P.L.H Patrick Leleu Humiditologue

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "P.L.H Patrick Leleu Humiditologue"

Transcription

1 P.L.H Patrick Leleu Humiditologue Depuis notre création, en 1989, à Montpellier, nous pensons que la Qualité du Service naît de la Compétence des Hommes. Si la Compétence reste le Privilège de l Expérience, l Expérience, quant à elle, ne peut s acquérir qu avec le temps. Forts de Compétences issues de réelles Expériences Terrain vécues, nous avons créée et développé «l Humiditologie» (enregistrement I.N.P.I Humiditologues, Experts qualifiés en «Humiditologie» nous intervenons pour résoudre les pathologies liées à l humidité de l habitat et des bâtiments en Expertise, Prévention et Entretien Toiture, ainsi que pour tous constats de Dégâts Des Eaux (D.D.E.) quels que soient leurs natures. La réalisation de nos expertises est conforme aux exigences de la Norme NF X (prescriptions générales de compétence pour une expertise). Nous avons adopté cette norme comme référentiel pour notre organisation et nos pratiques d'expertise (hors conseils, recommandations et préconisations). Nous restons à votre entière disposition. N hésitez pas à nous contacter. Patrick LELEU

2 Le Dégâts Des Eaux : Dégâts des Eaux, Humidité, Moisissures, de réels dangers pour l Homme et l Habitat. Le Dégâts Des Eaux (D.D.E.) est le sinistre, de loin, le plus fréquent dans le domaine de l immobilier et de l habitat : de à un million de cas chaque année en France. Le Dégât Des Eaux peut avoir de multiples origines et toucher les biens mobiliers ou immobiliers. Il s'agit des fuites, ruptures de conduites non enterrées d'adduction ou d'évacuation des eaux, d'installations de chauffage et des appareils à effets d'eau, débordement de baignoires, d éviers, de lavabos, des infiltrations à travers les toitures, les façades, et par les joints d'étanchéité aux pourtours des portes, fenêtres, installations sanitaires.. Avec le Dégât des Eaux : L Humidité. L'humidité est l'un des plus graves facteurs de dégradation de la qualité de l'air intérieur des logements. De récentes études ont sensibilisé le monde du bâtiment : avec l amélioration de l'étanchéité de l'enveloppe des bâtiments (alors que les constructions traditionnelles étaient très perméables à l'air), le taux d'humidité à l'intérieur des logements a augmenté. Bien entendu, l habitat luimême subit d importantes dégradations dues à cette humidité. Avec l Humidité : Les Moisissures. Les moisissures sont à l'origine d'un large éventail de pathologies pour les personnes qui y sont exposées de façon prolongée, ce qui est le cas quand il s'agit de l'habitation : les plus fréquentes sont les allergies, avec en tête l'asthme, les enfants étant les plus exposés avec une respiration plus rapide et un développement respiratoire inachevé. Les allergies sont dues principalement aux spores que les moisissures diffusent dans l'air pour se reproduire. Forts de Compétences issues de réelles Expériences Terrain vécues, nous avons créée et développé «l Humiditologie» (enregistrement I.N.P.I L Humiditologie est une démarche scientifique et technique, une méthodologie utilisée pour constater, rechercher, analyser, et résoudre les pathologies liées à l humidité de l habitat et des bâtiments.

3 L Humiditologie s utilise en : Expertise, Bilan Salubrité Habitat, et Contrôle Toiture. La Recherche de Fuite par Système Fumigène En cas d infiltrations en toit terrasse, la localisation rapide et précise est essentielle. Dans le domaine des toits-terrasses, 80 à 90% des sinistres sont dus à des défauts d étanchéité. La question cruciale est de savoir où se trouve les infiltrations et comment y remédier. La technique de recherche et de localisation de fuite par système fumigène est simple, rapide, efficace et non destructive. A l aide d un sur-presseur il faut insuffler un mélange air-fumigène sous le revêtement d étanchéité. Ceci va créer une légère surpression sous l ensemble du revêtement du toit, de façon à provoquer une fuite du mélange air-fumigène visible à l œil nu à l endroit du défaut d étanchéité. Ce procédé permet de contrôler également les relevés d exutoire, de souche, les relevés périphériques et de constater les défauts d encastrement des éléments d eaux pluviales. L utilisation du système fumigène est possible pour tous les cas avec un espace creux sous le revêtement d étanchéité. Test Fumigène de Conduits La procédure de contrôle se décompose en trois parties principales : 1. L'Etat du conduit : Cette procédure permet d évaluer l état général des conduits de fumée, d aération, de ventilation, de gaz brûlés, etc. avant une éventuelle utilisation et/ou réutilisation. 2. La Vacuité : Le contrôle de la vacuité d un conduit permet de détecter une éventuelle obstruction tel qu un nid d oiseau, un essaim, un élément constitutif du conduit, etc.. 3. L'Etanchéité : Le contrôle d étanchéité d un conduit a deux objectifs : - éviter les risques d intoxication pour les occupants de locaux traversés par le conduit, - éviter tout disfonctionnement du système d évacuation lié à la présence de fissures (fuite des fumées par exemple) Le contrôle d étanchéité est réalisé par la méthode de l essai fumigène qui consiste à brûler une cartouche fumigène à la base du conduit et à rechercher les fuites éventuelles de fumée à travers ce dernier.

4 Suite à notre intervention, nous vous remettons un rapport notifiant nos conclusions. L Endoscopie Le mot «Endoscopie» provient de deux mots grecs : endon (dedans) et skopein (la vue). L endoscope est un outil de visualisation, de petite dimension et souvent flexible, délivrant à l opérateur une image à examiner et à interpréter. Cette inspection visuelle à distance (appelée également Remote Visual Inspection, RVI) est une technique qui permet l inspection d une zone qui n a pas d accès visuel direct. Pour nous, en expertise, l endoscopie permet de parcourir l intérieur d un conduit, d une canalisation, d une descente d eau pluviale etc Les Mesures Conservatoires Les mesures conservatoires sont des mesures provisoires mises en œuvre pour éviter l aggravation du désordre dans l attente des réparations définitives. Nous sommes des professionnels de l expertise capables de prendre toutes les dispositions qui s imposent pour exécuter les mesures conservatoires nécessaires à la sauvegarde de vos intérêts et de vos biens. Notre contrat d assurance Responsabilité Civile des Experts MMA IARD n garantit la mise en œuvre de mesures conservatoires. Conférence En créant et développant «l Humiditologie» (enregistrement I.N.P.I nous avons élaboré une démarche scientifique et technique, une méthodologie utilisée pour constater, rechercher, analyser, et résoudre les pathologies liées à l humidité de l habitat et des bâtiments. L Humiditologie s utilise en : Expertise, Prévention, et Entretien Toiture. Humiditologues, Experts qualifiés en «Humiditologie» nous organisons des conférences dans le but d apporter des réponses concrètes et des solutions durables aux risques et dangers de l humidité. Public concerné : Gestionnaire Technique de Patrimoine, Agent Immobilier, Syndic de Copropriété, Administrateur de Biens, Office H.L.M, Expert, Maître d œuvre,

5 Diagnostiqueur, Loueur, Bailleur, et toute personne souhaitant appréhender les dangers liés à l humidité de l habitat et des bâtiments. Formations En créant et développant «l Humiditologie» (enregistrement I.N.P.I nous avons élaboré une méthodologie. Une démarche scientifique et technique. Humiditologues, Experts qualifiés en «Humiditologie» nous dispensons des formations spécifiques. En fonction de vos compétences et de vos disponibilités, nous vous proposerons un programme personnalisé et adapté. Une formation «A la carte» vous permettant d enrichir vos connaissances ou d exercer professionnellement. Objectif de nos formations : Utiliser l Humiditologie en : Expertise, Prévention, et Entretien Toiture. Etre capable de constater, rechercher, analyser, et résoudre les pathologies liées à l humidité de l habitat et des bâtiments. Personnes concernées : Gestionnaire Technique de Patrimoine, Agent Immobilier, Syndic de Copropriété, Administrateur de Biens, Office H.L.M, Expert, Maître d œuvre, Diagnostiqueur, Loueur, Bailleur, et toute personne souhaitant appréhender les dangers liés à l humidité de l habitat et des bâtiments. Conclusion La Qualité du Service naît de la Compétence des Hommes. Si la Compétence reste le Privilège de l Expérience, l Expérience, quant à elle, ne peut s acquérir qu avec le temps. P.L.H. vous propose de devenir Humiditologue, Expert qualifié en Humiditologie, en vous faisant partager son Expérience. Après une formation spécifique vous bénéficierez de tout l appui de notre structure et de celle de nos partenaires pour exercer dans les meilleures conditions. Tout sera mis en œuvre pour votre réussite.

Le Guide Dégât des eaux

Le Guide Dégât des eaux Les fiches pratiques Oralia Fiche N 019 Edition Juin 2011 Le Guide Dégât des eaux Qu est-ce qu un dégât des eaux p. 1 Que faire après un dégât des eaux p. 2 La recherche de fuite p. 2 La convention CIDRE

Plus en détail

«Grâce à BELFOR, la fuite a été immédiatement localisée. Des résultats certifiés. et le dégât des eaux évité» Des prestations associées

«Grâce à BELFOR, la fuite a été immédiatement localisée. Des résultats certifiés. et le dégât des eaux évité» Des prestations associées INSTALLATIONS TECHNIQUES DANS LA MAISON Conduites d eau froide et d eau chaude Conduites de chauffage/ chauffage au sol Conduites d eaux usées Inspection de cavités Problèmes de condensation Moisissure

Plus en détail

LE GUIDE-DEGAT DES EAUX

LE GUIDE-DEGAT DES EAUX LE GUIDE-DEGAT DES EAUX Vous êtes victime ou responsable d'un dégât des eaux? Votre assurance habitation couvre ce sinistre dans la majorité des cas. Qu'est-ce qu un dégât des eaux (DDE)? Le DDE est le

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

Immeuble collectif AQC

Immeuble collectif AQC AQC Immeuble collectif Comment bien utiliser votre assurance construction «Dommages-Ouvrage»? Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

Atelier diagnostics N 3 humidité et bâti ancien

Atelier diagnostics N 3 humidité et bâti ancien Maisons paysannes de France 9 février 2013 Atelier diagnostics N 3 humidité et bâti ancien 1. Le CAUE, c est quoi? Le C.A.U.E. (Conseil d'architecture d'urbanisme et de l'environnement) est : une association

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Qu est-ce qu un logement décent?

Qu est-ce qu un logement décent? direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d évaluation Qu est-ce qu un logement décent? Que vous soyez propriétaire ou locataire Quelques éléments de réponse... Octobre

Plus en détail

Constat amiable Dégâts des eaux

Constat amiable Dégâts des eaux couv.constat 11/01/08 10:18 Page 1 Des contrats pour tous La Macif, assureur de la famille, premier en automobile et habitation, vous propose une large gamme de garanties et services, en réponse à chacun

Plus en détail

FUITE OU PROBLÈME CONDUITE D'EAU PROBLÈME D'ÉLECTRICITÉ. Que fait le réparateur?

FUITE OU PROBLÈME CONDUITE D'EAU PROBLÈME D'ÉLECTRICITÉ. Que fait le réparateur? FUITE OU 4 DE GAZ 5 6 AUTRES S DÉGÂTS À VOTRE TOIT le Chute de tuiles Un événement soudain générant une infiltration d'eau dans votre toit ou une situation dangereuse fixer une bâche remettre les tuiles

Plus en détail

La prestation du mois.

La prestation du mois. La prestation du mois. Objet : Recherche de l origine d infiltration d humidité I. Problématique : Présence d humidité en partie basse du mur de façade. II. Dommages constatés : Note : à l aide d un humidimètre

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : L humidité dans les bâtiments Rédaction : Tomasini François / Etudiant ETC 3 ème année Date : Décembre 2010 Présentation Un problème abordé

Plus en détail

RAPPORT D INTERVENTION

RAPPORT D INTERVENTION R PRESTATAIRE DE SERVICES RAPPORT D INTERVENTION N 7445 Rédigé par Eric TANGUY Céline LETORT Intervention du 23/07/2010 Affaire Nature de l intervention Toiture contrôlée Intervention à la demande de Résidence

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr Comment choisir un isolant pour les murs Avec16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs l isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l isolation de la toiture. Les caractéristiques

Plus en détail

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE 60 000 000 d habitants 30 000 000 de logements, dont : 26 000 000 de résidences principales, 2 000 000 de logements vacants, 2 000 000 de résidences secondaires, Sur les

Plus en détail

Assurance Habitation. Ne laissez pas un dégât des eaux vous gâcher la vie, faites confiance à AXA

Assurance Habitation. Ne laissez pas un dégât des eaux vous gâcher la vie, faites confiance à AXA Assurance Habitation Ne laissez pas un dégât des eaux vous gâcher la vie, faites confiance à AXA Ayez les bons réflexes 1 Stoppez l eau Si l origine de la fuite est dans votre domicile, fermez le robinet

Plus en détail

DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent

DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent Pôle Aménagement du Territoire Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Bas-Rhin DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent Fiche

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

CONVENTION D INDEMNISATION DEGATS DES EAUX DANS LA COPROPRIETE

CONVENTION D INDEMNISATION DEGATS DES EAUX DANS LA COPROPRIETE 1 CONVENTION D INDEMNISATION DEGATS DES EAU DANS LA COPROPRIETE CONVENTION & REGLEMENT D APPLICATION PRATIQUE E d i t i o n 2 0 0 3 1 P R E A M B U L E LE BUT Améliorer, pour les assurés, les délais de

Plus en détail

Syndics, vous gérez un immeuble de moins de 10 ans. Syndics de copropriétés. Vous constatez un désordre de construction Cette brochure vous intéresse

Syndics, vous gérez un immeuble de moins de 10 ans. Syndics de copropriétés. Vous constatez un désordre de construction Cette brochure vous intéresse Syndics, vous gérez un immeuble de moins de 10 ans Vous constatez un désordre de construction Cette brochure vous intéresse Document réalisé par les professionnels de l'immobilier, les assureurs, les différents

Plus en détail

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc Le ROL est un document à usage des intervenants de terrain non techniciens du bâtiment.

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines :

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines : Diagnostic Gaz Application du diagnostic selon les domaines : Tuyauteries fixes Organe de coupure supplémentaire GPL en récipient Robinet de commande d appareil Les lyres GPL Volume, Ouvrant Ventilation

Plus en détail

UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. WWW.ISOCELL.AT

UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. WWW.ISOCELL.AT UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. On attend des revêtements extérieurs qu ils jouent le même rôle qu un imperméable, en protégeant la maison de la pluie, de la neige

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre?

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Qu est-ce que la condensation? L air contient de la vapeur d eau en suspension. Des études spécialisées démontrent

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL concernant une demande de crédit de Fr. 700'000.- pour la réfection de la couverture du Bied sous la rue Georges-Favre, premier secteur carrefour Klaus

Plus en détail

PRE-EXPERTISE DE L'EGLISE DE ST MAREINS

PRE-EXPERTISE DE L'EGLISE DE ST MAREINS PRE-EXPERTISE DE L'EGLISE DE ST MAREINS I - Etude visuelle de l'extérieur a) En périphérie du volume: Nous notons un semblant de drain (?) autour de certaines façades par une bande gravier; néanmoins,

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : AFNOR NF P 45-500 09 h 00 01 h 45 La présente

Plus en détail

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content 1 Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content Adresse Téléphone RAPPORT Inspection 742, Rue l heureux 418-777-7777 Québec, Qc XXX XXX dddthhtthermographiqu Thermographe Caméra Distance

Plus en détail

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété 1. Caractéristiques et champ d application d une Assurance Immeuble : Existe -t-il une obligation d assurance? Aucun texte

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ Date de la mission :

Plus en détail

Le contrat d assurance

Le contrat d assurance DOSSIER 20 Le contrat d assurance - Identifier les risques les plus courants en hôtellerie-restauration - Maîtriser le vocabulaire spécifique du contrat d'assurance Monsieur Lanson envisage de modifier

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure de GAZ

Etat de l Installation Intérieure de GAZ SCP Olivier CAZAUX Géomètre Expert Inscription au tableau de l'ordre sous le n 2007A10 0001 Lotissement VRD Projets d'urbanisme et d'aménagement de zone Copropriété Diagnostics immobiliers - Expertise

Plus en détail

Le guide pratique. habitation. habitation

Le guide pratique. habitation. habitation Le guide pratique habitation habitation automobile santé habitation Incendie, tempêtes, catastrophes naturelles, vol, dégâts des eaux, sont autant de situations auxquelles vous pourriez, un jour, être

Plus en détail

Guide simplifié du locataire

Guide simplifié du locataire mais assez complêt Guide simplifié du locataire OBLIGATIONS ET CONSEILS EN MATIÈRE D ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Nous voulons vous aider à récupérer votre dépôt de garantie LOGICIEL DE GESTION LOCATIVE

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

DÉGÂTS DES EAUX ET ASSURANCE HABITATION : QUELLES GARANTIES? Quelles garanties?

DÉGÂTS DES EAUX ET ASSURANCE HABITATION : QUELLES GARANTIES? Quelles garanties? La lettre de dommages N 46 : Septembre 2007 DÉGÂTS DES EAUX ET ASSURANCE HABITATION : QUELLES GARANTIES? Positionnement En 2006, la branche incendie a vu son encaissement progresser de 8,8 %, représentant

Plus en détail

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR Les parties privatives et les parties communes Vous êtes propriétaire de votre appartement dans un immeuble en copropriété.

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Quels travaux confier à un professionnel?

Quels travaux confier à un professionnel? CONSEILS AUX PARTICULIERS Travaux dangereux dans votre logement Quels travaux confier à un professionnel? Vous voulez réaliser des travaux chez vous, attention, certains présentent des risques importants!

Plus en détail

Constat amiable. Dégâts des eaux. voir mode d emploi. Mode d emploi du Constat amiable. Quelques cas particuliers. Mode d emploi

Constat amiable. Dégâts des eaux. voir mode d emploi. Mode d emploi du Constat amiable. Quelques cas particuliers. Mode d emploi Mode d emploi du Constat amiable Utilisez un seul constat amiable pour deux appartements concernés par un même dégât des eaux, peu importe qui le fournit. Employez de préférence un stylo à bille et appuyez

Plus en détail

Fiche Produit. Assurance HABITATION

Fiche Produit. Assurance HABITATION Fiche Produit Assurance HABITATION Avec AssurOnline, l assurance habitation devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour rouler en

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

PROCÈS VERBAL DE CONSTAT D'ÉTAT DES LIEUX

PROCÈS VERBAL DE CONSTAT D'ÉTAT DES LIEUX Maître N d'étude : Tél. : Fax : email : @ PROCÈS VERBAL DE CONSTAT D'ÉTAT DES LIEUX Référence du dossier : xxxxxxxxxxxxxx Page 1/8 PROCÈS VERBAL DE CONSTAT L'AN DEUX MILLE DOUZE ET LE VENDREDI NEUF NOVEMBRE

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

GSA/RP/04/13 "SERVICE DE GESTION DES INSTALLATIONS DU GSMC" Appel d Offres Restreint. Phase 1 : Candidatures. Annexe I-01 au Cahier des Charges

GSA/RP/04/13 SERVICE DE GESTION DES INSTALLATIONS DU GSMC Appel d Offres Restreint. Phase 1 : Candidatures. Annexe I-01 au Cahier des Charges GSA/RP/04/13 "SERVICE DE GESTION DES INSTALLATIONS DU GSMC" Appel d Offres Restreint Phase 1 : Candidatures Annexe I-01 au Cahier des Charges Caractéristiques Techniques Ref: GSA/RP/04/13-1 Rev 1 Date:

Plus en détail

www.financeimmo.com 1 - Généralités sur le prêt pass travaux. 2 - Bénéficiaires de l'emprunt travaux. Prêt PASS TRAVAUX du 1% patronal

www.financeimmo.com 1 - Généralités sur le prêt pass travaux. 2 - Bénéficiaires de l'emprunt travaux. Prêt PASS TRAVAUX du 1% patronal Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Information sur l Assurance HABITATION

Information sur l Assurance HABITATION Information sur l Assurance HABITATION Avec AssurOne group, l assurance Habitation devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour être

Plus en détail

Diagnostic des installations de gaz

Diagnostic des installations de gaz ECOLE CHEZ SOI - GAZ02 - Le diagnostic des installations de gaz 11 DROIT COU GENER Généralités 3. la combustion du gaz chapitre 1 - généralités Pour récupérer son pouvoir calorifique, il faut faire brûler

Plus en détail

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT InfoMaison No.19 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

Entretenir pour mieux vivre dans votre logement

Entretenir pour mieux vivre dans votre logement Entretenir pour mieux vivre dans votre logement PATREAM 10, rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris tél. : 01 78 91 91 00 - fax : 01 78 91 91 09 email : contacts-locataires@diocese-paris.net www.patream.fr

Plus en détail

HUMIDITE DANS LE BATIMENT Origines et solutions

HUMIDITE DANS LE BATIMENT Origines et solutions Mise à jour : Juin 2010 HUMIDITE DANS LE BATIMENT Origines et solutions Dans un bâtiment, l'humidité peut être d'origine naturelle, accidentelle ou liée à un défaut d'entretien. Elle cause différents dommages

Plus en détail

DEBOUCH VISIO.NET SERVICES PRESENTATION

DEBOUCH VISIO.NET SERVICES PRESENTATION DEBOUCH VISIO.NET SERVICES PRESENTATION DE NOS ACTIVITES Présentation de la société : La société Débouch visio.net services est une entreprise auboise spécialisée dans le débouchage et curage de canalisations,

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Salle de bains FICHE TECHNIQUE

Salle de bains FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Salle de bains 2 4 7 CONNAÎTRE > Une pièce humide > Les équipements > Production d eau chaude sanitaire > Les revêtements du sol et des murs > L installation électrique > Les réseaux d

Plus en détail

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau Tout connaître sur l assurance et les dommages causés par l eau Les dommages causés par l eau : première cause de réclamation en assurance habitation Les dommages causés par l eau représentent environ

Plus en détail

L assurance dommages-ouvrage

L assurance dommages-ouvrage Vous construisez un bâtiment neuf ou réalisez certains travaux sur un bâtiment existant? Afin de faciliter les indemnisations des maîtres d ouvrage lors de la survenance de sinistres, le législateur (loi

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois Chapitre 27 Dispositions relatives au noyau villageois Table des matières 27 DISPOSITIONS RELATIVES AU NOYAU VILLAGEOIS...27-3 27.1 CHAMPS D APPLICATION...27-3 27.2 USAGES ET ÉQUIPEMENTS PERMIS DANS LA

Plus en détail

RÉPARATIONS LOCATIVES

RÉPARATIONS LOCATIVES LE GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES Décret Liste non limitative des réparations locatives Décret - du août pris en application de l article de la loi n -0 du décembre tendant à favoriser l investissement

Plus en détail

DTU 36.5. Le Remplacement des. Menuiseries Extérieures. en Rénovation

DTU 36.5. Le Remplacement des. Menuiseries Extérieures. en Rénovation Le Remplacement des Menuiseries Extérieures en Rénovation DTU 36.5 Les menuiseries un marchéde 12 millions de fenêtres Ce marché des fenêtres en rénovation a étésoutenu par le Crédit d Impôt en faveur

Plus en détail

Préavis n 15/14 au Conseil communal

Préavis n 15/14 au Conseil communal COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 15/14 au Conseil communal Travaux de mise à jour des bâtiments rue de l'industrie 8 et 10 Délégué municipal : - M. Michel Crottaz, municipal Aubonne, le 21 octobre

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Acoustique Départements d Outre-Mer Version 1.1 Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

Résultats Note méthodologique

Résultats Note méthodologique Etude de la couverture dégât des eaux des contrats d assurance habitation standard Résultats Note méthodologique Profideo a réalisé pour Doméo une étude des couvertures de type «dégât des eaux» des contrats

Plus en détail

> Assurer l entreprise à sa juste valeur

> Assurer l entreprise à sa juste valeur E 515 Centre de documentation et d information de l assurance Avril 2009 L assurance des biens de l entreprise Comment assurer l entreprise afin d être indemnisé de façon optimale en cas de sinistre? Quelles

Plus en détail

FORMATION DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

FORMATION DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS FORMATION DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Objectif global: Obtenir les fondamentaux du métier de diagnostiqueur immobilier. Vous apprendrez la réglementation liée à chaque diagnostic. En fin de cursus, vous

Plus en détail

Les fondements juridiques sous-tendant les

Les fondements juridiques sous-tendant les L expert Dégât des eaux et la responsabilité des entreprises L auteur Christophe Gadouleau Dans la pratique quotidienne de son activité, l expert Dégât des eaux intervenant en dommage est parfois en situation

Plus en détail

Annexe : travaux d'entretien et de réparations ordinaires

Annexe : travaux d'entretien et de réparations ordinaires Annexe : travaux d'entretien et de réparations ordinaires Les «travaux d'entretien et de réparations ordinaires»sur les immeubles inscrits au titre des monuments historiques, sur les immeubles situés en

Plus en détail

EDEN Ingénierie est un bureau d étude spécialisé en maîtrise de l énergie et intégration d énergies renouvelables.

EDEN Ingénierie est un bureau d étude spécialisé en maîtrise de l énergie et intégration d énergies renouvelables. Nos moyens humains et techniques Nos moyens humains : EDEN Ingénierie est un bureau d étude spécialisé en maîtrise de l énergie et intégration d énergies renouvelables. Notre équipe multi-technique et

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Amélioration de l'habitat et construction neuve

Amélioration de l'habitat et construction neuve Environnement et habitat Habitat : outils opérationnels Avance remboursable Amélioration de l'habitat et construction neuve Délibération du 23 juin 2009 Particuliers Autres Objectif de l'intervention :

Plus en détail

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR DÉCLARATIONS DU SUR L IMMEUBLE 1 / PAR 2 / PAR nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 1 nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 2 ci-dessous collectivement nommés «vendeur» Ce formulaire

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX DEGATS D EAU

CONVENTION RELATIVE AUX DEGATS D EAU 600 - C - 1 CONVENTION RELATIVE AUX DEGATS D EAU Considérant le souhait des assureurs dégâts d'eau «risques simples» et R.C. Vie privée ou R.C. exploitation de simplifier dans les conditions précisées

Plus en détail

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair LES RÉPARATIONS locatives Le petit mémo pour y voir plus clair En matière de réparations locatives, les obligations du bailleur et celles du propriétaire sont définies par le Décret du 26 aôut 1987 et

Plus en détail

ADS Groupe. ADS Groupe a pour activité l intervention après sinistre et l hygiène de l air. L intervention après sinistres regroupe trois métiers :

ADS Groupe. ADS Groupe a pour activité l intervention après sinistre et l hygiène de l air. L intervention après sinistres regroupe trois métiers : 1 ADS Groupe ADS Groupe a pour activité l intervention après sinistre et l hygiène de l air. L intervention après sinistres regroupe trois métiers : Dans le cas des interventions après sinistre, notre

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment.

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Expert Thermographe: Mme Sylvie Petit Préparé pour : : xxxxxxx xxxxxxx Adresse : xxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxx xxx Téléphone: xxx-xxx-xxxx extérieure

Plus en détail

Déclarer un sinistre

Déclarer un sinistre Déclarer un sinistre Que vous soyez victime ou responsable d un dégât des eaux, les démarches de déclaration du sinistre sont les mêmes. Dans tous les cas de figure, votre Compagnie d'assurances doit être

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

L ACCÈS AU LOGEMENT À L USAGE DU PUBLIC GUIDE PRATIQUE

L ACCÈS AU LOGEMENT À L USAGE DU PUBLIC GUIDE PRATIQUE À L USAGE DU PUBLIC GUIDE PRATIQUE Pôle sanitaire social Ce livret a été élaboré afin de vous guider dans les démarches liées au logement. Vous pouvez vous y référer lors de l intervention. Vous trouverez

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Mesure de perméabilité à l air

Mesure de perméabilité à l air BBC Concept SARL au capital de 5000 144 impasse de Chartreuse 38430 SAINT JEAN DE MOIRANS 09 50 66 05 38 06 74 08 30 98 contact@bbc-concept.com www.bbc-concept.com Mesure de perméabilité à l air Rapport

Plus en détail

Réparation & Entretien de vos toitures

Réparation & Entretien de vos toitures Réparation & Entretien de vos toitures uliers Audit & Conseil Réseau national réactivité Démoussage par Robot sommaire P4 Pourquoi sommes-nous Différents? «Le modernisme, ce n est pas vivre avec son temps.

Plus en détail

Isolation et humidité dans les parois

Isolation et humidité dans les parois Isolation et humidité dans les parois Mise à jour 03 août 2015 (LS) Fiche réalisée par HESPUL Les matériaux de construction ont des comportements qui varient face à l'humidité. Lorsqu on entreprend des

Plus en détail

A l extérieur du logement

A l extérieur du logement Travaux et entretien du logement Locataire bailleur, qui fait quoi Locataire / bailleur, qui fait quoi? octobre 00 Fiche n sept. 00 Fiche n A l extérieur du logement 6 3 4 7 5 Fiche n Travaux et entretien

Plus en détail

Diagnostic immobilier. Mérule : le diagnostic préalable sécurise la transaction

Diagnostic immobilier. Mérule : le diagnostic préalable sécurise la transaction Diagnostic immobilier Mérule : le diagnostic préalable sécurise la transaction Les infestations de mérules occasionnent d'importants désagréments aux propriétaires d'immeubles. Dans plusieurs départements,

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL Acheter ou vendre un logement QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL V ous achetez ou vous vendez un logement : plusieurs diagnostics, constats ou états, réunis dans un dossier

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

Changer ses fenêtres Changer ses fenêtres Changer ses fenêtres Réceptio n des travaux Entretien et usage Conseil

Changer ses fenêtres Changer ses fenêtres Changer ses fenêtres Réceptio n des travaux Entretien et usage Conseil Ce document est réalisé par l'agence Qualité Construction, association dont la mission est d'améliorer la qualité dans la construction. Il a été rédigé avec le concours des professionnels du bâtiment,

Plus en détail

Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre

Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre Coordination du lot transversal d étanchéité à l air : l ingénierie concourante Quelques astuces chantier : Chaque interface entre les lots ou interruption de la continuité d étanchéité, doivent être recueillis

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail