'air sous 4Pa

Plus en détail

ATbat infiltrométrie du bâtiment

ATbat infiltrométrie du bâtiment Le Colombier 24160 Saint Raphaël Tél : 06 11 66 66 65 atbat.verrier@orange.fr RAPPORT D'ESSAI MESURE DE LA PERMEABILITE A L'AIR & LOCALISATION DES INFILTRATIONS D'AIR NON MAITRISEES Conforme à la norme

Plus en détail

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Formation Permettre l'accès à la certification et/ou la recertification du DPE sans mention pour réaliser des : DPE d'habitations individuelles et de

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

1. Fonctionnement...9 1.1. La mécanique des fuites dair...9 1.2. Situation des fuites...10 2. Grandeurs...12 2.1. Indicateurs de la perméabilité à lair...12 2.2. Valeurs de référence...13 2.3. Impacts

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

DELTA -MAXX COMFORT spécial rénovation

DELTA -MAXX COMFORT spécial rénovation DELTA protège les valeurs. Economise l énergie. Procure le confort. Le 1er écran de sous-toiture isolant DELTA -MAXX COMFORT spécial rénovation Q U A L I T E P R E M I U M L hiver vous le révèle : Petites

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr La qualité d une bonne étanchéité réside essentiellement dans la qualité de mise en œuvre des matériaux. Afin de parfaire la maitrise de ce lot, nous vous proposons ci-dessous une liste des principaux

Plus en détail

Etanchéité à l air Elément déterminant

Etanchéité à l air Elément déterminant Etanchéité à l air Elément déterminant Comment assurer la continuité lors de la pose de châssis Confédération Construction Bruxelles -Capitale 28 avril 2011 André BAIVIER ISOPROC le principe de l isolation

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Rénovation énergétique de la résidence «Verrières Joli Mai» à Meudon-la-Forêt

Rénovation énergétique de la résidence «Verrières Joli Mai» à Meudon-la-Forêt Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique de la résidence «Verrières Joli Mai» à Meudon-la-Forêt B ÂTIMENTS Les instances de cette copropriété de plus de 900 logements ont réussi

Plus en détail

Aéroblue, l étanchéité à l air entre dans une nouvelle ère.

Aéroblue, l étanchéité à l air entre dans une nouvelle ère. > Direction Régionale Paris-Nord-Normandie Z.I. Le Meux - 3, rue du Tourteret - 60880 Le Meux Téléphone : 03 44 41 70 71 - Fax : 01 46 25 48 37 Dépt. : 02, 18, 27, 28, 45, 59, 60, 62, 75, 76, 77, 78, 80,

Plus en détail

Rapport d Essai de Perméabilité à l Air

Rapport d Essai de Perméabilité à l Air CEM-ENR-08 ind.03 : 05.10.11 2bis avenue Desfeux 92100 Boulogne Billancourt Tel : 01 41 31 67 80 Fax : 01 41 31 33 04 email : contact@manexi.com Affaire : 26844 Version : Date essai : 17-1-12 Date émission

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

Étanchéité à l air et au vent Les solutions pour les murs et les toits

Étanchéité à l air et au vent Les solutions pour les murs et les toits Étanchéité à l air et au vent Les solutions pour les murs et les toits Pare-pluie Pare-vapeur Écrans de sous-toiture et barrières radiantes Accessoires Pourquoi améliorer l étanchéité à l air et au vent

Plus en détail

La rénovation rénovation globale performante. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

La rénovation rénovation globale performante. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr La rénovation rénovation globale performante Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr SOMMAIRE Les coûts 1. POURQUOI RENOVER? 1.1. Contexte et chiffres clés 1.2. Typologies et consommations

Plus en détail

Habitat & Santé n P 20090812 1 /11. Habitat & Santé. Adresse du bien: Hameau des buis Route de Chaulet 07230 Lablachère

Habitat & Santé n P 20090812 1 /11. Habitat & Santé. Adresse du bien: Hameau des buis Route de Chaulet 07230 Lablachère Habitat & Santé n P 20090812 1 /11 Habitat & Santé - Mesures de perméabilité à l air - Adresse du bien: Hameau des buis Route de Chaulet 07230 Lablachère Date de l essai : 12/08/2009 --------------------------------------------

Plus en détail

Formation d Opérateurs en Etanchéité à l air des bâtiments. Labels BBC-Effinergie, BBC Effinergie Rénovation Effinergie rénovation et RT 2012

Formation d Opérateurs en Etanchéité à l air des bâtiments. Labels BBC-Effinergie, BBC Effinergie Rénovation Effinergie rénovation et RT 2012 - 1 - Expert de l efficacité et de la performance énergétique des bâtiments neufs et anciens de l habitat et le tertiaire. Formation d Opérateurs en Etanchéité à l air des bâtiments Labels BBC-Effinergie,

Plus en détail

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Thierry Gallauziaux - David Fedullo Isoler les combles Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Isoler les combles Sommaire... 6 Les échanges gazeux... 6 L étanchéité à l air... 10 L inertie thermique...

Plus en détail

FAITES VITE! VOTRE LOGEMENT FUIT!

FAITES VITE! VOTRE LOGEMENT FUIT! L'étanchéité à l'air des logements FAITES VITE! VOTRE LOGEMENT FUIT! Alain DEZELUT, Chargé de mission bâtiment Grenelle DDT du Val-d'Oise 1 L'étanchéité à l'air des logements SOMMAIRE -7 raisons de s'intéresser

Plus en détail

SOLUTIONS CONDUITS DE CHEMINÉES EN MAISON INDIVIDUELLE. Conseils établis en application de. En collaboration avec le laboratoire CERIC GUIDE CONSEIL

SOLUTIONS CONDUITS DE CHEMINÉES EN MAISON INDIVIDUELLE. Conseils établis en application de. En collaboration avec le laboratoire CERIC GUIDE CONSEIL SOLUTIONS CONDUITS DE CHEMINÉES EN MAISON INDIVIDUELLE Conseils établis en application de la NF DTU 24.1 En collaboration avec le laboratoire CERIC GUIDE CONSEIL en application de la réglementation thermique

Plus en détail

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012.

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Dans le but de diviser par deux la consommation énergétique des bâtiments à l horizon 2020, la France a

Plus en détail

Infiltrométrie. Maison individuelle 23bis Grande Rue 25300 LES GRANGES NARBOZ

Infiltrométrie. Maison individuelle 23bis Grande Rue 25300 LES GRANGES NARBOZ Infiltrométrie Maison individuelle 23bis Grande Rue 25300 LES GRANGES NARBOZ Maître d'ouvrage Mr GRILLON Jean-Yves Contrôle effectué le 23/12/2008 ALSATECH Sàrl au capital de 50.000 euros RCS Mulhouse

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013 Les 2 Rencontres Nationales 25 & 26 juin 2013 Etanchéité à l air RT 2012 rappel Objectif de la RT 2012 Réduire les consommations d énergie et les émissions de gaz à effet de serre Cep < 50 kwh/m 2 /an

Plus en détail

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL COMMENT ECONOMISER DE L ENERGIE, RETROUVER LE CONFORT ET REDUIRE LA FACTURE DE TRAVAU D AMELIORATION DE PERFORMANCES ENERGETIQUE Un investissement divisé par 4 Pour 100 % de satisfaction Le conseil en

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Référentiel «Performance Energétique PE»

Référentiel «Performance Energétique PE» 1 Référentiel «Performance Energétique PE» (THPE 2005, BBC Effinergie, Effinergie+) Applicable aux opérations de construction faisant l objet des certifications NF Logement ou NF Logement Démarche HQE.

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Bruxelles Environnement ISOLATION DE L ENVELOPPE Gauthier KEUTGEN ICEDD asbl Objectif(s) de la présentation Attirer l attention sur

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

Présentation AUXYAL novembre 2011 v2

Présentation AUXYAL novembre 2011 v2 Présentation AUXYAL novembre 2011 v2 ENTREPRISE QUALIFIÉE Auxyal, votre partenaire étanchéité à l air Certificat N MB 0238-1 PERMÉABILITÉ A L'AIR DE L'ENVELOPPE INFORMATIONS ADMINISTRATIVES AUXYAL 22 allée

Plus en détail

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION Préconisations concernant l'électricité : Traversées du plancher bas (sur terre-plein) Mise en place d'un joint mastique acrylique extrudé sur toute la périphérie de l'élément

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

Étanchéité à l air de l'enveloppe et système de ventilation mécanique

Étanchéité à l air de l'enveloppe et système de ventilation mécanique Étanchéité à l air de l'enveloppe et système de ventilation mécanique Quelles interactions, quels impacts au niveau énergétique et sanitaire? Fabrice RICHIERI Ingénieur CVC au Service National d Ingénierie

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011 Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la Fédération Française du Bâtiment LIMOGES

Plus en détail

Feuille de route : L'isolation de la toiture

Feuille de route : L'isolation de la toiture Feuille de route : L'isolation de la toiture Les feuilles de route sont des outils créés à partir de l expérience des RenoTeams. Elles ont pour objectif de servir de guide sur la méthodologie à suivre

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION EFFINERGIEET LA RT 2012 Sébastien DELMAS, Effinergie 10 novembre 2011 Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Effinergie et la RT 2012 Sébastien Delmas 10 novembre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE THERMOGRAPHIE DU BÂTIMENT

GUIDE PRATIQUE DE THERMOGRAPHIE DU BÂTIMENT Institut de la thermographie GUIDE PRATIQUE DE THERMOGRAPHIE DU BÂTIMENT Sous la direction de Dominique Pajani avec Jean-Pierre Favre, Christine Guillermo et Jean-Luc Marty membres de l Institut de la

Plus en détail

REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat

REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat PRESENTATION DU BATIMENT --- CONTEXTE DU MONTAGE DE L OPERATION ANRU / REHA PUCA JEUMONT 28/01/2013

Plus en détail

Rapport d audit énergétique

Rapport d audit énergétique Rapport d audit énergétique Version du logiciel 2.0.0#124 Date d enregistrement : 26.07.2013 Date de modification : 29.07.2013 Certificat PEB d origine n : 1 Type de bâtiment : APPARTEMENT Type d audit

Plus en détail

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation SOMMAIRE Avant-propos......................................... 5 Domaine d application du guide.............................. 6 Les produits isolants................................... 9 Les laines minérales....................................

Plus en détail

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Partie concernant les bâtiments de logements Thermique et Scénarios de rénovation 10, rue des Bluets 75011 Paris Tél : 01 55 43 97 07 37-39 Avenue

Plus en détail

THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN

THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN THERMIPÔLE 18 Rue des Fabriques 77 000 MELUN RAPPORT REFERENCES EXERCICE TEST DATE DU RAPPORT DATE DE L'ESSAI SOCIETE INTERVENANT : TEST DE PERMEABILITE A L'AIR : NF EN 13829 / GA P50-784 : X / X (fichier

Plus en détail

UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. WWW.ISOCELL.AT

UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. WWW.ISOCELL.AT UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. On attend des revêtements extérieurs qu ils jouent le même rôle qu un imperméable, en protégeant la maison de la pluie, de la neige

Plus en détail

Home Passive Home Séminaire Bâtiment Durable. Bruxelles Environnement. Quelle étanchéité à l air en rénovation? Daniel De Vroey. De VROEY s.p.r.l.

Home Passive Home Séminaire Bâtiment Durable. Bruxelles Environnement. Quelle étanchéité à l air en rénovation? Daniel De Vroey. De VROEY s.p.r.l. 1 Home Passive Home Séminaire Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Quelle étanchéité à l air en rénovation? Daniel De Vroey De VROEY s.p.r.l. 1 Objectif(s) de la présentation Donner un sens à l étanchéité

Plus en détail

Isolation grâce à l air immobile

Isolation grâce à l air immobile Principes / La structure idéale 44 La structure idéale Schutz im Winter Rücktrocknung im Sommer L efficacité de toutes les isolations thermiques repose sur les inclusions d air dans le matériau isolant

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Général niveau 2. Introduction. Comment construire étanche

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Général niveau 2. Introduction. Comment construire étanche Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Général niveau 2 Laurent Lassoie CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Comment construire étanche 2012 Etanchéité

Plus en détail

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Construire une maison économe Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Les consommations d énergie par m 2 ont été divisées par 6 depuis 1974 : 1 re réglementation thermique

Plus en détail